Les Crises Les Crises
27.mai.201927.5.2019 // Les Crises

Union Européenne pour ou contre ? Coralie Delaume. Par Thinkerview

Merci 180
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube, 10-05-2019

Source : Thinkerview, Youtube, 10-05-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 27.05.2019 à 07h55

Touchante, l’obstination des médias à placer durant toute la nuit la liste de l’ami Raphaël devant celle de la France insoumise. C’est le contraire qui s’est avéré.
Touchante aussi, leur façon de minimiser l’échec de la liste Loiseau, alors qu’elle unit le parti de Macron ET le MoDem, qui faisait autour de 9 % aux dernières élections européennes.
Quant au Monde, il reste égal à lui-même dans l’abjection :
https://www.lemonde.fr/international/live/2019/05/26/elections-europeennes-2019-suivez-la-soiree-electorale-en-direct_5467528_3210.html

D’extrême droite, Farage ? Alors qu’il a renié ce qu’est devenu l’UKIP ?
D’extrême droite, Viktor Orbán ? Alors qu’il a réduit le parti Jobbik à la portion congrue, et qu’il ne veut pas de liens avec le RN ?
D’extrême droite, Salvini ? Et le mouvement 5 étoiles ?

Si cette expression “extrême droite” a un sens, elle s’applique aux zélotes du Medef et aux flics de Castaner. Bref, au parti adulé par Le Monde.

49 réactions et commentaires

  • hansolo // 27.05.2019 à 07h47

    Je trouve l’interviewer assez malpoli et peu pertinent; au contraire de l’interviewée!

      +22

    Alerter
    • Caracole // 27.05.2019 à 14h10

      Je trouve personnellement le niveau de l’interviewée était faible franchement… On sent que sky, l’interviewer, pose des questions auxquelles il a deja les réponses, et que ca le saoule le manque de profondeur de la fille. Ca m’a particulièrement interloqué, dès qu’il faut mettre des chiffres sur ses assertions, elle botte en touche. Assez affligeant .

        +6

      Alerter
      • Pierrot // 27.05.2019 à 15h30

        Pour connaître ces chiffres par cœur, il eût fallu être un expert en économie ou s’être tout particulièrement intéressé aux points évoqués. Or, en tant qu’essayiste, habituellement l’invitée traite plutôt de questions politiques, en s’intéressant aux événements et aux principes et mécanismes économiques sous-jacents. À ses yeux, les chiffres qu’on lui demande ne sont certainement que de l’ordre du détail, et il me paraît sain qu’elle préfère avouer les ignorer plutôt que de répondre n’importe quoi.

        Ce qui affligeant, c’est que l’intervieweur n’ait pas pris la peine de s’adapter au profil de son invitée, et ait cherché à plusieurs reprises à lui faire dire les choses précises qu’il souhaitait entendre sans se demander si son attente était pertinente.

          +14

        Alerter
      • Clarigi // 29.05.2019 à 10h36

        A propos de chiffres, les macroniens font désormais 11,23% du corps électoral (chiffre rectifié de l’abstention), confirmé par un sondage du 28 mai, où 11% des français interrogés pensent que le macronisme ne doit pas changer sa politique.
        Ce gouvernement ne veut pas le savoir, mais il va se crasher dans le mur. Tout seul, comme un grand.

          +1

        Alerter
  • Fritz // 27.05.2019 à 07h55

    Touchante, l’obstination des médias à placer durant toute la nuit la liste de l’ami Raphaël devant celle de la France insoumise. C’est le contraire qui s’est avéré.
    Touchante aussi, leur façon de minimiser l’échec de la liste Loiseau, alors qu’elle unit le parti de Macron ET le MoDem, qui faisait autour de 9 % aux dernières élections européennes.
    Quant au Monde, il reste égal à lui-même dans l’abjection :
    https://www.lemonde.fr/international/live/2019/05/26/elections-europeennes-2019-suivez-la-soiree-electorale-en-direct_5467528_3210.html

    D’extrême droite, Farage ? Alors qu’il a renié ce qu’est devenu l’UKIP ?
    D’extrême droite, Viktor Orbán ? Alors qu’il a réduit le parti Jobbik à la portion congrue, et qu’il ne veut pas de liens avec le RN ?
    D’extrême droite, Salvini ? Et le mouvement 5 étoiles ?

    Si cette expression “extrême droite” a un sens, elle s’applique aux zélotes du Medef et aux flics de Castaner. Bref, au parti adulé par Le Monde.

      +87

    Alerter
    • Alfred // 27.05.2019 à 08h22

      Vous avez de la chance vous. Vous passez la modération. Est il interdit de dire que nous avançons malgré tout assisté à la victoire de Macron et qu’on peut la trouver suspecte ?

        +8

      Alerter
      • SanKuKai // 27.05.2019 à 10h02

        Comment ça la victoire de Macron? Pendant la campagne on était informés tous les jours comme s’il s’agissait d’un duel avec le RN/LREM. Dans un duel 2ème = dernier. Et maintenant que Macron est 2ème les médias et LREM semblent opportunément découvrir ce qu’est la proportionnelle. Mais c’est vrai que quand on commente les élections comme les matchs de foot c’est pas un concept facile á appréhender.

          +8

        Alerter
        • Kiwixar // 27.05.2019 à 10h33

          Si les 2 premiers partis de France sont désormais le RN et LREM, Macron va effectivement gagner les prochains scrutins (présidentielle, législatives). A une condition, il lui faut défendre scrupuleusement les intérêts de ses sponsors, qui seuls peuvent le défaire (via les medias).

          La France qui souffre n’a plus aucune chance de se faire entendre via les urnes. Ceux d’en haut se moquent totalement de ceux d’en bas. La seule manière, c’est d’être pacifiquement disruptif, gêner le ptit confort de la bourgeoisie. Aucun espoir désormais de gêner un moindre sentiment de décence, disparu.

            +28

          Alerter
          • vert-de-taire // 28.05.2019 à 16h47

            “La France qui souffre n’a plus aucune chance de se faire entendre via les urnes. ”

            Mfff ?
            Et si la France qui souffre votait ?
            Si elle votait ‘bien à gauche’, là où elle a plus de chance de ne pas être trahie ..
            Cela ne changerait-il pas la situation ?

              +2

            Alerter
          • Froggy // 29.05.2019 à 14h16

            Comment être pacifiquement disruptif dans la matrice ? Je veux bien des solutions (autre que descendre dans la rue, espace public qui est le terrain du gouvernement)

              +0

            Alerter
        • Alfred // 27.05.2019 à 10h37

          [modéré]
          Le RN est à son niveau habituel à cette élection sans creuser d’écart avec le parti le plus méprisé de France du président le plus honni (même en comptant les deux derniers). Ce n’est certainement pas une victoire du RN. La preuve c’est pas d’écart significatif donc pas de remaniement donc poursuite de la même politique (dixit le premier des sinistres).
          Le cirque-à-Greta et la fanfare du réchauffement climatique permettent d’expliquer une percée des écolos (qu’elle soit réelle ou un peu améliorée). Mais pas n’importe quelle sorte d’écolos. Les écolos européistes pas dangereux pour l’oligarchie et qui vont appuyer les politiques “à-la-macron” .
          La vielle droite idiote fini d’agoniser avec les vieux qui la portent et quelques cathos. La jeune droite idiote a filé avec macron.
          La gauche “feel good” dans ses multiples composantes atomisées s’est rendu totalement inoffensive (mais contente d’elle même et d’avoir la vérité universelle: “on lache rien”. “No pasaran!” (Sauf que “pasaron”..).
          Les souverainistes de tous poils ont été laminés par la bêtise du vote utile et leurs voix évaporées dans le fourneau rn (bien joué les gars).
          Et cuicui a réussi un tour de force (avec l’aide castagneur?): Récolter l’assentiment d’une victime sur cinq pour un nouveau tour de sévices. Incroyab’.
          Bref quel vainqueur si c’est pas le banquier? Quelle expression politique et démocratique à la colère légitime? Toujours le même piège à la prochaine présidentielle?

            +46

          Alerter
      • grumly // 27.05.2019 à 11h17

        J’ai dépouillé dans mon bureau et j’étais assesseur, et je sais que c’est dur à concevoir mais énormément de gens ont voté pour Loiseau. Les partis pro européens marchent traditionnellement bien aux élections européenes, la fois d’avant Bayrou et les Verts avaient fait des bons scores.

          +4

        Alerter
        • chr bernard // 27.05.2019 à 14h04

          .. mais enfin, cette statistique individuelle ne voulait rien dire : tout dépend de la localisation de votre bureau !

            +7

          Alerter
        • olivier // 29.05.2019 à 10h35

          C’est le cas à peu près partout, il a flatté au minimum les retraités et a emporté leurs voix. Aucun espoir sur ces générations endormies qui vont disparaitre sans même comprendre qu’ils se sont fait avoir.

            +1

          Alerter
      • kasper // 27.05.2019 à 12h39

        Honnêtement, 22% corrigé du taux de participation donne 11% des inscrits, ce qui est équivalent a l’estimation du nombre de gens qui ont voté Macron, hors vote utile, au 1er tour de la présidentielle. C’est sa base électorale, sa clientèle. Son score est donc peu surprenant.

        Alors effectivement, après 1 an et demi d’hypocrisie, de fake news, d’affaire Benalla et d’atteintes a l’état de droit, ca peut paraître bizarre a des gens normalement constitués comme nous qu’il y ait encore du monde pour voter LREM a part Brigitte. Néanmoins on parle de gens dont le penser printemps était le premier choix, des gens qui se sont dit “Macron est l’homme qu’il nous faut”. Il faut en tenir une sacrée couche pour en arriver la, et il y a fort a parier que plus rien ne les fera changer de camp, voir même que plus Macron s’enfoncera dans la médiocrité et plus ils vont se fanatiser pour éviter d’avoir a se remettre en cause (en tout cas les quelques uns que je connais sont tout a fait irrécupérables).

        10% des inscrits, c’est le score minimal pour Macron.

          +17

        Alerter
        • Véro // 27.05.2019 à 14h46

          Ce sont aussi pour beaucoup (pas tous bien sûr) des personnes qui ont des revenus corrects voire très corrects, une petite épargne, ou une épargne plus conséquente. Et ils ont peur de perdre ce qu’ils ont. D’où le vote LREM qui leur semble le plus à même de les protéger. Ce n’est pas de prime abord, idéologique, c’est d’abord purement égoïste.

            +11

          Alerter
          • Pierrot // 27.05.2019 à 15h50

            Il y en a aussi beaucoup qui, bercés par la propagande et le bourrage de crâne médiatique quotidien, n’ont pas compris pour qui ils votaient, ni même pourquoi.

            Rapporté aux 51 millions de Français majeurs, les 5 millions d’électeurs de la liste LREM ne représentent pas grand chose (… d’ailleurs, même les 22,7 millions de voix exprimée doivent être relativisées).

              +5

            Alerter
          • Froggy // 29.05.2019 à 14h22

            Ils VONT perdre leur épargne. C’est déjà prévu. L’épargne française représente 2400 milliards d’euros sur lesquels les banques (en train de couler) et les gouvernements (endettés au même montant) lorgnent depuis longtemps. La 2ème crise financière qui arrive verra le reset prévu par le FMI de longue date, et la remise à zéro des comptes des épargnants (à commencer par l’assurance vie, placement préféré des français, dont la spoliation a déjà été mise en place par des lois de confiscation depuis 2 ans). Tous les gens qui ont un peu d’épargne seraient bien avisés de sortir leur argent des banques en faillite : c’est l’endroit le moins sûr du monde (le matelas est de loin bien plus sûr…).
            Le fond de garantie pour 100.000 euros est totalement risible et c’est une poudre aux yeux de tous les petits épargnants qui vont se faire spolier, pour ne pas dire dépouiller.
            Tous les états du monde le savent et achètent de l’or à tour de bras depuis 2 ans, la fin est proche… Soyez aussi avisés qu’eux et faites pareil : en plus, l’achat d’or est exempt de TVA.

              +0

            Alerter
    • bhhell // 28.05.2019 à 09h02

      Je vois qu’on se lâche sur ce site L’extrême droite n’est pas l’extrême droite. Le “nous contre le eux” n’est pas d’extrême droite. L’augmentation du temps travail, les politiques natalistes paternalistes (pour alimenter en chair à canon le capitalisme de demain), la répression policière, l’obsession de l’ordre, ne sont pas d’extrême droite. Non, c’est pur fantasme. Néanmoins, vos zélotes du Medef et autres flics de Castener risquent de se sentir comme un poisson dans l’eau avec ces nouveaux dirigeants. Les femmes seront requises de procréer pour la grande cause (fin de la décadence libérale, ouf), les vigiles traqueront les clandestins et dans la foulée (victimes collatérales) tous ceux qui doutent de la légitimité de cette belle mission, et les travailleurs se verront remettre des livrets de travail obligatoire pour compenser le manque de main d’oeuvre (toute ressemblance en Hongrie et sa loi travail avec la mainmise du patronat sur les travailleurs sous Hitler serait purement fortuite).

        +1

      Alerter
    • Julien // 28.05.2019 à 19h51

      Je n’aurai pas mieux dit. Bravo. L’extrême droite c’est l’atout du pouvoir en place pour y rester justement. Mais quand on se renseigne bien et correctement on se rend compte que le fascisme et l’extrême droite se situe bel et bien dans le pouvoir en France depuis plusieurs années. Lepen est une enfant de chœur par rapport à Macron et Castaner, ils ne se cachent même plus. Les choses vont changer dans les années à venir je ne m’inquiète pas. Les Francais sauront reprendre les rennes au moment venu….

        +2

      Alerter
  • Tutu // 27.05.2019 à 09h10

    Tuer le patriotisme pour célébrer l’empiriotisme européen, voilà le vrai grand remplacement.

    http://democratisme.over-blog.com/

      +8

    Alerter
  • Frexit // 27.05.2019 à 10h12

    Chère Coralie Delaume (permettez-moi de vous appeler ainsi), vous m’avez beaucoup déçu.
    Pourquoi?
    Je crois que vous êtes une femme de conviction. Quand on a des convictions, je pense qu’il faut aller jusqu’au bout de celles-ci et faire abstraction de son ressenti, de ses hésitations. Vous dites, et je vous suis parfaitement, que l’UE est la cause essentielle de nos problèmes, la cause des causes en quelque sorte. En toute logique, la solution vient d’elle-même : la sortie de l’UE.
    Mais voilà; vous dites ensuite que si cette sortie vous paraît logique, vous y répugnez, parce que vous avez un sentiment de “désertion” et qu’il vaut mieux user de la force et ne pas respecter les traités, position défendue par la LFI. Soit.
    Surgit alors en vous un autre sentiment : la gêne de ne pas respecter le droit international. Et c’est là que le bât blesse : comment pouvez-vous défendre un Etat de droit, ce dont je ne doute pas et violer le droit international? On retrouve là le “en même temps” de notre très populaire président. J’irai plus loin : vous avez été militaire : auriez-vous eu l’idée de ne pas obéir aux ordres de votre hiérarchie et violer ainsi le “droit militaire”? Et si vous avez des enfants, accepteriez-vous qu’ils violent votre “droit familial”?
    Alors, s’il vous plait, un peu de cohérence. La pensée doit être structurée, ne pas comporter des paradoxes. En l’enfumant, vous jetez sur elle une grenade lacrymogène.

      +34

    Alerter
    • chr bernard // 27.05.2019 à 11h26

      D’accord avec vous : je ne comprends pas bien ce qu’elle entend par “mettre une pression d’enfer” et la motivation (ne pas laisser tomber l’Europe) est étrange
      Je crois surtout que l’antagonisme fin d’Europe/Frexit, est artificielle : si la France quitte l’Europe, l’UE n’existe plus..

      Cela étant, c’est une personne d’une grande intelligence et rigueur morale ; de tous ceux qui parlent d’Europe, c’est celle qui comprend le mieux la nature juridique du “rêve” européen.

        +9

      Alerter
      • gracques // 27.05.2019 à 14h10

        Plan À plan B et elle’explique très bien’pourquoi
        Il faut laisser à l’Allemagne la’responsabilité de l’éclatement de lEurope ‘en lui forçant la main
        Une revange de la dépêche d’ulm en que sorte.

          +2

        Alerter
        • gracques // 27.05.2019 à 14h13

          EMS ! et pas ULM
          ——– bien sur ——

            +1

          Alerter
        • Alfred // 27.05.2019 à 14h23

          C’est intéressant mais je n’arrive pas à comprendre. Pouvez vous détailler? (Je ne comprend pas ce qui pourrait pousser l’Allemagne à faire exploser un système dont elle bénéficie surtout si on ne fait rien pour qu’elle arrête d’en bénéficier).

            +3

          Alerter
          • toto // 27.05.2019 à 16h47

            Je suis assez d’accord avec vos remarques. Coralie a un point de vue intéressant mais quand on arrive au point qui fâche c’est à dire la sortie de l’UE, c’est la déception.
            Je l’ai entendue dire qu’on ne pouvait pas sortir comme ça de l’euro car, c’est les dirigeants français qui avaient poussé pour. Ensuite, attendre que l’Allemagne qui en bénéficie, quitte le système … pour que la faute soit sur elle!
            Le concept du péché originel façon euro, franchement je n’achète pas, un gars bouffe la pomme et on doit se taper les pépins ad vitam aeternam? Quand à pousser l’allemagne pour que ce soit eux qui prennent la faute ? elle a un problème avec la culpabilité ou quoi ? une éducation jésuite ? c’est quoi ce raisonnement faux cul ?
            Quand à être sceptique, moi je préfère ne pas être fausse (oui elle est mauvaise celle la)
            Ce truc nous tue… on part …

              +4

            Alerter
            • Yannis // 27.05.2019 à 17h57

              Coralie Delaume, blogueuse, journaliste et essayiste française.

              Effectivement, du tiède quand on attend du froid ou du chaud… d’où aussi la déculottée de la FI qui a eu les mêmes ambiguités, alors qu’une grande partie de ceux et celles qui auraient pu leur apporter leur voix se sont radicalisés depuis les GJ. : Mélenchon a raté une marche de l’histoire, les régles de représentativité ont changé, beaucoup se sont abstenus devant tant de curage politique. Le corps politique français est devenu une armée des ombres devant les exigeances de la World Company.

              Espérons que les jeunes humanistes (de gauche et même de droite) ne soient pas de la même trempe que C.D., qui malgré tout son parcours et son intelligence, ne sait toujours pas se démarquer du programme de domination germanique (et étasunienne) sur le continent virtuel UE.

                +2

              Alerter
            • Sandrine // 27.05.2019 à 18h24

              Non le point de vue de CD est réaliste : elle le dit: le problème, c’est l’etat de droit. Si on veut respecter l’etat de droit, on est obligé de ruser, en l’occurrence obliger l’autre à partir: c’est comme dans un divorce, si on ne veut pas payer plein pot (comme le royaume uni, mais encore pour lui c’est plus simple il n’est pas dans l’euro).

              une solution serait de voter( enfin )pour un parti qui fait tellement de déficit que l’Allemagne menacerait de quitter l’UE – et au final elle le ferait… mais évidemment ça n’arrivera pas car tout le monde est terrorisé par la dete

                +0

              Alerter
            • Véronique // 28.05.2019 à 00h09

              Oui c’est décevant.
              Surtout que ce n’est pas du tout réaliste de penser que l’Allemagne pourrait sortir avant. Quel intérêt y trouverait-elle ? Elle a besoin de la libre circulation des travailleurs, des marchandises et des capitaux. N’oublions pas qu’elle produit beaucoup et qu’elle exporte beaucoup.

              De plus il n’y a rien de critiquable dans le fait de vouloir sortir. Quand un traité ne convient plus, il vaut mieux arrêter.

              D’accord avec Yannis sur “du tiède quand on attend du froid ou du chaud… ‘ et d’accord sur la FI. A gauche une partie des électeurs souhaite une force politique qui se revendique clairement pour le frexit, et se retrouve désemparée au moment des élections quand aucun candidat de gauche ne veut assumer ce choix. La gauche frileuse ?

              Il est vrai que les médias et la classe politique majoritaire continuent de diaboliser les tenants du frexit. Je pense qu’il va falloir ne plus se laisser intimider, car après tout, ce n’est que ça, de l’intimidation. Si on gratte, il n’y a aucun argument sérieux. Et il est normal qu’on puisse trouver une offre politique qui ne soit pas uniquement pro-UE.

                +2

              Alerter
        • Macarel // 27.05.2019 à 19h28

          En attendant que l’Allemagne sorte les français vont continuer à en baver des ronds de chapeau !!!

          Car nos cousins germains, c’est pas des rigolos.

            +3

          Alerter
  • Macarel // 27.05.2019 à 11h25

    Ben oui comme je l’ai lu ailleurs la liste du Frexit a été écrasée par un chat (liste animaliste).

    Et Macron a devant lui l’adversaire rêvé pour être en position de réélection en 2022 !

    Quant à la FI c’est le naufrage, mais c’était prévisible. Nous étions sur un scrutin européen, il fallait mettre la question européenne au centre du débat et pas dévier sur un vote anti-Macron. A ce jeu là en effet, c’est le RN qui rafle la mise !

    Mélenchon perd la main, il semblerait. Quant aux verts, dont le succès est relatif, j’attends de voir ce qu’ils vont pouvoir faire face à des lobbies tout puissants à Bruxelles, et face à un parlement dominé par l’alliance sociaux -démocrates, parti populaire européen et libéraux.

    Gilets jaunes ou pas, ce matin, l’on peut affirmer sans ambages, que le Titanic de la mondialisation néolibérale va continuer sa trajectoire droit sur l’iceberg.

      +30

    Alerter
    • kasper // 27.05.2019 à 12h49

      Aucune politique écologique ne peut exister dans un système de “concurrence libre et non faussée”, de libre circulation des marchandises et des capitaux, ou l’état ne peut pas jouer le rôle d’arbitre et interdire certains comportements ou protéger des industries respectueuses de l’environnement donc plus chères. Tout membre de EELV est donc soit un hypocrite soit un imbécile. Tout électeur EELV est un pigeon.

      (pareil pour tous les partis qui proposent des politiques economiques “de gauche” au sein de l’UE)

        +45

      Alerter
      • Frexit // 27.05.2019 à 14h06

        Mille fois d’accord avec vous.
        Hélas, trois fois hélas, beaucoup d’électeurs ne réfléchissent pas quand ils mettent un bulletin dans l’urne. Les uns veulent “faire obstacle” à Macron, d’autres se donnent une bonne conscience écologique en votant EELV; ils oublient totalement que les traités européens sont par essence antiécologiques puisqu’ils permettent, par les 4 libertés fondamentales l’importation de produits fabriqués aux antipodes; ils oublient aussi les traités de libre-échange, signés dans notre dos, qui tuent nos agriculteurs.
        L’écologie est incompatible avec l’ultralibéralisme de l’UE, avec le mondialisme. Le “localisme” est une condition nécessaire mais bien sûr insuffisante pour revenir à une véritable écologie. Il faut donc sortir de l’UE et imposer des règles de bon sens qui passent par une certaine dose de protectionnisme.
        Mais l’UE est une religion avec ses dogmes et ses grands prêtres, dont EELV. Elle est le camp du “bien”. Ceux qui évoquent une sortie de l’UE sont aussitôt “excommuniés” rejetés dans le camp du “mal”, voués aux gémonies.
        Pauvre France. Où vas-tu?

          +24

        Alerter
  • Sandrine // 27.05.2019 à 11h35

    24’09 : “nous avons des élites dirigeantes qui sont amoureuses de l’Allemagne” et un peut avant C Delaume nous dit que le Frexit car ce serait une désertion étant donné que c’est la France qui a pousser pour construire construire l’Europe telle que nous la connaissons alors que l’Allemagne est taraudée par son souverainisme.
    En clair, nos élites sont amoureuses de l’Allemagne, mais cet amour n’est pas réciproque et le mariage ne “tient” que parce que pour l’instant l’Allemagne y a intéret économiquement (mais elle pourrait très bien se “barrer” si cet ses avantages comparatifs disparaissaient
    Mais bon sang, d’où vient cette passion perverse !!? Est-ce juste parce que les patrons français rêvent de faire bosser les Français comme des Allemands ?

      +15

    Alerter
  • Brigitte // 27.05.2019 à 11h46

    En ce lendemain qui déchante, je n’ai plus qu’un seul recours, la dérision.
    Ce système électoral nous éloigne toujours un peu plus de la démocratie et la moyenne des gens s’en accommodent. Ils n’ont pas compris qu’une élection, même européenne, ce n’est pas un moyen d’exprimer une opinion mais de mobiliser des forces pour faire fonctionner les organes vitaux de la démocratie. Les opinions ne s’expriment que par RIC. Or, ils n’ont pas choisi les partis qui le propose.
    Voici les résultats
    Les reçus
    RN: Route Nationale sortie Déviation
    LREM: parce que je le veau bien!
    EELV: Jadot…j’adore!
    LR: La roue tourne au casino…
    LFI: Les insoumis du dimanche ce sont réunis et c’est déjà lundi. La fête est finie.
    PS: Post Sriptum ou Post Mortem?
    Les recalés:
    Parti animalier: le chien aboie, Loiseau vole les voix et la caravane passe
    UPR: Un Pour Tous et Tous pour Rien

      +8

    Alerter
    • Fritz // 27.05.2019 à 12h41

      Concernant le dernier parti que vous citez : j’ai senti un frémissement dans les urnes. Il a multiplié par cinq ses résultats dans ma commune, passant de 0,4 % à 2 %. C’est déjà ça.

        +9

      Alerter
    • Frexit // 27.05.2019 à 14h19

      Il ne faut jamais baisser les bras. Pas de découragement SVP.
      Soyons positifs : cette élection montre que l’implosion de l’UE est “en marche”.
      Beaucoup ont voté RN en pensant faire barrage à Macron. Mais ce n’est pas Macron le problème. C’est l’ultralibéralisme, c’est la mondialisation qui en est la conséquence. Macron ne fait qu’appliquer les directives européennes d’inspiration ultralibérale. Il n’a pas le choix.
      C’est l’erreur de LFI et des gilets jaunes d’avoir focalisé cette élection sur Macron. Ils se trompés de cible…

        +10

      Alerter
  • Magnum // 27.05.2019 à 14h40

    Pour info, ma femme, qui est non politisée et écoutant la radio standard, a réagit ainsi en entendant que le RN était à priori devant : “ho, il est encore temps que j’aille voté ?” “Pour qui veux-tu aller voter ?” “Bah pour Macron”.
    Il faut voir que ce réflexe pavlovien a encore du bien fonctionner sur cette élection.

      +9

    Alerter
    • Macarel // 27.05.2019 à 19h25

      ça marche du feu de dieu, cré vin diou !

      Les médias de masse, sont des machines à conditionner.

      La fabrique du consentement…

        +6

      Alerter
    • Sandrine // 27.05.2019 à 22h29

      Je vous rassure Fritz, il y a aussi des femmes qui le trouvent “à gerber”….
      Par contre, ce n’est pas contre vous Fritz… mais votre commentaire me donne à penser que l’“hubris” de certaines pourrait bien un jour se retourner contre toutes les autres et détruire les fragiles et récents acquis

        +0

      Alerter
  • modhedayan // 27.05.2019 à 20h36

    Chers lecteurs, je vous mets un article plus fondamental ou de fond. Qui appuie certains propos de votre spécialiste mais qui aussi la contredit
    https://www.monde-diplomatique.fr/2018/02/RIMBERT/58356
    Je suis entièrement d’accord avec Rimbert.
    Mon avis. L’Allemagne ou “votre” Allemagne ne cassera jamais sa tire-lire et elle fera tout pour maintenir l’UE telle qu’elle avec son “endettement”.
    2 issues possibles :
    1. La prise de conscience d’un peuple allemand de sa nécessité d’un Etat socialiste – socialement soucieux du bien-être de sa population -et non d’une idéologie Arbeit ! Arbeit !
    2. L’expansionnisme extrême par l’agression sur la Russie, espace vital en ressources.
    L’Allemagne a depuis une dizaine d’années toutes les ressources pour monter en 3-4 ans une armée de plus de 300 000 hommes, capable de rivaliser avec votre Armée et la mettre au pas (l’objectif 200 000 en 2025 est un camouflage de politesse et vos services n’ont pas eu accès aux véritables discussions internes de l’état-major allemand – c’est un fait). Désolé de vous dire un tel avis.

      +3

    Alerter
  • lon // 27.05.2019 à 22h13

    J’aurais pas dû regarder cet interview, je suis tombé raide amoureux de Coralie Delaume … et comme je ne crois pas à l’objectivité je suis à peu près d’accord avec tout ce qu’elle dit . Je parie que l’interviewer était amoureux aussi mais c’est le genre de gonze qui réagit aux sentiments par la négative , d’où cette façon de passer du coq à l’âne dans ses questions , de ramener sa fraise à la moindre occasion , et de rabaisser l’objet de son désir par de la pinaillerie intellectuelle .

      +1

    Alerter
    • vert-de-taire // 28.05.2019 à 18h00

      Aie moi aussi !!!
      Je suis déjà jaloux ..

      Cela dit elle n’a pas réagit comme attendu à la persécution continue menée par l’interviewer.
      Amoureux lui aussi ?

        +1

      Alerter
  • Gael // 27.05.2019 à 22h46

    Ne.pas.partir.mais faire que ceux du nord partent……quezaco
    Qu est ce.que c’est naze..

      +3

    Alerter
  • micola // 28.05.2019 à 16h28

    curieuse methode pour interviewver , passer des elections europeenes au populisme et ensuite à la dette , ton autoritaire pas agreable à écouter, genre tribunal du journalisme.

      +2

    Alerter
  • olivier // 29.05.2019 à 10h43

    Et les médias ont réussi à perfidement enterrer ce qui avait résisté de la FI (résisté à sa propre bêtise) en médiatisant à outrance la causes écologique. Du travail d’orfèvre.
    On monte le FN pour en faire le dragon à occire.
    On essaye de dévier le vote jeune vers la cause écologique dans des partis qui n’ont rien d’écologique car totalement néoconservateurs et libéraux en s’assurant ainsi le match de boxe truqué RN/LREM.
    On ment à outrance sur le fonctionnement à un tour de cette élection et le pouvoir des députés….
    Bravo, encore une fois merci aux médias le problème démocratique numéro un en France.

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications