Les Crises Les Crises
9.janvier.20199.1.2019 // Les Crises

[Recommandé] L’entretien Libre : Gilets jaunes – des violences policières jamais vues – David Dufresne

Merci 1632
J'envoie

Source : L’entretien Libre, Le Média, 07-01-2019

Le journaliste indépendant David Dufresne recense les violences policières depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Invité d’Aude Lancelin dans l’Entretien Libre, il revient sur l’intensité inédite de la répression policière subie par les gilets jaunes.

Source : L’entretien Libre, Le Média, 07-01-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 09.01.2019 à 06h59

La doctrine française du maintien de l’ordre « sous nos yeux vient d’être pulvérisée » (à 6’25). Le bilan dressé par Aude Lancelin ne paraît pas suffisant à Luc Ferry, qui appelle les forces de l’ordre à « utiliser leurs armes », puisque « nous avons la quatrième armée du monde ».

On attend toujours l’arrestation de Luc Ferry pour incitation au meurtre.

77 réactions et commentaires

  • Fritz // 09.01.2019 à 06h59

    La doctrine française du maintien de l’ordre « sous nos yeux vient d’être pulvérisée » (à 6’25). Le bilan dressé par Aude Lancelin ne paraît pas suffisant à Luc Ferry, qui appelle les forces de l’ordre à « utiliser leurs armes », puisque « nous avons la quatrième armée du monde ».

    On attend toujours l’arrestation de Luc Ferry pour incitation au meurtre.

      +152

    Alerter
    • joebardoc // 09.01.2019 à 12h48

      Et complicité d’actes pédophiles..
      https://www.youtube.com/watch?v=594X3M5yG_Q

        +23

      Alerter
      • julya // 10.01.2019 à 00h14

        Joebardoc 9/01/2019 “Et complicité d’actes pédophiles ….” des preuves ?

          +1

        Alerter
        • Garibaldi2 // 10.01.2019 à 02h10

          Article 434-1 du code pénal : La non dénonciation de crime est le fait, pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives.

          Sur la compétence de la justice française pour juger un crime commis à l’étranger par un Français :
          http://ribaut-pasqualini.avocat.fr/index.php?post/2012/07/10/Peut-on-%C3%AAtre-jug%C3%A9-en-France-pour-un-d%C3%A9lit-%28ou-un-crime%29-commis-hors-de-France

          En clair, le parquet aurait du réagir à cette déclaration de Luc Ferry et lui demander de citer ses sources.

          Je me demande pourquoi aucune association n’a fait de dépôt de plainte avec constitution de partie civile pour provoquer l’ouverture d’une information à la suite de cette déclaration publique, qui en plus évoque clairement le fait qu’un 1er ministre confirmerait ce crime, sans l’avoir lui-même dénoncé à l’autorité judiciaire.

          Vous imaginez un telle déclaration à la télé norvégienne ou hollandaise ?!

            +7

          Alerter
          • tepavac // 10.01.2019 à 18h56

            “Je me demande pourquoi aucune association n’a fait de dépôt de plainte avec constitution de partie civile pour provoquer l’ouverture d’une information”

            Oui pourquoi ?
            Est-ce même la seule chose étrange qui choc dans tous ces événements, que dire de la vrais violence, physique, qui entraine des infirmités à vie;
            https://twitter.com/je_like/status/1082458629041737729

            Et je conseil vivement aux lecteurs de bien écouter ce que dit Bertrand Mathieu face à E. Chouard,
            Bien sûr, Chouard a raison, il part du principe que nous devons agir selon des lois communément admises et basée sur les textes fondamentaux, mais tout est balayé, ONU, Déclaration de 1789, Convention, ne reste et écoutez bien, que la loi du plus fort.

            https://www.youtube.com/watch?v=ksyl8bOGMg4

            Il est même probable que nous finirons comme le Vénézuéla,

            https://francais.rt.com/opinions/57702-tout-comprendre-nouvelle-offensive-contre-venezuela

              +0

            Alerter
            • tepavac // 10.01.2019 à 22h35

              Seulement pour rappeler à tout Citoyen que l’état de droit repose sur 17 lois fondamentales qui encadrent notre Constitution. Aucun jugement ne peut être prononcé, aucune loi ne peut être promulguée si elle contrevient ou viole la Déclaration de 1789, c’est le fondement de notre République et elle est adressée à nos représentants, ils sont contraint par ce contrat social.

              Concernant les forces de l’ordre;

              Article XII.
              La garantie des droits de l’homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels (3) elle est confiée.

              xxxxxxx

              Pour ceux qui ne payent pas leur impôt tout en exerçant leur activité sur le territoire National et qui en bénéficient de tous les avantages, même des forces de l’ordre pour la tranquillité de leur commerces.

              Article XIII.
              Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

              Enfin je saurais trop le répéter, mais il s’agit là de légalité ou d’illégalité, légitime ou non. C’est la loi de notre Constitution,
              Article 4 de la Constitution de 1958
              Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement.” Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie”.

              Autrement dit; si les traités ratifié pour la création de la Communauté Économique Européenne par nos représentants, viole la teneur de l’article 4 de la Constitution, alors,
              1- le traité n’a aucune valeur
              2- tous ceux ayant participé à cette destruction de notre état, doivent être démis de leur fonction et être sanctionnés comme la loi l’exige.

              Après tous les déboires et débordements de nos gouvernements dans les aventures du moyen-orient et nos condamnations des pays “sous développés” en invoquant à chaque fois la souveraineté populaire chez les autres, le monde maintenant, nous regarde à l’œuvre….
              Nous allons enfin découvrir ce que vaut réellement notre gouvernement et notre population.

                +3

              Alerter
            • artaxerses // 11.01.2019 à 08h51

              oh misère! toutes nos turpitudes et conneries dévoilées au monde!

                +0

              Alerter
    • daf11 // 09.01.2019 à 14h33

      bonjour
      c’est vrai et je souscrit totalement à ce que vous dîtes, écrivez et ressentez …maintenant je me demande quand même si vous n’avez pas l’indignation sélective : la france a régulièrement été condamné ces dernières décennies pour tortures et violences policières dans les commissariats…il est vrai que les victimes étaient issue de la “banlieue”…e n’est pas la première fois qu’un politique légitime l’usage de la violence et en appelle même au droit de tirer…

        +9

      Alerter
  • Fritz // 09.01.2019 à 07h12

    Si Christophe Dettinger est devenu si populaire depuis samedi, c’est parce qu’il apparaît comme le poing vengeur du Peuple contre les RoboCops de l’État policier, qui se croient tout permis depuis Sarkozy.

    Après tout, il a réussi à repousser les pandores sur la passerelle. Sans matraque, sans flashball, sans grenade de défigurement (euh, de “désencerclement”).

      +103

    Alerter
    • zx81 // 09.01.2019 à 10h07

      “Et en même temps” ce boxeur courageux, traité de lâche, est mis en garde à vue, alors qu’un commissaire voyou, fraîchement décoré de la Légion d’honneur, tabasse des GJ en toute impunité.

      Un jour ce gouvernement et les policiers responsable de mutilations seront traduits en justice.

      Macron 2019 :
      La vérité c’est l’enfumage
      La dignité c’est la répression sanglante
      L’espoir c’est une dictature implacable

      GJ 2019 :
      La vérité c’est la vérité
      La dignité c’est pouvoir vivre dignement
      L’espoir c’est la démission de Macron, la réduction des inégalités et le RIC.

      Dilemme 2019 :
      1e dictature ou 1e démocratie ?
      Par instauration de la loi martiale ou par un soulèvement de plusieurs millions de personnes dans les rues ?

        +53

      Alerter
      • thecis // 09.01.2019 à 12h35

        Bientôt la loi martiale, notre bon président ne présente ses vœux qu’à l’armée…

          +11

        Alerter
    • Jean Duroi // 09.01.2019 à 11h17

      Je précise juste que Christophe Dettinger, dont je comprends la réaction dont je déplore les causes, a brutalisé un pauvre gendarme, et pas du tout un CRS. Le gendarme -qui prend pour les autres- ne réagit d’ailleurs pas, ni ses collègues (le pouvaient-ils? pour moi oui évidement). Il encaisse, ce qui fait qu’il n’y a pas de drame. On note que personne chez ses collègues ne panique : ils absorbent. C’est très pro comme réaction et il faut le faire remarquer.

      Je ne suis pas sûr que ça se soit déroulé de la sorte avec d’autres équipes bien plus belliqueuses et vicieuses (CRS, BAC, BRI et autres justiciers des cités). Ce sont ces équipes sans pitié, sans état d’âme, avec une grosse frustration construite tous les jours sur le terrain, qui sont les responsables des blessures, et avec certitude des plus graves.

      Mais je ne voudrais pas paraphraser l’émission, dont le journaliste décrit assez clairement ces distinctions, qu’il faut impérativement faire, mais en tant qu’ancien militaire, je doute qu’un gendarme apprécie de se faire mettre au niveau d’un CRS ou d’un “crasseux” de la police des citées : et oui, ça n’est pas du tout la même chose. Pas le même pédigrée, c’est pas la même maison, pas les mêmes méthodes, pas la même histoire.

        +37

      Alerter
      • Catherine // 09.01.2019 à 14h53

        Il faudrait peut-être qu’on arrête cet enfumage autour de ce boxeur qui à mains nues exprime son indignation et sa colère contre un gendarme armuré.
        De plus l’itinéraire était déclaré et a été empêché ce qui a amené les participants à prendre cette passerelle très pacifiquement.
        Le côté spectacle, original, inhabituel a bien servi les médias et a eu un effet d’aubaine sur le besoin de diversion sur l’essentiel.
        Franchement on voit ça sur les terrains de foot communaux tous les dimanche.
        Franchement rien à voir les 4500 arrestations les multiples mutilés à vie, les gens déjà en prison pour des mois (je crois que l’on va arrêter pour un moment de chercher des poux à Poutine).
        Maintenant ce qui est extrêmement préoccupant c’est que tout ce bourrage de crâne va servir à mettre sur la tables des lois qui vont servir ni plus ni moins à remettre en cause le droit fondamental de manifester. A suivre de très près mais hélàs les français aiment bien la “sécurité”.
        On le voit déjà dans les nouveaux sondages concernant Micron et Philippe.

          +26

        Alerter
        • Theoltd // 10.01.2019 à 09h19

          je n’arrive toujours pas a comprendre comment des personnes, qui semblent d’une part comprendre la situation, peuvent terminer un post finalement logique par: On le voit dans les sondages concernant Micron et Philippe. Comme si les sondages n’étaient pas faits par les memes que ceux qui commandent les policiers et les Crs. C’est absurde.

            +4

          Alerter
      • tepavac // 09.01.2019 à 16h29

        Bonjour Jean,
        “’autres équipes bien plus belliqueuses et vicieuses (CRS, BAC, BRI et autres justiciers des cités). Ce sont ces équipes sans pitié, sans état d’âme, avec une grosse frustration …”

        Ce reportage d’un blogueur sur la journée du 15 Dec, confirme votre témoignage et celui bien nombreux des Gj sur ces brigades spécialisées dans la provocation d’émeutes. En outre de façon pondérée, il démontre par ce reportage, qu’un ensemble d’appareil d’état est mis en œuvre de concert afin de délégitimer toutes revendications populaire.

        https://www.youtube.com/watch?v=H_WKBqhDggY

          +20

        Alerter
        • Garibaldi2 // 10.01.2019 à 02h44

          Les gilets jaunes découvrent ce que les syndicats ont découvert depuis longtemps : la police organise une nasse. Elle provoque les violences pour que les journaux fassent des images et que les commentateurs habituels des JT fassent leur numéro au 20H.

          Les gilets jaunes ont voulu la jouer perso, qu’ils se débrouillent.

          Même si le les soutiens, je pense que ce sont d’abord des gens qui ne veulent pas s’engager en politique. S’ils ne veulent pas faire de politique, c’est la politique qui les fera ! Qu’ils aillent manger leur sandwich dans les réunions ”citoyennes” alors que les députés de l’opposition ont été traités comme de la merde par ce pouvoir d’une rare arrogance. Personnellement je ne participerai pas à cette mascarade.

            +0

          Alerter
          • tepavac // 10.01.2019 à 18h25

            “Les gilets jaunes ont voulu la jouer perso, qu’ils se débrouillent.”

            Franchement Garibaldi 2, même si on comprend vos sentiments, vous devez, vous, comprendre que suite à des années d’attentes vaines de la part des partis politiques et des syndicats, la population n’a plus confiance en ces appareils, ils ont montré leur inefficacité et même leur dangerosité pour la paix et le progrès social.

            Apportez votre aide, elle est bienvenue.

              +2

            Alerter
          • tepavac // 10.01.2019 à 23h08

            “je pense que ce sont d’abord des gens qui ne veulent pas s’engager en politique”

            Bah oui, les gens simples qui doivent à longueur d’années trimer pour joindre les deux bouts, n’ont aucune appétence pour la politique, ils n’ont ni le temps, ni les moyens, mais ils font confiance en leur semblables pour régler ces “problèmes” tout comme l’ouvrier fait bien son travail. Chacun ses devoirs, nul n’a obligé les prétendants à exercer des fonctions de dirigeants, ils l’ont voulu et se sont battu pour cela, alors qu’ils assument leur devoir envers le peuple.

            Vous parlez de mascarade, mais quelle est cette démocratie où celui qui est élu sur un programme en fait un tout autre, sans qu’aucune loi puisse le sanctionner ou même, ne serait-ce que l’arrêter dans sa fraude ?

            Puisque vous vous enorgueillissez d’être un fin politique, pourquoi depuis tant d’années, avez vous laissez ces élus faire ce que bon leur semble ?

              +1

            Alerter
      • Dany 2 // 09.01.2019 à 17h24

        En plus, être garde-mobile fait partie du parcours du jeune gendarme alors que CRS est un choix. On ne s’étonne plus que la police tutoie systématiquement quand elle menace. Témoignage incroyable d’un élu :
        Nous enfilons nos écharpes d’élus Je finis par trouver l’officier en question : un commissaire. Je lui demande les motifs de leur action, je lui propose de faire autrement. Il ne me répond jamais. Il m’ignore totalement. Quant à ses collègues, plusieurs d’entre eux m’insultent. Ils sont extrêmement agressifs. Un me lance : « Toi, le connard en écharpe, si tu dégages pas, je t’explose. » Il brandissait son Flash-Ball à hauteur de mon visage — à environ 5 mètres de distance.
        https://www.revue-ballast.fr/violences-policieres-un-elu-raconte/

          +14

        Alerter
        • Garibaldi2 // 10.01.2019 à 03h03

          Et pourtant : A part quelques exceptions (Paris, Marseille, …) le maire et ses adjoints ont la qualité d’officier de police judiciaire (art. 16-1 du CPP). Il serait bon qu’ils le rappellent aux forces de l’ordre.

          ”Toi, le connard en écharpe, si tu dégages pas, je t’explose” est clairement une menace à personne dépositaire de l’autorité publique, qui autorise l’élu à interpeller l’auteur de la menace et à le mettre en garde à vue, même en usant de la force si nécessaire.

            +5

          Alerter
      • Fritz // 09.01.2019 à 21h13

        @Jean Duroi : moi aussi, je trouve que les gendarmes ont fait preuve de retenue après avoir été repoussés sur la passerelle. Je ne les confonds pas avec les flics, et je reconnais que les images de Christophe Dettinger donnant des coups de pied à un gendarme à terre sont violentes.
        Mais je renouvelle mon appel aux gendarmes et même aux policiers de bonne foi : si vous êtes des forces de l’ordre, prouvez-le en protégeant le peuple au lieu de le matraquer, de le gazer, de l’estropier pour protéger l’oligarchie qui détruit la France. Passez du côté du peuple, c’est le moment de choisir votre camp.

        Si vous persistez à réprimer la colère du peuple, celle-ci s’abattra sur vous et sur vos familles, décuplée, si la révolution devait triompher.

          +4

        Alerter
        • Narm // 10.01.2019 à 01h27

          tout est filmé, finalement, on voit un “force de l’ordre tabasser et mettre à terre une femme puis lui mettre des coups de pieds
          ensuite seulement le boxeur et un autre gilet jaune l’arrête en l’arrachant et devant la lâcheter de cet homme lui fait subir le même sort qu’il faisait à la dame !
          ça n’excuse pas la violence, mais il est clair que le “bleu” n’avait certainement aucune justification de donner des coups de pieds à une femme au sol… Schiapa, Marlène, indigne toi !
          https://twitter.com/LinePress/status/1081554081922064386/video/1
          mettre en grand à 7′ et regardez à gauche, la femme c’est la boule rouge au sol

            +5

          Alerter
          • tepavac // 10.01.2019 à 20h31

            C’est bien vu, et on remarque, si on s’en donne la peine, que les coups portés par Christophe Dettinger sont très mesurés, aucune action explosive qui serait radicale par un athlète de 90 Kg. Il se contrôlait bien, mais il pense qu’il ne peut le dire sans aussitôt se voir accuser de préméditation, c’est un des aspect désagréable de cette situation.
            De mon point de vue, un tel homme devrait être recruté par l’armée, au lieu des têtes brulées qui ne pensent qu’à faire un carton sur leur semblable.

            Pourtant une question demeure, pourquoi les militaires s’en prennent-ils à cette malheureuse entrainant par là même une réaction naturelle de défense du plus faible ?,
            pourquoi à peine libérée par les GJ, est-elle de nouveau prise à partie par d’autres militaires ?

            Par ailleurs on note le petit effectif des FdO, alors que la foule, même pacifique est nombreuse et canalisée sur des voies étroites, ceux de derrière poussant inexorablement la tête de la manif vers l’avant ?

              +0

            Alerter
            • Narm // 12.01.2019 à 01h04

              on dirait que le gendarme qui la releve lui vient en aide
              après, c’est le mouvement de foule

              Je n’avais pas remarqué au début mais j’ai vu une autre vidéo (d’en face) où elle revet un Bonnet phrygien rouge avec une cocarde.
              on remarque d’ailleurs sur les vidéos des trucs bizarres. les gars qui incitent à pousser le barrage de CRS et qui ensuite se barrent. J’en ai même vu un aller derrière les CRS.

                +0

              Alerter
    • northlane // 09.01.2019 à 11h54

      Puisque vous en parlez je tiens à vous montrer la vidéo de ce qu’il s’est passé avant, on le voit se faire gazer en plein visage à au moins 2 reprises ce qui d’expérience est très désagréable. On y voit aussi nos chers CRS lancer des GLI-F4 en arc de cercle, ce qui est complètement illégal bien entendu. Donc à mon sens sa réaction est normale et d’ailleurs elle n’est pas préméditée car il n’a pas le visage masqué.
      https://www.youtube.com/watch?v=-NTwurUqUwo

        +25

      Alerter
      • Narm // 09.01.2019 à 13h12

        trop tard pour filer la vidéo, il sera jugé cette après midi.
        comme la manif et le parcours était autorisé, quelqu’un peut confirmer que c’est par là qu’il devait passer ?

          +1

        Alerter
        • L’ermite // 09.01.2019 à 14h19

          Bonjour Narm,
          Non, la passerelle leur était interdite (d’où les frictions).

            +1

          Alerter
          • Serge WASTERLAIN // 09.01.2019 à 18h23

            La friction commence en aval de la passerelle. Les CRS stoppe la manifestation avant qu’elle n’atteigne son point de dispersion prévu en face de l’Assemblée Nationale. De ce fait, ceux qui sont à hauteur de la passerelle et tout ceux devant eux ne savent plus avancer.

              +4

            Alerter
          • Narm // 10.01.2019 à 00h31

            merci L’ermite
            j’ai vu ailleurs qu’ils ont été bloqué sur le parcours qui devait se terminer devant l’assemblée. ils se sont donc fait rouler dans la farine (ou plutôt embrumé dans le gaz en fait. ils ont négocié pour passer par d’autres côtés, sans résultats
            https://youtu.be/JMG3Lqupeds?t=1506
            Je viens de regarder quelques vues, apparement technique de blocage, encerclement, et ensuite infiltration gazeuse et grenade.
            Franchement, il faut être courrageux pour aller manifester à Paris, les Gilets Jaunes risquent littéralement leur tronche.

              +3

            Alerter
            • Fritz // 10.01.2019 à 01h09

              Christophe Dettinger vient d’être placé en détention, dans l’attente de son procès prévu pour le 13 février.
              Le flic qui a lancé une grenade mortelle sur Mme Zineb Redouane n’a pas été placé en détention provisoire, et si jamais il y a un procès, ce sera pour de rire, comme pour les deux [Modéré] qui ont frappé et tué Malik Oussekine en 1986.

                +5

              Alerter
  • Fritz // 09.01.2019 à 07h38

    Le « syndrome Malik Oussekine » (à partir de 17′) : « si ce policier avait tiré, c’était terminé de Macron ».

      +15

    Alerter
  • Caliban // 09.01.2019 à 08h18
  • Louis de Constance // 09.01.2019 à 08h43

    Hi from DC ❤ ✌ ?. Thx a lot. Very interesting. Remember May 1968: multiple injured on both side but no dead. Not one dead. A miracle ? I don’t know. The good temper of the government and specially of the Polive Commissioner. But yes, it was a long time ago…

      +5

    Alerter
    • Dany 2 // 09.01.2019 à 10h53

      Réponse du commissaire G Moréas:
      Si au temps d’une vie notre mètre étalon est Mai-68, le préfet de police, le ministre de l’Intérieur et autres, devraient relire (ou lire) la lettre individuelle que le préfet de police Maurice Grimaud, adressa à chacun des policiers parisiens, quel que soit son grade, près d’un mois après le début des manifestations : « … Je veux parler d’un sujet que nous n’avons pas le droit de passer sous silence : c’est celui des excès dans l’emploi de la force. » Dans ce courrier, tout en se montrant solidaire de « ses » hommes, il a le courage de leur dire que la réputation de la police – notre réputation, écrit-il – est en jeu : « Frapper un manifestant tombé à terre, c’est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière. » Mais Grimaud ne s’est pas contenté d’écrire, bien calé dans son fauteuil de cuir, en regardant depuis sa fenêtre Paris s’enfiévrer. Non, chaque jour, il était sur le terrain, sillonnant les rues de la capitale, seul, sans garde du corps, au volant de sa 4 L banalisée, parlant avec les uns, avec les autres. Et ses commissaires l’ont imité : ils sont allés dialoguer. « Une manifestation dans laquelle on a pu établir des contacts se passe infiniment mieux que celle où l’on va comme sur un champ de bataille », dira-t-il, quarante ans plus tard.
      La stratégie utilisée lors des manifestations de Mai-68 dans la capitale a assis la réputation de la police française dans le monde entier.
      Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?
      http://moreas.blog.lemonde.fr/2019/01/04/a-la-recherche-dun-maintien-de-lordre-republicain/

        +32

      Alerter
      • Jean Duroi // 09.01.2019 à 12h23

        Il n’en reste plus rien. Ils ont tout dilapidé comme le reste, et comme ils continuent à le faire. Ça va mal finir parce que les causes qui ont provoqué ce boxon sont plus que jamais là, et refusent de prendre une quelconque mesure de ce fait.
        Ces gens sont pires que tout ce qu’on aurait pu croire. Le fascisme ne s’annonce pas, il s’installe lourdement et de manière sourde.

          +19

        Alerter
      • FPOLE // 09.01.2019 à 18h10

        Dany 2
        Vous parlez de la lettre du préfet GRIMAUD, cet homme était sans doute d’extrême gauche puisque aujourd’hui ceux qui tiennent ce genre de propos sont taxés d’extrémistes anti-flics et amateurs de racailles et autres jaunes gueux.
        Je ne contenterai donc pas d’alerter la direction berruyenne, mais je signale dès maintenant votre manœuvre antisociale et factieuse à Messieurs CASTANER et MACRON.
        signé : un ami qui vous veut du bien et qui agit pour votre prompte rééducation.

          +5

        Alerter
    • kWh // 12.01.2019 à 03h49

      @LdC

      А теперь снимай эту маску, тупица.

      A part ça, il y a eu deux morts en 68. Deux ouvriers de Peugeot à Sochaux (si mes souvenirs sont bons).
      Abattus par les forces de ” l’ordre “.

        +0

      Alerter
  • calal // 09.01.2019 à 08h46

    Quand j’entends tous ces journalistes reclamer le soutien a la police et crier haro sur les images insoutenables du boxeur face au “robocop ” policier, je m’interroge sur les valeurs de l’epoque et sur ma culture.
    Suis je normal de ressentir encore, a la vue de ces images, un romantisme a la robin des bois?
    Quand a la majorite ou aux partisans de “l’ordre”, ne sont ils pas en train de perdre leurs derniers souvenirs de leurs valeurs de “catholiques-zombies”?
    Tout cela augure mal du futur: sommes nous a un tournant ou l’argent-roi va prendre possession du monde (loyer,dette,bannissement du cash,prelevements obligatoires pour “sauver la planete”) pour nous construire ces villes dystopiques, grouillantes de gens baissant la tete ,predites dans tant de romans et films de sf?

      +56

    Alerter
    • kWh // 12.01.2019 à 03h58

      ….
      Or, sous tous les cieux sans vergogne,
      C’est un usag’ bien établi,
      Dès qu’il s’agit d’rosser les cognes
      Tout l’monde se réconcilie.
      ….

      Hécatombe – Brassens

        +0

      Alerter
  • artaxerxes // 09.01.2019 à 09h06

    que les inciviques se fassent corriger quoi de plus naturel? Tout cagoulé masqué mérite d’être arrêté parce qu’il n’a pas la conscience tranquille.

      +1

    Alerter
    • vert-de-taire // 09.01.2019 à 09h12

      Et arracher un œil et ou une main et gazer tout me monde ?

      et la police en civil qui récupère les images dans les appareils photos des journalistes ?

      avec chantage à la destruction de l’appareil…

        +46

      Alerter
    • Calal // 09.01.2019 à 11h14

      Ben le boxeur était pas cagoule…

        +25

      Alerter
    • ellilou // 09.01.2019 à 11h42

      Je vais vous en donner moi des cagoulés méritant d’être arrêtés!
      Ici à Toulouse (et tout fier de lui ce crétin): http://belgique.niooz.fr/une-tete-de-mort-sur-la-cagoule-d-un-policier-quot-inadmissible-quot-29113563.shtml
      A un moment l’indécence, ça suffit, merde!

        +21

      Alerter
  • MDacier // 09.01.2019 à 09h15

    Je trouve David Dufresne extrêmement naïf !

    Penser que si le policier qui a pris son arme avait tiré et tué un gilet jaune, “s’en était fini de Macron” me semble hautement improbable !

    Au mieux il y aurait eu une enquête qui aurait conclu que c’était de la légitime défense.
    Au pire lesmedias auraient soutenu “circulez, y a rien a voir” comme ils savent bien le faire avec toutes les bavures et yeux arrachés depuis 2 mois.

      +32

    Alerter
  • yack2 // 09.01.2019 à 09h23

    Le courage physique est le matrice de tous les courages et se nourrit de la souffrance. Il n’est donc pas étonnant de voir nos élites qualifier le courage comme lâcheté et accepter avec enthousiasme les violences policières….Puisqu’ils ne sont jamais confrontés à la souffrance . Et de l’autre côté, les sans dents, en souffrance, se construisent un courage de tous les jours, il n’est donc pas surprenant qu’il se reconnaissent dans Dettinger. Dettinger comme un symbole à mains nues et le visage découvert qui affronte les robots et qui…..assume. Assumer, vous vous rendez compte!
    Nous allons vers le grand trouble,ce me semble, car nous n’avons en fait que peu de choix. La parole? mais ils nous ont volé tous les mots, tous les symboles, on peut se définir de gauche en faisant et en pensant comme l’extrême droite…Ils vont même défiler avec un foulard rouge, ROUGE!!! Il supprime un cagnotte de solidarité en la qualifiant de délinquance…..Quand les lois de la parole ne sont pas respectées ( on appelle cela ,désormais la communication) il y a un vrai soucis.
    Pour finir , marchons dans les pas de Luc Ferry??? Appelons les GJ à venir avec des fusils de chasse ? Puis comme c’est totalement répréhensible, nous diront que nous ne l’avons pas dit? Mieux nous dirons que ce sont des fusils à eau!!!!

      +33

    Alerter
  • Macarel // 09.01.2019 à 10h13

    A moins que je n’ai mal compris, la démocratie a été inventée pour résoudre les inévitables conflits d’intérêts qui surgissent dans tout groupe humain, par le dialogue et non par la violence.

    Au vu du degré de violence qui se donne libre court aujourd’hui dans notre société, tant du côté du pouvoir, que de certains de ceux qui le contestent, il est clair que nous ne sommes plus en démocratie depuis un certain temps.

    Ou en tout cas, que la démocratie est devenue au fil du temps, des trahisons de nos représentants, de leurs reniements une coquille de plus en plus vide.

    Avec Macron président, propulsé au pouvoir par les milieux d’affaire (plus particulièrement, grâce aux médias qu’ils contrôlent), le processus arrive à son terme. Le phénomène des gilets jaunes marque la perte de confiance des représentés, en leurs représentants. Il marque l’aboutissement de l’absence de dialogue et de débat véritable sur des questions de fond qui engagent l’avenir de tout un chacun, et cela depuis plusieurs décennies. Le mal est profond, et le pouvoir actuel ( et ses chiens de garde) loin de donner des signes de s’amender, et de vouloir engager un authentique dialogue, se cabre, provoque, essaye de trouver des échappatoires par diverses techniques de manipulation de l’opinion publique. Cela, est faire preuve d’une énorme irresponsabilité, pour des gens qui ont mandat d’oeuvrer pour le bien collectif, pour le vivre ensemble, et pour la cohésion du corps social.

    S’indigner avec fracas des excès violents de certains dans les manifestations, sans vouloir balayer devant sa porte et ne pas s’interroger sur la violence, certes moins directement spectaculaire, résultant de décisions politiques prises au nom d’une “religion économique féroce” (dixit P.Jorion) depuis des décennies – qui plus est, en allant jusqu’à bafouer la volonté populaire- , par des gouvernements tant de gauche, que de droite, me paraît inquiétant pour la suite des événements, et l’avenir de la démocratie dans ce pays.

      +22

    Alerter
  • Leïla // 09.01.2019 à 11h32

    C’est incroyable d’entendre de tels propos.
    Les cités sont exposées depuis 40 ans pas quelques années. Les provocations, les insultes, les humiliations ont donné des émeutes mais aussi la même haine à l’égard des journalistes, des politiques et des forces de l’ordre…mêmes causes, mêmes problèmes !

      +2

    Alerter
    • ellilou // 09.01.2019 à 11h44

      C’est exactement ce qu’a dit David Dufresnes dans cette interview 🙂

        +1

      Alerter
      • Leïla // 09.01.2019 à 19h56

        Pas depuis 2000…mais les années Mitterrand avec quelques accords sur le shit et autres…

          +2

        Alerter
  • Le Rouméliote // 09.01.2019 à 11h36

    Que les commandants de CRS qu’il cite mettent la crosse en l’air ! Je retrouverai confiance dans la police et la gendarmerie si elles se mettent du côté du peuple contre ses oppresseurs européistes. Point barre !

      +14

    Alerter
    • ellilou // 09.01.2019 à 11h46

      J’en rêve tous les samedis à Paris face aux grenades (lacrymo, désencerclantes, assourdissantes et je ne sais quoi d’autre), aux flashballs, aux matraques de ces “robocops” qui couinent quand un homme, avec ses seules mains, nous défend 🙂

        +15

      Alerter
    • Larousse // 09.01.2019 à 16h02

      La fraternisation ??? Il faudrait effectivement le croire mais comme le dit David Dufresne le temps de la fraternisation n’est pas prêt d’arriver – Dieu fasse que je me trompe.
      Le pouvoir a joué le pourrissement et il a en grande partie réussi, la seule chose à laquelle il ne s’attendait pas -bien idiot qu’il soit ! est qu’intrinsèquement quand on pourrit une situation on affaiblit sa légitimité et les bases de son avenir.
      Les blessés et les estropiés sont autant de personnes qui sont devenues de farouches opposants à ce régime et qui éduqueront, diffuseront, convaincront des centaines voire des milliers d’autres Français à une hostilité sans borne voire une haine de ce régime du Président Emmanuel Macron et malheureusement des membres des forces de l’ordre qui font du zèle de façon imbécile.

      Ce président pense avoir gagné peut-être ??? bien qu’il fasse n’importe quoi, dernier acte en date : il qualifie un célibataire à 2500 euros par mois de “riche” pour vouloir revenir sur sa promesse d’enlever la taxe d’habitation et ce sans toucher à l’ISF abrogé ou ne serait-ce même que d’engager une vaste réforme pour ajouter des tranches d’impôts plus progressives … du grand n’importe quoi… donc ! De la pure démagogie sur fond de “nécessité bruxelloise” de déficit budgétaire.

      Si ce pouvoir ne s’est pas écroulé d’ici là, la prochaine “rencontre” entre ce Président jupitérien et son peuple aura lieu au G7 à Biarritz en 2019 à n’en pas douter; avec même d’autres opposants à l’ordre du ‘IVe Reich européen”. Les dispositifs de sécurité auront un coût financier tel que la dette de l’Etat franchira une limite abyssale ?!
      Soyons donc patients, pacifiques par la grève de la consommation en réponse aux médias qui pleurnichent sur les chiffres du commerce et tapent sur les “méchants Gilets jaunes”.
      Enfin ajoutons que les Français ont aussi suffisamment d’humour pour accompagner le Président Jupitérien dans ses déplacements, par une présence pacifique et enthousiaste, mais suffisante pour mobiliser toujours un peu plus à un coût prohibitif les forces de l’ordre soumises ou complices.
      A l’usure donc “Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage” Lafontaine le Lion et le Rat.

        +15

      Alerter
  • Dorian // 09.01.2019 à 11h42

    Évoquant la violence dans les régimes hitlérien et mussolinien, Camus écrivait : « Le fascisme, c’est le mépris, en effet. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. (L’ Homme révolté, Folio, p. 231)
    Macron en est-il seulement à la préparation ou déjà à l’instauration ?

    Un peu plus loin, Camus cite Hitler : « Quand la race est en danger d’être opprimée… la question de légalité ne joue plus qu’un rôle secondaire. » Nous y voilà : Quand l’UE est en danger de disparaître, la question de légalité ne joue plus qu’un rôle secondaire. Nous sommes dans un totalitarisme marchand.

      +14

    Alerter
  • Seraphim // 09.01.2019 à 11h54

    Je ne comprends pas l’accusation de violence faite au boxeur Dettinger. La boxe est un ‘art martial’ qui canalise la violence. Ce que les images montrent parfaitement: il frappe non pas un policier mais le bouclier que celui-ci tient; comme un sac de sable à l’entraînement. Le policier n’est pas frappé ni au visage ni sur le corps; le boxeur n’a pas de gants. ce déséquilibre des forces permet de dire qu’il fait “reculer” son adversaire, sans le frapper directement. Le policier le sait parfaitement d’ailleurs, qui encaisse les coups sans souffrir, mais qui recule. Plutôt qu’une menace “menaçante” avec un pavé ou un coktail molotov, l’homme est parfaitement “transparent”, visage découvert, mains nues, son innocuité est manifeste. Comment les journalistes arrivent-ils à totalement renverser les faits?

      +34

    Alerter
    • Louis Robert // 09.01.2019 à 12h24

      Les « journalistes « ?

      Demandons-nous plutôt comment il est possible que tant de citoyens ne parviennent même pas à percevoir clairement et à analyser pertinemment ce qu’ils voient… et revoient en boucle ad nauseam.

        +10

      Alerter
      • Jeanne L // 09.01.2019 à 18h54

        C’est peut-être à cause du prix actuel des lunettes ! on ne peut plus en changer quand elles ne sont pas à notre vue!
        Ou alors serait-ce parce que les commentaires (et la façon dont sont prises et diffusées les images) nous disent ce qu’il faut voir, comment il faut le voir et ce qu’on doit en penser !

          +3

        Alerter
    • Macarel // 09.01.2019 à 15h08

      Ce n’est pas tant la violence physique qui lui est reprochée, que le fait d’avoir tenu en respect des agents des forces de l’ordre, même plus, de les avoir contraint à reculer.
      C’est symboliquement, d’avoir indirectement défié le pouvoir en place, au travers des forces de l’ordre qui exécutent les ordres donnés par ce pouvoir.
      La violence brute exercée par ces forces de l’ordre a causé chez de nombreux manifestants des dégâts physiques bien plus graves, surtout quand ils sont irréversibles, que ceux infligés par le “gj boxeur”. Mais les commentateurs des “médias mainstream” n’ont rien à redire, car les forces de l’ordre ont le monopole de la violence légale, et défendent en exécutant les ordres du pouvoir en place, un ordre social qu’ils ne souhaitent pas voir remis en question.
      Le vrai problème, c’est que le divorce entre une grande partie de la population (celle qui revêt chaque samedi des gilets jaunes, en particulier) et le pouvoir en place, est tel, que ce dernier ne pratique plus le “dialogue social”, qu’à coups de matraques, de canon à eau, de tirs de LBD, et de grenades lacrymogènes. Or, l’on sait bien que la violence légale ou pas, appelle la violence. Il serait temps que la raison et la tempérance reprenne le dessus chez les locataires qui occupent les palais de la République et exercent le pouvoir au nom du peuple.

        +15

      Alerter
    • BOURDEAUX // 09.01.2019 à 17h17

      J’ai lu quelque pars que Dettinger avait aussi été filmé en train de frapper un gendarme à terre; peut-être est-ce la vrai raison de son arrestation ?

        +1

      Alerter
      • Fritz // 09.01.2019 à 19h47

        En ce cas, je propose d’arrêter tous les flics qui ont frappé un citoyen à terre, et de les déférer devant un tribunal du peuple.

          +13

        Alerter
    • Serge F. // 09.01.2019 à 19h40

      Ce que l’on reproche surtout à Christophe Dettinger c’est d’avoir frappé un agent des forces de l’ordre au sol :

      https://twitter.com/InfosFrancaises/status/1081556046609596416

      5 minutes après qu’il ait boxé des CRS :

      https://twitter.com/LinePress/status/1081554670961733633

      Il s’agit d’une faute grave.

      Ceci-dit, le procès permettra de savoir ce qu’il s’est passé avant pour que cet homme en soit arrivé à péter un câble. Un témoignage pourrait apporter une explication :

      http://www.revolutionpermanente.fr/Un-policier-m-a-donne-des-coups-de-matraque-et-des-coups-de-pied-M-Dettinger-m-a-sauve-la-vie

      On peut effectivement distinguer un personne avec un vêtement rouge au sol frappée par l’agent que Christophe Dettinger prendra ensuite pour cible.

        +7

      Alerter
    • Julien // 10.01.2019 à 01h25

      @ Seraphim Non non quand même il y a les faits : quinze jours d’incapacité totale de travail (ITT) pour le GM frappé.

      Ce dernier a un casque mais regardez bien la vidéo, Dettinger tape sur la visière, je pense que cela n’empêche pas de recevoir l’impact des coups au visage. On voit d’ailleurs que le GM est “sonné”.

      C’est un champion de France quand même, je pense qu’il envoie du lourd…

      Le GM n’a pas retiré sa plainte…

        +2

      Alerter
  • egogo // 09.01.2019 à 14h08

    Du reste la pétition en sa faveur a réuni plus de 100.000 Euros signe indiscutable de la popularité de son action!!

    Du reste la pétition de soutien a récolté plus de 100.000 Euros ,signe certain de la popularité de son action !!

      +7

    Alerter
  • Christophe // 09.01.2019 à 15h37

    Halte aux injonctions contradictoires : j’ai été verbalisé au printemps dernier car je n’avais pas de gilet jaune dans la boîte à gants de mon vespa, plus 45 € d’amende car je ne portais pas de gants motos renforcés aux phalanges (genre ceux de l’agresseur de gendarmes)…

      +10

    Alerter
  • un sans dent // 09.01.2019 à 16h31

    macron n est que la partie supèrieure du libéralisme autoritaire de la poupée russe qui nous gouverne , enlever le couvercle les gillets jaunes.et viser bruxelles macron n est qu’ un bourgeois de calais la corde au cou, un larbin d un systeme anti democratique
    la start up nation :
    9 sur 10 n exite plus après un an
    et le parfait non sens
    faire une nation de créateurs avec les gènerations de formatés conformistes (les députés laareeem)
    escroc , bandit , voleur

      +7

    Alerter
  • Serge F. // 09.01.2019 à 23h58

    Si Edouard Philippe met en oeuvre ce qu’il a annoncé lundi soir sur TF1, cette fois-ci ça ne fera plus de doute, nous irions droit vers un régime autoritaire :

    https://twitter.com/clemovitch/status/1082938185024446464

    Ce qui ne devrait apparemment pas gêner certains éditocrates :

    https://twitter.com/Nniina_/status/1082629811288358913

      +3

    Alerter
    • Narm // 10.01.2019 à 00h54

      il est super lucide ce Clément, par contre le 2eme lien, le gars dit ça le plus sérieusement du monde.
      Rahhh ces soviets et nord coréen…

      Niina 8 janv.
      Pas du tout, c’était hier matin chez Praud.

      ?Kalliya 8 janv.
      Et là on se rend compte à quel point les gens dangereux dans ce pays, ne sont pas là ou on nous dit de regarder….

      @fedoriphore 8 janv. “C’est fascinant de voir un bourgeois apeuré se transformer en fasciste, ça me rappelle le film 1900 de Bertolucci”

      schizophrène8 janv. Ce ne sont pas les gens qui changent, c’est juste leur masque qui tombe.

      juste les masques qui tombent ….
      ‘’Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent.’’ Orwell

        +1

      Alerter
      • Narm // 10.01.2019 à 01h10

        Clément Viktorovitch “Docteur en science politique • Enseigne la rhétorique et la négociation à SciencesPo”

        finalement, nos élites bénéficient d’enseignants de qualité, mais qu’est-ce qui fait qu’ils deviennent ensuite des girouettes qui causent trop vite sans réfléchir.

          +0

        Alerter
        • tepavac // 10.01.2019 à 23h54

          “finalement, nos élites bénéficient d’enseignants de qualité, mais qu’est-ce qui fait qu’ils deviennent ensuite des girouettes”

          Ils, les politiques, utilisent toujours de bonne plume(poire), pour écrire un scénario qui plait à la population et se faire élire.

          Mais la vérité nous la connaissons, notre marlene schiappa demande d’où provient l’argent pour le boxeur, mais nous on aimerait bien savoir d’où provient l’argent qui à fait élire toute cette clique ….

            +1

          Alerter
      • Serge F. // 10.01.2019 à 01h17

        Jean-Sébastien Ferjou a déclaré récemment sur BFMTV : « Marine Le Pen reste dans le cadre de la République contrairement à Jean-Luc Mélenchon qui est confronté à ses contradictions. Elle assume d’être hors système dans le système. »

        https://twitter.com/19HRuthElkrief/status/1083064604295680001

        Dans les années 30, on murmurait dans les beaux quartiers « Plutôt Hitler que le Front populaire ! » :

        https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/juin-221/plutot-hitler-que-le-front-populaire-integrale

        L’ histoire n’est qu’un éternel recommencement, comme disait Thucydide…

          +3

        Alerter
        • calal // 10.01.2019 à 07h26

          Dans les années 30, on murmurait dans les beaux quartiers « Plutôt Hitler que le Front populaire ! » :

          je crois que vous n’avez pas compris qu'”hitler” a gagne au second tour en 2017 contre marine le pen…

            +3

          Alerter
          • Serge F. // 10.01.2019 à 09h07

            Vous voulez dire Adolphe Thiers plutôt qu’Adolf Hitler. La différence est importante.

              +1

            Alerter
  • Shari // 10.01.2019 à 11h40

    Oui, mais quand il s’agissait des banlieues, le public ne s’indignait pas trop non plus, si vous vous souvenez bien…

      +0

    Alerter
  • Gilbert Casula // 10.01.2019 à 23h09

    Merci pour ce remarquable travail de (vrai) journaliste.

      +0

    Alerter
  • Pat // 11.01.2019 à 12h27

    Ames sensibles s’abstenir :
    http://lemurjaune.fr/

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications