Les Crises Les Crises
7.février.20217.2.2021 // Les Crises

Nouvelle-Calédonie : « Étions-nous au seuil d’une guerre civile entre le 7 et le 12 décembre 2020 ? »

Merci 53
J'envoie

Vale est une entreprise minière internationale basée au Brésil avec des opérations dans environ 30 pays. L’entreprise emploie environ 200.000 personnes, employés et sous-traitants. L’usine Vale en Nouvelle-Calédonie (ValeNC) est située sur la commune de Yaté, à 80 km de Nouméa, dans le sud de la grande terre. 3.000 emplois sont concernés par cette activité.

Gisements et sites d’exploitation miniers (source : cartograf.fr)

ValeNC, usine du sud, usine pays

L’usine, les mines et le terminal portuaire occupent environ 2.000 ha. L’usine, classée Seveso 2, met en œuvre un complexe procédé hydrométallurgique pour traiter les minerais de l’immense site minier de Goro, dont ceux à basse teneur en nickel (<1,7 %). Ce procédé complète l’arsenal métallurgique de l’archipel. Celui de la SLN, l’usine pyrométallurgique historique de Doniambo (Nouméa) et de la nouvelle 3e usine pyrométallurgique (KNS) traitant le minerai de Koniambo, près de Koné (Province Nord). Le procédé pyrométallurgique permet de traiter des minerais plus riches.

Dès le début, en 2002, le comité Rhéébù Nùù porte les revendications des chefs coutumiers de la région. Cette mobilisation agrège les associations environnementales, dénonçant l’opacité des études d’impact, les syndicats en défenseurs de l’emploi local et les élus indépendantistes critiquant un projet qui se fait trop vite.

Un Pacte pour un développement durable du Grand Sud est signé en 2008 entre ValeNC et les communautés du Grand sud pour une durée de 30 ans. Il engage l’industriel à créer et mettre en œuvre des dispositifs spécifiques pour accompagner le développement du Grand Sud en soutenant les projets socio-économiques et culturels des communautés de l’aire Djubea Kapume (aire coutumière du Grand Sud). Le pacte comprend 3 dispositifs : la Fondation d’entreprise Vale Nouvelle-Calédonie, le Comité Consultatif Coutumier Environnemental (CCCE) et l’association de reboisement.

L’usine du sud ValeNC, commune de Yaté (Martial Dosdane)

La construction commence en 2005. Après 7 ans de conflits avec la population locale kanak, l’exploitation commence en 2009. Initialement prévue pour 60.000 tonnes par an d’hydroxyde de nickel (NHC) et 4.500 tonnes par an de carbonate de cobalt, ValeNC rencontre des problèmes de mise au point, d’exploitation (fuite d’acide, 30.000 t/an de NHC produit en 2019) et de rentabilité.

Avec des pertes accumulées en 6 ans d’exploitation d’environ vingt milliards CFP (francs pacifiques, environ 170 millions d’€) fin 2019, Antonin Beurrier, le président de ValeNC, annonce le désir de Vale de céder ses parts (95 % des parts de l’usine, les 5 autres appartenant à la SPMSC, la Société de participation minière du Sud calédonien qui réunit les trois provinces). ValeNC jette l’éponge. Après l’échec en septembre 2020 de la reprise de son usine par l’Australien New Century Resources, deux offres se démarquent, celle de SOFINOR (56%) + Korea Zinc (44%) et celle de Prony Ressources.

La SOFINOR (Société de Financement et d’Investissement de la Province Nord) est une société d’économie mixte appartenant à la Province Nord. Alors que la Province Sud est majoritairement loyaliste, la Province Nord porte le projet d’une Nouvelle-Calédonie indépendante. Korea Zinc est une industrie métallurgique coréenne (zinc, plomb, cuivre). Cette offre a reçu le soutien de l’Institution de négociation coutumière et autochtone (ICAN) et des indépendantistes.

Prony Ressources (PRNC) est un consortium qui associe à hauteur de 50% : des intérêts calédoniens (salariés de l’usine, provinces et société civile calédonienne), de 25% l’un des leaders mondiaux du négoce des matières premières, Trafigura, basé en Suisse – et de 25% une société d’investissement. Des constructeurs automobiles comme Tesla, des producteurs de batteries comme le français Automotive Cells Company (ACC) associant PSA, Total et Saft ou des fonds d’investissements européens et australiens sont susceptibles d’entrer au capital par le biais de cette société.

Trafigura a été créée en 1993, par deux Français, Claude Dauphin et Eric de Turckheim. Ce n’est pas un métallurgiste. La société est un acteur majeur (3e groupe mondial) de l’affrètement maritime, du courtage et du transport des matières premières.

La semaine du 7 au 11 décembre 2020

L’offre Prony Ressources a reçu le soutien du gouvernement français, impliqué dans l’opération au travers d’un prêt de 200 millions d’euros consenti en 2016 à Vale, de garanties et d’accords de défiscalisation. « Le tour de table réunit un financement de 1,2 milliard de dollars de nature à sécuriser l’avenir de l’entreprise », a indiqué M. Beurrier à l’AFP, insistant « sur la grosse contribution de Vale » et « le soutien colossal de l’État ».

L’option SOFINOR + Korea Zinc est écartée par le groupe brésilien. Une note d’analyse de la Direction du Trésor de Bercy la jugeant peu documentée.

Le 7 décembre, KOREA ZINC annonce son retrait de l’offre SOFINOR. Suite à des appels à la violence sur les réseaux sociaux, des dégradations, des violences et des affrontements ont lieu avec les forces de l’ordre dans Nouméa.

Nouméa : Affrontement avec les forces de l’ordre (source : la 1ere)

Nouméa : Affrontement avec les forces de l’ordre (source : la 1ere)

Le 8 décembre, apparaissent des barrages filtrant à Païta, Mont Dore et Bourail alors que SOFINOR dit retrouver un partenaire.

Barrage (source : la 1ere)

Le 9 décembre, le feu est mis à la station essence de La Coulée (Mont Dore), l’accord de rachat de VALENC par prony ressource/trafigura est officiel. Le convoyeur (dit de la serpentine) de 11km qui achemine le minerai de la mine de Kouaoua est incendié. L’approvisionnement en minerai de la SLN est menacé.

Station essence de La Coulée (Mont Dore) (source : la 1ere)

incendie de la serpentine (source : la 1ere)

Le 10 décembre ont lieu de violents affrontements sur l’usine ValeNC. ValeNC évacue ses salariés. Alors que des pick-up foncent sur les forces de l’ordre, celles-ci répliquent à balles réelles. Plusieurs sites miniers dans le sud (Mont Dore) sont bloqués. Barrages et contre-barrages se font face.

Attaque et riposte des forces de l’ordre (source : la 1ere) Barrage et contre-barrage (source : la 1ere)

Le 11 décembre, on déplore des dégâts sur la route d’accès et sur l’usine ValeNC (arrêt de la centrale électrique prony énergie, arrêt de l’usine de fabrication d’acide sulfurique de ValeNC, véhicules et bâtiments incendiés) après l’intrusion d’une trentaine d’individus. ValeNC organise le retour d’une partie de ses employés pour une mise à l’arrêt sécuritaire des installations.

Le ministre des outremers (S. Lecornu) organise la réunion lepredour (nom d’un îlot). Celle-ci sera boycottée par le camps indépendantiste.

Six individus impliqués dans les violences du 7 décembre, à Nouméa sont arrêtés. Cinq jeunes prennent de 4 à 12 mois d’emprisonnement. Le sixième interpellé est le secrétaire adjoint du syndicat solidarité NC. Il écope de 18 mois d’emprisonnement. Pendant le jugement, R. Mapou (porte-parole) et le collectif « usine du sud, usine pays » se tenait en soutien a l’extérieur du tribunal.

Le 12 décembre, entre 23.000 et 30.000 calédoniens défilent dans Nouméa à l’appel des loyalistes pour un retour à la paix et au dialogue.

Le lendemain, la route du sud est libérée et nettoyée des barrage et contrebarrage au niveau de la tribu de St Louis (véhicules incendiés, tas de terre et branchage enlevé). Ceci marque le retour à la normale. Laurent Prevost (L.P.), haut commissaire de la république en Nouvelle-Calédonie, est interviewé au journal du soir télévisé de La 1ere :

La 1ere : « Étions-nous au bord de la guerre civile ou est-ce un peu trop ? »

L.P.  : « Toute notre action a été d’éviter un acte qui conduirait à l’irréparable ». « Il est inacceptable que des responsables publiques, par les réseaux sociaux, aient émis des appels à la violence et tenus des propos indiquant que l’on est prêt à la guerre civile. J’ai transmis au procureur de la république l’ensemble des propos, d’où qu’ils viennent, afin de voir si certains de ces propos relevaient de qualification pénale »

La 1ere : « Y aura t-il des suites aux évènements extrêmement violents sur l’usine ValeNC ? »

LP : « Viendra le temps de la procédure. Il y a photo et des vidéos, pour identifier les auteurs, un ensemble d’éléments qui permettra au service de travailler sous l’autorité du procureur de la république, tout cela va se faire »

La 1ere : « L’ICAN (Instance Coutumière Autochtone de Négociation) a passé la main au FLNKS pour la gestion des évènements mais les indépendantistes ne veulent pas de Trafigura et continuent leurs actions de manière plus apaisée. Les mines de la SLN sont bloquées, la serpentine de Kouaoua est détruite. Après VALENC, c’est la SLN, les 2 usines du sud ne vont pas bien »

LP : « Les 3 usines ne vont pas bien ! Victor Tutugoro (membre du bureau du FLNKS) disait « si l’usine du sud ferme alors tant pis! » Et bien non, pas tant pis, il y a 3000 emplois derrière et des investissements colossaux. Une usine en sommeil est un processus très compliqué à inverser. L’état apporte des soutiens aux 3 usines depuis des années »

La 1ere : « 730.000€ sont investis pour chaque salarié du nickel en NC selon J. Castex. »

LP : « On parle d’une somme de 500 millions d’euros soit en prêts, soit en défiscalisation, soit en garanti d’emprunts »

JB

Sources :

http://www.vale.nc/

https://www.cartograf.fr/dom-tom/nouvelle_caledonie/carte_nouvelle_caledonie_routes_provinces_communes_terrains_miniers_exploitations_minieres.png

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/ressources-naturelles/isr-rse/comment-le-geant-minier-vale-a-transforme-la-vie-au-sud-de-la-nouvelle-caledonie-144228.html

http://indices.usinenouvelle.com/metaux-non-ferreux/vale-nouvelle-caledonie-entre-en-production.3031

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/12/09/vale-annonce-la-vente-de-son-usine-de-nickel-en-nouvelle-caledonie_6062714_3234.html

https://sofinor.nc/

https://www.koreazinc.co.kr/english/main/page/main.aspx

https://www.trafigura.com/

https://la1ere.francetvinfo.fr/nickel-et-cobalt-vale-choisit-un-consortium-largement-caledonien-pour-sauver-l-usine-du-sud-890092.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/confidentiel-nickel-l-offre-de-korea-zinc-pour-l-usine-du-sud-etudiee-et-analysee-par-les-experts-de-bercy-888578.html

https://www.20minutes.fr/societe/2925623-20201206-nouvelle-caledonie-tensions-autour-reprise-usine-vale-appel-emmanuel-macron-lance

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Brigitte // 07.02.2021 à 10h27

Comme le dit Douarn se sont des français, d’origine ethnique diverse. Ils font la richesse et la diversité culturelle de la France, son ancrage dans le monde contemporain.
Le colonialisme, c’est du passé. Le présent, c’est de la géopolitique et de la lutte anti-hégémonique contre les deux empires rivaux (USA-Chine), qui ont leur alliés: Australie pour le premier et certains pays de l’ASEAN pour le second. Garder les TOM c’est crucial pour la France et les français, dans l’optique bien sur de retrouver un jour notre indépendance nationale.

35 réactions et commentaires

  • Brigitte // 07.02.2021 à 09h32

    Je ne suis pas spécialiste mais faut-il l’être pour constater le gâchis, un de plus, par incapacité de maintenir une industrie minière que l’on dilapide au fil du temps et brade aux compagnies étrangères. Ce que l’on ne fait pas en métropole, comment le ferait-on à l’autre bout du monde?
    Les kanaks veulent l’indépendance, soit. Mais, comment peut-on être indépendant sans maitriser ses ressources naturelles? Ce sera une indépendance à la Vanuatu, culturelle plus qu’économique. Sauf que là, il y a de quoi attiser la convoitise. La Chine et l’Australie attendent patiemment.

      +11

    Alerter
  • calal // 07.02.2021 à 09h34

    Je ne crois pas que le peuple francais metropolitain gagne quoique ce soit dans ces aventures coloniales a l’autre bout du monde. Bon,je vis a 800km de tout ocean, je veux bien envisager que je ne comprends pas grand chose aux dom tom et au commerce par la mer. Qu’ils se debrouillent sans nous, de toute facon on a deja assez de mal a etre efficace en france metropolitaine alors pourquoi chercher des ennuis au loin? Facile pour des groupes francais de faire des benefices quand les pertes et les risques sont pris en charge par les impots et les taxes des citoyens…

    Commencer par ranger sa chambre avant de donner des lecons au reste du monde tel est le mantra de jordan peterson dans son livre « 12 regles pour la vie » …

      +6

    Alerter
    • douarn // 07.02.2021 à 10h11

      Bonjour Calal
       » Qu’ils se debrouillent sans nous »
      Il faut quand même se rappeler que 40% d’une population calédonienne de 280.000 habitants sont kanaks, 30% sont d’origines européennes. Le reste de cette population est d’origine asiatique (indonésienne, chinoise, japonaise) ou océanienne (wallisienne, Futunéenne, Tahitienne). Ils n’en reste pas moins que tous sont français.
      Le  » Qu’ils se debrouillent sans nous » c’est prendre le risque d’une guerre civile qui se traduira par l’arrivée de 140.000 « pieds noirs calédoniens » en métropole.

      Souvenez vous de l’Algérie…

        +7

      Alerter
      • Brigitte // 07.02.2021 à 10h27

        Comme le dit Douarn se sont des français, d’origine ethnique diverse. Ils font la richesse et la diversité culturelle de la France, son ancrage dans le monde contemporain.
        Le colonialisme, c’est du passé. Le présent, c’est de la géopolitique et de la lutte anti-hégémonique contre les deux empires rivaux (USA-Chine), qui ont leur alliés: Australie pour le premier et certains pays de l’ASEAN pour le second. Garder les TOM c’est crucial pour la France et les français, dans l’optique bien sur de retrouver un jour notre indépendance nationale.

          +19

        Alerter
        • LibEgaFra // 07.02.2021 à 11h38

          « Le colonialisme, c’est du passé. »

          En aucun cas et ce n’est pas l’avis des Canaques. Mais l’avis des colonisés, qui s’en soucie?

          « Garder les TOM c’est crucial pour la France et les français, dans l’optique bien sur de retrouver un jour notre indépendance nationale. »

          Vive l’indépendance de la France! A bas l’indépendance de la Canaquie!

          Et vive la contradiction des valeurs!

          Pour l’indépendance de la France, il faudrait commencer par avoir une conscience politique. Or quand 98% des votants votent pour des formations qui n’ont pas l’indépendance de la France dans leur programme, cette indépendance relève d’un vœu très, très, très pieu, pour ne pas dire chimérique.

            +11

          Alerter
          • LibEgaFra // 07.02.2021 à 11h39

            Bref l’impérialisme français a encore de beaux jours devant lui avec de telles mentalités.

              +8

            Alerter
          • Brigitte // 07.02.2021 à 15h04

            « quand 98% des votants votent pour des formations qui n’ont pas l’indépendance de la France dans leur programme, cette indépendance relève d’un vœu très, très, très pieu, pour ne pas dire chimérique. »

            Sur ce point là, nous nous rejoignons. Mais l’espoir fait vivre. Ne pas oublier 2005….il pourrait y avoir un sursaut, aux vues de la situation actuelle et à venir. Hélas, le peuple seul ne peut rien faire si des « représentants » n’ont pas décidé de se lancer aussi dans la bataille. C’est le chainon manquant pour l’instant.

              +3

            Alerter
            • paul // 07.02.2021 à 20h49

              mais parceque par le vote, vous n’avez strictement AUCUNE chance de changer le système.
              Les sondages et les « divulgations » font bouger les vases communiquants pour arriver au résultat voulu par d’autres. Je prend souvent la température sur nos journaux télévisés. Ce soir, sur Fr2, (dim 20h) il y est question de ce « prodige » qui est arrivé par ses grandes compétences à l’elysée.
              Et ce « journaliste » qui prédit par quoi les gens seront quidés : la peur ou la colère….. et c’est qui qui les produits ?
              « 

                +4

              Alerter
            • Linder // 08.02.2021 à 06h58

              Sauf que le champion de l’indépendance de la France, qui en faisait le cœur de son discours lors de la campagne présidentielle de 2017, a été mis en prison la semaine dernière, avec un traitement très différent du traitement de Navalny par nos grands média.

                +2

              Alerter
  • LibEgaFra // 07.02.2021 à 11h15

    Nouvelle Calédonie ou Pays kanak?

    Encore une colonie française dont les ressources sont pillées par les colons.
    Vivement l’indépendance! Et une dictature kanake après des décennies de dictature coloniale.

      +3

    Alerter
    • rentabilite // 07.02.2021 à 13h01

      Vous n’avez pas bien lu. Il n’est pas certain que ces pierres soient si rentable que cela. Puis en regard de ce que la France déverse en NC c’est tout à fait négligeable.

      En attendant rien que pour l’usine la France à donné 730 000€ par salariés (cf article).

      Ici comme ailleurs les « colonies » sont non rentable économiquement. La France ne s’est pas enrichie de ces « colonies » SAUF pour l’Indochine française qui est la seule colonie qui a été rentable (raison pour laquelle elle a été surnommé « perle de l’Empire »).

      La raison peut être géostratégique ; politique ; militaire mais certainement pas économique.

        +9

      Alerter
      • Dicende // 08.02.2021 à 12h53

        Sauf erreur je crois que l’expression « perle de l’Empire » ne désignait pas l’Indochine mais Saïgon et ses jolies filles… Quant à la rentabilité de la colonie indochinoise, elle ne concernait que les colons planteurs.

          +0

        Alerter
  • petitjean // 07.02.2021 à 12h00

    Ces « affreux » colons qui ont tout apporté, tout crée ! Car , c’est un fait, eux seuls possédaient, possèdent les compétences techniques et scientifiques
    routes, ports, électrification, eau potable, école, médecine, vaccinations, etc, etc,

    même pas la reconnaissance du ventre

    une minorité veut l’indépendance pour le pouvoir, pour les prébendes de la rente minière. Mais ces nouveaux rentiers ne créeront rien, n’inventeront rien et au final auront besoin de se trouver un protecteur régional qui ne leur imposera ses conditions. La France sera loin et ils devront se passer de nos juteux subsides …………………..

      +12

    Alerter
    • Jean-Do // 07.02.2021 à 12h54

      La vieille scie coloniale : « ces « affreux » colons qui ont tout apporté, tout crée ! Car , c’est un fait, eux seuls possédaient, possèdent les compétences techniques et scientifiques » 😀 Tout créé à leur bénéfice exclusif avec un système d’apartheid par l’argent où seuls des békés sont formés aux-dites compétences. Ne parlons pas des expat’ qui vivent exclusivement entre eux en profitant des primes payés exclusivement aux blancs pour séjourner (et voter) sur place.

      Le pillage des richesses du Sud par sous le prétexte de « l’investissement » est réalisé universellement depuis des siècles par les blancs d’Israël à l’Afrique noire en passant par les Amériques et les diverses mannes pétrolières.

        +9

      Alerter
      • Orlov // 07.02.2021 à 14h49

        La vieille scie de l’homme blanc coupable. Les mannes gigantesques déversées sur l’Afrique depuis l’Independance (oh, 60 ans quand même), ça vous parle : aide au developpement, coopération, tant de tentatives, si peu de résultats…
        Les élites locales corrompues, les guerres ethniques, la fuite des cerveaux : ça vous effleure ? Non, toujours la même rengaine : il y aurait une seule cause à tous les malheurs de l’homme noir (*)?
        (*) je précise que ce « noir » fait écho à votre « ‘blanc ». Je me fous de la couleur de peau comme de vos vieilles lunes marxistes, et mes enfants sont métis.

          +13

        Alerter
        • Logique // 07.02.2021 à 22h25

          « Les mannes gigantesques déversées sur l’Afrique depuis l’Independance »

          Accaparées par les classes dirigeantes mises en place par la France ou l’Angleterre, ces « mannes gigantesques » se retrouvent dans les banques des métropoles ou en Suisse, et ont servi a payé les nombreuses propriétés luxueuses que ces classes dirigeantes se sont payées dans lesdites métropoles ou en Suisse. Avec l’encouragement de l’ « homme blanc ».

          « si peu de résultats… », l’échange inégal, ça vous parle?

          « Les élites locales corrompues » par l’ « homme blanc ».

          « les guerres ethniques » encouragées par l’ « homme blanc » selon le principe de diviser pour régner et en grande partie causées par des frontières héritées de l’ « homme blanc » et qui ne correspondent pas aux différents groupes ethniques, tellement l’histoire du continent a été bouleversée par l’ « homme blanc ».

          « la fuite des cerveaux » encouragée, facilitée par l’ « homme blanc » qui ainsi permet d’acquérir des cerveaux sans avoir eu à financer leur formation.

          Ça ne vous a pas effleuré?

            +5

          Alerter
          • Alfred // 08.02.2021 à 21h28

            « « les guerres ethniques » encouragées par l’ « homme blanc » selon le principe de diviser pour régner et en grande partie causées par des frontières héritées de l’ « homme blanc » et qui ne correspondent pas aux différents groupes ethniques, tellement l’histoire du continent a été bouleversée par l’ « homme blanc ». »
            Cela est faux. Les guerres ethniques n’ont pas besoin de l’homme blanc. A aucun moment. Vous n’avez manifestement jamais mis un pied en Afrique autrement que quelques jours comme touriste au maximum. Mettez le vous bien dans la tête: le jour où « l’homme blanc » aura disparu de cette planète les guerres ethniques continueront en Afrique comme à l’accoutumée. Ni plus moins. Aucun africain honnête ne vous dira d’ailleurs le contraire.

              +1

            Alerter
          • Blabla // 11.02.2021 à 18h41

            Réjouissez-vous : l’homme blanc connaît lui aussi les dirigeants corrompus bradant les richesses nationales pour un strapontin sur les scènes internationales et un pourboire peesonnel. Dans quelques années, toutes les villes suivront le modèle brésilien.

              +0

            Alerter
      • petitjean // 07.02.2021 à 15h52

        @Jean-Do
        dites nous pourquoi les « populations d’origines » ne parviennent pas à exploiter et valoriser eux même les richesses de leur sous sol ?
        Les pays africains, qui ont reçu des « affreux colonialistes » des centaines de milliards d’aides, n’y sont pas parvenus : pourquoi ? Où sont les élites scientifiques africains ? Pourquoi ?
        Dans les Dom Tom, comme en métropole, tout le monde va à l’école, peut étudier, faire des efforts, se dépasser pour acquérir des compétences !
        Dites nous si aujourd’hui ces « populations des origines » voudraient se passer de tous les bienfaits techniques et scientifiques apportés par « l’homme blanc »

        Et je pense à un pauvre pays indépendant depuis 200 ans, Haïti, qui se débat dans une épouvantable misère !
        Pourquoi ???
        Encore la faute des affreux colonialistes ?…………..

          +5

        Alerter
        • manuel // 07.02.2021 à 16h45

          Pour Haïti c’est la dette que la France du XIX a fait payer qui a entrainé la catastrophe actuelle. Ensuite s’il y a des élites pourries dans le tiers monde c’est parce que les européens ont systématiquement flingué les élites non corrompues Lubumba, Sankara, les camerounais. Les dirigeants blancs on remplacé les gouverneurs blancs par leurs marionnettes noires, ont pillé les pays et n’ont pas formé les élites à l’indépendance.

            +7

          Alerter
          • LibEgaFra // 07.02.2021 à 18h32

            Merci! Vous avez bien sûr entièrement raison. Car qui a mis en place les élites africaines corrompues, qui les soutient encore actuellement, qui a dégommé Kadhafi et pourquoi?

            C’est bizarre, mais les impérialistes et colonialistes ne cessent de parler des élites corrompues, mais jamais des corrupteurs. On se demande pourquoi.

            Bientôt on va nous dire que la traite des Noirs a été un bienfait pour ces gens et que les trafiquants se sont appauvris. Comme dans un autre domaine (le bois), la famille de bhl, quoi.
            Bref, si la France a fait des centaines de milliers de morts en Algérie, c’était pour le bonheur des Algériens. Aujourd’hui j’imagine une Algérie toujours française avec ses quelques 44 millions de musulmans + les 5 millions en métropole, soit environ 40% de députés au parlement.

            C’est assez intéressant de constater cette allégeance et cette identification immédiates à l’élite française dès qu’on parle de la « France », mot magique: tout le monde est au garde à vous. Et en plus ils veulent changer quelque chose ici avec une telle mentalité? Misère!

            On comprend aussi mieux pourquoi Boris Vian et son déserteur est une illusion.

            La lutte anticolonialiste est la même que la lutte contre les élites européennes ET africaines ou autres.

              +5

            Alerter
        • Logique // 07.02.2021 à 22h52

          « Et je pense à un pauvre pays indépendant depuis 200 ans, Haïti, qui se débat dans une épouvantable misère !
          Pourquoi ???
          Encore la faute des affreux colonialistes ?………….. »

          OUI.

          https://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/haiti-le-poids-d-une-dette-vieille-de-200-ans_3073211.html

          Oui, vraiment affreux, ces colonialistes, pis criminels. Mais c’était certainement pour le bien des Haitiens, et pas du tout pour enrichir la « France ». Ni les riches propriétaires… français. Et dire qu’il y a eu des Français blancs d’accord pour aller tuer des noirs (on disait nègres à l’époque) et se faire tuer.

            +2

          Alerter
      • Réunionnais // 11.02.2021 à 21h37

        Stop à la généralisation.
        Par exemple, moi qui suis réunionnais, je ne demande pas l’indépendance, personne ne la demande sauf une ultraminorité.
        La télé publique locale de France Télévisions est partie rencontrer le parti indépendantiste lors d’un de ses congrès : les types étaient 30… Sur quasi 1 million de réunionnais.
        C’est quand même déplorable et pathétique que ce soit la Corse en France où il y a le plus d’indépendantistes mais des petits malins veulent se tirer une balle dans le pied en donnant l’indépendance à l’outre-mer, notamment la Réunion qui n’a rien demandé.
        Et si votre problème, soyons honnêtes, c’est les noirs « pas assez français », on en fait quoi des 40% de réunionnais blancs, qui se sentent français et qui sont chez eux à la Réunion depuis 400 ans ?
        La Réunion, un vulgaire caillou qui est un poids pour la France et n’apporte rien ?
        Raymond Barre, Roland Garros, c’est de la merde ?
        Nous ne sommes pas une colonie, nous sommes la France et nous la sommes depuis bien plus longtemps que la Savoie ou la Lorraine, figurez-vous.
        Et il n’y avait aucun peuple autochtone, l’ile était vierge quand les français sont arrivés. Donc l’île est plus française que française.
        [modéré]
        Les français veulent donner gratuitement leur arme nucleaire et siège à l’ONU à l’Allemagne et d’autres disent que  »pour défendre la France » faut lâcher l’outre-mer. Continuons ainsi dans la trahison et la honte !
        Sérieusement…

          +0

        Alerter
    • Orhan // 07.02.2021 à 14h11

      Sinon, vous saviez que la Nouvelle-Calédonie (qui ne s’appelait pas encore comme cela), était peuplée depuis plusieurs millénaires (3), et qu’a priori ils ont vécu sans route, électrification, etc.

      C’est drôle, vous mentionnez la vaccinations, mais oubliez que les colons ont également apporté des maladies inconnues…

      Vous avez environ 140 ans de retard (Jules Ferry) dans votre analyse.

        +5

      Alerter
      • Brigitte // 07.02.2021 à 14h40

        sinon, vous savez que le tourisme de masse est aussi une forme de colonisation, plus pernicieuse mais tout aussi préjudiciable aux cultures ancestrales. Pas d’électricité, pas de route, pas d’aéroport, pas de tourisme et pas de revenus. Vous passez vos vacances en Auvergne j’imagine….vous n’allez jamais dans les îles et les pays où les vilains colons ont crée les infrastructures pour vous accueillir. Maintenant ce sont les vilains chinois qui le font.

          +6

        Alerter
        • Orhan // 07.02.2021 à 15h03

          Absolument, effectivement je passe l’essentiel de mes vacances en France métropolitaine, Auvergne, Alpes, Pyrénées. Je ne vois pas trop le rapport avec mon post, mais pourquoi pas. Surtout que la Nouvelle-Calédonie, tellement éloignée, n’est pas une destination qui accueille du tourisme de masse. J’y suis allé il y a une dizaine d’années (mes parents y sont nés, et une grande partie de ma famille y demeure), en août, et n’avons pas croisé grand monde. Donc je ne sais pas, que voulez-vous dire au juste ?

            +0

          Alerter
          • Brigitte // 07.02.2021 à 15h12

            je voulais simplement débusquer une contradiction commune chez les décolonialistes et les « écolos-bobos » qui ne se privent pas de « coloniser  » saisonnièrement les pays dont ils vantent le passé pré-colonial, à grand renfort de GES. C’est tout.

              +4

            Alerter
            • manuel // 07.02.2021 à 16h47

              Vous parlez surtout de vous Brigitte. On peut être contre le colonialisme et on est pas obligé de défigurer le monde, mais vos écrits vous trahissent.

                +2

              Alerter
    • Logique // 07.02.2021 à 22h41

      « ils devront se passer de nos juteux subsides »

      Parce que vous croyez que les « juteux subsides » bénéficient aux populations locales?

      « une minorité veut l’indépendance pour le pouvoir, pour les prébendes de la rente minière. »

      Le « pouvoir » cette minorité l’a déjà, les « prébendes de la rente minière » aussi.

      Lisez ceci avant d’émettre une opinion qui n’a aucun intérêt sinon de perpétuer un état de fait criminel.

      https://www.equaltimes.org/a-qui-profite-l-extraction-d-or-au?lang=fr#.YCBb0vnjKHs

      Quand vous aurez compris que le Niger a une participation minoritaire dans les deux sociétés qui gèrent les mines d’uranium, vous saurez que le Niger n’est pas un État souverain. Est-ce même un État? Plutôt une succursale.

        +2

      Alerter
  • manuel // 07.02.2021 à 16h53

    Je trouve l’article confus je ne comprends pas en première lecture le pourquoi des incidents, et la réponse du haut commissaire pas très explicite.

      +2

    Alerter
    • Brigitte // 07.02.2021 à 16h58

      Je réponds à votre commentaire me concernant. Vous vous trompez complètement. Je ne prends que très très rarement l’avion et je passe mes vacances en France, souvent près de chez moi. Le dernière fois que je suis allée à l’étranger, c’était en Russie et j’y suis allée en train, depuis Nice, par le Riviera Express.

        +3

      Alerter
    • douarn // 07.02.2021 à 18h00

      Pour ma part je le trouve assez clair :
      1/ Un projet métallurgique contesté par les kanaks dès le début
      2/ Vale met le projet en place, n’arrive pas à le rendre rentable et fini par le mettre en vente
      3/ Deux repreneurs sur les rangs, un repreneur loyaliste et un autre indépendantiste
      4/ Vale préfère le repreneur loyaliste
      5/ Chronique des tensions sociales dûes au camp indépendantiste éconduit et qui frisent la guerre civile
      6/ Haut commissaire qui marche sur des oeufs pour ne pas réveiller le monstre qui sommeil

        +2

      Alerter
      • LibEgaFra // 07.02.2021 à 18h44

        « 1/ Un projet métallurgique contesté par les kanaks dès le début »

        Bien sûr! S’il y a des profits, ils ne seront pas pour eux, par contre ils hériteront de la pollution.

        Il faudra aussi m’expliquer pourquoi les colons ont occupé le sud. Par amour de l’humanité? Par altruisme?

        « L’intense ségrégation spatiale découlant du regroupement forcé des Kanak dans les « réserves indigènes » au tournant du XXe siècle a considérablement réduit les scènes sociales communes. À cela s’ajoutaient la coexistence de statuts juridiques distincts (« citoyen »/« indigène ») et la mise en œuvre du régime répressif de l’indigénat (sanctions administratives ne s’appliquant qu’aux indigènes). En vigueur jusqu’en 1946, ces politiques d’exclusion territoriale et juridique, au service d’un projet colonial d’accaparement foncier et de peuplement européen, ont suscité la construction d’identités socioculturelles et linguistiques particulièrement clivées. »

          +5

        Alerter
  • RGT // 08.02.2021 à 10h24

    Certes la colonisation n’est pas le top, loin de là, et il est souhaitable que chaque peuple puisse choisir librement son destin en fonction de ses coutumes ancestrales.

    Si la N.C. n’avait pas la malédiction d’avoir un sous-sol riche en minerai de tels problèmes ne se poseraient pas car cette île n’attirerait pas les convoitises de nombreux prédateurs à côté desquels la France fait figure de « petit joueur ».

    Quand on se contente de regarder les pays qui « se battent » le plus pour que la N.C. deviennent indépendante on s’aperçoit que l’Australie est en tête du peloton.

    Australie qui bien sûr n’accorde aucun droit à ses propres autochtones si ce n’est celui de crever de faim dans la misère.

    Et n’oublions jamais que l’Australie est quand-même le seul pays que je connaisse (si vous avez des références d’autres pays indiquez les) qui au prétexte de « lutter contre la désertification » a privatisé l’eau des rivières pour le plus grand bonheur (financier) de la société qui gère cette manne providentielle.

    Et pour ne pas gaspiller cette ressource, la faune et la flore sauvage ainsi que les aborigènes (qui n’ont pas la possibilité de payer l’eau) en sont désormais privés.

    À votre avis, que se passera-t-il si la N.C. « indépendante » tombe entre les griffes de tels « bienfaiteurs » de l’humanité ?

    Si j’étais Kanak je me contenterai simplement de me renseigner sur les « bienfaits » de la décolonisation d’îles sous développées à travers le monde (regardez simplement du côté des Comores) avant de prendre quelque initiative que ce soit.

    On trouve souvent pire en cherchant le « paradis ».

      +8

    Alerter
    • Réunionnais // 11.02.2021 à 21h48

      Je ne peux qu’être d’accord avec vous !
      Il y a même un ministre comorien qui passe son temps à critiquer la méchante France colonisatrice partie il y a 50 ans comme étant la source principale des maux pesant sur l’archipel aujourd’hui, qui s’est fait chopper en train de frauder la sécurité sociale à la Réunion, en  »méchante France »! Un ministre étranger qui fraude la secu française…

      Je ris aussi quand je vois des américains faire des remarques à la France sur la Calédonie, tout en parquant les amérindiens dans des réserves où ils s’adonnent à l’alcoolisme et aux jeux d’argent, ça les occupe et le gouvernement les égare ainsi pour éviter toute revendication de leur part…
      Les amérindiens disais-je, ou plutôt ce qu’il en reste car les français n’ont pas commis le quasi-génocide perpétré par les puritains anglo-saxons sur les amérindiens. Alors on en trouve peu des amérindiens revendicatifs aux USA, ils ont presque tous été tués. Dans le même temps les anglo-saxons australiens et américains donnent des leçons à la France sur la Nouvelle-Calédonie… On croit rêver.

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications