Les Crises Les Crises
27.avril.202027.4.2020 // Les Crises

Actu Coronavirus – 26 avril

Merci 21
J'envoie

Ce fil d’actualités comprend des informations provenant de trois sources : Les Lives Covid-19 du Figaro, de 20 minutes et le compte Twitter @Conflits_FR.

26 avril

17h03

La CPME demande des aides pour « réussir le déconfinement »

Dans un document obtenu par l’AFP, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) demande que « les coûts directs liés à la mise en œuvre des mesures sanitaires » soient déductibles pour les entreprises, qui auront déjà à subir « d’inévitables pertes d’exploitation, du fait, par exemple, qu’un magasin accueillera moitié moins de clients » L’organisation patronale appelle de ses voeux la mise en place « d’un service public payant de distribution d’équipements de protection individuelle » à l’instar de ce qui se pratique en Pologne avec les distributeurs de masques, de gel et de gants. Pour faciliter la reprise du travail, la CPME préconise une notion de « foyer étendu » pour les salariés d’une même équipe, ce qui permettrait « d’alléger les contraintes sanitaires sur demande des salariés ». Pour prévenir « la disparition de très nombreuses entreprises », il se prononce pour « des reprises d’activité progressives dans tous les secteurs » après le 11 mai, y compris les hôtels, cafés et restaurants, ou encore les marchés de plein air et les clubs de fitness, à condition pour ces derniers de « limiter la fréquentation à un adhérent pour 5 mètres carrés ».

17h00

Total a recensé 14 cas positifs sur ses sites au Congo

Total a déclaré dimanche que 14 employés dont deux salariés du groupe avaient été testés positifs au coronavirus sur ses sites en République du Congo, ajoutant que sa production dans le pays, qui s’élève à 190.000 barils par jour, n’était pas affectée. La République du Congo-Brazzaville a annoncé 200 cas de contamination et huit morts depuis l’apparition d’un premier cas sur son territoire le 15 mars dernier. Total dit avoir activé son plan spécial pandémie dès le premier cas connu.

Des députés de l’opposition et de la majorité demandent un report de la date du vote sur le plan de déconfinement. «Nous formulons le vœu que soit reporté à une date ultérieure (…) le vote sur le déconfinement ».

16h44

Laurent Berger pas super-chaud pour la reprise tout de suite

« La CFDT ne veut pas une reprise d’activité à tous crins, peu importent les conditions (…), la CFDT dit qu’il faut sécuriser la santé et la sécurité des travailleurs et qu’il n’est pas illogique que l’activité reprenne dans un certain nombre de cas quand c’est assuré », a indiqué Laurent Berger, leader de la CFDT, sur Radio J, citant en exemple l’usine Toyota d’Onnaing (Nord), qui vient de redémarrer sa production. Laurent Berger a identifié le dialogue social comme condition au succès du déconfinement, et comparé le cas de Toyota à celui d’une autre entreprise, Amazon. Le géant logistique a fermé ses entrepôts alors que la justice française a donné raison aux syndicats lui réclamant une réelle évaluation des risques liés à l’épidémie. « Dans l’une (de ces entreprises, ndlr), il y a eu de longues discussions sur la façon dont on reprend l’activité, sur les gestes barrière, sur l’organisation du travail ; dans l’autre, aucun dialogue social », a-t-il estimé.

16h35

LR ne veut pas voter mardi

Le député (LR) Eric Woerth, président de la commission des Finance a demandé dimanche de reporter le vote sur le plan de déconfinement présenté mardi à l’Assemblée, afin de laisser « un temps de réflexion » aux parlementaires. « Ce que je souhaiterais, c’est qu’on ne vote pas juste après le discours du Premier ministre », programmé mardi à 15 h 00, a déclaré Eric Woerth lors de l’émission Questions politiques (France Inter/Le Monde/FranceTV). « C’est un sujet extrêmement grave, extrêmement sérieux. Il faut peut-être laisser 24 ou 48 heures aux parlementaires pour avoir un temps de réflexion et émettre un vote solide », a-t-il insisté, y voyant un « bon moyen de concilier urgence et vie démocratique ».

16h28

Pays-Bas : deux fermes à visons contaminées par le coronavirus

Les autorités néerlandaises ont bouclé dimanche deux élevages de visons dans le sud des Pays-Bas après la découverte d’animaux testés positifs au coronavirus, probablement infectés après un contact avec des humains. La ministre de l’Agriculture Carola Schouten a ordonné la fermeture d’une route qui passe près des deux fermes et a conseillé au public de ne pas s’approcher à moins de 400 m des établissements.

15h48

DÉCRYPTAGE – Pourquoi un tsunami de licenciements est inévitable

La purge qui se prépare va être d’une violence inédite. Les suppressions de postes se chiffreront en centaines de milliers, si ce n’est en millions. ”La purge qui se prépare, il faut en être conscient, va être d’une violence, là encore, inédite. Les suppressions de postes se chiffreront en centaines de milliers, si ce n’est en millions”

15 h 44

Mélenchon tout rouge

Le chef de file des députés La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a dénoncé dimanche « l’imposture » et « la méthode insupportable » du gouvernement qui ne laisse « aucun temps d’examen critique » du plan de déconfinement, présenté et voté dans la foulée mardi à l’Assemblée. « Edouard Philippe va arriver mardi devant l’Assemblée nationale, va nous réciter son discours, nous dire quelles seront les mesures et ensuite séance tenante, sans aucun temps de réflexion ni d’examen critique, nous devrons voter pour ou contre. C’est une méthode insupportable », s’est insurgé Jean-Luc Mélenchon sur France 3. « Ça a l’air d’être de la démocratie, c’est seulement de la brutalité », a-t-il estimé, qualifiant « d’imposture » et de « simulacre » le procédé. Mélenchon a notamment déploré la concomitance mardi des débats sur le plan de déconfinement, initialement prévu le 5 mai et finalement avancé, et celui sur l’application de traçage « Stop Covid ».

15h00

Depuis samedi, les pharmacies sont autorisées à vendre des #masques réutilisables en tissus dit « grand public ». Le ministre de la Santé a indiqué que ces masques coûteront entre 2 et 5 euros.

14h16

Application de traçage : l’Allemagne plébiscite finalement Google et Apple

Le gouvernement allemand a décidé dimanche de soutenir finalement une application de traçage de porteurs du coronavirus utilisant la technologie développée par Google et Apple, abandonnant une solution nationale critiquée pour son défaut de protection de la vie privée. Jusqu’à présent, Berlin avait jeté son dévolu sur une application paneuropéenne connue sous le nom de PEPP-PT, développée par quelque 130 scientifiques européens, dont des experts de l’institut de recherche allemand Fraunhofer et de l’organisme de santé publique de l’Institut Robert Koch. Mais cette application a rencontré une forte opposition car il était prévu que les données soient stockées sur un serveur central, suscitant les craintes que des gouvernements récupèrent ces données personnelles et s’en servent à des fins de surveillance.

13h00

la #CNIL ne s’oppose pas à l’application #StopCovid étant donné le « contexte exceptionnel » mais elle demande « certaines garanties supplémentaires ». Cedric O a indiqué que l’app ne fonctionne pas encore « correctement » sur les #iPhone.

12h35

Il est désormais possible d’acheter des masques en pharmacie

Le ministère de la Santé a publié cette nuit un arrêté autorisant les Français à acheter des masques en pharmacie. Depuis le 3 mars dernier, cela n’était plus possible, l’État ayant décrété une réquisition générale. Les masques FFP2 et chirurgicaux restent toujours réservés aux personnels soignants. Les 22.000 pharmacies françaises disposent en revanche de masques en tissu, jetables ou lavables, de type 1 et 2.

12 h 05

L’Australie lance « son » StopCovid à elle

L’Australie a lancé une application pour smartphone destinée à tracer les contacts avec des personnes diagnostiquées positives au coronavirus, afin de casser les chaînes de contamination, les autorités s’efforçant d’apaiser les inquiétudes relatives au respect de la vie privée. L’application baptisée COVIDSafe utilise la technologie Bluetooth et pourra être aussi consultée par les autorités sanitaires si une personne l’utilisant contracte la maladie. « L’appli donnera la liste des numéros de téléphone de ceux qui se sont trouvés à cette distance pendant quinze minutes ou plus », a-t-il expliqué.

12h00

Le gouvernement italien a réaffirmé vouloir la réouverture des #écoles en septembre. « C’est la santé de nos enfants qui est en jeu », a précisé Giuseppe #Conte.

Le Ministre de la Santé avait dans un premier temps refusé que les médias voient l’avis du Conseil scient. sur la réouverture des #écoles. Maintenant mis en ligne, ce dernier demandait la fermeture des écoles jusqu’en septembre.

10h51

La ville chinoise de Wuhan n’a plus de patient hospitalisé

La ville chinoise de Wuhan, où est apparu à la fin de l’an dernier le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, ne compte plus aucune personne atteinte du COVID-19 dans ses hôpitaux, a annoncé dimanche un responsable sanitaire. «À la date du 26 avril, le nombre de patients du coronavirus à Wuhan est tombé à zéro, grâce aux efforts conjoints des personnels médicaux de Wuhan et du reste du pays», a déclaré Mi Feng, porte-parole de la Commission sanitaire de la santé.

10h42

L’Italie rouvrira ses usines le 4 mai

«Nous travaillons en ce moment pour autoriser la réouverture d’une bonne partie des activités, de l’industrie à la construction», explique le président du Conseil italien Giuseppe Conte dans une interview à La Repubblica. Il ajoute qu’un plan de déconfinement sera présenté au plus tard en début de semaine prochaine. Les entreprises devront respecter de strictes mesures sanitaires avant de rouvrir leurs portes, prévient Giuseppe Conte mais certaines sociétés considérées comme «stratégiques», notamment tournées vers l’exportation, pourraient rouvrir dès la semaine prochaine sur autorisation des préfets.

10h10

L’Allemagne ne veut pas de réouverture disparate des lieux touristiques en Europe

«Une course européenne à celui qui autorisera le premier les séjours touristiques conduira à des risques inacceptables», estime le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas dans un entretien accordé au Bild am Sonntag. «Nous avons déjà vu ce qu’un foyer d’infection dans un lieu touristique populaire peut avoir comme conséquence dans les pays d’origine des touristes. Cela ne doit pas se reproduire», ajoute Heiko Maas, par allusion à la station de ski autrichienne d’Ischgl, où de nombreux touristes allemands, norvégiens ou islandais auraient été infectés au nouveau coronavirus.

10h00

Le Royaume-Uni lance une étude sur la propagation du #Covid_19 & le développement d’anticorps. 25 000 personnes subiront un test hebdomadaire. L’objectif est d’élargir l’étude à 300 000 personnes dans l’année. « Le problème est que nous n’avons pas encore de test aussi bon que nous le voulons » affirment les autorités, alors que beaucoup d’espoirs reposent sur les tests sérologiques.

09h54

600 millions de masques nécessaires au déconfinement

C’est le chiffre avancé le 14 avril par une note des services d’Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, révélée par le JDD. Les besoins sont évalués à 376 millions pour les secteurs à déconfiner en priorité. «L’adéquation moyens-besoins» pose question, note le document. «La production nationale hebdomadaire et les importations sont encore insuffisantes à ce stade pour couvrir la totalité du besoin», ajoute la note.

9h05

Pas d’interdiction des transports inter régions recommandée

Les déplacements d’une région à l’autre par transports en commun pourraient à nouveau être autorisés dès lors que les mesures barrière et les règles de distanciation sociale sont respectées, dit le conseil scientifique. Les transports urbains et périurbains devraient reprendre avec leurs cadences habituelles. Un « étalement des horaires » des salariés, ajouté au maintien du télétravail, devrait éviter une saturation des transports en commun à certaines heures. Les transports internationaux sont eux très fortement déconseillés jusqu’à l’été, pour « réduire le risque de réintroduction du virus sur le territoire national ». Les voyageurs s’exposent à des mesures de quarantaine à l’arrivée à leur destination comme au retour en France. Le Conseil recommande également « une multiplication de l’offre » de transports scolaires pour que les élèves soient moins serrés.

8h38

Les conditions drastiques du conseil scientifique pour réouvrir les écoles le 11 mai

Le Conseil scientifique, qui « prend acte » de la « décision politique » de réouvrir les écoles, propose une liste de mesures strictes pour adapter les règles de distanciation sociale au milieu scolaire. Premier point : le masque anti-projections, industriel ou artisanal, doit être obligatoire dans les collèges et les lycées, pour les élèves comme pour le personnel. « Pour les collégiens/lycéens pour lesquels la compréhension est bonne et l’éducation au port de masque est possible, le port de masque doit être obligatoire », tranche le Conseil, considérant en revanche le port du masque « impossible » en maternelle. Lorsqu’ils ne peuvent pas porter de masque, notamment pendant les repas, « les élèves et le personnel des établissements scolaires devront s’organiser pour respecter la règle de distanciation sociale ». Les établissements, nettoyés plusieurs fois par jour, devraient faire en sorte que les élèves d’une classe ne croisent pas les élèves d’une autre classe et d’éviter les rassemblements d’enfants et de parents à l’entrée des établissements. Et, « si c’est possible », que les élèves déjeunent tous en classe, à leurs bureaux qui devront être notamment écartés d’un mètre en classe. Ce n’est là qu’une partie des préconisations du conseil.

08h00

La France craint une pénurie temporaire de #masques le #11mai. Le gouvernement s’inquiète : il n’y aura pas assez de masques pour le #deconfinement. Les prévisions seront normalement atteintes le 18 mai.

02h00

Etat de santé de #KimJongUn : #KimYoJong, soeur cadette du dictateur, est devenue la 1ère VP de la #CoreeDuNord en fin d’année dernière. Elle est pressentie pour succéder à KJU « en cas d’urgence ». Elle a étudié en #Suisse, comme Kim Jong-un.

01h00

Rumeurs sur la mort de #KimJungUn : hier, la #CoreeDuNord fêtait la création de l’Armée populaire de #Coree. La TV d’Etat (#KCNA) a mentionné Kim Jong-un une seule fois, pour évoquer les un an du déplacement du dictateur en #Russie. Il n’est pas apparu de la journée.

Sécurité : les #USA et la Corée du Sud ont mené des exercices #militaires aériens conjoints de lundi à vendredi, une première depuis février [les exercices avaient été suspendus à cause du #coronavirus]. Les exercices ont été habituels, selon l’armée sud-coréenne.

00h00

Tous les déplacements internationaux « sont fortement déconseillés » dans les prochains mois car les voyageurs « s’exposent à (…) un risque de contamination durant le séjour ». (Conseil scientifique)

Un 2e #confinement « ne peut pas être exclu » en cas de « reprise de la pandémie de #coronavirus », mais « tout doit être fait pour éviter un tel scénraio ». (Conseil Scientifique)

Histoire: malgré le #coronavirus, de nombreux Portugais ont célébré sur leurs balcons le coup d’État militaire qui a mis fin à 48 ans de dictature fasciste le 25 avril 1974. Ils ont entonné le chant #Grandola Vila Morena avec des oeillets rouges à la main.

25 avril

23h00

Histoire : des Italiens ont entonné leur hymne & la chanson des Partisans « Bella Ciao » (comme ici à #Bologne) à leurs balcons (à cause du #coronavirus). Le 25 avril marque la libération de #Milan, #Turin et Gênes en 1945.

Le Conseil scientifique avait demandé la fermeture de tous les établissements scolaires jusqu’en septembre. #Macron en a décidé autrement et le Conseil « prend acte de cette décision politique ».

21h12

En Allemagne, une centaine de manifestants anti-confinement interpellés

Une centaine de personnes ont été arrêtées aujourd’hui pour non-respect des règles de distanciation sociale à Berlin, selon la police, en marge d’une manifestation contre les mesures anti-coronavirus ayant rassemblé un millier de personnes. Ces rassemblements sont organisés depuis maintenant fin mars chaque samedi sur la place Rosa Luxemburg de la capitale allemande par un collectif hétéroclite baptisé « Résistance démocratique » qui voit dans les mesures de confinement décidées par le gouvernement un début de régime autoritaire dans le pays ou une atteinte illégale aux libertés individuelles.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

5 réactions et commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications