Les Crises Les Crises
12.janvier.201912.1.2019 // Les Crises

Interdit d’interdire : Le référendum d’initiative citoyenne en débat

Merci 65
Je commente
J'envoie

Source : Interdit d’interdire, Russia Today France, 07-01-2018

#FrédéricTaddeï reçoit Etienne #Chouard, enseignant, et Bertrand Mathieu, professeur agrégé de droit. #Débat

Source : Interdit d’interdire, Russia Today France, 07-01-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Aquitanis // 12.01.2019 à 07h49

Désolé, mais ce sir, Monsieur Constution n’est pas du tout convaincant : sous prétexte qu’ il y’ a des risques, faut surtout pas bouger les choses… eh oui, ça l’ arrange bien le gars, vu sa position actuelle !
Pourtant il reconnais bien au début que nos dirigeants n’ont plus de pouvoir. Ben alors qu’est-ce qu’on attends pour tenter de le REPRENDRE CE POUVOIR !
Mr Chouard, toujours aussi éclairant.

60 réactions et commentaires

  • Aquitanis // 12.01.2019 à 07h49

    Désolé, mais ce sir, Monsieur Constution n’est pas du tout convaincant : sous prétexte qu’ il y’ a des risques, faut surtout pas bouger les choses… eh oui, ça l’ arrange bien le gars, vu sa position actuelle !
    Pourtant il reconnais bien au début que nos dirigeants n’ont plus de pouvoir. Ben alors qu’est-ce qu’on attends pour tenter de le REPRENDRE CE POUVOIR !
    Mr Chouard, toujours aussi éclairant.

    • Caliban // 12.01.2019 à 09h08

      “Ben alors qu’est-ce qu’on attends pour tenter de le REPRENDRE CE POUVOIR !”
      Allez-y, partez devant, on vous suit 🙂

      Contrairement à ce que vous affirmez, M. Chouard souhaite changer la situation et il y parvient avec ses armes, la lecture, la réflexion et la parole.

      Cela fait près de 15 ans (vous étiez-où ?) que ce professeur de Lycée technique arpente le pays, forme des citoyens et donne de son temps pour diffuser ses idées :
      • la Constitution est une anti-constitution
      • la démocratie n’a jamais existé en France
      • il ne faut pas confondre vote et élection
      • la solution à nos maux se trouve dans un système représentatif passe par le “RIC en toutes matières” …

      Un peu d’humilité vis-à-vis de ce libre-penseur svp, il n’y en a pas tant que ça par génération.

      • Fritz // 12.01.2019 à 09h17

        Il y a un malentendu, cher Caliban : Aquitanis ne parlait pas d’Étienne Chouard, mais de Bertrand Mathieu, professeur en Sorbonne (“Monsieur Constitution”).

        C’est M. Mathieu qui commence par dire : “les responsables politiques n’ont plus le pouvoir” (12’13). C’est lui qui trouve “irréalisable” la proposition de M. Chouard (12’55).

        Et cet universitaire profère sans sourciller l’oxymore parfait : “démocratie représentative”. Il ferait mieux de relire Sieyès, par exemple sur les-crises.fr.

      • Caliban // 12.01.2019 à 10h39

        Merci Fritz pour votre remarque.
        Du coup le commentaire initial me paraît parfaitement sensé et le mien hors de propos et à supprimer 🙂

        • Aquitanis // 12.01.2019 à 17h38

          Tout à fait , je confirme. Merci à Fritz d’avoir d’ avoir donné l’éclaircissement et désolé pour le manque de précision. Sans rancune 😉

    • NoComment // 12.01.2019 à 12h28

      Un peu déçu et toujours frustré par ce type de débat. Mr Chouard s’enferme trop rapidement dans sa propre réflexion et n’est plus vraiment à l’écoute de M. Mathieu qui, pourtant, avance de nombreux arguments intéressants. Le fait d’utiliser un vocable non consensuel n’aide pas à éclaircir la discussion (nos maîtres, le prince, loi scélérate, trahison…) Bref, en résumé, le RIC n’est pas LA solution miracle. En revanche, c’est une formidable introduction pour entamer une discussion approfondie sur les institutions, la représentativité et l’organisation des pouvoirs.
      D’ailleurs, je me demande si le lancement d’un processus constituant ne devrait pas être intégré dans la constitution même. Par exemple, une fois à chaque nouvelle génération (25 ans) ?

      • tepavac // 12.01.2019 à 13h45

        ” le RIC n’est pas LA solution miracle.”

        Ce n’est pas un miracle, non, c’est seulement le mécanisme indispensable pour un processus de maturation de la citoyenneté, et par de là, de la solidité d’une nation face aux défis de l’existence.

        Le RIC permet de se prendre en main, de devenir responsable et de se sentir intégré aux décisions collectives, bref de devenir collectivement adulte, ce qu’on nomme “conscience sociale”, ou niveau de conscience sociale.
        Chouard a raison sur le principe, il ne peut y avoir de souveraineté du peuple, si le peuple lui même ne prend pas en charge les décision concernant son avenir ! c’est même une lapalissade que de le dire.

        Seulement voilà, le monsieur en face de lui, précise que cela va être très difficile à obtenir, très difficile et très délicat à accomplir. C’est un avertissement et nous devons en tenir compte sous peine de nous retrouver cul-par-dessus-tête dans les tranchées d’une guerre, guerre que les populations saines refusent bien évidement.

        Bref la question du RIC n’est même pas à discuter, simplement comment y parvenir!

      • Veloute // 13.01.2019 à 00h50

        ” D’ailleurs, je me demande si le lancement d’un processus constituant ne devrait pas être intégré dans la constitution même.”

        Dans l’Éducation, surtout. Il est fascinant (substantif pour “je m’arrache souvent les tifs” de constater que les supposés citoyens, jeunes et moins jeunes, ne connaissancent rien, ou si peu quand ce ne sont pas des idées fausses, sur nos institutions, nos lois et notre constitution.

        Une foule a minima éduquée à la res publica serait moins aisée à berner… oh, wait !

        • Fritz // 13.01.2019 à 10h39

          Les programmes d’instruction civique (devenue “éducation civique”, puis “EMC”) ont été vidés : il n’y a plus rien sur les institutions, plus rien sur la constitution, en collège du moins. Encore une illustration de “l’enseignement de l’ignorance” dénoncé par Jean-Claude Michéa depuis une vingtaine d’années.

        • Betty // 14.01.2019 à 09h22

          Ce que vous dites est très intéressant. Et la représentativité dans les établissements scolaires? J’avais évoqué, sur le blog de M. Chouard, l’idée qu’il serait bon pour les enseignants de se saisir de la possibilité donnée aux collèges par exemple de tester le tirage au sort qui lui est cher:
          “Le collège des représentants des élèves peut être composé d’élèves élus, d’élèves désignés OU TIRES AU SORT parmi les élèves volontaires, d’élèves élus au sein d’une autre instance ou combiner ces différentes modalités.”
          Dois-je rappeler l’utilité du tirage au sort dans le cadre éducatif? Un enfant qui ne se sent pas concerné par l’école, qui tient son rôle de trublion, pourrait, si le sort l’avait choisi, se sentir investi d’une mission à accomplir. Le simple fait de se considérer comme potentiellement “futur Délégué” serait susceptible de produire des effets positifs (ou pas bien sûr, mais disons qu’ici il aurait au moins cette opportunité).
          http://www.education.gouv.fr/cid52685/les-representants-des-eleves-au-college-et-au-lycee.html

          • Betty // 14.01.2019 à 09h54

            Il est vrai que ce choix de représentation exige la volonté du: “conseil d’administration du collège fixe, par une délibération, le nombre et la qualité des membres du CVC ainsi que les modalités de leur désignation ou de leur élection. Il garantit la représentation de tous les niveaux d’enseignement. (…)” ..ce n’est pas gagné.
            Ma fille est à nouveau cette année, déléguée. Elle A DU préparer un discours pré-électoral. Après avoir recueilli l’avis de ses camarades bien entendu, elle proposera en Conseil d’autres modalités d’élections pour l’année prochaine…. http://www.education.gouv.fr/cid52685/les-representants-des-eleves-au-college-et-au-lycee.html

      • Serge F. // 14.01.2019 à 01h22

        Vous voulez un exemple de loi scélérate ? Prenons celle sur le secret des affaires pour laquelle Raphaël Gauvain vient de recevoir le prix de la deuxième casserole décerné par Anticor :

        https://twitter.com/anticor_org/status/1083823810539896833

      • Serge F. // 14.01.2019 à 03h25

        Vous voulez ensuite que l’on parle de l’honnêtété de nos élus ? Ecoutez ce qu’en pense Isabelle Attard :

        https://www.youtube.com/watch?v=1mkXCYb1MEQ

        Quant au prince, laissons parler Emmanuel Macron :

        « La démocratie comporte toujours une forme d’incomplétude, car elle ne se suffit pas à elle-même. Il y a dans le processus démocratique et dans son fonctionnement un absent. Dans la politique française, cet absent est la figure du roi, dont je pense fondamentalement que le peuple français n’a pas voulu la mort. La Terreur a creusé un vide émotionnel, imaginaire, collectif : le roi n’est plus là ! On a essayé ensuite de réinvestir ce vide, d’y placer d’autres figures : ce sont les moments napoléonien et gaulliste, notamment. Le reste du temps, la démocratie française ne remplit pas l’espace. On le voit bien avec l’interrogation permanente sur la figure présidentielle, qui vaut depuis le départ du général de Gaulle. Après lui, la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au coeur de la vie politique. Pourtant, ce qu’on attend du président de la République, c’est qu’il occupe cette fonction. Tout s’est construit sur ce malentendu. »

        https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-macron-plus-royaliste-que-socialiste-07-07-2015-1943115_20.php

    • tepavac // 12.01.2019 à 12h32

      Je comprends que cet homme, Mr Bertrand Mathieu, prof de Droit spécialisé dans le Droit Constitutionnel, puisse en énerver plus d’un par ses déclarations, puisque, ses dires s’opposent aux propos d’Etienne Chouard et s’opposent aux sentiments de la population.

      Cependant, c’est à tord, il n’est pas contre le mouvement, il dit simplement une réalité, a savoir, que la clique actuellement au pouvoir dans le club des Atlantistes est si puissante qu’elle se permet d’ignorer tous les socles fondamentaux de la nation pour agir à sa guise.
      Ils en ont rien à foutre de notre Constitution, de notre Déclaration, de la Convention de Vienne, de la Charte de l’ONU et en somme, de tous les contrats qui lient les populations dans un but de paix et de prospérité partagée.
      C’est ce qu’il disait déjà dans le journal “la Depèche” au mois de Dec,

      https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/18/2926978-bertrand-mathieu-professeur-droit-constitutionnel-est-marronnier-reforme-constitutionnelle.html

      Je reconnais moi-même que parfois je réagis trop impulsivement à certaines déclarations qui chocs mes convictions et que loin de comprendre ce qui est réellement dit, je m’emporte bêtement sur un point clivant, mais nous nous devons à l’heure actuelle, d’être un peu plus attentionné à la situation.
      Cdlt à tous et très fort les Gj

    • JC // 12.01.2019 à 13h05

      Ça n’arrange personne dans notre situation actuelle (faut dégager du temps libre et trouver de l’intérêt à la politique, et avant de s’y mettre on n’a pas forcément envie), il a la réaction normale de quelqu’un qui découvre le sujet, avec des arguments vus et revus.

    • PAUL 2020 // 12.01.2019 à 13h37

      UN RIC POUR UNE BANQUE NATIONALE

      Un RIC pour une Banque Nationale et se libérer de la dette
      Julie PEREA a lancé cette pétition adressée à Membres du parlement
      L’ENDETTEMENT AUPRÈS DES BANQUES PRIVÉES. Alors qu’aujourd’hui la dette totale s’élève à plus de 2300 milliards d’euros, nous avons déjà payé plus de 1400 milliards d’euros d’intérêts cumulés en 40 ans (Europe 1, avril 2017) : le paiement de cette dette illégitime est devenu le deuxième poste de dépense de l’Etat après celui de l’éducation ! Dans cette logique, la dette s’entretient d’elle-même (le Monde, Sortir du piège de la dette).

      pétition de Julie: https://www.change.org/p/un-ric-pour-une-banque-nationale-et-se-lib%C3%A9rer-de-la-dette?source_location=topic_page

      • BOURDEAUX // 12.01.2019 à 16h24

        Si je vous comprends bien, c’est l’intérêt de la dette que vous jugez illégitime. A la limite, je peux vous suivre sur ce point. Par contre, pourquoi trouvez-vous préférable que l’état imprime chaque année le numéraire nécessaire à ses dépenses, plutôt que de lui imposer simplement de lever assez d’impôts pour couvrir ses dépenses? Il y a là un raisonnement qui m’échappe complètement…

        • Éric // 12.01.2019 à 20h43

          Parce que la création monétaire implique une perte de valeur de la monnaie qui :
          – impacte les plus riches possédant beaucoup de papier
          – renchérit le coût des importations et inciterait donc à produire localement.

          Les augmentations d’impôts quant à elles impactent les plus pauvres n’autant pas lsd moyens de s’y soustraire.

          • BOURDEAUX // 13.01.2019 à 09h13

            La perte de la valeur de la monnaie impacte les plus riches ? Dans des proportions qui sont sans comparaison avec l’effet qu’elle a sur les plus pauvres. Une inflation de 20 % annuel n’empêchera jamais Liliane de manger du caviar à Noël, par contre le petit retraité ou le smicar vont vite devoir prendre en photo leur beefsteak, avant d’oublier pour longtemps le goût de la viande…

            • Guillaume // 13.01.2019 à 23h02

              Si le SMIC et les retraites sont indexées sur l’inflation ce ne sera pas le cas.

              De plus si on reste sur le schéma de la monnaie nationale (des 30 dernière années du franc) avec des salaires qui suivent en gros l’inflation, si vous avez emprunté pour votre maison et que vous avez une inflation de 10%, votre emprunt par rapport à vos revenus diminuera proportionnellement. Ce qui augmente votre niveau de vie (en considérant que la majeur partie de vos dépenses sont nationales)

                +0

              Alerter
  • Sud // 12.01.2019 à 08h40

    J’avais visionné ce débat et laissé un commentaire sur le site d’origine.
    Puis-je le reprendre ici intégralement ? :
    ” Déçu par la personnalité de Monsieur MATHIEU. On sent l’expert de droit public qu’il professe ou a professé ( ?) et non celui de droit constitutionnel. On sait le droit administratif exorbitant de droit commun. Cela laisse des traces sur la personnalité de ce monsieur œuvrant actuellement au Conseil d’État.
    Mais par ailleurs, allez lire les vœux de l’un de ses confrères constitutionnalistes (les lire sur son site : la Constitution décodée). Vous constaterez chez ce vrai constitutionnaliste les mêmes réserves, la même condescendance envers le Peuple ; et la peur qui suinte de chacune de ses phrases à l’évocation de la souveraineté populaire…
    Amère constatation qui augure de lendemains peu amènes lorsque seront évoqués les quatre volets indissociables du RIC : constituant, législatif, abrogatif et révocatoire…
    Enfin, avouer en public la mise en œuvre impossible du référendum d’origine partagée, à la rédaction duquel on a participé n’a pas gêné Monsieur MATHIEU ?
    N’ya-t-il pas là meilleure illustration de sa personnalité ? Tout comme ce sourire condescendant (permanent durant l’entretien) opposé à la gravité du visage de Monsieur CHOUARD à l’évocation de sujets tellement fondamentaux. Oui, nous étions bien hier, en présence de l’un des serviteurs de la caste actuellement au pouvoir. Pensez-donc : pontifier sur les droits des Citoyens lorsque l’on siège au Conseil d’État !…

  • Yao // 12.01.2019 à 09h12

    Y a “du vrai” dans ce que vous dites (commentaires), mais ce qu’il dit reste plus juste à mon sens..
    Oui dans un sens il faudrait se bouger, mais si c’est fait n’importe comment (en pensant hâtivement évidemment que notre solution sera la bonne) on risque de recommencer la supercherie de Mai 68…
    J’entends tellement de gens qui disent, sans regarder le tableau plus largement, “Il faut faire une révolution comme en 68, arrêtons d’faire les bisounours pacifiques, avec la violence on a gagné à l’époque!”
    N’importe quoi… (- -‘)
    Une Révolution: soit, comment faire un tour sur soit même (une révolution), après qu’on nous ait balancé quelques grosses miettes, voir des grosses pommes très juteuses, penser qu’on à gagner ou fait avancer les choses avec ça, alors qu’on pourra que se gaver un moment, et refiler ainsi la patate chaude à nos gosses, voir les leurs…
    Ou, penser gagner en face à face contre “Babylone”… Alors là, si ça c’est pas bisounours… (- -‘)
    Si on devient pas constituant, si on se transforme pas d’abord dans nos têtes, c’est plié..
    A quand l’évolution?
    A bon entendeur…

  • Rond // 12.01.2019 à 09h25

    C’est clair, le constitutionnaliste connaît la constitution et ne voit les choses que par ce filtre. Il est incapable d’envisager une autre forme de constitution que celle qui permet à la caste politique de protéger son business, ses prérogatives, ses avantages, ses …
    Bon point, il a permis à E.Chouard de s’exprimer. Autre bon point, il dit : “il faut sortir de la crise par une élection …” que je traduis librement par : Il faut virer le gamin irresponsable et dangereux et sa clique.
    D’un mal peut sortir un bien, le gamin a finalement permis de rendre visible un sujet essentiel mais verrouillé par la caste politico-médiatique en place.
    Globalement, ce débat ouvre vers plein de questions passionnantes.

    • NoComment // 12.01.2019 à 10h55

      Plutôt d’accord pour “virer le gamin” et sa clique. Mais, à mon avis, l’erreur serait de lancer immédiatement de nouvelles élections.
      Je pense qu’un “shutdown” législatif est indispensable pour calmer la situation. Par conséquent, il me semble assez logique de reporter sine die les élections européennes.
      Il faut pouvoir reprendre ses esprits et du recul sur la situation. Après, calmement, on lance un processus constituant pour mettre à jour cette Ve république en mettant sur la table le RIC. Je ne vois que ça comme scénario. Par contre, il faut accepter que ce processus prenne un peu de temps (1 an, 2 ans?). Une démocratie pleine et entière a besoin de temps…
      En attendant, peut-on faire confiance au gouvernement actuel pour régler les affaires courantes? Peut-être devrait-il traiter en priorité les problèmes de pauvreté endémique qui font beaucoup de mal à la société.

  • gracques // 12.01.2019 à 09h44

    Et on remplace ‘le gamin’ par qui compte tenu de la situation institutionnelle actuelle ? Par marine le Pen, wauquier ?
    La priorité ne sont pas les élections , mais les institutions

    • K // 12.01.2019 à 11h32

      Wauquier ferait la même politique que Macron (il aurait juste été plus sympa avec les retraités car cette catégorie de la population est le socle éléctoral de LR).
      En revanche Le Pen ferait tout le contraire : probablement sortie de l’UE et de l’euro et contrôle des frontières migratoires. Comme la ligue en Italie

  • Olivier1973 // 12.01.2019 à 09h50

    FT se trompe. En Suisse le peuple vote sur les impôts et les taxes.Exemple:

    https://www.estv.admin.ch/estv/fr/home/mehrwertsteuer/fachinformationen/steuersaetze/entwicklung-mwst.html

    Il y a de nombreux autres exemples: vignette autoroutière, successions, fiscalité des entreprises, etc.

    https://duckduckgo.com/?q=votation+suisse+impots&t=ffsb&ia=web

    Un mensonge par le constitutionnaliste: la Suisse n’a pas été retoquée pour l’interdiction des minarets; le cedh n’a aucune légitimité démocratique et cette interdiction est inscrite dans la Constitution.

    • Candy // 12.01.2019 à 23h08

      Et puis il y a pas que la Suisse comme exemple. Les USA sont exemplaires à ce niveau. C’est vraiment un pays de liberté par essence. Vers la fin du 19e siècle, ils ont connu de grandes réformes démocratiques. C’est ainsi que dans de nombreux États, les juges sont nommés par le peuple, sont révocables par le peuple, la police est nommée par le peuple (les gens d’ailleurs ne se désarment pas en plus), le gouverneur est révocable, les gens peuvent demander l’abrogation d’une loi (qui ne s’applique pas avant que le peuple ait statué (#CETA)), l’adoption d’une loi, etc., etc. Tous les deux ans, ils votent pour tout ça https://static.guim.co.uk/sys-images/Guardian/Pix/pictures/2012/10/15/1350294208361/Minnesota-ballot-question-001.gif (avouez que c’est un peu plus complet que nos votes hein !).

      C’est le gouvernement fédéral qui n’a cessé, au long du 20e siècle, de s’arroger de plus en plus de pouvoir, institué de manière analogue avec ce qui se passe en Europe, càd très peu démocratique (les juges fédéraux ne sont pas révocables par le peuple ni nommés par lui, il n’y a pas de référendum possible sur une loi fédérale, etc.)

    • Communard // 15.01.2019 à 14h44

      “En Suisse le peuple vote sur les impôts et les taxes.”

      Quel pied ! Le peuple suisse auto-gère son esclavage ! Le RIC est une impasse et en rien un outil révolutionnaire, rien qu’à voir les chiffres : 1 suisses sur 6 est en dépression et compte plus de 600.000 pauvres…

      A bas la démocratie pure et toutes ses variantes réformistes qui nous maintiennent enfermé dans le monde de l’Argent ! Écoutez-donc Francis Cousin sur le sujet (il a effectué un débat avec Mr. Chouard).

  • Caliban // 12.01.2019 à 10h34

    Un débat passionnant entre un démocrate intégral et un aristocrate en tenue de camouflage.

    Il est assez amusant de constater que :
    • c’est le prof de Droit qui tient le discours le plus politisé, typique de l’extrême-centre (on n’a plus le choix, les Politiques n’ont plus le pouvoir, faut tenir compte du contexte, le pouvoir est aux banques …)
    • c’est Chouard qui insiste pour aller sur le domaine du Droit constitutionnel

    Sans doute ai-je un parti pris initial, mais j’ai quand même l’impression que le prof de Droit constitutionnel est un peu fuyant. Il ne parle jamais de théorie du Droit, pourtant son domaine d’expertise et peut-être inconsciemment exprime une peur du peuple (risque de la perméabilité aux lobbys, risque des émotions, …).

    Son dernier argument pour justifier la présence des politiques dans la rédaction de la Constitution est assez hallucinant. C’est l’exact opposé de ce qu’il est sensé enseigner à ses élèves.

  • robert pierron // 12.01.2019 à 10h39

    bonjour

    On devrait organiser un débat parallèle à celui encadré par le pouvoir :

    se réunir en comités de base
    élire des représentants
    organiser une convention nationale
    élire un exécutif chargé de la synthèse et de représenter les gilets jaunes

    pour obtenir satisfaction manifester est très insuffisant
    – frapper à la caisse en retirant bcp d argent à la banque
    -lancer un mot d ordre de grève générale

    • tepavac // 12.01.2019 à 12h07

      “On devrait organiser un débat parallèle à celui encadré par le pouvoir :”

      Cela se fait déjà depuis un mois dans toutes les chaumières et rond-points de France.

  • Paul // 12.01.2019 à 11h24
    • Fabrice // 12.01.2019 à 11h46

      Y’a rien a écouter! Aucun chiffre, aucune analyse objective; le degueulis habituel du merdia aux ordres! Couper radio et tv et les fuire avec BEAUCOUP D’ATTENTION…
      Prenez soin de vous, prenez soin de nous.

      • Paul // 12.01.2019 à 12h46

        Bonjour Fabien ,
        Et bien OUI !…; Il s’agit effectivement de dégueulis ,
        d’où vient-il … ?
        Ne coupez la radio ni la télé !!
        Ainsi nous avons la preuve de leurs crimes de lèse intelligence et la force nécessaire pour la leur faire ré-ingurgité et qu’ils s’étouffent avec .

        Cdlt …

    • tepavac // 12.01.2019 à 12h01

      Cela fait deux jours que le nouveau plan anti-Gj a commencé….

      “Une fiche “s” pour se battre contre le terrorisme, et le raid contre un Gj ”
      Bon c’est facile de dire cela, mais c’est ce qui se répète dans les commentaires que j’ai lu un peu partout, alors…

      https://www.republicain-lorrain.fr/faits-divers/2019/01/10/pont-a-mousson-6-h-du-matin-le-raid-defonce-la-porte-d-un-gilet-jaune

      http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/les-policiers-delite-du-raid-defoncent-la-porte-d-un-simple-gilet-jaune

      • Fritz // 12.01.2019 à 17h44

        Utiliser le RAID contre un manifestant, en défonçant sa porte à 6 heures du matin ?
        Heureusement que le comportement des “forces de l’ordre” est “exemplaire”.
        Qu’est-ce que ce serait, sinon !

        • Weston // 13.01.2019 à 22h46

          On dirait une scène du film Brazil de Terry Gilliam.
          Malheureux d’utiliser une “force d’élite” pour un acte de vandalisme sur des motifs politiques.

  • Julie Péréa // 12.01.2019 à 11h42

    D’accord sur l’instauration d’un RIC. Ne serait-ce pas en premier lieu le mouvement des Gilets jaunes qui amènent les gens à reprendre en main leur pouvoir politique ? Sur les ronds-points, aux péages etc… ils se sont enfin libérés de l’enfumage médiatico-politique et n’entendent plus laisser leur avenir aux mains de “professionnels”. Grâce à leurs discussions, ils se réapproprient lentement mais sûrement la chose publique et délaissent les revendications du quotien. Leurs revendications ont déjà beaucoup évolué en deux mois. Les Gilets jaunes montrent ainsi que c’est plus le changement de mentalités (leur éducation mutuelle) que celui des institutions et représentativités qui conduit à une véritable souveraineté du peuple (démocratie)
    Contrairement à ce que disent les adeptes de M. Chouard, les GJ ne voient plus le RIC comme une fin en soi. Et demain il sera à leurs yeux, sûrement, un outil citoyen pour débattre de questions fondamentales (et non des 90km/h, compteurs linky etc…) pour l’avenir du pays.
    Comme celle posée dans cette pétition : Un RIC pour une Banque Nationale et se libérer de la dette
    https://www.change.org/p/un-ric-pour-une-banque-nationale-et-se-lib%C3%A9rer-de-la-dette

    • Daniel // 12.01.2019 à 12h16

      Je vais un peu dans votre sens : il y a eu une Réunion Avec Etienne Chouard à Bordeaux fin décembre.
      La première partie sur le financement de la transition énergétique par la BCE a amené l’auditoire (pas content d’entendre que la solution est l’EU (BCE)) a posé des questions sur les thèmes suivants
      NB : je me limite à la question bancaire, il y a eu des questions beaucoup plus sociale
      – commission d’enquête dans les banques pour montrer toutes les dérives (paradis fiscaux …)
      – la séparation bancaire
      – le contrôle de l’émission de monnaie par l’Etat : la BCE est indépendante des Etats
      – la libération des médias qui sont sous influences des puissances de l’argent
      en bref : reprendre les idées du programme du CNR de 1944 ou de F.D.Roosevelt après le crach de 1929
      => pour chacune de ces questions, Etienne Chouard hochait de la tête et plus tard lorsqu’il a parlé du RIC, il est revenu sur ces sujets transverses également.

  • Barbe // 12.01.2019 à 12h15

    Heureux de voir que les idées d’Etienne commencent par être relayées ici même, c’est dire le chemin parcouru depuis les jours passés où la citation de son nom en commentaire enclenchait la suppression dudit commentaire. Et pourtant Etienne intervenait ici parfois, voire n’hésitait pas à renvoyer la balle à Olivier.
    Vive la France.

    • Suzanne // 12.01.2019 à 22h59

      Intéressant, je ne savais pas ça, et j’en suis très choquée. Récemment, un de mes commentaires, où je mettais un lien vers la protestation de Mélenchon contre Luc Ferry, a été supprimé. C’est peut-être une erreur, mais peut-être aussi que plusieurs modérateurs prennent des libertés avec ce genre de choses, et se permettent de supprimer lorsque le nom cité ne leur convient pas. Il faut voir.
      Pour les idées d’Etienne Chouard, je vous rassure, je crois qu’il n’y a maintenant aucun problème pour qu’elles se répandent. A preuve, ma ville accueillait une de ses conférences aujourd’hui, et on n’a pas pu y assister faute de place dans la salle réservée, il y avait une vraie foule.

      • tepavac // 12.01.2019 à 23h25

        C’est dù au fait qu’Olivier ne voulait pas au début de “parti politique” , tout comme les Gj aujourd’hui qui ne veulent pas de personnages politique.
        Ici la majorité, pour ne pas dire la totalité, ont rangé leur “carte”, dans le carton des souvenirs passés.
        Cela permet de débattre de pair à pair et non avec un perroquet d’un parti.

        et puis c’est une question de maturité, l’encartage rend prisonnier et fini par créer ce genre de chose,

        https://twitter.com/PureTele/status/1083770802661720064?ref_src=twsrc%5Etfw
        en signalant au passage que la personne aurait dû être floutée.

        • Suzanne // 13.01.2019 à 13h21

          Je ne parle pas du début, je parle d’il y a trois jours. Et il est possible que ce ne soit pas Olivier qui ait fait la modération, mais un modérateur anti-méluche. Le message de Barbe m’éclaire en ce sens, Chouard a donc été également ostracisé ici. Ce qui ne me plaît pas du tout si c’est vrai.

          Pour la nature de mon lien, j’avais auparavant mis d’autres liens vers des émissions qui apportaient, pensais-je, au débat. Le lien sur Méluche apportait aussi au débat, puisque quelqu’un disait que personne n’avait réagi aux propos de Luc Ferry.

          Sinon, je suis mélenchoniste mais j’essaie d’entendre tout le monde. Je serais même prête à voter pour d’autres partis souverainistes s’il le fallait, c’est dire à quel point je ne suis pas insoumise blanche-bleue. Plutôt tendance Sapir, disons.

          • tepavac // 13.01.2019 à 14h04

            Là ce n’est plus la même chose, vous parlez de ces disparitions “éclair” de commentaires sans même passer par la modération !
            Ça ce n’est pas le modérateur et ce n’est pas que sur ce site…..

            • Suzanne // 13.01.2019 à 14h58

              Et ces disparitions sont dues à quoi? Des bugs?

                +0

              Alerter
  • Narm // 12.01.2019 à 14h07

    dommage, s’ils avaient envoyé le raid à strasbourg ……

    j’ai vu le republicain lorrain ce matin
    “pris pour vol la main dans le sac, 6 mois ferme”
    notez que ce journal appartient au credit mutuel

    notez-y aussi la progression de la vérités sur une manif à Metz
    -29/12 15h42 en titre :SOCIAL PHOTOS. Metz : les gilets jaunes ripostent face aux grenades lacrymogènes des gendarmes
    ….Ce samedi 29 décembre après-midi, la manifestation des gilets jaunes à Metz se déroulait dans le calme et dans une ambiance plutôt bon enfant jusqu’à ce que les gendarmes postés devant la préfecture déclenchent les hostilités…..
    -30/12 5h00 Tout bascule une heure plus tard, à l’approche de la préfecture, protégée par des gendarmes mobiles. Ces derniers reçoivent des fruits, des yaourts (à la fraise), des cailloux, et ripostent par des grenades dont les tirs s’allongent depuis le pont de la rue Paul-Tornow. À ce moment-là, « la tête de cortège n’était plus la nôtre.
    – 31/12 5h00 Gilets jaunes : des dégâts modérés à Metz
    Préservée jusque-là, la ville de Metz a connu ses premiers débordements au cours de l’acte VII du mouvement des Gilets jaunes

  • robert pierron // 12.01.2019 à 14h50

    je reviens de la manif partie place de la Bastille. Je l’ai quittée métro Strasbourg st Denis. Impressionnant ! tte la France y était jeunes moins jeunes seniors et bobos . Grande absence des Français d origine africaine antillaise asiatique et maghrébine. Seuls qq éléments dans une quantité inversement proportionnelle à leur présence à la TV ( pour ce qui concerne les Français d origine africaine notamment).
    Qu en penser ? faible niveau de conscience politique ? moins de problèmes que les autres ? ne se sentent pas concernés ? Le sociologue Fize sur un plateau TV vient de noter le phénomène de ces grands absents qui rassure le pouvoir.
    En tout cas les manifestants débonnaires montrent une grande détermination tranquille . Ils ne céderont pas de sitôt et moi itou. Le pouvoir pariait sur un essoufflement du mouvement, c’est lui qui doit manquer d’air aujourd’hui.
    Je suggère de prendre des initiatives qui vont au delà des défilés : frapper à la caisse le pouvoir des banquiers qui sont les véritables maîtres de Macron qui n est qu un chargé d affaires, en vidant les distributeurs de pognon; en élisant des délégués partout où il y a des rassemblements qui éliront une convention nationale représentative. Elle même élira un comité exécutif chargé de faire la synthèse et de lancer des mots d ordre; par exemple de grève générale, le cauchemar du grand patronat et des milliardaires qui tirent les ficelles.

    • Jojo // 12.01.2019 à 19h04

      Peut-être que toutes les manoeuvres des médias et du gouvernement pour donner une image de violents et de facho aux Gilets jaunes ont fait peur à ces personnes “de couleur”. “Diviser pour mieux régner”…

  • Renaud // 12.01.2019 à 20h28

    Ces deux réactions qui m’ont paru tout à fait intéressantes suite au débat entre Étienne Chouard et Bertrans Mathieu :

    https://www.youtube.com/watch?v=IgbZTagmFWo

    https://www.youtube.com/watch?v=G9DNBlVwGrs

    • tepavac // 12.01.2019 à 22h41

      Merci pour ces deux points de vues Renaud.

      C’est en effet assez triste de constater les dégâts que les médias ont causé dans l’esprit des personnes.
      Et il est clair que toutes ces mercenaires (bhl, elkrief,aplati….) feront tout ce qui est en leur pouvoir de malfaisance pour pérenniser leur position économique, quitte à s’opposer à 50 million de GJ, et même à les détruire physiquement.

      Remarquez que ces médias n’ont aucune compassion pour toutes les personnes mutilées à vie, beaucoup de jeunes, ceux qui rêvaient d’un avenir meilleur et qui d’un coup découvre la vrai nature de ceux qui sont censés aimer leur peuple et qui ont prêté serment de les protéger.

  • Christian Gedeon // 12.01.2019 à 22h57

    Que de propos généreux et vagues. Va pour le RIC Mais sur quoi comment ouvert à qui à partir de quel nombre. Y aura t il des sujets permis et d’autres interdits? Locaux ou nationaux? Sur les traites supranationaux ou sur la l’humeur des cornes des Salers? S’il faut riquer riquons pratique si j’ose dire. Parce que pour le moment ça part dans tous les sens et même dans certains assez effrayants. J’attire toutefois l’attention sur le fait que la création d’un parti gilets jaunes serait un coup de maître pour M Macron qui
    Neutraliserait du coup RN et LFI.

    • Narm // 13.01.2019 à 02h42

      j’ai pensé exactement ça, macron attise pour siphoner les voix de ces concurents vers les gilets jaunes…
      ça serait risqué, mais sachant ce qu’il a déjà fait et d’où c’est parti, ça ne serait pas étonnant
      Ceux qui votent pour lui persisterait et en plus il piquerait des voix à droite
      les elections sont à 1 seul tour, non ?

      sinon, pour le RIC, arrêtez de vous creuser l’esprit. d’abord, il n’est pas à l’ordre du jour pour le moment.
      Tous les sujets seraient possibles.
      vous voyez sérieusement 70000 personnes demander un vote sur les cornes des Salers ?
      Laissez le murir. Deja qu’on est encore loin de le voir arriver sous une forme démocratique.

  • Tilleul // 12.01.2019 à 23h17

    Chouard est quand même très fatiguant. Il ne laisse jamais son interlocuteur parler, n’écoute pas les objections. Cette interview était pénible à écouter.
    Je suis d’accord avec Mathieu. Il faut lancer un vrai débat sur une part de démocratie directe dans notre fonctionnement et ne pas se focaliser sur le RIC.
    Les pays qui ont le RIC ne sont pas les moins inégalitaires !
    Comme le dit un autre spécialiste : le RIC n’apporte ni le paradis ni l’enfer.

    • Narm // 13.01.2019 à 02h44

      ok, mais le truc apporte une chose, le fait de mettre une question sur la table en court circuitant un partie au pouvoir ou une caste 😉

      • Tilleul // 13.01.2019 à 13h18

        Je suis pour le RIC. Je pense juste qu’il faut aller plus loin dans la réflexion. Renforcer les pouvoirs de contrôle du parlement (ce qui va à l’encontre du discours anti parlementaire ambiant), renforcer la représentativité du parlement (quotas d’ouvriers et d’employés) et renforcer le contrôle des citoyens (présence dans les commissions, votations, clarification compétences coll terr…).Voir la magnifique expérience de Saillans.

    • Serge F. // 14.01.2019 à 09h29

      J’aime bien quand un expert vient dans un débat les mains dans les poches et ne prend aucune note. Ca veut dire qu’il ne doute pas et assure un max. C’est tellement rare de voir une chose pareille de nos jours. 🙂

  • Toma // 13.01.2019 à 08h52

    Bertrand Mathieu, tu es vraiment toi, dans le flou, quand à dire que les gilets jaunes ne sont pas le peuple, tu devrais sortir un peu plus de ton cocon !! Encore un à coté de ses pompes !

  • dupont2019 // 13.01.2019 à 19h58

    sans doute serait il plus urgent de bloquer l’article 89 de la constitution…
    Stopper les revisions constitutionnelles “entre amis ” à Versailles…
    C’est ce genre d”astuce” qui a permis de passer le traite de Lisbonne
    Ne laisser que le REFERENDUM pour valider ces revisions.

    ……La constitution appartient au peuple et non à ses representants…..

    veiller à ce que la prochaine n’ait pas de “backdoor”

  • Afficher tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires

Et recevez nos publications