Les Crises Les Crises
8.juin.20188.6.2018 // Les Crises

« Les apprentis sorciers de la lutte contre les fake news ». Par Philippe Lemoine

Merci 56
J'envoie

Source : Le Figaro, Philippe Lemoine, 05/06/2018

FIGAROVOX/TRIBUNE – Pour Philippe Lemoine, l’actuel projet de loi sur les fake news propose une définition aux contours flous, et très subjectifs, des fausses informations. Il juge qu’une telle loi conduira immanquablement à des dérives liberticides.


Philippe Lemoine fait une thèse en logique et philosophie des sciences à l’université Cornell. Il est également présent sur Twitter et a un blog.


La commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale vient de terminer l’examen de la proposition de loi relative à la lutte contre la manipulation de l’information, et le moins que l’on puisse dire est que le texte qu’elle a adopté est pour le moins inquiétant. Les partisans de cette proposition de loi veulent lutter contre le phénomène des “fake news”, mais il est à craindre qu’ils ne parviennent qu’à limiter la liberté d’expression encore un peu plus, dans un pays où elle est déjà régulièrement maltraitée.

Le concept même de “fake news”, ainsi que l’hystérie autour de ce phénomène, paraît quelque peu douteux. Ce n’est pas, évidemment, que l’on puisse nier que des rumeurs sans fondement et autres fausses informations circulent sur Internet et les réseaux sociaux, mais les médias ont tendance à n’affubler ce label infamant qu’aux fausses informations ou supposées telles qui vont à l’encontre de l’idéologie dominante. Ainsi, quand par exemple Les Inrocks nous expliquent que les immigrés sont plus diplômés que la population française, ce qui est démontrablement faux, on n’entend pas beaucoup les cognoscenti crier à la “fake news”.

Ayant dit cela, on ne peut évidemment qu’être d’accord avec l’idée qu’il faut dans la mesure du possible chercher à réduire la diffusion des informations fausses ou inexactes, du moment que ça s’applique à toutes et pas seulement à celles qui ont l’heur de déplaire aux grands prêtres de l’idéologie dominante. Mais encore faut-il s’assurer que le remède qu’on propose pour y parvenir ne soit pas pire que le mal et on peut hélas craindre que ce soit le problème avec le texte qui vient de sortir de la commission et qui doit être examiné dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale le 7 juin.

Si une loi permet des abus, alors il y en aura.

Le texte propose notamment de créer […]

Suite à lire sur : Le Figaro, Philippe Lemoine, 05/06/2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

gilles bernadou // 08.06.2018 à 06h12

Tout est dit par Melechon au Parlement, ce n’est pas la peine de tourner autour du pot. Tout le reste n’est que argumentation a posteriori pour essayer de justifier ce qui ne peut pas l’etre, donc de la cosmetique alors meme que la meme ministre lance la reforme de l’audiovisuel publique , devenant ainsi la ministre de la propagande, car selon ses dires: “la capacite de discernement des citoyens ne suffit plus”.
La question se pose: qui doit decider de ma capacite de discernement?
J’accuse ce gouvernement, qui n’est plus capable de discerner ce qu’est la liberte d’expression et d’opinion.
Il nous dit: arretez de penser, vous pensez trop, on pense pour vous.
Ce n’est plus le DECODEX du Monde, c’est le DECODEX au niveau de l’Etat.
Le controle de la pensee, ca s’appelle la dictature.
Pour memoire, definition du petit larousse:
Dictature: “Régime politique dans lequel le pouvoir est détenu par une personne ou par un groupe de personnes (junte) qui l’exercent sans contrôle, de façon autoritaire”
Les citoyens qui refuseront donc de se soumettre a la Verite edictee par la Dictature et qui douteront ou la contrediront, seront des hors la loi.
1984 de Georges Orwell n’est donc plus une fiction a compter de maintenant.
Bientot, la plupart d’entre nous sur ce blog sommes donc de futurs hors la loi…
Alors, si tel est le cas, j’accuse ce gouvernement d’entrave a la liberte d’expression:
Ceci est un delit puni par le CODE PENAL:
Article 431-1 du Code Pénal – Entrave à la liberté d’expression
Modifié par l’ordonnance n° 2000-916 du 19 septembre 2000, l’article 431-1 du Code Pénal sanctionne les entraves à l’exercice des libertés d’expression, du travail, d’association, de réunion ou de manifestation.

« Le fait d’entraver, d’une manière concertée et à l’aide de menaces, l’exercice de la liberté d’expression, du travail, d’association, de réunion ou de manifestation est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.
« Le fait d’entraver, d’une manière concertée et à l’aide de coups, violences, voies de fait, destructions ou dégradations au sens du présent code, l’exercice d’une des libertés visées à l’alinéa précédent est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ».
La Destruction d’un Blog comme celui-ci pourra relever de ce delit d’entrave.
Vive la Liberte d’expression, Vive la France Libre.

29 réactions et commentaires

  • Kiwixar // 08.06.2018 à 05h43

    La Chine va pouvoir commencer à pondre des rapports annuels sur les limites de liberté et les atteintes aux droits de l’homme/femme en Otanie. Le travail carcéral aux US, les blogueurs estampillés puis interdits, les tweets sous le manteau, les « disparus » de facebook, les référendums ignorés, les charges de CRS, l’integralité de la presse/medias dans quelques mains, une narrative officielle dont le journalopiste ne peut s’éloigner d’un iota.

    J’ai déjà habité dans 4 dictatures (2 militaires et 2 cocos), je suis bien content de ne pas habiter en UERSS. En Union Soviétique, au moins ils avaient l’appart, l’education de qualité, la santé gratuite, et un emploi garanti. Tout ce que l’ancienne Pravda racontait sur l’Occident était déjà vrai, et depuis 1991 tout a sacrément empiré… à part internet. En URSS, ils n’avaient pas internet.

     60

    Alerter
  • gilles bernadou // 08.06.2018 à 06h12

    Tout est dit par Melechon au Parlement, ce n’est pas la peine de tourner autour du pot. Tout le reste n’est que argumentation a posteriori pour essayer de justifier ce qui ne peut pas l’etre, donc de la cosmetique alors meme que la meme ministre lance la reforme de l’audiovisuel publique , devenant ainsi la ministre de la propagande, car selon ses dires: “la capacite de discernement des citoyens ne suffit plus”.
    La question se pose: qui doit decider de ma capacite de discernement?
    J’accuse ce gouvernement, qui n’est plus capable de discerner ce qu’est la liberte d’expression et d’opinion.
    Il nous dit: arretez de penser, vous pensez trop, on pense pour vous.
    Ce n’est plus le DECODEX du Monde, c’est le DECODEX au niveau de l’Etat.
    Le controle de la pensee, ca s’appelle la dictature.
    Pour memoire, definition du petit larousse:
    Dictature: “Régime politique dans lequel le pouvoir est détenu par une personne ou par un groupe de personnes (junte) qui l’exercent sans contrôle, de façon autoritaire”
    Les citoyens qui refuseront donc de se soumettre a la Verite edictee par la Dictature et qui douteront ou la contrediront, seront des hors la loi.
    1984 de Georges Orwell n’est donc plus une fiction a compter de maintenant.
    Bientot, la plupart d’entre nous sur ce blog sommes donc de futurs hors la loi…
    Alors, si tel est le cas, j’accuse ce gouvernement d’entrave a la liberte d’expression:
    Ceci est un delit puni par le CODE PENAL:
    Article 431-1 du Code Pénal – Entrave à la liberté d’expression
    Modifié par l’ordonnance n° 2000-916 du 19 septembre 2000, l’article 431-1 du Code Pénal sanctionne les entraves à l’exercice des libertés d’expression, du travail, d’association, de réunion ou de manifestation.

    « Le fait d’entraver, d’une manière concertée et à l’aide de menaces, l’exercice de la liberté d’expression, du travail, d’association, de réunion ou de manifestation est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.
    « Le fait d’entraver, d’une manière concertée et à l’aide de coups, violences, voies de fait, destructions ou dégradations au sens du présent code, l’exercice d’une des libertés visées à l’alinéa précédent est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ».
    La Destruction d’un Blog comme celui-ci pourra relever de ce delit d’entrave.
    Vive la Liberte d’expression, Vive la France Libre.

     99

    Alerter
    • Pegaz // 09.06.2018 à 09h55

      Pour en apprécier son décryptage, son discours à l’Assemblée nationale.
      En 28 minutes que d’exemples et références tout en parcourant le maximum de facettes et recoins de cette loi incapacitante et réductrice sur la réflexion et son libre arbitre.
      https://www.youtube.com/watch?v=tY9rtRKo4J4

       2

      Alerter
  • DUGUESCLIN // 08.06.2018 à 06h16

    Les mêmes qui montaient au créneau il y a quelques dizaines d’années pour dénoncer à cors et à cris “le délit d’opinion” sont en train de l’instaurer, mais cette fois avec l’aide d’un texte de loi.
    Les mêmes qui dénonçaient tout ce qui portait atteinte à la “liberté d’expression” sont en train de ne l’accepter que quand il s’agit de la leur.
    Mettront-ils en place des centres de rééducation pour nous guérir de nos mauvaises pensées?
    Les mêmes qui dénonçaient la “morale” aliénante, en impose une autre avec encore plus de moyens que dans le passé.
    Décidément, ceux qui apparaissaient comme “révolutionnaires” contre toutes les formes de totalitarismes et de dictatures morales, font, en pire, ce qu’ils reprochaient aux autres. Ceux qui croyaient sincèrement à la “liberté d’expression” sont trahis par ceux-là mêmes qui prétendaient les défendre sous prétexte que le peuple est incapable de discernement.
    Si ce n’est pas de “l’élitisme”,comme ils disaient et qu’ils dénonçaient, alors qu’est-ce que c’est?

     32

    Alerter
    • Subotai // 10.06.2018 à 20h02

      Vous commencez à comprendre le concept de “30%” que j’ai piqué à Todd 😀
      Quand le nombre des gens qui se considèrent comme plus “sachant” que les autres atteint une certaine taille, il fini par constituer un groupe social avec des comportements communs, quelque soit leur origine ET la taille (30% de la population) est suffisante pour leur permettre de vivre en circuit fermé et de prétendre imposer leur modèle au 70% restant…
      Ils ne sont pas méchant, juste déconnecté de la réalité.
      Bon z’inquiétez pas, c’est justement parce que ça craque de toute part qu’on en parle. Ça ne tiendra pas beaucoup plus longtemps.

       0

      Alerter
  • WASTERLAIN // 08.06.2018 à 07h42

    La Rockeuse engagée russe Chicherina interdite de concert à Rostov par la FIFA ! Voilà qui prouve que la censure existe, mais qu’en plus tous les grands organismes mondiaux sont sous domination de la ‘’communauté internationale’’ qui pour rappelle est constituée essentiellement des pays membres de l’OTAN, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande (je ne dois pas en avoir oublié beaucoup !)… …Les ukronazis sont à l’œuvre dans le Dombass et pourraient profiter du mondial pour commettre une offensive, Chuuuut, il ne faut surtout pas que vous le sachiez ; en tout cas les medias maestraem se garde bien de vous le dire !! Ou plutôt vous diront que la Russie encore une fois a violé les accords de Minsk ! Dormez tranquille braves gens
    http://russiepolitics.blogspot.com/2018/06/la-fifa-interdit-la-chanteuse-russe.html#more

     21

    Alerter
  • Homère d’Allore // 08.06.2018 à 08h47

    Lemoine se demande “ce qui est passé par la tête des députés lorsqu’ils rédigé voté une telle loi”.

    Pour Fabienne Colboc, chargée de la présentation du texte, on peut facilement répondre: Rien.

    La preuve en images:

    https://youtu.be/tYuloLLJBek

     13

    Alerter
    • Catalina // 08.06.2018 à 09h29

      ah ben voilà la candidate aux présidentielles parfaite après macron !!!!
      Bon, elle devrait tout de m^me prendre des cours de pipotron parce que autant de conneries en si peu de temps, c’est La championne du monde ( plus forte que son maitre em qui fait déjà fort dans le vide sidéral de ses discours ! arf !!!! )
      la parfaite belle-fille ! (mouarf ! )

       10

      Alerter
      • Ellilou // 08.06.2018 à 15h18

        Et moi qui pensais que cette brave petite Aurore Bergé aurait été la parfaite interprète du rôle de présidente après son maître à (ne pas) penser. Mais à En Marche ils arrivent à nous trouver de ces perles (femmes ou hommes, ils sont paritaires) !

         4

        Alerter
        • s // 08.06.2018 à 23h14

          N’oublions surtout pas la brillantissime Claire Petit !

           0

          Alerter
    • Owen // 08.06.2018 à 10h08

      On peut comparer les propos du député avec ceux du ministre.
      https://www.causeur.fr/francoise-nyssen-tapisserie-bayeux-culture-150123

      Et le parcours de ce ministre n’est pas celui d’un énarque qui fabrique des dossiers sur commande, mais d’une gérante de maison d’édition familiale qui a pour raison d’être la culture, l’expression, l’ouverture d’esprit, les opinions.

      Et cette loi contre la liberté d’information va être votée par des représentants issus de la société civile. Donc avalisée par des Français comme vous et moi.

      Je me sens glacé.

       6

      Alerter
    • Le Rouméliote // 08.06.2018 à 12h15

      Et puis, il y a sa collègue Anissa Kheder qui n’est pas triste non plus : https://www.youtube.com/watch?v=F8iXtWtsSaQ

       4

      Alerter
      • RGT // 08.06.2018 à 19h34

        Je viens de lire un article qui pourrait concerner cette personne :

        Dans une discussion avec un député En Marche malade d’Alzheimer, plusieurs règles de conduite s’imposent. Voici les cinq plus basiques, que je développerai par la suite :
        1- ne lui dites pas qu’il a tort ;
        2- ne pas le contredire ;
        3- ne pas lui demander s’il se souvient de telle ou telle chose ;
        4- ne pas lui rappeler que son conjoint, parent ou autre proche est mort et
        5- ne pas évoquer de sujets qui pourraient le contrarier.

         4

        Alerter
    • RGT // 08.06.2018 à 19h30

      “ce qui est passé par la tête des députés lorsqu’ils rédigé voté une telle loi”…

      Votre commentaire me rappelle une blague de très mauvais goût qui commence ainsi :
      “Quelle est la dernière chose qui passe par la tête d’un moucheron lorsqu’il s’écrase sur un pare-brise ?”

      A mon avis, les députés-moucherons foncent à grande vitesse dans le mur/pare-brise sans réfléchir et l’issue sera la même que pour les moucherons.
      Et à ce moment là il sera bien trop tard pour se plaindre et prétendre “qu’ils ne savaient pas”.

      Je laisse le soin à ceux qui connaissent cette blague de déduire de la suite de cette blague (non citée) ce que je pense des “élus de la république”.

      Ce qui m’intrique vraiment, c’est que l’article ait été publié dans la “chasse gardée” de Dassault, et avec bien sûr son approbation.
      “Sergio” aurait-il peur de faire partie des prochaines victimes de cette nouvelle loi ?

       4

      Alerter
      • WASTERLAIN // 08.06.2018 à 20h44

        Depuis le 28 mai, Serge Dassault n’a plus peur de rien…

         7

        Alerter
      • Subotai // 10.06.2018 à 20h20

        Je ne pense pas que les députés marcheurs soient dans ce cas. Je fais le même pari que les élus Insoumis: Ce sont des humains avec un cerveau et donc comme tous les humains ils peuvent changer d’avis. Et je suis sûr que c’est commencé. Ref Ruffin : https://www.youtube.com/watch?v=BYpcVPu_rbc
        Il restera toujours un fond d’irréductibles que la bêtise et/ou les intérêts maintiendront dans le courant, mais je pense que la majorité finira par s’incliner devant la voie de l’évidence.

         0

        Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 08.06.2018 à 09h22

    c’est pour que bolloré ne perde plus ses procès

     2

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 08.06.2018 à 09h24

    une fake news est une fake news tant qu’elle n’est pas prouvée autre chose , bon courage les lanceurs d’alertes…

     4

    Alerter
  • christiangedeon // 08.06.2018 à 10h29

    De toute façon,matériellement,çà ne peut pas marcher. Encore une usine à gaz,déstinée à un usage précis,et qu’on présente comme un instrument de lutte contre “les fake news”…eh ben,pour une fake news,c’en est une,et une belle,ce projet de loi nacht und nebel.

     1

    Alerter
  • Kiwixar // 08.06.2018 à 11h03

    La loi sur les defeque-niouze vient en complément de la loi sur le secret des affaires.

    Info non-alignée sur une personne physique de l’oligarchie? Hop, fake niouzes. Amende et/ou taule.

    Info non-alignée sur une entreprise oligarchique? Hop, secret des affaires. Amende et/ou taule.

    Refus d’accepter un boulot proposé par le comité? Hop, travaux forcés. Goulag.

     20

    Alerter
    • Ardéchoix // 08.06.2018 à 12h00

      Kiwixar: Amicalement, je me permets de vous donner le résultat NZ/France en rugby, France: 35 NZ: 3.
      Amende/ taule ou tournée générale ?

       6

      Alerter
  • JEAN DUCHENE // 08.06.2018 à 11h36

    la responsabilité des journaux mainstream comme “Le Monde” est directement engagée dans cette loi liberticide qui va peut être trop loin à leurs yeux en menaçant leur propre travail, mais c’est incontestablement eux qui ont préparé le terrain favorable à une telle loi.

     11

    Alerter
  • BA // 08.06.2018 à 12h28

    Une des fake-news de l’année 2018 : “Les comptes de campagne d’Emmanuel Macron sont honnêtes.”

    Comment les macronistes peuvent-ils empêcher que les comptes de campagne d’Emmanuel Macron soient déclarés truqués, illégaux, malhonnêtes ?

    Réponse :

    il suffit de dire au président de la Commission nationale des comptes de campagne : « François, on t’augmente ton salaire de 57 %. Alors, pas de scandale, hein ? »

    Une augmentation de salaire de 57 % … en échange de son silence.

    Sous le règne d’Emmanuel Macron, tout s’achète.

    Grosse augmentation de salaire pour le président de la Commission des comptes de campagne.

    http://www.leparisien.fr/politique/grosse-augmentation-de-salaire-pour-le-president-de-la-commission-des-comptes-de-campagne-06-06-2018-7757034.php

     34

    Alerter
    • Ardéchoix // 08.06.2018 à 13h27

      Sur France info ce matin pour sa défense, il a précisé qu’avec environ 8000 euros brut il était en queue de peloton .
      Je suis rassuré 🤣
      Démineur pour un groupe qui s’appel ” en marche” faut être optimiste.

       15

      Alerter
  • keg // 10.06.2018 à 10h40

    Bientôt on va dé faker comme les chiens, là où la voix de notre maître nous ordonne de dire (dans les urnes…. Seul endroit où nos facs sont enfin vérités…. A ce qu’il paraît. Nous serions donc capables de vérité une minute tous les 5 ans. Et dire qu’il y en a qui s’abstiennent de dire leur vérité, déjà que c’est limité dans le temps et l’espace… Macron démission serait un fac de droit populaire…..

    https://wp.me/p4Im0Q-2qs

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications