Les Crises Les Crises
31.mars.202031.3.2020 // Les Crises

Revue de presse du 31/03/2020

Merci 63
J'envoie

Le blog recherche des volontaires, non pour la revue de presse, mais pour effectuer un recensement des articles publiés sur la crise du Coronavirus dans la presse française depuis son origine fin 2019. L’objectif est d’effectuer cela au cours des prochaines semaines. Plus les participants seront nombreux, plus nous pourrons y parvenir rapidement, puisque la tâche sera répartie entre tous. Pour postuler, écrivez nous via le formulaire de contact du blog en nous indiquant le temps quotidien ou hebdomadaire que vous pourrez y consacrer (approximativement). Nous vous recontacterons pour vous en expliquer l’objectif et la façon de procéder. On compte sur vous.
Une fois cela accompli, vous pourrez lire la revue ci-dessous…
emmanueL

DÉMOCRATIE

Le coronavirus à l’heure des rumeurs par messagerie instantanée : « C’est la mère de ma femme qui me l’a dit »

Denis : "Le Monde met toujours en ligne un article sur les fausses rumeurs propagées sur internet, avec un exemple hilarant mis à jour le 17 mars à 16h sur la fausse rumeur de confinement en France pour le lendemain..."

Source : Le Monde

FRANCE

Coronavirus : Macron a-t-il choisi de laisser mourir les français ?

"Face à la crise du coronavirus, le gouvernement va-t-il se résoudre à sacrifier quelques dizaines de milliers voire quelques centaines de milliers de Français ? L’hypothèse n’est pas aussi insensée que certains pourraient le croire. En effet, les mesures de confinement annoncées lundi 16 mars par Emmanuel Macron posent question. Parce qu’elles semblent trop… modérées. Modérées, car les transports publics fonctionneront, et chacun pourra se rendre sur son lieu de travail s’il n’est pas en mesure de travailler de chez lui. Là où certains craignaient une mise en quarantaine du Grand Est et de l’Ile de France, un couvre-feu, ou des mesures similaires à celles appliquées dans la région chinoise d’Hubei, où se trouve la désormais tristement célèbre ville de Wuhan. Des mesures qui suggèrent que le gouvernement pourrait faire, sans le dire, le choix de la stratégie dite de l’”immunité de groupe." [Avec une animation expliquant le principe de l'immunité de groupe.]

Source : Le Média

« Le gouvernement veut sauver l’économie avant les gens »

"Le projet de loi d’urgence sanitaire a été présenté en Conseil des ministres mercredi 18 mars. Ce texte prévoit « un accroissement exorbitant des pouvoirs » d’un gouvernement, qui agit « surtout à sauver le capitalisme », selon le syndicaliste Éric Beynel."

Source : REPORTERRE

Coronavirus : le gouvernement a péché par excès de prévoyance

"Sur CNews, Sibeth Ndiaye explique que les autorités ont trop bien anticipé l’épidémie. Sur LCI, la porte-parole du gouvernement et Olivier Véran déploient les mêmes éléments de langage pour justifier l’obligation de travailler et l’inutilité de porter des masques."

Source : Télérama

« La crise du coronavirus peut renforcer le néolibéralisme »

"Un confinement aussi strict pour les Français que souple avec les activités économiques, un plan d’aide économique généreux avec les banques mais impuissant dans les hôpitaux… Depuis le discours d’Emmanuel Macron, qui promettait, le 12 mars, de faire de l’urgence sanitaire une urgence absolue « quoi qu’il en coûte », les actes du Président ont contredit sa parole. Sa gestion de la crise indique une tendance inquiétante pour l’après, préviennent Aurélie Trouvé et Xavier Timbeau, économistes d’Attac et de l’OFCE."

Source : Politis

GÉOPOLITIQUE

Dans l’Europe du virus, les bombardiers US nucléaires d’attaque arrivent

"Le quotidien italien Il Manifesto a publié un article soulignant la contradiction entre l'annonce officielle du retrait des troupes américaines des gigantesques manœuvres de l'Otan Defender Europe 20 et l'envoi de bombardiers US nucléaires d'attaque. « Officiellement, à cause du Covid-19 les compagnies aériennes des Etats-Unis ont supprimé de nombreux vols pour l'Europe. Mais il y a une « compagnie » étasunienne qui, au contraire, les a augmentés, c'est l’US Air Force », écrit le journaliste italien."

Source : Observateur Continental

Des avions russes de lutte anti-sous-marine Tu-142 en patrouille dans le golfe de Gascogne

"Ces derniers jours, conçus pour la lutte anti-sous-marine, les avions de patrouille maritime russe Tu-142 « Bear F » ont enchaîné les missions près de l’espace aérien de l’Otan. Ainsi, le 7 mars, le vol de deux d’entre-eux, partis de la base de Kipelovo-Fedotovo, a donné lieu au premier décollage sur alerte d’une paire de F-35A norvégiens [ce qui, d’ailleurs, n’a pas manqué d’être souligné par Oslo]. Ayant mis le cap vers la zone d’identification aérienne britannique, ces Tu-142 ont ensuite été accompagnés par des Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force, avant de prendre le chemin du retour, sous le regard des F-35A et F-16 norvégiens."

Source : Opex 360

RÉFLEXION

Comment gérer une économie de guerre ? Quelle union sacrée ?

"Le basculement vers une « économie de guerre » semble une nécessité face aux conséquences sanitaires et économiques du Covid-19. Philippe Batifoulier, Nicolas Da Silva et Mehrdad Vahabi - du Centre de recherche en économie de l’Université Paris-Nord - analysent pourquoi il faut cependant se « méfier de l’étatisation et de l’union sacrée qui sont un danger pour la démocratie. » La crise du Covid-19 plonge notre société dans une économie de guerre. Une économie de guerre n’est pas nécessairement une économie avec de la guerre. La guerre est un motif justifiant un basculement brutal du fonctionnement de la société. C’est ce type de changement que nous allons vivre dans les prochains jours du fait de la pandémie."

Source : Blog de mediapart

Alain Supiot : « Seul le choc avec le réel peut réveiller d’un sommeil dogmatique »

"Professeur émérite au Collège de France, titulaire de la chaire « Etat social et mondialisation : analyse juridique des solidarités », le juriste Alain Supiot, auteur de très nombreux ouvrages, L’esprit de Philadelphie, La gouvernance par les nombres, Le travail n’est pas une marchandise ou La force d’une idée pour ne citer qu’eux, revient pour Alternatives Economiques sur les croyances et le programme néolibéral qui ont conduit au démantèlement méthodique des piliers de l’Etat social, dont on redécouvre soudainement l’utilité à la faveur de la crise sanitaire. Ce grand spécialiste du droit du travail, fondateur de l’Institut d’études avancées de Nantes, nous livre son analyse."

Source : Alternatives économiques

Coronavirus : La faillite de trois idéologies

"Géopolitiquement, la pandémie de maladie à coronavirus, née en Chine en 2019 (Covid-19), a mis en lumière la faillite de trois idéologies : le communisme, l’européisme, le mondialisme. Le parti communiste chinois (PCC) porte une très lourde responsabilité dans la naissance et la dissémination initiale de cette maladie très contagieuse. D’origine animale, le virus a été transmis à l’homme à Wuhan, grande ville du centre de la Chine. Cette transmission s’est faite sur le marché de Huanan, à la fin du mois de novembre 2019."

Source : GEOPRAGMA

Et puis à quoi bon ?

"Nombre de salariés, encouragés à rester chez eux, se retrouvent à se demander si leur boulot est véritablement utile. Le bullshitjobber se remettra-t-il de cette crise de sens une fois l’épidémie terminée ? Et comment, au fond, déterminer quel(s) métier(s) sont dignes d’être exercés ?"

Source : Philonomist

"Il est urgent d'enquêter sur l'origine animale de l'épidémie de Covid-19"

"La recherche se focalise sur les traitements et les vaccins, analyse le professeur Didier Sicard, mais elle néglige l'origine animale de l'épidémie. Spécialiste des maladies infectieuses, il affirme qu'il faut retourner sur le terrain, étudier de plus près la chaîne de transmission des coronavirus."

Source : France Culture

SOCIETÉ

Confinement : plus d’un million de Franciliens ont quitté la région parisienne en une semaine

"Selon une analyse statistique réalisée par Orange à partir des données de ses abonnés téléphoniques, 17 % des habitants de la métropole du Grand Paris ont quitté la région entre le 13 et le 20 mars. (...) Si, selon Orange, le déplacement des Franciliens vers la province a été assez homogène, certaines zones font l’objet d’un accroissement notable de leur population sur la période. L’île de Ré (Charente-Maritime) a ainsi vu sa population bondir de 30 %, les départements de l’Orne et de l’Yonne ont vu la leur augmenter de 10 %, et l’Ille-et-Vilaine de 6 %. La région parisienne a par ailleurs perdu environ 100 000 touristes, toujours entre le 13 et le 20 mars." ["On" les a laissés partir aussi voire surtout.]

Source : Le Monde

ÉCONOMIE

Le coronavirus révèle l’extrême fragilité de la mondialisation néolibérale

"Un krach financier dû au coronavirus est fort probable. Plutôt que de se réjouir d’une récession mondiale imposée qui aurait des effets humains dévastateurs, « la crise actuelle peut agir comme un révélateur des fragilités extrêmes de la mondialisation et contribuer à sa condamnation », écrit l’auteur de cette tribune. Si l’on en croit les éditorialistes économiques qui tiennent le haut du pavé médiatique, le grand péril lié à la diffusion potentiellement mondiale du coronavirus n’est pas de type sanitaire comme le pensent les personnes ordinaires qui n’ont pas été formées ni déformées par l’économie. Les malades, les morts par milliers, certes c’est fâcheux. Mais il y a bien pire : la croissance mondiale est terriblement affectée, voire infectée."

Source : REPORTERRE

Honeywell confirme la fermeture de l'usine de Plaintel : 38 emplois menacés

"Selon l’intersyndicale, Honeywell, fabricant de masques respiratoires, a annoncé la fermeture de son site de Plaintel. La production serait délocalisée en Tunisie et 38 salariés licenciés."

Source : Ouest-France

Commentaire recommandé

Fritz // 31.03.2020 à 08h46

L’usine de Plaintel (Côtes-du-Nord), qui fabriquait 4.000 masques de protection par heure, a été fermée en 2018 par le groupe américain Honeywell. C’est la date de l’article de Ouest France.
https://www.letelegramme.fr/bretagne/masques-l-usine-de-plaintel-a-ferme-il-y-a-deux-ans-28-03-2020-12532801.php
Une petite partie des machines a été délocalisée en Tunisie, mais 90 % des lignes de production ont été vendues à un ferrailleur qui les a détruites : https://www.lejournaldesentreprises.com/cotes-darmor/article/coronavirus-sperian-lusine-sacrifiee-qui-pouvait-produire-100-millions-de-masques-par-490460

Quand la désindustrialisation tue… et ce n’est pas une fatalité, mais un crime froidement perpétré par les groupes capitalistes avec la complicité de l’État français.

34 réactions et commentaires

  • Malbrough // 31.03.2020 à 08h32

    Economie de guerre : moi je veux bien mais on se croirait encore à Ypres en 14 quand les premiers gaz , l’ypérite justement ont été utilisés et surtout ensuite quand il a fallu attendre les masques à gaz …
    Le nombre de victimes de cette arme a été immense et dans les tranchées et par la suite , avec les sequelles en tout genre : aveugles , pulmonaires etc …
    Quant « aux avions russes de surveillance » , manquait plus que cela : tout le monde connait la russophilie des européens et des US , et les Russes , n’ayant rien à craindre à ses frontières , sont forcément paranoïaques .
    Les autres , nous sommes les gentils , inoffensifs qui ne mentont jamais .
    Bref , dans cet état de stress permanent , mais encore plus en temps de pandémie , la confiance est une denrée très rare .
    Incroyable non ?

      +24

    Alerter
    • Fritz // 31.03.2020 à 08h54

      A propos de l’aide russe en Italie, un article de la désopilante Isabelle Lasserre :
      https://www.lefigaro.fr/international/l-agenda-cache-de-moscou-en-italie-20200329
      Lasserre avait publié en 2007 un bréviaire gnangnan du néoconservatisme (L’impuissance française, 1989-2007. Une diplomatie qui a fait son temps, chez Flammarion).

      Micron a dénoncé la « médiatisation » de l’aide russe et chinoise : https://fr.sputniknews.com/international/202003301043430813-macron-denonce-la-mediatisation-de-laide-russe-envoyee-a-litalie/

        +17

      Alerter
      • Basile // 31.03.2020 à 10h11

        je lis très rarement Opex. Les rares fois, ils m’ont semblé très neutres. D’ailleurs ils font partie des deux seuls média à avoir parlé de l’aide russe dès le lendemain

        à propos de Macron, j’ai fait une recherche sur ce que disait la presse concernant l’aide russe à l’Italie, me doutant bien que si la Russie n’en parlait pas elle même, ce n’est pas notre presse qui le ferait. Gagné !

        22 mars RFI et Opex 360
        23 mars personne
        24 mars le Monde, pour dénoncer une propagande
        25 mars le Monde, pour dénoncer une générosité intéressée
        26 mars Causeur et Le Soir
        27 mars le Figaro
        28 mars 20 minutes

          +12

        Alerter
      • Arnaca // 31.03.2020 à 11h56

        Un détachement d’espions déguisés en sanitaires et faisant bien sûr semblant de travailler sur un site indiqué par les italiens représente en effet un danger potentiel autrement plus élevé que des milliers de touristes en shorts qui photographient l’Italie du haut en bas à longueur d’année. Sans penser aux armes chimiques bien connues, vicieusement maquillées en appareils de désinfection ou en respirateurs. Ils sont tellement pervers.
        Bientôt l’Italie pourrait subir le sort tragique de la Crimée.

          +11

        Alerter
        • antoniob // 01.04.2020 à 05h05

          🙂 merci! c’est rafraîchissant.
          quand à la Macronie indépendante, 5è Puisssance! Mondiale, elle doit acheter des masques chinois livrés par avion cargo russo-soviétique, à coups d’affrètement qui doivent coûter un bras. Le prix du kérozène d’un gros Antonov étant plus cher que la cargaison de masques en pulpe de papier qu’il transporte. Et comment savoir si ce n’est pas un coup monté des agents chinois et russes?

            +6

          Alerter
    • Pastounak // 31.03.2020 à 12h38

      J’ai un peu de documentation sur le sujet, curieusement, elle ne vient pas du Kremlin, mais d’une association basée à l’université George-Washington, dans la ville éponyme.

      https://nsarchive.gwu.edu/briefing-book/russia-programs/2017-12-12/nato-expansion-what-gorbachev-heard-western-leaders-early

        +1

      Alerter
  • Fritz // 31.03.2020 à 08h46

    L’usine de Plaintel (Côtes-du-Nord), qui fabriquait 4.000 masques de protection par heure, a été fermée en 2018 par le groupe américain Honeywell. C’est la date de l’article de Ouest France.
    https://www.letelegramme.fr/bretagne/masques-l-usine-de-plaintel-a-ferme-il-y-a-deux-ans-28-03-2020-12532801.php
    Une petite partie des machines a été délocalisée en Tunisie, mais 90 % des lignes de production ont été vendues à un ferrailleur qui les a détruites : https://www.lejournaldesentreprises.com/cotes-darmor/article/coronavirus-sperian-lusine-sacrifiee-qui-pouvait-produire-100-millions-de-masques-par-490460

    Quand la désindustrialisation tue… et ce n’est pas une fatalité, mais un crime froidement perpétré par les groupes capitalistes avec la complicité de l’État français.

      +63

    Alerter
    • Patrick // 31.03.2020 à 14h48

      A l’époque tout le monde se fichait éperdument des masques. L’objectif étant de les fabriquer le moins cher possible parce que les hôpitaux et autres voulaient les acheter le moins cher possible.
      Ne parlons pas de crime , mais bien au contraire les méchants capitalistes ont rendu service à leurs clients en leur fournissant les produits demandés au meilleur prix .. c’est tout.
      Nous avons des coûts de fonctionnement bien trop élevés , ce n’est pas une surprise.

        +2

      Alerter
      • Fritz // 31.03.2020 à 15h34

        Le groupe capitaliste qui tue, c’est Honeywell, qui n’a rien fabriqué, rien produit à Plaintel, mais qui a racheté l’usine pour en tirer un max de fric, avant de la couler.
        « Quand les Américains sont arrivés, je me suis demandé non pas si mais quand on allait fermer », raconte un ancien salarié. « Quand ils achètent, c’est pour faire des bénéfices, de 15 à 20 %. Or, en France, c’est impossible. Et d’autant moins que c’était Honeywell qui achetait nos masques et en fixait les prix, au plus bas ! Nous étions en chômage la moitié du temps. Nous avons alerté les responsables politiques pour qu’ils défendent une entreprise d’utilité publique. Mais l’économie était reine et nous n’étions plus que 38 salariés. Où était le problème ? » (Le Télégramme).

        Deux pistes pour « diminuer le coût du travail » :
        1) remplacer le capitalisme par l’esclavagisme, encore plus performant ;
        2) éliminer l’humanité, qui coûte trop cher (en cours ?).

          +17

        Alerter
      • Vincent P. // 31.03.2020 à 15h38

        « Nous avons des coûts de fonctionnement bien trop élevés , ce n’est pas une surprise »
        Et bien entendu, pour vous il n’y a aucun lien avec l’Euro, les balances Target 2, la dévaluation interne qu’on appelle « compétitivité »… vive le Marché libre quoi, gloire à St Friedman, daigne accorder aux ouvriers Français d’être un jour aussi compétitifs et dociles qu’au Bangladesh !
        Je ne parle surtout pas de ce que souveraineté induit, ça risquerait de choquer.

          +16

        Alerter
        • Patrick // 31.03.2020 à 19h04

          Tout à fait !!
          L’euro est le boulet de trop pour l’industrie française. Les Italiens et les Grecs sont les premières victimes.
          Les balances target2 ? c’est plutôt à notre avantage , c’est du pognon que nous devons et que nous ne paierons jamais , les Allemands font la gueule , eux ils sont créditeurs et ils savent qu’ils ne verront jamais la couleur du pognon.
          Le marché libre ? ça marche très bien entre pays comparables , avec des monnaies souveraines qui compensent les écarts de productivité, il était évident que face à la Chine ou l’Inde c’était perdu d’avance.

            +6

          Alerter
  • Pegaz // 31.03.2020 à 09h25

    19 mars
    Covid-19, chronique d’une émergence annoncée
    Qu’est-ce que Covid-19 et le coronavirus ? Quels sont les paramètres, les causes, les effets de cette maladie ? Quelles perspectives à court et à long terme ? Spécialiste des maladies infectieuses, Philippe Sansonetti explique pourquoi le sort de l’épidémie est entre nos mains.
    https://laviedesidees.fr/Covid-19-chronique-d-une-emergence-annoncee.html

      +5

    Alerter
  • Pegaz // 31.03.2020 à 09h25

    25 mars
    Première chronologie de l’émergence du Covid-19
    Que pouvait-on savoir et prévoir de l’actuelle pandémie et de son arrivée sur le territoire français ? Premiers éléments de réponse à partir d’un corpus bien défini : le très réputé magazine « Science », et les déclarations de l’OMS depuis fin décembre 2019.
    https://laviedesidees.fr/Savoir-et-prevoir.html

      +4

    Alerter
  • François Marquet // 31.03.2020 à 09h26

    Caroline Galacteros, de Geopragma, pratique l’humour involontaire: le SARS-COV 2 est dû selon elle à la faillite de l’idéologie du parti communisme chinois. Aurait -elle dit à propos du MERS-COV https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/mers-cov qu’il était dû (l’hôte intermédiaire étant le dromadaire) à la faillite de l’idéologie du système politique Saoudien?

      +13

    Alerter
    • Bouddha Vert // 31.03.2020 à 12h47

      Même humour de la part de tous ceux qui ici et ailleurs crucifient le capitalisme comme vecteur et/ou spectateur impuissant face à la pandémie.
      Le règne animal s’il avait capacité à s’exprimer désignerait l’humanité composée de ses spectateurs et de ses acteurs comme producteur de notre présent et ce serait certainement une réflexion plus sage.

        +1

      Alerter
  • Eric83 // 31.03.2020 à 09h49

    « Le blog recherche des volontaires… ».

    Bonjour OB,

    comme je l’ai indiqué dans un précédent commentaire, j’ai ‘été sollicité il y a une dizaine de jours par votre équipe pour participer à l’alimentation d’une base de données concernant la crise du Covid19 et j’ai accepté avec enthousiasme.

    Le 28 mars, suite à vos multiples articles à charge contre le Pr Raoult et ses travaux, je vous ai posté un commentaire en vous posant 2 questions simples et précises. Sans réponse de votre part, j’ai re-posté mon commentaire le 29 mars.

    Vous n’y avez pas répondu et avez même censuré ce jour le post du 29 mars et les multiples commentaires qu’il avait suscités.

    Je laisse à chacun le soin de mesurer le respect que vous démontrez à ceux que vous sollicitez tout au long de l’année pour faire vivre, bénévolement, votre blog et/ou financer vos procédures judiciaires. A chacun également de se faire sa propre opinion sur votre refus assumé de répondre à mes questions légitimes.

    Aussi, dans ce contexte, je me désiste en tant que contributeur volontaire à la base de données que vous voulez créer concernant les articles sur le Covid19.

    Pour finir, je constate que les billets choisis, jour après jour, par le blog épargnent soigneusement les véritables responsables de la crise sanitaire que vit le peuple français mais que des articles à charge contre ces responsables se trouvent, aujourd’hui par exemple, dans la « revue de presse ».
    Pourquoi ces articles ne font-ils pas partie de billets quotidiens !?

      +49

    Alerter
  • Kasper // 31.03.2020 à 09h51

    Comme d’habitude, Arte en première ligne pour rappeler qui sont les gentils et les méchants.

    https://m.youtube.com/watch?v=lFrmCvIukjg

    Les chinois nous offrent leur aide? On va d’abord cracher dessus en se plaçant le nez. Mais on l’accepte quand même parce qu’on en a rudement besoin. Et ils ont le culot de croire qu’on va dire merci !

      +18

    Alerter
  • Eric83 // 31.03.2020 à 11h17

    « Effondrement économique, déjà les soupes populaires débordées aux Etats-Unis !! »

    … »Alors les choses, naturellement, s’arrêtent. Tout simplement.
    L’effondrement que nous vivons ne se fait pas dans un fracas étourdissant, mais dans un silence assourdissant.
    Celui du confinement.
    Incroyable réalité qu’est devenue la nôtre. »

    https://insolentiae.com/effondrement-economique/

    Alors que le 1er sinistre a osé clamer avec une morgue toute macronienne : « Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement », alors que la macronie n’a en rien anticipé la crise sanitaire qui submerge la France depuis des semaines, certains citoyens lucides – vivant dans le monde réel, celui de l’être humain incarné et non dans un monde d’abstractions chiffrées – dont le blogueur Charles Sannat, avaient alerté dès…la fin janvier sur ce qui risquait très probablement d’advenir.

    Nul besoin de sortir de la cuisine de Jupiter pour anticiper ce qui allait se produire avec ce cocktail explosif :
    un virus très contagieux, des porteurs du virus asymptomatiques, une période de contagion individuelle longue et des dizaines voire des centaines de millions de déplacements quotidiens de citoyens à l’étranger.

    Malheureusement, des « zélites conseillères » comme le Dr Yazdan Yazdanpanah- conseil auprès de l’OMS et membre du CS de Macron -, sont à minima dénués de tout bon sens élémentaire :
    https://www.valeursactuelles.com/politique/video-quand-un-ponte-du-conseil-scientifique-de-macron-assurait-il-ny-aura-pas-depidemie-en-france-117609

      +17

    Alerter
    • Patrick // 31.03.2020 à 14h56

      L’effondrement économique peut amener un chaos total et au final peut être plus de morts que le virus.
      Les dirigeants de tous les pays semblent tétaniser devant ce double effet kiss-cool.

        +1

      Alerter
  • Denis Garnier // 31.03.2020 à 11h56

    Puisqu’il s’agit de recenser les articles et autres prises de position, il me semblerait important de reprendre toutes les interventions de Sibeth Ndiaye, car plusieurs d’entre elles sont carrément mensongères et mériteraient des poursuites pénales à son encontre et même aussi à l’encontre du gouvernement puisqu’elle est son porte-parole.

      +14

    Alerter
  • Arnaca // 31.03.2020 à 13h07

    Je reste extrêmement prudent en critiquant des mesures visant à enrayer une épidémie. Les algorithmes intervenant dans les modélisations et la palette des possibilités qui en émergent, sont d’une complexité qui n’apparaît pas en se limitant aux constatations des causes et des effets qui peuvent être reliées à plaisir par des théories complètement farfelues au gré de l’imagination.
    Il est hasardeux de postuler une volonté qui différerait du but déclaré. Il faudrait pour cela examiner les modèles et évaluer la pertinence des valeurs données aux variables, ce qui n’est accessible qu’à un épidémiologiste chevronné.
    Alors, connaissant la fourchette des possibilités et de leurs conséquences, évaluer le choix de la décision.
    Qu’on l’accepte ou non, on ne comprend pas toujours tout sur tout. Le reste relève du café du Commerce, indispensable comme les jouissifs coups de gueule. Mais il faut se garder de prendre des professions de foi pour des lanternes.

      +1

    Alerter
    • nJ // 31.03.2020 à 14h00

      Virus vs boloss

      Virus>< confinement+dépistage+traitement

      Réduire le R0 ou facteur de contamination
      C'est quoi que tu comprends pas. On a tout faux du début par orgueil et ça continue dans le déni.
      En Asie la côte des farangs est en dessous de tout. Ça va être dur de leur vendre de la sureté nucléaire ou des avions … Et ça va durer. La dégringolade ne fait que commencer, miséricor-deuse

        +4

      Alerter
    • Eric83 // 31.03.2020 à 14h19

      « Les algorithmes intervenant dans les modélisations et la palette des possibilités qui en émergent, sont d’une complexité qui n’apparaît pas en se limitant aux constatations des causes et des effets qui peuvent être reliées à plaisir par des théories complètement farfelues au gré de l’imagination. »

      Merci @Arnaca pour ces éclaircissements dignes d’un technocratique macronien.

      Je vous invite à lire du factuel en suivant le lien joint dans mon commentaire posté un peu plus bas, « la vie des idées, savoir et prévoir ».
      Avertissement sur les effets secondaires probables de cette lecture : de possibles maux de têtes et dans des cas extrêmement rares, une possible, bien que très improbable, remise en cause de certitudes tant technocratiques qu’idéologiques.

      Allez, courage !

        +3

      Alerter
      • Arnaca // 31.03.2020 à 18h29

        Je ne suis en rien concerné par la politique française et ses avatars ne présentent pour moi qu’un intérêt académique.
        À ce sujet, puisqu’apparemment vous êtes un expert, pouvez vous répondre à une question qui me titille, car elle joue un rôle fondamental dans les algorithmes que j’évoque : quel est le nombre de lits de soins intensifs ventilée et non / semaine et par 100’000 habitants pour Paris et au niveau national. Pouvez-vous me dire, pour un Ro de 2.4, quel est le seuil (en nombre de cas) de déclenchement de mesures préventives de quelle nature et avec quel % de compliance estimée, susceptible de maintenir le nombre de lits nécessaires en-dessous de ceux disponibles ? Accessoirement,
        1) quel serait le seuil de levée des mesures (en nb. de cas /10’000 hab.) et en combien de temps pourrait-il être atteint ?
        2) dans quelle mesure une détection de masse modifie-t-elle l’évolution du modèle, pour quel nombre des tests/jour ?
        Question subsidiaire : quand doit-on appeler les chinois à la rescousse ?
        Si y’en a qui calculent tout ça sur le coin de la table, moi pas.

          +0

        Alerter
  • Eric83 // 31.03.2020 à 13h41

    J’espère que le blog les Crises publiera sans tarder cet excellent coup de projecteur sur la chronologie de l’épidémie de Covid19.

    Quelques dates clés :

    – 11 janvier : les chercheurs chinois ont déjà partagé la séquence génétique du virus avec le reste du monde, permettant la fabrication de tests de dépistage

    – Le 5 février :.. »trois tournants cruciaux dans la connaissance… » 1. »Le premier tournant a trait à l’existence de patients asymptomatiques ». 2. »Deux scénarios possibles alternatifs sont présentés : soit le containment réussit ; soit il ne réussit pas, et c’est la pandémie ». 3…. »l’un des grands défis dans la gestion de la maladie : la gestion des cas graves. »

    – Le 25 février : la pandémie l’a emporté. « … les experts du monde entier sont d’accord que la situation est déjà celle d’une pandémie » alors que non pour l’OMS pour…des raisons politiques.

    – Le 2 mars : « rapport publié du 28 février rédigé par l’équipe de l’OMS qui, sous la direction de Bruce Aylward, a passé deux semaines en février à visiter les foyers de Covid-19 en Chine.Le principal résultat : les Chinois ont réussi à contenir l’épidémie. »

    Tous les Etats savaient ce qu’il fallait impérativement faire : tests de dépistages massifs, recherche des contacts, isolement des personnes infectées et traitement…mais la macronie a choisi de faire l’inverse !

    https://laviedesidees.fr/Savoir-et-prevoir.html

      +11

    Alerter
    • Narm // 31.03.2020 à 14h39

      mais ils n’avaient, ni test, ni masques……

        +2

      Alerter
    • fanfan // 02.04.2020 à 00h20

      L’habitant de Colmar tombé malade le 3 décembre 2019, qui fut testé positif au Covid-19, a bien voulu témoigner dans l’enregistrement ci-dessous.
      https://lilianeheldkhawam.com/2020/03/28/un-habitant-de-colmar-teste-positif-au-covid-19-en-decembre-2019-temoignage-audio/
      – Contrairement aux autres patients de France, de Suisse, d’Italie atteints de cette pneumonie bizarre, notre témoin a été testé positif.
      – Les nombreuses pneumonies « bizarres » relevées en Italie, en Suisse, ou en France prennent d’un coup une autre tournure. Les dossiers médicaux de ces personnes gagneraient à être réévalués.
      – L’industrie pharmaceutique est mieux équipée que le système médical public ou privé d’ailleurs. En décembre le test était disponible chez les industriels, mais pas dans les hôpitaux publics.
      – L’infection de notre témoin remonte à novembre 2019, si l’on prend en compte la période d’incubation de 14 jours (certains cas sont indiqués avec 27 jours). https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-la-periode-d-incubation-pose-probleme_3840551.html
      – N’ayant pas quitté le territoire français durant les 6 mois qui ont précédé son infection, notre témoin ne peut être le patient zéro. Le virus était donc déjà présent sur sol alsacien/français.

      La gestion de l’épidémie a démarré avec des mois de retard.

        +0

      Alerter
  • LibEgaFra // 31.03.2020 à 14h30

    « Le parti communiste chinois (PCC) porte une très lourde responsabilité dans la naissance et la dissémination initiale de cette maladie très contagieuse. »

    C’est un mensonge éhonté, le virus était présent en Italie dès octobre (syndrome pulmonaire aigu) et aux USA aussi sous la grippe saisonnière.

      +8

    Alerter
  • Brian64 // 31.03.2020 à 15h34

    Coronavirus : La faillite de trois idéologies

    Pas de l’idéologie de l’exécutif chinois (dont je ne sais s’ils sont communistes) : les chinois sont fiers d’avoir stoppé l’épidémie. Et plus le temps passe plus ils sont fiers.

      +2

    Alerter
  • Ricquet // 31.03.2020 à 16h30

    Des nouvelles du front :

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=153&v=NlQfKZsPxeE&feature=emb_title

    Pourquoi je poste ça (alors qu’on sent bien que vous n’êtes pas fan …)

    1) Son introduction sur les réactions et les attitudes des gens fait du bien à entendre. Face à un ennemi commun , les gens savent encore se conduire correctement !!
    2) Il insiste bien sur l’erreur que serait une auto-médication !! Ce traitement doit être prescrit et suivi par un médecin. Ce qui implique que Buzin a probablement eu raison de bloquer la vente libre de ce médicament …
    3) Tous ces gens autour de lui sont des médecins spécialistes. Dire encore qu’il s’agit d’un mythomane isolé ne tient pas la route.

    Ce qui se passe là-bas vaut la peine d’être observé , je le pense.

      +8

    Alerter
  • Myrkur34 // 01.04.2020 à 19h38

    Extrait 1:
    Aujourd’hui, si l’on continue à vendre des animaux sauvages sur un marché, on est dans une situation délirante. Il faut appliquer le principe de précaution.

    Extrait 2:
    « Je peux vous donner un exemple pour lequel je me bats depuis deux ans. Je ne donnerai pas le nom de l’hôpital mais je connais une femme chirurgien spécialiste des grands brûlés. A l’hôpital, son service a fermé et elle n’avait plus de poste. Elle souhaitait néanmoins continuer à travailler avec des enfants victimes de brûlures. Or son service d’enfants brûlés a été transformé en un service de chirurgie plastique de la fesse et du sein. Parce que cela rapporte beaucoup d’argent. Mais elle me dit toujours que s’il y avait un incendie dans une école avec quarante ou cinquante enfants brûlés, on n’aurait plus la capacité de les accueillir parce qu’on considère que la brûlure n’est pas assez rentable et qu’il vaut mieux s’intéresser à la chirurgie des stars. Cette vision économique de la médecine, qui s’est introduite depuis dix ans, est une catastrophe absolue.  »

    Très intéressant, l’article du Dr Sicard sur France Culture .

      +1

    Alerter
  • joueurdecafe // 03.04.2020 à 09h48

    tient tient les Français pris la main dans les masques et hier le 1er ministre nous expliquait que la solidarité en Europe avait jouée…..

    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-la-saisie-de-4-millions-de-masques-lyon-par-la-france-enerve-la-suede-6797642

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications