Depuis plusieurs années, j’ai l’habitude de partager régulièrement avec vous ma vision, surtout dans les moments de « flashs totalitaires », comme les appelle Todd, afin d’aider à libérer la parole.

Celui que nous traversons depuis une semaine est vraiment intense, avec une pression sociale de nature quasi-totalitaire visant à influencer très fortement la population. On découvre de sombres commissaires politiques autoproclamés qui viennent donner des leçons à tout le monde, qui s’enquièrent de savoir quel sera le vote d’untel ou untel, et qui distribuent bons points et excommunications symboliques. Tout cela ayant bien entendu un arrière-goût de déjà-vu, qui rappelle par exemple l’hystérie des élections américaines d’il y a quelques mois. Autant dire que la capacité d’apprentissage de tout ce beau monde est proche du néant.

« L’homme sage apprend de ses erreurs ; l’homme plus sage apprend des erreurs des autres » [Confucius]

Mais cette fois, de nombreuses voix s’élèvent, ce qui est assez réconfortant, dans un environnement, lui, de plus en plus inquiétant – où on voit qu’après avoir attenté à la Liberté d’expression, on s’attaque désormais à la Liberté d’information et, finalement, à la Liberté d’opinion.

Par conséquent, je ne vous dirai pas ce que je ferai le 7 mai – bien que ce ne soit pas très surprenant si vous êtes un fidèle du blog, tout simplement car il est capital à mon sens de rappeler que le vote est secret, et que ce point fondamental en Démocratie doit être protégé.

Ce « jappelisme » est une manifestation supplémentaire d’une hystérisation de la société qui, en plus d’être anti-républicaine au possible, inutile et consternante, empêche recul apaisé et débat rationnel.

Comme certains d’entre vous m’ont dit qu’ils avaient été obligés de mentir sur leur vote futur pour avoir la paix (sic.), je rappelle cette importante phrase de Roland Barthes :

« Le fascisme, ce n’est pas d’empêcher de dire, c’est d’obliger à dire. » [Roland Barthes]

La fachoshère de gauche

Si notre pays a par le passé cruellement subi les méfaits de la « fachosphère » de droite, nous voyons un autre style de totalitarisme pointer son nez : celui de la « fachosphère de gauche » (FG). Elle a des caractéristiques assez paradoxales, ses actes étant en contradiction régulière avec les impératifs moraux qu’elle revendique.

Ainsi, drapée dans « les valeurs de la République » et « l’héritage de 1789 », la FG foule pourtant régulièrement aux pieds la devise de notre belle République :

La liberté, ô, la FG la vénère ! Mais pour elle, seulement. Il n’y a qu’à voir comment elle considère la liberté élémentaire en Démocratie de s’abstenir si aucun candidat ne convient, allant jusqu’à traiter en substance les abstentionnistes de fascistes qui s’ignorent. Et je ne parle même pas de la liberté de voter Marine Le Pen, bientôt passible chez ces « Khmers roses » de quelques années de camps de rééducation idéologique. En témoigne la surabondance de point Godwin et autre insultes raffinées (dont j’ai proposé un petit échantillon sur mes réseaux sociaux). Les membres de la FG sont des personnes inquisitrices, qui sont toujours très très intéressées par ce que vous allez voter, et qui tentent toujours de vous imposer leur vision.

L’égalité, ô, la FG adore la citer dans ses discours ! Mais elle ne croit qu’en l‘égalité des membres de sa caste, une égalité de l’entre-soi, voulant qu’ils puissent tous avoir le droit de mettre leurs enfants à Louis-le-Grand et Henri-IV (j’imagine que c’est d’ailleurs pour ça qu’on a gardé le nom de rois pour le Graal de la fabrique des membres de la caste, histoire de les habituer à ne pas être trop républicains). Les « sans-dents » se contenteront de ces bahuts en ZEP à dix nationalités par classe, où leurs enfants auront autant de chances d’intégrer une grande école que Cheminade d’atteindre l’Elysée. Bien sûr, cette inégalité sera justifiée sous couvert de “méritocratie”, car toute considération sociologique est pour eux un danger…

La fraternité ? Une belle valeur pour le coup, qui permettra qu’aucun membre de la caste ne connaisse trop de problèmes dans sa carrière. Une conception bien restrictive de cette notion qui à nouveau ne s’éloigne pas de l’entre-soi qui leur est si cher. Pour les autres citoyens, ils auront droit au mépris dégoulinant ; la FG vomit le référendum, et on la sentirait même tentée de remettre en place le suffrage censitaire vu toute cette populace qui « vote mal » – car oui, la FG a inventé la notion de “mauvais vote” …en Démocratie.

Le retour du nationalisme

Bien sûr, comme sa consœur la fachosphère de droite (FD), la FG est ultranationaliste. Mais comme elle doit se différencier de la précédente, et comme la France, c’est « so has been » (pour parler le globish de la FG), elle défendra le nationaliste européen. Faut-il qu’ils influencent fortement les médias, pour que les membres d’un tel groupement qui aspire à construire une nation à partir de peuples qui ne veulent pas en entendre parler, ne soit jamais taxés de nationalisme…

Pour construire son projet, la FG a aussi les yeux de Chimène pour l’Allemagne, et son peuple si soumis à ses élites. Comme elle a bien retenu que Bismarck a utilisé la guerre de 1870 pour construire la nation allemande à partir de Länder qui n’en voulaient pas, la FG est évidemment belliqueuse. Et elle fait donc tout, plus ou moins consciemment, pour accentuer les tensions, aujourd’hui contre la Russie, mais très probablement demain contre la Chine. On voit aussi leur violence dans les négociations du Brexit, pour punir l’Angleterre qui abandonne leur projet utopique au profit de sa Liberté, dans le respect de la volonté de son peuple – qui les renvoie à leur infamie lors du référendum de 2005.

« Zemmour à la rentrée, Marine le premier mai »

Car au fond d’elle-même, la FG est raciste ; non pas comme la FD au sens de « races ethniques », mais clairement au sens de « races civilisationnelles » ou de « races religieuses ». Comme la plupart des régimes totalitaires, la FG est évidemment athée, et, évidemment, dans un athéisme de combat, intolérant avec les croyants (d’où une fréquente islamophobie qui ne dit pas son nom) – Torquemada affleure toujours rapidement sous le très fin vernis de tolérance proclamée. Les humanistes se demanderont où étaient tous ces moralisateurs quand Zemmour se répandait il y a six mois dans tous les médias contre les musulmans français ? Comme dit le dicton, « Zemmour à la rentrée, Marine le premier mai »…

Ces mêmes qui pendant des années ont contribué à façonner ce paysage politique rejeté avec violence par la plupart des Français, ces mêmes qui face aux inégalités et à la haine au quotidien, restent inertes, insensibles, et préfèrent s’occuper de maux imaginaires (allant du complotisme anti-Russe à la chasse à des dérisoires “Fake News”), ces mêmes qui ont attisé la colère des Français, qui redoublent à chaque instant de violence symbolique (Bourdieu), ce sont ceux-là qui décident finalement l’espace d’une semaine de se réveiller, et prétendent combattre « l’antirépublicanisme » en voulant imposer leur propre morale.

Des valeurs secrètes…

Un test rapide pour débusquer la plupart des membres de la FG consiste à simplement demander leur position sur le Référendum d’initiative populaire ou, encore mieux, sur l’obligation de soumettre tout futur traité européen à référendum – leur réaction ne laisse en général que peu de doutes…

Ainsi, c’est pour toutes ces raisons qu’elle cite aussi souvent les « Valeurs de la République » en exemple, mais en se gardant bien de les définir – car on verrait alors à quel point elle ne les respecte pas…

Soulignons enfin que cette fachosphère de gauche est heureusement très limitée en nombre, qu’elle ne doit évidemment pas être confondue avec l’ensemble de « la gauche », pleine de gens de bonne volonté, mais qu’elle manipule ces derniers avec beaucoup d’impact, par sa posture de Statue du Commandeur de la morale, et par la violence de ses mots.

La crise de mai 2017

Il est évident que combattre le manque d’humanisme et le manque de fraternité est indispensable pour faire société.

Dans ces conditions le fait d’être confronté à deux projets dont des éléments attentent de manière manifeste à la fraternité et à l’humanisme génère un profond mal-être chez beaucoup d’électeurs.

Mais plutôt que de faire preuve d’empathie à leur égard, on aura donc vu en 2017 des « faiseurs d’opinion » insulter violemment de simples abstentionnistes pour leur choix de ne pas choisir, au nom de la protection de la Démocratie ! (Orwell est toujours d’actualité…)

La disparition de la raison

Pourtant, si la FG était vraiment sincère, il semble évident que sa première tâche devrait être de débattre calmement de la meilleure stratégie pour atteindre son but proclamé : battre Le Pen.

Mais on constate qu’en réalité son but est en fait de simplement se valoriser, en jouant à « plus anti-FN que moi tu meurs » ; ils ne se demandent ainsi jamais :

  • si certains comportements outranciers n’alimentent pas au contraire le vote FN en réaction ;
  • s’il est vraiment démocratique que de nombreux corps constitués, type syndicats, églises, etc. prennent une position politique ;
  • si le militantisme ravageur de beaucoup de journalistes à l’antenne n’agace pas fortement les indécis ;
  • s’il est sain dans leur optique que l’opposition à Macron soit véritablement incarnée par le seul FN.

D’ailleurs, on se souvient tous de cette démonstration irresponsable du mois dernier quand la FG a mené une campagne assez honteuse contre Mélenchon – invoquant tour à tour Cuba, la Syrie, le Venezuela, la Russie, l’Alliance bolivarienne – culminant à coup de « Programme de Mélenchon ≈ Programme de Le Pen ». Maintenant – comme c’est étonnant – les électeurs de Mélenchon hésitent à voter Macron…

Enfin, on méditera sur ce que cette FG aurait fait si on avait eu un second tour Mélenchon / Le Pen, et s’ils auraient vraiment préféré les immigrés à leur argent…

Les “huiteuristes du 7 mai”

Mais qu’importe à ces canards sans tête, qui ne savent que lancer des anathèmes et faire la morale.

D’ailleurs, l’abstentionnisme étant désormais à ce point honni, on peut se demander si le besoin pathologique de prouver sa pureté idéologique ne va pas culminer dans une course au « huiteurisme », c’est-à-dire à celui qui, le 7 mai, ira voter Macron le plus tôt possible, dès huit heures du matin… Et peut-être même en filmant son vote avec son smartphone, pour être sûr de ne subir aucune accusation de la police politique de la pensée.

Bien entendu, ces « belles âmes » continuent à n’apporter presque aucune réponse aux problèmes du pays, ne sachant apparemment que hurler de façon délirante au « fascisme » – banalisant honteusement le vrai fascisme. Pire, ils proposent d’aller encore plus loin dans ce qui alimente la désespérance sociale, donc la désespérance politique. Dès le 8 mai 2017, ils remiseront alors leur panoplie de Zorro, la rangeant soigneusement pour le mois de mai 2022…

Pourtant, l’accueil chaleureux de Marine Le Pen par les salariés de Whirpool, à qui elle a proposé de taxer les produits qui reviennent après avoir été délocalisés pour verser plus de dividendes aux actionnaires, montre qu’il devrait y avoir en urgence un débat profond, sur le fond et la forme.

Car le chantage au pseudo-fascisme ne tiendra pas longtemps pas devant la souffrance sociale qui perdurera.

Macron s’en fout

Mais, au fond, Macron s’en fout.

Il l’a montré au soir du 1er tour. Le FN au second tour ? Non évoqué dans son discours. Le désarroi des électeurs perdants ? Qu’importe, il veut un vote d’adhésion. Les conseils de ses proches de ne pas aller faire la fête à la Rotonde ? Qu’importe !

L’avenir des salariés de Whirlpool : « Je ne suis pas venu vous dire que je pouvais sauver vos emplois. […] L’État n’est pas quelque chose qui produit des sèche-linge ». Comme s’il n’y avait pas aussi une démagogie méprisante à tenir ce genre de propos. Pourquoi a-t-il condamné le mot « anecdote » d’Attali, puisque son comportement confirme que les Whirpool sont bien une anecdote pour lui. Pourquoi faire de la politique si ce n’est pas pour aider ces gens ?

Et enfin le désarroi qui augmente de plus en plus chez les électeurs indécis ? Sa réponse consiste à bien indiquer qu’il ne bougera pas une virgule de son programme, et à insulter Mélenchon, les Républicains et le Parti socialiste. C’est vraiment inédit comme stratégie de “rassemblement de second tour”…

Le refuge

Triste élection donc, où peut-être 60 ou 70 % des électeurs seront mécontents le 8 mai…

Mais, fidèle à sa vocation d’autodéfense intellectuelle, ce site se transforme en refuge d’idées et vous proposera une semaine de débats politiques apaisés, sans jugement, et respectueux du pluralisme, gage de Démocratie.

Nous diffuserons donc toute cette semaine des analyses divergentes intéressantes afin d’essayer de couvrir le spectre des opinions, et de vous permettre d’en débattre calmement, en commentaire, sans injures ou énervements (sous peine de modération).

Je précise qu’afin d’éviter les effets de bulle de filtrage, le titre et le début des billets repris n’indiquera pas la position de l’auteur.

Je vous incite donc à répondre en commentaire de façon argumentée ou de partager des témoignages, voire même à me proposer une vision rédigée pour publication. Signalez aussi les articles que vous jugerez utile de reprendre dans cette grande revue de presse.

J’en profite enfin pour lancer un appel à entraide, afin de m’aider à lire et sélectionner les meilleurs commentaires. Me contacter.

Ainsi, nous espérons que vous pourrez faire votre choix le 7 mai en toute liberté…

Démocratiquement vôtre.

Olivier Berruyer

P.S. consultez bien nos comptes Twitter et Facebook, je publie souvent dessus en ce moment.

P.P. S. “Tout endoctrinement facilité par l’ignorance de l’informé, ne lui présentant qu’un aspect des choses, tendant à lui imposer des automatismes de pensée et de comportement, occultant les opinions contraires en décrétant qu’elles sont erronées ou tentant de les présenter de telle sorte qu’elles perdent aussitôt toute cohérence face à la solution préparée par celui qui informe, individu ou institution, est l’expression d’un mépris profond de l’homme. C’est considérer qu’il est incapable de se faire une opinion personnelle parce qu’ignorant, ce qui est vrai, mais au lieu de combler son ignorance en lui fournissant des opinions et des informations différentes ou contraires, c’est le tromper que de ne lui montrer ‘ qu’un aspect des choses. C’est le considérer comme un sous-homme, c’est faire preuve d’un véritable racisme. Le rôle d’un pouvoir ne devrait pas être de « former » l’opinion, mais de lui fournir des éléments d’information nombreux et différenciés permettant à chaque individu de remettre en cause chaque jour les bases de la pérennité de ce pouvoir même. Autrement dit, ce serait alors se supprimer tout pouvoir centralisé. Ce serait de fournir à chaque individu les moyens d’apporter sa part imaginative à la construction jamais finie de la société humaine.” [Henri Laborit, La Nouvelle Grille]

252 réponses à [Refuge] Les “huiteuristes du 7 mai”, par Olivier Berruyer

  1. Julien G Le 01 mai 2017 à 00h23
    Afficher/Masquer
  2. Jean-Philippe Le 01 mai 2017 à 00h41
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Félicitations pour votre article.
    Le terme FDG est bien trouvé…
    Pourquoi les électeurs et les idées de Marine le pen ne sont pas respecté par les FDG?
    Dans tout les cas, le malade France est à l’agonie et on va vers de serieuses difficultés. On y va avec qui?


    • fanfan Le 01 mai 2017 à 02h02
      Afficher/Masquer

      Ecoutez…

      N. Dupont-Aignan à Europe 1, 30/4
      https://www.youtube.com/watch?v=yHTSEXrBjOE

      Nicolas Dupont-Aignan invité du Grand Jury RTL le 30 avril 2017
      https://www.youtube.com/watch?v=oqOwYGUtmSY

      Nicolas Dupont-Aignan : « L’oligarchie mondiale ne supporte plus la démocratie » (juillet 2016)
      http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/nicolas-dupont-aignan-l-oligarchie-53582
      https://www.youtube.com/watch?v=EfVXdealrek


      • Catalina Le 01 mai 2017 à 08h46
        Afficher/Masquer

        ahahhan burlesque, le “journaliste” dans votre deuxième lien parle de faute morale, tiens, mais alors, il a donc une idée de ce qu’est la moralité ? on n’y aurait pas cru car jamais ces journalistes ne parlent de moralité !! ils auraient pourtant tant à en dire sur l’ensemble de ce gouverment, n’est-il pas ? la faute morale, c’est pour ceux qui refusent la dictature de l’ue, ces journalistes insultent la majorité de français qui a dit NON A L UE ! ( 54,8 % contre l’ue ! )


        • Gonzo Le 01 mai 2017 à 11h46
          Afficher/Masquer

          Bah lorsque les journalistes ce félicite d’avoir le prix Renaudot (grand censeur de l’histoire), l’on peut bien parler de faute moral, non?


        • lvzor Le 01 mai 2017 à 12h43
          Afficher/Masquer

          “Faute morale”, ben voyons…
          C’est pas comme si 100% des supporters du micron avaient “rectifié” le référendum de 2005, hein?


      • Ribouldingue Le 01 mai 2017 à 17h47
        Afficher/Masquer

        Dupont-Aignan c’est si j’ai bien compris moins d’UE et l’euro, là c’est un grand écart assez extraordinaire.
        Je vois que Le Pen a encore reculé sur l’euro en s’alliant avec lui. Bref, tout ça fait quand même salade électorale pas claire du tout.


        • Philippe Le 02 mai 2017 à 10h32
          Afficher/Masquer

          Côté Marine Le Pen ce n’est malheureusement pas clair.
          Côté Macron c’est malheureusement très clair.
          Je rejoins complètement l’analyse de Todd. J’ai voté Mélenchon au premier tour et je m’abstiendrai au second.
          Il ne faudrait cependant pas que M.Macron continue ses provocations.
          Il a parlé de faute grave ou lourde en qualifiant l’attitude de Mélenchon. C’est du vocabulaire du droit du travail, de ce droit du travail qu’il ne connait pas mais qu’il veut abolir.
          Ce type ne comprend rien à la démocratie et s’imagine que la France est une start-up. Il n’est PAS le patron de Jean-Luc Mélenchon et n’est PAS notre patron. Rendez-vous aux législatives.


    • georges glise Le 01 mai 2017 à 17h29
      Afficher/Masquer

      erreur: olivier berruyer n’a pas évoqué le FDG(front de gauche) mais la FG(fachosphère de GAUCHE°. c'est bien différent. mélenchon par exemple a résisté jusqu'ici aux injonctions de cette fachosphère, et nous attendons, demain ou après-demain, les résultats de la consultation des 450000 insoumis.


      • Jean-Philippe Le 04 mai 2017 à 07h42
        Afficher/Masquer

        Tout à fait. FG pour exprimer fachos de gauche et non FDG.


    • tepavac Le 01 mai 2017 à 22h57
      Afficher/Masquer

      On y va, nul part! Jean Philippe.
      Nous sommes dans le brouillard total, en pleine nuit et juste avec cette petite, mais seule lueur qui nous réunis.
      Foncer “tête baissée” n’est pas sage, 75% des Citoyens sont mécontents, beaucoup demandent des débats supplémentaires entre les quatre opinions dominantes pour pouvoir se forger un vote responsable envers les intérêts commun, pour le présent et pour l’avenir.
      Or ces 75% ne peuvent se laisser piétinés et insultés impunément par quelques malotrus sans réagir a la flagellation, vous en conviendrez!

      C’est donc la réponse de Mr Olivier Bérruyer sur ce sujet, c’est ce qu’il fait, il invite à une Assemblée Constituante pour relever le défi ! et offre à cet effet son site personnel.

      …. ce site se transforme en refuge d’idées et vous proposera une semaine de débats politiques apaisés, sans jugement, et respectueux du pluralisme, ….


      • tepavac Le 01 mai 2017 à 23h15
        Afficher/Masquer

        ….. “gage de l”égalité devant la Loi”, du respect total des Libertés individuelles en vertu du Pacte de 1789″,

        Le serment du jeu de Paume!

        « considérant qu’appelée par la clameur public générale à fixer la constitution du royaume, opérer la régénération de l’ordre public et maintenir les vrais principes de la monarchie, rien ne peut empêcher qu’elle continue ses délibérations dans quelque lieu qu’elle soit forcée de s’établir, et qu’enfin, partout où ses membres sont réunis, là est l’Assemblée Nationale.

        Arrête, que tous les membres de cette assemblée prêteront, à l’instant, serment solennel de ne jamais se séparer, et de se rassembler partout où les circonstances l’exigeront, jusqu’à ce que la Constitution du royaume soit établie et affermie sur des fondements solides »

        Et ceci sur de très profondes pensée, et même la délicatesse d’évoquer H. Laborit.

        Content de vous retrouver Olivier, excellente série. espérons que les intervenants y feront honneur.


    • alain lacquement Le 04 mai 2017 à 14h39
      Afficher/Masquer

      ce n’est Front De Gauche, FDG, c’est FD fachoshère de gauche FG nuance !


  3. Alfred Le 01 mai 2017 à 01h37
    Afficher/Masquer

    Bravo pour cette prise de position déjà très courageuse et respectable.
    À l’heure qu’il est, devant cette pression inouïe, il y a ceux qui ont t mis leurs c….. sur le billot comme NDA et Marie France Garaud (avec beaucoup à gagner ou peu à perdre). Il y a aussi ceux qui avec beaucoup d’intégrité on pris la position la plus extrême qu’ils pouvaient (avec beaucoup à perdre et peu à gagner) comme Mélenchon ou OB. Regretteront ils de n’avoir pas eu la force de faire barrage au totalitarisme qui vient ? Car il vient avec le Pen peut être (c’est une supposition basée sur quelques éléments du passé). Avec Macron c’est certain (c’est une réalité observable déjà au quotidien : des gens ont peur de donner leur opinion).


    • izarn Le 01 mai 2017 à 18h53
      Afficher/Masquer

      Totalitarisme avec Marine Le Pen, ca me fait bien rigoler….
      On est en République, il y a des législatives et le Conseil Constitutionnel.
      Un coup d’état? Risible!
      Les seuls coups d’état qui se réalisent c’est avec l’armée…Sinon c’est de la foutaise du genre “révolution de couleur” Ce qui n’arrivera jamais pour le FN!
      Par contre si Macron touche à l’armée, il risque le coup d’état militaire.


      • Beatrix Le 01 mai 2017 à 23h32
        Afficher/Masquer

        Macron ne touchera pas à l’armée, il la choiera, il en aura besoin, et si nécessité oblige, il ira même quérir chez Frau Merkel son armée pour mater l’insurrection française. Les grands barons du complexe militaro-industriel allemand lui feront une standing ovation.
        N’oublions pas “Vive la France européenne et vive l’Europe” (Macron, discours de la victoire 23 avril) Il pourrait faire le viva ” Vive l’Europe allemande de Frau Merkel”. Après la victoire de second tour, il osera!


        • christian gedeon Le 02 mai 2017 à 12h06
          Afficher/Masquer

          heu…quelle armée allemande? il n’en ont plus.Ils se servent des français comme supplétifs. L’Armée française est d’ailleurs la seule armée digne de ce nom ou presque d’Europe,un peu avec les British..Ceci étant dit,la victoire de Macron ferait de la France un autre länd allemand.Macron est fasciné par Mütti. [Modéré]


          • christian gedeon Le 02 mai 2017 à 17h41
            Afficher/Masquer

            Euh,j’ai été modéré à mauvais escient,sans doute par erreur d’interprétation de mes propos….il n’y avait aucune référence à Mme Macron,mais à la merkelophilie galopante de Macron. Voilà,c’est dit…le plus bas que la ceinture ne m’intéresse pas.


    • K Le 01 mai 2017 à 20h22
      Afficher/Masquer

      Mais quel totalitarisme ?
      Ces dernieres annees, l’extreme droite a remporte les elections en Autriche, en Suisse, au Danemark ou aux Pays-Bas. C’est pays ne sont pas devenus pour autant des regimes totalitaires.

      Et Le Pen presidente aurait contre elle les 2 assemblees, la presse, le Conseil d’Etat, le Conseil Constitutionnel et l’ensemble de la Magistrature…
      Elle serait donc incapable d’appliquer son programme.

      Donc pour faire barrage a une candidate dangereuse (mais qui n’aura pas de majorite donc pas de possibilite de gouverner), on va voter pour un candidat dangereux qui, lui, aura une majorite et donc la possibilite d’appliquer ses mesures dangereuses.
      Les Francais ont une logique bien a eux…


      • Alfred Le 01 mai 2017 à 23h29
        Afficher/Masquer

        C’est ça. Ça s’appelle du dressage. Ding Ding. Et le chien Pavlov salive. Lezeurlesplusombres et y plus de cerveau.
        Le deuxième effet kisskool, plus grave à mon avis c’est que s’ajoute à ce conditionnement l’intimidation. Morale et sociale pour l’instant le plus souvent, économique parfois (sur le lieu de travail il vaut mieux être prudent à ce qu’on raconte). C’est déjà une grande violence dans nos sociétés policées. Et c’est très efficace comme vous pouvez le constater.
        Notre société est en train de se fracturer très profondément.


    • christian gedeon Le 02 mai 2017 à 12h01
      Afficher/Masquer

      hahaha…toujours ce supposé totalitarisme de Le Pen,mis au même plan que l’ultra totalitarisme libéral.Le Pen,nouveau Hitler,en quelque sorte.Une supposition basée sur quelques éléments du passé,donc…je vous conseille juste de relire quelques livres d’histoire,et de voir quels ont été les ministres de Pétain et leur provenance politique,n’est ce pas? Et aussi la provenance politique de ceux qui ont tout de suite rejoint De Gaulle,on rigolerait bien …sans compter le décoré de la francisque Mitterrand.Sans compter l’intense collaboration du PC avec les allemands jusqu’à l’invasion de l’URSS,[Modéré]


      • Alfred Le 02 mai 2017 à 15h30
        Afficher/Masquer

        Mais les uns les autres, lisez bien et vous comprendrez que je reprends la doxa (en l’atténuant d’ailleurs par le mot “supposition”) qui n’est pas ma position, et ce justement pour bien mettre en valeur que MEME si on trouve que le pen est un danger totalitaire il est inférieur au danger macron. “Peut etre” et “supposition” versus “c’est certain” “réalité observable”. Bref parle t on la même langue?


    • Sandra Le 02 mai 2017 à 11h21
      Afficher/Masquer

      Je confirme, je serai abstentionniste le 7 mai et la chasse aux sorcières est bien enclenchée, sur les réseaux sociaux comme ailleurs. Ceci dit, je résiste et ne voterai pas pour deux candidats qui sont pour ma part deux escrocs notoires qui enfument les Français.


      • Alfred Le 02 mai 2017 à 15h41
        Afficher/Masquer

        Vous pourriez utiliser un escroc pour taper sur l’autre à la présidentielle puis taper sur le premier aux législatives. Cela aurait l’avantage de claquer leur bec au passage à tous ceux qui vous enjoignent à ne pas rester chez vous (ils ne l’imaginent pas dans ce sens).


  4. Didier Le 01 mai 2017 à 02h52
    Afficher/Masquer

    Merci BEAUCOUP pour ce billet. Je me sens un peu moins seul.


    • Beatrix Le 01 mai 2017 à 23h43
      Afficher/Masquer

      Ces présidentielles sont très suivies en Suisse, particulièrement dans les cantons francophones comme Genève, Fribourg, Vaud, Jura et Valais.
      Aujourd’hui, premier mai, grand rassemblement après le cortège, on en parle beaucoup et l’opinion majoritaire était “si j’étais Français, je voterais blanc”. Bulletin neutre sans nom de candidat. En Suisse, le bulletin blanc est comptabilisé. Pour la France, non. Mais les autorités sont obligée de révéler le nombre de votants, le nombre de bulletins exprimés et le nombre de suffrages pour chaque candidat. Le vote blanc finira par compter s’il commence à cumuler de quelques pour cent.
      Les pour cent à deux chiffres commenceraient à faire voix qu’on ne pourrait plus taire.


      • Jaga Le 02 mai 2017 à 12h51
        Afficher/Masquer

        Au 2ème tour en 2012, les votes blancs représentaient environ 5.8% des voix.

        François Hollande n’a jamais reçu l’onction de la majorité: ni des Français (27%), ni des inscrits (39%), ni des votants (48%)… Même cas de figure pour Chirac en 1995, élu lui aussi sans la majorité des votants.

        En revanche, si le vote blanc est pris en compte, reste à déterminer ce qui se produit en cas d’élection “infructueuse”. On recommence 2 semaines plus tard, pour le même résultat ?


        • Inox Le 02 mai 2017 à 19h15
          Afficher/Masquer

          Grosse impasse malheureusement. Ça montre juste les limites et imperfections de notre système “démocratique” des présidentielles qui n’en est pas réellement un.

          On peut faire beaucoup mieux que le système actuel, qui est complètement inadapté à mon sens. Mais qui arrange beaucoup de gens évidemment, c’est tellement plus simple de placer son poulain et d’avoir un retour sur investissement avec un système à 2 tours…

          https://www.youtube.com/watch?v=ZoGH7d51bvc


  5. Pegaz Le 01 mai 2017 à 03h00
    Afficher/Masquer

    Le 7mai est une étape, le vainqueur aura une part du pouvoir, la mesure de celui-ci sera proportionnel au résultat des législatives. A l’obtention d’une majorité à l’Assemblée Nationale, l’un paraît disqualifié d’office, l’autre à ses chances. L’un sera contrarié dans l’exercice de gouvernance, l’autre sera favorisé. L’un peut se gérer, pour l’autre rien n’est moins sûre. En considérant leur capacité de nuisance, avec l’un c’est 5 ans de répit, avec l’autre c’est 5 ans de perdu.

    A cette réflexion personnelle je joint l’analyse du couple de sociologues, Pinçon-Charlot lors de leur interview pour Politis. – La trajectoire d’Emmanuel Macron, « mandaté par la classe dominante » – Affaire Fillon, bouc émissaire d’une « corruption de classe » – La famille Le Pen et l’oligarchie – https://www.youtube.com/watch?v=ychwDoh5GIo


  6. Franc-Parleur Le 01 mai 2017 à 03h26
    Afficher/Masquer

    En effet, et je crois que le truc est de faire croire que le totalitarisme c’est pour la nuit des temps l’hitlérisme. Mais aujourd’hui le vrai danger, c’est la démocrature, la dictature déguisée en démocratie, bien plus sournoise. Nous subissons un matraquage bisounours moral totalement bidon pour couvrir la confiscation du politique et le détournement de l’intérêt des français et de l’intérêt de la France. C’est du foutage de gueule intégral. Et l’exploitation par Mr Macron des victimes juives du nazisme en pleine campagne électorale sous prétexte de devoir de mémoire me semble affreuse. Du coup Marine Le Pen va aussi déposer ses fleurs pour montrer que non non c’est pas vrai, elle n’est pas fasciste. C’est hallucinant.


    • Sandrine Le 01 mai 2017 à 11h28
      Afficher/Masquer

      Oui, qui l’eu cru, Hitler est devenu un pilier incontournable de notre religion “démocratique” moderne. Lui qui se voulait l’initiateur d’une nouvelle ère de 1000ans, finalement, il peut être fier de son coup, ça a l’air plutôt bien parti…
      Tous ces discours canoniques sur les horreurs de la Shoah et du racisme hitlerien n’ont à mon avis une fonction principale : faire oublier que Hitler n’était qu’un démagogue qui a su cristalliser autour de lui les phantasmes et les convictions de toute une époque (et pas seulement en Allemagne) : convictions impérialistes au premier chef, puisque le racisme n’est qu’un instrument parmi d’autre de domination et d’exploitation coloniale.
      Les alliés se foutaient bien pas mal des juifs – pire à l’époque ils ne voulaient surtout pas que l’on puisse penser qu’ils se battaient pour les juifs (ce qui explique qu’il n’aient pas essayé de bombarder Auschwitz par exemple).


      • calal Le 01 mai 2017 à 16h47
        Afficher/Masquer

        ne pas oublier que la crise financiere de 1929 s’etait propagee a l’economie reelle,avait mis a la rue des millers de petits fermiers aux us ( dans ma famille,un grand oncle racontait qu’il avait vu des tonnes de bananes arrosees d’essence et brulees faut sans doute de demande solvable alors que en ce temps la en france une banane etait un luxe) ,cree un chomage de masse en allemagne. et qu’hitler incarnait au depart un espoir de sortir de cette crise economique en remettant tout le monde au travail.a quel moment il s’est mis a employer ces chomeurs a fabriquer des armes j’en sais rien…une epoque explosive qui semble se repeter faut etre vigilant…


        • Sandrine Le 01 mai 2017 à 18h28
          Afficher/Masquer

          Hitler représentait surtout un espoir pour les capitalistes (grands et moyens), effrayés par le communisme – l’antisemitisme représentant un exutoire “intéressant” par rapport aux frustrations économiques du peuple (comme l’immigration aujourd’hui).
          Néanmoins, les “masses” d’alors, “brutalisées” par l’expérience de la grande guerre étaient beaucoup plus enclines à la violence qu’aujourd’hui (malgré la violence gratuite que distillent sans aucune modération les médias actuels)


        • Robzedd Le 01 mai 2017 à 18h32
          Afficher/Masquer

          Les SA ayant été créés en 1921, il y avait tout de même quelques indices invalidant l’innocuité de l’apprenti-Führer…


          • Sandrine Le 01 mai 2017 à 19h40
            Afficher/Masquer

            Les SA comptent à l’époque parmi les nombreuses formations paramilitaires nationalistes qui s’activent dans la jeune république de Weimar, notamment contre la révolution spartakiste (qui échouera en partie grâce à l’action de ces groupes paramilitaires).
            Les chemises noires de Mussolini à la même époque sont une référence pour les SA. qui, d’ailleurs, ne sont en rien une innovation dans l’Europe traumatisée d’après-guerre.


            • Robzedd Le 01 mai 2017 à 21h22
              Afficher/Masquer

              Tout à fait exact.

              Ce qui n’en faisait pas moins une formation éminemment dangereuse et totalitaire, “décomplexée” comme on dirait aujourd’hui avec légèreté. Que les milices n’aient pas été l’exclusive de la NSDAP ne la rendait pas pour autant fréquentable ou anodine.

              Ce fut d’autant plus vrai, après la tentative de putsch de 1923.

              Le péril était réel. Il n’était effectivement pas le seul, loin de là, et la méfiance des peuples face aux extrémismes était quasi-inexistante.

              Tel n’est pas le cas aujourd’hui. Nous sommes saturés d’alertes au Malin, tandis que le GUD ne peut guère — non par sa nocivité intrinsèque mais par la modestie de ses effectifs et de ses moyens — être comparé aux SA/SS.

              Bref, comparaison n’est pas raison. Cela dit sans aucune appétence pour la rhétorique de la Murène.


        • fanfan Le 01 mai 2017 à 23h30
          Afficher/Masquer

          Annie Lacroix-Riz – REMARQUES CONTEMPORAINES SUR LA FACE NON IDÉOLOGIQUE DU FASCISME : CRISE DE SURPRODUCTION ET GUERRE AUX SALAIRES
          « Le fascisme est souvent présenté comme une « contre-révolution préventive » des classes dirigeantes en vue d’interdire le renouvellement de l’agitation sociale et politique qui avait suivi la Première Guerre mondiale (cas allemand, novembre 1918-janvier 1919, et italien, 1919-1920).
          Il fut surtout une réplique féroce à la crise de surproduction menaçant d’effondrement les profits.
          Je me bornera ici à l’exemple du fascisme allemand, au succès plus tardif qu’en Italie (octobre 1922) mais jugé plus « parfait » : l’alignement des classes dirigeantes d’Europe continentale sur ce modèle et l’attirance considérable qu’il exerça sur celles des États-Unis et du Royaume-Uni eurent les mêmes motivations socio-économiques.
          Lire la suite… http://www.historiographie.info/pourquoifascisme.pdf


          • calal Le 02 mai 2017 à 19h39
            Afficher/Masquer

            crise de surproduction? ou dereglement de l’economie due a une mauvaise utilisation du capital ?si une entreprise surproduit et qu’elle ne vend pas,elle fait faillite. son stock est vendu au prix du marche: fin de la surproduction.


      • Ribouldingue Le 01 mai 2017 à 17h50
        Afficher/Masquer

        Ce n’était pas un démagogue, il n’a pas gazé des juifs pour se faire élire. Il a utilisé la démagogie en utilisant un vernis social pour arriver en situation d’appliquer ses idéaux d’extermination, c’est une nuance énorme.
        Les amalgames ou l’on mélange tout, ça c’est de la démagogie.


        • Sandrine Le 01 mai 2017 à 20h30
          Afficher/Masquer

          “Ses idéaux d’extermination”… entre les deux guerre, tout le monde avait à la bouche le mot d’extermination et beaucoup d’intellectuels allemands de l’époque estimaient que le peuple allemand était menacé d’extermination par tout un tas de gens (a commencer par les Français, l’ennemi héréditaire).
          La présentation des juifs comme bacille à éradiquer est antérieure aux nazis. Ceux-ci n’ont fait “que” mettre en œuvre des idées qui existaient avant eux (et pas seulement en Allemagne).
          La mythification de Hitler et des Nazis après 45 est comparable à un phénomène religieux de création d’un tabou pour protéger la société de quelque chose qui est en elle et que personne ne veut affronter en face.


  7. madake Le 01 mai 2017 à 04h04
    Afficher/Masquer

    Que voilà une saine et rassurante initiative.
    Il est vrai qu’au vu de candidats évincés, ou porte paroles de candidats, ou quiconque de passage sur un plateau TV, on a l’impression que si ils ne sont pas pour un OUI à Macron,
    mais juste une abstention, ou un vote blanc,
    pour faire barrage à … Voldem… dont il ne faut pas dire le nom.. ni le prénom…
    on a l’impression que leur pousse une moustache, et qu’ils passent direct du plateau TV, au tribunal de Nüremberg…
    Et pour certains, on les voit assez mal dans le rôle.

    J’ai été étonné de l’agressivité des journalistes pour arracher une position tranchée de barrage, comme si le scrutin n’était plus secret en République, mais devait être crié et à main levée.
    Euh la main gauche parce que..
    Euh quoiqu’avec la quenelle, ou la quenelle inversée… la gestuelle devient risquée.

    Bref, vouloir simplement respecter les convictions de chacun et laisser liberté de voter selon ses convictions n’est plus politiquement correct pour beaucoup de journalistes… Se conduisant précisément comme ce qu’ils reprochent à d’autres, et refusant tout débat qui n’aille pas dans leur sens.
    Et là, on passe un seuil, et cette attitude me semble totalement desservir la tolérance et la liberté.

    Bref, il est de la responsabilité de chaque citoyen, de faire que l’Hiver attende un peu!
    Et que la vigilance s’exerce de chaque côté du mur…


    • Catalina Le 01 mai 2017 à 07h09
      Afficher/Masquer

      pour les journalistes rien d’étonnant, ce sont des caméléons qui changent au gré des temps. Sans aucune vergogne on s’attend à les voir se trahir eux mêmes, il n’y rien à attendre de ces gens qui sont recrutés pour leurs qualités de caméléons et leur fanatisme de caste.


    • madake Le 01 mai 2017 à 16h08
      Afficher/Masquer

      Je tiens à préciser que chacun doit voter selon ses convictions.
      Mais je pense que beaucoup commettent une erreur d’analyse tragique confortée par plusieurs biais. Pardon pour la longueur.

      Résumons:

      F. Hollande la pire “popularité” de toute la V° et un bilan sans commentaires:
      CICE, Pacte de Responsabilité et de Compétitivité, les soi-disants lois El-Khomri, et Macron, parce que “lois de soumission à la Commission” ça sonnait moins bien?
      La déchéance de nationalité, loi honteuse et xénophobe piquée au FN.
      Quelques rares pépites, mariage pour tous…
      Pour sûr, si Hollande s’était représenté, il aurait été sorti. Pourtant, c’est l’homme qui lui a chuchoté à l’oreille et qui durant 2 ans a appliqué sa ligne politique ultra-libérale tant reprochée à “Mon adversaire…” qui passera.

      Au second tour: Macron/Le Pen.
      Un candidat élu de coeur pour les uns, par défaut pour les autres.
      2 ans secrétaire adjoint de Hollande, avec l’oreille présidentielle, très attentive puisqu’il reviendra
      2 ans comme ministre de l’économie, et appliquera la politique économique €uro-Hollandaise, dans la droite ligne Sarkozy/Hollande:
      les GOPE über alles = les lois Hartz à la française!!
      Avec la bénédiction de Merkel et de Herr Schäuble, cet apôtre des droits sociaux!
      …/….


      • madake Le 01 mai 2017 à 18h48
        Afficher/Masquer

        Donc nous avons pu prendre la mesure de sa politique, mais pas de son programme (les GOPE), puisqu’il ne veut pas en parler et dit lui-même “qu’on s’en fout” ce qui compte c’est la “Vision”.

        Après 2 ans à l’Elysée + 2 ans au ministère de l’Economie!! Il se présente néanmoins comme un chevalier blanc, un candidat “anti-Système”, qui aurait du auréoler le bilan de Hollande.

        Que voit-on?

        Macron se propose d’augmenter la TVA, réduire les cotisations sociales des entreprises, l’impôt sur les sociétés, casser ou “refonder” le code du travail, la sécu, le système de santé, les retraites, délocaliser, privatiser les hopitaux… et poursuive ce qui a été commencé avec Technip ou Alcatel…
        Vérifiez par vous-mêmes si vous doutez.
        Envisagez bien les conséquences de tout celà, et imaginez la situation qui en découlera.
        …/…


        • madake Le 01 mai 2017 à 18h55
          Afficher/Masquer

          La casse sociale fera très mal, et les Whirlpools se multiplieront, pensez-vous que dans ce contexte, la défense des étrangers sera entendue?
          Que l’heure sera à veiller au contenu éditorial des bibliothèques?
          A l’égalité des citoyens? Il est probable que l’égalité sera un nivellement par le bas.
          Que les travailleurs seront mis en concurrence?
          Je ne pense pas, qu’une fois que Le Pen et NDA se seront couchés devant l’oligarchie financière, ils feront autant de dégats permanents au tissu social que n’en fera E Macron.
          Voilà la triste réalité.
          …/…


          • madake Le 01 mai 2017 à 19h01
            Afficher/Masquer

            Vous pensez que les médias, possédés par les oligarques, vous donneront encore voix au chapitre?
            Non, car l’heure sera à “la nécessaire refondation du pays”, “comme les allemands l’ont déjà fait…”
            Ses soutiens vous expliqueront qu’Il n’y a pas d’alternative… Qu’il faut faire de la pédagogie.
            Alors les immigrés, vous comprenez…
            Vous vous rappellerez, à ce moment, qui lui a ouvert les portes de la présidence et qui sont les paillassons sur lesquels il s’essuiera les pieds en se drapant de la légitimité des urnes, et qui justifieront la “refondation de la France pour qu’elle soit aux cotés de l’Allemagne…”
            J’espère que vous aurez alors une pensée émue pour les grecs.
            …/…


            • madake Le 01 mai 2017 à 21h17
              Afficher/Masquer

              Pensez-vous une seconde que E Macron, qui, sans vergogne,
              va précariser des millions de travailleurs, se préoccupera des immigrés??
              Qu’il leur accordera miraculeusement des droits qu’on a retiré aux grecs, et qu’il retire aux français?
              Qu’il renoncera aux expulsions?
              Citez moi un oligarque capitaliste néo-libéral qui ferait ça? Dr Schäuble? Tsipras?
              Quels moyens l’UE accorde-t-elle à la Grèce pour gérer les migrants?

              Vous croyez qu’E Macron fera une politique nationale pour les migrants, ou étrangère pour améliorer la situation dans des pays lointains, alors qu’il démonte les protections sociales de la France, au nom de la rentabilité, de la baisse des coûts sociaux et du libéralisme?
              Trouble Fait repris par Olivier en parle mieux que moi: pour ma part je trouve sa vision assez factuelle.
              https://www.les-crises.fr/video-presidentielle-2017-tout-savoir-ou-presque-sur-le-parcours-de-macron/


            • madake Le 01 mai 2017 à 21h52
              Afficher/Masquer

              En résumé

              Que préconise le Front Républicain?

              Il veut faire barrage au FN. Ce serait ma tendance naturelle, mais comme je l’ai exposé, je reste hélas persuadé que le programme Macron sera beaucoup plus délétère et destructeur que celui du FN.
              Il accorde un blanc-seing à E Macron en sous estimant l’ampleur et la profondeur des “refondations”.

              Je rappelle ce mot implique de refaire les fondations d’un bâtiment, ce qui ne peut se faire qu’en DEMOLISSANT. C’est du très gros œuvre, qui ne devrait se faire que par referendum. E Macron dit qu’il le fera par ordonnances ou 49.3.

              En outre, le passage aux affaires du FN aura au moins le mérite de montrer qu’aux affaires, ils seront au moins aussi mauvais que les précédents. Ca lui retirera sa cuirasse de chevalier blanc. Et je l’espère permettra aux prochaines élections de libérer les débats de fond.

              Alors?
              Macron?
              ou
              l’abstention?
              ou
              Le bulletin blanc?
              ou
              le FN et Marine Le Pen et NDA.

              A vous de voir…

              PS: Vérifiez bien mes dires, n’hésitez pas à argumenter factuellement.
              Et que votre coeur s’accorde à votre raison, et qu’elle soit bien informée, car notre avenir en vaut la peine.


      • Le Rouméliote Le 01 mai 2017 à 22h34
        Afficher/Masquer

        Malheureusement, la seule “pépite”, le mariage pour tous n’est que l’adaptation de la législation française au préambule de la Charte Européenne des Droits de l’Homme. pour preuve, les mêmes lois sont petit à petit votées au sein de l’UE.


  8. BEOTIEN Le 01 mai 2017 à 04h07
    Afficher/Masquer

    “l’accueil chaleureux de Marine Le Pen par les salariés de Whirpool, à qui elle a proposé de taxer les produits qui reviennent après avoir été délocalisés”

    Avec de la démagogie, facile d’obtenir un accueil chaleureux de désespérés qui savent d’autant moins à quel saint se vouer que ceux qui devraient avoir compétence à leur expliquer pourquoi le repli nationaliste ne ferait qu’aggraver, si pas leur propre sort, celui du pays.

    Et qu’il ne sert à rien de “briser les métiers à tisser” ou hurler “les Arabes dehors” mais plutôt de se doter de nouveaux systèmes de protection sociale qui soit compatible avec le bien des perdants de la globalisation et la nécessaire adaptation de l’offre de compétences à la concurrence internationale qui répondrait à notre protectionnisme par le sien.

    Il semble plus utile au sein de la CE de créer des mécanismes de compensation qui corrigent la discordance des systèmes fiscaux, sociaux, etc… en attendant leur convergence.


    • christian gedeon Le 01 mai 2017 à 06h57
      Afficher/Masquer

      L’Evangile selon Saint Macron quoi…mais çà fait bien quarante ans qu’on nous sert la même soupe de l’ue qui va faire çi et puis faire çà. Et qui ne fait rien,et pour cause.Son but est exactement l’inverse.La comparaison avec les métiers à tisser des canuts est fallacieuse,puis qu’en l’occurence l’usine qui fabrique les sèche linge est simplement transportée en Pologne,et pour des motifs uniquement financiers,et en aucun cas pour des raisons d’avancée technique. Quant aux “arabes” comme vous dites,il ne vous ai jamais venu à l’idée de vous demander pourquoi ils n’émigraient pas en Arabie ou au Qatar ou aux Emirats? Mais bon,vous avez bien appris le cours de catéchisme macronien.


    • balthazar Le 01 mai 2017 à 07h35
      Afficher/Masquer

      C’est marrant ça, car à vous lire, j’en conclurais que :
      ” avant la libre circulation des capitaux, l’abolition des barrières douanières, tous ces merveilleux accords commerciaux tel le GATT ou l’adhésion à l’OMC et avant la mise en place du TAFTA, la France était un pays rance, refermé, chômeur, ne vendant rien, honnissant l’étranger”.
      Et bizarrement, quand je regarde la vie en France avant la mondialisation heureuse, j’y vois un pays industriel, doté d’une agriculture florissante, et visitée par le monde entier pour sa gastronomie et son art de vivre.
      Bref, comme disait George, vous parlez bien la novlangue des socialopes ” la guerre, c’est la paix” ou bien “l’esclavage c’est la liberté”.
      Bravo.


      • lvzor Le 01 mai 2017 à 12h54
        Afficher/Masquer

        Effectivement…
        En bref, les rectifieurs de referendum qui soutiennent le gouvernement par ordonnances se présentent comme les seuls défenseurs de la démocratie. Soit c’est du foutage de gueule dans des dimensions jamais atteintes jusqu’ici, soit ces gens sont gravement malades. Dans tous les cas je crois que j’aurai le plus profond mépris pour quiconque se pliera à leurs injonctions.


      • Catalina Le 01 mai 2017 à 15h54
        Afficher/Masquer

        et avec une croissance de plus de 3% quand m^me ! mais ça, c’était avant la dictature union-européenne à caractère mafieu ou seuls les voleurs se font encore des dividendes indécentes.


    • Alfred Le 01 mai 2017 à 08h40
      Afficher/Masquer

      Avec le “populisme” il est facile d’obtenir bon accueil vous vouliez dire? C’est sur qu’avec la morgue et l’arrogance c’est un peu plus difficile (c’est étonnant comme ces bipèdes bizarres en face de votre zéro répondent en miroir au mépris par le mépris).
      Quant au protectionisme “inutile” on ne sait jamais, peut être que “leszotres” seront aussi “cons” que nous et ne.repondront pas coup pour coup : en effet tous les pays industrialisés de la planète ont des déjà des mesures protectionistes (les USA en particulier) auxquelles nous nous sommes le plus souvent abstenus de répondre. Commencer par leur réponsdre c’est peut être commencer à se faire respecter.
      Vous affirmez (votre petit doigt vous l’a dit) que l’Apocalypse nous attend en cas de.replis nationaliste. Je ne crains moins l’appauvrissement de notre pays que sa dissolution dans une dictature mole dont le conseil d’administration est à Bruxelles, CA qu’ aucune de ses prétendues “valeur”, aucune “charte éthique” n’empêchera un jour d’amener les ma famille à l’abattoir. Nous sommes irréconciliables. Tant mieux pour vous si vous êtes citoyen du monde et vous sentez chez vous quelque part dans l’UE. Moi je suis acculé en France car.c’est mon pays. Avec vous et Macron j’ai l’impression d’être de trop.


      • vlois Le 01 mai 2017 à 09h39
        Afficher/Masquer

        vous avez entièrement raison, les USA sont protectionnistes à outrance même en dehors de leurs frontières dès lors que les intérêts de leur puissance et des multinationales sont en jeu : on peut parler de l’usage du droit comme arme pour tuer la concurrence…

        Le language trahit la pensée de Béotien (et je fais référence à l’excellent livre de Victor Klemperer avec LTI), parler de repli lorsqu’on cherche à récupérer des blessures de la mondialisation outrancière et de reconstruire du commun…

        le reste est à l’avenant, ce qui m’inquiète ce que nous dérivons chacun de notre côté et que nous n’ayons plus rien en commun. Au moins j’ai conscience de mes biais et de pourquoi je les ai, j’espère qu’il en a conscience et qu’il n’est pas qu’une éponge… à parler IVème Reich sans le savoir.


      • christian gedeon Le 02 mai 2017 à 10h26
        Afficher/Masquer

        Votre formule,j’ai l’impression d’être de trop a fait mouche sur moi…confusément,je ressentais cette impression d’être devenu de trop avec mes convictions gaullistes(vraiment gaullistes,pas la soupe LR) et sociales.J’imagine que l’Insoumis moyen doit avoir le même sentiment,insulté qu’il est à longueur d’émissions (Goupil sur France Inter “Mélenchon est un connard”,par exemple). Nous serions des modèles obsolètes,des fatigués du neurone, des inadaptés au “monde”. Bref des civni,citoyens idiots non identifiés, qui ne comprennent rien. Le mépris de caste qui s’exprime à l’occasion de cette élection est porteur de nuages lourds de menaces d’éclatement civil.Mais au fond,n’est ce pas exactement ce que recherchent les utralibéraux? A atomiser la société dite civile? A n’en faire qu’un mille feuille de communautés repliées sur elles même? L’appel des “artistes ” contre Le Pen est à cet égard absolument significatif,n’est ce pas? Surtout celui de M. Boon…exilé fiscal usien,formidable acteur de cinéma que j’aime,mais bien piètre citoyen,manifestement. Il est fort probable que M. Macron soit élu…à peut être 60% des suffrages exprimés. Il est plus sur regrettable que les autres 40 % se voient traités,au mieux de crétins,au pire de fascistes. Je ne sais pas si vous avez remarqué le ton condescendant employé à l’égard de ceux qui,pour une raison ou une autre ne veulent pas voter Macron quand ce n’est pas un ton haineux. Que de mépris…


        • vlois Le 02 mai 2017 à 17h02
          Afficher/Masquer

          Je reprends la fiche Wikipedia de la Commune de Paris selon les intellectuels de l’époque, et vous verrez que rien n’a changé. Un étrange écho avec ce qu’on entends à l’époque actuelle…

          Charles-Marie Leconte de Lisle à José-Maria de Heredia : « La Commune ? Ce fut la ligue de tous les déclassés, de tous les incapables, de tous les envieux, de tous les assassins, de tous les voleurs, mauvais poètes, mauvais peintres, journalistes manqués, tenanciers de bas étage. »
          Gustave Flaubert à George Sand : « La seule chose, j’en reviens toujours là, c’est un gouvernement de mandarins. Le peuple est un éternel mineur. Je hais la démocratie. » « Le premier remède serait d’en finir avec le suffrage universel, la honte de l’esprit humain. Dans une entreprise industrielle (société anonyme), chaque actionnaire vote en raison de son apport. Il en devrait être ainsi dans le gouvernement d’une nation. » « L’instruction obligatoire et gratuite n’y fera rien qu’augmenter le nombre des imbéciles. Le plus pressé est d’instruire les riches qui, en somme, sont les plus forts. »
          Les communards selon Alphonse Daudet : « Des têtes de pions, collets crasseux, cheveux luisants, les toqués, les éleveurs d’escargots, les sauveurs du peuple, les déclassés, les tristes, les traînards, les incapables ; Pourquoi les ouvriers se sont-ils mêlés de politique ? »
          Les communardes selon Dumas fils : « Nous ne dirons rien de leurs femelles par respect pour les femmes, à qui elles ressemblent quand elles sont mortes. »


          • christian gedeon Le 02 mai 2017 à 17h52
            Afficher/Masquer

            La Commune a inspiré beaucoup de haine.L’idée était belle,sa tentative de réalisation très moche. La Commune,par ses massacres et ses destructions complètement folles a tout fait pour inspirer cette haine,n’est ce pas? Comparer avec l’attitude actuelle ne me paraît pas raisonnable.JLM n’a jamais et n’appellera jamais à la violence. Et Macron ne fera jamais donner la troupe contre les insoumis. Quant au mépris de classe,il traverse hélas toutes les époques…


            • Alfred Le 02 mai 2017 à 20h39
              Afficher/Masquer

              Pour Macron si jeune et.plein d’ubris j’en suis un peu moins sur. On dira ce qu’on veut mais l’âge et l’expérience arment un bonhomme et le tempèrent. Et j’ai pas le sentiment que ce monsieur soit bien assuré pour résister à des cajoleurs plus malins ni bien pourvu en humanisme.
              J’ai bien peur que ce ne soit de ce côté là.que des digues sautent.


            • Didier Le 04 mai 2017 à 02h11
              Afficher/Masquer

              Euh… Les “massacres” de la Commune… Une douzaine d’otages exécutés d’un côté, 25 000 morts dus à l’abjecte répression de Thiers de l’autre, des piles de cadavres sur trois mètres de haut sur les trottoirs de boulevards…


    • Thanos Le 01 mai 2017 à 13h21
      Afficher/Masquer

      Beotien, votre naïveté est touchante : “se doter de nouveaux systèmes de protection sociale qui soit compatible” etc… Voyez twiter et cet article du Monde http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/10/25/le-patron-d-airbus-reclame-un-marche-du-travail-plus-souple-pour-aider-les-refugies_4796597_3234.html Ainsi le pdg d’Airbus qui interpelle Macron (avc tutoiement) sur twiter nous propose d’être plus solidaire avec les migrants. Bien. Comment ? En dérégulant le code et le marché du travail. En supprimant le revenu minimal des salariés. Voila un multimillionnaire qui vous explique que par humanisme et par solidarité nous devrions avoir la décence, la bienséance de casser le code du travail et surtout les salaires par solidarité avec les migrants (et les patrons ?)… Les voila vos “nouveaux systèmes de protection” : la dérégulation sous prétexte de solidarité. Humanisme, solidarité et Europe sociale ! LOL


      • Catalina Le 01 mai 2017 à 15h58
        Afficher/Masquer

        et le même partage la table des marchands d’armes ! une idée, offrons le gite et le couvert à des centaines de réfugiés chez ce “monsieur” car en plus, il a les moyens de nourrir toute une population. Ainsi, ce “monsieur” ouvrira la porte de ses innombrables résidences secondaires par humanité et partagera son compte en banque, ses piscines, son caviar bien fourni avec eux, quelle bonne idée !


    • sum tam Le 01 mai 2017 à 16h39
      Afficher/Masquer

      oui, oui, en attendant la convergence entre l’Allemagne et la Grece…


      • PierreH Le 02 mai 2017 à 11h46
        Afficher/Masquer

        En Italie, la convergence Nord-Sud ça fait plus d’un siècle qu’ils l’attendent… Pas trop pressé j’éspère ? XD


    • madake Le 01 mai 2017 à 16h52
      Afficher/Masquer

      @BEOTIEN,
      j’ai longtemps eu des réflexions et des pensées proches des vôtres.

      Jusqu’au jour où j’ai constaté que les germes de la mondialisation découlaient des traités,
      puisque toute entrave aux mouvements de capitaux entre pays membres MAIS aussi entre pays membres ET NON MEMBRES était interdite. Le concept même de délocalisation en découle.

      Les “nouveaux systèmes de protection sociale” qui soient compatibles avec le bien des perdants, s’appelle “protectionnisme” et c’est aussi dans la liste des interdits, donc adapter une offre de compétences qui répondait à un protectionnisme qui n’existe plus, est sans objet.
      Vous devriez consulter les traités.
      Quand aux mécanismes de compensation corrigeant la discordance des systèmes sociaux et fiscaux, il aurait fallu les mettre en œuvre avant l’€uro.
      Maintenant, c’est leur absence qui favorise la compétitivité allemande, le dumping social des travailleurs détachés, et les délocalisations intra-europe.
      Si ces mécanismes de compensation existaient, on ne parlerait pas de Whirlpool. Comme ils n’existent pas, on peut délocaliser une usine de France en Pologne, pour vendre les séche-linges produits en Pologne, en France aussi.
      Salaire à Amiens 1400 €
      Salaire en Pologne 450€

      A qui profite l’affaire? La France? la Pologne, les consommateurs, qui sont aussi les ouvriers?


    • P. Peterovich Le 01 mai 2017 à 19h40
      Afficher/Masquer

      “Et qu’il ne sert à rien de “briser les métiers à tisser” ou hurler “les Arabes dehors” mais plutôt de se doter de nouveaux systèmes de protection sociale qui soit compatible avec le bien des perdants de la globalisation et la nécessaire adaptation de l’offre de compétences à la concurrence internationale qui répondrait à notre protectionnisme par le sien.”

      Petite question : vous la financez comment, votre protection sociale ?

      Parce qu’au final, l’enjeu, c’est cela. Vous êtes dans un contexte où le coût relatif de la sécurité sociale devient exorbitant par l’effet conjugué de l’augmentation des besoins (grâce à l’effet conjoint du vieillissement de la population et des dégâts collatéraux de la mondialisation) et de la stagnation économique (causée par la mondialisation et la monnaie unique).


      • PierreH Le 02 mai 2017 à 11h50
        Afficher/Masquer

        A voir quand même si la stagnation économique est due seulement à la mondialisation et l’euro, perso j’ai quand même de gros gros doutes. Je ne dis pas que ça ne participe pas, loin de moi cette idée, celà dit si on s’arrête à ça on risque d’avoir de grosses surprises et de gros problèmes. Voyez le nombre d’emplois détruits lors des “relocalisations” par exemple, il y a un aspect de progrès technique non négligeable (et ce même si relocaliser des machines et robots plutôt que des emplois c’est toujours mieux pour la balance commerciale, les revenus de l’Etat etc…).


        • christian gedeon Le 02 mai 2017 à 18h04
          Afficher/Masquer

          Voyez vous,on se serait bien économisé les “relocalisations ” n’est ce pas,en évitant les délocalisations,en fait. C’est bête comme chou,non? Il faut toutefois reconnaître que les “patrons ” et les “syndicats” se sont donnés la main de façon touchante en l’espèce.les gens ont décidément la mémoire courte. Quelle comédie que tout cela. Plus près de nous Florange… même après Florange cas de cynisme absolument extraordinaire des deux côtés,il ne s’est rien passé. Mittal a récupéré son pognon,transféré le savoir faire,et martin est devenu député européen…çà y est? vous avez pigé?


        • P. Peterovich Le 02 mai 2017 à 19h45
          Afficher/Masquer

          [est due seulement à la mondialisation et l’euro]

          J’aurais dû dire mondialisation financiarisée.

          [Voyez le nombre d’emplois détruits lors des “relocalisations” par exemple, il y a un aspect de progrès technique non négligeable]

          L’idée selon laquelle l’emploi disparaît est une antienne récente de la gauche non productiviste. C’est ce qui justifie les idées de revenu universel que le PS a soutenues. Le problème, c’est que l’affirmation est inexacte. Si elle était vraie, vous auriez un problème de chômage massif au niveau mondial. Or, ce n’est pas le cas. Même dans la zone euro, vous n’avez pas une augmentation massive du chômage. Au contraire, le chômage diminue depuis 2013.

          http://ec.europa.eu/eurostat/tgm/refreshTableAction.do?tab=table&plugin=1&pcode=tsdec450&language=fr


    • Le Rouméliote Le 01 mai 2017 à 22h37
      Afficher/Masquer

      La convergence entre le Luxembourg et la Bulgarie ? Bon courage !


  9. Pegaz Le 01 mai 2017 à 05h06
    Afficher/Masquer

    Par Natacha Polony, ” prise de température chez les éditorialistes. ”
    MACRON- LE PEN : SCÉNARIO IDÉAL POUR QUE RIEN NE CHANGE ?
    https://www.youtube.com/watch?v=RO9Ofjw-SO8


  10. Pegaz Le 01 mai 2017 à 05h46
    Afficher/Masquer

    Paroles est données aux :
    Déceptions et réflexions intenses de militants.
    Voter ou ne pas voter Macron, quand on est de gauche
    https://www.youtube.com/watch?v=nzmK77m3auk


    • Jetaimalbert Le 01 mai 2017 à 09h39
      Afficher/Masquer

      Ouai.. Médiapart qui se penche sur les insoumis, après les avoir bien snobé pendant la campagne (au mieux), et qui fait un débat entre des vrais déçus, mais qui tous (les 4 – Tonneau (déjà présent sur le débat @si) la féministe, la prof d’UFR, le syndicaliste Cgt) se résignent au vote Macron..
      Ils devraient se méfier, d’ici à ce que des insoumis, qui à l’inverse d’eux, n’ont pas le dégout en mode soufflet, se prennent à penser que pour qu’il y ait une vrai ‘neutralité insoumise’ , il faut compenser de l’autre côté ..


      • Pegaz Le 01 mai 2017 à 15h50
        Afficher/Masquer

        Que l’on soit clair, ma réflexion sur le sujet a été postée ci dessus à 03h00. Pour éviter tout quiproquo sur mes intentions, aurais-je du titrer, au nom du pluralisme où me répéter sur mes convictions ? Ce partage répond à une curiosité personnelle, qui peut-être, est partagée par d’autres, voilà pour la démarche. Pour ce qui est de l’intérêt trouvé, le lien précédent est accompagné de « prise de température chez les éditorialistes », ce qui me semble explicite. Pour celui-ci, la première intervention de Tonneau et de Ghazi marquent bien les différences émotionnelles entre ces militants engagés et mon insignifiante contribution, confortablement installé derrière mon écran. Leur choix est autrement plus complexe, émotionnellement intense et réfléchi que le mien. Une chose est sûre ce ne sont ni des couards ni des vendus et je ne les considérerait pas comme des ennemis. Mon choix est différent mais je reste curieux.


  11. Alain Le 01 mai 2017 à 06h42
    Afficher/Masquer

    Je trouve que cela décrit aussi assez bien ce qu’est devenu l’européisme, après tout je pense que c’est l’UE qui a inventé le concept de mal voter, elle est même allée plus loin en refaisant voter quand ce mauvais vote gagne !

    Et au-delà cette propension occidentale à militariser la politique internationale pour ramener dans le rang tous ces pays qui agissent mal relève de la même psychiatrie

    On a maintenant droit à des délires de la nécessité d’une puissante armée européenne pour avoir voix au chapitre de la politique internationale sans que ces “humanistes” ne dénoncent le retour à la politique coloniale de la canonnière !

    La situation est bien plus grave que de simples accusations électorales …. Et puis on s’étonnera que d’autres veulent nous appliquer les mêmes recettes violentes …


  12. STOP Le 01 mai 2017 à 06h55
    Afficher/Masquer

    Stop ou encore ?

    http://www.bdm.insee.fr/bdm2/affichageSeries;jsessionid=BF34DF31CD5DA8224DD2D36CF7EF97F8?periodeDebut=1&anneeDebut=1996&periodeFin=4&anneeFin=2017&page=graphique&recherche=criteres&codeGroupe=1165&idbank=001572362

    Stop ou encore ? pourquoi tourner le couteau dans la plaie ?

    De mensonge en mensonge, nous y sommes ! Là, en grand, partout, devant nous, derrière nous, quelle chance d’être sourds, aveugles et muets, de faire semblant de ne rien comprendre, de lire et relire nos grands hommes, de réinventer la roue, l’eau tiède, la troisième voie…

    Encore et encore ? Pour les nouvelles générations, ils comprendront en 2 ans ce que nous avons mis 30 ans à comprendre.

    Triste est heureux de partager une réalité qui dérange, cela ne suffit pas. La connerie se déverse à flot, rien ne l’arrêtera. Et nous pleurons, nous souffrons, toujours un peu plus.

    Alors, Stop ou encore ? Quel jeu perdant-perdant souhaitons-nous ?

    Extrême et radicale, même votre abtension et le vote blanc le sont devenus !

    La gauche-droite, explosée façon pulzze. C’est la faillite de la démocratie-républicaine, qui n’attend que votre haine pour se refaire.

    Stop ou encore ?

    Vous avez dit encore ? Votez ! Votez pour vous ! votez pour moi ! votez pour la guerre! votez pour l’amour! votez pour les fleurs ! votez pour la terre ! votez pour le soleil et pour la lune ! Votez pour le vide, le néant, votez! votez pour le trou noir, votez pour la mort, votez pour la vie, votez et chantez très fort, si vous gagnez…

    Nos larmes ont un goût salé, je les aient ravalé, mais je dis stop au fascisme de Valls-Holland-Macron, sinon dans cinq ans nous sommes encore au point mort, avec ce même petit jeu pervers, ce chantage permanent pour nous imposer leurs incompétences, trop, c’est mille fois trop !

    STOP , c’est maintenant.


    • vlois Le 01 mai 2017 à 11h15
      Afficher/Masquer

      Je suis dégouté comme vous, je trouve que les propositions ne sont pas dignes d’élever l’homme à sa vraie valeur mais plutôt le rabaisse en bête de somme au service de type posséder par leur richesse et leurs soif de pouvoir.
      Je dirais pour paraphraser Simone Weil que consentir à poursuivre ce système, c’est un crime contre l’esprit et l’humanité entière.

      “Les partis sont des organismes publiquement, officiellement constitués de manière à tuer dans les âmes le sens de la vérité et de la justice.”


  13. atanguy Le 01 mai 2017 à 06h57
    Afficher/Masquer

    Parce que maintenant il faudrait voter Le Pen pour ne pas se faire traiter de fasciste? Non seulement on dédiabolise mais on va diaboliser les autres. La petite mafia LePéniste essaiera tout, mais ca ne passera pas!…chef


  14. Dizalch Le 01 mai 2017 à 07h11
    Afficher/Masquer

    Félicitations Olivier pour ce billet de salut publique… Vous êtes un des rares avec JLM et quelques autres, à ne pas être tomber dans l’Orwelisme d’injonction dure, au vote soit disant “républicain” (qualificatif “autoproclamé” par ces “bien-pensants”…), mais qui, du fait qu’il est “imposé”, se rapproche plus d’un plébiscite digne d’une dictature… ce qui est dangereux et risible en soit…

    Donc encore merci, à vous comme à ceux qui, tout comme vous, Todd, JLM, Lordon, Halimi, moi et tous les citoyens qui se positionnent pour “laisser le choix aux électeurs”… face à ces “illuminés” qui se voient en chantre de “leur” vision de la démocratie digne d’un régime fasciste justement… Comme j’aime à leur dire “respectez-nous et surtout, respectez-vous”…

    Bonne journée


    • jp Le 01 mai 2017 à 07h52
      Afficher/Masquer

      “pas le courage de se rallier à lepen” et pour cause, il hait les le pen. Né au Maroc, arrivé en France quand il avait environ 10 ans, il a subi des insultes racistes du style “bicot” ! Le genre d’insulte dont était coutumier le père le pen qui se vantait d’avoir torturé des algériens pdt la guerre. Suis assez vieille pour m’en souvenir


      • Catalina Le 01 mai 2017 à 09h56
        Afficher/Masquer

        ah, ben, naivement je croyais qu’il voulait défendre les Français, du coup, il joue sa vengeance et c’est tout ? pour un gars qui voulait être président, il manque un peu de hauteur, dites-moi.JLM est assez intelligent pour savoir que si macron est élu, il sacriefiera la France et les français.et au lieu de dire ” faut pas voter lepen”, il devrait à minima avoir des arguments solides contre le programme du fn, en a t-il ?


  15. Catalina Le 01 mai 2017 à 07h15
    Afficher/Masquer

    tout change et rien ne change, dans cette vidéo de 2002,, on croit entendre parler de 2017, et on voit déjà les presstitués caméléons aux ordres. En fait, ôtez le nom des partis et vous avez exactement le m^me refrain.
    “Daniel Gluckstein candidat (trotskiste) aux élections présidentielles de 2002 dénonce les effets du traité de Maastricht sur la vie politique française : une politique économique unique imposée par les traités européens (d’abord le traité de Maastricht, puis Amsterdam et Nice) et corrélativement des élections sans enjeux.”
    “votez, votez, votez,” il n’en restera RIEN.
    voyez comme il est attaqué ? copier-coller de notre actualité.

    https://www.youtube.com/watch?v=TPso8AoMsbk


  16. Azza Le 01 mai 2017 à 07h16
    Afficher/Masquer

    L’interdiction du vote blanc et de l’abstention est excessivement simple a mettre en place :

    1) interdire l’abstention sous peine d’une tres forte amende.
    2) comptabiliser comme un vote pour le candidat sortant tous les votes blancs ou nuls.

    Surpris que BHL, Fourest ou El Krief n’aient pas encore ose le proposer.


  17. BEYER Michel Le 01 mai 2017 à 07h26
    Afficher/Masquer

    Quel que soit le résultat du vote le 7 Mai, quel que soit le taux pour celle-ci, pour celui-ci, quel que soit le taux d’abstentions, de votes blancs, de votes nuls, le résultat obligatoirement ne sera pas bon.
    C’est donc le 8 mai au matin qu’il faudra se retrouver….accessoirement pour défiler, mais surtout pour se mettre en position de lutter contre les mauvais coups qui ne manqueront pas de tomber.
    Et, peut-être alors, le résultat sera bon, car il permettra de mobiliser le Peuple Français sans tabous et invectives…..Un grand rassemblement populaire….un 1789 de derrière les fagots.


    • Alfred Le 01 mai 2017 à 21h30
      Afficher/Masquer

      1789? Z’avez une famille ? Des enfants ?
      Faudrait arriver à comprendre que ce que vous n’êtes pas foutu de faire pacifiquement par les urnes vous ne le ferez pas dans la violence. Les milices armées ça marche aussi mal que les partis: sur les mêmes principes de domination et avec aussi peu de respect pour les voix divergentes. Faudrait prendre la mesure de la violence que se sont imposés entre eux nos ancêtres avant d’en rêver. Et le meilleur moyen de respecter cet héritage c’est de ne pas y revenir (et de ne pas le brader par bêtise).
      Quand ce sera parti, si jamais ça part, votre talent ne suffira pas à vous en sortir et à protéger.les vôtres. Il faudra de la chance. Si quelqu’un vous propose la voie de la violence, c’est que VOUS êtes la chair à canon. Pas lui. Ou alors il a pas trop réfléchi.


  18. Catalina Le 01 mai 2017 à 07h34
    Afficher/Masquer

    le peuple français dans sa majorité, amha, (ça me fait mal de le dire) est loin d’avoir les éléments pour comprendre ces élections, tout est fait pour et ils n’ont, il semblerait, ni le temps ni la motivation pour essayer de les comprendre. Autour de moi, les gens tombent des nues quand je parle des méfaits de l’ue, de l’euro, de l’OTAN; donc, je constate qu’ils ne lisent même pas les programmes et , perso, c’est ça qui est très inquiétant. Je suis stupéfaite de voir que le vote qui amènera les politiques françaises qui s’appliqueront à tout un chacun ne recueille pas plus de curiosité. j’ai entendu ” macron sauvera les entreprises”, mais comment peut-on dire ça alors qu’il est clair qu’il ne sauvera que le medef, c’est bien quand il était conseillé que l’état à offert 50 milliards pris dans la poche des français aux déjà très riches ! ce sice, qui est en fait une grosse dividende déguisée sous une grossière machination de caractère maffieux !


    • Chris Le 01 mai 2017 à 14h57
      Afficher/Masquer

      Les GOPE 2016/2017, feuille de route EU de Matignon : à lire absolument car au-delà des batailles de basses-cours, c’est ce qui nous attend en restant dans l’UE :
      http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf
      La France aurait grand bénéfice à s’inspirer du Code du Travail suisse et ses corolaires en sécurité sociale… pour sa souplesse et sa simplicité. Le système français est effrayant et auto-bloquant.


      • Chris Le 01 mai 2017 à 14h58
        Afficher/Masquer

        A ceux qui se plaignent de la décadence de l’Education nationale :
        http://www.sudeducation.org/OCDE-extraits-choisis.html
        OCDE Countries 1996 :
        “Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants.
        Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement”
        Centre de développement de l’OCDE-cahier de politique économique n°13-1996
        “L’apprentissage à vie ne saurait se fonder sur la présence permanente d’enseignants mais doit être assuré par des prestataires de services éducatifs,[…]les enseignants qui subsisteront s’occuperont de la population non rentable.”


        • madake Le 01 mai 2017 à 17h07
          Afficher/Masquer

          Il croustille bien sous la dent ce texte.
          Où l’on voit que nous n’avons pas les mêmes valeurs et ne vivons pas dans le même monde.
          Ce texte daté reste bien au chaud au sein de l’OCDE, et il devient de plus en plus d’actualité…
          La privatisation de l’éducation sera bien évidemment plus coûteuse, mais permettra des gains de PIB, et baissera la dette publique.
          Que ce soient les familles qui paient l’enseignement et le privé qui encaisse les bénéfices, c’est dans l’ordre des choses, du monde selon saint Emmanuel.


      • fanfan Le 02 mai 2017 à 00h04
        Afficher/Masquer

        Bercy tient un compte précis des réformes structurelles exigées par Bruxelles, de ce qui « est fait », ou « en cours »…
        Programme national de réforme 2017 – Page 165 du document, annexe 1 – http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/22401.pdf


      • fanfan Le 02 mai 2017 à 00h08
        Afficher/Masquer

        Elimination progressive du cash :
        IMF Working paper, « The Macroeconomics of De-Cashing », Alexei P Kireyev, March 27, 2017 :
        http://www.imf.org/en/Publications/WP/Issues/2017/03/27/The-Macroeconomics-of-De-Cashing-44768 // pdf http://www.imf.org/~/media/Files/Publications/WP/2017/wp1771.ashx


  19. Alain C Le 01 mai 2017 à 07h40
    Afficher/Masquer

    Olivier, bravo pour ce billet, mais ne vaudrait-il pas mieux, pour ne plus dévoyer le mot “gauche”, et pour clarifier les positions de cette caste très libérale, de parler de fascisme du centre ?


  20. Catalina Le 01 mai 2017 à 07h47
    Afficher/Masquer

    Je ne vois vraiment pas comment un J.Sapir vous amène à vomir. Sur quoi vous basez-vous ? quand à Zemmour, ses appels déguisés à la haine sont à vomir, pour ça, il se répand assez bien lui-même.
    ;O)


  21. Fabrice Le 01 mai 2017 à 07h53
    Afficher/Masquer

    Macron se prend moins la tête que nous pour quelqu’un qui approche de l’élection on l’imaginerait en pleine préparation mais non il comptait fleurette à sa douce à Montmartre (je me passerais bien de ce genre de rencontre).

    Juste après que l’un de mes amis qui bien que conscient que nous avions le choix entre la peste et le choléra me disait d’un air inquisiteur que si je m’abstenais je votais pour Le Pen !

    On croit rêver le bourrage de crâne est bien en place, qu’est ce qui peut bien réveiller les gens dans l’état actuel ?


  22. Mondran Le 01 mai 2017 à 07h55
    Afficher/Masquer

    E. Marcon sera élu, affaire entendue. Par contre, il le sera par une minorité des français, sans doute autour de 40 % des inscrits.
    Macron est le symbole alchimiquement presque pur du capitalisme actionnarial que l’on nous sert avec toutes ses variantes depuis 35 ans. Le résultat du 1er tour est profondément éclairant. Il montre l’accélération du rejet du “Système” par une majorité de français, avec un marqueur social très fort. Désormais le “Système” n’est majoritaire ou presque que chez les plus de 60 ans, et notamment parmi les plus fortunés, comme je l’ai montré ci-dessous .
    Cette sociologie permet de comprendre le rapprochement NDA – MLP et la probable abstention importante chez les électeurs de la France Insoumise.
    Le “Système” joue sa dernière carte avec En Marche.

    “http://philippeleroymondr.wixsite.com/letempsdelanalyse/single-post/2017/04/29/L%25C3%25A9lection-2017-un-vote-de-classes”


  23. DUGUESCLIN Le 01 mai 2017 à 08h04
    Afficher/Masquer

    Pour ma part je me suis fait mon propre résumé.
    D’un côté un candidat marketing de la gouvernance des financiers contre les peuples. La division de l’Europe, ouest contre l’est, avec menace de guerre. Une propagande éhontée pour culpabiliser ceux qui osent réclamer que les peuples soient souverains, pour que les technocrates au service des financiers ne décident pas pour eux.
    De l’autre, ceux qui veulent rendre aux peuples la possibilité de choisir leur destin, de défendre leurs intérêts et, au-delà, la paix, l’alliance des peuples souverains en Europe.
    Je ne me laisserai pas prendre au piège de donner le pouvoir à ceux qui veulent imposer leur dictât, sous prétexte que nous sommes menacés par le fascisme, alors que les insoumis et les opposants, tout au contraire, proposent la voie référendaire comme garantie de la souveraineté du peuple.
    Si je refuse de plonger dans la fosse à merde avec une baïonnette dans le dos, je suis accusé de fascisme, de populisme, etc..


    • madake Le 01 mai 2017 à 17h11
      Afficher/Masquer

      Vous ne serez seul ni dans cette tranchée, ni hors de cette tranchée, vous ne serez seul que dans l’isoloir, et face à votre conscience.
      Informez-vous, et soyez au clair avec votre conscience, car il faudra vivre avec


      • Robert16 Le 02 mai 2017 à 01h15
        Afficher/Masquer

        Vivre avec quoi, Madake ?
        Le bourrage de crâne a tellement bien marché ces dernières décennies que des gens éduqués ont réellement l’impression de revenir aux années 30 : les z’heures les plus sombres, le bruit des bottes, toussa toussa… Tout le monde, il est pas beau, il est Hitler.
        Non mais sérieux, vous croyez vraiment ce que vous écrivez ?


  24. christophe Le 01 mai 2017 à 08h16
    Afficher/Masquer

    Felicitation pour votre texte qui est un modèle d’inteligence démocratique.

    En espérant que l’on ai le soir du 7 le score le plus sérré possible, ce qui donnera la plus belle claque (ou fessée) à la médiocratie ambiante.


  25. basile Le 01 mai 2017 à 08h27
    Afficher/Masquer

    je trouve que rien de change au fil des siècles. Les vieilles peurs véhiculées par les curés pour souder leurs ouailles le sont sous d’autres formes. On ne se réuni plus sur la place de l’église pour parler du diable, mais sur la place du marché pour parler de Le Pen.

    Je viens de croiser une vieille collègue communiste que je vois rarement. Elle a la même tête que ses ancêtres sortant de l’église, la même tête contrite depuis 50 ans, 50 ans à perdre les élections et peur de voir le diable les gagner. 50 ans à attendre un monde meilleur, comme ses ancêtres miséricordieuses habillées de noir attendaient le paradis.


    • basile Le 01 mai 2017 à 08h29
      Afficher/Masquer

      à chaque attentat, on ne se précipite plus à l’église pour voir ce que le curé va dire, ou dans la hutte du sorcier. On allume la télé pour voir ce que les journalistes vont dire. Et comme ils n’ont pas grand chose à dire et qu’il faut éviter que les ouailles changent de chaîne, on invite des spécialistes, qui vont répéter les mêmes choses, on invite Christophe barbier qui va occuper le temps de cerveau disponible.

      En fait, les Hommes semblent avoir un besoin éternel qu’on leur raconte des histoires (conditionnement dès l’enfance ?) C’était la mère pour l’endormir, puis la maîtresse pour avoir le calme, puis le curé avec les évangiles, puis les romans photos, puis les journalistes.


  26. Frédéric Le 01 mai 2017 à 08h30
    Afficher/Masquer

    J ai vote jlm au 1er tour et l idee de voter macron au 2e me fiche de l urticaire. Un argument lu sur un autre blog m a donne a reflechir. Selon son auteur, un score tres eleve de mlp risquait d affaiblir la dynamique de france insoumise aux legislatives, au profit du fn.
    Et puis il y a ce copain kabyle. Un soir ou on refaisait le monde, il m a expose le malaise qu il avait eprouve sous le quinquennat sarko. On a deja un peu oublie, mais c etait une epoque ou les medias faisaient leurs choux gras de n importe quel incident impliquant un maghrebin (“un maghrebin a ecrase le chien d une vieille dame, que fait la police?” Etc etc). Le copain en question m a avoue que cette epoque avait ete vraiment irrespirable pour lui.
    Voila. Comme beaucoup ici, l arrogance et l amateurisme politique de macron m exasperent. Et en meme temps, nos votes dessinent la societe au dela de strictes options politiques. Alors, meme si c est encore complique dans ma tete, je me ferai violence pour aller voter pour macron. En esperant que les legislatives le demoliront sitot elu.


    • Catalina Le 01 mai 2017 à 09h45
      Afficher/Masquer

      la soupe est très très bonne et nous avons déjà assisté à de nombreux retournements de veste, ils s’allieront tous à macron pour continuer à avoir leurs privilèges, de ça, je suis certaine.


    • DUGUESCLIN Le 01 mai 2017 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Ce président marionnette se dépêchera, selon le désir de ses maîtres, d’imposer des lois qu’ils espèrent rendre irréversibles. Il sera difficile de revenir en arrière.
      Puis, par la suite, les mêmes financiers soutiendront un opposant anti-macron, un nouveau sauveur, face à la colère du peuple. Et on recommencera.
      La technique connue du système est de fabriquer des monstres pour servir leurs intérêts, pour ensuite les combattre et les jeter à la poubelle en mettant en place une nouvelle marionnette.


      • DUGUESCLIN Le 01 mai 2017 à 10h45
        Afficher/Masquer

        Post Scriptum:
        Berruyer et Sapir présidents. Oui je sais, ils ne sont pas candidats. Mais on peut rêver un peu, ça fait du bien..


    • Alfred Le 01 mai 2017 à 17h57
      Afficher/Masquer

      Bon sang mais ayez un peu de courage non de non. Votre commentaire suinte la peur. Vous les voyez tous alignés le doigt sur la couture du pantalon prêt à suivre Macron qui vous fera grande violence. C’est la casse sociale et la précarité de Macron qui vont faire monter la peur et le racisme quand tout sera cassé.
      Par contre, le Pen ne pourra pas gouverner avec une majorité de haut fonctionnaires et des médias contre elle (et c’est tant mieux). Quant à la dynamique FI vous la croyez fragile? L’avez vous vue de près ? C’est une force incomparable avec les campagnes poussives de tous les autres FN compris. FI sera handicapée par le mode de scrutin bien plus que par ses adversaires de tous bords.
      Il n’y a aucune barrière au pouvoir absolu de Macron A PART votre vote. Il y a de nombreuses barrières à un pouvoir similaire de le Pen et ce quel que soit votre vote.


      • Frédéric Le 01 mai 2017 à 21h08
        Afficher/Masquer

        Bonjour Alfred
        la dynamique fi, je l ai vue de tres pres en 2012. Elle est a la fois forte lorsqu elle est en campagne, mais faible car elle ne dispose pas de point d appui partisan (le pc s appretant a cocufier jlm en 2017 comme d hab’, mais c est un autre sujet). Quant aux rodomontades de pas mal de commentaires, j ai peine a imaginer qu ils emanent de minorites visibles. Il ne faisait pas bon faire partie de celles ci sous sarko. Quelle serait l ambiance avec mlp a l elysee? Etes vous bien sur que le racisme latent dans la societe sera contenu par les contre pouvoirs? Sur que les resistants seront plus nombreux que les collabos? Pret a faire courir ce genre de risque a des minorites deja terriblement malmenees? Personnellement j ai des doutes, pas encore tranches. Cordialement


        • Alfred Le 02 mai 2017 à 00h02
          Afficher/Masquer

          Je ne dis pas qu’il n’y a pas des raisons de craindre (vous avez raison sur ce point) mais je vous fais remarquer que Sarko avait tous les rouages avec lui, ce que le Pen n’aura pas.
          Votre soucis des minorités visibles vous honore mais il vous designe comme un privilégié qui n’a aucun risque à courir sous Macron (ou un inconscient). Minorité​ ou pas il y a des clivages invisibles dans notre société. Par.exemple il y a ceux qui ont connu le.chomage (et les minorités visibles sont bien représentées dans cette catégorie) et.ceux qui ne l’ont jamais connu (et ceux qui se soucient des minorités visibles plus que de leur propres.fesses.sont.bien représentés dans cette.categorie). Ceux parmi les les premiers qui par chance connaissent le programme de Macron ne peuvent pas quoi qu’il arrive souhaiter son élection. Que les derniers se posent des questions c’est normal.
          Pour ce que j’ai pu observer du monde sur quelques continents il me semble personnellement que la société française est assez peu raciste par rapport à la.moyenne mondiale (la xénophobie est hélas une “valeur” universelle) bien que le racisme y soit effectivement rependu. Par ailleurs il me.semble évident que le niveau de racisme diminue quand les conditions économiques et sociales s’améliorent et qu’il augmente lorsqu’elles se dégradent. En conclusion il me paraît très clair que le meilleur moyen de faire exploser notre société à tous points de vue est de voter Macron. Ce serait l’explosion de la précarité et de la peur et à la fin du racisme.


  27. Jack Dordon Le 01 mai 2017 à 08h49
    Afficher/Masquer

    Super billet.

    J ajouterai que je trouve la position de la FI dѐs plus dignes. Invitant à une gymnastique d esprit quand on pensait arracher la paresse mentale…
    Eux qui luttent véritablement contre le FN nous demandent ainsi habilement mais qui est responsable d un tel sd tour?
    Si on a un doute on écoutera R. Garrido nous rappeler que c est grace ā la FI que l on peut appeler un chat un chat, cad une le pen une fachiste, sans plus risquer de poursuites…
    Les médias se voient retourner leur beau reflet. La masse des spectateurs pourra-t-elle le percevoir ?
    J imagine qu il va falloir de bons soldats perroquets ds les rédactions.
    Le mur est il en train de se fissurer ? Je l espѐre.

    Merci pour ce blog éthique !


    • Catalina Le 01 mai 2017 à 09h52
      Afficher/Masquer

      ” imagine qu il va falloir de bons soldats perroquets ds les rédactions.” ils y sont déjà.

      Quand à taxer lepen de fasciste, il me semble que l’attitude de macron et ses ” discours” sont bien plus fachos que ceux du fn, de toute façon, avec le ralliement de DA, celui qui les mets tous hors d’eux, la certitude de voir l’ancien pion de chez rotschlid vendre la France s’effrite, et c’est tant mieux.


    • basile Le 01 mai 2017 à 11h36
      Afficher/Masquer

      le Pen fasciste ? Vous oubliez cette phrase rappelée dans ce bulletin par Olivier Berruyer : « Le fascisme, ce n’est pas d’empêcher de dire, c’est d’obliger à dire. »

      Quand je vois mes amis du PC ou du Front de gauche, qui à 70 balais biens tassés, bien que d’origine ouvrière, ont été incapables de virer leur cuti, et sont près à envoyer Macron au pouvoir, rien que pour empêcher une « fasciste » d’y arriver (voir la couverture de l’Huma ce dimanche).

      Ces amis, tous amis de la Russie, tous vomissant l’Otan, mais prêts à envoyer au pouvoir pire qu’Hollande sur ces points, je me dis, moi qui ai quitté le Parti (avec un grand P), je me dis que j’ai grâce à cela conservé ma liberté de parole, alors qu’eux, à 70 ans, ne font que répéter celle du parti (halte à Le Pen) et distribuer ses tracts sur les marchés. Sans compter les adhérents de la CGT (que j’ai quittée aussi) qui ne peuvent pas dire qu’ils votent FN, alors où est le fascisme ?


  28. LBSSO Le 01 mai 2017 à 08h55
    Afficher/Masquer

    E Macron, monarque français de droit européen ? Certes.Est-ce tout ?

    Non, il négociera, au nom de l’efficacité, avec ses vassaux des métropoles qui tôt ou tard entreront en rébellion au nom du “métropolitisme libéral” (et non du communalisme libertaire cher M Onfray). Les métropoles? Ce sont ces villes aux cathédrales de verre.La lumière y rentre mais en ressort piégée dans des fibres qui n’ont rien d’humaines.Le siège n’y est pas spirituel mais juridique.On s’y élève … avec des ascenseurs.Sur leurs autels , on y sacrifiera l’unité de la nation, sa souveraineté.Celle du peuple.
    Retour à la Renaissance et à ces villes ? Non ,ce sera une féodalité décentralisée.Alors tous En Métropoles !

    PS: contrairement à une idée savamment entretenue , en 2025 les villes globalisées n’abriteront que 12% des citadins dans le monde et la croissance de population la plus importante se situera dans les villes de moins 500 000 hab.


    • calal Le 01 mai 2017 à 15h32
      Afficher/Masquer

      les loyers des metropoles seront intenables car pousses a la hausse par les millions de la finance qui cherchent a etre transformes d’electron sur des comptes a realite. dans 5 ans,des bac+5 commenceront egalement a voter la bete immonde…la temperature de l’eau dans laquelle baignent toutes les grenouilles monte doucement mais elle monte…


      • Robert16 Le 02 mai 2017 à 01h25
        Afficher/Masquer

        “La bête immonde”.
        Voilà bien le genre de réflexe pavlovien et de lobotomisation dont parle OB dans le billet… Le frisson de l”Occidental qui s’emmerde tellement dans sa vie qu’il s’invente des menaces pour le griser : le fascisme revient, le bruit des bottes. Il marche contre “la haine”, il manifeste et rentre ensuite consommer son hamburger la conscience tranquille. Un héros…


  29. LeCassancre Le 01 mai 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    La FDG nest pas ultra nationaliste, elle est au contraire ultra internationaliste, et étrangement on la retrouve beaucoup plus au centre gauche qu’à l’extrême gauche.
    C’est à dire qu’elle fait passer l’internationalisme avant l’intérêt des peuples.
    Je ne suis pas contre une nation Européenne mais encore faut-il faire un contrat social que l’ensemble du peuple Européen signerait. (or le bout de contrat actuel proposé au peuple n’a été signée par aucune peuple européen).


    • Catalina Le 01 mai 2017 à 09h36
      Afficher/Masquer

      quel peuple européen ? parce que si vous parlez d’Europe, elle n’est pas composée des 28 pays de l’ue mais de bien plus, et même dans ces 28 pays à la culture différente, au langage différent, les gens n’ont pas voulu être dilués dans un soi-disant “peuple européen”, ils ont compris, bien avant les agents du financiarisme que c’était impossible mais l’ue s’est imposée de force sans se gêner du NON Français ! que vous faut-il de plus pour comprendre que les peuples n’ont rien à dire et que l’ue, avec à sa tête, des gens non élus, le parlement noyauté par au moins deux lobbistes contre un parlementaire est une fumisterie ? sans parler du fait que l’un de ses présidents était le champion de l’évasion fiscale en la personne de ouisqui drunker ? et puisque l’absurdité ne les effrait pas, la possible ciandiature de hiollande, rejeté par plus de 95 % des Français contre sa présidence et qui n’a même pas eu l’honneur de démissionner ? suffit la mascarade bruxelloise avec ces gens payé à ne rien faire, nourri aux ors de nos porte-monnaies pour nous détruire.


      • Chris Le 01 mai 2017 à 15h18
        Afficher/Masquer

        Pourquoi vous exciter contre Juncker, “champion de l’évasion fiscale” ?
        Le pacte européen (Traité de Lisbonne + Schengen) a légalisé la LIBRE-CIRCULATION DES CAPITAUX, laquelle est l’outil idéal de l’optimisation fiscale et son corolaire, l’évasion fiscale, aux fins d’accélérer la globalisation.
        La globalisation n’est rien d’autre qu’un moyen pour le capital de dépasser, compenser l’insuffisance du profit, pour compenser la chute de la rentabilité du capital.

        Egalement un outil formidable pour tous les mafieux de la Terre…


  30. Guigui50 Le 01 mai 2017 à 09h08
    Afficher/Masquer

    [Modéré : oui bien sûr, écrivez votre commentaire]


    • raloul Le 01 mai 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      Allez-y, je suis très curieux de lire votre mise en doute de la notion d’oligarchie en France. Je précise être suisse donc sans réelle opinion sur le sujet des elections presidentielles. Donnez-moi aussi volontiers votre avis sur l’UE et l’influence des GOPE sur le programme de m. Macron. Ça m’intéresse authentiquement d’avoir l’avis argumenté de l’un de ses soutiens sur ce sujet.


      • Guigui50 Le 01 mai 2017 à 10h35
        Afficher/Masquer

        Je n’ai pas la prétention de defendre le programme de M.Macron, j’ai toutefois le sentiment qu’il faut à la fois que le pays propose un cadre propice aux entrepreneurs et une politique de redistribution efficace. Jusqu’à présent il me semble qu’au gré des alternances on n’a jamais pris le sujet globalement (même si les gouvernements Hollande m’ont paru moins borgnes que les précédents sur ce sujet précisément).

        Relativement au sujet Européen, comme dans toute négociation nous avons besoin me semble-t-il de remettre le sujet Europeen dans sa perspective historique et positive, d’expliquer ce qui ne va pas pour pouvoir revenir sur ce qui a été mal monté.

        Relativement à cette “oligarchie”, il faudrait que vous m’exposiez ce que cela représente (de manière plus précise que celle qu’à utilisée madame LePen hier sur France2 si possible).

        Amitiés citoyennes


        • raloul Le 01 mai 2017 à 11h53
          Afficher/Masquer

          Bonjour !

          Sur le sujet européen, je pense par exemple à la loi sur le droit du travail, dite “el-Kohmri”, qui est une application dans le droit français des directives européennes. De façon générale le droit UE prime sur le droit français dans la situation actuelle. De plus, si un pays ne respecte pas les traités et les objectifs des GOPE, il risque des sanctions et au pire des amendes non négligeables. Alors, si vous voulez publier un commentaire positif sur m.Macron dans ce domaine, je suis vraiment curieux de le lire.

          Par “oligarchie”, j’entends certains grands patrons comme m. Dassault, qui possèdent de nombreux médias (j’espère que vous n’aurez pas l’outrecuidance de prétendre à leur impartialité dans cette campagne…). Ou de vieux routiers de la politique qui sont acoquinés et défendent toujours les intérêts des multinationales, des banques, etc… Bien qu’ils prétendent évidemment le contraire en public. ( je ne dis pas que mme lepen soit différente, NB, mais je suis curieux)


          • Guigui50 Le 01 mai 2017 à 12h26
            Afficher/Masquer

            Merci pour vos retours.
            L’échange risque de se recouper avec la discussion que tient Catalina, mais je rebondis sur vos deux exemples:

            – le cas de la loi El Khomri est intéressant : effectivement, le cadre européen s’imposant largement aux nations, il convient de se demander si une telle loi justifie :
            – de renégocier le cadre
            – de sortir du cadre
            A mon humble avis, la loi ne change pas grand chose sur le contrat de travail et cherche surtout à recomposer l’univers syndical, point sur lequel je ne sais pas dire quels en seront les effets. En tout état de cause j’ai beau chercher je ne comprends pas la diabolisation qui en a été faite.

            Sur le cas de M.Dassault, le sujet est public, indéniable. Il n’est pas nouveau et nécessite une loi de moralisation de la vie publique. Les français savent, toutefois, disposent de médias publics et de médias alternatifs (la preuve ici) et ne sont sans doute pas aussi manipulables qu’on voudrait le faire croire.


            • Catalina Le 01 mai 2017 à 17h55
              Afficher/Masquer

              “Les français savent, ” quoi ? que savent-ils ? ceux qui se sont éloignés des médias savent “un peu”mais les autres ? j’ai été traitée de fasciste par ma propre soeur. La différence fondamentale entre elle et moi est que j’ai une culture majoritairement nourrie de livres et depuis 7 ans, d’internet et qu’elle a une culture uniquement, exclusivement télévisuelle. j’ai pu percevoir la puissance monstrueuse de la tv sur un cerveau qui ne manque pourtant pas d’atouts. Elle m’a même dit suivre les débats le mercredi, avoir suivi macron et qu’il est un type formidable ! quand je lui parlais de vraies choses qu’il avait conseillé, elle me retournait le truc pour faire valoir ce freluquet ! incroyable les distorsions, les mauvaises foi évidentes, même d’une certaine manière contre elle-même, elle croit si fort à “l’état-papa” qu’il lui est impossible d’en douter.


        • P. Peterovich Le 01 mai 2017 à 19h48
          Afficher/Masquer

          “un cadre propice aux entrepreneurs et une politique de redistribution efficace”

          Très bien.

          Question : comment financez-vous la redistribution ?

          A vous lire…


          • Guigui50 Le 01 mai 2017 à 20h52
            Afficher/Masquer

            Comment la finance-t-on ? Par l’impôt pardi !


            • P. Peterovich Le 01 mai 2017 à 21h15
              Afficher/Masquer

              C’est bien ce que j’avais compris. Le raisonnement consiste donc à reporter sur un nombre décroissant d’actifs la charge du financement des inactifs (retraités ou chômeurs).

              On peut l’envisager, mais uniquement si le revenus des actifs croît en proportion des charges qu’on leur impose.

              Vous pensez que ce sera le cas ?


  31. TomTom Le 01 mai 2017 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Je suis sceptique quant à cette appellation de fachosphère de gauche… En effet, je ne suis pas sûr qu’ils se qualifient pour le terme de “gauche”. Dire “facho” tout court serait peut être exagéré, mais je cherche toujours un terme adapté. “Idiots Utiles du Système” me semble un brin trop complotiste. Je cherche encore.


    • tachyon Le 01 mai 2017 à 11h04
      Afficher/Masquer

      D’accord… Les membres de cette FG se disent de gauche mais leurs actes et leurs déclarations les placent, de facto, dans le camp des totalitaires…


      • Les-crises Le 01 mai 2017 à 12h43
        Afficher/Masquer

        “Les membres de cette FG se disent de gauche mais leurs actes et leurs déclarations les placent, de facto, dans le camp des totalitaires…”

        On se rappellera de l’histoire du totalitarisme “de gauche”…


        • Guigui50 Le 01 mai 2017 à 12h57
          Afficher/Masquer

          Ton (votre) article, Olivier, me paraît être principalement un long démontage de l’argumentaire politique développé par Macron, cherchant au passage à minimiser la radicalisation claire qui a pu être constatée sur les réseaux sociaux venant majoritairement de la part de “contributeurs” soutiens de Fillon, LePen ou Mélenchon.
          Je ne suis peut-être pas objectif ayant moi-même affiché mes opinions du moment, mais je répète qu’à mon humble avis le biais clair (et partiellement assumé) dans le traitement de l’information délivrée ici est plutôt dommageable au débat.


          • Catalina Le 01 mai 2017 à 16h07
            Afficher/Masquer

            “qui a pu être constatée sur les réseaux sociaux “, vous oubliez les milliers de robot à la solde du financiarimse et qui innondent ces fameux réseaux sociaux en continu avec de faux profils et aussi des agitateurs. ne faites pas comme les faux medias officiels qui nous font croire que les réseaux sociaux, ceci cela, connaissez bous les tech camp . ces appareils de subversion du net qui contribuent largement à ses fausses révolutions menées par l’état profond américain et sa complice, l’ue.les réseaux sociaux, c’est de l’enfumage.


          • Alfred Le 01 mai 2017 à 18h24
            Afficher/Masquer

            Il semble en effet guigui50 que vous ne cachés pas vous être notablement radicalisé (au point de défendre des politiques d’une violence extrême jamais vues en France depuis plus d’un demi siècle). Il est par ailleurs particulièrement savoureux (mais VRAIMENT savoureux) que vous reprochiez à Olivier des positions et des pratiques “plutôt dommageables au débat”. Par ce que le “débat” sur les chaînes de télévision et dans les grands journaux, comment dire…. placent monsieur Macron dans une position de vulnérabilité digne d’un Pinochet ou d’un Kim Jung il. On a vraiment peur pour lui tellement son adversaire est outrageusement mise en valeur hein…


            • Guigui50 Le 01 mai 2017 à 19h22
              Afficher/Masquer

              Dites-m’en plus sur ces politiques d’une violence extrême dont vous parlez svp.
              S’il faut partir du postulat que Macron est fachiste et que la politique française est d’une violence extrême, le débat d’idées pour lequel je milite (et qui est selon Olivier dans l’ADN de son blog) sera en effet compliqué à mettre en œuvre.


        • champi98 Le 01 mai 2017 à 13h30
          Afficher/Masquer

          Olivier, je pense effectivement que cette dénomination est problématique. Au moins faut-il préciser ce qu’on entend par “gauche”. Reprenons la définition de Lordon (donnée au théatre du rond-point, video sur youtube) : est de gauche tout ce qui s’oppose à l’emprise du capital (ou des investisseurs, pour moi c’est pareil, juste une question de vocabulaire). On peut élargir à “tout ce qui s’oppose à un système d’oppression en place (par opposition à fantasmé)”. Dans ce cadre, je ne vois pas ce Macron et les hautes sphères du PS on a voir avec la gauche. Surtout que dire qu’elles sont de gauche, c’est participer à leur narration.

          Bon, vous pouvez ne pas être d’accord avec la définition, mais au moins, donnez-nous la votre, on est dans le flou conceptuel, là.

          Merci pour votre blog.


          • Suzanne Le 01 mai 2017 à 13h58
            Afficher/Masquer

            Hmmm non, Lordon dit que tout ce qui est de gauche est ce qui met en premier objectif d’interdire l’emprise du capital, c’est légèrement différent. On peut imaginer des gens de droite qui ne seraient pas d’accord sur l’emprise du capital.


          • Catherine Le 01 mai 2017 à 22h34
            Afficher/Masquer

            Pour moi les gens de gauche sont ceux qui le prouvent par leurs actes.

            J’observe qu’il y a beaucoup de gens de gauche affirmer être de gauche parce qu’ils aimeraient bien avoir toutes les raisons d’être de droite.

            Et je vois beaucoup de gens être de droite que l’on pourrait croire de gauche.


        • bats0 Le 01 mai 2017 à 15h43
          Afficher/Masquer

          Bonjour Olivier, très bien votre initiative “des analyses divergentes intéressantes”.


        • YpLee Le 02 mai 2017 à 14h39
          Afficher/Masquer

          Il me semble que les facho “de gauche” ont déjà des dénominations :

          – Antifa, casseurs cagoulés qu’on trouve dans toutes les manif “pas de gauche”, se disent ant-fachiste mais utilisent les même méthodes.
          – SJW : Social Justice Warrior, ardant défenseurs des causes progressistes, multiculturalistes, lgbt. Souvent d’une violence extrême et parfaitement intolérant.

          Ou alors j’ai pas compris de quoi il s’agit ?


  32. Catalina Le 01 mai 2017 à 09h43
    Afficher/Masquer

    guigui, c’est normal, il suffit de lire les GOPE pour connaitre le programme de macron, être pro-macron, c’est être contre la France du bas, c’est çà dire la majorité des Français, et je suis sûre que vous n’avez aucun argument du contraire. Quand à la notion d’oligarchie ? la remettre en question ? et bien, comme vous y allez, vous faites dans le comique ou bien ?
    Cordialement.


  33. Julie Le 01 mai 2017 à 09h50
    Afficher/Masquer

    Macron cause frexit en angleterre… pas sûr qu’ici on lui parle de cette interview à la bbc
    http://www.bbc.com/news/world-europe-39766334


    • Guigui50 Le 01 mai 2017 à 10h06
      Afficher/Masquer

      Merci pour ce lien qui montre que Macron n’est peut être pas le béni oui-oui qu’on voudrait croire !


      • LBSSO Le 01 mai 2017 à 10h23
        Afficher/Masquer

        “”But at the same time we have to face the situation, to listen to our people, and to listen to the fact that they are extremely angry today, impatient and the dysfunction of the EU is no more sustainable.

        “So I do consider that my mandate, the day after, will be at the same time to reform in depth the European Union and our European project.”

        “Réformer l’UE en profondeur”.Quel programme ! Il me semble depuis 30 ans l’avoir déjà entendu…Avouez que si il prétendait le contraire ,il n’aurait aucune chance d’être élu.

        Réformer ? Dans quel sens ? Pas de réponse dans cet article .


        • Catalina Le 01 mai 2017 à 11h38
          Afficher/Masquer

          avec plus d’ue, bien sûr puisqu’il en profite un maximum ainsi que sa caste.


          • LBSSO Le 01 mai 2017 à 11h48
            Afficher/Masquer

            Oui.
            EM vous rétorquerait que ce sera vers mieux d’UE.
            Je voudrais être une petite souris lors des prochaines réunions franco allemandes (si EM est élu). Mon petit doigt me dit qu’on va avoir droit à un sacré show….


          • Guigui50 Le 01 mai 2017 à 12h03
            Afficher/Masquer

            Votre commentaire me questionne : De quelle caste parlez-vous ? Celle des politiques ? Celle des banquiers ? Des patrons de banque ? Des patrons du CAC40 ? De presse ?Pourquoi M.Macron serait-il vendu à cette “caste” ? M.Hollande l’était-il ? Si oui, et si cette caste est capable de manipuler les médias et les opinions, comment a-t-il pu tomber si bas dans les sondages ?

            Parlons UE désormais. Quand un Google ne paie qu’une imposition marginale ridicule et se retrouve en position monopolistique, la solution consiste-t-elle à interdire Google en France ? N’est-il pas plus judicieux de viser à faire parler l’UE d’une seule voix ? Dans ce cas, le constat actuel n’est-il pas plutot qu’il n’y a pas assez d’Europe ?

            N’y voyez aucune agressivité mais la volonté de comprendre,

            Merci !


            • Les-crises Le 01 mai 2017 à 13h24
              Afficher/Masquer

              Pourquoi on ne fait pas un Google européen sur fonds publics ? #ServicePublic #Espionnage

              Pourquoi ils ne proposent jamais ça les européistes – qui ont toujours le mot Airbus à la bouche ?


            • Chris Le 01 mai 2017 à 15h32
              Afficher/Masquer

              @OB
              Parce que Airbus n’est pas une création de l’Union Européenne, tout simplement !
              Airbus est né en 1970 d’un consortium d’acteurs aéronautiques européens.
              Airbus a produit son premier avion, l’A300, en 1972.
              Des filiales d’Airbus se trouvent aussi aux États-Unis, en Chine, au Japon et en Inde.
              L’UE n’a jamais rien initier sur le plan économique. Elle n’a fait qu’administrer selon des concepts bureaucratique.


      • isary Le 01 mai 2017 à 11h05
        Afficher/Masquer

        vous plaisantez?Que dit-il?Qu’il va veiller à ce que l’ UE soit “gentille” avec la France?Que sinon,ce sera le FN!Mais n’est-ce pas précisément la quintessence des bobards que l’on nous assène depuis……Tellement longtemps.

        Que Julie se rassure (si toutefois ,j’ai bien compris les sens de sa phrase:”pas sure qu’ICI(le blog?),on lui parle de cet ITW à la BBC”)Je peux regarder en boucle cette vidéo,ça ne changera en rien mon opinion sur le Bellâtre.Plus Eurofervent que lui,tu meurs!Quant à l’infléchissement de l’ UE,la lecture des GOPE s’impose.

        bien cordialement


    • Chris Le 01 mai 2017 à 15h23
      Afficher/Masquer

      Je crains que ce ne soit qu’une posture, visant à amadouer l’opinion britannique.


  34. nulnestpropheteensonpays Le 01 mai 2017 à 09h50
    Afficher/Masquer

    Cela m’emmerde vraiment d’etre pris pour un fasciste qui s’ignore , et si le vote est secret je m’abstiendrai donc , même pas vote blanc puisque de toute façon il n’est pas comptabilisé et cela évitera le bourrage d’urnes .


  35. kenetbarbie Le 01 mai 2017 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Si on va par la route de la morale, l’UE n’a rien à envier à le Pen : n’est ce pas cette molle entité (molle avec les forts) qui a proposé d’interdire la circoncision sur son territoire?
    Oui Marine LePen veut interdire l’abattage rituel, mais qu’est ce qui est pire entre les deux ? Et on ne parle pas des dernières décisions de l’UE sur le glyphosate etc.


  36. Changezrien Le 01 mai 2017 à 09h55
    Afficher/Masquer

    Si on va par la route de la morale, l’UE n’a rien à envier à le Pen : n’est ce pas cette molle entité (molle avec les forts) qui a proposé d’interdire la circoncision sur son territoire?
    Oui Marine LePen veut interdire l’abattage rituel, mais qu’est ce qui est pire entre les deux ? Et on ne parle pas des dernières décisions de l’UE sur le glyphosate etc.


  37. Eric83 Le 01 mai 2017 à 09h56
    Afficher/Masquer

    L’hystérie médiatique collective anti-MLP qui déferle depuis le 23 avril s’auto-alimente par les reprises incessantes de déclarations des médiatisés.

    Parmi les tribunaux de la bien-pensance et de la bien-votance, la radio RMC du groupe Drahi fait preuve de beaucoup de zèle – exemple très récent l’interview de Charlotte Girard coordinatrice du mouvement des Insoumis.

    Et lorsqu’un traditionnel mouton médiatique ose sortir du troupeau, il est vite rappelé à l’ordre. Ex très récent, Eric Brunet qui avait mis en ligne une de ses vidéos intitulée “Macron et l’argent”.

    “Etonnamment” et comme l’indique “arrêt sur images”, 3 jours après, sa vidéo n’était plus accessible sur sa chaîne.
    http://www.arretsurimages.net/articles/2017-04-27/Mystere-autour-de-la-disparition-d-une-video-d-Eric-Brunet-sur-Macron-id9811

    Heureusement, quelqu’un avait eu la bonne idée de la sauvegarder.
    https://vimeo.com/214284345


  38. Olympi Le 01 mai 2017 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Qui des deux le plus anti-démocratique ? Voyons leurs professions de fois:
    Le Pen
    «Promouvoir la laïcité, l’étendre à l’ensemble de l’espace public et l’inscrire dans le Code du travail.»
    Ceci viol l’article 10 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789
    «Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.»

    «Enseigner dans les écoles l’amour de la France» L’amour ça se donne, ça ne s’apprend pas. Vous imaginez dire à une fille «tu vas voir je vais t’enseigner mon amour…».
    Cela viole la liberté de conscience.

    Ces deux propositions sont clairement anti-républicaine, anti-démocratique car violant le texte fondateur de notre société moderne.

    On notera aussi la volonté de donner « la présomption de légitime défense » aux policiers et gendarmes. Comme s’ils étaient des saints et que l’état est toujours protecteur.

    Et enfin pour Le Pen et aussi Macron, la réduction du nombre de parlementaire :
    moins de parlementaire = moins de choix = moins de voix dissidente = oligarchie plus restreinte = le peuple moins représenté.


    • madake Le 02 mai 2017 à 02h12
      Afficher/Masquer

      Le FN ne s’est jamais trop inquiété de la cohérence de ses revendications, qu’elles soient anticonstitutionnelles ou illégales.
      Dans la pratique très peu de personnes vont vérifier les textes.
      C’est malheureusement aussi le cas des journalistes.
      Et je les soupçonne parfois de savoir pertinemment l’illégalité de ce que les politiques proposent.
      Mais il est plus vendeur de laisser dériver un entretien.


  39. Milsabor Le 01 mai 2017 à 10h22
    Afficher/Masquer

    Le programme de JLM comporte un volet discrètement disséminé dans plusieurs chapitres : libéralisation de la PMA pour les lesbiennes (mais interdiction paradoxale de la GPA pour les gays), libéralisation du cannabis, légalisation de l’euthanasie. On reconnait dans ces items l’idéologie libérale-libertaire caractérisée par la dynamique de « la conquête des nouvelles libertés » qui signifie en fait le repoussement de la barrière de l’interdit toujours plus loin, avec en perspective une société sans interdit, c’est-à-dire une société anomique, non pas utopique (comme l’est le modèle de société anarchique), mais tout simplement non représentable. Cette idéologie repose sur une ontologie individualiste : l’homme est un individu consommateur, et une adoration fétichiste de la liberté (individuelle) et de l’égalité (individuelle).


    • Milsabor Le 01 mai 2017 à 10h22
      Afficher/Masquer

      Le programme de JLM comporte un volet affirmé de défense des conquis sociaux, d’inspiration clairement marxiste, par lequel il renoue avec les racines du socialisme. Rappelons que l’idéologie marxiste repose sur une ontologie de classe : l’homme est un être de classe qui se partage entre les propriétaires et les producteurs, les premiers exploitant les seconds. Il en découle une dynamique de lutte des classes, tendue vers le but de la société sans classe : utopique, peut-être, mais représentable.

      J’ai tenté d’exposer cette contradiction du programme de JLM, voir le paradoxe entre ces deux idéologies, qui raconte l’histoire de la dérive du PS à travers la substitution du sociétal au social, que Michéa et Clouscard ont si bien dénoncée. J’ai dénoncé dans les commentaires du Grand Soir, l’idéologie libérale-libertaire comme étant réactionnaire, et Maxime Vivas m’a accusé d’avoir fumé la moquette.

      Le libéralisme-libertaire constitue un tabou absolu parmi les membres de la FG qui représente un Signifiant-Maître identitaire. Le contester revient à s’exposer au déni ou au point Godwin.


      • Jacleon Le 01 mai 2017 à 11h00
        Afficher/Masquer

        Sur ce thème j’ai beaucoup aimé l’interview de Nancy Fraser :
        https://histoireetsociete.wordpress.com/2017/04/23/prise-de-conscience-interessante-des-militants-de-bernie-sanders-et-penseurs-de-la-french-theory/amp/
        (je n’ai pas trouvé le site original de parution, Danielle Bleitrach ne met jamais ses sources :-/)

        extraits : “La victoire de Donald Trump ne témoigne pas seulement d’un sentiment de révolte contre la finance globale. Ce que ses électeurs ont rejeté n’est pas le néolibéralisme tout court, mais le néolibéralisme progressiste.”

        “À leurs yeux,[aux électeurs de Trump] le féminisme et Wall Street n’étaient plus qu’une seule et même chose, que la personne de Hillary Clinton incarnait à la perfection.”

        Nous avons affaire à un adversaire diablement rusé, qui se sert du progressisme sociétal comme embrigadement, ou comme disqualifiant suivant comment on se positionnera…


    • Chris Le 01 mai 2017 à 15h47
      Afficher/Masquer

      Oui en effet, vous soulevez des points qui me rebutent spécialement chez les Insoumis.
      Cette idéologie de la déstructuration sociétale dont on sait les dégâts, me révulse.
      Je n’adhère pas non plus à la chasse LGTB, religieuse : les gens ont le droit de vivre leurs déviances sexuelles et préférences religieuses aussi longtemps que cela reste dans la sphère privée et ne blesse pas autrui.


  40. Philvar Le 01 mai 2017 à 10h35
    Afficher/Masquer

    Macron et ses partenaires jouent l’angélisme ;mais la politique ne ressemble pas du tout à cela. Souvenez-vous Le PS a fait la reculade de Munich, les communistes, en raison du pacte germano-soviétique ne sont entrés en résistance qu’après la rupture de ce pacte en 1941. Depuis l’UMPS a toujours craint de se faire raboter par le FN et ce n’est que pour cela qu’ils l’ont diabolisé, avec JM Le Pen c’était facile, il aimait cela, gueuler seulement ! Mais maintenant Marine est d’une autre trempe et prend une attitude de chef d’état quasi gaullienne. Elle veut, et elle peut, sauver la France. En terme politique ce n’est jamais la majorité qui change les choses : c’est une minorité volontaire, courageuse, qui peut le faire. Après tous les suiveurs font leur boulot habituel : ils suivent ! Si elle est élue elle aura sans difficultés une majorité à la chambre ; c’est toujours comme cela ; plein de braves gens sont prêts à se dévouer au peuple en tant que députés !!! C’est ça la vie politique.


  41. Philvar Le 01 mai 2017 à 10h38
    Afficher/Masquer

    La réalité Macron sera bien différente. Disparition de la notion d’état dans un magma brownien qui se composera et se décomposera rapidement sans but précis pour finir passé sous le joug de l’islam et de la charia qui mettra tout le monde d’accord : se convertir ou mourir par le glaive; sinon mourir de pauvreté et de faim et summum de gloire : mourir en esclave ! Il suffit de regarder ailleurs pour comprendre cela. Ce n’est pas du pessimisme c’est juste du réalisme ! Faire l’autruche peut aussi permettre de mourir encu..lé, pour ceux qui aiment. Au fait les homos sont condamnés à mort dans l’islam, peut-être empalés pour un ultime plaisir. C’est un choix ! Sans parler des femmes qui apprendront vite la soumission la plus totale et la plus abjecte. Excellent pour les masos.
    Attali, dans la voiture, a parlé d’anecdote pour la réception d’Amiens et les 300 chômeurs ! Sous La mite errante un même m’avait dit qu’il fallait bien du déchet en parlant des pauvres. Donc leur slogan : supprimer le peuple !


  42. TC Le 01 mai 2017 à 10h51
    Afficher/Masquer

    “C’est vraiment inédit comme stratégie de “rassemblement de second tour”…”

    Comme dit dans un commentaire sur un autre article, la stratégie de Macron est parfaitement calculée. Pensez-vous qu’une élection comme celle-là avec tous les enjeux qu’elle représente puisse être laissée aux aléas de déclarations d’un candidat qui serait “irresponsable” ?

    Bien sûr que non ! Si ce candidat fait ces déclarations, c’est parce que c’est plié. L’enjeu de cette élection était le 1er tour qu’il fallait gagner à tout prix avec en face le candidat du FN (c’est absolument nécessaire !). D’ailleurs, la victoire fêtée à la Rotonde veut tout dire. Beaucoup de gens sont décidément très (trop) naïfs à discuter de ce qu’ils doivent ou pas voter le 7 mai.


    • Les-crises Le 01 mai 2017 à 12h42
      Afficher/Masquer

      “Pensez-vous qu’une élection comme celle-là avec tous les enjeux qu’elle représente puisse être laissée aux aléas de déclarations d’un candidat qui serait “irresponsable” ?”

      => OUI. Entre le complot et la connerie, je conseille de choisir en général la connerie 🙂 . L’époque s’y prête hélas magnifiquement.


      • TC Le 01 mai 2017 à 15h54
        Afficher/Masquer

        Pas de complot, non ! Comme vous y allez, vous qui aimez à ne pas être victime des “arguments” de ceux qui n’en ont pas !

        Simplement, un calcul arithmétique et le constat que notre pays n’est pas l’Amérique de Trump par son histoire (pas de guerre sur son sol qui soit récente) et sa culture (pas de pensée héritée des Lumières et donc pas de véritable culture de gauche). Un Trump pour les Américains n’est pas d’extrême droite, alors que pour nous, Français, il l’est. Pas besoin de dire aux Français pour qui voter en face de l’extrême droite, c’est dans leur code génétique !!!


        • Catalina Le 01 mai 2017 à 16h12
          Afficher/Masquer

          sauf que si on appelle un chat un chat, la politique de l’ue est infiniment plus d’extrème droite et totalitaire que le programme du fn.du coup, je pense qu’on peut requalifier le fn qui n’est pas d’extrème droite comparée au GOPE;


          • OFJ Le 02 mai 2017 à 13h11
            Afficher/Masquer

            Oui.
            De plus, même si l’on considère que MLP est un chat d’extrême droite, il faut alors être cohérent et accepter de dire que Micron est un chat d’extrême fric.


  43. Grub Le 01 mai 2017 à 11h04
    Afficher/Masquer

    Je respecte tous les votes mais les commentaires des abstentionnistes anti macron est assez facinant. Une longue liste de reproches bien argumentés sur le bilan de macron et son programme et une ligne sur marine. Nul besoin d’arguments pour ne pas voter pour elle c’est la fille de son père et donc extrême droite donc racisme donc les heures les plus sombres. 30 ans de manipulations et d’antiracisme ont littéralement tétanisé l’esprit de générations de français. Je crois que ce phénomène est inédit dans une démocratie et qui lui donne ce petit arrière goût de dictature bienveillante.


    • Chris Le 01 mai 2017 à 16h16
      Afficher/Masquer

      Le même ressort psychologique qui fut cultivé pour faire partir nos poilus à la boucherie.
      La mondialisation plus soft dans le visuel mais tout autant délétère s’est substitué à cette machinerie : la même oligarchie tire les ficelles…


  44. Eric83 Le 01 mai 2017 à 11h15
    Afficher/Masquer

    Qui représente donc la vraie menace “fasciste”?

    Article sobre et à mon avis très lucide sur la réelle menace fasciste ” Débat public De la nature du fascisme et du recours à l’argument moral”.

    “Nous voici donc pris dans un délire collectif où l’injonction de “combattre le fascisme” est imposée à tous…”

    “Le débat entre l’économie néoclassique (dite néolibérale) et l’économie mixte, entre le rôle de la finance et l’économie de production est ancien et sous-tendu par une littérature de qualité.”

    “Il y a tout pour argumenter et le recours au mythe du fascisme, à la manipulation de l’histoire, au terrorisme qui n’est déjà plus seulement intellectuel, la condamnation à la mort sociale de tous ceux qui ne plient pas, à des méthodes de propagande plus que douteuses, est inacceptable”.

    http://claude-rochet.fr/de-la-nature-du-fascisme/


    • fanfan Le 01 mai 2017 à 21h13
      Afficher/Masquer

      “Dire que le Front national est un parti fasciste est donc une absurdité sans nom. Je partage ici l’analyse de Jacques Sapir qui est celle à laquelle devrait parvenir tout esprit avec un minimum de capacité d’analyse et de sens critique” :
      “Car, quelles que soient les critiques que l’on peut faire à Mme Marine le Pen, et j’en ai fait quelques unes dans ce carnet, la décence devrait obliger cette même meute de reconnaître qu’il n’y a rien de « fasciste » ni dans son programme ni dans le comportement de son mouvement. Où sont donc les milices armées qui tiendraient les rues ? Depuis des années elles viennent d’une toute autre mouvance que le FN. A prétendre que le FN est « antirépublicain » on s’expose de plus à une contradiction évidente : si ce mouvement fait courir un danger à la République, il devrait être interdit et ses responsables emprisonnés. Si tel n’est pas le cas, c’est que ce parti n’est pas un danger pour la République.” https://russeurope.hypotheses.org/5948


      • fanfan Le 01 mai 2017 à 21h20
        Afficher/Masquer

        “Par contre, l’examen du mouvement En marche d’Emmanuel Macron fait apparaître des caractéristiques inquiétantes: La distorsion de l’histoire ; Des discours volontairement creux et la proclamation par le candidat que le programme ne compte pas, seul compte le charisme du leader ; Des meetings qui se veulent une messe ; Un candidat créé de toutes pièces par la finance et le pouvoir ; Le mépris ahurissant de la classe dominante pour la France périphérique ; Une campagne qui tourne au terrorisme, promettant à la mort sociale tout ceux qui ne se rallient pas à lui.


      • fanfan Le 01 mai 2017 à 21h24
        Afficher/Masquer

        “Macron est autrement plus inquiétant avec l’annonce de la destruction de la protection sociale, l’alignement sur l’Allemagne et les Etats-Unis pour partir en guerre contre la Russie, la promotion du communautarisme, la discrimination positive, le foulard islamique à l’université, la hausse de la CSG et de la TVA (…)
        Alors on peut être pour, on peut être contre (…)
        Il y a tout pour argumenter et le recours au mythe du fascisme, à la manipulation de l’histoire (notamment à la II° guerre et au régime de Vichy) , au terrorisme qui n’est déjà plus seulement intellectuel, la condamnation à la mort sociale de tous ceux qui ne plient pas, à des méthodes de propagande plus que douteuses, est inacceptable.
        http://claude-rochet.fr/de-la-nature-du-fascisme/


    • fanfan Le 01 mai 2017 à 21h37
      Afficher/Masquer

      Jacques Sapir – “L’émission « C Polémique » de dimanche 30 avril était consacrée à l’Euro[1]. Ce débat était organisé dans le cadre de la campagne du 2ème tour de l’élection présidentielle. On sait que Mme Marine le Pen a pris des positions que l’on peut qualifier d’eurosceptiques alors que M. Emmanuel Macron soutient des positions plus fédéralistes, avec l’idée d’un ministre des finances unique pour la Zone Euro. J’y ai participé et je voudrai, ici, développer certaines idées que je n’ai pas pu défendre (comme les autres participants) en raison de la foire d’empoignes à laquelle cette émission a aboutie…
      Lire l’intéressante suite : https://russeurope.hypotheses.org/5953


  45. Suzanne Le 01 mai 2017 à 11h26
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier, merci beaucoup de votre article !! Il est de l’eau rafraichissante après une semaine de trempage dans la boue. Comme d’autres, je vais le mettre sur le même plan que l’intervention de JLM à la télé, hier, ou bien sur sa 26e revue de la semaine (https://www.youtube.com/watch?v=HcMV4Fa51Cs) : remettant les choses démocratiques à leur place, donc rassurant.

    Par contre, je n’exprimerai pas d’avis sur le deuxième tour, parce que aucun avis sur ce deuxième tour n’a d’importance. Ce deuxième tour est déjà fini avant d’être commencé, tout a été fait et tout sera éventuellement fait pour que ce soit le cas. Beaucoup d’indices montrent que tout le monde s’en fout, et que le deuxième tour ne sera qu’un rituel de soumission, qui a d’ailleurs son importance aussi, plus la soumission sera grande, plus le gouvernement sera facile après. C’est d’une violence sociale indicible, mais au niveau politique, c’est d’une importance nulle. Donc, tout le monde (“les gens” 🙂 ) faites ce que vous sentez, avec ma bénédiction amicale, je suis avec vous. Et sans stress.


  46. Suzanne Le 01 mai 2017 à 11h30
    Afficher/Masquer

    J’ajoute que JLM a fait une proposition intéressante, celle de la bataille pour avoir une majorité FI à l’assemblée. Bon, je suis consciente que c’est surtout pour redonner un but aux découragés, et j’ai un gros doute sur le pouvoir de l’assemblée future dans le gouvernement Macron, mais quand même, l’idée plus ou moins claire d’une sorte de “cohabitation” est tentante. Et faute de grives, hein…


    • Fidel C. Le 02 mai 2017 à 14h25
      Afficher/Masquer

      Pourquoi se laisser décourager? La FI n’est-elle pas le mouvement-parti qui a connu la plus grosse progression électorale, devenant la première force à gauche? Il y a une dynamique certaine, qu’il faudra amplifier ces prochaines semaines. C’est une nécessité absolue que de continuer la lutte contre la peste brune et le choléra col-blanc.


  47. Gonzo Le 01 mai 2017 à 11h43
    Afficher/Masquer

    Voila pourquoi je lis les crises, et au diable le decodex et autres pourfendeur de droit.

    OB ce que vous proposez ici est tout a votre honneur, et comme vous l’avez remarqué avec les quelque 1500 posts sur les 3 articles concernant ce sujet, de son choc évident pour beaucoup ici.

    Au demeurant, et dans le cadre de cette initiative je vous invite a supprimer le meilleur commentaire, qui je pense fausse la lecture, surtout lorsqu’il y a beaucoup de commentaire.

    Le paramètre FG des antifa est un élément important, ils ont beaucoup de liberté, et de possibilité d’initiative surtout ces dernières années (dans la rue, tract, ou sur les attaque numérique), ce point est a prendre en considération, d’autant pour la liberté d’opinion, mais également pour votre blog.

    Un élément curieux, j’ai noté une grande faiblesse quand a la compréhension du système civique français. D’immense lacune chez certain pour ne pas dire beaucoup, notamment la confusion entre gouvernement et parlement.


  48. Dominique Le 01 mai 2017 à 11h44
    Afficher/Masquer

    « comme sa consœur la fachosphère de droite (FD), la FG est ultranationaliste. Mais comme elle doit se différencier de la précédente […] elle défendra le nationaliste européen »
    Bonjour. En lisant ce passage, l’image de Nathalie Arthaud dans le « débat des 11 » s’est imposée à moi.



Charte de modérations des commentaires