Les Crises Les Crises
2.mai.20172.5.2017 // Les Crises

[Refuge] La vision d’Aymeric Caron

Merci 3
J'envoie

Source : Facebook, Aymeric Caron, 26-04-2017

Au premier tour j’avais choisi l’abstention car mes idées n’étaient pas représentées et parce que la personnalité de ceux qui en portaient une partie ne me convenait pas. En tant qu’écologiste anarchiste, je me méfie par ailleurs des élections, surtout dans la 5ème république. Au passage, mélenchonistes énervés, calmez-vous, je me sentais plus proche d’Hamon et de sa proposition de revenu universel que de Mélenchon – les deux avaient des propositions semblables sur l’écologie et les animaux. Par ailleurs, cela fait 15 ans que je n’ai pas voté pour les Verts, alors que ce sont eux dont je suis le plus proche idéologiquement – aucun d’entre eux ne m’a jamais insulté pour cela. Autre culture sans doute…

Par ailleurs, afin de répondre à l’argument 1000 fois répété du “si vous aviez voté au 1er tour, Marine Le Pen ne serait pas passée”, argument spécieux par excellence, je rappelle qu’il n’était absolument pas certain que Le Pen soit au 2nd tour – elle a même failli ne pas y être. Ensuite mon vote n’aurait pas empêché la situation actuelle, puisque j’aurais voté Hamon. Enfin, aller voter au 1er tour juste pour contrer Le Pen aurait signifié que j’aurais aveuglement suivi les sondages, or Mélenchon lui-même milite pour la fin des sondages et affirme qu’il ne faut voter qu’en fonction de ses convictions.

Je m’apprêtais donc à m’abstenir au 2nd tour également. Mais s’enfermer dans un dogmatisme en faisant fi des circonstances mène toujours à la catastrophe.

Je déteste le programme d’Emmanuel Macron, qui est la continuité de 30 ans de politique qui nous ont menés dans l’impasse où nous nous trouvons aujourd’hui, et qui est très largement responsable de la montée du Front National. Macron est le candidat de l’oligarchie, mis en place par les financiers et les grands patrons. Macron est une marionnette, et il n’a pas la carrure d’un président. Ses gaffes à répétition, ses prises de paroles plus nulles les unes que les autres, ses incantations de télé-évangéliste à deux balles l’ont plus que prouvé. Avec Macron les riches seront encore plus riches, les chômeurs seront stigmatisés encore plus, les droits sociaux seront encore rognés, et l’écologie sera une fois encore martyrisée. Il faut le dire clairement: son élection est une catastrophe pour notre pays.

Mais en face, nous avons non seulement la nullité, mais en plus l’héritière du fascisme, à la tête d’un parti ennemi de la République et de la démocratie, actuellement mouillé dans de multiples affaires judiciaires. Un parti qui ne tolère pas la contradiction et l’opposition et qui méprise toute forme d’intelligence.

Comme beaucoup, je suis épuisé par le chantage au FN, qui a largement contribué à conforter les oligarques dans leurs positions confortables, en leur évitant de remettre en cause leurs avantages scandaleux. Et pour tout dire, j’étais opposé au Front Républicain des régionales. Jamais par exemple je ne serais allé voter pour Estrosi, surtout lorsque l’on connaît la drague éhontée que le monsieur a toujours faite au FN.
Mais ici, il s’agit d’une élection présidentielle. Et je ne peux me résoudre à envisager que le Ministre de l’Intérieur ou des Affaires Etrangères soit un Florian Philippot ou un Louis Alliot. Je ne peux accepter que ce pays soit aux mains du FN. On ne parle pas d’une région ou d’une ville, mais bien d’un pays entier, et de toute la politique de ce pays.

Ne pas voter contre le FN consiste à affirmer qu’il est devenu un parti comme les autres, puisque c’est affirmer que “ça ou autre chose, on s’en fout”. Je ne considère pas que le FN est un parti comme les autres, notamment parce qu’il déteste la démocratie et qu’il pue le nationalisme belliqueux.

Si on se dit humaniste, si on aime vraiment les hommes et les animaux, si on est un militant de la fraternité, on ne peut que vouloir la défaite de Marine Le Pen.

Je ne souhaitais pas voter au 2nd tour, je l’ai dit, car l’anarchie se méfie des élections. Beaucoup de mélechonistes m’ont insulté quand ils ont découvert que je ne voterais pas au 1er tour. “Le vote est une obligation!”, m’expliquaient-ils. “Vous êtes lâche!”, “Abstenez-vous alors de commenter désormais la politique, si vous ne votez pas!”. Voilà le genre d’amabilités que j’ai reçues pendant plusieurs jours. Et je les entends aujourd’hui expliquer avec fierté qu’eux-mêmes s’abstiendront au 2nd tour. Quelle est la logique? Si selon eux il faut avoir le courage de voter en toutes circonstances, même pour un candidat imparfait, pourquoi refusent-ils de se déplacer pour ce 2nd tour? Certains d’entre eux ont même le culot de m’expliquer que les abstentionnistes du 1er tour sont responsables du score de Marine Le Pen. Je ne sais pas quels sont les chemins tortueux de leur esprit qui leur permettent de soutenir une telle hypothèse. Non, la vérité c’est que 21% des Français ont voté Le Pen, et que 19,5% ont voté Mélenchon. Voilà pourquoi le FN est au 2ème tour. Et si vraiment les mélenchonistes considèrent que les non-convaincus auraient du voter quand même pour Mélenchon afin d’empêcher Le Pen au 2nd tour, alors ils doivent s’appliquer cette logique à eux-mêmes et aller voter pour Macron, non convaincus, pour empêcher Le Pen à l’Elysée.

Je ne souhaitais pas voter au 2nd tour, mais je vais devoir me faire violence à cause, justement, de tous ces fervents “humanistes” hyper mobilisés au 1er tour et qui appellent désormais à l’abstention, favorisant ainsi la possibilité réelle que le FN accède au pouvoir. Oui, ce sont eux qui obligent un anar comme moi à jouer le jeu des élections. Pour contrer leur positionnement plus qu’ambigu et aux conséquences potentiellement dramatiques.
Non, je n’ai pas envie de voter pour Macron. Je ne voterai pas pour lui d’ailleurs. je voterai pour le candidat opposé à Le Pen. Je voterai pour les Français d’origine immigrée, pour les étrangers, pour tous ceux qui travaillent dans des associations culturelles et qui risquent de voir leurs subventions coupées, pour tous ceux qui veulent continuer à dire ouvertement qu’ils détestent la politique du gouvernement, pour tous ceux qui refusent que ce pays devienne le terrain d’une chasse aux sorcières contre tous les “mauvais patriotes”. Je voterai pour pouvoir continuer à crier que j’emmerde le FN, et que je déteste le néo-libéralisme.

PS: Ah au fait, merci d’arrêter de me tutoyer dans vos coms, surtout si c’est pour m’insulter. La démocratie commence par le respect de son interlocuteur.

Re-Ps: depuis une semaine, je me suis pris des centaines d’insultes de la part de militants valeureux de la France Insoumise, me reprochant par tous les moyens possibles de n’avoir pas voté pour leur candidat. Comme indiqué plus haut, si j’avais du voter, ce n’aurait pas été pour lui mais pour Hamon. Mais au-delà de ça, qui ne regarde que moi, cette virulence et cette intolérance me confortent chaque jour dans mon choix de n’avoir pas apporté mon soutien à Mélenchon. Je ne supporte pas le sectarisme, d’où qu’il vienne. Je ne supporte pas la violence, et encore moins lorsqu’elle est légitimée par de belles intentions. Prendre en otage la cause animale pour agresser ceux qui ne sont pas en admiration devant Mélenchon est simplement une honte. Bravo à vous en tout cas, jusqu’à présent je disais du bien de votre mouvement, sans aller jusqu’à voter pour celui-ci. Désormais, vous pouvez être sûr que jamais ne me positionnerai en faveur de votre groupe de sectaires, aussi dangereux que les sectaires que vous prétendez combattre.

Re-re-ps: au vu des premiers coms de ceux qui font semblant de ne pas comprendre ce que j’ai écrit, je vais en proposer un résumé très simple : “spectre politique du NPA aux Républicains = démocratie. FN= pas la démocratie.”

Source : Facebook, Aymeric Caron, 26-04-2017

Cet article fait partir d’une longue série visant à discuter les opinions diverses en lien avec l’élection du 7 mai.

Elle ne reflète pas forcément l’opinion du site Les-crises – qui n’aura d’ailleurs aucune position officielle pour cette élection.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Laurence // 02.05.2017 à 00h52

La précision à la fin de l’article me rassure. Si les gens, surtout soi-disant intello pouvaient arrêter d’utiliser le terme fascisme à mauvais escient, cela serait une belle victoire sur la bêtise ambiante.
Le monde va mal aussi parce que les mots sont détournés de leur véritable signification afin de manipuler une population sous-informée!
Je n’apprécie pas MLP mais elle n’est pas fasciste!

177 réactions et commentaires - Page 2

  • Olivier P. // 02.05.2017 à 13h42

    Quant on est Français on ne peut pas accepter la servitude à des injonctions de vote .
    MLP est une menace pour la Démocratie…mais Macron aussi
    ce type est un danger il va avoir la grosse tête avec le vote qui se prépare
    il sera le larbin de l’ Allemagne et des milieux financiers.
    Il ne dit pas les horreurs de MLP,ça non !
    il va même dans les banlieues faire des selfies,
    mais les jeunes issus de l’ immigration il va les détruire complètement , ils n’auront aucun avenir.
    La serpillère pour les ramasser sera peut être un peu plus grande comme dit TODD
    il va les essorer à coup de formations à la con et de petits boulots mal payés.
    Macron va détruire la France d’en bas et ça va déborder sur la classe moyenne.
    Je vais m’abstenir avec joie, comme dit mon idole.
    Et comme je suis content d’ avoir trouvé au moins une voix dans ce monde de médias mainstream à vomir,
    il n’y en a pas beaucoup sur qui on peut s’appuyer alors TODD ne décroche pas.

      +0

    Alerter
  • Un_passant // 02.05.2017 à 13h42

    Tiens pour une fois, je peux entendre (lire) son propos, comme quoi il vaut mieux à l’écrit que dans la petite lucarne.

    Reste qu’il oublie, néglige, ignore le fait que si le FN était si anti-démocratique, ça fait longtemps qu’il aurait été interdit.

    Il oublie aussi quelque chose que j’ai écrit dans un autre commentaire, sur un autre sujet et que je vais synthétiser : aucun empire, aucune nation n’a survécu à l’entrée massive de barbares (dans son sens étymologie originel : étrangers). Aucune. Et les empires qui ont survécu autrement sont ceux qui sont rentrés dans leurs murs (Chine?). Tous les autres ont disparu, depuis l’Egypte jusqu’à l’Empire romain. L’empire britannique aussi (le commenwealth est au Royaume-Uni ce que la “françafrique” est à la France : sauver -mal- les apparences).

    Ceux la mêmes qui défendent le mondialisme prétendent aussi défendre les minorités autochtones des anciennes colonies. Bonjour le grand-écart. Pensez un instant aux kurdes et creusez votre réflexion.

      +1

    Alerter
  • jules vallés // 02.05.2017 à 13h46

    “Mais en face, nous avons non seulement la nullité, mais en plus l’héritière du fascisme, à la tête d’un parti ennemi de la République et de la démocratie, actuellement mouillé dans de multiples affaires judiciaires. Un parti qui ne tolère pas la contradiction et l’opposition et qui méprise toute forme d’intelligence.”

    Bizarre..bizarre..Je ne vois là que des affirmations, mantras de la doxa, mais zéro démonstration!
    Je ne voyais pas l’anarchie comme ça!

      +0

    Alerter
  • Louis Robert // 02.05.2017 à 13h56

    Ce texte mérite de devenir un classique sur la capacité citoyenne d’avaler n’importe quelle couleuvre antidémocratique sous l’effet de l’intimidation et du chantage exercé par le Pouvoir. Il devrait avoir pour titre: “Psychologie de la soumission volontaire ordinaire”.

      +2

    Alerter
  • ananda // 02.05.2017 à 14h09

    Marine Le Pen est pour le référendum populaire, et on la traite d’ anti-démocratique ou de fasciste.
    Les fascistes ne sont certainement pas où l’on croit. Actuellement, le fascisme est dans la pensée unique, où il faudrait voter comme la doxa le dit. Surtout pour que ces gens-là gardent tous leurs avantages. Il faut arrêter d’écouter les médias, il faut se faire sa propre opinion. La seule solution pour faire bouger les choses : voter Marine.

      +2

    Alerter
  • zegabe // 02.05.2017 à 15h58

    Pour lutter contre le FN, j’ai voté Mélenchon au 1er tour. Il a manqué 600000 voix pour que Mélenchon soit à sa place au 2e tour !
    A combien de voix estimez l’impact de votre mensonge sur le plateau de Ruquier lorsque vous avez affirmé que le programme de Mélenchon n’était pas suffisamment écologique sans dire qu’il était le plus écologique ?
    Vous ne mesurez pas, je crois, l’importance donc la responsabilité qui vous incombe en tant que personnage médiatique. Ou alors vous agissez sciemment comme le font vos confrères Cohen, Apathie, et tous les autres.
    C’est pour cela qu’aucun d’entre vous (d’entre eux ?) ne m’imposera d’aller voter au 2e tour.
    Je vais m’abstenir pour OTER leur LEGITIMITE à ces deux très dangereux candidats.

      +6

    Alerter
  • R. // 02.05.2017 à 17h16

    Ce narcisse est quasi-religieux dans ses raisonnements.
    S’abstenir au premier tour et “voter contre” au second est tout bonnement injustifiable d’un point de viue logique et, de toute manière, le ramène au même point que les autres médiagourous: il élit Macron.

      +5

    Alerter
  • arrighi // 02.05.2017 à 17h35

    Les “insoumis ” qualifiés de “groupe de sectaires aussi dangereux que les sectaires qu’ils combattent ”
    Un peu différent de la soi disant précision apportée pour mieux comprendre son intervention qui est accusatrice envers un groupe en entier à partir de propos de quelques “partisans” (?) alors même certainement condamnable . Le “spectre politique du NPA aux Républicains = démocratie. FN= pas la démocratie.” Il aurait fallu préciser , pour marquer sa cohérence que les “insoumis ne figurent pas dans le groupe “démocratie” ??? Ceci dit ses positions m’importent peu comme d’ailleurs l’analyse fielleuse qu’il fait du mouvement de la FI …

      +0

    Alerter
  • yann 35 // 02.05.2017 à 19h09

    et maintenant l’opinion de caron …. manquait plus que lui ! quand le creux parle du vide J’attends avec impatience les opinions de nabila et de hanouna.

      +4

    Alerter
  • Valéry // 02.05.2017 à 19h28

    “Ne pas voter contre le FN consiste à affirmer qu’il est devenu un parti comme les autres, puisque c’est affirmer que “ça ou autre chose, on s’en fout”. Je ne considère pas que le FN est un parti comme les autres, notamment parce qu’il déteste la démocratie et qu’il pue le nationalisme belliqueux.”

    La deuxième phrase est la plus stupide de l’article. Le FN joue le jeu de la démocratie, des élections et des règles ou lois démocratiques, c’est incontestable. Le seul point qui le distingue des autres partis (excepté maintenant DLF) c’est qu’il ne fait pas partie du système.

    Quant à son “nationalisme belliqueux”, il n’y a qu’à voir sa position sur la Syrie ou la Russie pour s’apercevoir que c’est tout le contraire.

    On ne peut en dire autant de Macron.

      +3

    Alerter
  • petouille // 02.05.2017 à 23h30

    Je ne sais pas grand chose au sujet du Front National, mais j’aimerai vraiment que pour la suite ce parti soit à jamais interdit, pour que nous ne soyons plus jamais condamnés à voter contre nos idées .. ou s’il ne l’est pas(interdit) qu’on fiche la paix une fois pour toute aux gens qui votent ou ne votent pas pour lui .

      +1

    Alerter
  • amha // 02.05.2017 à 23h31

    ” Politiquement, la faiblesse de l’argument du moindre mal a toujours été que ceux qui choisissent le moindre mal oublient très vite qu’ils ont choisi le mal . ”
    hannah arrendt

      +1

    Alerter
  • Alfred // 02.05.2017 à 23h32

    C’est bien ça. Attendez donc de découvrir les valeurs humanistes de macron.
    Et.y à pas.de doutes.aymeric Caron restera lui même un “anarchiste” de télévision, une dent de plus dans grand râteau qui sert à ramener les égarés vers l’oligarchie. Toujours du côté du manche (quelqu’un avait il un doute sur la conclusion de son raisonnement ?). Ya pas d’enjeu yamina. Ya pas de match.
    Sachez seulement que vous aurez contribué à votre propre servitude.
    Sans rancune.

      +0

    Alerter
  • birin // 02.05.2017 à 23h43

    Le score Macron au premier tour de ces présidentielles me semble inquiétant pour le niveau de conscience de l’électorat français. Comment peut-il voter à 25 % pour l’héritier assumé de celui dont la côte de popularité au-près de ce même électorat est sous les 10 % ?
    Je ne comprends pas cette “logique”, et elle m’inquiète donc.

    Mais je trouve bien plus inquiétant encore le niveau de conscience de certains (nombreux) intellectuels.

    Aymeric Caron, que je ne connaissais pas, et qui est probablement très estimable, me sidère en cette occasion.

    Ce gars qui se définit comme écologiste, et surtout comme anarchiste, se donne du mal pour expliquer à la foule des internautes pourquoi il va aller voter au second tour pour un Macron.

    Un Anarchiste nous explique sans rire qu’il va voter Macron, mais que en fait il ne va pas voter Macron, il va voter contre Marine Le Pen.
    Mieux, il se dit blessé d’être forcé de le faire par l’inconséquence des autres, de ceux qui se refusent à “bien voter”, à sa place.
    Un Anarchiste qui nie la portée concrète du vote, et blâme ceux qui s’y refusent. On aura tout vu !

    Et pourquoi s’inflige-t-il ce vote ?
    Pour “avoir le droit de crier …” des choses insignifiantes :
    “la liberté de dire qu’il emmerde le FN et qu’il déteste le néo-libéralisme”.
    C’est profond !

      +1

    Alerter
  • birin // 02.05.2017 à 23h45

    -Suite-

    Cela me fait surtout penser qu’il mange à sa faim, sous on bon toit, et qu’il peut donc s’adonner à des réflexions de haute voltige sur “sa liberté de penser”, et d’exprimer “sa philosophie”.
    Ça ferait de jolies chansons.

    Aymeric Caron nous précise dans son dernier paragraphe qu’il votera “pour tous ceux qui refusent que ce pays devienne le terrain d’une chasse aux sorcières contre tous les “mauvais patriotes””.
    Je suis on ne peut plus d’accord avec ce refus, mais que vient faire le vote Macron dans cette farce ?

    Je me souviens d’un 11 janvier 2015 où j’étais bien seul avec ma femme à marcher à contresens d’une foule qui marchait vers la place centrale, comme un seul homme, s’appelant tous d’un même prénom : Charlie.
    Je me souviens surtout des enfants de 8 / 10 ans mis en garde à vue parce qu’ils refusaient d’être Charlie !
    Le risque de la chasse aux mauvais patriotes, dès 10 ans, est déjà derrière nous, et il n’a pas attendu que le FN arrive au pouvoir, c’est des Macron’s divers et variés qui y étaient déjà.

    Surprenant anarchiste qui nous décrit le fascisme dont il redoute l’avènement plus que tout, sans réaliser que la réalité recoupe déjà sa description.

      +1

    Alerter
  • birin // 02.05.2017 à 23h45

    -suite encore-

    Moi je ne me souviens pas d’avoir vu de pareilles scènes dans mon Espagne natale, alors franquiste, et donc fasciste.
    Je connais le fascisme pour l’avoir vécu, et je sais donc pourquoi je me dois de le combattre.
    Je n’ai pas vécu personnellement le régime bancocrate et mémorendaire de la Grèce, mais il me semble plus dévastateur encore que le fascisme de mon enfance.

    Suivant la logique d’Americ Caron, devrais-je appeler mes concitoyens à voter MLP pour faire barrage à la très dangereuse bancocratie que Macron nous promet explicitement ?

    Combien de grecs ont été dépossédés de leurs moyens de subsistance, de leur toit sur la tête et même de leur pitance (sans même parler de leur pays ou leur avenir) ?
    Certains au point de n’avoir plus d’autre moyen (liberté?) d’expression que de se mettre une balle dans la tête en place Syntagma.
    https://www.okeanews.fr/20120404-un-retraite-se-suicide-sur-la-place-syntagma

    Faudrait-il défendre la liberté d’expression de Dimitris Christoulas, sa liberté de crier, à coup de revolver dans sa tempe, qu’il n’aime pas la bancocratie ?
    Ou défendre son droit à une vie décente ?

      +2

    Alerter
  • FlorentB // 03.05.2017 à 04h12

    Je comprends les commentaires sur le respect des animaux. Mélenchon est le seul candidat à l’avoir évoqué d’ailleurs.
    Notre condition humaine est aussi en train de détruire le respect de l’homme, comme si il était un animal.
    Il me semble qu’il faut savoir choisur ses batailles avant d’arriver vers son objectif.
    La dérive humaine est entamée depuis un certain temps. Convaincre l’opinion sur les animaux doit passer par une réflexion sur les déterminants qui sont maintenant en train de détruire l’homme aussi.

      +0

    Alerter
  • Jac // 03.05.2017 à 13h09

    “Le vote est une obligation!”, m’expliquaient-ils.

    En soi, le vote obligatoire est antidémocratique. De quoi douter d’un parti aussi insoumis soit-il. C’est contradictoire avec “l’insoumission”.

    Mais plus que l’abstention, comme je l’ai écrit en commentaire à l’article sur la “vision de cake”, c’est le vote blanc.
    Copié/collé de mon commentaire :

    Quelle est la solution ? Voter Marine, voter Macron, ne pas voter ?
    à mon avis : voter blanc malgré le coût et grâce au coût précisément d’une probable majorité de votes blancs. Ils ne sont pas comptés dans le % des votes exprimés mais sont comptés dans le nombre. Cela pourra faire moins de votes exprimés plus efficacement que l’abstention qui se traduit de diverses façons souvent contradictoires. Le vote blanc est une expression.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications