Les Crises Les Crises
9.juin.20179.6.2017 // Les Crises

[Bayrougate] Assistants parlementaires : un nouveau témoin accuse le MoDem

Merci 84
J'envoie

Suite du dossier Bayrougate

Source : Le Parisien, Jean Michel Décugis et Eric Pelletier, 08-06-2017

Jean-Luc Bennahmias sur le plateau de Vivement Dimanche : il était à l’époque vice-président du Modem et député européenLP/ Frédéric DUGIT

Un ancien employé du MoDem et ex-assistant parlementaire du député européen Jean-Luc Bennahmias a fait un signalement mercredi à la justice, dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris sur les assistants d’une vingtaine d’eurodéputés français. Son témoignage pourrait se révéler déterminant dans cette affaire.

Missions très éloignées des questions européennes, contrat de travail initial modifié par un avenant, signature «en blanc»… Un ancien collaborateur du MoDem, et ex-assistant parlementaire de l’eurodéputé (MoDem) Jean-Luc Bennahmias en 2011, dénonce aujourd’hui l’opacité qui entourait, selon lui, la prise en charge des salaires au sein de la formation du centre dirigée par François Bayrou, via le parlement européen.

Mercredi, ce témoin-clef, qui désire garder l’anonymat pour l’instant, a fourni au parquet de Paris son contrat de travail, l’avenant de détachement mais aussi des courriels échangés avec le directeur financier du MoDem à l’époque… Une enquête préliminaire ouverte en mars dernier par le parquet de Paris pour «abus de confiance», vise une vingtaine d’eurodéputés français de différents partis. Il s’agit de vérifier si les salaires de certains collaborateurs de ces formations politiques ont été indûment supportés par le Parlement européen, afin d’alléger leurs finances.

Que dit au juste cet ex-assistant parlementaire, qui a rédigé un courrier de signalement au parquet de Paris ? Cet ancien employé du MoDem, que nous avons sollicité, a rejoint le parti de François Bayrou en décembre 2010, signant alors un contrat avec l’UDF, formation d’origine du MoDem. Mais dès le lendemain, le parti lui présente un avenant. «D’un commun accord des parties», ce document modifie le contrat initial. Le salarié devient «collaborateur» à temps partiel de Jean-Luc Bennahmias, comme l’indique l’avenant sans préciser le statut d’eurodéputé de son co-employeur. Dès lors, il est rémunéré en partie par la formation politique, et pour l’autre partie par les fonds du Parlement à Bruxelles. Mais au quotidien, les liens avec Jean-Luc Bennahmias, son patron sur le papier, apparaissent pour le moins ténus.

De la secrétaire au directeur financier

«Je le croisais de temps en temps dans […]

Suite à lire dans : Le Parisien, Jean Michel Décugis et Eric Pelletier, 08-06-2017


Ce sujet n’est pas neuf :

Pour mémoire, une presse “féroce” :

(le Modem est surtout miraculé des médias…)

Le débat Twitter du jour :


 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Georges Clounaud // 09.06.2017 à 07h47

Les hasards du calendrier et l’alignement des planètes sont encore favorables à notre président-messie. Si l’on excepte l’affaire Ferrand, une “affaire privée” selon les défenseurs du ministre de la cohésion des territoires, les scandales financiers concernant l’utilisation de fonds publics arrivent toujours à point nommé. Comme le montre l’article, il existait des éléments sérieux accusant le modem qui circulaient dans les rédactions pendant la présidentielle, lorsque Bayrou était indispensable à la quête du pouvoir. Nos médias “sérieux” n’en n’ont pas fait l’écho jusqu’à maintenant au moment même où les “marcheurs” vont vraisemblablement faire leur entrée en force au parlement. Ainsi, cet allié instable et potentiellement “frondeur” qu’est Bayrou ne sera plus aussi important pour la majorité présidentielle. Les affaires concernant le Modem, une occasion de se débarrasser d’un encombrant allié et de contrôler plus aisément tous les rouages du pouvoir pour Macron ?

28 réactions et commentaires

  • jeff.93 // 09.06.2017 à 07h39

    Toujours l’insupportable deux poids deux mesures de la presse aux ordres des milliardaires. Puisque monsieur Samuel Laurent se réfère aux fondamentaux du journalisme il serait utile de lui rappeler l’article 1 de la charte de déontologie des journalistes, dite charte de Munich :
    ”Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison DU DROIT QUE LE PUBLIC A DE CONNAITRE LA VERITE ”;
    On en est vraiment loin.

      +27

    Alerter
    • Kiwixar // 09.06.2017 à 09h16

      « il suffit de lire le fil twitter de samuel laurent »

      Il suffit de, il suffit de… c’est quand même une sacrée épreuve…. Je me vois plutôt essayer de lire l’intégralité du botin de Seoul en braille. Deux fois. Dans le noir. En commençant par la fin. En chantant un yodle à chaque fois que je tombe sur un Kim.

        +24

      Alerter
      • Surya // 09.06.2017 à 09h29

        quelques tweets suffisent, pas besoin de lire l’intégralité de ses 101 000 publications pour prendre la mesure de l’arrogance et de la médiocrité du personnage.

          +7

        Alerter
  • Georges Clounaud // 09.06.2017 à 07h47

    Les hasards du calendrier et l’alignement des planètes sont encore favorables à notre président-messie. Si l’on excepte l’affaire Ferrand, une “affaire privée” selon les défenseurs du ministre de la cohésion des territoires, les scandales financiers concernant l’utilisation de fonds publics arrivent toujours à point nommé. Comme le montre l’article, il existait des éléments sérieux accusant le modem qui circulaient dans les rédactions pendant la présidentielle, lorsque Bayrou était indispensable à la quête du pouvoir. Nos médias “sérieux” n’en n’ont pas fait l’écho jusqu’à maintenant au moment même où les “marcheurs” vont vraisemblablement faire leur entrée en force au parlement. Ainsi, cet allié instable et potentiellement “frondeur” qu’est Bayrou ne sera plus aussi important pour la majorité présidentielle. Les affaires concernant le Modem, une occasion de se débarrasser d’un encombrant allié et de contrôler plus aisément tous les rouages du pouvoir pour Macron ?

      +57

    Alerter
    • Chris // 09.06.2017 à 10h30

      C’est aussi ma réaction.
      Bayrou n’a d’utilité que de couvrir le bruitage Ferrand. Par ici la sortie…

        +12

      Alerter
  • Toff de Aix // 09.06.2017 à 08h22

    Moi j’aurais aimé que Samuel Laurent s’étonne auprès de ses collègues des “cellules investigation et enquêtes” du monde, sur le pourquoi d’un silence aussi assourdissant concernant le témoignage de M. Grégoire.

    C’est quand même incroyable : je pensais qu’enqueter sur la base de témoignages sérieux, recouper les infos (plus rapidement qu’en repondant avec deux mails bâclés), faire un vrai travail de journaliste quoi, c’était leur rayon… On se retrouve en fait avec une bande de fainéants, de paresseux intellectuels qui attendent qu’une affaire type watergate leur tombe toute cuite dans le bec.

    Alors que la différence avec les méthodes qu’ils emploient au decodex est frappante : pour démolir quelqu’un qui leur a déplu (au hasard, OB ?) ils sont prêts à fouiller pendant des semaines pour sortir la moindre des broutilles, et la faire grossir hors de toute proportion. Sans parler des erreurs et des fakes grossiers… Et là, pas de problèmes ?

    M. Laurent ne s’en rend même pas compte : sa mauvaise foi et son aveuglement sont tels qu’à part faire le gamin sur Twitter (parfois il me fait penser à Trump), et troller comme un gosse revanchard et menaçant, il ne fait strictement rien si ce n’est brasser du vent.

      +26

    Alerter
  • Fritz // 09.06.2017 à 08h42

    Fillon a battu Juppé ? Haro sur Fillon ! Quand ça ? Mais au bon moment, dans deux mois…
    Bayrou n’est pas net ? Silence ! Il vient de se rallier à saint Emmanuel. Et puis, il « n’est pas candidat à la présidentielle » (Sam le Décodeur).

    Quoi ? Un certain Nicolas Grégoire rue dans les brancards ? Tuons-le par le silence.

    Un assistant de Bennahmias vend la mèche ? C’est bon coco, tu peux y aller : le divin Emmanuel va se taper 400 paires de godillots au Palais Bourbon. Plus besoin de Bayrou…

    C’était notre séquence : « la liberté de la presse, garante de la démocratie ».

      +38

    Alerter
  • Thierry // 09.06.2017 à 10h48

    Pas grand chose de nouveau dans cet article.

    A propos, vous avez noté que Bayrou a dévoilé des mesures de moralisation de la vie politique, avec notamment la suppression de la Cour de justice de la République, la suppression des sièges réservés aux anciens présidents de la République au Conseil constitutionnel, l’interdiction de cumuler plus de trois mandats successifs, la suppression de la reserve parlementaire, l’obligation d’un casier judiciaire vierge pour être candidat, etc etc.

    Pas mal, non, pour un ministre supposé pourri d’un choisi imposé au peuple par ‘la finance’ ?

      +4

    Alerter
  • aire // 09.06.2017 à 10h49

    Quelle malhonnêteté ces “Samuel Laurent” et autres “décodeurs” quel culot de donner des leçons de morale alors qu’ils n’en n’ont pas un échantillon sur eux voir l’affaire du petit Omram qui rebondit : http://arretsurinfo.ch/syrie-comment-les-medias-refusent-de-reconnaitre-leurs-manipulations-basees-sur-des-fake-news/ Ils continuent à faire dans le “no news” et fake-news selon leurs donneurs d’ordre, des propriétaires de ces “médias mainstream”. Bah oui on attends “Les décodeurs” sur cette sale affaire d’instrumentalisation d’image d’enfants qui sont le “fer de lance” des Occidentaux en matière de “communication” uniforme : https://francais.rt.com/international/39366-photo-a-ete-utilisee-pour-omran. Non seulement ils sont malhonnêtes à “l’étranger” mais aussi “chez nous” évitant les sujets qui fâchent ou mettant en exergue des trucs sans vraie valeur journalistique. Propagande de guerre ! Signé très mal Lysbeth Levy..erreur..

      +6

    Alerter
  • Christian Gedeon // 09.06.2017 à 10h50

    Et hop,dit M. Macron,me voilà débarrassé de cet encombrant Modem…et de grand père Bayrou. Vous savez,l’homme qui a promis qu’il ne serait plus jamais,cochon qui s’en dédit,autre chose que le Maire de Pau…

      +6

    Alerter
  • Christian Gedeon // 09.06.2017 à 11h00

    ben,je vais vous dire un truc déplaisant… que M. Bayrou se trouve en difficulté, çà ne me dérange pas du tout,bien au contraire. Mais il souffle un vent de Moraline 1000 qui me laisse rêveur. Et inquiet.Et plus que dubitatif. Alors comme çà,on veut que tout le monde devienne “transparent” à cent pour cent !? Mazette,on n’est pas sorti de l’auberge. Moi,çà ne me plaît pas du tout,pour une raison simple. C’est impossible et surtout complètement inquisitoire. On fait focus sur le monde politique,mais pas un mot sur les pratiques des corps de fonctionnaires,qui font la loi dans l’opacité la plus totale. Pas plus que sur les pratiques syndicales pour ce qui concerne les fonds gérés au titre de la formation professionnelle,pas plus que sur le scandale Areva soigneusement étouffé par tous les partis. Pas plus que sur le traitement de faveur des sociétés du CAC au plan fiscal,etc… toutes ces histoires de transparence,c’est un nacht und nebel des plus opaques,pour que ceux qui usent et abusent soient mis à l’abri,pendant qu’on amuse le populo avec des “affaires ” négligeables.

      +10

    Alerter
  • Julien // 09.06.2017 à 12h11

    Sans vouloir défendre Fillon qui ne peut s’en prendre à lui même, il y a quand même une différence entre Fillon et bayrou.

    Fillon, l’emploi fictif n’est même pas encore avéré. Sa femme et lui disent “elle a mérité sa paie”.
    Pour Bayrou, Nicolas Grégoire dit carrément “j’ai bénéficie d’un emploi fictif”.
    Pour l’un ça reste à prouver. Pour l’autre il y a aveu.

    Saloperie de presse que de ne pas le relever…

      +16

    Alerter
    • Thierry // 09.06.2017 à 13h53

      Ca n’a pas toujours été le cas ; Pénélope à plusieurs fois répété dans des interviews qu’elle n’avait pas d’activité liées au rôle politique de son mari.

      C’est maintenant à la justice de déterminer ce qu’il en est.
      Comme pour les autres affaires traitées dans l’article sur les collabotateurs (ou sur Trump et les Russes). Attendons donc un peu. Le rôle d’un journliste n’est pas de se substituer à la justice ou de ‘prouver’ quoi que ce soit.

      Car c’est une autre difference: Les affaires de Bayrou racontées par Mr Grégoire ont 20 ans et sont prescrites. La justice ne peut donc pas être saisie.

        +2

      Alerter
  • Le Rouméliote // 09.06.2017 à 12h12

    Au lieu de “moraliser” la vie politique, si on moralisait la vie journalistique ?

      +10

    Alerter
    • Catalina // 09.06.2017 à 21h21

      pourquoi choisir ? les deux ,ça serait la moindre des choses, nan ?

        +6

      Alerter
  • Chesnel sylvain // 09.06.2017 à 13h49

    Et que s’ appelourio CAHUZAC à bercy est strictement égal à BAYROU pour moraliser la vie publique. Ou comment mettre en place qui si il régule réellement les choses il s envoit lui en prison. Papa HOLANDE à bien éduquer son fiston chéri.

      +0

    Alerter
  • step // 09.06.2017 à 14h32

    “Excusez moi votre dossier de lanceur d’alerte est incomplet. Pour avoir le dossier bleu qui vous donne accès à la publication, il faut le dossier jaune en triple exemplaire à fournir au guichet R21 ouvert entre 11h30 et 12h00, et n’oubliez pas de faire tamponner chaque page par un ‘certifié conforme’ de l’employeur que vous dénoncez…merci!”.

    J’adore le nouveau journalisme d’investigation. Ne pas tirer sur ce qui ne s’est pas déjà enfermé dans le micro-onde en ayant activé la programmation. C’est ce qui s’appelle travailler en férocité, assurément.

      +3

    Alerter
  • Fritz // 09.06.2017 à 14h47

    Tiens tiens, les marmottes se réveillent, l’avant-veille du scrutin…
    https://francais.rt.com/france/39446-emplois-fictifs-presumes-modem-parquet

    Le parquet de Paris vient d’annoncer une enquête préliminaire sur les emplois fictifs au MoDem.

      +1

    Alerter
    • Thierry // 09.06.2017 à 17h42

      C’est même dans “Le Monde” et “Libé”.

      La justice et le presse ne serait donc plus aux ordres du gouvernement ou des “forces” qui ont éliminé Fillon pour imposer Macron aux électeurs?

        +0

      Alerter
      • Goelo // 09.06.2017 à 19h30

        Bien sûr que si !

        Macron élu, Bayrou n’est plus utile et même un peu encombrant.
        Entre Ferrand et Bayrou, Macron a choisi…

          +1

        Alerter
        • Thierry // 09.06.2017 à 19h55

          Macron est élu mais il a besoin d’une majorité à l’Assemblée, non ?
          Ou alors, “les forces” veulent en fait bloquer ses velléités de réformes…. Mais alors je ne comprends plus.

          Attendons quelques mois, nous verrons bien si la large reforme de nous institutions que porte Bayrou se fait. Si c’est le cas, je pense que vous conviendrai que votre théorie était erronée.

            +0

          Alerter
  • BA // 09.06.2017 à 15h18

    Bayrou «dans une situation flagrante de conflit d’intérêt», selon Fenech.

    Georges Fenech, député LR du Rhône, a estimé vendredi que le garde des Sceaux et président du MoDem François Bayrou se retrouvait «dans une situation flagrante de conflit d’intérêt» dans l’enquête préliminaire visant les emplois d’assistants parlementaires d’eurodéputés de son parti.

    «En sa qualité de garde des Sceaux, chef ultime du procureur de Paris, François Bayrou se retrouve destinataire de tous les éléments synthétiques d’enquête qui le visent personnellement et, par voie de conséquence, en mesure d’allumer des contre-feux pour échapper à sa responsabilité personnelle et politique», a dénoncé le secrétaire national de Les Républicains dans un communiqué.

    Ancien magistrat, Fenech demande par ailleurs au ministre de la Justice de “prendre toutes mesures pour se mettre en retrait”

    http://www.liberation.fr/france/2017/06/09/bayrou-dans-une-situation-flagrante-de-conflit-d-interet-selon-fenech_1575650

      +4

    Alerter
  • BA // 09.06.2017 à 21h42

    Un article ahurissant :

    Assistants parlementaires MoDem : l’étrange coup de fil de Bayrou à Radio France.

    D’après cet ex-élu centriste, le garde des Sceaux a un défaut, qui explique peut-être le coup de fil à Radio France : “Il se sent surpuissant. Surtout après un coup politique comme celui qu’il a réussi en s’alliant à Emmanuel Macron. Donc maintenant c’est un peu ‘I’m the boss’, et le boss, il fait un peu ce qu’il veut.” 
    Quoi qu’il en soit, après Richard Ferrand, également visé par une enquête préliminaire lié à un montage immobilier en Bretagne, c’est au tour des ministres MoDem du gouvernement – François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard – de lester un peu plus l’image de probité voulue par Emmanuel Macron pour démarrer son mandat.

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/assistants-parlementaires-modem-l-etrange-coup-de-fil-de-bayrou-a-radio-france_1916426.html

      +4

    Alerter
  • julie // 10.06.2017 à 10h33
  • LE PAPE // 10.06.2017 à 18h02

    Faudrait peut-être les laisser gouverner un petit peu la France.

    Parce que je ne crois pas qu’avec Le Pen ou Mélenchon, nous irions vers un apaisement général, bien au contraire.

    Alors il faut choisir, soit c’est Macron avec ce qu’on a sous la main, ou alors ce sera les pelotons d’exécution à tour de bras couplé à de la guerre civile.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications