Les Crises Les Crises
16.août.201416.8.2014 // Les Crises

(Encore du très lourd) Débat « Moscou sanctionnée par l’UE : Poutine peut-il plier ? », avec Pascale Joannin

Merci 0
J'envoie

Débat sur France 24 le 30/07, thème « Moscou sanctionnée par l’UE : Poutine peut-il plier ? »

Avec Xavier MOREAU Rédacteur pour Realpolitik TV et SURTOUT Pascale JOANNIN Directrice générale, fondation Robert Schuman.

Observez la bien, elle est extraordinaire – elle pourrait vraiment bosser au « CNRS »…

Elle dirige donc cette très influente association européiste, du nom de l’ancien ministre de Pétain, frappé d’indignité nationale en 1945, qui OUPS, je voulais dire le « père fondateur de l’Europe ».

On pourrait penser que, de bonne foi, quelqu’un progfessant l’Humanisme, et la volonte de Paix animant soit-disant le machin de Bruxelles, on aurait des propos mesurés, à la recherche de la vérité.

À vous de juger (sans insulte en commentaire svp, ils sont supprimés, pour m’éviter un procès…) :

Source : France 24

P.S. merci de retranscrire ses meilleures répliques en commentaire…

 

146 réactions et commentaires - Page 2

  • madeleine // 16.08.2014 à 17h07

    n’importe quoi – Hollande a appelé Kiev à la « retenue » dans les opérations militaires, et Moscou au respect de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, rapporte samedi l’Elysée à l’issue d’un entretien entre M.Hollande et le chef de la Commission européenne José Manuel Barroso.

    Pas l’arret des bombardements !

    « Ils (Hollande et Barroso) ont marqué leur préoccupation quant à la situation dans les régions de l’est de l’Ukraine. Le chef de l’Etat a rappelé que la Russie devait s’engager à respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine et a appelé l’Ukraine à faire preuve de retenue et discernement dans les opérations militaires en cours contre les séparatistes », lit-on dans le communiqué.orte quoi – Hollande

      +0

    Alerter
    • bidule // 16.08.2014 à 18h46

      L’Ennemi de la Finance était en rade à Toulon. Les nains, selon Bernard de Chartres, aimant à se hisser sur les épaules des géants, le voici aussitôt à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle ! Qu’y faire, sinon lancer un appel ?

      Cet appel à la retenue (au sens de : veuillez, s’il vous plaît, bombarder et massacrer avec retenue) s’est fait avec l’assentiment, l’approbation, de José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne : selon Bernard de Chartres, beaucoup de nains, en effet, se réclament d’une autorité supérieure (l’autorictas latine), autorité considérée comme inattaquable et impossible à contredire.

      L’appel à la retenue est en outre une tournure rhétorique à déclenchement arithmétique : la même phrase, on s’en souvient, a été employée pour Gaza. Au passage des 1000 morts, hommes, femmes et enfants confondus, on entend distinctement un cliquetis, indicateur d’une activité cérébrale rémanente. Entre 1000 et 5000 morts, le texte prévu fait obligatoirement mention « d’une préoccupation grandissante ». Au delà de 5000 morts, il peut s’en suivre « une condamnation ferme », allant jusqu’à de « vives protestations ».

      Cet appel est donc à considérer, je crois, non pas sous l’angle d’une analyse politique, mais plutôt sous celui de la manifestation inopinée d’une certaine culture littéraire, ces fameuses « Sciences Humaines », héritières de nos chères humanités. M. François Hollande a été tout simplement pris au piège de la solennité du lieu, du poids écrasant de l’Histoire, et, pour des raisons incompréhensibles, s’est vu dans la peau d’un nain.

        +0

      Alerter
  • Inox // 16.08.2014 à 17h10

    “Vous êtes vraiment embrigadé, on comprend que vous soyez à Moscou, vous ne lisez qu’une presse”.

    Cela sonne le glas du débat, elle n’a pas d’arguments, et c’est ça seule ligne de défense. De plus c’est une ligne de défense absurde, car cette remarque s’applique de manière évidente à elle même. Elle s’est tirée une balle dans le pied. Tout le reste de son discours n’est plus crédible. Grossière erreur. Elle a été KO assez vite à vrai dire. Il est curieux d’être aussi mal préparé, elle aurait pu faire beaucoup mieux.

      +0

    Alerter
  • RGT // 16.08.2014 à 17h16

    Vraiment un vrai « débat d’arrière-garde » !!!

    Ces sanctions seront surtout nuisibles aux européens et c’était tout à fait prévisible.

    Par contre, elles offrent à Poutine l’opportunité d’aller faire son marché ailleurs et de relancer l’agriculture Russe. Il fallait vraiment être bête pour penser le contraire et ostraciser un pays et ses dirigeants sans preuves.

    Soit nos « dirigeants démocratiquement élus » sont :

    – Des idiots incompétents qui font des effets de manches en espérant que « ça marchera ».

    – Des types calculateurs qui savent pertinemment que ces sanctions sont inutiles mais qui les prennent pour plomber encore et encore le peu d’activité restante pour ensuite aller (encore) en rejeter la faute sur « les pourris d’en face » de la situation catastrophique actuelle dont ils sont pourtant les principaux responsables.

    Dans les deux cas nous avons du souci à nous faire car nos ennuis ne font que commencer. Cette mascarade ne fait que commencer et nous allons payer le prix fort comme d’habitude, les vrais responsables ne seront jamais punis et en profiteront pour se « goinfrer » au passage.

    Notre seul espoir : Que le peuple américain se soulève ENFIN contre son oligarchie et dise « Stop !!! », mais c’est pas encore gagné.

      +0

    Alerter
  • LesBarniques // 16.08.2014 à 17h16

    Je reprends ici un excellent commentaire publié sur la version Youtube de ce débat, rédigé par Thibault Comeau-Montasse

    ALERTE MEDIA : techniques de manipulation détectées :

    1- LES INVITÉS : on invite une femme pour défendre le point de vue anti-russe, et de plus on choisit la directrice générale d’une fondation que wikipédia décrit comme un « think tank pro-européen » (en quoi cela fait d’elle une spécialiste de la Russie ou de l’Ukraine ? De plus elle est directrice générale, donc personnel administratif et pas du tout analyste). Face à elle, on invite un homme, et encore mieux un homme d’affaire (on joue sur le sentiment anti-patronal français). Cerise sur le gâteau, il ne se trouve pas en France mais en Russie (traduction médiatique : expatrié fiscal traitre à la nation). Pourtant, même si on peut lui reprocher son mode de vie il est nettement plus compétent pour parler du sujet des sanctions économiques et de leur impact sur la France.

    2- L’EMOTIONNEL : par deux fois on balance des phrases du genre de « si votre femme était parmi les victimes de l’avion » afin de jouer sur l’affectif, faisant perdre toute capacité de raisonnement rationnel. C’est une méthode très efficace pour contrer des arguments logiques lorsque l’on a aucun contre-argument fiable à avancer ou que l’on veut déstabiliser son interlocuteur. A grande échelle, on appelle ça la « stratégie du choc ».

    3- L’IRONIE : on tourne l’autre en dérision pour détruire l’argumentation de son interlocuteur en jouant sur la fibre du comique en lançant des blagues (« Y a rien qui est tombé. Y a pas d’avion qui est tombé. Il est tombé tout seul ») et en jouant sur les préjugés (‘je comprends que vous soyez à Moscou parce que vous êtes vraiment embrigadé, vous ne lisez qu’une seule presse »).

    4- L’INSISTANCE : on se contente de marteler des affirmations sans pour autant les appuyer par des arguments ou des sources. Et face aux affirmations de son interlocuteur, on se contente de dire « non » ou « pas du tout ».

    5- DETOURNER LE DEBAT : on fait dériver la discussion sur la situation autour du crash du vol MH17 alors que ce n’est pas le sujet du débat. Pour cela, il est nécessaire de provoquer son interlocuteur (méthode de trolling), et du coup on n’hésite pas à balancer des énormités qu’on aura pas le temps de vérifier en raison du 6ème point.

    6- LIMITE DE TEMPS : comme l’explique très bien Noam Chomsky, notamment dans son film « La fabrique du consentement », lorsque l’on veut présenter un point de vue qui ne va pas dans le sens de « l’opinion publique » (cad celle qu’on veut faire passer), cinq minutes de temps de parole ne suffisent pas. Il faut au moins une heure d’explication pour ne serait-ce qu’aborder la complexité d’un tel sujet (par exemple en expliquant pourquoi l’annulation de la vente des Mistrals serait catastrophique pour la France et ne porterait aucun préjudice économique à la Russie en raison des remboursements/amendes/partenariats technologiques/collaborations pour certaines parties des navires).

      +0

    Alerter
  • SebCbien75 // 16.08.2014 à 18h28

    Pour rappel la Fondation Schuman (Droite) et Jaurès sont dans le giron de la NED (donc de la CIA) …

    La base de suivie des actions et financement est commune et ces think tank invitent régulièrement des démocrates ou républicains US pour leurs débats ou sources de pensées…

    Exemple les campagnes PS auxquelles participaient des membres de la NED et d’officines US…

    Liens et sources sérieuses sur demande pour Olivier Berruyer si sujet jugé utile…

    Les syndicats et syndicats étudiants sont/ont été aussi financés pour certains par la NED/CIA…

      +0

    Alerter
  • Omiya // 16.08.2014 à 18h48

    Peut-être Pascale Joannin prend elle ses sources d’information auprès de personnages comme Mikheil Saakashvili pour s’afficher experte de la Russie. cela expliquerait la profondeur de ses arguments!

    A titre d’exemple, discours de Mikheil Saakashvili lors du Débat Général de l’ONU le 25.09.2013 (source : http://www.un.org/fr/ga/68/meetings/gadebate/25sep/georgia.shtml). Croit-il vraiment ce qu’il raconte?

    « M. MIKHEIL SAAKASHVILI, Président de la Géorgie, a déclaré qu’il était venu à New York pour partager les espoirs de son pays et fustiger le fatalisme ambiant de certains. « Si l’Occident est démodé, pourquoi des millions de Polonais, de Tchèques, d’Estoniens et de Roumains chérissent autant le jour où ils ont adhéré à l’OTAN et pourquoi des millions d’Ukrainiens, de Géorgiens, de Moldaves frappent-ils si désespérément à la porte de l’Union européenne? » s’est demandé le Président géorgien. Parce que la liberté restera toujours le moteur et l’horizon de l’histoire, a-t-il répondu. Il a regretté que les pays d’Europe orientale, dont l’Arménie, la République de Moldova, l’Ukraine et l’Azerbaïdjan, qui aspirent à rejoindre les nations libres et démocratiques de la famille européenne, font face à des pressions et des menaces constantes, alors que la Géorgie est occupée. « Tout cela, parce qu’un vieil empire essaye de regagner ses frontières perdues », a-t-il dit en ajoutant que la Fédération de Russie n’avait aucun intérêt à avoir des États stables autour d’elle. Il a dit que la Fédération de Russie ne souhaitait ni l’avènement d’un État moderne en Azerbaïdjan, ni une Arménie forte, parce que le maintien d’une situation de conflit est le meilleur moyen de bloquer l’intégration de ces deux pays dans l’espace européen. L’Ukraine fait face à des pressions constantes tandis que l’annexion de la Géorgie se poursuit, a-t-il fait observer.

    Malgré les déclarations amicales publiées par le nouveau Gouvernement géorgien, les militaires russes continuent d’avancer leurs positions en Géorgie en divisant des communautés avec des barbelés. En menaçant l’économie géorgienne et en se déplaçant vers l’oléoduc Bakou-Soupsa et la principale autoroute de Géorgie, les forces russes remettent en question la stabilité même de notre pays, a ajouté le Président géorgien.

    Par ailleurs, M. Saakashvili a soutenu que les efforts pour repousser les avancées de l’Union européenne et de l’OTAN dans la région devenaient de plus en plus intenses. Il a déclaré que ces efforts se résumaient aujourd’hui au projet d’Union eurasiatique imaginé par Vladimir Putin comme une alternative à l’Union européenne. Il a regretté que l’intégration européenne et euro-atlantique exige autant d’efforts, en s’inquiétant des risques de voir certains pays renoncer à cause de pressions de plus en plus fortes. L’Union eurasiatique est un projet d’anciens officiers du KGB, a-t-il affirmé, avant de saluer la qualité des sociétés européennes dans lesquelles la méritocratie a la primauté sur le népotisme. Le Président de la Géorgie a qualifié l’Union européenne du plus grand succès politique de ces dernières décennies. Il a indiqué que l’Union européenne s’appuyait sur trois piliers que sont le rejet du nationalisme extrême, le rejet du communisme et le rejet du colonialisme et de l’impérialisme, alors que l’Union eurasiatique s’appuie sur l’intolérance dans le seul but de faire revivre un vieil empire.

    Aucun critère social, économique ou politique n’est nécessaire pour adhérer à l’Union eurasiatique et la passivité et la médiocrité sont les seuls critères, a estimé M. Saakashvili. Aucun empire n’est viable aujourd’hui, pas plus que l’« empire russe », a-t-il rappelé, en ajoutant que la Fédération de Russie deviendra tôt ou tard un pays, démarqué par des frontières et non plus des « marges ». Il a estimé que « lorsque Vladimir Poutine disparaîtra de la politique dans quelques années, les Russes s’en rappelleront comme d’un fantôme d’une vieille époque, de l’époque de l’empire, de la corruption et de l’oppression ». La Fédération de Russie ne sera alors plus un empire mais un État-nation normal. Le Président géorgien a appelé à investir plus dans le Partenariat oriental lancé par l’Union européenne en réponse à l’invasion de la Géorgie en 2008. En outre, il a mis l’accent sur les projets que son pays a lancés pour renforcer les contacts entre le Nord et Sud-Caucase. Enfin, il a dit combien il était fier de la maturité et de la bravoure du peuple géorgien et des sacrifices concédés, avant d’ajouter que la route vers la liberté, l’unité régionale et l’intégration européenne était encore longue. »

      +0

    Alerter
  • papy // 16.08.2014 à 18h49

    « L’origine du tir criminel qui a tué près de 300 passagers innocents est avérée et certaine.
    Les images diffusées par les chaines de télévision, montrant des criminels détroussant des victimes décédées vous ont peut-être échappé. Elles expliquent les sanctions de l’Union européenne. »

    Bah non l’origine n’est pas avérée. On attend toujours les preuves US-UE. Et le déroulement des événements innocenterait plutôt les séparatistes.

    Bah non je n’ai pas vu de criminels détroussant les victimes. Pourtant j’ai vu beaucoup d’images y compris les montages prenant les séparatistes, en train de dénoncer le crime, pour des pillards.
    (montage démonté ici par Olivier)

    Ces gens doivent être grassement subventionnés par l’UE pour mentir à ce point !

      +0

    Alerter
  • Jeanne L. // 16.08.2014 à 19h12

    Mme Mendras toujours « spécialiste de la Russie et de l’Ukraine » et du CNRS, vient de pontifier à l’instant au journal de France-musique de 19h.
    Parlant du rôle de Merkel elle nous a dit que pour un très grand nombre de raisons (sans dire lesquelles) la chancelière allemande était très bien placée pour faire comprendre à Poutine demain qu’on ne cède rien et qu’on ne recule pas, si j’ai bien compris son discours vide au ton guerrier, s’il ne faut pas reculer et tenir bon c’est que Poutine n’a pas cessé d’envoyer des hommes et des troupes en Ukraine et qu’il faut que cela cesse .. ».On » devra donc « tenir ».

      +0

    Alerter
  • NeverMore // 16.08.2014 à 19h32

    Je suis assez surpris, dans le billet et les commentaires, on ne parle pas de l’irak, ni du califat.

    On assiste pourtanrt à la réemergence d’une culture quasiment millénaire et personne n’applaudit.

    On ne devrait pas juger cette culture d’après nos idées préconcues, donc biaisées d’Européens, mais au contraie l’accueillir et l’intégrer comme un enrichissement, comme toutes les autres cultures que nous accueillons sans compter..

    Je m’étonne que les thuriféaires du multiculturaleme n’aient pas déjà préconisé l’accueil de tous les représentants de cette belle culture (en fait, on en a déjà un certain nombre) ni d’ailleurs l’accueil des exclus de cette culture. Je signale que pour la plupart ces exclus ne sont pas catholiques (mais « seulement » chrétiens), ce qui devrait lever toute les préventions que les multiculturalistes ont contre cette religion.

    De plus, je saisis l’OMC pour admetttre le marché aux esclaves comme une activité commerciale ordinaire soumise aux règles mondiales du libre échange (non mais !). Personnellement je suis prêt à payer le prix d’une compagne soumise qui sait faire la cuisne et le ménage sans rien dire, et qui ne se prénomme pas Pascale.

    PS : un clin d’oeil à Clémentine Autain, entre autres féministes qui savent prendre des positions courageuses (avec la bouche, comme on dit au magrheb, et sans arrière pensée).

      +0

    Alerter
  • Macarel // 16.08.2014 à 20h01

    Cette femme est admirable, pas embrigadée pour un sou par la propagande occidentale !

    Et elle a raison, ni l’Oncle Sam, ni Israël, pour ne parler que d’eux, ne violent jamais les lois internationales. En ce domaine, il sont irréprochables, plus blanc que neige.

    Heureusement, le ridicule ne tue pas, sinon elle aurait été foudroyée sur le champs.

      +0

    Alerter
  • madeleine // 16.08.2014 à 20h28

    Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov a nié les rapports des médias ukrainiens concernant 46 Tchétchènes qui se seraient rendus aux agents d’application de la loi.

    Selon Kadyrov, il s’agit des nouveaux bobards de Kiev.

    « Même si il y a des Tchétchènes en Ukraine, je n’ai pas entendu qu’ils capitulaient. S’il se rend, il n’est pas un Tchétchène », a déclaré le chef de la Tchétchénie.

    Kadyrov a qualifié la déclaration de la partie ukrainienne d’une insulte pour l’ensemble du peuple tchétchène.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_16/L-information-sur-46-Tchetchenes-capitules-etait-fausse-4766/

      +0

    Alerter
  • Incognitototo // 17.08.2014 à 00h17

    Ha, non, après BHL cette dame… C’est trop, j’ai pas pu aller au bout ce coup-ci… Outre le discours formaté, j’ai jamais supporté les gens qui parlent avec une olive dans la bouche, de manière maniérée…. désolé, c’est totalement psy et je ne compte pas travailler ça, pour corriger ce problème…

      +0

    Alerter
  • chris // 17.08.2014 à 01h07

    Elle a des convictions incroyables!
    D’ou elle sort ses informations?
    les observateurs ne vont pas sur le site à cause des bombardements Ukrainiens.

      +0

    Alerter
  • chris // 17.08.2014 à 01h30

    D’un côté elle n’a pas tord, c’est un rapport de force, maintenant je ne sais pas trop pourquoi l’Europe est aussi arrogante, à l’image de cette femme, puisque Poutine a toujours 1 ou 2 coups d’avance. Comme il l’a démontré auparavant et il le démontre encore avec les sanctions qui finissent par créer la discorde en Europe avec des pays qui demandent des compensations.
    Je pense qu’on va voir clairement les limites de l’Europe qui décide pour les pays de l’Union sans pouvoir assumer sa politique.
    Une clarification OTAN UE sera également nécessaire.

      +0

    Alerter
  • fanfan // 17.08.2014 à 01h41

    * « Lougansk : collecte de signatures pour une pétition à l’ONU »

    « Les habitants de la République populaire autoproclamée de Lougansk (Ukraine orientale) procèdent, dans le centre de Lougansk, à une collecte de signatures en appui à une demande de protection adressée au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, selon les médias locaux.

    http://french.ruvr.ru/news/2014_07_06/Lougansk-collecte-de-signatures-pour-une-petition-a-lONU-8941/

    * « STOP CONFLIT EN UKRAINE », pétition de FEMMES EN COLERE adressée aux dirigeants mondiaux

    http://www.change.org/fr/pétitions/dirigeants-mondiaux-stop-conflit-en-ukraine-2?recruiter=8057094&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

      +0

    Alerter
  • Nanker // 17.08.2014 à 09h59

    D’ailleurs la dame a été habillée pour l’hiver ici :

    « Pascale Joannin : la Pacifiste belliqueuse »
    http://www.nouveaujourj.fr/redaction/l-album-panini-officiel-de-l-economic-ideas-2014/88-pacalle-joannin-la-pacifiste-belliqueuse

      +0

    Alerter
  • Krokodilo // 17.08.2014 à 20h45

    Cette femme est ignoble lorsqu’elle demande ce qu’il penserait si sa famille avait été dans l’avion (je présume qu’il demanderait tout simplement que la vérité se fasse jour), mais je pense surtout qu’elle n’est pas très intelligente, elle récite ses mantras, comme tout le monde l’a remarqué, sa propagande de l’institut, pro-US, pro-UE et « Poutine-bashing ». Plus critiquable est l’attitude systématique de nombreux journalistes. Je viens de voir le reportage de France 2, ce dimanche soir : leur envoyée spéciale s’est rendue sur place à Donetsk, ce qui est méritoire et courageux. Elle commentait ce qu’elle voyait. Arrivée à un barrage à l’entrée de la ville, deux soldats séparatistes (ou fédéralistes) contrôlent leur véhicule, elle dit qu’ils sont « à la solde de Moscou » ! Comment l’a-t-elle su, à leur uniforme, leur voix, leur badge sur la poitrine, ou par pure télépathie ? Nous n’en saurons rien !

      +0

    Alerter
  • Van Essche Éric // 17.08.2014 à 22h02

    Ravi de voir l’activité sur ce site. Les politiciens ne pourront éternellement nous berner, même avec des blondes. Moi je ne suis pas arrivé au bout de cette vidéo pipés à outrance.
    /

      +0

    Alerter
  • Berger // 17.08.2014 à 22h35

    Ces interviews sont décousues…un acteur dans un studio avec la présentatrice et un autre acteur à l’écart. Il n’y a pas de débat intelligent possible. Et cette Joannin aurait toute sa place au milieu des Grandes Gueules de RMC, rendez-vous quotidien d’une bande de bobos de gauche incultes, névrosés, voulant refaire le monde en permanence sans tenir compte de l’Histoire et de la géopolitique. On se demande qui est son parrain car il est manifeste qu’elle n’a aucune compétence pour tenir ce poste de directrice générale de ce « machin ».

      +0

    Alerter
  • persanfoi // 20.08.2014 à 23h21

    on dirait que la ligne éditoriale de France 24 n’a pas changé depuis fin juillet. Je vous suggère la lecture suivante:
    http://www.france24.com/fr/20140820-ukraine-est-russie-armee-ravitailler-oxana-chorna-guerre/

    Un article est toujours plus intéressant quand on personnifie un peu le contenu. En tout cas, on peut apprécier l’engagement de cette femme. On voit tellement de gens râler sans rien faire. Trève de billevesée: dans une guerre, tout le monde a tord.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications