Les Crises Les Crises
6.octobre.20196.10.2019 // Les Crises

Le Trésor américain met en garde : quiconque ravitaille un pétrolier iranien s’expose à des sanctions

Merci 179
J'envoie

Source : Reuters, Timothy Gardner,

WASHINGTON (Reuters) – Le département du Trésor américain a averti jeudi que quiconque de par le monde contribuerait au ravitaillement des navires iraniens inscrits sur la liste noire de Washington s’exposerait à son tour à se voir inscrit sur cette liste.

Le 30 août, le Département du Trésor a blacklisté l’Adrian Darya, pétrolier qui est au centre d’une confrontation entre Washington et Téhéran.

Washington a averti qu’il considérerait toute aide apportée au navire comme un soutien à un groupe terroriste, à savoir le Corps des gardiens de la révolution islamique de l’Iran. Le département d’État américain a également déclaré que toute livraison de pétrole à la Syrie à partir du pétrolier « alimente le terrorisme » du président Bachar al-Assad.

En juillet, le navire, anciennement le Grace 1, a été immobilisé au large de Gibraltar par la Grande-Bretagne en raison de soupçons britanniques selon lesquels il transportait du pétrole iranien vers la Syrie, en violation des sanctions de l’Union européenne.

La foire aux questions (FAQ) sur les sanctions à l’encontre de l’Iran sur le site Web de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du Trésor a été mise à jour [L’Office of Foreign Assets Control est un organisme de contrôle financier, dépendant du Département du Trésor des États-Unis, NdT], indiquant que désormais « les non-américains se livrant au ravitaillement d’un navire iranien identifié comme tel et dont les avoirs sont gelés … et contribuant au règlement des sommes correspondant à ces prestations – s’exposent à se trouver à leur tour inscrits sur la liste noire ».

Cette décision souligne comment l’administration Trump applique des sanctions dites secondaires, ou sanctions à l’encontre des organismes de pays tiers, dans le cas du pétrolier iranien et de tout autre navire iranien figurant sur sa liste noire.

L’Adrian Darya a été restitué à la mi-août après que l’Iran eut informé la Grande-Bretagne que sa cargaison n’était pas destinée à la Syrie. Mais le navire sillonne la Méditerranée depuis lors et semble avoir cette semaine éteint son transpondeur [appareil qui permet de le localiser en temps réel, NdT].

L’année dernière, l’administration Trump s’est désengagée de l’accord sur le nucléaire conclu en 2015, qui visait à interdire à l’Iran la voie vers une bombe atomique, et a renforcé les sanctions pour faire pression sur Téhéran et l’isoler. L’Iran nie avoir jamais cherché à fabriquer ou à acquérir une arme nucléaire.

L’OFAC a déclaré que l’aide au ravitaillement en carburant d’un navire iranien transportant des produits agricoles, des denrées alimentaires ou des médicaments vers l’Iran n’exposait pas aux sanctions, sauf si les transactions impliquent des personnes déjà inscrites par Washington sur sa liste noire.

Reportage de Timothy Gardner ; corrections par Richard Chang

Source : Reuters, Timothy Gardner, 05-09-2019

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Catalina // 06.10.2019 à 07h00

Pourquoi les USA ne sont pas sur une liste noire et ne sont pas sanctionnés pour leurs manquements innombrables au droit international ?

13 réactions et commentaires

  • Catalina // 06.10.2019 à 07h00

    Pourquoi les USA ne sont pas sur une liste noire et ne sont pas sanctionnés pour leurs manquements innombrables au droit international ?

      +62

    Alerter
  • Louis Robert // 06.10.2019 à 07h11

    Totalitarisme dictatorial de l’Empire en guerre contre le monde entier.

    « This is the way the world ends
    This is the way the world ends
    This is the way the world ends… »

    (T.S. Eliot, « The Hollow Men »)

      +17

    Alerter
    • Linder // 06.10.2019 à 09h05

      La chute de Napoléon 1er avait commencé comme cela : il avait interdit de commercer avec le plus grand état terroriste de l’époque, l’Angleterre, et il a voulu imposé cette interdiction aux autres pays, y compris la Russie. L’Histoire se répète mais la première fois c’est une tragédie, la deuxième fois une farce (ou le contraire, je ne sais plus) disait Marx.

        +20

      Alerter
  • max // 06.10.2019 à 08h02

    C’est la fable du Chêne et du roseau, l’Iran plie mais ne casse pas.
    L’Iran a peu de soutiens actifs mais elle a les bons soutiens cela lui permet de tenir.
    Pour tenir tête aux USA, il faut d’autres géants prêt a s’opposer activement à ces mêmes USA, ce qui est la cas pour la Russie et la Chine eux même dans une guerre économique avec eux.
    Les autres pays comprennent qu’après l’Iran ce sera eux qui seront visés et donc a défaut de soutenir l’Iran s’abstiennent.
    L’utilisation du $ étant interdite ça se passe via monnaies locales via les banques de changes locales (notamment chinoises).
    En cas de difficulté maritime, il y a les oléoducs pour contourner un blocus maritime.
    Le virage des USA vers l’Asie a en 1er été un virage industriel ou les USA se sont fait plumer : https://reseauinternational.net/ce-que-la-mondialisation-a-fait-cest-transferer-leconomie-americaine-en-chine/
    Quant a la guerre par procuration que l’Arabie souhaite faire, c’est prendre le risque de transformer la région en brasier.
    L’Iran a perdu beaucoup de clients mais pas suffisamment pour la briser grâce aux maintiens des liens avec notamment la Russie et la Chine et d’autres pays d’Asie.

      +18

    Alerter
  • Arcousan09 // 06.10.2019 à 09h52

    De quel droit cet état voyou fait-il état pour prendre cette décision ???
    Qui donne droit au peroxydé de faire la pluie et le beau temps sur la planète Terre et bientôt dans l’univers entier ???
    Qui donne droit au peroxydé de décider de la vie ou de la mort d’un être humain quel qu’il soit ???
    Je crois que j’ai trouvé: la finance sauvage qui règne en maitresse sur toutes les décisions des girouettes politiques qu’elle a fait porter au pouvoir … girouettes politiques qui se croient investies d’une “mission” alors qu’elles ne sont que manipulées …

      +16

    Alerter
  • catherine // 06.10.2019 à 09h58

    C’est même pas de la dictature, plutôt un système mafieux basé sur l’intimidation, la corruption, le chantage et la violence.
    Que ce soit clair, ce système n’a pas été inventé par Trump.
    “le département du trésor a averti…”

      +42

    Alerter
  • Zevengeur // 06.10.2019 à 11h04

    Iran et Syrie : états terroristes, il faut le lire pour le croire. Alors que les salafistes sunnites égorgeurs sont quasi tous financés et armés par l’Arabie Saoudite et que justement l’Iran et la Syrie les combattent, les amerloques ne manquent pas de culot.

      +42

    Alerter
  • Kiwixar // 06.10.2019 à 13h26

    “On obtient plus facilement ce qu’on veut avec un mot gentil et un revolver qu’avec le mot gentil tout seul” (Al Capone)…

    Les Zuniens n’ont plus le revolver qui impressionne (désormais incapables de prendre un ptit pays tous les 10 ans et de le taper contre le mur), et je doute qu’ils apprennent jamais comment demander gentiment. Il va leur rester le trépignement, peu convaincant.

      +16

    Alerter
    • jdf // 07.10.2019 à 22h05

      Cela s’appelle la doctrine du Big Stick. Inauguré par Teddy Roosevelt : « Parler doucement avec un gros bâton dans la main ».

        +1

      Alerter
  • blueman // 06.10.2019 à 22h49

    En 41, le Japon a déclaré la guerre pour moins que ce que doivent supporter les iraniens. Quant à l’UE, le 100ème de ces sanctions jetterait toutes les populations de nos pays dans la rue immédiatement.

      +4

    Alerter
    • Blabla // 15.10.2019 à 14h11

      L’UE subit depuis des décennies les contraintes des USA et les populations plient sous le joug sans révolte généralisée

        +0

      Alerter
  • Blabla // 15.10.2019 à 14h13

    Les NON-AMERICAINS se livrant au ravitaillement d’un navire iranien identifié comme tel et dont les avoirs sont gelés … et contribuant au règlement des sommes correspondant à ces prestations – s’exposent à se trouver à leur tour inscrits sur la liste noire…

    Qu’est-il prévu pour les Américains?

    Des mauvaises gens pourraient penser que les USA se réserveraient la possibilité de traiter avec Satan tout en l’interdisant aux autres.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications