Tiens, Zemmour continue de se répandre dans les médias :

va-zem

Mais plus intéressant est son interview dans Causeur d’octobre :

ca-zem-1

avec cette première page de l’interview fleuve dont le titre résume tout (j’ai rajouté les 2 cadres rouges présents sur d’autre pages) :

ca-zem-2

Je salue donc particulièrement cette nouvelle Zemmourade :

ca-zem

Je respecte les djihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient – ce dont nous ne sommes plus capables […] arrêtons-de les mépriser !” [Eric Zemmour]

Voici le passage, pour ne pas être accusé de manipulation :

ca-zem-4

Donc, normalement, ces propos publics relèvent très probablement de l’apologie du terrorisme (version codé pénal actuel).

Pour ceux qui penseraient que j’exagère et que c’est lié à ma fixette Zemmour (allez, encore une semaine et j’arrête, ça m’attriste trop pour mon pays), je vous renvoie à la jurisprudence Jean-Marc Rouillan, qui date de… septembre 2016.

Rappel des faits : Le 4 mars 2016, Jean-Marc Rouillan, ex-dirigeant d’Action directe (AD), publie une interview dans le mensuel marseillais d’enquêtes satiriques baptisé Le Ravi, dans laquelle il déclare (on a l’audio ici à 49’30, mais écouter les minutes à partir de 08’30, qui sont intéressantes pour analyser le contexte, où il critique Daech et l’Arabie, et veut rester “neutre dans la guerre entre la Bourgeoisie Sunnite du Qatar et la Bourgeoisie française”…) à propos des terroristes ayant frappé à Paris :

« Je les ai trouvé très courageux. Ils se sont battus très courageusement. Ils se battent dans les rues de Paris, ils savent qu’il y a 2 000 ou 3 000 flics derrière eux, souvent ils ne préparent même pas leur sortie parce qu’ils pensent qu’ils vont être tués avant même l’opération. Ensuite, ils restent les bras ballants en disant “merde on a survécu à tout cela”. […] On peut dire qu’on est absolument contre leurs idées, on peut parler de plein de choses sur eux, que c’était idiot, mais pas dire que ce sont des gamins qui sont lâches. [] »

C’est le site d’extrême-droite F-desouche qui sort l’affaire le 6 mars :

ca-zem

avant que l’AFP s’en empare, et que la presse s’emballe, et les gens aussi (lisez un peu le fil Twitter ici)

ca-zem

ca-zem

ca-zem

ca-zem

ca-zem

ce qui pousse rapidement le ministre de l’Intérieur à réagir et à faire lancer des poursuites :

ca-zem

“Je n’ai aucune mansuétude à l’égard de ce type de propos (qui) sont une offense à la mémoire des victimes et une blessure supplémentaire pour des familles qui ont déjà beaucoup enduré.” [Bernard Cazeneuve]

Jean-Marc Rouillan indiquait ensuite à Libération le 23 juin au moment de son procès :

« Je comprends que des phrases sorties de leur contexte aient pu choquer des familles touchées par le deuil. […] J’aurais dû parler de détermination hallucinante plutôt que de courage. Je suis fou de rage qu’on puisse m’assimiler aux gens de Daech, pour moi ce sont des ennemis, c’est tout. […]On a utilisé ma personnalité pour faire passer le message de l’ordre»

ca-zem

Le compte rendu du procès est ici – c’est assez édifiant. Ou ici aussi :

“J’aurais dû dire déterminés”, dit-il aujourd’hui pour parler des jihadistes avec lesquels il n’a “aucune connivence”, “ce sont des ennemis”. “Vous auriez pu le dire mais vous ne l’avez pas dit“, a rétorqué la magistrate du parquet dans son réquisitoire. Pour elle, ces propos sont “sans ambiguïté”, et Jean-Marc Rouillan “essaie tant bien que mal de faire machine arrière” et ne les “assume pas”. Se situerait-il du “point de vue de ceux qui affrontent la mort, plutôt que ceux qui sèment la mort”, lui demande le tribunal.

ca-zem

Un an ferme est requis contre lui :

ca-zem

Le 7 septembre, il y a moins d’un mois, Rouillan est condamné à 8 mois de prison fermes pour ces propos – la Ligue des Droits de l’Homme condamnant a contrario cette condamnation.

ca-zem

“Le tribunal a considéré que l’accusé avait «fait preuve d’empathie» à l’égard des auteurs des attentats de janvier et novembre 2015 en France. […] «La présentation positive et à la gloire des auteurs de ces attentats constitue une indéniable apologie d’actions terroristes», selon les juges. «A chaque fois qu’il est fait l’apologie, d’une manière aussi grotesque, aussi ridicule, aussi monstrueuse d’actes que nous avons directement subis, ce sont des plaies qui se ravivent», a affirmé Maître Antoine Casubolo-Ferro, avocat de l’AfVT. «Ce qu’on demande principalement à Jean-Marc Rouillan, c’est de se taire», dit Guillaume Denoix de Saint-Marc, le porte-parole de l’association.”

ca-zem

ca-zem

ca-zem

On notera qu’on s’éloigne cependant de plus en plus des justifications entendues à l’époque sur une loi vendue pour uniquement lutter contre les recruteurs de Daech…

Mais après il faut être cohérent : ou bien le gouvernement libère immédiatement Rouillan, ou il condamne Zemmour à (au moins) une amende…

Illustration de plus du 2 poids 2 mesures, bref la “Liberté d’expression” totale semble dans notre pays réservée à M. Zemmour, qui dit ce qu’il veut sans être poursuivi avec les rigueurs de la loi actuelle .Ce qui montre qu’il y a un vrai problème…

32 réponses à Tiens, Zemmour flirte avec l’apologie du terrorisme maintenant…

Commentaires recommandés

Linder Le 06 octobre 2016 à 06h15

Il me semble que certains lecteurs du blog qui désapprouvent les choix d’Olivier Berruyer ne comprennent pas le problème qu’il veut dénoncer : ce n’est pas tant Eric Zemmour qui est un problème mais le “deux poids, deux mesures” du système médiatique.

Ce n’est donc pas une croisade contre un homme, E.Z., mais contre des milliers de complices dans le système médiatique, qui ne montent pas en épingle et ne hurlent pas au scandale contre lui mais le font contre d’autres, pour des propos qui semble autrement moins scandaleux.

  1. NICOLE DE NICOMAQUE Le 06 octobre 2016 à 04h43
    Afficher/Masquer

    Merci M.Berruyer. Votre démonstration tombe sous le sens. Je m’étonne que certains esprits puissent applaudir à la démocratie à géométrie variable.

    Je reprends donc vos mots : ” Mais après il faut être cohérent : où le gouvernement libère immédiatement Rouillan, ou il condamne Zemmour à au moins une amende…” oui ….ou à 8 mois de prison ferme. Ce qui serait plus que “mérité” pour un récidiviste qui fait l’apologie du Terrorisme islamiste en utilisant en plus – à la différence de M.Rouillan – la puissante caisse de résonance médiatique corporatiste pour laquelle on le salarie encore grassement.

    Allô ?…. monsieur Cazeneuve ?


  2. med Le 06 octobre 2016 à 05h40
    Afficher/Masquer

    Pas compris, qui dérape , vous parlez de Zemmour ou d’Olivier ?

    Si c’est d’olivier , Je pense que c’est vous qui êtes en surmenage.


    • francois Marquet Le 06 octobre 2016 à 09h57
      Afficher/Masquer

      Pas d’accord, c’est un sujet de société important qui conditionne
      le vivre-ensemble de demain.
      “Je n’ai aucune mansuétude à l’égard de ce type de propos (qui) sont une offense à la mémoire des victimes et une blessure supplémentaire pour des familles qui ont déjà beaucoup enduré.” [Bernard Cazeneuve]
      Ca a été dit pour Rouillan, ça aurait pu (dû) être dit pour Zemmour.
      Olivier à raison, le traitement différencié de propos similaires qui crée un sentiment d’injustice est un facteur de radicalisation supplémentaire.


  3. Linder Le 06 octobre 2016 à 06h15
    Afficher/Masquer

    Il me semble que certains lecteurs du blog qui désapprouvent les choix d’Olivier Berruyer ne comprennent pas le problème qu’il veut dénoncer : ce n’est pas tant Eric Zemmour qui est un problème mais le “deux poids, deux mesures” du système médiatique.

    Ce n’est donc pas une croisade contre un homme, E.Z., mais contre des milliers de complices dans le système médiatique, qui ne montent pas en épingle et ne hurlent pas au scandale contre lui mais le font contre d’autres, pour des propos qui semble autrement moins scandaleux.


  4. kasper Le 06 octobre 2016 à 06h20
    Afficher/Masquer

    “Mourir pour des idées, d’accord, mais de mort lente.”

    Zemmour semble regretter qu’on refuse de se sacrifier au nom d’une idéologie. Il me semble pourtant que c’est le propre d’une société évoluée, qui a su se libérer du piège des religions, qui promettent des récompenses en monnaie de singe pour pousser au martyr, et a su donner a ses membres des raisons d’aimer la vie et d’y tenir.

    Bref, comme toujours chez lui ce qui frappe le plus, c’est a quel point il ressemble aux gens qu’il prétend combattre. Le marché de l’obscurantisme a l’air fortement concurrentiel.


    • kasper Le 06 octobre 2016 à 07h31
      Afficher/Masquer

      Mon cher monsieur, je ne sais pas comment c’est chez vous mais moi je n’ai qu’une vie, une fois celle ci perdue je ne serai plus, et que m’importera d’etre mort pour avoir sauve la democratie ou la chariah si je suis trop mort pour pouvoir en profiter. Ce qui est bon en ce monde ne l’est que pour autant qu’on soit en vie pour pouvoir s’en rejouir.

      Des lors, bomber le torse en hurlant “moi j’ai des valeurs, moi j’ai des principes” a a peu pres autant de sens a mes oreilles que le babillage d’un gamin de 10 mois quand il fait des bulles avec sa salive. Mais en moins mignon.

      La seule circonstance qui pourrait me pousser a mettre ma vie en danger est la certitude bien fondée que plus aucune joie ne m’attend a l’avenir si je ne combat pas, un sentiment qui a pu prévaloir dans le getho de Varsovie ou les camps de concentration, ou dans certaines zones de la Syrie en ce moment. On en est loin dans la France de 2016.

      Ni la “Republique” ni la “Justice” ne sont en danger imminent, sauf peut etre a cause énergumènes comme celui dont il est question plus haut et de ses admirateurs, qui feraient bien de respirer un coup, se détendre et laisser les autres profiter de la vie a défaut d’en être capables pour eux meme.


      • kasper Le 06 octobre 2016 à 09h00
        Afficher/Masquer

        J’en pense que la méfiance est de mise: qui parle ? qui me demande d’aller mettre ma vie en danger ? est ce qu’il marche devant ou est ce qu’il reste a Paris ? Quelle est, concrètement, cette république dont il me parle ? Quel est, concrètement, le risque si je refuse de me battre ?

        Ce qui me gene le plus ici, c’est l’impératif. J’estime que personne n’a le droit de réclamer de moi le sacrifice de ma vie, parceque je n’en ai qu’une et qu’hors d’elle il n’est, jusqu’à preuve du contraire, plus rien qui me touche.

        Apres, poetiquement ca a dela gueule, et j’y suis sensible. Personellement, j’adore La Blanche Hermine:

        Et si je meurt a la guerre
        Pourra t’elle me pardonner
        D’avoir prefere ma terre
        A l’amour qu’elle me portait ?

        C’est beau, mais il faut savoir garder les pieds sur terre.


    • Kilsan Aïetous Le 06 octobre 2016 à 08h07
      Afficher/Masquer

      Zemmour n’essaierait-il pas d’exciter les camps en jouant sur qui a la plus grosse ?

      Ca ne serait pas la première fois qu’on agite les peuples avant de sans servir.

      (“La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le peuple avant de s’en servir.”
      Talleyrand)


  5. Nerouiev Le 06 octobre 2016 à 06h39
    Afficher/Masquer

    Il se range bêtement du côté Occidental, celui des américains, ses maîtres, comme le dit le politologue Alexandre del Valle :
    https://fr.sputniknews.com/international/201610051028060135-alexandre-del-valle-syrie-russie-etats-unis/


  6. Pythos Le 06 octobre 2016 à 07h03
    Afficher/Masquer

    C’est bizarre quand même : on n’a pas le droit de ne pas être Charlie mais Zemmour peut librement faire l’apologie des terroristes !
    Les dégâts commis par sa parole médiatisée sont une forme de terrorisme lâche (en effet) et fait du système médiatique ses complices.
    La chose est très grave.
    Napoleon disait : “je crains davantage les grands titres des journeaux qu’une armée de 100000 hommes”.
    À méditer.


  7. TuYolPol Le 06 octobre 2016 à 08h16
    Afficher/Masquer

    Je commence à me demander si Daesh ne paye pas Zemmour. En tout cas, il s’est payé une assurance vie, c’est sûr qu’il ne vont pas s’attaquer à un allié aussi précieux.
    Mais en quoi sert-il aussi Fraise des Bois ?


  8. Macarel Le 06 octobre 2016 à 08h22
    Afficher/Masquer

    Alors que les USA et la Russie sont au bord d’un affrontement direct en Syrie, ici l’on ne parle que de Zemmour. Ce qui est d’ailleurs lui faire trop d’honneur. Décidément, la frivolité est un mal français.


  9. Nerouiev Le 06 octobre 2016 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Après la bavure américaine et alliés à Deir ez-Zor, leur alliance au terroriste est devenue si évidente que les USA ont dû rompre les engagements de la trêve russo-américaine. L’Occident, se range donc plus franchement du côté des terroristes. Le comportement de Zemmour suit le mouvement comme il se doit. Lui aussi semble faire du bon boulot. Personnellement je ne peux qu’en déduire qu’il n’est que le porte parole du gouvernement, mais un porte parole jetable à souhait. Pauvre homme !


  10. Surya Le 06 octobre 2016 à 08h35
    Afficher/Masquer

    Michel Onfray avait dit en substance la même chose dans une interview, en mettant en avant qu’il y avait des gens (les jihadistes) qui avaient un autre modèle de société à imposer et étaient prêts à mourir pour lui, tandis qu’en face, personne n’est prêt à mourir pour notre modèle de société qui consiste à s’entasser dans des supermarchés tous les week ends et à rester vautrer devant la télé. (ce que l’on peut aisément concevoir, qui est prêt à mourir pour ça ?)

    à lire également le choc des civilisations de samuel huntington qui fait le même constat sur l’occident qui s’extasie devant des pubs pour bagnoles ou liquide vaisselle.


  11. Django Le 06 octobre 2016 à 08h51
    Afficher/Masquer

    C’est “une fuite en avant” de OB; exactement comme les gouvernants avec “leurs” sujets.
    Plus on lui dit qu’on s’en fout de Zemmour (n’ayant personnellement ni tv ni radio), plus il prends un malin plaisir à continuer.


  12. Doucic Le 06 octobre 2016 à 09h03
    Afficher/Masquer

    Merci de ne pas lâcher: quand on a une dichotomie aussi flagrante du système médiatique qui apparaît au grand jour sans que ça ne défrise qui que ce soit, on sait qu’on tient là, un élément essentiel de notre époque: l’intransigeance et la hargne la plus virulente à l’égard de tout ce qui peut critiquer ou s’opposer à Israël, la complaisance la plus servile devant tout ce qui peut rabaisser et mépriser les populations françaises immigrées, elles qui goutaient sans doute trop de considération nationale…
    Ah, ces braves commentateurs qui nous appellent à changer de sujet, étaient-ils seulement là lors de la crise ukrainienne à nous demander de changer de sujet quand vous pointiez la collusion des intérêts néo-nazis et américains à la source de la “révolution” du Maïdan?
    Zemmour est une plaie, un abcès qu’il ne faut surtout pas ignorer sous peine de nous réveiller demain avec une gangrène généralisée. Dénonçons sans relâche la haine d’un côté, et de l’autre la complicité des bons docteurs à diagnostic variable.


  13. Toff de Aix Le 06 octobre 2016 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Un mot sur rouilllan : je sais de source sûre (par une de ses connaissances) que même les policiers l’ayant auditionné en garde à vue durant cette “affaire” lui ont dit texto :”on vous a bien piégé, vous ne l’aviez pas vu venir ? “. Ce qui prouve que personne n’est dupe. Ce gouvernement est un ramassis de vendus aux riches et aux puissants, et il fallait envoyer un message fort et audible à tous les potentiels opposants (cette histoire est survenue durant les manifs contre la loi “travaille “)


  14. Toff de Aix Le 06 octobre 2016 à 09h15
    Afficher/Masquer

    Ben non, si vous ne voyez pas où se situe le problème c’est vrai que c’est très grave…. Pour vous, pas pour OB qui fait un travail salutaire ici même.


  15. raloul Le 06 octobre 2016 à 09h19
    Afficher/Masquer

    Bonjour!

    A propos, on pourrait également argumenter que tout être humain a droit au respect, aussi méprisables que soient ses actes ou paroles. Ainsi, dire: “Je respecte les djihadistes” ne peut en aucun cas être assimilé à une quelconque “apologie”, mais simplement un rappel de principes élémentaires.

    Je trouve un peu naïf la posture qui consiste à prêter à M. Zemmour des intentions d’ “apologie” alors que celui-ci mène un combat, certes critiquable, dégueulasse, tout ce que vous voulez selon vos sensibilités, contre l’islamisme justement. Avec des moyens et des propos certes critiquables, voire condamnables (et sur ce point je suis d’accord aver Olivier Berruyer); enfin il ne saurait en aucun cas être mis dans le camp de ceux qui font réellement l’ “apologie” de ces idées et idéaux, faut pas déconner non plus.

    Je comprends bien la soif de retour à un climat apaisé entre communautés en France, mais quel est le meilleur chemin vers celui-ci?


    • toub Le 06 octobre 2016 à 09h36
      Afficher/Masquer

      Je pense que le problème n’est pas tant le propos de zemmour mais le 2 poids 2 mesures. Si vous tenez ces propos et que vous faites dans l’islamophobie comme Zemmour, ça passe, c’est la liberté d’expression. Si vous tenez les mêmes propos mais en étant dans le registre de la critique, non seulement du djihadisme mais également de la responsabilité de l’Occident dans la situation actuelle, comme Rouillan, là c’est de l’apologie du terrorisme.

      Donc oui il y a un grave problème.


  16. pythos Le 06 octobre 2016 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Pour la Deutsche Bank et le risque d’effondrement financier, Olivier Berruyer en a largement parlé bien avant tout le monde … Vous pouvez revoir ses vidéos sur youtube, tout est dit.


  17. bourdeaux Le 06 octobre 2016 à 09h28
    Afficher/Masquer

    Plus qu’en véritable apologue du terrorisme, zemmour flatte ici simplement les criminels, au motif abject et imbécile qu’ils sont, selon l’expression classique, des hommes de conviction. Je préfère en rester à cette simple idée : il y a des convictions qu’il vaut mieux ne pas avoir.
    Par ailleurs, faut-il rappeler à Zemmour que ce qui fait la valeur d’une cause, c’est aussi la méthode qu’on emploie pour la défendre.


  18. Alexandre Hanin Le 06 octobre 2016 à 09h37
    Afficher/Masquer

    Manifestement, ils n’y tiennent guère, à la vie. Le paradis qui les attend est nettement plus agréable.

    Endoctrinés par qui et par quoi ? Les maîtres à penser du djihad sont des spécialistes de la communication en ligne, notamment, et les nouvelles recrues sont “formées” une fois qu’elles arrivent en Syrie ou ailleurs.

    Si les sunnites qui se font sauter en massacrant des shiites (par exemple) pour défendre le “véritable” islam avec la conviction qu’ils accomplissent la volonté d’Allah ne sont pas endoctrinés, j’aimerais qu’on m’explique ce qui se passe dans leur tête. Il est vrai que tout cela est moins grave que pousser un caddie chez Leclerc 😉


    • Subotai Le 07 octobre 2016 à 07h06
      Afficher/Masquer

      Très simple: Nihilisme suicidaire dans une époque troublée et sans avenir…concevable.


  19. jp Le 07 octobre 2016 à 00h20
    Afficher/Masquer

    Georges Besse n’était pas QUE patron de Renault mais avant tout le fondateur d’Eurodif :
    http://www.iran-resist.org/article167


  20. interlibre Le 07 octobre 2016 à 08h05
    Afficher/Masquer

    On sais que les médias ne font plus leur job depuis très longtemps (d’où notre présence ici). Si seulement la différence de traitement ne concernait simplement que des hommes mais ils font la même chose avec des états et des peuples entiers de manière à justifier des guerres et des massacres qui arrangent leurs patrons et l’état qui subventionne alors le racisme de Zemmour ne me parait pas mériter un tel traitement mais pourquoi pas, M. Berruyer fait ce qu’il veut sur son blog ! La critique du traitement médiatique lors de la crise Ukrainienne sur ce blog me paraissait bien plus importante par exemple. Je reviens de temps en temps pour lire les articles qui m’intéressent et je zappe tout ce qui concerne Zemmour personnellement.


  21. brigoo Le 07 octobre 2016 à 08h39
    Afficher/Masquer

    A l’évidence ! Il n’y a que les enfants et les imbéciles (les deux combinés donnent un Américain moyen ?) pour croire que son ennemi est, en plus d’être “l’ennemi”, laid, lâche, et stupide …
    Du coup cette série est passée a coté d’une bonne parti de la problématique, car, si oui, bien sur, le traitement médiatique de l’info et des individus souffre de d’un épouvantable “deux poids, deux mesures”, (et l’ensemble de ce blog l’a déjà parfaitement démontré) l’on a au fond assez peux parlé du fond des propos d’E.Z. , presque drôles, parfois :
    réclamer l’aide de Tsahal pour ce débarrasser de ce qui est considéré comme “une armée d’occupation” de nos banlieues ….
    QUAND MÊME !!


  22. Raoul Le 07 octobre 2016 à 10h25
    Afficher/Masquer

    Donc, si je vous suis, Zemmour est remarquable parce qu’il respecte les terroristes qui tuent des innocents, mais, par ailleurs, il crache sur les musulmans qui veulent vivre tranquilles. Vous défendez l’indéfendable là.


  23. Thomas Savary Le 07 octobre 2016 à 10h44
    Afficher/Masquer

    Je pense qu’un procès médiatique est la meilleure chance de relancer le débat sur l’infamie de ces lois iniques. Sans un procès comme celui qui peut-être attend M. Zemmour, des centaines d’anonymes continueront d’être condamnés dans l’indifférence générale.

    Ce ne serait pas, cela dit, le seul intérêt d’un tel procès, bien sûr (duplicité des médias et des politiciens, etc., je n’y reviens pas).


  24. Act Le 07 octobre 2016 à 10h57
    Afficher/Masquer

    Je suis ennuyé d’observer ( à mon encontre) une censure sur un site que j’apprécie par ailleurs.

    Mon commentaire se résume ainsi:
    i) Des propos ou appréciations fortement polémiques restent dans le cadre de la liberté d’expression quand ils ne sont pas suivis ou précédés d’actes.

    On peut comparer les propos zemmouriens et la déclaration de Monsieur Fabius concernant le boulot de Al Nosra filiale de el qaida. Même genre de gravité mais dans le second cas il y a sans doute eu des actes associés.

    ii) Participer ou même initier une grosse bulle médiatique qui va faire les choux gras des ondes et de la presse ne me semble pas être le vif de la cause défendue par le site “les-crises.fr”.

    ce site a bien mieux à faire ( et il le fait aussi) dans cette lutte où la lutte des classes est souvent remplacée par la lutte des places et peut être même à venir la lutte des races.Pour cela, le rôle ambigu de la France en Syrie ( on tape à l’extérieur avec un bras commandé par les USA) et le combat insuffisant contre le terrorisme islamiste sur notre territoire alimentent davantage les errances d’une opinion déboussolée.


    • Olivier Berruyer Le 07 octobre 2016 à 11h46
      Afficher/Masquer

      Ca tombe bien, j’avais aussi dénoncé Fabius…


Charte de modérations des commentaires