Les Crises Les Crises
3.décembre.20183.12.2018 // Les Crises

Le message clair des gilets jaunes à BHL. Par Michel Onfray

Merci 1443
J'envoie

Source : Michel Onfray, 18-11-2018

A l’heure où la France pauvre et modeste des Gilets jaunes fait savoir ses difficultés à se nourrir, à se loger, à se vêtir et son impossibilité d’offrir des sorties, des loisirs ou des vacances à ses enfants, Carlos Ghosn, grand patron français (mais aussi brésilien et libanais, il a la triple nationalité), se fait arrêter au Japon parce qu’il fraude le fisc… Pauvre chéri: il ne gagnait que 16 millions d’euros par an! Il lui fallait bien mettre un peu d’argent de côté s’il voulait survivre un peu…

J’y vois un symbole de la paupérisation induite par ce libéralisme que Mitterrand fait entrer dans la bergerie française en 1983 avec les intellectuels médiatiques du moment, Nouveaux Philosophes en tête. Des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, puis des riches de plus en plus riches et de moins en moins nombreux: voilà ce qu’est la paupérisation. L’Empire maastrichtien est la créature des clones de Carlos Ghosn qui paupérisent à tour de bras. Macron est l’un d’entre eux.

Les journalistes des médias dominants clament partout que le message des Gilets jaunes est confus, invisible, illisible, divers, diffus, multiple, contradictoire: non, il ne l’est pas. Il est même très clair: ce que dénoncent les Gilets jaunes, c’est tout simplement cela: la paupérisation.

On le voit dans les reportages, ce peuple-là n’est pas doué pour la rhétorique et la sophistique, la dialectique et la parole. Il dit simplement et clairement des choses simples et claires que les diplômés des écoles de journalisme, de Science Po, de l’ENA ou de Normale Sup ne comprennent pas parce que ça dépasse leur entendement. Ils sont pauvres et l’engeance qui tient le pouvoir, politique, médiatique et économique, ne sait pas ce que signifie faire manger une famille avec 5 euros par repas. Ils ne le savent pas…

Il est facile de salir ces gens modestes comme le font Libération et Le Monde, L’Obs (avec un article dégoûtant d’un nommé Courage, probablement un pseudonyme…), voire l’inénarrable BHL. “Ces pauvres qui disent qu’ils le sont et qu’ils n’en peuvent plus de l’être, quelle beaufitude, quelle grossièreté, quel manque de manière!”. Et ces journaux seraient des journaux de gauche? Qui peut encore le croire?

“Salauds de pauvres!” disent Quatremer & Joffrin, Courage & Askolovitch (qui m’inonde de textos insultants en me disant que tout le monde “se fout” de ce que j’écris, sauf lui apparemment…), Xavier Gorce, dessinateur au quotidien du soir & BHL. Car tous souscrivent comme un seul homme à cette saillie qu’on entend dans la bouche de Gabin dans La Traversée de Paris, un film de Claude Autant-Lara, un ancien du Front national version Jean-Marie Le Pen: “Salauds de pauvres!” Le rideau se déchire enfin!

BHL écrit: “Poujadisme des Gilets jaunes. Échec d’un mouvement qu’on nous annonçait massif. Irresponsabilité des chaînes d’info qui attisent et dramatisent. Soutien à Macron, à son combat contre les populismes et à la fiscalité écolo” (17 novembre 2018). Passons sur la rhétorique du personnage, il y a bien longtemps qu’il ne pense plus et qu’il ne fonctionne qu’aux anathèmes –peste brune, rouges-bruns, poujadistes, fascistes, nazis, staliniens, pétainistes, vichystes, maurrassiens sont ses arguties préférées pour clouer au pilori quiconque ne pense pas comme lui. BHL a le record mondial du point Godwin! Chez lui l’insulte a depuis longtemps remplacé toute argumentation digne de ce nom. Dans le registre des insultes, on l’a oublié, il y avait aussi: “saddamite”…

C’est le néologisme créé par lui pour insulter Jean-Pierre Chevènement lors de la guerre du Golfe. A cette époque, BHL ne s’est pas fait traiter d’homophobe! Il est vrai que ses amis dans la presse sont nombreux et qu’il dispose d’un efficace pool qui nettoie le net de ses bêtises en les renvoyant dans les pages invisibles du net –vérifiez en tapant “BHL saddamite Chevènement” sur le net, plus rien, nettoyé… Étonnant! Car dans Bloc-Notes. Questions de principe cinq, page 141 de l’édition du Livre de poche, on peut encore y lire : “Chevènement saddamite et philoserbe”. J’attends que, des Inrocks à Libération, du Monde à France-Inter, on dénonce cette homophobie qu’on m’a prêtée il y a peu parce que, moi, je ne souscrivais pas au doigt d’honneur antillais qui semblait ravir le président de la République, et que je l’ai fait savoir sur le mode ironique. Il est vrai que BHL et l’humour, ça fait deux…

BHL qui fait tant pour qu’on parle de ses livres à chacune de ses parutions voudrait qu’on ne parle pas des Gilets jaunes dans les médias! Comme si c’étaient les journalistes qui créaient l’actualité…

La pauvreté existe parce qu’on la montre.

Ne la montrons pas,

De cette manière elle n’existera plus.

C’est ainsi qu’on apprend à penser à l’Ecole normale supérieure! Censurons ces Gilets jaunes à la télévision, demandons à France-Culture comment on s’y prend pour interdire de parole sur les radios du service public, et faisons taire cette racaille populiste, crypto-fasciste, lepeniste, vichyste, pétainiste, nazie –ne nous interdisons rien! Car quiconque demande du pain pour ses enfants est une ordure populiste bien sûr…

Que BHL soutienne Macron, il n’y a rien là que de très normal. Avec Stéphane Bern et les Bogdanoff, Line Renaud et Philippe Besson, ce qui se faisait de mieux chacun dans son domaine a offert ses courbettes au Prince. Il y en eut de plus malins qui vinrent manger la soupe payée par le contribuable à Bercy, qui servait à préparer la présidentielle. On n’y mangeait pas des repas à cinq euros…

Enfin, que BHL soutienne “la fiscalité écolo”, comme son ami Cohn-Bendit, n’est pas non plus étonnant: il reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. La revue Que choisir l’a récemment montré dans l’un de ses articles [1].

Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. C’est faux. C’est Carlos Ghosn qui refuse de payer ses impôts, ainsi que les riches qui ont placé leur argent dans les paradis fiscaux avec l’assentiment de l’Etat français, pas les Gilets jaunes qui, eux, veulent bien payer des impôts directs et indirects, mais s’insurgent que ces impôts, qui doivent servir à payer le salaire des fonctionnaires, à faire fonctionner les écoles, les hôpitaux, les commissariats, les gendarmeries, soient accompagnés en province de suppressions de fonctionnaires et de fermetures d’écoles, d’hôpitaux, de commissariats, de gendarmeries.

Revenons à BHL: s’il est tellement soucieux de l’état de la planète qu’il estime que l’Etat maastrichtien doive faire payer les pauvres avec leurs voitures de travail afin que les riches puissent polluer en se déplaçant en avion, alors qu’il cesse de passer son temps entre deux aéroports lui qui disait sans vergogne qu’il avait trop de maisons…

On peut lire en effet dans L’Obs (5 juillet 2017): “J’ai trop de maisons dans le monde”: Bernard-Henri Lévy se résout à vendre une de ses villas pour 6 millions d’euros. Lisons cet article: “Trop d’argent, pas assez de temps. Bernard-Henri Lévy a confié à Bloomberg dans un article publié ce lundi qu’il était contraint de vendre une de ses villas au Maroc, à Tanger, faute de pouvoir en profiter suffisamment: “Je partage mon temps entre Paris, New York et Marrakech. J’ai trop de maisons dans le monde et hélas, l’année ne dure que 52 semaines”. Prix de la demeure sacrifiée: 6 millions d’euros, en vente sur le site de Christie’s International Real Estate, pour 600 mètres carrés situés “au sommet d’une falaise, face à Gibraltar, au point précis où se côtoient l’Atlantique et la Méditerranée”, affirme BHL, bon vendeur. Bonjour la trace carbone du philosophe!

On comprend que cet homme-là ignore quelle misère signifie un trou de cinquante euros dans le budget d’une famille vivant avec moins de mille euros par mois… “Salauds de pauvres!”, en effet.

Michel Onfray
________________________________

[1]: https://www.quechoisir.org/billet-du-president-fiscalite-ecologique-le-matraquage-fiscal-se-colore-de-vert-n59997/

Source : Michel Onfray, 18-11-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

TC // 03.12.2018 à 07h32

BHL qui soutient les révolutions dans les autres pays mais qui la condamne en France, c’est toute l’histoire d’une classe sociale qui ne pense qu’à elle et qui méprise toute les autres sous le visage de la “démocratie”. A gerber !

135 réactions et commentaires

  • TC // 03.12.2018 à 07h32

    BHL qui soutient les révolutions dans les autres pays mais qui la condamne en France, c’est toute l’histoire d’une classe sociale qui ne pense qu’à elle et qui méprise toute les autres sous le visage de la “démocratie”. A gerber !

      +244

    Alerter
    • Jean // 03.12.2018 à 08h51

      BHL ne soutient pas les révolutions, il œuvre à répandre le chaos dans les républiques laïcs pour que ses amis puissent faire du bon boulot.

        +164

      Alerter
      • Berkut // 03.12.2018 à 12h37

        Les Gilets Jaunes devraient regarder les vidéos des manifestations en Ukraine.

        Il suffit de faire une recherche pour “Ukraine berkut cocktail molotov”.

        Oui, bhl a soutenu ce genre de manifestations…

          +45

        Alerter
        • Berkut // 03.12.2018 à 22h39

          A écrire en lettres de feu:

          “Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.”

          “La résistance à l’oppression est la conséquence des autres droits de l’homme.”

          “Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.”

          “Chaque citoyen a un droit égal de concourir à la formation de la loi et à la nomination de ses mandataires ou de ses agents.”

          “Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.”

          “Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.”

            +23

          Alerter
      • Abdelmadjid // 03.12.2018 à 16h04

        BHL est un monstre .IL est présent la ou il faut pas .Les gilets jaunes ne représentent. rien pour lui . Le peuple de France ainsi que toute l’humanité sont unanimement d’accord que le vrai danger pour la planète ce sont Les BHL et leurs consorts.#####des. monstres #######.Dans cet article on lit qu’il a des villas un peu partout à Marrakech, en France ,aux États-Unis. Mais il oublie qu’il va mourrir et il partira nu et horizontalement et les villas seront récupérés par ses ennemis .

          +21

        Alerter
        • Fabrice // 03.12.2018 à 17h58

          Personnellement je trouve que BHL est fondamental pour l’évolution de notre société !

          Quand un problème surgis on écoute ses propos et ainsi ÉCLAIRÉ, adopter l’attitude inverse dans un premier temps puis approfondir en démontant chaque déclaration faite par lui, c’est un gain de temps phénoménal.

            +39

          Alerter
    • Yellow crack // 03.12.2018 à 10h50

      Ce flagorneur fortuné, soutient les révolutions qui adhèrent et promotionne son modèle idéologique concupiscent, soit le capitalisme fou!
      La loi des plus forts!
      Mais dès que des manants se dressent contre cette pensée. ils sont bon a maudire de ne pas se résigner de leur sors.

        +22

      Alerter
    • Jessim // 03.12.2018 à 11h06

      Il soutient les révolutions arabes dans la mesure où cela fait avancer l’agenda d’Israël on connaît le lascars. BHL ou l’archetype meme de l’homme qui se prend pour un penseur, philosophe, humaniste mais qui n’est aucun des 3

        +37

      Alerter
    • Eric // 03.12.2018 à 13h02

      “…les révolutions dans les autres pays…” n’ont RIEN à voir avec le raz le bol de la majorité des Français exprimé par les GJ sinon il les soutiendrait jsutement!

        +4

      Alerter
    • L’oie // 04.12.2018 à 16h35

      retirer toute les indemnités des présidents depuis mai 1974 jusqu’ a 10 ans en arrière , qui serait un maximum d’un homme d’état de toucher des indemnités
      en tant que président de la République;
      Stop au chauffeur privé
      stop au indemnité mensuelle
      stop à l’appartement de fonction à Paris
      stop aux vigiles qui sont avec lui à vie
      stop toute indemnité accumulé
      une retraite descidé par le Sénat , un paiement mensuel de remerciement .
      pour tous pareil, Sarkosy dernière année en Mai 2022 Hollande Mai 2027 etc
      pour tous les ministres anciens ministres , députés sénateurs etc etc , 1 an .
      aucune indemnités de quoi ce soit , aucune accumulation . un salaire fixé par le sénat de remerciement .
      pour les présidents de régions , des communautés de commune , du jour au lendemain , stop de toutes indemnités.
      Merci à faire suive sans modèration , par an une recette de + de 3 000 000€

        +4

      Alerter
    • Scorpionbleu // 06.12.2018 à 23h30

      BHL soutient des révolutions dans le monde ? Avec Soros sans doute pour mieux les entuber. Cet homme est à lui seul un scandale. Mais en fait c’est dommage d’en parler.

        +0

      Alerter
  • RGT // 03.12.2018 à 07h54

    Ça fait déjà bien longtemps que je n’entends plus les BHLismes des pipeauspohes de cour.

    Regardez à nouveau le film “ridicule” : On voit leurs précurseurs dans toutes les scènes de ce film.

    Comme les personnages de ce film ils ne méritent que le mépris et sont bien les seuls à croire que leurs “luttes” ont la moindre importance.

    Dire que la “révolution” n’a fait que remplacer de bien tristes sires par ces nouveaux “intellectuels” qu’on nous impose à longueur d’année.

    Si au moins les “gilets jaunes” pouvaient engendrer une VRAIE révolution qui nous permette d’être ENFIN débarrassés de ces sinistres individus.

    Merci Michel Onfray pour cette petite piqûre de rappel.

      +88

    Alerter
  • zozefine // 03.12.2018 à 08h02

    comme si la préoccupation première des gilets jaunes était d’ “envoyer un message clair” à BHL (qui est sourd de toute façon). franchement, changez au moins le titre, il est ridicule !

      +28

    Alerter
    • Eric // 03.12.2018 à 12h57

      Il n’est pas dit que les GJ se “préoccupe” d’envoyer un message à BHL mais que les GJ SONT un message clair pour BHL nuance!

      Vu la folie du bonhomme il ne le voit pas, ne le comprend pas car en effet il vient un moment où la folie rend aveugle, sourd, idiot … même sous un couche apparente d’instruction de savoir …

        +21

      Alerter
      • Louis Robert // 03.12.2018 à 14h14

        Il est écrit: « Le message clair DES gilets jaunes À BHL. »

        Vous êtes souvent, vous-même, personnellement, votre propre message, vous?

        Lesdits gilets n’envoient aucun message à un quelconque BHL (« c’est qui, BHL»?). Ils ont vraiment mieux à faire, surtout ces temps-ci, que de participer à ces mesquines vendettas.

          +8

        Alerter
        • Subotai // 03.12.2018 à 17h38

          C’est de la rhétorique. Oui quand on met sa tenue de CRS, c’est un message clair.
          Quand un citoyen MET gilet jaune, oui c’est un message clair. Les personnes sous le gilet sont les porteurs du symbole et le symbole transmet le message.

            +4

          Alerter
    • caliban // 03.12.2018 à 13h45

      @zozefine

      Bien d’accord avec vous. M. Onfray instrumentalise la révolte qui gronde pour régler ses comptes.

      Mais il est facile de comprendre pourquoi : alors que cette [censuré, pas d’injures même légère SVP] de BHL a encore accès à tous les plateaux malgré des décennies d’hypocrisie et d’indigence intellectuelle, Onfray se fait censurer par le service public.

      Onfray est de facto un “gilet jaune”, il plaide pour la Justice ; vaste programme
      • qui explique l’hétérogénéité du mouvement et de ses revendications
      • et qui – avec une certaine cohérence de classe – est combattu par tous les emperlousés du Quartier latin et autres éditocrates salonnards

        +17

      Alerter
    • Jean // 03.12.2018 à 16h46

      Je pense que Onfray a voulu dire que les Gilets Jaunes envoient un message clair à l’upper class, qui leur fait les poches, et dont BHL est un des représentants. Aussi il ne faut pas se focaliser sur le personnage BHL mais sur ce qu’il représente.

        +5

      Alerter
  • Maxhno // 03.12.2018 à 08h07

    Franchement ses maisons sa cruche et sa crinière de poney on s’en fout, il n’est que l’idiot utile d’un système qui tire sa puissance de son invisibilité systémique, ce fameux monde de la finance évolue selon ses propres règles aux sein de la république et produit une multitude de petits soldats très bruyants mais sans aucunes responsabilité pour épuiser le camps adverse.
    Les gilets jaunes c’est la contre mesure parfaite puisque sont fonctionnement est basé sur le même principe, tant que le mouvement aura des portes paroles interchangeables il ne pourra être décapité.
    Le peuple vient d’inventer avec un bac -3 le mode de gouvernance idéal, un modèle multi-cœurs basé sur une intelligence collective qui ne peut que surclasser cette part infime d’un patrimoine génétiquement atrophié que l’on appelle élites.

      +81

    Alerter
  • sergeat // 03.12.2018 à 08h08

    BHL est un ultra libéral adepte de l’école de Chicago c-à-d,la mondialisation à outrance qui a comme solution pour concurrencer les “prolos esclaves” de la mondialisation de transformer notre pays en sous prolétariat consommateur,il a très bien compris que la libération des flux financier (sa maison à 6 millions d’euros) peut voyager en une microseconde alors que les peuples ne le peuvent pas,donc il peut dire ce qu’il veut il pourra toujours transférer tous ses avoirs où il veut et profiter du travail des esclaves.
    Ce monsieur est une honte à la pensée humaine.
    Remarquez que tout ceux qui sont acheté par le système (artistes,chanteurs,…) se taisent “le gaulois” fait parti des ringards,

      +52

    Alerter
    • calal // 03.12.2018 à 08h26

      BHL est un ultra libéral ou un “neo-liberal” c’est a dire le type qui fait acheter ses films et ses livres par des services publics quand les clients “reels” refusent de payer pour ses “oeuvres”.

        +61

      Alerter
    • booster // 03.12.2018 à 22h40

      Je crois que BHL est seulement un égoiste qui profite de l’héritage de papa et des connaissances du bottin mondain. Il se sert de ses vieux copains de rallie, tous habitants au faubourg (st germain bien sûr). Pas de pensée derrière tous ces mots de classe sociale, ils parlent tous comme cela dans certains milieux, c’est le “patois du faubourg” ça sonne bien même si c’est creux. Donc l’équivalent d’un Macron mais pour la “business unit” des médias et de la culture (qui se fait de nos jours dans les cocktails).

        +6

      Alerter
      • jdautz // 03.12.2018 à 23h00

        BHL comme macron est un lobbyiste, peu importe les «éléments de discours» destinés a des «segments de marchés», il y en a un qui sert le backend des firmes et le deep-state «sous couverture» de philosophie, l’autre qui est devenu le liquidateur de la République, mais il s’agit bien de la même engeance. Il faut cesser de leur prêter des qualités qui ne sont que des plans de com médiatiques ou un quelconque intérêt pour la chose commune vue autrement que un fromage.

          +3

        Alerter
      • gryzor // 05.12.2018 à 15h18

        Il est ce que vous dites, mais il n’est pas seulement cela.
        Par son soutien à un nombre plus que conséquent de guerres, ce personnage a du sang, beaucoup de sang, sur les mains.
        Il mérite à mon sens beaucoup “mieux” que d’être considéré comme un simple égoïste.

          +4

        Alerter
  • Eric83 // 03.12.2018 à 08h19

    Bonjour RGT,

    “Si au moins les “gilets jaunes” pouvaient engendrer une VRAIE révolution qui nous permette d’être ENFIN débarrassés de ces sinistres individus”
    .
    Je ne sais pas si les ambitions de Maxime NICOLLE et le “mécène” qui reste incognito pour le moment sont sincères et que leur but est réellement de créer une démocratie qui ressemble fort à celle que défend depuis des années Etienne CHOUARD. Ci-dessous la vidéo qu’il a postée de Nice.
    https://www.youtube.com/watch?v=97iiIfkQqrk&feature=youtu.be

    Pour ma part, sans lien avec la vidéo précitée, j’avais posté une publication sur AgoraVox appelant à une véritable démocratie et notamment basée sur les travaux d’Etienne CHOUARD : “Aux Gilets Jaunes et à mes concitoyens – La souveraineté du peuple, par le peuple, pour le peuple, c’est maintenant !”
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/aux-gilets-jaunes-et-a-mes-210172

      +21

    Alerter
    • DocteurGrosdois // 03.12.2018 à 10h04

      Les travaux d’Étienne Chouard ont été mis en application à la FI où les membres des AG sont désignés par tirage au sort.
      Le résultat est que faute d’élections internes aucune tendance ni aucun individu ne peut émerger de la base, et le clan au sommet de la pyramide peut faire ce qu’il veut.

      Vous me direz que ce n’est pas ce que Chouard avait en tête, mais comme pour le revenu universel ou les taxes vertes il faut réfléchir à leurs applications concrètes dans un monde plus que non-idéal.

        +3

      Alerter
      • Jean // 03.12.2018 à 17h17

        Étienne Chouard est pour la démocratie participative, or cette participation ne s’arrête pas lorsque le tirage au sort désigne les représentants du peuple, qui doivent constamment être surveillés et pouvoir être révoqués au besoin. Ce que vous décrivez du fonctionnement de la FI ressemble à un simulacre de démocratie participative car dans la véritable démocratie participative les représentants sont des exécutants et les décideurs sont la base. Soit l’inverse du système actuel. Il n’y a pas de demi-mesure, soit on applique – toutes – les recommandations de Chouard pour être en démocratie participative, soit l’on ne prend que ce qui nous arrange et on est dans le simulacre. Mais, pour que cela puisse fonctionner, il faut que les citoyens perdent l’habitude d’être assistés, que d’autres prennent à leur place les décisions qui les concernent, et c’est la plus grande difficulté à surmonter.

          +17

        Alerter
    • RV // 03.12.2018 à 14h19

      de quand date la vidéo réalisée à Nice ?

        +0

      Alerter
      • Eric83 // 03.12.2018 à 16h08

        A priori du 1/12.

          +0

        Alerter
    • booster // 03.12.2018 à 22h50

      Il se pourrait que le mécène n’ait pas des idées aussi saines que cela, si c’est le nom qui est apparu subrepticement dans les commentaires de la vidéo de monsieur Nicollo (et disparu aussi rapidement). Il serait question donc d’un homme français de 48 ans, ayant fait fortune dans les paiements par internet, et habitant sur une péniche (pas en France). Si c’est ce monsieur, il a fait affaire avec P. Bergé, B. Arnault,… sa communication est faite par A. Méaux et est très lié à notre cher BHL. A j’oubliais, il fait dans le caritatif en Afrique. Donc à moins que l’homme soit totalement schizophrène, ce soudain intérêt pour les classes populaires et moyennes française (plutôt blanches) sent le souffre.

        +3

      Alerter
  • Duracuir // 03.12.2018 à 08h25

    que se vayan todos

      +13

    Alerter
  • Macarel // 03.12.2018 à 08h57

    A trop avoir [Modéré] le peuple depuis quelques décennies les classes dites “supérieures” se retrouvent aujourd’hui
    acculées dans une impasse.

    En sortiront-elles par un coup d’Etat comme le craint E.Todd ? Jupiter cherche-t-il le chaos et la confrontation pour en arriver à une telle extrémité ? Tout comme Napoléon le petit, dit “Badinguet”, après la révolution de 1848 ?
    Napoléon le petit, qui deux décennies plus tard amena la France au désastre de Sedan devant les troupes de l’Allemagne prussienne, déjà…

      +17

    Alerter
  • Donetskij Vasia // 03.12.2018 à 09h03

    Ca devient drôle. Quand les gens se revoltent en Ukraine, c’est sont des nazi financés par US cotre un gouvernement democratiquement elu. Quand les mêmes méthodes violentes sont employées en France, c’est la lute légitime du peuple opprimé contre les élites atlantistes/europeistes.

      +7

    Alerter
    • Theoltd // 03.12.2018 à 10h03

      Ou c’est drole, mais moi je le vois plutôt comme ca: Quand c’est en Ukraine, c’est le peuple héroïque qui se soulève contre l’oppresseur et il faut le soutenir. Quand c’est en France, c’est une bande de casseurs qui s’en prend aux valeurs de la Republique, et qu’il faut punir le plus sévèrement possible.

        +51

      Alerter
      • Theoltd // 03.12.2018 à 11h37

        Et puis, pour mettre un point final a votre comparaison qui, pardonnez moi, n’est vraiment pas valable: On attend toujours le BHL Venezuelien ou Iranien venant Haranguer la foule place de la Bastille, ou le chef des services secrets Russes venir atterrir en catimini a Charles De Gaulle, pour venir conseiller le Leader de nos Gilets fluorescents, teintés de rouge par des balles assassines, venant des Immeubles jouxtant l’Assemblee nationale.

          +15

        Alerter
    • raloul // 03.12.2018 à 13h56

      Bonjour !

      Oui mais cela est étayé par des éléments factuels.

      Je n’ai pas vu de symboles nazis sur les Champs-Elysées, contrairement à maidan.
      Il n’y a pas non plus de snipers.
      Etc…
      Ce ne sont donc pas «les mêmes méthodes».

      A ma connaissance, aucun état étranger ne revendique le fait d’avoir investi 5 milliards de € en France pour y installer «la démocratie».
      Etc…

      Il faut savoir raison garder, et comparer ce qui est comparable…

        +15

      Alerter
      • olivier // 06.12.2018 à 02h15

        Les médias n’ont pas vu eux aussi sur cette place de nazis à l’époque, les snipers n’étaient pour eux qu’un fantasme ou des hommes au service du tyran Ukrainien.
        Les mêmes méthodes pourraient très bien être employée par des personnes hostiles à la France.
        Quant aux symboles, on a vu du bon gros extrémiste antifa cassant certainement sur commande (et là en effet le commanditaire est surement quelqu’un qui a intérêt à étouffer la révolte dans l’oeuf), au côté de désoeuvrés de la banlieue comme sous Chirac.
        Alors si on peut croiser beaucoup de chose.

          +0

        Alerter
    • iMike // 03.12.2018 à 14h02

      Il me semble que vous avez manqué certains épisodes des événements en Ukraine. Ils avaient pourtant été largement documentés sur ce site (conspirationniste).

        +9

      Alerter
    • Pol ux // 06.12.2018 à 03h45

      Le président ukrainien en place était élu par une grande majorité.
      Le président franchisé par 18-20%

      Mais si vous avez des éléments de preuve que le mouvement des gilets jaunes est lui aussi téléguidé par la CIA, nous sommes toute ouïe et vous écoutons avec grande attention.

        +1

      Alerter
  • Ardéchoix // 03.12.2018 à 09h10

    Recevoir en premier à Matignon la maire de Paris pour parler du “manque à gagner” des commerçants des Champs Élysées, et ignorer les personnes qui du “manquent à pouvoir acheter”, est un signe de plus de notre société. Ardéchoix philozof .

      +73

    Alerter
  • FARINET // 03.12.2018 à 09h18

    Merci Olivier pour ce blog que j’apprécie beaucoup et merci Michel Onfray.
    Onfray on aime ou on aime pas moi je l’apprécie aussi beaucoup.
    Il m’ a beaucoup apporté de part la lecture de ses livres et l’écoute des Dvd des cours de l’Université Populaire de Caen.
    J’ai pu approcher des philosophes, des vrais, pas ceux des plateaux et studios médiatiques.
    J’ai d’ailleurs revu une vidéo «  Les Nouveaux Chiens de Garde «  qui commence par une introduction de Pierre Degraupes qui nous parle de Paul Nysan.
    Nysan jeune homme en colère contre les mutilations que le monde impose, en colère contre les Philosophes et écrivains mondains qui parlent des hommes avec un petit h et non avec un grand H. (Vous pouvez écouter l’intégralité de ce court passage https://www.youtube.com/watch?v=-L2M7GfyIgs il est extrait d’une vidéo plus longue 1 heure 40, qui traite entièrement du sujet des médias mais je n’ai pas retrouvé le lien).

    Alors Botul et bouche cousue BHL et autres, s’il vous plait un peu de dignité dans votre mépris.
    Les vrais Philosophes sont ceux qui expliquent, que nous ne sommes que de passage, qu’il faut donc dans l’amour de ses semblables, respecter notre planète et de tout ce qui la compose.
    La prédation insatiable, illusoire, de richesses futiles, pour gagner une place chaque année dans le classement Forbes, vous entraîne dans le même temps, de perdre une année d’humanité sur le peu de temps qui vous est alloué pour être un humain digne de ce nom..

    Onfray dans ce billet décrit la rupture la déchirure tectonique entre deux deux mondes celle de la France qui se « pense » d’en haut et la France d’en bas le peuple qui doit se faire exploiter dans le silence et la dignité.
    J’ai traversé un peu la France la semaine dernière par les petites routes, (je ne prends pas l’autoroute par idéologie, me refusant d’entretenir les profits de rentiers actionnaires), ce qui me permet à chaque fois de jouir du plaisir, de traverser la France des provinces, la France rurale.
    J’y ai vu beaucoup de gilets jaunes, beaucoup de gilets jaunes, qui dans des petits ronds points de petites bourgades, autour d’un feu de palette, à l’abri d’une bâche, manifestaient une colère bien légitime.
    Des gens calmes avec qui j’ échangeais petits signes de la main et sourires amicaux.
    Ces gens sont en colère contre tout ce que dénonce Michel dans son billet, et si le Paradis Fiscal des uns doit être un Enfer pour les autres alors mettons les « Elites » aux Purgatoires.
    Car les évadés, les exilés, les tricheurs, et les optimiseurs fiscaux sont les bénéficiaires de la paupérisation Maastrichienne de ce système, et de la disparition des services publics derniers vestiges d’une forme de redistribution égalitaire.
    Même si vous n’avez plus grand chose dans votre poche ils en veulent, ils veulent tout et Macron est là pour les y aider.
    Alors Merci Michel Onfray, merci François Ruffin qui lui aussi ne reniant pas ses origines,se trouve être sur le terrain, avec le peuple pour recueillir et porter sous les ors de la république une parole devenue inaudible, par une caste toute convertie à la religion néo libérale, à laquelle les gilets jaunes des petits rond points de la France Rurale ne peuvent pas comprendre, trop impatients de profiter des avantages du ruissellement.
    Mais faites gaffe les mecs ne prenez pas le peuple pour ce qu’il n’est pas, il n’a pas fait science po, l’Ena, Hec, mais il a ce que vous n’avez pas, ce que vous n’avez plus, je veux parler du bon sens, celui de la France d’en bas, qui sait observer et comprendre son environnement.
    Cette France là en a fini de supporter l’insupportable, et vous êtes les responsables de cette situation.
    Une minorité ne peut impunément profiter de la richesse sur la pauvreté criante d’une majorité.

      +74

    Alerter
    • kriss34 // 03.12.2018 à 09h38

      Paul Nizan, plutôt…

        +9

      Alerter
      • FARINET // 03.12.2018 à 11h51

        Merci pour votre rectification.
        Effectivement Nizan avec un Z comme le justicier ! mais lui n’avançait pas masqué.

          +4

        Alerter
    • Garibaldi2 // 03.12.2018 à 09h41

      Il faut arrêter avec Michel Onfray qui n’a rien d’autre à proposer que son éternelle critique de tous les autres, généralement en enfonçant des portes ouvertes ! Le jour où Michel Onfray fera une proposition constructive sera à marquer d’une pierre blanche !

        +10

      Alerter
      • FARINET // 03.12.2018 à 11h03

        Votre clairvoyance vous honore.
        Bhl lui fait dans le constructif, on l’a vu chemise blanche ouverte mèche dans le vent libyen fier de ses propositions.
        Toujours prêt à suggérer d’autres propositions constructives et sanglantes sur d’autres théâtres.
        Otan en emporte le vent et ses bombes de la démocratie
        A choisir même avec ses défauts ce n’est qu’un homme, Onfray , est comment dire , vraiment plus cool, humaniste plus pacifique, moins sanglant.

          +43

        Alerter
    • s // 03.12.2018 à 09h50

      Juste une petite précision :Ruffin est d’origine assez aisée, il a été élève du même lycée privé que Macron

        +6

      Alerter
      • FARINET // 03.12.2018 à 10h28

        Certes mais relativisons, un peu ce parallèle social .
        Fils d’un cadre chez Bonduelle et d’une mère au foyer, lui se considère comme un “petit‑bourgeois intello”. Il suit des études de lettres à la fac d’Amiens, puis à Paris 3, et se nourrit de la prose de Vallès, Tolstoï, Steinbeck ou encore Dostoïevski, dont il dévore les livres un par un.
        https://www.lesinrocks.com/2016/05/03/actualite/enquete-francois-ruffin-11823979/

        Même s’Il a fait sa scolarité dans une institution privée de Jésuites avec Macron, il a au moins prouvé lui, une certaine capacité au libre arbitre,pour s’affranchir de la casuistique et de l’hypocrisie qui colle à la peau d’un jésuite missionnaire sophiste !!

          +33

        Alerter
        • Alfred // 03.12.2018 à 11h06

          Leurs actes parlent at la place des gens. Ruffin jeune homme a ruiné son avenir de journaliste par conviction (“les petits soldats du journalisme”). Puis il est allé au bout de sa logique en créant un journal local dont l’intégrité (à défaut d’une impartialité illusoire) et l’intérêt pour les petites gens ont assuré la renommée (fakir).
          Tous les gens peuvent s’embourgeoiser, se faire acheter, se retourner. Mais pour l’instant ce sont des choses que l’on pourait difficilement reprocher à Ruffin. A la rigueur de prendre Dre la grosse tête et de se tromper parfois ? Même ça c’est pas une reproche facile à lui faire.
          Non simplement il faudrait davantage de petits bourgeois comme lui. Bien davantage.

            +36

          Alerter
          • Ballot // 03.12.2018 à 13h56

            Ancien du PG et même si j’ai quelques relations amicales aux Insoumis, j’aime humer la libre pensée qui flotte quand Ruffin prend la parole. J’entends un homme qui essaie de rester libre et c’est loin d’être le cas chez tout les dits “Insoumis” qui pour certains ressemblent beaucoup à une cours de courtisans autour de gourous Mélenchon.
            Ce dernier n’arrivera jamais je crois à me faire croire qu’il lui a fallu 20 piges pour comprendre qu’il n’y avait rien à tirer du PS.

              +15

            Alerter
    • caliban // 03.12.2018 à 13h54

      “Onfray on aime ou on aime pas moi je l’apprécie aussi beaucoup.”

      En rapport avec l’article publié il y a quelques jours (https://www.les-crises.fr/avoir-une-opinion-nest-pas-une-fatalite/) : on peut également n’en avoir rien à secouer d’Onfray 🙂

      C’est mon cas, j’ai beaucoup écouté ses Universités populaires puis progressivement abandonné au fur et à mesure de la politisation de son discours. Cela ne veut pas dire qu’on aime ou on n’aime pas (affectif), cela signifie qu’il y a peut-être plus intéressant ailleurs (réflexif).

      Bref, tenter de conserver une neutralité bienveillante me paraît plus une posture plus philosophique : amour de la sagesse plutôt que de celui qui la professe.

        +2

      Alerter
  • Eric83 // 03.12.2018 à 09h25

    Macron est acculé en France, son impopularité croissante ainsi que le “chaos” à Paris ont nécessairement des répercussions sur la fonction présidentielle et sa perception à l’étranger.
    Exemple ::
    https://www.zerohedge.com/news/2018-12-02/france-chaos-macron-considers-state-emergency-amid-yellow-jacket-protests-all

      +8

    Alerter
    • jdautz // 03.12.2018 à 14h11

      «En même temps» quand on invoque l’incompréhension, l’état d’urgence et la répression face «au peuple de la rue» ça ne peut pas passer complètement comme une situation normale a l’étranger. Il faut savoir ce qu’on veut ! L’état d’urgence et la répression contre lui, ainsi que le pourrissement volontaire par la violence par de petits groupes qu’on sait très bien gérer lors des match de football a condition d’en recevoir l’ordre, de l’aveu même d’un éminent membre de la police, c’est pas vraiment le désir du peuple dans une prétendue république démocratique n’est-ce pas…

        +5

      Alerter
  • david19721976 // 03.12.2018 à 09h38

    Malheur à ceux qui remuent le fond d’une nation la “populace” est toujours en tout pays cannibale, toujours enthropophage, et quand elle ne se venge pas de ses magistrats, elle punit des crimes qui ne sont pas toujours avérés par des crimes certains. Mais l’usage populaire…a des richesses qu’ignore ou que méprise BHL

      +4

    Alerter
  • Marie // 03.12.2018 à 09h43

    Quelqu’un a dit récemment (j’ai oublié qui ) : “La révolution? Ridicule, dangereuse, évidente”. Et je renvoie dos à dos ces philosophes dits nouveaux? Aucun des deux ne pousse à réfléchir, les deux assènent. Vive Socrate !

      +2

    Alerter
    • Pierre C // 03.12.2018 à 13h26

      J’ai passé le weekend coupé du monde. J’apprends aujourd’hui ce qui s’est passé, surtout à Paris (arc de triomphe…)
      J’ai entendu”révolution” une douzaine de fois de beaucoup de personnes différentes… Et pas a la radio.

      Je ne pensais pas que ça irait si vite, les medias parlent de casseurs, et les gens de toutes classes parlent de révolution.

        +5

      Alerter
  • LBSSO // 03.12.2018 à 09h47

    Ma France, c’est celle des ronds-points ,des sans-ronds et des sans-points.

    ” J’étais dans ma voiture, j’arrive sur une place… Je prends le sens giratoire … Emporté par le mouvement, je fais un tour pour rien… Je me dis : ressaisissons-nous. Je vais pour prendre la première à droite : sens interdit. Je me dis : c’était à prévoir…
    Je vais pour prendre la deuxième : sens interdit.
    Je me dis : il fallait s’y attendre ! Prenons la troisième. Sens interdit ! Je me dis : là ! Ils exagèrent !
    Je vais prendre la quatrième. Sens interdit ! Je dis : tiens. Je fais un tour pour vérifier. Quatre rues, quatre sens interdits !
    J’appelle l’agent : monsieur l’Agent ! Il n’y a que quatre rues et elles sont toutes en sens interdit. Il me dit : je sais … c’est une erreur”.
    https://www.youtube.com/watch?v=RYgQJdm7f0E
    (Merci à N Polony d’avoir ressuscité ce sketch de Raymond Devos )

    Cette France des sens interdit c’est celle des Gilets Jaunes.Plus de services publiques : sens interdit. Plus de pouvoir d’achat : sens interdit. Plus de démocratie : sens interdit.Plus d’ISF : sens interdit
    J’appelle BHL : Monsieur le Philosophe ! Il n’y a que quatre rues et elles sont toutes en sens interdit. Il me dit : je sais … c’est une bulle de Botul »

      +39

    Alerter
    • jdautz // 03.12.2018 à 14h22

      «Monsieur le Philosophe» même pour rire c’est beaucoup trop d’horreur… eu d’honneur pardon.

      La philosophie c’est la sagesse, quelque chose pour soi même. Le moralisme c’est carrément autre chose, ça c’est un truc qu’on distribue aux autres. D’autant plus volontiers qu’on est soi même une grosse pourriture corrompue et spécialiste du barbouzage sordide dissimulée par de beaux costumes parfumés.

      C’est pas comme si il n’était pas autre chose qu’un beau parleur télévisuel, ce que fait ce barbouze des lobbyings et du deepstate a des conséquences directes et désastreuses sur la vie de beaucoup de gens dans le monde.

      Moi il ne me fait pas rire du tout, a aucun moment.

      Je voudrais ajouter une chose sur le texte de BHL :

      «Que dire d’un homme qui était ministre de la Défense à la veille de la Guerre du Golfe™ et préféra quitter son poste qu’avoir a la conduire ?»

      Moi j’ai ma réponse : C’est un Homme d’Honneur !

      L’honneur était chez les résistants, pas chez les collabo.

        +7

      Alerter
  • christian gedeon // 03.12.2018 à 09h56

    Bonne réponse…mais pourquoi se fatiguer à “répondre ” à ce monsieur BHL? Au revoir et pas merci pour ce moment,monsieur BHL. Et faites attention au botulisme, généré par les pensées avariées.

      +5

    Alerter
  • manuel // 03.12.2018 à 09h57

    J’aimerais bien comprendre pourquoi Onfray insiste sur les multiples nationalités de Goshn, c’est aussi le cas de France info. C’est curieux non? Les vrais français ne trichent pas?

      +1

    Alerter
    • jdautz // 03.12.2018 à 14h39

      Peut être parce que il rentre bien dans le cadre de ces milliardaire apatrides qui se font appeler Français quand ça les arrangent (pour collecter le pognon de la Mafia en col Blanc) mais qui sont étrangers au moment de payer leur quote-part de la société dont il profitent a fond sans rien donner en échange.

      Ces gens là n’on de soucis des nations que lorsque les frontière qui sont transparentes pour eux permettent de diviser le monde en enfermant le populo dans des frontières.

      Comme un joueur de tennis qui aurait l’arbitre dans sa poche et qui pourrait aller partout et où toutes ses balles “out” compteraient des point alors que son adversaire serait enfermé dans une seule des zones et dont seule les balles envoyées dans la zone équivalente compterait. Cerise sur le gâteau, il assénerait son adversaire de “sa légitimité et de rappel au réglement” justifiant des sanctions et une restriction encore plus drastique des règles (jouer sans raquette?).

        +13

      Alerter
    • lvzor // 06.12.2018 à 09h12

      Certains considèrent que les pays sont des hôtels mais refusent de payer la suite

        +1

      Alerter
  • CHLéO // 03.12.2018 à 10h03

    A mon humble avis, l’opinion de tous ces méprisants n’a plus guère d’importance. Je crois que la majorité de la population française est en train de faire sécession, et refuse de continuer à servir de variable d’ajustement à cette caste corrompue et corruptrice.

    Voici un lien vers un article de Philippe Grasset sur dedefensa.org

    http://www.dedefensa.org/article/secessio-plebis

      +12

    Alerter
  • Patrique // 03.12.2018 à 10h03
  • jdautz // 03.12.2018 à 10h03

    « vérifiez en tapant “BHL saddamite Chevènement” sur le net, plus rien, nettoyé… Étonnant! »

    C’est faux, j’ai plein de réponses… quand j’utilise un MOTEUR DE RECHERCHE NON CENSURÉ !!!

    Essayez-donc par exemple sur un moteur Russe bien connu. D’ailleurs tapez systématiquement vos recherches sur ce genre de moteurs non soumis a l’Otanisme, vous verrez ce qu’on entend par “neutralité du web” et pages caviardées.

    Certains avaient encore l’illusion d’être en démocratie ? Renoncez a cette idée absurde ! Nous ne sommes pas dans une dictature brutale façon Pinochet, pas encore devrais-je dire parce que si on y regarde de près… C’est beaucoup plus rampant et pervers, les “maîtres” se cachent derrière leurs créature au lieu de s’afficher, mais c’est là ! Ça arrive ! Il y a les germes, les outils, et brique par brique ça se met en place. Peut être que tout va s’effondrer avant mais pas sûr.

      +26

    Alerter
  • Pepin Lecourt // 03.12.2018 à 10h07

    Au fond BHL a son utilité, chacune de ses apparitions-déclarations synthétise ce que sont nos élites dirigeantes, un résumé, une synthèse, une icône représentant la caste, c’est le chiffon rouge des luttes sociales !

    Montre-le !

      +8

    Alerter
  • Kiwixar // 03.12.2018 à 10h13

    – Qu’ils viennent me chercher!
    – Bouge pas coco, on arrive…
    – Prétoriens, protégez-Nous!
    – Le peuple affamé traverse la rue, sire.
    – Ces gens qui ne sont rien! Ces Français détestables d’un pays dont je n’ai jamais vu la culture! Tenez, manants, 100 euros pour améliorer vos gages, et maintenant disparaissez de notre vue!

    Ce type ferait mieux (pour lui comme pour nous) de… démissionner.

      +25

    Alerter
    • Eric83 // 03.12.2018 à 10h53

      Que Macron démissionne, mon cher Kiwixar, nécessiterait que Macron ait de l’honneur, ce dont il est totalement dépourvu.

      La destitution me semble maintenant non seulement possible mais probable car nos parlementaires vont vouloir sauvegarder la caste politique et ses privilèges en lâchant Macron qui, n’importe comment, n’est pas des leurs.

        +17

      Alerter
      • booster // 03.12.2018 à 23h06

        -destitution
        -article 50 (Frexit)
        -dissolution des 2 assemblées
        – réécriture de la constitution
        – Nuremberg des oligarques
        – tirage au sort des membres d”organismes de contrôle citoyen
        – élections
        – lois votées par referendum
        – réécritures de nos codes civils, pénals, du travail, etc… toute loi doit être claire et compréhensible par tous)
        – etc… etc… Instauration d’un salaire universel.

          +4

        Alerter
      • nemo // 04.12.2018 à 00h09

        Oui ,je commence à voir de nombreuses Marie Antoinette de tous Genres deviser sur nos écrans !!!!!
        Mr Macron serait très intelligent s’il saisissait sans délai les deux Assemblées réuniespour modifier notre constitution de modalités rendant au Peuple Souverain le POUVOIR DE LES CORRIGER .
        CECI Nous Aurai par Exemple éviter de les laisser ENTERINER MAASTICHT et autres billevesées Du même type en chapelet .
        Regardez donc la Constitution SUISSE .
        [modéré]

          +1

        Alerter
    • LBSSO // 03.12.2018 à 18h41

      @Kiwixar,
      l’amateur de science-fiction et d’anticipation pourrait même imaginer que si la peste jaune s’étendait, les européistes ,préférant perdre un doigt que la main, sacrifieraient E M pour sauver leurs têtes.

        +2

      Alerter
  • Eric83 // 03.12.2018 à 10h18

    Une vidéo à regarder et à diffuser. En moins de 2 mn, Chevènement “pulvérise” les artisans de l’ingérence dans d’autres Etats…ingérences multiples avec les conséquences désastreuses que l’on sait.

    “Chevènement pulvérise BHL et Kouchner à ONPC.”
    https://www.youtube.com/watch?v=z7sKHjUSrtM

      +13

    Alerter
  • outis // 03.12.2018 à 10h18

    «Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. C’est faux. C’est Carlos Ghosn qui refuse de payer ses impôts, …»
    J’estime que toutes les taxes indirectes sont a priori injustes et qu’elles ne devraient être appliquées que dans un but punitif. Dans cette optique la TVA est particulièrement injuste parce qu’elle punit chacun et d’autant plus qu’il a moins de revenus.
    Mais ce n’est pas tout. Les jouets des grandes fortunes sont exemptés de taxes, p.ex.
    le kérosène de l’aviation.

      +15

    Alerter
    • Macarel // 03.12.2018 à 10h52

      C’est la redistribution via l’impôt et les cotisations sociales qui permet de réduire l’écart des conditions de vie entre le bas et le haut de la pyramide sociale. En faisant de l’optimisation fiscale un business, quand ce n’est pas en fraudant carrément, les classes dites “supérieures” contribuent à détruire la cohésion sociale.
      Quand en plus, un Président qui leur est redevable, supprime des impôts comme l’ISF, ou établit une “flat tax” sur les revenus du capital, alors l’on obtient le phénomène “gilet jaune”.
      C’est bien l’injustice fiscale qui a mis les gens dans la rue, et pas le refus de toute taxe ou impôt.
      Soit Macron et son gouvernement prennent des mesures pour rétablir la justice fiscale dans ce pays, soit il maintiennent le cap. Dans ce dernier cas, ils seront les responsables du chaos social résultant, et ce sera à se demander comme le spécule Todd, s’ils ne pratiquent pas la politique du pire justifier une forme de coup d’Etat.
      Une nouvelle illustration de la “Stratégie du choc”, pour reprendre le titre d’un livre de Naomi Klein. Dans ce dernier cas nous n’aurions pas affaire à de l’incompétence des classes dirigeantes, mais à de la perversité.
      L’incompétence c’est entre autre de croire béatement à la “théorie du ruissellement”. Dans l’immédiat ce qui ruisselle le plus ce sont les coups de matraque, et les jets de gaz lacrymogène. Mais c’était le cas sous le quinquennat de “l’ennemi de la finance” Hollande et de son compère Valls.

        +20

      Alerter
      • Catalina // 03.12.2018 à 11h04

        Un ami russe qui a combattu contre eltsine en 1993 me dit revoir l’état de chaos de la Russie …..comme quoi…

          +8

        Alerter
      • Marie // 03.12.2018 à 14h26

        Quand on sait que le budget de la Sécurité Sociale – CAM (maladie), CAV (vieillesse) et CAF (familles) -est égal environ à 110% du budget de l’ Etat ), on peut légitimement se demander POURQUOI personne, depuis des temps immémoriaux, ne pense à supprimer le “plafond de la Sécu” : la cotisation salariale maladie est un pourcentage du salaire JUSQU’AU plafond. Quand le salaire dépasse le plafond, ce pourcentage s’applique au plafond, donc le prélèvement est FIXE. En fin de carrière, professeur, mon traitement ( environ 2500 euros brut) était au plafond. Et ma cotisation maladie prélevée était la même que celle de ceux qui percevaient plus, x fois plus que 2500 euros brut.Facile de trouver le plafond sur la Toile, il est revu à la hausse chaque année, de peu…

          +7

        Alerter
      • booster // 03.12.2018 à 23h30

        J’ai peut-être une pensée radicale mais pour moi le problème provient de la valeur attribuée au travail. Je ne trouve aucune raison valable au fait que x gagne 10 et y gagne 1000000 en 1 heure de temps. Aucun homme ne peut de par son propre travail effectuer 1000000 plus de choses qu’un autre, il y a forcément l’acceptation du parasitisme dans un système qui intègre ce fonctionnement. Ce n’est pas au niveau de l’impôt que les réajustements doivent s’opérer, mais plus en amont, au niveau des rétributions. Car dans un système qui donne 10 à x et 1000000 à y, ce dernier pensera automatiquement qu’il vaut 1000000 fois plus que x, même si cette différence est le fruit d’un ponctionnement parasitaire. Suis-je clair ?

          +6

        Alerter
  • Eric83 // 03.12.2018 à 10h40

    Nos parlementaires commenceraient-ils à “flipper” ?

    Castaner et Nunez sont convoqués pour venir s’expliquer ce soir devant l’Assemblée Nationale et demain devant le Sénat.

      +4

    Alerter
    • Basile // 03.12.2018 à 11h15

      Castaner me fait pitié, même si je ne l’aime pas. Il ressemble à un chien battu, un fonctionnaire désillusionné, un prof rentré dans le métier pour enseigner, et qui se retrouve à faire 90 % de discipline.

        +3

      Alerter
      • Alfred // 03.12.2018 à 18h18

        Votre comparaison s’arrêtera là s’il vous plaît car ce monsieur, tout legerement malmené qu’il soit (c’est à dire unconfortable) bénéficie d’un confort de vie que ni un chien battu ni un fonctionnaire désœuvré ni un prof déclassé n’auront jamais connu. Ouature dorures petit fours et fric à gogo (pour la vie maintenant).
        Mettez le une semaine à faire la classe dans quelques ex-zep que je connais et il méritera votre pitié.
        Cette épidémie du syndrome de Stockholm m’exaspère. Quand j’en vois qui prennent en pitié les députés lrem dont le seul prix à payer pour leurs multiples ignominies est quelques instant d’inconfort télévisuel, je trouve les gens bien empathiques. Voire bien mal informés et avec la mémoire très très courte. Ils n’ont pas fini de vous c.. à la bouche que vous les plaignez ? Ils ont encore le pouvoir et n’ont rien lâché. Ce n’est pas parceque vous sentez du flottement que c’est gagné. Très loin de là

          +13

        Alerter
        • booster // 03.12.2018 à 23h35

          A vie à vie c’est vite dit. Tous leurs avantages doivent être aboli, même de manière rétroactive. Pour tous Les agriculteurs, les employés, les flics et tous les autres inconnus qui se sont suicidés car ils ne tenaient plus dans un système fait par cette oligarchie pour ses propres intérêts.

            +0

          Alerter
  • VLOIS // 03.12.2018 à 11h00

    On pourrait pratiquement penser qu’il s’agit de Versaillais parlant de Communards en 1871…. et je pense aux écrits de Georges Sand – Baronne Dudevant…lu par Guillemin notamment. La BD de Tardy est aussi éducative.
    Hugo aussi.

    En parlant de la Commune, l’ironie de l’histoire est qu’on est dans l’inverse, car ce n’est pas la Province et les Versaillais et Bismarck contre les Parisiens populaires, mais les provinciaux populaires qi montent au Paris bourgeois.

    Depuis cette plaie est ouverte et étouffée (répression, lois “scélérates”) le problème de fond demeure malgré la répression et la Censure (sous toutes ses formes) de la République (mot valise – on peut tout y mettre, même la Chine est une République) pour étouffer les aspirations du peuple laborieux. La France est clairement la propriété de plusieurs castes (ou mafias) dont la majorité est exclue, elle est pour ainsi dire en régime d’occupation peu importe qu’il se proclame républicain, démocratique puisqu’ici je juge l’arbre à ses fruits.

      +7

    Alerter
  • Grichko // 03.12.2018 à 11h15

    Mais où sont les artistes dans tout ça? …Ceux qui font du cinéma, du théâtre et qui nous parlent d’ humanité, d’amour, de misère, d’injustice, qui nous décrivent si bien le peuple, les petites gens aux fins de mois difficiles sur les écrans de cinéma ou sur des scènes de théâtre….Je trouve qu’ils tardent à se faire entendre. Le réel est bien là messieurs et mesdames. …alors?

      +14

    Alerter
  • Kokoba // 03.12.2018 à 11h19

    Ce qui est amusant avec le mouvement des gilets jaunes, c’est qu’il est décentralisé.
    Pas de leaders, pas de revendications claires, pas de représentants pour négocier.

    Au début, je pensais qu’il s’agissait d’une faiblesse. S’il n’y a pas de revendication claire, comment en discuter ?
    S’il n’y a pas de représentants, comment négocier ?

    Mais en fait, çà ne marche pas comme çà.

    D’abord, le fait qu’il n’y ait pas de leaders empeche le pouvoir d’appliquer sa tactique préférée : corrompre ces derniers pour qu’ils trahissent la base (exemple avec les leaders syndicaux). C’est extremement amusant de voir nos élites tout confus face à ce mouvement qu’ils n’arrivent pas à maitriser.

    Et puis de toute manière, à quoi servirait d’avoir des revendications claires face à un Macron ?
    Macron n’écoute rien, n’entend rien, ne négocie rien.
    Poussé dans ses retranchements, il acceptera en dernier recours de faire de la com (genre un “grenelle” de ceci, ou les “etats genéraux” de cela) mais à condition qu’il n’en sorte aucun changement réel.

    Donc quelle revendication peut-on avoir face à un type pareil ?
    Les gilers jaunes peuvent bien avoir 150000 revendications différentes, au bout du compte, cela va s’agréger en une seule revendication :

    Macron démission !

    Et comme Macron ne va évidemment pas démissioner, cela va se transformer en :

    Macron dehors !

    Si le mouvement dure, on va aller vers des moments trés amusants.

      +20

    Alerter
    • Eric83 // 03.12.2018 à 13h43

      Nous partageons le même constat. Voici la publication que j’ai envoyée à Maxime NICOLLE, un des “leaders” d’un mouvement de GJ.

      Bonjour Maxime.

      Adepte des idées d’Etienne Chouard pour une démocratie réelle, je ne peux que me réjouir des idées que vous que avez partagées dans votre vidéo à Nice le 1/12. Cependant, je pense que vous faites erreur dans la chronologie des étapes que vous mettez en oeuvre.

      JAMAIS Macron et son gouvernement – ni aucun autre de la caste au pouvoir – ne permettront au peuple de s’immiscer dans les décisions du pouvoir et encore moins de lui donner le pouvoir. Aussi, chercher à négocier quoique ce soit avec Macron et son gouvernement est peine et temps perdu car la politique néolibérale dévastatrice pour le peuple continuera.

      Même la dissolution de l’Assemblée ne changera rien et sera simplement un leurre.

      Pour que le peuple puisse réellement s’approprier le pouvoir via une nouvelle Constitution, il faut impérativement une élection présidentielle anticipée, à laquelle le candidat du peuple désigné par le peuple pour le peuple participera.

      Aussi, L’OBJECTIF déterminant est que Macron démissionne ou soit destitué ou en dernier ressort qu’il y ait une insurrection comme le prévoit la Constitution française.

      Qui plus est, il ne vous a pas échappé que d’autres groupes de GJ veulent négocier avec le gouvernement coupant l’herbe sous nos pieds. Le gouvernement leur donnera des miettes, pour que cessent les manifestations, mais il les récupérera par la suite sous une forme ou une autre et les GJ auront été leurrés.

      Je suis à votre disposition pour en discuter.

      Bien à vous tous.

        +7

      Alerter
      • booster // 03.12.2018 à 23h39

        A surveiller quand même ce monsieur, pour quelqu’un qui ne voulait pas être trop sur le devant on lemvoit sur tous les écrans. Même quand il manifeste il rencontre comme par hasard les joirnalistes en plein chaos. Beaucoup trop de gens très puissants ont intérêt à instrumentaliser ce mouvement, méfiance. Comme disait le fondateur de Intel : seuls les paranoiaques survivent

          +2

        Alerter
  • Macarel // 03.12.2018 à 11h40

    Les marionnettistes sont à Bruxelles, la marionnette à Paris !

    https://twitter.com/CoralieDelaume/status/1069537984922468353

    Parole de “gilet jaune” !

    Sortir de la camisole “euro” et du carcan “UE” devient une question de survie. Mais quoiqu’il arrive nous resterons en Europe !

      +10

    Alerter
    • RV // 03.12.2018 à 14h34

      Paul Jorion est un peu plus radical ! mais lui aussi ne veut pas sortir de l’UE
      « Se débarrasser du capitalisme est une question de survie »
      https://www.pauljorion.com/blog/2018/12/01/saint-etienne-conference-de-lhotel-de-ville-se-debarrasser-du-capitalisme-est-une-question-de-survie-le-podcast/

        +0

      Alerter
      • Alfred // 03.12.2018 à 20h20

        Sortir du capitalisme sans sortir de l’UE…. Comment dire. …Vous croyez vraiment ce que vous dites ? Il n’y pas d’autres moyens de le dire: c’est radicalement c.. ! Le capitalisme fait partie de l’ADN de l’UE. C’est comme de vouloir maintenir en vie un organisme et en même temps remplacer intégralement son ADN (pendant qu’il vit). C’est absurde au plus au point. Libre à vous et à Jorion de rêver d’une autre Europe après le capitalisme pourquoi pas. Mais de grâce. Arrêtez de prétendre le faire sans avoir au préalable tué la bête.

          +6

        Alerter
        • jdautz // 03.12.2018 à 22h39

          D’abord ce n’est plus du capitalisme : Un capitaliste se préoccupe des biens et sauve les meubles avant tout, eux les vendent a la découpe ! il ne contrôlent pas le capital, qu’ils vampirisent sans vergogne, ils contrôlent des flux. Flux virtuels pour la plus grosse partie du casino dans les faits. Des flux de marchandise, des flux de gens, des flux de corruption, des flux d’argent virtuel, des flux de réglementation et de manipulations juridique, de propriété intellectuelle, de big-data…

          Pour le reste l’UE… Comment dire… non seulement “l’ultra-libéralisme” a sens unique pas libre et complètement faussé est son adn mais elle a clairement été créée dès le départ pour être une technocratie pas du tout démocratique :
          – « vous comprenez madame, les discussion a n’en plus finir ça nuit a l’efficacité, une technocratie est neutre et efficace, c’est le progrès non freiné par du chipotage ».

          C’était l’époque de la découverte du LSD et autres substances, ce progrès là a du influer sur leur notion du progrès…

            +2

          Alerter
  • Patrique // 03.12.2018 à 11h53

    Résumé des demandes des gilets jaunes : diminuer les impôts des pauvres de 30 milliards et augmenter les impôts des riches de 30 milliards ; conformément à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

      +6

    Alerter
  • Loiic // 03.12.2018 à 12h31

    Maître Onfray les salauds de pauvres existent et ont existes Ils ont fait la révolution française mais ils ont aussi marché derrière Napoléon Ils ont fait le front populaire et la guerre d Espagne. Mais ont mis au pouvoir Franco Hitler et Mussolini Staline et Mao Le sang des Nobles n est pas pure mais celui du Peuple est aussi à bannir….. A méditer loiic

      +1

    Alerter
    • VLOIS // 03.12.2018 à 14h50

      Il faut nuancer… seul Mussolini s’est trouvé élu, mais une fois au pouvoir a établi sa dictature. Par contre, Hitler s’est par la ruse, l’intimidation, la violence et la force alors que le NSDAP n’avait pas majorité au Bundestag (je vous rappelle que les SA ont été assassinés pour que les junkers prussiens accepte enfin de s’associer)… Franco, Staline et Mao par la force et la ruse en période de guerre civile…

      Dans tous les cas, les types que vous citez ont renversé le régime précédent et nulle part, le peuple ne les a pas vraiment choisi, il a été trompé et en tout cas, il n’a pas le rôle principal ici sauf à jouer de chair à canon et payer la facture pour ces psychopathes.

      Quant à la Révolution française… qui a choisi ?

      Le programme des Jours heureux issus de ces expériences qui mène à l’impasse et aux désastres est un bon exemple de ce que veut le peuple.

      Ecoutez André Malraux lors de l’entrée du Panthéon pour Jean Moulin.

        +2

      Alerter
    • Alfred // 03.12.2018 à 20h22

      Banir le peuple? Tout un programme. (Ça peut plaire à Macron remarque mais je ne suis pas certain qu’il y a de place même pour vous dans la dernière chaloupe du Titanic).

        +0

      Alerter
  • Fritz // 03.12.2018 à 12h36

    Une “grande” journaliste étale sa solidarité avec le mouvement social :
    https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-macron-melenchon-le-pen-a-suffit-martele-alba-ventura-7795787857

    Lorsqu’elle officiait sur Europe 1, en 2005, Alba Ventura a eu cette réflexion remarquable – expliquant la décision de Chirac de placer au plus tôt le référendum sur la constitution européenne :
    « Car il ne faut pas laisser le NON polluer le vote, il faut lui laisser le moins d’espace possible ».

      +7

    Alerter
    • Patrique // 03.12.2018 à 13h30

      Belle infox reprise par d’autres journalistes de cour sur le journaliste Ruffin.
      Ruffin n’a pas dit que Macron allait finir comme Kennedy mais qu’un ou des français lui avaient dit que Macron pourrait finir comme Kennedy.
      Pour Ventura, tout messager est l’auteur du message ! C’est la négation du journalisme faite par une…journaliste.

        +8

      Alerter
  • christian gedeon // 03.12.2018 à 13h50

    Ben çà y est,c’est la merde…les “lycéens ” et bientôt “les étudiants ” rentrent dans la danse.
    Fin de l’histoire. La paralysie du gouvernement Philippe,son indécision et sa maladresse assez étonnante,voire inquiétante,jette dans la rue un pêle-mêle qui est tout sauf réjouissant ou porteur d’espoirs. L’addition va être lourde à tous les points de vues,social,économique et bien entendu politique. les italiens,dont nous avons l’arrogance de nous payer régulièrement la tête d’habitude,ont eux trouvé la solution introuvable en France.Cinq étoiles plus Ligue. Et çà se passe tranquillement,parce que ce gouvernement a commencé par parler au peuple,qu’on soit d’accord avec lui ou pas. Chez nous,on ne pale pas au peuple. Soit on l’ignore,soit on le jette,divisé,dans la rue. Et la rue,je suis désolé,n’est pas,n’a jamais été,et ne sera jamais une solution,dans un état qui quoiqu’on en pense,reste un état démocratique. Quelle classe politique! décidément ,il faut faire comme au Scrabble quand on est bloqué,changer toutes les lettres. Et prendre le risque proportionnel,puisque chacun veut voter pour son candidat à lui et à lui seul. Vous verrez bien ce que çà va donner les gars ! la mouise!

      +4

    Alerter
    • Louis Robert // 03.12.2018 à 14h38

      « Sauf votre respect »… les étudiants, les lycéens, ce n’est pas « la merde », mais bien l’avenir de la nation maintenant dans la rue, et pour d’excellentes raisons qu’ils énoncent du reste publiquement avec une clarté et une circonspection enviables. Il suffit d’entendre, jour et nuit, leurs «aînés», y compris ceux portant « discrètement » ruban rouge… pour s’en convaincre.

      Dans les circonstances que nous traversons (ce n’est qu’un modeste début), un minimum de respect mutuel s’impose. Déjà parler ici de ce dont vous parlez en ces termes, c’est en inviter un violent orage.

        +2

      Alerter
      • Christian Gedeon // 03.12.2018 à 15h30

        J’ai dit c’est la merde et pas les étudiants dont de la merde monsieur. C’est le bordel si vous préférez. A bon entendeur

          +5

        Alerter
        • Louis Robert // 03.12.2018 à 17h00

          « Bordel »? Non, je ne préfère pas. « Chienlit » non plus. On dirait ici Macron qui affirme entendre mais ne comprend pas.

          Nous avons devant nous une légitime révolte citoyenne de masse, on ne peut mieux fondée ni exprimée, soutenue par l’ensemble de la population. Mieux vaut donc pour tous s’en tenir à une caractérisation précise et véridique.

          Les agents provocateurs et lesdits «casseurs » d’origine prétendument inconnue, le Pouvoir peut facilement et rapidement les mettre hors d’état de nuire, et en protéger les gilets jaunes, plutôt que de les instrumentaliser à son profit politique. Il lui suffit de le vouloir et d’en appeler à l’armée. Ce sera vite fait… et durable. Le mouvement des gilets pourra alors aller de l’avant en toute légitimité démocratique, comme il se doit et comme c’est sa volonté. Tout cela devrait déjà avoir été fait.

          CRS et fumigènes ne sont pas instruments de gouvernance durable…

            +2

          Alerter
          • Christian Gedeon // 03.12.2018 à 17h11

            Vous êtes casse pieds. Utilisez le mot que vous voudrez. Je ne sais pas moi. Ramdam ça vous va? Agitation? Vous préféreriez révolution? Allez va pour révolution si ça vous fait plaisir.

              +2

            Alerter
    • RV // 03.12.2018 à 14h41

      Notre modèle social est “aussi” issu de la rue.
      Il est légitime que l’entreprise de sa destruction se traduise par un recours à la rue.

        +5

      Alerter
  • Quintus // 03.12.2018 à 13h58

    Il ne faut pas être homophobe pour traiter autrui de “saddamite”, juste âme à fables.

    J’ai juste ?

      +2

    Alerter
  • Rolland // 03.12.2018 à 14h16

    Rien ne change, ou tout change toujours pour que rien ne change.
    Les Gilets Jaunes quand on sait ce qu’il en est de la soumission consciente/inconsciente du plus grand nombre, ne peuvent sortir d’un chapeau.
    Il aura fallu attendre aprés avoir sauté du 30ème d’arriver au deuxième étage pour que le réveil sonne, avant de s’écraser lamentablement sans honneur et la moindre dignité.
    Chez les français visiblement ces deux vertues n’ont pas entièrement disparues et ce n’est pas faute des coups de boutoir menés par nos zélites avec l’éducation nationale qui fabrique de petits robots incapables d’une réflexion un peu complexe, avec la culture qui engendre ces classes de plus en plus éloignées les unes des autres, avec les médias qui abruttissent et maintiennent lapopulation dans une tension permanente etc etc…
    Finalement pour eux ou/et pour leurs enfants, les Gilets Jaune refusant tout porte-parole ont fini par comprendre que le rez-de-chaussé est fait de béton et que le corp humain n’y résisterait pas, qu’aucun porte-parole n’y pourrait rien, alors ils se sont levés et l’exemple primant d’efficacité sur toutes paroles, les rangs des sans dents défavorisés, exploités et esclavagisés vas s’étendre jusque dans les rangs des futurs pauvres de la classe moyenne et tous ensembles ils continueront tant qu’ils n’auront les garanties sur leur avenir et celui de leur progéniture.

    La première fois où j’ai été fier d’être français c’était aprés une conférence de 4h sur l’Histoire de France et voici maintenant la deuxième, pourvu qu’elle dure parce que sincèrement ça fait vraiment du bien d’être fier d’une origine, d’une identité, d’un culture et d’une Histoire, ça fait du bien de svoir qu’on fait parti d(un tout, ce tout qui par la force de son union fait enfin valoir ses droits d’humains, ses droits d’exister et de vivre dignement.

    Merci à tous les Gilets Jaunes et merci à ceux qui le deviendront !

    Honneur et dignité !

      +12

    Alerter
  • Renaud // 03.12.2018 à 14h53

    Comprendre les Gilets-Jaunes est bien facile si l’on a le moindre sens se l’observation.
    Toute une strate de la société civile (au moins en France mais aussi ailleurs) était devenu progressivement invisible et inaudible, plutôt réduite au silence, tellement les médias aux ordres nous ont crétinisés. Il était temps!
    Les Gilets-Jaunes sont le révélateur de la substance de ce qu’est devenue la société contemporaine. Les paillettes médiatiques et les faux nez médiatiques friqués nous ont égarés des décennies durant. Ceci dit en très résumé.
    Mais si l’on comprend les Gilets-Jaunes (pourvu que ce mouvement reste collectif et ne se fasse pas récupérer par
    – toujours les mêmes -! et leurs “couleurs politiques délavées et leur discours in-si-pides) il nous faut nous attaquer aux — causes — car s’attaquer aux effets déplacera une fois de plus les principaux problèmes qui seront toujours là….
    Attention.
    Dans les revendications des Gilets-Jaunes il y manque deux choses absolument essentielles, car on ne trouve pas, d’une part, l’exigence de sortir de l’ “Europe”, car c’est notre “appartenance” à cette Urss 2ème mouture sise à “Bruxelles” qui définit notre politique économique et fiscale (pas moins!!), et d’autre part on ne trouve pas la demande impérative de sortir de l’ “euro”, cette monnaie qui est un véritable poison pour la plupart des pays “européens” qui s’appauvrissent de plus en plus.

      +7

    Alerter
  • Nanie // 03.12.2018 à 15h06

    M. Onfray et JC Michea ont admirablement cerné le problème… L’éclosion des œufs Mitterrand dans la politique classique capitaliste libérale a révélé le statut et les aspirations du socialisme caviar qui a détruit toute démocratie hors celle qui s’applique chez les à peine nantis(qui ont jusqu’à présent sauvé leur peau), les nantis et les riches… souhaitons que les gilets jaunes fassent plier le roc capitaliste…ce qui n’est pas évident mais pas impossible.

      +7

    Alerter
  • fifi-16 // 03.12.2018 à 15h41

    A tous les gilets jaunes et surtout les casseurs:

    Merci pour toute cette merde que vous foutez.
    J’en ai plein de cul de payer pour engraisser ses connards de politiciens mais aussi ,pour toute cette population qui vit sur notre dos, NOUS la classe moyenne.
    Demain, ENFIN, le systéme social français va s’effondrer grâce à vous et ce sera “marche ou créve” comme aux USA.
    Vous ne voulez plus de ce systéme……. Et bien moi non plus, mais pas pour les mêmes raisons que vous.
    Vivement la fin de son mandat quand vous l’aurez obligé à demonter ce systéme social à la con…car il ne prélèvera plus de taxes diverses.

    Salut et encore merci…

      +3

    Alerter
    • christian gedeon // 03.12.2018 à 18h56

      Un cri du cœur auquel je ne suis pas loin de me joindre,auquel je me joins.La classe moyenne laborieuse pour le coup,celle qui paye l’essentiel des taxes et impôts et qui n’a “droit ” à rien,celle qui voit des gouvernants la pressurer par droit divin,et les “ayants droits” la narguer par droit démagogue,cette classe là va récupérer,inévitablement,les fruits de ce qui se passe et je l’espère envoyer politicards européo centrés et ayantdroitistes professionnels,complices absolus, à leurs chères études…et enfin s’occuper de ceux qui vivent avec des bas salaires,et leur redonner espoir et dignité. Alors oui,moi aussi je dis merci les gilets jaunes. Ce système est pourri jusqu’à la moëlle. Les majors paieront les mêmes impôts que tout le monde,l’état empruntera directement à la BCE et encore mieux à la BDF ressuscitée ,les gaspillages de l’état seront supprimés et la vie sera belle…dommage que je sois obligé de me réveiller,ce rêve était tellement beau.

        +0

      Alerter
    • Alfred // 03.12.2018 à 21h35

      Je ne vois d’autre solution que de vous servir un argument d’autorité: https://twitter.com/pamfoundation/status/1069559265713668096
      (jPeut être que vous sous estimez les surcouts amenés par le fait d’être riche dans le ghetto à la mode us voire brésilenne. vous aurez peut etre un reste à vivre et une espérance de vie plus faible dans un univers sans filets où règne la violence. A vous les cars et home -jacking, les gardes de sécurités armés (payés assez cher pour être loyaux), etc.. Seuls les ultra-riches ont les moyens de vivre dans un état défaillant. Car ne vous illusionnez pas des profs et des flics à la mode du tiers monde (us par exemple) c’est la violence qui explose et cela coute très cher d’y échapper)
      Si vous faites partie de la classe moyenne vous n’avez justement pas vraiment les moyens de snober les gilets jaunes..; Je paye encore la taxe d’habitation (les 20% restants..), et je suis un gilet jaune. Je n’ai rien contre le fait que le système évolue. Mais je veux que les choix soient collectifs. Je n’ai rien contre le fait de ne plus jamais plus prendre l’avion de ma vie (je ne connaitrait jamais la thailande) mais je veux vivre dans un pays indépendant.
      Grace à Macron nous alons enfin sortir de l’europe et de l’euro. (Salut et Merci).

        +3

      Alerter
  • 5cents // 03.12.2018 à 15h48

    Mais pourquoi tout le monde parle d’une taxe écologique sur le diesel alors qu’il s’agit de rectifier une fiscalité crée à la base pour aider les raffineries de pétrole. Les raffineries sont maintenant victimes de cette fiscalitė et l’état rectifie.

    https://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-l-essor-du-diesel-en-france-est-lie-a-l-emergence-du-nucleaire.N355901

    Sans doute que d’annoncer on augmente le diesel pour éviter des délocalisations de raffineries (emplois, valeur stratégique..) à été jugé moins bon que l’enfummage aux particules fine par les conseillés en communication.

      +3

    Alerter
  • tille // 03.12.2018 à 16h32

    fantastique !
    par contre Michel Onfray a tort quand il dit que Libération critique les GJ et c’est une faute. Liberation les soutient à tour de bras depuis un mois.

      +0

    Alerter
  • Renard // 03.12.2018 à 16h38

    M.Onfray lancez vous directement dans l’arène politique comme l’a fait jadis votre maître Proudhon. Écrire des textes ne suffit plus en ces temps de révolte..

    Vous ne voulez pas du pouvoir dîtes vous, et bien les communards conseillaient de choisir particulièrement ceux qui ne veulent pas du pouvoir pour gouverner. Et bien je vous choisi M.Onfray ! Et nous sommes énormément à le faire..

    Les gilets jaunes ont besoin d’intellectuels pour leur donner des conseils et des directions à suivre.

    Mouillez vous ! Vous avez un poids politique considérable qu’il faut utiliser pour faire le bien et non pour le laisser dans la léthargie..

    Ceci est valable pour Michéa, Guilluy, Sapir, et j’en passe.. Les penseurs les plus généreux de notre époque refusent de s’impliquer en politique : c’est que finalement ils sont aussi contaminés par l’égoïsme et le “chacun chez soi”.

    Il eût été impensable pour les premiers socialistes que vous admirez tant (Leroux, Proudhon, Jaurès, Luxemburg,..) d’écrire des textes dans leurs coins sans s’impliquer directement en politique.. Jaurès disait même qu’une philosophie politique n’est pas complète si elle ne devient pas action politique.

      +3

    Alerter
  • Suzanne // 03.12.2018 à 16h46

    Pas hors-sujet, mais un peu adjacent: j’en profite pour mettre le lien de l’entrevue de Todd sur France Culture mise en ligne aujourd’hui :
    https://www.youtube.com/watch?v=qXeC1L_zpFI
    Très très intéressant à écouter, un résumé du lien entre gilets jaunes et sa théorie de l’influence forte des systèmes familiaux.
    Je dois dire que j’ai été très surprise de le retrouver sur France Culture 🙂

      +2

    Alerter
    • Pierre C // 03.12.2018 à 17h24

      Moi aussi, j’ai sursauté en l’entendant à la radio ! … Et puis je suis sorti de la voiture pour aller au boulot .
      Drôle quand même. Nous vivons la révolution des weekends !

        +2

      Alerter
  • Vever // 03.12.2018 à 17h11

    Merci de tout cœur Monsieur Onfray de votre immense intelligence moi je ne sais pas parlé vous parlé pour nous merci mille fois Monsieur Onfray.

      +2

    Alerter
  • chalojo // 03.12.2018 à 18h57

    Très beau billet de Mr Onfray!
    C’est important d’avoir ce niveau de réflexion à notre disposition. Comme il le dit, les “gilets jaunes” n’ont pas ce talent de rhétorique et de dialectique pour passer certains messages. Lui l’a. Bravo!
    Hélas, quand cet intellectuel n’a plus de droit à la parole dans les médias traditionnels, notre démocratie n’est elle pas en danger?
    Et si danger il y a, quelle est notre responsabilité à la défendre, ou pas…?

      +2

    Alerter
  • LBSSO // 03.12.2018 à 19h12

    @Alfred, réflexions que je souhaitais partager en lisant deux de vos commentaires.
    1- “Non simplement il faudrait davantage de petits bourgeois ”
    La montée de la violence risque de ruiner cet espoir.C’est voulu ( ainsi que le diviser pour mieux régner).
    Antérieurement , j’observais (témoignage personnel donc non significatif) lors de l’accentuation de la question migratoire et plus récemment depuis l’augmentation de la fiscalité immobilière, la montée d’une indifférence aux inégalités voire de leur justification.Va-t-elle au-delà des coups de klaxon se révéler à nouveau ?

    2- ” Sapir a récemment mis des mots sur le malaise grandissant que je ressentais ” à la FI .
    Vous parler de “malaise”,de ” question de sincérité” qui ressortent de cette article mais c”est bien davantage .J Sapir utilise les mots :”ignoble”, “lâche”,”odieux”, “honte” au sujet de JLM.

    (volontairement placées en fin du fil)

      +3

    Alerter
    • Alfred // 03.12.2018 à 20h40

      Merci pour votre commentaire.
      1- je ne sais pas. je suis effaré par l’attitude de mon entourage professionnel et d’une partie de mes connaissances vis à vis des gilets jaunes (qui est un révélateur autant qu’un fait fondateur au même titre que la crise migratoire): dorénavant il est possible de mesurer l’écart entre les postures et les réalités. Auparavant cela se devinait simplement à des détails (par ex: pourquoi suis je le seul à mettre mes enfants à l’école publique où ils maintiennent la diversité, alors que mes voisins si progressistes utilisent toutes les combines pour éloigner les leurs du ghetto en création ?). En tous cas peu à peu le tri se fait entre les “postureurs” et les autres.
      2- la charge émotionnelle de Sapir sur Mélenchon ne m’intéresse pas (même si j’éprouve le même sentiment de bassesse et de trahison, ce n’est que conjoncture): le texte de Sapir est par contre très intéressant pour son passage sur “la ligne politique explicite vs la ligne politique implicite” qui décrit parfaitement la situation à lfi. C’est un problème très profond qui explique les déconvenues passées présentes et futures non seulement de la fi mais de tous les partis. La fi a explosé au moment où les deux lignes coïncidaient. Le PS est mort de cette maladie. Et il me semble que la droite est touchée par le même problème ainsi que toutes les “extrêmes”. Nous parlons ici au fond de la cause du défiance envers les partis qui ne s’explique pas que par l’usure du pouvoir et le confort des situations de rente mais par une entourloupe DE DEPART. Plus grave.

        +5

      Alerter
  • xc // 03.12.2018 à 19h38

    “[BHL] reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. ”
    Un principe de saine gestion des finances publiques veut qu’une recette ne soit pas affectée à une dépense. Soit elle est trop élevée, et on en gaspille une partie, ou on doit utiliser l’excédent ailleurs, soit elle est trop faible et le besoin n’est pas couvert, ou on doit compléter par d’autres recettes, peut-être au détriment d’autres besoins.

      +0

    Alerter
  • Mère-Grand // 03.12.2018 à 20h41

    Quand on a côtoyé la pauvreté, ou qu’on l’a vécue soi-même, il y a des choses que l’on ne supporte plus. Et Michel Onfray l’exprime très bien.

      +5

    Alerter
  • édrick d’Estroy // 03.12.2018 à 22h20

    peste brune, rouges-bruns, poujadistes, fascistes, nazis, staliniens, pétainistes, vichystes, maurrassiens, on oublie, aussi antisémites, crypto-facistes, haineux, bas du front, le-peniste, mélachonistes et complotistes…
    Ce pauvre BHL a trop reçu de tarte a la crème, il faut comprendre cela l’a affligé d’une pathologie qui l’empêche de dire un mot qu’il abhorre au delà de toute raison: FRANCAIS
    ci celui ci avait la bêtise de passer dans une manif de gilet jaune, j’ai bien peur qu’il finisse subir un sort funeste – je dit ça, je dit rien!- 🙂
    il représente tout ce que les français déteste, la suffisance hautaine, un chancre a la face de notre pays, qu’il faudra bannir ou reléguer je ne sait ou pour des questions de bon sens et d’hygiène mentale…
    je ne suis pas religieux, mais St Déproge priez pour nous!

      +2

    Alerter
  • Thomas // 03.12.2018 à 23h51

    Bah Michel, je vous ai connu plus inspiré et plus objectif !

    Je crois malheureusement que les pauvres, les “vrais” ne s’expriment pas, ne se montrent pas par pudeur et ne réclament pas sur la toile le POUVOIR d’acheter car ils n’ont tout simplement pas les moyens de s’offrir un abonnement internet + téléphone mobile à 50 €/mois !
    A ce titre, je vous renvoie à votre “On comprend que cet homme-là ignore quelle misère signifie un trou de cinquante euros dans le budget d’une famille vivant avec moins de mille euros par mois… “Salauds de pauvres!”, en effet. ” et vous mets au défi de me démontrer qu’une famille, 2 adultes, en situation d’emploi ou non, et 2 enfants, vit aujourd’hui en France avec – de 1000 euros par mois !

    Non, ceux que l’on entend et qui ont fait subir une opération de chirurgie esthétique à notre Marianne vivent dans l’illusion d’un bonheur matériel relayé par les réseaux sociaux, photos de vacances, achetées à crédit, dans un pays du tiers monde, voiture allemande que les enfants devenus adultes continueront de payer…

    Je ne suis pas sociologue encore moins philosophe mais je me dis que quelque chose cloche à une époque où un pays et son peuple de gilets jaunes offrent des obsèques nationales à leur idole jaunie, une vedette poursuivie post-mortem par des histoires de gros sous !

    Je vous souhaite le meilleur

    Cordialement, Thomas

      +2

    Alerter
  • tonio // 04.12.2018 à 01h00

    il faut stopper la croissance des injustices : suppression de l isf , flat tax à 30 °/•
    tout ça paye par la hausse des taxes des pauvres et des moyens.
    Les hôpitaux sont abandonnés, les écoles…est ce la fin de la république et de l ascenseur social ?

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications