Les Crises Les Crises
5.août.20185.8.2018 // Les Crises

Revue de presse du 05/08/2018

Merci 59
J'envoie

CRISE DE L’EMPLOI

Obama sent le vent tourner et dénonce l’instrumentalisation de l’immigration par la « nouvelle élite internationale

"Pour Obama, les membres de cette « nouvelle élite internationale » ne perçoivent souvent pas « depuis leurs séminaires en salles de conférence, la souffrance des travailleurs licenciés » et sont « imperméables à la rancœur d’un vieil ouvrier qui se plaint qu’un nouveau venu ne parle même pas sa langue sur le lieu de travail où il avait travaillé »."

Source : Le blog a lupus

DÉMOCRATIE

Poutine mis à mal en Russie sur la réforme des retraites

"Poutine avait l’air un peu plus discret ces derniers jours … on aurait pu mettre cela sur le compte de la retombée de la fièvre du Mondial … Mais au final, le Président russe se trouve confronté à des difficultés internes. Plusieurs milliers de personnes ont en effet défilé dimanche dans les rues de Moscou, la capitale russe, pour protester contre un projet de réforme du système des retraites."

Source : LE BLOG FINANCE

ENVIRONNEMENT

A quel rythme le carbone des sols se renouvelle-t-il ? Une question de profondeur.

"Cette étude parue le 11 juillet 2018 dans la revue Nature ouvre des perspectives pour mieux apprécier l’évolution du cycle du carbone."

Source : CEA

Vers une planète à 11 milliards d’humains

"Nous vivons une époque tout à fait exceptionnelle dans l’histoire de l’humanité : quand l’auteur de ces lignes est né, il y a soixante et un ans, 2,9 milliards d’êtres humains « seulement » peuplaient la Terre. Aujourd’hui, nous sommes 7,6 milliards, 2,6 fois plus... Une hausse inégalée en un temps si court."

Source : Alternatives économiques

EUROPE

La pauvreté en Europe

"17 % des Européens vivent sous le seuil de pauvreté de leur pays. Cette proportion varie du simple au double, de 12 % en Finlande à 25 % en Roumanie."

Source : Inégalités

L’Union européenne et le Japon concluent un accord de libre-échange historique

"Parallèlement à l’accord commercial visant à contrer les mesures protectionnistes engagées par Donald Trump, Européens et Japonais sont convenus de considérer comme équivalentes leurs règles de protection des données personnelles."

Source : Le Monde

TTIP : des mini-accords transatlantiques pour une mise en place discrète

"Mais voilà, dans le nouveau monde, ce que pensent les citoyens ne doit pas troubler le business. Ceci pour dire que leur avis n’a pas de poids, et que les processus se mettent en place par petits bouts. Le but fixé et affiché de chaque côté de l’Atlantique est de fusionner le marché nord-américain avec l’européen et de créer un marché transatlantique unique. Ceci est en train de se faire, et ceci se fera !"

Source : Le blog de Liliane Held-Khawam

le Brexit tourne au bras de fer

"Le gouvernement britannique annonce qu’il ne versera pas la « facture de sortie » de 39 milliards £ (43,7 milliards € ) si la Commission européenne n’assouplit pas sa position sur l’accord avec le Royaume-Uni."

Source : upr

EVASION FISCALE

Comment les professionnels de l’évasion fiscale noyautent les institutions européennes

"Imaginez que la Commission européenne commande des études à Philip Morris pour concevoir ses politiques de lutte contre le tabac, ou que des anciens employés des entreprises pétrolières Total, Chevron ou ExxonMobil soient chargés de décider des meilleures mesures pour lutter contre le changement climatique, après avoir consulté leurs anciens collègues via des groupes d’experts et des rendez-vous de lobbying. Les instances européennes sont réputées pour être un paradis des lobbyistes, mais peut-être pas à ce point. Il est pourtant un domaine où c’est exactement ce qui est en train de se passer, selon un nouveau rapport de l’organisation bruxelloise Corporate Europe Observatory, publié en collaboration avec l’Observatoire des multinationales : celui de la lutte contre l’évasion et l’optimisation fiscales des grandes entreprises."

Source : BASTAMAG

FRANCE

Assemblée Nationale : « un retour en force du secteur privé »

"Sébastien Michon est chercheur au CNRS, spécialiste de sociologie des élus et du personnel politique. Il a réalisé, avec Etienne Ollion et Julien Boelaert, une enquête approfondie sur la véritable origine sociale des députés français, à publier cet été dans la Revue française de science politique."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

GÉOPOLITIQUE

Les services de renseignements US ont versé 400 millions de dollars dans la campagne Clinton à partir de la Russie

"Vladimir Poutine a lâché une bombe lors de la conférence de presse conjointe de lundi avec le président Trump à Helsinki, en Finlande, lorsque le président russe a déclaré que quelque 400 millions de dollars de profits réalisés illégalement étaient destinés à la campagnede Clinton par des associés du financier britannique Bill Browder – à l’époque le plus important investisseur étranger en Russie."

Source : AFRIQUE ASIE

L’évacuation des Casques blancs en Syrie est-elle le prélude de l’ultime bataille

"Trahis par les Etats-Unis à l’issue des discussions entre Trump et Poutine, les rebelles syriens seraient-ils sur le point d’essuyer l’assaut final? Le grand reporter Robert Fisk en pointent les signes. Mais la fin de la guerre dépend aussi d’autres facteurs, notamment le retour des millions de refugiés… (IGA)S’agira-t-il de la dernière bataille ?"

Source : INVESTIG'ACTION

LIBERTÉS

Un collège-lycée contraint illégalement des enfants à être traçables en permanence

"Il y a dix jours, une lycéenne de l'établissement scolaire privé Rocroy Saint-Vincent de Paul, à Paris, a révélé un changement du règlement intérieur de l'établissement. À compter de la rentrée, chaque collégien et lycéen devra porter sur lui un porte-clef fourni à l'établissement par la start-up française New School et qui permettra de localiser l'élève via une puce Bluetooth intégrée. Voici le résultat de notre analyse juridique et technique de ce système, concluant à son illégalité."

Source : LA QUADRATURE DU NET

RÉFLEXION

De la royauté aux "démocraties" modernes, un continuum antidémocratique

"Vivons-nous en « démocratie » ? Bien sûr que non[1] ! Quelle drôle de question[2], me direz-vous. Cependant, si l’on en croit les médias de masse, les membres du gouvernement, les philosophes et autres intellectuels médiatiques, cela ne fait aucun doute : nous vivons évidemment en démocratie. Pour preuve, leur meilleure justification consiste bien souvent à bafouiller quelque chose signifiant à peu près « parce que c’est le nom du régime politique actuel », ou « parce que les institutions actuelles correspondent à ce que l’on appelle la démocratie », bref, une sorte de tautologie qui suggère que nous vivons en démocratie parce que nous vivons en démocratie. En termes de bluff, un joueur professionnel de poker ne ferait pas mieux, ou pas pire, c’est selon."

Source : LE PARTAGE

VUES D’AILLEURS

Oubliez les croyances populaires : les partis islamistes peuvent soutenir les droits des femmes

"Contrairement aux opinions dominantes en Occident et parmi les groupes libéraux laïcs, selon lesquelles les femmes au sein des mouvements islamistes sont soumises à une hiérarchie dominée par les hommes, un développement de la participation et du rôle des femmes a été observé dans ces mouvements."

Source : MIDDLE EAST EYE

ÉTATS-UNIS

Selon Noam Chomsky, l’ingérence dans la politique américaine vient surtout d'Israël et non de Russie

"Dans un récent entretien, le célèbre linguiste a exprimé ses doutes quant à l’ingérence russe présumée dans le processus électoral américain, qualifiant l'obsession des médias à ce sujet de «blague», avant d'accuser d'interférence... Israël.«Est-ce que les Russes ont interféré dans nos élections ? Cette question a monopolisé l’attention des médias [...] c’est une vaste blague»."

Source : RT FRANCE

Commentaire recommandé

zx8118 // 05.08.2018 à 07h39

Dernière loi adoptée en catimini avant de partir en vacance, le 3 août, la loi Schiappa. Contrairement aux promesses des uns et des autres (dont Macron), aucun seuil de non consentement n’a été adopté : exception française, les enfants peuvent consentir à un acte pédophile ! Pire, c’est à l’enfant d’apporter la preuve qu’il n’était pas consentant ! Et pire encore, on ne prend pas en compte la sidération (peur extrême, paralysante) ou la dissociation (émotions trop forte, refoulée) de la victime pour expliquer son manque de réaction. Idem pour la mémoire traumatique, bref on légifère en toute ignorance et contre l’avis des professionnels de l’enfance.
https://francais.rt.com/france/53158-abandon-age-minimal-consentement-sexuel-associations-colere
https://stopauxviolences.blogspot.com/2018/07/nouvel-article-de-la-dre-muriel-salmona.html
Une loi sensée protéger les enfants qui en fait protège les pédophiles.

Il serait temps de descendre dans la rue, non ?

32 réactions et commentaires

  • zx8118 // 05.08.2018 à 07h39

    Dernière loi adoptée en catimini avant de partir en vacance, le 3 août, la loi Schiappa. Contrairement aux promesses des uns et des autres (dont Macron), aucun seuil de non consentement n’a été adopté : exception française, les enfants peuvent consentir à un acte pédophile ! Pire, c’est à l’enfant d’apporter la preuve qu’il n’était pas consentant ! Et pire encore, on ne prend pas en compte la sidération (peur extrême, paralysante) ou la dissociation (émotions trop forte, refoulée) de la victime pour expliquer son manque de réaction. Idem pour la mémoire traumatique, bref on légifère en toute ignorance et contre l’avis des professionnels de l’enfance.
    https://francais.rt.com/france/53158-abandon-age-minimal-consentement-sexuel-associations-colere
    https://stopauxviolences.blogspot.com/2018/07/nouvel-article-de-la-dre-muriel-salmona.html
    Une loi sensée protéger les enfants qui en fait protège les pédophiles.

    Il serait temps de descendre dans la rue, non ?

      +79

    Alerter
    • Kiwixar // 05.08.2018 à 09h34

      « bref on légifère en toute ignorance »

      Ou en toute connaissance de cause. N’est-ce pas un ancien Sinistre de la Culture qui a commenté que le prochain siècle verra « l’exploration de nouveaux rivages » en matière sexuelle? N’a-t-on pas un Président de la République qui a été « exploré » à 15 ans par sa maîtresse d’école, crime (personne en position d’autorité) qui, avant la loi Schiappa, aurait dû amener à de très nombreuses années de taule?

      C’est la fabrication d’une société pédophile : d’abord la loi, puis le matraquage médiatique auquel on aura droit pour changer les moeurs, puis le fatalisme des populations de gueux affamés et désabusés qui livreront leurs gamins en croyant que la sexualité d’un enfant avec un adulte est « normal ». Une société satanique qui, heureusement, sera cramée par les bouleversements climatiques ou un mauvais karma comme des réacteurs nucléaires partant en vrille.

        +41

      Alerter
      • Pastounak // 05.08.2018 à 10h58

        “[..]d’abord la loi, puis le matraquage médiatique auquel on aura droit pour changer les mœurs, puis le fatalisme des populations[..]”.

        Voir sur cette méthode de glissement graduel, la “Fenêtre d’Overton”.

          +7

        Alerter
      • Renard // 05.08.2018 à 11h26

        Cohn-bendit, Jacques Lang, Frédéric Mitterand.. il faut croire que les oligarques (notamment “de gauche”) ont une certaine appétence pour la chair fraîche.. Encore une loi par les oligarques pour les oligarques qui amènera son cortège de malheurs et de vies brisées, mais de cela ils s’en foutent : rien ne doit s’opposer au bon plaisir raffiné de la caste.

        Et l’hypocrisie de cette Schiappa… pour l’Histoire probablement la première ministre de la République à se vanter (dans son bouquin) de pratiquer de superbes fellations.

        La Décadence c’est le Progrès.

          +32

        Alerter
      • zx8118 // 05.08.2018 à 11h50

        Hélas, je pense que vous avez raison.
        On assiste actuellement à une seconde tentative de légalisation de la pédophile en France, après celle des années 60.
        Les lobbies internationaux sont à l’oeuvre. Notamment derrière les “Standards pour l’Education à la Sexualité en Europe” de l’OMS qui préconise une éducation avec travaux pratiques dès… 0 ans !
        Il est aussi question d’enrichir les Droits humains par des “Droits sexuels” (texte du Planning familial international) pour tous, dans le but d’ atteindre son plein potentiel sexuel. Cela prêterait à sourire s’il n’était mentionné : sans discrimination d’âge et selon “les capacités évolutives de l’enfant”. Comme si l’enfant était un adulte comme un autre. Ou comme si la pédophilie était une orientation sexuelle comme une autre.
        Pardon, ne parlons plus de pédophiles (le terme est trop mal connoté), mais de “personnes attirés par les mineurs”, c’est la nouvelle dénomination des lobbies.

        Ces gens sont fous.
        Et la France est à l’avant-garde de la perversité. Parler de consentement d’un enfant à un acte pédophile, c’est comme parler de consentement d’un adulte à un acte terroriste : “Quand vous avez vu le terroriste sortir sa kalachnikov, est-ce que vous avez dit non ?”

        Quand est-ce que les gens se réveilleront pour aller chercher celui qui les nargue et les entraine vers la barbarie ?

          +35

        Alerter
        • gryzor // 06.08.2018 à 16h23

          Salut,

          Ce que vous décrivez ressemble très fort à certains extraits du Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley. Il y a est décrit l'”éducation sexuelle” d’enfants en bas ages.
          Cet ouvrage est à lire pour compléter la compréhension du monde que peut déjà apporter la lecture de 1984 d’Orwell.

            +2

          Alerter
    • Eric83 // 05.08.2018 à 09h58

      Totalitarisme et décadence, le réel projet politique d’En Marche se dévoile mois après mois !

      Et le 1er Ministre d’annoncer dans son plaidoyer pour les “réformes” menées par LREM, après les motions de censure présentées par Mrs Jacob et Chassaigne à l’Assemblée Nationale le 31 juillet dernier, que le rythme allait s’intensifier à la rentrée !

      Faire une telle annonce avec 30% de côte de popularité, c’est à se demander si le gouvernement ne cherche pas à faire effectivement descendre le peuple dans la rue.

      Le cas échéant, dans quel objectif ? Que Macron nous démontre que c’est lui le “chef” comme avec le Général de Villiers ?

        +19

      Alerter
    • Touriste // 05.08.2018 à 11h17

      Bonjour,
      Descendre dans la rue ? Pour quoi faire ? Parce que Jupi 1er et ses sbires auraient peur ?
      Il lui suffit d’envoyer les CRS, gonfler les chiffres de policiers blessés (un ongle incarné est si vite arrivé), de laisser passer quelques agents provocateurs et de laisser les journa… les quoi déjà ?… bref, les laisser nous traiter de “casseurs”, de “radicalisés” voire carrément de “terroristes” (si, si, on voit bien que ça les démange).
      Pour la grève du travail : tout pareil mais on change “terroristes” par “preneurs d’otages” (faut varier les plaisirs)
      Que reste-t-il ? L’abstention de vote ? Ca les arrange plus qu’autre chose. La grève de la faim ou les suicides collectifs ? Boarf, pour Jupi et ses sponsors il suffit de laisser entrer des migrants pour remplacer les crevés, alors…
      Il reste peut-être une dernière grève, celle du boycott concerté de la consommation de masse : se limiter au strict nécessaire pendant un mois, au profit des marchés locaux pour la bouffe (quand c’est possible). Les super et hypermarchés et magasins de grandes chaînes quasiment vide, Amazonzon & Cie quasi à l’arrêt pendant tout un mois. Un coup de semonce.
      Les parrains de Jupi commenceraient à se poser des questions, voire (peut-être) à sentir un commencement de chair-de-poule…
      C’est un gros effort certes, mais il n’y a aucun danger physique, aucune violence. Et les paillass… les journalistes des grands médias diront “Mais, mais vous détruisez l’économie ! Vous êtes irresponsable ! Vous mettez en péril des millions d’emplois !”
      Réponse : Ha bah mon bon monsieur (ou ma bonne dame) : je n’ai plus d’argent à dépenser. Et s’endetter, vous n’y pensez pas !!!
      Ensuite et au choix (plusieurs réponses sont possibles) : “Ma femme ou mon mari est au chômage”; “j’étais au chômage et mon nouvel emploi est beaucoup moins bien rémunéré que l’ancien”; “il y a de fortes rumeurs de délocalisation là où je travaille”; “j’ai plus de 45 ans et le patron parle de compression de personnel”; “je “bénéficie” d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi et vous en remercierais de ma part les actionnaires majoritaires de votre journal, radio, télé. Ce sont les mêmes que là où je bossais”; etc.
      Imparable. Utopique (?) mais imparable.

        +25

      Alerter
      • vert-de-taire // 05.08.2018 à 18h40

        Exactement : boycotter tant et plus les multinationales (dont banques/distributions/énergies-ressources/médias/avions).
        Et par là susciter rechercher des alter-solutions locales écolo-résilientes …

        Cela-dit, je pense que le collapse est inexorable, la seule chose qui comptera seront les capacités des survivants (malgré atrocités dont sapiens est coutumier) et les zones pas trop frappées de radio-nucléides ou autres poisons durables.

          +3

        Alerter
        • Touriste // 06.08.2018 à 07h26

          Bonjour,
          Il y a hélas des limites au boycott. Je vois mal la population (y compris votre serviteur) se passer de façon significative des commodités de la vie courante (eau gaz électricité). Certains le font mais ils peuvent se le permettre parce qu’ils sont peu nombreux (c’est assez paradoxale). Je doute que les villages aujourd’hui désertés soient capable d’accueillir la population urbaine : pour être quasi-autonome il faut de la place.
          De plus le boycott bancaire est devenu très délicat : rien que la loi obligeant l’employeur à verser le salaire de l’employé sur un compte ou par chèque nous tiens déjà un peu par les gonades.

            +3

          Alerter
      • V_Parlier // 05.08.2018 à 20h40

        Comme vous dites, c’est imparable et faisable en pratique, mais irréalisable car je ne donne pas plus de 5% de participants en réponse à l’organisation d’un tel mouvement massivement relayé. En plus les gens se font enfumer. Même s’ils sont contre Macron ils ne regardent pas là où le pire se prépare. Les sujets sociétaux et/ou sociaux sont tellement embrouillés que je suis sûr qu’ils n’écoutent plus rien, à part “le droit des femmes c’est bien” et “il faut des réformes”. Moralité, vous pondez n’importe quelle loi en commençant par citer cette phrase et tout passe, même ce qui pourrait faire du tord aux femmes.

          +5

        Alerter
        • Touriste // 06.08.2018 à 07h58

          Bonjour,
          Ce que j’ai pu constater autour de moi avec les trentenaires et quadra de la classe moyenne (basse et “moyenne-moyenne”) vous donne raison. Ils sont peu ou pas du tout politisé (dans le sens premier du terme : s’intéresser à la vie/gestion de la Citée/pays/nation/population). Ils n’ont aucune histoire ni connaissance macro-économique (les études sont bien loin) ni envie de s’y intéresser ou de s’y replonger. Presque tout va bien pour eux, pourquoi avoir l’esprit critique ? La santé est bonne et le système de couverture social et le système hospitalier sont encore suffisamment solides pour soigner à relativement peu de frais les bobos plus ou moins sérieux. Au niveau boulot ça va pas trop trop mal : le niveau de salaire est plutôt correct bien que leur haute hiérarchie les prenne pour des crétins (de niveau BAC+2 à BAC+5 en moyenne) mais il y a encore suffisamment de vaseline pour que ça passe. Ils ont encore une vision hédoniste de la vie/réalité (ce n’est pas un jugement de valeur, seulement une constatation). On peut affirmer qu’ils sont anesthésiés. Le réveil sera pénible et douloureux et ce sont leurs propres enfants qui vont s’en charger mais pas tous et pas tout de suite. Quand ça sera un peu, beaucoup, complétement trop tard.

            +11

          Alerter
    • V_Parlier // 05.08.2018 à 20h36

      Alors cette loi est encore plus hypocrite que je le pensais! Je croyais qu’ils avaient au moins fait passer une chose utile pour justifier le bidon qu’il y a autour (consistant à faire une sur-loi de décoration par dessus les lois existantes non appliquées, comme souvent de nos jours).

        +1

      Alerter
  • Dominique // 05.08.2018 à 08h42

    Je ne cesse d’être étonné par les chiffres de la population mondiale et leur manipulation. Comment seulement 2,4 ou 2,6 fois plus? Il suffit de bien choisir les dates. Personnellement je préfère partir de 1950 et constater qu’en l’espace d’une vie humaine la population mondiale a été multipliée par trois. Dans un paragraphe sont évoquées brièvement les conséquences écologiques. Eh oui, l’humanité est en train de tout dévaster, et en termes biologiques on peut parler de pullulation. Seuls la Chine et le Japon ont pris conscience du problème, l’une par une politique visant à limiter la natalité, l’autre par le refus de l’immigration.

    On fait comment pour revenir à 2,5 milliards d’Homo destructor?

    Même les écologistes n’ont pas compris que la surpopulation est le problème numéro un.

      +24

    Alerter
    • JCH // 05.08.2018 à 09h35

      Ils l’ont très bien compris mais n’ont pas trouvé comment l’intégrer dans un programme tout en parvenant à se faire élire…

        +8

      Alerter
    • douarn // 05.08.2018 à 15h11

      Bonjour Dominique
      La population mondiale augmente… Oui mais où augmente elle?
      Je vous recommande le site suivant :
      https://fr.actualitix.com/trouver-une-carte-interactive.php
      Vous verrez que c’est les populations pauvres d’Afrique et du moyen orient qui croissent (Niger : +4%/an, Afghanistan : +3%). Pour certains de ces pays c’est un horizon qui s’obscurci à cours terme. Il n’en reste pas moins que l’impact environnemental de ces populations est probablement très limité par rapport aux notres (voir : Emissions de CO2 – Dioxyde de carbone (kilotonne) par exemple).

      Bref, plus que la démographie seule, c’est le couple démographie+condition de vie (environnement, chômage des jeunes, éducation, santé, …) dont il faudrait plutôt tenir compte. Les conditions de vie pourraient être évaluées très simplement par l’espérance de vie à la naissance (je ne crois pas à l’IDH, un indice intégrant 3 paramètres non indépendants et qui range l’Arabie Saoudite dans la même catégorie que l’Argentine ou l’Irak à côté du Maroc par exemple). Tout ceci afin d’apprécier la capacité de charge d’un pays a soutenir un niveau de vie décent à sa population et éviter l’hémorragie de l’émigration.

        +5

      Alerter
  • Eric83 // 05.08.2018 à 09h43

    Le Brexit tourne au bras de fer.

    Merci pour cet article qui met en lumière la propagande eurolâtre concernant le Brexit et ses conséquences pour la GB comme pour l’UE.

    La visite de May à Macron, ce dernier à peine descendu de sa tour d’ivoire élyséenne pour se réfugier dans sa forteresse varoise avec piscine, en dit long sur la panique à bord du Titanic UE.

      +11

    Alerter
  • TC // 05.08.2018 à 11h40

    “Selon Noam Chomsky, l’ingérence dans la politique américaine vient surtout d’Israël et non de Russie”.

    Effectivement, on est en droit de se poser la question de l’ingérence israélienne dans cette élection quand on voit que Trump a non seulement dénoncé l’accord du nucléaire iranien mais a déménagé l’ambassade américaine à Jérusalem.

      +14

    Alerter
    • Eric83 // 05.08.2018 à 13h11

      Chomsky enfonce une porte ouverte mais c’est toujours bon à prendre.

      Pour se rendre compte de qui influence qui aux US, il suffit par exemple de constater quels étaient les 5 plus importants donateurs de la campagne Clinton en 2016.

        +3

      Alerter
      • Dominique // 05.08.2018 à 18h00

        « Chomsky enfonce une porte ouverte »
        Certes, mais dans le contexte actuel, cela est très courageux ; quasiment héroïque.

          +3

        Alerter
  • Chris // 05.08.2018 à 13h17

    Obama et l’emploi…

    Toujours 102 milliots d’US sans emploi
    https://www.businessbourse.com/2018/08/03/etats-unis-toujours-pres-de-102-millions-damericains-sans-emploi-au-31-juillet-2018/
    Le Département du Travail Américain (Bureau of Labor Statistics – BLS) rapporte ce vendredi 03 Août 2018 que 95,598 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) n’étaient ni employés le mois dernier, ni en recherche active d’un emploi durant les quatre dernières semaines.
    Auxquels il faut ajouter 6,280 millions d’américains officiellement déclarés au chômage (unemployed).

    Les graphiques sont vertigineux…

      +6

    Alerter
    • Patrick // 07.08.2018 à 10h16

      Obama est en train de comprendre pourquoi Trump a été élu 😁

        +1

      Alerter
    • some // 08.08.2018 à 10h33

      rajoutez y ceci:
      – les chinois se retirent en masse du marché immobilier américain
      – les étudiants américains sortent des universités avec des dettes insupportable pour y rajouter quoi que ce soit
      – les taux d’emprunts ré augmentent aux us

        +0

      Alerter
  • marie p // 05.08.2018 à 15h01

    https://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-union-europeenne-une-illusion-de-democratie?id=9985603
    40minutes de questions réponses,ça vaut le détour,ai l’impression qu’on nous annonce tout doucement la fin de l’U E .

      +3

    Alerter
    • Chris // 05.08.2018 à 16h53

      Un discours qui vise en réalité à désamorcer le refus des peuples.
      Les journalistes nous refont le coup de “refonder l’Europe”, une antienne resservie depuis 40 ans !
      Lassant et nauséeux.

        +5

      Alerter
  • Maud // 05.08.2018 à 16h24

    La comparaison des moyennes nationales sont certes intéressantes mais à l’intérieur de chaque pays et notamment la France (dont la superficie est la plus grande en Europe Hors Russie) la moyenne nationale revient à additionner puis à diviser des zones bien différentes (la région parisienne mieux payée et très peuplée) avec des régions au niveau de vie très bas et dont la moyenne de revenu est bien inférieure. Résultat : cela ne donne qu’une idée grossière de l’état réel du pays.
    Il en est de même pour toutes les statistiques.
    E Todd dans ses ouvrages livre une vision bien plus précise des situations réelles. Exemple le taux de natalité de 1.9 par femme au niveau national, alors que dans le sud-ouest très proche au type familiale allemand, le taux de natalité doit être de l’ordre de 1.4.
    Conclusion : on vit bien plus mal qu’on ne le pense dans de nombres grandes régions françaises même si certains éléments du coût de la vie y sont moins chers.

      +2

    Alerter
  • Dominique // 06.08.2018 à 13h43

    “E Todd dans ses ouvrages livre une vision bien plus précise des situations réelles. Exemple le taux de natalité de 1.9 par femme au niveau national, alors que dans le sud-ouest très proche au type familiale allemand, le taux de natalité doit être de l’ordre de 1.4.”

    les femmes du Sud-Ouest ont peut-être mieux à faire que de faire plus d’un ou deux enfants (moyenne 1,4 …) pour au final mal s’occuper d’eux.
    Faire un enfant c’est déjà l’équivalent de 10 ans de service national en temps consacré si on s’en occupe bien et qu’on cherche à combler les déficits actuels de l’éducation nationale sur les bases indispensables pour permettre à un enfant de choisir son avenir : sport, musique, travaux manuels, lecture, écriture, calcul, sciences, exercices de mémorisation, et humanisme-spiritualité (pas l’enfermer dans une secte, une religion quelconque).

    Et sauf certains cas d’hommes intelligents et matures, ce n’est pas sur eux qu’il faut compter pour cela …Eux ils sont là quand ça se voit, quand l’enfant a grandi et peut se souvenir, quand il s’agira de se mettre en valeur, … comme dans le milieu pro ce qui explique les écarts de salaires femmes/hommes.

      +1

    Alerter
  • BA // 07.08.2018 à 00h57

    Lundi 6 août 2018 :

    Comment la Terre pourrait basculer vers un climat incontrôlable.

    Même si l’humanité réduit les émissions de gaz à effet de serre comme prévu par l’accord de Paris, la planète elle-même pourrait perturber les efforts des hommes et basculer dans un état durable d’étuve, selon une étude publiée lundi.

    Avec un tel scénario, la hausse de la température moyenne de la Terre pourrait se stabiliser à +4°C ou +5°C par rapport à l’ère pré-industrielle, bien au-delà de l’objectif de l’accord de Paris sur le climat (+2°C maximum), selon cette étude de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

    Les émissions de gaz à effet de serre ont déjà provoqué une hausse de 1°C de la température moyenne de la Terre, augmentant les probabilités et l’intensité des canicules, des sécheresses ou des tempêtes.

    https://www.romandie.com/news/Comment-la-Terre-pourrait-basculer-vers-un-climat-incontr-lable_RP/943220.rom

      +1

    Alerter
    • Patrick // 07.08.2018 à 13h29

      C’est la surenchère permanente , on va bientôt nous annoncer 10 degrés, sans plus de preuves ..
      Êtes-vous sur qu’une élévation des températures soit une mauvaise chose ?

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications