Les Crises Les Crises
23.mars.202123.3.2021 // Les Crises

Pour « avoir sapé la foi en l’OTAN », Twitter décide de fermer des dizaines de comptes

Merci 397
J'envoie

Source : Zéro Hedge, Tyler Durden

Twitter a annoncé qu’il avait récemment suspendu des dizaines de comptes pour avoir miné la confiance en l’OTAN. Cette mesure fait partie d’une purge plus large de près de 400 comptes Twitter soupçonnés d’avoir des « liens avec la Russie, l’Arménie et l’Iran », des acteurs étatiques qui se sont avérés avoir « enfreint ses politiques de manoeuvre des plateformes », selon Reuters.

Et plus loin, Twitter a déclaré, selon l’agence Reuters, que « 100 comptes ayant des liens avec la Russie ont été supprimés pour avoir amplifié des récits qui sapaient la foi en l’OTAN et visaient les États-Unis et l’Union européenne. »

C’est vrai, parmi les nombreux exemples d’abus récents sur Twitter et les tentatives flagrantes de la Silicon Valley d’écraser des discours jugés politiquement gênants ou hors limites, celui-ci est sans doute le plus bizarre et le plus flagrant à ce jour – les comptes offensants ont été jugés comme n’ayant pas maintenu leur « foi » dans l’alliance militaire de l’OTAN. (Avons-nous manqué le « serment » qui doit être prêté lors de la création d’un compte ?)

Certains des comptes semblent avoir été suspendus au cours des mois précédents, Twitter divulguant désormais les résultats de son enquête plus complète et les raisons pour lesquelles des mesures ont été prises contre ces comptes.

Voici la déclaration officielle de Twitter en intégralité :

« Aujourd’hui, nous révélons deux réseaux distincts qui ont des liens avec la Russie. Notre première enquête a permis de découvrir et de supprimer un réseau de 69 faux comptes qui peuvent être liés de manière fiable à des acteurs étatiques russes. Un certain nombre de ces comptes amplifiaient des récits qui étaient alignés sur le gouvernement russe, tandis qu’un autre sous-ensemble du réseau s’attachait à saper la foi dans l’alliance de l’OTAN et sa stabilité. Dans le cadre de notre deuxième enquête dans cette région, nous avons retiré 31 comptes de deux réseaux qui montrent des signes d’affiliation à l’Agence de recherche sur Internet (IRA) et à d’autres acteurs liés au gouvernement russe. Ces comptes ont amplifié des récits qui avaient été précédemment associés à l’IRA et à d’autres efforts d’influence russes visant les États-Unis et l’Union européenne. »

Dans un rapport de RT russe détaillant certains des comptes importants touchés par l’interdiction, il a depuis été révélé que « l’un des comptes visés appartenait au club de discussion de Valdai. Ce groupe de réflexion russe de premier plan organise chaque année à Sotchi un événement qui attire des dignitaires tels que l’ancien dirigeant afghan Hamid Karzai, l’ancienne présidente finlandaise Tarja Halonen, l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki, l’ancien premier ministre italien Romano Prodi et l’homme le plus riche de Chine, Jack Ma. »

C’est complètement dingue. Twitter supprime les comptes qui « sapent la foi dans l’OTAN ». Notez que Gordon McMillan, capitaine de la 77e brigade britannique de la division de guerre psychologique, est un cadre de Twitter.

Valdai a cependant plusieurs comptes qu’il gère, et ce n’est pas la première fois qu’il est visé par une purge de Twitter des acteurs « malfaisants » affiliés à un État.

« En outre, selon Twitter, 31 comptes ont été supprimés pour avoir été prétendument associés à l’Agence de recherche sur Internet, que certains en Occident prétendent être une officine de piratage informatique liée à l’État, et à d’autres structures gouvernementales russes. La société a ajouté que certains d’entre eux étaient engagés dans des critiques de l’UE », a écrit RT.

La dernière « purge » de Twitter a attiré l’attention du gouvernement russe, la porte-parole du ministère des affaires étrangères Maria Zakharova ayant déclaré mardi que le Kremlin allait lancer sa propre enquête. La Russie a récemment adopté une loi ouvrant les entreprises américaines de médias sociaux à des amendes, des sanctions, voire à la possibilité d’être bloquées en Russie s’il s’avère qu’elles ont ciblé injustement des utilisateurs ou des entités russes (bien que cela reste largement symbolique étant donné qu’il est peu probable que le Kremlin interdise carrément ces applications qui restent extrêmement populaires parmi la population russe).

De Benjamin Norton

S’il n’était pas déjà clair à qui Twitter sert, il suspend maintenant les comptes pour « avoir sapé la foi dans l’alliance de l’OTAN et sa stabilité. » Selon ces policiers du gouvernement américain, si vous ne soutenez pas le cartel impérialiste de l’OTAN, vous êtes un bot russe

Elle a fait référence aux derniers événements entourant Navalny pour souligner l’hypocrisie de Twitter et sa mesure punitive trop large : « Des millions d’utilisateurs peuvent tomber sous [ce terme]. Même Navalny et ses associés – ils influencent certainement les États-Unis et l’UE, étant donné la rapidité avec laquelle les sanctions anti-russes ont été approuvées, a-t-elle déclaré. Nous allons évaluer les motifs de blocage et donner une réponse d’expert », a ajouté Mme Zakharova.

Source : Zéro Hedge, Tyler Durden, 25-02-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Darras // 23.03.2021 à 06h58

Ben voilà. Personne ne pourra dire qu’il ne savait pas.
Olivier va-t-il continuer à demander d’être suivi sur Twitter ?
Le boycott, je dirai même le mépris est la seule solution.

46 réactions et commentaires

  • Darras // 23.03.2021 à 06h58

    Ben voilà. Personne ne pourra dire qu’il ne savait pas.
    Olivier va-t-il continuer à demander d’être suivi sur Twitter ?
    Le boycott, je dirai même le mépris est la seule solution.

      +74

    Alerter
    • Yann // 23.03.2021 à 07h23

      Je suis également perplexe quant à l’omniprésence de ces boutons FB/Twitter sur tous les sites.
      A vrai dire, l’absence de ces boutons disgracieux serait plutôt un marqueur de maturité, un peu comme à la fin de la puberté.

        +48

      Alerter
      • LibEgaFra // 23.03.2021 à 09h55

        C’est le pacte faustien: on donne son âme au diable pour tenter d’augmenter l’audience, la visibilité. Tout est bon pour satisfaire sa volonté de puissance, même la soumission. Depuis que nous savons que les-crises sont un « agent du Kremlin » et ne propagent pas la foi en l’OTAN, leurs jours sont comptés…

          +14

        Alerter
        • Donnot // 23.03.2021 à 15h04

          Pout exister j’aurai voulu être sur le mur des cons, maintenant être censuré sur Facebook, alors, crotte à l’otan…..

            +0

          Alerter
    • raoul // 23.03.2021 à 15h00

      C’est plus complexe que ça…

      Pour se faire connaitre par d’autres personnes que les habitués ces outils sont malheureusement incontournables. Sans compter sur les royalties avec un certain niveau d’audience.

      Toutefois, ce serait bien d’avoir des boutons concurrents de ces entreprises sans foi hormis le dieu $.

        +9

      Alerter
    • Darras // 23.03.2021 à 17h12

      Les cimetières de la com sont pleines d’entreprises indispensables.

        +7

      Alerter
  • Le Belge // 23.03.2021 à 07h25

    Alternative à Twitter (et WhatsApp) : Telegram.
    Alternative à Facebook : VKontakt.
    Alternatives à Google : Yandex, Qwant,…

      +28

    Alerter
    • le chat rouge // 23.03.2021 à 11h01

      Je pense qu’il ne faut pas oublier une autre alternative a twitter que j’utilise tout les jours, et que je recommande : mastodon

        +14

      Alerter
      • Yom // 24.03.2021 à 10h37

        Excellente recommandation (j’ai cherché si quelqu’un l’avait déjà faite avant de la faire moi-même et c’est là que j’ai vu que vous m’aviez devancé).

        J’ajouterai, pour ceux qui ne sont pas renseignés sur le sujet, que Mastodon n’est pas un simple concurrent à Twitter qui pour l’heure ne se comporterait pas aussi mal mais qui pourrait évoluer vers les mêmes travers à l’avenir.

        Mastodon est un logiciel libre dont le fonctionnement est décentralisé (grâce à la technologie de la blockchain, par ailleurs utilisée pour les cryptomonnaies, qui permet ici de garantir l’authenticité des messages échangés). Ce réseau social de micro-blogging est donc conçu à la base pour ne jamais pouvoir poser les problèmes récurrents de contrôle centralisé que posent habituellement les « services » rendus par les GAFAM. C’est en quelques sortes un réseau anarchiste dans sa conception (ce qui ne signifie pas qu’il faut soi-même être anarchiste pour l’utiliser).

        Si Mastodon est ainsi destiné à concurrencer Twitter, je signale également, dans la même veine, Diaspora qui lui se positionne face à Facebook.

          +2

        Alerter
        • leravidemilo // 25.03.2021 à 20h41

          Ben, si ça ne marche pas finalement sur ce mastodonte là, je vous conseille une autre solution : Le bras d’honneur!
          Le boycott me semble, depuis toujours, la seule solution raisonnable. Je le pratique depuis toujours, certain de me retrouver de moins en moins seul au fil du temps, certain que twitter et consorts me feront le plaisir de confirmer mon choix au fil du temps… Twitter et consorts sont forcément le choix d’une censure politique (et pas que!) et d’un rétrécissement de la pensée (au format états-uniens en l’occurrence, le pire)
          « s’engager dans des critiques de l »u ».E, saper la foi dans l’Otan, in God and $ we trust… » c’est à gerber, et gerber c’est se rendre malade, s’affaiblir, alors que nous avons besoin de toutes nos forces pour affronter ce sale empire.

            +1

          Alerter
  • Avunimes // 23.03.2021 à 08h30

    « saper la foi dans l’alliance de l’OTAN »

    Il s’agit en effet d’avoir la foi. Et nous ne l’avons pas !
    Quel niveau de corruption peut faire adhérer à une secte malfaisante ?

    Il est grand temps que l’OTAN soit bannie d’Europe pour le moins.

    Mais comment combattre le crime organisé et ses sectes ?

      +25

    Alerter
    • Mickey Sournois // 23.03.2021 à 12h35

      Une fois l’OTAN parti, qui pensez-vous qui viendra combler le vide?

        +0

      Alerter
      • Yom // 24.03.2021 à 17h00

        Quel vide ? Un vide pour qui ? A qui ça manquera que des pays qui n’ont rien demandé se fassent bombarder en notre nom sans approbation populaire (où alors par consentement fabriqué à coups de fausses informations comme avec les couveuses de Koweit City, les camps de concentration serbes ou encore les armes de destruction massive de Saddam Hussein) ?

          +11

        Alerter
  • antoniob // 23.03.2021 à 08h33

    La prochaine étape sera le blocage des sites non hébergés par des entreprises euraméricaines approuvées.
    La guerre psychologiqie se voulant grandiose mais aboutissant à un autisme stérile.

      +14

    Alerter
  • RGT // 23.03.2021 à 09h11

    Si vous critiquez l’UE, les USA ou l’OTAN votre compte sera immédiatement supprimé et vous serez banni de la « grande communauté des bisounours ».

    Si par contre vous critiquez la Russie, la Chine ou Trump vous aurez droit à un bonus de 100 comptes zombies qui relayeront vos messages « bienfaisants » et vous aurez le privilège d’être adoubé par les dirigeants de ce « média de communication impartial ».

    Plus le temps passe et plus je me réjouis de ne jamais avoir eu de compte sur un quelconque « réseau (a)social » et d’être parvenu à me tenir très loin de ces « services indispensables ».

    J’ai la certitude que tous les services de renseignements du « monde libre » doivent me considérer comme un « danger pour la démocrassie » car je fuis ces instruments de propagande et de barbouzerie comme la peste depuis le début.

      +33

    Alerter
    • James Whitney // 23.03.2021 à 17h28

      Cher RGT,

      « J’ai la certitude que tous les services de renseignements du « monde libre » doivent me considérer comme un « danger pour la démocrassie » car je fuis ces instruments de propagande et de barbouzerie comme la peste depuis le début. »

      Je fais exactement comme vous. Je pense en plus que ces mêmes services vous connaissent et vous suivent quand-même. Il ne faut jamais arrêter ce que vous faites, vous les inquiètez et c’est tant mieux.

        +3

      Alerter
  • DVA // 23.03.2021 à 09h12

    Effrayant cette puissance en argent et en actes de la part du secteur privé contre de plus en plus d’ états ou de leurs représentants impuissants!

      +2

    Alerter
  • John B // 23.03.2021 à 10h49

    J’ai beau être un geek depuis 20 ans, je me suis jamais mis ni à facebook ni à twitter … et je vis très bien ! En plus de ca j’ai Ghostery comme plugin pour mon navigateur donc ca bloque tout les trucs facebook twitter & co.

    Franchement, on vit très bien sans twitter & co … et à ce stade, en lisant ce genre d’article ou d’autres, je suis bien content de ne jamais y être allé.

    Ca m’évite d’avoir le cul entre deux chaises comme tout ceux qui sont dessus, qui savent que c’est de la merde et qu’ils devraient boycotter ces sites, mais qui ne le feront pas car ils sont soit accro, soit ne savent pas comment s’informer autrement, ou alors ils sont attachés à leurs « followers » …

    Et sinon, pour les plus accro, y’a https://mastodon.social/about

      +16

    Alerter
    • EchoGMT7 // 24.03.2021 à 23h58

      Bonjour John B,
      Salut l’ami,
      Vieux « geek » depuis les années 80, j’ai vécu les débuts d’internet avec la plus grande méfiance. Complotiste avant l’heure, à part un compte gmail.com obligatoire je ne me suis jamais compromis dans le grand racolage des gafam. Cette évolution toxique ne m’a jamais surpris. A force, j’ai même fini par en rire. Cynique sincère et hors de la caverne, je suis bien dans ma peau.
      Combien sommes-nous encore dans le cas?

        +3

      Alerter
      • vert-de-taire // 25.03.2021 à 13h05

        idem vieux codeur; jamais mis un bit dans aucune de ces entreprises financières, internet ou non.

        Mais cela ne sert de rien d’avoir raison contre le réel.
        La formidable propagande médiatique (aidée par nos gouvernements) sert l’acceptation de cette soumission abjecte.

        La surveillance globale est en marche.
        C’est NOTRE choix puisque cela est.
        Et que nous sommes en démocratie.
        Puisqu’ils nous le font croire c’est que c’est vrai.

        On a les dirigeants qu’on a élus qui surveillent les salauds qui osent penser pour les empêcher de nuire.
        ILS ont pourrit la vie des gêneurs, c’est similaire au régime de la RDA et autres totalitarismes. C’est leur modèle de démocratie.

        Mais une fois de plus on a voté pour ce monde pourri par le fric et cela dure depuis pas mal de temps …

          +2

        Alerter
  • pseudo // 23.03.2021 à 11h06

    au moment où trump annonce vouloir déployer son propre réseau social.. c’est comme macron qui fustige lepen pour lui faire de la pub en prétendant la dénoncer. C’est tordu.. Le jour où lepen est élu à la présidence, deviendrons nous la prochaine syrie, le prochain irak, la nouvelle chine à abattre de la part du despote outre atlantique ? Quoi qu’il en soit, nous savons déjà que nous ne pourrions pas compter sur l’armée.

      +7

    Alerter
    • raoul // 23.03.2021 à 15h08

      Aucun risque avec Le Pen, elle est dans le moule de notre démocrassie. Elle fera comme les autres : alégence à tante UE et oncle SAM.
      Les US n’auront aucune raison de venir mettre le souk. Sauf si ils veulent se gaver de fromages qui puent. On n’a pas de pétroles mais on a des zélites !

        +12

      Alerter
      • geedorah // 23.03.2021 à 19h03

        impossible, qui dit subventions européennes dit obligation du drapeau

          +4

        Alerter
      • vert-de-taire // 25.03.2021 à 13h11

        OUI
        jamais le fascisme ne s’est mis à dos les riches.
        Allégeance certaine.
        Les croyants d’autre chose vont au devant de grandes désillusions.
        Tiens, ça me fait penser aux français qui votent toujours l’alternance, cette escroquerie de première ! Une alternance qui ne change RIEN – et ça dure …

          +1

        Alerter
        • leravidemilo // 25.03.2021 à 20h49

          Et jamais le fascisme ne s’est mis en place sans le soutien des riches. C »est leur dernière solution, mais c’est leur solution!

            +1

          Alerter
  • paulo // 23.03.2021 à 11h20

    L’Empire du Bien contre-attaque . On peut voir le verre à moitié plein et se dire que s’ils en arrivent à des extrémités aussi ridicules, c’est qu’il y a effectivement une énorme crise de confiance envers l’Otan . Ou on peut le voir à moitié vide et se dire que nous sommes en phase de conditionnement psychologique pré-conflit . Je ne suis pas particulièrement pro russe ni même anti-américain , mais je n’aimerais pas que l’Europe devienne le champ de bataille principal de la prochaine guerre mondiale  » chaude et atomiquement sale  » . On peut oublier Macron , tout va dépendre de l’Allemagne .

      +9

    Alerter
    • vert-de-taire // 25.03.2021 à 13h18

      Un espoir difficile à avoir.
      Nous sommes dans une crise du capitalisme sans précédent.
      Et toutes les mesures pour en sortir ratent…
      Et les précédentes crises ont été entre autres deux guerres mondiales.

      La monté des fascismes (très encouragée par les Etats), ..
      Les lois scélérates,
      Les ingrédients d’un « basculement » sont tous mis en place.

        +1

      Alerter
  • Juan // 23.03.2021 à 11h22

    Pour info.
    Je viens de parcourir ceci émanant de « l’Association pour le progrès des communications »Je ne connais pas, je découvre, mais cela se rapporte au sujet de ces plates formes du numérique que je ne fréquente pas.
    Il s’agit d’une lettre adressée au secrétaire général des Nations Unies:
    « Plus de 170 groupes de la société civile s’opposent au projet d’organisme de gouvernance numérique mondiale dominé par les géants numériques. »
    Extrait de la lettre:
    « Nous sommes toutefois préoccupés par le fait que la proposition d’un nouvel organe multilatéral de haut niveau « stratégique et habilité », dont les rôles liés aux politiques numériques sont substantiels, va directement à l’encontre des résultats du Sommet mondial sur la société de l’information (WSIS) et de son processus de suivi officiel. Il est en tout cas inacceptable qu’un tel organe politique de haut niveau ait des représentants des entreprises et des gouvernements qui siègent sur un pied d’égalité. »
    lien:
    https://justnetcoalition.org/big-tech-governing-big-tech-french.pdf

      +4

    Alerter
    • vert-de-taire // 25.03.2021 à 13h23

      Bravo !
      Mais quémander n’a pas d’effet.
      Réclamer non plus.
      La seule chose possible, changer de régime …

        +0

      Alerter
  • Pie vert // 23.03.2021 à 12h51

    Qui peut croire 1 seconde que des entreprises aussi puissantes que les GAFAM et autre Twitter ne sont pas infiltrées par la CIA, NSA et le deep state US, c’est juste impossible.
    Du coup, réclamer la souveraineté c’est bien jolie mais quand tu t’exprimes sur you tube, Gmail… Bref on en est très loin en Europe.

      +7

    Alerter
  • Christian Gedeon // 23.03.2021 à 13h14

    C’est comme ça ces histoires de foi. Ça ouvre, ça ferme. Je me suis laissé dire que les dirigeants d’un empire du milieu avait ouvert des centres d’éducation pour des gens qui avaient sapé la foi dans leur régime politique. Y en a qui ferment, y’en a qui ouvrent! Chacun son truc quoi!

      +2

    Alerter
  • Philippe T. // 23.03.2021 à 13h18

    Bonjour,
    Selon vous les TV numériques sont équipées pour nous espionner. Vous avez des preuves de cette affirmation?
    Vous avez vous même démonté votre TV et trouvé ce matériel d’espionnage? J’aimerai des détails. Merci d’avance.

      +3

    Alerter
    • Paul // 23.03.2021 à 13h31

      vous avez lu 1984 ?

      toutes les TV à commande vocale sont un danger.
      D’ailleurs dans le manuel de ma télé qui doit avoir 6 ans il y avait écrit ceci :

      ne parlez pas de choses prive dans le lieu où la TV sera installé, vous etes susceptible d’être enregistré par nos serveurs.

      ce ne sont pas les termes exactes, je ne me rappelle plus, ça veut dire ce que ça voulait dire.
      A partir du moment où vous la connectez au reseau. Ou si vous avez le blootooth allumé et qu’on peut se mettre à porté

      Alors que penser des alexia et autres … je me marre.

        +6

      Alerter
    • Paul // 23.03.2021 à 14h21

      une autre version
      « « Veuillez, s’il vous plaît, être conscient que si vos paroles contiennent des informations personnelles ou sensibles, elles pourront être enregistrées et transmises à un service tiers grâce à la reconnaissance vocale » prévient Samsung dans sa politique de confidentialité.
      https://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/02/11/teles-connectees-un-espion-dans-le-salon_4573664_4408996.html

      de même

      Votre enceinte connectée, qu’il s’agisse d’Amazon Echo, de Google Home ou du Homepod d’Apple, n’est pas qu’un gentil petit assistant personnel à domicile, mais aussi un espion potentiel. Car ne l’oubliez jamais : ces appareils sont constamment à l’écoute.

      https://www.cnetfrance.fr/news/enceintes-connectees-et-vie-privee-des-assistants-un-peu-trop-a-l-ecoute-39870202.htm

        +1

      Alerter
      • Philippe T. // 23.03.2021 à 15h36

        Il ne s’agit pas de TV mais d’enceintes connectées servant d’assistant vocal. Le problème est exactement le même que si vous ne raccrochiez pas à la fin d’une conversation téléphonique. Votre correspondant pourrait vous écouter.
        Il suffit d’éteindre les enceintes, comme il suffit de couper une communication.

          +1

        Alerter
        • Paul // 23.03.2021 à 16h09

          le premier lien concerne bien les téléviseurs, avec ou sans télécommade.

          et si vous ne savez pas encore qu’un téléphone éteint , comme un PC, et comme une télé en veille peut utiliser des fonctionnalités réseau, vous êtes bien naïf

            +0

          Alerter
          • Paul // 24.03.2021 à 08h00

            eh, desolé de supprimer encore un pan de la secu

            mais les ordinateurs de bureaux aussi vu qu’ils peuvent être activés par la carte reseau

              +1

            Alerter
  • Paul // 23.03.2021 à 13h39

    mais ils ont été développés par et pour.

    « L’Empire du Bien contre-attaque . On peut voir le verre à moitié plein et se dire que s’ils en arrivent à des extrémités aussi ridicules, c’est qu’il y a effectivement une énorme crise de confiance envers l’Otan »

    A partir du moment où sur les infos du jour de RTL, un animateur se met à poser la question aux auditeurs ; « faut-il dissoudre un syndicat étudiant… »

    Tout cela démontre qu’on a dépassé Horwell, qu’on ré ecrit sans cesse l’histoire et qu’on est bien dans une dictature aux multiples facettes

    les crises, peuvent certes, continuer comme bon leur semble en faisant de la propagande où ils veulent mais un jour devra bien admettre les dangers des fournisseurs extérieurs ( wordpres FB , Tw dans une moindre mesure ) et ne s’en servir que d’affichage en ramenant le débat sur un site protégé des interactions extérieures

      +2

    Alerter
    • christian gedeon // 23.03.2021 à 16h03

      Ce n’est pas un syndicat,mais une association loi 1901,puisque vous parlez de l’unef.Et si on a dissous Génération indentitaire,il faut dissoudre l’Unef.Ou alors ressoudre génération identitaire.Ce que j’écris ne préjuge pas de mes opinions en l’occurence. Mais en droit pur,c’est juste incontournable. Pour une fopis,je vais être presque méchant. les bienpoensants qui ont applaudi la dissolution de Génération identitaire sont tombés dans un piège à cons. A cons surdiplômés. Il vont bientôt s’en rendre compte…ou pas.

        +8

      Alerter
      • vert-de-taire // 25.03.2021 à 13h26

        100% d’accord.
        C’est exactement cela le fascisme qui monte.
        C’est clairement le choix de nos dirigeants.

        Pour rester au pouvoir…

          +0

        Alerter
  • Saïd Herta // 23.03.2021 à 14h03

    Tiens, on a un président qui a déclaré « le machin » en mort cérébrale : la présidence a toujours un compte. Étonnant non ?
    Doit y avoir un paquet de vieux cons complètement ignares de toutes les théories de l’information qui en décident pour des motifs obscures parce que pour tous les gens qui ont une once de connaissance en la matière c’est juste un bon moyen d’obtenir l’effet inverse à celui désiré.
    En général , ce qui vaut une censure d’état , c’est souvent assez croustillant. C’est comme les films gore , c’est surtout parce que c’est interdit au moins de 18 que c’est regardé que par des moins de 14 …

      +2

    Alerter
  • SansEchafaudage // 23.03.2021 à 15h26

    « Il est interdit d’utiliser les services de Twitter d’une manière qui vise à amplifier ou à supprimer artificiellement des informations, ou d’adopter un comportement qui manipule ou perturbe l’expérience des utilisateurs. »
    Créer des faux comptes pour créer artificiellement des retweeter et de l’attention sur quelque chose est contre les conditions de Twitter.
    Comment pourrait-on avoir confiance en twitter et en la recommendation de contenu si celui-ci est manipulé par les gouvernements?

      +1

    Alerter
    • Castor // 23.03.2021 à 19h00

      Twitter *est* manipulé par les gouvernements. Simplement les Etats-Unis éliminent la concurrence sur les réseaux sociaux (avec un strapontin pour l’UE). S’il n’est plus permis de saper la foi en l’OTAN, est-il permis de saper la foi dans le drapeau étoilé ? Le mot propagande vient de « Propaganda Fides », « pour la propagation de la foi » …

      Vous remarquerez que Twitter se garde bien d’enquêter sur les réseaux d’influence étatiques occidentaux, en particulier Etats-Uniens. Le simple fait que les GAFAM puissent recevoir des injonctions secrètes d’une cour de justice spéciale, celle chargée de la surveillance des activités de renseignement étrangères (dite « FISA »), ruine leur neutralité.

        +2

      Alerter
  • Havoc // 23.03.2021 à 19h15

    La traduction est très orientée: « faith » signifie confiance avant de signifier « foi ».

    Si l’on traduit par « pour avoir répercuté des récits minant la confiance envers l’action de l’Otan », la démarche reste problématique, mais elle n’est plus caricaturée par l’utilisation d’un terme évoquant le fanatisme.

    Et non, je ne défends pas l’Oiseau Bleu, je n’utilise aucun des réseaux sociaux, je ne possède aucun compte.

      +1

    Alerter
    • Kasper // 23.03.2021 à 23h18

      Non, faith a définitivement une connotation religieuse. Il peut arriver qu’on l’utilise à la place de confiance, comme en français: j’ai foi en ses compétences, etc… Mais clairement, faith = foi.

      Et puis foi ou confiance, ca ne change rien au fond du dossier.

        +6

      Alerter
  • Kasper // 23.03.2021 à 23h55

    Autant pour la suppression des comptes d’utilisateurs trop stupides pour respecter la charte d’utilisation d’un service gratuit j’ai rien dit (même si le prince des baleines me manquera beaucoup 😢)

    Autant la, j’aimerai bien savoir à quel paragraphe des CGU est indiqué qu’il faut supporter l’OTAN…

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications