Les Crises Les Crises
3.mai.20173.5.2017 // Les Crises

[Refuge] La vision de Cake

Merci 0
J'envoie

Source : Blog Mdp, Cake, 27-04-2017

Apres avoir voté Insoumis au premier tour, je m’apprête a ne pas suivre la tendance du front républicain au deuxième. Je me vois donc prise dans la tourmente de l’incomprehension, de la pression et de la culpabilisation, voire meme de l’accusation. Je m’explique ici, pour ceux que ça intéresse et qui n’ont toujours pas compris le pourquoi du comment.

Cet article fait partir d’une longue série visant à discuter les opinions diverses en lien avec l’élection du 7 mai.

Elle ne reflète pas forcément l’opinion du site Les-crises – qui n’aura d’ailleurs aucune position officielle pour cette élection.

En 2002, j’ai écouté ce qu’on m’a dit et j’ai voté « utile ».
Cela n’a pas suffi.

J’ai donc à nouveau écouté, et j’ai été voter Chirac au deuxième tour, sans état d’âme, fière de faire « Barrage au Front National ».

C’était il y a 15 ans.

On a fait barrage et quel est aujourd’hui le résultat de ce barrage ?

Le pays va-t-il mieux qu’il y a 15 ans ?
Y-a-t-il moins de chômeurs ?
La santé publique est-elle en meilleur état ?
L’éducation nationale ?
Et surtout, le vote FN a-t-il baissé…?

En gros, j’ai fait barrage, mais pour quoi exactement…?

Et ça fait 15 ans qu’à chaque élection, on me sort la même rengaine.
Front républicain…
Il faut faire BARRAGE.

Le « Peuple » a choisi ses représentants.
Ce ne sont pas les miens.
On commence déjà a m’expliquer qu’il faut voter Macron pour faire « barrage au Front National », pour éviter le bruit des bottes dans la rue.

Soyons très clair : j’exècre le Front National et toutes ses idées nauséabondes, mais ne voir que cela serait faire abstraction de qui il y a en face.

Pendant des décennies, les financiers de tout ordre ont contrôlé les gouvernements en arrière-plan, derrière les rideaux, l’air de pas y toucher.
Maintenant, ils se sont rendus compte qu’ils n’avaient pas besoin d’intermédiaires et ils y vont directement.

Emmanuel Macron est à mon sens la plus grande escroquerie Marketing politique de tous les temps.

Il y a encore 6 mois, vous posiez la question dans la rue sur « Qui est Emmanuel Macron », plus de la moitié des gens n’en aurait eu aucune idée. Comme quoi ça aide d’avoir des potes patrons de presse, de chaine de télé ou de Radios.

A chaque fois que je l’écoute parler, je n’entends que du vide, du creux, des phrases toutes faites qui ne veulent rien dire, des lapalissades. Quant à son programme, il va là ou même Sarkozy n’avait pas osé aller en termes de casse sociale.

Pour info, la Loi El Khomri ne s’appelle comme ça que pour éviter d’entacher le nom de Macron aux yeux du peuple.

Je passerai aussi sur tout ce qu’il a pu dire de méprisant a propos des travailleurs ou des chômeurs, a propos des petites gens qui ne sont que pour lui des manants, des cases Excel, des stagiaires ou des esclaves.

La plupart des guerres dans ce monde, des famines, des épidémies évitables, sont dues a l’appât du gain, au pouvoir, à l’envie d’avoir toujours plus, au profit à tout prix.

Pour moi Emmanuel Macron est aussi dangereux que Marine Le Pen.

Je vie en démocratie, je reconnais et j’accepte le choix du peuple.
Vous avez choisi vos « champions », très bien.

En 2002 comme en 2017, j’ai fait mon devoir citoyen. Il s’arrête là, je ne peux pas aller plus loin.

J’irai voter, comme à chaque élection depuis que je suis en âge de le faire, mais pour aucun de ces deux-là.
J’y réfléchis depuis dimanche, votre pression fait son travail sur moi et sur ma conscience mais plus j’y réfléchis et plus j’en suis sure :
Ce n’est même pas que je ne veux pas voter Macron, mais je ne peux pas.

Maintenant, ne me montrez pas du doigt car je refuse de choisir entre la peste et le choléra.

Ne tentez pas de me culpabiliser en me parlant du bruit des bottes ou je vous parlerai du bruit des liasses de billets, des larmes silencieuses des petits vieux sans retraite, des cris des licenciés qui perdent leurs maisons, des murmures des ouvriers qu’on traite d’illettrées, du silence des morts dans la rue, des sanglots des malades qui n’oont pas les moyens d’etre soignés correctement, des cris des enfants sous les bombes pour toujours plus de pétrole, ou encore du grincement fatigué des dents des “Sans-Dents” dont malheuresement je fais partie.

Fasciste ou Bankster ?

Ni l’un ni l’autre, bien au contraire…

J’assume mon choix.

Maintenant assumez le vôtre, c’est eux que vous avez voulu, c’est eux que vous avez, alors surtout, ne venez pas me faire chier et ne venez pas me mettre ce désastre sur le dos.

Merci.

Source : Blog Mdp, Cake, 27-04-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Caliban // 03.05.2017 à 02h34

Merci Cake.

Selon un sondage auprés des “insoumis” inscrits sur la plateforme de campagne (un peu plus de la moitié des inscrits ont participé au sondage, soit 240 000 personnes), les 2/3 font le choix de ne voter pour aucun des deux candidats.

Vous n’êtes donc pas seul à faire ce choix et à poursuivre la logique de l’insoumission au-delà
• du premier tour
• des injonctions des “parfumés”
• des politiciens calculateurs qui voient bien le danger des prochaines échéances électorales si les insoumis restent unis, voire s’agrègent encore davantage

Reste votre juste remarque concernant la différence de comportement entre 2002 et 2017. J’ajoute à vos propos l’hypocrisie des bien-pensants s’agissant de la “faible mobilisation” anti Le Pen aujourd’hui. Aucun, et surtout pas les journalistes / éditocrates pontifiants, n’ont jugé utile de relever que c’est avant toute chose leur manie sondagière qui a préparé le terrain à cette faible réaction. Cela fait plus d’un an que Mme Le Pen est annoncée au second tour, au point que n’importe quelle “chèvre”, même mise en examen, savait qu’elle serait élue à la condition de passer le premier tour.

Donc bien d’accord avec vous, aucune culpabilisation à avoir. Les fautifs – depuis des années – ne sont pas les électeurs mais les politiciens qui profitent du FN pour nous imposer une fausse alternance sans débat entre PS et LR.

58 réactions et commentaires

  • Jean-Jacques // 03.05.2017 à 02h17

    Bien dit, mais vous êtes rudement mordant pour un sans dents!!!

      +23

    Alerter
  • Caliban // 03.05.2017 à 02h34

    Merci Cake.

    Selon un sondage auprés des “insoumis” inscrits sur la plateforme de campagne (un peu plus de la moitié des inscrits ont participé au sondage, soit 240 000 personnes), les 2/3 font le choix de ne voter pour aucun des deux candidats.

    Vous n’êtes donc pas seul à faire ce choix et à poursuivre la logique de l’insoumission au-delà
    • du premier tour
    • des injonctions des “parfumés”
    • des politiciens calculateurs qui voient bien le danger des prochaines échéances électorales si les insoumis restent unis, voire s’agrègent encore davantage

    Reste votre juste remarque concernant la différence de comportement entre 2002 et 2017. J’ajoute à vos propos l’hypocrisie des bien-pensants s’agissant de la “faible mobilisation” anti Le Pen aujourd’hui. Aucun, et surtout pas les journalistes / éditocrates pontifiants, n’ont jugé utile de relever que c’est avant toute chose leur manie sondagière qui a préparé le terrain à cette faible réaction. Cela fait plus d’un an que Mme Le Pen est annoncée au second tour, au point que n’importe quelle “chèvre”, même mise en examen, savait qu’elle serait élue à la condition de passer le premier tour.

    Donc bien d’accord avec vous, aucune culpabilisation à avoir. Les fautifs – depuis des années – ne sont pas les électeurs mais les politiciens qui profitent du FN pour nous imposer une fausse alternance sans débat entre PS et LR.

      +41

    Alerter
    • Olivier77 // 03.05.2017 à 23h25

      240000 sur 430000 insoumis ont répondu selon les 3 options proposées par la plateforme.

      Il résulte deux explications sur l’absence des 190000 choix

      N’ont pas voulu répondre ceux qui pensait que le choix le pen était un choix démocratique et un rempart à la future dictature macro-attalienne sachant le faible soutien qu’aurait a l’assemblée mme le pen

      N’ont pas souhaité s’exprimer sur un choix définitif ne sachant pas si dimanche allait être ensoleillé.

      Vu le pourcentage d’abstention, être élu gour veneur de la province France avec moins de 10 millions de voix ne posera aucun problème, il n’aura donc pas besoin de mon aide.

        +2

      Alerter
  • Hernandez // 03.05.2017 à 02h35

    Il n y a pas de choix en vérité ! Il ne reste plus qu’a se battre pour que ce pantin ne puisse pas gouverner…se soulever pour proposer une autre politique que celle qui nous ammene au désastre !!!

      +30

    Alerter
    • Imbèrt // 03.05.2017 à 06h47

      Quand on voit comment on se moque des soulèvements grecs, j’émets des doutes…
      Et dire que les législatives vont changer la donne…
      Mais j’aimerais bien y croire.

        +15

      Alerter
      • Alfred // 03.05.2017 à 09h15

        Tout comme vous j’ai le coeur serré de tant de naiveté. Quel a été le résultat des luttes précédentes déjà? Comment peut on décemment prétendre avec les mêmes recettes avoir des résultats différents? Macron ira lus loin qu’Hollande et Sarkozy. Quand je pense que les mêmes qui se cachent derriere leur petit doigt aujourd’hui vont me demander de battre le pavé demain…. En vain bien sur (reforme des retraites, cas grecs et espagnols, etc…). C’est écrit bon sang. Ne voyez vous donc rien?

          +12

        Alerter
      • Thierry // 03.05.2017 à 12h03

        A propos des soulevements grecs, il est interessant de savoir que Yanis Varoufakis ecrit dans une tribune:

        « Emmanuel Macron a voulu sauver la Grèce, votez pour lui ! »

        “En écrasant le printemps grec, la « troïka » a non seulement porté un coup à la Grèce, mais aussi à l’intégrité et à l’esprit de l’Europe. Emmanuel Macron a été le seul membre du système qui a essayé de s’y opposer.”

        http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/05/02/yanis-varoufakis-emmanuel-macron-a-voulu-sauver-la-grece-votez-pour-lui_5120673_3232.html

        Il faut dire que, en matière de fascisme, les grecs savent de quoi ils parlent.

          +4

        Alerter
        • Alfred // 03.05.2017 à 12h19

          Il parait que macron a essayé de sauver le journal le Monde aussi à une époque. Ceux qui savent de quoi il retourne ne peuvent donc s’empêcher de sourire à voir cet article publié par le dit journal… Vraiment la duplicité des uns n’est égalée que par la naiveté des autres.

            +15

          Alerter
          • Thierry // 03.05.2017 à 13h30

            Ce n’est pas un article, mais une tribune. C’est à dire que c’est Yanis Varoufakis qui a prit sa plume pour demander aux électeurs francais de voter pour Macron. Et il a répété cet appel lors d’interview avec d’autres journalistes que ceux du Monde. C’est un fait, pas une rumeur (‘il parrait que…’)

            Le point qu’on peut en tirer est que Macron a sans doute un profil moins simpliste que ce qu’on lui attribue: On peut être libéral, ancien banquier, ET contre le plan d’austérité stupide imposé à la Grèce. Macron n’est pas Schäuble.

              +0

            Alerter
            • Chris // 03.05.2017 à 16h06

              Varoufakis fait une bonne paire avec Tsipras. Ils croient que plier l’échine va assouplir leurs contradicteurs !
              Un système dictatorial ne fait pas de concessions, sauf quand son antagoniste est déterminé à renverser la table, ce qu’ont décidé les Brexiteurs.
              Fascisme de gauche contre fascisme de droite : Varoufakis reste dans sa posture de plieur d’échine.

                +5

              Alerter
      • autofocus // 03.05.2017 à 19h17

        les parlements nationaux ne servent plus qu’à enteriner les directives de l’UE.

        Leur seule marge de manoeuvre est pour aller plus loin dans la ‘libéralisation’.

        Donc n’espérez rien du côté des législatives.

        Rien que le mot liberalisme est une imposture. il se revendique de la liberté mais pour mieux asservir.

          +1

        Alerter
    • scipio // 03.05.2017 à 16h39

      Exact.
      Notre hymne national la Marseillaise dit:
      “Aux armes citoyens
      Formez vos bataillons
      Marchons, marchons
      Qu’un sang impur abreuve nos sillons”

        +1

      Alerter
      • RGT // 03.05.2017 à 18h36

        Le sang impur, c’est celui des “sans dents”, et il n’abreuvera pas les sillons mais bien les caniveaux.

        J’ai comme l’impression que la quantité de SDF risque fort de croître de manière exponentielle dans les 5 années qui viennent.

        Et la majorité ne sera pas issue des “classes populaires” qui ont depuis longtemps touché le fond, elle proviendra des “classes moyennes” qui se feront ubériser à tout va et qui se retrouveront à la rue parce que leurs employeurs les auront remplacés par des ukrainiens et qu’ils ne pourront plus payer leurs impôts qui grimperont en flèche.

        Quant aux pharmaciens, médecins, avocats, notaires, huissiers, et toutes les autres professions libérales ils se retrouveront en slip suite à la mise en “concurrence équitable” avec des “travailleurs détachés” qui accepteront de faire le même boulot pour une poignée de kopecks.

        Les seuls qui ne seront pas gênés sont bien les financiers et les banquiers.

        Si j’avais pu prévoir une telle déchéance je me serais dépêché de revendre mon logement pour tout investir dans le caca-rente.

          +1

        Alerter
  • Dupuy // 03.05.2017 à 02h41

    Madame, quoi dire de plus, vous avez bien résumée la situation, c’est un sentiment que beaucoup partage.Ne nous sentons pas responsables, nous avons fait notre devoir. merci pour votre belle lettre.

      +15

    Alerter
  • Tchoo // 03.05.2017 à 06h13

    On est ensemble Cake
    De tout coeur avec vous

      +6

    Alerter
  • atanguy // 03.05.2017 à 07h04

    Cake:
    T’as pas compris,l’essentiel pour eux,les banksters,c’est que leur duo Macron/LePen soit au second tour. Alors que Macron soit a 55 ou a 70% au second tour,ils s’en foutent,ils auront gagné. C’était ça le piège. Mais dis-toi bien qu’ils ont failli le perdre. Le fait le plus important c’est que,nous les Insoumis avec Mélenchon, nous sommes presque arrivés a battre la fille LePen. Alors prépare toi plutôt pour les législatives,il y aura des triangulaires et nous pourrons passer si nous nous serrons les coudes et si ceux qui ont voté FN se rendent compte qu’ils ont été floués,que leur vote pour le FN ne sert a rien,sinon a perpétuer les conditions de chômage,de mal payés,de mal logés,de mal bouffes,de mal soignés, et qu’ils votent au contraire pour la France Insoumise pour changer la vie.

      +18

    Alerter
    • TuYolPol // 03.05.2017 à 10h13

      On peut dire que le débat aujourd’hui sur le second tour est même dépassé, puisqu’on sait qui sera désigné. Le piège s’est déjà refermé. En fait, on débat ou plutôt on SE débat ? Et plus ou se débat, plus on se déchire. C’est déjà inutile puisqu’on sait que la mauvaise réputation de Le Pen est un bouchon absolu et si facile, si facile à manier, pour les 27% de points relatifs qui lui manquent !!

      Eh, oui, l’avenir de la lutte dont nous parlons tous, ici, c’est la percée de la gauche qui seule peut nous le rendre. Aucune autre option n’est plus réaliste.

        +5

      Alerter
  • thierry dechambre // 03.05.2017 à 07h30

    Et pourtant vous restez toujours persuadé que Marine représente le fascisme, la haine … pourquoi ? A cause de ces idées, de ce qu’elle a dit ? Ou simplement parce qu’elle est la fille de son père.

      +12

    Alerter
    • TuYolPol // 03.05.2017 à 10h17

      Mais ce n’est même plus la question. C’est une question de réputation, cela suffit. C’est cuit pour elle, et surtout pour tous ceux qui comptent sur elle. Ils se sont trompé de cheval, pour notre malheur à tous.

        +8

      Alerter
      • TuYolPol // 03.05.2017 à 10h33

        En prime, c’est cuit également pour tous ceux à qui elle a pompé les voix.
        Et elle ne peut pas ne pas le savoir, que sa petite entreprise familiale traîne son bouchon du second tour. Elle est donc objectivement, avec ses électeurs, un idiot utile, un agent de la reproduction inévitable du piège.
        Même si, forts de ce constat, un certain nombre d’entre nous prenaient le contre-pied et votaient pour elle, il n’y a aucune chance que cela suffise.
        Aucune.
        D’où la priorité : se débarrasser de cette machine à perdre.
        Marine Du Bouchon. pffff !

          +5

        Alerter
        • Alfred // 03.05.2017 à 10h47

          vous avez raison à 99%. le 1% c’est que cela pourrait suffire si tout le monde prenait le contre pied.
          Le FN doit disparaitre en tant qu’agent derivatif du système. 100% d’accord. Mais voter contre Macron en prenant le contre pieds comme vous dites ne s’oppose pas à ce diagnostic, ni à cet objectif. Même si c’est perdu pour nous le peuple je ne comprend pas cette propension à se laisser tuer sans se battre.

            +4

          Alerter
          • TuYolPol // 03.05.2017 à 22h24

            Il manque l’étape finale du raisonnement : le plus probable (99% de probabilité) est que Macron l’emporte. Dans cinq ans, alors, il faut surtout éviter au maximum que l’aspirateur avec bouchon fonctionne. Du coup, plus on pourra démontrer le coup du bouchon, plus le risque sera réduit, et il n’y aura plus d’aspiration dramatique des voix. C’est la rasion pour laquelle il est plus important, au point où on en est, de démontrer le coup du bouchon que de se raconter des histoires.
            D’ici là, on a un programme de résistance très chargé.

              +0

            Alerter
        • thierry dechambre // 03.05.2017 à 14h51

          Les réputations se font et se défont. Il n’y a pas si longtemps, en 2012, un ami me disait : ” tu verras, Hollande c’est quelqu’un de bien “

            +0

          Alerter
    • Jac // 03.05.2017 à 12h25

      MLP est de la graine des “fascistes” parce qu’elle réinstaure le “culte du chef” de Mussolini.
      De plus, elle remet sur le tapis la religion, pire manipulation qui soit car il n’y a pas pire dictature que celle qui se sert de l’intime (dont la foi), religion qui a servi (et sert encore comme Daesh par ex) le pouvoir autoritaire des pires despotismes et dictatures.

      Oui, MLP ne peut que diviser donc engendrer les haines. Ne vous déplaise.
      Son habileté [Modéré] est d’avoir mis du sucre dans sa propagande (mais cela reste une propagande plus qu’un discours électoral fondé sur de vrais arguments, seuls à convaincre) et qu’elle sait faire feu de tout bois. En cela ses (faux) arguments sont ceux qu’elle récupère des uns ou des autres, de droite comme de gauche, sitôt qu’ils convainquent nombreux électeurs potentiels.

      [Modéré]

        +3

      Alerter
      • thierry dechambre // 05.05.2017 à 13h10

        Moi, je crois en Dieu. Et je trouve que c’est une chose merveilleuse que de croire en Dieu. Les autres font ce qu’ils veulent. Mais, moi je parle au Seigneur et le jour ou il me repondra je me mettrait en quête … d’un bon psychiatre ! ?

          +0

        Alerter
  • obermeyer // 03.05.2017 à 07h32

    Je suis également insoumis , et je m’abstiendrai au second tour pour toutes les raisons évoquées dans ces derniers articles . Merci OB de nous permettre cette liberté d’expression .

      +8

    Alerter
    • benmussa // 03.05.2017 à 08h05

      Voter blanc n’est-il pas mieux que de s’abstenir?
      2 raisons :
      – on n’est pas indifférent à cette votation = on est présent = on veut dire qq’chose
      – le vote blanc doit être reconnu comme une remise en cause du résultat de la votation

        +2

      Alerter
      • Insecte // 03.05.2017 à 12h00

        Un vote blanc est un vote blanc, une absention est une abstention.
        Le reste n’est qu’élucubrations.

          +1

        Alerter
    • Alfred // 03.05.2017 à 09h00

      La question qui n’est jamais évoquée dans les articles proposés et passée sous silence dans bien des commentaires est: pourquoi vous même ne voterez pas pour l’une pour empêcher activement la casse sociale assurée par l’autre. Vous aussi vous execrez? C’est tout? Je ne vois ni raisonnement ni argumentation. Si il y a une réflexion derrière cela doit pouvoir s’expliquer. Mais Cake nous explique à longueur de texte pourquoi pas Macron. Mais pourquoi pas Le Pen sur ce coup là? Parce que ça va de soit. Il me semble que c’est un peu faible pour tant d’enjeu. Notre conditionnement est décidément extraordinaire et effrayant. La réalité est déjà conforme aux dystopies.

        +15

      Alerter
  • thierry dechambre // 03.05.2017 à 07h37

    Si vous modérez mon commentaire, je vais venir avec mes copains (chemises brunes) et on va vous raflez et vous déportez jusqu’au fin fond de la Pologne parce que je suis un fasciste et je ne supporte pas la contradiction
    c’est de mauvais goût je sais mais une petite blague de temps en temps cela détends l’atmosphère, non ?

      +6

    Alerter
  • Alfred // 03.05.2017 à 07h38

    Très bien mais c’est un peu c’est toujours un peu la même chose. Un peu soumis pour un insoumis et vraiment sans dents (il est vraiment fort ce Hollande). Personne pour mordre?
    J’irai contre l’avis de mon chef, chef. Une raclée active à Macron (si personne ne lui donne il n’aura pas sa raclée) PUIS une raclée active au FN. Je ne vois pas d’autre moyen réel d’empêcher la casse sociale. A part le conditionnement et la peur je ne vois pas d’autre raison de faire semblant de faire autrement. Car ne nous voilons pas la face, prétendre faire autrement c’est faire semblant. J’apprécie beaucoup Mélenchon et je le remercie de nous avoir conduit où il nous a conduit (à la différence d’autres) mais il ne paiera pas personnellement le prix de la défaite. Moi si. Je sais exactement ce qui va se passer dans ma branche. C’était dans s les tuyaux depuis des années. Et la rue ne l’arrêtera pas. Seul un vote réfléchi et dépassionné peut enrayer la machine.

      +11

    Alerter
    • thierry dechambre // 03.05.2017 à 08h57

      Monsieur, vous êtes un insoumis, un vrai !

        +3

      Alerter
    • Fritz // 03.05.2017 à 12h37

      D’accord avec @Alfred. Ce qui manque pour l’instant à cette série très intéressante de billets, c’est la troisième alternative à Macron.

      On aurait ainsi le spectre du choix : vote Macron, vote Le Pen, vote blanc, abstention.

      Modération : si vous supprimez à nouveau ce commentaire, je rappliquerai avec mes Parteigenossen à chemise brune, comme @thierry. Achtung !

        +2

      Alerter
  • thierry dechambre // 03.05.2017 à 07h42

    Comme il est loin le temps d’un Desproges

      +6

    Alerter
  • un sans dent // 03.05.2017 à 07h44

    chomsky :
    le profit avant l homme = c’est le programme du télé-évangéliste macron
    nous préférons l l homme avant le profit
    désolé, le chantage et la peur ne marche plus

      +8

    Alerter
  • thierry dechambre // 03.05.2017 à 07h58

    Je ne suis ni haineux, ni vindicatif. Je ne cherche pas la querelle. Je lis les arguments des autres et j’essaye de les comprendre pour leur opposer mes arguments.Vous voulez de la liberté d’expression, acceptez l’avis de quelqu’un qui vote Marine même pas pour faire barrage à Macron mais simplement parce qu’il croit en elle (modérément, restons lucide).Juste une question, Monsieur Melenchon vous propose le choix entre vote blanc, vote nul ou vote Macron, ne manque-t- il pas un quatrième choix ?

      +12

    Alerter
    • Jac // 03.05.2017 à 12h48

      Oui vous avez raison, il manque un quatrième choix : c’est le vote blanc inclus dans les % des votes exprimés. Ce qui changerait la donne, ce pourquoi il n’est toujours pas pris en compte.
      Imaginez : une majorité de votes blancs et il faudrait revoter, refaire une nouvelle campagne avec de nouveaux candidats, ce qui entraînerait un surcoût électoral et les coûts, précisément, sont ceux font barrière à toute réelle politique sociale stabilisante. Les coûts, donc les dettes, sont ceux dont on on souffre aujourd’hui par le pan-libéralisme financier dont Macron est le chantre. Vous êtes prêts ? L’ensemble des électeurs sont-ils prêts ?

      Quelle est la solution ? Voter Marine, voter Macron, ne pas voter ?
      à mon avis : voter blanc malgré le coût et grâce au coût précisément d’une probable majorité de votes blancs. Ils ne sont pas comptés dans le % des votes exprimés mais sont comptés dans le nombre. Cela pourra faire moins de votes exprimés plus efficacement que l’abstention qui se traduit de diverses façons souvent contradictoires. Le vote blanc est une expression.

        +1

      Alerter
      • thierry dechambre // 03.05.2017 à 13h47

        Quand on joue à un jeu, on en suit les règles. C’est ainsi. Après on peut trouver les règles injustes, inadaptées et se battre pour les changer, c’est respectable, mais c’est un autre combat. Que se passerait il s’il y avait une majorité de votes blancs ? Rien.

          +1

        Alerter
  • thierry dechambre // 03.05.2017 à 08h18

    Pour ma part, j’estime qu’associer systématiquement, automatiquement le FN et le fascisme c’est réagir à un conditionnement social mis en place il y a fort longtemps

      +23

    Alerter
  • subnihilo // 03.05.2017 à 08h45

    Je suis touché par la belle lettre de cette dame et je ne peux que faire preuve d’empathie à son désarroi. Mais quelle réponse donner sinon fermer les poings de colère et ravaler douloureusement les sanglots qui nouent notre gorge. Le chemin de l’affranchissement envers le capital est malheureusement encore long et semés de bien des embûches dont celle du 7 mai.

      +1

    Alerter
  • Eric83 // 03.05.2017 à 09h31

    Petite réflexion pour celles et ceux qui votent – ou pas – pour faire barrage à l’un ou l’autre et qui pensent que le barrage au programme du Président élu se fera aux législatives.

    Si ma mémoire est bonne, le FN compte à ce jour 2 députés et il est fort peu probable que ce nombre passe de 2 à 289 en juin 2017.

    A l’inverse, au vu des nombreux ralliements de politiciens de gauche, de droite, du centre, de l’extrême gauche… et compte tenu de la fin annoncée du PS, En Marche a de fortes chances d’obtenir une majorité pour gouverner.

    Qui plus est EM a déjà annoncé la couleur en disant qu’il gouvernerait avant l’été par ordonnances.

    Comme disait Coluche, “choisit ton camp, camarade”.

      +15

    Alerter
    • Eric83 // 03.05.2017 à 10h38

      Autre petite réflexion à l’attention des “Insoumis”. JLM a demandé à EM de renoncer à sa réforme du droit du travail. EM a refusé, et pour cause puisque c’est LA demande du MEDEF, des investisseurs, de l’UE et de Schauble/Merkel.

      Petit rappel sur la loi dite “El khomri” qui aurait pu/dû s’appeler loi “Macron”. Le gouvernement Valls a dû employer le 49-3 redoutant un échec du vote à l’assemblée.

      Cependant, si ma mémoire est bonne, la “droite” était contre cette loi parce qu’elle n’allait pas assez loin et était encore trop “pro-salariés” et pas assez “pro-MEDEF” !

      Aussi, quand Macron présentera sa réforme du code du travail qui sera très “pro-MEDEF, pro-UE, pro-austérité allemande”, pensez-vous que la “droite” votera contre cette réforme même si En Marche n’avait pas de majorité gouvernementale ?

        +11

      Alerter
  • Jean-Pascal MOUMIS // 03.05.2017 à 09h53

    Merci Cake. Cet article exprime exactement mon opinion. Il n’y manque rien. Juste une petite question aux 35 % d’insoumis qui voteront Macron : Alors, toujours INSOUMIS ?

      +9

    Alerter
  • Un_passant // 03.05.2017 à 10h11

    “Emmanuel Macron est à mon sens la plus grande escroquerie Marketing politique de tous les temps.”

    On ne saurait mieux résumer.

      +11

    Alerter
  • bats0 // 03.05.2017 à 10h22

    Beau billet, que je partage entièrement.

      +3

    Alerter
  • Wakizashi // 03.05.2017 à 10h34

    Prise de position très honorable de la part de l’auteur, qui a le courage de résister aux injonctions de son camp (la “gauche”, pour faire simple) et de modifier son attitude passée grâce à une lucidité qu’il convient d’applaudir.

    Par contre, il ne faut pas en faire trop. On va peut-être me dire que je pinaille mais dans cette phrase : “j’exècre le Front National et toutes ses idées nauséabondes”, le “toutes” est de trop. Le FN, pour qui je ne voterai jamais (je préfère préciser…), a par exemple inclut dans son programme le référendum d’initiative populaire. Est-ce une “idée nauséabonde” ?

    Le manichéisme et la caricature n’élèvent pas le débat. Réduire le FN à une bande de fascistes est consternant.

      +13

    Alerter
  • Le Rouméliote // 03.05.2017 à 11h23

    On ne peut pas avoir deux ennemis en même temps. Il faut sérier les problèmes. Le plus dangereux est Macron car il aura une majorité parlementaire avec tous les gamellards de droite et de gauche à qui il offrira des prébendes. Il pourra mener la politique de Schäuble et en prime lui donner notre arme atomique (lire son programme de défense). Il pourra emmener la France sur la voie de la Grèce et nous humilier comme les Grecs ont été humiliés.
    Chers insoumis, comme d’habitude à gauche, vous avez cru à des chimères, celles de JLM (la 6° république, la renégociation possible des traités, etc.) après celles de Hollande en 2012.
    Cette fois votre candidat a perdu et vous vous lamentez comme en 2002.
    Au lieu de vous abstenir en 2002 et de reconstruire une vraie alternative à gauche aux côtés de Chevènement, vous avez préféré la confusion et l’européisme mitterrandien.
    Maintenant, ça vous pète à la figure. Voter blanc ou s’abstenir revient au même et ne sert à rien. Le seul vote “utile” est pour MLP pour que l’écart avec Micron soit le plus faible possible. tant pis, c’est comme ça !

      +8

    Alerter
    • Alfred // 03.05.2017 à 12h07

      La “chimère” à laquelle j’ai cru chez Mélenchon c’est qu’en prétendant renégocier les traités il préparait peut être un frexit par surprise (seule manière d’avoir un controle des capitaux efficace). On ne saura jamais si tel etait le cas. A part ça 100% d’accord. Sérier les problèmes est la solution de survie.

        +3

      Alerter
    • thierry dechambre // 03.05.2017 à 12h53

      Tout à fait d’accord avec vous. Moi que vote Lepen par conviction, je préfèrerai que Macron soit élu, mais avec un tout petit score. Imaginons que Marine soit élue dimanche, que va-t-il se passer ? Bon, d’abord les émeutes, la chienlit, ok, passons. Et ensuite ? Va-t-elle sauver la France ? Le pourra-t-elle seulement ? La laissera-t-on faire ? Le FN subira ce que l’on appelle l’usure du pouvoir et dans 5 ans, ceux qui ont voté pour elle lui cracheront au visage. Les idées patriotiques survivront elles à cela ? C’est la question que je me pose.

        +0

      Alerter
      • thierry dechambre // 03.05.2017 à 13h18

        Avant de me faire traiter d’incohérent, je précise. Je vote Lepen et je souhaite que Macron soit élu. Si Macron est élu AVEC UN TOUT PETIT SCORE, Marine sera de facto cheffe de l’opposition, une position bien plus avantageuse : la critique est aisée, l’art est difficile.

          +0

        Alerter
        • Alfred // 03.05.2017 à 15h36

          C’est effectivement marquant : nous feront la même chose dimanche mais je souhaite un résultat exactement opposé au votre : le Pen élue et de fait grillée et réduite à l’impuissance et france insoumise comme premier parti d’opposition et donc de cohabitation et de gouvernement.
          Comme mes compatriotes sont vraiment des Xxxxx je pense hélas que vous gagnerez.

            +1

          Alerter
          • thierry dechambre // 03.05.2017 à 16h57

            https://youtu.be/xZbKHDPPrrc
            comme le dit la chanson

              +0

            Alerter
          • thierry dechambre // 03.05.2017 à 17h11

            En fait nous souhaitons chacun deux choses radicalement différentes, mais nous avons peur de la même chose : un plébiscite Macron.

              +0

            Alerter
  • isidor // 03.05.2017 à 13h33

    Il faut voter Marine Le Pen pour contrer Macron. Pourquoi ?

    Avec MLP, la France sera ingouvernable pendant 5 ans car elle n’aura jamais la majorité aux législatives.
    On aura 5 ans pour mobiliser nos forces et revenir encore plus en masse !

    Voter Macron, qui aura par alliance la majorité parlementaire, et sa “caste” aura les pleins pouvoirs. Il pourra finaliser la casse sociale, la privatisation des services publics, entrer en guerre contre Bachar avec ou sans accord de l’ONU, le risque accru d’une 3eme guerre mondiale, donner notre arme nucléaire,… Il ne vous restera plus que vos pétitions et manifestations pour vous lamenter …
    Macron = Hollande 2.0 = La Grèce 2.0

    Voter blanc ou s’abstenir, qu’importe ! à l’heure actuelle il n’y a aucune reconnaissance, cela ne sert strictement à rien sauf pour se disculper. Mais quand on est dans la merde jusqu’au coup, il faut se battre pour en sortir, et non pas se trouver des excuses !

    Nous allons traverser une période très sombre… Que nos enfants nous pardonnent notre égoïsme

    Un Asselinien

      +6

    Alerter
    • Chris // 03.05.2017 à 17h06

      Ne pas voter ou voter blanc, c’est s’exonérer de notre responsabilité de bon père de famille, terme disparu du CC en 2014, remplacé par “raisonnable”, un terme qui ne protège plus le tissu social et conforte l’idéologie dominante !

      Voter MLP n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde en carton pâte.
      C’EST DONNER UN COUP DE SEMONCE A LA MONDIALISATION.
      Imaginez une seconde la tête des pontifs bruxellois et des aboyeurs médiatiques !
      C’est dire au monde entier, que la France n’en veut pas. Quel impact !
      C’est notre acte révolutionnaire du XXIe siècle. Ne ratons pas ce rendez-vous.
      C’est renouveler notre confiance dans les forces de la France.
      C’est redonner sa place à chacun des Français, peu importe leur horizon.
      … même si finalement durant son mandat, MLP tente d’imposer la politique de la Sarkollandie, les forces rénovées (Législatives) de la France en feront un château de sable.

      AUX URNES, CITOYENS !

        +1

      Alerter
  • wuwei // 03.05.2017 à 17h37

    Un moment d’anthologie à classer dans la longue rubrique “salauds les anti-barrage du non-vot’util ”

    https://www.youtube.com/watch?v=wuA-JbqAzkk

      +1

    Alerter
  • obermeyer // 03.05.2017 à 21h29

    Pour répondre à Alfred ( 12h07 ) , JLM avait effectivement un plan B , et était prêt au frexit . Ne pas croire qu’il soit idiot , un contrôle des capitaux n’est pas une mesure qui lui aurait fait peur ( il prouve depuis longtemps qu’il a la tête dure ! ) , ni les nationalisations stratégiques si besoin . Nous sommes bien conscients que son programme , s’il était appliqué foutrait une sacré merde en Europe , et certainement dans le reste du monde ( sortie de l’OTAN etc ) . il a de très puissants intérêts en face de lui , et pourtant il était à deux doigts d’y arriver ! Regardez le CAC 40 le lendemain du 1er tour : il a surexplosé un record !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications