Les Crises Les Crises
12.avril.202012.4.2020 // Les Crises

Revue de presse du 12/04/2020

Merci 52
J'envoie

Je dois reconnaître ma déception du très petit nombre de volontaires ayant répondu à notre appel de la semaine dernière. Si vous pouvez nous aidez à recenser (de manière systématique et ordonnée comme nous allons l’organiser) les articles parus dans la presse française concernant le corona virus depuis le début de la crise, laissez-nous vos coordonnées et disponibilités hebdomadaires approximatives via le formulaire de contact du blog.
Bonne lecture.
emmanueL

ENVIRONNEMENT

Le confinement, un répit pour les animaux sauvages

"Des rues vides, des villes silencieuses, un air et des eaux moins pollués... L’épidémie de Covid-19 offre un répit bienvenu à la faune et à la flore sauvages, et l’état de la biodiversité s’améliore. « Mais que se passera-t-il quand, dans quelques semaines, les humains reviendront à nouveau ? » s’interroge un naturaliste."

Source : REPORTERRE

FRANCE

Après cette histoire-là

"Il faudra tout réévaluer les salaires de ceux qui servent le plus afin qu’ils ne soient plus ceux qui gagnent le moins, revoir le rôle de l’État… et se rappeler que cette catastrophe épidémique est avant tout une catastrophe écologique. Quelles sont les leçons, non pas de l’Histoire, mais de cette histoire-là ? On peut déjà en tirer, non seulement parce que le confinement suscite la réflexion, mais aussi parce que ces leçons étaient déjà largement connues."

Source : Libération

Arnaud Teyssier : « Il faut cesser de considérer l’État comme une charge ! »

"Arnaud Teyssier est essayiste et historien. Spécialiste de Richelieu et du Général de Gaulle, ancien collaborateur de Philippe Séguin, il a notamment publié Philippe Séguin, le remords de la droite (Perrin, 2017, réédition poche 2020) et De Gaulle, 1969 : l’autre révolution (Perrin, 2019). Il accorde aujourd’hui un entretien à Critique de la Raison Européenne : partant de la crise du Coronavirus, il dresse une analyse historique et philosophique du rôle de l’État, et s’interroge sur les perspectives de la France après la crise, ainsi que sur l’avenir de l’Union européenne."

Source : Critique de la raison européenne

Comment sortir de la crise en évitant le casse social ?

"Des responsables du parti République souveraine appellent l’État à venir en aide aux salariés ne pouvant faire jouer leur droit de retrait. Ils demandent également des mesures fortes en faveur des travailleurs dont le statut pose des problèmes spécifiques en cette période de crise sanitaire."

Source : Le Figaro

Dépister et fabriquer des masques, sinon le confinement n’aura servi à rien

"Pour sortir efficacement de la pandémie du Covid-19, le confinement seul ne suffira pas, explique l’auteur de cette tribune. Qui rappelle la priorité dans un contexte d’hôpital public martyrisé par des décennies de politiques néolibérales : permettre le dépistage et distribuer des masques de protection."

Source : REPORTERRE

Dépôt de plainte facilité - Covid-19 / Coronavirus

L’auteur historique des Guignols de l’info, Bruno Gaccio est à l’initiative d’un site internet plaintecovid.fr qui vous explique comment déposer votre plainte : « alors que partout l’épidémie d’infections au coronavirus progresse, et malgré les avertissements des instances sanitaires internationales, l’État français n’a pas pris à temps les mesures nécessaires pour protéger les personnes sur son sol », écrit-il. Selon votre situation, un générateur de plainte contre X vous est alors proposé, quel que soit le motif que vous souhaitez invoquer : abstention volontaire de prendre les mesures visant à combattre un sinistre, violences involontaires, mise en danger délibérée de la vie d’autrui, homicide involontaire.

Source : Plainte Covid

GÉOPOLITIQUE

Italie : l'avion de chasse F-35 trop « essentiel » que pour arrêter la production

"Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé samedi l’arrêt des entreprises non essentielles. Cette décision fait suite à la forte pression des syndicats. Pourtant, sous le chantage des grandes entreprises et des États-Unis, l'industrie militaire continue de fonctionner. La construction d'avions de chasse F-35 et l'exportation d'armes sont considérées comme des « activités essentielles ». Aux dépens de la santé des travailleurs."

Source : SOLIDAIRE

MARCHÉS FINANCIERS

LE CORONAVIRUS N’EST PAS LA CAUSE DE LA CRISE FINANCIÈRE MAIS SON ÉLÉMENT DÉTONATEUR

"Les grands médias affirment de manière simplificatrice que la chute généralisée des bourses de valeur est provoquée par le coronavirus. Or, ce n’est pas l’épidémie qui constitue la cause de la crise ; elle n’en est qu’un élément détonateur. Tous les facteurs d’une nouvelle crise financière sont réunis depuis plusieurs années, au moins depuis 2017-2018. Dans cette atmosphère saturée de matières inflammables, une étincelle pouvait à tout moment provoquer une explosion financière."

Source : LE VENT SE LEVE

RÉFLEXION

La Pandémie du Capitalisme, le Coronavirus et la crise économique

"La pandémie du Coronavirus constitue un gravissime problème de santé publique et les souffrances humaines que la diffusion du virus va provoquer seront énormes. S’il atteint massivement des pays du Sud Global dont le système de santé publique, déjà faible ou très fragile, a été terriblement mis à mal par 40 ans de politiques néolibérales, les décès seront très nombreux. Sans oublier la situation dramatique de la population iranienne victime du blocus décrété par Washington, blocus qui inclut l’introduction de médicaments et d’équipement médical. Utilisant le prétexte de la nécessaire austérité budgétaire pour rembourser la dette publique, les gouvernements et les grandes institutions multilatérales comme la Banque mondiale, le FMI et les banques régionales telle la Banque africaine de développement ont généralisé des politiques qui ont détérioré les systèmes de santé publique..."

Source : CADTM

Aurélien Bernier : « Après la mondialisation heureuse, on nous fait croire au localisme heureux »

"Collaborateur régulier du Monde diplomatique, ancien militant d’Attac et habitué du Comptoir, Aurélien Bernier s’inscrit dans le courant de la démondialisation et de la décroissance. Depuis plusieurs années, il développe une critique de la mondialisation et de l’Union européenne en réaffirmant le rôle de l’État et de la souveraineté populaire comme instruments de reconquête démocratique. Dans son dernier livre, « L’illusion localiste » (éditions Utopia, 2020), il pointe les écueils des discours qui surinvestissent le local et, en jouant le local contre le national, abandonnent la perspective d’une alternative globale au modèle néolibéral."

Source : LE COMPTOIR

SOCIETÉ

En Italie, la mafia prépare déjà l’après-confinement

Selon les services de police transalpins, la période de crise économique qui suivra la fin de la quarantaine pourrait constituer une énorme occasion pour le crime organisé. La mafia, qui dispose d’argent liquide, deviendra une aide incontournable pour de nombreuses entreprises. Elle y travaille déjà.

Source : Courrier International

VUES D’AILLEURS

Un Français résidant au Vietnam : « La France, ce pays en voie d’enveloppement »

"Les pays occidentaux ont-ils manqué de modestie face à la pandémie ? Un Français résidant au Vietnam, pays aux premières loges de la crise sanitaire mais où l’on ne déplore à ce jour aucun décès, témoigne. « Vue d’Extrême-Orient, la situation européenne face à la pandémie ferait presque sourire si elle n’était pas si tragique. Les pays progressistes imposent à leur population de se confiner et, en France, on enrobe cette privation de libertés d’un champ lexical martial et guerrier anachronique. C’est en observant de loin mon pays se débattre qu’un constat s’impose. »

Source : Nouvel Obs

VIRAL - Journal mondial d'une pandémie

"L’évènement est planétaire et simultané. Chaque jour, des journalistes du monde entier voient la pandémie bouleverser leur vie. L’information, elle aussi, est obligée de se cloitrer. Presque plus d’équipes sur le terrain. Presque plus de reportages. Alors, nous proposons donc de faire la seule chose possible : puisque le sujet est venu dans nos vies, filmons-nous. Et proposons ce partage, brutal en apparence, mais dont l’agencement dessine une nouvelle mondialisation."

Source : Arte

ÉCONOMIE

Tests positifs au COVID-19 en hausse chez les travailleurs d’Amazon : la firme ignore les demandes de fermeture de ses entrepôts

"Au moins trois employés de l’entrepôt SDF-9 d’Amazon à Shepherdsville, dans le Kentucky, ont testé positifs au coronavirus lundi, ce qui a entraîné la fermeture de l’entrepôt pendant deux jours. Ils ont testé positifs «sur le site», selon un message vocal envoyé aux employés, et ceux qui étaient en «contact étroit» avec les victimes de la maladie ont reçu l’instruction de « se mettre en quarantaine». Dans le même temps, la direction a déclaré son intention de rouvrir l’entrepôt dans 48 heures. Mais, n’importe quel travailleur peut être asymptomatique et contagieux après avoir été en contact avec le virus. Le refus de mettre en quarantaine l’ensemble de la main-d’œuvre pendant deux semaines revient à jouer avec la vie des travailleurs."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

Coronavirus : reprise partielle de l'activité chez Airbus en France et en Espagne

"Airbus avait annoncé mardi 17 mars 2020 la suspension de son activité en France et en Espagne pendant quatre jours. L'avionneur européen prévoit une reprise partielle ce lundi 23 mars, après avoir réalisé des contrôles de santé et de sécurité liées à la propagation du coronavirus."

Source : FRANCE INFO

Commentaire recommandé

Neverness // 12.04.2020 à 08h02

Bonjour,
J’ai passé, début mars, deux semaines à Hanoï, Vietnam et je peux témoigner de l’efficacité des autorités, en effet pour une population de 96 millions d’habitants, il y a à ce jour 258 cas déclarés (officiellement) et aucun décès !
Je pouvais trouver très facilement des masques de plusieurs types, très utilisés par toute la population et moins par les touristes, et des gels hydroalcooliques dans tous les lieux publics, bien sûr la vie quotidienne était perturbée et beaucoup de sites touristiques étaient fermés (pour désinfection ) la vie économique était aussi ralentie (frontières progressivement fermées).
A plusieurs reprises nous avons pu voir des rues fermées pour isoler un « cluster »… Des lors quelle surprise de constater la différence entre un pays « développé » (la France..) et un pays dont on parle si peu, et « en voie de développement »…
Toutes considérations d’ordre politique mises à part !

50 réactions et commentaires

  • antoniob // 12.04.2020 à 05h39

    Airbus qui se vante d’avoir mis en service un A330 pour transporter des masques depuis la Chine.
    Alors que les approvisionnements jusqu’à présent ont été effectués par des Antonov, la puissante et très supérieure UE n’ayant pas bougé un doigt depuis deux semaines, et les Beluga de Airbus n’ayant pas été mis à disposition.

    la palme de l’humour noir revient tout de même à la célérité mise à produire des pièces de F35 en ces temps de « peste », alors que ce zinc est une abysse financière et technologique sans fond.
    De l’argent pour la guerre avant tout.

      +46

    Alerter
    • Emile // 12.04.2020 à 08h38

      De son côté le Royaume Uni veut permettre aux compagnies aérienne de revenir sur des commandes déjà passées (en particulier une grosse commande d’Easyjet). Les flottes étant clouées au sol et la reprise s’annonçant très longue, ces avions ne serviront pas avant très longtemps.

      Mais la question est de savoir qui va prendre la paume. Si chacun retire ses billes sans concertation, il y aura des faillites en chaîne. Chaque état continue à prendre des décisions unilatérales.

        +3

      Alerter
      • Patrick // 12.04.2020 à 09h55

        De toute façon il y aura des faillites, et dans le monde de l’aérien ça va être saignante.
        Airbus pensait bien profiter de la crise du 737max face à Boeing mais entre les compagnies au bord de la faillite et les annulations de commande, c’est compromis.
        Pour le F35, pas de problème, ce gouffre à pognon ne sera jamais complètement opérationnel.

          +8

        Alerter
    • Catalina // 13.04.2020 à 07h22

      « Pour le F35 vous parlez sur un sujet dont vous ne connaissez pas grand chose, voir mon commentaire sur ce sujet spécifique. » et bien, que d’arrogance,le F35 est un avion qui n’en finit pas de finir, « Selon le dernier rapport de la Direction des tests opérationnels et des évaluations [DOT&E], le F-35 n’est pas prêt pour les Contrôles opérationnels initiaux [IOC] et ne le sera pas de sitôt »
      « Le logiciel Snarl risque de compromettre l’adéquation au combat

      Selon le rapport DOT & E, les anomalies logicielles de la mission Bloc 2B minent la capacité à identifier les cibles, à détecter et à survivre aux défenses ennemies, à délivrer avec précision les armes, et à éviter les tirs fratricides, en raison de lacunes dans «la coordination, les radars, les capteurs passifs, l’identification ami-ou-ennemi, le système de ciblage électro-optique, et le modèle de navigation de l’aéronef».

        +0

      Alerter
    • JCH // 13.04.2020 à 07h58

      Il n’y a qu’un seul Mryia (An-225, 6 moteurs, en mains russes), mais les Antonov qui peuvent être affrétés pour des vols commerciaux sont surtout des An-124 Ruslan quadriréacteurs. La compagnie ukrainienne Volga-Dniepr en exploite 12.

        +0

      Alerter
  • Neverness // 12.04.2020 à 08h02

    Bonjour,
    J’ai passé, début mars, deux semaines à Hanoï, Vietnam et je peux témoigner de l’efficacité des autorités, en effet pour une population de 96 millions d’habitants, il y a à ce jour 258 cas déclarés (officiellement) et aucun décès !
    Je pouvais trouver très facilement des masques de plusieurs types, très utilisés par toute la population et moins par les touristes, et des gels hydroalcooliques dans tous les lieux publics, bien sûr la vie quotidienne était perturbée et beaucoup de sites touristiques étaient fermés (pour désinfection ) la vie économique était aussi ralentie (frontières progressivement fermées).
    A plusieurs reprises nous avons pu voir des rues fermées pour isoler un « cluster »… Des lors quelle surprise de constater la différence entre un pays « développé » (la France..) et un pays dont on parle si peu, et « en voie de développement »…
    Toutes considérations d’ordre politique mises à part !

      +54

    Alerter
    • madake // 14.04.2020 à 00h47

      J’ai remarqué aussi la très faible mortalité, le masquage intensif, qui permettent au Vietnam d’afficher des chiffres insolents comparés aux chiffres européens. Pour sûr, certains argueront avec suffisance, du « régime communiste », pour douter des chiffres.
      Reste que c’est le second pays après la Chine a avoir été confronté à l’épidémie.
      Et au vu du résultat,
      avec 1.5 fois la population française,
      une infrastructure de santé légère,
      des masques disponibles partout
      et pas de confinement généralisé,
      le moins qu’on puisse dire, c’est que nous avons de grandes leçons à prendre, et pas que de modestie.

        +0

      Alerter
  • Vercoquin // 12.04.2020 à 08h26

    (1)
    Sur le thème du coronavirus.

    La politique néolibérale n’est pas forcément le seul ou le facteur principal de nos difficultés actuelles.
    Le vrai virus, la peste, le choléra, le cancer
    C’est le clientélisme :
    Principalement, puisque cela concerne tous les français, pour l’élection du président de la république.
    TOUS les candidats aux élections font des promesses bénéficiant à certaines catégories de la population dans le but de faire monter le nombre de voix qui leur sont favorables. Et les enchères montent dans un même élan. Et je promets ceci, et je promets cela. Ces promesses ne sont pas gratuites, elles ont un coût.
    Une fois élus, ils se sentent obligés de les tenir puisque « c’est au programme ».
    Et pour ce faire, il faut économiser sur le budget global. On cherche des gains à court terme comme les privatisations, les impôts, les taxes nouvelles etc… On organise sciemment la destruction du service public par « La révision générale des politiques publiques (RGPP) » ou par la création de plus en plus de PPP (Partenariat Public Privé) sous prétexte de « modernisation ».
    Donc, on économise sur :
    – La santé, suppression d’hôpitaux, de maternités,
    – La justice, fusion de tribunaux, suppression de certaines fonctions, changements d’attributions…
    – La police, la police Nationale laisse la place à la police municipale financée par les budgets des communes.
    – Les retraites. Baisse des cotisations patronales, tendance à pousser à la retraite par capitalisation.

      +20

    Alerter
    • Vercoquin // 12.04.2020 à 08h27

      (2)
      J’en passe, tous les services publics sont susceptibles de subir des coupes sombres, des restructurations, des privatisations (PPP), des suppressions de postes etc…

      Depuis plus d’un an le personnel de santé ne cesse de nous prévenir.
      À partir de 2000 : réduction du nb de lits dans les hôpitaux,
      Comparer les services publics dans les départements pauvres par rapport aux départements riches. Par exemple, l’offre hospitalière :
      https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/densite-de-loffre-hospitaliere-en-lits/
      Pour 100 000 habitants en 2012
      France 640 lits
      Réunion 370 lits (le plus faible taux)
      Seine Saint Denis 381 lits
      Paris 1 244 lits
      Hautes Alpes 1 347 lits (le taux le plus élevé)
      Avec 808 lits en 2000, la France supprime 14 lits pour 100 000 habitants par an soit au total, 9 380 lits par an de 2000 à 2012.

      Je suppose qu’on pourrait faire le même genre de bilan pour d’autres secteurs de l’activité publique.
      De nouvelles bombes peuvent exploser demain, ou dans dix ans.

        +24

      Alerter
    • Catalina // 12.04.2020 à 08h54

      « Une fois élus, ils se sentent obligés de les tenir puisque « c’est au programme ». » Oui, macron avait affirmé qu’il ne toucherait pas aux retraites, il a tenu parole, NAN ?
      votre hypothèse tiens en un seul mot : les GOPE, macron ne choisit rien du tout et ne sert pas à grand-chose car les recommandations sont obligatoirement imposées aux peuples de cette UE totalitaire et (non élue et m^me refusée) ! !

        +27

      Alerter
      • Vercoquin // 12.04.2020 à 09h35

        Macron a été élu par les citoyens français donc il représente la France au « Conseil Européen » qui réunit les chefs d’états ou de gouvernements des pays de l’UE. A ce titre, il est RESPONSABLE SOLIDAIREMENT de toutes les décisions qui y sont prises. Notamment les orientations économiques vers le mondialisme et l’ultra-libéralisme.
        C’est facile de dire c’est la faute à l’Europe, ça vient de Bruxelles.
        Merci Macron, Hollande, Sarko, Chirac, Mitterrand, Giscard.
        NOUS avons voté pour Macron, NOUS SOMMES RESPONSABLES.

        Pour ce qui est de la retraite, Macron avait promis une réforme, NAN?
        Quand un politicien de droite promet une réforme, on sait ce que ça veut dire.

          +12

        Alerter
        • Catalina // 12.04.2020 à 10h33

          peut-être avez-vous voté macron et donc oui, vous êtes responsable, perso, je n’ai pas voté macron, de plus, est-ce vraiment normal qu’un type prenne le pouvoir a avec 20% ? non, il devrait a minima avoir 30% pour être légitime. Macron n’est que le pion volontaire-adoubé de l’ue, n’importe lequel autre aurait fait pareil dans le « cadre » de l’UE, regardez l’expérience grecque.
          ps ; il a affrimé « qu’il ne toucherait pas aux retraites », il n’ pas parlé de réforme où peut-être une fois adoubé par ses petits marquis parvenus
          Notre système d’election est pourri et permet l’advenue de n’importe qui qui a réussit à avoir « un pognon de dingue » et les médias à sa botte !

            +21

          Alerter
          • Vercoquin // 12.04.2020 à 12h02

            Non, je n’ai pas voté Macron.
            Mais je suis français et je respecte ses institutions. Il a été élu légalement.
            Pour la retraite, c’est là:
            https://www.publicsenat.fr/sites/default/files/styles/pse_rte_moyen/public/thumbnails/image/7a22d0f9f050d7df6db23b528638fb3587c20a12.jpg?itok=65gaCXU_

            Il faut changer de système, OK, mais ce n’est pas mon sujet d’aujourd’hui.

              +2

            Alerter
            • Owen // 12.04.2020 à 13h37

              Ce n’est pas votre sujet, mais je m’inscris en faux contre votre déclaration « nous sommes tous responsables ». Je n’ai pas voté et je refuse que quelqu’un me dise, comme vous le faites, que j’en suis responsable.
              Vous expliquez cela par le respect des institutions, libre à vous de vous sentir responsable.
              Je n’ai aucun respect pour ce système représentatif qui consacre la puissance des partis et l’impuissance de la population. Et ne pas trouver de voie sortie à cette situation ne me fait toujours pas admettre que cette situation est respectable.

                +26

              Alerter
        • Dominique65 // 12.04.2020 à 11h18

          « c’est la faute à l’Europe »
          Ce n’est pas l’Europe, mais l’UE.
          Mais tu as tout à fait raison : le problème n’est pas l’UE mais le fait d’y appartenir.
          Donc il faut en sortir. Seulement Macron étant un européiste (UEiste n’existe pas) convaincu, il ne le fera jamais. Voilà donc sa responsabilité (solidaire).

            +9

          Alerter
        • Véro // 12.04.2020 à 18h22

          Mais bien sûr, le problème ne provient pas de l’UE, mais des UEropéistes. Cependant, le problème c’est l’UE elle-même, parceque l’UE est un ensemble normatif contraignant qui produit des effets que nous devons supporter actuellement. L’UE est l’instrument qui permet et justifie les politiques menées dans les Etats membres, elle n’est pas juste un groupe d’États, ni une coquille vide.
          Mettre de côté l’UE comme s’il ne fallait accuser que les dirigeants, c’est comme si on devait subir une loi dont on ne veut pas, mais dont on ne demanderait jamais l’abrogation sous prétexte que seuls les dirigeants sont responsables. Alors on attendrait les prochaines élections dans l’espoir de pouvoir changer de dirigeants et que ces dirigeants décident de remettre en question cette loi selon leur bon vouloir.
          Par ailleurs, quand on élit un président, on ne lui donne pas pour mandat de réaliser son programme pour la durée de ses fonctions, et d’ailleurs les mandats impératifs sont interdits en France. Si la population finalement change d’avis, ne veut plus du programme qui avait été proposé, elle peut l’exprimer et le président peut tout-à-fait changer de direction.
          Donc la mondialisation c’est la faute de nos dirigeants, mais on peut dire aussi que c’est la faute de l’UE. Et si on veut vraiment rompre avec les politiques suivies jusque là il faut remettre en question surtout le système, donc l’UE.

            +2

          Alerter
          • Catalina // 13.04.2020 à 07h25

             » Si la population finalement change d’avis, ne veut plus du programme qui avait été proposé, elle peut l’exprimer et le président peut tout-à-fait changer de direction. » vous ne parlez pas de la France là ? et d’ailleurs de quel pays parlez-vous donc ?
            ;o)

              +1

            Alerter
            • Véro // 13.04.2020 à 11h08

              Je parle de la France, et de ce qui peut se passer en théorie.
              Il y a bien longtemps que ce n’est pas arrivé en pratique.
              Mais on a connu une époque où des mouvements sociaux importants pouvaient peser sur les choix gouvernementaux.

              Il s’agissait seulement pour moi d’expliquer en quoi il n’est pas pertinent de lier une politique menée au choix initial des électeurs. Les électeurs sont responsables (globalement) au moment de l’élection uniquement. Et ce n’est pas parce qu’une personne a été élue avec un programme qu’on est obligé de subir ce programme. Si l’opinion change, rien n’interdit sur le plan institutionnel de changer de programme. Par conséquent ce ne sont pas les électeurs qui sont responsables, mais bien les dirigeants, s’ils poursuivent dans une voie qui ne convient plus à la population.

                +1

              Alerter
        • Bats0 // 13.04.2020 à 01h33

          « C’est facile de dire c’est la faute à l’Europe, ça vient de Bruxelles »
          54,68 % des suffrages exprimés contre le traité de Rome, alors ils nous ont imposés celui de Lisbonne.
          J’ai pas compris, vous respectez les institutions, mais est-ce qu’elles vous respectent, est-ce qu’elles respectent les peuples pour lesquels elles devraient les préparer à un avenir meilleur ?
          Comme indiqué dans le billet concernant la commission européenne qui a demandé 63 fois aux états de réduire les dépenses de santé, et maintenant qu’est-ce qu’ils vont nous demander, qu’on soit indulgent envers leurs recommandations incohérentes qui se révèlent affligeantes envers les populations ? A Bruxelles aussi, responsables, mais pas coupables ?

            +8

          Alerter
    • calal // 12.04.2020 à 09h28

      non,ce sont juste des gestionnaires de merde,incompetents,qui sont promus par cooptation et non par meritocratie.
      Nous avons ce que nous meritons car les francais ont prefere macron,un ministre de hollande,ex employe de banque, a une femme dont le parti n’a jamais eu de responsabilite dans la gestion catastrophique de la france depuis 30 ans.

      Pour ca que les allemands veulent pas payer. Ils savent que si le budget francais est de 1 miilliard y a pas de masques mais 3 homards a table et que si le budget etait de 10 milliards y aura toujours pas de masques mais 5 homards et du caviar.

        +16

      Alerter
      • Dominique65 // 12.04.2020 à 11h22

        « Les francais ont prefere macron,un ministre de hollande,ex employe de banque, a une femme »
        Le choix au premier tour était bien plus large. La responsabilité des français est de les avoir portés au second.

          +17

        Alerter
        • Patrick // 12.04.2020 à 12h15

          Même la CGT a appelé à voter Macron, alors quand il leur botte le c.l je suis ravi.

            +9

          Alerter
          • Jean // 12.04.2020 à 21h18

            @Patrick

            La réalité est plus complexe que la façon dont vous la percevez. La CGT n’est pas un parti politique et l’opinion de son secrétaire général n’est pas celle de l’organisation syndicale.

            « La CGT, en pointe dans la mobilisation contre la loi Travail qui a été adoptée jeudi dernier, ne donnera pas de consigne de vote pour l’élection présidentielle de 2017, annonce Philippe Martinez dans un entretien à Paris Match publié mercredi. »

            Source : https://www.capital.fr/economie-politique/la-cgt-ne-donnera-pas-de-consigne-de-vote-en-2017-1151712

              +1

            Alerter
            • jcnello // 13.04.2020 à 09h43

              La CGT n’a pas appelé ni même sous-entendu qu’on aurait pu voter autre chose que Macron…elle a laissé penser que Macron pouvait être une option pour les travailleurs…alors que c’était bien sûr absurde.
              responsabilité évidente, limite complicité par omission…

                +4

              Alerter
            • Jean // 13.04.2020 à 21h55

              @jcnello

              La CGT n’a pas voulu choisir entre la peste et le choléras, il n’y a donc pas eu de consigne de vote comme ce fut le cas en 2012 pour battre Sarkozy. Quel est l’intérêt de s’associer au medef dans la détestation d’un des rares syndicats qui s’oppose au gouvernement ?
              Ce monde deviendra plus juste lorsque les opprimés cesseront de se tromper de combat.

                +0

              Alerter
    • Fernet Branca // 13.04.2020 à 10h08

      Il existe un clientélisme qui coûte peu : le discours sécuritaire si possible avec une dose de xénophobie
      Celui qui a porté Nicolas Sarkozy au pouvoir.
      Ré-adapté ensuite par François Hollande .
      Qui n’a pas trop réussi à Manuel Valls.

        +0

      Alerter
  • Gévaudan // 12.04.2020 à 08h47

    Remarquable, la contribution de l’essayiste et historien Arnaud Teyssier, ancien collaborateur de Philippe Séguin.
    A lire par ceux qui veulent comprendre l’ essence du gaullisme, au-delà de son accaparement, la plupart du temps frauduleux, par la quasi totalité des politiciens, à commencer par Chirac.

    L’État et la nation ont été perfectionnés par l’intelligence des hommes, en réponse au tragique de l’histoire. Ce que résume M.Teyssier en une phrase qu’il faut retenir:
    « L’ordinaire n’est jamais qu’une forme atténuée de l’extraordinaire. Le bonheur et la quiétude des peuples sont des états passagers. La démocratie doit toujours être armée contre les crises. Et cette arme, c’est un État fort et respecté.»

      +11

    Alerter
    • jean-pierre Georges-pichot // 12.04.2020 à 09h57

      Je ne suis pas contre de Gaulle ni contre ce que vous dites, mais si l’on regarde l’histoire de près, on est obligé de faire un bilan plus nuancé du gaullisme, car on y trouve la racine de nos maux. D’ailleurs de Gaulle sait que l’aventure commencée le 18 juin 1940 est globalement un échec, et il part désespéré. Pour faire simple : le gaullisme, sociologiquement et politiquement ne repose sur rien. La bourgeoisie est dans l’âme vendue au capitalisme dominant, qui est étranger. Le peuple regarde vers d’autres solutions et la façon dont les élites le traitent le rend sécessionniste. Toujours, de Gaulle a dû louvoyer, homme seul, en vendant aux uns sa capacité de tenir les autres en respect et réciproquement. C’est l’essence de la politique gaulliste, dont la contrepartie est qu’en pratique de Gaulle passe son temps à donner des places, du pouvoir, et des arbitrages à des arrivistes antinationaux, mais sociologiquement enracinés, eux. Il nous donne Papon, Pompidou, Couve de Murville, Delors, et renvoie les résistants à la maison. D’où le résultat aujourd’hui : américanisme, européisme, néo-pétainisme en réalité.

        +13

      Alerter
      • Véro // 12.04.2020 à 20h22

        Ce qu’on lui doit aussi, c’est la Vème république. Système très déséquilibré qui fait la part belle à l’exécutif, notamment au président, et qui affaiblit le parlement.

          +3

        Alerter
    • RGT // 12.04.2020 à 09h57

      Certes, mais encore faut-il que cet état soit directement placé sous la tutelle de la population et entièrement à son service.

      Pas à la botte de quelques « élites omniscientes » autoproclamées dont le seul objectif est de plaire à « la Cour » afin de préserver leurs intérêts personnels.

      Le ver est dans le fruit des « institutions » et des « constitutions » car le fait que « l’indépendance » et « l’immunité » des gouvernants et des politicards vis à vis de la population leur permettent d’exercer leur « bon plaisir » en toute LÉGALITÉ mais sans aucune LÉGITIMITÉ.

      Toute VRAIE constitution réellement DÉMOCRATIQUE devrait permettre à n’importe quel clampin (même SDF) de porter plainte contre les « Divins Monarques ».

      Mais hélas, toute la structure étatique a été totalement captée par une caste qui ne suit que l’agenda de ses propres intérêts au détriment de ceux qu’elle est censée servir.

      Finalement, rien n’a changé et le servage est toujours d’actualité.

      Votez chers cons-citoyens, vous pourrez choisir la couleur de la robe de celui qui viendra vous fouetter et vous tourmenter sans avoir de comptes à vous rendre.

      C’est beau la « démocratie ».

      Pendant ce temps, « nos » médias d’information pleurent abondamment en se roulant à terre parce que Bernard Tapie Arnaud a perdu quelques millions depuis le début de cette crise.

      Le fait que des milliers de personnes ont perdu la vie et que des millions d’autres se feront essorer pour compenser le manque à gagner des « élites » ne leur pose cependant aucun problème moral.

        +7

      Alerter
  • Jean-Pierre // 12.04.2020 à 09h57

    C’est vrai que le Covid 19, à côté du napalm, de l’agent orange et des B52……
    Chacun sa « guerre ».
    L’oncle Manu, lui, emboîte le pas de Trump pour débarquer au Venezuela sur recommandation de l’UE, sans doute pour réduire leurs dépenses de santé.
    Pour la palme de l’humour et du camouflage confondus, je vote Le Drian sans hésitation.
    Des passeports de Benalla, aux ventes d’armes aux Saoudiens et aux masques Bernard Arnault, sa mobilité impose le respect, jusque dans son mépris des ouvriers qui produisaient des masques dans sa baronie.
    Si sa carrière en dépend, il adhérera demain au PC chinois.

      +16

    Alerter
  • Narm // 12.04.2020 à 11h11

    en long, en large et en travers, on se fout de notre gueux

    https://aphadolie.com/2020/04/04/coronavirus%E2%80%AFfrance-comment-le-gouvernement-bloque-150000-a-300000-tests-par-semaine/

    et rien, pas d’article sur le rivotril ?
    https://youtu.be/CTA7kY-aWEE?t=828

    comme j’entendais la radio ce matin ou michel cimes recevait l’absolution, non non, il n’aurait pas dit que c’était une gripette….

    bientot sibet n’aura jamais dit les masques ne servent à rien
    https://www.youtube.com/watch?v=t57P4Emdv2o

    l’organisation de la terreur et de la mort
    https://www.marianne.net/politique/ambiguite-gouvernementale-liens-d-interets-au-sommet-de-l-etat-enquete-sur-la-guerre

      +3

    Alerter
  • Michel Le Rouméliote // 12.04.2020 à 11h36

    Je ne regrette qu’une chose : ne pas être en ce moment au Viêt Nam plutôt qu’en France…

      +8

    Alerter
  • Jean // 12.04.2020 à 14h04

    Henri Guillemin Le fascisme en France :

    https://www.youtube.com/watch?v=nnleg5aTQsY

      +3

    Alerter
  • Jean // 12.04.2020 à 14h21

    Naomi Klein : le coronavirus du capitalisme

    https://www.youtube.com/watch?v=2k-5pCClt0o

      +2

    Alerter
  • jp // 12.04.2020 à 15h59
  • Marc // 12.04.2020 à 16h38

    Qu’est-ce qu’un chef ? Par Michel Onfray

    https://francais.rt.com/opinions/73935-quest-qu-un-chef-michel-onfray

      +2

    Alerter
  • Marc // 12.04.2020 à 16h40

    Le service central du renseignement territorial redoute une radicalisation de la contestation sociale à l’issue du confinement.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/coronavirus-les-services-de-renseignements-craignent-l-embrasement-apres-le-confinement-11-04-2020-8298150.php

      +3

    Alerter
  • Brigitte // 12.04.2020 à 17h12

    Enfin un peu d’air frais, on relève la tête du guidon covid-19 et on regarde la route. Discuter du sens de l’état, de son rôle avec Arnaud Teyssier et Aurélien Bernier, ce dernier dans son aspect territorial, est essentiel, autant que le nombre de masques et de tests.
    L’état est-il un moyen ou une fin? C’est un moyen au service d’une finalité, la protection d’une communauté de citoyens qui partagent un territoire, une culture et une langue.
    Que l’état soit fort n’est pas une qualité ou un défaut en soi, tout dépend qui lui donne sa force et pour qui (et contre qui) il l’exerce.
    De même, la décentralisation ne veut pas forcément dire affaiblissement du rôle de l’état. Tout dépend ce que représente « l’état ». Pour moi, il est synonyme de « Pouvoirs Publics », ce qui pose la question de sa légitimité.
    Tout ce qui représente la Nation, sa constitution, ses lois, ses biens et services publics doit être commun à tous et s’appliquer sur l’ensemble du territoire. Par contre, un état démocratique est par définition décentralisé, sinon il est oligarchique. La vraie décentralisation n’a pas pour but d’affaiblir l’état mais au contraire d’en renforcer la légitimité, en faisant participer les citoyens aux décisions.
    En France, la fausse décentralisation est en fait une régionalisation, un prétexte pour affaiblir l’état au profit de l’UE, les euro-régions en étant le dernier avatar. En gros, on déshabille Pierre pour habiller Paul (et Jacques..).

      +4

    Alerter
    • Véro // 12.04.2020 à 20h32

      J’approuve totalement. Une fausse décentralisation en effet, qui aboutit â une recentralisation au profit des régions.
      Je viens de remarquer que la terminologie autour du mot « nation » est de moins en moins utilisée. Nous avons par exemple des Hauts conseils, ou bien des Hautes autorités, alors qu’à une époque, on aurait plutôt utilisé des appellations comme conseil national ou autorité nationale. Et quand il existe une « agence nationale » on lui trouve un autre nom comme santé publique france

        +2

      Alerter
  • Jean // 12.04.2020 à 22h00

    « Nous publions, avec l’accord de ses auteurs, un texte de Résistance à l’agression publicitaire (RAP). Réagissant à la proposition de la députée LREM Aurore Bergé de créer un crédit d’impôt sur les dépenses des annonceurs, RAP appelle au contraire à repenser le modèle économique des médias. Un constat et des propositions que nous approuvons. »

    « Lorsqu’un journal est financé par la publicité, sa logique change : il passe d’un média qui cherche à vendre ses articles et informations à son lectorat à un média qui cherche à vendre son lectorat aux annonceurs. Cette logique change radicalement la manière d’aborder les informations traitées. »

    Source : https://www.acrimed.org/Credit-d-impot-sur-les-depenses-des-annonceurs

      +0

    Alerter
  • Jean // 13.04.2020 à 01h44

    – Bourse au Quotidien – La FED abolit l’économie de marché :
    https://www.youtube.com/watch?v=TQ50F4xWvhU

    – Covid-19 : «Le Royaume-Uni se passe des banques et des marchés financiers»
    https://www.youtube.com/watch?v=SwIa5RLaZdM

      +1

    Alerter
  • Cotyle // 13.04.2020 à 08h58

    EmmanueL s’étonne du peu de monde alimentant la rubrique … Mais pas du nombre de messages « bloqués » au sujet du manque d’objectivité sur  » L’affaire Raoult » ! Quel acharnement ! 3 articles/jours à charges … N’y aurait-il pas un lien ? Vous avez un public de gens bien différent de ceux de TF1/BFM …ne le traitez pas comme tel !
    Merci de revenir à vos principes initiaux : des articles contradictoires.

      +2

    Alerter
    • David // 13.04.2020 à 15h59

      je confirme, ayant été tout simplement censuré parce que j’ai osé écrire qu’il était un peu fort de publier une étude sur 8 cas après avoir démoli comme cela Raout . Alors que ce que dit Raoult, c’est que si le traitement soigne la majorité des gens sans qu’il y ait de complications, il se fout de savoir si 95% ( ou 94, ou 90, ce n’est pas le % exact qui est important) des gens survivraient de toute façon sans le traitement, l’important pour un medecin en pareille urgence est de sauver la plus grosse partie possible du pourcentage qui développera une forme grave. Et qu’il faut donc tester, et traiter ( meme si , encore une fois, un gros % des traités peuvent survivre sans traitement..)

        +0

      Alerter
  • Pong // 13.04.2020 à 10h10

    Quelqu’un aurait il des infos sur l’impact et la gestion de crise du cv à Cuba ?
    D’avance merci.

    https://www.cnews.fr/monde/2020-03-26/coronavirus-cuba-espere-distribuer-un-medicament-travers-le-monde-malgre-les

      +0

    Alerter
  • Jean // 13.04.2020 à 14h46

    La Chine exacerbe la bataille pour le contrôle d’internet

    « Une délégation d’ingénieurs chinois, notamment de Huawei, ont proposé à l’UIT à Genève une nouvelle infrastructure d’internet pour remplacer celle dominée par les sociétés technologiques américaines. Certains y voient le début d’une guerre sanglante pour le contrôle de la Toile, d’autres relativisent. Etat des lieux. »

    https://www.letemps.ch/monde/chine-exacerbe-bataille-controle-dinternet

      +1

    Alerter
  • julie // 13.04.2020 à 20h52

    alors qu un peu partout on libère des prisonniers, Assange est tjrs enfermé. son avocate a décidé de révéler leur relation et l existence de leurs enfants
    https://www.youtube.com/watch?v=LgK5ZqjvC5s

      +1

    Alerter
  • freclo // 13.04.2020 à 23h13

    Au début de la revue de presse il est noté le peu de personnes qui ont désiré s’investir à la.demande de OB ….mais c’est tout à fait normal , nombre de lecteurs du site des crises ont été désarçonnés de lire des articles à charge , chose inhabituelle car justement ce site faisait preuve de pragmatisme et de raison ….une crise de croissance j’ose espérer….vite OB reviens nous ….

      +2

    Alerter
  • Jean // 13.04.2020 à 23h36

    LES RÉVÉLATIONS D’UN AGENT SECRET QUI EN SAIT BEAUCOUP TROP

    https://www.youtube.com/watch?v=iLMs_EqUICs

      +1

    Alerter
  • Jean // 14.04.2020 à 10h53

    POURQUOI LA CRISE DU CORONAVIRUS IMPOSE DE FAIRE LE PROCÈS DE L’UNION EUROPÉENNE

    « L’hypocrisie atteint son paroxysme lorsqu’on réalise que si les pays du sud réduisaient leurs déficits à l’allemande, c’est-à-dire en prenant les parts de marché des pays du Nord dans les productions où ils sont spécialisés, cela se ferait au détriment des excédents allemands. Autrement dit, si tout le monde copie le modèle allemand, il n’y a plus de modèle allemand. »

    https://lvsl.fr/pourquoi-la-crise-du-coronavirus-impose-de-faire-le-proces-de-lunion-europeenne/

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications