Les Crises Les Crises
30.mai.202230.5.2022 // Les Crises

Les Renseignements américains aident l’Ukraine à éliminer des généraux russes

Merci 199
J'envoie

Lorsque Trump a tué Soleimani, [général iranien, NdT] la presse a agi comme si la troisième guerre mondiale était imminente. Lorsque Biden tue des généraux russes, ils agissent comme si rien ne pouvait mal tourner.

Source : New York Times, Julian E. Barnes, Helene Cooper, Eric Schmitt
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Un char russe bloqué dans la boue à Zavorychi, à l’extérieur de la capitale ukrainienne de Kiev, au début du mois d’avril. Crédit : Daniel Berehulak pour le New York Times

Les États-Unis ont fourni des renseignements sur les unités russes qui ont permis aux Ukrainiens de cibler et de tuer un grand nombre des généraux russes morts au combat dans la guerre en Ukraine, selon de hauts responsables américains.

Les responsables ukrainiens ont déclaré avoir tué environ 12 généraux sur les lignes de front, un nombre qui a étonné les analystes militaires.

L’aide au ciblage fait partie d’un effort confidentiel de l’administration Biden pour fournir à l’Ukraine des renseignements en temps réel sur le champ de bataille. Ces renseignements comprennent également les mouvements anticipés des troupes russes, glanés lors de récentes évaluations américaines du plan de bataille secret de Moscou pour les combats dans la région de Donbas, dans l’est de l’Ukraine, ont précisé les responsables. Les responsables ont refusé de préciser combien de généraux avaient été tués grâce à l’aide américaine.

Les États-Unis se sont attachés à fournir l’emplacement et d’autres détails sur les quartiers généraux mobiles de l’armée russe, qui se déplacent fréquemment. Les responsables ukrainiens ont combiné ces informations géographiques avec leurs propres renseignements – notamment les communications interceptées qui alertent l’armée ukrainienne de la présence d’officiers supérieurs russes – pour mener des frappes d’artillerie et d’autres attaques qui ont tué des officiers russes.

Le partage des renseignements s’inscrit dans le cadre d’une intensification de l’aide américaine, qui comprend des armes plus lourdes et des dizaines de milliards d’euros d’aide, ce qui montre à quel point les premières restrictions américaines en matière de soutien à l’Ukraine se sont rapidement modifiées alors que la guerre entre dans une nouvelle phase qui pourrait se dérouler sur plusieurs mois.

Le soutien américain en matière de renseignement aux Ukrainiens a eu un effet décisif sur le champ de bataille, confirmant les cibles identifiées par l’armée ukrainienne et lui indiquant de nouvelles cibles. Le flux de renseignements exploitables sur le mouvement des troupes russes que l’Amérique a donné à l’Ukraine a peu de précédents.

Depuis qu’elle n’a pas réussi à avancer sur Kiev, la capitale, au début de la guerre, la Russie a essayé de se regrouper, avec une poussée plus concentrée dans l’est de l’Ukraine qui, jusqu’à présent, a progressé lentement et de manière inégale.

Les responsables interrogés pour cet article ont parlé sous le couvert de l’anonymat afin de discuter des détails des renseignements classifiés partagés avec l’Ukraine.

L’administration a cherché à garder secrète une grande partie des renseignements sur le champ de bataille, de peur qu’ils soient perçus comme une escalade et provoquent le président russe Vladimir V. Poutine dans une guerre plus large. Les responsables américains n’ont pas voulu décrire comment ils ont obtenu des informations sur les quartiers généraux des troupes russes, de peur de mettre en danger leurs méthodes de collecte. Mais tout au long de la guerre, les agences de renseignement américaines ont utilisé une variété de sources, y compris des satellites classifiés et commerciaux, pour suivre les mouvements des troupes russes.

Le secrétaire à la Défense, Lloyd J. Austin III, est allé jusqu’à dire le mois dernier que « nous voulons voir la Russie affaiblie au point qu’elle ne puisse pas faire le genre de choses qu’elle a faites en envahissant l’Ukraine. »

Interrogé sur les renseignements fournis aux Ukrainiens, John F. Kirby, le porte-parole du Pentagone, a déclaré que « nous ne parlerons pas des détails de ces informations ». Mais il a reconnu que les États-Unis fournissent « à l’Ukraine des informations et des renseignements qu’elle peut utiliser pour se défendre. »

Après la publication de cet article, Adrienne Watson, porte-parole du Conseil national de sécurité, a déclaré dans un communiqué que les renseignements sur le champ de bataille n’ont pas été fournis aux Ukrainiens « dans l’intention de tuer des généraux russes. »

Toutes les frappes n’ont pas été menées avec des renseignements américains. Une frappe effectuée le week-end dernier sur un site dans l’est de l’Ukraine où le général Valery Gerasimov, l’officier en uniforme le plus haut gradé de Russie, s’était rendu, n’a pas bénéficié de l’aide des services de renseignement américains, selon plusieurs responsables américains. Les États-Unis s’interdisent de fournir des renseignements sur les plus hauts dirigeants russes, ont précisé les responsables.

Le président russe Vladimir V. Poutine et le général Valery Gerasimov, l’officier en uniforme le plus haut gradé de Russie. Des Ukrainiens ont attaqué un lieu où le général Gerasimov s’était rendu, sur la base de leurs renseignements. Crédit : Sergei Guneyev/Sputnik, via Agence France-Presse

Mais les renseignements américains ont été essentiels dans la mort d’autres généraux, ont reconnu des responsables.

Les États-Unis fournissent régulièrement des informations sur le mouvement des troupes et du matériel russes, et aident l’Ukraine à confirmer l’emplacement des cibles critiques. D’autres alliés de l’OTAN fournissent également des renseignements en temps réel à l’armée ukrainienne.

L’administration Biden fournit également de nouvelles armes qui devraient améliorer la capacité de l’Ukraine à cibler les officiers supérieurs russes. La version réduite du drone Switchblade, qui arrive maintenant sur le champ de bataille, peut être utilisée pour identifier et tuer des soldats individuels, et pourrait abattre un général assis dans un véhicule ou donnant des ordres sur une ligne de front.

Des responsables américains ont reconnu publiquement que les États-Unis ont commencé à fournir à l’Ukraine des renseignements exploitables avant l’invasion de la Russie le 24 février. Avant l’invasion, par exemple, les agences de renseignement américaines ont averti de l’imminence d’une attaque contre l’aéroport d’Hostomel, au nord de Kiev. Cela a permis à l’Ukraine de renforcer ses défenses. Les forces aéroportées russes n’ont finalement pas été en mesure de prendre l’aérodrome.

Si les informations que les États-Unis ont fournies à l’Ukraine se sont avérées précieuses, les généraux russes se sont souvent exposés aux écoutes électroniques en parlant sur des téléphones et des radios non sécurisés, selon des responsables militaires américains actuels et anciens.

« Cela témoigne d’une mauvaise discipline, d’un manque d’expérience, d’une arrogance et d’une incapacité à apprécier les capacités ukrainiennes », a déclaré Frederick B. Hodges, ancien haut commandant de l’armée américaine en Europe, qui travaille désormais au Centre d’analyse de la politique européenne. « Il n’est pas difficile de géolocaliser quelqu’un qui parle au téléphone en clair. »

Les tactiques militaires russes ont également rendu les généraux de haut rang vulnérables. Une hiérarchie de commandement centralisée et descendante ne donne le pouvoir de décision qu’aux niveaux les plus élevés – par rapport à la structure américaine plus décentralisée qui pousse de nombreuses décisions du champ de bataille vers le personnel enrôlé et les officiers subalternes – ce qui oblige les généraux russes à faire des voyages risqués vers les lignes de front pour résoudre les problèmes logistiques et opérationnels.

« Quand il y a des problèmes, les officiers généraux doivent aller les régler », a déclaré le général Hodges.

Bien que l’administration se garde bien de provoquer Poutine au point qu’il intensifie ses attaques – le président Biden a déclaré qu’il n’enverrait pas de troupes américaines en Ukraine et qu’il n’y établirait pas de « zone d’exclusion aérienne » – des responsables actuels et anciens ont déclaré que la Maison Blanche trouve un certain intérêt à avertir la Russie que l’Ukraine bénéficie du poids des États-Unis et de l’OTAN.

Le Secrétaire à la Défense, Lloyd J. Austin III, est allé jusqu’à dire le mois dernier que « nous voulons voir la Russie affaiblie au point qu’elle ne puisse pas faire le genre de choses qu’elle a faites en envahissant l’Ukraine. » Crédit : Michael A. McCoy pour le New York Times

Certains responsables européens estiment que, malgré la rhétorique de Poutine selon laquelle la Russie affronte l’OTAN et l’Occident, il a jusqu’à présent été dissuadé de déclencher une guerre plus large. Les responsables américains en sont moins certains et débattent depuis des semaines des raisons pour lesquelles Poutine n’a pas fait davantage pour intensifier le conflit.

Selon eux, Moscou a ses propres calculs à faire, notamment pour savoir s’il est capable de gérer une guerre plus importante, en particulier une guerre qui permettrait à l’OTAN d’invoquer sa charte de défense mutuelle ou d’entrer en guerre plus directement.

« Il est clair que nous voulons que les Russes sachent, à un certain niveau, que nous aidons les Ukrainiens dans cette mesure, et que nous continuerons à le faire », a déclaré Evelyn Farkas, ancienne responsable du département de la Défense pour la Russie et l’Ukraine dans l’administration Obama. « Nous leur donnerons tout ce dont ils ont besoin pour gagner, et nous n’avons pas peur de la réaction de Vladimir Poutine à ce sujet. Nous ne nous laisserons pas décourager. »

Mais le partage de renseignements est considéré comme une forme d’aide sûre parce qu’il est invisible. Les services de renseignement américains ont fourni des informations secrètes à l’Ukraine dans un large éventail de domaines, allant des mouvements de troupes russes aux données de ciblage, ont indiqué des responsables.

Le mois dernier, les États-Unis ont augmenté le flux de renseignements à l’Ukraine sur les forces russes dans le Donbas et en Crimée, alors que les forces militaires de Kiev se préparaient à se défendre contre une nouvelle offensive de Moscou dans l’est de l’Ukraine, ont déclaré des responsables américains.

« Il y a une quantité importante de renseignements qui circulent vers l’Ukraine en provenance des États-Unis », a déclaré mardi le général Mark A. Milley, président des chefs d’état-major interarmées, devant un panel du Sénat. « Nous avons ouvert les tuyaux. »

Michael Schwirtz a contribué au reportage en Ukraine.

Julian E. Barnes est un journaliste spécialiste de la sécurité nationale basé à Washington, qui couvre les agences de renseignement. Avant de rejoindre le Times en 2018, il écrivait sur les questions de sécurité pour le Wall Street Journal. @julianbarnes – Facebook

Helene Cooper est correspondante au Pentagone. Elle était auparavant rédactrice, correspondante diplomatique et correspondante à la Maison Blanche, et a fait partie de l’équipe récompensée par le prix Pulitzer 2015 du reportage international, pour sa couverture de l’épidémie d’Ebola. @helenecooper

Eric Schmitt est un rédacteur expérimenté qui a parcouru le monde pour couvrir le terrorisme et la sécurité nationale. Il a également été correspondant au Pentagone. Membre du personnel du Times depuis 1983, il a partagé trois prix Pulitzer. @EricSchmittNYT

Source : New York Times, Julian E. Barnes, Helene Cooper, Eric Schmitt, 04-05-2022

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Dorian // 30.05.2022 à 09h29

Ils nous ont dit aussi que:
-Shouigou avait éte limogé
-qu’il etait mort d’une « crise cardiaque ».
-que Gerasimov avait été tue par un snipper grâce aux renseignements US( il est en pleine forme merci.
– le 15 avril, les Russes n’avaient plus que pour 15 jours de munition
– le 15 avril, qu’ils avaient tellement de perte qu’ils ne pouvaient pu continuer sans a) la mobilisation genérale
b) l’arme chimique
c) l’arme nucléaire
d) les 3
-Qu’ils tapissaient de bombe les villes( à Kiev , Kharkov et Odessa, on peut même décompter les centaines de milliers de morts civils-comme en Irak. 🙂
– le 15 avril, que les troupes russes affamées et décimées étaient au bord de la mutinerie et aux desertions de masse.
– Le 15 avril que grâce aux Javelins et Stingers, les Russes n’étaient plus capables d’offensives
– qu’il n’y a pas de nazis en Ukraine
– que les rats d’Azov se sont battus comme des lions leur dernier mois d’enterrement à Azovstal
– que les Russes utilisent encore des tochkas et donc ont comis le massacre a la gare de Kramatorsk même si le numéro de série du missile prouve qu’il est unrainien(plus personne n’en parle)
-que la frégate amiral Makharov avait été coulée(elle va trés bien merci).
– que la frégate Moscwa avait éte coulée par deux missiles neptune(on attend le commencement d’une idée de preuve)
– que les Russes ont massacrés des centaines de civils portant des brassards pro-Russes à Butcha, deux jours après avoir évacué la zone(plus personne n’en parle).
Il y a un moment où on va arrêter de croire ces arracheurs de dents.
Après tous les mensonges sur la Yougoslavie, sur le Kosovo, l’Irak, la Libye, la Cote d’Ivoire, la Syrie et l’Ukraine déjà.C’est dingue

65 réactions et commentaires

  • Raistlin // 30.05.2022 à 08h06

    Je me méfie de toute information contenant que Kiev aurait été un objectif à prendre.
    A partir de ce moment, je le lis, le retient, mais le considere comme « douteux ».
    Désolé.

      +16

    Alerter
    • Nastassia // 30.05.2022 à 14h16

      Et si, Kiev était un objectif à prendre, et toute l’Ukraine, d’ailleurs. Et ce n’est qu’un début. Les influenceurs politiques à Moscou ont basculé à l’extrême droite. La Glasnost’, hélas, c’est fini.
      A méditer : https://www.leshumanites.org/post/le-mein-kampf-de-poutine-dénazification-de-l-ukraine-l-effrayante-tribune-de-t-sergueïtsev

        +3

      Alerter
      • Spectre // 31.05.2022 à 09h50

        Marrant la Russie n à jamais dit vouloir l ukraine. Mais bien le donbass puis avoir les territoires de la Novorussia. En gros une partie de l est et le sud jusqu a Odessa. Bref comme pour les dizaines de généraux russes morts d après les ukrainiens (tellements de propagande chez eux qu’ils n’arrivent même plus à savoir s qu’ils disent) qui montrent qu’ils sont bien vivants et souriants après les déclarations de Kiev.

          +8

        Alerter
  • Dorian // 30.05.2022 à 08h13

    2 géneraux russes sont morts en zone de guerre. Pas plein.
    Et cette « info » a été totalement démentie tant par la Pentagone que la Maison Blanche
    Stop intox svp.

      +14

    Alerter
    • moshedayan // 30.05.2022 à 14h17

      A moins qu’il y ait des vidéos montages, la photo de ce Guerassimov…, on le voit encore vivant dans d’autres reportages sur les chaînes Rossia 1 et 24… Peut-être qu’il y a un autre Guerassimov… ??? Peu importe… au final, j’aimerais que vos médias continuent à annoncer les grandes victoires des ukro-nationalistes… et que les Russes restent plus discrets même sur leurs avancées…expression apprise… « c’est à la fin que l’on compte les bouses »…. Plus l’Occident salue les victoires de Kiev, plus il signe l’effondrement de cette Ukraine khrouchtchévienne -quoi qu’il arrive à la Russie…vous vous rendrez compte ce que sont réellement ces dirigeants comme Zelensky, Poroshenko et bien d’autres… votre argent ils le prennent… et comptez là-dessus pour qu’ils vous le rendent…ils vous prennent pour des…

        +17

      Alerter
  • David D // 30.05.2022 à 08h26

    Le en même temps de la victoire et de la défaite du côté de la guerre médiatique de l’Otan ! Il faut que d’une manière ou d’une autre on édifie les occidentaux par ces procédés US. Même profil pour la médiatisation du mortier surpuissant abattu : la télé russe a filmé un mortier surpuissant ce qui a permis aux ukrainiens de le localiser et de le détruire, c’est une victoire pour l’Otan, mais comme on se vante du fait à la télé au lieu de le taire, cela devient une défaite puisqu’on avertit les russes des erreurs à ne pas commettre. Pour rappel, cette erreur n’empêche pas que ce sont les ukrainiens qui se filment en portables, les militaires russes ayant interdiction d’emporter de quoi faire des selfies. L’occident est déconnecté de la réalité des combats et privilégie une bataille inutile de l’information édifiante auprès d’un public occidental qui ne se bat pas sur le terrain. Puis, il serait temps de parler du problème stratégique otanien au plan des combats. Les occidentaux rient de la non-avancée des troupes russes en Ukraine, alors que c’est justement le piège dans lequel ils sont tombés. Les russes profitent de l’obstination ukrainienne à se battre dans le Donbass, à l’est, là où il y a des fortifications, des symboles et des civils russophiles. Mais justement, ça arrange les russes qui clouent l’essentiel de l’armée ukrainienne dans des quasi chaudrons, ukrainiens à l’est coupés de leurs bases arrière, ukrainiens qui ont un problème logistique énorme (routes d’époque soviétique de centaines de kms, plus de train), soutien moins efficace de l’Otan…

      +13

    Alerter
    • David D // 30.05.2022 à 08h35

      Il faut compléter la revue stratégique. On parle des infos US pour tuer des généraux, mais le sujet important où les satellites US apportent une contribution décisive, c’est le repérage des pontons russes sur les rivières. Il y a évidemment de la propagande ukrainienne dans les légendes de bataillons russes détruits le long des rivières, mais pas que… Un fait majeur dans cette guerre, c’est que l’armée russe a du mal à traverser les rivières avec des pontons sans être précocement repérée par des sateliites US. Les barges seront sans doute une solution, sinon de longs contournements. Nous ne sommes pas dans les années 80 où on place un ponton et on passe. Le problème de passage des rivières est une révélation majeure dans ce conflit. Cela ralentit de manière décisive la progression russe. Ceci dit, vu qu’attirer à l’est l’armée ukrainienne est un avantage, il faudra voir quand ça deviendra pénible. Quant à l’abus d’armes antichars envoyées aux ukrainiens, là, c’est plutôt contre-productif à moyen et long terme de la part de l’Otan, puisque les armes antichars deviennent du matériel gratuit abandonné aux russes, qui ont déjà leur matériel de qualité, ce qui veut dire que les ukrainiens n’arriveront jamais à contre-attaquer une fois délogés du Donbass, puisque la fourniture otanienne généreuse se rendra efficace au service des russes. Sur les plateaux télé, ceux qui rient des russes ont un gros problème de déni de réalité ou de déconnexion avec elle à tout le moins.

        +14

      Alerter
  • Lev // 30.05.2022 à 08h58

    Cette « aide » n’empêche pas les armées ukrainiennes d’être sous équipées et d’avoir perdu le moral. C’est peut-être ce qui explique la destitution à Kharkiv du responsable militaire. Faut bien trouver un responsable à la déroute dans laquelle on a entraîné le pays.

      +17

    Alerter
    • 6422amri // 30.05.2022 à 12h39

      Il me semble que les troupes russes ne sont plus a Kharkiv ? je ne sais plus lire les cartes ? Elles tentent d’empêcher les ukrainiens d’atteindre la frontière russe…

      Rien n’est gagné, rien n’est perdu. Cette guerre va être très longue. La montée en puissance de l’armée ukrainienne se poursuit (livraison de missiles style Harpoon destinées à la flotte russe), artillerie de 155 comme s’il en pleuvait, missiles anti-char, de plus en plus meurtriers, commandes de drônes turcs sans limite, maintenant des systèmes MLSR (orgues de Staline) avec des portées jusqu’a 300 kilomètres permettant de frapper directement Sevastopol par exemple.

      Après 3 mois de guerre la Russie n’a toujours pas le contrôle de l’espace aérien, empêchant les hélicoptères de supporter les troupes au sol. Les missiles Stinger sont trop efficaces.

      Les pertes sont de l’ordre de 15.000 tués de chaque côté (ISW) ce qui veut dire 45.000 blessés. je ne crois pas les chiffres ukrainiens pas plus que les annonces russes.

      Pour le moral vous n’en savez rien, les conscrits russes qui se font hacher depuis 3 mois ont probablement un moral d’acier.

        +6

      Alerter
      • Christian // 30.05.2022 à 14h34

        Ou detenez vous ces informations ?
        Le.nombre.de tués n est pas communiqué depuis plus d un mois de part et d’autre: ce chiffre de 15000 sort dun chapeau tout aussi imaginaire que la plupart des commentaires qui perdurent sur les chaînes d infos. La maîtrise du ciel ? Force est de voir et de constater que tres peu d’appareils ukrainiens circulent dans leur espace: avec la surutlliisation du portable par le soldat ukrainien de base vous imaginez bien que des videos de victoires aériennes feraient la une et tourneraient en boucle. Les stingers dont vous parlez ne sont quand meme des missiles de dernière generation. Des  » plaintes  » de soldats ukrainiens qui voient arriver des stocks de stinger datant de 1987 en sont une preuve comme des photos de prises de guerre par les RPD ou LNR
        Quant au.moral les russes sont des professionnels et on connaît ici en Occident la valeur intrinsèque du soldat comme leur entrainement ; de plus leur cycle est de 4 semaines de combat et une semaine de repos

          +16

        Alerter
        • 6422amri // 30.05.2022 à 15h42

          Ces chiffres sont ceux de l’ISW, Institute for The Study of WAr. Le ratio de 3 blessés pour un tué est la norme habituelle de calcul.
          Maîtrise du ciel ? La Russie n’a pas été capable d’effectuer les missions de SEAD (Suppression of Ennemy Air Defense) and l’Ukraine possède toujours ses systèmes S-300, même si cela paraît incroyable des su-25, des mig-29 qui volent.
          L’aviation russe vole peu en Ukraine pour de multiples raisons, manque d’entraînement auparavant, manque de munitions de précisions qui oblige a des vols a basse altitude, coûts de maintenance (1 su-35 nécessite 40 heures de maintenance pour une heure de vol).
          L’Ukraine a une supériorité totale dans le domaine des drones de reconnaissance, la livraison ds Switch Blade 330 et 600, le drône réalisé spécialement, pour ce conflit, Phoenix Ghost, par les USA, la livraison incessante de drones turcs, financé directement par les USA. Utiliser ce que l’on nomme – loitering munitions – annoncent les carnages qui arrivent.
          J’ai parlé des Stinger parce que ce sont ceux qui sont les plus connus il y a aussi les StrarStreak qui eux sont a guidage laser style fire and forget, portée de 7000 mètres.
          C’est un conflit comme celui de la Somme en 1915 ou les pertes de chaque côté sont forcément gigantesques.
          Il y a actuellement un avion cargo de type C17 qui se pose toutes les 90 minutes 24/24 en Pologne chargé de matériels militaires pour ce conflit,
          La Russie aligne maintenant dans cette guerre pour tenter d’atteindre un objectif minimal qui permettrait d’annoncer une victoire tout ce qui lui reste de mobilisable, après les pertes très importantes de la première période.

          Ici la liste des matériels perdus par les 2 camps, avec les photos, les doublons éliminés et géolocalisation.

          https://www.oryxspioenkop.com/2022/02/attack-on-europe-documenting-equipment.html

          J’étais militaire, avant.

            +7

          Alerter
          • Micmac // 30.05.2022 à 16h45

            ISW… Je me demandais aussi d’où vous teniez toutes ces infos.

            https://understandingwar.org/who-we-are/

            L’ISW est une officine néocon, extrêmement proche de Victoria Nuland et sa bande. La preuve, Kimberly Kagan, la fondatrice, est sa belle sœur. Rappelons que le mari de Nuland est Robert Kagan. On voit là certains des criminels contre l’Humanité qui ont orchestré la destruction de l’Irak et le mensonge des ADM, William Kristol en tête. Ce sont bien des criminels, ni plus, ni moins.

            Ils sont carrément financé par le lobby de l’industrie militaire US :

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_pour_l%27%C3%A9tude_de_la_guerre

            C’est eux qui ont programmé cette guerre depuis des années. Les lire ne présente rigoureusement aucun intérêt, à part si on veut savoir ce que le Diable en personne veut que vous lisiez.

            Voici ce qu’est le pouvoir aux USA aujourd’hui : un président gâteux, une vice-présidente bête à manger du foin que l’on n’ose plus sortir tellement elle raconte de bêtises, la numéro 3 (« speaker of the house », Pelosi) à qui il faut parler avant 10h du matin, avant son 10ième brandy, si on veut qu’elle tienne des propos cohérents, et un « secretary of state » inexistant (qui sait comment il s’appelle?). Bref, c’est Nuland et sa bande de neocons fous furieux qui commandent. Et c’est la PME familiale de Nuland que vous citez comme source fiable…

            Risible.

              +22

            Alerter
            • 6422amri // 30.05.2022 à 17h34

              J’attendais ce type de réponse en fait j’en étais sûr.

              j’espère que vous avez consulté le site qui liste les pertes avec les photos ? Non bien sûr.

              On imagine que vous préférez les communiqués officiels, la vérité, du ministère de la défense russe.

              La Russie ne communique plus sur ses pertes depuis plus de 2 mois. Un hasard ? Peskov le porte-parole avait admis de lourdes pertes. Il ment aussi ?

                +9

              Alerter
            • Micmac // 30.05.2022 à 19h06

              Si vous vous attendiez à ce qu’on contestes vos « sources », pourquoi les indiquer? Vous auriez tendu un piège? Lequel? Je ne comprends pas votre argument.

              Effectivement, les Russes ne parlent pas de ce qui les dérangent. On ne sait pas trop ce qui est arrivé au croiseur Moskva par exemple. Par contre, ils sont assez fiables lorsqu’ils annoncent quelque chose. Les rois des menteurs sont quand même les néocons et leurs marionnettes, ils l’ont souvent prouvé. Ils racontent absolument n’importe quoi. Ghost de Kiev, île aux Serpents et « évacuation » de l’usine Asovstal, et j’en oublie.

              Toutes ces annonces des maboules de Kiev et leurs marionnettistes, ces chiffres délirants de pertes russes alors qu’ils n’ont quasiment plus d’artillerie et d’aviation, je n’en crois rien. Et Kiev en est à son 6 ou 7ième ordre de mobilisation, ils raclent les fonds de tiroir, alors que les Russes n’ont engagé que 20 à 30% de leur armée, ils ont de la marge. S’ils avaient vraiment de grosses difficultés, ils enverraient des renforts. Les russes grignotent l’armée ukrainienne jusqu’à ce qu’il n’y ait plus grand chose en face, c’est une évidence. Ils n’ont aucune raison de se presser, ça prendra le temps que ça prendra.

              L’issue de cette guerre, ou « opération spéciale » ne fait aucun doute. La seule incertitude concerne l’étendue des exigences des Russes quand les négociations commenceront enfin.

                +19

              Alerter
          • Christian // 01.06.2022 à 14h12

            Je n ai pas les mêmes infos que vous d où l importance de ne pas se fier à une seule source. La source que vous citez qui plus est est américaine animée par des neocons..
            En apparté mentinner que vous êtes un ancien militaire n est pas en soi un argument. Je le suis moi-même et ne m en targue pas ….loin s en faut
            Dire que les russes ne s exercent pas avec leur aviation est très suspect. Les manœuvres russes sont souvent médiatisées et leurs manœuvres sont plutôt bien ficellees à tous les échelons qu ils soient regimentaires,divisionnaires corps d armée ou armées et ce sur plusieursjours voire quelquessemaines. Ce que l on voit plus vraiment en France. Enfin dire que l Ukraine a supériorité totale dans les domaines des drones relève plus du romantisme partisan que de la réalité.

              +5

            Alerter
  • Yann // 30.05.2022 à 09h07

    A ce stade, Trump aurait au moins tweeté une declaration de guerre en bonne et due forme.
    Certes démentie le lendemain par la porte parole de la maison blanche, mais bon…

      +6

    Alerter
    • Dorian // 30.05.2022 à 09h35

      Laissez Trump où il est. En 4 ans, il n’a jamais declenché de guerre lui.
      Et les démentis de la maison blanche sur les propos guerriers du Potus, ça fait deux fois en deux mois pour Biden:
      Une fois en Pologne
      Une fois sur Taïwan.

        +17

      Alerter
  • JM Bourget // 30.05.2022 à 09h08

    Que les USA « aident » l’ Ukraine est un fait acquis depuis 1990. Ce qui a fait de ce pays un membre clandestin de l ‘OTAN.
    Mais cette histoire de généraux sent la pure propagande. Premier élément, Les généraux ne sont pas des fantassins et se tiennent loin des combats. Ne pas oublier que le NYT en téte nous a vendu le bobard sur les ADM de Saddam.

      +32

    Alerter
    • Dorian // 30.05.2022 à 09h29

      Ils nous ont dit aussi que:
      -Shouigou avait éte limogé
      -qu’il etait mort d’une « crise cardiaque ».
      -que Gerasimov avait été tue par un snipper grâce aux renseignements US( il est en pleine forme merci.
      – le 15 avril, les Russes n’avaient plus que pour 15 jours de munition
      – le 15 avril, qu’ils avaient tellement de perte qu’ils ne pouvaient pu continuer sans a) la mobilisation genérale
      b) l’arme chimique
      c) l’arme nucléaire
      d) les 3
      -Qu’ils tapissaient de bombe les villes( à Kiev , Kharkov et Odessa, on peut même décompter les centaines de milliers de morts civils-comme en Irak. 🙂
      – le 15 avril, que les troupes russes affamées et décimées étaient au bord de la mutinerie et aux desertions de masse.
      – Le 15 avril que grâce aux Javelins et Stingers, les Russes n’étaient plus capables d’offensives
      – qu’il n’y a pas de nazis en Ukraine
      – que les rats d’Azov se sont battus comme des lions leur dernier mois d’enterrement à Azovstal
      – que les Russes utilisent encore des tochkas et donc ont comis le massacre a la gare de Kramatorsk même si le numéro de série du missile prouve qu’il est unrainien(plus personne n’en parle)
      -que la frégate amiral Makharov avait été coulée(elle va trés bien merci).
      – que la frégate Moscwa avait éte coulée par deux missiles neptune(on attend le commencement d’une idée de preuve)
      – que les Russes ont massacrés des centaines de civils portant des brassards pro-Russes à Butcha, deux jours après avoir évacué la zone(plus personne n’en parle).
      Il y a un moment où on va arrêter de croire ces arracheurs de dents.
      Après tous les mensonges sur la Yougoslavie, sur le Kosovo, l’Irak, la Libye, la Cote d’Ivoire, la Syrie et l’Ukraine déjà.C’est dingue

        +37

      Alerter
      • 6422amri // 30.05.2022 à 16h03

        Gerasimov avait été tue par un snipper grâce aux renseignements US..il a été blessé (shrapnel) dans la destruction de l’état-major de la deuxième armée russe a Izhum, il y a 3 semaines.

        Il va tellement bien qu’il n’était pas présent au défilé du 9 Mai…curieux pour le chef d’état-major ?

        Il est remplacé pour ses fonctions protocolaires par le ministre des armées..curieux ?

          +4

        Alerter
        • Spectre // 31.05.2022 à 09h57

          😄 alors pour infos il n à pas tj fait les défilés du 9 mai… et puis là je pense qu’entre gérer la guerre en ukraine et faire le défilé (qu’il ne fait pas tj en temps de paix) y a d’autre priorités.
          Mais bon comme d’après les services anglais avec son histoire de Poutine est mort y a un sosie à sa place. Le niveau de connerie de la part de l occident est réellement fascinant.

            +10

          Alerter
          • antoniob // 31.05.2022 à 15h38

            Les James Bond anglais sont dépités depuis les Casques Blancs en Syrie et leur boss retrouvé suicidé en Turquie.
            Mais là le MI6 devient le Benny Hill Show

              +7

            Alerter
    • 6422amri // 30.05.2022 à 12h57

      L’indépendance de l’Ukraine c’est en 1991 pour commencer. Votée a plus de 92 %. Ce pays n’a commencé a flirter avec l’OTAN que depuis la fin de l’ère Viktor Yanukovych (qui en passant avait réduit l’armée ukrainienne à l’état d’une gendarmerie de préfecture)

      L’Ukraine n’avait aucune chance de rentrer dans l’OTAN, la France ET l’Allemagne (entre autres) n’ont jamais changé d’avis sur ce sujet. Il faut l’accord unanime de tous les pays, membre de l’alliance. Il suffit de voir se qui se passe, maintenant, avec l’adhésion de la Suède et de la Finlande et l’opposition de la Turquie.

      L’armée ukrainienne a été modernisée, a changé sa stratégie, formée par des spécialistes américains, canadiens, polonais.

        +6

      Alerter
      • antoniob // 31.05.2022 à 15h46

        L’Ukraine est noyauté par l’OTAN depuis la présidence Youchshenko en 2005. Sa femme est une américaine d’origine galicienne qui pilotait une organisation USA-Ukraine. La montée en puissance de l’utilisation de l’ultra-nationalisme galicien et du néobandérisme pour créer un racisme anti-russe remonte à cette époque.

        Entrée dans l’OTAN: si cela ne devait pas se produire alors il suffisait que Macron et Scholz en février lors des rencontres avec Poutine acquiescent à sa proposition de coucher cela sur un traité. Ce qu’ils ont refusé…

          +11

        Alerter
      • Micmac // 31.05.2022 à 17h33

        Voté à 92% au parlement. Il n’est pas du tout sûr qu’un référendum aurait eu une réponse favorable.

        En plus, la plupart des gens s’en foutaient un peu. C’était un héritage de l’ère soviétique, grande puissance multiculturelle : Ukrainiens ou Russes, quelle différence? Tant qu’on leur fout la paix…

        Les choses ont commencé à vraiment mal tourné en 2014, quand les guignols néonazis ont pris le pouvoir et commencé à décider qui est un vrai Ukrainien, et qui n’est pas comme eux (c’est à dire un vrai « arien » de l’ouest de l’Ukraine, pas un untermensh Russe). Avec des appels à la purification ethnique de certains responsables politiques, la formations d’escadrons de la mort dans le style Amérique centrale des années 80, etc.

          +12

        Alerter
  • John V. Doe // 30.05.2022 à 09h18

    Une bonne partie des informations de cet article ont déjà été déboguées et relèvent de l’intoxication médiatique. Par exemple, les communications radio sont tactiques avec des radios à courte portée (fréquence modulée) donc hors de captation d’un centre d’écoute. Les 12 généraux anonymes (!?) sont en fait 2 et sont connus, en prime la mort de gradés a paradoxalement un effet positif sur les soldats Russes qui perçoivent ainsi leurs officiers à leurs côtés, physiquement au courant des réalités et pas 500 km derrière et bien à l’abri comme en occident.

    Les buts sont connus : pousser les alliés (Russie, DPR et LPR) à attaquer l’un ou l’autre pays de l’Otan au lieu de se limiter à l’Est de l’Ukraine. Ensuite, démontrer la faiblesse Russe pour influencer sa population comme la nôtre. Enfin, faire peur aux militaires Russes mais ça on a déjà essayé (Hitler et ses soutiens financiers occidentaux, les Japonais, Napoléon, etc… ) et ça n’a jamais bien marché.

      +25

    Alerter
  • Auguste Vannier // 30.05.2022 à 09h39

    NYT, une source d’information? C’est une plaisanterie!
    Même la Pravda en son temps était plus fiable car tous les soviétiques savaient qu’il fallait pratiquement penser le contraire de ce qu’affirmait le journal du Kremlin.
    On a connu la propagande US plus subtile (euh! moins grossière).

      +27

    Alerter
    • Maximytch // 01.06.2022 à 09h35

      « Nous vous proposons cet article afin d’élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s’arrête aux propos que nous reportons ici » J’aime bien ce principe d’avoir une ligne éditoriale et de ne pas l’assumer.

        +1

      Alerter
  • RGT // 30.05.2022 à 09h55

    « Les responsables ukrainiens ont déclaré avoir tué environ 12 généraux sur les lignes de front »…

    Ce qui prouve que les généraux russes n’hésitent pas à aller au front, contrairement à leurs homologues occidentaux qui restent bien planqués dans leurs bunkers très très loin du front…

    Durant la 2nde guerre mondiale les généraux étaient sur le front, et des deux côtés…

    Et ces généraux avaient un caractère bien trempé car ils avaient mis leurs propres vies en danger durant toute la campagne en ne restant pas planqués à l’arrière en envoyant la chair à canon (ou les drones) au combat.

    J’assume totalement la suite de ce commentaire qui pourrait choquer certains lecteurs :
    Certes la perte de ces généraux est importante pour la Russie mais elle fait partie de la « sélection naturelle » qui permet à l’espèce « généraux » d’évoluer en permettant aux plus « adaptés » de survivre et d’améliorer l’espèce.

    Côté US, les généraux les plus habiles à promouvoir leur carrière et à se trouver des planques loin du front a supprimé cette « sélection darwinienne » et l’armée US ne compte plus depuis longtemps de généraux de la trempe de Patton ou d’Eisenhower.

    Ça se traduit dans les faits par des massacres de masse de civils sous des pluies de bombes et des guerres dans lesquelles les USA repartent la queue entre les jambes en laissant un bordel innommable.

    La dernière victoire de l’armée US étant, ne l’oublions pas, l’invasion de l’île de la Grenade en 1983…

    Ennemi composé de 1 500 soldats qui ont été confrontés à 7 500 soldats US (5 contre 1) équipés de ressources « open bar » fournies par le lobby militaro-industriel.

    Quelle victoire éclatante et glorieuse !!!

      +24

    Alerter
    • Micmac // 30.05.2022 à 11h37

      Oui, enfin, encore faudrait-il que cette histoire de généraux tués soit vraie. Parce que comme énoncé par d’autres commentateurs, le NYT et les maboules de Kiev racontent absolument n’importe quoi.

        +19

      Alerter
    • 6422amri // 30.05.2022 à 12h23

      Les pertes des officiers russes, dont de nombreuses sont parfaitement accessibles, avis de décès, le système style facebook russe, le site web installé par l’Ukraine avec les photos des papiers militaires des décédés (la Russie ne récupère pas les corps) suffisent. Ajoutons qu’il existe des videos russes de funérailles.

      De nouveau vous utilisez des concepts biologique fumeux (la sélection naturelle des généraux…).

      La faillite totale des services de transmission russe qui ne disposent d’aucun système de brouillage des communications, le système livré ne fonctionne pas, obligeant l’armée russe a utiliser des téléphones cellulaires sur le réseau ukrainien (l’Ukraine a mis hors-de-fonction le 4G) ou le réseau public de téléphonie classique ukrainien, permettant l’écoute des communications.

      Les pertes documentées des officiers russes de haut-niveau (funérailles, avis sur le réseau type Facebook russe) sont réelles. Elles sont dues avant tout à la structure totalement hiérarchique du style de commandement de l’armée russe qui ne dispose pas de décentralisation de la direction, ne dispose pas de ce que les armée occidentales nomment les NCO (Non Commanding Officiers) dans l’armée française adjudant, adjudant-chef, responsables de l’animation sur le terrain du conflit, au contact.

      Les USA et le Canada ont formé depuis 2014, des unités spécialisées dans la guerre dissymétrique, l’élimination ciblée des officiers. Il est possible d’éliminer un officier a une distance de plus de 1500 mètres (tir de précision).

      C’est la guerre

      Gerasimov blessé par un shrapnel, près de Izum, lors de la destruction de l’état-major de la deuxième armée russe, chef-d’état major russe , il y a plus de 3 semaines n’est plus visible. Il n’était même pas au défilé du 9 Mai..

        +6

      Alerter
  • Vlasko // 30.05.2022 à 09h58

    Les auteurs enfoncent des portes ouvertes et leurs commanditaires prennent les généraux russes pour des perdreaux de l’année (On leur rappelle que les combattants russes ont pour ordre de ne pas utiliser leur portables). Exemples de faux scoops éventés : « Mais tout au long de la guerre, les agences de renseignement américaines ont utilisé une variété de sources, y compris des satellites classifiés et commerciaux, pour suivre les mouvements des troupes russes. » Ou bien : »Des responsables américains ont reconnu publiquement que les États-Unis ont commencé à fournir à l’Ukraine des renseignements exploitables avant l’invasion de la Russie le 24 février. » Etc… Il n’est que de lire les pedigrees des auteurs pour savoir qu’il s’agit de propagande grossière.

      +6

    Alerter
  • ken // 30.05.2022 à 10h17

    « NYT, une source d’information? C’est une plaisanterie »
    Alors que nous avons un excellent site français qui nous a donné les explications le 22 avril:
    https://strategika51.org/2022/04/22/starlink-vs-russie-1-0/

      +4

    Alerter
  • max // 30.05.2022 à 10h22

    Perso, je dirais que c’est possible, si c’est le cas, cela a-t-il changé l’équation militaire sur le Terrain, je ne le pense pas.
    Dans le même ordre de d’idée, est ce que les informations que l’OTAN passe a Kiev changent la donne, également je ne le pense pas.
    Est-ce que Elon Musk et ses satellites changent la donne, également je ne le pense pas.
    Kiev a le visuel de la situation sur le terrain militaire grâce a l’OTAN mais se trouve un peu dans la situation d’un condamné a mort qui connait la date de son exécution mais ne peut rien y faire, pour l’instant tout au moins.
    Si les généraux de la Russie ont été (éliminé) par Kiev avec l’aide des USA et que la Russie en a la preuve, elle réagira….. peut être.

      +3

    Alerter
  • azuki // 30.05.2022 à 10h28

    C’est fou cette manière de se vanter ouvertement et sans aucune pudeur de pratiquer l’assassinat ciblé, le terrorisme d’état, et la violation de toutes les lois nationales et internationales. En plus ils en sont fiers. Je ne vois pas tant que ça sa différence avec ISIS en fait… les terroristes restent des terroristes.

      +20

    Alerter
    • gracques // 30.05.2022 à 10h39

      HEU ? il s’agit de renseignements donnés a une nation indépendante reconnue qui se bat contre une autre nation ! c’est la guerre ! et que les généraux en soient les premières cibles me semble dans l’ordre des choses non ?

        +8

      Alerter
      • Castor // 30.05.2022 à 12h37

        De la part de l’Ukraine, oui, de la part des Etats-Unis, non.
        Lorsque cette histoire est sortie les responsables états-uniens ont nié avoir participé directement à ces assassinats. Ils avaient jusque là déclaré que les Etats-Unis ne s’engageraient pas directement dans l’affrontement avec la Russie. Or ce type d’opérations constitue bien un engagement direct dans les combats.
        Les choses ayant semble-t-il changé sur le terrain à l’avantage des Ukrainiens (grâce à l’aide occidentale), ces mêmes responsables parlent plus ouvertement. Parole qui n’est jamais indemne de propagande par ailleurs.

          +6

        Alerter
        • gracques // 31.05.2022 à 07h16

          Ben oui , c’est la guerre …vous découvrez ?…..y a plus beaucoup de règles en temps de guerre et on fait avec les armes et les alliés que l’on dispose , un seul,objectif tuer le maximum de gars en face .
          C’est pour cela que perso , je suis plutôt pacifiste.

            +2

          Alerter
      • Maximytch // 01.06.2022 à 09h38

        Oui c’est la guerre mais officiellement les EU ne sont pas en guerre.
        Donc si la Russie riposte sur des cibles américaines et que cela mène à une escalade nucléaire c’est aussi dans l’ordre des choses?

          +3

        Alerter
  • Koubala // 30.05.2022 à 11h01

    Toute bonne propagande a une part de vérité. Je pense qu’il faut faire la distinction entre les officiers qui ont été ciblés et ceux qui ont été tuées comme par exemple Le général Gerasimov, qui est apparu récemment alors qu’il avait ét déclaré tué par les Ukrainiens.

      +6

    Alerter
  • 6422amri // 30.05.2022 à 12h13

    Les renseignements américains, l’OTAN, le Japon, les satellites de Elon Musk (qui couvrent la totalité de l’Ukraine), les avions de guerre électronique de l’OTAN en patrouille 24/24 en Pologne, en Roumanie (on peut suivre leur parcours en forme de U sur Flight Radar 24) permettent aux services ukrainiens d’avoir une connaissance en temps-réel des mouvements des troupes russes. Il y a une transmission instantanée aux services ukrainiens qui ne sont pas des manchots.

    On peut ajouter les 3 éléments suivants.

    La faillite totale des services de transmission russe qui ne disposent d’aucun système de brouillage des communications, le système livré ne fonctionne pas, obligeant l’armée russe a utiliser des téléphones cellulaires sur le réseau ukrainien (l’Ukraine a mis hors-de-fonction le 4G) ou le réseau public de téléphonie classique ukrainien, permettant l’écoute des communications.

    Les pertes documentées des officiers russes de haut-niveau (funérailles, avis sur le réseau type Facebook russe) sont réelles. Elles sont dues avant tout à la structure totalement hiéarchique du style de commandement de l’armée russe qui ne dispose pas de décentralisation de la direction, ne dispose pas de ce que les armée occidentales nomment les NCO (Non Commanding Officiers) dans l’armée française adjudant, adjudant-chef, responsables de l’animation sur le terrain du conflit, au contact.

    Les USA et le Canada ont formé depuis 2014, des unités spécialisées dans la guerre dissymétrique, l’élimination ciblée des officiers. Il est possible d’éliminer un officier a une distance de plus de 1500 mètres (tir de précision).

    C’est la guerre

    Gerasimov blessé par un shrapnel, près de Izum, lors de la destruction de l’état-major de la deuxième armée russe, chef-d’état major russe , il y a plus de 3 semaines n’est plus visible. Il n’était même pas au défilé du 9 Mai..

      +5

    Alerter
    • Moussars // 30.05.2022 à 19h07

      Merci de confirmer, mais on ne vous a pas attendu pour cela : l’OTAN en intervenant massivement en Ukraine (et même avant 2014, elle écoutait l’activité du port de Sébastopol depuis plusieurs endroits dans la banlieue de la ville), c’est bien elle qui violait ses propres déclarations et engagements. Mais ça aussi on le sait depuis longtemps. Voir également l’excellent et complet dossier depuis la chute du mur de Berlin par notre site préféré…

        +10

      Alerter
  • Hiro Masamune // 30.05.2022 à 12h34

    C’est une guerre de toutes façons : ça doit pas manquer d’occasions de distribuer des gallons … à des gens qui font leur preuves sur le terrain.
    En contexte j’ai du mal à croire que ça fasse tant de mal à une armée que ça, je repense à la première guerre mondiale et au taux d’attrition des officiers  » de carrière » en début de conflit. On y a promus des sous-officiers survivants ce qui a permis « d’adapter » les ordres d’un état major de planqués à la réalité du terrain.
    Bref, je vois bien pourquoi d’aucun communique là dessus mais ça sent le jeu à la con. Ça pourrait donner des envies de missiles au forces aérospatiales russes où des envies de spetsnaz à l’armée rouge. Quand même , y en a un paquet qui aura l’air con si 404 se prend une « tanière du loup » réussie…

      +4

    Alerter
    • 6422amri // 30.05.2022 à 13h00

      Les spetsnaz disponibles sont déjà sur le terrain.

        +4

      Alerter
      • Moussars // 30.05.2022 à 19h11

        Le fils de mon voisin en est un. Il est disponible et présent dans mon immeuble dans la banlieue de Moscou. Vous croyez qu’il est l »exception qui confirme votre affirmation ? Basée sur quoi au fait ?

          +7

        Alerter
        • 6422amri // 30.05.2022 à 19h52

          La liste des BGT engagées actuellement. Conseillez donc au fils de votre ami de faire autre chose…avant de faire partie des 200 (codes militaire pour les morts) et d’être rapatrié dans un cercueil en zinc.

          La Russie peut mobiliser 390.000 hommes sur un effectif allant de 750.000 a 1 million. Il faut compter l’encadrement, l’administration, la logistique, la maintenance, le service des avions, des chars, etc. Ceci nécessite de dégarnir d’autres fronts, en face de l’Otan, dans l’est, dans l’Arctique, en Syrie, etc.

          Je vais vous rappeler qu’avec 400.000 hommes entre 1941 et 1944, l’Allemagne avait été incapable de contrôler l’Ukraine et lors de l’invasion de la Tchécoslovaquie par le Pacte de Varsovie il a fallu 600.000 hommes, dans un pays qui n’a pas résisté.

          Ce ratio n’est pas différent des autres armées

            +6

          Alerter
  • calal // 30.05.2022 à 14h01

    Il faut faire tres attention a ce qui est dit et fait en ukraine et c’est pour cela que les medias us ont rapidement retropedale sur le sujet de ces assassinats de generaux. C’est comme les commentaires sur la livraison d’armes de longue portee et d’une possible attaque dans la profondeur du territoire russe: les russes ont menace et ont clairement fait comprendre qu’ils reagiraient si les limites etaient depassées…

    Tous les « experts » et les « commentateurs » qui laissent croire que l’armee russe est aussi faible que les talibans afghans ou autres sont dangereux pour les peuples: en deux trois temps mouvements nous risquons de nous retrouver avec soit une guerre nucleaire,soit une defaite en 4 semaines type 1940…

    Si les russes perdent patience et sagesse, en deux temps trois mouvements les satellites de telecoummunication et de geolocalisation gps seront detruits, les missiles vont voler dans tous les sens et sur toutes les cibles (porte avions,base militaire voir grande ville) et quand l’escalade sera lance,il sera tres difficile de « desescalader »…

    pour les anglophones ;
    https://www.youtube.com/watch?v=0nKidMrwhME

    quand les conseilleurs ne sont pas les payeurs, il faut se mefier…

      +11

    Alerter
    • max // 30.05.2022 à 14h35

      Je suis plutôt en phase avec vous, il n’y a deux grand acteurs réels, ce sont les Russes et les USA, le reste y compris la France et la GB seront de petits figurants si ca passe a l’atomique.
      Tant que cette probabilité reste théorique, les autres peuvent gesticuler mais si les USA livrent a l’Ukraine des missiles pouvant toucher le territoire de la Russie, il est clair que la rétorsion de la Russie sera violence et frappera peut être même le sol des USA.

        +7

      Alerter
      • 6422amri // 30.05.2022 à 15h57

        Les missiles livrés par le USA sont destinés a détruire l’artillerie russe, une portée de 70 kilomètres, les USA ne livreront pas des unités capable d’atteindre Moscou, Sevastopol peut-être.

          +4

        Alerter
    • 6422amri // 30.05.2022 à 15h55

      Somme toute la Russie a le droit d’utiliser des missiles a longue portée dirigés vers l’Ukraine et l’Ukraine n’aurait pas le droit ?

      Reste vos histoires de satellites…C’est la guerre imposé à un pays qui se défend.

      Les russes creusent des défenses supplémentaires dans la partie sud de l’Ukraine, la Russie a déclaré que cette guerre allait être longue, mais tout va bien a Moscou.

        +6

      Alerter
      • calal // 30.05.2022 à 19h20

        « Somme toute la Russie a le DROIT d’utiliser des missiles a longue portée dirigés vers l’Ukraine et l’Ukraine n’aurait pas le DROIT » ?

        je ne connais pas le droit international et le droit de la guerre. Si les us vendent un missile longue portee aux ukrainiens et qu’ils s’en servent pour tirer sur moscou, les us sont ils par rapport au droit international considere comme co belligerant? La transmission de renseignements militaire par les us aux ukrainiens est ce deja de la co belligerence par rapport au droit?

        je crois que beaucoup de gens en occident ont oublie ce que c’etait que la guerre et que les images de marioupol ,qui est quand meme plus proche de nous qu’alep, devrait faire reflechir.

        Il est facile de comprendre qu’une guerre conventionnelle russie-europe qui mettrait a genou europeens et russes et permettrait l’intervention des us juste en fin de conflit pour faire pencher la balance,remporter le gateau et relancer son economie par un nouveau plan marshall est un plan risque pour les us mais dont les risques sont surtout supporte par autrui et dont les benefices seront surtout pour les us…bientot un prix nobel de la paix pour biden un democrate comme obama?

          +9

        Alerter
        • 6422amri // 31.05.2022 à 01h05

          La loi international sur la co bélligérance est claire. La seule participation directe au conflit est celle de troupes engagées sur le terrain et RIEN d’autre.

          Les russes et les chinois ont alimenté en permanence le Nord-Vietnam avec une gamme complète d’armements, vous avez la mémoire courte ou seulement sélective ?

          L’Iran qui fournit matériels, armes, renseignements, contre l’Arabie Saoudite au Yemen est dans cette catégorie.

          La transmission de renseignements militaires n’est pas de cette catégorie, pas plus que la fourniture d’armements. La collecte de ces renseignements se fait en étant hors de la zone du conflit de toute façon.

          Les USA ne fourniront jamais des missiles à longue portée dont n’a pas besoin l’Ukraine, des missiles avec des portées de 40 à 70 kilomètres sont suffisants pour détruire l’artillerie russe.

          La Russie mène une guerre, pas déclarée officiellement car cela serait l’aveu que rien ne se passe comme il était prévu, pour l’opinion publique russe, pas une opération spéciale.

          Le prix Nobel de la Paix ? Donné a Le Duc Tho et Kissinger la même année..en 1973…

            +6

          Alerter
          • calal // 31.05.2022 à 14h33

            « La seule participation directe au conflit est celle de troupes engagées sur le terrain et RIEN d’autre. »
            d’accord. Que penser alors de cette histoire de troupes polonaises qui seraient habilites a faire du maintien de l’ordre a l’ouest de l’ukraine? quid des mercenaires occidentaux? quid des instructeurs occidentaux qui seraient presents en ukraine? quid d’une augementation des troupes us charges de garder l’ambassade us a kiev?

            Les occidentaux jouent avec le feu. Ils taquinent l’ours russe ce qui est leur droit. En temps que domine occidental,je crois que nos dominants devraient faire autre chose que cela et qu’ils devraient s’atteler a resoudre bien d’autres problemes en priorite. Je comprends bien que nos dominants seraient contents d’envoyer quelques centaines de milliers de jeunes hommes se faire massacrer a l’etranger, ce qui fera toujours quelques gilets jaunes en moins dans le futur…

              +4

            Alerter
            • calal // 31.05.2022 à 18h58

              De plus si j’ai bien compris, les russes pourraient vendre des missiles longue portee destructeurs de satellites aux republiques de donietsk et de lougansk, ces dernieres les utiliser pour detruire les sateliites gps americains ou bombarder varsovie et les russes ne seraient pas co belligerants? Ce serait alors une guerre us-republique du donbass ou une guerre pologne-donbass? Et alors des citoyens russes pourraient decider de leur plein gre de quitter l’armee russe et s’engager dans une legion etrangere des amis du donbass.
              pis comme les us n’ont pas reconnu les republiques autonomes du donbass, ca serait l’ukraine qui aurait declare la guerre a la pologne ou aux us…

              ah le jeu des proxys, toujours un plaisir…

                +7

              Alerter
            • 6422amri // 02.06.2022 à 00h07

              Vous n’avez AUCUNE source sur ce que vous affirmez.

              Les dominants russes devraient régler la corruption dans ce pays, la pauvreté des retraités, la démographie dans le fossé, la pollution nucléaire dans l’Arctique, le retard technologique de ce pays dans la majorité des secteurs de pointe, l’émigration des plus jeunes et des plus qualifiés.

              On préfère démarrer une guerre inutile, c’est un choix en ayant sous-estimé les risques, en sous-estimant son adversaire, en pensant que l’Europe divisée n’allait rien faire et sans imaginer une minute la violence des sanctions qui se mettent en place et dont l’effet va réellement commencer à se faire sentir dès le début du deuxième semestre.

              Un désastre total.

                +2

              Alerter
        • gracques // 31.05.2022 à 07h23

          Et surtout un prix noble pour Poutine grâce au sans froid duquel nous nous trouvons dans cette situation si confortable .

            +4

          Alerter
  • Avunimes // 30.05.2022 à 16h50

    Analyse de la guerre en Ukraine par l’historienne Annie Lacroix Riz
    https://youtu.be/nsh7RuhyAhg

      +10

    Alerter
  • Moussars // 30.05.2022 à 19h22

    Qui saurait répondre avec du bon sens à cette question ?
    Sachant que les Russes occupent la rive gauche du Dniepr, comment les livraisons de l’OTAN peuvent se faire par l’un des 30 ponts (du nord au sud) sans que les premiers les détruisent systématiquement !?
    D’ailleurs, les infos ne sont pas claires sur l’état des ponts…

      +5

    Alerter
    • 6422amri // 31.05.2022 à 01h18

      Le matériel est acheminé par train depuis l’ouest de l’Ukraine, démonté dans certains cas comme les 20 su-25 provenant de la Pologne, ce qui évite de les faire voler depuis la Pologne, Une noria de camions qui rend les frappes difficiles.

      Les russes n’occupent sûrement pas la rive gauche de la rivière Dniepr en fait ils sont fort loin d’occuper la rive droite. [modéré]

      Au sud les russes sont a plus de 80 kilomètres de Dnipro et vers l’est a plus de 200 kilomètres. Bonne chance.

        +5

      Alerter
    • JP // 31.05.2022 à 12h28

      A noter qu’à une interogation sur la non destruction complète par les Russes de voies de communication vers l’ouest de l’Ukraine, il avait été répondu côté Russe que cela était maintenu autant qu’utile pour la suite des Opérations vers l’ouest. A noter aussi qu’alors qu’en Yougoslavie l’OTAN avait massivement effondré par bombes au graphite le réseau électrique, les Russes ne l’ont pas fait du tout !!!

        +3

      Alerter
      • 6422amri // 02.06.2022 à 00h19

        La Croix rouge en somme. Les Russe ne peuvent détruire les noeuds du réseau ferroviaire situé dans l’ouest pour une simple raison. Le manque de munitions de précision à longue portée qui se fait de plus en plus sentir et le manque de précision de celles-ci (vérifié lors du bombardement des pistes de l’aéroport de Hostomel ou tous les missiles avaient manqué leurs cibles).
        Les bombardements dans l’ouest se font avec des munitions classiques (bombes de 500 kilos) mais ceci risque d’être impossible rapidement puisque l’Ukraine s’attend a recevoir des missiles de dernière génération anti-aérien de la part de l’Allemagne a guidage laser, associées avec des systèmes de radars. (missiles IRIS-T SLM).
        Les missiles Kalibr, dont la Russie ne possède pas beaucoup d’unités a 5 millions de $ la pièce sont inutiles dans ce conflit.
        L’armée russe a totalement détruit les installations électriques a Marioupol, un exemple parmi d’autres.

          +1

        Alerter
  • Barabbas // 30.05.2022 à 19h33

    Pas un seul nom sur les 12 généraux tués ? C’est un peu léger, non ? Sur la seule parole du MD ukrainien ou du Pentagone ?

    La crédibilité de ce papier est déjà largement discutable quant à ses sources :
    – Lloyd J. Austin III, secrétaire à la Défense ;
    – John F. Kirby, porte-parole du Pentagone ;
    – Adrienne Watson, porte-parole du Conseil national de sécurité ;
    – Frederick B. Hodges, ancien haut commandant de l’armée américaine en Europe, Centre d’analyse de la politique européenne ;
    – Evelyn Farkas, ancienne responsable du département de la Défense pour la Russie et l’Ukraine dans l’administration Obama ;
    – Général Mark A. Milley, président des chefs d’état-major interarmées.

    On notera ces deux phrases fabuleuses de ce début d’article :
    1. « Les responsables ukrainiens ont déclaré avoir tué environ 12 généraux sur les lignes de front, un nombre qui a étonné les analystes militaires. » (tu m’étonnes, John…) ;
    2. « Les responsables interrogés pour cet article ont parlé sous le couvert de l’anonymat afin de discuter des détails des renseignements classifiés partagés avec l’Ukraine. » (ne posez pas trop de questions…).

    Qu’attendre d’autre du NYT de toute évidence ? 😉
    D’autant que le vatnik de base fait mieux :
    https://twitter.com/mdfzeh/status/1530978697842503681

      +10

    Alerter
    • Larousse // 31.05.2022 à 09h01

      Beaucoup s’inquiète dans les commentaires, joute d’idées et de mots entre 6422amri et des pro-Poutine ou anti-américains « primaires » diront quelques uns. Pourquoi s’inquiéter , chacun voit midi à sa porte… pour 6422… c’est un fait acquis.. le plan russe a échoué, l’Ukraine résiste bien et pour les autres,c’est exagéré… blablabla… Personnellement, je n’ai qu’une conviction – on est déjà dans la 3e Guerre mondiale… Bien d’autres pays regardent l’Occident, et pas que la Chine, du tout !…que la Russie soit vitrifiée ne les inquiètent pas tant que cela ou tant que les ambitions démesurées qu’ont les Etats-Unis, aussi ils n’auront que peu de larmes si quelques villes américaines le soient aussi – j’entends vitrification niveau pyrolise… Ils attendent leurs heures et n’auront pas du tout les mêmes précautions et préoccupations que la Russie

        +2

      Alerter
      • max // 31.05.2022 à 10h35

        Les alliances, ce n’est pas toujours évident étant donné que les intérêts des uns et des autres ne sont pas forcement les même.
        Prenons la guerre du Vietnam, les USA pensait que ce serai du gâteau et que la Chine serait avec elle puisque a l’époque elle était plutôt anti-URSS, sauf que la Chine craignait encore plus que les USA implantent durablement leurs bases au Vietnam du Sud et bon an mal an ca a conduit la Chine à soutenir Hanoi et l’URSS, la suite on la connait avec Saigon 1975.
        Les USA devant de plus quitter le Laos et la Cambodge.
        Continuons sur le Vietnam, les USA au fil des ans et en arrondissant les angles se sont persuadés qu’ils étaient devenu leurs allés, sauf que le PCV n’est pas dupe, ci-dessous in article très intéressant de topwar.
        Impasse indochinoise – Exode américain (topwar.ru)
        Au risque de me tromper je dirai une approche très proche pour l’Inde.

          +4

        Alerter
  • JP // 31.05.2022 à 12h20

    Vu la frappe massive hier sur le QG Sud Ukrainien de Novyibouh tuant 3 généraux et 30 officiers (selon les Russes),
    faisant suite à une contre offensive ratée des Ukrainiens sur Kherson le décompte des morts haut gradés entre Russes et Ukrainiens doit être reéquilibré ! A noter qu’il doit y avoir autant de capacités d’informations tactiques des deux côtés
    en matière d’écoutes électroniques et du côté russe surtout beaucoup d’informateurs espions ou sympathisants vue la pertinance des objectifs visés et l’extrême précision du ciblage des objectifs à détruire, y compris aux frontières de la Pologne. En effet voir par satellites ne suffit pas toujours à valider une cible.

      +6

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications