Les Crises Les Crises
9.décembre.20189.12.2018 // Les Crises

[LGJ 3] Emmanuel, Vincent, David, Étienne

Merci 119
J'envoie

3e billet suite à notre appel à témoins. Vous pouvez nous écrire au moyen de ce formulaire.

1/ Emmanuel

Militant (méfiant) FI, je n’adhère pas facilement à un parti (heureusement que je m’entends bien avec mon groupe d’action local, sans quoi j’aurais mis les voiles avec Djordje Kuzmanovic). Je ne me suis impliqué dans la FI *que* parce que c’est un mouvement informel, sans idéologie officielle, qui refuse l’étiquette de parti et une organisation hiérarchisée.

Les gilets jaunes représentent en quelque sorte une étape suivante naturelle dans la logique du refus du rassemblement partisan. Je me sens donc logiquement ”gilet jaune”. Je pense que tous les ”Insoumis” devraient l’être aussi, d’autant plus que la quasi-totalité des ”doléances” des gilets jaunes semblent presque directement tirées de ”l’Avenir en Commun”.

Je suis allé à chaque manifestation parisienne et je compte retourner samedi, malgré les tentatives d’intimidation répétées du gouvernement.

Je ne suis pas pauvre. Je ne suis pas menacé par la misère. Je n’ai objectivement pas de difficultés majeures et je devrais démographiquement probablement être macroniste, mais voilà, élevé dans la militance, ayant petit usé mes culottes dans des groupes femmes (MLF), passé des heures à côté de mes parents dans des réunions politiques de groupuscules gauchistes divers (CNT, PCI, LCR, etc), les membres les plus à droite de ma famille étant communistes, je suis un socialiste enragé, je suis contre l’euro, contre l’UE, pour la mise en place d’un revenu maximum, pour la propriété collective des moyens de production, l’autogestion, le municipalisme, la mort du capitalisme de toute façon nécessaire pour sauver la race humaine, bref la Révolution, la grande, la vraie.

En attendant qu’elle puisse se produire, les GJ sont une avancée salutaire dans la bonne direction: le peuple se prend en main et se révolte. Il ne connaît pas les raisons de sa souffrance, comme le dit Emmanuel Todd, qui sont en grande partie la mort du politique par l’imposition d’une gouvernance absurde et myope qui prend les chiffres et les statistiques pour la réalité, et qui ignore tout ce qu’elle ne peut mesurer — et comme chacun devrait le savoir, seules comptent vraiment les choses qu’on ne peut mesurer: l’amour pour ses enfants comme l’amour pour sa patrie, les fleurs et les oiseaux, le soleil, les arbres et les ruisseaux.

Dirigés par des compteurs de haricots, de vrais cafards de bureaucrates, l’UE est devenu le tombeau de la politique et de la démocratie, l’euro (et la dette) son instrument.

Les raisons directes de la révolte sont bien décrites dans la dernière vidéo d’A. Mirlicourtois pour Xerfi: http://t.crm.xerfi.com/r/?id=h5742adc,27cf84b3,27e19897

Les dépenses contraintes prennent une part démesurée des revenus des Français, et ce d’autant plus qu’ils sont plus bas dans l’échelle des revenus. Ce sentiment de perte de liberté et d’autonomie finit par devenir insupportable et provoque la révolte.

Le peuple n’accepte pas le sort auquel on le destine, à savoir la paupérisation et la misère, sur le modèle grec, pour retrouver sa ”compétitivité”.

Qu’est ce qui en adviendra? Sûrement la fin du gouvernement Philippe, imminente. Macron s’en remettra t-il? Je n’en sais rien. L’UE, elle, finira nécessairement par se décomposer et l’euro par éclater. Quel rôle les gilets jaunes joueront-ils là-dedans? Je ne sais pas.

Comme dit la malédiction chinoise, ”puisse tu vivre une période intéressante”. Quoi qu’il en soit, ça arrive. Ça arrive vite.

2/ Vincent

Bonjour à tous,

Je suis né en 1980 et je me vois en quelque sorte comme un jeune qui a connu le monde d’avant.

Père mécanicien lui même fils de paysans pauvres, mère secrétaire de direction, d’origines bien modestes, tous deux nés en 1951, tous deux absolument conditionnés à penser que ma situation serait meilleure que la leur.

J’ai un bac L, et pas eu les moyens de me payer des études en plus d’être déjà salarié.

J’ai toujours aimé la politique, et je me souviens notamment très bien de 1992 et Maastricht, des Guignols de l’Info à leur zénith qui défonçaient de Villiers et Seguin, et du tout petit ”oui” de l’époque;

J’ai toujours une très forte indigestion post 2005, aussi…

J’ai été intérimaire et salarié précaire pendant 15 ans avant d’être écœuré, toujours au Smic (ou moins en valeur horaire), en Francs puis en €uros, et je n’ai d’ailleurs jamais cessé de presque tout convertir, comme pour ne pas oublier la vraie valeur des choses : j’ai ainsi vu tout le monde ou presque se mettre à dépenser 1 Unité en oubliant trop vite qu’elle en valait presque 7… La baguette de pain au double de son prix, et la masse des consommateurs zombifiée qui achète sans ciller ni comprendre.

L’autre jour, je demandais à la tenancière d’une franchise de boulangerie dans une gare si elle trouvait correct de me demander l’équivalent de 60 F pour un sandwich et 50cl d’eau !
Plus récemment, je m’émouvais devant un rayon de plaquettes de beurre autour de 8€ le Kg !!

L’INSEE en bon outil du pouvoir a toujours produit la bonne stat. qui nous disait que non non, pas du tout, le niveau de vie avait bien, lui aussi, progressé à la hausse en proportion des prix.

Pour quelle proportion de la population ? peu importe, pour un énarque, seule compte la statistique.

L’énarque se fout qu’avec 7000 balles net aujourd’hui au lieu des 6000 de l’époque, je doive payer en plus les box internet, portable, assurances, mutuelles, franchises, péages, etc. qui se sont ajoutés sans aucune compensation.

L’énarque se fout du fait qu’il taxe tellement mon garagiste que celui-ci doive me demander la moitié d’un smic pour entretenir ma caisse !! Mon garagiste ne fait pas trop dans le social !

L’énarque lui ne se figure même pas que l’on puisse vivre tout un mois avec 500€…

J’ai mis le nez dans les principes de la création monétaire vers 2012, peu après avoir souscrit un beau crédit, et peu avant le moment où j’ai tout plaqué.

Même si 2001 m’avait déjà propulsé dans le doute le plus absolu quant aux motivations de l’élite à inverser la narrative avec une telle arrogance; même en ayant saisi tôt l’Orwellisation que portait la Mondialisation galopante.

Quand j’ai compris la mécanique de la dette, de l’esclavagisme bancaire, de la gigantesque farce qu’il m’était proposée de vivre en attendant gentiment d’avoir cotisé au moins 47 ans avant de déclencher un bon petit cancer et d’avoir été rentable jusqu’à la moëlle;

J’avoue : j’ai préféré n’avoir plus rien à perdre.

J’ai arrêté de jouer, ôté les masques sociaux de la ”réussite”, revu les fondements de mes peurs. […]

Je vis avec moitié moins que le seuil de pauvreté.

Quand Claire O’Petit pleure sur ses 5000€ mensuels, j’ai -véritablement- des envies de violence, que je transmute fort heureusement pour elle en un immense sentiment d’injustice, qui couve chaudement.

Aujourd’hui j’exulte parce que j’ai eu raison :

Les 25 kilos de riz que je stocke depuis deux ans en prévision d’une rupture des chaînes logistiques (de cette société qui se la pète franchement lorsqu’elle ose se croire sûre ou pérenne) pourraient bien s’avérer fort utiles.

Je soutiens bien entendu pleinement la révolte des gilets jaunes.

Cependant je suis très méfiant :

Je vois partout les ”populismes” propulsés au pouvoir, et oui bien sûr c’est le résultat de l’ultra-libéralisme hors sol et inhumain, ou du moins il est tellement logique de le penser.

Je voudrais cependant vous livrer ici une intuition : et si ils laissaient se produire le chaos parce que c’est ce qu’ils veulent : une fois les troubles civils bien amorcés, quelle meilleure opportunité pour eux de ramener l’Ordre, mais Manu-Militari ?! hein Manu? (qui descend les Champs en véhicule de commandement)

Et si au sortir de tout ceci, si nous ne les jugeons et ne les neutralisons pas vraiment et sévèrement, nous avions une U.E dont il deviendrait subitement plus difficile de sortir ?

Plus que jamais je crois, l’heure doit être à la vigilance.

Mais nous ne changerons rien dans le confort. Ceux qui craignent d’en perdre sont en fait déjà perdus.

Du courage, de la persévérance, de la détermination;

Et de l’entraide, pas des clivages débiles. Même s’il est impossible de raisonner un bobo aliéné. Vous savez, les 18% du corps électoral qui pour certains y croient encore… Les pauvres !

3/ David

Bonjour
J’ai 42 ans, Bac +5, et une situation financière correcte . Et pourtant, je suis plus que jamais avec les gilets jaunes. Des impôts, j’en ai payés beaucoup, et ça ne me dérange pas lorsque c’est au nom de l’équité sociale, lorsque c’est pour le système de santé, la retraite, les infrastructures, etc, etc…

Au fur et à mesure des dernières années, je suis devenu de plus en plus révolté par le fait de toujours payer plus de taxes , à titre personnel mais aussi professionnel ( j’ai été gérant de PME avec plusieurs dizaines de salariés, et aujourd’hui je combine activité salariée et petite activité indépendante..), pendant que les multinationales et les multimillionnaires n’en payaient plus..

Ecoeuré lorsque Bruxelles condamne Apple à payer des impôts à la France et que M. Hollande en dispense la multinationale, écoeuré aussi de ne voir aucun pseudo journaliste demander la démission immédiate de ce Monsieur Hollande lorsque son Ministre du Budget se fait épingler au Luxembourg.. mais de devoir ensuite payer désormais une taxe de déclaration de bénéficiaire effectif pour chaque structure juridique !!! On croit rêver… Mais ce que je paye pour avoir un Kbis, mes statuts , mais ça sert à quoi du coup ??? Les petits entrepreneurs doivent aussi payer 50 euro tous les ans parce que les multinationales fraudent ???Mais au nom de quoi ????!!! les 50 euro, ces multinationales les gagnent en une seconde…. comment dire..

Je suis stupéfait lorsque je vois gros comme une maison un mec parachuté par les banksters devenir Président de la République et tous ces nanards opportunistes qui le voient comme le Messie , et le défilé des opportunistes sans foi ni loi..

Je suis continuellement abasourdi de découvrir chaque jour les privilèges de nos élus, estomaqué lorsque certains se payent le culot de dire que quand même, un salaire de député + les frais, c’est juste , faut parfois manger des pâtes…

On ne sait plus si c’est du mépris ou de la provocation vis à vis de tous ces gens qui bossent et qui n’ont plus rien une fois qu’ils ont payé le loyer, l’essence, l’assurance et un peu de nourriture, et qui tremblent chaque minute à l’idée qu’il puisse leur tomber un imprévu sur le coin de la figure..

Je suis furieux d’être désormais catalogué comme méchant pollueur parce que je roule dans une voiture diesel que l’Etat m’a incité à acheter, et de toujours payer plus cher le gazole ( je fais 35000km / an), surtout quand je vois toutes ces usines déverser leurs immondices dans les rivières en toute impunité, Monsanto polluer , contaminer et faire les lois à sa guise, et le bilan carbone de la voiture électrique qui est soi disant écologique..

Je suis outré de voir mon pays participer à provoquer des guerres , des drames humanitaires, et d’ensuite être perpétuellement culpabilisé parce qu’il faudrait payer et re payer pour tous les migrants , qui n’y sont pour rien, mais nous ? on y est pour quelque chose ? que les politiques et tous les bobos artistes à 2 euro les accueillent ! allez donc faire un tour à Calais !

Je suis lassé de voir la moindre personne qui ose dire que l’Europe et l’euro nous font crever, se faire traiter de facho par des pseudo défenseurs de la liberté d’expression…

Alors aujourd’hui, être un gilet jaune , ou les soutenir, c’est pour moi crier un grand STOP à la baisse continue des conditions de vie de mes concitoyens, et à ce mépris juste intolérable de nos politiques ( quand on voit tous ces journalistes et politiques qui ont par exemple osé dire , sans aucune gêne, que les anglais ont mal voté lors du brexit , et que donc, il fallait RE voter…. ce doit être un cauchemar… Mais comment est ce possible ne serait que d’oser penser ça….??? Mais quels droits avons nous aujourd’hui ? à part celui de dire amen à toute la soupe qu’on nous sert ? )

Quand je vois tous ces gens avec bien moins de revenus que moi devoir toujours payer, payer, et toujours avoir moins de droits, galèrer à se loger ( mais comment fait aujourd’hui une personne seule au smic ?????? c’est absolument impossible ! ), j’ai honte de mon pays..

Alors, peu à peu, je me suis résigné…

Et pour la première fois depuis très longtemps, j’éprouve un peu de fierté d’être français.. Quand je vois tous ces gens, qui en immense majorité sont des gens qui travaillent, se rebeller, je me dis que tout n’est peut être pas perdu.. Et je peux vous assurer que ce sentiment de dégout et révolte vis à vis de l’Etat n’est pas moins répandu chez les gens ayant de gros revenus ou patrimoines…. à partir du moment où ce sont des gens encore connectés à la réalité quotidienne du français lambda.. Qui savent ce que c’est que le smic.. ( pas comme certains députés…)

Et lorsque je vois cet Etat interdire aux gens de manifester, les calomnier, les salir, les mépriser toujours plus… Quand je vois des gens expliquer que les GJ devraient deja etre bien contents d’habiter en France, et ricaner entre eux entre 2 coupes de champagne… Oui, je comprends que certains GJ deviennent enragés, violents… Je ne cautionne pas la violence et la spontanéité du mouvement inclut forcément un manque d’organisation ( oui, bloquer les ronds points, ok, à part nous emmerder nous même, ok..)

Mais cela fait trop longtemps que nos ”élites” ne se servent du pouvoir que pour leur profit personnel tout en rackettant les petites gens et en leur expliquant qu’il faut toujours faire plus d’efforts.. ca a assez duré…

Hélas, quelque chose me dit que les élites n’ont aucune intention de changer quoi que ce soit.. à voir comment tout cela finira, mais au moins les gens sont en train de recouvrer un semblant de fierté.. C’est un début..

4/Étienne

Je rédige ce présent témoignage afin que tout à chacun puisse savoir pourquoi j’ai voulu rejoindre le mouvement des gilets jaunes

1°Mes conditions de vie.

Financièrement je m’en tire bien pour une paye de fonctionnaire d’état de catégorie B aux finances publiques. Néanmoins j’ai encore besoin à presque 30 ans de consultations régulières avec une nutritionniste, une psychologue. Je paye des impôts ce qui signifie dixit un inspecteur des impôts qui vérifiait les déclarations fiscales de mon grand père paternel que je gagne suffisamment d’argent. Ce qui signifie aussi que je peux mettre par mois une somme de 250 à 300€ . Un mois j’ai été à découvert en devant payé de ma poche beaucoup de consultations médicales. je vis relativement bien dans un studio d’une personne pour un loyer réduit.

2°) Mes difficultés

Disons que je dois faire des arbitrages rigoureux de mes dépenses et que donc beaucoup de plaisirs modernes sont un luxe que je ne peux pas me permettre.

Ma prise en charge de ma maladie, de mon trouble d’attention, furent tardifs mais intervenus suffisamment pour m’ouvrir les portes de l’indépendance par rapport aux minimas sociaux ( AAH,RSA). Je dois encore travailler l’anxiété et la canalisation de mes seuils d’envahissement auditifs et visuels. Mes parents et famille ont fait un travail déterminant qui m’a permis d’obtenir un bac avec mention et un diplôme de comptabilité et de gestion.

3°) mon analyse de la situation

Très simple: une soumission depuis soixante années à une construction européenne qui ne remplit pas autre chose que destruction sociale, régressions, guerres illégales, confiscation de notre souveraineté, notre patrimoine et art de vivre, d’être maitre de nos lois et de notre monnaie. une classe politique qui ne sont que des exécutants des politiques de Bruxelles et des injonctions militaires de l’OTAN.

Longtemps les français semblaient ne pas comprendre ce qui se passe et pourtant de plus en plus de nos concitoyens ne supportent plus ce qu’ils vivent. Le recul constant des acquis sociaux, de la qualité des services publics pour le seul privilège d’une oligarchie euro-atlantiste ne passent plus sauf pour une petite poignée .

Maintenant toute la société française est rentrée en guérilla contre le gouvernement Macron et ses obligés. La société française découvre aussi que la fameuse opposition en vérité fait du cinéma.

Elle attends un renouveau démocratique, plus de justice fiscale et sociale et de vivre dignement (manger à sa faim, payer son loyer, se soigner et pouvoir avoir un niveau de vie décent) . ces attentes là ne sont pas prises en compte par notre gouvernement actuel.

4°) Mes attentes et envies:

Ni plus ni moins que la France sorte du girond de l’union européenne de l’euro et de l’otan. Les sacrifices éxigés de cette triple appartenance sont bien trop importants et surtout injustes sauf pour quelques très riches.

Qu’on ne donne plus d’argent à des pays dangereux tel l’Ukraine et sa junte fascisante mise en place par un coup d’état de puissances étrangères, qui menace un peu plus la Russie.

Qu’on réforme le pays pour qu’une majorité vive dignement et non plus une poignée de milliardaires.

Et qu’on remette des services publics dignes de ce nom.

Commentaire recommandé

Owen // 09.12.2018 à 07h38

Pour prise de température, un témoin, Thibault, raconte comment s’est passé sa journée à Paris ce 8 décembre.
https://www.facebook.com/groups/262974177695789/permalink/294843544508852/

Sur le (tout jeune) site officiel des gilets jaunes, P. Ludosky a remonté les revendications du mouvement et rassemblé 4 points, dont:
1 – Le Referendum d’Initiative Citoyenne
2 – Une assemblée de citoyens électeurs tirés au sort
C’est bizarre comme ils réfléchissent vite, ces riens, illettrés.
(Vous pouvez participer au sondage, il suffit de cocher les réponses).
http://giletsjaunes.e-monsite.com/sondages-revendications/

Ils ont fait d’ailleurs conférence avec Etienne Chouard ce 8 décembre
https://www.youtube.com/watch?v=rPKZKvQzhik&feature=youtu.be

Et Michel Onfray est à fond avec ses articles dans son blog sur les gilets jaunes. Je le trouve parfois inégal, mais là, il ne perd pas le nord: il sait d’où il vient.

30 réactions et commentaires

  • Owen // 09.12.2018 à 07h38

    Pour prise de température, un témoin, Thibault, raconte comment s’est passé sa journée à Paris ce 8 décembre.
    https://www.facebook.com/groups/262974177695789/permalink/294843544508852/

    Sur le (tout jeune) site officiel des gilets jaunes, P. Ludosky a remonté les revendications du mouvement et rassemblé 4 points, dont:
    1 – Le Referendum d’Initiative Citoyenne
    2 – Une assemblée de citoyens électeurs tirés au sort
    C’est bizarre comme ils réfléchissent vite, ces riens, illettrés.
    (Vous pouvez participer au sondage, il suffit de cocher les réponses).
    http://giletsjaunes.e-monsite.com/sondages-revendications/

    Ils ont fait d’ailleurs conférence avec Etienne Chouard ce 8 décembre
    https://www.youtube.com/watch?v=rPKZKvQzhik&feature=youtu.be

    Et Michel Onfray est à fond avec ses articles dans son blog sur les gilets jaunes. Je le trouve parfois inégal, mais là, il ne perd pas le nord: il sait d’où il vient.

      +24

    Alerter
    • fanfan // 09.12.2018 à 14h01

      Autre témoignage et questionnement de Corinne (lien : https://www.facebook.com/groups/262974177695789/?ref=direct)
      … “Samedi matin, en arrivant place de la république, contrôle de papiers et confiscation de notre matériel de protection par les crs. Ils nous ont mis sur le trottoir, contre le mur et on a été fouillé sur nous aussi…
      Après ça, on a suivi le cortège et à peine arrivés à côté des champs élysée, premiers gazages… Et ça été ça toute la journée…. Des tirs de lacrymogènes, flash Ball, canons à eau…
      Après 5 fouilles dans la journée, on décide de partir et là, des casseurs dans une rue. Le monoprix, bar tabac et magasins de téléphone y ont eu droit. Ils avaient des bâtons, des battes etc….

      Juste cette question : pourquoi on nous a contrôlé autant de fois et que ces jeunes cagoulés sont passés tranquillement avec des armes ? Pourquoi personne n’est intervenus ?

        +23

      Alerter
      • Owen // 09.12.2018 à 14h19

        Un CRS qui s’est mis en arrêt maladie au lieu d’aller à l’affrontement le 8 décembre explique:

        “Concernant le revirement annoncé dans la stratégie de maintien de l’ordre mise en place par la préfecture de police de Paris – d’un dispositif plus statique samedi dernier à celui prévu comme plus mobile et offensif pour ce samedi –, Martin estime qu’il s’agit là d’une « décision politique habituelle ». « C’est ce qui a été fait lors des dernières manifestations contre la loi travail ou le 1er Mai : on nous donne l’ordre de laisser casser pour que le mouvement devienne impopulaire, et la fois d’après on y va fort parce que l’opinion publique attend une réaction de répression policière. ”
        https://www.humanite.fr/il-y-la-volonte-que-les-collegues-se-lachent-664783

        En ajoutant que le “déshabillage” généralisé des manifestants de tous leurs moyens de protection (sauf les casseurs, en effet) a certainement a pour but d’ajouter à la démoralisation.

          +20

        Alerter
      • Owen // 09.12.2018 à 14h27
      • fanfan // 09.12.2018 à 14h31

        Témoignage de Marie (lien : https://www.facebook.com/groups/262974177695789/?ref=direct)
        ” j’étais à Paris hier .
        Je suis jurassienne j’ai 32 ans
        travail en interim de journée et je gagne 1200 euros quand je travail.
        quand je travail pas, sans mon gasoil, Je gagne plus car j’ai beaucoup moins de frais de déplacements ….voilà une de mes revendications…..

        Un bus s’est organisé dans mon département pour la manifestation. nous étions 53.
        à nôtre arrivée à Paris ( gare de Lyon) nous avons été arrêté 4 minutes après notre sortie du bus. !!!!!!
        mains en l’air dos à une barrière de policiers.
        nous avons dû sortir toutes nos protections ( masque à gaz, lunettes ….) tout ça dans un calme olympiens !
        fouillé et pris en photo individuellement sur le trottoir.
        à ce moment les policiers nous ont expliqué qu’ils n’avaient pas le choix, que nous avions pas le profil de casseurs mais qu’il fallait des interpellations !!!!

        Nous avons été dispatché dans plusieurs commissariats (12e et 19e) ou nous avons été placé en garde à vue pour participation à une manifestation non déclarée et en vue de commettre des dégradations et délits .

        nos conditions de détentions étaient abominables.
        Moi en tant que femme
        jetée dans une cellule de dégrisement (6m2 avec un toilette turc ) avec 4 autres filles
        excréments sur les murs sang et d’autres choses non identifiés….
        pas de quoi s’allonger pour toutes
        pas le droit de boire dans des gobelets
        pour midi assiette de riz à la tomate infâme ( apparenté à de la pâté pour chien) et froid surtout !!!
        humilié par certains policiers et policières.

        voilà la réalité des interpellations.

        Nous envisageons (avec le soutien de plusieurs OPJ) de porter plainte.

        Libérés pour la plupart avec un simple rappel à la loie mais inscrits dans un fichier pendant 6 ans !

          +18

        Alerter
        • Owen // 09.12.2018 à 15h35

          Oui, j’ai appris ce genre de conditions de détention avec les arracheurs de maïs OGM. Ce n’est pas neuf.

          On croit que c’est ailleurs, comme dans Midnight Express. Alors que c’est chez la patrie universelle des droits de l’homme, exemple du monde.

          A hurler.

          … Et 1 700 gardes à vue pour une manifestation, ça doit aussi exploser les records.

            +14

          Alerter
      • Moussars // 10.12.2018 à 12h24

        Parce qu’il”Ils” avaient prévenus dans les médias mainstream qu”Ils” feraient comme cela : on ne voyait que la Kastagne (celui qui jouait, à 20 ans, notamment au… poker avec l’équipe de Dédé la sardine à 20 ans) annonçant le piège et les menaces.
        A cette heure, il a été félicité par tout le monde, dont l’imberbe immature de l’Élysée.
        Excellents témoignages démontrant la large superficie sociale des soutiens aux G.J. !

          +1

        Alerter
  • Maxhno // 09.12.2018 à 08h45

    Merci pour vos témoignages.
    Les gilets jaunes ont eu le génie de ce donnée une visibilité extraordinaire et rien que dans son exécution ce mouvement impose le respect et il va être difficile maintenant d’occulter cette classe social en urgence absolue, cette détresse réel va t’elle mériter plus d’attention qu’une hypothétique mesure sur le climat, cela reste a voir.
    C’est l’heure ou le fleuve va rentrer dans son lit comme dit Minc et il va falloir encore une fois choisir entre la pilule bleu et la pilule rose , d’un cotés la bleu avec la mise en pratique de la décroissance et de l’autre la pilule rose et le prochain discours de Macron qui devrait donner en substance ceci: Français vous n’êtes ni vendus ni trahis ni abandonner, venez a moi avec confiance.
    Minc a prévus aussi des catastrophe plus grandes dans les pays ou internet est libre, a bons entendeurs salut et peut être a demain.
    https://www.youtube.com/watch?v=PIcrioNP6KM

      +5

    Alerter
    • JBB // 09.12.2018 à 20h42

      J’avais l’impression justement que les gilets jaunes pratiquaient déjà la décroissance ! Et qu’ils n’aimaient pas trop ça.

        +0

      Alerter
  • Serge WASTERLAIN // 09.12.2018 à 10h52

    Merci aux Crises de publier ces témoignages, mais surtout merci aux gilets jaunes de les livrer.
    Plus on en lit, plus on se rencontre qu’on est soi-même gilet jaune.
    Pas étonnant que 82% aient soutenu le mouvement et que le dernier sondage donne encore 72% de soutien au mouvement malgré les images de guerre civile passées en boucle par les médias mainstream !

      +13

    Alerter
  • Julie // 09.12.2018 à 11h32

    l’EU comme organisant des accords douaniers ça marche très bien, pas pour le reste

    on voit ici et là la multiplication des lignes de bus et des opérateurs privés pour le train. quel résultat? PARTOUT c’est plus cher, et la différence entre les prix bus/train indique clairement qu’il s’agit de créer, à l’américaine, deux systèmes, pauvres/riches
    les timbres? comparez les tarifs et revenez vers moi…

    et puisqu’il s’agit de faire appliquer des taxes destinées à sauver la planète, pourquoi ne pas faire payer d’abord les plus gros pollueurs? demander aux riches de montrer l’exemple? écoutez les interveiws du réalisateur de “Demain”, il est très clair sur les responsabilités.

      +4

    Alerter
    • vert-de-taire // 09.12.2018 à 11h56

      Mais la question n’est pas de prendre conscience de la dictature capitaliste,
      de la mercantilisation du monde mais de comment on s’en débarrasse.

      Si les gros ne payent pas comme pollueurs c’est bien que le pouvoir leur appartient.

      Le pouvoir, c’est QUI décide de ce qui change.

      ce qui change c’est l’augmentation des dévastations
      c’est la mercantilisation de tout,
      c’est l’appauvrissement des plus pauvres
      c’est l’enrichissement des plus riches des plus riches.
      Le pouvoir EST aux ultra-riches

      Mais on a voté… très régulièrement …

        +9

      Alerter
    • Chris // 09.12.2018 à 12h55

      la multiplication des lignes de bus.
      Votre commentaire me fait penser aux car “Macron”, lesquels roulent au diesel, non ?
      Pas très cohérent, ou simple victime du “en même temps” ?

        +0

      Alerter
  • Le Rouméliote // 09.12.2018 à 12h15

    L’analyse du criminologue Xavier Raufer, avec quelques rappels historiques et la description du génie macronien : https://www.tvlibertes.com/face-aux-gilets-jaunes-lexecutif-a-lagonie
    Ça vaut le coup !

      +7

    Alerter
    • Weilan // 09.12.2018 à 17h06

      Un grand merci pour ce lien que je ne connaissais pas.
      Xavier Raufer analyse parfaitement la situation, sans langue de bois et sans politicailleries.

        +4

      Alerter
  • vert-de-taire // 09.12.2018 à 12h16

    Merci pour ces contributions
    Elles ne disent qu’une chose se départir de la dictature ploutocratique.
    une question, vous allez rire,
    de pouvoir.

    La question est comment ?
    Que faire ? comme disait l’autre.

    le pouvoir, on le délègue
    si si on le délègue
    si en votant.

    DONC la méthode non violente c’est de VOTER contre les ploutocrates en trouvant des partisans
    la méthode violente .. c’est risquer le pire

    Alors si voter ne sert à rien,..
    c’est que vous ne voulez rien, restons à peu près cohérents avec le réel.
    Macron 18% .. c’est son score au 1er tour.
    NOTRE CHOIX COLLECTIF

      +3

    Alerter
    • JBB // 09.12.2018 à 14h25

      Exactement il s’en est fallu de peu que Melanchon passe au second tour qu’il aurait sûrement remporté qui que ce soit en face. En attendant c’est Macron qui a gagné. Et si on peut penser que c’est un petit con arrogant, au moins on ne pourra pas lui reprocher de ne pas appliquer son programme ou de penser uniquement à sa réélection.

        +4

      Alerter
      • Chris // 10.12.2018 à 02h05

        Parce que Macron avait un programme ? A part de baisser les impôts des riches et plus d’Europe, aucun souvenir.

          +6

        Alerter
  • Florent // 09.12.2018 à 14h21
    • kasper // 09.12.2018 à 16h35

      ils y ont mis le temps quand meme, les bons reflexes se perdent

        +9

      Alerter
  • ima // 09.12.2018 à 14h55

    Dugenoux, trop facile.
    Tu peux me dire ce qu’il y peut le GJ de la situation dans certains pays ?
    Tu peux me dire en quoi son renoncement à toute amélioration de sa vie de misère va améliorer celle des autres qui sont tenus par les mêmes maîtres ?
    Marre des soi-disant objectifs qui font tout pour que le mouvement capote et qu’ils restent comme ils sont.
    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai du mal à t’imaginer avec un revenu commençant à te poser problème le 10 du mois !
    Il est beau le philosophe, c’est du BHL ?

      +5

    Alerter
  • fanfan // 09.12.2018 à 15h04

    Communiqué de M. Eric DROUET et de son avocat, Maître Khéops LARA

    “Après perquisition à son domicile et un long interrogatoire, M. Éric DROUET, initiateur et figure des Gilets jaunes, a été auditionné ce jour, samedi 8 décembre, “librement” par la brigade criminelle de Versailles sur les instructions du Procureur de la République de Paris.
    Après 5 heures d’audition, où il a répondu longuement et en toute transparence aux questions des enquêteurs, M. Eric DROUET est ressorti libre et sans aucune suite judiciaire.
    A cet égard, M. Eric DROUET et son avocat notent, avec satisfaction et bon sens, que l’infraction de “participation à un mouvement insurrectionnel de nature à mettre en péril les institutions de la République” (!) n’a pas été retenue.
    Seul a été discuté le délit reproché d’organisation de manifestation sans autorisation préalable, étant précisé que M. Eric DROUET a informé les enquêteurs que la Préfecture de police l’avait contacté, avant chaque rassemblement, et qu’il a toujours répondu aux demandes de la Préfecture…
    M. Eric DROUET et son avocat dénoncent cette enquête disproportionnée et injustifiée comme la conséquence d’une campagne de dénigrement et de désinformation mediatique à son encontre, où ses propos ont été déformés et relayés par certains médias et sur les réseaux sociaux.
    Et même si M. Eric DROUET et son avocat entendent saluer la courtoisie et le respect tout au long de l’audition par les enquêteurs, ils dénoncent aussi fermement l’instrumentalisation des services de police et judiciaires aux fins de criminalisation des revendications sociales et politiques du mouvement des Gilets jaunes.
    Enfin M. Eric DROUET entend réaffirmer son attachement aux revendications sociales et politiques des Gilets jaunes, et invite l’opinion publique à ne pas céder à l’amalgame, relayé abusivement par les médias et le gouvernement, des Gilets jaunes avec la poignée de casseurs dont il s’est toujours désolidarisé.”

      +11

    Alerter
  • Renaud // 09.12.2018 à 15h22

    Bien d’accord avec l’essentiel de ce qui est écrit ci-dessous les billets et les commentaires.

    Le 8 décembre passé, le gouvernement et les “médias” insistent et insistent encore sur les violences et les répressions (violentes) qui s’y rapportent. Ainsi la manœuvre est de faire peur dans les chaumières et de chercher à disqualifier le mouvement des Gilets-Jaunes qui, dans l’ensemble, résiste et paraît bien motivé et responsable en cherchant à rester collectif, ce qui lui donne sa force.
    À partir de demain, Macron, en principe disqualifié définitivement, au lieu de vider les lieux en rasant les murs et se faire oublier, va sans doute, dès cette semaine qui vient, chercher à sauver sa peau en espérant faire “remonter” sa cote, sa cote de quoi? de “popularité”??… S’il y arrivait, et si nous nous révélions suffisamment pleutres et idiots pour nous écraser, cela lui permettra de poursuivre sa politique dictée par les sphères financières dont il est l’employé, une politique pro-européenne pour l’ “Europe” et l’euro et le mariage forcé à l’Allemagne… Ces politiques étant les pires parmi les principales causes de notre débine, tout ceci grâce aux “élites” françaises(?) qui depuis des décennies, ont pour but de liquider la France.
    Ceci m’amène à dire que le Mouvement des Gilets Jaunes doit clairement déclarer qu’il nous faut sortir de l’ “Europe” et de l’euro (l’a-t-il fait??); ces deux – sorties – sont le principal révélateur d’intentions (j’aurais envie de dire que, pour le moment, le reste c’est du baratin).

    J’espère que cette phase actuelle va rapidement faire germer qu’il faut désormais (je le dis depuis des années!) s’inspirer du modèle de la Suisse territoriale. Les décisions y partent du bas, c’est à dire des communes qui doivent réaliser ce qui est à leur portée. Ce qui ne peut pas être fait par les communes passe aux Cantons. Les Cantons sont ces 26 États formant depuis des siècles la Confédération Helvétique. Et ce que les Cantons ne peuvent pas réaliser passe à la Confédération, laquelle ne comporte que quelques ministères (sauf erreur 6,) qui n’ont de pouvoir – que – sur leur domaine strict. La Suisse n’a pas de gouvernement à proprement parler, et les décisions partent du bas pour aller vers le haut et jamais l’inverse comme, entre autres, en France.
    Dorénavant, devraient cheminer dans le pays, l’idée toute naturelle que les décisions, comportant le PRINCIPE DE SUBSIDIARITÉ, y compris et surtout d’ORDRE FINANCIER ET MONÉTAIRE (exemple le WIR en Suisse) soient formulées par ceux qui sont, ici, concernés. Ainsi, que Paris perde son rôle centralisateur. Car les provinces et régions se doivent de décider ce qui est de leurs intérêts, selon leurs sociétés, leur géographie (et leur histoire) la meilleure porte vers le futur créatif, leur ordre naturel, donc fécond et vivant.

    On est écrasé d’impôts? C’est l’évidence! Voici un exemple de ce qui en est la cause parmi tant et tant d’autres !!

    (du 3 novembre 2018
    https://lilianeheldkhawam.com/2018/11/03/engie-a-transfere-27-milliards-deuros-au-luxembourg-pour-reduire-sa-facture-fiscale/

      +4

    Alerter
  • marcel dugenoux // 09.12.2018 à 17h04

    @Owen
    Merci pour le Darmanin, version nouvelle du Godwin, j’imagine.
    Bah non : si fascisme possible je perçois dans les expressions occasionnelles et surtout dans certains silences assourdissants de ce mouvement, ce n’est seulement du fait que comme tant d’autres avant lui, il n’ait guère souci de se rallier les quartiers catalogués comme “de racaille”, mais aussi et surtout parce que dans l’esprit il me paraisse souvent ne remettre en rien en cause la “belle démocratie marchande et bien pensante” qui représente le vrai fascisme tel que se le représentait Pasolini dans les années 70, déjà. Tout juste revendique-t-il une part du gâteau ; peu lui importe que ses matières premières soient volées au moyen d’un système international de corruption, de népotisme oligarchique, à des peuples soit-disant “décolonisés”.
    Et donc non mais en fait oui, peste brune peut-être, mais pas forcément celle des images d’épinal avec fous-furieux moustachus et chasse aux juifs mais plutôt avec costard-cravatte et chasse aux arabes, aux métèques et autres africains comme c’est de bon ton autour du poulet du dimanche chez les Dequesnois et les Bidochons.

      +1

    Alerter
  • Narm // 09.12.2018 à 22h35

    Merci à Les Crises pour ces témoignages
    Merci aux anonymes qui n’en sont pas et à qui aujourd’hui la parole est donnée à grande écoute.

    ce qui frappe le plus, c’est que même les gens qui s’en sortent n’en peuvent plus de ces rakets.
    Ce que les autres embourgeoisés n’ont pas encore compris c’est que la suite logique, le nivellement par le bas, c’est aussi la destruction des classes moyennes

    quand je vois tous ces menteurs se torturer l’esprit pour continuer leurs boniments
    Madelin : “Si aujourd’hui tant de Français souffrent ce n’est pas comme on veut leur faire croire en raison du pseudo système libéral qu’ils subiraient, mais bien de l’absence de vraies politiques libérales.”
    https://www.contrepoints.org/2018/12/09/331985-alain-madelin-il-faut-remettre-les-idees-a-lendroit
    Quelle bande de guignols

      +3

    Alerter
  • Moussars // 10.12.2018 à 12h54

    “le délit reproché d’organisation de manifestation sans autorisation préalable”.
    Ce weeik-end, j’ai, à nouveau, entendu ce qui sert de ministre de l’intérieur, déclarer qu’il demandait seulement à ce que la manifestation soit déclarée pour qu’on sâche et prépare les unités de sécurité pour le bon déroulement de la manif.
    Mais il continua en précisant qu’il n’avait pas à (ne pouvait) l’interdire.
    Commentaire :
    • Une organisation, si elle n’est pas déclarée illégale, peut manifester…
    • Pas de leaders officiels et reconnus : comment déclarer valablement (procédure administrative) la manif ?
    •• Mais surtout, puisque c’est UNIQUEMENT dans l’objectif de s’organiser que les autorités compétentes doivent être prévenues, comment peuvent-ils oser dire qu’elles n’étaient pas au courant de la manif du 08/12 ?!
    CQFD ; encore une fois, pris en flagrant de mesonge, de contradiction, de délit de foutage de gueule, de manipulation, de cynisme…

      +2

    Alerter
  • Tardieu // 11.12.2018 à 05h53

    Quelle ignorance ou naïveté de croire qu’on pourrait vaincre le régime ou nos ennemis de classe sans direction, sans orientation, sans stratégie, sans programme, sans théorie, sans drapeau, sans dirigeants, sans parti, à partir de bonnes intentions, c’est la négation des enseignements de deux siècles de lutte de classe, c’est la négation de toute conscience de classe, de toute conscience politique en réalité.

    Tous ceux qui le prétendent et qui ont accès aux médias ou aux réseaux dits sociaux sont des charlatans, des imposteurs ou des escrocs. Vous ne tarderez pas à vous en apercevoir et à vous en mordre les doigts pour les avoir crus.

    C’est la preuve aussi que vous n’êtes décidément pas prêts pour un changement de régime, un régime débarrasser du capitalisme puisqu’il n’existe pas d’autre alternative.

      +0

    Alerter
    • kapimo // 13.12.2018 à 08h43

      Vous avez l’air très convaincu, c’est très bien.
      Vous voulez donner une leçon à tout le monde: c’est détestable, particulièrement dans le contexte actuel.
      Fondez votre parti et convainquez tout le monde.

      Le combat actuel des gilets jaunes est une guerre hybride menée par le peuple contre ceux qui ont le pouvoir. C’est une lutte adaptée pour contrer les moyens du pouvoir. Il n’y a pas de garantie de succès. Mais certainement pas non plus en respectant les regles habituelles, comme on a pu le voir lors des dernières elections.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications