Les Crises Les Crises
25.août.201925.8.2019 // Les Crises

Prison ferme pour de jeunes Allemands fichés « ultra-gauche » interpellés avant le G7

Merci 230
J'envoie

Le nouveau monde…

Source : Ouest-France, AFP, 24-08-2019

Policiers français et espagnols contrôlent les abords de Biarritz, à la veille du sommet du G7.

En marge du G7, trois ressortissants allemands ont été interpellés et condamnés par la justice dans la foulée. Le trio est soupçonné d’avoir voulu participer à des actions violentes.

Trois Allemands de 18 à 22 ans, soupçonnés d’appartenir à la mouvance d’« ultra-gauche » et interpellés à trois jours du G7 de Biarritz en France, ont été condamnés vendredi à deux et trois mois de prison ferme, avec interdiction du territoire français.

Un Allemand avait déjà été expulsé quelques jours plus tôt.

Les trois jeunes hommes étaient jugés par le tribunal correctionnel de Bayonne (sud-ouest de la France), pour détention d’armes et participation à un groupement en vue de la préparation de violences volontaires ou de dégradations.

Ils avaient été arrêtés – le conducteur de 22 ans et deux passagers de 18 et 22 ans – dans un véhicule immatriculé en Allemagne, en provenance de Nuremberg, lors d’un contrôle mercredi sur l’autoroute à hauteur du péage de Biarritz.

La fouille du véhicule a permis aux enquêteurs de trouver des cagoules, une bombe lacrymogène, un marteau brise-glace, des clés à molette, ainsi que des documents « relatifs à l’extrême gauche », a détaillé le substitut du procureur de la République, Sébastien Baraldi.

Dispositif judiciaire exceptionnel

Les trois jeunes, sans mention à leur casier judiciaire en Allemagne, faisaient l’objet de fiches « actives » pour appartenance à un mouvement considéré comme violent. Silencieux à l’audience, ils avaient assuré en audition vouloir se rendre en Espagne pour faire du camping, et non pas à Biarritz, où se déroule le G7 de samedi à lundi.

Ils étaient les premiers à comparaître à Bayonne dans le cadre du dispositif judiciaire exceptionnel déployé durant le sommet du G7, avec 70 avocats, 17 procureurs mobilisés, et plus de 300 places de cellule pour d’éventuelles gardes à vue.

Relaxés du chef de détention d’armes, les prévenus ont été reconnus coupables de participation à un groupement en vue de violences, et condamnés à trois mois ferme pour les deux de 22 ans, deux mois pour celui de 18 ans, et cinq ans d’interdiction du territoire français pour les trois. Ils ont été écroués à l’issue de l’audience.

Au cours de la journée de vendredi, des violences ont déjà opposé manifestants et forces de l’ordre.

Source : Ouest-France, AFP, 24-08-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Linder // 25.08.2019 à 07h47

Je ne me prononce pas sur ce cas particulier mais d’une manière générale, les anti-FA et autres “black blocks” ou “ultra-gauche” se jugent à la valeur de ce qu’ils produisent : ils s’attaquent à toute pensée construite qui peut contester le système (Chouard, Asslineau …), décrédibilisent les mouvements syndicaux et facilitent la justification de la répression gouvernementale. Ils lutent contre un fascisme fantasmé mais pas contre les vrais fascistes d’aujourd’hui qui sont ces politiques totalement soumis aux puissances d’argent.

57 réactions et commentaires

  • 5cents // 25.08.2019 à 07h45
  • Guadet // 25.08.2019 à 07h47

    Il faut un permis de port d’arme pour une clef à molette maintenant ? Et le port de la cagoule serait interdit pour les hommes alors que le port du voile ne l’est pas pour les femmes ? Et on retient en France des gens qu’on interdit de territoire français ? Et on les réprime alors q’ils ne sont même pas accusés d’être populistes ?
    Ou la justice est folle ou le journaliste de l’AFP avait trop bu.
    😉

      +59

    Alerter
    • Vvr // 25.08.2019 à 13h07

      La cagoule c’est depuis 2010 et une clé a molette peut-être une arme depuis toujours, mais dans un contexte de manifestation. Si vous manifestez avec une clé a molette et une cagoule en plein mois d’Aout, vous aurez du mal à faire avaler que c’est parce que vous allez bricoler après la manifestation et que vous avez peur du froid.

      Et retenir en France des gens interdit de territoire, c’est ce que les infâmes gauchistes de sinistre mémoire appellent la double peine depuis fort longtemps.

      Mais ce qui est choquant dans ce fait divers, c’est qu’on voit ou mène une loi scélérate, en l’occurence la 2010-201 (Sarkozy/ Estrosi): Un “groupement” c’est 3 personnes, le “fait matériel” c’est la possession d’outils pouvant être utilisés à mauvais escient, et si l’on rajoute un juge déplacé pour l’occasion et qui a très envie de revoir sa Bretagne natale, on condamne des gens à une peine max de un an de prison et 15000 euros d’amende sur du vent.

        +16

      Alerter
      • Patrick // 26.08.2019 à 13h38

        je risque gros quand je pars en déplacement chez mes clients , j’ai toute une boite à outils , quelques trucs bizarres ( radiamètre !! ) , deux gilets jaunes dans ma voiture + gants …
        Heureusement , je n’ai pas de lunettes de piscine , sinon c’est au moins perpète !!

          +7

        Alerter
        • RGT // 28.08.2019 à 19h29

          Je vais vous dénoncer à Castrat-nerf.

          J’espère ainsi récupérer une belle récompense pour avoir permis l’arrestation d’un dangereux activiste néo-trotskiste/black-bloc/gilet-jaune/rouge-brun.

          J’aurai peut-être aussi droit à la Légion d’Honneur, comme les princes saoudiens, qui sait ?

            +0

          Alerter
    • L’aieul // 26.08.2019 à 06h48

      Les armes dites “blanches”, de catégorie D incluent toute “arme par destination” qui inclue, par nature, littéralement tous les objets.
      Il est donc, selon l’interprétation complètement extensive et parfaitement illégitime de la police, interdit de porter et de transporter tout objet.
      Pleins de gens sont morts à coups de chaussure, pendu avec des ceintures ou des vêtements. Après tout c’est l’excuse qu’ils utilisent, transporter une clé, un tournevis ou un démonte pneu (dans un véhicule) est pour la police un transport (voir port) d’arme .

      A noter aussi qu’ils considèrent maintenant les masques de peintres comme des “masque anti-gaz” donc catégorie A matériel de guerre (pareil qu’un tank donc. Avec les sanctions qui vont avec. Cat A + manif à + de 2= 20 ans hein. C’est taillé pour la tentative violente de coup d’État)… Vous étiez trois à aller peindre un appartement sur la cote atlantique le week-end dernier = vous risquiez autant de prison que les paras de l’OAS.

      C’est d’autant plus risible que cet ajout des masques (personne de sain d’esprit ne mets le matériel de PROTECTION dans les règlements sur les “armes”) dans la réglementation s’est faite dans les années 30 pour lutter contre la propagation de masques non-normés par la sécurité civile (due à la crainte de bombardement aux gaz et à la multiplication de modèles commerciaux de qualité douteuse) et jointe évidement à une liste de masques autorisés (car testé et considérés comme efficaces).

      Demain ils utiliseront les dispositions contre les appareils de vision de nuit (qui y furent introduits pour lutter contre le braconnage dans les années 70 et aussi en Cat. A) pour garder à vue quiconque à un appareil photo ou caméra avec un mode nuit (soit tout le monde).

        +12

      Alerter
      • Bamboo // 28.08.2019 à 19h22

        Un des partisans de Maduro qui défendait l’ambassade du Venezuela aux USA est poursuivi pour tir de missile après avoir jeté une miche de pain sur les partisans de Gaino qui attaquait l’ambassade.

        Bientôt la possession d’un paquet de mouchoirs en papier dans une manif vaudra une condamnation à dix ans fermes.

        Nous vivons la mise en place d’une proto-dictature… Mais ce n’est peut-être pas irréparable comme dit notre Président-sic…

          +2

        Alerter
  • Linder // 25.08.2019 à 07h47

    Je ne me prononce pas sur ce cas particulier mais d’une manière générale, les anti-FA et autres “black blocks” ou “ultra-gauche” se jugent à la valeur de ce qu’ils produisent : ils s’attaquent à toute pensée construite qui peut contester le système (Chouard, Asslineau …), décrédibilisent les mouvements syndicaux et facilitent la justification de la répression gouvernementale. Ils lutent contre un fascisme fantasmé mais pas contre les vrais fascistes d’aujourd’hui qui sont ces politiques totalement soumis aux puissances d’argent.

      +71

    Alerter
    • Macarel // 25.08.2019 à 09h09

      A quand la nuit des longs couteaux ? Si l’on pousse plus loin le parallèle…

        +5

      Alerter
    • Bats0 // 25.08.2019 à 09h43

      “L’action des anti-FA renforce le pouvoir des plus forts, les milliardaires.”
      @Linder, c’est surtout votre réflexion et celles du même style sur les réseaux sociaux qui renforcent le pouvoir du monde libéral; mais peut-être que votre intervention en est le but.
      “Les anti-FA sont les SA d’aujourd’hui.”
      Allez encore un petit effort et on y est : en remplaçant le “A” par le “S”, nous nous retrouvons avec une organisation autonome et criminelle, ce qui pourrait justifier la répression à son encontre (ultra-gauche et anarchiste) et donc de la prison ferme pour ses membres.
      C’est pour ce genre de réflexions que je déteste les réseaux sociaux, et surtout du comportement de certains : pure provocation, et acharnement envers certaines catégories d’acteurs : “Diviser pour mieux régner” comme disait l’autre de Macédoine en son temps, et on connait la suite…
      A propos du “black block”, (une autre vision de la réalité, ou un reportage où l’objectivité a son importance) : https://www.youtube.com/watch?v=-VVzHq0peaE
      ou plus explicite : https://www.youtube.com/watch?v=-CpC5IMWy9g

        +10

      Alerter
      • RGT // 25.08.2019 à 10h06

        Les “anti-FA” sont surtout des fils à papa idiots qui veulent s’encanailler.

        Ils ne sont en aucun cas anarchistes car AUCUN anarchiste ne s’attaquerait à un simple quidam, même si ce dernier défend des idées totalement opposées.
        Un véritable anarchiste s’en prendrait uniquement à une personne ayant le pouvoir de contraindre la population par des moyens politiques, policiers ou économiques.

        De plus, un véritable anarchiste n’utiliserait PAS des méthodes fascistes d’intimidation à l’égard de simples godillots sans aucun pouvoir. Il préférerait déjà commencer par discuter et tenter de le convaincre qu’il est manipulé et qu’il défend les idées qui mènent à sa servilité.

        Les “anti-FA” pourraient éventuellement être d’inspiration dérivée du marxisme, mais absolument PAS du mouvement anarchiste.

        La première obsession d’un véritable anarchiste est le RESPECT de l’autre. Et il ne passe à l’attaque que pour se défendre, et en ciblant son véritable agresseur, pas un simple idiot manipulé par les véritables instigateurs de la violence sociale.

        Bref, les “anti-FA” sont les idiots utiles de la domination de caste, tout comme les “black blocks” d’ailleurs.

        Juste pour effrayer la “ménagère de 50 ans” afin qu’elle réclame de la lessive un intervention sécuritaire de l’état qui permettra de mieux l’asservir et la soumettre.

          +58

        Alerter
        • Bats0 // 25.08.2019 à 12h21

          C’est justement ce qui m’effraie : ce mélange de genre; comme si un anti-FA faisait parti systématiquement du mouvement “black bloc”, et que dans ce dernier, ce sont systématiquement tous des “casseurs”. En fait ce sont les médias MS et ceux qui nous gouvernent qui font passer ce genre de message; apparemment ils y réussissent très bien. Pas étonnant, ensuite, que l’on entende ce genre de réflexion : “il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner”.
          En 1936, en Espagne, certains faisaient les mêmes discernements envers les anarchistes et les communistes, ensuite l’histoire nous a montré quelle en furent les conséquences :
          https://www.youtube.com/watch?v=-wLH8veaVrw
          Dans les milices confédérales, il y avait une certaine colonne Durruti, et je ne pense pas quelle existait pour jouer aux majorettes ou faire dans la dentelle.

            +10

          Alerter
          • Fritz // 25.08.2019 à 14h15

            A ceux qui dissertent sur la nature des antifa, comme si c’était le fond du problème : ne voyez-vous pas l’évidence ? Ces extrémistes venaient de Nuremberg, le sanctuaire de la liturgie nazie ! Ce sont des rouges-bruns !

            Et la suite de l’enquête établira qu’entre Nuremberg et Biarritz, ce commando terroriste a fait une halte à TARNAC – la base logistique des dérailleurs de train ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_Tarnac

              +7

            Alerter
            • Patrick // 26.08.2019 à 13h41

              et donc , on a bien affaire à l’ultra-droite !!
              enfin !! une tentative d’attentat par l’ultra-droite , depuis le temps qu’on nous l’annonce.

                +3

              Alerter
        • Lustig // 30.08.2019 à 01h10

          @ RGT
          faut être un peu honnête… les “vrais” anarchistes, c’est de mauvaise foi… les anarchistes ne se gènent pas pour faire l’amalgame contre les autres… il se trouve que le mouvement anarchiste génère et forme des paquets de ces jeunes en mal de sensations fortes… alors, faudrait peut-être assumer un peu en interne, plutôt que de casser du sucre toute la journée sur les staliniens, les trostkystes et je ne sais pas quoi d’autre… En outre, la violence de groupuscules (y compris les attentats) a toujours existé dans la tendance anarchiste. Donc, il y a débat.

            +0

          Alerter
      • Linder // 25.08.2019 à 16h40

        J’ai bien dis SA et pas SS, et ce n’est pas par hasard. Si vous connaissiez les modes d’opérations des anti-FA dans les années qui précèdent 1933, vous verriez une ressemblance étonnante.
        “Divisez pour mieux régner dites-vous”, mais justement, c’est sous la pression des anti-FA que Denis Robert soumet Étienne Chouard à des “questions à la con”.

          +21

        Alerter
    • tassin // 25.08.2019 à 11h09

      Quelle réflexion socio-politique pertinente! Vous devez en connaitre plein des “anti-FA” et autres “black-blocks” pour nous sortir un commentaire aussi avisé, plein de bon sens et sans aucune généralisation abusive…

        +5

      Alerter
      • Lustig // 30.08.2019 à 01h11

        les anti-fa, les black-bloc, les anarchistes font rarement dans la nuance, et n’hésitent pas à recourir à la généralisation… c’est juste un constat que n’importe quel militant politique peut faire

          +2

        Alerter
    • RGT // 28.08.2019 à 19h38

      Ceux-là ont été arrêtés car ils se sont trompés de cibles.

      Quels idiots !!!
      S’attaquer au G7 !!!

      À l’époque du G8 il y avait la “Russie-de-Poutine” et la presse aurait pu écrire qu’ils étaient outrés par ce “dictateur nauséabond”.

      Maintenant que le G7 n’est plus composé que de personnes fréquentables il ne faut plus commettre ce genre d’impair.

      Il n’y avait même pas de gilets jaunes sur lesquels les “grands hommes” auraient pu rejeter la faute.

      Finalement, les “Anti-FA” devraient acheter un cerveau, ça leur éviterait de commettre de tels impairs et de mordre la main de leurs maîtres.

        +1

      Alerter
  • astap66 // 25.08.2019 à 07h51

    Ces faits ne m’étonnent pas.
    Comme toujours, la bourgeoisie apeurée sait qu’elle peut compter en période de crise, sur la répression sans faille de ses magistrats.
    L’ordre, aussi injuste qu’il soit, doit à tout prix être maintenu.

      +28

    Alerter
  • charles // 25.08.2019 à 09h09

    très bonne initiative que la publication de cette news dans le feu de l’action. Dans le cas présent il n’y a pas à tergiverser c’est un signe clair de ce que ce pouvoir ci est un dévoiement complet et sans ambages de ce que ce pays tente de porter comme valeurs.

    voir aussi cette attaque des forces de l’ordre contre le campement anti g7, dont on a pas encore prouvé qu’il hébergeaient le moindre désir terroriste.
    https://www.youtube.com/watch?v=VlnBHs_crEs

      +20

    Alerter
  • Larousse // 25.08.2019 à 09h57

    Sur le fond Linder, vous avez raison. Le cocasse de la situation est que dans ces événements, je pense que des avocats allemands vont bientôt réagir et les condamnations peuvent être révisées. Dans le pire des cas, si le magistrat a fait trop de zèle, il se peut même que la France soit amenée à rembourser des dommages moraux. Rien n’est exclu dans cette UE ! Je me marre aussi parce que ce pouvoir est obligé de mobiliser encore et encore un nombre considérable de forces de l’ORDRE… Il est clair que ce budget a “Explosé” sous la présidence Macron et ça va continuer, puisque le président a annoncé une prochaine grande CONCERTATION sur les retraites, et je pense “uniloque” puisqu’il ne pourra s’empêcher d’être le gentil animateur…. “je me marre ! ‘ disait Coluche… Et dans les forces de l’ORDRE on commence à…. à quand les heures supplémentaires… les congés en famille…. “je me marre!”

      +7

    Alerter
    • Lustig // 30.08.2019 à 01h13

      en même temps, ça date pas d’hier… Seattle en 1999, Gênes en 2006, et plein d’autres… les gauchistes qui vont se taper avec les CRS… ça occupe…

        +0

      Alerter
  • RGT // 25.08.2019 à 10h17

    “La fouille du véhicule a permis aux enquêteurs de trouver des cagoules, une bombe lacrymogène, un marteau brise-glace, des clés à molette, ainsi que des documents « relatifs à l’extrême gauche »”.

    La fouille du véhicule d’un garagiste “marcheur” opérant l’hiver et possédant des documents « relatifs à l’extrême centre » devrait donc AUSSI entraîner son embastillement immédiat si l’on suit les principes de la “justice divine” il me semble.

    Pardon ,j’ai trollé…

      +17

    Alerter
    • douarn // 25.08.2019 à 10h52

      Et vous oubliez que suivant cette logique, il faudrait arrêter toute jeune fille se baladant avec une bombe lacrymogène anti-agression dans son sac à main.
      (désolé je n’ai pas résisté)

        +10

      Alerter
      • jules Vallés // 25.08.2019 à 11h23

        Surtout si en plus elle est revêtue d’une burqa, et qu’elle a un plan de la ville…
        En marche forcée vers le fascisme mou dans toute sa splendeur nauséabonde

          +10

        Alerter
      • jp // 25.08.2019 à 14h31

        on n’a plus le droit d’avoir de bombe lacrymogène dans son sac à main même en étant femme. On n’a droit qu’à des bombes au poivre. Alors quand c’est des couteaux que j’ai dans mon sac à mains (pour les porter au magasin qui les affute)…

          +3

        Alerter
  • Fritz // 25.08.2019 à 10h37

    Bonne idée de surligner ces passages. « soupçonnés d’appartenir » + « condamnés » = respect de la présomption d’innocence (déclaration des droits de l’homme et du citoyen, article 9). Interpellés le mercredi, condamnés le vendredi. Il me semble que la Justice avait été un peu moins rapide pour Jérôme Cahuzac.

    Et si on fouillait les fourgons de police, trouverait-on seulement « des cagoules, une bombe lacrymogène, un marteau brise-glace, des clés à molette » ? Si on trouvait ces équipements, ou pire, les policiers seraient-ils jugés « coupables de participation à un groupement en vue de violences, et condamnés à la prison ferme » ?

      +13

    Alerter
  • vert-de-taire // 25.08.2019 à 10h38

    Le basculement fasciste du régime qui nous gouverne est caractérisé : IL condamne le prétendu possible et non plus l’acte.

      +31

    Alerter
    • Lustig // 30.08.2019 à 01h16

      euh non… on peut se faire arrêter avant de commettre un acte, si la preuve est faite qu’on allait commettre cet acte… le cas le plus emblématique est le terrorisme… mais il y en a d’autres… par contre, ça n’enlève rien à ce que vous dites sur la dérive autoritaire que nous vivons

        +0

      Alerter
  • JCH // 25.08.2019 à 11h04

    A chaque fois qu’il y a des violences impliquant des “black-blocks” en marge de mouvements pour l’essentiel pacifiques (altermondialistes, gilets jaunes, etc…), on entend s’élever des voix pour dire que les black-blocks viennent de l’étranger et n’ont rien à voir avec le mouvement auquel ils se greffent, sont identifiés, repérés et suivis, mais que le gouvernement, au lieu de les intercepter, les laisse probablement agir pour décrédibiliser le mouvement dans son ensemble et justifier une large et brutale répression…

    Je ne suis pas un fan du gouvernement actuel et je constate comme les autres ses dérives, mais dans ce cas précis à la lecture des autres commentaires j’ai l’impression que, quoi qu’il arrive, la justice et la police auront de toute manière tout faux aux yeux de certains.

      +7

    Alerter
    • Jean // 25.08.2019 à 11h17

      Selon la préfecture les 68 arrestations effectuées hier à Bayonne l’ont été « notamment pour participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations, possession d’objets susceptibles d’être utilisés comme arme par destination, dissimulation de visage et jet de projectile».
      Que des allégations, des supputations. comme il n’y a aucun fait on devrait poursuivre en utilisant les méthodes de la justice de Dieu, on obtiendrait des aveux

        +25

      Alerter
      • JCH // 25.08.2019 à 14h26

        Entièrement d’accord avec votre réponse, qui n’enlève rien à la validité de mon commentaire.

        Si on veut empêcher les “black-blocks” d’agir et de faire dégénérer des manifestations pacifiques, mais qu’on décide d’attendre qu’ils soient alignés en rangs serrés devant une vitrine, marteau en main, on risque de ne rien pouvoir empêcher du tout.

        L’alternative qui consiste à embastiller préventivement tout ce qui ressemble de près ou de loin à un casseur n’est pas meilleure (surtout pour le pauvre type qui aura oublié sa cagoule de ski au fond de son coffre de voiture à côté de sa boîte à outils…), et je n’ai pas la solution à l’équation.

        Je constate simplement qu’aucune des deux options n’est satisfaisante, sauf à adopter le point de vue du commercant de Biarritz qui craint pour ses vitrines.

          +4

        Alerter
        • Jean // 25.08.2019 à 15h48

          Le rôle de la police est double
          assurer la liberté de manifester
          empêcher les dégradations.
          Pour l’instant,elle empêche de manifester et elle laisse les casseurs (qu’elle doit connaître, c’est le b-a ba du métier); c’est du moins ce que j’ai constaté lors des manifestations contre la loi travail et ce que de multiples vidéos tournées pendant les manifestations des Gilets jaunes ont laissé voir. De même ce ne sont pas les casseurs qui ont été éborgnés et mutilés ni même condamnés à la prison. Cf le boxeur !

            +15

          Alerter
          • RGT // 25.08.2019 à 21h32

            “Le rôle de la police est double assurer la liberté de manifester empêcher les dégradations.”

            Depuis toujours le rôle de la police est unique : Protéger les fesses joufflues des dirigeants et des “grands serviteurs de l’état” et depuis qu’elle existe elle n’a JAMAIS eu d’autre rôle.

            Éventuellement quand ils n’ont rien à faire et sont vraiment désœuvrés ils peuvent aller chercher quelques délinquants mais à condition que ces derniers ne soient pas dangereux du tout. Le seul armement qui est toléré lors d’une intervention est la possession par ces “criminels” d’ours en peluche (même pas fourrés à la coke).
            Par contre, s’ils détiennent simplement des gants (même en laine) l’intervention est interrompue car les risques sont trop grands avec la haute criminalité. et je ne vous parle même pas de ceux qui ont des ARMES (même par destination : une tarte à la crème).

            Ce serait idiot si un policier utile était blessé par de simples loubards sans importance alors que la “république” est attaquée (avec un transpalette électrique par exemple) et ne puisse plus remplir sa mission principale.

            Je suis très loin d’être un “fan” des milices d’autodéfense citoyennes qui peuvent facilement dégénérer en ratonnades et autres joyeusetés, mais finalement elles sont bien le seul moyen pour le population de se défendre contre les agressions.
            Et la pire de toutes et bien celle qu’elle subit quotidiennement de la part de ses “élites”…

            D’où la STRICTE interdiction de ces milices pour que les margoulins puissent se planquer sans risque derrière la force “légitime” de la police “républicaine”.

              +9

            Alerter
        • vert-de-taire // 25.08.2019 à 19h38

          **Si on veut empêcher les “black-blocks” d’agir et de faire dégénérer des manifestations pacifiques, mais qu’on décide d’attendre qu’ils soient alignés en rangs serrés devant une vitrine, marteau en main, on risque de ne rien pouvoir empêcher du tout.**

          C’est selon les besoins du pouvoir ..

          Quand un type cagoulé détruit systématiquement les vitres de l’hopital .. devant les forces de l’ordre passives : c’est pour prouver que ces manifestantions sont pleines des casseurs.
          On ne peut pas les empêcher de manifester contre des lois scélérates alors on délégitime les manifestations avec des casseurs .. opportuns.

          Quand on arrête préventivement des méchants manifestants qui viennent manifester contre un G7 dictateur et hors sol, c’est pour montrer ces manifestants comme quasi terroristes.
          – Contre un pouvoir légal … en perdition.
          – Même les locaux, les bourgeois macronistes rouspètent.
          => nécessité d’occuper les médias par du bruit et trouver des arguments pour exister contre le chaos (qu’ils génèrent).

            +7

          Alerter
  • lon // 25.08.2019 à 11h28

    Et après nos bons maîtres donnent des leçons de démocratie et de maintien de l’ordre à Poutine ..

      +22

    Alerter
  • Fritz // 25.08.2019 à 18h05

    Avant d’être arrêtés à Biarritz, ces dangereux terroristes seraient-ils passés par Tarnac ?

      +5

    Alerter
  • Aliocha // 25.08.2019 à 18h17

    C’est surtout qu’avec les saloperies de lois d’exception votées, je le rappelle pour lutter contre les terroristes (eux c’est pas une clef à molette c’est une kalachnikov qu’ils utilisent) et les renforcements de ces lois par Macron la justice ne juge plus des faits mais des intentions!!!
    Une cagoule, une bombe lacrymogène, un marteau brise-glace, des clés à molette, ainsi que des documents « relatifs à l’extrême gauche » ne qualifient aucunement un délit meme à commettre.
    On peut avoir aussi des armes dans sa voiture (je fais de l’escrime) sans pour autant vouloir s’en servir pour commettre un délit.
    C’est un dévoiement total de la justice.
    Dit autrement une justice politique aux ordres.
    Ca a un nom ceci……….

      +18

    Alerter
  • Ozman // 25.08.2019 à 19h20

    Nul doute que ses individus germaniques étaient dans la région pour participer à des actes de vandalisme. J’ai beaucoup fait de camping et on ne partais pas faire du camping l’été avec des cagoules, des marteaux brise glace ou des clefs à molette.
    Ceci dit la débauche de moyens judiciaires d’exception et politisés pour soutenir la politique de Mac Ronds est flagrante en marge de la ghettoïsation de Biarritz par la police qui rappelle les villes françaises sous l’occupation allemande.
    Jamais on ne voit un telle débauche de moyens juridictionnelle ailleurs en France dans les quartiers pourtant infestés à l’année par les voyous et autres criminelles pourtant autrement armée que les manifestants au G7.
    A Paris, les voyous venus des pays de l’Est pour attaquer les gens dans la rue sont laisser systématiquement libre par la machine judiciaire. Les flics observent de loin les passants et les touristes se faire attaquer en attendant le passage à l’acte : du vol jusqu’au coups de couteau.

      +6

    Alerter
    • grumly // 25.08.2019 à 20h21

      Pour info, un marteau brise-glace, aussi appelé marteau de sécurité, voilà ce que c’est. Ça permet de couper sa ceinture de sécurité en cas d’accident et de casser la vitre de sa voiture pour s’en extraire. Personnellement j’en ai un dans ma voiture et ça ne me choque pas que la police en ait trouvé un dans la leur puisque c’est là qu’il est censé être.
      https://www.norauto.fr/p/marteau-brise-vitre-life-hammer-769165.html

        +10

      Alerter
  • Myrkur34 // 25.08.2019 à 19h24

    Les hongkongais manifestent dans le calme depuis 3 mois, c’est si dur à copier ????

      +3

    Alerter
    • SanKuKai // 26.08.2019 à 10h42

      Les hongkongais manifestent dans le calme? Petit florilège:
      – Lynchage de journalistes vendus au pouvoir (ici)
      – Utilisation de battes et baseball et découpage d’échaffaudages en bambou pour en faire des armes (ici)
      – Diffusion de guides de stragégies de confrontation (ici)
      – Tabassage de policiers (ici et ici)
      – Destruction de voiture (ici)
      – Utilisation de lance grenades/armes de paintball ou Airsoft (ici et ici) je vous laisse imaginer si “nos” baqueux ou journaleux voyaient ça chez les GJ.

      Aussi de nombreux manifestants portent des casques et des masques á gaz ce qui serait une raison suffisante pour “notre” police de faire un carton au LBD.
      Comme en France la majorité des manifestants sont pacifistes mais les médias ont mis TOUS les GJ au pilori pour bien moins que ça.

        +17

      Alerter
      • D.T // 26.08.2019 à 18h11

        C’est edifiant, merci. Ces infos sont importantes pour se defendre contre ceux qui veulent justifier les LBD ou relativiser les violences policieres françaises.

          +3

        Alerter
  • L’ Effaré // 25.08.2019 à 19h41

    Reconnus coupables sans preuve et condamnes à deux mois fermes pour suspicion voilà bien la énième preuve que la France n’est plus un État de Droit mais un État d’exception. Paris n’est plus Paris c’est Vichy sur Seine . Honte la justice française qui a perdu son droit à la majuscule et au respect

      +18

    Alerter
    • helloic // 27.08.2019 à 09h47

      Bonjour, j’en profite pour faire le lien avec un copain arrêté le 8 aout 2019 dans notre bourgade bretonne de Rochefort-en-terre pour des faits qui remontent au contre G8 de 2001 à Gênes, condamné a 8 de prisons pour simple présence à la manifestation, sur la base d’un article du code Rocco qui date de 1930 (sous Mussolini) qui permet de condamner à des peines allant de 8 a 15 ans de prison pour avoir été vu dans un regroupement, pas besoin de preuves. En France on crée ces lois actuellement. Un comité de soutien est créé avec site internet, page FB pétition et tutti quanti, si le coeur vous en dit. Aussi incroyable que ca puisse paraitre, on est en bonne voie pour le sortir de la! En attendant il “patiente” en prison..!
      https://www.comite-soutien-vincenzo.org/ https://www.facebook.com/pg/soutienvincenzo/posts/

        +0

      Alerter
  • Jean-Pierre Georges-Pichot // 26.08.2019 à 12h06

    Je suis sur la côte basque. C’est l’état de siège. 17000 hommes armés jusqu’aux dents, tous les groupes de flics que l’on voit, et ils sont partout, sont équipés de fusils et mitraillettes diverses et les tiennent bien en vue. La presse ne le dit pas, mais l’armée est de sortie elle aussi aux approches des cols pyrénéens, parfois à 30 ou 40 km de Biarritz.Toutes les gares et la route principale qui dessert le pays sont bloquées. Ce que signale la nouvelle que vous donnez, c’est qu’on risque sa liberté dès lors qu’on circule. D’ailleurs, nombre de locaux et tous les touristes ont bien compris qu’il ne fallait pas être là. Les quelques liaison routières ouvertes sont désertes. Bayonne est déserte. Hendaye est déserte. La démonstration que fait le gouvernement a valeur de fait historique, car on n’avait jamais rien vu de tel en France, ni peut-être dans aucun pays du bloc occidental. 17 ooo hommes, cela fait deux divisions : l’occupation allemande n’était pas plus pesante, ni ici, où l’on était en zone interdite, ni à Paris, même après les attentats anti-allemands de 1941 (on avait trouvé brutal un couvre-feu après 5 heures du soir en décembre 1941). Ici, les Biarrots sont sous le régime de quatre jours de couvre-feu continu ! Mais le maire est d’accord ! Et la télé montre en tout et pour tout Macron épanoui qui tripote et fait des bisous à des hommes murs et à leurs jeunes et jolies compagnes. Ce pays m’étonne chaque jour. Cette époque m’intéresse de plus en plus.

      +15

    Alerter
    • L’ Effaré // 26.08.2019 à 12h55

      Puis-je publier votre témoignage sur les réseaux sociaux je vous prie ? L’heure est grave.Merci d’avance.

        +1

      Alerter
    • Patrick // 26.08.2019 à 13h47

      ça montre à quel point ce gouvernement a peur du peuple, c’est bien .. la peur sera peut-être bonne conseillère, c’est en tout cas le début de la démocratie , nous sommes à une bascule

      La dictature c’est quand le peuple a peur de l’état
      La démocratie c’est quand l’état a peur du peuple .

        +3

      Alerter
    • Fritz // 26.08.2019 à 20h10

      Heu… Jean-Pierre… Êtes-vous encore en liberté, après le commentaire que vous avez posté ?

        +1

      Alerter
    • jean pale // 26.08.2019 à 22h16

      Moi aussi, je viens de passer les 4 derniers jours sur place, logeant au centre de Biarritz.
      C’est le désert complet, le centre-ville est quasi mort à l’exception de quelques dizaines de Macronistes guettant leur idole et de groupes de policiers lourdement armés situés littéralement à tous les coins de rue. La ville est privatisée pour nos maitres et leurs laquais journalistes.
      Un policier m’a littéralement insulté lorsque j’ai émis une remarque après qu’il ait décidé de me fouiller au moment ou je rentrais dans l’immeuble ou je réside. La plupart des policiers sont néanmoins relax, et contents d’être proches du centre du pouvoir, ils sont les rois du pétrole et ont bien compris que les risques étaient très réduits (de nombreuses manifs de la région ont carrément été annulées au vu de l’incroyable présence policière). C’est d’autant plus vrai pour ceux qui ont compris que les organisateurs de la violence étaient en fait ceux qu’ils sont censés protéger.
      La ville est lugubre, et tout cela ne sent pas bon.

        +4

      Alerter
  • Josy // 26.08.2019 à 15h14

    Toute la discussion tourne autour des détails sur les outils qui peuvent servir à autre chose ,sur les suppositions des idées gauchistes ou autres que l’on juge plus ou moins valables.Bref aucun fait délictueux :des soupçons , des intentions devinées , des interprétations. J’appelle ceci de l’arbitraire , de la justice d’inquisition , une loi des suspects :rien qui ressemble à un droit fondé sur des principes acceptables.C’est la loi du “qui veut tuer son chien l’accuse de la rage” :On inaugure la prison sur intention de mal agir! ;c’est insensé!

      +5

    Alerter
  • Vladimir K // 27.08.2019 à 17h10

    Interdire le territoire français à des allemands, n’est ce pas contraire aux accords de Schengen sur la libre circulation des individus ?

    Ces jeunes ayant été interpellés et condamnés à priori de leurs actes (ne cherchons pas à comprendre), n’est-il pas démesuré de leur détruire tout avenir avec un casier judiciaire qu’ils traîneront à vie, alors qu’ils ne sont qu’au début de leur vie adulte ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications