Les Crises Les Crises
8.juin.20198.6.2019 // Les Crises

Interdit d’interdire : Vers une guerre Etats-Unis / Iran ?

Merci 59
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 20-05-2019

Frédéric #Taddeï reçoit :

– Pascal Boniface, directeur de l’IRIS – Institut de relations internationales et stratégiques

– Antoine Basbous, directeur de l’Observatoire des pays arabes

– Amélie M. Chelly, docteure en sociologie religieuse et politique, spécialiste du monde iranien

-Yves Roucaute, philosophe

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 20-05-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 08.06.2019 à 09h59

Alors là, ce n’est même plus la paille et la poutre. Le mec (ou le bot) qui écrit ces insanités dans sa langue de m**** se réclame d’un pays qui a des milliers de têtes nucléaires, du seul pays qui en a utilisé deux contre des populations civiles. Sans compter les millions de morts de ses politiques impérialistes à travers le monde. Et il met en garde contre l’Iran en se drapant dans une posture anti-munichoise. Pathétique !

27 réactions et commentaires

  • Olivier // 08.06.2019 à 07h17

    Incendie du Reichstag, Opération Northwoods, incident du Golfe du Tonkin, armes irakiennes de destruction massive, etc. voilà ce à quoi il faut nous attendre dans les prochains mois. Plusieurs pays pourraient être à la manœuvre comme pour les armes chimiques utilisées en Syrie et attribuées aux “méchants” qui luttent contre le terrorisme importé.

    C’est dans l’air du temps:

    https://duckduckgo.com/?q=iran+false+flag&t=ffsb&ia=videos

      +11

    Alerter
  • florian lebaroudeur // 08.06.2019 à 09h10

    Les tensions autour du détroit d’Ormuz font peser un gros risque d’opérations sous fausse bannière avant les vacances d’été. Avec John BOLTON et Mike POMPEO il faut s’attendre à tout, sans oublier “BIBI” qui joue sa survie politique.

      +10

    Alerter
  • Fritz // 08.06.2019 à 09h59

    Alors là, ce n’est même plus la paille et la poutre. Le mec (ou le bot) qui écrit ces insanités dans sa langue de m**** se réclame d’un pays qui a des milliers de têtes nucléaires, du seul pays qui en a utilisé deux contre des populations civiles. Sans compter les millions de morts de ses politiques impérialistes à travers le monde. Et il met en garde contre l’Iran en se drapant dans une posture anti-munichoise. Pathétique !

      +19

    Alerter
  • Olivier // 08.06.2019 à 10h01

    “Iran is a brutal theocratic dictatorship on the verge of getting nuclear weapons ”

    Traduction: L’ Iran est une dictature théocratique sur le point d’obtenir des armes nucléaire.

    C’est un gros mensonge. L’Iran respecte l’accord sur le nucléaire et ne cherche pas fabriquer une bombe nucléaire. L’Iran est une démocratie au même titre que la France avec un président élu (et élu au premier tour, LUI, et donc pas par défaut), et pas comme les Etats-Unis avec un président qui n’a pas obtenu la majorité des suffrages des votants. Que le résultat du choix des électeurs iraniens vous déplaise n’en fait pas une dictature.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_iranienne_de_2017

    Et si nous parlions des pays qui en agressent un autre ?
    Point Godwin atteint sans restriction.

      +4

    Alerter
    • septique // 08.06.2019 à 15h29

      L’iran une démocratie…enfin je peux lire ca donc je ne suis pas aveugle…tous les candidats à l’élection présidentielles, tous des conservateurs, doivent être approuvés par le Guide Suprême, pas vu d’écologistes, de socialistes, pas de communistes, rien, des religieux plus ou moins conservateurs, des femmes que l’on force à vivre sous des toiles de tentes, les homos qui se balancent au bout d’une corde..

      Il est interdit aux femmes en Iran

      De chanter en public, conduire en étant mal voilée, devant la loi un homme vaut 2 femmes, obligation d’obtenir l’autorisation du mari pour voyager à l’étranger,
      Il est interdit aux femmes d’étudier la biologie, la littérature anglaise et 75 autres filières universitaires, celles-ci sont réservées aux hommes
      Si pour nous cet acte est ordinaire, en Iran il est interdit d’avoir un contact physique entre une femme et un homme qui ne sont pas de la même famille. En 2014, la bise entre l’actrice iranienne Leila Hatami et Gille Jacob sur le tapis rouge du Festival de Cannes avait d’ailleurs défrayé la chronique
      Après le divorce, l’homme a officiellement la charge de son garçon à partir de deux ans et de sa fille à partir de sept. La femme, elle, perd automatiquement le droit de garde des enfants si elle elle compte se remarier.

        +0

      Alerter
    • septique // 08.06.2019 à 15h31

      La suite…

      Si un acte adultère venait à être découvert, le couple en question sera sanctionné. Le châtiment est particulièrement cruel puisque le couple est lapidé jusqu’à ce que mort s’ensuive. Tous deux sont enterrés, l’homme jusqu’à la taille et la femme jusqu’au dessus de la poitrine. L’homme a alors plus de “chance” de s’en sortir.
      Lors de la coupe du monde au Brésil, en 2014, il était proscrit qu’un homme et une femme puisse suivre ensemble le match. Les femmes ont également pour interdiction d’assister aux matchs depuis le stade même puisque qu’elles peuvent être confrontées au comportement parfois “vulgaire” des hommes. Cette loi absurde a d’ailleurs fait l’objet d’un très beau film intitulé Hors jeu et réalisé par Jafar Panahi.

      En Iran, les petites filles peuvent être condamnées à mort dès l’âge de 9 ans, contre 15 pour les garçons. Ainsi, l’Iran est le pays qui compte le plus de mineurs dans le couloir de la mort en 2016.

      Le mariage d’une Iranienne avec un étranger requiert une autorisation spéciale du gouvernement. Il est par ailleurs prohibé qu’une Iranienne se marie avec un non-musulman.

      Selon le Code pénal iranien, si une femme refuse d’avoir des relations sexuelles avec son époux, elle ne se verra pas recevoir de pension alimentaire. C’est une peine dramatique lorsque l’on sait que la grande majorité des Iraniennes n’ont pas l’autorisation de travailler.

      Le viol conjugal et les violences au sein du foyer ne sont, eux, pas punis par la loi. Quant aux relations sexuelles lesbiennes, elles sont passibles de 100 coups de fouet et, à la quatrième récidive, les deux femmes risquent la peine de mort.

      Un vrai petit paradis démocratique…et si il y avait des élections le régime des mollah ni survivrait pas..

      Je ne mélange pas la civilisation iranienne et son immense culture avec les facistes religieux actuellement au pouvoir.

        +0

      Alerter
  • christian gedeon // 08.06.2019 à 10h04

    Une guerre avec l’Iran est elle souhaitable? Non,évidemment. L’Iran est il en guerre?oui évidemment. En Syrie,au Liban,en Irak,en Afghanistan,au Yémen et même sur ses confins sunnites.La république islamique d’Iran est elle en confrontation avec le royaume tout aussi islamique d’Arabie saoudite,et les émirats,Qatar exclu? Oui,évidemment. je veux dire par là que la guerre est déjà là. Et bel et bien là. Avant de parler de guerre entre US et république islamique d’Iran,il faut faire le constat que çà fait des années que la guerre est là pour l’Iran.Une guerre qui dure depuis la chute du Shah Mohammad Reza Pahlavi.Et la guerre à l’Arabie saoudite a été déclarée il y a bien longtemps déjà avec la tentative de prise de la Mecque,qui s’en souvient encore? l’anti américanisme primaire ne doit pas conduire à oublier que la république islamique d’Iran est une dictature brutale et agressive…en Arabie on décapite,en Iran,on pend aux grues. les deux faces d’une même monnaie,en fait.

      +5

    Alerter
    • Fritz // 08.06.2019 à 10h18

      Bonjour, Christian. Heureux de vous relire sur ce blog, vraiment. Mais ça veut dire quoi, « une dictature brutale et agressive » ? Il y a des institutions dans la république islamique, et elles fonctionnent, alors qu’une dictature consiste précisément à mettre les institutions entre parenthèses. Vous avez raison de rappeler les événements sanglants de La Mecque, mais pouvez-vous nous citer des guerres entreprises par l’Iran depuis 1979 ? Et comparer avec les guerres entreprises par les États-Unis d’Amérique depuis la même date ?
      Quant aux violeurs d’enfants pendus en Iran après avoir été condamnés en bonne et due forme, je dirai seulement ceci : justice est faite.

        +15

      Alerter
      • christian gedeon // 08.06.2019 à 11h34

        Bonjour Fritz. Vous le savez,je respecte l’indépendance des nations,et j’aime l’Iran,que j’ai bien connu dans mes années de jeunesse,déjà lointaines,avant la république islamique. Je ne compare absolument pas Iran et US. Mais considérer que la république islamique d’Iran a des institutions qui fonctionnent “normalement ” ne me pâraît pas logique de votre part. Quelle que soit notre opinion sur “l’impérialisme ” américain et sur la politque du diviser pour régner qu’il applique avec une constance affligeante,il ne sert à rien de méconnaître le caractère du régime islamique iranien.Et les dégats qu’il cause. Quoi qu’il en soit,nous ne sommes pas près d’assister à la fin de la lutte à mort qui oppose les deux grandes théocraties d’Orient que sont l’Arabie et l’Iran. Et vous sous estimez grandement l’impact qu’ a eu l’attaque de la Mecque. Et sans vouloir vous égratigner,je crois que vous savez pertinemment qu’on ne pend pas que les violeurs d’enfants en Iran. Tout comme on ne décapite pas que les assassins en Arabie. Les deux parties ont dégainé le sabre,et il n’est pas là d’être remis dans son fourreau.

          +3

        Alerter
        • Pol ux // 08.06.2019 à 15h34

          Comparé aux horreurs perpétrées par les usa ce sont des broutilles.
          Pourquoi perdez vous votre temps à relever?

            +8

          Alerter
    • Pol ux // 08.06.2019 à 15h46

      Peut-on être autre chose qu’un anti-gouvernement américain primaire ? Citez-nous une seule intervention US sur un territoire étranger qui ait été pour le bien du peuple.

        +10

      Alerter
      • septique // 08.06.2019 à 18h15

        6 Juin 1944, le débarquement en Sicile…le débarquement en Algérie (que les forces fidèles à Vichy ont tenté d’empêcher) bien sûr si vous préférez le moustachu autrichien…

          +1

        Alerter
        • Ouvrierpcf // 09.06.2019 à 21h03

          Un moustachu soviétique rassembla routes les composantes de 27 des républiques dites de l Union pour faire la nique a l autre moustachu alors Roosevelt se réveilla pour essayer d imposer sa monnaie ses regles aux états dits libérés De Gaulle a sa moustache plus petite lui fit comprendre d aller se faire voir pour la petite histoire les bombes USA furent 20 000 tués entre juin et août des civils ce ne fut qu un début Japon Viet nam Corée Cambodge Thaïlande Irak sirye Afghanistan et l’Iran la Chine en vue ils en rêvent

            +4

          Alerter
    • antoniob // 09.06.2019 à 00h16

      > que la république islamique d’Iran est une dictature brutale et agressive…en Arabie on décapite,en Iran,on pend aux grues. les deux faces d’une même monnaie,en fait.

      non. C’est fort différent. Pour ce qui est de la peine de mort, les pendaisons sont publiques mais à part cela la peine de mort est tout autant appliquée aux Etats-Unis.
      Dans le quotidien l’Iran n’a pas le niveau de limitation religieuse des libertés que possède l’Arabie Saoudite.
      Des dizaines de milliers d’européens font du tourisme en Iran et s’y trouvent très bien.

        +6

      Alerter
    • Vvr // 09.06.2019 à 02h36

      D’où tentez vous une origine iranienne a l’affaire de la Mecque ? Les faits font surtout penser que les Saoud se sont fait mordre par le serpent intégriste qu’ils ont eux même élevé, autrement dit une affaire interne au royaume.

      Avec à l’international l’Iran qui met ça sur le dos des USoA et ce dernier qui renvois la balle en Iran, par l’intermédiaire du post. Schéma désormais habituel du tir croisé de bullshit.

        +2

      Alerter
  • Thmos // 08.06.2019 à 10h25

    Désespérant. On remarque dans la famille nombreuse des néo con’ cet « analyste » si neutre qui craque à la fin pour conclure que nous ne devons rien faire face à la persécution puis la destruction des Iraniens, « logique » pour notre « camp des démocraties »

      +2

    Alerter
  • Fritz // 08.06.2019 à 11h36

    Dès les premiers mots, Yves Roucaute montre son point de vue : il ne faut pas seulement « gagner la guerre » contre l’Iran, mais aussi « gagner la paix ». Un philosophe comme on les aime à Paris.

      +11

    Alerter
  • septique // 08.06.2019 à 18h09

    J’ai écouté cette émission. Il y a un accord général. Le régime actuel est détesté par la population iranienne. Les commentateurs sont aussi d’accord que les sanctions sont en train de mettre l’Iran à terre.
    Comme souligné par Amélie M. Chelly la population iranienne se rend compte que les difficultés économiques de l’Iran ne sont pas que le fait des sanctions mais sont aussi le résultat de la gestion pitoyable du régime actuel.
    Largement souligné aussi le fait que les Gardiens de la Révolution sont un état dans l’état..

    Bien sûr on va affirmer que ces gens sont des valets des USA…pourtant c’est RT news pas CNN

      +1

    Alerter
    • Fritz // 08.06.2019 à 18h42

      Vous auriez dû vous manifester en 1996, pour expliquer que l’état désastreux de l’Irak résultait moins de l’embargo que de la gestion pitoyable d’un régime détesté par la population. Madeleine Albright aurait été ravie de votre collaboration : « nous pensons que ça en vaut la peine ».
      https://www.youtube.com/watch?v=omnskeu-puE

        +13

      Alerter
  • RGT // 09.06.2019 à 13h27

    “Le régime actuel est détesté par la population iranienne.”…

    Je nuancerai fortement vos propos.
    Certes, le “régime” actuel n’est pas au summum de la popularité chez le peuple iranien, mais contrairement aux peuples des “démocraties occidentales” les iraniens ont une très bonne mémoire et se souviennent de la “grande démocratie” des institutions au “temps béni du shah”…

    Quand ils comparent leur statut avec celui qu’ils avaient avant cette révolution il n’y a pas photo : De très grands progrès ont été faits.

    Et ils se rappellent AUSSI que le “Divin Shah” tant adulé par les occidentaux avait été mis en place par un coup d’état à l’encontre d’un dirigeant socialiste (un VRAI) DÉMOCRATIQUEMENT ÉLU qui avait commis le CRIME d’avoir nationalisé les compagnies pétrolières pour faire profiter de la manne pétrolière à la population (recherchez opération AJAX).

    Certes la politique US est très préjudiciable à l’économie iranienne extérieure mais elle est surtout très préjudiciable aux entreprises occidentales NON US qui exportaient vers l’Iran (cf Peugeot et d’autres).
    Pendant ce temps, les entreprises US bénéficiaient de “dérogations” à titre “humanitaire” (Boeing par exemple) pour continuer à faire leur beurre tout en empêchant leurs concurrents d’avoir la possibilité de rester ou de s’implanter dans ce pays.

    Par contre, ce que les “experts occidentaux” ne voient pas (ou se refusent à voir), c’est que les iraniens préfèrent 1 000 fois les mollahs aux “élites” qui leurs seraient imposées par les occidentaux en cas de chute du régime actuel.

    Ils ont déjà donné..

      +8

    Alerter
    • septique // 09.06.2019 à 15h29

      Je lisiais que les mollahs viennent d’annoncer la fermeture à Teheran de plus de 550 cafés qui ne respectent pas la morale islamistes, qui sont des cafés ou règne la mixité, ou l’on écoute de la musique occidentale ou les femmes enlèvent les tentes de camping qu’elles sont forcés de porter sur leur tête…ou l’on fume…

      Pendant ce temps, les entreprises US bénéficiaient de “dérogations” à titre “humanitaire” (Boeing par exemple), Complètement faux. Boeing ne peut vendre aucune pièce de rechange, ne peut vendre aucun avion.

      Je me demande comment vous osez affirmer que les iraniens préfèrent 1 000 fois les mollahs aux “élites” qui leurs seraient imposées par les occidentaux..[modéré]

        +1

      Alerter
  • antoniob // 09.06.2019 à 15h38

    supposons que des bombardements localisées américains et l’embargo induisent un niveau de chaos et de misère suffisants en Iran, poussant à l’exode. Où iraient les masses iraniennes? Vers l’Afghanistan à l’Est? vers le Golfe au Sud? vers la Russie au nord de la Caspienne? Non évidemment, ils passeraient en Anatolie chez Erdogan qui leur feraient emprunter le même chemin que la vague syrienne de ces récentes années.
    Vu que l’Allemagne et la Suède sont saturées, l’Italie aussi, la Hongrie et la Pologne mordicus réfractaire, il faudrait les envoyer chez Macron. La population iranienne c’est 80 millions….

      +1

    Alerter
    • septique // 09.06.2019 à 16h07

      Nulle part…parce que la population iranienne est surtout installée dans des campagnes éloignées et que les grandes villes ne sont pas la règle. Il n’y a que 5 grandes villes, Teheran, Mecched, Tabriz,Ispahan, Karadj…10 millions d’habitants pour une population totale de 80 millions. Le pays est immense et surtout agraire.

      Il n’y aura pas de guerre avec l’Iran, déclenchée par les USA, pour de multiples raisons (géographie, taille et nature du pays, moyens nécessaires).

      Si guerre les cibles américaines seront l’infrastructure de production pétrolière (très concentrée), les réseaux de communication, les ports que possède l’Iran…je n’y crois pas. La démolition pièce par pièce de l’économie iranienne est suffisante pour à terme installer le chaos partout et pousser Teheran à commettre une erreur…

      Ce que veut Trump c’est la capitulation du régime.

        +1

      Alerter
  • antoniob // 09.06.2019 à 19h30

    > Nulle part…parce que la population iranienne est surtout installée dans des campagnes éloignées et que les grandes villes ne sont pas la règle.

    dans le cas syrien, la bourgeoisie urbaine a constitué le gros de l’exode, puis les habitants des campagnes limitropes ensuite.

    >La démolition pièce par pièce de l’économie iranienne est suffisante pour à terme installer le chaos partout et pousser Teheran à commettre une erreur…

    les iraniens savent bien que les Etats-Unis sont prêts à leur infliger des niveaux de souffrance sans fin. Appauvrir, tuer, exterminer, éradiquer, déposséder, braire avec des niveaux de brouhaha stratosphériques, se comporter comme les Übermensch de la galaxie est le propre des Etats-Unis.

    Sur la route frontalière Tadjikistan-Afghanistan le long de la Piandj, fermes et villages afghans sont sur l’autre rive à portée de voix. Pas de routes, chemins caillouteux, bourricots, électricité absente ou aléatoire avant des deux grosses localités plus en aval. Se rendre sur place: uniquement Mazar-i-Charif est sûr. Les Etats-Unis sont présents en Afghanistan depuis longtemps, le pont et poste frontalier en aval au débouché de la route du Pamir, a des soldats américains au côté des policiers afghans. Pour rien. Ils sont à côté de la plaque et ne causent pas un mot de tadjik. C’est beau un pays chaotisé par les Etats-Unis,…

      +1

    Alerter
    • septique // 09.06.2019 à 19h51

      Je n’ai jamais affirmé que j’approuvais…je dis simplement que les usa attendront…et Poutine ne fera rien. Après tout l’Iran est un concurrent et il est surtout intéressé par Tartous en Syrie. La Chine a cessé ses achats de pétrole iranien a cause des sanctions américaines et la vraie cible des USA c’est l’étranglement énergétique de celle-ci. Pour le sud Liban et le Hezbollah Israël a les moyens de le vitrifier si les missiles se mettent a pleuvoir…ou si celui ci tente de bombarder les sites nucléaires israéliens..Il y a maintenant une forte minorité russe très a droite en Israël et Poutine le sait…et c’est un ami d’Israël .Vous ne pouvez utiliser la Syrie comme modèle c’est un petit pays et les circonstances sont différentes…

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications