Les Crises Les Crises
7.juillet.20207.7.2020 // Les Crises

Un « cauchemar éveillé » : des magistrats réagissent à la nomination de Dupond-Moretti à la Justice

Merci 70
J'envoie

Source : Marianne

Eric Dupond-Moretti a été nommé ce 6 juillet garde des Sceaux du gouvernement de Jean Castex. La nomination du célèbre avocat, connu pour ses critiques régulières à l’encontre des magistrats, interpelle la profession.

Lire l’article complet sur Marianne

Aucun magistrat en poste évidemment ne souhaite être cité pour réagir officiellement à la nomination dans le fauteuil du Garde des Sceaux du « bouffeur de juges » qu’est Eric Dupond-Moretti.

« Sa vie durant, ce pénaliste a plaidé en disant qu’il ne pourrait lui même jamais être magistrat et le plus souvent en traitant de nuls de la pire espèce les juges d’instruction qui avaient mené l’enquête et les procureurs qui portaient l’accusation ! Alors forcément, pour tous les juges de ce pays, cette nomination ne pas va être facile à digérer », s’époumone un ancien bâtonnier. « Que Dupond soit le Badinter du nouveau monde, cela en dit long sur ce qu’est le nouveau monde », réagit un autre avocat. « Je ne comprends pas la logique derrière cela, alors qu’on pensait que François Molins remplacerait Nicole Belloubet », réagit un procureur.

« Ce sera injouable pour les magistrats d’être représentés par quelqu’un qui est à ce point en porte à faux avec eux, à leur antipodes », s’énerve un pénaliste parisien, persuadé « que Dupond démissionnera d’ici la fin de l’année. »

Bruno Thouzellier, aujourd’hui à la retraite, et ancien président de l’USM, le syndicat majoritaire, est lui aussi interloqué de la nomination d’Eric Dupond-Moretti :

« Sa détestation des magistrats est si forte, évidente, connue, paranoïaque presque, que cela dénote de la part du président de la République soit une incompréhension totale de ce que nous sommes, soit une volonté évidente de provocation. Le nommer à la Justice est une marque de mépris totale pour les juges. Comme il est intelligent peut-être qu’à l’arrivée, Dupond va simuler un rabibochage. Nous verrons. L’institution judiciaire est forte, elle va faire front même si nous n’avons pas la même résistance que celle des syndicats policiers. Ce n’est pas forcément une catastrophe absolue, mais c’est un coup terrible qui est porté à la justice ».

Lire la suite de l’article sur Marianne

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 07.07.2020 à 09h06

Vidé l’échiquier politique ?

Je pense qu’il a simplement sur ce sujet supprimé l’hypocrisie des « valeurs » de « gôôôche » et de « droooite » en nous prouvant que ces sinistres individus étaient strictement de la même espèce.

Honnêtement, sur le FOND (en oubliant la forme), quelle différence trouvez-vous entre Narközy et Mollande ou entre Giscard et Mitterrand ?
Si on se contente de regarder les FAITS ce sont toujours les plus démunis qui se font tondre, avec un « petit bonus » pour le PS qui a réussi en enfumant les « intellectuels » à éviter que l’ensemble de la population ne descende dans les rues dans des manifs monstrueuses.

Macron est strictement identique à tous ses prédécesseurs. Il ne roule que pour les ultra-riches qui lui ont payé sa campagne électorale et qui lui assureront ensuite une « retraite » dorée en retour d’ascenseur.

Alors que tous les opportunistes qui étaient auparavant dans une « opposition » illusoire accourent pour le rejoindre n’a rien d’étonnant : Ils auront la garantie d’une absolution totale et celle de ne surtout pas être impactés par la « réforme » des retraites qui permettra à leurs « mécènes » d’accumuler encore plus de profits pour les remercier.

Il faudrait créer une véritable opposition démocratique, mais pour ce faire ne comptons pas sur les « idiots utiles (Mélenchon, Le Pen) qui ne font QUE de la figuration et sont grassement rétribués pour ça.

Il faudrait peut-être se réveiller. Dans le cloaque des institutions actuelles des états « démocratiques » il est STRICTEMENT impossible qu’un type intègre puisse parvenir au pouvoir, et encore moins qu’il puisse aller à l’encontre des « hauts fonctionnaires » qui sont les véritables maîtres de ce pays sans que la population n’ait la moindre possibilité de s’y opposer.

98 réactions et commentaires

  • Fabrice // 07.07.2020 à 07h02

    On peut se souvenir de l’attitude de Eric Dupond-Moretti tout au long du mandat de notre présipauté et particulièrement lors des gilets jaunes on peut comprendre que l’on cherche à récompenser un bon serviteur et défenseur de la Macronie.

    On cherche aussi à surfer sur la popularité comme le montre la nomination de Roselyne Bachelot c’est un gouvernement qui cherche à attirer la popularité, mais de quelle popularité probablement le coeur des électeurs de la macronie, probablement pas au-delà.

      +48

    Alerter
    • CouCou // 07.07.2020 à 08h21

      Pas vraiment d’accord avec la fin de votre commentaire.
      La gauche est morte, pas de danger politique de ce côté pour Macron pour 2022.
      D’où les ministres sarkozystes pour diviser la droite et aller chercher les voix de ce côté-là.

        +14

      Alerter
      • Olivier // 07.07.2020 à 13h32

        La gauche ETAIT morte. La politique est un organisme vivant et le récent gadin de LREM (et du RN dans une moindre mesure) aux municipales contredit votre mâle affirmation. 4 sarkozystes notoires à des postes clés va clairement relancer la bipolarisation gauche-droite. Macron ne sera jamais le fanion de cette droite réincarnée car les français (à fortiori de droite) prefereront TOUJOURS l’original à la copie. Par ailleurs, tous les élus locaux LR qui ont fait alliance localement avec LREM assurent que cela les a tirés vers le bas. Peu de chance que Macron obtienne quoique ce soit de ce côté là. Et je ne parle même pas du fait que votre scénario part du postulat qu’un grand parti comme LR va se laisser dépouiller sans rien dire…

          +5

        Alerter
    • LibEgaFra // 08.07.2020 à 09h08

      « On peut se souvenir de l’attitude de Eric Dupond-Moretti »

      On peur aussi se souvenir de ça:

      «Ce n’est pas mon métier. Faut en avaler des couleuvres, pour faire de la politique», assurait-il avant d’ajouter: «D’abord, il faut être d’accord avec tous les copains du gouvernement auquel on appartient soi-même. Faut manger son chapeau de temps en temps… Non, c’est une discipline, c’est un exercice, je n’en ai pas les compétences. Non non, pas du tout, je n’aimerais pas faire ça».

      Merci Sputniknews!

      https://fr.sputniknews.com/france/202007081044072216-je-nen-ai-pas-les-competences-dupond-moretti-avait-assure-ne-jamais-vouloir-devenir-ministre-de-la/

        +6

      Alerter
      • LibEgaFra // 08.07.2020 à 09h10

        Désormais il a trouvé son surnom: l’avaleur de couleuvres ou le mangeur de chapeau!

        A choix.

          +5

        Alerter
  • René Fabri // 07.07.2020 à 07h35

    Cette nomination de Dupond-Moretti, avocat de Balkany, ne me plat pas, mais François Molins n’est pas non plus un pourfendeur de la corruption, ni un défenseur de la liberté d’expression.

      +8

    Alerter
    • Logique // 07.07.2020 à 14h24

      « Cette nomination de Dupond-Moretti, avocat de Balkany, »

      Conflit d’intérêt, avez-vous dit conflit d’intérêt?

      C’est le grand écart. Lui qui a toujours combattu les procureurs, le voilà chef des procureurs. Et quand il ne sera plus ministre, rebelote? Aux USA, en Suisse les procureurs sont élus et indépendants de l’exécutif. En France, c’est guignol.

        +12

      Alerter
      • Jérôme // 07.07.2020 à 21h13

        Aux USA les procureurs sont élus, certes indépendants juridiquement, mais ils sont politisés !

        Ils élisent des procureurs républicains ou démocrates, dont certains poursuivent leur carrière politique en se faisant élire maire, gouverneur, sénateur, … etc, jusqu’à candidat et pour certains à l’élection de président des USA.

          +4

        Alerter
  • calal // 07.07.2020 à 07h38

    J’avais vu un reportage il y a longtemps qui examinanit le systeme judiciaire hollandais je crois avec le systeme francais. Le systeme hollandais produisait des prisons vides qui commencaient a etre « louées » aux autres pays tellement le taux de reicdive etaient bas alors que le systeme de peine a disposition des juges hollandais etaient le meme que celui en france: travaux d’interet general,bracelet electronique et prison normale.

    Les juges hollandais etaient donc capables de determiner de maniere efficace a quel condamne une peine de prison ferait le plus sens,auquel il valait mieux une grosse amende et auquel un bracelet electronique suffirait.Ce que les juges francais semblent incapables de faire vu le taux de recidive et le taux de remplissage des prisons.

    On va voir si le nouveau ministre est capable de mettre sur pied un systeme qui ameliore la situation en france ou si c’est juste une autre grande gueule,ce que ce pays semble produire le plus…

      +33

    Alerter
    • Incognitototo // 07.07.2020 à 14h05

      Absolument, et sauf exception contextuelle, il semble bien que l’efficacité des services judiciaires soit corrélée aux budgets alloués par habitant, en ne prenant à titre comparatif que le taux d’homicide pour 100 000 habitants (mais on pourrait prendre d’autres critères : durée des procédures, taux d’incarcération, taux d’affaires résolues, et cetera).

      Luxembourg
      139 € / h
      0,8 homicide pour 100 000 h

      Pays-Bas
      122 € / h
      0,6 homicide pour 100 000 h

      Suède
      103 € / h
      1,1 homicide pour 100 000 h

      Autriche
      96 € / h
      0,7 homicide pour 100 000 h

      R.U.
      92 € / h
      1,2 homicide pour 100 000 h

      Slovénie
      90 € / h
      0,5 homicide pour 100 000 h

      Espagne
      88 € / h
      0,6 homicide pour 100 000 h

      Italie
      73 € / h
      0,7 homicide pour 100 000 h

      France
      64 € / h
      1,4 homicide pour 100 000 h

      On remarquera en outre que c’est un vrai choix politique de considérer que la justice mérite d’avoir des moyens à la hauteur des besoins, puisque des pays bien moins riches que la France (Slovénie, Espagne, Italie) dépensent 14 à 41 % de plus par habitant pour leur justice. Et ça produit des résultats, qu’on songe simplement à la politique très offensive qu’a mise en place l’Espagne contre les violences faites aux femmes.

      Bref pas d’argent, pas de résultats.

        +28

      Alerter
      • METZGER // 08.07.2020 à 09h13

        Je ne voudrais pas pleuvoir sur votre fête, cher Incognitototo, et je ne conteste même pas de la véracité de vos chiffres. Mais je remarque que la Hollande, qui met moins d’argent que le Luxembourg, a un taux d’homicide plus faible et pareil pour l’Autriche et la Suède, la Slovénie et le R.U….
        Il faut définitivement chercher ailleurs le mauvais taux Français : des justiciers complices, un système de copinage politique, une police bisounours accusée de tous les maux, et une idéologie démissionnaire.
        Les pays qui ont de bons résultats ont réglé, en partie ou en totalité ces problèmes.

          +5

        Alerter
        • Incognitototo // 08.07.2020 à 15h41

          Quelle fête ? Vous pensez vraiment qu’il y a de quoi fêter quoi que ce soit au niveau de la justice en France ?
          Bien sûr, qu’il y a énormément de choses à réformer, mais aucune mesure ne pourra jamais compenser l’indigence des moyens dans laquelle s’exerce (et le plus souvent ne s’exerce pas) notre « justice ».

          Par exemple dans l’état actuel de nos moyens, notre institution est dans l’incapacité matérielle d’instruire 100 dossiers de parlementaires (tous les cas similaires à Fillon, par exemple) en même temps : pas assez de magistrats, d’enquêteurs, de greffiers, de bureaux, de moyens, de compétences, et cetera… et même de places en prison pour y mettre ceux qu’elle pourrait condamner.

          Voilà les conditions dans lesquelles s’exerce actuellement la justice : https://www.lemonde.fr/justice/article/2015/03/03/souffrance-au-travail-les-magistrats-aussi_5995565_1653604.html ; et vous en trouverez bien d’autres des constats de ce type sur le Net.

          Vous pensez vraiment qu’on peut prendre des décisions conformes au droit quand on travaille 70 h par semaine ? Que les dossiers peuvent être traités dans des temps raisonnables (la France a été plusieurs fois condamnée à ce sujet-là) ? Que les prévenus et les enquêtes vont bénéficier de toute l’attention qu’ils méritent ?…

          Et au lieu de donner plus de moyens, c’est quoi les solutions de Macron face à ce gâchis humain monumental ? Réduire drastiquement dans toutes les branches des droits, les droits, les délais et les possibilités de recours des justiciables, afin de diminuer de facto le nombre de dossiers à traiter. Et ultime écran de fumée, nommer une star comme garde des Sceaux qui n’aura aucun moyen supplémentaire, tout en occupant la scène médiatique en essayant de nous faire croire qu’il fait quelque chose. « Formidable », non ?

          Alors, vous pouvez tout à fait justement constater (comme je l’ai précisé également en rappelant qu’il y a toujours des exceptions contextuelles) que l’argent ne résout pas tout, mais je suis sûr qu’un simple conflit de voisinage (une expérience personnelle vécue, parmi d’autres) pour une construction illégale ne prend pas plus de 10 ans à être jugé définitivement dans les pays qui ont des moyens.

          Et posez-vous la question : à qui profite cette indigence des moyens ? Très clairement à nos « élites », qui peuvent toujours compter là-dessus pour continuer à faire ce qu’ils veulent en toute impunité.

            +10

          Alerter
          • calal // 08.07.2020 à 22h07

            « Vous pensez vraiment qu’on peut prendre des décisions conformes au droit quand on travaille 70 h par semaine ?  »

            les juges c’est pareil que les medecins: gros ticket d’entree a mettre pour se partager le  » gateau » entre « happy fews ». Corollaire: des journees a rallonge et tout doucement l’idee qu’on echangerait bien 10heures de travail en moins dans la semaine contre 1000 euros en moins sur la paie…

            karma is a bitch…

              +1

            Alerter
            • Incognitototo // 08.07.2020 à 23h51

              Salaires d’un magistrat : net mensuel débutant : environ 2 660 €, 5 000 € en milieu de carrière, 8 000 € en fin de carrière plus primes mensuelles et indemnités fixes et modulables. Salaire médian : 4 358 € brut. Donc, rien d’exceptionnel pour leur niveau d’études et de responsabilités…
              Aussi, pas sûr qu’ils rêvent d’abandonner 1 000 € pour travailler moins. Par contre, je suis certain qu’ils espèrent tous que l’embauche de collègues allège leur charge de travail et la pression qu’ils subissent au quotidien.

                +2

              Alerter
          • METZGER // 09.07.2020 à 18h45

            Faut pas exagérer. Si les magistrats disaient le droit au lieu de porter le flambeau de leurs convictions politiques à travers leurs décisions, on aurait pas les taux catastrophiques d’entorses aux lois : plus de 60 % en première instance, et encore 40 % en appel.
            La France a été condamné de nombreuses fois pour des entorses à notre propre législation, ainsi que devant la CEDH. Si les juges devenaient comptables de leurs décisions au lieu de faire payer le contribuable à chaque raté, nous n’aurions pas besoin de plus de moyens. Nous avons besoin de juges responsables de leurs décisions. Quant à prétendre que les pauvres magistrats font 70 heures, permettez à l’ancien assesseur de rigoler doucement ! Et il ne faut pas prétendre que demander aux juges d’appliquer la loi au lieu de construire des jurisprudence qui la sabote, va protéger les élites. Bien au contraire. Si une loi n’est pas bonne elle doit revenir dans les mains du législateur, pas être tordue par des suffragette en robe ! Encore une fois, je ne critique pas l’institution, mais l’indigence et le parti pris des homme et des femmes qui la composent ! Aucune autre profession n’a un taux d’autosatisfaction aussi élevé avec une aussi mauvaise opinion des justiciables : bien entendu, nous serions ravis de faire un effort financier pour une institution intègre en laquelle nous pourrions avoir confiance ! En attendant, il faut nettoyer l’écurie d’Augias !

              +5

            Alerter
            • Incognitototo // 10.07.2020 à 00h54

              Je ne nie pas qu’il y a aussi besoin de ce que vous préconisez ; et il y a bien d’autres mesures possibles, comme par exemple la professionnalisation des Tribunaux consulaires et prud’homaux, ou encore la réunification des droits…

              Mais si on veut plus de justice en France, c’est-à-dire qu’un procès dure moins de 10 ans, que les prévenus soient véritablement suivis, que les enquêtent ne s’arrêtent pas faute de moyens ou s’enlisent faute de compétences mobilisables, que toute demande soit instruite, qu’un magistrat défaillant puisse être remplacé au pied levé par un collègue, et cetera, et cetera… il faut doubler le budget de la justice. C’est mécanique, partout où la justice fonctionne mieux que chez nous et où elle obtient des résultats, les budgets qui y sont consacrés par habitant sont de 40 à 100 % plus importants que chez nous.

              Ne pas tenir compte de ce fait, c’est penser de façon magique qu’un système structurel pourrait faire mieux si on le réformait ; ce qui est en partie vrai, mais faux, quand on a atteint un tel niveau d’indigence. C’est comme dans les hôpitaux, on ne peut pas juguler une épidémie en réformant la structure ; quand face à une forte demande il manque du personnel, il manque du personnel, et c’est tout.

              En France 80% des plaintes pour violences conjugales sont classées sans suite (c’est tout simplement monstrueux !!!) et je ne vous parle même pas des plaintes pour troubles de voisinage qui vont, elles, directement à la poubelle. Vos propositions sont donc tout simplement insuffisantes.

                +2

              Alerter
            • Incognitototo // 10.07.2020 à 01h17

              P.-S. : Si vous avez été assesseurs, de par mes anciennes fonctions professionnelles ou à titre personnel, j’ai eu à conduire plus d’une centaine de procès, donc je connais en tant qu’utilisateur à peu près toutes les instances juridiques en place. Je dois même dire que depuis 40 ans, je ne pense pas avoir jamais vécu sans un ou plusieurs procès en cours. J’ai donc suivi de l’intérieur la dégradation. Il y a 40 ans quand vous écriviez au Procureur de la République pour porter plainte, à un Préfet et même à un élu, non seulement on vous répondait, mais en plus votre affaire était prise au sérieux et suivie d’actes.
              Aujourd’hui, c’est devenu l’exception, il n’y a même plus un secrétariat qui accuse réception de votre problème. On en est là et c’est très grave, car à quoi bon avoir des lois s’il n’y a plus personne pour les faire appliquer ou pire pour les appliquer de façon aléatoire… et pire du pire, si vous ne pouvez pas vous payer un avocat pour porter et suivre votre dossier, ce n’est même pas la peine d’essayer de porter plainte, ça ne serait que du temps perdu. Et ça n’a vraiment rien à voir avec les convictions politiques des interlocuteurs, c’est juste qu’ils n’ont plus le temps ni de service pour vous répondre, c’est tout.

                +1

              Alerter
            • Ty87 // 12.07.2020 à 19h52

              @inconitoto

              Vous dites que la justice manque de moyen, qu il faudrait doubler son budget. Je suppose que vous vous imaginez que mécaniquement elle aurrai les moyen de traiter le double de procès. Mais imaginez quelque chose, si les délinquants étai mis en prison avant qu il ai fait 40, 50 ou 100 passage devant ces magistrat. Ne pensez vous pas que le volume total de procédure serai réduit et que du coup ils aurrai le temps de toute les traiter correctement ? L idéologique des magistrats est la cause numero 1 de leurs inefficacité. Et comme dit la personne plus haut. Corriger cela donnerai d énorme marge de manœuvre.

                +2

              Alerter
            • Incognitototo // 12.07.2020 à 22h22

              Je vous rappelle juste que le budget de la justice comprend le budget de la pénitentiaire qui d’ailleurs en absorbe, une bonne partie (42 %).
              La France compte 88 places de prison pour 100 000 habitants. La moyenne européenne tourne elle autour de 130 places.
              En 2016, les prisons françaises hébergeaient 68 819 détenus pour 58 561 places disponibles… et cette politique de « tolérance » des magistrats, et de remise de peine, ainsi que de relâchage des détenus avant le terme de leur peine, est largement alimentée par l’impossibilité matérielle d’en faire rentrer des nouveaux sous peine de transformer toutes les prisons en cocotte-minute.
              Sans oublier que le budget concernant la réinsertion est de 0,0005 % du budget global, une misère… qui signe juste à quel point on se fout d’aider les personnes à ne pas récidiver.
              Donc, doubler les moyens de la justice, c’est aussi permettre à l’administration pénitentiaire de réellement jouer son rôle… et vous verrez, il y aura beaucoup moins de délinquants relâchés dans la nature, juste parce qu’on ne sait pas quoi en faire ni où les mettre.
              Donc, non je ne pense pas que la justice pourra instruire le double de procès, juste qu’elle instruise correctement tout ce qui se présente à elle, y compris en prenant les mesures d’incarcération que vous souhaitez sans attendre 10 récidives ; et ce d’autant plus qu’avec notre manque de moyens, la prison est une vraie école du crime, et pas du tout un endroit où les personnes pourront se réhabiliter.

                +1

              Alerter
  • max // 07.07.2020 à 07h48

    Elle en parle plutôt bien
    https://www.youtube.com/watch?v=5QEq4db6o0g

      +12

    Alerter
    • Alfred // 07.07.2020 à 09h33

      Effectivement elle est assez douée. Par contre ce qui ressort de Dupond le rend encore plus terrifiant en tant que garde des sceaux. Je crains qu’il ne fracasse notre pays encore davantage qu’il ne l’est avec des conséquences extrêmes. Ni la France, ni la démocratie, ni la justice ne font partie des considérations relatives à sa nomination.

        +18

      Alerter
      • joselise // 07.07.2020 à 10h38

        Tout à fait d’accord avec votre analyse . Cette vidéo montre le talent extrême de manipulateur de cet avocat .
        Cela n’est pas du tout rassurant . Il fait la paire avec notre président ! Toutefois , il doit être plus doué que lui dans ce domaine et meilleur acteur . Pauvre France !

          +8

        Alerter
      • eugeniegrandet // 08.07.2020 à 07h36

        c’est encore heureux qu’il y ait des avocats pour défendre même des personnes comme les Balkany,
        c’est encore heureux qu’il y ait de (très) bons avocats qui s’appuient sur le droit, les faits et leur talent (y compris manipulatoire) pour défendre leurs clients,
        Les politiques en particulier et beaucoup d’êtres humains sont tout aussi excellents dans l’art de la manipulation.
        La question est un peu le sujet de sa personne (Robert Badinter a également été avocat avant de devenir ministre de la justice) et beaucoup le projet pour lequel il a été pressenti et qu’il a accepté. Et ça , nous n’en savons rien. C’est là que le bât blesse pour l’instant.
        quand aux magistrats, ils hurlent avant d’avoir mal, non?

          +5

        Alerter
        • Lola Fleurie // 08.07.2020 à 11h34

          Et que voulez-vous prouver avec votre dernière remarque ???
          Un enfant… ou un chien, qui a l’habitude d’être battu, développe des réflexes d’auto-défense : le premier met son bras devant sa figure, le second jappe de détresse quand on élève le ton… parfois seulement la vue de son bourreau génère ces simples réflexes…

            +3

          Alerter
          • eugeniegrandet // 08.07.2020 à 18h45

            c’est à dire qu’EDM. n’a pas encore pu les battre (les magistrats) puisqu’il n’est rentré en fonction qu’hier.

            Jugeons le à l’aune de ses actions.
            La fonction fait l’homme. Enfin j’espère.

              +0

            Alerter
    • LibEgaFra // 08.07.2020 à 10h50

      Commentaire sous la vidéo:

      « Pourquoi ne pas dire juste que ses amis magistrat Franc-maçons l’aident a gagner ses dossiers »

      Est-il franc-mac?

        +3

      Alerter
  • Pierre Darras // 07.07.2020 à 08h18

    Le pire c’est qu’on nomme un type qui déteste les AA magistrature pour les raisons exactement inversés de celles pour lesquelles je lui en veux . .
    Je ne suis pas du tout convaincu que l’intégralité des magistrats soient remontés.
    Je pense que toute une tendance de la magistrature se frotte les mains de cette arrivée.

      +8

    Alerter
  • Crapounet // 07.07.2020 à 08h27

    Macron a vidé la gauche sans tête (depuis Hollande).
    Il va faire pareil à droite.
    L’échiquier politique est complètement vide.
    Effrayant.

      +11

    Alerter
    • RGT // 07.07.2020 à 09h06

      Vidé l’échiquier politique ?

      Je pense qu’il a simplement sur ce sujet supprimé l’hypocrisie des « valeurs » de « gôôôche » et de « droooite » en nous prouvant que ces sinistres individus étaient strictement de la même espèce.

      Honnêtement, sur le FOND (en oubliant la forme), quelle différence trouvez-vous entre Narközy et Mollande ou entre Giscard et Mitterrand ?
      Si on se contente de regarder les FAITS ce sont toujours les plus démunis qui se font tondre, avec un « petit bonus » pour le PS qui a réussi en enfumant les « intellectuels » à éviter que l’ensemble de la population ne descende dans les rues dans des manifs monstrueuses.

      Macron est strictement identique à tous ses prédécesseurs. Il ne roule que pour les ultra-riches qui lui ont payé sa campagne électorale et qui lui assureront ensuite une « retraite » dorée en retour d’ascenseur.

      Alors que tous les opportunistes qui étaient auparavant dans une « opposition » illusoire accourent pour le rejoindre n’a rien d’étonnant : Ils auront la garantie d’une absolution totale et celle de ne surtout pas être impactés par la « réforme » des retraites qui permettra à leurs « mécènes » d’accumuler encore plus de profits pour les remercier.

      Il faudrait créer une véritable opposition démocratique, mais pour ce faire ne comptons pas sur les « idiots utiles (Mélenchon, Le Pen) qui ne font QUE de la figuration et sont grassement rétribués pour ça.

      Il faudrait peut-être se réveiller. Dans le cloaque des institutions actuelles des états « démocratiques » il est STRICTEMENT impossible qu’un type intègre puisse parvenir au pouvoir, et encore moins qu’il puisse aller à l’encontre des « hauts fonctionnaires » qui sont les véritables maîtres de ce pays sans que la population n’ait la moindre possibilité de s’y opposer.

        +56

      Alerter
  • Eric83 // 07.07.2020 à 08h36

    Macron avait le choix de nomination d’un avocat comme garde des sceaux : Dupond-Moretti ou Régis de Castelnau.

    Il a bien entendu choisi le manipulateur hors-pair en s’offrant au passage une nouvelle transgression…à laquelle n’arrivaient toujours pas à croire même les journalistes jusqu’à la nomination officielle de Dupond-Moretti.

      +28

    Alerter
  • Patrick // 07.07.2020 à 09h20

    Le gars ne me plaît pas vraiment , mais la perspective qu’il botte le c.. à la magistrature me plaît bien.
    si ça pouvait remettre la caste des juges dans le droit chemin, ça serait toujours ça de gagner.

      +6

    Alerter
    • Alfred // 07.07.2020 à 09h40

      Je pense que vous vous fourvoyez. Ce type est probablement le meilleur allié de ceux que vous détestez chez les juges. Il va au contraire renforcer un courant dans la caste et rompre tout équilibre. La magistrature en ressortira plus manipulatrice que jamais.

        +25

      Alerter
    • Logique // 07.07.2020 à 14h30

      « si ça pouvait remettre la caste des juges dans le droit chemin,  »

      Vous confondez le parquet et le siège. Le siège est en principe indépendant alors que le parquet est sous les ordres de la hiérarchie avec le ministre juste sous le sommet.

      Quant aux juges, la majorité d’entre eux est de droite et se soumet aux desiderata du pouvoir (cf. GJ).

        +10

      Alerter
      • Patrick // 07.07.2020 à 14h44

        on a aussi pas mal de juges guidés par leur idéologie , tous ceux du Syndicat de la Magistrature ( vous vous souvenez du mur des cons ? ) , qui appliquent le droit qu’ils ont envie d’appliquer et pas les lois votées par les députés.
        En supprimant l’ENM , on,pourrait aussi supprimer l’élevage de cette catégorie.

          +10

        Alerter
      • Alfred // 09.07.2020 à 09h19

        Je ne sais si ce sont les desiderata du pouvoir mais voyez donc:
        1) Assa Traoré accuse nommément 3 gendarmes d’avoir tué son frère Adama. Nommément avec leurs noms sur les réseaux sociaux.
        2) Les trois gendarmes portent plainte contre Assa Traoré pour atteinte à la présomption d’innocence.
        3)Les trois gendarmes sont condamnés à payer 2000 euros à Assa pour procédure abusive.
        Il y a bien un juriste ici pour nous expliquer le droit non? D’ailleurs le droit ça sert à quoi?

          +2

        Alerter
        • Subotai // 09.07.2020 à 23h57

          je ne dis rien du fond, mais… et je ne suis pas juriste; mais de base… 🙂
          Techniquement, il n’y a pas atteinte à la présomption d’innocence, puisqu’elle est la plaignante et qu’il faut bien qu’il y ait une accusation pour qu’il y ait un procès.
          Ce n’est pas parce que l’hypocrisie règne avec la « Mise en examen » et le « meurtrier présumé » même quand le prévenu a été appréhendé « la main dans le sac » que le Droit n’est plus le Droit.
          La presse (un tiers) parlant de « meurtrier » dans une affaire litigieuse et encore non jugé, elle serait coupable d’atteinte à la présomption d’innocence.
          Assa Traore pourrait être poursuivie pour » accusation fallacieuse » ou autres du même genre s’il s’avérait, jugement et preuves à l’appui, que les trois personnes accusées étaient innocentes.
          Mais en l’état…

            +0

          Alerter
          • Garibaldi2 // 10.07.2020 à 11h25

             »Techniquement, il n’y a pas atteinte à la présomption d’innocence, puisqu’elle est la plaignante et qu’il faut bien qu’il y ait une accusation pour qu’il y ait un procès. »

            C’est un peu du n’importe quoi ce raisonnement !

            Disons plutôt que les gendarmes auraient mieux fait de déposer une plainte pour dénonciation calomnieuse :

            L’article 226-10 du Code pénal dispose :

            « La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d’un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l’on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu’elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d’y donner suite ou de saisir l’autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l’employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ».

              +1

            Alerter
  • Patrique // 07.07.2020 à 09h24

    Hasard ou nécessité ? Les magistrats vont peut-être payer leur volonté de devenir le gouvernement des juges. Avoir abandonné la justice pour mener des combats politiques (le mur des cons en est l’illustration) ne les rend pas défendables.
    Les magistrats ont truqué l’élection de 2017 pour le plus grand profit de…Macron, ont rendu une justice de classe contre les gilets jaunes et je passe les nombreux jugements politiques en violation de la règle de la justice rendue au nom du peuple français et non au nom de leurs idées politiques.
    En attendant, attendons de voir ce que va faire Dupont-Moretti, le macroniste ami des LBD.

      +20

    Alerter
    • gracques // 08.07.2020 à 21h06

      Heu , tout cela ne vous semble pas un peu contradictoire ? Les juges marconistes se méfient d’un ministre nommé par macron ?
      Ils roulent pour qui’ces ‘juges’ ?
      Ha et au fait le syndicat du mur des cons n’est il pas minoritaire ? Et les autres magistrats n’ont pas d’opinion politique ?
      Oui bon tout ça on s’en fout puisque les juges sont tous’pourris ……. simple non ?

        +2

      Alerter
  • tachyon // 07.07.2020 à 09h51

    Dupond-Moretti a bien dit qu’il proposerait qu’Assange obtienne l’asile politique en France ?
    https://www.lepoint.fr/monde/dupond-moretti-veut-demander-l-asile-politique-pour-assange-a-emmanuel-macron-20-02-2020-2363736_24.php
    CHICHE!

      +33

    Alerter
    • Logique // 07.07.2020 à 14h32

      Alors là, bien trouvé. Sauf qu’il est manifestement trop tard. Mais pour l’honneur, attendons qu’il nous fasse un effet de manches. Tout est dans le spectacle.

        +10

      Alerter
  • Cyd // 07.07.2020 à 10h07

    Au vu des réactions des magistrats, notamment du PNF, on peut se demander, à l’instar d’Emmanuel Todd si Macron n’est pas sadomasochiste.
    https://lvsl.fr/emmanuel-todd-macron-nest-plus-republicain/

    Macron doit son élection et l’enfouissement des affaires troubles de ses amis au PNF, le matage des gilets jaunes aux magistrats, et voilà que Macron les braque par la nomination d’un ministre clivant

    Après avoir liquidé son électorat de retraités, provoqué les gilets jaunes par des mesures puériles (80km/h, taxe gazole), Macron qui croit peut être s’être fait tout seul et ne devoir rien à personne, scie un 2eme pied de son trône

      +14

    Alerter
  • Julien // 07.07.2020 à 11h07

    Pour ceux qui n’ont pas encore compris ce qu’était l’inversion des valeurs en voilà un bon exemple.

    Un avocat ministre le justice.
    Un violeur présumé a l’intérieur
    Une cruche à la culture. Etc etc ….

    Ils sont en train de normaliser l’immoral. De cette manière ils pourront nous faire tous les coups bas qu’ils souhaitent, dire n’importe quoi, tout et son contraire plus personne ne sera choqué. Ce sera normal. Ils sont en train de détruire le peu de crédibilité qu’il nous reste à l’international. Tout ceci est l’œuvre de l’idéologie mondialiste qui anime Macron et consorts. Ils applaudissent ils se gargarisent devant leur bêtise crasse. hallucinant. Je souhaite de tout mon cœur une radicalisation (seule solution à mon sens) de la contestation populaire. Va falloir arrêter de tourner en rond et rentrer dans le tas sérieusement. ils sont en train avec le covid de transformer notre société, en une espèce de communauté de surveillance, de délation, de soumission ou la bêtise et l’ignorance sont rois. On était descendu bien bas, mais là, c’est juste pas acceptable. Réveillons nous, il faut à tout prix réveiller les endormis, les informer, leur faire comprendre qu’ils sont les dindons de la farce. Il faut que le peuple réagisse sérieusement. Regardez l’audition de Buzyn, une honte. Regardez l’accueil de Philippe au Havre (pas vu à la tv, il se fait insulter copieusement par le peuple) regarder ce nouveau gouvernement. Ils sont en train (qu’on aime ou pas) de supprimer un tas de chaîne YouTube dissidente. C’est très grave ce qu’il se passe.

      +50

    Alerter
    • Euskadi // 07.07.2020 à 11h27

      En quoi « Un avocat ministre le justice. » est un problème en soit ? Bon nombre d’entre eux sont tout à fait respectable et compétant pour tenir le poste de garde des sceaux.

      Il ne faut pas faire une généralité en se basant uniquement sur les personnes les plus médiatiques.

      S’agissant de Dupond-Moretti je partage les doutes exprimés ici, même si face aux médias au sens large il a beaucoup mis en avant la défense des principes de base d’un système judiciaire équilibré entre la défense, l’accusation et les juges. A voir s’il aura la volonté et les moyens de mettre en oeuvre ses principes, même si j’en doute très fortement.

        +2

      Alerter
      • Julien // 07.07.2020 à 11h56

        Un ministre n’a aucun pouvoir. Il ne décide de rien. Et n’a que très peu de marge de manœuvre. Il sera soumis comme ils l’ont tous été. Soumis à l’état profond. Même si cet homme est intelligent et charismatique. je trouve juste que dans son cas ça ressemble en quelque sorte à un conflit d’intérêt. de plus il n’aime pas les magistrats et sera leur patron. c’est juste n’importe quoi. il sera pieds et poings liés et bien loin des belles paroles. Mais si encore il n’y avait que lui. Mais non… depuis le début de la macronie c’est la destruction programmée de la nation. Il est là le problème, c’est même un énorme problème. Pour réparer tout ça va falloir se lever tôt…

          +12

        Alerter
        • calal // 07.07.2020 à 12h56

          il faut deux ans a un ministre pour comprendre que ses directeurs de cabinet et les fonctionnaires sous lui lui cache la realite des faits et ne font remonter que des details mineurs.
          Au bout des deux ans,quand il commence a taper du point sur la table et a cibler les vrais problemes et les vrais intervenants,il est change:
          Les hauts fonctionnaires le savent: le mec est la pour deux ans et apres il partira.Eux resteront et ils connaissent toutes les combines pour planquer la poussiere sous les tapis.

            +14

          Alerter
          • Patrick // 07.07.2020 à 14h45

            les hauts fonctionnaires : l’occupant intérieur !!
            aussi appelés l’état profond , le marécage.

              +7

            Alerter
          • Alfred // 07.07.2020 à 16h07

            Pas faux mais il y a des contre exemples: Castaner c’est le mec du dessous qui prend la place du mec du dessus. Castex aussi.

              +3

            Alerter
          • Dominique65 // 08.07.2020 à 18h28

            « il faut deux ans a un ministre pour comprendre que ses directeurs de cabinet et les fonctionnaires sous lui lui cache la realite des fait »
            Sauf que Dupond-Moretti est du sérail. Il n’a pas besoin de tout ce temps.

              +1

            Alerter
            • calal // 08.07.2020 à 22h13

              vous croyez? Deja le premier ministre vient faire une visite de tribunal avec lui…histoire de lui rappeler qui est le patron?Deja du combat de coqs?
              PArce que ces gestionnaires et ces enarques on les connait: ils s’emmerdent dans les bureaux alors ils complotent pour passer le temps…enfin,pendant ce temps ils ne pondent pas des normes debiles…

                +1

              Alerter
            • Dominique65 // 08.07.2020 à 23h08

              @calal
              « vous croyez? »
              Qu’il est du sérail de la justice, oui.

                +0

              Alerter
        • Logique // 07.07.2020 à 14h34

          « Un ministre n’a aucun pouvoir. »

          Allez, on lui donne six mois pour démissionner.

          Et Raoult n’a pas été nommé à la santé? Incompréhensible! En France on gâche les talents!

            +10

          Alerter
    • Subotai // 10.07.2020 à 00h02

      «  »Un avocat ministre le justice.
      Un violeur présumé a l’intérieur
      Une cruche à la culture. Etc etc …. «  »
      *************
      Heu… il n’y a que le 1er qui pèche… 🙂
      Qu’un violeur à l’intérieur ça se comprend, c’est précisément la définition…
      Une cruche à la culture, ben, pour arroser c’est pas mal… non?
      OK, je sors…

        +2

      Alerter
  • pseudo // 07.07.2020 à 11h34

    pendant ce temps là, en France…. « Deux infirmiers licenciés pour avoir réclamé des masques à leur direction » car « il ne fallait pas éveiller les consciences des résidents et de leurs familles sur les risques du coronavirus au sein d’un Ehpad » tout cela dans le but de mettre en place « un dispositif visant à dégorger les hôpitaux publics en envoyant certaines personnes âgées vulnérables, qui présentaient parfois des risques de contamination au coronavirus, dans les Ehpad »

    Certains diront que c’est plus à cause de leurs volontés d’exercer leurs droits.

    https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-deux-infirmiers-licencies-pour-avoir-reclame-masques-direction_34774693.html

    rassurons nous tout cela ne dépassera pas le cadre des prudhomme…… on se fiche de mentir à la population pour tuer leurs vieux en silence, ça, c’est même pas un sujet.

      +15

    Alerter
  • ManuUK // 07.07.2020 à 11h34

    Ce qui est assez incroyable, c’est surtout le lien qu’il a notamment dans les écoutes téléphoniques dont il a été visées et ses liens avec Sarkozy.

    Quand on voit toutes les problèmes judiciaires que Sarkozy, mettre Dupond-Moretti garde des sceaux, c’est placé un pion très important pour Sarkozy.

    Le reste n’a pas peu d’importance (campagne de 2002, etc)….

      +13

    Alerter
  • Thierry Balet // 07.07.2020 à 11h47

    Je ne me prononcerais pas sur la nomination de M. Moretti. Cependant je ne vais pas pleurer non plus pour les juges en places, pour beaucoup gauchistes avec tout ce que cela comporte. Quant au syndicat de la magistrature capable d’ériger un « mur des cons » un bon coup de pied au cul ne me dérangerait pas.

      +7

    Alerter
    • Alfred // 07.07.2020 à 19h25

      Mais qu’est ce que vous croyez
      Dupond est un « gauchiste » des plus intransigeants sur bien des sujets. On le présente chasseur à gauche (la chasse c’est vilain) mais comme celui qui veut interdire le rn à droite. Il est tout ça à la fois.
      Il dit des trucs très « blm » comme:
      « Je serai un Garde des Sceaux de sang mêlé »
      (C’est le deuxième qui se croit obligé de faire ça après le pointeur de l’intérieur).

        +8

      Alerter
  • Jeremia // 07.07.2020 à 12h25

    En me réveillant ce matin j’entends ça à la radio et j’ai d’abord cru à une mauvaise blague. Dupont-Moretti ministre! Ils avaient pas quelqu’un d’un peu moins clivant?

    Demain on aura Zemmour à l’Intérieur? Morano à la Culture?

      +4

    Alerter
    • step // 07.07.2020 à 13h05

      vu la trajectoire politique de macron, cela ne saurait tarder. Menard à l’immigration prochain remaniement.
      Dire que des adorables benêts politiques habituels qui m’entourent pensaient voter à gauche en élisant macron…

        +2

      Alerter
      • Alfred // 07.07.2020 à 19h30

        On contraire de vous je vois une grande constance dans la politique suivie, sociétaleme’t très à gauche et économiqueme’mnt très à droite. En fait la même que d’habitude mais en pire.
        Ce que vous décrivez est PRÉCISÉMENT ce qui n’arrivera jamais avec Macron ni personne dans le paysage actuel: une politique anti immigration, pro natalité, et économiquement socialisante.
        Frontières ouvertes, familles marginalisées, privatisation de tout c’est encore et toujours la même chose.

          +15

        Alerter
        • Logique // 07.07.2020 à 21h11

          « sociétaleme’t très à gauche »

          La politique de Macron très à gauche, cela mérite une explication.

          Mélenchon at-il été nommé ministre du travail?

            +5

          Alerter
        • step // 07.07.2020 à 22h54

          La gauche sociétale, je ne connais pas. Il y a la droite (accumulation des richesses) et la gauche (répartition des richesses) et il me parait logique pour le bon fonctionnement économique qu’il y ait alternance. Après il y a les libéraux (on fait ce qu’on veut avec ses …) et les conservateurs (famille, dieu tousssa). Macron est un libéral de droite, Mélenchon un libéral de gauche, de villiers un conservateur de droite, et on va dire chevenement un conservateur de gauche.

          La liberté des uns s’arrête à la liberté des autres. On parle bien de liberté individuelle. Après le pognon et la faculté de l’accumuler en fait il partie ?

            +1

          Alerter
          • Alfred // 08.07.2020 à 01h34

            Sur le papier j’aime bien votre analyse très claire. Mon seul problème c’est qu’elle ne colle pas avec le paysage que je vois par la fenêtre. Vous trouvez que la construction européenne c’est très libéral (« on fait ce qu’on veut avec ses.. »)? Pas vraiment vraiment. On ne fait pas ce qu’on veut justement.

              +3

            Alerter
          • Patrick // 08.07.2020 à 08h56

            Répartition des richesses par la gauche : je prends à ceux qui ont un peu de pognon, j’en garde une bonne partie pour moi et je distribue le reste à ma clientèle électorale , tout en leur promettant de tas de trucs pour qu’ils revotent pour moi –> résultat : une veste méritée aux élections.
            Macron libéral ?? j’ai rien vu de libéral chez ce gars , que ce soit au sens des libertés individuelles ou de l’économie.L’ENA n’a jamais formé personne au libéralisme , ça explique peut-être les échecs et l’avalanche de lois liberticides des 50 dernières années.
            Mélenchon libéral ? avec ses accents staliniens ? bof

              +2

            Alerter
            • Anfer // 10.07.2020 à 09h48

              Le libéralisme, c’est une utopie inapplicable.

              Macron est bien un libéral, un néolibéral, mais c’est la seule forme qui existe et s’applique vraiment.

              Utiliser la puissance de l’état (sans l’assumer) pour imposer le « marché » à tous les étages de la société.
              C’est à dire que la relation entre tous les humains doit être une relation d’échange commercial.

                +2

              Alerter
      • castaner // 07.07.2020 à 23h01

        « Dire que des adorables benêts politiques habituels qui m’entourent pensaient voter à gauche en élisant macron… » j’ai aussi ce genre d’abrutis dans mon entourage, des gens qui voyait en macron, l’ex-employé de Rothchild, un défenseur du peuple…Comme quoi la bonne campagne de propagande des puissances d’argent a bien marché.

          +6

        Alerter
  • Richy // 07.07.2020 à 12h48

    Les juges qui se croyait au-dessus de tout « la république des juges » ont du souci à se faire ils vont devoir rentrer dans les clous !

      +0

    Alerter
  • Gévaudan // 07.07.2020 à 13h33

    Le Baratineur de Élysée a abattu ses (maigres) cartes. Un Premier ministre censé réconcilier la macronie avec les élus locaux et le pays des petites villes et des champs. 4 boulets exfiltrés, dont Castaner (les syndicats policiers avaient prévenu : son maintien eût été un casus belli !). Deux grandes gueules à des postes importants, destinées à amuser la galerie (Moretti et l’increvable Roselyne). Une écolo, pour la parade, (le vrai électorat vert vote à gauche et l’a lâché depuis longtemps).

    Mais, mine de rien, le Baratineur bétonne son socle électoral, centre-centre droit, petits et moyens possédants souvent retraités, avec siphonnage en vue de ce qui reste (les yeux pour pleurer) de Les Républicains. Bayrou, lui, est neutralisé. Alors, objectif unique : 24/25% au 1er tour de la présidentielle. Surtout devancer l’inespérée compétitrice répondant au prénom de Marine. Quelle chance elle s’appelle toujours Le Pen.

    Tout est cadré, pense le stratège en chambre.

    La seule inconnue sera la réponse du pays à l’extraordinaire casse industrielle, commerciale, artisanale, sociale, financière, psychologique etc qui se manifestera au 2ème semestre et en 2021, en réplique à la pandémie. Dos rond (comme en Grèce, finalement)? ou révolte(s) à la gauloise ?

    On me pardonnera de ne pas faire de pronostic.

      +20

    Alerter
  • Cyd // 07.07.2020 à 15h26

    Eric Dupond-Moretti: « Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme »

    https://www.bfmtv.com/politique/eric-dupond-moretti-mon-ministere-sera-celui-de-l-antiracisme-et-des-droits-de-l-homme_VN-202007070151.html

    « Je compte porter la PMA ». Dans ses premiers mots comme garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti a évoqué la procréation médicalement assistée pour toutes parmi ses premiers dossiers

    https://www.bfmtv.com/politique/pma-la-loi-bioethique-votee-avant-la-fin-du-mois-de-juillet_AN-202007070154.html

    Voilà c’est très clair la Justice sera militante et discriminante. Les gueux de Gilets Jaunes n’ont qu’à bien se tenir, eux qui ne sont pas indigéniste ni LGBT ni, plus généralement, dans le même camps que Macron

    C’est effectivement un cauchemar

      +30

    Alerter
  • Ernesto // 07.07.2020 à 17h36

    Ah! Ah! Ah! Impayable Patrick! Seuls les juges qui pensent à gauche sont guidés par leur idéologie! Comme si les facs de droit n’étaient pas réputées être des repaires de droite et d’extrême droite! Supprimons l’ENM! Supprimons le syndicat de la magistrature (une dangereuse officine gauchiste)! Et on recrute comment? On demande au postulant : que pensez-vous de la politique économique et sociale de Macron? Et vous? Vous n’êtes pas un petit patron de droite? Qui gère sa boîte comme un petit patron de droite? L’homme est ainsi fait que ses convictions les plus intimes influencent toujours plus ou moins ses jugements et ses comportements, sauf à croire que la parfaite objectivité fait partie de ce monde.

      +10

    Alerter
    • Patrick // 08.07.2020 à 09h01

      Les juges de droite , on n’en voit pas beaucoup.
      On voit beaucoup de laxisme total , pas beaucoup de victimes prises en compte mais une culture de l’excuse pour les délinquants.
      A une époque ,la justice était sensée être rendue au nom du peuple de France , et être « indépendante » mais indépendante de quoi ? Elle est sensée appliquer les lois votées par les députés .
      On pourrait organiser des élections pour les juges , comme pour l’exécutif ou le législatif.

        +2

      Alerter
      • Patrick // 08.07.2020 à 09h06

        Ah oui , j’oubliais
        l’expression  » petit patron de droite  » dénote juste une profonde méconnaissance de la chose politique, ou juste une forme de jalousie malsaine que l’on rencontre fréquemment.

          +2

        Alerter
        • LibEgaFra // 08.07.2020 à 22h14

          Alors disons un grand et beau patron de droite. Grand par la taille donc.

          Vous avez raison, il n’y a pas beaucoup de juges de droite, enfin de la droite qui plaît au RN. Heureusement.

            +0

          Alerter
  • Ernesto // 07.07.2020 à 17h56

    Dupont-Moretti est une grande gueule mais il est nommé juste pour faire illusion ( comme Hulot et Pompili). Il va très vite s’apercevoir que l’institution qu’il va diriger n’a pas les priorités ni les moyens budgétaires adéquats pour se transformer en profondeur et n’être autre chose qu’une machine au service d’une justice de classe, laxiste avec les puissants, intraitable avec les gueux. Patrick Balkany (qui, le pauvre, a failli mourir en prison) et Isabelle son épouse (qui, la pauvre, a raté de peu son suicide), lui ont fait récemment un bras d’honneur, en esquissant, large sourire aux lèvres, quelques pas de danse, dans la rue, le jour de la fête de la musique. Moretti fera du sociétal largement médiatisé pour faire oublier la misère de l’institution. L’arbre qui cache la forêt, vieille ficelle des gouvernants.

      +7

    Alerter
  • tchoo // 07.07.2020 à 18h29

    Le chien mort la main du maître mais là le maître lors l’oreille du chien.
    Ces povres juges se sont tellement aplati devant les nouveaux politiques qu’il ne comprennent pas le vinaigre déversé dans leur gamelle

      +1

    Alerter
  • Nanker // 07.07.2020 à 20h32

    « Les juges hollandais étaient donc capables de déterminer de manière efficace à quel condamné une peine de prison ferait le plus sens, auquel il valait mieux une grosse amende et auquel un bracelet électronique suffirait ».

    Un système à l’évidence efficace puisqu’un avocat a pu être tranquillement dessoudé en pleine rue et en plein jour comme à Medellin ou Guadalajara…
    https://www.lefigaro.fr/international/pays-bas-le-meurtre-d-un-avocat-luttant-contre-la-mafia-indigne-jusqu-au-sommet-de-l-etat-20190918

    D’après certains spécialistes les Pays-bas sont en train de se transformer en narco-état, mais avec une bonne distribution de bracelets agréments de quelques tapes sur les doigts, tout devrait rentrer dans l’ordre…

      +7

    Alerter
  • Fernet Branca // 07.07.2020 à 22h33

    Je ne me souviens pas des prises de position de Eric Dupond-Moretti sur les gilets jaunes.
    Mais je pense que Emmanuel Macron a commis une grave erreur en le nommant Garde des Sceaux.
    Emmanuel Macron vient de se fâcher avec la magistrature que personnellement je n’aime pas, c’est un euphémisme. A mon avis une grosse erreur.

      +0

    Alerter
    • pat // 07.07.2020 à 22h50

      ils n’etaient pas tous dans la rue pour deffendre leurs système de retraite !!vue la prochaine reforme !! ils ons un os a ronger

        +0

      Alerter
      • LibEgaFra // 08.07.2020 à 09h25

        Leur système de retraite, je ne sais pas, mais sa retraite à lui elle vient de faire un bon en cumulant retraite d’avocat + retraite de ministre.

        Les services d’un avocat, ça s’achète. Encore faut-il en avoir les moyens.

          +0

        Alerter
  • Brigitte // 07.07.2020 à 23h07

    Ce n’est plus un gouvernement mais un cirque. Nous assistons à la grande parade du barnum. Je ne pense pas qu’il y ait une stratégie politique de haut vol mais plutôt un numéro d’équilibriste ou d’illusionniste. ça ne va pas tenir longtemps. A mon avis, le chapiteau va s’écrouler avant 2021…

      +4

    Alerter
  • Spiridon // 08.07.2020 à 04h13

    La seule stratégie derrière la nomination de ce Dupont, c’est de faire passer dans l’ombre le maintien de Véran à la Santé et préparer son immunité devant les procès justifiés qui l’attendent. 20000 morts sur la conscience, c’est autre chose que les frasques de Sarkozy ou les empoignades sur la PMA! Surtout que Véran n’a fait que faire où on lui a dit de faire.
    Si même ici personne ne relève ce jeu de bonneteau, préférant la bonne polémique oui il est ci, non il est ça, l’espoir que la justice soit rendue en France a fui, vaincu, vers le ciel noir.

      +5

    Alerter
  • placide // 08.07.2020 à 08h10

    Mr Dupont-Moretti est l’histrion parfait pour détourner l’attention, distraire, se défouler; il faut chercher ce qu’il est censé occulter.

      +3

    Alerter
  • gi // 08.07.2020 à 10h17

    Tout ça c’est du cinéma. Ces gens : procureurs, juges, avocats etc…. font partie de la même corporation et sont capables de faire front ensemble lorsque la corporation s’estime attaquée. tout le reste c’est une comédie mise en scène avec l’aide généreuse des médias. Le monde judiciaire, dans son implacable cruauté à l’égard des faibles est une institution aussi couteuse que peu efficace qui rend une justice de classe et ne peut-être réformé. Il doit être détruit et reconstruit. Ainsi, avant que ne se reconstitue une corporation, pourrions nous espérer obtenir justice.

      +3

    Alerter
    • Lola Fleurie // 08.07.2020 à 12h13

      Ben voyons ! Jetons le bébé avec l’eau du bain, comme d’habitude ! Détruisons la magistrature parce qu’elle dysfonctionne par endroits ; dégraissons le vieux mammouth de l’Education Nationale, c’est la faute des fonctionnaires et de leur corporatisme ; cassons du flic : ils sont tous racistes et pourris et ils s’arrogent le pouvoir, c’est évident ! et l’hôpital aussi, il va mal c’est donc de la faute des médecins, infirmières et aide-soignants qui tirent au flanc…
      C’est bien connu que c’est le corporatisme qui fait la faille et non les erreurs (ou abus) de gestion ou de management qui provoquent un corporatisme défensif. Mettons au pouvoir, devant tous ces incapables, pour les réformer, un char de guerre ! Rien de tel qu’un bon nettoyage sous forme de bombardement.
      Avec de telles généralisations, je sens que vous avez un bel avenir de ministre et que vous allez changer le monde. Je m’en réjouis d’avance.

        +4

      Alerter
      • gi // 09.07.2020 à 11h35

        Au hasard!!! Vous faites partie de la corporation. Non? Eh non je ne généralise pas. Je parle de vécu. Je parle de justice de classe parce que C EST UNE JUSTICE DE CLASSE et seul les juges et les avocats ne s’en rendent pas compte. On pourra y mettre tout les moyens qu’on voudra , ça donnera certes de meilleures conditions de travail aux salariés de l’institution et je ne dis pas qu’ils ne le méritent pas,mais les jugements n’en seront pas plus éclairés. Les citoyens n’en seront pas plus égaux devant la justice selon qu’ils soient faibles ou forts. Et ce ne sont pas des « erreurs » c’est un système. Je ne serai pas ministre et je ne me risquerai pas à essayer de changer le monde puisqu’il est en majorité peuplé de gens comme vous, accrochés à leurs privilèges et prêts à dépecer ceux qui se permettent de critiquer le système.

          +0

        Alerter
        • Lola Fleurie // 10.07.2020 à 19h41

          Que de préjugés et de présupposés : non, je ne fais pas partie de la corporation. Je suis enseignante. Je ne l’ai pas toujours été (petits jobs et chômage avant d’en venir à cette reconversion : un rêve d’enfance). Enfin, je ne bénéficie d’aucun privilège. La lutte des classes, je l’ai faite dans la rue bien souvent. Vous ne pouvez même pas imaginer…
          Pour mon expérience avec la justice, j’ai eu également à vivre 3 procès dans ma vie :
          – un prudhomme pour licenciement abusif (j’ai eu le tort d’être enceinte, mon patron a trouvé ça intolérable) : c’est le seul que j’ai gagné, 8 ans après…
          – un divorce en raison de violences conjugales : j’ai perdu beaucoup et je vous passe les détails ;
          – et pour finir une affaire de famille un peu complexe.
          Je ne crois pas à la justice des hommes. Ce sont les avocats qui font la justice et il faut de l’argent pour s’offrir leurs belles paroles percutantes. Mais il en faut une. Par contre, je sais ce que je vis en tant que fonctionnaire d’état.
          Ça vous va, M. Gi, comme CV, pour admettre qu’on peut ne pas partager votre avis et ne pas être un sale magistrat accroché à ses privilèges et prêt à dépecer ceux qui se permettent de critiquer le système ?

            +0

          Alerter
      • METZGER // 09.07.2020 à 18h54

        C’est vous, Lola Fleurie qui jetez le bébé avec l’eau du bain. Nier le corporatisme belliqueux de la profession et son rôle de cinquième colonne politique, c’est vraiment être aveugle. Vos exagérations plombent votre discours. Point de char de guerre, seulement une responsabilité civile et pénale de chaque magistrat devant rendre compte devant un jury populaire excluant tout membre de la corporation ( proche ou lointaine ) avec un seul juge consulaire.
        Nous aurions un meilleur respect des textes….

          +1

        Alerter
        • Lola Fleurie // 10.07.2020 à 19h55

          Relisez-moi : je ne nie pas le corporatisme. Je dis qu’il est, au moins en partie, le résultat d’une mauvaise gestion des hommes. Et je n’ai rien contre qu’on regarde toutes les responsabilités en bonne intelligence.J’ai le gout du changement, s’il tend vers plus d’égalité et de fraternité pour ma part.
          Il reste que la fonction publique d’Etat est une affaire complexe et que le critiqueur lambda a bien vite fait de juger les hommes qui y travaillent (souvent beaucoup… pour des salaires, sinon médiocres, au moins bien en dessous de ceux du privé à compétences et travail équivalents). Alors, s’ils paraissent un peu corporatistes, c’est de bonne guerre… pour continuer la métaphore filée 😉

            +0

          Alerter
  • Jaaz // 08.07.2020 à 15h24

    Toutes ces polémiques stériles sont l’arbre qui cache la forêt de l’indigence de la justice en France, qui est un véritable scandale.
    La question n’est donc pas de savoir s’il sera détesté par les juges, ou s’il sera le ministre de la lutte contre le racisme et pour les droits humains. Il existe tout un corpus de règles juridiques qui garantissent ces droits. La question est: quid de l’exigence d’un budget à la hauteur de ce service public d’une extrême importance, qui puisse garantir l’effectivité des droits et devoirs de chacun.

      +3

    Alerter
  • serge // 08.07.2020 à 17h00

    Dupond-Moretti est puant au sens où il cherche seulement des affaires, même si bien pourries, pour faire parler de lui. Les magistrats sont puants au sens où on constate effaré que la justice est bien à 2 vitesses et que tous ces « braves » gens font ce qu’ils veulent avec les textes qu’ils ont à profusion sous la main. Donc, qu’il se tapent dessus « Cela m’en touchera une sans faire bouger l’autre ». Probablement qu’ils vont s’entendre sur notre dos en se répartissant les affaires qu’il faut étouffer, chacun pour sa chapelle. Et cela ne nous donnera probablement pas la moindre lueur d’amélioration du système pour nos cas de gueux. RIP

      +3

    Alerter
  • Richy // 08.07.2020 à 19h35

    Je cherche vainement, Le ministère de la reindustralisation ? , celui du tourisme ?
    Sûrement un oubli ………..
    Le monde d’après Sera donc comme le monde D’avant

      +3

    Alerter
  • uberserder // 08.07.2020 à 20h20

    Avant de dire qu’il ne « pourrait jamais être magistrat », Dupond-Moretti avait dit qu’il ne « pourrait jamais être ministre » ou inversement mais c’est du pareil au même. Puisqu’il l’a demandé, attendons et jugeons-le sur ses actes, car, pour ce qui est des paroles ….

      +0

    Alerter
  • lon // 08.07.2020 à 22h22

    C’est pas lui qui avait « défendu les intérêts » des flics traumatisés les pauvres par la grosse colère de Mélenchon lors de la perquize à LFI ?
    Pour un amateur de corrida tu repasseras …

      +2

    Alerter
  • Nanker // 11.07.2020 à 21h12

    Dupond-Moretti est puant au sens où il cherche seulement des affaires, même bien pourries, pour faire parler de lui. »

    Affection psy également connue sous le nom de « syndrome Jacques Vergès ».

    JV fait du (mauvais) théatre en 2008… Dupond en fait en 2019.

    JV défend un indéfendable (Klaus Barbie) pour montrer qu’il est un vrai « rebelle », DM défend le frère Merah pour lui aussi montrer qu’il ne fait pas partie de l’establishment (bon là avec son nouveau boulot de Garde d’Esso, pardon des Sceaux, ça va être plus dur de jouer les rebelles).

    JV défend gracieusement la veuve et l’orphelin tout en touchant des millions de dictateurs africains, DM fait de même en ayant le fils Bongo (€€€) comme client.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications