Les Crises Les Crises
27.décembre.202027.12.2020 // Les Crises

« La France s’effondre » – Arnaud Montebourg sur Le Média

Merci 175
J'envoie

Source : Le Média, Youtube

De nombreux hommes politiques publient des livres. Des livres souvent écrits à quatre mains, parfois remplis de platitudes, construits autour de quelques “bonnes feuilles” à destination de la presse… Bref, destinés à soutenir un “plan com”.

Arnaud Montebourg n’est pas de ceux-là. Sa carrière politique a été ponctuée de plusieurs livres porteurs d’idées fortes. Des idées qu’il s’est chargé de promouvoir avec fougue sur la scène publique, parvenant même à faire entrer certaines de ses expressions dans le langage courant. On pense à “la machine à trahir”, c’est-à-dire à nos institutions qu’il estime délabrées. Ou encore à la “démondialisation”, plus que jamais d’actualité alors que nous vivons une crise sanitaire et sociale. Arnaud Montebourg revient dans les librairies avec “L’engagement”, un livre qui raconte notamment la période durant laquelle il a été ministre de l’Economie.

Cela a été pour Le Média l’occasion de parler avec lui d’un certain nombre de thèmes : la haute administration française, “abritée” et en partie “traîtresse” à la patrie ; la désindustrialisation de la France ; François Hollande et ses “trahisons” ; ainsi que l’idée (montante à gauche) d’une alliance programmatique avec Jean-Luc Mélenchon.

Source : Le Média, Youtube, 04-12-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Linder // 27.12.2020 à 07h06

à 2 min, il parle du problème de l’optimisation fiscale. Très bien.

Mais le rôle de l’Euro dans cette optimisation, le rôle de l’UE, dans cette optimisation ? Pas un mot !

Critique contre l’administration française, vers 4min45, contre les polytechniciens, le cercle de la pensé unique,
mais pas contre la pensée unique européiste.

Pour l’affaire Alstom, pas un mot sur les cadres d’Alstom mis en prison par les Etats-Unis et les menaces d’amendes extraordinaires, pour peser sur les négociations.

A 13 min, sur Florange, il nous parle de ses propres larmes en regardant les syndicalistes à la télé. Voici une analyse trouvé sur le web, qui a plus de profondeur :

https://www.upr.fr/france/communique-de-presse-a-propos-de-la-fermeture-des-hauts-fourneaux-de-florange/

Du blabla creux, avec la complaisance de celui qui conduit l’entretien. J’arrête à 18 min.

72 réactions et commentaires

  • Linder // 27.12.2020 à 07h06

    à 2 min, il parle du problème de l’optimisation fiscale. Très bien.

    Mais le rôle de l’Euro dans cette optimisation, le rôle de l’UE, dans cette optimisation ? Pas un mot !

    Critique contre l’administration française, vers 4min45, contre les polytechniciens, le cercle de la pensé unique,
    mais pas contre la pensée unique européiste.

    Pour l’affaire Alstom, pas un mot sur les cadres d’Alstom mis en prison par les Etats-Unis et les menaces d’amendes extraordinaires, pour peser sur les négociations.

    A 13 min, sur Florange, il nous parle de ses propres larmes en regardant les syndicalistes à la télé. Voici une analyse trouvé sur le web, qui a plus de profondeur :

    https://www.upr.fr/france/communique-de-presse-a-propos-de-la-fermeture-des-hauts-fourneaux-de-florange/

    Du blabla creux, avec la complaisance de celui qui conduit l’entretien. J’arrête à 18 min.

      +72

    Alerter
    • Fabrice // 27.12.2020 à 09h37

      comme les hirondelles, un interview ne fait pas le printemps il faut croiser avec d’autres :

      https://youtu.be/W7OY8TeglnM

      alors même si Montebourg n’est pas la panacée il serait déjà un pas déterminant que nos politiques se posent à minima ce genre de questions, perso je ne tire pas sur celui qui avance lentement dans le bon sens même si c’est insuffisant.

        +32

      Alerter
      • Véro // 28.12.2020 à 08h28

        Mais qu’a-t-il fait de si intéressant ? On ne peut pas d’un côté soutenir l’euro, le pacte budgétaire et l’ UE, et de l’autre côté, soutenir une politique de type keynésien et un interventionnisme étatique dont l’objectif est de favoriser une production nationale. Soit ce monsieur ne comprend rien, soit il cherche à louvoyer dans son propre intérêt en trompant les français.
        En fait il est de ceux qui font croire que certaines choses sont possibles tout en respectant et protégeant ce qui les rend impossibles. De ce fait, avec lui on n’avance pas, on croit seulement qu’on peut le faire, mais on recule, et on le fait d’autant plus facilement qu’on ne s’en prend pas aux vraies difficultés.

          +29

        Alerter
        • Michel 65 // 30.12.2020 à 18h57

          Jacques Généreux , il y a quelques temps, appelait cela « se mettre des menottes en plastique ». Dans le sens ou il indiquait que c’était les mêmes qui à Bruxelles votait des règles contraignantes et à Paris disaient qu’ils ne pouvaient rien faire….

            +2

          Alerter
    • AntiBoomer // 27.12.2020 à 16h45

      J’ai l’impression que Montebourg laisse un gout amer dans beaucoup de bouche. Personne ne ce dit que justement si il esquive certain sujet c’est pour arriver à être présidentiable ? Être trop frontale envers l’UE ou les états unis n’est ce pas ce compromettre ? Machiavel dans Le prince montre que des fois il faut mentir pour arriver à ses fins et je ne pense pas qu’a l’heure actuel ce montrer comme le plus grand des dissidents soit une bonne idées pour arriver à faire son chemin. En attendant quand Montebourg a été ministre de l’économie il a essayé de faire son travail particulièrement sur le dossier Alstom, résultat on c’est retrouvé avec macron comme ministre de l’économie, tout le monde connais la suite…

        +20

      Alerter
  • LibEgaFra // 27.12.2020 à 07h37

    En France (et ailleurs) les ambitions personnelles empêchent tout espoir de changements. Mieux vaut être premier dans son coin que second à Paris semble être ce qui tient lieu de politique. Se servir plutôt que servir. La faute aussi à un système de monarchie élective qui permet d’éviter les compromis.

      +11

    Alerter
  • TEROUINARD // 27.12.2020 à 08h06

    Parler des conséquences est plus facile et moins risqué que de parlez des causes et de les nommer avec précision.

      +31

    Alerter
    • François // 27.12.2020 à 17h42

      Et pour compléter, traiter le problème. Les hommes politiques comme beaucoup de personnes préfèrent la stratégie de la patate chaude…

        +3

      Alerter
  • florian lebaroudeur // 27.12.2020 à 08h10

    S’il fallait résumer cet vidéo par un seul mot, ce serait  » IMPUISSANCE »
    Impuissance d’un monde qui n’est plus guidé que par ses instincts pulsionnels dont le sevrage volontaire ne peut devenir que trop douloureux.
    On le voit bien, le choc de cet année, comme tous les autres chocs précédents n’a fait que renforcer les processus à l’œuvre et de façon de plus en plus subtil au fur et à mesure que les populations dépourvues de repères et de mécanisme de défense se résignent à une image factice et rassurante de ce qui les entoure. C’est pourquoi ils perçoivent l’obsession sécuritaire et le sevrage imposé comme le moindre mal.
    Les opposants auto-proclamés ne sont plus que des pseudos opposants embourbés dans leurs contrariétés, réduits à présenter un esthétique séduisant à leurs ouailles en sachant bien que ces derniers n’ont plus la force physique, mentale et psychique à la réalisation d’un but ancré dans le réel dont la simple évocation effraie désormais.

      +15

    Alerter
    • moshedayan // 27.12.2020 à 10h28

      Impuissance oui tirez de cette vidéo :
      Les Français ont des idées… leurs élites = Macron en premier les a mis à la poubelle… Arrogance des élites ? DEes preuves…est-ce nécessaire ?
      Monsieur Macron a reçu M Putine à Versailles – forcé par l’agenda décidé avant lui – Il ne manque pas l’occasion…Il veut montrer qu’il est fort… Il l’humilie en glissant « son affaire » Sputniknews…Le temps passe… Il promet qu’il va faire un peu le ménage au Quai d’Orsay … pour que la France soit un peu plus ouverte à l’Est au moins en affaires économiques… blablabla… à peine 2 semaines après votre Macron s’en prend ouvertement à la Russie….et le listing continue…Pologne et Hongrie sont à peine mieux traitées…depuis.rien ne change.. Conséquence officieuse : Consigne est donc donnée au MID , aux Ambassades russes.. s’abstenir d’engager des occasions pour permettre à votre Macron de faire le fanfaron à Moscou ou avec des hauts représentants russes…s’arranger pour éviter de permettre à votre Macron en campagne électorale de s’inviter au Kremlin …Quelques conseillers à l’Elysée commencent à s’interroger, leur poulain va-t-il pouvoir se rendre à Moscou pendant sa campagne électorale…??? Ne vaut-il pas mieux – comme c’est mal engagé – relancer une bonne campagne russophobe dénonçant « une ignoble tentative de Putine de discréditer Macron bla bla… » L’équipe Macron a ouvert un dossier en la matière et accumule déjà les notes internes.

        +16

      Alerter
      • florian lebaroudeur // 27.12.2020 à 11h32

        Les français ont des idées ? Lesquelles ?

        Quand sur les crises et sur d’autres chaines étiquetés « dissident » on se félicite de 500 000 vues, de simples vidéos de faits divers ou des clips de stars du show biz obtiennent des centaines de millions de vues.
        Et encore parmi ses quelques milliers d’éveillés, on compte sur le bout des doigts ceux qui font l’effort de voir plus grand que la simple fixation critique sur les acteurs de la société du spectacle.
        Plus on creuse, plus le nombre de contingent ayant du mal à suivre devient faible et plus la capacité à transmettre le plus grand des messages devient hors de porté.

        Malgré des capacités énergétiques et des savoirs hors de commun à disposition pendant 75 ans, les meilleurs d’entre nous ont échoués à construire autre chose de plus élaborer qu’une pseudo représentativité gestionnant une foule se pavanant dans le plaisir immédiat. D’autant que le déclin des ressources et l’effondrement culturel va nous amputer d’une bonne partie de la matière première et de la matière grise indispensable ne serait-ce qu’au maintien d’une vie pérenne.

          +10

        Alerter
        • vert-de-taire // 28.12.2020 à 18h07

          Nous avons échoué.
          C’est une évidence incontestable.
          Les salauds ont vaincu.
          Il est intéressant de comprendre et connaître comment.
          Notre monde de brutes est finalement assez simple à expliquer.
          Lire écouter par exemple le passionnant professeur Alain Supiot – facile à trouver, pas encore « confiné » vu sa faible d’audience.
          Notre défaite face à une formidable propagande n’avait que peu de chance d’endiguer la monté dictatoriale dans laquelle nous sommes pris.
          Les solutions pour renverser cette situation folle assez simples
          quand on a comprise les causes.
          Felix qui potuit rerum cognosere causa

          Chance, le Système s’effondre de lui même.
          Soyons prêts à en profiter malgré les atrocités inévitables de tout effondrement civilisationnel.

            +4

          Alerter
        • Mr expat // 29.12.2020 à 10h06

          Je partage hélas votre constat. Ce qui me désespère vraiment n’est pas la faible audience des contenus qu’on pourrait qualifier de dissident.

          C’est l’absence de recul d’un très grand nombre de personnes qui se pense dissidents alors que leurs visions des choses en noir est blanc est aussi manichéenne que celles des « bien pensant » qu’ils croient combattre.
          Au final cela se retourne contre eux, car être manichéen quand on a la puissance des grands médias derrière soit c’est déjà une position relativement délicate et cela se voit avec la décrédibilisation et les volées de bois vert que se prennent ceux qui poussent le bouchon un peu trop loin.
          Mais quand on part d’une position isolée, cela vous empêche de sortir de celle-ci et ceci sans que vos opposants n’aient à faire le moindre d’effort.

            +3

          Alerter
  • Wall // 27.12.2020 à 08h23

    Je vous invite à lire son livre L’Engagement chez Grasset. Il ne s’agit pas d’un livre politique vantant l’action de son auteur ou un livre préparatoire sur une future campagne électorale, mais bien un livre qui exprime son impuissance par rapport à son vécu de Ministre et par rapport à ce qui devrait être fait pour le bien du pays au niveau industriel.
    Cette impuissance est réelle face aux traités européens que seul un Président tout puissant aurait pu contrecarrer. Malheureusement ce dernier était incarné par une personnalité indécise et qui idolâtrait l’Union Européenne.
    L’interview de cette vidéo est très sommaire et rapide par rapport à ce que M. Montebourg relate dans ses écrits.
    On y voit un Président faible, un premier Ministre (Ayrault) complètement dépassé et un conseillé à l’économie (Macron) qui joue déjà sa propre partition.

      +21

    Alerter
    • Véro // 28.12.2020 à 08h42

      Mais ce n’est pas la peine d’être ministre pour savoir que les traités européens s’opposent à une politique protectionniste visant à soutenir par exemple le secteur industriel du pays. Il suffit d’avoir lu les traités. Libre-échange avec le monde entier, interdiction de soutenir les entreprises, monnaie unique, pacte budgétaire… Montebourg a été un young leader, ce n’est sans doute pas pour rien.

        +9

      Alerter
  • Brigitte // 27.12.2020 à 08h37

    La France s’effondre et lui il écrit un livre….un de plus, au lieu d’aller au front.
    Même s’il énonce quelques vérités, ça ne laissera aucune trainée de poudre.
    Mr Montebourg est en pré-campagne électorale. Là est son seul combat, éliminer ses concurrents sur le champ de bataille politique. Ambition personnelle, patriotisme de façade.
    Impuissant à changer la recette politique, il y rajoute son grain de sel, alors qu’il faudrait renverser la table.
    Allons allons, est-ce que ce monde est sérieux?

      +20

    Alerter
    • Wall // 27.12.2020 à 12h26

      Je vous invite aussi à regarder son interview dans Thinkerview, vous seriez étonnée par ses positions.

      https://www.thinkerview.com/arnaud-montebourg-france-reveiller-nos-vieux-demons/

      Par ailleurs, écrire un livre est une façon d’aller au front en dénonçant les problèmes et les blocages. En outre, il l’indique lui-même, il a créé des entreprises et ne cherche pas un job…

        +14

      Alerter
      • Véro // 28.12.2020 à 08h53

        Il a créé des entreprises ? Lesquelles ? Il y en a une qui consiste à vendre des formations à ceux qui veulent devenir apiculteurs. Formidable. Fonctionne grâce à des subventions.

          +7

        Alerter
        • Wall // 29.12.2020 à 08h53

          Chère Vero,
          Il a monté les sociétés suivantes: 1) Bleu Blanc Ruche qui vend du miel de repeuplement, 2) La compagnie des Amandes, 3) Les glaces « la mémère » qui fait des glaces bios sur circuit court.
          Certes, ce ne sont pas des sociétés du Cac 40 mais c est déjà bien, cela fait des emplois.
          Vous-même, vous avez créé quoi ?
          On sent beaucoup de ressentiment chez vous vis a vis de Montebourg. Pouvez vous nous expliquer ?

            +3

          Alerter
          • Véro // 29.12.2020 à 09h38

            Bleu blanc ruche est une société de commercialisation gérée par une autre société gérée elle-même par montebourg, les équipes du made in france, spécialisée dans les activités des sociétés holding. La compagnie des amandes est gérée par une autre société, la compagnie de l’amande méditerranéenne, spécialisée dans les activités des sociétés holding, elle-même gérée par la société Les équipes du made in france. Pareil pour les glaces, pareil pour l’entreprise de formation.
            Tout ça en fait ce n’est qu’une seule société gérée à Paris, qui consiste pour son dirigeant à utiliser sa notoriété pour obtenir des financements et faire du commerce et sa propre communication, en bénéficiant de toutes les opportunités fiscales possibles avec les montages de sociétés diverses.
            Quant à moi j’ai ma propre structure de production, je ne suis pas salariée.

            Du ressentiment ? Non pas spécialement, je n’aime pas qu’on se fiche du monde, c’est tout. Surtout quand on se gave d’argent public. Le ministre du redressement productif, quelle blague !

              +3

            Alerter
            • Orhan // 29.12.2020 à 11h34

              Oui, vous auriez aussi pu répondre que dans ce pays, le droit de vote et de s’exprimer n’est pas conditionné au dépôt de statut au greffe et à l’emploi de x ou y personnes …

                +0

              Alerter
            • Wall // 29.12.2020 à 15h19

              Ou se situe le problème de passer par une société holding ? Il s’agit juste de centraliser et d’harmoniser ses activités, il n’y a pas d’optimisation fiscale dans ce type de montage car pas d’intégration fiscale des filiales.

              Vous dîtes qu’il se gave d’argent public, comment pouvez-vous affirmer cela ? Au regard des activités de ses sociétés, il y a très peu d’aides d’Etat et/ou de subventions. Il semble qu’elles s’appuient sur des investisseurs privés, donc pas d’argent étatique.

              En outre, est-ce interdit de profiter de sa notoriété pour faciliter les développements de ses propres activités ? Que devraient faire chaque ancien ministre ? Disparaitre ? Ou proférez vous peut-être quand ils retournent dans la fonction publique avec tous les avantages liés à l’ancienneté ?

              Vous devriez lire son livre et vous changerez peut être d’avis sur son action (et son impuissance) quand il était au gouvernement de François Hollande. Pour ma part, je pensais, comme vous, qu’il n’avait rien fait et rien laissé. A l’évidence, seul le Président dans ce pays peut apporter une vraie inflexion à la politique menée, les ministres ne valent rien.

              Aujourd’hui Montebourg parle de souveraineté, de protectionisme, de réduction du nombre de membres de l’UE, des frontières. Ce qui va complètement à l’encontre de la doxa socialiste et libérale. Bientôt, il sera taxé d’être populiste…

                +5

              Alerter
            • step // 02.01.2021 à 09h57

              « Surtout quand on se gave d’argent public ». Si cela est vrai, il est donc assez raccord avec le milieu des entrepreneurs du « nouveau paradigme » de ce début de XXIeme siècle. J’en connais même dont la récupération de financement publique sous pretexte de transition est le premier financement. Ce nouveau capitalisme qui ne pense même plus à faire quelque chose de « vendable » si ce n’est brasser des concepts en phagocytant les ressources de l’état est le dernier signe de son agonie. Quand la mousse commence à pousser sur la jambe, il est bien tard pour couper.

                +0

              Alerter
          • JLR72 // 29.12.2020 à 21h18

            Lorsqu’il a étudié à l’INSEAD peu après avoir été ministre, je me suis dit: il va monté une boite et il va revenir en politique.
            C’est courageux a lui d’avoir monté une boite (ou 2 ou 3), cela crée des emplois…, mais je le vois davantage comme un marché pied pour la politique.

              +1

            Alerter
      • Brigitte // 28.12.2020 à 09h45

        et le démantèlement d’EDF il en parle? qu’est-ce qu’il en pense et que va t-il faire à part agiter sa petite langue dans tous les médias progressistes?

          +5

        Alerter
  • Obermeyer // 27.12.2020 à 09h01

    Une alliance programmatique avec Mélenchon ? Il y aurait encore beaucoup de chemin à parcourir ( désobéissance aux traités européens , règle verte , rupture avec l’atlantisme …. ) . Malheureusement . La dernière fois c’est les votes pour Hamon qui ont permis la victoire de la droite (selon moi la droite va du PS au RN ) . Le NPA et LO étant trop petits pour peser ; les socialistes préférant les macronistes aux insoumis , les verts qui veulent juste verdir le système , ça va pas être simple d’avoir un vrai programme de rupture en 2022 .

      +37

    Alerter
  • RGT // 27.12.2020 à 10h40

    Arnaud Montebourg.

    Young leader de la French-American Foundation, promotion 2000.
    Marié à Audrey Pulvar…

    Si vous êtes gilet jaune je vous conseille de regarder ailleurs car votre déception sera à la hauteur de vos espoirs.

    Timeo Danaos et dona ferentes (relisez vos classiques).

      +39

    Alerter
    • paul // 27.12.2020 à 14h44

      j’allais le dire

      un leurre de plus (mais ça fait longtemps qu’il est dans la place)
      il faut bien trouver quelqu’un pour remplacer hamon ou Glucksmann… dans la lignée du père, Glucksmann, installé confortablement dans un siege européen de président de la commission spéciale sur l’ingérence étrangère dans l’ensemble des processus démocratiques de l’Union européenne
      A en rire, ils ne travaillent pas pour la France

        +25

      Alerter
  • CHRIS // 27.12.2020 à 11h02

    Mr Montebourg est le seul qui me permet de ne pas avoir honte d’avoir une fois dans ma vie voté socialiste.
    Néanmoins, une alliance avec L FI est une obligation dés le premier tour. Les égaux des hommes politique doivent être à la hauteur du devoir qu’ils souhaitent accomplir.

      +10

    Alerter
  • Thierry Balet // 27.12.2020 à 11h10

    Arnaud de Montebourg a été pro-europeen. Puis il a admis dans une vidéo que l’UE n’aidait pas la france et ensuite devant une comission que les traités européens affaiblissait la france.
    Résultat ? Comme tout les autres, LePen, Mélenchon, De Villiers et j’en passe sont tous très bon dans le diagnostic mais jamais dans la mesure à prendre. Les Anglais, eux, y sont arrivés…….
    Inutile donc d’écouter ce genre de personnes au double language.

      +13

    Alerter
    • Ovni de Mars // 27.12.2020 à 12h14

      Ah ça y est les Anglais sont sorti du néo-libéralisme, de la concurrence libre et non faussée ainsi que du libre-échange à tout va ? Les milliardaires installés à Londres ont-ils commencer à migrer vers l’UE !?

        +14

      Alerter
      • DD5464 // 28.12.2020 à 12h03

        Vision étroite « de gauche » du Brexit. La sortie de l’UE ne permet rien d’autre que d’appliquer la politique de ceux que les électeurs élisent. Pas plus, pas mieux! Et dans la mesure ou les Gopés ne sont plus la feuille de route de tous les politiques postulants, les électeurs peuvent alors espérer un résultat différencié, correspondant au choix de la majorité.
        Les « exit » permettent seulement l’expression du choix de la Nation concernée, dont le résultat n’est pas nécessairement « votre » souhait. Le choix démocratique! Celui dont Junker disait qu’il n’existait pas devant les traités européens

          +3

        Alerter
        • Ovni de Mars // 28.12.2020 à 14h38

          En quoi le maintien dans l’UE ne permetrait-il pas d’appliquer la politique de ceux que les électeurs élisent.? J’aimerais comprendre votre logique mais là je ne vois pas.

          Les électeurs en France ont élu des pro-européens depuis 40 ans qui applique une politique pro libéral et de maintien dans l’UE. Rien n’empêche aux électeurs français de faire différemment !

            +1

          Alerter
          • Véro // 28.12.2020 à 15h40

            Vous oubliez justement que la propagande pro-UE fait tout ce qu’il faut pour qu’on oublie l’importance de l’UE, et pour que les opposants à l’UE ne soient pas entendus.
            Pour tous ceux qui n’ont pas fait l’effort personnel de s’intéresser à la question, il y a beaucoup de choses confuses et mal comprises. Ils élisent sans vraiment savoir ou en faisant comme si on pouvait ne pas s’occuper de l’UE quand ça nous arrange. Pour les britanniques c’est différent car leur rapport à l’UE ne s’est pas fait de la même manière du tout.
            En France on commence tout juste à voir émerger certains partis (enfin surtout un)qui font de la sortie de l’UE la question centrale, et qui donnent des explications, après une quarantaine d’années de silence sur ce qui est devenu une sorte de tabou. Même le PCF a renoncé.
            Mais ça changera peut-être.

              +3

            Alerter
            • Ovni de Mars // 28.12.2020 à 17h16

              Je n’oublie pas plus la propagande pro-UE que la propagande des partisans du Brexit (bien plus grossière de mon point de vue). Le Brexit passé, les Britanniques sont toujours dans un système oligarchique libéral qui va peut-être même se renforcer
              Les adversaires de l’UE existent depuis 40 ans en France et n’ont pas attendu le parti auquel vous pensez. En 2005, les Français ont bien voté contre la constitution européene

                +2

              Alerter
            • Véro // 29.12.2020 à 09h46

              @ Ovni de mars, à vous lire on pourrait croire que depuis 40 ans on discute posément de l’UE. Oui en 2005 le non l’a emporté. Ça ne remet pas en question notre appartenance à l’UE.

                +1

              Alerter
          • DD5464 // 28.12.2020 à 21h20

            Parce que vous ne savez pas ce que sont les Gopés de l’UE, qui doivent être appliquées par tout gouvernement de gauche, de droite, du centre, d’extrême-gauche ou d’extrême-droite …. donc les électeurs sont cocus!

            Sauf à voter pour des Frexiters

              +2

            Alerter
            • Ovni de Mars // 29.12.2020 à 12h40

              Les gouvernements européens appliquent les directives européennes parce que ce sont eux qui en sont principalement à l’origine (via les différentes instances de l’UE) ! Ce n’est pas du tout une obligation de leur part mais une volonté ! Les électeurs ne sont pas cocus puisqu’ils élisent ces gouvernements !

              Après s’il y a encore des idiots pour croire à l’Europe sociale de Delors, Moscovici et autres « socialistes », je ne peux rien pour eux

                +1

              Alerter
          • DD5464 // 29.12.2020 à 13h33

            Non tout faux! les Gopés sont conçues par les bureaucrates de la Commission européenne et les gvt nationaux sont obligés de les appliquer sous peine de sanction financière. Chaque année la CE édicte ces Gopés propres à chaque pays, et les gvt sont tenus de rapporter à la CE l’état de leur application. Renseignez-vous et vous comprendrez alors que TOUS les électeurs sont blousés. Ceux qui disent le contraire MENTENT.

              +2

            Alerter
    • JEAN DUCHENE // 27.12.2020 à 20h07

      pour prendre des mesures faut d’abord être en état de le faire, c’est à dire au pouvoir. Aucun de ceux que vous citez ne l’a été. Les anglais sont arrivés à quoi : à se débarrasser de la finance, du capitalisme ? Un capitaliste 100% british ne sera pas plus tendre avec les ouvriers qu’un capitaliste européen.

        +4

      Alerter
    • RD // 29.12.2020 à 14h52

      Les anglais n ont rien fait du tout car ce qui est vraiment difficile c est sortir de l euro.
      En outre les politiques identiques hors et dans l’UE contrairement aux fantasmes des souverainistes seront quasiment identiques : BoJo sera juste le larbin de la city avec certes quelques augmentations de dépenses sociales pour que le « péquenaud » continuer à ramper.

        +0

      Alerter
  • iMike // 27.12.2020 à 11h49

    Lorsque l’on est intègre, « intelligent » et que l’on défend des idées « fortes », on refuse de faire partie d’un gouvernement dirigé par un bidochon style Hollande.

      +9

    Alerter
  • Urko // 27.12.2020 à 12h11

    Il a occupé des fonctions ministérielles, et que nous dit il ? Qu’il n’a rien pu faire, parce que le pouvoir se trouve ailleurs que dans les mains du gouvernement. Il a raison, quels que soient les calculs qui l’amènent à révéler tout ceci. Il va falloir que les citoyens comprennent que leurs dirigeants se tapissent à Bruxelles, Berlin, Luxembourg, Francfort et que les farfadets de l’Elysée et de Matignon ne conservent que le droit de fixer le taux de prélèvements obligatoires (droit sous contrainte), d’étendre le nombre de mois pendant lesquels l’IVG demeure possible et dans quel désert africain envoyer des soldats français se mettre entre le marteau et l’enclume. Mais que propose M. Montebourg face à cela ? Dénoncer les traités qui nous lient ? Sortir de l’uem pour abandonner l’euro ? Faire un référendum sur la volonté des Français de reconnaître la primauté de la cjue et de la CEDH ? Renégocier les traités avec le successeur de Mme Merkel sous peine de quitter l’UE ?

      +11

    Alerter
    • Anfer // 27.12.2020 à 12h28

      On est impuissant parce qu’on a décidé de l’être.

      En fait, si un gouvernement français désobéissait aux traités européens, il pourrait facilement le faire sans craindre la moindre « sanctions » autre que celles décidés par les autres États membres en tant qu’états souverains.

      Et les histoires de traités sacrés, c’est de la blague, la France est impossible à sanctionner de façon légal, vu qu’elle a droit de veto à l’ONU (ce que l’Allemagne n’a pas).

        +11

      Alerter
      • Véro // 28.12.2020 à 19h09

        C’est tout-à-fait vrai, mais désobéir aux traités n’est pas non plus une option qui peut se systématiser, parce que s’il s’agit de porter atteinte aux quatre libertés, au moins l’Allemagne ne sera pas d’accord.
        Donc c’est illusoire d’imaginer qu’on peut changer de politique en restant dans l’UE. Sans parler de la monnaie. Oui on peut faire comme on veut, mais d’une manière ou d’une autre ça revient à sortir de l’UE si on s’oppose à ses principes de base. Faire croire que l’UE n’est pas le problème c’est justement ce qui trompe les électeurs depuis des dizaines d’années. L’UE ou les dirigeants pro-UE, en réalité c’est pareil. L’UE est leur programme politique et l’instrument de leur programme, tout simplement.

          +5

        Alerter
        • Anfer // 29.12.2020 à 00h29

          Le problème c’est de refuser de rentrer dans le rapport de force.

          L’Allemagne est bien moins forte que certains ne le pensent, c’est un nain militaire et diplomatique, qui a besoin d’un protecteur (américain), c’est pour ça qu’il ne peut ni ne veut se défaire de l’OTAN.

          On a l’arme nucléaire et un siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU avec droit de VETO, on ne joue pas dans le même cour…

            +4

          Alerter
          • step // 31.12.2020 à 00h29

            Nous ne jouons pas non plus dans la même cour que les US pourtant déclinants…. protecteurs de la dite Allemagne. même si cette dernière commence à agacer avec ses tubes russes.

              +0

            Alerter
      • DD5464 // 29.12.2020 à 13h38

        Constitution française Article 5
        « le président de la République est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités. »

        Quand on ne veut pas « respecter » la parole de la France, on dénonce le Traité l’engageant. Ce n’est pas une question de « sacré » mais de cohérence.

          +2

        Alerter
    • eugeniegrandet // 27.12.2020 à 14h18

      il a décidé d’être impuissant pour ne pas aliéner son avenir politique, lui qui avait dit en octobre 2014 que c’était fini, qu’il ne reviendrait pas en politique, etc…

      Ministre de l’Economie. il aurait pu agir sur les bas salaires (+20% sur le Smic par exemple). Rien.
      ..
      Il aurait pu développer une vision stratégique de l’indépendance et de la souveraineté francaise. Or on voit que la désindustrialisation en Europe a été la plus forte en France (pire qu’en Allemagne mais aussi qu’en Italie.) Qu’a t il fait dans ce domaine ? A t il réduit les impôts sur le capital productif des entreprises? Rien.

      A t il mis en place une fiscalité très lourde (70% en taux marginal) sur les revenus dépassant (par exemple) 500 k€ ? Non. Il en avait le pouvoir. Pourtant, rien.

      Allez. Circulez, M. Montebourg.

        +13

      Alerter
      • Anfer // 27.12.2020 à 14h54

        Il faudrait une taxe carbone qui remplacerait la TVA, une taxe écologique et sociale, qui pénaliserait les produits polluants et socialement inutiles.

        C’est tout a fait faisable, et on peut invoquer tout un tas d’engagement devant l’ONU pour justifier que hiérarchiquement ça passe au dessus des traités européens.

        Exiger de l’Allemagne qu’elle ferme ses centrales à charbon, qu’elle réduise (conformément aux traités européens) ses excédents commerciaux.
        Taxer violemment les voitures allemandes, produites avec de l’électricité très carboné.
        Pareil pour les produits chinois et américains.

        On peut même invoquer la concurrence « non faussé » pour le justifier.

        Évidemment, il va y avoir des rétorsions, et bien soit, engageons le rapport de force, d’état souverain à état souverain.

          +6

        Alerter
        • LibEgaFra // 28.12.2020 à 00h19

          « Il faudrait une taxe carbone qui remplacerait la TVA, une taxe écologique et sociale, qui pénaliserait les produits polluants et socialement inutiles. »

          Ce genre de taxe est antisociale. Est-ce si difficile à comprendre? La seule taxe qui vaut c’est celle qui est proposée en Suisse (mais au point mort!): taxer TOUTES les transactions financières.

          https://marcchesney.com/fr/media/16-mars-2020-tribune-de-geneve/

          Le CO2 n’est pas une pollution. Le système financier lui l’est.

            +5

          Alerter
          • Anfer // 29.12.2020 à 00h34

            Ce n’est pas antisocial.

            Légumes bio du coin, taxe zéro.
            Pommes d’Australie, taxe 100%

            Ca fait du boulot, des circuits courts et moins de pollution.

            Les autres taxes aussi ? Tant mieux, le protectionnisme progresse.

              +3

            Alerter
  • Brigitte // 27.12.2020 à 15h00

    Il y a vraiment un mal français, le patricide ou trahison à la patrie et allégeance à l’étranger, qui va bien au delà de l’arrivisme et de la cupidité. Syndrome de Judas ou de Ganelon, il s’agit d’une forme de perversion mentale avec un tableau clinique où l’on trouve a des degrés divers, la duplicité, le cynisme, la perfidie, la vengeance et une forme de narcissisme mégalomaniaque.
    Comme cela est suggéré dans l’entretien ci-dessous, il y a quelque chose à voir avec la formation des élites et avec l’organisation des pouvoirs de l’état, où la consanguinité est la règle.

    https://www.marianne.net/economie/economie-francaise/video-ces-hauts-responsables-francais-qui-passent-au-service-de-letranger?

      +13

    Alerter
    • moshedayan // 27.12.2020 à 15h42

      Pourquoi vous indignez-vous ? Les ploutocrates ont un idéal – ploutocrates de tous les pays unissez-vous ! Ils ont détesté Marx parce qu’il avait voulu rassembler les gueux ! mais ils ont vite compris l’intérêt de ce mot d’ordre.
      Voilà pourquoi…depuis août les ploutocrates affairistes russes ont vendu à des millions de T de tournesol et autres céréales depuis fin août… entraînant une hausse spectaculaire des prix du sucre, de la farine et des huiles en Russie… et en ignorant même les réserves stratégiques pour la population…
      Avec cette sale manoeuvre, La clique « Eltsino-Gaïdar » de milliardaires (genre le patron d’Alfa-Bank…) se réveille, travaille activement pour une « révolution de couleur » – critique Putin. Le scénario est tellement évident que Putin a tapé du poing sur la table, « ça suffit » et avec les députés communistes et de Jirinovsky a fait voter l’interdiction d’exporter des productions agricoles sans un avis du gouvernement, dès janvier 2021, puis des enquêtes pour placements illicites de devises à l’étranger sont en cours.. La 5e colonne… n’a pas de patrie… les Ploutocrates sont instinctivement une 5e colonne… la notion de trahison n’existe pas pour eux , ils n’ont pas de patrie, mais une religion – l’argent « coûte que coûte ». Votre Macron vous l’a dit avec la pandémie – c’est vous les gueux qui paieraient !

        +27

      Alerter
      • Brigitte // 28.12.2020 à 08h29

        Si vous croyez que les gueux sont plus patriotes que les élites, loin s’en faut. Marx a bien dit que les ouvriers n’ont pas de patrie et Jaurès a ajouté que c’est ce qui reste quand on a plus rien. Bref, une peau de chagrin…
        L’usine de Florange est un cas d’école. Détenue d’abord par un conglomérat européen (Arcelor), puis mondial (Arcelor Mittal), les ouvriers n’en ont cure, ce qu’ils veulent c’est du travail. Peu importe le patron pourvu qu’on ait la paye.
        Bourgeois cosmopolite, Voltaire a dit que la patrie c’est là où il fait bon vivre. Libre à soi de choisir son petit paradis (fiscal). L’UE fait encore rêver les jeunes et les moins jeunes, impatients de s’installer là où ils peuvent se sentir « connectés » au reste du monde, ou bien planqués.
        En résumé, pour que le peuple se sente bien chez lui, il faut un pays en bonne santé, qui attire autant qu’il retient, qui rayonne. Pas un pays qui attire les capitaux étrangers mais les talents, avec une aura culturelle et une langue internationale, parlée sur plusieurs continents.
        Je conclue avec Camus, ma patrie c’est la langue française !
        Oui, chaque mot abandonné, c’est pire qu’une usine qui ferme, c’est un phare qui s’éteint.

          +9

        Alerter
        • X // 28.12.2020 à 11h40

          La langue française accessible à l’ensemble des citoyens français est le produit de la politique autoritaire post-révolutionnaire. Cela n’a rien d’un donné etholologique multiseculaire. Qui maîtrise aujourd’hui correctement l’orthographe parmi les jeunes générations ? Tous veulent parler anglais et s’initier à l’informatique … la maîtrise de la grammaire de l’orthographe, tu parles, même pas indispensable pour avoir le bac. Les bouquinistes te rient au nez quand tu leur propose des grands classiques reliés cuir (« ça ne se vend pas, il faut des choses contemporaines »; même à Gilbert Joseph, ils ne les prennent pas, c’est dire).

          Sur le reste, je suis assez d’accord.
          Le patriotisme, cependant est quand même toujours un truc de petits bourgeois désargentés et nostalgiques de la prospérité passée ou avide de prospérité future (au besoin sur le dos des autres) ; c’est à dire une assez grande partie de la population française actuelle, en fait . Les gens fortunés s’en moquent comme d’une guigne et n’en éprouvent aucune honte (ils émigreront sans hésitation au premier coup de trafalgar) et les pauvres ont d’autres chats à fouetter.

            +2

          Alerter
          • Brigitte // 28.12.2020 à 14h00

            Vous mélangez un peu tout. La maitrise d’une langue n’est jamais facile, c’est pareil pour toutes les langues, ne vous en déplaise. Si vous croyez que tous les anglais maitrisent leur langue et leurs classiques?
            Vous donnez au mot « patriotisme » un sens un peu désuet, fin XIXème, l’âge des bouquins reliés cuir. Maintenant c’est vrai, on parle plus volontiers de souverainisme, synonyme politiquement correct. Mais au fond, c’est la même chose. Il y est question de lien, de filiation, d’engagement, de responsabilité. Cela suppose une certaine maturité d’esprit, qui manque aux consommateurs à vie que beaucoup sont devenus.
            Je me demande parfois pourquoi les gens votent, tellement ils sont si peu avertis de la chose politique. C’est devenu un jeu de téléréalité à grand spectacle.

              +7

            Alerter
            • X // 28.12.2020 à 14h57

              Je ne sais pas quel âge vous avez, mais dans les années 60-70 encore, maîtriser l’orthographe était une marque de distinction, tout comme posséder les chefs d’œuvre de la littérature classique (ça montrait qu’on connaissait). Surtout pour les classes populaires justement. Maintenant, les jeunes n’ont aucun désir de s’approprier cette culture.

              Ne croyez pas que la langue populaire peut exister en tant que ciment national sans le soutien d’une langue de haute culture avec une littérature reconnue internationalement.
              À la veille de la révolution française, peu de paysans en France parlaient français. Ils avaient leurs patois et ceux-ci étaient très nombreux. Le français était la langue du roi et de la cour (qui n’avaient pas grand intérêt à en faire la promotion auprès du bas peuple).
              La langue doit faire l’objet d’un volontarisme politique si l’on veut qu’elle devienne le fer de lance du patriotisme.

                +8

              Alerter
      • Brigitte // 28.12.2020 à 09h46

        Si vous croyez que les gueux sont plus patriotes que les élites, loin s’en faut. Marx a bien dit que les ouvriers n’ont pas de patrie et Jaurès a ajouté que c’est ce qui reste quand on a plus rien. Bref, une peau de chagrin…
        L’usine de Florange est un cas d’école. Détenue d’abord par un conglomérat européen (Arcelor), puis mondial (Arcelor Mittal), les ouvriers n’en ont cure, ce qu’ils veulent c’est du travail. Peu importe le patron pourvu qu’on ait la paye.
        Bourgeois cosmopolite, Voltaire a dit que la patrie c’est là où il fait bon vivre. Libre à soi de choisir son petit paradis (fiscal). L’UE fait encore rêver les jeunes et les moins jeunes, impatients de s’installer là où ils peuvent se sentir « connectés » au reste du monde, ou bien planqués.
        En résumé, pour que le peuple se sente bien chez lui, il faut un pays en bonne santé, qui attire autant qu’il retient, qui rayonne. Pas un pays qui attire les capitaux étrangers mais les talents, avec une aura culturelle et une langue internationale, parlée sur plusieurs continents.
        Je conclue avec Camus, ma patrie c’est la langue française !
        Oui, chaque mot abandonné, c’est pire qu’une usine qui ferme, c’est un phare qui s’éteint..

          +2

        Alerter
        • ouvierpcf // 28.12.2020 à 17h19

          les grands pères ou arrières grands pères de Brigitte faisaient quoi entre 1914 et b1918? entre 1939 et 1944
          deux des miens ont fait 14 18 un enrôlé de force dans la ‘armée allemande la Pologne occupé par l’armée allemande fait prisonnier à Verdun enfermé de 1916 à 1918 à TOULON repartit à pied par le Nord à GDANSK pour revenir travailler aux mines de LENS et mort officiellement en 1942 de toux chronique pour ne pas toucher de pension en 1941 il fit la grève insurrectionnelle des mineurs de fond (Brigitte regardera les archives ou internet elle saura alors peut être que des gueux résistaient en pleine occupation pas les élites de Vichy ) l’autre la campagne de Verdun et aussi la grève citée / un de mes grand oncle à son nom sur une plaque gare de LENS mort fusillé par les nazis (TAHON M ) un de mes oncles lui cachait des explosifs récupérés par les résistants explosifs détournés de la mine un autre servit aussi la résistance communiste algérienne mais pour contrer l’OAS Voilà Brigitte un court résumé de l’engagement des gueux de ma famille pour la patrie pour la Nation /citer MARX c’est bobo mais dans la phrase prolétaires de tous les pays unissez vous il ya le mot pays Brigitte est passée là à coté/ pour Jaurès oui un débat peut s’installer mais sans moi Au fait la bataille de LENINGRAD fut menée par qui sinon les gueux mais elles et eux soviétiques n’empêche que la WEIMACHT fut battue et poursuivie jusque BERLIN ou ils firent flotter le drapeau National soviétique si si regardez les archives

            +9

          Alerter
          • paul // 01.01.2021 à 10h59

            oui c’est vrai, je n’avais pas lu ce com.
            Vous relevez bien l’esprit bobo
            Ils ont des idées…

            L’Ouvrier lui, mouille le maillot, Construit, Défend et aime sa Terre, comme l’Agriculteur.

              +3

            Alerter
  • rolland // 28.12.2020 à 11h13

    La France s’effondre pour les meilleurs intérêts de l’Union-européenne qui elle-même s’effondre…
    ..Au cour de l’Histoire de France les dirigeants de notre pays ont régulièrement des tendances sacrificielles.

    Qui disait ? : « il faut tjrs mettre un français à la tête d’une institution internationale car c’est le seul qui ne défend pas les intérêts de son pays »……Je ne me rappelle plus !?

    Et que d’espoir pour les actuelles comme pour les dernières et les futures générations de français de voir leur Pdt ainsi que ses opposants travailler pour un projet qui les appauvrit à tous les niveaux tout autant qu’il les désarme de l’ensemble de leurs souverainetés.

    Mr Montebourg serait me semble-t-il bien inspiré en 2021 de commencer à tirer certaines conclusions concernant les bienfaits pour le peuple de France de cette construction virtuelle, idéologique et superficielle qu’est cette UE, qui dans les faits parait bien plus être basée sur la déification de l’argent-roi que sur : « la paix, l’emploi » etc…..et pourquoi pas l’Amour tant qu'on y est, ça ne mange pas de pain !?

      +4

    Alerter
  • tlm // 28.12.2020 à 11h55

    bonjour
    montebourg crame tout ce qui lui a permis d’avoir une carrière politique et un (petit) accès médiatique
    pourquoi pas !
    est ce qu’il est crédible dans ses raisonnements d’avenir politique??
    il fait parti du vieux monde et n’est donc pas plus crédible que beaucoup d’autres
    sa position messianique au dessus de autres est aussi crédible que la transformation de l’eau en vin
    baudruche

      +2

    Alerter
  • clauzip12 // 29.12.2020 à 01h40

    Le recul manifeste de la France tant sur ces valeurs qu’au plan économique est manifeste.
    Ce n’est pas fortuit, c’est planifié par l’UE droit des USA, de la finance et des multinationales.
    En l’occurrence, le président de la République Macron réalise en même temps, la centralisation du pouvoir politique et l’affaiblissement de la France dans le monde ou l’Europe.
    Pourquoi? les néolibéraux ont pour objectif la disparition des État et des institutions politiques pour donner aux banques , finance et multinationales. En qualité de chef d’Etat d’un pays qui donne avec sa constitution des pouvoirs proches d’une dictature l’opération de destruction se fait de manière accélérée comme nous le constatons.
    Ce n’est fini, les 18 mois avant la réélection éventuelle vont voir d’une manière accélérée toutes le nouvelles règles amenant les citoyens à réduire leurs libertés et leur niveau de vie.
    Les dites élites, en fait les exécutants de la finance ne sont au gouvernement et dessous que pour accomplir l’achèvement de l’identité du pays, de ses richesses et developper l’esclavagisme des citoyens!

      +4

    Alerter
  • paul // 01.01.2021 à 10h49

    oui, operation de Com général, 2022 est bien sur les rails et il faut grignoter sur les bords

    https://lvsl.fr/arnaud-montebourg-lorsque-mon-pays-secroule-je-cherche-les-moyens-de-le-relever/

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications