Les Crises Les Crises
23.septembre.201923.9.2019 // Les Crises

Apologies médiatiques : Bienvenue chez Moix, par Acrimed

Merci 132
J'envoie

Source : ACRIMED, Thibault Roques, 16-09-2019

L’« affaire Moix » offre une nouvelle occasion de mesurer la rectitude et l’indépendance qui règnent dans le landerneau médiatico-culturel. Dans le grand monde des petites vertus littéraires, comment quelqu’un dont les abjections sont à ce point avérées et durables peut-il continuer de se répandre si fréquemment dans les médias, plus encore, même, qu’avant la divulgation de ses écrits et dessins racistes et antisémites ?

C’est que le sulfureux Rastignac ne manque pas de soutiens dans les lettres françaises. Rappelons d’abord que Grasset, éditeur de notre écrivain meurtri, est composé d’un triumvirat Olivier Nora – Jean-Paul Enthoven – Bernard-Henri Lévy, lequel n’a pas tardé à réagir aux récentes révélations. Le premier, dans une audacieuse tentative d’euphémisation, n’a pas voulu s’épancher au sujet de caricatures parues jadis dans un « fanzine lycéen lu par quinze personnes ». Le second en revanche, mi-exalté, mi-nostalgique, n’a pu se contenir : « Je l’ai beaucoup aimé, il est fou mais c’est l’écrivain le plus talentueux que j’aie publié. »

Quant au troisième, il s’est fendu d’un de ses poignants bloc-notes. Yann Moix y a promptement répondu au micro de l’émission « Signes des temps », diffusée sur France Culture, et animée par un autre ami, Marc Weitzmann, à qui il a fait un aveu : « On se dit tout Marc, on se connaît bien ; en tout cas, Marc, de moi à vous, je vous estime. Véritablement, vous le savez. » Et de poursuivre, cette fois-ci au sujet de BHL, autre compagnon de route : « Je suis bouleversé par la réaction de Bernard-Henri Lévy… Je suis allé voir Bernard pour lui proposer des manuscrits. Je dis Bernard car Bernard est un ami. »

C’est que préalablement, dans une émouvante confession – certes un peu gênante – Yann Moix venait en effet de reconnaître que : « 1989 (…) était pour moi mon année noire, mais il est vrai aussi que quand j’étais adolescent, j’avais lu l’intégralité de l’œuvre de Bernard-Henri Lévy que je connaissais quasiment par cœur ; je recopiais des passages de La Barbarie à visage humain que je mettais dans des copies de bac ou de philo. J’avais été extrêmement intéressé par L’Idéologie française et quand il est sorti – j’avais 13 ans – je le lisais à 14-15 ans. Je me suis même mis à lui ressembler à un moment donné de ma vie, je voulais mettre les mêmes chemises. » Quand BHL évoquait les « errements passés » de son protégé, il ne croyait pas si bien dire…

Fort heureusement, la veille de son passage sur France Culture, Yann Moix avait également pu compter sur Laurent Ruquier, son ex-employeur, et ses deux chroniqueurs du jour, Adèle Van Reeth et Franz-Olivier Giesbert, pour lui dérouler complaisamment le tapis rouge sur une chaîne de télévision publique, afin qu’il puisse se repentir à son aise. Privilège d’entre-soi, du reste, totalement assumé par la productrice de l’émission « On n’est pas couché » mais également de… « Chez Moix », animée par l’intéressé sur Paris Première en 2018. Le 29 août, Catherine Barmarépondait en effet à Sonia Devillers au sujet de la possible « mise en danger » de « Chez Moix » : « Au moment où je vous parle, pas du tout. Jusqu’à présent, il est très apprécié. Yann Moix est une personnalité particulière, c’est incontestable, c’est quelqu’un qui a un grand talent. […] Il est courageux, il l’a prouvé, je pense qu’il s’en expliquera. » Bilan des courses : l’émission ne sera finalement pas reconduite, et Yann Moix décidera en son âme et conscience de « mettre un terme » à la promotion de son dernier opus, « choisissant de se mettre en retrait des médias ». Jusqu’à quand ?

Thibault Roques

Source : ACRIMED, Thibault Roques, 16-09-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Catalina // 23.09.2019 à 07h16

Ce qui est sidérant à mon avis c’est que ces gens-là se pensent intelligents. Quand on est un minimum informé, on voit bien qu’ils ne le sont pas et parfois, au café du coin, on entend des gens vraiment intelligents parler du pays avec une analyse plus fine que tout cet entre-soi. Ces gens-là au final ne font plus partie du peuple de France, ce sont des apatrides qui détestent leur pays. On se demande pourquoi ils restent là d’ailleurs ? Sans doute parce que la soupe de la corruption est très bonne…

37 réactions et commentaires

  • LA ROQUE // 23.09.2019 à 06h52

    Deux poids deux mesures. Selon que vous serez puissant ou misérable les médias vous feront blanc ou noir. La Fontaine n’a jamais était autant d’actualité me semble t’il.

      +47

    Alerter
    • Eve // 23.09.2019 à 07h53

      Une erreur de jeunesse que Moax reconnaît, il est un des rares Français avec son intelligence, ses connaissances, sa verve et sa puissance de convictions à défendre les juifs et Israël… Ce passage de sa vie peut lui être pardonne, c est chrétien et cela ne relève d aucun favoritisme

        +7

      Alerter
      • Amadeus // 23.09.2019 à 10h48

        Ce qu’on reproche à Moix ce ne sont pas ses “erreurs de jeunesse”, c’est le fait de les avoir soigneusement tues pendant tant d’années, et pendant ce tant d’avoir fait la morale à tout le monde sur les mêmes sujets.

          +44

        Alerter
        • Brian64 // 23.09.2019 à 14h32

          Perso je reproche rien à Moix, il a fait des erreurs c’est humain. Je vois juste le deux poids deux mesures. Dieudonné aussi avait tenté de s’excuser et de faire profil bas avec son spectacle “j’ai fait le con”, mais pourquoi ça n’a pas marché? On voit bien le favoritisme.

            +27

          Alerter
        • Petronouy Gilbert // 24.09.2019 à 02h47

          On l’avait pas vu venir le Moix sans blague ?
          Le Moix lucide et conscient de sa médiocrité ?
          On n’avait pas constaté la prétention de cette écriture sous-céliniene, charnue et poussive à la fois, cette écriture malhonnête que promeut tant le grand simulacre contemporain ?
          Elles étaient pourtant bien perceptibles les frustrations du mec et son avidité de dévertèbré pressé d’exister.. Que la flamboyance de son avilissement ne nous étonne donc pas. C’est un pionner. C’est LE prototype. Beaucoup suivront qui le surpasseront dans la soumission servile. La doxa exige son quota d’abrutis brillants et imbus prompts à l’autoflagellation culpabilisante. On a pas fini de rire !

            +11

          Alerter
      • Lex // 23.09.2019 à 15h17

        “Un des rares français a défendre les juifs et Israël” …. C’est une blague ??? Trouvez moi des émissions publiques françaises ou on critique les juifs et Israël svp, je serais vraiment curieux de les connaître… Par contre, des émissions où l’on encense Israël en France je peux vous en trouver des tonnes et sans chercher bien longtemps, a commencer par le onpc ou moix s’est confessé…

          +47

        Alerter
      • R. // 23.09.2019 à 17h31

        Ce commentaire hautement humouristique m’a bien fait rire! Heureusement que c’est du second degré… n’est-il pas?

          +11

        Alerter
      • Ozman // 24.09.2019 à 19h15

        La complaisance du monde des bisounours est tragique. Moax se moque des gens. C’est un méchant pervers toujours du coté de la bien-pensance. Pour lui c’est d’abord “moi”, c’est tout. Il sera du coté de ceux qui peuvent le servir, quitte à renier ce qu’il pense. Ce type est écœurant. Il faut écouter aussi l’interview de son frère. Edifiant.

          +4

        Alerter
    • jules Vallés // 23.09.2019 à 12h31

      So.ral condamné à 18 mois de prison ferme pour un clip qui n’est même pas de lui…. bienvenue dans le monde merveilleux de Charlie

        +46

      Alerter
    • zeroudoudou // 23.09.2019 à 14h56

      La Fontaine, Molière, Rabelais, Coluche…

        +3

      Alerter
  • Catalina // 23.09.2019 à 07h16

    Ce qui est sidérant à mon avis c’est que ces gens-là se pensent intelligents. Quand on est un minimum informé, on voit bien qu’ils ne le sont pas et parfois, au café du coin, on entend des gens vraiment intelligents parler du pays avec une analyse plus fine que tout cet entre-soi. Ces gens-là au final ne font plus partie du peuple de France, ce sont des apatrides qui détestent leur pays. On se demande pourquoi ils restent là d’ailleurs ? Sans doute parce que la soupe de la corruption est très bonne…

      +81

    Alerter
    • zeroudoudou // 23.09.2019 à 14h53

      pour moi l’analyse que font Todd, Bégaudeau ou Branco de la bourgeoisie (ou élite) est très juste, c’est une classe qui se sent supérieure, qui est persuadée de l’être, parce qu’elle doit absolument se trouver une justification à ses privilèges exorbitants, alors qu’en fait, par le jeu de la reproduction sociale, il s’agit de gens médiocres, conformes, qui n’inventent rien, se cooptent, se protègent, et enfoncent la France dans le marasme…

        +39

      Alerter
    • jack_sosey // 24.09.2019 à 12h49

      L’avantage du café du coin c’est qu’on y croise des gens du réel. Ils sont pas tant intelligent que doué d’une sagesse de l’expérience de la vie.

        +3

      Alerter
    • Yanka // 25.09.2019 à 14h50

      Ceux qui ont encensé l’intelligence de Moix sont les mêmes qui traitaient Coluche de génie pour ses audaces et ses grossièretés sous Giscard. On me permettra de préférer Céline, Desproges ou Raymond Devos à ces plats de nouilles gélatineuses.

        +1

      Alerter
  • Fabrice // 23.09.2019 à 07h20

    Personnellement je suis pour que tous le monde s’exprime car cela permet de voir les imbéciles se pavaner et voir leur avis se démolir en vol ou d’autres devoir s’expliquer au tribunal comme un certain z : https://www.les-crises.fr/eric-zemmour-odieuse-audience/ interdire c’est à terme leur donner un statut d’anti système qui n’est pas justifié et qui permet de bâillonner ceux qui sont de vrais opposants.

    https://www.les-crises.fr/interdit-dinterdire-michel-onfray-et-juan-branco-le-pouvoir-en-question/

      +10

    Alerter
  • anatole27 // 23.09.2019 à 07h52

    Y a t’il une tradition chez Grasset ?

    Bernard Grasset, triste sire, sera de ceux-là. Mû par l’opportunisme, rêvant tout haut d’être le Napoléon de l’édition, le zélé Grasset publie pamphlets collaborationnistes, traductions d’ouvrages nazis, promotions de livres favorables au Reich ou encore, à l’instar des Éditions du Chêne, des guides touristiques de la France à destination du soldat allemand. Ce « Führer de l’édition » sera, à la Libération, condamné avec d’autres chardonnés (dont Mollier dresse les portraits), qui pour la plupart s’adapteront aux nouvelles conjonctures politiques.

    https://www.revuedesdeuxmondes.fr/wp-content/uploads/2016/11/9929a05aa09a0b9749dc41ecf66aac54.pdf

      +13

    Alerter
    • anatole27 // 23.09.2019 à 07h54

      Ou était il un pauvre homme victime de sa femme “#clichéPasSympa #EVE #réhabilitation” ?

      À la fin de la guerre, Bernard Grasset était dans un état psychique déplorable. Après avoir été interné dans une clinique de Ville-d’Avray,
      il a même subi plusieurs séances d’électrochocs. Il a alors signé une délégation de pouvoir à Aymée pour diriger sa maison. Elle aurait ensuite
      tout fait pour qu’il en reste éloigné, jusqu’à alimenter ses ennuis judiciaires.

      https://www.vanityfair.fr/pouvoir/medias/story/article-mag-le-portrait-qui-dechire-la-famille-grasset/2715

        +4

      Alerter
  • Sam // 23.09.2019 à 08h12

    L’immoralité gage de la “moralisation”, les fascistes qui se battent “contre le fascisme”, les corrompus qui luttent “contre la corruption”, les antisémites qui “dénoncent l’antisémitisme”…
    Bienvenu dans le “nouveau monde” des guillemets où les mots ne veulent plus rien dire.
    (Lire du BHL pour s’en convaincre, quelques pages suffisent).

      +44

    Alerter
  • dieutre // 23.09.2019 à 08h19

    “le Moix est haissable” (Pascal) Et ses soutiens sont très “typés”, dirai je pudiquement…

      +26

    Alerter
  • Josy // 23.09.2019 à 08h31

    Voilà trois imposteurs qui ne peuvent que s’encenser mutuellement .Sans se monter du col , jouer les inquisiteurs ,parader , ils ne disent rien ,ont renoncé à toute recherche de vérité,des mythomanes sans génie qui s’agitent dans les médias :le parisianisme du néant.

      +36

    Alerter
  • Kokoba // 23.09.2019 à 08h46

    Haaa, le petit monde merveilleux de nos élites médiatiques.
    Des gens extraordinaires.
    Pas comme ces bouseux de gilets jaunes.

      +34

    Alerter
  • Loxosceles // 23.09.2019 à 09h12

    Moix citant BHL dans des copies de philo… Siné aurait pu en dire “il ira loin ce petit gars”… Siné, puni pour antisémitisme, Moix applaudi pour antisémitisme puis par philoBHLisme.

      +44

    Alerter
  • zeroudoudou // 23.09.2019 à 09h16

    que Moix ait le droit de s’exprimer c’est très bien, ce qui est problématique c’est la visibilité qu’on donne au néolibéralisme, à la droite ou à l’extrême droite dans le paysage médiatique (ou dans le cas de Moix l’indulgence qu’on peut avoir pour une personnalité aussi problématique) alors que les voix de gauche sont devenues très très rares. Je suis d’ailleurs étonné d’entendre Piketty en ce moment, jusqu’à quand sera-t-il invité ? Pour ce qui est de BHL et compagnie, personne en France ne lui prête aucun crédit et son discours n’intéresse personne. Le fait que ces gens, médiocres, ennuyeux, névrosés, soient ceux qui occupent le plus le devant de la scène, doit signifier quelque chose sur notre époque sens-dessus-dessous.

      +18

    Alerter
  • BOURDEAUX // 23.09.2019 à 15h55

    Si la société littéraire et culturelle française s’est affaissée au point de croire utile d’offrir au public des futilités aussi niaises que cette “affaire Moix”, c’est qu’elle est morte, ou mérite de l’être.

      +7

    Alerter
    • lon // 23.09.2019 à 20h33

      La France est morte en 1981 , après l’élection de Mitterrand . Les socialistes ont été les fossoyeurs de l’esprit de révolte français qui allait de Céline à Charlie Hebdo première mouture. Je pense que la France doit être gouvernée à droite toute , par une haute bourgeoisie consciente d’elle même et de sa place . Le ” peuple de gauche” se constituant alors naturellement en bloc d’opposition luttant pour ses droits , comme dans un démocratie normale . De la tension entre ces 2 classes peut naître une vraie dynamique sociale , source de créativité économique et culturelle, et non ce marécage spirituel petit bourgeois auquel nous ont habitué les socialistes , et des Macrons habiles brouilleurs de pistes .

        +7

      Alerter
  • Bernd Badder // 23.09.2019 à 17h48

    Nan mais les parents laissent tout faire aux gosses et après on s’étonne. Moi , mon gosse il lit du BHL à 14-15 ans , je l’envoie faire un stage en Pologne direct ! Vois où ça peut mener ces conneries … et réfléchis putain !

      +17

    Alerter
  • Marc Michel Bouchard // 23.09.2019 à 18h29

    L’extrême majorité du clan culturel d’amis s’accaparant surtout Paris et moindrement les grandes villes ne représentent plus le pays sinon eux mêmes dans leur prêtrise inavoué d’un ordre supérieur. Ce qui leur donnerait le droit fautif de pratiquer le racisme social et ce en toute impunité tout en coupant le pays du monde réel. La télévision publique au premier chef avant la télé privée de grands propriétaires met en scène un club privé d’amitiés et de relations d’intérêt mutuel c’est tout simplement obscène.

    Et on comprend que les téléviseurs disparaissent des domiciles des Français s’en tenant à internet tant que celui ci garde un espace de liberté sinon on pourrait en revenir à l’édition clandestine sous le manteau un jour si tout se dégrade encore plus pour les libertés. Je ne personnalise pas Moix ici c’est un cas sociologique.

      +10

    Alerter
  • Veloute // 23.09.2019 à 19h13

    “Apologies médiatiques”, joli titre et plutôt approprié lorsqu’on considère le sens du mot tour à tour en français puis en anglais.

      +2

    Alerter
  • rolland // 23.09.2019 à 19h42

    Moix va sûrement fini aux côté de D.Robert dans Le Média..

      +2

    Alerter
  • Jérôme // 23.09.2019 à 22h00

    Le véritable scandale que révèle l’affaire Moix, c’est de montrer le 2 poids 2 mesures écœurant que pratiquent les « zélites » politiques, médiatiques et économiques en France et de mettre en évidence le critère d’application de ce 2 poids 2 mesures.

    Si aujourd’hui vous êtes centriste ou affairiste « bien-pensant », vous avez tous les droits. Vous pouvez dire des horreurs. Vous pouvez même avoir commis des abominations. Ce n’est pas grave car vous êtes dans le camp du « Bien » et le camp du « Bien » est magnanime avec les siens. Le camp du « Bien » adoré les anciens « pécheurs » repentis qui affichent la foi virulente et intolérante du nouveau converti (d’autant plus virulents qu’ils ont des choses à se reprocher) parce que la conversion des méchants est supposée démontrer le bien-fondé de l’idéologie du camp du « Bien ».

    En revanche, le camp du bien poursuivra impitoyablement le moindre petit propos et même la moindre supposée intention malsaine de ceux qui n’adhèrent pas à son idéologie et osent lui résister.

    Hors la foi point de salut et la foi sauve de tout. Il n’y a pas la moindre tolérance au sens voltairien pour les opinions co traités à celles de l’autoproclamé camp du « Bien ».

      +7

    Alerter
    • Jérôme // 24.09.2019 à 00h48

      Je m’insurge contre le charcutante malhonnête et non signalé par un modérateur qui ne l’annonce même pas dans mon message qu’il a charcuté.

      J’avais écrit : « Si aujourd’hui vous êtes internationaliste, libéral libertaire tendance multiculturaliste, bref, de gauche ou centriste ou affairiste « bien-pensant »… »

      Je ne ciblais pas que les centristes. C’est bien plus large que cela.

      Si ce propos n’est pas dans la « ligne du parti », alors supprimez tout mon message. Quitte à reprendre sous votre nom mon propos charcuté.

        +4

      Alerter
  • LN // 24.09.2019 à 02h49

    J’ai été saisi par la virulence du rejet que beaucoup ont témoigné à Y.Moax..Je pense vraiment que cet écrivain à permis de continuer à libérer la parole à propos des effets à rebonds de la maltraitance, des violences faites aux enfants et de comment cela peut se redire dans une haine de soit que l’on retourne à l’autre et surtout à un groupe déjà désigné. Se mettre du bon côté du côté que l’on croit être plus fort pour repousser l’humiliation que l’on pourrait encore subir.. il a aussi fait la démonstration de ce dans quoi l’antisémitisme prenait racines..une ambivalence criminelle de la fascination au mépris immonde qui peut tuer ou permettre de tuer. Il m’a bouleversé…son courage à Dire, à bien des endroits est à considérer..Qui peut rejuger un repenti? Souhaite t’on la mort à quelqu’ un qui s’avou déjà vaincu? Pourquoi une telle solidarité dans la haine? C’est une vrai question..est ce que parler serait devenu l’exception dont il faudrait se cacher pour vivre ou mourrir seul? Ressaisissons nous..ou alors disons je n’y arrive pas..mais pas à mort là tout de suite sans comprendre ..ce sont de graves erreurs de langage à un moment donné dans un contexte précis..dont il livre les clés pour sortir un tout petit peu de l’horreur..ça ne compte pas le témoignage humain?

      +2

    Alerter
    • Pierre // 24.09.2019 à 20h52

      Tout cela serait bel et bon, si on n’etait pas en face d’un donneur de leçon inquisiteur soutenu par tout le landernau audiovisuel pour cracher à la gueule de qui lui déplaisait (ou déplaisait à l’autre burne de BHL/Botul)
      Sans compter que concernant les matraitances infantiles, on ne sait pas encore si il était victime ou bourreau, mais quelque chose me dit qu’un dissimulateur inquisitorial d’un tel tonneau…. 🙂

        +4

      Alerter
    • sadsam // 28.09.2019 à 18h22

      @ LN,

      Il n’est pas prouvé que Yann Moix ait été un “enfant battu”, en tous cas au sens où l’on comprend ce mot aujourd’hui.

      Il est sûr qu’il a reçu des “râclées”, son père lui-même l’admet mais affirme qu’il y avait des “raisons”, telles que des violences graves vis à vis du petit frère, râclées ayant consisté en claques et fessées, mais non en coups de ceinture ou de rallonges électriques, selon le père.

      Il faut être très prudent avant de se permettre de juger de la vie intime d’une famille il y a une quarantaine d’années et éviter de chausser les lunettes d’aujourd’hui. La médecine courante ignorait alors bien des troubles, par exemple les troubles d’apprentissage (dyslexie, hyperactivité etc), la “douance” (le fait d’être “surdoué”), les TOP (troubles oppositionnels avec provocation), les TOC (troubles obsessionnels compulsifs) sans parler des cas d’autisme ou de Syndrôme d’Asperger et encore bien d’autres dont les magazines féminins axés sur la petite enfance commencent tout juste à parler (encoprésie par ex.).

      Il est encore plus périlleux de relier certaines violences intra-familiales, surtout si elles sont dûes à des handicaps non diagnostiqués, aux racines de l’anti-sémitisme.

      Vous devriez lire quelques témoignages sur des sites d’associations de parents d’enfants ayant tel ou tel trouble (il est vrai qu’ils sont un peu moins poignants qu’il y a 20 ans car de gros progrès ont été faits, tant dans le dépistage que dans la prise en charge).

        +1

      Alerter
  • Maud22 // 24.09.2019 à 08h41

    La grand mère… Ouf… s’est à son tour exprimée sur l’affaire. Moi j’attends l’interview du chien familial pour prendre parti!!!! Et pendant ce temps coule la Seine, meurent des milliers de malnutris aux coins du monde, meurent des femmes sous les violences de leurs conjoints etc…etc

      +5

    Alerter
  • RiéMa // 01.10.2019 à 15h45

    L’indignation est assez normale mais sélective quand on voit les tribunes islamophobes récurrentes dans les média qui ne suscitent aucune réaction, il y a des questions à se poser: voir https://www.investigaction.net/fr/causes-et-effets-dune-rentree-aux-senteurs-islamophobes-le-discours-sur-la-menace-fondamentaliste/

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications