Les Crises Les Crises
3.avril.20203.4.2020 // Les Crises

« Le Coronavirus dans la presse italienne » – Par Les Crises

Merci 63
J'envoie

Chers lecteurs, lectrices, traducteurs et traductrices,

Pour permettre à chacun de voir comment la crise du coronavirus a été vécue ses dernières semaines chez nos voisins italiens, voici plusieurs articles de la presse italienne, traduits en français par les lecteurs du site (un très grand merci à vous). Vous trouverez sous chacun des titres le lien qui vous amènera directement sur l’article traduit.

Bonne lecture et prenez soin de vous !


Claudio, gendarme et père de famille « Écouter les autres était sa plus grande qualité » – Par Fabio Conti


Coronavirus – trop de morts à Bergame : l’armée évacue les cercueils hors de la région pour l’incinération.


Dans l’Europe du virus, les bombardiers américains d’attaque nucléaire – Par Manlio Dinucci

La quarantaine de la raison – Par Mario Del Pero


« Nous avons donc battu le Coronavirus » : les histoires de ceux qui ont guéri et de la lutte de ceux qui les ont aidés


Comment l’Italie est devenue l’épicentre de la crise du coronavirus en Europe – Par Alessio Peronne

Commentaire recommandé

Fabrice // 03.04.2020 à 07h24

C’est étonnant cette mentalité de déclarer que ces personnes étant amené à mourir de tout manière pourquoi s’en faire. Une semaine, un mois, un an de vie voir plus quel intérêt de dépenser autant d’énergie, d’argent pour si peu et pour les autres ? voyons réfléchissons ah oui un peu d’humanité qui j’espère ne fera pas défaut quand votre tour viendra d’être dans cette situation et que la moindre seconde deviendra plus précieuse que tout l’or du monde. 😉😤

73 réactions et commentaires

  • Fabrice // 03.04.2020 à 07h24

    C’est étonnant cette mentalité de déclarer que ces personnes étant amené à mourir de tout manière pourquoi s’en faire. Une semaine, un mois, un an de vie voir plus quel intérêt de dépenser autant d’énergie, d’argent pour si peu et pour les autres ? voyons réfléchissons ah oui un peu d’humanité qui j’espère ne fera pas défaut quand votre tour viendra d’être dans cette situation et que la moindre seconde deviendra plus précieuse que tout l’or du monde. 😉😤

      +23

    Alerter
    • Anouchka // 03.04.2020 à 08h07

      Oui, c’est vrai, mais en même temps on ne peut pas savoir ce qui se serait passé si il n’y avait pas eu de confinement.

      D’autre part, je n’ai jamais entendu que les services de réanimation étaient saturés à cause de la grippe et qu’on était obligé de trier les patients pour pouvoir sauver ceux en meilleure santé. Si en Italie on n’accepte plus les patients en réanimation au delà de 60 ans en période de grippe saisonnière, ça se saurait, non?

        +14

      Alerter
      • Anouchka // 03.04.2020 à 09h05

        Ca voudrait dire qu’on trie déjà les patients depuis longtemps, mais sans le dire ouvertement?

          +4

        Alerter
      • Narm // 03.04.2020 à 10h11

        52 décès en 2 mois, et ce qui changec’est la saturation des urgences réa, non ?

          +1

        Alerter
      • fanfan // 03.04.2020 à 11h37

        Sabrina Ali Benali (12 janvier 2017) « Aux urgences c’est tous les jours l’état d’urgence Madame Tourraine ! »
        Coucou Madame Tourraine, c’est encore moi, c’est l’interne …:)
        Alors comme ça on se fait un petit plan com’ autour de la grippe !
        Mais c’est tous les jours l’état d’urgence à l’hopital Mme Tourraine ! Allez j’vous raconte
        https://www.youtube.com/watch?v=WZwbeQccZdQ

          +6

        Alerter
      • fanfan // 03.04.2020 à 11h41
      • weilan // 03.04.2020 à 11h53

        Vos comparaisons têtues entre le covid19 et la grippe dite saisonnière ne tient absolument pas la route !
        Une seule et bonne raison: JAMAIS la grippe saisonnière n’a touché l’ensemble de la planète à l’inverse du covid19 et ce quel que soit le climat local des 185 pays concernés.

          +3

        Alerter
      • Anouchka // 03.04.2020 à 12h22

        “Jamais la grippe saisonnière n’a touché la planète entière “
        Ah bon, et la grippe “espagnole” c’était quoi?

          +1

        Alerter
    • Fabrice // 03.04.2020 à 08h10

      Changi vous ne devez pas être habitué de ce site pour ne pas savoir que la crise économique était déjà là bien avant la crise sanitaire qui ne fait qu’exploser le mur d’hypocrisie faite de planche à billet, de bourse artificiellement maintenu à la hausse, de banques (voir cours de la deutsche Bank depuis 10 ans) et d’assurance en fin de vie vous etiez où depuis 10 ans bienvenue dans le monde réel le corona virus à détruit l’illusion mais n’a pas causé la crise économique.

      Oui ça fait mal nous cela fait plus de 10 ans que l’on voit ce qui se passe et que l’on désespère, oui on va avoir mal économiquement après que la réalité rattrape la fiction vendu par les financiaristes , si vous voulez croire dans le mythe que le corona virus est la cause grand bien vous fasse, vous serez toujours un bon client pour les mythomanes qui nous dirigent.

        +15

      Alerter
      • Anouchka // 03.04.2020 à 08h36

        On ne peut pas nier non plus que le confinement nuit plus aux petits commerçants et petit producteurs (agricoles ou artisans) qu’au grosses firmes multinationales qui n’ont pas que des unités de production en Europe et des marchés partout dans le monde..

          +8

        Alerter
      • emmanueL // 03.04.2020 à 08h52

        Vous êtes médecin, analyste économique subventionné, astrologue, ou prophète ?…

          +13

        Alerter
      • Anouchka // 03.04.2020 à 09h01

        @ Emmanuel, si vous pensez qu’il n’y a que les technocrates qui ont droit à la parole, pourquoi perdre votre temps à intervenir sur des forums comme celui-ci ? Écoutez la voix de vos maîtres à 20h et attendez sagement qu’on vous redonne l’autorisation d’aller travailler.

          +11

        Alerter
      • Brossa Dante // 03.04.2020 à 09h16

        @emmanueL

        Juste quelqu’un qui sait lire et compter manifestement.

        Lui est spécialiste. Je vous laisse « googler » son nom…
         » Personally, I view this Covid outbreak as akin to a bad winter influenza epidemic.  »
        https://novuscomms.com/2020/03/31/a-view-from-the-hvivo-open-orphan-orph-laboratory-professor-john-oxford/

        A t il raison ? Tout n’a pas toujours la simplicité du théatre de nos certitudes.

          +10

        Alerter
      • Brossa Dante // 03.04.2020 à 09h30

        C’est étonnant cette mentalité qui consiste a ne parler que de crise economique et crédulité la ou il vous parle de mortalité – chiffre a la clef.

        Vous confondez virus et gestion de crise. Qu’il en soit la cause non, mais que sa mauvaise gestion – confinement compris – soit la goutte qui fasse deborder le vase, possiblement. Si nous basculons comme la grèce a basculé brutalement 2008-2013, ce sera entre 15000 et 20000 décès en plus par an en France pour les 10 prochaines années. C’est largement et abondamment renseigné dans la littrérature scientifique. Bien evidement ce n’est pas quelque chose que l’on va vous dire haut et fort, les crises font « vivre » trop beaucoup de monde. « bon client pour les mythomanes qui nous dirigent » ?

          +8

        Alerter
        • Anouchka // 03.04.2020 à 10h05

          Des stats, toujours des stats. Projections mathématiques… Abondamment renseigné dans la littérature scientifique… Comme dit le diabolique Raoult (désolée pour cette référence) dans une video qui circule sur ce blog, les projection mathématiques en médecine comme ailleurs (en économie par exemple, hein) ne prouvent rien, elles sont utilisées pour imposer une théorie ( et fermer la bouche des contradicteurs).Etes-vous devin ?

          Par contre faire adhérer la population à la morale du « on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs »,ou « il faut bien que certains soient sacrifiés pour le groupe globalement survive et surtout que rien ne change dans le système économique » est extrêmement pernicieux. Une fois qu’on aura bien fourré ça dans la tête des gens et qu’on les aura amenés, par des raisonnements fallacieux à leur faire croire que c’est la voie de la raison et que c’est en accord avec leur conscience, on pourra passer à des choses plus sérieuses. Je ne blague pas. C’est peut-être précisément ce qui est en train de se passer.

            +4

          Alerter
        • Brossa Dante // 03.04.2020 à 13h01

          Les fameuses courbes mathématiques qui sont si utile pour prouver la dangerosité de la crise se trouvent tout d’un coup invalidé à l’emporte pièce quand elles viennent contredire la doxa ambiante. Je peut tout a fait vous retrouner l’argument et vous n’aurez rien démontré si ce n’est une inquiétude non fondée, puisque pour le moment les choix qui sont fait vont dans votre sens. Pour l’instant et pour reprendre votre grille de lecture, on fait accepter la mise en place d’un état policier et la suppression de liberté fondamentale. ca va faire une belle omelette.

          Je ne prouve rien ni ne fait aucune prédiction, j’envisage simplement la possibilité simple de voir se reproduire un phénomene qui c’est deja produit. Il n’y a la aucune ideologie, un simple constat et une profonde inquietude sur un cout humain caché.

          Le cas grec (ou chypriote) n’est pas une projections dans le futur mais un regard sur le passé. C’est une mesure qui me dis que vous n’avez pas d’argument.

            +0

          Alerter
      • Catherine // 03.04.2020 à 09h42

        vous avez raison, tout est ici :

        https://www.euromomo.eu/

          +6

        Alerter
      • LibEgaFra // 03.04.2020 à 11h34

        Si vous vous préoccupiez réellement de l’espérance de vie, vous auriez compris que le confinement va:
        -réduire considérablement les accidents de la route;
        -améliorer considérablement la qualité de l’air.

        Soit deux faits qui vont contribuer à augmenter l’espérance de vie.

        Quant au fait qu’une crise économique va diminuer l’espérance de vie, vous n’apportez aucun argument.

        On sait aussi que certains tueraient père et mère pour de l’argent.

        Heureusement ce ne sont pas les valeurs de tout le monde.

          +3

        Alerter
      • LibEgaFra // 03.04.2020 à 11h45

        « Que ce n’est pour l’instant pas pire qu’une épidémie de grippe. »

        Votre ignorance de cette maladie est pathétique. Vous êtes incapable d’imaginer et de comprendre les souffrances (et leur durée!) de ceux qui sont gravement atteints. Vous ne manifestez aucune empathie, seul l’argent compte, donc.

          +2

        Alerter
      • Brigitte // 03.04.2020 à 11h50

        Changi, l’article sur la grippe que vous avez posté ne va pas dans ce sens. Certes, on y apprend que l’hôpital est en tension, les urgences en particulier mais pas les lits en réanimation apparemment; de plus, en 2 mois, il n’y avait que 52 décès alors que pour le covid-19 il y en a plus de 5000. Donc, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. On sait bien que le nombre de contaminés est nettement supérieur à eux qui sont déclarés mais les décès eux, ils sont là. C’est assez indécent je trouve ce genre de discours qui tend à minimiser cette grave crise. Pensez à tous ceux qui en souffrent, malades et soignants.
        Quel est le but de cette distanciation? complotisme face à un nouvel ordre mondial? vous vous croyez plus avisé que les autres? vous voulez résister à la manipulation des masses?

          +3

        Alerter
    • mloriot // 03.04.2020 à 09h49

      Rien n’indique que la perte d’espérance de vie due à une crise économique est si importante ? A-t-on mesuré une surmortalité après la crise de 2008 ? Le confinement sauve des vies, on en est sûr. Le Covid n’a pas tué que 14 000 personnes en Italie. Le nombre exact de morts dans chaque pays sera compté dans quelques mois par les instituts de statistique. Combien meurent à la maison, dans les ehpad…? Et puis, faites un effort, laissez passer la vie avant l’économie. Prolonger la vie d’un malade, même d’un ou deux ans, c’est la mission du système sanitaire, quoi qu’il en coûte…

        +2

      Alerter
      • Brossa Dante // 03.04.2020 à 09h59

        Oui bien sur, la surmortalité d’apres 2008 et tres tres largement renseignée dans la littérature scientifique.

        Le confinement tel qu’il est mise en place est aussi tres critiqué par des spécialistes qui le juge inefficace et contre productif.

        Je ne fait pas passer l’economie devant la vie, c’est tout le contraire justement. Je ne désire pas sacrifier des vies au nom d’une revolution economique.

          +6

        Alerter
        • Anouchka // 03.04.2020 à 10h15

          “Une révolution économique”
          Laquelle exactement? Pouvez-vous préciser?

            +2

          Alerter
      • jean-pierre Georges-pichot // 03.04.2020 à 10h21

        Position humaniste, bien sympathique mais trop humaniste. Mais la dure réalité, c’est qu’avec une médecine dépendante de moyens industriels qui opère à ressources contraintes, tout soin qui donne des chances à l’un en enlève à d’autres, ailleurs, parfois très loin. Combien d’enfants esclaves pour fabriquer les masques ? Combien de pollution pour se débarrasser des tests, pansements etc… Votre raisonnement maximaliste : toujours tout faire pour tout le monde était raisonnable tant que la médecine consistait à donner des conseils. Pas avec une médecine scientifique et industrielle, où tout avantage doit être mis en regard d’un coût.

          +1

        Alerter
        • Fabrice // 03.04.2020 à 11h02

          jean-pierre Georges-pichot Trop humaniste quand effectivement comme Changi c’est anormal quand c’est pour les autres quand c’est pour soi ou pour un proche bizarrement ce genre de préoccupation passe en second, et qu’on se précipite aux urgences pour quémander de l’aide, un cynisme environnemental n’est pas mieux qu’un cynisme économique.

          Par contre repenser la société après pour que cela ne se reproduise pas dans de telles circonstances, oui effectivement il est effectivement urgent, de viser un équilibre tenable pour qu’il serve tous le monde avec un impact minimum, ce sera l’urgence si toutefois certains acceptent de calmer leurs appétits insensé.

            +5

          Alerter
        • Anouchka // 03.04.2020 à 11h26

          Merci pour votre message qui met le doigt sur la nature du dilemme auquel nous sommes confronté.
          Cette crise du Covid montre les impasses dans lesquelles notre modèle de développement techno-scientifique nous conduit et la contradiction inextricable qui se trouve au cœur du modèle humaniste des lumières occidentales.

          Pour mettre l’homme et sa vie terrestre au sommet de la hiérarchie des valeurs, il faut exploiter les ressources terrestres jusqu’à l’épuisement. Pour sauver la nation et tous ses membres sans discrimination, il ne faut pas craindre d’écraser les nations voisines… Notre médecine qui est devenue plus une technique de pointe qu’une science a accompli des prouesses. Mais la médaille des ces prouesses a un revers. Par exemple les antibiotiques que l’on distribue à tout va dans les élevages industriels pour sécuriser l’approvisionnement mondial en viande contribuent à sélectionner les microbes les plus résistants contre lesquels il nous faudra bientôt lutter avec des solutions toujours plus high tech et toujours plus couteuses en ressources naturelles et en externalités négatives. 1/2

            +3

          Alerter
        • Anouchka // 03.04.2020 à 11h27

          2/2
          Les cultures chamaniques sont moins ambitieuses, elles considèrent la mort humaine comme une conséquence inévitable de ce que les hommes doivent manger et pour cela tuer des animaux ou des plantes pour vivre. On peut voir ça, avec des lunettes chrétiennes (enfin plutôt gnostiques que chrétiennes) comme une sorte de malédiction terrestre qu’il nous faut patiemment accepter en évitant certains écueils et certaines tentations. Ce n’est pas la voie que nos sociétés ont prise.

            +0

          Alerter
    • fanfan // 03.04.2020 à 10h50

      Facts about Covid-19 (Updated: April 1, 2020), lien : https://swprs.org/a-swiss-doctor-on-covid-19/
      – According to the latest data (https://www.epicentro.iss.it/coronavirus/sars-cov-2-decessi-italia / https://www.epicentro.iss.it/coronavirus/bollettino/Report-COVID-2019_30_marzo_eng.pdf) of the Italian National Health Institute ISS,
      -> the average age of the positively-tested deceased in Italy is currently about 81 years. 10% of the deceased are over 90 years old. 90% of the deceased are over 70 years old.
      -> 80% of the deceased had suffered from two or more chronic diseases. 50% of the deceased had suffered from three or more chronic diseases. The chronic diseases include in particular cardiovascular problems, diabetes, respiratory problems and cancer.
      -> Less than 1% of the deceased were healthy persons, i.e. persons without pre-existing chronic diseases. Only about 30% of the deceased are women.
      The Italian Institute of Health moreover distinguishes between those who died from the coronavirus and those who died with the coronavirus. In many cases it is not yet clear whether the persons died from the virus or from their pre-existing chronic diseases or from a combination of both.

        +4

      Alerter
      • fanfan // 03.04.2020 à 10h51

        The two Italians deceased under 40 years of age (both 39 years old) were a cancer patient and a diabetes patient with additional complications. In these cases, too, the exact cause of death was not yet clear (i.e. if from the virus or from their pre-existing diseases).
        Northern Italy has one of the oldest populations and the worst air quality in Europe, which had already led to an increased number of respiratory diseases and deaths in the past and is likely an additional risk factor in the current epidemic.

          +5

        Alerter
  • weilan // 03.04.2020 à 07h44

    « La plupart des gens qui meurent du corona seraient morts de toutes façons dans un court laps de temps ».

    Deux questions:
    – La plupart = quelle proportion selon vous ?
    – Court laps de temps = combien de mois, voire d’années selon vos savants calculs ?

      +8

    Alerter
  • julien // 03.04.2020 à 07h46

    L’article cité de la bbc ne dit pas exactement ça. Le problème est la mesure de « ce court laps de temps ». La mortalité normale s’étale sur l’année, et court veut dire un an. La mortalité du au coronavirus s’étale sur quelques jours, et le court est beaucoup plus court, et sature les services de réanimation, c’est ce qui rend la situation catastrophique. On se retrouve dans une situation ou on ne peut pas secourir les personnes qui en ont besoin.

      +11

    Alerter
  • Nicolas // 03.04.2020 à 08h01

    Ben oui, tous ces vieux chnoques qui encombrent nos hôpitaux, alors qu’avec leur âge et les hypertension / diabète ils seraient de toutes façons morts d’ici 5 ans, zut alors, il nous font perdre de l’argent. Enterrons les vivants dès les premiers symptômes !

      +7

    Alerter
  • Anouchka // 03.04.2020 à 08h56

    J’ai quand même du mal à comprendre que 1 ou deux mois de confinement peuvent tuer une economie.
    A côté chez moi, le paysan travaille 7 jours sur 7. Le marché est fermé mais il distribue des paniers en accord avec le boulanger. Je pense qu’il ne serait pas contre les bras des gens en chômage technique pour l’aider.
    Des solutions à la crise économique, il y en a.
    Le problème, c’est les gens qui ne veulent surtout pas que les choses changent sur le plan économique. C’est ceux-là qui crient à la famine et agitent l’épouvantail de la guerre civile.

      +10

    Alerter
    • Fabrice // 03.04.2020 à 09h17

      Anouchka le problème c’est toujours que l’on ne peut pas cumuler une crise économique avec une crise sanitaire, on peut tricher avec la première mais la seconde plus difficilement surtout si on prend les mauvaises décisions.

      La crise économique comme vous le savez sur le site est présente on se demandait juste quand elle allait exploser, bein voilà, bien sûr que votre boulanger, le paysan et d’autres en s’entraidant vont continuer mais ce n’est pas lui qui fait la part importante de l’économie (c’est d’ailleurs dommage) c’est tout ce qui tourne autour des services, de la finance, des échanges internationaux et là on entre dans l’inconnu, on savait que tout avait été pervertis pour donner des bénéfices maximums, là tout va se contracter jusqu’à quel point ?(votre boulanger pourra continuer à se fournir en farine ? pourra-t-il continuer à payer son loyer ?…).

      Un reset de l’économie comme on l’a vu en 29 peut déboucher sur du lourd et du négatif, c’est cette incertitude qui ne va pas durer et parfois on préfèrera peut être n’avoir jamais voulu savoir et connaître la réalité en souhaitant que cela débouche sur quelque chose de plus tenable et viable pour tous.

        +15

      Alerter
      • Azuki // 03.04.2020 à 17h36

        On peut aussi se dire que ce n’est pas une crise mais un retour vers la réalité quand pour un vrai $ échangé et échangeable il y a au moins 100 $ virtuel en jeton plastique de casino en circulation, même plus en plastique d’ailleurs : complètement virtuel, je n’ai pas de chiffre récent mais ça doit même être supérieur à ça.

        Ce ne sont pas les ados qui ont des problèmes de distinction entre le virtuel et le réel. Ce sont les politiques et les financiers (les premiers étant devenus de simple valets corrompus des seconds).

        Le problème est que contrairement au monopoly™, leur billets virtuel sont échangeable contre du vrai argent, ce qui leur donne un pouvoir de parasitage considérable. L’origine de tout ça est quand en pleine crise les banquiers sont arrivé a déconnecter l’argent du réel (contrepartie en or…).

          +3

        Alerter
  • Santerre // 03.04.2020 à 08h59

    Le sens du sacrifice personnel, c’est beau, sacrifier les autres c’est le propre de la barbarie totalitaire.

      +5

    Alerter
    • Brossa Dante // 03.04.2020 à 09h38

      Exactement !
      En esperant l’effrondrement d’une économie qui genera une surmortalité – jusqu’a 20 000 deces par an sur 10 ans : comparaison avec la grèce – c’est chez beaucoup une hypocrisie totalitaire, que je lis de plus en plus hélas.

        +6

      Alerter
  • mikatypa // 03.04.2020 à 09h05

    L’épidémie suit son cours et rien ne l’arrêtera. On va certainement atteindre les 60% de contaminés d’ici juin. La seule question qui nous reste est notre capacité à aider et soigner les plus fragiles en ne les contaminant pas, en les accueillant aux urgences. C’est à dire, des tests partout pour savoir si on est porteur ou pas. Et un confinement pour étaler dans le temps l’afflux aux urgences. Le bon exemple est l’Allemagne qui malgré une population âgée, arrive à maintenir un nombre de décés dix fois moindre qu’ en France…avec 2 fois plus de lits de réa.

      +7

    Alerter
    • jean-pierre Georges-pichot // 03.04.2020 à 10h32

      Si les Allemands peuvent en faire tant pour leurs vieux, c’est en partie parce qu’ils sont plus diligents et mieux organisés, comme d’habitude. Mais c’est aussi parce qu’ils mettent leur efficacité et leur solidarité nationale au service d’une politique de prédation. Le système de Bruxelles, qu’ils ont capté, les a enrichis à nos dépens, et s’ils peuvent faire si bien, cela ne les constitue pas en modèle à suivre, car s’ils peuvent faire ce qu’ils font, c’est justement parce que nous ne le pouvons plus. A travers les âges, l’esprit des nations ne change pas.

        +13

      Alerter
    • LibEgaFra // 03.04.2020 à 12h04

      « L’épidémie suit son cours et rien ne l’arrêtera. »

      Uniquement parce que les dirigeants occidentaux ont décidé de ne pas l’arrêter, mais seulement de la freiner. Les pays qui se sont donnés les moyens de l’arrêter ont réussi. Le problème est la corruption des élites dirigeantes et la politique économique menée depuis au moins 30 ans.

      A noter qu’en Iran, cette épidémie est utilisée comme arme de guerre par le maintien des sanctions.

        +2

      Alerter
    • red2 // 03.04.2020 à 17h34

      « L’épidémie suit son cours et rien ne l’arrêtera. On va certainement atteindre les 60% de contaminés d’ici juin. »
      Regardez le reportage d’envoyé spécial d’hier soir sur la Corée. Il est possible d’arrêter l’épidémie à condition : (1) de s’en donner les moyens (masque, test, gel, désinfection, quarantaine…) (2) de vouloir l’arrêter et de ne pas faire de l’immunité collective sans le dire.

      Je pense de plus en plus qu’ils en son resté au (2) à savoir l’immunité collective. On le voit bien quand notre premier ministre dit hier soir : « Si une grande partie (de la population) a développé le virus, ce n’est pas du tout la même chose que si c’est une petite partie » ou « c’est que le virus n’aura pas totalement disparu quand on passera au déconditionnement ». C’est quand même effrayant! Parce que si on ouvre sans masques et tests alors que le virus est toujours là, ça va forcement repartir… Sauf quand 60% de la population sera touché et ce petit jeu on pourrait assez vite dépasser les 100 000 morts.

        +4

      Alerter
    • red2 // 03.04.2020 à 18h18

      « L’épidémie suit son cours et rien ne l’arrêtera. On va certainement atteindre les 60% de contaminés d’ici juin. »
      Regardez le reportage d’envoyé spécial d’hier soir sur la Corée. Il est possible d’arrêter l’épidémie à condition : (1) de s’en donner les moyens (2) de vouloir l’arrêter et de ne pas faire de l’immunité collective sans le dire.

      Je pense de plus en plus qu’ils en son resté au (2) à savoir l’immunité collective. On le voit bien quand notre premier ministre dit hier soir : « Si une grande partie (de la population) a développé le virus, ce n’est pas du tout la même chose que si c’est une petite partie » ou « c’est que le virus n’aura pas totalement disparu quand on passera au déconditionnement ». C’est quand même effrayant! Parce que si on ouvre sans masques et tests alors que le virus est toujours là, ça va forcement repartir… Sauf quand 60% de la population sera touché et ce petit jeu on pourrait assez vite dépasser les 100 000 morts.

        +0

      Alerter
  • Brigitte // 03.04.2020 à 09h05

    Dans la même veine, pourquoi prolonger d’un an ou deux les cancéreux avec des soins lourds et coûteux et ne pas les mettre tout de suite en soins palliatifs ou les euthanasier? certains répondront qu’ils aident la médecine à tester et améliorer leurs protocoles de soins. En fait, ils participent a des essais cliniques.

    La grippe saisonnière s’étale sur 3 mois environ mais n’a jamais entrainé de tels problèmes hospitaliers. Pourquoi? Laisse t-on mourrir les gens chez eux ou en soins palliatifs? n’étant pas du corps médical, je ne peux pas répondre à cette question mais j’aimerais bien qu’un médecin urgentiste ou de réanimation y réponde, pour trancher l’autre question qui taraude un peu tout le monde: le virus du covid-19 est-il plus dangereux que celui de la grippe, oui ou non?

    Pour ceux qui pensent que non: alors pourquoi ces mesures draconiennes de barrage au virus? quand bien même au final, le bilan leur donnera raison, ce qui est loin d’être sur, le simple fait de ne pas connaitre le virus impose des mesures prophylactiques strictes. Le cas de la Chine montre bien qu’il n’a pas touché que des personnes ayant déjà un pied dans la tombe.

      +8

    Alerter
    • Anouchka // 03.04.2020 à 09h41

      Il y a un point qui n’est pas souvent abordé et qui pourrait éclairer la situation actuelle : ce coronavirus n’est peut-être pas plus dangereux que ceux de la grippe, mais il arrive à un moment, où, pour des raisons environnementales et de mode de vie les défenses immunitaires de la population sont trop faibles pour y faire face. J’ai entendu un médecin expliquer les raisons pour lesquelles le virus ne semble pas beaucoup tuer en Afrique : la population constamment exposée à toutes sortes de virus et de bactéries aurait des défenses immunitaires plus importantes. On parle aussi du fait que la région de Wuhan étaient une des régions, non seulement les plus polluées de Chine mais aussi où la 5G est le plus présente.
      Les vieux et leurs multiples comorbidité ont peut-etre bon dos.

        +7

      Alerter
      • LibEgaFra // 03.04.2020 à 12h16

        « On parle aussi »

        Oui, on parle beaucoup trop pour dire tout et n’importe quoi. Sans aucun début de preuve.

        Quant à l’Afrique, il semble, il semble… il semble que vous colportez des rumeurs.

        Maintenant avec toutes les saloperies que les occidentaux avalent avec la nourriture industrielle (sucre, sels, additifs…), il ne serait pas étonnant que les immunités ne soient pas au top.

          +7

        Alerter
        • LibEgaFra // 03.04.2020 à 14h30

          Ah je vois. Les gouvernements organisent la panique, alors que ces experts auto-proclamés nous annoncent une rupture de l’approvisionnement alimentaire et des émeutes. Bref un grand c*mpl*t mondial.

          Puis ADN viral identique à l’ADN humain… Prétendues pandémies… Les USA ont gagné leur bataille commerciale contre la Chine… Bon j’arrête, de telles bêtises ne méritent aucune considérations. Ne me dites pas que vous avez gobé de tels propos?

            +1

          Alerter
        • Anouchka // 03.04.2020 à 16h28

          Dans ce cas les rumeurs sont colportées par France Culture car j’ai entendu l’argument sur l’immunité des Africains sur cette antenne (une émission courte du matin, “radiographie du coronavirus”, je ne retrouve malheureusement plus le lien.)

          Pour la 5 G, j’avoue que ça fait un peu tarte à la crème, mais qu’en savons-nous après tout? La seule chose que nous pouvons faire c’est évaluer la vraisemblance de tel ou tel argument.

            +2

          Alerter
      • Brossa Dante // 03.04.2020 à 14h37

        Ah la fameuse 5G… massivement déployée en chine depuis 2018 – mais ailleurs qu’a Wuhan, et pas mal implantée en suisse depuis 1 an, ce pays « durement » touché par le covid-19 qui a un des taux de mortalité les plus bas …
        Pour combattre la superstition il convient d’user de raison et de verifier les informations.
        Et celle-ci est accessible.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/5G

          +4

        Alerter
        • Azuki // 03.04.2020 à 17h45

          Il y a plein de raison très valable pour ne pas adopter la 5G, mais la raison des méchantes ondes n’est pas la meilleure et au pire la moins flagrante, il y a d’autres priorité environementales genre Bisphénol, microplatiques etc. qui eux ont leur nocivité flagrante et démontrée de manière certaine.

          Et justement, le coût environnemental de la 5G est considérable alors qu’on ne peut plus ignorer qu’on n’a qu’une seule planète.

            +0

          Alerter
        • Joël // 03.04.2020 à 18h05

          Un des taux de mortalité les plus bas ?
          Tiré du journal « Le Courrier » : Le pays a enregistré 52 nouveaux décès en 24 heures. La Suisse a désormais l’une des incidences les plus élevées (225 cas pour 100’000 habitants) en Europe, précise vendredi l’OFSP dans son rapport.
          Autre lien: https://www.lfm.ch/actualite/suisse/coronavirus-la-suisse-enregistre-un-millier-de-nouveaux-cas/

            +2

          Alerter
  • joueurdecafe // 03.04.2020 à 09h51

      +5

    Alerter
  • Eric83 // 03.04.2020 à 10h17

    @ Changi

    Je partage votre anti-catastrophisme et je salue votre ténacité à argumenter.

    Chaque soir, Jérôme Salomon communique nombre de chiffres durant son point-presse mais il en manque un crucial, le nombre de patients qui entrent en réanimation du fait du Covid19 ET qui sortent vivants des services de réanimation.

    Pas plus tard qu’hier soir, la seule info que donne Salomon et/ou des chefs de service de réanimation, c’est que des – sans aucune précision – des patients sortent vivants de réanimation et rentrent chez eux.

    Quand on constate, l’énergie humaine colossale dépensée – et qui aura nécessairement ses limites prochainement – ainsi que l’énergie et les moyens humains nécessaires aux transferts en France ou à l’étranger de ces patients en état critique, il est permis de se poser la question, pour quel résultat ?

    Si vous avez ou trouvez des infos à ce sujet, cela m’intéresse.

      +6

    Alerter
    • Eric83 // 03.04.2020 à 11h21

      Merci pour le lien. C’est bien pour cela que la question me semble pertinente.

      Mettre sous tension extrême tout le système de santé au niveau national et alors que le « pic » de l’épidémie n’est pas encore atteint, pour « sauver » – avec quelles séquelles ? – quelques dizaines ou centaines de vies est-il raisonnable ?

        +2

      Alerter
      • Danielle VQ // 03.04.2020 à 11h43

        Je pense que le personnel soignant se trouve devant un sacré problème d’éthique. Personne pour leur venir en aide de ce point de vue. Et s’ils ne font pas tout ce qu’ils faut (même perdu d’avance) c’est le tribunal qui les guette.

          +1

        Alerter
    • LibEgaFra // 03.04.2020 à 11h58

      C’est faux. Je connais personnellement un cas où la personne en est revenue. Suite non pas à la chloroquine, mais à un antibiotique. Alors oui, vous n’êtes pas médecin.

        +0

      Alerter
  • fanfan // 03.04.2020 à 11h03

    Covid-19 : variantes et mutations. Différents haplotypes sont liés les uns aux autres : l’un doit avoir précédé l’autre, un type est dérivé d’un autre. La logique de base est que le lieu géographique présentant la plus grande diversité de souches virales doit être la source d’origine.
    Le type infectant Taïwan n’existe qu’en Australie et aux États-Unis et, puisque Taïwan n’a pas été infecté par des Australiens, l’infection à Taïwan n’a pu provenir que des États-Unis. La Corée et Taïwan ont un haplotype du virus différent de celui de la Chine, peut-être plus infectieux mais beaucoup moins mortel, ce qui expliquerait leur taux de mortalité de seulement 1/3 de celui de la Chine.
    Le génome localement dominant en Iran et en Italie sont des variantes différentes de celles de la Chine, ce qui signifie qu’elles ne sont pas originaires de Chine, mais la variante italienne a approximativement le même taux de mortalité que celle de la Chine, trois fois plus élevé que celui des autres nations, tandis que l’haplotype iranien semble être le plus meurtrier avec un taux de mortalité compris entre 10 et 25 %.
    L’épidémie de virus a commencé dès septembre 2019.
    http://www.entelekheia.fr/2020/03/14/covid-19-le-virus-est-il-vraiment-originaire-de-chine/

      +2

    Alerter
  • Fabrice // 03.04.2020 à 11h22

    non désolé vous affirmez des thèses sans accepter que l’on vous oppose une opinion opposée, vous ne cherchez pas un débat mais une validation qui conforte votre position.

    Le constat que la situation entre la France et certains pays dont l’Allemagne est exact la situation a été mal géré par notre gouvernement (lui et les autres) qui a cherché depuis des années à faire des économies de bout de chandelles (masques, test, fermetures d’hopitaux …) quitte à mettre les français en danger c’est clair.

    Par contre croire que sacrifier ceux qui sont le plus à risque empêchera les conséquences de la crise sanitaire et plus tard financières et croire que la situation financière allait très bien et que sans la crise sanitaire tout serait au mieux dans le meilleur des monde c’est faire preuve d’aveuglement sur la réalité. Nous étions déjà dans une situation économique explosive qui plus elle durait, plus elle risquait d’être mortifère pour tous, la seule question maintenant c’est comment amortir les conséquences et qu’allons nous construire après, et là c’est la question qui j’espère pour une fois ne sera pas laissé entre les mains de ceux qui nous ont amené à cette situation!

      +7

    Alerter
    • Changi // 03.04.2020 à 11h44

      Bonjour Fabrice
      Je n’ai pas dit qu’il fallait sacrifier les plus vulnérables. Je dis juste que jusqu’à présent les morts sont moins nombreux qu’une épidémie de grippe. On ne confine pas la population française pendant les épidémies de grippe. En ne faisant pas cela, on condamne des gens âgés. Vous interprétez mes propos en me prêtant des intentions que je n’ai pas. Elargissez votre horizon en lisant d’autres médias que ce site. Vous verrez que nous vivons une hystérie médiatique. 6 millions de personnes ont rempli une demande de chômage aux Etats-Unis cette semaine.. Du jamais vu… Le coût humain sera colossal.

        +0

      Alerter
      • Anouchka // 03.04.2020 à 12h31

        C’est possible. Mais en même temps il n’y a rien qui nous garantit que les chiffres auxquels nous avons accès via internet soient fiables.
        La réaction de l’ensemble des gouvernements de la planète est en soi un signal inquiétant (a priori ils sont mieux informés que nous)

          +1

        Alerter
      • Fabrice // 03.04.2020 à 13h00

        Non vous n’écoutez pas la nouvelle crise de 29 était sous-jacente que vous fixiez la cause à la crise du Corona est une fixation de courte vue, elle n’a été que le déclencheur cela aurait pu être des attentats majeurs, une crise pétrolière suite à un conflit avec l’Iran tout était là, ce fut le corona pas de chance pour ceux qui se bercent d’illusions.

          +3

        Alerter
  • Danielle VQ // 03.04.2020 à 11h51

    Coronavirus, Milan ferme le crématorium : « Trop de morts ». En mars, +76% par rapport à 2019. « Les décès ont doublé dans les maisons de retraite. »

      +1

    Alerter
  • LibEgaFra // 03.04.2020 à 12h40

    « La Suisse ne confine pas sa population mais interdit les rassemblements de plus de 5 personnes. Sans saturation de son système de santé. »

    Bien sûr que la Suisse confine sa population: les écoles sont fermées, toutes les activités non essentielles sont arrêtées ET indemnisées. Sans doute les Suisses sont responsables et ont compris que ce qui est important est l’isolement et non le confinement. Alors qu’en France c’est le manque de confiance qui règne. D’où l’autoritarisme. Grosse différence de mentalité.

    Qui a entendu l’information que les « autorisations de sortie » seraient disponibles via une application sur mobile? Flicage généralisé de la population!

      +2

    Alerter
  • Catalina // 03.04.2020 à 13h34

    plus précisément la Suisse invite les plus de 65 ans à ne pas multiplier les relations avec les autres.

      +0

    Alerter
  • Brossa Dante // 03.04.2020 à 14h42

    C’est la crise 😀
    En temps de panique et de grande peur, les gens perdre la tête et le nord plus facilement. Les temps de pandémies sont le théatre de situation et de comportements effarant. L’historien Jean Delumeau l’explique tres bien.

      +1

    Alerter
    • catherine // 03.04.2020 à 14h58

      Auriez-vous sauvegardé les liens intéressants qui figuraient ici un peu plus tôt ?

        +0

      Alerter
    • Owen // 03.04.2020 à 15h34

      Adresse funèbre pour tous les messages disparus (que je m’étais contenté de lire).

      Les questions sur cette épidémie, ne se limitent pas au confinement, au manque de masques et aux essais de Raoult, loin de là.

      Nos esprits devraient être habitués à se confronter à des questions, même a priori insondables, non pas qu’on puisse avoir la réponse à tout, mais au moins la mesure d’une problématique, en l’occurrence cette épidémie. C’est avec les esprits ouverts que le solutions peuvent apparaître, pas avec l’accumulation de conflits bloqués, qui consacrent sur la scène les esprits les plus étroits.

      Si on veut être démocrates, ça se mérite.

        +0

      Alerter
  • Gavrilo Princip // 03.04.2020 à 15h22

    Délicieuse chronique aujourd’hui sur l’explosion du système impérial US, dont les membres se tirent dans les pattes :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/04/eh-bien-dansez-maintenant.html

    Un vrai festival de gangsters aux conséquences géopolitiques considérables.

      +4

    Alerter
    • FPOLE // 03.04.2020 à 18h43

      J’avais vu passer cette brève sur l’AFP : un avion de matériel russe à destination des USA. C’était le 1er avril, j’ai donc pensé qu’il s’agissait d’un poisson. D’autant plus que ça n’a pas été relayé dans les médias dominants (mais je les écoute peu voire pas)
      Donc, d’après le Grand jeu, ce n’est pas une fausse nouvelle.

      étonnant non? (comme disait Desproges)

        +0

      Alerter
  • Charles // 03.04.2020 à 16h24

    Reponse à un commentaire qui critiquait la stratégie de confinement francaise.
    La france, l’italie, l’Espagne, l’Angleterre…
    Oui on a des contres exemples, la corée du sud et peut etre l’Allemagne (c’est un peu tôt pour être affirmatif), la france est plutôt dans la norme, non?

      +0

    Alerter
    • tepavac // 03.04.2020 à 20h23

      Je ne sais de quelle critique il s’agit, mais voilà les données brutes.

      Sur 202 pays,13 pays comptent, à eux seuls, plus de 85% des cas et 93,7% des pertes humaines enregistrées depuis le début de l’épidémie. Ils comptent aussi plus de 91,3% des décès quotidiens et des cas critiques de la planète.
      Sur le 13 pays, 10 sont membres de l’Otan…

      https://www.asafrance.fr/item/coronavirus-point-de-l-epidemie-covid-19-au-2-avril-2020.html

      Sur les 25 pays ayant le plus de décès par rapport au nombre d’habitant, la France est en 4eme position derrière l’Italie, l’Espagne et la Belgique .

      On note que l’Italie, l’Espagne et la France, à la suite de la chine et la Corée du sud, ont une décélération de l’évolution épidémique. Alors que les USA les pays-bas et l’UK sont en ascension constante.

      En France,tous les regards se tournent sur les régions et départements depuis la Dreyffusisation du protocole.
      Le site Eficiens en donne tous les jours les résultats.

      https://www.eficiens.com/coronavirus-statistiques/

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications