Les Crises Les Crises
11.octobre.201911.10.2019 // Les Crises

Qatar, quand l’émirat finance l’islam. Par Georges Malbrunot

Merci 290
J'envoie

Source : Twitter, Georges Malbrunot, 07-10-2019

Le 24 septembre, Orient XXI a publié un article sur notre documentaire diffusé le même jour sur Arte, intitulé « La main du Qatar sur l’islam de France ? ». Truffé d’erreurs, il était signé, depuis Tunis, de Sarah Osman.

Dans un souci de clarification, nous avons demandé à Alain Gresh, directeur du site, de nous mettre en contact avec elle. Aucune coordonnée, aucune réponse ! Renseignement pris auprès de collaborateurs d’Orient XXI, personne n’a jamais entendu parler d’elle.

Ce faux-nez écrit que le documentaire « commence lorsqu’un agent du service des renseignements français livre aux deux journalistes des milliers de documents ». Il suffit de regarder le doc pour constater qu’il n’en est rien !

Erreur encore quand la prétendue Sarah Osman écrit que l’enquête souligne la volonté du Qatar «de prendre le contrôle idéologique de l’islam en Europe». Le doc -qui donne la parole à 5 reprises à l’émir du Qatar, au chef de la diplo et à sa porte-parole- ne dit absolument pas ça.

Il montre la volonté du Qatar d’être « un opérateur sur le marché de l’islam européen », après l’Arabie, l’Algérie et le Maroc.

Quant à l’accusation risible de favoriser «la théorie du grand remplacement», «pas loin» dans le docu selon Osman, c’est exactement le contraire. Cf sa conclusion qui appelle l’Etat à régler la question du financement de lieux de prière décents pour les Français musulmans.

Nous faire passer pour islamophobe ou cheval de Troie de l’extrême-droite est pathétique ! Cher Alain, tes lecteurs apprécieront « l’honnêteté et le courage » d’Orient XXI, qui ne s’est pas grandi en publiant sous pseudo ce pamphlet délirant !

Bonne conférence demain chez François Burgat au Carep-Paris (Centre arabe de recherches et d’études politiques), dont le directeur-général est Azmi Bishara, conseiller de l’émir du Qatar.

Pour tous ceux qui veulent se forger une opinion, regardez notre documentaire réalisé avec et Jérôme Sesquin !

Source : Twitter, Georges Malbrunot, 07-10-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Denis // 11.10.2019 à 11h35

Encore plus amusant!
On apprend que le tueur de la Préfecture de Police fréquentait une mosquée salafiste. Qui autorise les salafistes et autres prédicateurs à venir en France?
Allons plus loin, qui a intérêt à ce déversement de haine?
On est plié de rire: l’État nous protège, on est en démocratie….

Dormez, braves gens, tout va bien! 🙂

22 réactions et commentaires

  • Je me marre // 11.10.2019 à 08h26

    “Sarah Osman”

    C’est très drôle. Ne serait-ce pas la soeur de Tim Osman?

    Ah, vous ne connaissez pas Tim Osman, agent de la cia?!

    C’est encore plus drôle.

      +12

    Alerter
  • J // 11.10.2019 à 08h41

    La formulation du titre est étrange. Qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un pays islamique qui a de l’argent à ne plus savoir qu’en faire finance l’Islam ?

      +1

    Alerter
    • Je me marre // 11.10.2019 à 10h13

      Encore plus drôle! Chaque fois que nous achetons un litre d’essence, nous finançons l’islam et même les frères musulmans ou les salafistes…

        +9

      Alerter
      • Denis // 11.10.2019 à 11h35

        Encore plus amusant!
        On apprend que le tueur de la Préfecture de Police fréquentait une mosquée salafiste. Qui autorise les salafistes et autres prédicateurs à venir en France?
        Allons plus loin, qui a intérêt à ce déversement de haine?
        On est plié de rire: l’État nous protège, on est en démocratie….

        Dormez, braves gens, tout va bien! 🙂

          +20

        Alerter
        • Denis // 11.10.2019 à 13h32

          Ne pas acheter de coca ne me coûte rien!

          Quant au carburant, j’ai deux jambes qui fonctionnent.

          Moins je consomme, plus je suis libre: c’est vraiment dingue!

            +0

          Alerter
      • Narm // 12.10.2019 à 16h22

        il a crié alah ouakbar avant de mourir.
        Plus sérieusement, là, il était sourd, je suis sur qu’un jour un muet sera abattu après avoir crié alah ouakbar

          +0

        Alerter
  • Zenobie // 11.10.2019 à 11h51

    La bonne question est: “qui finance Chesnot et Malbrunot ?” car ces messieurs ne s’en prennent bizarrement qu’au seul Qatar, à l’exclusion de tous les autres pays du Golfe et Dieu sait que certains ont financé et financent encore les djihadistes… Alors, Messieurs, à quand votre déclaration publique de patrimoine ?

      +8

    Alerter
    • Jaaz // 11.10.2019 à 13h29

      Très bonne question étant donné que la France se range derrière les Saoud et les Emirats Arabes Unis, pour soutenir leur effort de guerre contre les pauvres Yéménites.

        +10

      Alerter
    • Renard // 11.10.2019 à 16h21

      Je pense plutôt que vu la brouille entre l’Arabie saoudite et le Qatar, et vu que notre gouvernement s’est rangé du côté des saoudiens, une critique des Frères musulmans et du Qatar est devenue possible et autorisée dans les médias mainstream. C’est toujours mieux qu’auparavant où ils n’étaient pas possibles de critiquer ni les les agissements des frères musulmans en France (Qatar + Turquie), ni les agissements de la ligue islamique mondiale (Arabie saoudite). On a désormais une moitié de vérité plutôt qu’un mensonge total.

      Maintenant il faudra attendre une brouille avec l’Arabie saoudite pour pouvoir voir une critique dans les médias mainstream de la ligue islamique mondiale et ses agissements en France.

        +10

      Alerter
    • JM Bourget // 14.10.2019 à 09h38

      Ce qui est rigolo c est que l éditeur de Malbruno a gagné énormément d argent en publiant “Paris-Doha” Le livre d Or du Qatar…Visiblement il y a eu fâcherie et l i n est plus le Qatar mais Dubaï et Ryad… Ce garçon, qui un jour a refusé de débattre avec moi aprés la publication de mon livre “Le Vilain Petit Qatar”, est un justicier en caoutchouc mou.

        +0

      Alerter
  • Turco // 11.10.2019 à 12h58

    Plus amusant encore , chaque fois que nous achetons un cocacola , nous finançons les yankee qui nous font la peau, tout en nous detruisant la santé !
    Cette reflexion marche dans tous les sens , libre a vous de faire sans essence mais fait le compte de ce que cela va vous couter.

      +5

    Alerter
    • vert-de-taire // 11.10.2019 à 14h25

      La souveraineté est tout même la première condition de liberté.
      Il faut bien reconnaitre que la tendance est à la dépendance donc à la servilité.

      On se souviendra des passes-droits ahurissants accordés au Qatar par Sarko.
      Pas mieux après, ni après ..

        +4

      Alerter
      • Turco // 12.10.2019 à 14h17

        Pour etre souverain , il faut de l’essence man , si tes moteurs sont coupé se la peter souverain n’a aucun sens

          +0

        Alerter
    • GR2 // 11.10.2019 à 14h32

      Les ricains vendent du coca, les arabes vendent du pétrole, la France vend…son âme, ses cojones et son patrimoine …. pour que les français continuent de pouvoir acheter du coca et de l’essence. Il faut de tout pour faire un monde. Et donc, des victimes consentantes et même expiatoires…. Ainsi va la vie.

        +11

      Alerter
  • Jaaz // 11.10.2019 à 13h49

    Quand je lis “quand le Qatar finance l’islam”, il y a un sous-entendu qui est très troublant.
    Je m’étonne qu’il soit si difficile en France, depuis maintenant un certain temps, de trouver des articles ou livres sur les Saoud. Il faut croire que l’agence de communication de Mme Badinter, bien connue pour ses principes et valeurs humanistes et féministes, “fait du bon boulot”.

      +7

    Alerter
    • Jaaz // 11.10.2019 à 16h48

      Je vous propose ce lien, pour faire le lien entre Badinter, Publicis, et les Saoud:
      https://www.lci.fr/societe/lutter-contre-le-voile-et-etre-chargee-de-la-com-de-larabie-saoudite-le-troublant-melange-des-genres-delisabeth-badinter-1507607.html
      Le livre que vous citez, date de…2003. Ca remonte un peu loin, non?

        +4

      Alerter
    • Turco // 12.10.2019 à 14h25

      Le Quatar avec son blé finance aussi des Musés du Louvre grandiose en plein desert, pour diffuser la Culture Française et aussi achetes aussi des allouettes 440 sous licence Matra. Les fameux Freres Musulman donc tout le monde Parle sans que personne ne sait dire qui ils sont d’autres que les populations pauvre des pays musulman que tous les dictateurs sanginaire bombarde a coup de loi terroriste comme bon leur semble soutenu de toute les compagnies de petrole et d’armes du Monde

        +1

      Alerter
      • JM Bourget // 14.10.2019 à 09h43

        On sait qu il existe un pauvre FM bombarde et tres pauvre: Ramadan

          +0

        Alerter
    • JM Bourget // 14.10.2019 à 09h41

      Badinter présidente du Comité de surveillance de Publicis qui a le budget Com de Ryad..
      Faut vous informer.

        +0

      Alerter
  • christian gedeon // 11.10.2019 à 15h40

    Les pays musulmans qui ont de l’argent “financent” l’Islam,qu’ils soient Arabie Saoudite ou Qatar ou n’improrte quel autre pays musulman. les pro(ou anti) Qatar ou les pro(ou anti) Arabie pédalent dans la choucroute,ou la semoule comme on voudra.j’en profite pour rtevenir à un des derniers articles de M. Naba qui disait que la guerre en Syrie était finie,avec assurance.Ce qui m’avait fait sourire. La guerre en Syrie n’est pas finie, son acte III vient de démarrer,exactement comme et où je l’avais prévu.

      +5

    Alerter
  • mikatypa // 12.10.2019 à 22h31

    Je comprends pas. Le salafisme n’a rien à voir avec l’Islam politique comme celui des Freres Musulmans. Ils sont même ennemis mortels. Le salafisme rejette toute implication du croyant dans la politique et encore plus, dans la democratie. Seul Dieu peut gouverner les hommes. L’Islam politique est une sorte de démocratie chrétienne : ses principes sont directement inspirés du Livre Sacré. Mais c’est par le combat politique qu’il veut acceder au pouvoir comme en Turquie ou en Egypte avec Morsi….les ennemis jurés des salafistes et de leur inspirateurs..l’Arabie Saoudite.

      +0

    Alerter
    • marire // 14.10.2019 à 09h31

      La différence entre l’islam politique et la démocratie chrétienne est dans les livres dont les 2 s’inspirent: le Coran et l’évangile. Lisez ou relisez les deux, vous verrez la différence. Dans le Coran, politique, religion et guerres se mélangent. Dans l’évangile, le message sépare vraiment religion et politique: rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.
      Qu’après ça, les hommes se fassent la guerre en utilisant leur religion, c’est humain. Mais dans les pays dits chrétiens, ce ne sont pas les prêtres qui gouvernent. Par contre en Iran, ce sont les ayatollahs qui dirigent, En Arabie saoudite, c’est au nom d’Allah que MBS tient les femmes assujetties, etc.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications