Les Crises Les Crises
21.septembre.201421.9.2014 // Les Crises

Loi anti-terrorisme, Interdiction de sortie du territoire : “Nous sommes en guerre”

Merci 0
J'envoie

Au delà même de la censure par l”État d’Internet, moi, ce qui me FASCINE, c’est qu’en 2014, la gôôôôôche ait pu joyeusement voter un nouveau truc : “L’interdiction de sortie du territoire” pour ses propres citoyens, sans que personne ne bronche !

“L’interdiction de sortie du territoire” : non mais, sérieusement, ça ne vous rappelle rien ?

Loi anti-terrorisme: les députés votent l’interdiction de sortie du territoire des personnes soupçonnées de jihadisme

POLITIQUE – Les députés ont approuvé mardi 16 septembre dans la soirée l’interdiction administrative de sortie du territoire visant à empêcher le départ de candidats au jihad en Syrie et en Irak, l’une des mesures clé du projet de loi sur la lutte contre le terrorisme.

Cette interdiction de sortie d’un ressortissant français pourra être prise “dès lors qu’il existe des raisons sérieuses de croire qu’il projette des déplacements à l’étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes, des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ou sur un théâtre d’opérations de groupements terroristes et dans des conditions susceptibles de le conduire à porter atteinte à la sécurité publique lors de son retour sur le territoire français”.

D’une durée de six mois, renouvelable jusqu’à deux ans, cette interdiction conduira au retrait immédiat du passeport et de la carte d’identité de la personne concernée qui recevra un récépissé valant justification de son identité.

Le manque de contrôle judiciaire inquiète

“Six mois c’est un délai raisonnable car c’est une mesure grave”, a jugé le rapporteur du texte Sébastien Pietrasanta (PS) en réponse à des amendements de Pierre Lellouche (UMP) voulant porter cette durée à un an. La personne ciblée pourra être entendue, assistée par un avocat, par le ministre ou son représentant dans les 15 jours.

Elle pourra aussi saisir en référé le juge administratif devant lequel l’administration “ne pourra se prévaloir d’éléments classifiés”, a assuré le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve aux écologistes inquiets d’un manque de contrôle judiciaire. En effet, l’absence de recours à un juge avant la procédure d’interdiction est pointée du doigt par quelques médias et institutions qui dénoncent un texte liberticide.

Les personnes faisant l’objet de cette interdiction seront signalées dans le Système d’information Schengen utilisé par les pays de l’espace européen sans frontière. Les compagnies de transport auront interdiction de prendre ces personnes dès lors qu’elles auront été alertées par les autorités de leur présence dans leur système de réservation.

La violation de cette interdiction, punie de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende, constituera un motif pour arrêter à leur retour ceux qui auront réussi à se rendre en Syrie.

Un volet sur internet également prévu

Selon Bernard Cazeneuve, environ 930 Français sont impliqués dans des filières vers la Syrie et l’Irak (350 sur place, 180 repartis de Syrie, 170 en transit vers la zone et 230 ayant des velléités de départ), nombre en “augmentation de 74% en huit mois”. 36 sont morts sur place. Pour Sébastien Pietrasanta (PS), cette mesure peut aussi servir à “protéger contre eux-mêmes” des jeunes, notamment des filles, encore peu radicalisés et qui risquent de le devenir en se rendant dans les zones de lutte armée.

Depuis le printemps, il existe une plate-forme de signalements grâce à laquelle “au moins 70 départs” ont pu être évités selon le ministre. Le projet de loi, qui cible également l’apologie du terrorisme sur internet, devrait être voté en procédure d’urgence (une seule lecture) à l’issue des débats mercredi.

Source : www.huffingtonpost.fr

Loi antiterroriste: menace sur la liberté d’expression!

Par Alexis Kraland, Candidat aux élections européennes et Porte-Parole du Parti Pirate en Ile-de-France

Face à la menace terroriste liée à la guerre en Syrie, le gouvernement socialiste réagit par une offensive sécuritaire et médiatique. Examiné mercredi en conseil des ministre, le projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorismepassera bientôt en procédure accélérée devant les députés.

L’objectif annoncé: réactualiser l’arsenal législatif afin d’endiguer le départ au Djihad de ressortissants français, et stopper la spirale radicale des loups solitaires, ces candidats au terrorisme qui agissent seuls. Pour Bernard Cazeneuve, faisant référence au cas Merah et Nemmouche “les événements récents ont mis en lumière quelques manques de notre législation qu’il importe de combler afin de mieux prévenir et mieux réprimer de tels actes.”

Pourtant, selon le dernier rapport d’Europol, 58 actes terroristes sur 63 commis en France durant l’année 2013 furent le fait de séparatistes. Se tromperait-on de cible ?

Mesure phare, l’institution d’une interdiction administrative de sortie du territoire

Dans un entretien paru dans Libération, le président de la Licra a cependant pointé des éléments anticonstitutionnels pour cette interdiction dont l’objectif est d’endiguer le départ en Syrie ou en Irak de certains ressortissants, majeurs ou mineurs, et pouvant représenter une menace à leur retour. Il serait injuste de restreindre la liberté de circulation à moins d’avoir des “documents incontestables” concernant la dangerosité des individus soupçonnés.

La procédure choisie fait également débat

“aucune garantie judiciaire n’est prévue avant que l’interdiction administrative ne soit prononcée. Il n’y a aucune intervention du magistrat du siège alors qu’il est le garant des libertés fondamentales” s’indigne la présidente de la commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) dans un entretien paru Le Monde.

Pour éviter l’escalade radicale qui mènerait au terrorisme, le gouvernement mise aussi sur un dispositif de blocage administratif des sites de propagande terroriste. Pour Cazeneuve, “Le recrutement se fait essentiellement, pour ne pas dire exclusivement, par Internet”. D’après les faits récents, le recrutement s’effectue pourtant ailleurs, comme en prison.

Le blocage risque donc d’être à côté de la plaque, en plus d’être antidémocratique. Cette forme de censure ne relève en effet pas du judiciaire mais de l’administratif, tout comme l’interdiction de sortie. Autrement dit, aucun procès n’aura lieu pour décider si un site sera bloqué ou non: le ministère de l’intérieur décidera. Seul un magistrat pourra observer à postériori ce qui aura été bloqué. Vu le risque évident de surblocage, le projet de loi menace directement la liberté d’expression d’individus ou d’organisations qui n’incitent pas au terrorisme.

Les mesures visant le “cyberdjihad”, quelle que soit la définition de ce mot, sont en partie vouées à l’échec, et ce par leur nature même. ll est difficile d’imaginer des terroristes capables d’observer le champ de vision d’un drone mal protégé et qui seraient incapables de contourner un blocage. Ainsi, le petit torrent du djihadisme transnational le plus avancé coulera certainement dans un autre lit, à l’abri des mesures de blocage. De même, on peut également douter du découragement d’un candidat au Djihad devant la censure des sites webs le concernant directement.

Ce blocage pourrait même s’avérer néfaste en entrainant une complication du travail d’investigation des services de renseignement. Ce serait une balle tirée dans le pied de l’antiterrorisme tandis que des sites web légitimes risquent d’être bloqués. Au Royaume-Uni, le filtrage des contenus pornographiques bloque ainsi des contenus qui n’ont rien à voir avec la pornographie.

La lutte contre les actes terroristes et leurs auteurs doit cependant avoir lieu, mais dans le strict respect de l’Etat de droit. Réagissons donc face à la menace du blocage administratif qui sera toujours intempestif dans un régime qui se veut démocratique.

Source : www.huffingtonpost.fr

“Nous sommes en guerre”, ou comment légitimer la censure de l’ennemi

Par Guillaume Champeau, Numerama

Lundi soir lors de l’ouverture des débats sur le projet de loi de lutte contre le terrorisme, qui prévoit notamment la censure sur ordre de l’Etat des sites faisant l’apologie du terrorisme, les députés ont justifié la mesure par l’état de “guerre” dans laquelle la France serait plongée. Ou comment le blocage doit servir à la contre-propagande de guerre.

Nous sommes en guerre“. Lors de la discussion générale à l’Assemblée Nationale sur le projet de loi de lutte contre le terrorisme présenté par Bernard Cazeneuve, l’expression est revenue lundi soir à de nombreuses reprises, pour justifier les mesures d’atteintes aux libertés prévues par le texte. Si la formule a surtout été prononcée par la droite de l’hémicycle, le gouvernement et la majorité ne l’ont pas contestée, loin s’en faut. Les débats doivent donc reprendre ce mardi soir, dans une inquiétante ambiance belliqueuse de renoncement à nos propres valeurs, signe ultime de la victoire du terrorisme qui, par la peur, parvient à faire reculer les libertés.

Monsieur le ministre, notre pays est en guerre“, entama ainsi le député UMP Eric Ciotti. “Notre pays est en guerre contre le terrorisme et contre l’expression qu’il revêt aujourd’hui : celle du fanatisme religieux et de l’extrémisme, celle qui arbore le visage de l’État islamique. (…) Face à cette situation de guerre, nous devons manifester notre unité“.

Pierre Lellouche (UMP) jugeait en effet la situation similaire à la première guerre mondiale. “Seule s’impose, comme ici même il y a un siècle, l’union sacrée de toute la représentation nationale, de tous les républicains, face à ce qu’il faut bien appeler une guerre. Cette guerre nous est imposée par une frange fanatique du monde musulman“. “Il nous faut prendre conscience que nous n’en sommes qu’au début de cette guerre“, a-t-il même ajouté.

On vient de nous déclarer la guerre. La France, unie autour de son président et de son gouvernement, unie autour de son assemblée, saura y répondre“, promettait à son tour Alain Tourret, député radical du Calvados.

Des formules similaires ont été prononcées par les députés UMP Guillaume Larrivé (“Un ennemi nous a déclaré la guerre. Cet ennemi, il faut le nommer, il faut le regarder pour ce qu’il est, il faut le combattre : c’est l’islamisme radical armé, le djihadisme, qui veut détruire, par la terreur la plus barbare, nos sociétés démocratiques“), Jacques Myard (“La réalité est simple et tragique, comme l’Histoire : nous sommes en guerre“), Thierry Mariani (“La France peut considérer qu’elle est en guerre contre le terrorisme“), ou encore Xavier Bertrand (“Nous sommes en guerre. Nous sommes en guerre contre le terrorisme, nous sommes en guerre contre le terrorisme djihadiste“).

“SAVOIR SUSPENDRE LES LIBERTES DEMOCRATIQUES”

Ainsi les choses sont claires. Il n’est pas de guerre sans propagande de guerre, où chaque camp défend sa conviction d’être dans celui du bien et de combattre le camp du mal. Il faut mobiliser ses troupes et faire accepter à son peuple les efforts de guerre. Les pertes de libertés en font partie.

Il n’est pas non plus de propagande de guerre sans contre-propagande. Il faut répondre avec force à la propagande de l’adversaire. Or au 21ème siècle, cela consiste notamment à contrôler les réseaux sociaux que peut utiliser l’ennemi, et à bloquer l’accès aux sites web qui leur permettent de faire connaître non seulement leurs actes de guerre les plus atroces, mais aussi leurs motivations qui peuvent apporter des nuances que le manichéisme d’une guerre ne saurait tolérer.

Alain Tourret l’expliquait très bien lundi soir, en convenant qu’il fallait “suspendre des libertés démocratiques” au nom de cette guerre contre les terroristes. “Je n’ai pas dit « supprimer », j’ai dit « suspendre » ! Nous avons su, dans notre histoire, suspendre à un moment donné les libertés démocratiques. Celles-ci, en effet, ne peuvent pas avoir le même contenu en temps de paix et en temps de guerre. Or la guerre nous a été déclarée.”

C’est aussi l’avis de Philippe Goujon (UMP). “Puisque la guerre a lieu aussi sur internet, la responsabilisation des hébergeurs de sites quant aux contenus publiés ainsi que la procédure de blocage prévue par ce projet de loi démontrent qu’internet ne saurait constituer une zone de non-droit (…) Ne laissons subsister aucune faille dans notre arsenal juridique pour gagner la guerre contre le terrorisme et la barbarie“.

C’est le député Alain Marsaud (UMP) qui laissa le plus éclater la franchise, dans un discours qui a gêné jusqu’à son propre camp. Il reprocha au ministre Bernard Cazeneuve d’avoir cherché à expliquer “que vous n’étiez pas en train de vous asseoir sur les libertés individuelles et les libertés publiques“, alors que “ce n’est pas là le procès que nous vous ferons, bien au contraire !“.

Vous m’invitez à m’asseoir sur les libertés pour faire en sorte que la sécurité soit assurée dans notre pays. Tant que ce gouvernement sera en situation de responsabilité et que je serai ministre de l’intérieur, ce ne sera jamais le cas“, lui répondit Bernard Cazeneuve. En ne convaincant que les quelques députés présents dans l’hémicycle.

Source : Guillaume Champeau, Numerama, 16/9/2014

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

98 réactions et commentaires

  • VladimirK // 21.09.2014 à 04h19

    C’est sûr que les Jihadistes potentiellement dangereux, il vaut mieux les garder bien au chaud chez nous… ce serait dommage qu’ils exercent leurs talents ailleurs.

      +0

    Alerter
    • V_Parlier // 21.09.2014 à 13h34

      Oui, j’ai pensé la même chose dès le début! Il y a trois ans on encourageait tous les repris de justice multirécidivistes (toujours traités avec grande indulgence) à aller perpétrer leurs crimes barbares en Syrie, et aujourd’hui on s’inquiète de ce qu’ils pourraient faire à leur retour. Alors, changement de “tactique”: on les garde amoureusement chez nous mais sans pour autant faire quoi que ce soit d’autre!
      Après l’introduction de cette nouvelle procédure, il sera facile d’empêcher n’importe qui de sortir, comme au temps de l’URSS (exemple si cher à nos éternels anti-russes). Peut-être qu’un jour je ne pourrai plus me rendre en Russie, par exemple, parce-que ce sera “chez l’ennemi”. Quand ce jour approchera, c’est qu’il sera temps de s’enfuir définitivement…

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 21.09.2014 à 05h13

    Les norvegiens sont plus cools, ils organisent des voyages accompagnés sur zone de guerre avec de jeunes futurs terroristes au sens de : qui sèment la terreur (YATA : jeunes du traité transatlantiques)
    =
    https://twitter.com/YATA_no/status/461531494335254528/photo/1
    =

      +0

    Alerter
  • Anatole // 21.09.2014 à 06h37

    Je ne comprends pas cette loi… Ils veulent donc interdire aux ressortissants BHL ou Fabius de sortir de France ?!

    Ils calquent à la définition: “dès lors qu’il existe des raisons sérieuses de croire qu’il projette des déplacements à l’étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes, des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ou sur un théâtre d’opérations de groupements terroristes et dans des conditions susceptibles de le conduire à porter atteinte à la sécurité publique lors de son retour sur le territoire français”

      +0

    Alerter
    • millesime // 21.09.2014 à 10h27

      ils feraient mieux de leur “interdire de revenir” sur le territoire français dès lors qu’ils en sont sortis pour leurs méfaits

        +0

      Alerter
      • Van // 21.09.2014 à 15h11

        oui cest très jolie mais la France nest elle pas responsable de ces ressortissant ? , la syrie devrai telle attaquer la France en justice pour les crimes perpétrer par ces djihadiste ?
        le problème est que cette loi arrive très tardivement et qu’à cause de sa passivité et sans manque de coopération la France cest rendu complice ,
        en Syrie le rapport de force c’est inverser et la chance que ces mercenaire de pouvoir renverser le gouvernement samoindrie et que les français qui se font capturer sont devenu gênant , si ça continue la France sera accuser d’exporter le terrorisme internationale .
        je crois que les autorité française face au virage antiterroriste américain veule s’acquitter de leur responsabilité en Syrie en prétextant un vide juridique .

          +0

        Alerter
      • Davaosmile // 21.09.2014 à 17h23

        Il faudrait “juste” prouver que cette sortie du territoire était bien dans le but de participer à des actions de groupes terroristes … sinon ce serait une atteinte à la liberté de rentrer au pays.
        On voit tout de suite la difficulté de trouver ces preuves.
        De plus, ces groupes terroristes sont tout à fait capables de fournir de faux passeports pour contourner les contrôles aux frontières.

          +0

        Alerter
      • Artite GORGRIF // 22.09.2014 à 22h54

        Mais vraiment : la c est vraiment du n importe quoi. Bravo a nos politiciens ! 20/20

        Il serait plus logique de les laisser partir.

        Genial on va garder avec nous des fauves qui resterons sur leur faim et pourrais commettre du coup le pire a l interieur de la France !!!

        Attention: ce seront des fauves animes par une foi religieuse des plus intense…

        Combien de fonctionnaires vous mobiliserez pour surveiller chacun d ‘entre eux? (il en faut plusieurs pour chaque…)

          +0

        Alerter
    • purefrancophone // 21.09.2014 à 10h58

      Anatole , regardez l’intervention de Alain MARSAUD à l’assemblée nationale à propos de BHL !!!!

      http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5813.2076070

        +0

      Alerter
      • sadsam // 21.09.2014 à 11h08

        @Excellent, pure francophone.

        MERCI!!!

          +0

        Alerter
        • purefrancophone // 21.09.2014 à 11h32

          sadsam , merci !
          J’étais écroulée de rire lorsque j’ai entendu ce député .
          BHL cité à l’assemblée nationale

          Regardez BHL !!!
          à partir de 17’45 , il est mis face à ses actions !!
          http://youtu.be/eomhd_WkUms

            +0

          Alerter
          • Papagateau // 23.09.2014 à 12h43

            29eme minute :
            Il attribut toujours l’abattage du MH17 aux russophones. Mieux, il défend la thèse de l’utilisation d’un missile Bouk, donc forcément fournit par Poutine.
            Puis il dit “de 300 ou 400” morts, on n’est plus à 100 morts près. Pourtant,il ne s’agit pas d’estimation, ici le décompte est exact et définitif.
            Les erreurs vont Toujours dans le même sens. La responsabilité morale qui permet d’excuser ou non, est toujours au profit des même.
            Pour l’emploi de l’expression accusatoire “Responsabilité morale” à la façon de BHL, c’est l’inverse de “responsable mais coupable”, c’est donc “Pas responsable, mais coupable tout de même” + liste de crimes/liste de calomnies.

              +0

            Alerter
      • VladimirK // 21.09.2014 à 15h11

        Effectivement, monsieur Marsaud a été très bon

          +0

        Alerter
  • Bruno // 21.09.2014 à 06h42

    Est-ce que la loi prévoit aussi de bloquer a la frontière les familles d’extrémistes religieux candidates à l’installation dans les territoires occupes israéliens ? Deux poids, deux mesures.

    Et ne parlons pas de l’impunité complète de ceux qui appellent tous les jours à la guerre sur les 4 coins de la planète depuis les plateaux de TV ou les salons parisiens.

      +0

    Alerter
  • pikpuss // 21.09.2014 à 07h14

    Qu’en sera-t-il des binationaux qui ont donc deux passeports ? Ne vaudrait-il pas mieux les déchoir de leur nationalité européenne et les expulser ?

      +0

    Alerter
    • Van // 22.09.2014 à 02h18

      pourquoi attribuer la responsabilité dun binational qui a grandi et devenu terroriste en France a un autre pays , dans quelle logique pourrait un pays accepter un terroriste français ?
      “déchoir de leur nationalité européenne et les expulser ?“ en plus vous parlez pour les européens , vous propos sont très lourd de sous entendu , quelle autre nationalité voulais vous accuser avec vos phrases ?
      ca vous suffi pas que la vie de ces jeune soit gâchée et quil soit utilisés comme de la chair a canon , en plus vous voulais vous en débarrasser comme des kleenex .
      un terroriste francais qui est recruter et envoyer au djihad a partir de france est une affaire franco française cest au autorité françaises de stopper ces criminels pas aux autre .

        +0

      Alerter
  • DUGUESGLIN // 21.09.2014 à 07h35

    Le risque est l’extension des interdictions à des activités qui dérangent mais qui n’ont rien à voir avec le terrorisme. L’arbitraire pourra décider par exemple que le soutien aux “terroristes” du Donbass tombent sous le coup de la loi. Qui décidera que telle ou telle activité est terroriste?
    La loi ne peut tenir sans une précision très claire. Désigner clairement l’ennemi (le djihadisme musulman) mais ne s’en tenir qu’à lui, nous fera accuser de loi discriminative contre l’Islam.
    Nous avançons à pas feutrés vers l’arbitraire et une dictature potentielle, liberticide qui ne dit pas son nom sous prétexte de lutte contre le terrorisme.

      +0

    Alerter
  • JACKTURF // 21.09.2014 à 07h36

    Bonjour ! Question à M. O. Berruyer suite à ce sous-titre dans l’article :

    “Nous sommes en guerre”, ou comment légitimer la censure de l’ennemi
    Par Guillaume Champeau, Numerama

    La France est-elle oui ou non officiellement en Guerre ? Et je ferai la réponse c’est NON si j’en crois l’article ci-joint http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/277486294/

    extrait en fin d’article :
    Ils ne veulent même pas appeler ces opérations du nom de guerre. Il n’y a pas de déclaration puisque celle-ci supposerait la reconnaissance de l’EI. On est donc dans une zone complètement floue que personnellement je qualifierais de vaste opération de brigandage».
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/277486294/

    Bonne journée et encore bravo à vous pour ce site qui permet le débat, c’est si rare en ces temps ou la pensée unique domine…

      +0

    Alerter
    • purefrancophone // 21.09.2014 à 12h01

      jackturf ;
      Sachez que l’on ne doit plus dire “ei” pour état islamique mais “daesh” qui veut dire la même chose mais en arabe !!!! Décision de MONSIEUR Fabius !!!!!!!
      Je reste persuadée que ce qui est recherché depuis longtemps avec ce conflit en Syrie , c’est d’attaquer le régime actuel sous couvert de lutter contre les terroristes .Et ceux parce que le régime de la Syrie ne convient pas aux Américains !!! Ils ont fait tomber Saddam HUSSEIN , cela ne leur suffisait pas ils attaquent la Syrie et demain l’Iran
      Et voilà , après avoir dit cela , je vais être fichée !!!!

        +0

      Alerter
      • JACKTURF // 21.09.2014 à 12h14

        Bonjour purefrancophone, on est bien d’accord “on ne se conait pas” héhé !

        Une vidéo qui ne date pas d’hier et pourtant le projet est bien mis en oeuvre , Irak , Afghanistan , Lybie , maintenant Syrie … bientot l’Iran ? Peut-être pas dans l’ordre édicté mais peu importe il est bien mis en oeuvre !

        https://www.youtube.com/watch?v=vE4DgsCqP8U

          +0

        Alerter
      • Chris // 21.09.2014 à 12h31

        En effet, c’est la dèche, dèche des esprits, dèche du Droit international, dèche des populations en surnombre, utiles comme consommateurs mais à rayer des cartes quand elles encombrent et/ou s’affirment.
        Dès qu’un mouvement ou citoyen contrecarre les projets BAO, les états agitent le chiffon rouge du terrorisme.
        Cette loi dite “anti-terroriste” que les Américains nomment “Patriot Act”, a sa réplique dans toute l’Europe et démontre que le fascisme n’est plus seulement une partie du passé de l’Europe, mais fait partie de son avenir.
        J’invite à relire le rapport Meadow de 1973. Tout y est expliqué et le timing presque juste.
        Notre choix de société er modèle économique devaient nous conduire fatalement à cette impasse.

          +0

        Alerter
        • Hellebora // 21.09.2014 à 16h37

          @ Chris
          Vous voulez parle du rapport de Dennis Meadows ? Ci-dessous un petit extrait d’un entretien avec lui :

          – Craignez-vous la fin de la démocratie ?»
          Meadows: «Je vois deux tendances. D’un côté, la dissociation d’Etats en unités plus petites, comme des régions telle la Catalogne, et de l’autre une superpuissance forte et centralisée. Pas un Etat, mais une combinaison fasciste d’industrie, de police et d’armée. Peut-être y aura-t-il même les deux à l’avenir. La démocratie est en vérité une expérience sociopolitique très récente. Et elle n’existe pas véritablement actuellement. Elle n’a produit que des crises qu’elle ne sait pas résoudre. La démocratie n’apporte en ce moment rien à notre survie. Le système s’effondrera de l’intérieur, non pas à cause d’un ennemi externe.»

          – «Vous parlez de la “tragédie des communs”.»
          Meadows: «C’est le problème fondamental. Si dans un village tout le monde fait brouter ses vaches sur le pré luxuriant – qu’en Angleterre on appelait “les communs” – le bénéfice de court terme va en premier lieu à ceux qui choisissent d’avoir davantage de vaches. Mais si cela continue trop longtemps, toute l’herbe meurt, et toutes les vaches.»

          – «Donc il faut un accord sur la meilleure manière d’utiliser le pré. La démocratie dans ses meilleurs jours peut y parvenir.»
          Meadows: «Peut-être. Mais si le système démocratique ne peut résoudre ce problème au niveau mondial, il essaiera probablement une dictature. Après tout, il s’agit de problèmes comme le contrôle de la population mondiale. Nous sommes maintenant depuis 300 000 ans sur cette planète et nous avons gouverné de bien des manières différentes. La plus réussie et la plus efficace a été la tribu ou le clan, non les dictatures et les démocraties.»
          http://www.dedefensa.org/article-dennis_meadows_nous_n_y_pouvons_rien_faire__24_02_2014.html

            +0

          Alerter
      • Ovuef2R // 21.09.2014 à 17h42

        Hier samedi 20 septembre 19h, sur France Inter – toujours à la pointe de l’info – j’ai entendu qu’on dirait désormais Daesh “à l’anglo-saxonne”, alors que les anglais disent “ISIS” : Islamic State in Irak and Syria, en général. Sauf pour ceux qui suivent depuis le début, ce qui ne semble pas être le cas du journaliste de Radio-France..
        Mais les journalistes de France Inter-Culture-Info ne s’embêtent plus avec les détails depuis longtemps et sont bardés de certitudes. Pour eux, en septembre 2014, MH17 est un coup de qui vous savez et son ami Bachar est toujours responsable du gazage de septembre 2013. Bien sûr, Ben Laden est toujours le responsable de la chute des twin towers mais on en parle plus, le bon M Obama a réglé le problème.
        En fait, ce qui les intéresse c’est le retour de l’audimat grâce à Sarkozy, toujours libérateur du peuple libyen.
        Et sur France Culture, l’Esprit Public, ce matin, l’un des participants regrettait que, à la différence de l’Irak, où tous les politiques sont unanimes à applaudir les bombardements, on ne retrouve pas cette unanimité face à la Russie.
        On en est là …

          +0

        Alerter
        • purefrancophone // 22.09.2014 à 10h36

          Une pétition a été lancée sur les réseaux sociaux aux USA par les porteuses du prénom “Isis” qui ne veulent pas être stigmatisées du fait qu”elles portent ce prénom !!!!!

            +0

          Alerter
    • Crapaud Rouge // 21.09.2014 à 12h35

      A ma connaissance, depuis 1945 aucun Etat n’a officiellement déclaré la guerre à un autre. C’est très commode. La “guerre” n’existe plus qu’au sens figuré du terme. Cela permet une foule de choses : faire des opérations militaires et meurtrières, les arrêter ou les reprendre quand on veut, violer la souveraineté territoriale des États, faire croire qu’on est toujours en paix, (la fameuse “Pax Americana”), faire croire que les US n’agressent personne et ne font pas la guerre, le tout sans demander l’avis des députés et sans avoir à signer des traités de paix. Finalement, l’état de “guerre” n’est évoqué que pour justifier des lois liberticides.

        +0

      Alerter
  • laurent // 21.09.2014 à 07h44

    Histoire vrai et ressente en france (je ne mets plus de majuscule à france….) : Un collègue de travail organise en ce moment son voyage en Russie pour 2015 pour chasser l’élan, il a versé (par virement bancaire je crois) une partie de la somme à l’organisateur russe du “safari”.
    Quelques jours après les force de l’ordre ont débarqué chez lui pour enquêter sur le transfert et son voyage…
    D’apres les dires de mon collegue et le sinformation donnée par les agents, les usa surveillent les mouvements de fond vers la Russie ou assimilé et ensuite soustraite au pays “colonisé” le travail de police de terrain…

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 21.09.2014 à 10h22

      Ca rappelle furieusement l’URSS…

        +0

      Alerter
      • ioniosis // 21.09.2014 à 15h22

        voyons plutôt les usa de nos jours ,
        Dérive liberticide , belliciste , et totalitaire,

        Que Paul Craig Roberts, cet ancien Secrétaire adjoint au Trésor américain et ancien rédacteur en chef adjoint et éditorialiste du Wall Street Journal, écrit noir sur blanc, en parlant de son propre pays :titre :les États-Unis sont-ils en train de nazifier l’occident .?
        « Il y a un État policier dans lequel le pouvoir exécutif s’est placé lui-même au-dessus de toutes les lois et au-dessus de la Constitution.
        Cet état policier va maintenant commettre encore un autre crime de guerre d’agression non provoquée de style nazi.
        À Nuremberg, les nazis ont été condamnés à mort précisément pour les actions identiques à celles commises par Obama, Cameron et Hollande.
        L’Occident mise sur la force, non sur le droit, pour se garder hors du box des criminels. »

        Nous y sommes en plein dedans .

          +0

        Alerter
  • rectif // 21.09.2014 à 07h45

    Ça veut dire qu’on va empêcher Fabius de faire des voyages à l’étranger ?

      +0

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 21.09.2014 à 07h52

    L’autre question concernant la sortie du territoire, s’agit-il du territoire français ou de l’espace Schengen? S’il ne s’agit que du territoire français, c’est le retour aux frontières pour la sortie, mais pas pour l’entrée.
    Toujours l’imprécision et le n’importe quoi qui en découle. Tous les prétextes sont bons pour asseoir un pouvoir sans l’avis du peuple.

      +0

    Alerter
    • erde // 21.09.2014 à 10h05

      Nous subissons déjà une dictature technocratique et administrative avec des lois de plus en plus liberticides ( ex : LOPPSI 1 et 2 ) et nous glissons désormais vers une dictature policière que nos chers ( sens propre et figuré ) politiques s’acharnent à mettre en place pour la protection des puissants.

        +0

      Alerter
    • sadsam // 21.09.2014 à 10h49

      @Effectivement Duguesglin

      C’est la question que je me posais aussi en lisant l’article.

        +0

      Alerter
      • purefrancophone // 21.09.2014 à 11h24

        J’ai suivis la totalité des débats à l’assemblée nationale , que vous pouvez revoir sur le site de cette assemblée .Il s’agit d’interdire la sortie du territoire FRANÇAIS et non de l’espace Schengen .D’autres pays Européens sont également en train de poser des mesures similaires .
        Mais ce qui me choque le plus , c’est que le gouvernement ne prévoit rien d’efficace sur le retour .Il propose de surveiller les personnes ayant fait passage auprès des terroristes en Syrie et en Irak , mais surveiller comment et avec quelle police ? Rien !!!!!
        Alors que personne n’a de doutes sur l’éventualité d’actes terroristes sur notre territoire de la part de personne ayant été soumis à une formation sur place .
        Cette loi ne sera pas , à mon avis efficace , mais permettra de surveiller tout le monde !!!!!!

          +0

        Alerter
  • Judabrutus // 21.09.2014 à 08h04

    Ce dont ne semblent pas se rendre compte tous ces zélateurs de la législation anti – terroriste ( au demeurant sous-traitée par l'”Administration”), c’est qu’en démocratie, les lois d’exception doivent s’ inscrire dans une durée prévue par la loi elle-même, sauf à entraîner un changement de nature du régime. Un simple couvre -feu sine die, assuré par l’armée , a suffi à installer durablement bien des juntes sud – américaines qui n’ont pas eu à modifier la constitution plus que cela. Or, nous voici embarqués dans une guerre métaphorique contre le terrorisme, initiée en 2001 par les violations du droit international que l’on sait( même la guerre d’Afghanistan, suite à un ultimatum américain n’avait aucune légitimité de droit). 14 ans plus tard, la situation a pris un tel tour qu’on n’imagine même plus que le terrorisme islamiste puisse un jour être éradiqué, et nous ne cessons d’accumuler des lois violentes et des dispositions administratives dont le seul effet pourrait bien être d’entretenir l’incendie plutôt que de l’éteindre. Car c’est un fait que l’occident s’ y entend si bien pour conduire cette guerre qu’on le voit s’ empêtrer dans des attitudes contradictoires qui sont autant de signaux de faiblesse
    envoyés à des ennemis ( Libye, Syrie) qui nous voient réduits à la stratégie du coup par coup : une intervention militaire corrigeant les effets désastreux de la précédente. À ce jour, au plan politique, idéologique et philosophique, la victoire du “terrorisme international” est totale : les restrictions des libertés individuelles dans les pays occidentaux ont atteint un seuil critique et il suffit de se rendre dans un aéroport pour sentir à quel point le malaise est palpable à l’embarquement. En France, nous en sommes arrivés à perdre ce que Montesquieu appelait “l’Esprit de (nos) lois”, oubliant qu’en droit romain, la loi ne peut juger que des actes, jamais des intentions. À ce train-là que restera-t-il de nos prétendus principes démocratiques au nom desquels nous menons cette guerre aussi implacable qu’impuisante ? Apparemment la fin ne justifie pas tous les moyens, surtout pas ceux qui violent la fin elle-même. .

      +0

    Alerter
  • zebulon // 21.09.2014 à 08h39

    Y a pas de soucis, dans la ligne des grands succès précédents, le seul résultat sera une impossibilité de sortir ou de rentrer du grand tout… et n’importe quoi.

    Il y a quelque temps l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs avait été supprimée…

    Pour maintenir quelques uns au pouvoir, rien de tel que la vieille recette de la lutte permanente contre l’ennemi intérieur.

    Nul doute que les ennemis intérieurs seront laissés en libertés à condition qu’ils portent un bracelet électronique orné d’une pomme, et d’aller bosser en silence.

    Le seul vrai souci, c’est combien il vous reste pour vivre, après avoir payé tous ces gens qui veulent votre bien.

    Pour sécuriser la France, rien de tel qu’une bonne grève des transports comme au bon vieux temps…

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 21.09.2014 à 10h25

      En cas d’insurrection sérieuse, rien de mieux qu’une épidémie pour s’assurer que tout le monde rentre à la maison…

        +0

      Alerter
  • Patrick Luder // 21.09.2014 à 08h56

    Bien vu, vraiment très bien vu,
    et ce sera au nom de l’inefficacité de ces mesures ridicules,
    que seront mis en place un contrôle encore renforcé des citoyens.
    * * *
    Les révoltés en tous genres se multiplient en accéléré,
    mais pourquoi donc des personnes se révoltent ainsi ?
    mais qu’est-ce qui ne va pas dans notre monde ?
    * * *
    Une fois de plus on s’inquiète des symptômes sans s’occuper de la cause.
    Le monde se sépare en deux, il n’y a plus une société mais deux sociétés.
    D’un côté les “évolués” esclaves de leur mode de vie vouée à Mammon,
    de l’autre côté les laissés pour compte, les révoltés et les anticonformistes,
    Il n’y a aucune remise en cause, aucun questionnement, aucun doute,
    => le monde continue son “développement” comme s’il était seul sur terre …

      +0

    Alerter
  • Patrick Andre // 21.09.2014 à 08h59

    Et Moscou envisage aussi de couper internet en Russie en cas de guerre.
    tout va bien….guerre contre djiadistes,Russie ,qui encore…

    http://www.liberation.fr/monde/2014/09/19/moscou-envisagerait-de-couper-internet-en-russie-en-cas-de-guerre_1104036

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 21.09.2014 à 10h16

      Ce qui est dommage, c’est que si on avait bien utilisé tout le pognon dépensé en armement depuis 1945 à la recherche scientifique, on serait tous immortels avec des androïdes à tout faire (y compris l’amour), avec énergie illimitée et sans impact sur la planète, à bosser 3h par semaine pour l’intérêt général (développer le programme kamasoutra v 23.72.897 de nos “réplicants”), et à nous consacrer à l’Art et à nos hobbies. Mais évidemment, ce qui intéresse les 0.1%, ce n’est pas la richesse pour eux et pour les autres, mais bien les inégalités leur fournissant 7 milliards d’esclaves… et pour ça rien de mieux que la guerre perpétuelle et l’endettement qui va avec….

        +0

      Alerter
    • Léa // 21.09.2014 à 10h22

      Oh non !

      Le titre de Labération ( seul truc que retiendront les gens ) est encore de la propagande anti russe.

      Il semble que vous n’ayez pas lu l’article et que vous aussi vous redoutez une coupure d’internet chez les russes…et propagez cette désinformation, sans vous poser de questions et sans même croiser avec une autre source.

      Hier , sur le site de l’ agence Tass qui m’inspire plus confiance que Labération, il me semble les russes eux même expliquent ce qu’ils font sur internet. C ‘est principalement de la lutte contre la cyber criminalité.

      Nos merdias, n’hésitent pas à faire de mauvaises traductions, ou d’ajouter des mots aux propos cités ( pour que nous comprenions mieux ).

        +0

      Alerter
    • Bob // 21.09.2014 à 10h38

      @Patrick Andre
      Et Moscou envisage aussi de couper internet en Russie en cas de guerre.

      Je trouve ça excellent cette façon de faire un titre qui est à l’opposé du contenu de l’article, pour que le lecteur moyen ait une opinion orientée dans le sens souhaité par le journal.

      Moscou n’envisage pas de “couper internet en Russie en cas de guerre“.
      Moscou envisage que “internet soit coupé en Russie par les américains en cas de guerre“, ce qui est complètement différent.

      En effet, la façon dont est organisé internet fait que si les USA le décident, ils peuvent faire en sorte que n’importe quel pays soit privé d’internet, car le “noeud central” qui permet de diriger le navigateur web vers la page recherchée se trouve aux Etats-Unis. Sans accès à ce noeud, impossible d’accéder au web.

      Donc la Russie envisage cette possibilité et réfléchit à une solution pour que les Russes puissent continuer à avoir internet en cas de coupure, c’est à dire ne plus être dépendant de ce “noeud central” dirigé par les USA.

        +0

      Alerter
      • zebulon // 21.09.2014 à 11h20

        juste un petit truc à savoir
        ce n’est pas le journaliste qui écrit le texte qui choisit le titre
        c’est le redac chef

        chacun son boulot, après au lecteur de choisir la partie qui l’intéresse

          +0

        Alerter
      • Perekop // 21.09.2014 à 12h46

        Merci Bob, bon et salutaire travail. On dirait que certains parmi nous – hé oui, même parmi nous – cèdent assez volontiers à la tentation d’accuser la Russie, c’est tellement ancré, hein. Je ne dis pas qu’il faut tout admirer dans ce pays, pas du tout, mais je ne puis m’empêcher de remarquer cette propension et de me réjouir quand les insinuations sont montrées pour ce qu’elles sont.

          +0

        Alerter
      • beserker // 22.09.2014 à 09h48

        Non, il y a plusieurs serveurs DNS racines (qui de plus vont passer sous contrôle international en 2015)
        Et il n’y a pas besoin d’avoir accès au serveur racine pour naviguer sur internet. Les serveurs DNS racines servent de référence, mais il existe une hiérarchie qui permet de naviguer sans passer par les DNS racine systématiquement.

          +0

        Alerter
        • Jacques F. // 22.09.2014 à 10h53

          @beserker
          Et il n’y a pas besoin d’avoir accès au serveur racine pour naviguer sur internet. Les serveurs DNS racines servent de référence, mais il existe une hiérarchie qui permet de naviguer sans passer par les DNS racine systématiquement.

          On ne va pas rentrer dans les détails, mais le fait est que si les USA souhaitaient couper une bonne partie d’internet aux citoyens russes qui n’ont pas de compétences en informatique particulières, ils le pourraient.

          Le gouvernement russe ne cherche pas à empêcher ses citoyens à accéder à l’internet mondial, mais cherchent à éviter qu’un autre pays puisse bloquer internet pour les citoyens russes.

            +0

          Alerter
  • voronine // 21.09.2014 à 09h08

    L’autre solution …aurait été de les empècher d’entrer en France , et de virer définitivement les candidats éventuels ! mais bon! c’est la France de Normal

      +0

    Alerter
  • Maurice // 21.09.2014 à 09h17

    Qui décrète à quel moment et en fonction de quoi ou de qui tel individu, tel mouvement, telle religion, tel parti politique, tel syndicat, tel gouvernement est classé comme terroriste, etc. plutôt que comme ou dans extrémiste, résistant, séparatiste, partisant, radicalisme, indépendantiste, autonomiste, souverainiste, activiste, contestataire, jusqu’au-boutiste, maximaliste, casseur, enrôlement pour une cause dans des brigades internationales, insurrection, révolte, manifestation, insoumission, etc…

      +0

    Alerter
  • Caleb Irri // 21.09.2014 à 09h21

    Mais cette loi n’est pas faite pour lutter contre les terroristes voyons, ça se saurait : n’avez-vous pas remarqué d’une part qu’il n’y a jamais eu autant de terroristes que depuis qu’on leur fait la guerre ?

    Cette loi n’est pas faite pour protéger les Français ou les autres, mais tout simplement pour restreindre les libertés des personnes qui seraient conduites à vouloir lutter contre les exactions d’un pouvoir qui se prépare à créer de graves troubles sociaux par sa politique économique et sociale, et surveiller tous ceux qui de près ou de loin diffusent et entretiennent une “autre voix” que celle portée officiellement. Internet étant désormais le seul canal encore “libre” permettant l’information et le rassemblement des contestataires, on coupera internet quand cela sera jugé nécessaire.

    D’ailleurs, je ne serais pas étonné que des sites comme celui de monsieur Berruyer en fasse les frais d’ici peu ; il serait peut-être temps d’envisager sérieusement les moyens humains et techniques de sauvegarder et de protéger “autrement” ces sites pour les mettre à l’abri des dictateurs en herbe, et leur permettre de continuer leur oeuvre de salubrité publique ?

      +0

    Alerter
  • Globule rouge // 21.09.2014 à 09h25

    On est entrain d’ouvrir un boulevard a des politiques autoritaires d’extreme droite, les frontieres entre etat de droit et etat policier sont petit a petit entrain de s’estomper, ceux qui auront approuver cela n’auront plus de bases theoriques et rationnelles qui legitimeraient, dans le fond leurs oppositions a pire.

      +0

    Alerter
  • burgf // 21.09.2014 à 09h45

    Fabrice Epelboin et la société de surveillance,à ré-écouter :
    https://www.youtube.com/watch?v=QVBRC9MmZJk

      +0

    Alerter
    • chios // 21.09.2014 à 11h18

      J’ai écouté en faisant autre chose, mais écouterai à nouveau quand plus disponible…

      Dissonances.
      prof à sciences po
      deux medias qu’il dit non alignés: media part et canard enchaîné

      Et, où au début de l’interview, il affirme, la meteo ne se trompe pas…
      J’ai personnellement subi un préjudice suite à des prévisions erronées de cette meteo la semaine dernière…d’où mon scepticisme quasi épidermique….

      Interview intéressante, le sujet est sommes nous en république ou en démocratie?
      Et sa croyance dans l’efficacité de la surveillance pour tuer toute dissidence….

      “Non, nous ne sommes pas en démocratie mais en république.”
      Je ne suis pas idéologue, mais j’entends encore des interventions de Regis Debray qui s’appuyait sur le concept de “la République Française”.pour justifier certaines de ses positions..

      De quoi réfléchir et discuter….

        +0

      Alerter
  • Louve Bleue // 21.09.2014 à 09h55

    Et ce qui pose gros gros problème est la définition (et par qui ?) de ce qu’est un terroriste. Tout le problème est là . Quid par rapport à d’autres conflits comme avec la Russie, avec la Palestine ? Avec le Vénézuela ?
    Notre soi-disant démocratie est tombée dans le totalitarisme à pieds joints .

      +0

    Alerter
  • Jeanne L. // 21.09.2014 à 09h59

    Rapprochement:
    Trois lois pour sauvegarder « la cause de l’ordre et celle des libertés publiques »
    1- La première:
    C’est une modification de la loi de …qui ne punissait jusqu’alors que la provocation directe ; désormais la provocation indirecte, l’apologie, est elle aussi punie et un juge peut ordonner la saisie et l’arrestation préventive.
    2-La seconde:
    concerne les associations de malfaiteurs et vise particulièrement les groupuscules , nombreux et très actifs. C’est une loi qui vise à pouvoir inculper tout membre ou sympathisant sans faire de distinction. Elle encourage également à la délation : « Les personnes qui se seront rendues coupables du crime, mentionné dans le présent article seront exemptes de peine si, avant toute poursuite, elles ont révélé aux autorités constituées l’entente établie ou fait connaître l’existence de l’association.».
    3- la troisième:
    la plus marquante pour les terroristes puisqu’elle les vise directement en les nommant et en leur interdisant tout type de propagande.
    Ces lois datent de 1893, elles visent les anarchistes, on les appelle alors les LOIS SCELERATES.

      +0

    Alerter
  • Louve Bleue // 21.09.2014 à 10h03

    Sinon…Mon coeur se serre de plus en plus…Le commandant Massoud disait que ces jeunes terroristes djihadistes étaient manipulés. Pourquoi tout le monde semble oublier que ce sont des “enfants” néanmoins, et que tout humain sur cette planète est susceptible dans de mauvaises circonstances de devenir fanatique et cruel.
    Tout le monde !
    Quand votre enfant entre dans une secte , vous voulez pas l’aider à en sortir plutôt ?
    Empêcher les gens de sortir d’un territoire, ça n’a jamais fonctionné pour celui fanatisé prêt à tout, surtout à mourir … Personne au pouvoir ne songe à créer un monde où les jeunes soient heureux et équilibrés psychiquement ? tout simplement ?

      +0

    Alerter
    • chios // 21.09.2014 à 11h45

      Je vous rejoins.
      J’ai entendu des témoignages à la radio.
      Le fiston avait fugué avec sa copine ou tout seul.
      Ils avaient téléphoné de Syrie.
      Les enfants n’étaient pas encore en première ligne, ils faisaient la cuisine et s’entraînaient au combat…
      C’étaient des français ou des arabes bien assimilés, et ils étaient désespérés…

        +0

      Alerter
    • NoMoreWar // 21.09.2014 à 12h05

      En effet les djihadistes sont manipulés idéologiquement mais surtout financièrement, ils reçoivent des sommes importantes (3 fois le salaire moyen locale) pour mener cette guerre.

      Pour mettre fin à ce chaos il faut privilégier la recherche des sources de financements, je ne crois pas qu’apporter toujours plus d’armes dans des régions instables puissent améliorer la situation.

      On nous dit que les djihadistes se financent grâce aux puits de pétrole tombés sous leur contrôle, oui mais avant d’ou venait l’argent leur permettant de mettre en échec les armées Irakienne et Syrienne?

      On nous parle souvent du Qatar et de l’Arabie Saoudite comme origine des financements djihadiste, étrangement ce sont les pays de la zone moyen orient ayant les meilleurs relations diplomatiques avec les pays Occidentaux.

        +0

      Alerter
    • Van // 22.09.2014 à 02h46

      je comprend bien que ces enfants soient égarés ou manipulés mais cela ne les décharger pas de leur responsabilités et celle de leur famille et de leur pays , la frontière entre un enfant et un criminel est le meurtre et ces gens ne sont pas partis distribuer des fleurs au syriens .
      nous avons pas cherché a comprendre les terroriste du 11septembre , pourquoi chercherons nous a comprendre des terroriste français , si leur crimes sont avérés cest la perpétuité qui devrai les attendre .

        +0

      Alerter
  • madake // 21.09.2014 à 10h06

    Nous vivons une époque redoutable, où au nom de la sécurité on produit des lois liberticides.
    Attention, voyez l’efficacité du procédé, tel qu’il a été utilisé pour nous faire avaler tout et n’importe quoi, au nom d’une valeur ou d’une idée.
    On en voit le bon fonctionnement au quotidien, lorsqu’une mesure nous choque, on déclare, c’est à cause de l’Europe!
    Et le débat est mystérieusement clos.
    A une autre époque on parlait du mystère de la foi.
    Minority Reports n’est pas loin.
    Nous sommes en train de légiférer sur les idées et les intentions, et c’est passé à l’assemblée,
    que va faire le sénat?
    Nous arrivons à interdire de déplacement des personnes sur des soupçons d’intentions, dans le “pays des droits de l’homme” de la déclaration universelle….

    Le temps de la Russie soviétique est révolu pourtant!
    Personne ne réagit!

    Le rejet populaire des politiques nous fait jeter le bébé avec l’eau du bain.
    C’est grave, car c’est maintenant qu’il faut être les plus vigilants, dans cette époque corrompue, il faut s’astreindre à surveiller ce que nos politiques pondent comme lois liberticides, et particulièrement tout ce qui touche au contrôle de l’internet et des populations.

    Rappelez vous bien, passées les bornes il n’y a plus de limites!!
    Nous y sommes.

      +0

    Alerter
  • achriline // 21.09.2014 à 10h11

    Bien que les gens focalisent sur la partie restriction de sortie du territoire ce pourrait n’être que l’arbre qui cache le forêt car tout compte fait cela ne concerne que quelques dizaines d’individus. Vous croyez-vous que ça justifie tout ce cinéma ? Par contre le volet internet est bien plus important. ils ont déjà fait plusieurs tentatives de restrictions qui ont plus ou moins bien marché et il y reviennent plus sournoisement .
    Hillary Clinton n’a-t-elle pas dit que les US étaient en train de perdre la guerre de l’information. Ils ont axé leur propagande sur les médias traditionnels (journaux, radio, tv) en perte de vitesse tandis que la “dissidence” utilise massivement internet.
    Que saurions nous sur les événements en Syrie, en Palestine ou plus récemment en Ukraine sans internet. Peut-être serions nous comme ces milliers de gens qui croient benoîtement ce que les “spécialistes du cnrs” viennent raconter. Vous savez ceux que nous essayons de ré-informer et qui nous prennent dans le meilleur des cas comme des pro-Russes quand ce n’est pas pour des imbéciles qui ne comprennent rien à rien, voir même des malades.
    La guerre contre le djihadisme qui dure maintenant depuis 20 ans ne nécessitait pas l’urgence de cette loi et la procédure du vote bloqué.
    Pour étouffer le djihadisme il suffirait d’arrêter de le financer, de l’armer et de neutraliser les camps d’entrainement dont les emplacements sont bien connus des zuniens et de leurs caniches.
    Pourquoi ne pas déconnecter du système “swift” les pays qui les soutiennent comme ils veulent le faire pour la Russie.
    En tout cas l’utilisation d’une procédure d’urgence injustifiée ne présume rien de bon, elle ne peut que cacher un mauvais coup.

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 21.09.2014 à 10h44

      Internet / Je pense aussi que vu le niveau abject qu’ont atteint les merdias qui font même tiquer les zombis, il est urgent pour le Système de dégommer l’information alternative au sens large (“apologie du séparatisme”, “anti-EU”, “décroissance”, “appels au boycott de la consommation ou du paiement des impôts” etc)… Par contre, le système est en mode “panique”…. Pétrole? Banques? Dédollarisation? Difficulté à truquer les élections?

        +0

      Alerter
    • ioniosis // 21.09.2014 à 17h36

      L’empire cet ami qui vous veut du bien.
      //www.youtube.com/watch?v=U2xXW9LRSd0&index=36&list=UUc2DSlhD1mqy11O5zmqc_1g

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 21.09.2014 à 10h37

    Des nouvelles de Faucons, un forum se tenait ce weeke end a oslo. Les premières videos sont sortis, on en a peu parlé jusqu’ici et pouratnt c’est peut être une des principales raisons du conflit en Ukraine: le petrole de l’Artique … Carl Bildt & consorts (Norway, Denmark, Pays Baltes etc etc …)

    The International System and the Ukraine Crisis
    =
    http://www.iiss.org/en/events/gsr/sections/global-strategic-review-2014-281a/saturday-keynote-a3c3
    =
    Strategic Risk: The Perspective from Business
    =
    http://www.iiss.org/en/events/gsr/sections/global-strategic-review-2014-281a/evening-keynote-cc36
    =
    Global Energy: A Strategic Assessment
    =
    http://www.iiss.org/en/events/gsr/sections/global-strategic-review-2014-281a/plenary-3-4680
    =
    Strategic Survey: Ukraine – Frozen conflict or failed state?
    =
    https://www.iiss.org/en/iiss%20voices/blogsections/iiss-voices-2014-b4d9/september-2f2a/strat-survey-ukraine-ed09
    =
    L’Artic l’Artic l’Artic
    =
    http://www.iiss.org/en/iiss%20voices/blogsections/iiss-voices-2014-b4d9/september-2f2a/ukraine-arctic-9239
    =
    Putin and Nationalism
    =
    https://www.iiss.org/en/iiss%20voices/blogsections/iiss-voices-2014-b4d9/september-2f2a/unintended-consequences-5e29
    =

      +0

    Alerter
  • Alae // 21.09.2014 à 10h50

    Est-ce que vous réalisez qu’ils passent ici des lois directement inspirées de la parano de Washington ? Les mesures liberticides pour soi-disant “lutter contre le terrorisme”, c’est d’Amérique que ça part, et via l’UE, ça atterrit “en procédure accélérée” dans nos Parlements.
    Les Ricains n’exportent pas que des McDo, du Coca et des films à deux balles, mais de la division, de la haine, de la peur, de la censure aussi.
    Eux, ça fait des décennies qu’ils vivent dans un pays qui se militarise de plus en plus chaque jour. Et vous voudriez qu’ils n’exportent pas leurs délires paranoïaques dans leurs pays alliés ?
    A quand une succursale de Guantanamo en France ? A quand des SWAT dans les rues de nos villes, comme chez eux ?

    Ma question : on fait comment pour se débarrasser des leaders atlantistes français qui trouvent malin de copier-coller des politiques américaines dans des pays où elles sont en décalage total avec les réalités ? ça devient urgent !

      +0

    Alerter
    • ioniosis // 21.09.2014 à 17h26

      Il est probable de s’en débarasser qu’en évoquant la constitution et
      ses articles 4 et 5

      Sur la souveraineté , qui depuis 1793 est reconnue comme inaliénable , imprescriptible et indivisible ,
      Permette alors de mettre en examen suivant le code pénal ,

      Les députés , et chefs d’états français successifs , ayant signés
      L’abandon de la souveraineté sans l’accord du peuple , ils sont suceptible des accusations
      De trahison , d’espionnage au profit de puissances étrangères , .
      Il faut se demander pourquoi Sarkozy a supprimé le crime de haute trahison .

      http://www.youtube.com/watch?v=OmAA9IoCYbo&list=UUf9dEiQAcHb25GTgFX-cfQg

      Justifiant le scandale du siècle

      https://www.youtube.com/watch?v=7ZjnzyTOx7E

        +0

      Alerter
    • millesime // 21.09.2014 à 18h28

      c’est surtout l’Etat profond US qui exporte la haine partout (Obama n’est qu’une marionnette) et nous suivons bêtement car Hollande est la même marionnette..;!

        +0

      Alerter
    • maboiteaspam // 22.09.2014 à 14h46

      > Ma question : on fait comment pour se débarrasser des leaders atlantistes français qui trouvent malin de copier-coller des politiques américaines dans des pays où elles sont en décalage total avec les réalités ? ça devient urgent !

      Hé! Je ne sais pas non plus, mais je suis content de voir cette question posée ci franchement dans la bouche d’un(e) autre!

        +0

      Alerter
  • bigglop // 21.09.2014 à 11h05

    Nous sommes désormais dans une société panoptique (http://palimpsestes.fr/textes_philo/foucault/panoptique.html). Avec le texte de la Loi de Programmation Militaire, les autres antérieurs, cela ressemble fortement aux Patriots Acts US.
    Des articles de “Reflets” et de “The Intercept (en anglais) montrent que la NSA et leurs alliés ne renonceront pas :
    http://reflets.info/cryptome-leak-giganews-et-vyprvpn-seraient-operes-par-le-fbi/
    https://firstlook.org/theintercept/2014/09/14/nsa-stellar/
    Dans l’article de Intercept, la vidéo de l’ingénieur est “parlante”

      +0

    Alerter
  • benji // 21.09.2014 à 11h22

    profonde débilité de la part des zélés zélus qui parait ‘il gouverNe la france ….pays des droits de l’homme bafoué , pays qui s’apparente à une vraie passoire ou l’on rentre et d’ou l’on sort comme dans un moulin ….bouh que j’ai peur ….

      +0

    Alerter
  • charlus // 21.09.2014 à 11h31

    Quelqu’un connait-il le décompte des votes à l’Assemblée nationale ? Il semble que cette loi a été voté à l’unanimité, à l’exception des écologistes qui se sont abstenus. Je ne suis pas sûr du vote du groupe Front de gauche…

      +0

    Alerter
    • purefrancophone // 21.09.2014 à 11h49

      Le décompte ne peut être fait puisque le vote a eu lieu à main levée et que l’hémicycle était très très loin d’être plein !!!!!
      Les députés de droite ont dit voter pour” à défaut “de mieux !!
      Les débats étaient je dois dire , assez intéressants
      Mais cette loi n’empêchera pas un kamikaze , passé par la Syrie ou pas , de se faire exploser dans un lieu très fréquenté .Quand aux sanctions , elles ne peuvent en aucun cas dissuader un terroriste potentiel de le freiner , le but étant de mourir en martyr en faisant le plus grand nombre de victimes !!
      Je crois que les responsables politiques sont déconnectés de la réalité de la pensée des terroristes !!!!

        +0

      Alerter
    • lvzor // 21.09.2014 à 12h19

      “Quelqu’un connait-il le décompte des votes à l’Assemblée nationale ? Il semble que cette loi a été voté à l’unanimité, à l’exception des écologistes qui se sont abstenus.”

      Evidemment! selon la pratique constante de ce qu’on appelle “démocratie” dans les partis politiques, et ce dans tous les domaines, voter contre équivaudrait à se proclamer allié des terroriste, donc condamnable.

        +0

      Alerter
      • perceval78 // 21.09.2014 à 17h06

        normalement … si on vivait dans une démocratie … on devrait pour chaque loi votée … avoir la liste de ceux qui ont votés pour et de ceux qui ont voté contre … afin de savoir à la prochaine élection si on d’accord de revoter pour le même gus .

          +0

        Alerter
  • Crapaud Rouge // 21.09.2014 à 11h55

    Dans le premier texte, on peut lire :”l’administration “ne pourra se prévaloir d’éléments classifiés”“, c.a.d. d’éléments couverts par le secret et contre lesquels aucun recours n’est possible. D’après Rue89, cette condition n’apparaît nulle part dans le projet de loi. C’était seulement “prévu” pour rassurer les adversaires de cette loi. L’administration pourra donc prendre des mesures sans qu’aucun de ses motifs ne puisse être porté à la connaissance des intéressés.

      +0

    Alerter
  • ISTINA // 21.09.2014 à 12h00

    Pourquoi s’opposer à la sortie de France aux candidats et candidates
    au DJIHAD en Irak alors que partis pour zigouiller des désignés Mécréants,
    ou tenter de les zigouiller, aux risques qu’ils procèdent de même à leur retour ?

    Pourquoi faire compliqué alors qu’il serait logique de faire plus simple !

    Comment se fait-il que, à ma connaissance pas un Député sur les 577 Députés,
    n’a pas pensé à se décharger sur la sélection Naturelle qui éliminerait quelques
    30% de combattants au minimum ! et plus efficace, leur interdire le retour par
    interdictions d’entrée du Territoire.
    Et voilà enfin notre Gouvernement débarrassé de ce problème Juridique.

    D’autant plus que, grâce aux bombardements ciblés par les Rafales cela
    éliminerait les risques de Djihadistes qui auraient pu traverser illégalement les Espaces
    Schengen ! d’où risques d’attentats Djihadistes qui, selon l’Imman recruteur;
    leur assure en place à la Droite de Dieu (( S.B sur lui )) 72 Vierges à recyclages
    automatiques {{ pour les Garçons qui eux sont Prilégiés contrairement aux filles
    qui elles feront Tintin ! C’est la règle et nous n’y pouvons rien !

      +0

    Alerter
    • Van // 22.09.2014 à 03h40

      oui ta raison mais ce qui est plus absurde cest quun pilote francais bute ses compatriote terroriste dans un pays étranger , le monde est compliqué alors pourquoi pas nous compliquer la vie si ca rapporte quelque sous .

        +0

      Alerter
  • lvzor // 21.09.2014 à 12h10

    Il est des choses dont la logique m’échappe, en tant qu’athée.

    Si j’ai bien compris, l’essentiel du message chrétien est de considérer que les valeurs et les pratiques du monothéisme sont universelles et doivent être partagées par chacun dans le monde entier. Et voici que lorsque l’EI fait ce que les chrétiens ont fait pendant plus de mille ans, les pays chrétiens, qui pourtant font de la libre concurrence leur dogme fondamental, ont l’air horrifiés… C’est étrange, non?

      +0

    Alerter
    • TARTAR // 21.09.2014 à 14h31

      Ivzor
      Je me suis déjà fait la même réflexion…
      De plus le christ nous ayant enjoint à tendre la joue droite quand l’autre était frappée (et inversement), je vous propose d’aller tendre vos joues chrétiennes chez Daesh (ou Eil je ne sais quoi puisqu’il s’agit de toutes façons d’un leurre sanglant )(sic) .
      A moins que vous ne soyez vous-même musulman auquel cas le conseil ne s’applique pas.

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 21.09.2014 à 12h14

    le passage de Asselineau chez Ruquier hier soir, interessant même si on n’est pas UPRiste, les 2 journalistes ont dépasss les bornes du caricatural (ca commence vers 1h). Asselineau s’est bien défendu, on le sentait un peu désabusé par tant de veulerie.
    =
    http://www.france2.fr/emissions/on-n-est-pas-couche/diffusions/20-09-2014_263423
    =

      +0

    Alerter
  • Ardèchoix // 21.09.2014 à 12h28

    Y sont trop forts nos députés .
    Exemple si je dis “vive le FLAN “, Front de Libération de l’Ardèche Nord , je deviens terroriste ? Est ce que je pourrais continuer à voyager dans la Hautre Loire ?

      +0

    Alerter
  • Krokodilo // 21.09.2014 à 12h37

    Effectivement, le contrôle d’Internet est un enjeu important : imaginez qu’on y lance des mots d’ordre de ne plus payer l’autoroute, par exemple… ou certaines taxes ou impôts locaux qui flambent C’est ce qu’il s’est passé avec les bonnets rouges lorsque le mouvement s’est politisé, sur une taxe pourtant allant dans le sens “pollueur-payeur”.

      +0

    Alerter
  • purefrancophone // 21.09.2014 à 13h15

    Krokodilo
    C’est surtout çà que les politiques veulent contrôler ; la liberté de parole et d’action via internet !!!

      +0

    Alerter
  • Perekop // 21.09.2014 à 14h31

    “Hors-sujet-quoique” : quelqu’un a-t-il des nouvelles de la fameuse “grande manif 5e colonne” en Russie aujourd’hui ? J’ai beau chercher, je n’ai rien trouvé sur Internet, seulement – dans le même esprit – les déclarations héroïques de Khodorkovsky, prêt à se sacrifier pour être candidat à la Présidence de la Fédération de Russie.
    C’est plutôt rassurant, ça, parce que les Russes le détestent tellement qu’il n’a vraiment aucune chance, même en bourrant les urnes jusqu’au Kamtchatka…

      +0

    Alerter
  • VladimirK // 21.09.2014 à 15h13

    C’est en fait un nième exemple que les politiques agissent juste pour présenter une réaction immédiate (et irréfléchie), plutôt que d’être efficace.

    Mais je comprends, il est plus facile de faire semblant, que de faire… en gros nos hommes politiques remuent de l’air (désolé pour cette lapalissade)

      +0

    Alerter
  • RGT // 21.09.2014 à 16h22

    Toutes ces lois me rappellent celles de “l’état français” sous Pétain…

    Il faut dire que le PS avait pour géniteur un grand spécialiste : François Mitterrand, qui a reconnu à l’aube de sa vie sa fascination pour le défunt maréchal…

    Il ne faut pas s’étonner que ses successeurs poursuivent la tâche du “mentor” de leur “papa”.

    Kleptocratie, quand tu nous tient !!!

    De Gaulle aurait dû saborder la Vème république en claquant la porte.
    Ce régime ne peut fonctionner que si le monarque est intègre et ne pense qu’à l’intérêt de son peuple. Il n’était pas 100% net, mais il pensait uniquement à la grandeur de notre nation et à l’intérêt de son peuple.

    Ce qui n’est pas le cas de TOUS CEUX qui lui ont succédé (même en se prétendant de son héritage). De simple loubards de banlieue, des voleurs de sacs à main, des pillards organisés.

    De toutes façons, une république n’a jamais été une démocratie.
    Tant que nous resterons sur un système qui permet à des “élus” de prendre des décisions (pour leur propre intérêt ou celui de ceux qui les financent) sans avoir à en assumer les conséquences (“immunités” diverses) nous ne pourrons JAMAIS nous sortir de la merde.

    Chers “républicains”, chers “démocrates”, ne venez pas vous plaindre si vous n’avez plus que vos yeux pour pleurer.
    Vous soutenez activement ceux qui vous mènent à l’abattoir.

    Allez, hop, pour vous rafraîchir la mémoire : Mouseland http://www.youtube.com/watch?v=auvOczKZR9I

      +0

    Alerter
  • obermeyer // 21.09.2014 à 17h01

    Et notre monarque président déclare à lui tout seul la guerre contre les islamistes au levant ( j’ai décidé d’envoyer des avions les bombarder , dixit F.H. ) sans la moindre consultation du parlement, ce pauvre hémicycle censé représenter la volonté populaire. Elle est pas belle notre démocratie ?

      +0

    Alerter
  • pol // 21.09.2014 à 20h29

    je ne vois pas ce qui empeche un candidat “terroriste” de passer en Espagne en tongs & bermuda avec ses papiers et sa brosse a dents, puis de prendre un avion pour ou bon lui semble…
    Cette loi debilissime est une mascarade pire que chez Orwell.

    POL

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 22.09.2014 à 01h18

    “Une fois que la bulle des pétroles de schiste aux Etats-Unis explosera, au plus tard en 2016, les affaires vont sérieusement commencer à se compliquer…”
    – Jancovici sur FB, 22 septembre
    http://www.peakoilbarrel.com/world-oil-production/#more-4572

    Les gouvernements occidentaux prévoient bien des grosses “complications” pétrolo-économiques très bientôt, donc des troubles sociaux, insurrections, révoltes, qu’ils ont décidé de mater avec
    (1) un arsenal juridique type “Patriot Act”
    (2) la division des Français (locaux contre immigrés, employés contre chômeurs, jeunes contre vieux, etc)
    (3) l’appauvrissement des Français (pas d’argent pour faire des réserves pour lutter)
    (4) la destruction actuelle de l’armée, gendarmerie, police (virer les bons, promouvoir les crétins psychopathes comme aux US)
    (5) la “gendarmerie” européenne (eurogendfor) à la rescousse des gouvernements de pourris

      +0

    Alerter
  • Nicolas Anton // 22.09.2014 à 12h07

    De toute façon la guerre “Internet” doit avoir lieu. Trop d’informations trop de vérités circulent, trop de mémoire, trop de moyens d’informer vraiment, de se parler. Bien évidemment ils vont tenter de le contrôler car Internet est l’outil du pouvoir du peuple. Surtout lorsqu’on voit grandir ici et là l’idée d’une 6ème république ou le peuple disposerait d’un véritable pouvoir de contrôle. Ils sont prêts à tout nous le savons déjà. Il faut se préparer à affronter cela.

      +0

    Alerter
  • cnr.sans.s // 22.09.2014 à 12h27

    Donc c’est une loi pour toutes les personnes désireuses d’aller dans un autre pays semer la terreur ?

    Cela veut dire que les franco israéliens seraient interdit de se rendre en Israël pour bombarder des civils palestiniens avec une carte d’identité française dans la poche ?

    C’est une très bonne loi si et seulement si ça n’est pas qu’un pas de plus vers le choc des civilisations en ne parlant toujours que des ‘intégristes musulmans terroristes’ qu’on finance d’un côté avec nos impôts et qu’on voudrait éradiquer de l’autre toujours avec nos impôts !

    Pfiou nos impôts devraient servir au 5 millions de terroristes potentiels encore dans les stats de pôle emploi en leur permettant d’avoir un travail digne et un salaire pour relancer l’économie et cette fameuse croissance !

      +0

    Alerter
  • cyril // 22.09.2014 à 12h51

    la construction européenne est une calamité,notre politique étrangère est entièrement dans les mains de washington,un chômage en hausse exponentiel,une misère qui s’installe durablement,une désertification industrielle et agricole galopante,la restriction tous azimut de nos libertés,etc…….. le libéralisme poussé a l’absurde est très proche du socialisme soviétique. parce que ne rêvons pas,il ne s’agit pas de viser 3 djihadistes et 2 tondus,mais bien d’un plan plus large,d’ou le terme “soupçonné de djihadisme” aussi évasif qu’arbitraire. les marionnettes a la tête de notre pays n’ont même pas d’imagination et nous ressortent les mêmes arguments que bush en son temps et son patriot act. nous avons affaire a un système fascisant et totalitaire,s’immisçant dans la vie de tout le monde sous des prétextes bidons. il suffit de regarder combien de demandes ont été faites par les flics pour accéder au boite mail en 2012 pour le comprendre. après le djihadisme,ils décideront que ceux qui n’ont rien a faire de particulier a l’étranger n’ont aucune raison d’avoir un passeport,d’ailleurs ils y avaient pensé pour les gens touchant les minima sociaux. tout ca est très grave,un système qui utilise la coercition en permanence pour faire taire sa population n’a plus aucune légitimité et n’a d’autre choix que de pousser toujours plus loin dans le sécuritaire.

      +0

    Alerter
  • Un naïf // 22.09.2014 à 13h54

    L’inventeur du Web met en garde contre la censure sur Internet

    Le Britannique Tim Berners-Lee, le principal inventeur du « world wide web », a mis en garde vendredi 22 novembre contre un Internet « censuré et sous surveillance » qui constituerait une menace pour la démocratie.

    Sir Tim Berners-Lee a lancé Internet le jour de Noël 1990. Aujourd’hui, il met en garde contre sa propre création, sur laquelle il observe censure et surveillance de manière croissante de la part des gouvernements.

    Selon ce Britannique de 58 ans, ce sont les possibilités de diffusion de l’information qu’elle offre qui pousseraient les gouvernements à surveiller la Toile et ses usagers. « Internet et les réseaux sociaux encouragent de plus en plus les gens à s’organiser, à agir et faire éclater au grand jour des méfaits commis aux quatre coins de la planète. Cela menace certains gouvernements et entraîne une augmentation de la surveillance et de la censure qui menace à son tour l’avenir de la démocratie ».

    http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/L-inventeur-du-Web-met-en-garde-contre-la-censure-sur-Internet-2013-11-22-1064901

      +0

    Alerter
  • zebulon // 23.09.2014 à 09h03

    une petite dernière :
    http://www.franceinter.fr/les-indiscrets-refus-de-prelevement-adn-le-forgeron-de-tarnac-relaxe
    le forgeron qui refuse un prélèvement d’adn que les policiers ont déjà fait à son insu

    le forgeron est le frère de l’otage pierre torres, qui fut fiché, par capillarité, parce que son frère fut colocataire d’un gars soupçonné dans la fumeuse affaire de tarnac.

    d’ailleurs c’est louche parce que pierre torres est resté en syrie pendant un moment avec des colocataires bizarres….

    http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/19/pierre-torres-ancien-otage-syrie-etait-fiche-a-cause-laffaire-tarnac-254949

    du coup je me demande s’il ne faudrait pas rajouter un article dans la loi pour surveiller les colocataires, c’est louche çà, un colocataire.

    N’hésitez pas à signaler les colocataires de l’immeuble d’en face, on est jamais trop prudents

    Même pas peur… enfin si un peu quand même

      +0

    Alerter
    • David D // 24.09.2014 à 18h35

      Moi, Pierre Torres me glace le sang, c’est pire que le syndrome de Stockholm son problème

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications