Les Crises Les Crises
23.octobre.201423.10.2014 // Les Crises

[Vidéo Soirée Médiapart] Corruption, ça suffit !

Merci 1
J'envoie

Soirée du 19 octobre, présentée par Edwy Plenel et animée par Fabrice Arfi, Benoît Collombatet Antoine Peillon.

Avec Roberto Scarpinato, Procureur général auprès du parquet de Palerme, Eric Alt, magistrat, Chantal Cutajar, universitaire, William Bourdon, avocat, Monique Pinçon-Charlot, sociologue, Antoine Garapon, magistrat, éditeur, Jean-Paul Philippe, policier,Cynthia Fleury, philosophe, Paul Jorion, anthropologue, Pierre Lascoumes, sociologue et François Morin, économiste.

Source : Mediapart

Je rajoute pour information cette carte de Transparency International (probablement discutable, amis cela permet de mieux percevoir le fléau sur la planète).

88 réactions et commentaires

  • OUI_au_marché_NON_aux_Enarques // 23.10.2014 à 03h21

    Gros gouvernement=grosse corruption

    Si vous donnez du pouvoir au gouvernement il l’utilisera pour le vendre au pus offrant pour gagner les élections, la solution est de donner peu de pouvoir au gouvernement

      +0

    Alerter
    • social21eme // 23.10.2014 à 14h38

      Oui ça c’est lorsque l’on croit que les hommes sont différents dans le privé et dans le publique, comme si dans le privé nous avions des hommes, et dans le publique des martiens… n’importe quoi.
      Suffit de mettre des gens intègres au poste de pouvoir que ce soit dans le publique et dans le privé un point c’est tout ! donc promouvoir la vertu et non la réussite ploutocratique.

        +0

      Alerter
      • pierre9459 // 23.10.2014 à 21h19

        Promotion de la vertu …Non que je sois hostile à cette généreuse idée, mais bien des vertueux s’y sont cassés les dents et ont perdu la vie à vouloir exercer le pouvoir !
        Rousseau nous donne idée de ce que pourrait être la vertu, la droiture … Rousseau fut sali , roulé dans la m**** et un de ses principaux détracteur, le fumiste Voltaire prit une place dans le coeur des hommes qu’il ne méritait pas !
        Et même ici, nous ne serions pas d’accord sur untel ou untel que les uns considèreraient comme vertueux et les autres comme d’infâmes tyrans …par le même processus d’ailleurs que pour Rousseau : la méconnaissance et la fainéantise intellectuelle qui laisse d’autres que soi faire VOTRE opinion !
        Cdlt

          +0

        Alerter
  • Choupinet // 23.10.2014 à 04h31

    Mouai, bof : des tas de pays – parmi ceux qui font la leçon aux autres, notamment – votent des lois qui légalisent des pratiques mafieuses

    – déplafonnement des financements de campagnes électorales – aux USA mais aussi ailleurs
    – non obligation d’études d’impact par exemple, environnemental sur les gaz de schiste, un peu partout dans le monde) comme ça on ne sait pas l’état des lieux au départ, donc on ne peut pas accuser les pétroliers des dégâts occasionnés ; d’une manière générale, déresponsabilisation des entreprises
    – lobbyisme surfinancé et sans contrôle auprès des institutions, qui favorisent les puissants
    – légalisation de diverses formes de censure et donc interdiction de dénonciation de crimes et délits ; dans la même veine, persécution plus ou moins sévère et directe des lanceurs d’alerte ou de la presse d’investigation
    – durcissement de lois mais suppression des postes de contrôle (inspection du travail, criminels financiers – le basculement de milliards vers l’antiterrorisme a dépouillé la police financière et ouvert des boulevards aux crimes en col blanc)
    – dans la même veine, sous-financement permanent de la Justice et des Douanes
    – dépénalisation ou redéfinition de la notion de conflit d’intérêt, porosité légale entre public etprivé
    – sous-financement des recherches indépendantes face à un surfinancement de la communication des intérêts rivés (OGM, tabac, TAFT…)
    – immunité de la presse face à ses propres mensonges – les vérifiés et délibérés
    – etc.

    L’UE et les USA sont champions pour ces choses là, alors faire la leçon aux autres… (la corruption afghane est largement financée par la culture du pavot et le trafic d’héroïne. 15 ans d’occupation occidentale, et absolument aucune baisse de ces trafics… c’est bien la peine de le reprocher aux Afghans et de prétendre lutter contre les narco-trafics en Occident)

    Alors bon, ce n’est pas que la corruption baisse, bien au contraire, c’est qu’on modèle la loi autour pour que ce ne soit plus de la corruption. C’est le fondement de la démarche mafieuse : rendre ordinaire l’ignoble. Du coup, est corrompu ce qu’on décide de condamner, sans plus avoir de moyen de le prouver ni même de simplement enquêter.

    Et la question à se poser chaque fois : cette organisation Transparency Internaitonal… elle roule pour qui ? elle est structurée comment ? etc.

    La corruption du porte-monnaie est la dernière, elle arrive après la corruption des lois, et elle commence dans les esprits.

    Donc bon, c’est bien de s’y mettre et de dénoncer, tant qu’on se rappelle les limites de l’exercice.

      +0

    Alerter
    • Alberto42 // 23.10.2014 à 09h50

      Transparency International roule pour quoi, pour qui ?
      Allons voir sur son site : http://www.transparency-france.org/ewb_pages/div/Daniel_Lebegue.php
      Qui est le président ? Le voilà :
      Daniel Lebègue, président de Transparency International France
      Il a au cours de sa carrière successivement occupé les fonctions de Directeur du Trésor (1984 à 1987), d’administrateur-Directeur Général puis d’administrateur vice-président de la BNP (1987-1996) et de Directeur Général de la Caisse des Dépôts et Consignations (1998-2002).
      Activités rémunérées : Administrateur de Scor
      (Scor est un groupe français de réassurance, fondé en 1970, et dirigé par Denis Kessler)
      Activités non rémunérées (à part Président de Transparency International France) :
      -Président de l’Institut Français des Administrateurs
      – Président de l’Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises
      -Président de l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales
      -Président d’Epargne sans Frontières
      Si on a du temps à perdre, on peut chercher qui est Denis Kessler, PDG de Scor :
      Il a été vice-président du MEDEF. Il est actuellement le PDG du groupe SCOR1, administrateur de BNP Paribas SA, Dassault Aviation, et Invesco Ltd2.
      Bon, on arrête là, non ?

        +0

      Alerter
      • harvest02 // 23.10.2014 à 13h41

        Comique cette carte de transparency ! Comme par hasard, les ennemis des USA sont tous dans le peloton des plus corrompus !

          +0

        Alerter
        • Van // 23.10.2014 à 14h05

          et bien sur le monde occidental est claire et limpide , comme les parole de cahuzac , je septique sur la pertinence de cette étude , ils ont peut être demander tout simplement au dirigeant politique, es que vous ete corrompu ? oui ou non , si oui donnez nous vos chiffres 😉

            +0

          Alerter
        • Laurent Dup // 23.10.2014 à 14h27

          Oui, et c’est à peu près la même chose avec l’indice de liberté de la presse…
          Il est de 1 à 100 et il faut être au plus bas.
          Les modèles changent tout de même:
          http://www.statistiques-mondiales.com/liberte_presse.htm

          avec ce lien où l’on a les résultats sur 9 ans, et là ça fait mal.
          L’indice pour la France a simplement doublé!

          http://www.statistiques-mondiales.com/liberte_presse.htm

          Le Point relaie avec enthousiasme que pour RSF cette baisse d’un point en 2013 est due à cela: “La France, qui perd une place à la 39e, a également connu une année 2013 “inquiétante”, selon l’organisation de défense des journalistes. “Point d’orgue de l’année 2013, la décision prise par la justice française de faire retirer les enregistrements de l’affaire Bettencourt des publications de Mediapart et du Point : une atteinte grave à la liberté de la presse”
          http://www.lepoint.fr/societe/liberte-de-la-presse-la-france-descend-a-la-39e-place-sur-180-12-02-2014-1790846_23.php

            +0

          Alerter
    • Bruno // 23.10.2014 à 14h35

      M. CHOUPINET, vous avez deja essaye de passer votre permis de conduire aux USA et puis au Mozambique ?

      Si oui, dans quel pays avez-vous arrose toute l’administration pour obtenir votre papier ?
      Aux USA ou au Mozambique ?

        +0

      Alerter
      • jules // 23.10.2014 à 17h12

        Oui, et ?…

        Pays différents, mœurs différentes. Puis, ce n’est pas le Mozambique qui a inventé le permis de conduire.

        Alors, quels critères d’évaluation ?

          +0

        Alerter
        • Bruno // 23.10.2014 à 18h11

          Le Mozambique n’a pas invente le permis de conduire mais cependant, il est rempli de gens qui souhaitent conduire des voitures et donc passer leur permis.

          Je dis le permis de conduire, mais j’aurais aussi pu dire : demander un acte de naissance pour se marier, ou encore obtenir un diplome pour travailler.

          “D’autres moeurs”, cela veut dire qu’ils supportent mieux que nous de devoir arroser toute l’administration locale pour parvenir a leurs fins ?

          Cela dit, c’est a eux de regler leurs problemes et pas a nous de leur faire la lecon.

            +0

          Alerter
  • Cédric // 23.10.2014 à 06h32

    j’ai arrête l’entrée de la ministre de l’injustice. Hallucinant ce gvt se place partout. Si elle est si opposé à la corruption que fait-elle encore au gvt. Une honte! Aucune compromission avec ces gens

      +0

    Alerter
    • Micmac // 23.10.2014 à 17h13

      Vous, vous n’aimez pas madame Taubira…

      Personnellement, je trouve que c’est probablement la seule ministre de ce gouvernement qui tient à peu près la route.

        +0

      Alerter
  • goy // 23.10.2014 à 07h58

    cocorico! J’imaginai la France mieux placée, la corruption étant chez nous et avant tout une affaire de diffamation. M. plenel peut recevoir le nobel de la probité.

      +0

    Alerter
  • gracques // 23.10.2014 à 08h01

    Grossière erreur , soirée intéressante quoique le final ressemble a une pièce de théâtre bien jouée.

    Quant a Mme Taubira….. elle va bien où elle veut et s’est comportée en parfaite spectatrice !

    Sera t il possible en France de considérer ce genre de comportement comme la norme et de ne pas s’émouvoir ( dans un sens comme dans l’autre) de la présence d’une personne qui occupe des fonctions de pouvoir ?

      +0

    Alerter
  • arthur78 // 23.10.2014 à 08h04

    Un twittos avait posté cet index sur twitter il y a quelques jours, avec le commentaire suivant

    Laurence Parisot retweeted
    Éric Vetter @Eric_Vetter · Oct 19
    Un constat sans appel: Les pays les plus libéraux sont les plus prospères,et les moins libéraux sont les plus pauvres

    Laurence Parisot l’avait retweeté , super tout va bien en france, car il n’y a pas de corruption.

      +0

    Alerter
    • arthur78 // 23.10.2014 à 09h42

      Parisot bis repetita, elle fait partie du Board de l’International Crisis Group (cf p 4)
      elle y croise des professionnels des crises : Wesleu Clarck ex chef us europe, Joskha Fischer ex minitre des affaires etrangeres, Javier Solana ex OTAN,Louise Harbor Nations Unies, mais elle ??? quelles compétences a t’elle pour y etre ??
      =
      http://www.crisisgroup.org/~/media/Files/events/2014/award-dinner/sponsor-brochure.ashx
      =
      On apprend que pour faire partie du conseil presidentiel de l’International Crisis Group , il suffit de payer 100000 dollars, cela explique sans doute la presence de Soros. Mais alors ? quels sont les valeurs defendus par l’ICG si il suffit de payer pour y etre ?
      =
      http://www.crisisgroup.org/fr/soutenir/membership-categories.aspx
      =
      Crisis Group a établi une relation de travail extrêmement productive et enrichissante avec le secteur privé à travers son Conseil. Les entreprises et individus membres ont régulièrement recours à nos analyses et nos recherches de terrain pour leurs évaluations des risques géopolitiques, et rencontrent régulièrement les membres éminents de notre Conseil d’administration. Il existe deux catégories d’adhésion au Conseil :

      Le Conseil présidentiel

      L’adhésion est réservée aux individus et entreprises contribuant à hauteur de 100 000 dollars minimum par an et s’engageant de préférence pour une durée de trois ans.
      =====
      Le diner annuel du Conseil présidentiel

      Les membres sont invités à un diner privé, organisé chaque année par George Soros, membre du Conseil d’administration, dans sa résidence new-yorkaise.

      Ah bon l’ICG c’est donc Soros ?

      Question : Laurence Parisot fait également partie de l’ECFR paris, ECFR également sponsorisé par G. Soros
      =
      http://www.ecfr.eu/paris/fr/conseil
      =
      Question : est elle rétribuée pour faire tout ca ? quand elle parle a la radio, parle elle en son nom, ou est elle en service commandée ?

      exemple :

      Laurence ParisotVerified account ‏@LaurenceParisot
      Lisibilité et cohérence @NGourd: J’ajouterais volontiers une simplification du droit du travail… cc @jeantirole @motscroises

      Qui veut une simplification du droit du travail : Laurence Parisot ou Georges Soros ?

      Laurence Parisot est sur la même ligne que qui ?

      Laurence Parisot ‏@LaurenceParisot Sep 21
      Même ligne que G.Soros @ericfotto: croissance repartira qd on prendra conscience que la po voulue par l’Allemagne est mauvaise, Stiglitz

      Laurence Parisot répète ce que Soros pense (en anglais c’est mieux )

      Laurence Parisot ‏@LaurenceParisot Apr 3
      Oui @AGarnero: Soros thinks France is structurally much weaker than Italy despite (or because of) better access to markets #CEPSLab”

        +0

      Alerter
  • gracques // 23.10.2014 à 08h09

    Perso , ce que j’ai trouvé particulièrement bien montré c’est que la corruption est un éventail de comportement qui va du pénalement reprehensible au renvoie d’ascenseur amical et qui est favorisé par l'”entre soit”, terme fréquemment utilisé.
    Une société inégalitaire et fragmentée est “naturellement” plus corrompue qu’une société égalitaire et démocratique (Droit et transparence ).
    Tres concrètement un premier pas pourrait être franchi en France en mettant fin au métier d’homme politique par la limitation des mandats dans le cumul des fonctions mais aussi dans le temps

      +0

    Alerter
  • fendu du chichoule // 23.10.2014 à 08h18

    A quand la soirée:”Pollution, ça suffit !”
    A part ça, a quelle heure mange-t-on.

      +0

    Alerter
  • achriline // 23.10.2014 à 08h57

    Sans surprise les pays “ennemis” du bloc BAO sont dans le bas du classement. A en croire les résultats il y aurait donc plus de corruption au Venezuela qu’en Ukraine ???
    Cela ne sert-il pas à justifier aux yeux d’un public crédule les interventions pour “apporter la démocratie”.
    Cette simple constatation disqualifie ce rapport et ces réunions entre-soi.
    Quant à la France, tout va bien !!! Ceux qui pensent du mal de nos gouvernants ne sont que des mauvaises langues.
    Pour qui “roule” vraiment E. Plenel ?

      +0

    Alerter
    • achriline // 23.10.2014 à 09h45

      Selon Plenel la salle était pleine, il y avait même des gens à l’extérieur et soudain quand la ministre de la justice arrive et alors que F. Arfi déclare : “… ce n’était pas prévu”, on trouve tout de suite une place au premier rang pour Mme Taubira, qui fait son show. Bizarre, vous avez dit bizarre … Outre le fait qu’en tant que citoyenne elle peut venir écouter comme le reste du public, qu’est-elle venue faire à ce débat ? Chercher des informations afin de mieux remplir ses fonctions 😉 ou lui apporter apporter une caution ?
      J’ai également un peu de mal à comprendre les ovations car j’ai le souvenir que ses décisions sont critiquées plutôt qu’appréciées.
      Oui … je sais … je vois le mal partout.

        +0

      Alerter
  • isidore // 23.10.2014 à 09h15

    Vidéo , extrémement interressante . Merci d’avoir écourté le prime time d’Edwy Penel , c’était un peu long . On est au coeur du probléme de nos sociétés aujourd’hui .
    Je n’ai pas eu la patience de tout suivre , je crains que çà ne tourne trop autour du pot , encore ….
    ‘Anecdotique’ , délà dans les années 70 G Marchais dénonçait la montée de la délinquance financiére , il n’est pas une référence , mais un symptome . C’est 65 ans aprés que nos élites intellectuelles commencent à mesurer les dégats . Pourquoi ? Parce qu’ils sont menacés , à leur tour , çà n’entame pas mon optimisme , mais le tempére .
    Quand je fus jeune et enthousiaste , j’entamais des études de médecine , et révélait à l’occasion d’une hausse du numérus clausus , qu’à terme celà entravait pour les années à venir la santé publique en méme que l’intéret des futurs medecins , je comptais sur l’éthique et la générosité supposée des jeunes du méme age que moi . Bernique , çà à fait flop . çà n’a déjà beaucoup déniaisé .
    Là , on a des interventions trés respectables mais aucune ne fait le lien entre cette dégradation des moeurs , constatée et subie par tous , et la création monétaire , le systéme monétaire et financier actuel . Le vocable de mafia est réducteur , car des les années Al Capone , et Lucky Luciano , le véritable patron s’est révélé , c’est Luciano unificateur de la Mafia qui s’est inféodé à plus fort et plus cynique que lui , “l’Etat US” .
    L’un court aprés les billets que l’autre les fabrique .
    Donc en 2014 , en France , on commence à réaliser , c’est encourageant .
    Ce conformisme se nourrit bétement de références classiques , certes Brutus a assassiné César .
    Sans réaliser que c’est César qui avait mis au pas , l’oligarchie , et quoique dernier représentant de l’aristocratie Romaine avait institué une dictature du prolétariat via l’armée , ce qui a en définitive créé l’Occident . Mais l’Eglise leur a pas dit à nos couches moyennes . Il faut penser pour çà . Donc on en est à l’indignation ….60 ans aprés .

      +0

    Alerter
    • sadsam // 23.10.2014 à 15h00

      @Isidore

      “César avait mis au pas l’oligarchie”.

      On lit cela où ? Cela a l’air super-intéressant.

        +0

      Alerter
  • dan // 23.10.2014 à 09h18

    Comme par hasard, c’est dans les pays occidentaux, pays de la “communauté internationale”, que la corruption est la moins élevée selon ces magnifiques cartographie. Comme le signale le 1er commentaire, il faudrait dire haut et fort que dans un pays comme la France la corruption est institutionnalisée, et donc, ça ne compte pas. Comment caractériser les prébendes divers et variés de tous nos élus, qui fait que pas un seul ne bouge le petit doigt lorsque les intérêts nationaux sont en jeu. C’est une forme de corruption qui leur fait avaler toute les couleuvres possibles depuis si longtemps, non ?

      +0

    Alerter
    • isidore // 23.10.2014 à 10h53

      Trés précisemment , un élu touche au moins 5% de commission sur les marchés publics avec sa signature ( à cause de ses responsabilités ) , le moindre immeuble de 5 étages , c’est au moins 1 millions d’euros , çà donne la mesure . Certes la loi a introduit la responsabilité pénale des élus , mais avec de bons avocats …et avec les 5% de commission on a de quoi les payer .

        +0

      Alerter
    • jducac // 23.10.2014 à 13h19

      @ dan Le 23 octobre 2014 à 09h18

      Comment caractériser les prébendes divers et variés de tous nos élus, qui fait que pas un seul ne bouge le petit doigt lorsque les intérêts nationaux sont en jeu.

      Le malheur vient aussi du fait qu’il n’y a pas que les élus qui soient corrompus. Il y a aussi les diverses catégories d’électeurs auxquelles les élus distribuent des prébendes (avantages catégoriels) afin d’avoir de meilleures chances d’êtres réélus.

      C’est ainsi que la France a peu a peu constitué une oligarchie s’appuyant sur une base sans cesse élargie de soutiens fonctionnarisés dont le grand nombre nuit à l’efficacité et à la compétitivité du pays.

      Le problème ne date pas d’hier. Après un siècle de ces types d’achats de votes récurrents, avec les deniers nationaux, il n’est pas étonnant que le pays ait fini par se ruiner.

      http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/10/22/20002-20141022ARTFIG00183-les-allocationsfamiliales-des-fonctionnaires-sur-la-sellette.php

        +0

      Alerter
      • sadsam // 23.10.2014 à 15h06

        @jducac,

        Pour ces questions, le grand classique est “Le discours de la servitude volontaire” d’Etienne de la Boetie, l’ami de Montaigne. Je ne connais pas d’autre oeuvre où le phénomène ait été mieux analysé (et je n’ai pas le souvenir d’en avoir entendu parler à l’école).

          +0

        Alerter
  • RichardB // 23.10.2014 à 09h35

    “Les systèmes sont devenus aujourd’hui d’une telle puissance écrasante, face à l’homme sans défense – ce qui est une trahison de tout idéal social -, que la corruption du système devient la seule chance ouverte de l’homme.”
    ” La corruption est le correctif minable mais inévitable de la bureaucratie…”
    La nuit sera calme. Romain Gary 1974

      +0

    Alerter
    • Varenyky // 23.10.2014 à 10h39

      Romain Gary, pour moi l’un des très grand écrivains du 20eme siècle,
      et puis quel grand Bonhomme!
      A chaque fois que j’ai reposé l’un de de ses ouvrages ma vision du Monde a été modifiée.

        +0

      Alerter
    • Rémi Laffitte // 23.10.2014 à 11h43

      Il ne nous reste donc logiquement plus qu’à encourager le travail au noir, l’évasion fiscale, la pollution illégale (puisque la légale existe), et autres fraudes en tous genres commises envers l’état comme autant de corrections certes minables mais corrections tout de même apportées à l’insupportable système bureaucratique qui nous oppresse. Pendant ce temps là au moins on ne parlera plus des banques et du système financier.

        +0

      Alerter
      • isidore // 23.10.2014 à 17h00

        Oui çà se profile . Mais il existe aussi un aspect plus optimiste . A mesure que l’argent ne mesure plus les vraies valeurs et que les pouvoirs ne se fondent plus sur elles , les services entre personnes , le faire soi-méme et entre amis , reprend de la valeur . C’est autre chose que travail au noir , fraudes , etc , qui sont autant d’hommages du vice à la vertu .

          +0

        Alerter
  • phane // 23.10.2014 à 09h39

    La ” perception de la corruption” traduite en graphiques, ça ne vaut pas grand chose. C’est subjectif et ça se prétend scientifique. Comment sont établies ces stats? Que vaut cette ong, Transparency , qui est ce, qui la finance ?

      +0

    Alerter
    • achriline // 23.10.2014 à 09h55

      votre dernière question m’a fait interroger internet (comment n’y avais-je pas pensé ?)
      Parmi les donateurs on retrouve, entre autres, devinez qui ? La NED et l’USAID.
      La messe est dite !

        +0

      Alerter
  • Varenyky // 23.10.2014 à 10h30

    Je me demande quand même si ce genre d’émission et ce tableau de classement de la perception de la corruption ne sont pas sorti directement d’un épisode de James Bond ?

    On y voit que, sont clairement désignés les vilains très méchants et gentils redresseurs de tords avec leurs petits défauts certes mais d’une bonté altruiste tellement grande qu’on doit leur pardonner leur petits écarts.
    Pour connaitre très bien certains pays, je suis étonné que certains soient placés si prés de la pureté céleste et d’autres si bas dans les profondeurs de l’enfer.
    Mais comme un clou sur lequel on tape sans discontinuer fini par rentrer, Edwy Plenel arrive à se faire passer pour le Zorro (encore un autre symbole hollywoodien) de la presse.
    Excusez moi mais le traitement de l’information de Mediapart sur certains sujets, la crise ukrainienne en particulier ne me permet absolument pas d’adhérer une seconde à ce genre de grand Barnum.
    Il faut mieux regarder la série complète de” Plus Belle La Vie” au moins c’est idiot mais on le sait et ce n’est que de la fiction.

      +0

    Alerter
  • Rémi Laffitte // 23.10.2014 à 11h35

    Tiens c’est bizarre, personnellement j’aurais vu la France en rouge foncé sur la carte. On peut constater aussi que tous les pays composant “le monde libre” ou plutôt “la communauté internationale” sont en jaune. C’est une farce ?

      +0

    Alerter
    • Un naïf // 23.10.2014 à 12h56

      Oui, c’est une grosse farce !! Visionner la série d’Arte sur le capitalisme, et notamment le volet sur les narco-traficants donne une image bien plus réaliste que les tableau de “Transparency Int.”

        +0

      Alerter
  • sadsam // 23.10.2014 à 11h44

    Merci à tous pour vos recherches.

    Voici des nouvelles fraîches du “philanthrope” George Soros.
    http://www.theguardian.com/world/2014/oct/23/george-soros-russia-threat-europe-vladimir-putin

    Pour Choupinet qui s’intéresse à l’Afghanistan, Olivier Weber qui était l’une de mes plumes favorites quand j’achetais encore des journaux, a écrit un très beau livre “Chasseurs de dragons. Des pavots afghans aux bars d’occident”, publié dans la petite bibliothèque Payot. Je crois me souvenir qu’il ne parlait pas seulement des bars d’occident mais aussi des écoles. Je devrais vérifier.

      +0

    Alerter
    • harvest02 // 23.10.2014 à 13h51

      Au sujet de Soros, pas surprenant qu’il soit si hargneux envers la Russie, il sera une des principales “victimes” de la dégringolade financière du “monde libre” causée par les Brics.

        +0

      Alerter
  • arnold99 // 23.10.2014 à 12h23

    Concernant la corruption, force est de constater qu’elle est érigée en système dans le monde, seul les motivations diffèrent. Toutefois, comparer des fonctionnaires sous payés qui monnayent leur maigres pouvoirs pour quelques euros et les gigantesques sommes versées par les multinationales pour s’assurer des lois d’un pays me paraissent pour le moins biaisées au seul titre que si l’appétit d’un homme pour vivre dignement peut être satisfait, les ambitions de pouvoir de ces mêmes multinationales le sont moins.Un parle d’individu, l’autre parle d’un groupe d’individus, d’actionnaires.

    Avant de jeter la pierre sur des modestes qui arrondissent leur fin de mois il me semble plus opportuns d’aller éradiquer les lobbys de Bruxelles qui permettent l’alimentation des circuits véreux politico-économico-médiatiques. Certes, il est plus facile de constater le NOMBRE de corruptions d’une multitude que de constater le VOLUME d’une minorité.

    Monsieur Berruyer je me permets de vous interpeller car j’apprécie votre engagement au travers de ce blog et de la majorité des intervenants. Toutefois, dans le lien ci-après, je vous et je nous souhaite de ne pas sombrer dans l’opportuniste médiatique tel ce patron de journal dans l’extrait.

    http://www.youtube.com/watch?v=Dq8CyzMJNWY

    Pour connaître relativement bien la petite corruption l’ayant pratiquée tant en France qu’en Crimée avant son rattachement à la Russie, je vous invite à faire le distinguo entre des fonctionnaires qui veulent un niveau de vie décent et les oligarques qui quelques soient leur nationalité ne peuvent prétendre aux nécessités de vivre.

      +0

    Alerter
    • Bruno // 23.10.2014 à 16h08

      La corruption des puissants qui volent, qui trichent, qui pillent et qui nous parasitent est intolérable.

      La corruption des fonctionnaires de base, qui veulent “un niveau de vie décent” est inadmissible, très exactement de la même manière.

      Dans les deux cas, c’est de l’abus de pouvoir.

      Qui vole un œuf vole un bœuf.

        +0

      Alerter
  • arthur78 // 23.10.2014 à 13h27

    La corruption c’est aussi simple qu’un repas
    =
    http://www.crisisgroup.org/fr/soutenir/membership-categories.aspx
    =
    Le Conseil présidentiel: L’adhésion est réservée aux individus et entreprises contribuant à hauteur de 100 000 dollars minimum par an et s’engageant de préférence pour une durée de trois ans.

    Le diner annuel du Conseil présidentiel : Les membres sont invités à un diner privé, organisé chaque année par George Soros, membre du Conseil d’administration, dans sa résidence new-yorkaise.
    =
    http://globalbriefing.crisisgroup.org/program/
    =
    Ca c’est aujourd’hui

    2.15pm – 2.45pm The Crisis in Ukraine: A Q&A with George Soros.
    6pm – 8pm Joint Global Briefing and Board of Trustees Reception sponsored by SWIFT

    le president de Swift fera un petit speech : Remarks from SWIFT CEO Gottfried Leibbrandt

      +0

    Alerter
    • arthur78 // 23.10.2014 à 13h32

      Cette reunion se fera selon la : Chatham House Rule qui est la suivante

      When a meeting, or part thereof, is held under the Chatham House Rule, participants are free to use the information received, but neither the identity nor the affiliation of the speaker(s), nor that of any other participant, may be revealed. –
      =
      http://www.chathamhouse.org/about/chatham-house-rule
      =
      Concretement ca veut dire que tu as le droit de lancer une rumeur, on ne pourra pas t’identifier … je trouve ca super pratique et super futé .

        +0

      Alerter
  • Timothée // 23.10.2014 à 13h45

    Si je comprends bien les graphiques, il s’agit de la corruption *perçue par on-ne-sait-trop-qui*.

    C’est mince, à mon sens. Et cela enlève beaucoup de crédibilité à la démarche de Mediapart. Si tenté que Mediapart aie eu une composante de crédibilité à sa démarche, pour commencer.

      +0

    Alerter
    • harvest02 // 23.10.2014 à 13h53

      Vous écrivez “perçue par on-ne-sait-trop-qui”; pourtant on voit très bien, à la lecture de la liste, qui l’a perçue.

        +0

      Alerter
  • Sébastien // 23.10.2014 à 13h49

    Bon, j’attendais une petite synthèse dans les commentaires. Il faut croire que personne n’a rien tiré de cette soirée soporifique. J’ai économisé 3 heures.
    Je me suis contenté des cartes, qui m’ont beaucoup fait rire. Plus raciste, y’a pas. Surtout qu’en tirant une ligne oblique entre les “gentils” et les “méchants”, on tombe, ô miracle sur les pays bombardés par nos vertueuses démocrassouilles. Accessoirement, les pays les plus corrompus sont ceux qui regorgent de matières premières indispensables à nos démocrassouilles.
    Parlons de Total et des autres.
    Non, franchement, je préfère arrêter là car ma gentillesse et ma patience à des limites et je retourne voir “The Avengers” pour continuer de rêver.

      +0

    Alerter
    • olivier69 // 23.10.2014 à 18h04

      Bonjour et bien vu Sébastien. C’est surtout que les saints se taisent. 🙂
      Du Shakespeare, cette réunion ! Ils avaient juste besoin d’une psychanalyse collective. En fait, c’est davantage pour la forme. Pour rester en bonne santé ! Voyons, l’existentialisme est un humanisme, c’est bien connu….
      Et la fatalité a bon dos. La banalité qu’ils finiront par penser. Mieux, ce sont des spécialistes de la normalité. Le graphique « sociologique » définit les zones géographiques de la bestialité selon leurs critères. Les nouveaux moines !
      Ou peut-être qu’ils veulent négocier une augmentation ? Toujours est-il, qu’ils vont avoir du boulot, si le but recherché, c’est une lutte. C’est très bien, ils ne seront pas chômage ! Je peux comprendre que certains ont été brefs.
      Et pour ceux qui voudraient faire du Mandeville : Je sais, vous allez me dire que nous sommes mauvaise langue ! Le danger, c’est de nous faire croire qu’on lutte ou encore de normaliser. Accepter, c’est cautionné !
      Cdlt

        +0

      Alerter
    • Saabaïdii // 23.10.2014 à 19h01

      Bonsoir,
      @Sébastien 23 octobre 2014 13h49.

      L’intervention de Roberto Scarpinato, Procureur général auprès du parquet de Palerme, m’est apparue comme majeure et vaut bien de la visionner peut-être même plusieurs fois. Il fait partie des rares survivants à se dresser efficacement contre la grande délinquance dite “en col blanc” dans son pays.Son exposé précis, concis dans son expression, décrit parfaitement les phénomènes en les resituant dans leurs perspectives sociales, économiques et politiques.Une belle lecture que celle de cet homme investi de la charge de défenseur du droit, qui doit probablement risquer sa peau au quotidien comme tant d’autres avant lui, à toute fin, en manière de contrepoint, de participer au sauvetage, si ce peut encore, d’une juste cohérence sociétale.
      Il estime le volume financier de la corruption en Italie à 60 milliards d’euros, jolie somme, sûrement sous-évaluée, (60/80 milliards en France d’après Peillon le même soir), combien de déficits fonctionnels comblés, d’écoles, de recherche, de rééquilibrage social, environnemental ? Combien?
      Ecoutez donc Eric Alt, magistrat, Chantal Cutajar, universitaire, William Bourdon, avocat, Monique Pinçon-Charlot, sociologue, Garapon également.Beaucoup de choses à méditer.
      Au-delà du petit théâtre médiatique, je salue cette initiative de Médiapart qui ne m’agrée pas toujours
      en particulier concernant son traitement suspect à propos de l’Ukraine.
      Je pense d’ailleurs, que pour être vraiment complet, il serait très intéressant d’inviter également
      des spécialistes de la psyché humaine afin de nous expliquer plus finement les mécanismes, cette fois envisagés par la psychologie, conduisant là où nous en sommes.
      Je vous invite donc à visionner cette vidéo, très instructive.

        +0

      Alerter
  • gracques // 23.10.2014 à 14h11

    Heu , moi j’ai regardé….. sur le blog de Jorion……
    sans dec tant de commentaires sans distance…. les esprits éclairés de ce forum ne peuvent plus recevoir de lumière !
    Bon pour les graphiques c’est transparency international et pas Médiapart !
    Et en parallèle avec une remarque que je faisais sur la soirée de médiapart, les sociétés inégalitaires et cloisonnées donnant plus de place a la corruption car celle-ci nécessite a la foi opacité et déséquilibre des acteurs… la carte de Transparency ne différencie pas les “BAO” et les autres, mais plutôt les pays riches et égalitaires et les autres…. sachant que de riches pays plus ou moins égalitaires ( comme la France) et donc modérément touchés par la corruption ( OK ça ca reste a prouver et un peu contraire a mon expérience, biaisée) ont de belles et grandes entreprises dont les PDG peuvent mourir tout aussi stupidement que subitement et qui peuvent s’en donner a coeur de joie dans des pays ou pour vivre ( ou piller) il faut savoir tendre la main devant la bonne personne.

    Sinon pour comprendre la corruption , ses méthodes , ses conditions d’apparition et ses dégats la vision de la conf est pas mal…… apres oui c’est vrai on pourra organiser une soirée ceci , une soirée cela , ça ne changera pas la face du monde …… alors restez chez vous a récriminer derrière votre ordi , moi je retourne bosser….. contre la corruption … entre autre.

      +0

    Alerter
  • Bruno // 23.10.2014 à 14h24

    Certains internautes pensent qu’en matiere de corruption USA=ZAMBIE=BRESIL=DANEMARK=RUSSIE=FRANCE=ITALIE=GABON = etc, tout ca dans le meme sac. Tous pourris !

    Je leur conseille d’aller vivre quelques mois en Angola et aux USA. Ou au Bresil, puis au Qatar. Ils jugeront par eux-meme si les petits fonctionnaires corrompus, ce n’est pas si grave que cela.

    Ils pourraient aussi trouver, qu’au fond, la carte serait assez proche de la verite.

      +0

    Alerter
    • arnold99 // 23.10.2014 à 14h52

      Je ne connais pas les USA ni l’Angola en terme de corruption mais la France. Si pour vous c’est peu de choses que d’inviter un fonctionnaire pour obtenir un avancement rapide d’un dossier, si ce n’est rien que d’installer une salle de bain de luxe dans une résidence secondaire dans le Sud-Ouest pour obtenir un contrat et je ne parle pas des emplois concédés pour s’attirer des faveurs, je l’entends et je dis, je le répète que la corruption existe partout sauf que dans notre beau pays elle est infiniment plus présente que vous semblez le croire.

      D’autre part ramener ce fait à une détresse particulière, voire la votre est rien justifiable, je redis que ceci est rien par rapport à la corruption qui concerne des nations c’est à dire des lobbies

      Je vous laisse à votre nombril en vous souhaitant de le préserver à moins que vous refusiez la corruption active et dans ce cas, je vous dis “bienvenue au club”

        +0

      Alerter
      • Bruno // 23.10.2014 à 15h54

        “Je ne connais pas les USA ni l’ANGOLA en terme de corruption…”.

        Tout est dit, des la premiere phrase…

        En effet, vous ne semblez pas vous rendre compte. Par nombrilisme ?

          +0

        Alerter
  • isidore // 23.10.2014 à 14h52

    La corruption , oserais je dire c’est relatif . Bien sur nous sommes vertueux par rapport aux pratiques courantes ayant lieu ailleurs . Relatif par rapport au temps , aussi , selon les anticipations que l’on fait . Les 5 % de commission dont j’ai parlé sont depuis des lustres , tout à fait anodins , pas du tout perçus comme corrupteurs . C’est une coutume , réglementée tout à fat justifiée . Dans l’esprit .
    Cà les statistiques ne peuvent nous l’indiquer . C’est tout à fait subjectif , pour autant est ce null ?
    Je crains au vu des marchés actuels , surtout celui des valeurs refuges , sur lesquels il me semble que s’opérent des mouvements tout à fait atypiques , qu’on entre dans une ére radicalement nouvelle . Celle de la déflation . Au sens strict du terme , c’est à dire diminution de la création monétaire . Qui plus est n’est pas conjoncturelle .
    L’argent méme réél , ne peut plus étre un repaire et là méme les économistes les plus fins sont démunis de repéres . Il faut , il faudrait , pouvoir estimer la qualité , faire une équivalence avec la quantité . Et çà , méme dans les sciences de la nature les plus pointues , on ne sait pas faire .
    On ne connait pas l’énergie interne à un systéme , seulement relativement .

      +0

    Alerter
  • Incognitototo // 23.10.2014 à 15h59

    Oui, la corruption est partout et explique à elle seule bien des choses dans nos “luttes des places” permanentes…

    Ça fait du bien d’entendre et de voir ça… cette mobilisation contre la corruption qui, je l’espère, ne restera pas sans suites… et qui provoquera autre chose qu’une pétition (de plus) : http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/191014/nous-citoyens-contre-la-corruption

    Il y a eu cependant un grand absent et non-dit des débats… c’est l’État ! Tous les États !
    Au vu des systèmes démocratiques actuellement en place, la corruption est inhérente, intrinsèque et consubstantielle au fonctionnement même des États.
    Les États font partie eux-mêmes des corrupteurs, donc c’est une erreur d’analyse (fatale) de penser que la corruption s’attaquerait aux États de droit….
    D’ailleurs, si on analyse “la cause des causes”, qu’est-ce qu’on peut espérer d’autre d’un système mondial où chacun lutte pour sa propre place, sa propre hégémonie et sa propre survie ?….

    Si on ne prend que la France (mais c’est pareil quasiment partout)… Comment un État qui a des participations dans de multiples entreprises internationales, qui ont toutes des filiales dans des paradis fiscaux opaques (pour leurs coups tordus), pourrait-il s’attaquer à lui-même ?

    Tant que l’État n’aura pas fait le ménage chez lui, tant qu’il défendra des intérêts économiques (et géostratégiques) susceptibles de justifier toutes les corruptions (ventes d’armes, accès aux matières premières et aux ressources énergétiques, et cetera… ça s’appelle la “raison d’État”, et ça arrange bien tout le monde dans de nombreux cas), on ne peut espérer aucun changement d’attitude, ni bien sûr aucune volonté d’en finir avec ce cancer des sociétés démocratiques (dans leur forme actuelle)…
    Je suis pour des gouvernements des grandes entreprises contrôlés par des citoyens élus.

    J’espère que le prochain politique qui s’y attaquera vraiment et qui fera le ménage, ne fera pas la même grossière erreur stratégique que Bérégovoy en (1992 : http://www.ina.fr/video/CAB92022467 )… Quand on veut vraiment être efficace, on n’annonce pas à un voleur qu’on va venir l’arrêter… 🙁 Plus personne depuis, n’a d’ailleurs osé remettre ce combat à son programme…

      +0

    Alerter
    • olivier69 // 23.10.2014 à 17h59

      Bonjour incognitototo,
      ‘Je suis pour des gouvernements des grandes entreprises contrôlés par des citoyens élus” ? Pourquoi, ce n’est déjà pas le cas ? J’aime votre utilisation du mot “contrôle” et surtout “élus” pour leurs significations respectives et leurs histoires sémantiques.
      Cela me fait penser à toutes ces farces au sujet de “commandements” (religieux ou pas) alors qu’il suffit d’appliquer un seul principe (qu’un homme, je crois, nous a déjà conseillé) !
      “Ne faites pas aux autres, ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse” ! C’est juste une simple règle de “bon sens” ! Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’amusent à ridiculiser ce simple message.
      A l’époque, cette règle a très vite été reprise par les élites sentant le danger d’une telle démarche. En effet, comment ne pas soupçonner qu’ils ont vite compris les dangers d’une telle démarche dans leur volonté inconditionnelle de reconduire leurs propres conditions (économiques et sociales). Nous connaissons la suite avec tous ces apparats. Pourrait-on imaginer une récupération politique idéologique à défaut d’être “idéalogique”.
      Rappelons à cet effet que de grands massacres ont été commis pour la cause d’un soi-disant idéal social (communisme et nazisme ont un lien commun : ils se prétendaient “socialistes”).
      Cdlt

        +0

      Alerter
      • Incognitototo // 23.10.2014 à 19h30

        Bonjour,

        Je ne me fie qu’au réalisme… vous ne pouvez pas appliquer cette maxime, s’il n’y a qu’un seul steak pour deux et que chacun meurt de faim ou pense qu’il est plus légitime que cela soit lui qui le mange… Seul Jésus serait capable de se priver pour les autres ou pratiquer la multiplication des steaks… 😉

        Il faut donc des gens externes aux enjeux (qui réfléchissent et décident dans “l’intérêt général”, ce qui n’est pas la “raison d’État “) pour pouvoir décider qu’il faut couper le steak en deux ; ou autrement dit par Montesquieu : “Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir.” … sinon c’est la guerre perpétuelle… ce qui est exactement notre situation actuelle… parce que personne n’a évoqué durant cette conférence sur la corruption que nous sommes nous-mêmes complices des corruptions des États qui font pour nous, ce que nous n’oserions pas faire pour continuer à vivre comme des nantis… Un peu comme tous ceux qui continuent à bouffer de la viande, mais tombent dans les pommes quand il faut buter une poule pour la manger…

        Alors oui, des gouvernements d’entreprises, tenus par des citoyens élus (avec des programmes), pour toutes celles qui doivent gérer et produire les biens communs (l’eau, la terre, les ressources, la finance, …).

        Cdt.

          +0

        Alerter
        • olivier69 // 23.10.2014 à 21h11

          Incognitototo,
          J’aime bien votre référence à Montesquieu et son esprit. C’était un homme de convictions, je n’en doute pas. Je pense que c’est justement dans les moments difficiles qu’il faut avoir un comportement plus social (pour survivre). Seul à la mad max, c’est une utopie ! Et même, si…., vous risqueriez de ne pas vivre longtemps avec un comportement de prédateurs. Les invasions barbares ne peuvent être éternelles (la force absolue). Les gens se regroupent et se défendent (toutes les formes d’autodéfense sont envisageables).
          Par contre, quand tout va bien, il semble que nous perdons cette notion. Pour des raisons idéologiques plus que pratiques.
          Et si vous êtes réaliste, admettez que si vous décidez, vous ne pouvez pas être « externes aux enjeux ». Encore moins, si l’on se projette en situation de pénurie.
          D’ailleurs, dans une telle situation, ceux qui auront une aptitude pour la survie du groupe (et non pas uniquement de leur personne), seront choisis (par la force relative ou le consentement) par les individus qui composent ce même groupe. La sociologie montre d’ailleurs les différentes composantes d’un groupe (comment se détermine t il) et le rôle du meneur. Les tyrans ne durent jamais longtemps au sein d’une communauté….Nous ne serions pas des êtres humains, sinon ! 🙂
          Cdlt

            +0

          Alerter
          • olivier69 // 23.10.2014 à 22h06

            Une dernière preuve :
            Les américains ont fait des essais sur une île (rien d’autres à faire) avec une population de cervidés (je crois) sans prédateurs. Ils se sont multipliés et la pénurie a provoqué la disparition totale de l’espèce. Ils n’ont pas gérer la ressource. Ils ont convaincu que c’est un phénomène comportemental qui pourrait s’appliquer aux humains. La peur permet de manipuler….
            Sauf que l’humain a un pouvoir de création (héritage) et comprend les rudiments de la gestion (un savoir parmi tant d’autres). Faire d’un cas, une généralité pour obtenir un résultat escompté, gage de la validité et de la durabilité de l’idéologie. Des exemples comme celui-ci, il y en a la pelle !
            Voilà d’où vient ce type de croyances…..
            L’ingénierie sociale vise les comportements par le raisonnement. Je n’ai aucun doute, sur le fait que vous savez garder votre esprit critique. Et c’est une bonne chose…
            Cdlt

              +0

            Alerter
            • Incognitototo // 24.10.2014 à 14h14

              Je suis d’accord… en situation de pénurie et quand “mon besoin est plus important que celui des autres”, il n’y a pas de système institutionnel “idéal” (c’est d’ailleurs pourquoi, entre autres, je ne fais pas partie des décroissants).
              Cependant, j’ai grandi personnellement dans un milieu modeste (pour ne pas dire pauvre) ; la solidarité et la coopération, c’était pourtant tous les jours… Quand cela devient une condition sine qua non de la survie du groupe tout entier, je pense que les humains sont capables de lâcher leurs vieux réflexes ego centrés.

              En tout état de cause, un des points nodaux des problèmes de corruption, ce sont les conflits d’intérêts ; et c’est de la simple logique que de vouloir mettre en place partout où les biens communs sont en cause, des organisations qui nous sortiraient de l’arbitraire, des bénéfices à court terme et des intérêts particuliers…. En plus, sous peine que ceux qui subissent n’aillent pendre un jour leurs maîtres, je pense que nous n’aurons pas le choix.

              Cdt.

                +0

              Alerter
  • arthur78 // 23.10.2014 à 17h08

    Le front de gauche fait un appel pour des elus revocables
    =
    http://www.20minutes.fr/politique/1465559-20141022-exclusif-parti-gauche-lance-campagne-tous-elus-puissent-etre-revocables
    =
    Il faut en effet redonner un peu de pouvoir à l’Etat, un élu qui ne paye pas ses impots, ne devrait pas avoir le droit de poser ses pieds a l’interieur de l’assemblée.

      +0

    Alerter
  • Sumbawa // 23.10.2014 à 20h08

    Je reste dubitatif sur la carte de transparancy.
    La Chine 80ème sur 175 pays… je l’aurai mis vers 150/160ème.
    A mon avis leur critères de classement ne sont pas très judicieux.

      +0

    Alerter
  • Franck // 23.10.2014 à 20h17

    Rien sur la corruption de nos fonctionnaires, qui bien que faisant clairement partie de l’exécutif, siègent dans toutes nos assemblées législatives, se votent des lois sur mesure.
    Rien sur la corruption des médias, souvent financés ou propriété de banques et d’industriels, ou encore subventionnés par l’Etat.
    Rien sur la corruption du milieu associatif subventionné, soit disant d’intérêt public.
    Rien sur la corruption des syndicats.
    Selon Edwy PLENEL, la corruption ne vient que des grandes entreprises.
    On se moque de qui au juste ?

      +0

    Alerter
    • Incognitototo // 23.10.2014 à 20h38

      Oui, enfin, sans nier les problèmes, il faut quand même relativiser… Il y a des corruptions qui ont plus d’influences et de conséquences sur nos vies que d’autres…
      On ne peut pas tout mettre sur le même plan… les voleurs de mobylettes (qui sont mis en prison) et les bandits financiers qui profitent de la vie…

        +0

      Alerter
      • Franck // 23.10.2014 à 21h30

        On nous chante une belle histoire là. On nous parle des conséquences, jamais des causes.
        Et comme toujours, ils choisissent un bouc émissaire pour détourner l’attention du fait qu’eux mêmes sont les plus corrompus de la bande, qu’ils versent dans la propagande au lieu de faire leur métier de journalistes…

          +0

        Alerter
        • Incognitototo // 24.10.2014 à 03h11

          Et ça serait donc la faute des journalistes pourris, si les banksters sont devenus ce qu’ils sont ??? Ça serait ça, la cause de tout ? Hou la la…

            +0

          Alerter
  • Andrea // 23.10.2014 à 20h35

    “La corruption” c’est un truc inventé par des dominants.

    Il n’y a là derrière peu d’analyses, d’études (anthroplogie sociale) constats, etc.

    Des circuits ‘informels’ font circuler l’argent dune manière différente en Suède, en Colombie, en Argentine, en France, ou ailleurs…

    Aux USA, le payement pour des faveurs, des prébendes, pour passer en tête de queue, se faire recevoir pas le Politicien, obtenir un statut fiscal favorable, être protégé de poursuites, avoir son domaine inattaquable, voyager sans controle, échapper aux enquêtes, être intouchable, se paye non seulement comptant mais légalement.

    Prix pour visa express: 10,000 dollars. C’est légal. Et pas juste en cas de situation très particulière. 2 jours tip top. Envoyez un mail, un payement. N’importe qui peut le faire.

    Prix pour voyager exempte de controle contre ‘le terrorisme’, non connu (100 à 300 ou plus dollars par an) les règlements sont si complexes, même les spécialistes se perdent ..Pour des millions qui peuvent / veulent payer, imaginer l’aubaine…

    Prix pour faire rentrer son enfant en crèche, en jardin d’enfant, en école privée primaire reputée ou ‘de luxe’: cela varie, il faut faire un ‘don’ et se manifester pour cette institution, discours, participation, etc. (Pas pour tout le monde, ces écoles tiennent une politique de ‘mixité’ très stricte, donc ils tappent les plus riches.) On commence avec 5,000 dollars, mais cela peut être 10x plus. Pour faire rentrer un jeune avec des mauvaises notes dans une UNI snob / réputée, il faut avoir les reins financiers très solides.

    Prix pour influencer un sénateur, un lobbyiste (qui lui influence un politique), etc.: à partir de 100,000 dollars on peut espérer au moins d’avoir des réponse au téléphone, ou mail, une invitation à diner, une considération de la demande, une photo bras enlacés, mais se serrer les pouces, car probablement, résultat zéro. Cela ne suffit pas. La barre est d’un million, ou 3/4 quand on a d’autres atouts (charisme, contacts, popularité, exposition dans les médias, etc.) Bon au niveau du pays, c’est clair que localement, pour fair élire un juge qu’on aura dans la poche, une autre affaire. Selon ce que je connais des US. C’est sur, plein de gens y vivent sans participer ou être conscient de tout cela.

    De manière générale, les élections, et tout le circuit politique, dépend de jeux d’influence qui sont payés sonnant trébuchant. Cette domination de ‘l’argent’ est légale.

    Prix pour soudoyer un policier, un juge, un professeur, un médecin: inconnu..Mais les ‘affaires relevées’ de ce type sont hyper fréquentes. Le prof qui donne des bonnes notes contre payement ou faveurs sexuelles; le flic qui prend du fric de circuit de la drogue pour fermer les yeux; le juge corrompu; le médecin qui accepte un % pour la prescription d’un médicament bidon, etc.

    Bon ce sont des exemples de différents niveaux concernant un pays qui ‘lutte contre la corruption’ (ailleurs!) et juste ‘sur le terrain’, cad. sans parler de l’industrie des armes, des sanctions et leur contournement, etc.

      +0

    Alerter
  • seb // 23.10.2014 à 20h46

    Définition de la corruption ?

    On parle toujours de la corruption de l’Etat et des fonctionnaires.

    Donc le secteur dit “privé” serait exempt de corruption ? A moins que cela y soit la norme, que dis-je, une vertu.
    C’est le marketing, les “forces de vente”. On offre le resto aux responsables achats. Il parait même que le vin et l’alcool est un bon moyen de décrocher quelque contrats. Et je ne parle même pas des femmes sexy utilisées comme faire valoir.
    Lorsqu’on paie très cher une personnalité, une vedette, pour venter les bien fait d’un produit, qu’est-ce ?
    Ce n’est pas de la corruption, c’est le sens du “service”, le sens des affaires … Héhéhé …

      +0

    Alerter
  • Sébastien // 23.10.2014 à 21h43

    Pour tenter d’être clair, limite simpliste: qui dit corruption dit argent. Qui dit argent dit pouvoir. Qui dit pouvoir dit intérêt personnel.
    Qui a l’argent? Qui a le pouvoir? Qui a des intérêts à défendre? Qui manipule qui? Qui corrompt qui? Déroulez la pelote, suivez “the golden yellow brick road”: vous êtes arrivé à destination (il fallait lire la carte à l’envers pour découvrir le trésor, comme dans les paquets de Choco Pops!).

      +0

    Alerter
    • Sébastien // 23.10.2014 à 21h50

      Un indice chez vous: un jour, Donald Rumsfled a annoncé tout penaud que son “Ministère” avait égaré 2000 milliards de dollars (non je n’ai pas trop appuyé sur la touche 0). On n’en a plus jamais entendu parlé. C’était un 10 septembre. La veille d’une certaine odyssée, disons, “spatiale”.

        +0

      Alerter
  • ploi // 23.10.2014 à 22h25

    Le journalisme Fourestien récompensé par…la justice!!

    “Caroline Fourest a été condamnée aujourd’hui par le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation dans le dossier l’opposant à Rabia Bentot, jeune femme voilée agressée à Argenteuil en 2013. L’information, relayée sur quelques sites internet, nous a été confirmé par l’avocat de Fourest, qui va “très probablement” faire appel.”
    […]
    “La 17ème chambre du Tribunal de grande instance de Paris a donné aujourd’hui raison à Bentot et condamné Fourest à verser 3 000 euros de dommages et d’intérêts à la plaignante.”

    http://www.arretsurimages.net/breves/2014-10-23/Agression-femme-voilee-Fourest-condamnee-id18116

    3000€ joli prix. 😉

      +0

    Alerter
  • matt // 23.10.2014 à 23h21

    Merkel concocte un prêt européen à l’Ukraine, pour qu’elle paye sa dette de gaz.
    Il faut faire avancer le schmilblick ! dit-elle aux chefs d’Etat réticents…

    http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=http%3A%2F%2Fpolitikus.ru%2Fevents%2F33663-merkel-predlozhila-oplatit-dolgi-ukrainy-za-schet-nalogoplatelschikov-es.html

    Ben oui, il faut les aider, les pauvres !
    Alors que les politiciens corrompus ont pillé le pays,
    que les rues de Kiev sont taguées de symboles nazis
    et que Donetsk brûle sous les bombes incendiaires !

    Pour cela, l’Ukraine a de l’argent !

    http://dnrespublika.info/na-severo-zapade-donecka-ognennyjj-stolb-vysotojj-v-neskolko-desyatkov-metrov/

    Jusqu’où vont-ils descendre dans l’abjection ?!

    RT vient de poster sur Vimeo un film de 1h20 : MH17 the untold story

      +0

    Alerter
  • matt // 23.10.2014 à 23h50

    J’oubliais :

    Soros sermonne l’UE :
    Il l’accuse de “lenteur, indécision et somnolence” dans son aide à l’Ukraine !

    En avant la musique ! Le bal des vampires continue !

    http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=http%3A%2F%2Frusvesna.su%2Fnews%2F1414087644

      +0

    Alerter
  • vladimirK // 24.10.2014 à 03h25

    Le Canada est neuvième, malgré les scandales à répétition – qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg – et même si l’indice ne parle que de “perception” et non de réalité, il ne reflète pas nécessairement l’opinion des locaux.

    Encore un jouet propagandiste pour aider à faire tomber des régimes.

      +0

    Alerter
  • Epsilon // 24.10.2014 à 07h20

    3 heures passées à dire tout ce qui est mal et à quel point il faut que les choses changent. 3 heures à citer tous les pourris de France. 0 minutes à parler des partis, notamment EELV, qui ont fait de la lutte contre la corruption l’une de leur principale occupation. La gauche rechigne à se faire de la pub, elle préfère critiquer et décourager ses électeurs, que prendre parti et risquer de se tromper. Aux dernières présidentielles, au coeur des ‘affaires’ de corruption, une candidate était juge anti-corruption, Eva Joly, qui a fait un score regrettable au vu de sa probité et des combats qu’elle mène.

      +0

    Alerter
    • Incognitototo // 24.10.2014 à 16h10

      Et s’ils mettaient aussi la lutte contre l’arrivisme et l’opportunisme, ainsi que l’abandon de la culpabilité comme levier politique, à leur programme, ça ne serait pas mieux que bien ?…

        +0

      Alerter
      • Epsilon // 24.10.2014 à 17h35

        Hé ben ils le font. Si y’a des arrivistes et des opportunistes, ils sont peu nombreux, et peu soutenus par la base. L’écologie culpabilisatrice a été abandonnée y’a plusieurs années…

        Mais bon j’imagine que rien n’est jamais assez parfait pour vous? Vous devez être quelqu’un d’exceptionnel…

          +0

        Alerter
        • Incognitototo // 24.10.2014 à 17h48

          Non, juste quelqu’un qui a “un peu” vécu en côtoyant tous ces gens-là… et qui pense qu’il n’existe plus de parti en France qui ferait autre chose que de la promotion d’ego, selon la vieille logique de la “lutte des places”…
          À ce propos, si je suis aussi dur avec EELV, c’est qu’ils ont toujours affirmé qu’ils voulaient se situer en dehors de cette logique (contrairement aux autres) et que toute leur histoire est le contraire de cette affirmation. Vous voulez des noms ? Je peux vous en donner, si vous voulez…

            +0

          Alerter
          • Surya // 24.10.2014 à 19h11

            Emmanuelle et Jean-Vincent ? hahaha

              +0

            Alerter
            • Incognitototo // 24.10.2014 à 20h19

              Et Daniel, et Dominique, et Cécile, et Jean-Luc, et Pascal, et Alain, et Barbara… et… et…

                +0

              Alerter
          • Epsilon // 25.10.2014 à 13h24

            Oui, je comprends. J’ai aussi côtoyé beaucoup de gens qui n’acceptaient pas la démocratie, qui se croyaient majoritaires lorsqu’ils étaient minoritaires, qui parlaient à la place des autres, qui hurlaient quand les décisions n’allaient pas dans leur sens, et qui employaient “les militants” à la place de “moi”.

            Toujours est-il que si rien n’est parfait, le fonctionnement reste très démocratique, la parité est respectée, le cumul des mandats y est minime.

              +0

            Alerter
          • Epsilon // 25.10.2014 à 13h27

            Et plutôt que des noms qui ne m’intéressent pas parce que je n’ai aucune raison de vous faire confiance (vous êtes peut-être un troll du FN), je préfèrerais savoir ce qui a été déplacé et qui vous fait parler de lutte des places? Parce que jusqu’à preuve du contraire, pour être élu (à une place), il faut participer à une campagne, qui est une lutte.

              +0

            Alerter
            • Incognitototo // 25.10.2014 à 15h18

              Ce que je voulais souligner, en fait, c’est qu’il y a un monde entre les discours et déclarations d’intention, et les pratiques réelles…

              Dans les autres partis, il n’y a pas de surprise, on sait que les leaders sont là pour les places, et tout est organisé et pensé pour cela : la conquête des mandats pour quelques-uns.

              À EELV – malgré le discours – en réalité c’est pareil qu’ailleurs ; et quelque part, c’est même pire, parce que c’est caché et jamais parlé… enfin ça ne trompe personne très longtemps, quand on les pratique un peu…

              Demandez-vous en quoi cette “lutte des places” pervertit la finalité de la politique… J’espère que vous y échapperez, mais quand on voit le parcours des uns et des autres, j’ai plus que des doutes.

              Juste un exemple, Pascal Canfin (parmi tant d’autres, pour ne pas dire tous, et dans tous les partis), qui quand il était député européen avait des analyses et des positions pertinentes, notamment sur la finance… et qui quand il est passé au gouvernement a défendu la loi (Sic !!!) de non-séparation des activités bancaires, comme étant conforme à ce qu’il pense…

              Moi (et à mon avis beaucoup d’autres avec moi), je n’en peux plus de ce genre de reniement… juste à cause des places que chacun veut préserver pour lui-même. Mais, je n’en peux plus, tout également, de ceux et celles qui viennent nous expliquer après, pourquoi ils n’ont pas pu faire ce pour quoi ils ont été élus quand ils auraient pu le faire ; de préférence en écrivant des bouquins 😉 qui les exonèrent de leurs responsabilités, sans oublier de cracher sur ce qui leur faisait auparavant trouver “tout normal”…

              À part ça, c’est “drôle” que vous évoquiez les trolls du FN ou presque… 🙁 Je trouve effectivement que ça vole de plus en plus souvent très “ras du front” dans les commentaires…

                +0

              Alerter
            • Epsilon // 26.10.2014 à 08h57

              J’évoque les trolls du FN parce qu’ils sont nombreux à venir se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas et partager des témoignages truqués sur ‘tous pourris, je le sais, je l’ai vu de l’intérieur’, quand ils ne se font pas passer pour des musulmans qui souhaitent islamiser la France…Bref méfiance avec les inconnus.

              Ce que vous décrivez, je ne l’appelle pas “lutte des places”, je l’appelle “compromis”. Quand on bascule dans la compromission, c’est triste. Quand on refuse les compromis et qu’on reste les bras croisés à bouder, c’est triste aussi. Je suis étonne des propos que vous prêtez à Canfin : les propos que j’ai lus de sa part allaient tous dans le sens de la critique de cette loi.

              Quant à la voter…C’est comme la loi sur la transition, elle est naze, mais c’est une avancée. Si vous réclamez une augmentation, et qu’on vous en donne la moitié, vous ne la refusez pas sous prétexte que c’est pas assez. Au pire, si vous pouvez, vous changez de boîte, mais là c’est pas possible!

                +0

              Alerter
            • Incognitototo // 26.10.2014 à 13h05

              Pour info à Epsilon : http://www.arretsurimages.net/breves/2013-01-24/Reforme-bancaire-le-ministre-Canfin-se-dedit-id15041 ; et encore je ne retrouve pas une autre intervention encore plus explicite (radio ou télé, j’ai un trou) où il se félicitait de cette loi (Sic !!!) après le vote… Soit c’est de l’angélisme et de la naïveté et c’est grave, soit il tenait trop à sa place dans ce gouvernement au point d’en oublier ses convictions et c’est grave…

              Il me semble que nous sommes en plein dans le sujet de la corruption… pas celle bien sûr de la monnaie sonnante et trébuchante (pas plus que de celle en particulier de Canfin), mais celle qui fait que les politiques, malgré leurs convictions affichées, auront toujours de “mauvaises bonnes raisons” de ne pas agir et de ne pas mettre fin à la corruption, en commençant par ce que vous appelez des compromis (ou des avancées partielles “en attente de mieux”) et que j’appelle moi (et d’autres avec moi) non pas des compromissions, mais des trahisons et des lâchetés.

              La corruption, elle commence là. Elle est permise et se développe sur ce terreau-là ; celui de politiques qui, pour de multiples mauvaises bonnes raisons, oublient tout de leurs convictions dès qu’il s’agit d’exercer des “responsabilités”.
              Cela dit, je ne blâme pas les hommes (ou si peu), c’est notre système soi-disant démocratique qui conduit à ça, c’est donc lui qu’il faut changer en priorité, si on veut un jour se sortir de cet immobilisme mortifère.

                +0

              Alerter
            • olivier69 // 26.10.2014 à 10h03

              Bonjour Epsilon,
              Je vous crois sur parole !
              En qualité de chrétien (a t on encore le droit ?), je suis attristé par ce racisme scientifique (au grand jour) qui consiste à stigmatiser tout ce qui ne va pas dans les intérêts bien compris. Croyez-vous que ce soit l’intérêt de la France ? Pays où nous vivons tous ! Que vous soyez contre un islamisme radical, ok ! Mais que vous dites que ce sont les musulmans (pseudo ou pas) qui veulent islamiser la France en dit long sur votre vision des choses ! On se demande si ce n’est pas vous le troll du FN !
              Conclusion : Vous voulez dire que le site de mr Berruyer est victime d’une attaque idéologique ? Vous avez raison et vous en êtes la preuve virtuelle.
              Cdlt

                +0

              Alerter
  • eric // 24.10.2014 à 15h28

    En outre il parrait que quand les banquiers se suicident c’est pas bon signe

      +0

    Alerter
  • marion // 24.10.2014 à 15h48

    Pour ceux qui n’avaient pas encore compris les intérêts que représente Mediapart, je pense que maintenant c’est fait 😉

      +0

    Alerter
  • marion // 24.10.2014 à 15h58

    Tout est question de sémantique :

    A Bruxelles et Washington, il y a des lobbys et partout ailleurs, il y a de la corruption…..;-)))

      +0

    Alerter
  • eric // 24.10.2014 à 16h12

    En parlant de Mediapart,ils viennent de mettre en une la lettre confidentielle qur Hollande a reçu
    de la comission de Bruxelle par rapport au budget 2015,va y’avoir du sport dans les jours a venir…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications