Les Crises Les Crises
21.mai.201521.5.2015 // Les Crises

[No comment] Society, un nouveau magazine oeuvrant à l’amitié entre les peuples

Merci 13
J'envoie

(Source)

Actionnaires

Bimensuel, édité par SO PRESS, SAS de presse au capital de 598 euros

Tiré à 200 000 exemplaires

Contact : Tél. 01 43 22 86 96 contact@society-magazine.fr

QUI EST DERRIÈRE SOCIETY ?

Franck Annese bien sûr, le fondateur de So Press, qui édite également So Foot et So Film. A ses côtés, on retrouve Marc Beaugé et Stéphane Régy aux postes de rédacteurs en chef. Mais il est intéressant aussi de jeter un œil aux actionnaires, qui – effort de transparence à saluer – sont listés dans l’ours (sans qu’on sache tout de même quelles sont leurs parts).

En mai 2014, l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo se lamentait : «J’ai plein d’argent, mais je ne sais pas quoi faire». Il a depuis trouvé une occupation financière, puisque son nom figure parmi les actionnaires. Et il n’est pas la seule personnalité associée à l’univers du foot : à ses côtés, on trouve entre autres l’ancien milieu de terrain de l’OM Edouard Cissé ; Patrice Haddad, le président du Red Star Club de Saint-Ouen ; et Robin Leproux, le dernier PDG du PSG avant l’ère qatarie. Notons également la présence de Renaud Le Van Kim, le producteur du Grand Journal de Canal+, qui avait proposé à Franck Annese de prendre la rédaction en chef de l’émission à la rentrée 2013 ; et Serge Papin, le PDG de Système U (on trouve par ailleurs une publicité pour Super U dans les pages du magazine).

A QUI ÇA S’ADRESSE ?

Comme So Foot et So Film, Society vise, si l’on en croit ses pages de publicité, prioritairement les hommes (voitures et parfums masculins s’affichent sur plusieurs pages de droite) assez jeunes (quelques pages de pubs pour les chaussures Converse) et cultivés (on leur propose des concerts de groupes pas forcément célèbres, d’acheter des bouquins chez Gallimard, et d’écouter France Inter) (Libération)

Suggestion pour le prochain numéro ?

Commentaire recommandé

Chostakoff // 21.05.2015 à 00h41

Il faut aussi avoir vu l’émission de Christine Ockrent :sue Arte ” les milliards de Moscou ” mardi soir truffée de monsonges , d’affirmations partisanes sans preuve
Par exemple : les russes ont acheté des chantier naval de nord de l’allemangne , c’est sûrement louche mais qu’on oblige les grecs à vendre le Piree un chinoix , c’est très bien ,
Que Gasprom acheté des club de foot c’est très mal , mais que le Katar acheté le PSG, très bien !
Christine O. Poutine veut faire de l’homme russe un homme supérieur aux autres, ou à t elle entendu ça ? Ou encore :Poutine s’est fait faire un buste en empereur Romaiń ! Je regarde sur internet l’info : quelques cosaques de Crimée ont fait un buste de Poutine en empereur en plastique par admiration pour leur idole , mais jamais Poutine ne l’a commende , une émission minable , une propagande maladroite , mais pour qui travaillent ces gens ?

137 réactions et commentaires - Page 2

  • goy // 21.05.2015 à 17h11

    Bhl et mme Fourest ont certainement, avec des noms d’emprunt, leur chronique dans ce journal d’investigation destinée à une nouvelle population de lecteurs en quête d’infos sérieuses et bien résumées… C’est un concept vendeur et très demandé par les publicitaires. VSD, c’est déjà très compliqué, et Match trop cher.

      +2

    Alerter
  • Paola44 // 21.05.2015 à 17h42

    Bon, voilà la copie de ma lettre à Society (je sais, ils s’en fichent, mais ça m’évite un ulcère):
    “Stupeur et incrédulité quand je passe devant le kiosque à journaux:
    „Dans le secret de négociations entre la France et la bête russe“.
    Votre introduction ne laisse pas de doute, la „bête russe“, ce n’est pas la Russie, ni le gouvernement, ni le peuple russe, mais bien un président démocratiquement élu, soutenu par une large majorité de sa population, qui défend les intérêts de son pays. Que n’avez-vous titré: „entre la Russie et la bête française“! Il eût été alors facile de prendre „bête“ au sens adjectival du terme, notre président n’ayant plus rien à prouver dans ce domaine : marionnette s’agitant au bout des fils tirés par Washington, refusant d’honorer un contrat signé avec la Russie pour aller vendre des Rafale aux coupeurs de têtes qatari, ignorant l’invitation de Vladimir Poutine à rendre hommage aux 27 millions de morts russes pendant la guerre (alors que le président russe, lui, s’est rendu aux commémorations du débarquement en Normandie), pour pendant ce temps aller parader à Cuba, une autre démocratie toute en finesse, comme le Qatar.
    Quand consacrerez-vous un numéro à la bête américaine, qui met la planète à feu et à sang partout où elle passe ? Ce jour-là, j’achèterai votre journal.
    Pas cordialement,

      +3

    Alerter
  • cording // 21.05.2015 à 17h45

    This magazine is so politically correct as all the others.

    Nothing new under sun !

      +0

    Alerter
  • Dominique // 21.05.2015 à 19h47

    On dirait que les rédacteurs sont eux-mêmes Étasuniens vu la façon dont ils rédigent leurs articles. En effet, ils ne savent pas qu’en France on place un* espace devant les « ponctuations hautes » que sont les points d’interrogations, d’exclamation, les guillemets, les points virgules et deux-points.

    * les plus érudits savent qu’en fait en typographie, on dit une espace et non pas un espace, que celles-ci doivent être insécables et fines.

      +4

    Alerter
  • PierreC // 21.05.2015 à 20h15

    “””C’est marrant comme sur ce blog, vous êtes prompts à dénoncer une “propagande” monstrueuse dès que le mot “Moscou” sort de la bouche d’un obscure député français sur RMC à 7h du matin, “”

    En effet .

    Depuis le renversement du président Ukrainien, élu démocratiquement ,par le bloc BAO …
    Depuis Maiden…
    Depuis les morts du Donbass et partout en Ukraine…
    Depuis les néo nazi de Pravi sector soutenus par l’ONU et nos démocraties occidentale …
    Depuis l’avion descendu dans le ciel Ukrainien
    Depuis la propagande qui a été faite accusant la Russie .. Sans preuves …
    Depuis que le président russe fait le dos rond devant les injures et calomnies …
    Depuis que la guerre pointe à nos portes …
    Depuis les mensonges de Maidan …
    Depuis la propagande monstrueuse que nous subissons journellement …
    Depuis l’ignoble boycott des cérémonies officielles de la commémoration de la victoire …
    Depuis ,depuis ,depuis …
    Depuis ce temps la, nous ne voyons plus les choses telles qu’on voudrait nous les faires voir.

    Mais soyez rassuré nous savons que Poutine n’est pas un saint.

      +6

    Alerter
  • Tartoquetsches // 21.05.2015 à 20h20

    Ils ont l’air très Open, chez Society.
    Si vous voyez ce que je veux dire…

      +3

    Alerter
  • Alae // 21.05.2015 à 22h00

    “Ah, ce démocrate de Poutine. Des démocrates anciens membres d’une police politique au pouvoir depuis 16 ans grâce à divers miracles législatifs et électoraux, ça fait rêver, n’est-ce pas.”

    Oh que oui, SgtPepper, il y en a que ça fait rêver. Plus de 80% d’opinions favorables pour Poutine, par rapport à notre pauvre président qui a du mal à rassembler 15% de la population (et encore, dans ses meilleurs jours), pensez donc !
    A moins que pour vous, le mot démocratie se rapporte à autre chose qu’à la volonté souveraine du peuple et à ses choix, même en matière de président déplaisant à vos yeux… dans ce cas, on ne peut que vous orienter sur le dico.

      +4

    Alerter
  • Macarel // 21.05.2015 à 22h15

    Commencent à sérieusement nous fatiguer tous ces cons de propagandistes 🙁

      +2

    Alerter
  • Macarel // 21.05.2015 à 22h33

    En attendant ce sont les fous de Daesh, monstres nés du chaos qui a suivi les guerres menées en Irak par les familles Bush père et fils, qui sèment la désolation dans l’ancienne Mésopotamie, et en Syrie.
    Ils coupent des têtes, et rasent des sites archéologiques patrimoine de l’humanité.
    Maintenant c’est au tour de Palmyre. Ce n’est pas la démocratie que “nous” leur avons apporté, mais un chaos d’où sont sorties des hordes de fanatiques nihilistes.
    Bravo la “Coalition of the willing” et autre “Mission accomplished”, après ça l’on peut critiquer Poutine : pour donner des leçons aux autres, pas de problème.
    Nous les occidentaux, nous voyons la paille dans l’oeil du voisin, mais pas la poutre dans le notre.
    La civilisation est née en Mésopotamie il y a plus de 6000 ans, elle est en train d’y sombrer dans la plus abjecte barbarie aujourd’hui. C’est lamentable, c’est triste à pleurer.

      +3

    Alerter
  • grog // 21.05.2015 à 22h34

    J’aime bien les Beatles et Sgt Pepper est un très bon album !
    Cependant les Putin’s girls ne sont pas mal non plus : belles et sexy, elles chantent leur amour pour leur président !

    La chanson s’intitule, JE VEUX UN MEC COMME POUTINE

    http://leblogdegrog.blogspot.fr/2015/05/je-veux-un-mec-comme-poutine_12.html

      +0

    Alerter
  • Macarel // 21.05.2015 à 23h02

    Le prochain Pearl-Harbor selon Kusturica : il faut détruire RT !

    http://www.dedefensa.org/article-le_prochain_pearl-harbor_selon_kusturica_il_faut_d_truire_rt__18_05_2015.html

    La chaîne de télévision qui fait enrager l’oncle Sam !

      +1

    Alerter
  • burno // 21.05.2015 à 23h54

    quand j ai vu la une de ce nouveau torchon , je me suis dit d office que j allais interpeller Olivier là dessus ! en fait , c est une atteinte à la pudeur la plus élémentaire , puisque les jeunes enfants peuvent être violemment choqués par cette une ( j exagère à peine )
    et puis , j ai oublié de le faire ; je suis super content qu Olivier ait réagi de lui même !
    j avais un instant envisagé d acheter ce détritus , mais actuellement en bas de chez moi , ils font des réductions sur les lots de 6 rouleaux de pq , j ai sagement laissé tomber l affaire !

      +1

    Alerter
  • Max Berthy // 22.05.2015 à 00h14

    118 commentaires à cette heure ! Diable !, je me demande avec amusement pourquoi personne ici n’a réagit davantage quand Paola44 a soulevé ce lièvre le 20 mai 2015 à 11h03
    dans ce billet :
    http://www.les-crises.fr/barbares-ogres-et-assassins-la-propagande-anti-allemande-dans-les-cartes-postales/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29&utm_content=Netvibes

      +0

    Alerter
  • BIgS // 22.05.2015 à 10h55
  • master8 // 22.05.2015 à 11h04

    La propagande passe par les titres peut-être. Mais si on ne veut pas prêcher des convaincus, les titres peuvent aussi servir à attirer des lecteurs qui ne partagent pas à priori le fond de l’article. Certes un titre du genre ” et si poutine n’était pas le grand méchant loup ” serait plus intéressant mais plein de lecteurs potentiels passeraient leur chemin. Je ne défend pas la putasserie mais au coeur de la propagande actuelle un peu de machiavélisme est parfois nécessaire.
    Et encore une fois moi non plus je n’ai pas lu l’article de society .

      +0

    Alerter
  • Interimlover // 23.05.2015 à 22h25

    Merci tout d’abord pour ce site, enrichissant et globalement rafraîchissant.

    Ceci sera sans doute ma première et dernière intervention, faute d’avoir grand-chose de pertinent à apporter sur vos sujets de prédilections.

    Concernant SoFoot toutefois, et puisqu’un commentaire dithyrambique, à l’endroit de cet autre avatar de la sphère Annesse, a été produit plus haut : prudence…

    SoFoot = écran de fumée, un miroir aux alouettes… L’illusion ne tient guère d’une part qu’à la médiocrité historique (depuis 40 ans disons) du solde de la presse sportive (de France ou d’ailleurs, faut pas croire…), et d’autre part à un positionnement délibérément “hipster”/branchouille, par lequel ce magazine a gagné de se démarquer de la beaufitude (absurde) longtemps prêtée au champ du sport, et qui explique son succès.

    Bref : du marketing (mais pas seulement…).

    Car sur le fond : rien que recyclage de vieilles légendes urbaines, et encensements et diabolisations à géométrie variable, tous intenables sur le plan factuel…et cependant fidèles depuis des décennies, un mantra…

    Piste de compréhension : le football a été des plus puissants vecteurs de propagande…dont en Europe occidentale… (trop long à développer, et de toute façon pas l’endroit)

    Plus sérieux qu’il n’y paraît, le football, attention…

    Mais bonne continuation surtout à ce site.

      +1

    Alerter
  • Pierre // 25.05.2015 à 10h47

    Réponse à SgtPepper
    – le surnom tout un programme ! bien anglo-saxon, babacool ou post-70 ou bobo maintenant ? J’assume aussi le mien mon prénom – bien ringard pour certains, “psycho-rigide”, réactionnaire ? etc… Mais bref toute filiation “prénom” a un fond.
    Donc ma réponse : Je connais parfaitement le discours de Poutine, ce qui veut véhiculer, notamment ce qu’il a dit au “Sommet de Valdaï” . Pour votre information culturelle – c’est une région interressante – entre St Petersbourg et Moscou que les Russes appellent parfois la “petite suisse”, en raison de sa vocation agricole, de ses petits “vallonements et lacs” liés aux moraines glacières. Bref,…
    Son discours de Valdaï avait effectivement parfois des accents très conservateurs et surtout critiques sur la vision et les valeurs prônées par les dirigeants occidentaux du bloc anglo-américain (BAO). Notamment, il a souligné – ce qui peut vous choquer ! que certains dirigeants occidentaux prônent un “libéralisme humain” cassant les schémas traditionnels de la famille parce que l’objectif est d’introduire ou d’accepter une souplesse économique dans la gestion de la main d’oeuvre. Ainsi il a clairement sous-entendu que les “libéraux” mènent une stratégie sur tous les fronts pour casser les acquis du Droit du Travail international. Dans ce discours “conservateur”, sa personnalité et ses idées l’ont amené à parler sans fioriture de “décadence de l’Occident” et d’un souhait de se rattacher à des valeurs plus humaines traditionnelles, défendues notamment par la religion chrétienne (et pour la Russie – il entendait aussi l’Orthodoxie). On peut alors critiquer nettement ce discours de Poutine. Il n’en reste pas moins que Poutine a le mérite de souligner une véritable interrogation sur le devenir des sociétés occidentales.
    Est-ce un avenir que d’envisager que la France, comme aux Etats-Unis, voit une cohorte importante de main d’oeuvre souple, soumise, précaire, vivant dans des campings cars ou mobiles homes au gré d’un marché du travail, complètement dé-régulé ? Avec des familles à la vie chaotique ?
    Poutine n’est pas parfait mais il pose de vraies questions. Enfin il a le mérite de refuser un monde univoque et unipolaire aux bénéfices d’un seul bloc occidental. Quant à la Russophobie, SgtPepper vous avez bien la naïveté de croire qu’il ne s’agit que d’un simple constat ou discours. Toute parole se veut un acte porteur d’actions éventuelles ou les motive. En clair, pour moi, tout ce qui contribue à l’accentuation des tensions avec un pays est une stratégie d’opposition, puis de préparation à une action politique, économique ou militaire. Ignorez-vous les sanctions ?
    Bien votre salut à votre bonne conscience confortable SgtPepper !
    mais si tout cela tourne à une 3e Guerre mondiale votre bonne conscience vous fera une belle jambe !

      +1

    Alerter
  • Pierre // 25.05.2015 à 16h56

    réponse à Sgt Pepper :
    je vous cite :
    il est vrai que les russes sont sujets de persécutions actuellement. Enfin juste Poutine. Un ancien du KGB qui est au pouvoir depuis plus de 15 ans, dont les dérives autoritaires sont dénoncés avec force par les opposants russes. Et je ne parle même pas de ses ambitions vis-à-vis des homosexuels (restriction des liens parentaux), etc.

    Votre obstination à défendre Poutine malgré toutes les évidences me fait pencher soit pour un syndrome “Dr House”, le type dont le plaisir est de montrer qu’il est suffisamment intelligent pour voir ce que personne d’autre ne peut voir. [..]
    J’ai fait une 1re réponse, mais trop cinglante ou violente et donc elle a été probablement bloquée, donc je vais poser mes propos un peu mieux. (je passe sur vos petites fautes de frappes ou d’orthographe… c’est humain)
    Tout d’abord , vous faites partie des personnes qui ignorent ce que veut dire KGB , sociologiquement, dans la société soviétique : c’était une école de promotion sociale assurée avec aussi des règles de recrutement pour former des élites – en clair : entrer en KGB c’était “faire Centrale ou Polytechnique ou St Cyr” donc pour ceux qui ne répugnaient être dans la sécurité intérieure c’était un bon choix et même si dans le KGB un esprit de corps existe – il n’est pas pire que dans les autres services étrangers équivalents. […]
    Sur l’affaire des homosexuels , vous êtes dans le “mainstream” occidental : Poutine ne veut pas de prosélytisme et a mis une barrière – l’adolescence et la jeunesse en général. Il estime qu’au moment où un jeune se construit, il faut éviter les “approches potentielles” d’un adulte homosexuel… Le jeune reste libre de se construire sexuellement selon ses affinités. Mais effectivement, la loi interdit la publicité de l’homosexualité, l’affichage… comme vous le voulez. Les homosexuels ne sont pas poursuivis en Russie, mais là aussi, la pression sociale et légale les obligent à laisser leurs choix ou comportements dans la sphère du “strictement privé”.
    Ce débat me fait dire que j’ai entendu un auditeur de RTL qui, parlant du cinéma avec le Festival de Cannes, s’est posé justement cette question “” Quand certains milieux posent la question de l’inceste… en font un film, ou une oeuvre artistique, ils posent la question, ils la mettent forcément en débat. Eh bien, ce n’est pas un hasard, et rien ne garantit que ce tabou en débat, ne soit pas quelques années plus tard par une “évolution du débat” mis clairement sur la table pour être levé… je parie sur cela” J’ai trouvé cette réflexion pas inintéressante… et on pourrait même dire que cela pourrait être le cas pour la “pédophilie adolescente” ou “pédérastie” au sens grec du mot (ne l’oublions pas).
    Ensuite, je termine sur votre constat général qui relève d’amalgame et de simplification : KGB = agent trouble, foncièrement mauvais… (alors qu’il y a d’excellents agents KGB qualifiés, hautement diplômés, comme à la CIA ! ou NSA…) Vous omettez la guerre idéologique ou l’accepter dans un sens.
    J’ai écouté (et je connais le russe) Poutine, au sommet du Valdaï, et je ne partage pas tous ses points de vue, mais il pose de bonnes questions. Effectivement, il est conservateur, s’arc-boute sur des valeurs chrétiennes (drôle pour un ancien du KGB !) mais quel est son constat : celui-ci – les libéraux occidentaux développent une vision du monde qui permet de casser le marché du travail, de remettre en cause les valeurs traditionnelles de la famille uniquement dans un but : assouplir le marché de la main-d’oeuvre mondiale, avec des ouvriers et employés soumis au “Loi du marché”…. (Tiens, tiens !)
    Et je vous pose cette question : est-ce l’avenir de la France d’avoir un volant de chômeurs important et des ouvriers et employés vivant en caravanes, mobil-homes, comme aux Etats-Unis, au grè de la conjoncture économique ? Moi je fais mon choix : je dis Non ! trois fois Non ! Et je dénonce la spéculation financière, immobilière… et tous ceux qui s’enrichissent sur le dos des autres : un travail juste, pour un salaire juste c’est mon credo et je ne suis pas chrétien, et je ne vénère pas Poutine, ni le KGB… Je termine en vous disant clairement que votre discours participe nettement à la tension internationale et votre bonne conscience est hors des réalités. Ne vous étonnez pas donc si d’autres rejettent votre vision même si nous sommes une minorité !
    Apprenez le russe ou une autre langue slave, allez sur le terrain au lieu de ressortir le “mainstream” . Poutine effectivement n’est pas toute la Russie mais l’immense majorité des Russes a parfaitement compris les enjeux de la politique du BAO. Si elle veut se débarrasser de Poutine, elle en aura l’occasion, selon son choix propre et ce n’est pas en avançant des pions de l’OTAN et du BAO aux frontières de la Russie que vous y arriverez (ou alors vous optez pour le chaos : et on sait ce que cela peut donner. Merci à BHL en Lybie) . Enfin, même si les temps devenaient plus troubles, chaque peuple a une culture et une façon d’aborder la vie et le monde et ce n’est pas le “mainstream anglo-saxon” qui changera cette réalité – à moins d’avoir une “âme servile”….

      +0

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 27.05.2015 à 01h10

    Ayant eu la chance et la joie de passer une semaine récemment en Russie (Moscou St Petersbourg) je n’ai pas eu l’impression que Poutine jouait dans sa communication sur l’image du Père.
    Au contraire, il n’y a quasiment aucun culte de personnalité visible en Russie – pas un seul portrait de Poutine en ville! Il faut surement aller dans une administration pour en voir, mais bon, dans les établissement privés il n’y a rien.
    De même si vous voulez voir Poutine vous ouvrez la télé au journal de 20h: mais il est toujours en permance entouré de ministres, d’agents de l’Etat, de fonctionnaires. Au contraire de l’image d’un père qui contrôle tout, on voit qu’il s’efface devant les fonctionnaires de l’Etat comme pour montrer aux Russes qu’au contraire, ils ne doivent pas compter sur lui en tant que personne mais sur un Etat en ordre de marche qu’ils doivent construire COLLECTIVEMENT.

    Toute la communication de Poutine repose sur cela. Dans chacune de ses interventions, il mentionne, loue ou critique des services de l’Etat. C’est une démarche très intelligente dans laquelle il n’infantilise pas le peuple, au contraire, il en appelle sans arrêt au sens de responsabilité du peuple.
    Quand au fait qu’il a rejoint la manifestation du “régiment immortel” le 9 mai en portant le portrait de son père, cela prouve qu’il se considère comme un homme du peuple, juste un primues inter pares.
    Tout le contraire d’un tsar, d’un Staline.
    Les Russes sont devenu adultes, on ne les aura plus avec des idéologies.

      +0

    Alerter
  • Gigaset // 08.06.2015 à 20h59

    Leur slogan est “tout le monde lit society”…je leur suggère de le changer en “tout le monde emballe le poisson avec society”

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications