Les Crises Les Crises
31.mai.201931.5.2019 // Les Crises

On a infiltré la Commission Européenne. Par Le Fil d’Actu

Merci 447
J'envoie

Source : Le Fil d’Actu, Youtube, 21-05-2019

Vidéo réalisée SANS le partenariat de la Commission Européenne.

Les 24 et 25 avril derniers, le Fil d’Actu était invité à la Commission européenne pour un “voyage d’étude pour influenceurs”, destiné à “défaire nos idées reçues sur l’UE”. Nous y avons vu des choses effrayantes. Et comme on avait nos caméras, aujourd’hui, on vous montre tout. Bienvenue au cœur de la machine…

Source : Le Fil d’Actu, Youtube, 21-05-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Sandrine // 31.05.2019 à 19h49

Le spectre de 1984 (avec un soupçon de « meilleur des monde » dans le clip de fin…)…

Georges Orwell avait été probablement initié à la « Société Fabienne » et 1984 est une critique du type de « socialisme » que cette institution promouvait.
Le « socialisme » de la Fabienne était (est toujours) ouvertement et activement fondé sur le principe d’une technocratie pratiquant « l’ingénierie sociale. » pour orienter « positivement » les masses incapables de prendre en main leur destin.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabian_Society
L’Angleterre pré -seconde guerre mondiale était en effet à la pointe des recherches sur la manipulation des masses (via notamment la Clinique Tavistock qui deviendra après guerre Institut Tavistock). Le flambeau fut progressivement repris par les États-Unis (on se souvient du sinistre programme MK Ultra). Mais il y a de beaux restes (Cambridge analytical?).
C’est ça que Orwell dénonce dans son roman que l’on interprète hypocritement aujourd’hui comme une critique de l’Union Soviétique (que Orwell ne connaissait quasiment pas…)

Le neo-liberalisme, dont l’UnionEuropenne se réclame (l’économie sociale de marché, c’est a dire le neo-liberalisme allemand) est directement lié à l’idée, prévalante au sein de la société Fabienne ou de l’institut Tavistock, que les masses sont incapables de prendre positivement en main leur destin et qu’il faut donc les manipuler pour les faire avancer dans le bon sens.
Il suffit pour s’en convaincre d’étudier la biographie de Walter Lippmann et de son rôle pendant la première guerre mondiale auprès du président Wilson

14 réactions et commentaires

  • northlane // 31.05.2019 à 17h01

    Merci de l’avoir mis en article, je l’avais déjà partagé en commentaire sur l’article sur Facebook il me semble. Je ne copierai pas mon commentaire posté là-bas , de fait je propose cette vidéo de Tatiana Ventôse (la femme du fil d’actu) de sa chaîne personnelle où elle livre ses ressentis sur ce “stage”. On y apprend notamment que la Commission Européenne leur a distribué un manuel où il y est inscrit “Dark Putin” pour parler du président russe…
    https://www.youtube.com/watch?v=n0x95rHkw2o&t=1151s
    Pour conclure, je suis heureux de voir que certains ont pris votre suite Olivier en proposant des contenus où tout les éléments sont mis à disposition de manière équitable.

      +7

    Alerter
    • RD // 31.05.2019 à 17h06

      J’ai lu quelque part que ce Dark/Darth Putin est un “influenceur” présent sur la toile et non Vladimir Putin en personne.
      A confirmer toutefois.

        +0

      Alerter
      • northlane // 31.05.2019 à 17h52

        https://www.twitter.com/darthputinkgb?lang=fr
        Effectivement il y a un “influenceur” de ce nom mais cela ne colle pas car il a peu d’abonnés (moins que Le Fil D’actu par exemple) et surtout il ne semble pas très pro Poutine (voir le tweet relayé le 8 mai). Ou alors, cela signifie que l’UE fiche quiconque ayant un pseudo en rapport avec le Kremlin sans vérifier ce qu’il fait auparavant. Ce qui serait somme toute logique vu qu’ils n’ont pas vérifié le travail du Fil d’actu avant de les inviter à la Commission

          +3

        Alerter
        • grumly // 31.05.2019 à 19h36

          Une erreur de zéros, 113 000 abonnés c’est beaucoup.

            +0

          Alerter
  • Sandrine // 31.05.2019 à 19h49

    Le spectre de 1984 (avec un soupçon de « meilleur des monde » dans le clip de fin…)…

    Georges Orwell avait été probablement initié à la « Société Fabienne » et 1984 est une critique du type de « socialisme » que cette institution promouvait.
    Le « socialisme » de la Fabienne était (est toujours) ouvertement et activement fondé sur le principe d’une technocratie pratiquant « l’ingénierie sociale. » pour orienter « positivement » les masses incapables de prendre en main leur destin.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabian_Society
    L’Angleterre pré -seconde guerre mondiale était en effet à la pointe des recherches sur la manipulation des masses (via notamment la Clinique Tavistock qui deviendra après guerre Institut Tavistock). Le flambeau fut progressivement repris par les États-Unis (on se souvient du sinistre programme MK Ultra). Mais il y a de beaux restes (Cambridge analytical?).
    C’est ça que Orwell dénonce dans son roman que l’on interprète hypocritement aujourd’hui comme une critique de l’Union Soviétique (que Orwell ne connaissait quasiment pas…)

    Le neo-liberalisme, dont l’UnionEuropenne se réclame (l’économie sociale de marché, c’est a dire le neo-liberalisme allemand) est directement lié à l’idée, prévalante au sein de la société Fabienne ou de l’institut Tavistock, que les masses sont incapables de prendre positivement en main leur destin et qu’il faut donc les manipuler pour les faire avancer dans le bon sens.
    Il suffit pour s’en convaincre d’étudier la biographie de Walter Lippmann et de son rôle pendant la première guerre mondiale auprès du président Wilson

      +21

    Alerter
    • RGT // 01.06.2019 à 11h26

      N’oublions pas que le prédécesseur d’Orwell dans la dénonciation prémonitoire de ces sociétés dystopiques a été Ievgueni Zamiatine dans son roman “Nous autres” écrit en 1921, soit 28 ans avant 1984.

      Ce roman lui a valu les foudres des dirigeants de l’URSS qu’il a réussi à quitter pour s’installer à Paris (et y mourir en 1937).
      Pourtant, au début, il était favorable aux bolchéviks et a dû s’exiler en 1908 et en 1911 pour avoir “fricoté” avec les révolutionnaires.
      Étant un esprit libre il s’est rapidement aperçu que le régime marxiste ne valait pas mieux que le régime tsariste.

      La dystopie qu’il décrit est transposable à n’importe quel état qui possède un pouvoir centralisé fort SANS contrôle citoyen, ne l’oubliez jamais.

      Ce qui est aussi valable pour les “républiques démocratiques occidentales” qui ne sont pas si éloignées que ça des “républiques démocratiques populaires” et autres régimes autocratiques fascisants qui parsèment cette planète.

      Ce livre est désormais libre de droits et vous pouvez le télécharger (PDF ou ePub) en cliquant sur le lien suivant : http://www.bouquineux.com/?telecharger=2868&Zamiatine-Nous_Autres.

      Bonne lecture !

        +6

      Alerter
      • Sandrine // 01.06.2019 à 17h15

        Oui. Cependant tout ce qui dans le roman d’Orwell rappelle notre présent (en particulier la novlangue, la double pensée, la réécriture de l’histoire, la police de la pensée ) ne se trouve pas, je crois, dans « Nous autres »

          +4

        Alerter
  • kiki74 // 31.05.2019 à 19h50

    L’Union Européenne est dans une logique d’Empire qui cherche à se mesurer aux autres empires.
    Quand on a compris ça, on sait déjà que “l’on marche” vers la guerre…

    Bon, on a déjà eu L’Ukraine, le Kosovo, la Syrie et la Libye “en même temps”.
    Dernièrement, l’UE a envoyé des soldats à la frontière Lithuanienne, franchement lol.

    Ca va continuer.

      +12

    Alerter
  • Victor // 31.05.2019 à 21h12

    l’espagnole est assez insupportable. Sortie tout droit de “1984” ou d’un cauchemar de K.Dick. pauvre de nous

      +7

    Alerter
  • tchoo // 31.05.2019 à 22h47

    Elle est surtout, dans actuel des choses, incapables des les payer decemment

      +1

    Alerter
  • Araok // 01.06.2019 à 09h35

    La logorrhée verbale de ces fonctionnaires européens est insupportable mais elle éclaire le fonctionnement sectaire de l’institution. Je m’en doutais mais là c’est évident…et inquiétant.
    Il faudrait avoir des arguments pour contrer le dogme ” la concurrence, c’est bien”, parce qu’effectivement c’est bien ds certains cas et moche ds d’autres. Panne peut pas avoir une position de principe. En math on parlerait d’un indécidable. Il fait mettre une couche de réflexion supplémentaire. Je cherche…
    Bonne journée à tous.

      +4

    Alerter
  • RGT // 01.06.2019 à 11h49

    J’avais visionné cette vidéo il y a quelques jours et j’ai immédiatement pensé qu’elle avait sa place sur “Les crises”.
    Il y avait aussi une autre vidéo “Mes excuses à la commission €uropéenne” qui était aussi excellente mais qui a disparu de la chaîne du fil d’actu (pourquoi???).
    Ces “excuses” étaient largement plus “corrosives” que le doc en lui-même et Tatiana nous décrivait son ressenti (subjectif mais assumé) de cette visite guidée dans l’antre de l’ultra-libéralisme décomplexé.

    S’il n’est plus “visible” sur le site du fil d’actu, il est toujours possible de le regarder en cliquant sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=n0x95rHkw2o

    Espérant que Youtube ne fasse pas le “ménage” trop rapidement…

    Cordialement.

      +4

    Alerter
    • Bardamu // 01.06.2019 à 16h46

      L’a-t-elle été sur cette chaine ?
      Il semblerait qu’elle ne soit sortie que sur sa chaine perso et elle fait bien le distinguo entre le reportage factuel sur “Le fil d’actu” et son ressenti personnel sur sa chaine perso.
      On se doutait un peu du coté hors sol des gens mais là, comme dirait Nabe, elle enfonce le clou !
      Je crois qu’il faut avoir avec eux un réflexe spinoziste, ne pas juger, ne pas blâmer (ok, c’est difficile) mais comprendre et ces reportages nous y aident. Et nous convainquent que la destruction de ce monstre froid est plus que jamais une priorité.
      Quant à ces pauvres (mais aisées) personnes, je crois que n’importe qui baignant de sa naissance à sa vie adulte dans ce milieu ferait peu ou prou la même chose.

        +1

      Alerter
  • Renaud // 01.06.2019 à 19h26

    Je pense que, dans le monde contemporain, on est en plein dans une société de type Fabien. En condensé, la pensée fabienne (qui, je crois est à la source du parti Travailliste britannique) elle a essaimée, historiquement, dans le monde quasi entier à travers le Commonwealth, elle a cherché à développer la “révolution” (révolution pris dans le sens du capitalisme anglo-saxon) dans les têtes des dirigeants. De nombreuses institutions, écoles, fondations, universités, “think tanks”, instituts, etc, forment les cerveaux des dirigeants contemporains, d’où l’homogénéité et le manque chronique de créativité qui en découle. La pensée fabienne détourne de la révolution dans la rue, car celle-ci peut échapper au pouvoir… En d’autres termes, la pensée fabienne cherche à atteindre le socialisme avec les moyens du capitalisme. On peut dire que nous sommes en pleine dans cette structure.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications