Les Crises Les Crises
10.juin.201810.6.2018 // Les Crises

Revue du 10/06/2018

Merci 12
J'envoie

Un grand merci à nos contributeurs.

CRISE BANCAIRE

Le Congrès américain assouplit la régulation bancaire

"Adopté par 258 voix contre 159, le texte, qui réduit de 38 à 12 le nombre de banques américaines soumises aux règles les plus dures, doit désormais être signé par le président américain."

Source : Le Monde

CRISE FINANCIÈRE

Haute finance : ses pratiques délictueuses mettent en danger le grand public.

"Voici un reportage que nous offre Arte (2017) sur la mort d’un banquier italien. Son tort ? Il a failli témoigner… Mais au-delà de cet assassinat, il est utile de voir comment les alliances des mondes politiques et financiers mettent en danger le grand public…"

Source : Blog de Liliane Heldkhawan

DÉMOCRATIE

Tout allait bien…

"En 2008, un jeune candidat aux primaires démocrates puis à l’élection présidentielle américaine soulevait l’enthousiasme des commentateurs par la méthode innovante mise en œuvre lors de sa campagne : moissonner les données personnelles de citoyens susceptibles de voter pour lui. La collecte fut si fructueuse que, selon le journaliste Sasha Issenberg, l’équipe de M. Barack Obama « connaissait le nom de chacun des 69 456 897 Américains dont les bulletins l’avaient propulsé à la Maison Blanche »."

Source : LE MONDE DIPLOMATIQUE

Marée populaire : les chiffres biaisés de France 2 sur « l’échec » de la mobilisation

"Samedi 26 mai, près de 190 cortèges ont défilé dans toute la France à l’occasion de la « marée populaire » contre la politique du gouvernement Macron. Le soir même, le JT de France 2 fait le constat d’un « échec » de ces manifestations. Les journalistes de la chaîne publique reprennent une information ressassée par éditorialistes et « experts » dans de nombreux grands médias : la mobilisation serait en baisse depuis la précédente manifestation du 5 mai. Qu’en est-il vraiment ?"

Source : ACRIMED

EVASION FISCALE

Le CAC40 en 2017 : plus de 16 000 filiales, dont 15% dans des paradis fiscaux

"Une multinationale, ce n’est pas seulement un nom, une capitalisation boursière et une direction centralisée. C’est aussi un réseau complexe de centaines de filiales, localisées aux quatre coins dans la planète, liées entre elles par des relations financières, juridiques et actionnariales souvent opaques, ouvrant la porte à tous les abus."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

Comment l'Europe - et la France - s'accomode de ses paradis fiscaux

"En matière de paradis fiscaux les choses n’ont pas beaucoup bougé, en apparence du moins, en dépit des scandales qui ont émaillé la dernière décennie, des « offshore leaks » jusqu’au Paradise papers. Dire que rien n’a été fait, serait abusif. Le Royaume Uni a notamment annoncé le premier mai, la transparence sur les propriétaires des sociétés sur ses 14 territoires d’outre-mer."

Source : XERFI CANAL

FRANCE

Grève SNCF : ce qu'ont vraiment gagné les syndicats dans la bataille

"Ce n'est pas encore la fin de la grève à la SNCF, mais on s'en rapproche,à entendre les déclarations des syndicats réformistes, Unsa et CFDT, qui évoquent une sortie du conflit mi-juin. En ce samedi, 25e jour de grève, l'heure est déjà au bilan. Qu'ont obtenu les syndicats au cours de ce bras de fer entamé début avril ? Tout cela pour quoi ?"

Source : Nouvel Obs

Energie : l’échec annoncé de dix ans de dérégulation

"La promesse est toujours la même. En brisant les monopoles publics au profit d’un marché concurrentiel, la dérégulation permettrait de faire chuter les prix et d’améliorer la qualité pour les usagers, devenus des « clients ». L’argument est de nouveau ressorti par le gouvernement dans le cadre de la réforme ferroviaire, dont l’examen au Sénat a commencé le 23 mai. Et si on jugeait sur pièces ?"

Source : BASTAMAG

Eloge de la redistribution

"« Il y a trop d’aides sociales en France », assure Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics ; « Expliquer qu’on va réduire la dépense publique sans rien toucher aux aides sociales, ce ne serait pas cohérent et pas lucide vis-à-vis des Français », affirme lui aussi Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie… Incontestablement, au sein du gouvernement, l’air du temps est à la remise en cause des prestations sociales – même si la cacophonie des ministres empêche encore de comprendre quels sont ses projets exacts en la matière."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

GÉOPOLITIQUE

Niger : la société civile réprimée, le président Issoufou reçu avec les honneurs à l’Élysée

"Le président du Niger Mahamadou Issoufou entame ce 4 juin une visite officielle à Paris, sur invitation d’Emmanuel Macron. Plusieurs ministres et le président du Sénat seront à sa disposition, tandis qu’il devrait obtenir près de 50 millions d’euros d’aide au développement. Au même moment, les principaux leaders de la société civile nigérienne subissent une brutale répression, croupissant dans plusieurs prisons gouvernementales."

Source : BASTAMAG

LIBERTÉS

L'ONU épingle la France pour sa lutte antiterroriste et ses effets «préoccupants» sur les libertés individuelles

"Pendant dix jours, Fionnuala Ni Aolain, rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la protection des droits de l’Homme dans la lutte antiterroriste a rencontré tous les acteurs qui jouent un rôle en la matière en France…"

Source : 20 Minutes

Pour une défense internationale de Julian Assange !

"Le Comité international de la Quatrième Internationale (CIQI) et le Comité de rédaction international du «World Socialist Web Site» appellent d’urgence à une mobilisation internationale pour défendre le rédacteur en chef de WikiLeaks, Julian Assange. Après s’être battu pendant près de huit ans contre la persécution incessante de Washington et de ses alliés, le journaliste d’origine australienne est en danger de tomber dans leurs griffes."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

MATIÈRES PREMIÈRES

La Confédération paysanne s’invite chez Bolloré

"Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté ce 5 juin 2018, à l’appel de la Confédération paysanne devant l’entrée d’un domaine viticole appartenant à Vincent Bolloré à La Croix-Valmer (Var) pour dénoncer « l’accaparement des terres » et les « spéculations sur le dos des paysans locaux ». « Nous dénonçons la financiarisation de l’agriculture : des personnes extérieures au monde agricole viennent faire du fric sur la terre des paysans en les excluant », déplore Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne."

Source : La France Agricole

L'Iran à court d'eau

"En Iran, la pénurie d’eau devient une urgence nationale. Comment la république islamique a-t-elle sacrifié cette ressource vitale ? Un documentaire éclairant." [Iran/USA, même combat ?!]

Source : Arte

L’Azerbaïdjan met en place un corridor gazier géostratégique via la Turquie

"Pendant qu’Etats-Unis, et Union européenne s’affrontent via taxes sur acier et aluminium, les pays de l’ex-URSS – tels que l’Azerbaïdjan – avancent chaque jour un peu plus dans le domaine gazier. Tentant de se tailler la part du lion sur l’échiquier énergétique mondial et sur le gigantesque marché énergétique européen. Une option qui vise notamment à réduire la dépendance de l’Europe au gaz russe, alors que les pays membres de l’UE se voient contraints ces dernières années d’accroître leurs achats auprès de la Russie, malgré les objectifs énoncés par Bruxelles."

Source : LE BLOG FINANCE

ÉTATS-UNIS

L’espérance de vie continue de diminuer aux Etats-Unis

"C’est un phénomène pour le moins alarmant que pointent du doigt des chercheurs américains. Pour la troisième année consécutive, l’espérance de vie aux Etats-Unis recule. La consommation de drogues (notamment des opiacées), d’alcool et les suicides contribuent à cette baisse inquiétante."

Source : La Dépêche

Commentaire recommandé

Le Marsouin // 10.06.2018 à 10h28

Je viens de lire le dernier article.

Curieusement, j’ai l’impression que les suicides et les comportements “à risque” aux USA ont surtout impacté l’électorat de Donald Trump. Peut-être que le New York Times devraient passer moins de temps à enquêter sur les méchants trolls russes et plutôt à se demander si il n’y aurait pas un lien entre le vote “antisystème” et le fait d’être désespéré.

15 réactions et commentaires

  • BA // 10.06.2018 à 08h46

    C’est la fin de la soi-disant « mondialisation heureuse ».

    Nous entrons dans une nouvelle période : la démondialisation.

    Le G7 se termine par un fiasco.

    Trump saborde le G7, et menace ses alliés de nouvelles taxes.

    https://www.romandie.com/news/ZOOM-Trump-saborde-le-G7-et-menace-ses-alli-s-de-nouvelles-taxes_RP/926011.rom

     6

    Alerter
    • TC // 10.06.2018 à 09h09

      Edifiant ! Je viens de lire l’article sur Romandie et le passage où Macron fait la leçon à Trump : ” Le président français lui a rétorqué, durant les négociations de La Malbaie, que la France pratiquait le libre-échange avec l’Allemagne, mais qu’elle avait quand même un déficit commercial avec elle.”

      Macron sait très bien que si nous avons un déficit commercial avec l’Allemagne c’est à cause de l’euro, il prend vraiment Trump et les Français pour le coup, pour des cons. Enlever le facteur monétaire de l’équation est tout bonnement malhonnête.

       14

      Alerter
      • jjd // 10.06.2018 à 13h30

        La compétitivité allemande ne repose pas sur l’euro…c’est multi factoriel et l’euro n’est sûrement pas la seule variable explicative! Pensez aux petits salaires dans les services, à la délocalisation dans les pays de l’est (y compris ingénierie….), à la remontée des filières industrielles parfois impressionnante….La RFA nous coupe des croupières même dans l’armement et l’ agro- alimentaire!

         5

        Alerter
        • Le Rouméliote // 10.06.2018 à 16h23

          L’Allemagne était déjà la première puissance industrielle en 1900 et le premier client et fournisseur de la France. Le modèle du capitalisme rhénan allié à une révolution industrielle postérieure à celle de l’Angleterre, de la Belgique, puis de la France et une tradition d’artisanat pré-industriel médiévale, font largement que les gains de productivité dans un pays plus peuplé que la France ont été supérieurs. Cette industrie a été redressée à partir de 1945 par le plan Marshall, les Anglais (Cf. VW à Wolfsburg), l’annulation des dettes de guerre en 1953 et la faiblesse des investissements dans la défense dans les années 1950 à 1970 (Merci la France et les États-Unis !). La monnaie restait le seul facteur de compétitivité pour la France (et l’Italie, etc.) face à une industrie bénéficiant de toutes les attentions du gouvernement fédéral et des Länder. À cause de Mitterrand, nul en économie, l’€ a été bâti comme un Deutsche Mark juste sous-évalué comme il faut pour tailler des croupières à ses “partenaires” européens.
          L’eurogroupe est à la botte de l’Allemagne pour maintenir ce privilège.

           7

          Alerter
          • . // 10.06.2018 à 23h37

            A l’annulation des dettes de guerre il faut ajouter et c’est méconnu ou ignoré, la protection de l’industrie allemande pendant la guerre avec l’absence de bombardement des principales industries dans lesquelles des capitaux américains avaient été investis.
            de plus ces mêmes industries ont bénéficié d’une main d’œuvre gratuite avec l’implantation de camps de concentration à proximité.

             4

            Alerter
            • Patrick // 11.06.2018 à 08h36

              oui , mais grâce à tout ça nous bénéficions maintenant de produits de qualité , tant sur le plan individuel ( Porsche, BMW, VW , Hugo Boss ) que sur le plan industriel ( industrie de la chimie ).
              On ne dira jamais assez tout ce que le IIIème Reich a apporté à l’humanité ( non, là je déc.. mais c’est nerveux )

               4

              Alerter
          • ” déplorable”21 // 11.06.2018 à 11h06

            En visite récemment dans le Bade Wurtemberg, j’ai été estomaqué. Tous les 50 km vous avez un
            ” champion caché ” soit une entreprise industrielle généralement dans le top 5 mondial. Au delà des explications un peu convenu ( petits boulots et délocalisation d’une partie de la production à l’est ) j’ai remarqué que la plupart de ces entreprises sont ” familiales “, ne sont donc pas sur ” le marché de la propriété privé des entreprises “, généralement le directeur ” propriétaire ” habite sur place ( une belle demeure évidemment ) et l’immeuble le + haut c ‘est le secteur Recherche et Développement .Bref un autre modèle , un capitalisme de production . A la différence de la classe dirigeante française qui s’est vautrée dans le capitalisme financier , paresseux , irresponsable et vulgaire. Les explications doivent être culturelles : structure familiales , protestantisme etc etc .
            Les différences avec la France sautent au yeux et sont maintenant caricaturales .

             2

            Alerter
            • Le Rouméliote // 11.06.2018 à 18h58

              Vous décrivez tout simplement ce que l’on appelle le “capitalisme rhénan” qui est beaucoup moins développé chez nous qu’en Allemagne, néanmoins voir Peugeot ou Michelin) et qu’en Italie du Nord. Mais si vous vous promenez en Italie du Nord, vous verrez des entreprises fermées qui ont fait faillite en plus grand nombre qu’en Allemagne (surtout en Souabe où vous êtes allés). Merci l’euro !

               0

              Alerter
  • Le Marsouin // 10.06.2018 à 10h28

    Je viens de lire le dernier article.

    Curieusement, j’ai l’impression que les suicides et les comportements “à risque” aux USA ont surtout impacté l’électorat de Donald Trump. Peut-être que le New York Times devraient passer moins de temps à enquêter sur les méchants trolls russes et plutôt à se demander si il n’y aurait pas un lien entre le vote “antisystème” et le fait d’être désespéré.

     23

    Alerter
    • Emmanuel // 10.06.2018 à 17h47

      A voir le film documentaire “Arizona”, qui montre les habitants de cette région (d’ailleurs sans juger) au moment des dernières élections américaines. Vaut mieux qu’un long discours, et montre une Amérique profonde, loin de la carte postale hollywoodienne vendue au monde entier. Montre en particulier une part de cette Amérique malade et désespérée…..

       5

      Alerter
  • RGT // 10.06.2018 à 10h29

    Le premier constat qui me vient à l’esprit, comme à chaque revue de presse sur “Les-Crises”, est que ça ne s’arrange pas et que les mêmes causes entraînant les mêmes effets l’avenir semble bien sombre pour les générations futures.

    Tant que les profits privés indécents seront le vrai moteur de la politique internationale (qu’elle soit mondialisée ou non) l’immense majorité de la population n’aura qu’à fermer sa gueule en écoutant béatement les discours qui encensent la “quintessence” de la “concurrence libre et non faussée”.

    J’ai lu dernièrement un article de chercheurs en informatique d’universités US qui s’alarmaient du fait que toute innovation informatique était désormais bloquée par les “GAFAM” et que depuis l’avènement de ces mastodontes plus aucune idée réellement révolutionnaire ne pouvait surgir car ça risquerait de porter atteinte aux profits de ces entreprises.

    Si une idée géniale apparaît “au fond d’un garage”, elle sera pillée si elle peut leur être utile pour s’accaparer encore plus de profits – en spoliant bien sûr son inventeur, soit, dans le cas “désastreux” où elle pourrait faire émerger une véritable concurrence libre et non faussée, ils mettent un pistolet sur la tempe de son inventeur et lui rachètent ses droits pour la neutraliser et empêcher toute utilisation.

    Et ce phénomène est général : Quand une entreprise dont le seul objectif est d’engranger des profits risque de perdre son “monopole” elle fait tout son possible pour éliminer les “importuns” qui pourraient la gêner dans sa “mission divine”, ce qui est “normal” si on se place de leur point de vue.
    Ce qui est vraiment anormal, c’est qu’il n’y ait AUCUNE protection contre de telles pratiques.

    Alors pourquoi se gêner ?

    Finalement, le “libéralisme” a depuis longtemps adopté les principes de l’ex URSS au temps (béni?) de ce cher Léonid Brejnev : Comme au Mikado, le premier qui bouge a perdu et les oligarques peuvent pantoufler à l’abri et bien au chaud.

     17

    Alerter
  • Andrey Golubjamy // 10.06.2018 à 10h42

    ___123___» Revue du 10/06/2018___123___

     0

    Alerter
  • Emmanuel // 10.06.2018 à 18h01

    Samedi 26 mai : j’etais à la manifestation à Paris. Le carton plein et une ambiance, disons, pleine d’energie, tonique et vivifiante. Des gens de tout bords, et des jeunes en particulier. Pas de violences, des gens conscients, déterminés et lucides. Mais on aurait souhaité un déclic, quelque chose de plus. A quitter les cortèges, en remontant la rue du Faubourg Saint Antoine, le contraste est saisissant. Une foule, cette fois-ci de badauds, touristes ou de consommateurs en tout genre, flanant le long des boutiques aux atours luxieux, qui assurément vivent dans un autre monde….

     8

    Alerter
  • Nasir // 11.06.2018 à 11h22

    Sur la question du gazoduc d’Azerbaïdjan vers l’Europe pour réduire la dépendance au gaz russe, il s’agit d’une vieille litanie atlantiste complètement irréaliste répétée par les milieux européistes afin de ne pas avoir à admettre que les pays d’Europe dépendent de plus en plus des livraisons de gaz du méchant ours russe. Pour preuve, les Azeris ont tellement de gaz à nous vendre qu’ils en importent 5 milliards de m3 par an à la Russie depuis 2016 : http://www.eiranews.com/news/?archivedate=5-2016&newsPostId=3101

    Hypothèse amusante : ce gazoduc azéro-turc ne constituerait-il pas un plan pour que nos eurocrates puissent importer du gaz russe tout en prétendant que ça n’en est pas ?

     2

    Alerter
    • gavrilo-sans-principe // 11.06.2018 à 23h09

      Exact. Et les sites de réinformation en parlent depuis des années, par exemple ici : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/06/gazerbaidjan.html

      Il faudrait que cet excellent site Les Crises soit parfois un tantinet plus rigoureux dans le choix de ses articles internationaux et géopolitiques…

       1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications