Les Crises Les Crises
11.novembre.202111.11.2021 // Les Crises

Le Système B. : L’information selon Vincent Bolloré

Merci 14
J'envoie

Dans ce court documentaire produit par Reporters sans frontières (RSF), 11 journalistes témoignent des méthodes utilisées par l’homme d’affaires Vincent Bolloré lorsqu’il prend le contrôle d’un média ou lorsque des journalistes enquêtent sur ses activités industrielles. Ces pratiques représentent un véritable danger pour la liberté de la presse, mais aussi pour la démocratie.

Source : Reporters sans frontières, Youtube

Source : Reporters sans frontières, Youtube, 14-10-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Vercoquin // 11.11.2021 à 08h42

Curieux documentaire produit par RSF.
Un défilé de défenseurs de la pensée unique qui ont poussé très loin la promotion du Candidat Macron en 2017.
Ils ne se sont pas plains à l’époque du manque d’indépendance de la mainstream médiacratie.
Ils se plaignent de la montée de l’extrême droite dans les médias ? Ben voyons, c’est la même caste qui donne la parole à Zemmour ! Après, ils viennent nous dire que Zemmour parle trop.
Le clan de la pensée unique, atlantiste, européiste, Macroniste, ultra-libérale s’inquiète de la confrontation d’avril 2022.
Le nouvel ennemi du clan du bien, c’est la droite de droite et non plus la gauche, qui n’existe plus depuis 1983.

PS: Qui fait partie des généreux donateurs au bénéfice de RSF ?
https://www.legrandsoir.info/la-face-cachee-de-reporters-sans-frontieres-de-la-cia-aux-faucons-du-pentagone.html

52 réactions et commentaires

  • Myrkur34 // 11.11.2021 à 07h42

    Cette utilisation répétée de la justice par Bolloré pourrait entraîner une condamnation de celui-ci à payer les frais de justice adverse pour procédure abusive, car cette méthode justice-bâillon doit être quand même assez connue au niveau des instances judiciaires.
    Or curieusement ce fait n’est jamais évoqué par les journalistes qui parlent dans ce documentaire. Et c’est plutôt le contraire qui est évoqué avec l’énormité des frais de justice pour la partie « pot de terre ».

      +12

    Alerter
  • LibEgaFra // 11.11.2021 à 08h04

     » Ces pratiques représentent un véritable danger pour la liberté de la presse, mais aussi pour la démocratie. »

    Pour que la liberté de la presse ou la démocratie (rappel: ce terme veut dire « pouvoir du peuple ») soient menacées, encore eut-il fallu que celles-ci existassent.

    Le régime de la France, du yankeeland, etc., c’est la dictature de la bourgeoisie, une oligarchie ploutocratique et pour le reste, c’est cause toujours.

      +14

    Alerter
  • Vercoquin // 11.11.2021 à 08h42

    Curieux documentaire produit par RSF.
    Un défilé de défenseurs de la pensée unique qui ont poussé très loin la promotion du Candidat Macron en 2017.
    Ils ne se sont pas plains à l’époque du manque d’indépendance de la mainstream médiacratie.
    Ils se plaignent de la montée de l’extrême droite dans les médias ? Ben voyons, c’est la même caste qui donne la parole à Zemmour ! Après, ils viennent nous dire que Zemmour parle trop.
    Le clan de la pensée unique, atlantiste, européiste, Macroniste, ultra-libérale s’inquiète de la confrontation d’avril 2022.
    Le nouvel ennemi du clan du bien, c’est la droite de droite et non plus la gauche, qui n’existe plus depuis 1983.

    PS: Qui fait partie des généreux donateurs au bénéfice de RSF ?
    https://www.legrandsoir.info/la-face-cachee-de-reporters-sans-frontieres-de-la-cia-aux-faucons-du-pentagone.html

      +28

    Alerter
    • Patrick // 11.11.2021 à 11h55

      définition 2021 de l’extrème droite : tout ce qui s’éloigne du discours de l’état et de la gauche de cour.

        +16

      Alerter
      • Srpski // 16.11.2021 à 15h47

        Non, c’est celle qui légitime Petain et Laval, c’est celle qui s’arme pour renverser l’Etat, c’est celle qui revise l’Histoire de France pour aller dans leur sens, c’est celle qui attaque des manifestations de français réclamant plus de libertés, c’est le retour de l’extrême droite façon 6 février 1934. Et sans parler des références de Macron à Charles Maurras…

          +3

        Alerter
    • Jean 3 // 15.11.2021 à 10h44

      oui bizarre, bizarre ce documentaire… Quand j’ai vu et surtout entendu cohen parler de Liberté de l’info et de morale journalistique je suis tombé sur le c.., rien que l’interview de ce type de journaliste couché détruit le doc!

        +6

      Alerter
  • pucciarelli alain // 11.11.2021 à 08h55

    Liberté de la presse, démocratie… En quoi la presse est-elle libre en France? En quoi soutient-elle un véritable débat démocratique? M. Bolloré fait à sa manière ce que font les autres oligarques propriétaires de grands médias, sa politique, en usant de son pouvoir qui n’est pas mince. Et puis, est-il plus choquant de soutenir M. Zemmour (on peut supposer que tel est le cas de M. Bolloré) que M. Macron? A chacun de répondre. Mais on attend le même type de reportage pour les concurrents de M. Bolloré. M. Zemmour rend beaucoup de gens fous. Peu importe ce qu’on pense de lui, mais il fait peur, et sans doute à tort, ne voulant pas du Frexit.

      +24

    Alerter
    • calal // 11.11.2021 à 09h26

      oui. bollore different de drahi ou de lagardere? Que les riches qui veulent influer sur le debat publique le fasse mais en payant plein pot. Plus de subventions publiques a tous ces medias. Tout prive et les medias dissidents survivront avec internet.Que le marche decide qui dit quelque chose d’interessant et qui vend de la merde ( et si le public decide qu’il aime bouffer de la merde, merci l’efficacite de l’eveil a l’esprit critique cher aux membres de l’Ed Nat…). Le genie de la propagande capitaliste c’est que c’est les cibles de la propagande qui la financent via l’impot et l’achat de produits a la mode ( a la mode a cause de la pub).

        +9

      Alerter
    • VVR // 11.11.2021 à 09h45

      Euh, politiquement Zemmour c’est Macron sous stéroïde. La même politique économique, en plus décomplexé: vous en avez assez de l’hôpital sous financé ? vous aimerez l’hôpital du groupe Bolloré, enfin si vous avez les moyens de vous le payer. Il y aura juste quelques envahisseur islamiques brulés en place publique, mais pas trop parce que la société actuelle est incapable de fonctionner sans migrants pour faire le sale boulot.

      Et il ne fait peur a personne dans les grand médias, au contraire, on l’invite partout sans jamais l’attaquer sur le fond (ce dont la plupart des journalistes sont incapables de toute façon).

        +13

      Alerter
    • Orhan // 11.11.2021 à 09h52

      Il va de soi que c’est le système entier de la presse capitaliste qui est anti-démocratique, qu’à la tête on retrouve Bolloré (à la mode en ce moment), Niel (à la mode en 2017), Arnault, Drahi, Pinault et autre Bouygues. Structurellement leurs intérêts sont les mêmes (préserver l’ordre économique), conjoncturellement ils peuvent rentrer en concurrence les uns les autres, ce qui pour les naïfs ressemblerait à de la diversité d’opinions.
      Toujours est-il que Niel a depuis longtemps vendu la mèche « quand les journalistes m’emmerdent je rachète leur canard et ils me foulent la paix. » humour peut être, mais humour d’homme qui se sait intouchable.

        +25

      Alerter
      • Patrick // 11.11.2021 à 11h52

        moi ça ne me gène pas que Niel ou Bolloré achètent des journaux.
        Ce qui me gène c’est que les pertes soient payées par les citoyens . Commençons par supprimer toutes les subventions et avantages à la presse, ils seront obligés de mettre la main à la poche et hésiteront avant de faire des achats.
        Une presse libre n’est pas subventionnée et elle ne dépend pas de l’état.

          +12

        Alerter
        • Orhan // 11.11.2021 à 14h25

          Bah non justement car en supprimant tout il ne restera que ceux qui ont les moyens de diffuser à large échelle pour propager leurs idées: dans un système capitaliste ce sera donc les capitalistes puisque cest eux qui ont le pognon (même si un journal comme le monde diplo, très peu subventionné, s’en sort avec des résultats positifs). L’information cest comme l’art, je me fiche que c’est à perte tant que ce n’est pas un gouffre financier, en tout cas que soient garantis la qualité et la diversité.

            +2

          Alerter
          • Patrick // 11.11.2021 à 16h39

            L’information c’est comme l’art .. d’ailleurs en France les deux sont subventionnés par l’état et sous la responsabilité du ministère de la culture.
            Ce ministère est de création récente avec un objectif affiché de clientélisme. A supprimer.

              +6

            Alerter
            • Orhan // 11.11.2021 à 19h07

              Le clientélisme rapporte beaucoup plus dans d’autres secteurs tels le BTP (combien de ronds points en France ?) ou les télécommunications, dont les fortunes investissent massivement dans les médias justement. Il ne faut pas tout jeter au prétexte que le systeme corrompu dans lequel les capitalistes et les hauts fonctionnaires évoluent, ce sont ces derniers qu’il faut abattre (au sens figuré, quoique).

                +1

              Alerter
            • Patrick // 11.11.2021 à 19h35

              Nous sommes clairement dans un système de capitalisme de connivence auquel il faut mettre fin.
              Et certainement se passer de toute une caste de hauts fonctionnaires.

                +7

              Alerter
          • jacques // 14.11.2021 à 14h43

            On pourrait limiter cette aide à un seul média.

              +0

            Alerter
        • Ernesto // 13.11.2021 à 18h04

          Si on supprime toutes les subventions et avantages à la presse, ne restera plus que la presse aux mains des milliardaires (déjà 95%!) qui n’hésiteront pas à mettre la main à la poche et de faire des achats (ils en ont plus que les moyens). La presse ne sera plus subventionnée par l’Etat mais n’en sera pas plus libre pour autant, elle sera inféodée à 100% aux intérêts capitalistes privés, c’est à dire à la minorité bourgeoise dominante dont vous faites partie en tant que petit patron libéral. On comprend mieux pourquoi vous n’êtes pas gêné!

          Règne de la pensée unique, plus de dissidence, démocratie bafouée, l’hégémonie politique et culturelle sans entrave, le vieux rêve de domination sans concessions enfin réalisé…

            +2

          Alerter
          • Patrick // 13.11.2021 à 20h21

            Quelle est la situation actuelle dans ce dur monde ultra néolibéral ?
            La presse est largement subventionnée ( votre choix ).
            Que se passe-t-il ?
            La presse appartient à un petit groupe de milliardaires ( ah zut !!). Les pertes des méchants capitalistes sont épongées par l’argent des impôts ( re-zut) !!
            Donc les méchants capitalistes peuvent tout acheter puisqu’ils ne subissent pas de pertes (rere-zut ).

            Conclusion : vous êtes un soutien de cet horrible système ultra néolibéral 😁😁

              +4

            Alerter
            • Ernesto // 14.11.2021 à 00h40

              Je suis un soutien du pluralisme des idées pour aider les citoyens à choisir avant de décider des grandes orientations du pays. Tout naturellement, presse et partis politiques qui concourent à l’expression du débat démocratique, sont subventionnés pour leur permettre d’exister et évidemment, par principe, on ne fait pas de différences entre les titres, même si certains sont très riches et d’autres très pauvres. La pub et les dons des lecteurs s’ajoutent pour boucler un budget toujours déficitaire car informer correctement et honnêtement coûte très cher et n’est pas rentable au sens capitaliste du terme. Mais cette situation n’autorise pas pour autant les patrons de presse à se comporter en esclavagistes modernes et effectivement, comme le souligne Incognitototo, une loi plus adaptée serait de nature à dissuader l’outrance dans le management et la pratique systémique du recours au judiciaire pour faire taire toute critique de gestion.

                +1

              Alerter
    • Ellilou // 11.11.2021 à 19h57

       » Zemmour rend beaucoup de gens fous. Peu importe ce qu’on pense de lui, mais il fait peur, et sans doute à tort, ne voulant pas du Frexit »
      Il ne fait absolument pas peur, il est tout simplement ri-di-cu-le! nuance……et si jamais je dois reconnaître qu’il est flippant ça n’aurait rien à voir avec un éventuel refus de sa part du Frexit (peut-être votre propre envie) mais tout avec son racisme décomplexé, sa misogynie affichée et sa bêtise abyssale 🙂

        +4

      Alerter
      • Savonarole // 12.11.2021 à 14h33

        Clair , ce qui est flippant c’est pas tant le petit Z que les gens qui pensent qu’il a la carrure du poste.

          +4

        Alerter
    • B. Liotard Rabol // 12.11.2021 à 19h24

      Cnews n’est pas une chaîne d’information.
      C’est une chaîne politique d’extrême-droite.
      Il est évident que les LCI et BFM sont contrôlées par l’Etat . La vrai liberté de la presse télévisuelle et radiophonique est morte.

        +2

      Alerter
  • Coscolin // 11.11.2021 à 09h54

    Je remarque que ce sont des journalistes de gauche qui sont interviewés je trouve que c’est normal qu’il y ait enfin la possibilité d’avoir d’autres discours que ceux du politiquement correct

      +2

    Alerter
    • Patrick // 11.11.2021 à 11h54

      gauche et politiquement correct je ne vois pas la différence.
      il y a longtemps que l’on peut considérer que cette profession a viré à gauche .. la gauche confortable , tendance bobo urbaine biberonnée à l’argent public.

        +9

      Alerter
      • Ellilou // 12.11.2021 à 17h39

        Viré à gauche…les journalistes….!?! franchement dans la morosité ambiante merci pour ce moment de franche rigolade, camarade 🙂

          +4

        Alerter
      • Muriel // 12.11.2021 à 18h30

        Je ne vois pas comment les journalistes pourraient être majoritairement de gauche alors même que leurs employeurs sont pour la plupart des milliardaires…de droite….

          +1

        Alerter
        • Patrick // 12.11.2021 à 21h44

          Le discours de gauche , surtout gauche societale, est au contraire très favorable au courant mondialiste prôné par ces milliardaires.

          Ah oui , il faut juste savoir que cette gauche a abandonné la lutte des classes depuis longtemps , au mieux les classes populaires sont des déplorables.

            +5

          Alerter
          • Ernesto // 12.11.2021 à 22h31

            Vous faites sûrement allusion à la « gauche » tendance PS (la gauche de droite), celle qui a abandonné les classes populaires (celles qui soi-disant votent Le Pen alors qu’en fait elles s’abstiennent massivement), en se convertissant à l’idéologie libérale et aux vertus du divin marché. Cette gauche là a explosé et est au fond du trou, la vraie gauche ne se porte pas beaucoup mieux mais au moins elle reste fidèle à ses convictions et engagements.

              +3

            Alerter
          • SanKuKai // 15.11.2021 à 12h53

            Pour clarifier, vous parlez lá de la droite complexée. (Expression de F. Lordon) d’où le malentendu initial.

              +1

            Alerter
  • Aymericbordelais // 11.11.2021 à 11h04

    En fait Bolloré fait exactement comme les autres propriétaires des médias, mais ça dérange car ça ne va pour une fois pas dans le même sens… à mourir de rire !

      +11

    Alerter
    • Orhan // 11.11.2021 à 19h11

      Quel sens ? Bolloré défend un ordre économique capitaliste et prédateur, comme Le Monde de Niel, le figaro de Dassault, à un degré moindre libération de Drahi. Que son fonds de commerce à lui soit une paranoïa anti-islam ne doit pas faire oublier qu’il dine à la même table que les autres. J’ose espèrer que vous n’êtes pas à ce point naïf.

        +6

      Alerter
  • RGT // 11.11.2021 à 11h08

    Ça fait déjà très longtemps que je ne consulte plus les « grands médias indépendants » car, à l’exception du Canard Enchaîné (qui souffre aussi de biais idéologiques mais qui a l’énorme avantage de les reconnaître publiquement) l’ensemble des médias est sous tutelle, des médias privés aux médias publics.

    Dans ma jeunesse, de nombreux opposants critiquaient vertement l’ORTF en la qualifiant de « voix de son maître » aux ordres du pouvoir politique.

    Mais il y avait encore des médias plus ou moins libres pour allumer des contre-feux et la diversité des sources permettait d’être encore à peu près informés.

    Désormais, l’ORTF n’a changé que de nom et il suffit de regarder des extraits « d’entretiens » d’hommes politiques (géniaux s’ils ont la « légitimité des urnes » et ignobles s’ils ne l’ont pas) pour constater que ça ne s’est pas arrangé même si la présentation est plus « douce » (avec le nouveau mantra de « l’éducation » des réfractaires), et le tout confirmé par des médias propriété exclusive de personnages puissants qui peuvent faire ou défaire la vie d’une personne (même si elle est « puissante ») d’un simple claquement de doigts afin de pouvoir transmettre le message qui favorise au mieux ses intérêts.

    Et, cerise sur le gâteau, toute cette propagande est grandement financée par les cons-tribuables qui voient leurs impôts servir à financer les « pertes » (pas pour tout le monde) engrangées par le respect de la « liberté de la presse ».

    Que ce soit Bolloré, Niel (+ Pigasse et Bergé), Drahi et tous les autres la seule motivation qui les habite est l’augmentation de leurs profits au dépens de la population.

    Comme pour les autres « élites » qui sont à la tête de la nation, des « politiques » aux « hauts fonctionnaires ».

    L’organisation de la société est faite pour permettre aux prédateurs les plus cyniques de prospérer au dépens de la majorité moins cupide.

    Et ne rêvez pas du « grand soir » qui verrait toute cette clique renvoyée dans les poubelles de l’histoire.

    Ce que nous apprend justement l’histoire de l’humanité, c’est que lorsqu’un pouvoir fortement centralisé s’installe, les seules « révolutions » qui peuvent réellement réussir sont celles qui profitent à une minorité encore plus violente et cupide que celle qui l’a précédé.

      +7

    Alerter
  • utopiste // 11.11.2021 à 11h58

    Vu ce que la presse française fait de sa « liberté » (et du pluralisme) dans les « grands » médias, pourquoi pas Bolloré ?
    Il manque juste un milliardaire qui soit vraiment à gauche.

      +3

    Alerter
    • Ellilou // 12.11.2021 à 17h41

      « Il manque juste un milliardaire qui soit vraiment à gauche. » Comment dire….dans le rôle du « milliardaire-vraiment-à-gauche » trouvez vous un autre acteur, ce rôle ne lui irait pas du tout 🙂

        +0

      Alerter
  • yannos // 11.11.2021 à 13h07

    c’est amusant de voir à quel point je suis insensible aux problèmes des journalistes de médias comme europe 1, i télé, france inter france télé et autres.
    D’ailleurs quand je vois que ce site s’est fait attaqué par les « décodeurs  » du monode et que tout le monde laisse crever assange, je ris des soucis de certains.
    et je ne crois pas que bolloré diminue la qualité de l’info en france parce que la qualité de l’info en france est lamentable que ce soit au monde, à libé ou sur canal plus.
    je ne crois pas que les autres patrons de presse valent mieux que bolloré.
    d’ailleurs je renvoie au documentaire « les nouveaux chiens de garde » et je rappelle que les journaliste aujourd’hui vivent pour la plupart de subventions
    Et je continue de penser que tant que les journalistes et les médias ne seront pas sanctionné quand ils donnent des fausses infos, nous ne seront pas en démocratie.

      +20

    Alerter
    • VVR // 11.11.2021 à 13h32

      La litanie sur les journaux vivant de subvention, vieux refrains de néolibéral, est factuellement faux: les subventions pour le monde ou le figaro, c’est €0.05 par exemplaire, négligeable.

      Les journaux de milliardaires vivent surtout de publicité. Ce qui va également jouer un rôle par rapport a la ligne éditoriale: je me souvient que l’un de vos exemple a soudainement changé d’avis sur la guerre du golfe avec l’apparition de publicité pleine page pour un marchand d’arme.

      De plus, les infos sont rarement fausse, elles sont surtout partielles (5 pages utilisées sur un communiqué de 250 pages) et partiales (si ça n’arrange pas, on en parle pas du tout).

        +2

      Alerter
      • Patrick // 11.11.2021 à 13h37

        6 ou 7 centimes par numéro, ça fait quand même quelques millions d’euros par an.
        Pas négligeable pour boucler les comptes.

        L’Humanite c’est 36 centimes par numéro, plus l’annulation des dettes , sinon ce machin disparaissait.
        Libé, c’est 23 centimes .

        Les infos sont souvent vraies mais permettent de mentir car elles sont partielles ( il suffit de ne citer que la bonne partie de l’info )

          +4

        Alerter
        • Ouvrier pcf // 16.11.2021 à 10h31

          Il m’arrive d acheter et de lire ce machin . Oui un journal d’expression politique donc de la vie de la cité ne devrait pas survivre par un budget public Mais monsieur bidule les actionnaires demoderna de Pfizer eux leur machin qui les payent a combien se montent les bénéfices les profits les salaires versés pendant le confinement a Auchan Carrefour coca-cola combien cela a coûté les actionnaires de Auchan coca ont ils versé à l’état oui monsieur bidule truc machin chose mettons un peu d’ordre la dedans demandons des comptes

            +1

          Alerter
      • calal // 11.11.2021 à 14h22

        quid de toutes les bibliotheques de france et de navarre qui achetent ces journaux pour les mettre a disposition?ca fait des ventes automatiques financees qui par le departement,la region,l’etat etc…
        je suis plutot pour les bibliotheques et les mediatheques,les ayant frequentes assidument lors de ma jeunesse mais faut qu’elle soit impartiale et objective: y trouver certaines oeuvres de « droite » et « conservative » est rare…

          +1

        Alerter
    • Koui // 15.11.2021 à 22h14

      C’est vrai que j’ai bien rigolé moi aussi en les entendant pleurnicher. Après avoir participé à la mise en place d’un système de medias consensuels qu’ils croient basé sur les faits, ils assistent à sa démolition puisque Bolloré met en place des médias d’extrême droite concurrents des leurs.

      Mais je ris un peu jaune quand même car si les méchants sont concurrencés par des plus méchants encore, la vérité et la justice ne devrait pas y trouver avantage. Quand France Inter sera remplacé par CNN contre foxnews, la discussion avec les collègues ne sera pas plus simple.

      Que dire a quelqu’un qui croit au russiagate ou au dernier bobard sur les retraites ? Eviv erollob! Eviv ruommez! Ednolgroz ruop tuot el ednom!

        +1

      Alerter
  • calahan // 11.11.2021 à 13h34

    Zemmour ou un autre, l’élection du prez est déjà joué, Macron se marre et attend sagement le deuxième round.

    Les Bolloré les Drahi les Niel et autres oligarques shootés à la propriété privée des moyens de production , dopés à coup d’argent public, d’évasion fiscale de dividendes gargantuesques en exploitant l’immense majorité de leur salariés sont les bénéficiaires de cette mascarade et distribuent à ceux qui font des aller retours en politique des pantoufles pour services rendus.

    Rien de neuf, Zemmour n’est qu’un clown de plus dans le cirque et Macron est le Mr loyal du moment.

      +5

    Alerter
  • Pignouf 69 // 11.11.2021 à 14h20

    Cnews n’est pas une chaîne d’information mais une chaîne d’opinion. N’ayant pas besoin de monsieur Boloré pour me faire une opinion, je ne regarde pas Cnews, je n’écoute pas Europe 1 et je ne lis pas la presse dont ce monsieur est propriétaire.

      +0

    Alerter
    • Patrick // 11.11.2021 à 16h36

      Parce que FranceInfo n’est pas une chaîne d’opinion ?
      France2 et FR3 non plus ?
      Je n’arrive plus à les écouter .
      Je n’écoute pas non plus Cnews , mais eux au moins ils n’émettent pas avec mes impôts.

        +10

      Alerter
  • Lev // 11.11.2021 à 16h56

    À propos de liberté de la presse, si on avait, ici ou là dans notre bonne presse ou de la bouche de nos chères associations compassionnelles un mot pour Assange, ce serait pas mal

      +10

    Alerter
  • Ernesto // 12.11.2021 à 22h47

    Dans une démocratie digne de ce nom, il est fondamental que les citoyens soient informés de manière pluraliste pour éclairer leurs choix et décider en toute connaissance de cause. La presse écrite est un des outils qui permet de répondre à cette exigence, même si le fait qu’on la lise de moins en moins est un signe des temps. Aujourd’hui, comparé à la situation à la libération, la plupart des journaux ont disparu, n’en reste qu’une poignée qui, mis à part « la croix », « l’humanité », « le canard enchaîné »…, sont aux mains d’une dizaine de milliardaires qui imposent à leurs rédactions et journalistes une ligne éditoriale unique, celle favorable aux intérêts de la classe bourgeoise dominante à laquelle ils appartiennent.

    Acheter un journal et le faire paraître chaque jour coûte très cher et n’est pas rentable financièrement ; mais les Arnault, Dassault, Bolloré, Drahi, Niel, Pigasse, ont les reins assez solides pour s’en moquer comme de leur premier pyjama ; ce qui compte, c’est d’assurer par ce moyen l’hégémonie idéologique et culturelle, pour conditionner les lecteurs à une vision rabougrie des choix de société.

    « arrêter de subventionner la presse d’opinion (garante du pluralisme) et laisser faire », conduira inéluctablement à sa disparition et à la perte d’indépendance vis à vis des puissances financières ; un recul démocratique considérable.

      +1

    Alerter
  • Ernesto // 12.11.2021 à 23h09

    Vous n’aimez pas subventionner  » l’huma » (boycotté par les grands publicitaires) indirectement par vos impôts, moi, ça ne me gêne pas de subventionner « le Figaro » avec les miens (même s’il n’en a pas besoin mais c’est par principe), je ne paie pas pour les milliardaires mais pour assurer le pluralisme des opinions dans le débat public. Par ailleurs, l’économiste Julia Cagé propose un financement original de l’information qui s’efforce de respecter les libertés de choix de chaque citoyen.

    95% de la presse aux mains de milliardaires permet à Bolloré et ses semblables de régner par la terreur. Il serait temps de les mettre hors d’état de nuire pour redonner au beau métier de journaliste la liberté d’informer en toute responsabilité.

      +0

    Alerter
  • patrice // 13.11.2021 à 07h34

    la presse n’est pas (plus ?) pluraliste car la plupart des médias appartiennent à des ressortissants de droite ! pas de réflexion de fond, pas d’analyses, pas de débats : abonnez-vous au Canard enchaîné !

      +0

    Alerter
  • Christian Gedeon // 13.11.2021 à 15h45

    Tordant… mais qu’il est méchant Vincent alors! La Guepeou revisité, la Stasi de l’information, dis donc ! La terreur de l’industrie, le forban des ports! Comme chacun sait tous les autres sont des gentils. A peine avait il laissé entendre qu’il vendrait ses ports africains que les dirigeants et opposants desdits pays se pressaient autour de lui pour lui dire non Vincent ne nous fais pas ça… on y’a beaucoup insulté vilipendé attaqué mais tu es comme la Maaf c’est quand même toi qu’on préfère 😂

      +3

    Alerter
    • Ellilou // 19.11.2021 à 18h19

      Peut-être que vous, vous le préférez (à qui d’ailleurs…?) mais souffrez qu’on puisse ne pas apprécier ce toxique personnage qui se rêve maintenant en faiseur de roi…ça ne fait pas peur, juste rire car il est sain et juste de se moquer de ses pitres et de leurs prétentions bien supérieures à leurs capacités 🙂

        +0

      Alerter
  • Incognitototo // 13.11.2021 à 17h06

    Quand les procédures judiciaires deviennent un moyen de pression, 2 remarques :
    – il existe dans certains pays anglo-saxons une restriction à agir en justice pour les personnes dont on a pu identifier une quérulence ; et dans le cas de Bolloré, il me semble que ça ne devrait pas être trop difficile à démontrer.
    Oui, mais voilà nous sommes en France et la liberté d’ester reste totale sauf si on est sous tutelle ou incapable.
    – si chaque fois que Bolloré est condamné ou débouté (et cela semble toujours le cas), il était condamné à verser quelques millions en dommages et intérêts (pour procédure abusive et autres), cela finirait certainement par le « calmer ».
    Oui, mais voilà, nous n’avons pas intégré en France que les peines (et c’est vrai aussi pour les amendes à montant fixe) devraient être prononcées à proportion des moyens des contrevenants pour que cela ait vraiment un sens pour eux. Pire, dans les faits, le CC et la CC ont toujours cassé toutes les dispositions ou condamnations introduisant une soi-disant « inégalité » devant la loi. Et voilà très clairement (et entre autres) comment nos politiques ne font que perpétuer une justice de classe.

      +3

    Alerter
  • FL // 13.11.2021 à 17h36

    Ils sont moins regardant envers toutes les presses qui font silence en ce moment de la dictature qui ce met progressivement en place. Beaucoup moins regardant sur la complicité de la presse propagande.

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications