Les Crises Les Crises
19.septembre.202019.9.2020 // Les Crises

1980 : Claude Lévi-Strauss sur l’ethnologie et l’anthropologie

Merci 131
J'envoie

Source : YouTube, archivesRC

Voici un entretien avec l’ethnologue Claude Lévi-Strauss datant de 1980. Bon visionnage à tous !

L’animateur Marcel Brisebois s’entretient avec Claude Lévi-Strauss, ethnologue. Il parle de ce que représentent pour lui les Amérindiens; des missionnaires jésuites au XVIIe et XVIIIe siècle; du regard de l’ethnologue et de ses exigences; de l’attention qu’il porte aux éléments de base; de la mythologie et de la fonction des mythes; de ce que lui a apporté l’ethnologie; et de ce que veut dire la finalité et le néant.

Source : Rencontres, 1er avril 1980

Source : YouTube, archivesRC

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Madudu // 19.09.2020 à 14h13

Tous ces reproches très-chrétiens que vous faites au monde chrétien indiquent probablement que vous manquez de recul.

Étudiez plus largement l’histoire, notamment celle qui concerne l’extérieur du monde chrétien, pour constater que si les hommes ont partout étés injustes et menteurs et violents, ce sont des chrétiens parmi eux qui ont inventé les mots avec lesquels nous les condamnons.

D’un autre côté, je doute que vous preniez jamais de recul sur cette chose qui vous haïssez tant et qui, pourtant, est le code moral auquel vous vous référez constamment.

15 réactions et commentaires

  • RGT // 19.09.2020 à 09h27

    Vous noterez que cet entretien de qualité, comme d’ailleurs de nombreux documents très précieux et pertinents, a été enregistré chez nos « cousins » québecois.

    Pas de commentaires superflus ou d’interprétations aléatoires je vous prie.

    C’est juste un constat.

      +1

    Alerter
    • lit75 // 20.09.2020 à 11h26

      C’est surtout que ce programme a été enregistré au début des années 80 où on laissait encore ceux qui avaient quelque chose à dire le temps de développer leur pensée. « Talk-shows » où les invités auraient au maximum 1 minute pour répondre – si on ne les interrompait pas, télé-réalité, télé-crochets, séries policières rejouant ad nauseam la même structure narrative, la télévision québecoise – ou canadienne – d’aujoud’hui est à peu près du même niveau que la télévision française.

      En l’occurence, j’aime beaucoup la fin de l’émission, le fondu sonore de la parole de Levi-Strauss avec la musique du générique. Quelle façon élégante d’exprimer qu’il y avait encore tant à dire mais que le format n’en a pas laissé le temps !

        +2

      Alerter
  • LibEgaFra // 19.09.2020 à 09h38

    Le regard que les Amérindiens ont sur les Européens est autrement plus important que l’inverse. Par exemple:

    https://fr.m.wikisource.org/wiki/Discours_du_Chef_Seattle_en_1854

    « Les missionnaires d’admirables observateurs »

    En effet:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_de_Valladolid

      +1

    Alerter
    • Madudu // 19.09.2020 à 12h32

      Les français étaient les alliés des amérindiens, contre les anglais.

      « Les européens » est une catégorie rarement pertinente, il s’y trouve presque toujours des rivalités profondes et de profondes divergences de vues.

      Mais vous avez raison de citer la controverse, qui montre l’extraordinaire humanité dont le monde catholique a fait preuve : il n’existe pas d’équivalent, à ma connaissance, où un vainqueur en position de dominer sans condition se pose autant de questions sur la manière dont il peut articuler la morale chrétienne à cette domination.

      Il n’est pas étonnant que ce soient des chrétiens qui aient partout aboli l’esclavagisme, ils étaient les seuls à vouloir le faire.

        +8

      Alerter
      • LibEgaFra // 19.09.2020 à 13h31

        « Les français étaient les alliés des amérindiens, contre les anglais. »

        Qui avaient de leur côté d’autres Amérindiens comme alliés. Bref une guerre franco-britannique pour laquelle on utilise de la chair à canon locale. Comme ça les Amérindiens arrivent plus vite au paradis chrétien je suppose. C’est vraiment très charitable.

        « « Les européens » est une catégorie rarement pertinente, il s’y trouve presque toujours des rivalités profondes et de profondes divergences de vues. »

        Une catégorie très pertinente quand il s’est agi de conquérir et de se partager les autres continents, de massacrer les populations locales ou les réduire en esclavage. Que ce partage ait suscité des rivalités entre « chrétiens », quoi d’étonnant ?

        . »où un vainqueur en position de dominer sans condition se pose autant de questions sur la manière dont il peut articuler la morale chrétienne à cette domination. »

        Valladolid est en Espagne et la position sur l’humanité des Amérindiens a été soutenue par un seul homme, ce qui est déjà ahurissant. Et sur le terrain, de l’autre côté de l’Atlantique, cela n’a strictement rien changé ni avant ni après. Rappel: la population d’Haïti a été exterminée par les très chrétiens représentants des très catholiques souverains espagnols. Nous savons comment a été financée l’expédition de Colomb.

          +1

        Alerter
        • Madudu // 19.09.2020 à 14h13

          Tous ces reproches très-chrétiens que vous faites au monde chrétien indiquent probablement que vous manquez de recul.

          Étudiez plus largement l’histoire, notamment celle qui concerne l’extérieur du monde chrétien, pour constater que si les hommes ont partout étés injustes et menteurs et violents, ce sont des chrétiens parmi eux qui ont inventé les mots avec lesquels nous les condamnons.

          D’un autre côté, je doute que vous preniez jamais de recul sur cette chose qui vous haïssez tant et qui, pourtant, est le code moral auquel vous vous référez constamment.

            +16

          Alerter
          • Brosse a Dante // 19.09.2020 à 21h39

            « ce sont des chrétiens parmi eux qui ont inventé les mots avec lesquels nous les condamnons. »

            Que voila une remarque d’une profondeur inhabituelle et d’une justesse magnifique !
            Merci.

            On peut ajouter à cette suite que les européens sont les seuls dans l’histoire de l’humanité a avoir globalement decolonisé pour des questions morale, a cause d’un sentiment de culpabilité, et non pour des raisons de faiblesse technique ou parce qu’ils étaient incapable de maintenir leur domination.

            Sentiment de culpabilité qui prend sa source dans le christianisme, et indirectement dans cette controverse. Les traces écrites laissée par l’église interdisant l’esclavage date du Pape Jean VIII (873) a minima. Saint Anselme de Cantorbéry, St Thomas d’aquin, … elle se succèdent : Pape Eugène IV – 1435, Pape Pie II – 1462, Pape Paul III – 1537, Pape Urbain VIII etc, etc. C’est de l’histoire, mais qui la connait aujourd’hui ?

            Levi Strauss est un héritier de cette pensée, comme la plupart des européens.

              +6

            Alerter
            • gracques // 20.09.2020 à 11h25

              La vache , et il y en a qui n’ont jamais entendju parler de guerre de décolonisation ?
              États unis
              Amérique du sud
              Pour la’France , Madagascar et Algérie entre autre
              15 ans de guerre en Angola et au Mozambique pour le Portugal ….

              Aucun pays n’à lâche la proie de son propre chef , sauf pour une’proie plus intéressante à cet égard le ‘lachage’ des états unis, colonie peu peuplée à l’époque par l’Angleterre intervient au moment où l’inde se révèle un bien meilleur ‘investissement’.

              Quant au reste, est ce le christianisme qui a rendu l’escalavge obsolète ou la révolution industrielle ?
              A tention , je ne dis pas que la ‘civilisation chretienne’ et pas simplement catholique soit pire que les autres , simplement dans l’histoire et pendant un certain temps elle a été la plus puissante , et sa domination à été un talon de fer ….. espérons que le monde ne connaisse pas u e autre domination de cette ampleur.

                +1

              Alerter
            • gracques // 20.09.2020 à 11h32

              Ce ne sont pas quelques bulles papale qui font l’histoire de la chrétienté , mais sa réalité concrète.
              L’esclavage n’à jamais disparu de la méditerranée occidentale chrétienne au moyen âge …. malgré Rome.

                +0

              Alerter
            • Brosse a Dante // 20.09.2020 à 12h44

              Remontez Gandhi de 50 a 80 dans le temps, il ne tiens pas 2 jours. Les sit-in devant une bonne charge de cavalerie, vous m’en reparlerez.

              «  est ce le christianisme qui a rendu l’escalavge obsolète » Heu manifestement oui. Regardez autour de vous, c’est le cas chez nous, du moins dans sa forme ancienne avec contrainte par corps. On peut toujours elargir sa definition a juste titre, mais certains s’y amuse au point de dilluer le concept et justifier leur utopie. Le christianisme a lutté contre, et contribué a faire evoluer les mentalités. Mais l’histoire n’est ni blanche ni noire. Qui à aboli l’esclavage au fait ? et l’a combatu lors de la phase de colonisation en afrique ?

              Phrase factuellement vrai :
               » L’Eglise à condamné l’esclavage et il a été interdit par la chrétienté »

              «  quelques bulles papale qui font l’histoire de la chrétienté »
              Parfois, mais pas que. La preuve malgré qu’il ai fallut du temps. C’est complexe en effet. Mais ca vous dis quoi de «  sa domination » et de son «  talon de fer » supposé comme on le lit ici ?

              « L’esclavage n’à jamais disparu de la méditerranée occidentale chrétienne au moyen âge » et en même temps : Édit du 3 juillet 1315
              « le sol de la France affranchit l’esclave qui le touche »
              Compliqué n’est ce pas ?

              « espérons que le monde ne connaisse pas u e autre domination de cette ampleur. » Et la source de votre esperance vien d’ou ?

                +3

              Alerter
    • AIMEDIEU // 25.09.2020 à 05h36

      Pourquoi plus important ? Faut pas tomber dans l’ethnocentrisme inverse. D’autant qu’ils ont longtemps été privés des outils d’observation développés par l’éthnologie.

        +0

      Alerter
  • Histoire de dire // 20.09.2020 à 07h24

    Où on se dit que le grand savant doit aussi être un grand homme, avec des qualités tant morales (abnégation, humilité) qu’intellectuelles (capacité à rendre raison des choses qui ne peuvent être de pur hasard même si elles ne sont « pour rien »). Une caractéristique frappante de Lévi-Strauss, c’est sa maîtrise parfaite du langage : clarté limpide, termes posés et appropriés, phrases qui tombent sans la moindre hésitation.

      +2

    Alerter
  • Grd-mère Michelle // 20.09.2020 à 13h38

    Ha ha ha… si l’on s’en réfère à la tradition du 1er avril (du « poisson d’avril »), on pourrait carrément se dire que cette entrevue (et les commentaires très « sérieux » qui la suivent) est une blague…
    Mais, bien sûr, il faut tenir compte du reste de la date: 1980
    Et le bonhomme est hyper-sympathique, courageux et confiant dans son approche non-conventionnelle.

    Depuis 40 ans, et les notoires avancées scientifiques/observations réalisées, autant sur les plus petits que les plus grands éléments du « monde » (à noter que Levi-Strauss attribue cette notion à ce qui se trouve sur la terre, et particulièrement les êtres humains, autrement il parle de « l’univers »), il me semble que la nécessaire réflexion sur les possibilités d’améliorer le « vivre ensemble » (dans les diverses sociétés humaines) aurait pu évoluer de manière à réaliser de réels progrès(en termes de bien-être et d’équilibre), notamment en tenant compte des autres peuples qui y croissent (et décroissent, malheureusement): les plantes et les animaux, au moins autant que des humains, car tout ce qui vit est physiquement interdépendant(ce que savaient déjà les Amérindiens).
    Ne craignons pas de mettre au feu, de sacrifier, les anciens mythes, produits par l’ignorance et des volontés de domination superfétatoires, pour nous rassembler(nous relier) d’une manière enfin rationnelle.
    « Nous ne marchons pas pour défendre la nature, nous sommes la nature », slogan des jeunes « plus chauds que le climat », dont la « crise sanitaire » a réussi à briser l’élan salutaire.

      +0

    Alerter
  • AIMEDIEU // 25.09.2020 à 05h29

    Pur bonheur que ces réponses de Levy-Strauss aux mauvaises questions posées par l’interviewer. 😂

      +0

    Alerter
  • Polo // 27.09.2020 à 13h30

    C’est dommage, la fin de l’interview est passionnante, et elle est coupée par RC… La suite est à est trouver où ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications