Pravy Sektor

Pravy Sektor – ou Secteur Droit – est un des mouvements ultranationalistes paramilitaires les plus violents, dirigé par Dmytro Yarosh, qui a joué un grand rôle à Maïdan. Il porte les couleurs de l’UPA. (lien wikipedia anglais)

Il a été cofondé avec Le Trident de Stepan Bandera (Tryzoub, de Dmytro Yarosh), l’UNA-UNSO (de Yuriy Shukhevych), et Bilyi Molot (le marteau blanc).

Il s’est transformé en parti politique le 22 mars 2014, et compte environ 10 000 membres.

Ce parti est représenté au gouvernement, Serhiy Kvit étant le ministre de l’Éducation et de la Science – un des 5 ministres appartenant clairement à des organisations néonazies.

Serhiy Kvit

En janvier 2014, Serhiy Kvit se présentait comme faisant partie de la mouvance libérale et démocratique d’Euromaidan aspirant à se rapprocher de l’Union européenne (Source). C’était pourtant un membre du groupe néonazi Trident

Il a été classé autour de la 190e place dans le classement du magazine «Focus» des « 200 personnalités les plus influentes d’Ukraine” chaque année depuis 2010.

C’est un “bon ami” de Dmytro Yarosh, le leader de Pravy Sektor.

“Parmi les représentants de Tryzoub, il y a le président de l’académie Kiev-Mogyla, Sergueï Kvit, mon bon ami et “frère” (NdT. au sens figuré). À ce moment, il était sotnik [centurion / capitaine] dans notre organisation.” [Dmytro Iarosh, Pravda.ua]

En retour pour Kvit : “Dmytro Iarosh est tout à fait raisonnable et un homme sensible et je ne pense pas qu’il soit extrémiste ou xénophobe. Je pense qu’il est une personne tout à fait rationnelle et normale”. (même article)

Présentation par Libération lors de l’annonce du gouvernement :

“Recteur de l’académie Kiev-Moguila, la plus vieille université d’Ukraine. Il a publiquement condamné en 2011 l’arrestation de l’ex-Premier ministre et égérie de la Révolution orange Ioulia Timochenko et a défendu tout au long de la contestation le droit des étudiants, menacés de représailles par les autorités, à participer aux événements politiques.” [Libération, 27/02/2014]

Belle enquête – merci…

En tous cas, il bosse bien, en fonction des priorités du pays : il vient de demander que les livres d’Histoire à Lviv reparlent de l’OUN-UPA

La vision du Monde sur Pravy Sektor à Maïdan

“Les rares acclamations sont pour Dmytro Iaroch, le chef de Pravyi Sektor, réunissant les groupuscules nationalistes les plus engagés dans le combat. « Pravyi Sektor ne rendra pas les armes et ne libérera pas les bâtiments tant que notre principale revendication, le départ de Ianoukovitch, ne sera pas satisfaite ! » lance-t-il, protégé par trois molosses masqués. Grondement de satisfaction. Ce n’est pas la foule qui est extrémiste, mais la tragédie vécue sur cette place qui est extrême.” [Piotr Smolar, Le Monde, 22/02/2014]

“Iaroch à son tour veut accomplir une sorte de mue puisqu’il est candidat à la présidentielle. C’est à dire qu’il veut suivre le chemin de Svoboda en se notabilisant en quelque sorte, en restant pas le type en treillis sur Maïdan qui appelle au soulèvement. [… Les gens sur Maidan ce soir là] considéraient que Iaroch, qui avait formé des groupes d’auto-défense, avait mis les mains dans le cambouis.” [Piot Smolar {journaliste du Monde suivant ce dossier} à Olivier Berruyer, Arrêts sur Images du 9 mai 2014, 19e minute]

Ben voui, car le journaliste du Monde, il est télépathe, il arrive à savoir ce que pense une foule et pourquoi elle applaudit…

SD, c’est déjà pas mal quand ils se font de la pub…

… mais c’est encore mieux quand on les lit !

On peut voir en live Pravy Sektor sur Internet, soit, en version complète, sur le site vk – le Facebook local -, soit sur Facebook en anglais (qui reprend une partie des papiers du précédent).

Et là, ce qui énoooooooooooooorme, c’est les abonnés :

  • 430 000 personnes sur vk – donc surtout en Ukraine !!
  • 45 000 sur Facebook Ukraine !!

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Voici donc pour vous, après un énorme travail de sélection que j’ai réalisé, le meilleur du pire de Pravy Sektor, traduit en français. Je ne me suis intéressé que sur les billets avec un visuel, et depuis le 17 février.

Si un courageux ukrainophone veux faire le reste, me contacter. Ou mener une veille. Ou s’intéresser à Svoboda…

C’est un peu long, mais ça permet mieux de vraiment mieux comprendre ce parti / milice néonazie.

Je tiens la source des copiers-collers sous word à disposition si quelqu’un veut faire une traduction en anglais pour son propre site. Me contacter…

Je pense commence par le Best Of du pire, et je mets les autres par liste anti-chronologique :
Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Heuuuuuuu….

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Dmytro Dontsov (1883 – 1973) était l’idéologue de l’organisation nationaliste OUN de Stepan Bandera.

« Son idéologie (Dontsovisme) a été combattue par les démocrates ukrainiens et par les cercles catholiques, qui condamnaient sa justification antidémocratique, amorale et éthiquement élitiste de toute action visant à la primauté de la Nation. » [Encyclopédie de l’Ukraine] 

L’historien polonais Richard Szawlowski parle “des doctrines totalitaires et génocidaires” de Dmytro Dontsov. [Source]

« Dontsov a placé le fanatisme et l’amoralité parmi les principales revendications du nationalisme actif. […]

“La position dominante devait être occupée par la volonté de vie. La manifestation de volonté n’est rien sinon un délice à l’expansion, en allant au-delà de nos frontières. Le développement n’est pas seulement une affirmation de soi, de sa propre volonté de vie, mais aussi la négation de celle-ci pour d’autres.”

Concluant son ouvrage majeur, il indique : “Le fanatisme, les sensations instinctives, l’émotion au lieu de la rationalité, l’esprit de l’intolérance ethnique – tout ce qui a été avili en nous – devraient être réhabilités par un nationalisme ukrainien frais et jeune.”

Dans un de ses essais Unification ou séparation, il a appelé à imposer de force la volonté de l’OUN sur toutes les autres tendances de la vie politique ukrainienne. Pour ce faire, il est nécessaire, à son avis, « de semer les graines de la haine envers nos propres parents et amis ! Afin de favoriser la discorde et la méfiance mutuelle ! Pour apporter la discorde à notre terre natale ! Oui, c’est ça ! Car sans elle, il n’y a pas d’unité, pas de maîtrise en commun. Il n’est pas étonnant que les stupides Démocraties ne puissent pas comprendre ceci… ” » [Mykola Horelov, Concepts ethnocratiques]

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

Pravy Sektor (Secteur Droit)

À suivre pour la version française

63 réponses à [Néonazisme] Secteur Droit, c’est ça…

  1. Beauch26 Le 14 mai 2014 à 00h37
    Afficher/Masquer

    J’ai été voir leur page facebook et vk. Tout y est : le décorum “vintage”, le romantisme à 2 balles, les fantasmes divers et variés, les insultes et les tentatives de manips aussi bien sûr. Un discours “double” également, ainsi leur appel aux nationalistes européens du 15 mars contient ceci : “Nous ne combattons ni la Russie de Poutine, ni la minorité russophone en Ukraine, ni aucune de nos minorités” (http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2014/03/15/ukraine-un-appel-de-pravy-sektor-aux-nationalistes-europeens-5323044.html).

    De la pure stratégie de com’ en mode “on est des warriors” qui omet de préciser qu’ils ont été et sont encore soutenus par tous les services des USA et de l’UE. Avec de tels appuis, même un club de bridge local aurait pris le pouvoir en Ukraine. Mais sans mettre le pays à sang et à feu.


    • HELLEBORA Le 14 mai 2014 à 01h20
      Afficher/Masquer

      Page FB de Pravyi Sektor France : moi pareil. Et si j’étais journaliste à Libé, je ferais pas le malin….


    • Krystyna Hawrot Le 16 mai 2014 à 01h13
      Afficher/Masquer

      Ce qui est intéressant, c’est de voir que leurs objectifs est ce qu’ils appellent l’Union Balte, et qui recouvre la Pologne nobiliaire historique de 1600 à 1795 – Pologne, Lithuanie, Ukraine et Pays Baltes. On comprends mieux pourquoi les nationalistes polonais (gouvernement compris) les soutiennent. Et on comprends mieux Piotr Smolar aussi.


    • beauch26 Le 23 mai 2014 à 02h02
      Afficher/Masquer

      10 jours après, il est à constater que la page Facebook France de Pravy Sektor a été singulièrement nettoyée ! Mâtin !

      Ca sent le gros gros effort de communication pour se rendre plus présentable ! Ca doit être dur pour eux de ne plus publier les captions du type “gloires à l’Ukraine” ou ‘Odessa honneur à nos militants'”.

      Il nous faut donc attendre les enfumages officiels : “Mais non regardez leur page, vous voyez bien, ce ne sont que de joyeux patriotes, nous devons les soutenir contre l’ogre soviétique !”.


  2. MyFriendGoo Le 14 mai 2014 à 00h44
    Afficher/Masquer

    En regardant de plus près la page Facebook de Pravyi Sektor France (sur FB), on retrouve même des personnalités publiques, par exemple : Michael Pascuito, qui n’est autre que le colistier n° 9 de Mr Philippe Vardon lors des dernières municipales à Nice.

    Sympa non ?


  3. juni palacio Le 14 mai 2014 à 01h12
    Afficher/Masquer

    http://www.rts.ch/emissions/temps-present/international/5663853-ukraine-extreme-revolution.html

    “Une équipe de Temps Présent a filmé les ultra-nationalistes de droite du mouvement «Pravy Sektor ». On les a traités de « fascistes », eux refusent de rendre les armes et ils se sentent trahis par le gouvernement transitoire d’Ukraine. Ces hommes déterminés veulent « purger une fois pour toutes » le pays des reliquats de l’ancien régime quitte à user de méthodes radicales. Reportage en pleine tension au cœur de ce mouvement d’extrême-droite.”


    • jules Le 14 mai 2014 à 05h00
      Afficher/Masquer

      Étrange impression… (À chaud.)

      L’impression qu’il y a deux niveaux d’individus sensiblement différents au sein de « secteur droit » :

      1. D’une part les militants ou acteurs de base, les pioupious, les sans-grade, essentiellement issus des couches frustrées et/ou dégoutées de la population. (Il y a de quoi !) Exaspération, plutôt que nationalisme pur et dur dira-t-on. Des gens simples, des gens ordinaires qui en ont marre d’une situation pourrie. On trouvera de tout là-dedans : des gars sincères comme des petites frappes extrémistes.

      2. Une direction essentiellement composée d’individus animés par une haine noire vis-à-vis de tout ce qui est russe ; des barbouzes, des petits malins et/ou des roublards de première, quelquefois rompus aux techniques de communication, qui, sous une apparence opportunément policée, donnent finalement l’impression d’utiliser les premiers avec un cynisme et une condescendance qui font froid dans le dos.

      3. Impossible aussi de passer sous silence le fait que « secteur droit » répond à un besoin éminemment populaire ; ou, en tout cas, qu’il est parvenu à s’immiscer d’une façon quasi intime dans une population qui, à l’image des militants de base, en a réellement marre, elle aussi, de la situation. Marre au point d’admettre, voire de justifier, le recours à une certaine violence. — Bref ! « secteur droit » est parvenu à cristalliser sur son mouvement l’élan populaire qui était à l’origine des manifestations du Maidan, au point d’apparaître comme le versant organisé de ce dernier, celui qui peut aussi servir de relais pratique sur le terrain et politique au niveau institutionnel. Du moins est-ce ainsi qu’il doit apparaître aux yeux d’une partie significative de la population « ukrainophone ».

      Nonobstant, encore — et surtout — l’impression d’assister à une opération de relations publiques destinée à polir les angles, comme s’il s’agissait de légitimer l’action des militants aux yeux de l’opinion publique occidentale tout en faisant fi des motivations réelles qui animent les responsables : la haine et le pouvoir. À tort ou à raison, je ne crois pas une seule seconde à la sincérité de ceux-ci. « Trop polis d’un seul coup de baguette magique pour être droits dans leurs bottes. » Bref : malaise.

      Et puis, le reportage a été réalisé fin mars. Or, depuis…

      Ceci dit, merci pour ce lien vers un documentaire qui a le mérite de proposer une approche différente.


      • Carole G Le 15 mai 2014 à 12h06
        Afficher/Masquer

        @ jules:
        1) un lumpenprolétariat
        2) une direction de mafieux, dont le but principal est de s enrichir
        3) la manipulation de mécontentements réels, lés à des frustrations économiques, un dégout des oligarques corrompus
        notons que que ( comme dans un triste passé) les thèmes centraux sont: l ennemi extérieur( le russe), la pureté ( symbolisée par les petits anges blonds), l ennemi intérieur ( communistes, homosexuels), la glorification de la violence
        Bref, un condensé de pathologies mentales; obsessionnels sadiques pour le bas de l échelle, manipulateurs pervers narcissiques pour les dirigeants…


  4. HELLEBORA Le 14 mai 2014 à 01h23
    Afficher/Masquer

    Diffusé le 10 mai sur Canal +, revoir « UKRAINE, LES ULTRANATIONALISTES S’INSTALLENT » – Un sujet de Xavier Luizet
    http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3356-c-effet-papillon.html


  5. Bartleby Le 14 mai 2014 à 01h36
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    j’ai découvert votre site il y a peu de temps. Bravo pour votre magnifique travail.


    • Bartleby Le 14 mai 2014 à 02h48
      Afficher/Masquer

      Comment ne pas maudire cette hideuse révolution ukrainienne et ses révolutionnaires-lie-de-l’humanité ? Comment ne pas se proclamer conservateur et misonéiste dans cette ambiance sinistre ? On comprend que Georges Orwell ait pu écrire : « Il y a une génération, tout individu doté d’intelligence était d’une certaine façon un révolutionnaire. Aujourd’hui, on serait plus près de la vérité en affirmant que tout individu intelligent est réactionnaire » (Le Quai de Wigan,éditions Ivréa, Paris, page 227).


  6. HELLEBORA Le 14 mai 2014 à 01h51
    Afficher/Masquer

    – Il y a qques jours, j’avais fait 1 post sur ce qui s’est passé au sein de la Rada (Assemblée nationale ukrainienne) le 6 mai, à savoir l’allocution d’un membre du parti communiste, Petro Symonenko, qui n’a pas hésité à dénoncer les agissements des membres du gouvernement de Kiev. Mal lui en a pris …
    Regardez cette vidéo qui a le grand avantage d’offrir une traduction : http://www.youtube.com/watch?v=93b7oDqaHr0

    + les commentaires pro-Symonenko que j’avais trouvés à ce moment-là :

    “Le 6 mai, la majorité de la Verkhovna Rada a adopté une décision illégale, créant un précédent, en retirant le groupe du Parti communiste de la session de l’Assemblée, un parti pour lequel ont voté trois millions de citoyens ukrainiens.
    Un parti qui s’oppose fermement au fascisme en Ukraine, défend l’unité du pays. Un parti qui a toujours défendu les intérêts des gens du peuple, pas les intérêts des clans oligarchiques criminels.
    Le chef du groupe Petro Symonenko a exposé ses légitimes récriminations lors de la session de l’Assemblée nationale, permettant au peuple ukrainien d’entendre de vive voix le témoignage du massacre de civils dans les régions de Donetsk et Luhansk et d’autres régions, sur les gens morts brûlés vifs à Odessa.
    La majorité pro-fasciste, au mépris des lois ukrainiennes, des procédures parlementaires, a pris la décision de faire sortir les députés communistes de la salle.”

    – Suite à cette offense intolérable, que s’est-il passé depuis ?
    Turchynov Calls Justice Ministry Apply Court For Prohibition Of Communist Party If Their Collaboration With Separatists Proved (11:27, Tuesday, May 13)

    http://un.ua/eng/article/509222.html

    “Oleksandr Turchynov calls the Justice Ministry to apply a court for prohibition of the Communist Party of Ukraine if their collaboration with separatists is proved, he has told a parliament meeting.
    “Too much information and materials about Communist Party representatives’ complicity in organisation of terrorist and separatist action. I’d like to consider this matter and, if any evidence, to submit to court the materials seeking prohibition of the Communist Party in Ukraine,” he said.”

    La majorité pro-fasciste rejette les Russes mais n’hésite pas pour autant à adopter des méthodes dignes de Staline. Si elle appelle doryphores (“thugs”) les séparatistes, tout les autorise à les supprimer. Vous reprendrez bien un peu de Monsanto, très cher ?


    • PL Le 14 mai 2014 à 03h46
      Afficher/Masquer

      Je pense que vous vous êtes un peu emmellés les pinceaux (tout à fait gentiment!). Ou alors c’est moi qui suis dans l’erreur.
      La vidéo que vous proposez est une séance de la rada qui date de peut-être un mois déjà.
      Le 6 mai, le groupe communiste a été expulsé de la session de la rada, où devaient être auditionnés les rapporteurs de l’opération “anti-terroriste” dans l’est du pays. Il n’a donc pas pu y participer. Ceci sans aucun fondement légal, apparemment.
      Hier simonenko a eu des mots très durs en session :
      http://www.youtube.com/watch?v=_dRLy0d2jPM a
      la tête de tourtchinov vaut le coup d’oeil.
      Et c’est aujourd’hui que s’est produit l’incident dont vous parlez :
      http://korrespondent.net/ukraine/politics/3362123-turchynov-khochet-zapretyt-kommunystycheskuui-partyui-v-ukrayne a
      au cours duquel le président a menacé d’instruire au parquet l’interdiction du parti communiste pour cause “d’idéologie séparatiste terroriste”.
      manque de bol, un député de donetsk du parti des régions a ensuite tenu à peu près le même discours :
      http://www.youtube.com/watch?v=xz_kqJvxiDU&feature=youtu.be a
      résumé sur la télé russe ici : http://www.youtube.com/watch?v=LQOfyp_ho1A&feature=youtu.be a
      Pour finir, mon avis est que votre référence à staline embrouille le propos dans cette affaire.


      • Hellebora Le 16 mai 2014 à 01h13
        Afficher/Masquer

        @PL
        – La vidéo ayant été postée le 10 mai, je suppose que si vous indiquez que la séance de la Rada a eu lieu vers le 10 avril, c’est que vous aviez connaissance de cet “incident”. Moi non et en + je ne parle ni ukrainien, ni russe…
        – La menace d’interdiction du parti communiste date bien du jour de mon post, on est d’accord
        – Je maintiens mes ” dignes des méthodes de Staline” même si le fait que Staline, un Russe, vous amène à trouver que mes propos ne sont pas clairs. J’aurais tout aussi bien pu remplacer le nom de Staline par celui de Mao ou de nimporte quel autocrate-dictateur
        – quant aux doryphores (“thugs”) je n’y suis pour rien : c’est celui qui est utilisé par les ultra nationalistes ( @skirlet : “koloradsky jouky” est-ce que cela veut dire la même chose ?)


    • skirlet Le 15 mai 2014 à 14h17
      Afficher/Masquer

      C’est pas “thugs”, c’est “koloradsky jouky” колорадськи жуки. On peut très bien se passer d’un terme anglais qui n’apporte rien de plus.


  7. Astro Popote Le 14 mai 2014 à 02h32
    Afficher/Masquer

    @ Junie Palacio

    Merci pour le reportage de RTS.
    Je trouve qu’il éclaire la situation sous un angle plus profond. Si j’ai bien compris, les gens sont vraiment exaspérés par la corruption qui atteint des sommets, règne sur la police, etc.

    Dans le reportage Pravy Sector apparaît comme composé de plusieurs tendances : mettre un terme à la corruption et rendre l’Ukraine aux ukrainiens d’un côté, de l’autre des motivations, disons, “indirectes”, régler ses comptes à la Russie et venger les violences de la guerre menée contre la Tchétchénie, et encore des tendances néo-nazis, des paumés…

    J’ai ressenti de la peine pour les ukrainiens pompés par l’oligarchie, leur impuissance exaspérée contre ce qui les écrase et ne change pas d’élections en élections… Un peuple réduit à l’impuissance, en est aussi, tôt ou tard, réduit à la violence si rien ne peur changer autrement.

    Que se passerait-il si en France, nous étions à ce point “coincés” et ce, si j’ai bien compris, au quotidien ?…Nul doute que la violence finirait par se lever contre le système de la corruption… Et nul doute que ceux qui oseraient/ auraient le courage d’en passer par la force au risque de leur vie, seraient “radicaux”, et qu’ils se regrouperaient toutes tendances confondues… Qui sait la ou les directions que cela prendrait…

    Merci donc pour ce reportage qui pose beaucoup de questions.

    Cordialement


  8. C Balogh Le 14 mai 2014 à 09h14
    Afficher/Masquer

    “J’ai ressenti de la peine pour les ukrainiens pompés par l’oligarchie, leur impuissance exaspérée contre ce qui les écrase et ne change pas d’élections en élections… Un peuple réduit à l’impuissance, en est aussi, tôt ou tard, réduit à la violence si rien ne peut changer autrement.”
    Moi, j’ai de la peine pour tous les peuples qui subissent la même chose,(dont nous la France) et en plus, cela empire, l’austérité en France et peut-être bientôt, l’invasion par les bouchers-mercenaires nazis de washington UE.
    C’est peut-être parce qu’ils sont menacés de ça que les pignoufs au gouvernement ne pipent mot?


    • Astro Popote Le 15 mai 2014 à 00h54
      Afficher/Masquer

      Bonsoir C Balog,

      De la peine pour tous les peuples, oui. Je suis d’accord. D’où les questions que soulève ce reportage.
      Mais on n’est pas, en France, dans la même situation, ni, par exemple, de la Grèce où les gens se battent entre eux pour une distribution de nourriture et dont les biens sont privatisés un à un et en masse, ni dans celle de la Syrie, etc. On n’a pas non plus la même histoire, ni donc la même vision du monde, ni le même rapport à la violence. Croisé à tout ce que j’ai lu, vu, écouté, ce reportage de TRS, m’a, disons, permis de me “déplacer”, d’aller plus “vers”. Et il m’a touchée.
      Cela ne veut pas dire que j’ignore le processus global dans lequel on est pris.

      Maintenant, si votre hypothèse est fondée, que ferions-nous, ici, en France ?
      Ou plutôt, comment prévenir pour ne pas tomber dans le panneau ? Quelle intelligence développer ensemble ? Comment ? Etc…


      • téléphobe Le 15 mai 2014 à 10h59
        Afficher/Masquer

        “Mais on n’est pas, en France, dans la même situation…” : des villes et des départements français en sont presque arrivés à l’état de la Bosnie ou du Kossovo des années 90, vous devriez le savoir. Rendez-vous compte que la jeunesse de France commence à se lever car ça devient insupportable !
        Soyez en certain, un jour ou l’autre, des événements graves se produiront sur notre sol.
        “Quelle intelligence développer ensemble ?” : avec qui ?
        Souvenez-vous bien ce qui s’est passé en ex Yougoslavie !


  9. Lamonette Le 14 mai 2014 à 09h22
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette contribution.

    Il semblerait que la Russie, comme l’Iran, propose ce matin une “feuille de route” pour la Syrie…qui correspond naturellement à tous points à celle proposée pour l’Ukraine.

    C’est logique, c’est imparable.

    Naturellement, on a repris des tours hier avec Monsieur FABIUS faisaint siennes les conclusions de l’ONG américaine parlant d’attaques chimiques au chlore tout en précisant que les analyses étaient en cours….

    Je trouve cela réellement pénible…


  10. Janna Le 15 mai 2014 à 00h10
    Afficher/Masquer

    Dossier sur les dirigeants Ukraine . Dossier Odessa. Très importants. Dossier écrit en russe.

    http://cyber-berkut.org/traitors/


    • PL Le 15 mai 2014 à 01h26
      Afficher/Masquer

      A propos, je pense que Liashko devrait avoir droit à un paragraphe lui aussi. Il n’est pas svoboda ou pravi sector, mais il s’est quand même constitué un sacré dossier dernièrement. Avec prise d’otages et tout, pas mal pour un candidat à la présidentielle.

      Par contre je suis un peu mal à l’aise avec les listes de coupables des crimes commis à odessa, avec adresses et téléphones. C’est vrai que si la justice ne fait pas son travail, alors ces informations doivent sortir par un autre canal, mais et si il y a des erreurs ? Et si il y a des représailles ? Difficile de trancher.


  11. PF Le 15 mai 2014 à 00h22
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    L’argumentaire de Piotr Smolar n”a aucune valeur.

    Je cite : “Iaroch à son tour veut accomplir une sorte de mue puisqu’il est candidat à la présidentielle. C’est-à-dire qu’il veut suivre le chemin de Svoboda en se notabilisant en quelque sorte (…)”

    Cet argument montre combien Piotr Smolar est de mauvaise foi pour cacher la réalité de ces partis extrémistes, car je ne peux pas croire qu’il ait une méconnaissance aussi crasse de l’Histoire. Où M. Smolar a-t-il vu que le fait de se présenter à une élection “démocratique” prouve la respectabilité d’un individu ou d’un parti politique ? Et le contre-argument est d’une telle évidence…

    13 mars et 10 avril 1932 : Hitler est candidat pour le NSDAP (parti Nazi) à l’élection au suffrage universel direct du président
    5 mars 1933 = le NSPDA remporte les neuvièmes élections fédérales allemandes de la République de Weimar. Elles seront la dernière consultation électorale libre en Allemagne avant la Seconde Guerre mondiale.

    On connaît la suite…

    Bien cdt


  12. Bertrand Le 15 mai 2014 à 00h22
    Afficher/Masquer

    Ukraine : “Svoboda” propose d’évacuer les résidents de Slaviansk, avant de bombarder la ville

    Le député Yuri Mikhalchishin : ” Quelques hélicoptères MI- 24 seront suffisants pour transformer Slaviansk en un paysage lunaire ” http://gaideclin.blogspot.fr/2014/05/ukraine-svoboda-propose-devacuer-les.html


  13. PL Le 15 mai 2014 à 01h03
    Afficher/Masquer

    Il faudra être attentif aujourd’hui, car ce 15 mai a lieu la finale de la coupe d’ukraine de football (donetsk-kiev). Elle devait avoir lieu à Kharkov, mais on parlait hier d’une délocalisation à Poltava. Dans un premier temps la fédération avait annoncé cette semaine que le match se jouerait portes fermées, mais sous la pression des ultras les spectateurs auront finalement accès au stade.
    On annonce une marche des ultras.


  14. Astro Popote Le 15 mai 2014 à 01h06
    Afficher/Masquer

    C Balog,

    Je ne sais pas si ceci va dans votre sens ?

    http://www.romandie.com/news/477773.rom


  15. Bartleby Le 15 mai 2014 à 02h15
    Afficher/Masquer

    Petit précis de la double pensée avec traduction en novlangue :
    1)En Ukraine :
    Ne dites plus : fasciste, mais dites révolutionnaire.
    Ne dites plus : coup d’état ou putsch, mais dites révolution.
    Ne dites plus : néo-nazi ou d’extrême-droite mais dites plus à droite ou nationaliste.
    Ne dites plus : patriotique, mais dites fasciste, hitlérien ou mieux : d’extrême-droite.
    Ne dites plus : fédéralistes, mais dites séparatistes armés (de parapluies ?) ou mieux : terroristes.
    Ne dites plus : Russie, mais dites U.R.S.S.
    Ne dites plus : Poutine, mais dites Hitler.
    2)En France :
    Ne dites plus : information alternative, mais dites théorie du complot.
    Ne dites plus : 2+2=4, mais dites cela dépend du contexte, il faut arrêter les délires.
    Ne dites plus : islamiste=mauvais, démocrate=bon, mais dites islamiste en France=inbon, islamiste en Syrie =bon, islamiste au Mali = inbon, démocrate en Syrie=inbon, referendum au Kosovo ou au Soudan=bon, referendum en France ou en Ukraine=inbon .
    Ne dites plus : Le Monde,Libération, BHL,…=guerre , mais dites les mêmes=la vertu.


  16. Yves Le 15 mai 2014 à 07h26
    Afficher/Masquer

    Ce pays est foutu, une séparation en deux zones Ouest / Sud-Est semble urgente avec un engagement de chaque zone du respect des minorités “restantes”. Probablement un rêve alors que le scénario le plus probable pourrait être une très longue guerre civile. Merci Bruxelles, merci Washington !!


  17. Grégory Le 15 mai 2014 à 09h03
    Afficher/Masquer

    Bon, des énervés, certes, mais pas très nombreux. L’épisode sur le Figaro est éclairant: moins de 1000 likes pour leur news sur un sondage à 65 000 votant. Alors certes ça fait toujours beaucoup trop de gens qui s’esclaffent sur des menaces de mort, mais en soit ça ne donne pas l’impression d’une grosse base politique néo nazie menaçant de fondre sur l’Ukraine. Ils semblent clairement surreprésentés au gouvernement. Ca doit être ça, le calcul des chancelleries occidentales: utilisons les allumés pour notre agenda politique, de toutes façons demains ils ne seront plus rien sur un claquement de doigt.


    • phane Le 15 mai 2014 à 09h58
      Afficher/Masquer

      Le probleme c’est qu’ils sont à la manoeuvre sur le terrain…


    • FL Le 15 mai 2014 à 10h13
      Afficher/Masquer

      Le problème des officines nazi n’est pas le nombre de leurs adhérents, en l’occurrence important, mais l’usage qu’en font les politiques mis en place à la tête de l’Ukraine par les services US et EU.
      Ils font le boulot de mise à feu de la société Ukrainienne et en principe parviendrons dans les semaines à venir à déclencher la guerre civile dans le but de justifier l’intervention occidentale en installant l’OTAN, son bras armée, en Ukraine, véritable mur de séparation entre les gentils (nous) et les méchants (Poutine).

      Une fois réalisée cet objectif, il sera toujours temps de les éliminées de la scène politique et sociale en suicidant accidentellement quelques uns de leurs chefs. Cela c’est passé il y a deux mois pour le responsable présumé des tueries de Maïdan et quelques autres exactions barbares, du moins en principe car les avoir en sourdine n’est pas forcément une mauvaise chose.
      Ainsi les maintenir toujours menaçants est tout à fait indiqué pour que les gens se tiennent tranquille et votent comme il faut et admettent sans broncher les résultats de ces votes.
      Naturellement quand on utilise des matières dangereuses et malgré les précautions il peut toujours arriver un accident.

      Incidemment rappelons nous que l’accident de Tchernobyl est du à un essai “un peut trop poussé” des systèmes de sécurité en situation de panne! pas drôle.

      L’OTAN sert aussi en deçà du “rideau de fer” à maintenir l’ordre de nos bien aimés protecteurs états-uniens contre nous même. En effet nous pourrions nous imaginés libres et vouloir le devenir…si, si, ça s’est vu dans les années soixante.


      • Beauch26 Le 15 mai 2014 à 12h57
        Afficher/Masquer

        Votre analyse apparaît (malheureusement) très pertinente en effet.

        Et concernant le “rideau de fer”, il semble qu’il soit en train de devenir un “rideau de sang”.


  18. Guillaume Le 15 mai 2014 à 09h59
    Afficher/Masquer

    Je me demande bien comment réagirait la justice si on dénonçait Pravy sektor France pour incitation à la haine raciale, menace ou incitation à la violence, mise en danger des personnes…
    Il y a le choix avec ces loustics. Le portail du gouvernement pour les signalements de contenus illicites:
    https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/SignalerEtapeChoixTypeContenu!input.action

    C’est tentant…


    • Nihil Le 15 mai 2014 à 10h51
      Afficher/Masquer

      Je viens d’effectuer ce signalement (incitation au meurtre, etc) . Je vous tiens informés s’il y a une suite.


      • Theoltd Le 15 mai 2014 à 13h20
        Afficher/Masquer

        J’ai également signalé la Page a Facebook, pour incitation a la violence. C’est une procédure simple, a faire directement sur la page, en cliquant sur le petit sigle a coté de messages.


  19. Alex Le 15 mai 2014 à 11h07
    Afficher/Masquer

    Les preuves de l’implication de Pravy Sektor dans la tuerie de Krasnoarmeïsk dimanche 11 mai.

    http://www.parismatch.com/Actu/International/Ukraine-Revelations-sur-la-tuerie-de-Kransnoarmeisk-564090


  20. Caroline Porteu Le 15 mai 2014 à 11h21
    Afficher/Masquer

    Tiens Olivier , cela va vous faire plaisir :
    Mais on ne peut que se demander par quelle incohérence , la France qui n’hésite pas à faire interdire un spectacle d’humoriste peut se trouver dans le camp de ceux qui refusent cette résolution :

    Onu/résolution sur le nazisme: Moscou fustige les pays occidentaux
    13:09 15/05/2014
    SAINT-PETERSBOURG, 15 mai – RIA Novosti

    En refusant de soutenir aux Nations unies une résolution initiée par la Russie condamnant la glorification du nazisme, l’Occident encourage les éléments fascisants, notamment en Ukraine, a indiqué jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.

    “Depuis de longues années, nous soumettons à l’Onu un projet de résolution condamnant la glorification du nazisme, mais, malheureusement, nos partenaires occidentaux s’abstiennent, voire refusent de le soutenir. Tout cela a pour effet que le fascisme relève la tête”, a déclaré le diplomate lors de la 14e édition des Lectures scientifiques internationales Likhatchev à Saint-Pétersbourg.

    Et d’ajouter que les derniers exemples en étaient connus de tous.

    “Je n’affirme pas que le refus de soutenir cette résolution est directement lié aux événements en cours en Ukraine, mais il est incontestablement interprété par des éléments fascisants comme une sorte de soutien”, a estimé M.Gatilov.

    Selon le vice-ministre, “la conclusion s’impose d’elle-même: en rejetant l’initiative russe, l’Occident les encourage”.

    Tous les ans, lors de l’Assemblée générale des Nations unies, la Russie soumet une résolution appelant à ne pas admettre la glorification des nazis et de leurs acolytes. Le document exprime, entre autres, une sérieuse préoccupation face à la montée des mouvements extrémistes et des partis politiques prônant l’idéologie nazie, la xénophobie et la supériorité raciale.

    L’Occident refuse de soutenir le document en alléguant le respect de la liberté d’expression. Sous le même prétexte, il bloque l’adoption de décisions similaires à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

    http://fr.ria.ru/world/20140515/201216580.html


    • Chris Le 15 mai 2014 à 16h33
      Afficher/Masquer

      On peut comprendre la réaction de l’ONU et des Occidentaux qui font la pluie et le beau temps de la “communauté internationale”. Regarder cette vidéo qui a le mérite de décortiquer ce qu’est l’institution Union Européenne,ses origines. Tout s’emboite… et s’explique :
      http://www.youtube.com/watch?v=W6YlrNwhy98
      Quelques extraits :
      l’architecture institutionnelle de l’Union Européenne (un système si bien verrouillé qu’il en fait une dictature, ce que les peuples commencent seulement à réaliser) fut créée par un nazi notoire, Walter Hallstein, lequel fut récupéré par les Américains aux lendemains de la WW2, un des innombrables transfuges nazis !
      Et 1er président de la Commission Européenne de 1958 à 1967. L’histoire ne manque pas de sel.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Hallstein
      « Du 21 au 25 Juin 1938 il représente le gouvernement nazi pendant les négociations d’État avec l’Italie fasciste concernant la mise en place d’un cadre juridique de “la nouvelle Europe ».
      Hé oui, Hitler en parlait depuis un moment de cette fameuse Europe. Même Guillaume II en avait esquissé les contours politiques. Ce sont les Américains, aidés des Allemands qui la mettront en place, sous un jour disons plus “acceptable”.
      Sauf, que la peinture est en train de craqueler et on commence à voir l’affreuse croute dessous ! De Gaulle avait vu clair.


      • C Balogh Le 15 mai 2014 à 21h59
        Afficher/Masquer

        à Chris
        IBM.
        Son activité pendant la guerre.

        De Gaulle a fait confiance à la loyauté du peuple de France pour les valeurs morales, humaines, indispensables au bien de tous.Certains lui ont fait confiance à leur tour.(heureusement)
        Monsieur De Gaulle était un visionnaire humaniste.
        Une personne qui à son poste, savait mettre dans la balance, avec intelligence, l’intérêt de son peuple et celui de l’état.Il a pris ses responsabilités en sachant qu’il serait, de fait, en chef d’état, parfois incompris de son peuple, puisque plus instruit directement des affaires de politique intérieure ou étrangère.Prenant ses responsabilités au risque d’être jugé.
        Un chef d’état, quoi.
        mais ça , c’était AVANT!
        ;O)


  21. Bertrand Le 15 mai 2014 à 11h24
    Afficher/Masquer

    La vidéo d’une milice de “Pravy Sektor” qui prend le contrôle d’un village “rebelle” aujourd’hui dans la région de Donetsk
    Ambiance bon enfant garantie!
    http://gaideclin.blogspot.fr/2014/05/ukraine-pravy-sektor-en-action.html


  22. GT Le 15 mai 2014 à 11h28
    Afficher/Masquer

    Concernant le terme de “frère” mentionné au début de l’article, il s’agit en russe du terme “brat” qui traduit aussi bien une relation fraternelle qu’une relation d’amitié très proche qui est caractérisée par une grande confiance. Entre “brat”, on s’aide, et généralement on fait des projets (politiques, entrepreneuriaux, criminels etc…) ensemble.


    • skirlet Le 15 mai 2014 à 13h52
      Afficher/Masquer

      Mais en français aussi le mot “frère” signifie non seulement les liens du sang…


  23. Olposoch Le 15 mai 2014 à 11h44
    Afficher/Masquer

    Est-ce que quelqu’un de toujours abonné peut confirmer l’impression que j’ai eue en survolant le live de Médiapart hier soir…

    À savoir que, conformément au titre (“…dans la tête de Poutine”…) il ne fût pas évoqué ce léger “détail de l’histoire”, à savoir la présence d’une fange nazi-nostalgique pas du tout anecdotique?

    Sapir très doctoral égrenant les solutions qui n’arriveront pas, les autres invités se concentrant sur l’attitude de la Russie, son dirigeant, comme si la Russie agissait en sous-main, alors qu’elle a tout mis sur la table comme semble le dire le câble diffusé par Wikileaks…

    Donc sans attendre un minimum de qualité sur ce sujet de la part de Médiapart qui a choisi son camp, quelqu’un peut-il confirmer que la dérive du gouvernement de fait de l’Ukraine, dérive à l’origine de la “méfiance” des populations russophones, a seulement été évoquée?


    • FL Le 15 mai 2014 à 13h46
      Afficher/Masquer

      Médiapart pose un problème très inattendu de mon point de vue.
      Tout indique que ce un journal est indépendant. Qu’il ait une ligne politiquement marquée n’est pas du tout critiquable. A chacun de déterminer s’il représente son orientation politique personnelle ou non et de le lire ou pas.
      Tout l’intérêt d’un journal est d’y trouver toutes les informations, y compris celles qui peuvent ne pas lui plaire (en l’occurrence par exemple, amener à notre connaissance les revendications, les offres, les solutions proposées par les russes).
      C’est ce que Médiapart fait dans sa partie ouverte, toutes les opinions y sont présentes sans problème.
      Belle manière de masquer dans sa partie abonnée, l’oubli de ce devoir de base de tous bons journalistes, à savoir; la citations de tous les faits sans exclusive, en préambule à toute analyse.
      En cela, Médiapart pour l’instant, n’est pas un journal de référence et ne semble pas en prend pas le chemin.


  24. skirlet Le 15 mai 2014 à 11h48
    Afficher/Masquer

    La presse française a encore frappé:
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/poutine-l-ami-inattendu-de-l-europe_1542948.html#xtor=AL-810
    Poutine, l’ami inattendu de l’Europe
    Le président russe offrira-t-il à l’Europe l'”ennemi” qui manque à cette dernière pour se souder ?

    Autre chose :
    http://www.leparisien.fr/international/ukraine-obama-et-merkel-persona-non-grata-en-republique-de-donetsk-13-05-2014-3837481.php#xtor=AD-32280583
    Ukraine : Obama et Merkel persona non grata en «République de Donetsk»


  25. Stephanie Le 15 mai 2014 à 12h29
    Afficher/Masquer

    MOSCOU (Reuters) – Le géant gazier russe Gazprom prépare une cotation en Bourse de Singapour en juillet, selon une information publiée jeudi par l’agence de presse Interfax qui cite une source de la société.

    Interfax rapporte que le premier producteur de gaz russe est actuellement en pourparlers avec la Bourse de Singapour.

    Gazprom, qui négocie un accord de fourniture de gaz naturel à la Chine, n’a pas voulu commenter cette information.

    Le président russe, Vladimir Poutine, espère boucler ces négociations avant sa visite en Chine la semaine prochaine, ce qui lui permettrait de montrer qu’il a des débouchés alternatifs dans le contexte de tensions autour de l’Ukraine entre Moscou et ses partenaires européens, premiers importateurs de pétrole et de gaz russes.

    La Russie et la Chine n’ont pas encore trouvé de compromis sur les prix du gaz dans le cadre de cet accord.

    http://www.boursorama.com/actualites/gazprom-prepare-une-cotation-en-bourse-de-singapour-3fa3ebbb3d20c264e53ad50f6d05f184


  26. remi Le 15 mai 2014 à 12h32
    Afficher/Masquer

    http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4850086

    Dernières nouvelles du front ukrainien sur France Culture, avec un nouveau reportage du reporter ornithologue Philippe Randet. Ce matin Philippe Rendais a choisi d’interviewer…

    (roulement de tambour)

    … Oleg un gentil ukrainien pro-Maïdan !

    Oleg, Oleg… comme le Oleg qu’on avait entendu sur France Culture le 9 mai, celui qui espérait que les affreux séparatistes renoncent à organiser un référendum à Donetsk ?

    Comme le Oleg qui le 12 mai sur France Culture nous assurait que le référendum d’autodétermination qui venait d’avoir lieu (et contre lequel il avait voté à 5 reprises en violation de la loi) n’avait aucune valeur démocratique ?

    Mais oui, comme dans question pour un champion, Philippe Ronder continue d’interroger le candidat qui apporte les bonnes réponses à ses questions. Et comme dans un jeu télévisé récurrent, tous les jours on en apprend un peu plus sur le candidat Oleg : ses hobbies, ses passions. Nous savons à présent que Oleg est un artiste et un intellectuel, qui chante même du rock dans un groupe. Loin d’être un “fasciste” comme le prétendent les séparatistes, Oleg est plutôt un “baba cool”, sinon même un “anarchiste” (mais bon, un anarchiste qui n’aime pas le désordre dans l’est du pays hein).

    Mais notre minute de “reportage” quotidien se termine et il est tant de poser la question du jour à Oleg : Alors que pense t il des élections présidentielles du 25 mai prochain ? Et bien au début, Oleg était sceptique car il craignait que cela puisse diviser le pays. Mais à présent tout va mieux, car il n’y a plus de candidat pro-russe (ah ça en effet) ou de candidat pro-occidental (lol ?) : tous les candidats sont pro-ukrainiens. D’ailleurs, selon Oleg, les incidents qui se déroulent actuellement dans l’est ne sont aucunement une “guerre civile”. Amen.

    Bonne réponse d’Oleg ! Gageons qu’il reviendra encore témoigner du point de vue de “ukrainien” dans les journaux de France-Inter.

    (d’aucuns diront : de l’olegarchie)


  27. Stephanie Le 15 mai 2014 à 12h35
    Afficher/Masquer

    Un total de 14 navires, dont trois sous-marins, ont pris part aux exercices militaires “Dynamic Monarch 2014” de l’OTAN organisés par la Pologne dans la baie de Gdansk, en mer Baltique, a rapporté mercredi l’agence de presse PAP.
    Entamés lundi et devant durer deux semaines, les exercices visent essentiellement à pratiquer des actions associées au sauvetage de membres d’équipage de sous-marins, selon le reportage.
    Les services militaires et civils d’urgence de France, d’Israël, d’Allemagne, de Suède, de Turquie, des Etats-Unis, de Pologne et de Grande-Bretagne, entre autres, ont participé aux exercices.
    En outre, trois sous-marins, de la Pologne, des Pays-Bas et de la Suède respectivement, ont pris part aux exercices, accompagnés de 11 navires des pays participants ainsi que de plusieurs unités aériennes.

    http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-05/15/content_32391037.htm


  28. Mathias C Le 15 mai 2014 à 12h59
    Afficher/Masquer

    “4 359 abonnés… N’hésitez pas à en sauvegarder la liste ”
    “Et là, ce qui énoooooooooooooorme, c’est les abonnés : 430 000 personnes sur vk – donc surtout en Ukraine !!”

    Bon, je me suis aussi inscrit comme abonné, mais pour suivre les news et mieux connaitre l’ennemi.

    La liste des abonnés ne veut pas dire que tous sont des hitleriens… ni que tous endorsent la ligne du parti, loin de la.

    Je suis pas mal de monde sur les reseaux juste pour voir ou ils en sont, y compris des gens que je n’aime pas – du tout.


    • Olivier Berruyer Le 15 mai 2014 à 13h29
      Afficher/Masquer

      Bien sûr – ça tombe sous le sens ! Cela veut juste dire : à contrôler ! 🙂


  29. yt75 Le 15 mai 2014 à 13h57
    Afficher/Masquer

    A noter un interview de Kissinger du 10 mai :

    http://globalpublicsquare.blogs.cnn.com/2014/05/10/kissinger-putin-likely-didnt-plan-to-bring-ukraine-situation-to-a-head/

    Ou il dit en gros :

    Poutine réagit à la crise Ukrainienne dans l’urgence : il ne voulait pas la provoquer.

    Par contre il a toujours considéré l’Ukraine comme une vassalité (ou dans la sphère ou héritage russe), et cela est vrai aussi pour la plupart des intellectuels Russe, y compris les dissidents comme Solzhenitsyn et Brodsky.


  30. Louis Robert Le 15 mai 2014 à 14h04
    Afficher/Masquer

    Quelle haine profonde on trouve ici! Irrémédiable. C’est renversant.

    Il s’agit d’une haine cultivée avec un art pervers consommé. Comme eut dit mon grand père, “y faut des gros moyens” pour produire ÇA… Qui donc est derrière tout ÇA? Le plus important, l’essentiel, c’est tout ce qui n’est pas dit, tout ce qui reste inconnu et qui est à la source de tout ça…

    Je l’avoue, je suis encore sous le choc. En intégrer autant demande du temps. Et pourtant, je ne suis pas tombé avec la dernière pluie…

    Encore une fois merci, Olivier. Il vous a fallu prendre 15 minutes de repos, l’autre jour, après avoir vu l’une des photos. Pour ma part, j’ai besoin d’aller droit devant en moto… de filer dans ces grands espaces… Pas d’arts martiaux aujourd’hui; le guerrier se fera moine, il méditera.


  31. Zerkalo Le 15 mai 2014 à 19h05
    Afficher/Masquer

    Preuves de l’implication de Pravy Sektor dans la tuerie de Krasnoarmeïsk publiées par Paris Match :

    “La rumeur est pourtant vraie, selon des images irréfutables prises par des photographes de Paris Match. Ces clichés montrent en effet Andreï Denisenko, l’un des chefs de Pravy Sektor, parmi le mystérieux groupe de miliciens en armes qui a saccagé le bureau de vote dans la ville de Krasnoarmeïsk pendant le référendum de dimanche, à une soixantaine de kilomètres de Donetsk, la «capitale» séparatiste. Quittant les lieux au bout de plusieurs heures, les miliciens ont blessé à bout portant un homme et tué deux autres résidents, tous désarmés. ”

    http://www.parismatch.com/Actu/International/Ukraine-Revelations-sur-la-tuerie-de-Kransnoarmeisk-564090


  32. Nerouiev Le 15 mai 2014 à 19h30
    Afficher/Masquer

    Je viens de voir à l’instant sur la télé russe Pirvyi kanal la présentation positive du site français “Les-crises.fr” BRAVO OLIVIER !


  33. jodan Le 15 mai 2014 à 20h43
    Afficher/Masquer

    Je lis chaque jour les articles et commentaires de ce blog. J’y suis sensible. Mais je viens de voir à l’instant au JT de 20h de la 2 un reportage dans la zone est ukrainienne. Est-ce de la propagande infâme ou y a-t-il une part de vérité quand il est dit que la mairie de la ville est devenue un centre de torture, que des individus ont été retrouvés morts après avoir subi des tortures.
    Même si cela est fait par l’autre camp, je trouve qu’il serait dommage de se comporter comme eux de façon inhumaine.


    • Yannick Le 16 mai 2014 à 01h04
      Afficher/Masquer

      Avec la propagande actuelle on peut nous faire passer une paire de gifle “pro-russe” sur un gentil prisonnier de Pravy Sektor pour un acte de torture horrible et un crime contre l’humanité comme à Odessa pour une sympathique soirée barbecue entre supporters de foot et potes de Lviv… alors méfiance…


  34. Jacques Le 15 mai 2014 à 21h46
    Afficher/Masquer

    Et ils sont en train de mettre leurs fantasmes en application:
    Formation de milices incontrôlées, surtout du côté néo-nazi, mais aussi du côté des russophones. Un article du Guardian décrit le processus.
    http://www.theguardian.com/world/2014/may/15/ukraine-civil-war-fears-mount-volunteer-units-kiev-russia avec des interviews qui font froid dans le dos, mais ne surprennent pas un lecteur de ce blog.


  35. olivier69 Le 16 mai 2014 à 00h48
    Afficher/Masquer

    Follow ? Pas étonnant à la vue du contexte révolutionnaire et des outils de communication contemporains à disposition. c’est 1% de la population (déjà trop). Pour avoir des informations, il ne faut malheureusement pas compter sur une opposition qui est traitée à l’insecticide. Je pense que c’est surtout la valeur générale de l’indicateur que vous voulez soulignez (sa signification et sa portée) ! Ainsi, si l’on considère les non-abonnés, alors c’est une source d’informations qui touche un pourcentage bien plus élevé de la population. Et là, c’est bien plus qu’un problème…
    Je remarque avec amertume (je le reconnais) que lorsque les socialistes au pouvoir se sentent en danger, il y a souvent une apparition de phénomènes peu clairs !
    Pour moi, ils sont prêts à diviser notre société en fabricant des clivages (ex : “les blancos”), et malheureusement dans certains cas, bien davantage (Frankenstein). Je comprends aussi qu’une partie de l’électorat de gauche ne se reconnait pas ou plus dans l’idéologie. C’est évident…Mais, rappelons-nous les leçons politiques de Mr Jospin à l’élection présidentielle si l’on veut faire un parallèle avec l’attitude de mr Fabius, aujourd’hui. Ce sont des fanatiques sournois qui exacerbent ou exploitent les divisions culturelles, religieuses ou nationales ?
    Rappel :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Mitterrand_et_l%27extr%C3%AAme_droite
    Ces socialistes sont des experts de l’ingénierie sociale, non ? Ils fabriquent des ennemis qu’ils ne maîtrisent pas. Ils sont prêts à tout…Seuls, leurs intérêts comptent puisque les avancés sociales arrivent (lorsqu’elles arrivent) au compte goutte et surtout sur le dos des futures générations (et la droite n’a pas fait mieux).
    Ils sont tout, sauf des socialistes….Dévoyés ?
    ps : La promotion de la violence est quotidienne (cf TV, jeux vidéo,…). La liberté a un prix, c’est un combat permanent contre la propagande.
    Ccl : Seuls les loups vivent en meutes ! Et l’homme n’est justement pas qu’un loup pour l’homme….
    “Certains socialistes autoproclamés” à l’image des philanthropes, vous leurs mettez un cadre (l’économie, la nation) alors ils deviennent fous comme des bêtes en cage. Pour en sortir ? Ils fabriquent une cage encore plus petite pour les autres. Une condition, cela se partage…
    Ainsi, va leur façon de dompter ! L’animal n’est plus celui que l’on croit (ex : le traitement par les médias, des événements en Ukraine)…


  36. Armiansk Le 16 mai 2014 à 13h44
    Afficher/Masquer

    «Ce parti est représenté au gouvernement, Serhiy Kvit étant le ministre de l’Éducation et de la Science – un des 5 ministres appartenant clairement à des organisations néonazies.»

    Une imprécision, et une faute formelle : S. Kvit n’est pas –en tout cas, je ne l’ai pas trouvé– membre de Secteur droit ; il est formellement „sans étiquette”, comme neuf autres membres du gouvernement. Formellement toujours, Secteur droit n’est pas représenté au gouvernement.

    Cela ne remet en cause ni sa proximité avec D. Iaroch ou son appartenance à Trident. Simplement, un contradicteur pourra à bon droit vous accuser d’erreur quand vous écrivez que «[Secteur droit] est représenté au gouvernement».


  37. Le Russe Le 16 mai 2014 à 14h57
    Afficher/Masquer

    Des mercenaires néo-nazis non payés (par l’oligarque juif Igor Kolomoisky) se font entendre…

    http://novoross.info/happens/26126-naemniki-karatelnogo-batalona-dnepr-na-grani-bunta-i-otkazyvayutsya-voevat-besplatno.html

    Traduction Google ==>

    Mercenaires bataillon punitive Dnipro sur le point de rébellion et refus de combattre libre
    Aujourd’hui , 11h06
    ” Novoross.info ” – Mercenaires de spetsbatalona “Dnepr ” , créé parrainer ukrainiens néo-nazis – oligarque juif Igor Kolomoisky , un mois ne reçoivent pas le salaire promis pour la participation à des opérations punitives dans le Sud-Est.

    Porter mercenaires pertes rebelles considérables , menaçant de quitter le poste . Dit le commandant de peloton , dont le nom n’a pas été divulgué .

    Punisseurs de peloton avaient personnellement pour obtenir pour avoir participé à des opérations punitives 40 000 USD .

    Selon les informations reçues Igor Kolomoisky jette activement leurs actifs à des comptes offshore à Chypre .

    Après les menaces de sanction bataillon Dnepr , l’oligarque a préparé un jet privé pour , en cas de forte détérioration de la situation rapidement et facilement quitter le pays (selon certains – il va se rendre en Israël ) .

    Mercenaries l’appelaient « un rat qui gère le navire en jetant leurs employés dans le point chaud . ”

    —-


  38. Perret Le 17 mai 2014 à 15h13
    Afficher/Masquer

    Un bémol cependant : cet article commence par attribuer le massacre de Katyn aux nazis, ce qui est de la propagande… soviétique. C’est bien sur ordre de Staline que 10 000 officiers polonais ont été massacrés. Il est contre-productif, sinon destructeur, de mentir aussi effrontément pour défendre une bonne cause. Gare à l’effet boomerang.


  39. JMS... Le 21 mai 2014 à 21h58
    Afficher/Masquer
Charte de modérations des commentaires