Les Crises Les Crises
31.octobre.201731.10.2017 // Les Crises

[Pierre Conesa] Europe 1 Social Club, le débat – Entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, la France doit-elle choisir ?

Merci 46
J'envoie

Source : Europe 1, Pierre Conesa, 03/10/2017

Frédéric Taddeï, première heure : le débat d’Europe soir sur des sujets d’actualité, met face à face des politiques, des journalistes et des intellectuels que l’on n’entend pas ailleurs.

Tariq RAMADAN, Professeur d’études islamiques contemporaines à l’Université d’Oxford et directeur du centre de recherche sur la législation islamique et l’éthique.

Pierre CONESA, Ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, spécialiste des questions stratégiques internationales, en particulier militaires, et maître de conférences à Sciences Po. -Auteur de Dr Saoud et Mr Djihad : la diplomatie religieuse de l’Arabie Saoudite (Robert Laffont, 2016).

Dominique MOÏSI, Géopolitologue. Conseiller spécial à l’Institut français des relations internationales (IFRI), professeur au King’s College de Londres et conseiller spécial de l’Institut Montaigne. -Auteur de La Géopolitique des séries ou le triomphe de la peur (Stock, 2016).

Stéphane LACROIX, Professeur associé à Sciences Po. -Auteur de Les islamistes saoudiens. Une insurrection manquée (Presses Universitaires de France, 2010).

Source : Europe 1, Pierre Conesa, 03/10/2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

wollaston // 31.10.2017 à 08h07

a Mr K,
votre remarque est pleine de bon sens dans un système sain… le soucie c’est qu’en France:
– on n’invite pas les avis contradictoire même s’ils n’ont pas de condamnation (notre cher Olivier)
– on invite des multi-condamnés (la liste de politiques est trop longue)
– on fini par faire condamner des voix dissidentes sous des qualificatifs trop large (le fameux “appel à la haine”)….

24 réactions et commentaires

  • Mr K. // 31.10.2017 à 07h45

    Comme elle est saine et simple la manière qu’a Frédéric Taddeï de poser et résoudre la problématique posée par l’invitation de Tariq Ramadan sur Europe 1.

    Les propos et écrits de M. Ramadan ont-ils donné lieu à condamnation en France? La réponse est non. Donc il est légitime qu’il puisse être entendu à propos d’une région qu’il connait particulièrement.

    La justice est garante d’une impartialité et d’un débat contradictoire pour appliquer la loi. Avec ses imperfections, mais elle a le mérite d’exister.

    Voilà la boussole qui devrait-être la notre à tous. Ainsi le Décodex ou autre retrouverait la place qui est la sienne : la poubelle.

      +17

    Alerter
    • christian gedeon // 31.10.2017 à 09h33

      El Baghdadi n’ a pas été condamné en France,et connaît particulièrement bien sa région. Trouveriez vous légitime qu’il soit invité?

        +5

      Alerter
      • Mr K. // 31.10.2017 à 10h54

        Il est reconnu internationalement comme terroriste, dénoncé pour cela.

        Même si votre exemple est très mal choisi, il est évident que n’importe qui n’est pas légitime à s’exprimer n’importe où dans les grands médias.

        Quand des invités sont choisis pour une émission, un article, …, le choix se fait en fonction des qualités de la personne choisie, sa reconnaissance comme spécialiste du sujet concerné. Cela tombe sous le sens, je fais un commentaire sur un blog qui n’a aucune prétention à l’exhaustivité. Que cela suscite la discussion, c’est très bien.

        Le problème qui se pose est la largeur de l’éventail de plus en plus réduit que l’on nous propose actuellement sur bien des sujets.

        Cordialement

          +7

        Alerter
        • LA ROQUE // 31.10.2017 à 13h01

          “Le problème qui se pose est la largeur de l’éventail de plus en plus réduit que l’on nous propose actuellement sur bien des sujets”.

          C’est effectivement un problème, raison pour laquelle les pseudos débats que l’on peut voir sur différentes chaines s’apparentent à de la propagande et non de l’information.
          Lorsque l’on voit toujours les mêmes “experts” défendre une ligne commune défilés sur tous les plateaux cela ne s”appelle pas autrement.

            +7

          Alerter
        • christian gedeon // 31.10.2017 à 18h36

          Cher M. K,mon exemple est une démonstration par l’absurde,rien d’autre.Et si,quelqu’un qui n’ pas été condamné et qui connait bien un sujet peut être mis à l’écart au titre d’opinions inacceptables comme celles de Ramadan,une fois le vernis jet set retiré. Les discours enflammés de Ramadan,autrement moins lénifiants que ses apparitions télévisées vous attendent sur internet… ayez le courage d’y aller,mais les pires sont en arabe,ma langue paternelle. Curieuse séduction qu’exerce cet homme.

            +3

          Alerter
          • Mr K. // 01.11.2017 à 03h58

            Bassam Tahhan que j’écoute régulièrement, dénonce le double discours des frères musulmans. Un discours de façade consensuel pour l’occident d’une part et un discours se rapprochant de l’extrémisme wahhabite d’autre part.

            Il dénonce aussi la passivité des autorités françaises concernant l’influence néfaste et peu contrôlée de l’Arabie Saoudite et du Qatar sur les musulmans français.

            Si par complaisance on ferme les yeux en France sur des discours répréhensibles de M. Ramadan c’est une carence grave. Cela rejoint la remarque de wollaston sur la sanité du système.

            Cela n’enlève rien à la qualité du principe utilisé par M. Taddéï. Cela peut peut-être même dans certains cas justement obliger à un examen judiciaire.

              +2

            Alerter
          • Yasser // 01.11.2017 à 19h10

            Un de mes ami un marocain de bonne famille, doctorant et ingénieur était très influencé par le Tarik, M
            À l’époque j ai donc visionné diverses interventions de Mr Ramadan et la différence entre les prêches donné en terre d’Islam et en terre de conquête était sidérante. Bien qu’étant circonspect vis à vis de Madame Caroline Fourest il m’a bien fallu admettre que sa thèse du double discours était parfaitement juste. Ces interventions sont visionnables sur youtube.

            Depuis le discours de Mr Ramadan n’à guère changé, au lendemain de certains attentats il évoqua une manipulation des services (à priori israeliens).
            Par ailleurs il me semble proche de son frère Hanni dont le discours est lui très radical.
            On trouvera aisément des déclarations de T. Ramadan ou celui-ci explique à ces fidèles que pour plaire aux “occidentaux” il doit prononcer des mots qui peuvent déplaire, mais que tout cela est au service de l’objectif divin.

            Bien entendu tout une partie du discours de Tarik Ramadan est parfaitement recevable, quand il denonce la mise à sac du moyen orient par les néo con américains et de leurs alliés ou la complaisance de nos régimes avec les pétromonarchies.

            Par ailleurs sa condamnation de la violence et du terrorisme et systématique, mais parfois un peu équivoque.

              +0

            Alerter
            • Yasser // 01.11.2017 à 19h10

              Sa démarche consiste à gagner les coeurs et les esprits comptant sur la faiblesse des sociétés ouvertes face au totalitarisme. Là ou la contradiction apparait c’est quand il invoque les droits de l’homme afin d’imposer un système totalitaire. Pour lui le coran reste incréé et source de tout droit.

              Ce qui semble être la mise à nu d’un brillant sophiste invite à penser que Tarik Ramandan devrait perdre en partie sa place de maitre à penser il est bien possible que nous regretions Mr Ramadan, le personnage est assez brillant et non dénué de nuances et de pertinences. Le miroir qu’il nos tenait avait quelque chose de précieux.

              Quelle que soient le suites judiciaires des accusations la tartuferie semble certaines, apparement Mr Ramadan se comportait comme une rock star avec des groupies dans chaque ville, dans nos sociétésc est acceptable (si il n y a pas abus de positiion dominante), du point de vue coranique c est probablement une autre affaire …et en tout cas c est en contradiction totale avec la morale puritaine enseignée par le gourou.

                +1

              Alerter
      • RRJL // 05.11.2017 à 23h21

        Personnellement, l’avis de El Baghdadi m’intéresse. Encore heureux, comment juger sans avoir tous les points de vue.

        Petit rappel, expliquer n’est pas excuser (Valls !) mais ça peut être trouver des circonstances aggravantes.

        Par contre, il est évident que si tu n’as pas le point de vue adverse, tu es manipulé.

          +0

        Alerter
  • wollaston // 31.10.2017 à 08h07

    a Mr K,
    votre remarque est pleine de bon sens dans un système sain… le soucie c’est qu’en France:
    – on n’invite pas les avis contradictoire même s’ils n’ont pas de condamnation (notre cher Olivier)
    – on invite des multi-condamnés (la liste de politiques est trop longue)
    – on fini par faire condamner des voix dissidentes sous des qualificatifs trop large (le fameux “appel à la haine”)….

      +22

    Alerter
    • Mr K. // 31.10.2017 à 08h57

      Votre remarque est tout à fait valable wollaston. Il m’a semblé cependant que même au sein de notre système “non sain”, Taddéï à balayé puissamment beaucoup de critiques par cette méthode.

      Notre système médiatique en particulier, en tant que structure ayant une vie propre, au-delà des personnes en tant qu’individu qui le composent (égrégore), établit un filtrage puissant des “voix dissidentes”. Le “système” rejette tout corps “étranger” pouvant le remettre trop en question.

      C’est pour cela par exemple que la webTV Russia Today, pourtant à l’audience très réduite, est si détestée par l’establishment aux États-Unis. RT USA a comme présentateurs de ses émissions des américains “dissidents” qui remettent en cause le système américain, sûrement pas des espions russes.

      Mon premier commentaire s’applique justement aussi pour contrer la manière dont les voix dissidentes sont discréditées par des qualificatifs trop larges. Il faudrait alors poser la question de la loi à ceux qui jettent très facilement le discrédit. Sur quel jugement vous appliquez vous? Aucun? Alors portez plainte si vous pouvez, que la justice tranche et seulement vous pourrez accuser, discréditer publiquement.

        +8

      Alerter
  • Julie // 31.10.2017 à 09h17

    Pendant que les journaux français se pâment devant le libéralisme saoudien (la voiture!! le stade!!!! le rêve moderne, paraît-il)
    aucun ne mentionne le fait qu’il s’agit bien évidemment d’une permission aux femmes “accompagnées”
    combien de budget pub recevront-ils pour leur petite omission?
    http://english.ahram.org.eg/NewsContent/6/55/280660/Sports/World/Saudi-Arabia-allows-women-to-attend-sports-events-.aspx

      +8

    Alerter
  • Julie // 31.10.2017 à 11h06

    Vidéo superbe pour comprendre le sens total d’irresponsabilité des pseudo-politiques du Golfe. On donne l’argent et les armes à des gamins, il se passe quoi vous croyez?
    En gros, ils ont soutenu (Qatar et Arabie saoudite) al Nusra, mais après ils ont vu que ça n’allait pas et on arrêté de les soutenir. Ah oui, ils pourchassaient le président comme une proie (c’est bien “proie” et pas “lady”, sayda, contrairement à ce qu’on lit dans les sous-titres) c’est vrai mais finalement il trouve qu’il n’a rien contre lui!! Tout le monde peut se tromper…
    http://www.zerohedge.com/news/2017-10-28/shocking-viral-interview-qatar-confesses-secrets-behind-syrian-war

      +4

    Alerter
  • LEVACHER // 31.10.2017 à 11h43

    En regardant uniquement la liste d’invités pro frère musulmans Arabie Saoudite néo con il me semble évident que dans ce duel le Quatar a perdu.
    Surtout depuis qu’il est en paix avec les Russes et que les intérêts de chacun ont fusionnés.

      +1

    Alerter
  • Catalina // 31.10.2017 à 13h18

    Le Qatar commence à parler ouvertement de ce qui s’est tramé en Syrie :

    Au cours d’une interview, le Qatar confie des secrets concernant la guerre en Syrie.

    Par Tyler Durden – Le 28 octobre 2017 – Source Zero Hedge
    http://www.zerohedge.com/news/2017-10-28/shocking-viral-interview-qatar-confesses-secrets-behind-syrian-war

    “L’interview télévisée d’un haut responsable qatari avouant la vérité sur les origines de la guerre en Syrie est en train de devenir virale dans le monde des médias sociaux arabes. La même semaine, un document secret de la NSA a été divulgué, confirmant que l’opposition armée en Syrie était sous le commandement direct de gouvernements étrangers, dès les premières années du conflit.”

      +10

    Alerter
    • Fidel c. // 31.10.2017 à 17h11

      Pour paraphraser Coluche: “Sans blaaaaaaaague….m……”
      Dans la région, personne ne doute sur les responsables de la guerre, et ce dès l’origine de celle-ci.
      La preuve ultime étant les négociations entre Russie et USA pour décider de la fin du conflit ou d’une trêve.

        +3

      Alerter
    • Pierre Tavernier // 31.10.2017 à 19h27

      Bonjour Catalina
      Le Qatar confie des secrets certes, mais dans le cadre de sa lutte avec l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis ! Probablement un coup de semonce à leur adresse ,et à celle des États-Unis et d’Israël (si vous continuez, on va en lâcher encore plus …).
      Mais l’article est très intéressant, et si ma mémoire est bonne, il me semble que j’ai proposé il y a un ou deux jours au site de l’inclure dans les traductions.
      Si je ne l’ai pas fait, ce message corrigera mon oubli 🙂
      Le lien direct vers le document de la NSA (à prendre avec prudence, bien évidemment !)
      https://www.documentcloud.org/documents/4116277-NSA-Slide-on-Saudi-Ordered-Attack-by-Syrian.html

        +1

      Alerter
  • calal // 31.10.2017 à 13h29

    ben non faut pas choisir. faut faire jouer la concurrence entre les deux pour leur emprunter le max de pognon au taux le plus bas. apres on ira bombarder celui designe par les us comme le mechant et pof,un creancier et un emprunt en moins.
    et qu’est ce qu’on fera avec cet argent: on paiera des nouvelles zac,de nouveaux stades et un ou deux aeroports inutiles. sans oublier toutes les primes meritees de nos dirigeants super efficaces.he c’est bientot les fetes de fin d’annees…

      +3

    Alerter
  • Julie // 01.11.2017 à 11h08

    Tant qu’on y est, des spécimens de “casques blancs djihadistes russes” en Syrie
    https://www.youtube.com/watch?v=rPaKwL-MCC4

      +1

    Alerter
  • Alma // 01.11.2017 à 11h58

    Inviter comme si de rien n’était quelqu’un (Tarik Ramadan) accusé de viols aussi graves (si « viols » vous vous en foutez, peut-être que torture et actes de déshumanisation ça vous parle plus: en plus des viols, dont une sodomie avec objet, une personne handicapée tabassée, traînée par les cheveux, et au final il a pissé sur elle selon sa déposition…) je regrette mais on peut attendre un peu avant de lui faire l’honneur de l’inviter sur une grande radio. D’autant qu’on commence à entendre que pas mal de gens savaient ! Il me semble que ce ń’est pas de la censure: ses livres et vidéos sont toujours accessibles. C’est comme avec Polanski, dont j’apprécie l’œuvre : le problème ce n’est pas de censurer l’oeuvre, ce qui ń’aurait aucun sens. Le problème c’est la mise à l’honneur et l’euphémisation (un « fait divers » lui a fait quitter les USA selon le catalogue de l’hommage qui lui est rendu)

      +3

    Alerter
  • Julie // 01.11.2017 à 18h25
  • Julie // 01.11.2017 à 18h27

    Quelle pudeur de gazelle “le qatar avait favorisé les “mouvements fréristes”, n’espérons pas une note explicative
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20171030-emir-qatar-bahrein-voisins-golfe-ccg

      +0

    Alerter
  • ruthessemen // 03.11.2017 à 10h58

    J’ai écouté en direct cette émission.

    Je n’y ai rien appris!!!
    4 personnes ayant droits à 2 mn de paroles ne permet pas de saisir la situation dans la région.

    Cela ne signifie t-il pas qu’il n’y a aucune politique sur le long terme à l’image de la reine économie politique?

    J’apprecie l’émission de Taddei même si je me demande pourquoi l”on choisit toujours un contradicteur de la pensée officielle qui a des casserolles…….
    … et ce, dans tous les domaines….par expérience.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications