Les Crises Les Crises
18.janvier.201918.1.2019 // Les Crises

La fin de la classe ouvrière ? Nicolas Mathieu, prix Goncourt

Merci 29
J'envoie

Source :Le Média, Nicolas Mathieu, 01-01-2019

Kevin Boucaud-Victoire a reçu Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018.

Source :Le Média, Nicolas Mathieu, 01-01-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Narm // 18.01.2019 à 08h06

merci Olivier

Le Media, à recommander

Les vérités éclateront

https://youtu.be/S5CZkNZq7VE

les masques tombent
merci

Le Média
Published on Jan 17, 2019
Alexandre Langlois est policier. Menacé par sa hiérarchie pour “déloyauté”, il dénonce la gestion du maintien de l’ordre par le gouvernement dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, l’instrumentalisation des forces de l’ordre par le pouvoir, et les conditions de travail difficiles dans un contexte de hausse des cas de suicides chez les policiers.
Par Virginie Cresci.

6 réactions et commentaires

  • Narm // 18.01.2019 à 08h06

    merci Olivier

    Le Media, à recommander

    Les vérités éclateront

    https://youtu.be/S5CZkNZq7VE

    les masques tombent
    merci

    Le Média
    Published on Jan 17, 2019
    Alexandre Langlois est policier. Menacé par sa hiérarchie pour “déloyauté”, il dénonce la gestion du maintien de l’ordre par le gouvernement dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, l’instrumentalisation des forces de l’ordre par le pouvoir, et les conditions de travail difficiles dans un contexte de hausse des cas de suicides chez les policiers.
    Par Virginie Cresci.

      +12

    Alerter
  • DocteurGrodois // 18.01.2019 à 09h15

    Énorme blague à 21’46”. L’interviewer:
    “L’un des nœuds de l’histoire c’est quand Anthony vole une moto pour aller en soirée. Ça n’aurait probablement pas été le cas si le roman se déroulait dans une métropole. Ils auraient pris les transports en commun.”

    Visiblement ils ont entendu parler de Guilluy, mais apparemment ils vivent en Zone 1 et voient le monde depuis l’intérieur du périph.

    La classe ouvrière Française écrit, mais sa littérature se trouve plus du coté du roman noir que du roman de gare. Je pense à Levaray, Mordillat, Despentes, ou même Zarca.

      +4

    Alerter
    • Recits d’Yves // 18.01.2019 à 14h09

      Justement Christophe Guilly et Nicolas Mathieu sur France Q:
      https://youtu.be/gicIRQfSabA

        +0

      Alerter
    • Haricophile // 18.01.2019 à 23h56

      Sans compter que la soirée ne se termine pas forcément avant l’arrêt des transports en communs qui, en dehors de Paris et de rares villes aurait tendance a se situer vers 20h quand tout va bien. Mais qui habite au delà du périphérique dans ceux qui ne peuvent pas se payer, ou a qui l’état ne paye pas, une voiture avec chauffeur ?

        +0

      Alerter
  • Pierre D // 18.01.2019 à 10h27

    Non, la Nouvelle Vague ça n’a pas été “des jeunes qui poussaient des vieux”.
    Ça a été un existentialisme germanopratin bourgeois qui a évincé le Réalisme Poétique, qui plaçait la classe ouvrière au centre de la société et qui la magnifiait.

    … elle a viré les prolétaires des cinémas de quartier… devenus d’Art et d’Essai
    Jean Paul Sartre à Billancourt – Vidéo Ina.fr

      +4

    Alerter
    • Haricophile // 19.01.2019 à 00h00

      Je ne crois pas que les salles de cinéma d’art et essai aient virée quoique ce soit. Quand au salles qui ont pris abusivement ce titre, c’est plutôt un problème de prédation des salles en général par les grandes enseignes qu’un problème de contenu.

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications