Les Crises Les Crises
27.mai.201927.5.2019 // Les Crises

Résultats des Européennes

Merci 3980
J'envoie

Voici 3 graphiques sur les résultats des européennes.

Le premier est le résultat en fonction non pas des suffrages exprimés, ni même des inscrits, mais de l’ensemble de la population en âge de voter (car il y a 12 % de non-inscrits selon l’Insee) :

Le deuxième graphique est classiquement le résultat en fonction des suffrages exprimés :

Le troisième graphique est la répartition des 79 députés élus.

On voit que le seuil abusif de 5% prive de tout représentant 20 % des votants.

 

Voici quelques données complémentaires sur le vote (source : Ipsos) :

On note une importante différence par sexe dans le vote EELV, LREM et RN.

Le vote EELV est aussi très lié à l’âge.

Au niveau des votants, les cadres votent massivement EELV et LREM (et plus PS), les ouvriers RN à 40 %.

On note que le niveau du diplôme, assez corrélé au point précédent, n’a pas tellement joué pour LREM, contrairement à EELV et au RN.

Car en fait, plus que le niveau éducatif, c’est le revenu qui compte :

La sociologie en fonction du vote de 2017 est intéressante :

Parmi les votants ayant voté Macron en 2017, seul 57 % ont voté LREM. Les voix LRME sont surtout venues d’électeurs de… Fillon ! (qui ont voté presque autant LR que LREM).

Voici l’évolution depuis la présidentielle :

Enfin, on observe que les abstentionnistes sont souvent jeunes :

et beaucoup avaient voté Mélenchon :

 

Enfin, en conclusion, voici le seul élément vraiment important (et dont on parle fort peu) : le Parlement européen

On constate fort peu de changements suite à cette élection (et comment pourrait-il en être autrement : l’opinion de 500 millions d’européens dans 28 pays ne va pas fortement changer en 5 ans), mais de simples petites bascules entre courants proches.

Commentaire recommandé

Yannick // 27.05.2019 à 14h23

Au final on a donc 22% d’éborgneurs et 23% d’aveugles… CQFD

185 réactions et commentaires

  • Louis Robert // 27.05.2019 à 13h43

    Excellent exercice démocratique. une seule claire majorité de 58% à tout le moins s’est révélée, on ne peut plus révélatrice: abstentionnistes, votes blancs ou nuls et non inscrits.

    La démocratie UEropéenne se porte bien. — Maintenant qu’on a bien voté, tout va changer. Enfin!

      +32

    Alerter
    • Alfred // 27.05.2019 à 13h59

      Ceci est un non sens. Absolument rien ne permet d’identifier les abstentionnistes comme une entité politique unie (c’est déjà pas évident avec un parti politique qui présente un candidat et une sorte de programme, tant les résultats sont le fruit d’une successions de “malentendus” (sur un malentendu ça marche.)). Il serait moins faux d’affecter les abstentionnistes sur les partis en pondérant de résultats comme le taux de participation par sympathisants (ex LAREM a eu 40% d’abstention et la FI 60%) . Mieux encore on pourrait réaliser des sondages sur des partis imaginaires qui porteraient sur des combinaisons de valeurs et d’opinions non représentées par des partis en lice (exemple “écologie souverainiste”). Mais rien ne permet de prétendre faire une seule entité politique cohérente à partir de la seule variable “n’a pas voté”.
      On peut simplement conclure qu’on est mal représenté et que la légitimité des “représentants” est mal assise.
      (Les seuils sont une infamie antidémocratique)

        +36

      Alerter
      • Tig // 27.05.2019 à 14h03

        Leur message politique clair et cohérent est pourtant :

        Aucun des choix proposés ne vaut la peine que je me déplace.

        Il serait plus juste d’en déduire qu’ils auraient bien voté pour untel ou untel, au doigt mouillé et à la boule de cristal ? Je suis étonné par ce raisonnement.

        Edit: la dernière phrase de votre message n’était pas apparue. Effectivement, les abstentionnistes ne se sentent pas représentés. Cela pose question et c’est un message politique fort dans nos démocraaaaties.

          +24

        Alerter
        • yann // 27.05.2019 à 17h27

          On pourrait tout autant dire qu’en fait les gens se désintéressent totalement la vie politique de leur pays. Vu l’état des mentalités en général, je penche plus vers ça voyez vous.

          Du reste si les abstentionnistes votaient, je suis persuadé qu’on aurait à peut-être les mêmes résultats en proportion. Il faut se faire une raison, la majorité des français ne lisent pas les programmes et ne s’intéressent pas à la politique sauf lorsqu’une décision les touchent directement. Il n’y a plus de vie politique en France rien qu’un résidu de la belle époque. Le problème ce ne sont pas les hommes politiques, mais bien l’absence de citoyens digne de ce nom. Il va falloir s’y faire, l’histoire se fait ailleurs. La France est cérébralement morte.

            +50

          Alerter
          • petitjean // 27.05.2019 à 18h29

            En, effet la majorité de la population est désarmée intellectuellement. Des décennies de propagande et de terrorisme intellectuel ont fait des ravages. N’oublions pas que nos enfants sont “pris en main” dès leur plus jeune âge !
            Les médias sont les chiens de garde du Système, ce qui explique aussi le délabrement mental de la majorité de la population
            Le travail de sape porte ses fruit empoisonnés. Notre oligarchie mondialiste a magnifiquement réussie sans tirer un coup de fusil , ni en rouvrant les camps d’internements…..

              +51

            Alerter
          • saoshya nt // 27.05.2019 à 18h51

            Si je peux me permettre de répondre : je suis abstentionniste et Européiste (Français “exilé en Allemagne”).

            Mon abstention ne tient absolument pas au fait de mon désintérêt de la politique (je suis en effet TRÈS politisé). Simplement, ces élections et ces modes de scrutins me dégouttent complètement des vies politiques étatiques.

            A quand un autre mode de scrutin, comme le vote à scrutins pondérés, qui permettra au moins de ramener les volontaires à la participation politique, qui sont bien plus nombreux que vous ne semblez le suggérer ? (vous avez dit “Gilets Jaunes” ?)

              +17

            Alerter
            • Chris // 28.05.2019 à 11h13

              Je suis tout autant dégoutée que vous et probablement depuis plus longtemps, mais je m’acharne à voter pour signaler ma présence même si la soupe et l’écuelle qui la présente me répugnent : oui, j’existe !

                +7

              Alerter
            • petitjean // 28.05.2019 à 12h15

              L’écœurement se comprend, mais…
              ne doit-on rien faire pour nous opposer au rouleau compresseur européiste-mondialiste ?
              doit-on accepter la mort des états nations et de tout ce qu’ils incarnent ?
              Par exemple, doit-on accepter que d’ici la fin du siècle la France soit devenue un pays à majorité africaine et musulmane ?
              acceptons nous la dictature bien réelle des oligarques ?
              que nos enfants soient manipulés dès leur plus jeune âge , cela ne vous insupporte-t-il pas ?
              ne pas agir d’une manière ou d’une autre, n’est-ce pas criminel ?……

                +13

              Alerter
          • petitjean // 27.05.2019 à 18h57

            Des décennies de propagande et de terrorisme intellectuel ont désarmé intellectuellement la majorité du peuple
            Nos oligarques mondialistes sont très forts , ils sont parvenus à leur fin “sans tirer un coup de fusil” ….

              +26

            Alerter
            • moshedayan // 27.05.2019 à 19h36

              Je pense comme vous sur la réussite du “désarmement intellectuel” par les oligarques. En Slovaquie, taux de participation 22,5%, les Slovaques sont désabusés par la corruption qui a été initiée dans la Finance avec le libéralisme et les crédits européens.
              Sous le communisme, il y avait bien une Nomenklatura de petits privilèges matériels sans commune mesure avec l’échelle de maintenant. A qui aurait un terrain de construction pas trop cher pour sa maison 1500m2 (hors grande ville), ou une skoda 120 LS ou Favorit rapidement (ça valait une R12 ou peugeot 304 chez vous), une fonction tranquille parfois.. Maintenant, c’est la “fiesta européenne” – à condition de faire allégeance à l’OTAN. Car ça vous ne l’entendrez jamais dans vos médias, mais si vous êtes un peu trop russophile, certains zélés de la Sécurité NBU ex SIS maintenant parfois vous font savoir qu’ils vous ont à l’oeil -convocations au Commissariat local – surtout si pas loin de chez vous y a des “conseillers de l’OTAN”.. Pour votre information, d’anciens responsables du SIS furent accusés d’avoir voulu saboté l’adhésion de la Tchéquie à l’OTAN dans les années 1997-1998 voir https://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/les-services-secrets-slovaques-contre-la-republique-tcheque. Mais ça c’était du passé. La CIA a mis tous ses efforts pour nettoyer le SIS slovaque (mise à retraites, démissions forcées et grosses primes aux “affiliés OTAN” cf.
              sources disponibles si vous voulez

                +34

              Alerter
            • JMS 974 // 27.05.2019 à 19h52

              En effet, pas besoin de fusil quand on a la télévision.
              Il manque a cet article la corrélation « temps de passage TV / votes » ( sujet déjà traité il me semble dans les Crises)
              J’ai encore entendu devant des bureaux de votes de personnes que je qualifierai d’intelligentes et cultivées se demander comment il était possible qu’on ne voit presque jamais untel à la TV… sous-entendant par là que le untel en question n’avait rien à dire. Désespérant.
              Un début de solution, il me semble, serait de généraliser autant que possible l’extinction de cette « pompe à vide » qu’est la TV

                +24

              Alerter
            • Chris // 28.05.2019 à 11h22

              @Moshedayan
              Oui, je confirme les faits que vous évoquez pour avoir parlé récemment avec des Slovaques qui dénoncent les tentatives de racket récurrentes des notables locaux pro-UE.
              L’un d’entre eux, ingénieur en physique nucléaire, a eu le cran (et l’audace !) d’aller jusqu’à la CEJ pour garantir ses droits de propriétés contestés par une expulsion arbitraire et infondée formulée par un élu bouffe-tout local.
              Que dire au niveau national concernant les marchés d’état…!?

                +7

              Alerter
          • camille // 28.05.2019 à 09h56

            Bonjour,
            ce n’est pas tant l’absence de citoyens, c’est l’absence de parti en phase avec la situation.
            Dans un pays occupé, c’est l’extérieure qui tient la barre et l’intérieur se dissout.
            Bis repetita.

              +7

            Alerter
          • calahan // 28.05.2019 à 12h04

            Il est évident que dans la dictature du marché, le rôle de citoyen est remplacé par celui de consommateur.

            Ceci explique surement au moins en partie cela.

              +6

            Alerter
          • egogos // 28.05.2019 à 19h27

            sauf semble-t-il les fameux gilets jaunes mais qui ,eux,n’ont pas droit à la parole dans les médias qui disent ” faire l’opinion ” et donc n’existent pas !!

              +3

            Alerter
        • RGT // 27.05.2019 à 20h45

          J’ai décidé de ne plus voter en 83, simplement parce que je me suis aperçu que l’élection était une escroquerie.

          Donner son accord à une “tradition” qui est totalement sous le contrôle des “élites” et qui permet d’élire un type qui pendant la durée de son mandat reniera toutes ses promesses de campagne est une aberration.

          Quant à la “sanction des urnes”, ledit “élu” se fout royalement de se faire virer à la prochaine “alternance” car il aura la garantie de “revenir aux affaires” à l’issue du mandat de son “concurrent” tout aussi maître que lui dans l’art de la trahison imposée par les divers partis.

          Tant qu’il ne sera pas possible de surveiller les “représentants du peuple” et de les virer comme des malpropres à la première trahison il est stupide de porter un semblant de crédit à cette fumisterie.

          De plus, ayant lu Proudhon pendant mon adolescence (contrairement à mes “potes” qui se ruaient sur “Lui” et “Playboy”), j’étais déjà bien prédisposé à ne plus le faire.

          Mon abstentionnisme n’est pas causé par une quelconque ignorance des “programmes” (pensez printemps”) des partis, il est férocement militant et il s’agit pour moi de la seule occasion de montrer l’écœurement que je ressens en examinant précisément ce que font réellement les “divins élus” des mandats qui leur sont confiés : Les programmes électoraux n’engagent que les couillons qui les croient.

          Quant aux €uropéennes, c’est carrément du foutage de gueule : les “députés” n’ont strictement AUCUN pouvoir, ils servent juste de caution “démocratique” à la Kommission.

            +37

          Alerter
          • Chris // 28.05.2019 à 11h38

            Ils ont quand même le pouvoir d’amender ou de refuser un projet de loi présenté par la Commission Européenne, pas seulement de l’avaliser.
            Piètre consolation me direz-vous…
            Pour épiloguer cette mascarade :
            Dommage que les Français n’aient pas compris (faute d’information officielle) que dans le cas des Européennes, il ne fallait pas voter pour un candidat national mais pour pour un groupe parlementaire européen auquel appartenait le candidat national.
            Cela aurait évité l’éparpillement des voix, pour autant que les partis nationaux à vocation similaire se regroupent.
            Pour autant, tout n’est pas perdu.
            Les partis populistes-nationalistes ont désormais le potentiel pour constituer un super groupe qui pourrait devenir le deuxième plus grand du Parlement européen, où ces formations sont actuellement réparties dans trois entités: l’ENL (extrême droite), où siège le RN et la Ligue italienne, le CRE (nationaux conservateurs) autour du PiS polonais, et l’ELDD (divers) où siège le Parti du Brexit de Nigel Farage.
            Je croise les doigts pour qu’il en soit ainsi, sinon il nous faudra attendre encore 5 ans pour que le groupe néolibéral (qui détient dorénavant la majorité par ricochet) soit expulsé sous les résultats désastreux des GOPE.

              +7

            Alerter
          • Kamfrenchie // 28.05.2019 à 13h13

            Sauf que l abstention ne change rien. Elle aide les partis en place a se maintenir. L enorme masse d abstentioniste peut faire emerger un petit parti si elle se mobilise. Vous avez un constat juste de la majorité des politiques. Mais votre solution n en est pas une. L inaction ne change rien. Et l abstention non plus. Bien sur le vote n est pas garanti d etre un succes. Mais l abstention c est la harantie de ne rien changer tout en se mangeant les politiques abjectes habituelles

              +12

            Alerter
            • Boychevix // 28.05.2019 à 17h39

              Pour que l’absention ait quelque effet, il faudrait un boycott massif des élections (entre 90-95%). Mais même là, des politiciens tels que Macron pourrait tout à fait s’en satisfaire et crier au triomphe.

                +6

              Alerter
            • Le Druide // 30.05.2019 à 20h55

              Oui mais depuis trente ans on vote et on se fait toujours enfumé. Si personne ne vote, qui est élu? Personne. La démoncratie marche dans les deux sens et si vous etiez plus en recul des choses, un droit n’est pas une obligation, mais un devoir celui d’agir pour le bien des générations futures et non pas pour des intérêts égoïstes immédiats.

                +0

              Alerter
          • Vinnie Reb // 28.05.2019 à 14h27

            100% d’accord avec votre dernier paragraphe (et aussi les précédents, même si je n’ai pas lu Proudhon).
            J’ai fait la campagne du boycott lancée par le PARDEM sur le thème que le parlement UE n’est qu’une arnaque, une mascarade, sans pouvoirs. Tout comme pour les élections UE précédentes, et ce, dans le droit fil de mon vote NON au TCE de 2005. Question de cohérence politique.
            Le vote doit servir à renforcer la souveraineté des citoyens. Or, l’UE détruit la souveraineté des citoyens, c’est même l’un de ses rôles, afin de pouvoir poursuivre des politiques où les citoyens sont exclus des décisions. Donc, je ne vais pas cautionner par ma participation, des institutions (ici l’UE) qui détruisent mon pays, annihilent ma souveraineté de citoyenne et nous asservit tous !

              +3

            Alerter
            • Jean Aymard // 31.05.2019 à 13h24

              Boycotter des élections pour “lancer un signal fort” est une sombre fumisterie et une justification à votre faiblesse politique et intellectuelle. “J’ai fait quelques chose, j’ai boycotté l’élection, dis donc !!!” Réfléchissez 2 min, et vous verrez l’absurdité de votre geste. Oui, j’ai écouté le ParDem, oui, l’UE est une arnaque dont il faut sortir. Oui, l’élection européenne ne changera rien en élisant des députés “mainstream” ! Mais NON ! 3 FOIS NON ! L’abstention n’a JAMAIS été, n’est pas et NE SERA JAMAIS un signal fort, ni une raison d’annuler une élection. Il est incompréhensible que vous puissiez penser cela si vous avez un minimum de culture politique. Admettons qu’il y ait 99,99% d’abstention, et une seule voix pour Macron : “Macron réélu triomphalement avec 100% des suffrages exprimés !” La preuve, regardez la soirée de dimanche: on a parlé de l’abstention jusqu’à 20h, simplement pour… meubler ! Ensuite ? “le RN a eu 23% et LREM 22% ! Grande victoire !” L’abstention ? Plus aucun commentateur n’en avait plus rien à carrer !
              Alors, si vous voulez vous battre “contre” quelques choses, appelez à L’ACTION, et pas à l’INACTION ! Excusez ma colère, mais je trouve votre comportement inconscient et suffisant !
              Et comme vous avez dit “non” en 2005 et que vous refuser l’UE, si vous étiez VRAIMENT cohérent politiquement, vous auriez AU CONTRAIRE appelé à voter POUR des candidats prônant le Frexit ! LE ParDem croit qu’on va sortir de l’UE en allant mettre des cierges dans les églises ! Pathétique…

                +3

              Alerter
        • calal // 27.05.2019 à 22h57

          Leur message politique clair et cohérent est pourtant :
          Aucun des choix proposés ne vaut la peine que je me déplace.

          /sarc on
          Peut etre que si un des candidats mettaient la charia a son programme, des abstentionnistes iraient voter?
          /sarc off
          peut etre qu’aux municipales on verra des listes “pro-erdogan” marquer des points?l’avenir nous le dira

            +3

          Alerter
        • JC // 28.05.2019 à 00h56

          C’est ce que j’allais dire autrement : tous ceux qui s’abstiennent ne sont pas forcément des abstentionnistes. Il doit y avoir un paquet d’ignorants, de personnes se sentant illégitimes (“étrangères”…) etc.

            +3

          Alerter
        • Christian // 28.05.2019 à 09h02

          Vous projetez vos désirs sur une réalité beaucoup plus complexe.

            +2

          Alerter
      • Bernadette // 27.05.2019 à 14h48

        Bonjour,
        Voter devient hyper compliqué.
        Pourquoi la campagne de ces élections européennes a t’elle fait l’objet de diffusion systématique des intentions de votes ?

          +4

        Alerter
        • petitjean // 27.05.2019 à 18h21

          “Voter devient hyper compliqué”
          en quoi est-ce compliqué ?
          la politique ne se juge QUE sur ses résultats. Ignorer ces résultats est une “faute” citoyenne
          et puis vous avez , nous avons, au-delà de nous même, un projet pour notre pays , pour nos enfants et petits enfants. Nous portons également des valeurs que nous souhaitons défendre, porter, faire perdurer, renforcer
          Bref, voter c’est facile avec une conscience politique, économique, historique et sociétale …

            +15

          Alerter
          • RGT // 27.05.2019 à 21h11

            Avec une “conscience politique”…
            Je sens que vous êtes jeune et que vous êtes encore plein d’illusions.

            Le nœud du problème se situe bien là : Tous les humains (normaux) ont une conscience politique qui ne souhaite que le bien-être de l’ensemble de la population et de s générations futures.

            Les politicards et les “hommes de pouvoir” (petits pantins manipulés par des groupes d’intérêts qui ne se présentent jamais aux élections) profitent avec cynisme de cette conscience politique afin de nous faire entrer dans la RELIGION de leur parti.

            Et les crédules se précipitent pour “adhérer” à cette foi qui n’a pas de bases plus réelles que les témoins de Jéhovah.
            Et bien sûr, comme dans toute bonne secte qui se respecte, les “fidèles” seront prêts à mourir pour leur “guide spirituel” qui n’est là que pour compter le montant des dons.

            J’ai bientôt 61 ans et depuis que ma conscience politique s’est éveillée je n’ai vu que trahisons, opportunisme, coups bas et “affaires” toutes plus sordides les unes que les autres.
            Avec quand-même une “mention d’horreur” pour les partis qui prétendaient “défendre le peuple d’en bas”.

            Ne croyez-vous pas qu’il serait temps pour la population de devenir “politico-agnostique” ?

            Le seul constat tangible que je puisse retenir de cette expérience politico-dystopique, c’est que la politique ne sert que les intérêts de ceux qui en vivent et de leurs “amis”.
            Les “croyants” se font encore plus essorer que leurs prédécesseurs au temps “béni” de l’inquisition.

            En parlant d’inquisition, on y va “pied au plancher”. Les dernières lois en sont la preuve.

              +35

            Alerter
      • carpen // 27.05.2019 à 18h10

        Projeter en effet les abstentionnistes des différents forces politiques sur les résultats permettrait d’éclairer les zones d’influence de chacun. Néanmoins les influences peuvent être multiples et ne pas se concrétiser forcément par un vote exprimé.

          +0

        Alerter
      • Amandil // 28.05.2019 à 11h15

        Parmi les divers « causes » d’abstention, il me semble que vous oubliez une « entité politique » soutenue par l’abstention : ceux qui ont pris le soin de s’informer en profondeur sur ce que les structures étatique engendrent et qui en conséquence désavouent toute légitimité « démocratique » à des structures d’état comme les nôtres où chacun abandonnent volontairement son pouvoir citoyen au joug d’une petite mafia de l’entre-soi en échange de l’aumone d’un bref instant illusoire de « démocratie » 2 x par décennie .

        Bref ceux qui ne pourrons trouver aucun parti car dans un contexte comme le nôtre aucun parti ne se risquera à prôner une forme plus directe de démocratie tél qu’en jouisse les citoyens en Suisse .
        En france nous somme réduit à de vulgaire électeur , nous prétendre citoyen est un mensonge.

          +7

        Alerter
        • Chris // 28.05.2019 à 12h17

          Pas d’accord.
          Vous êtes en train de nous expliquer que n’aimant pas le monopoly, vous entendez lui appliquer les règles du jeu d’échec pour satisfaire votre vision de la vie.
          Oui, nous sommes de vulgaire électeur, mais apprenons à la jouer fine avec les règles du monopoly !
          En tant que citoyen suisse, ne croyez pas que la vie politique y est toute rose, même si policée. Nous subissons des pressions intenses de l’UE/OTAN. Ce qui arrivent aux Britanniques pour sortir de l’UE, éclairent assez bien nos tracas et compromis/sions pour ne pas y entrer, lesquels retentissent sur notre politique nationale.
          Nos élites sont tout autant arrogantes et égoïstes mais le cachent sous le voile d’une attitude modeste pour ne pas réveiller susceptibilité et suspicion du peuple, jusqu’ici confiant. C’est en train de changer : les votations des 20 dernières années montrent que le dit peuple suit de moins en moins les recommandations de vote du Conseil Fédéral… lequel passe outre et/ou magouille avec l’UE.
          C’est le désintérêt (lassitude?) des électeurs et subséquemment la méconnaissance des enjeux politiques réels, pas seulement nationaux mais aussi et surtout internationaux à l’heure de la globalisation, qui rend la situation extrêmement toxique pour la démocratie.

            +11

          Alerter
    • Ouallonsnous ? // 28.05.2019 à 12h11

      Pourquoi allez désigner des gens qui n’auront aucun pouvoir surtout que les français ont dit non à l’U Européiste à 55% le 29 mai 2005.

      Ce n’est pas comme ça qu’on évacueras la forfaiture sarkozyste du traité de Lisbonne niant le non au référendum de 2005 !

        +8

      Alerter
      • Jean Aymard // 31.05.2019 à 13h30

        La seule bonne réponse aurait été de voter pour des députés pro Frexit qui serait allé à Bruxelles dénoncer cette forfaiture, filmer les coulisses des commissions, poser des VRAIES questions génantes aux commissaires, dénoncer les trafics d’influences, etc. Ce qui aurait aidé nos concitoyens à sortir du brouillard.
        Ce n’est pas avec l’abstention qu’on évacuera la forfaiture sarkozyste du traité de Lisbonne niant le non au référendum de 2005 !

          +1

        Alerter
  • Dambzt // 27.05.2019 à 13h45

    Bonjour et merci !

    Il aurait été intéressant de faire également un graphique donnant la répartition tout partis confondus de tous les pays européens (pas que FR donc) du parlement en eurosceptiques Vs pro euro. Pour voir quelle sera la tendance du parlement

      +6

    Alerter
    • Alfred // 27.05.2019 à 14h00

      Cela peut peut être vous aider:
      https://resultats-elections.eu/

        +8

      Alerter
      • Yannis // 27.05.2019 à 17h25

        Merci de replacer ces élections dans leur contexte et à leur échelle, cad l’UE-Europe. On voit bien que les lignes n’ont pas tant bougé et que c’est l’Allemagne à droite toute, un peu teintée de vert, qui dicte les priorités et l’agenda.

        Le vote “contre Macron” n’a aucune pertinence à ce niveau, mais on continue de se croire en France au centre du monde, cela rassure toujours un peu pendant que la dégingolade continue.

        On marche sur la tête : Inconscience, inconstance, inconsistance, que ce pays est devenu c..

          +18

        Alerter
  • calal // 27.05.2019 à 14h01

    Les jeunes urbains ont l’air de devenir une categorie cle avec les 50% d’abstentionnistes…

      +5

    Alerter
  • lon // 27.05.2019 à 14h11

    Macron a réussi son hold-up à droite au détriment des LR , la répression des GJ a payé , toute la bourgeoisie ma soeur son oncle et son chien votent pour lui , plus des rêveurs indépendants crèves-la-faim pour qui encore un effort la prospérité est au tournant , et les retraités qui vont le surveiller de près jusqu’en 2022 . A 1% de moins que le RN , Macron va faire plus avec moins , mais toujours dans la même direction . Quant au RN , que les ouvriers pensent qu’il puisse changer quoi que ce soit au “système” me dépasse complètement , et que d’autres hurluberlus à gauche craignent l’arrivée du “fascisme” en dit long sur la cécité politique omniprésente ..le RN au pouvoir, ce sera business as usual, les bonnes places pour mes potes , jusqu’à la prochaine élection .
    Ce qui me chagrine le plus c’est bien le Raphy qui a gagné son ticket pour Bruxelles , il pourra y déployer tout son talent oratoire et séduire les Vertes allemandes avec sa bonne bouille , il parait que la cantine est pas mal non plus .

      +73

    Alerter
    • Véro // 27.05.2019 à 14h36

      Je vous rejoins je crois sur votre dernier paragraphe.
      Et puis sur le reste aussi d’ailleurs.
      Pour ce qui concerne les LR, je pense qu’ils se sont tirés une balle dans le pied dès le Traité de Maastricht, ne parvenant pas à s’unir autour du non. Ils avaient déjà fort à faire avec le PS à l’époque qui lorgnait sur leur électorat, avec un refus de l’euro ils auraient eu l’occasion de construire une ligne politique claire et cohérente. Et c’est assez cocasse de voir la carte des résultats du référendum et la carte des européennes.

        +7

      Alerter
      • Krystyna Hawrot // 28.05.2019 à 14h43

        Je suis d’accord avec vous – la véritable cata, c’est les Verdâtres européistes; véritables agents du complexe militaro industriel américano-germanique. Mais qui vote pour des c… pareils? SVP ne m’accusez pas de racisme anti-USADeutschland, mais j’en ai marre depuis 30 ans!!!

          +12

        Alerter
        • Alfred // 28.05.2019 à 16h00

          Je suis d’accord avec vous. C’est la deuxième raison de ma colère envers la FI (la première c’est de participer au piège binaire qui se met en place à nouveau par bêtise): s’être fait passer devant par des invertébrés idéologiques tout en postures et totalement contreproductifs pour la cause qu’ils défendent. Les Euro-Verts c’est le parti par excellence des novices en politique ou des gens peu impliqués, des naifs et des cocus (encore plus que les autres). La FI avait un appareil, de l’argent, un maillage dense de militants et elle fait deux fois moins que le parti du greenwashing-vu-à-la-tévé…que les médias s’empressent évidemment de sacrer comme” nouvelle force avec laquelle il faudra compter”.
          Vous le voyez le piège? Vous aurez le choix entre l’europe (LREM), ou bien l’europe (EELV) ou les “nazis”. Et la gauche véritable ET les souverainistes sont éliminés du tableau. (Bravo.. put… bravo).

            +8

          Alerter
          • grumly // 28.05.2019 à 16h50

            Hier après midi une des chaînes d’infos, LCI je crois, a fait une partie de l’émission sur le fait que la France insoumise était maintenant le 1er parti de gauche. Les analyses étaient assez nulles mais au moins ils avaient l’air de considérer les Verts comme un parti centriste (d’ailleurs sur le schéma de cet article, ils sont placés entre le PS et la REM).

              +2

            Alerter
    • septique // 27.05.2019 à 16h21

      Il suffit de lire le programme du RN des dernières élections qui préconise de réduire le nombre de députés, le nombre d’échelons administratifs (3 maximum) pour comprendre que tout ceci va dans le bon sens…des demandes de réduction de la dépense publique. En même temps une avalanche de propositions pour les pme/pmi clientèle classique du RN, des mesures anti-syndicale, etc, aucune prévision budgétaire. Je me disais en examinant l’avalanche des mesures..pour tout le monde..sauf les immigrants…Ou se trouvent les recettes ? Et ce n’est pas le ré-établissement de l’impôt sur la fortune qui va payer tout ca…
      De la distraction. Les échéance arrivent, tout d’abord l’Italie dont la crise bancaire et financière s’accélère, Salvini va devoir s’occuper d’autre choses que des immigrants, il veut privatiser et augmenter la productivité, bonne chance…

      https://www.zerohedge.com/news/2018-08-31/italian-bond-yields-are-blowing-again

      L’Allemagne a une économie qui rentre en récession, les ventes de voitures allemandes en Chine se sont écroulées comme les ventes de machine-outils, de mécanique de précision Sans compter la Deutsche Bank à la dérive…

      https://www.zerohedge.com/news/2019-05-23/how-close-collapse-deutsche-bank-one-photo

      Reste notre ami Nigel qui va faire son spectacle à Bruxelles en attendant le Brexit..si Brexit il y a…

        +12

      Alerter
    • faxmax // 27.05.2019 à 16h57

      Vivant dans un bassin ouvrier et en côtoyant certain (au café etc.) je suis persuadé qu’une grande partie d’entre ceux qui ont voté fn l’ont fait uniquement parce qu’on leur a dit (rabâché) de ne pas le faire. c’est un vote vengeance/désobéissance d’une grande puérilité, qui n’a absolument rien de rationnel, la plupart ne connaissant pas 1/20em du programme fn et ne s’intéressant que très superficiellement a la politique en général.

      Abrutir son peuple c’est très bien quand on souhaite lui vendre un tas de choses inutiles ou quand on souhaite le manipuler, le problème c’est quand on souhaite tout à coup lui parler “sérieusement” et qu’on se rend compte qu’il n’a pas la patience ou les outils intellectuels pour comprendre, qu’il s’en fout etc.

        +24

      Alerter
      • Yannis // 27.05.2019 à 17h29

        Les ouvriers ont bon dos, les crève-la-faim aussi. La puérilité de l’électorat me semble surtout éloquente quand on monte dans les classes. Les principaux responsables sont sur les derniers niveaux de la pyramide sociale.

          +27

        Alerter
        • faxmax // 27.05.2019 à 18h07

          1) Oui on peut parler de classe moyenne ou moyenne/basse si vous préférez, c’est celle que je fréquente le plus et c’est celle dont je parle au final…(mais @ion parlait des ouvriers…)

          2) En tout cas plus on monte dans les classes plus les gens savent défendre leurs intérêts efficacement.

          3) si vous voulez dire que les plus responsables sont ceux qui ont le plus de pouvoir je vais avoir du mal à vous contredire (même si je ne peut pas m’empêcher de penser que tout le monde a ça part de responsabilité dans un monde où, quoi qu’on en dise, l’information (en général) n’a jamais été aussi disponible et facile d’accès, d’ailleurs je suis assez optimiste en ce qui concerne les générations post 90)

            +6

          Alerter
      • Boychevix // 27.05.2019 à 17h46

        Les ouvriers sont les premiers concernés par la mondialisation, la financiarisation et même l’immigration. Les cadres sup ne sont pas concernés, voire peuvent y trouver un avantage. c’est trop facile de les blâmer. L’ironie est que le RN est un parti hostile aux classes populaires.

          +16

        Alerter
      • petitjean // 27.05.2019 à 19h08

        Faut-il rappeler que ceux qui sont au sommet du pouvoir, sont des gens très diplômés ?
        Sommes nous satisfaits de leur politique ?
        Ayant pratiqué des bac plus 5 pendant des décennies je peux affirmer qu’il y a, parmi eux, autant d’ignorants de la chose politique et économique que chez les “ouvriers” !
        Le peuple a souvent plus de bon sens qu’une certaine bourgeoisie uniquement préoccupées de ses petites affaires !
        La conscience politique, la culture économique, la culture historique, c’est ce qui manquent le plus à la majorité de la population
        la faute à qui ? Nous le savons !….

          +22

        Alerter
        • faxmax // 27.05.2019 à 19h29

          Apparemment beaucoup sont satisfaits oui (pas vraiment mon cas mais bon…).

          Le bon sens ça ne veut rien dire, la bourgeoisie a du bon sens bourgeois.

          Pour le reste je suis plutôt d’accord.

            +2

          Alerter
          • calal // 27.05.2019 à 20h23

            la bourgeoisie a du bon sens bourgeois
            traduit en langage communiste c’est ” les capitalistes nous vendrons la corde avec laquelle nous les pendrons”…
            Saint Poutine,sauve nous des adorateurs occidentaux de l’argent ,ceux pret a eborgner le fils de leur voisin pour se payer la nouvelle bm hybride……

              +8

            Alerter
            • faxmax // 28.05.2019 à 23h40

              Si vous coupez mes phrases en deux sans prendre en compte le fait que je réponds à quelqu’un, moi aussi je peux faire de la poésie à 2 euros… En plus et très franchement j’ai beau réfléchir je pige pas votre traduction rigolote, ou du`moins le rapport qu’elle a avec mon propos.

                +0

              Alerter
        • faxmax // 27.05.2019 à 21h34

          @petitjean “La conscience politique, la culture économique, la culture historique, c’est ce qui manquent le plus à la majorité de la population”

          et j’ajouterais la culture philosophique, mon cursus a fait que je n’ai jamais eu de cours de philo et ça m’a beaucoup manqué par la suite. Mais finalement, ce qui manque à beaucoup de gens c’est surtout de l’ouverture d’esprit, de la curiosité.

            +5

          Alerter
  • Yannick // 27.05.2019 à 14h23

    Au final on a donc 22% d’éborgneurs et 23% d’aveugles… CQFD

      +91

    Alerter
    • Madake // 27.05.2019 à 23h10

      Au pays des aveuglés, les eborgnés sont quoi? Peut-on les soupçonner, pour autant, de sympathie avec les idées de JM Le Pen, père comme les éditorialistes ne se privent pas de le faire?

        +2

      Alerter
      • Alfred // 28.05.2019 à 00h29

        Je le suis fait la même remarque. Il semble même que ce soit une réalité sociologique.
        C’était un peu facile donc.

          +0

        Alerter
    • Bili // 28.05.2019 à 17h10

      J espère qu il von recouvrir la vue , car sinon pour 2022 on se remanger 5 ans de macroni!
      Sont il aveugle à ce point !??
      Pour parrer à cette situation vonton tout vert par defaut ou conviction…

        +0

      Alerter
    • Serge F. // 28.05.2019 à 20h53

      Et bientôt 23% de fauchés et 22% de désemparés, car la prochaine crise économique arrive à grands pas :

      https://twitter.com/investir_ch/status/1128905294245957632

        +2

      Alerter
    • marcotte daniel // 31.05.2019 à 09h17

      Yannick..vous etes ”devin” une vue pragmatique…et sans contestation possible…..lol

        +0

      Alerter
  • Kiwixar // 27.05.2019 à 14h49

    Il faut comprendre un peu les abstentionnistes (44%) et les non-inscrit (12%) :
    (1) Y en a plein (20% à vue de nez) qui avaient l’habitude de voter RPR (un parti de droite classique, propre sur soi). Le parti a disparu, ils vont à la pêche.
    (2) Y en a plein d’autres (36% à vue de nez) qui avaient l’habitude de voter UMP (un parti de droite classique, conservateur). Le parti a disparu, ils restent à la maison.
    Si on ajoute les RPR et les UMP qui se sont abstenus ou ne ne sont pas inscrits, on tombe pile-poil sur ce 44% + 12%. Bien sûr, je peux me tromper.

    Après, pour les autres votant à droite, vaut-il mieux voter LREM (Les Républicains En Marche), ou LR (Les Républicains tout court, sous-entendu, PAS en Marche)…. Ben c’est simple : “un con qui marche va plus loin qu’un intellectuel assis”. Il vaut donc mieux voter LREM que LR.

    Le marketing politique, c’est simple. Si votre parti peine un peu, envoyez-moi un email si vous souhaitez quelques conseils (de base) facturés (très) cher. /// (Je souligne pour les mal-comprenants que ce commentaire est ironique)

      +14

    Alerter
    • VVR // 27.05.2019 à 16h48

      Ceux qui avaient l’habitude de voter RPR ou UMP ont voté, a plus de 60% (ce qui est exceptionnel par rapport au reste de la population), et forment d’ailleurs le gros de l’éléctorat LREM et LR (qui s’effondrent sans eux, au profit de EELV et LFI)

      Parmis les nombreux abstentionnistes que je connais, la motivation principale est l’absence d’importance du vote, le parlement européen n’ayant aucun pouvoir réel. Mais ce résultat est peut être influencé par une forte proportion de jeunes juristes dans l’échantillon.

        +10

      Alerter
      • Chris // 28.05.2019 à 12h44

        le parlement européen n’ayant aucun pouvoir réel.
        Pas tout à fait vrai : le Parlement, certes croupion, est l’alibi démocratique de l’UE !
        Se prétendant démocratique, la Commission ne pouvait tout de même pas afficher clairement qu’elle détient le pouvoir législatif ET exécutif. Donc, lors de la construction UE, les technocrates ont mis en place les structures (dont prébendes aux parlementaires) masquant cette castration démocratique.
        Mais si les parlementaires se réveillent (type Farage, Wagencknecht, etc…), rien ne les empêchent d’exercer plus de pouvoirs en obligeant à changer ces règles.
        C’est là tout l’enjeu de la présence massive de souverainistes-populistes à Bruxelles.

          +6

        Alerter
  • Graindesel // 27.05.2019 à 14h59

    Imaginons une démocratie véritablement REPRÉSENTATIVE, c’est-à-dire avec une assemblée élue à la proportionnelle… comme en Suisse…

    A part ça, la gauche, c’est un gros quart des votants. Rêvons d’une gauche unie… rêvons…

    Les querelles d’égos et l’individualisme, hélas! Et la conscience de classe, bordel!

      +2

    Alerter
  • Gilgamesh // 27.05.2019 à 15h01

    “Les cadres votent massivement EELV et LREM (et plus PS), les ouvriers RN à 40 %.”

    Il me paraît utile de rappeler que cette considération ne concerne que les votants.

    Il y a une distorsion importante car
    • le premier parti des classes populaires est l’abstention
    • les cadres sont relativement aux autres classes sociales plus mobilisées par les élections

    Enfin, si on suit certains analystes, il faudrait pour davantage de justesse dans l’analyse électorale se fier
    • à l’âge
    • et au niveau d’études
    plutôt qu’à la situation professionnelle des citoyens.

      +8

    Alerter
    • Chris // 28.05.2019 à 12h47

      Pour moi, l’âge, ville ou campagne et revenu sont déterminants.

        +2

      Alerter
    • marcotte daniel // 31.05.2019 à 09h27

      Ce qui veut dire…..les médias font bien leur boulot…..les gens restent comme les huîtres..imperméable….aux idees nouvelles….c’est celui qui crie le plus souvent…qui gagne ….100% des gagnants ont joué…70 ans qu’on joue à ce jeu …alors pourquoi changer…???

        +0

      Alerter
  • Nanker // 27.05.2019 à 15h32

    “Macron a réussi son hold-up à droite au détriment des LR”

    Certes mais quelle idée à LR de faire une campagne orientée soutane/bénitier/”repentez-vous pauvres pécheurs”. L’électorat de ce parti (plutôt âgé et à l’aise financièrement) ne veut pas qu’on lui impose ascèse et contrition. Il veut “jouir sans entraves” ce que d’ailleurs il fait depuis les années 70. Le choix de Bellamy avec ses airs de curé réac a donc été une erreur colossale. Il a fait fuir les électeurs potentiels chez celui qui promet que la fête consumériste – cad les lendemains qui chantent pour ceux qui ont les poches bien remplies – va continuer : Macron.

      +13

    Alerter
  • Suzanne // 27.05.2019 à 15h32

    Mes réflexions après ce mémorable dimanche (1/2).
    – Purée, s’il m’avait fallu une démonstration éclatante de ce que je savais déjà, c’est-à-dire que tout ça est un théâtre lamentable, artificiel, menteur, anti-démocratique, j’ai été largement servie.
    – J’ai finalement voté, mais je me suis fait violence. Ma compréhension totale et ultime va à tous les abstentionnistes d’avoir rejeté cet ignoble cirque.
    – J’ai voté FI, et mon coeur saigne pour le chagrin du tribun, qui s’en remettra, mais très sincèrement il a fallu que je surveille mes mains pour qu’elles ne mettent pas un autre bulletin anti-macron que vous imaginez certainement très bien. Si MOI j’ai pu penser faire ça, alors le vote RN est seulement un vote utile pour faire prendre une claque à l’autre progressiste de pacotille. Et ça n’a même pas fonctionné !
    – Les listes écolos et PS ce sont juste des listes là pour empêcher les vrais votes de protestation comme FI, communistes, UPR, DLF etc. (nos futures droite et gauche !!). Cela démontre bien le danger perçu venant de ces listes, seul petit point positif.

      +50

    Alerter
    • AL2019 // 28.05.2019 à 08h01

      @ Suzanne
      Chacun ses convictions, ce dit avez-vous vu cette vidéo de votre tribun préféré qui répond avec un tel mépris (de classe) et une telle violence verbale à un ouvrier qui lui rappelle qu’il mange au système depuis 40 ans !! C’est toute la contradiction d’un parti “insoumis”, représenté par un exemplaire type du système – dont le grand père était franc maçon, le papa également et lorsque l’on lui pose la question le concernant, il s’emporte! Lui, la République (franc maçonne) – ceci dit il y a plein d’autres réseaux d’influences.

      Les GJ – un mouvement sans précédent – ne veulent plus de ces sociétés secrètes, avez-vous pris réellement la mesure de ce que veulent et réclament les GJ ?? La souveraineté, une véritable démocratie et bien naturellement la transparence.
      Sans souveraineté – rien ne pourra être fait : ni pour le climat, ni pour restaurer nos institutions, notre économie. Le programme mondialiste nivellera tout par le bas.

        +12

      Alerter
      • Serge F. // 28.05.2019 à 20h06

        Vous parlez de ce cheminot dans la vidéo qui suit ?

        https://www.youtube.com/watch?v=mvD5xvPyj9c

        Avez-vous bien entendu ce qu’il dit ? Il met dans le même sac tous les partis politiques, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche (pour lui peu importe celui qui sera au pouvoir). Il le menace en disant que si leur situation ne change pas il y aura une révolution et des assassinats. Il ne laisse pas Jean-Luc Mélenchon en placer une et le prend pour un ennemi car pour lui tous les hommes politiques sont des pourris.

        JLM n’use pas de la langue de bois, contrairement aux énarques, et quand on le cherche on le trouve. Quand il revient vers le cheminot, il hausse le ton pour pouvoir placer ce qu’il a à dire et lui rappelle que c’est le PS qui les a mis dans la situation dans laquelle ils sont (ce qui est bien vrai). De nombreux cheminots applaudissent et une dame critique le cheminot. Je ne vois aucun mépris de classe, juste une explication entre hommes. Vous remarquerez au passage que JLM n’est pas entouré de gardes du corps.

          +3

        Alerter
        • Suzanne // 28.05.2019 à 21h12

          Serge et AL : moi, je préfère ne pas porter de jugement sur un homme politique à partir d’une très courte vidéo détournée de son contexte. Je préfère le faire sur des entretiens longs, par exemple celui de Thinkerview qui dure 2h 40.

            +2

          Alerter
      • Serge F. // 29.05.2019 à 09h43

        La vieille obsession complotiste de la Franc-maçonnerie marche toujours aussi bien à ce que je vois. Un peu d’histoire ne fait pas de mal :

        https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/1504-franc-maconnerie-lumieres-et-crise-de-lancien-regime.html

        Ensuite les rapports entre Jean-Luc Mélenchon et la loge maçonnique du Grand Orient de France, à laquelle il est toujours adhérent, ne sont pas au beau fixe :

        https://www.liberation.fr/checknews/2018/10/30/melenchon-franc-macon-etait-ce-connu-du-grand-public-l-assume-t-il_1688824

        Enfin, comme chaque député de la nation est un bout de la représentation nationale du pays, il représente bien la République (lire “Du Contrat Social ou Principes du droit politique” de Rousseau pour comprendre) et en tant que parlementaire sa personne est sacrée :

        https://www.littre.org/definition/parlementaire.2

        Comme JLM est un passionné de la Révolution française, il faut parfois se référer à l’histoire de France pour le comprendre :

        https://www.youtube.com/watch?v=ddqCzFBXkTg

          +0

        Alerter
  • Suzanne // 27.05.2019 à 15h33

    2/2

    – Toujours à propos de FI, c’est aussi de leur faute. Tête de liste très sympa mais pas à la hauteur de l’enjeu, pas assez d’implication contre l’UE.
    – Je suis outrée de voter pour des députés qui coûtent chacun, par mois, deux ans de salaire médian ou par là. Vu qu’on leur paye leurs frais, leurs voyages, leurs assistants, etc., dites-moi pourquoi ils ont besoin de 6400 euros personnels, ces gens? Pour en faire quoi? Allumer leur cheminée le soir?
    – Je n’ai plus aucune confiance ni dans les sondages ni dans les résultats. Soit dans l’avenir il y aura de la triche, soit il y a déjà.
    – Quand est-ce qu’on supprime vraiment toute communication et sondage pendant au moins deux semaines avant l’élection?
    – J’avais encore quelques doutes, mais désormais pour moi c’est Chouard sur toute la ligne. Il est temps qu’on reprenne la main, les gens.
    – Au fait : lire d’Alain Damasio, la Zone du Dehors. La première fois que je l’ai lu, en 1999, ça paraissait être de la Science Fiction. Plus maintenant.

      +39

    Alerter
    • Serge F. // 28.05.2019 à 20h47

      Merci quand même à vous, Suzanne ! Grâce à votre vote, et à tous ceux qui ont voté pour LFI, vous avez permis à Younous Omarjee d’être réélu. C’est un excellent député européen qui continuera à nous rendre de grands services.

        +2

      Alerter
  • Julien // 27.05.2019 à 15h57

    1) Les français ont voté pour Macron en 2017 : je me suis expatrié (pas une blague).

    2) Les français revotent pour Macron en 2019 : j’arrête de voter.

    3) Prochain vote Macron je change de nationalité.

    A un moment donné, on peut plus rien faire contre une bande de zombies…

    Je vais fumer ma pipe et regarder le monde s’effondrer (quelque chose me dit que la nécrose commence par la France).

    Bonne continuation les français.

      +34

    Alerter
    • lecrabe // 27.05.2019 à 16h50

      Quand le monde s’effondrera, les expat et les pipes brûleront aussi bien que ceux qui tentent de lutter contre son effondrement.
      D’ici là, profitez bien. (je suis quand même curieux, quel est cet Eldorado qui vous a vu débarquer avec vos valises?)

        +13

      Alerter
      • Yannis // 27.05.2019 à 17h33

        Le monde n’est pas circonscrit à la France, encore moins à l’UE.

          +4

        Alerter
    • Alfred // 27.05.2019 à 20h08

      Je suis bien curieux de savoir dans quel pays vous avez trouvé moins de zombies. A mon avis plus vous vous intégrerez plus découvrirez la zombification de votre pays d’adoption. J’espère pour vous que cela ne sera pas une désillusion.
      Enfin je parle du cas où vous embitionnez de devenir un immigré (ce qui est difficile et méritoire). Si vous n’êtes qu’un expat par contre vous finirez par rentrer consommer votre pays d’origine comme vous êtes en train d’en consommer un autre.

        +12

      Alerter
    • Marie Colin // 28.05.2019 à 11h57

      Votre histoire me rappelle celle de cette famille canadienne qui, effrayée par le “risque” d’attaque soviétique, avait cherché, dans les années 1970, un endroit “bien tranquille” où s’installer : ce furent les Malouines…

      Pour moi, une chose est sûre : les seules batailles qu’on est sûr de perdre, ce sont celles qu’on refuse de livrer ! Et qui peut dire que le balancier ne repartira pas dans un autre sens ?

      https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/decembre-193/eloge-de-l-engagement-maurice-kriegel-valrimont-1569

        +6

      Alerter
  • Quintus // 27.05.2019 à 16h05

    Faire figurer les non-inscrits, partis inclassables et attrape-tout (M5S, Brexit…) à la “droite de l’extrême-droite” est trompeur et malhonnête. Il fait apparaître les droites et extrêmes-droites comme majoritaires au parlement européen, alors qu’il n’en est rien. Je préfère d’autres présentations dans lesquelles les non-inscrits sont répartis à égalité des deux côtés de l’hémicycle et où on comprend naturellement qu’aucun camp n’a la majorité et qu’il faut composer, faire des alliances… c’est ainsi que le parlement européen et la politique européenne sont si centristes, car ce sont les seuls à être dans la majorité à chaque décision.

      +4

    Alerter
  • Jessim // 27.05.2019 à 16h20

    Emmanuel a réussi son pari, faire de cette élection un duel entre lui et Le Pen. Il a perdu certes mais a conservé toute sa base électorale et il va réitérer son pari pour la présidentielle afin d’effectuer un deuxième mandat.
    Les gens se plaignent de ce dirigeant mais à un moment donné nous avons les dirigeants que nous méritons. Dans une société individualiste ou prime le chacun pour soi, on a un président qui est à l’image des individus et des valeurs réelles de la société (je généralise bien évidemment à escient).
    Si on veut des dirigeants plus honnête, ça commence par arrêter d’élire des maires et des élus qui ont des casseroles longues comme le bras.
    Pour relativiser, je rappelle que cette élection est presque inutile dans la mesure ou le pouvoir en Europe est détenu par la Commission Européenne et la BCE

      +20

    Alerter
    • Véronique // 27.05.2019 à 20h25

      et aussi la CJUE. On l’oublie trop souvent celle-là, pourtant mérite qu’on s’attarde sur son “cas”.

        +8

      Alerter
    • LBSSO // 27.05.2019 à 20h56

      “E Macron a perdu certes mais a conservé toute sa base électorale”
      Pas tout à fait.Qualitativement elle a évolué sur cette élection.
      – LREM a siphoné une partie de LR.
      – Une partie de ceux qui les plus à “gauche” avait voté EM à la présidentielle a voté écologiste.

      L’électorat de LREM s’est donc droitisé.Pas très surprenant.D’où les grandes manœuvres à suivre au niveau du parlement européen …autour des écologistes pour un rééquilibrage pus à “gauche”.

        +4

      Alerter
  • Eric83 // 27.05.2019 à 16h31

    Il me semble qu’il faut rappeler que LREM comprend le Modem. LREM, sans le Modem, c’est combien 13,14,15% ?

    Compte tenu de l’abstention et des non-inscrits, LREM ne représente même pas 10% de l’électorat…soit son seuil d’irréductibles.
    La politique du régime de Macron, dont on nous annonce qu’elle va continuer de plus belle, est donc faite pour au maximum 10% des citoyens, pour les autres circulez, fermez-la et laissez-nous vous dépouiller/racketter sans la ramener sinon la répression sera plus forte encore.

    Il est temps de mettre en oeuvre le “Réveillons-nous” de l’ancien ambassadeur Michel Raimbaud avant qu’il ne soit trop tard.

      +16

    Alerter
    • septique // 27.05.2019 à 16h56

      On peut faire le même calcul (?) avec l’électorat du FN, de LFI..mais bon pour vous Macron c’est Lucifer…

      Le Modem c’est qui…Bayrou..?..3 éclopés, 2 borgnes, 1 aveugle…Corinne Lepage…?…10.000 adhérents, quelques sénateurs, 46 députés…de toute façon peu importent vos calculs cette clientèle vote à droite style LR ou ex RPR ou LREM, tient à l’Europe à l’Euro..

        +0

      Alerter
  • Dubreuil // 27.05.2019 à 17h26

    plusieurs désaccords/précisions.
    1 le PS et le PPE perdent la majorité seuls au PE, cela est un bouleversement sans précédent et va donner du poids aux libéraux et éventuellement au PVE.

    2 le vote EELV est d’abod un vote diplômé et c’est probablement pour cela qu’il est un vote féminin, à mon avis c’est dans ce sens plutot que l’inverse.A noter que c’est un parti qui regroupe ceux qui ont fait des études et fait le choix / subi une situation dans laquelle ils ont moins de revenus que d’autres de même niveau de diplome ( en gros chez LRM ceux qui font de la thune, chez EELV ceux qui oeuvrent dans le social/l’environnemental)

    Le revenu est la variable qui fait la différence macron/ Rn-FranceInsoumise
    Le RN est un vote de peu diplômés (ouvriers), à la différence de la FI (employés et profession intermédiaires).

      +5

    Alerter
    • LBSSO // 27.05.2019 à 19h53

      Cacher ce libéral que je ne saurais voir.

      ” Le PS [ndlr:plus précisément, Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen ] et le PPE [ndlr :Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-Chrétiens) ] perdent la majorité seuls au Parlement Européen, cela est un bouleversement sans précédent et va donner du poids aux libéraux et éventuellement au PVE. ”

      Merci de souligner ce point, je désespérais en lisant les commentaires.Aussi, je ne partage pas le commentaire d’OB en fin de billet ,à savoir :”On constate fort peu de changements suite à cette élection (et comment pourrait-il en être autrement ).”
      Certes , mais “le peu de changements” risque de faire que de “petits groupes” monnayent leur soutien.En particulier,le groupe parlementaire ADLE&R ( Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe + Renaissance + USR PLUS ) auquel participerait la LREM.Pari gagné pour E Macron ?
      Ce qui m’amuse : ce groupe Libéral veut changer de nom.D’ailleurs, depuis quelques temps les journalistes l’appellent “le futur groupe Centriste”(1).Il paraît qu’il veut se rebaptiser au final “Démocrate”…
      A suivre…
      (1) pour faire plaisir à @Fritz peut-être faudrait-il le nommer “extrême centre” 😉

        +6

      Alerter
      • kasper // 28.05.2019 à 01h02

        L’ennui c’est que le parlement européen n’ayant aucun pouvoir réel, il pourrait être composé a 90% d’un parti ou de l’autre rien ne changera. Les petits groupes auront du mal a monnayer leur soutien, vu qu’au final personne n’en a besoin pour rien d’important.

        A la limite, on aura plus de gens comme Farage pour faire des discours incendiaires que seuls les convertis iront voir sur youtube.

        La prochaine étape c’est de voir la “formidable avancée démocratique” de la désignation du président de la commission par le parlement. Je prends les paris que comme la dernière fois pour Junker, ce sera un candidat unique imposé par les allemands.

          +6

        Alerter
        • Alfred // 28.05.2019 à 14h19

          L’intérêt c’est aussi pour les petites listes d’avoir des sous pour survivre et continuer à porter un message. Pas de bol les gens préfèrent voter pour la spa que pour sortir de l’Europe.

            +4

          Alerter
        • Calal // 28.05.2019 à 17h29

          La question c’est que va t il se passer quand salvini va faire un déficit de 5% et que la commission voudra sanctionner l’Italie? Y aura t il assez de député pour voter les sanctions?

            +2

          Alerter
          • kasper // 28.05.2019 à 23h13

            Les euro-béats représentent encore un peu moins des 3/4 du parlement, donc je crains que ça ne passe comme une lettre a la poste.

            Au passage, puis je vous demander votre source pour comment les sanctions internes sont adoptées ? Je ne trouve que la procédure pour les sanctions hors UE (ou le Conseil décide de tout et “informe” le parlement…) https://www.consilium.europa.eu/fr/policies/sanctions/adoption-review-procedure/

              +0

            Alerter
    • Véronique // 27.05.2019 à 20h28

      EELV c’est aussi un parti qui attire les non-politisés. il est plus neutre de s’engager pour l’écologie que pour le communisme ou le néo-libéralisme.

        +11

      Alerter
      • Chris // 28.05.2019 à 12h57

        Plus neutre ?
        Encore du rêve suscité par le greenwashing que les médias nous administrent jour après jour à grosses louches pour nous faire gober la pénurie qualitative du tout industriel et hyper polluant. Hein, Greta ?!

          +7

        Alerter
  • serge // 27.05.2019 à 17h42

    Bon, 47 millions d’inscrits sur liste électoral en France. LREM fait à peu près 22% pour à peu près 50% de votes exprimés, soit donc un peu plus de 10% des votants possibles. Ce qui fait 4,7 millions de citoyens s’étant exprimés pour eux. Vu qu’il y a 10% de la population (un bon 6,6 millions) qui se sent vraiment mondialiste et d’accord pour les plans d’Europe über alles et de libre circulation des biens (accessoirement des gens s’ils acceptent une lichette de contraintes), n’y aurait-il pas une certaine évaporation de ces “ravis”?
    Maintenant, si on y ajoute EELV et autres LR ou survivants PS, on peut à contrario trouver qu’il y a un paquet de citoyens qui croient vraiment être dans la bonne catégorie d’actuels ou futurs “winners”. Je leur souhaite bien du courage lorsqu’ils vont constater, ce qu’ils auraient dû faire depuis un certain temps, qu’ils ont malheureusement un brin rêvé.

      +5

    Alerter
  • Patrique // 27.05.2019 à 17h45

    Les Crises fait mieux que C News en limitant le camembert aux 11 premières listes quand les salariés de Bolloré affichaient les 12 premières listes, évitant la 13ème.
    Mais qui donc est 13ème ? Liste annoncée ce matin sous les 1% pour le vote des français de l’étranger par Le Monde (encore une infox). En réalité dixième à 1, 84% et 1,17% au total France.

      +12

    Alerter
    • Fritz // 27.05.2019 à 20h34

      Cette liste indicible a recueilli trois fois plus de suffrages qu’aux précédentes européennes (2014).
      Dans ma commune, ses résultats ont quintuplé par rapport à la candidature de FA en 2017.

        +10

      Alerter
    • Chris // 28.05.2019 à 13h04

      J’avoue m’être interrogée si j’allais voter pour cette liste ou pas, bien que j’en partage toutes les convictions.
      Pourquoi ? Parce que j’aurais aimé que les partis souverainistes, certes à divers degrés, passent un accord pour une plate-forme commune pour attirer un maximum d’électeurs : hélas, les égos l’ont emporté sur l’urgence de travailler au service du peuple.
      Aux prochaines européennes, je voterai “utile” si rien ne change, puisqu’il n’y a qu’un tour.

        +4

      Alerter
  • pipo // 27.05.2019 à 18h00

    Je trouve que le dernier graphique représente bien la tournure que prennent les évènements.
    A gauche, ça se démobilise. A droite, ça se radicalise.
    Bref, ras le bol général, ça va péter.

      +6

    Alerter
    • Macarel // 27.05.2019 à 19h02

      Un autre symptôme de l’anémie de notre forme de démocratie libérale bourgeoise, c’est que l’objet même d’un régime démocratique c’est de résoudre les inévitables conflits d’intérêts qui existent dans toute communauté humaine par le dialogue et non par la violence.
      La montée de la violence répressive de la part du pouvoir en place est la preuve éclatante de la dérive anti-démocratique des classes sociales dominantes dans la société.
      Si notre démocratie fonctionnait bien, il n’y aurait pas de “gilets jaunes” tous les samedis dans les villes de France et de Navarre.

        +22

      Alerter
      • Lo // 28.05.2019 à 18h54

        “Si notre démocratie fonctionnait bien, il n’y aurait pas de “gilets jaunes” tous les samedis dans les villes de France et de Navarre.”
        Ce qu’il reste de la classe moyenne est devenu méprisant pour les classes inférieures domestiques (il n’y a qu’à voir comment le bobo parisien traite les ch’ti), hermétique au partage, aveugle et sourd. Bref des néoréacs sous des airs cool de “libéraux” tolérants.

          +1

        Alerter
  • jules Vallés // 27.05.2019 à 18h02

    Bien, la démonstration est éclatante (!) pour les Gilets Jaunes, il n’y a aucune solution institutionnelle !
    Donc, donc, il ne devrait rester que les solutions insurrectionnelles, non ?

      +23

    Alerter
  • Macarel // 27.05.2019 à 18h06

    Bon an, mal an, dans nos démocraties libérales représentatives 50% ou plus des citoyens en âge de voter, n’exercent pas leur droit. En fait, ils ne se sentent pas citoyen de leur pays. C’est bien cela le drame de cette forme de démocratie.
    Drame si l’on est vraiment démocrate, sinon c’est tout bénéfice si l’on est plutôt membre de l’oligarchie qui truste tous les pouvoirs.
    Tirons-en les conséquences : notre démocratie n’est dans les faits pas représentative. D’autre part, seuls des citoyens éclairés peuvent faire des choix en toute connaissance de cause. Or lors de chaque élections les querelles politiciennes prennent le pas sur tout débat de fond, ce qui conduit à des choix biaisés par des considérations relevant plus de l’émotionnel que de la raison.
    En définitive, notre type de démocratie est conçu pour qu’une petite minorité exerce son hégémonie, certains diront sa dictature sur la très grande majorité. D’ailleurs, peut-on vraiment appeler cela une démocratie ? Non, les meilleurs qualificatifs seraient régime oligarchique et/ou ploutocratique. Car l’argent permet d’orienter puissamment le choix des électeurs, via une propagande intense et des sondages qui se transforment en prophétie auto-réalisatrice.
    Et lorsque malgré tout les électeurs font un “mauvais choix” comme en 2005, alors l’on ignore le résultat du vote.
    Nos “démocraties” sont à la Démocratie, ce que le Canada Dry est à la Bière !

      +25

    Alerter
  • Frexit TV // 27.05.2019 à 18h18

    salut
    je n’ai pas le même taux de non-inscrits. je ne sais pas comment l’INSEE fait le calcul. ‘fin ils ont l’air de se baser uniquement sur les français en age de voter et résident en France.
    pour les présidentielles 2017 il y avait 52.164.698 français de 18 ans et plus (au 1er janvier 2017) et 47.582.183 d’inscrits sur les listes électorales, soit 8.78% de non-inscrits (4.582.515).
    pour un taux de non-inscrits de 11.4% en 2017 (88.6% d’inscrits) il faudrait une population française en âge de voter de 53.7 millions, soit un peu plus d’1.5 million de plus.
    en 2017 il y avait 1.264.113 français inscrits hors de France.
    visiblement l’INSEE ne compte pas les français inscrits sur les listes électorales à l’étranger pour établir le taux de non-inscrits et donc ça fausse les résultats.
    et comptent-ils les français non résidents en France mais inscrits sur les listes électorales en France ? (mon frère en fait partie, il vit aux USA et est inscrit en France).
    ça ne change pas fondamentalement le 1er graphique mais je voulais faire cette précision 😉

      +2

    Alerter
  • Genevieve B 30 // 27.05.2019 à 18h51

    Si l’on regarde bien on a toujours une élection : présidentielles, législatives, européennes, départementales, régionales, municipales.
    On vote beaucoup en France et on est toujours dans la même galère. D’où les gilets jaunes. On revote juste après l’épisode gilets jaunes et on retombe dans la même impasse désespérante. On pourrait en faire un jeu machiavélique digne de Matrix!!
    Cherchons la sortie, je reste optimiste en pensant qu’il y en a une.

      +4

    Alerter
    • Macarel // 27.05.2019 à 19h10

      Il y en a toujours, mais cela risque d’être pénible. Car notre démocratie dysfonctionne gravement. Lorsqu’un pouvoir n’a plus que la répression brutale à opposer à ceux qui le contestent c’est que la sortie ne peut-être que désagréable.
      Un tel pouvoir en général conscient de sa faiblesse, car ne bénéficiant que d’une assise populaire très réduite, compense par les seuls “arguments de conviction” qui lui restent : à savoir l’application de la force brutale.

        +19

      Alerter
      • Louis Robert // 27.05.2019 à 20h33

        « Le totalitarisme, a souligné George Orwell, n’est pas tant un âge de foi qu’un âge de schizophrénie. “Une société devient totalitaire lorsque sa structure devient manifestement artificielle, écrit Orwell. “C’est quand sa classe dirigeante a perdu sa fonction mais réussit à s’accrocher au pouvoir par la force ou la fraude.” Nos élites ont utilisé la fraude. La force est tout ce qui leur reste. »

        __________

        “Totalitarianism, George Orwell pointed out, is not so much an age of faith but an age of schizophrenia. “A society becomes totalitarian when its structure becomes flagrantly artificial,” Orwell wrote. “That is when its ruling class has lost its function but succeeds in clinging to power by force or fraud.” Our elites have used fraud. Force is all they have left.”

        “Zero Point Of Systemic Collapse” , by Chris Hedges

        https://www.countercurrents.org/hedges190310.htm

          +15

        Alerter
        • Louis Robert // 27.05.2019 à 23h21

          Addendum.

          Désolé, j’ai oublié de noter, comme je le fais toujours en pareil cas, que la traduction française est de Deepl.com à partir de…

          https://www.deepl.com/translator

            +3

          Alerter
      • Véronique // 27.05.2019 à 20h41

        On vote et rien ne change. Et du coup ça fait monter le taux d’abstention.
        Il y a une raison à cet état de fait. C’est l’UE.
        On peut toujours changer de représentants politiques, passer de la droite à la gauche ou vice-versa, les politiques menées sont décidées à Bruxelles, et en plus en suivant un dogme inscrit dans les traiités de l’UE, et elles suivent un genre de plan sur plusieurs années. Donc si demain on changeait de président, de toutes façons on continuerait d’appliquer les décisions prises auparavant et qui font partie d’une programme pluriannuel de réformes.

        Et à cause de cette organisation, il n’y a aucun débat possible sur le plan national. Heureux sont ceux qui adorent les politiques suivies. Pour les autres, il n’y a pas de discussion possible, ou bien dans le vide, et qu’ils votent comme ils veulent, rien ne changera puisque le parapluie UE protège les dirigeants.

          +17

        Alerter
    • Julien // 27.05.2019 à 23h45

      La solution, si elle existe, ne viendra pas des urnes. Pour ma part je n’irai plus voter, cela ne sert strictement à rien : le verrouillage médiatique est total et leur influence psychologique profonde sur les masses fonctionne parfaitement.

      Au niveau où nous en sommes ce qui dénouera cette situation ne pourra être qu’une guerre ou un coup d’état militaire.

      D’ici là il n’y a plus grand chose à faire à part se préparer individuellement.

        +7

      Alerter
      • Lo // 28.05.2019 à 19h08

        Si les gens éclairés arrêtent de voter, la manipulation n’en sera que plus grande.
        Les dictatures de l’ingénierie sociale et de la loi des grands nombres sont presque du même ordre que la certitude de mourir. Et pourtant qui opposerait cette dernière à l’utilité du vote ?

          +0

        Alerter
        • Julien // 29.05.2019 à 04h10

          Non, les gens éclairés finiront par prendre les armes sachant qu’ils ne peuvent plus agir par les urnes ni dans des manifs pacifiques.

            +0

          Alerter
  • Sybillin // 27.05.2019 à 19h16

    Débat particulièrement affligeant hier soir sur France 2 avec les représentants ou porte paroles des principaux partis! Personne n’a abordé quelque élément de programme mais tout le monde s’est étripé sur le score du RN !!! Cacophonie devant des journalistes incapables de recentrer le débat… L.Europe? Connais pas…jamais entendu parler!
    Devant cette vacuité des politiques dont l.objectif est de défendre son fromage on est étonné qu’il n’y ait pas au moins 90% d’abstentionnistes.
    Je signale que j’ai voté et c’est pour cela que je me permet de l’ouvrir!

      +7

    Alerter
    • Louis Robert // 27.05.2019 à 20h18

      Moi, je l’ouvre précisément parce que je ne vote pas et ne participerai jamais à ÇA. — Mais la vacuité généralisée ne mène pas loin vers la démocratie véritable…

        +5

      Alerter
  • Olivier // 27.05.2019 à 20h11

    Les blancs expriment quelque chose, mais les abstentionistes (ou non inscrits) n’ont par nature pas d’opinion. Ni pour, ni contre, Macron ou un autre.
    Minorer Macron (par exemple) des abstentionistes n’a aucun sens. Personne ne sait ce qu’ils pensent. Eux non plus d’ailleurs, sinon ils voteraient.

      +5

    Alerter
    • Louis Robert // 27.05.2019 à 20h39

      Faux.

      LR, abstentionniste contre macron, contre team macron, contre…, contre…, … , …, etc… Pour aucune de ces créatures.

      _______

      Maintenant vous savez, y compris que je sais.

        +0

      Alerter
      • Michael // 27.05.2019 à 22h06

        Certains abstentionistes s’abstiennent effectivement pour manifester un rejet. Mais ce n’est qu’une part marginale des abstentionistes, la plupart d’entre eux s’abstenants par manque d’intérêt. Je vous met au défi de me prouver le contraire.

          +6

        Alerter
        • Louis Robert // 27.05.2019 à 23h46

          Mais… je n’ai que fait la preuve que les propos d’Olivier étaient grossièrement faux…

          C’est à vous, et à ceux qui partagent votre thèse du « manque d’intérêt de la plupart d’entre eux», d’en faire la preuve, ce dont vous ne savez absolument rien. — Bonne chance!

            +3

          Alerter
          • Michael // 28.05.2019 à 00h04

            Mais… j’en sais rien moi, de ce que pensent les abstentionistes. J’ai besoin d’une preuve pour prouver que je ne sais pas ? En revanche… si toi tu sais, alors tu dois avoir des preuves, non ?

            Le cas contraire, ce que dis Olivier était tout à fait juste : les abstentionistes n’ayant pas exprimé d’opinion, nous sommes obligés de supposer qu’ils n’en avaient pas. Même s’il est indéniable qu’ils en ont certainement une, nous ne la connaissons pas, et toi non plus.

            Alors ouais, il y a un abstentioniste ici qui s’abstient pour protester contre le système éléctoral, un abstentioniste là-bas qui s’abstient parce qu’aucun candidat ne lui convient, un autre abstentioniste qui est content de l’action du gouvernement, mais qui ne va pas gâcher son dimanche pour voter pour une liste qui est assurée de gagner… et j’en passe… sauf qu’ils n’ont pas voté. Alors explique-moi, s’il te plait, comment tu fais toi pour savoir en quelles proportions ils sont repartis parmi les abstentionistes ?

              +11

            Alerter
    • SanKuKai // 28.05.2019 à 00h32

      Parmis les votants savez vous combien votent utile? Combien votent RN pour emmerder le monde, pour contrer Macron, ou parce qu’ils sont racistes? Combien votent contre plutot que par soutient? Combien votent pour des programmes?
      Et qui vous dit que les abstentionnistes n’ont pas d’opinion?
      Il y a plusieurs choses que les absentionnistes ont en commun:
      – Ils n’ont pas participé á cette comédie et ne l’ont donc pas légitimée,
      – Ils font partie d’un groupe qui s’agrandit á chaque élection et qui est majoritaire,
      – Leur inaction est équivalente en terme d’effet á l’action de ceux qui ont voté blanc, ou même á tout ceux qui ont voté pour des candidats terminant sous les 5%,
      – Ils ont gagné un peu de temps de vie (très précieux), ou en tout cas, ils n’ont pas perdu leur temps.

        +5

      Alerter
  • pat // 27.05.2019 à 21h04

    Etrange que personne n’ait vu apparemment la baisse très significative du résultat de LREM. En effet, les pourcentage, cela ne veut pas dire grand chose, il faut s’intéresser à la valeur réelle (ici une valeur agrégée certes). LREM n’existant que depuis les présidentielles, on n’a que les résultats de cette élection à mettre en face, soit 8 656 346 voix pour Macron, au premier tour bien évidemment. Ici il y a eu 5 076 363 voix, cela fait -3 579 983 voix. Certes, les élections européennes engrangent toujours une forte abstention, mais ici on parle d’électeurs pour l’idéologie du néolibéralisme, c’est à dire typiquement l’union européenne, qui n’est là que pour imposer cette idéologie à tous. Macron représente 100% de cette idéologie, donc logiquement ses électeurs sont pour l’UE et devrait s’y intéresser. En plus de cela, le président lui même est intervenu de partout pour favoriser LREM aux élections. A cela s’ajoute le fait que la baisse très forte des voix pour LR est probablement en partie reporté sur LREM.
    Alors, comment expliquer une telle baisse du nombre de voix, près de 41,36% de moins (de 8 656 346 à
    5 076 363) ?
    p.s : remarquez l’absence de l’UPR et Philippot sur l’enquête de Ipsos …

      +14

    Alerter
    • Kasper // 28.05.2019 à 02h28

      Dans un scrutin proportionnel il n’y a pas de vote utile. Le 10% des inscrits de Macron est donc son score hors vote utile, le score des vrais con-vaincus. Ca correspond à peu près à l’estimation qui en avait été faite par sondage a la présidentielle, donc ca semble fiable.

      C’est donc pas tant que Macron a perdu des voix, c’est que les voteurs “utiles” de 2017 sont allé voter pour leur favori ou se sont abstenus.

        +3

      Alerter
      • pat // 28.05.2019 à 10h49

        Je ne comprends pas bien pourquoi vous me parlez de “vote utile” ici, peut être est ce la réponse à un autre commentaire.
        Je compare avec les chiffres du premier tour des présidentielles. A cette étape il est difficile de parler de “vote utile”. Dans cet électorat, on peut y trouver à la fois des gens qui savaient très bien qu’ils votaient Macron pour un néolibéralisme libéré, et d’autres qui s’étaient fait avoir par la propagande qui leur a été désservi (nouveau monde, etc), auquel s’ajoute bien évidemment les voix LR déporté suite aux problèmes juridiques de Fillon. S’il y a des “votes utiles” lors du premier tour, ils doivent être peu nombreux.
        Ce chiffre de 8,6 millions de voix peut donc être considéré comme une base d’électeur pour ce moment là.
        Aujourd’hui, ce chiffre est passé à 5 millions de voix. C’est une perte considérable, pourquoi personne ne le voit ? Ou bien faut il ne pas le voir ?

          +3

        Alerter
        • Kasper // 28.05.2019 à 13h50

          Par définition le vote utile c’est au premier tour, quand on a un candidat préféré mais donné battu dans les sondages, et qu’on choisi de voter pour un autre mieux placé.

          Macron a bénéficié d’un fort vote utile à la présidentielle. Beaucoup de gens qui aurait bien voté Hamon ou un autre candidat donné battu des le départ se sont portés sur lui pour éviter un duel Fillon Le Pen ou Mélenchon Le Pen, sous les encouragements des médias. Des sondages estiment que le nombre de gens qui ont voté pour lui par conviction est de 4,5 millions, soit à peu près son score aux européennes, ou l’effet vote utile ne joue pas. En cela, il n’a rien perdu, et je dois même dire que je suis très surpris qu’il se porte aussi bien après un début de mandat aussi catastrophique à tous point de vue.

            +0

          Alerter
          • pat // 28.05.2019 à 16h07

            Je ne voyais pas cette définition pour l’expression “vote utile”. Je pensais plutôt au vote pour Macron au second tour pour contrer Lepen.
            Quels sont les sondages dont vous parlez ? D’où vient votre chiffre de 4,5 millions ?
            Je ne partage pas votre point de vue, rappelez vous que les scores des gens que vous donnez étaient tous dans une même fourchette, c’est à dire sans un écart important de 10, 15 ou 20% au moins entre eux (il y a au plus 5% d’écart), à part Hamon (mais vu Hollande qui pouvait croire au choix PS).
            M. Emmanuel MACRON 8 656 346 voix 24,01 % des voix exprimés
            Mme Marine LE PEN 7 678 491 voix 21,30 % des voix exprimés
            M. François FILLON 7 212 995 voix 20,01 % des voix exprimés
            M. Jean-Luc MÉLENCHON 7 059 951 voix 19,58 % des voix exprimés
            M. Benoît HAMON 2 291 288 voix 6,36 % des voix exprimés
            Admettons que des voix pour le PS se soient reportés sur Macron, je doute que cela soit très important. Il faut bien comprendre que parmi les électeurs du PS, certains croient encore qu’il s’agit d’un partie de “gauche”. Croyez vous que les gens aient été si bêtes pour croire que Macron était de gauche ? Peut être …

              +0

            Alerter
          • pat // 28.05.2019 à 16h08

            Je ne suis pas certain que le commun des mortels aille jusqu’à élaborer une stratégie. Vous me pardonnerez mais la profondeur de réflexion et d’analyse est si faible pour la grande majorité des gens, que je pense que les choses sont plus d’ordre impulsif qu’autre chose (très pratique dans le cadre de la propagande). Dans le sondage Ipsos (cité dans l’article) par exemple, il est montré que beaucoup de gens prennent leur décision au dernier moment. Et puis quand j’écoute les gens et que je lis des commentaires ici et là, je constate plus le fait de fanatiques (c’est à dire des gens que ne réfléchissent pas mais répètent des idées) que le fait d’une analyse objective et d’un esprit critique. Ne le prenez pas mal, c’est l’être humain, il est comme cela. J’ai entendu des gens élire quelqu’un sur son aspect physique, c’est pour dire la profondeur d’esprit … Sur ce dernier point d’ailleurs je suis persuadé que Macron a conquis les cœurs de certains et certaines.
            Par contre, à ces élections Macron avaient besoin de soutien (et donc de votes utiles). Votes pour légitimer sa répression sanglante du peuple et la libéralisation totale du pays, et votes pour lui assurer du poids dans le choix de la présidence de l’UE.
            Des électeurs habituelles pour LR ont probablement reporté leur voix pour LREM car ils voient en Macron quelqu’un qui va défendre leur privilège. Les intérêts économiques priment toujours sur le reste (immigration, droits LGBT, avortement, dépénalisation des drogues, etc, bref les seules différences gauche/droite aujourd’hui) chez les privilégiés.

              +1

            Alerter
          • pat // 04.06.2019 à 18h00

            MAJ
            J’ai commencé à chercher et j’ai vu effectivement ce weekend qu’en avril 2017 des sondeurs estimaient jusqu’à 50% de vote utile pour Macron au premier tour (cela m’a surpris). Il faudrait que je lise toutes les sources pour me faire une opinion, mais cela semble donc bien confirmer le résultat très faible de ces élections européennes pour LREM, autant dire une absence totale de légitimité du pouvoir (légal certes mais c’est eux même qui font les règles, évidemment qu’ils ne vont pas les faire à leur désavantage, il faut maintenir la dictature en place).
            Par contre je ne vois nul part dans tous les médias une analyse des voix réelles, et non d’un pourcentage qui ne veut rien dire, c’est triste cette absence de pensée critique, cela se limite à des combats de coq entre fanatiques, est ce que la rationalité a disparu ? Sommes nous en “Idiocracy” ?

              +0

            Alerter
      • pat // 28.05.2019 à 10h54

        L’abstention habituelle des élections européennes masque cette réalité grâce à l’utilisation de “pourcentage des voix exprimés”. Les statistiques, franchement, on leur fait dire un peu ce qu’on veut, il faut regarder les données brutes, toujours, toujours, toujours.
        Je vous invite à faire votre propre analyse.

        L’idéal d’ailleurs serait d’avoir les données détaillés (au moins par ville) pour regarder cette différence de nombre de voix plus en détail. Il y a fort à parier que les grandes périphéries ont moins dégradé Macron, de même si on avait les données par tranche d’âge, on aurait probablement là aussi des écarts importants. Les sondages du genre Ipsos, je les prends avec des pincette. Par expérience, j’ai constaté que les gens qui prennent le temps de répondre à un questionnaire ne sont pas neutres, il y a un biais obligatoirement. Je pense que la défiance envers Macron est très éparpillée (dispersion des données selon le lieu géographique, l’âge, le sexe, etc).

          +0

        Alerter
      • pat // 28.05.2019 à 10h55

        Le cas LREM est particuliers du fait des “gilets jaunes”, il y avait dans cette élection en partie un “vote utile”, une sorte de référendum pro ou anti Macron. On pourrait donc estimer que les partisans de Macron se seraient expressément manifestés à cette élection, plus que les autres du moins.

        De même, on peut estimer que des voix LR se soient reportées sur LREM du fait des gilets jaunes (ils protègent leur privilèges tout simplement).

        Ajoutez à cela la facilité déconcertante de manipuler l’opinion publique et le fait que les médias soient totalement au chevet de Macron, on a là à nouveau une concurrence déloyale en faveur de LREM par rapport aux autres.

          +2

        Alerter
      • pat // 28.05.2019 à 10h55

        De mon opinion, je pense que cette perte considérable de voix pour Macron est lié à au moins deux choses :
        – le résultat du “dol” lors de l’élection présidentiel, certaines personnes ne se font pas avoir deux fois, ils ont compris à qui ils avaient à faire aujourd’hui.
        – le résultat des gilets jaunes : certains dominants ont probablement compris qu’on va dans une impasse avec la violence comme unique réponse à un mouvement politique et pacifique. Ils ont probablement peur de tout perdre. C’est la hantise, on le voit bien à travers notamment la considération des anarchistes comme des terroristes. Ils ont plus peur du “comité invisible” que de Daesh (des mercenaires qu’ils utilisent). C’est normal, ils savent bien qu’on n’ait pas en démocratie (au sens du dictionnaire, pas de la novlangue) et que le soulèvement du peuple est un risque permanent.

        On peut probablement y ajouter d’autres raisons, tel que l’absence totale de nationalisme chez Macron qui vend le patrimoine du pays, cela doit déplaire à certains.

        Des signes semblent montrer des discordances au sein du système dominant dans son ensemble et je pense que cette perte de voix en est un signe fort.

          +4

        Alerter
  • sixthofone // 27.05.2019 à 21h29

    à tous ceux qui disent les français se désintéressent de la vie politique.

    Faux. J’ai voté jusqu’en 2005, traité de Lisbonne, les français avaient clairement dis NON. Deux après, con-grès et Sarkozy fait passer les traité à “la virgule près”.

    Vous parlez encore de démocratie aujourd’hui. Comment croire en cette mascarade ?

      +29

    Alerter
  • Koui // 27.05.2019 à 21h31

    Ce qui me frappe le plus, c’est le vote des femmes et des jeunes pour les verts, le vote des retraites et des riches pour Macron, le glissement de la droite vers Macron, l’abstention ou la dispersion du vote LFI, le vote ouvrier pour le RN. La “personne sacre” de Mélenchon a eu un effet dissuasif qui a effacé le succès de la présidentielle. Malheureusement, je ne vois personne qui soit capable de le remplacer. Il le faudrait pourtant, car il est vieux et trop sanguin. Les gens ne peuvent plus le supporter. Moi, je l’aime bien

      +16

    Alerter
    • Eliah // 28.05.2019 à 00h56

      moi aussi j’aime bien méluche comme il est…
      Il n’y a que le parti médiacrate pour crier haro sur les tempéraments sanguins (et adouber des assassins doucereux) !
      D’autant que c’est largement autant un tempérament méditatif (analyse, stratégie , observation/écoute aussi)
      sans parler du sentimental (dont refus de l’injuste et des gens de peu invisibilisés)
      Bref la complexité Humaine enrichie tout au long de la vie, sans carence gravissime (voir catégorie milliardaires et financiers)

        +13

      Alerter
      • Suzanne // 28.05.2019 à 06h05

        Effectivement, Mélenchon est un des très rares grands hommes politiques que je vois dans notre paysage. Je me trompe peut-être, mais je le crois sincère, pourtant plus méfiante que moi y a pas. Son entrevue de thinkerview est magnifique :
        https://www.youtube.com/watch?v=9y3aC0LruiQ

          +15

        Alerter
        • SanKuKai // 29.05.2019 à 08h16

          JLM s’exprime très bien, il est très cultivé, et ses analyses de la situation passée paraissent cohérentes et intelligentes, notamment concernant la politique étrangère. Il est juste dommage qu’il y ait un tel écart entre ses belles paroles et ses actes. Et même ses solutions concernant l’UE n’ont ni sens ni logique (plan B, ne pas sortir mais ne pas respecter les traités, etc.). L’intelligence au service de la fourberie n’en fait pas vraiment un représentant á qui on peut faire confiance.
          https://m.youtube.com/watch?v=GxqsysbtSRs

            +0

          Alerter
      • euphorbe // 28.05.2019 à 09h42

        Mélenchon a voté pour le retour des farines animales , ça c’est pas une invention !

          +3

        Alerter
    • Alfred // 28.05.2019 à 07h17

      Le problème de la FI n’est pas Mélenchon en lui même d’une part et il y a encore malgré tout des gens intéressants à la FI (Qattenens et Rufin par ex) d’autre part. Le problème (si la modération a ravalé ses larmes merci de le laisser) c’est à 100% a ligne politique. C’est pas faute d’avoir été prévenus mais c’est pas grave “on lâche rien”. On est democrates mais c’est le monde entier dehors qui a tord. C’est juste le parti dont les partisans sont le plus massivement restés à la maison. Et vu l’attitude depuis dimanche c’est pas parti pour changer.
      Alors que nous reste t il à faire? Espérer un changement de direction ou partir chez la République Souveraine ?
      (Merci de justifier une modération éventuelle par rapport à la charte)

        +4

      Alerter
      • Eliah // 28.05.2019 à 16h02

        Moi je pense que :
        1- la majorité relative étant à l’éco-socialisme,
        2- le programme le plus abouti en la matière, même si on n’a pas su le faire passer pédagogiquement à nouveau, manifestement (et surtout, énormément de gens votant sur le libellé de la liste, cela n’apparaissait pas dans les mots “voie” et “insoumission”, et surtout, les gens désirant du positif, “insoumission” est un mot ‘en creux’, bref, les bulletins avec les mots “vert” ou “écologie”, ont été préférés, malgré “la règle verte” et tous les livrets thématiques liés à l’écologie dans le programme “l’avenir en commun”),
        3- oui, la prochaine présidente sera une femme,
        et au fait, où est passée Corinne Morel Darleux, qui a coordonné la rédaction collective du premier manifeste de l’éco-socialisme de 2012???
        Après, la grande moitié restée à la maison ne croit pas en la structure corrompue et non soumise à processus démocratique au pied de la lettre en Europe,
        Mais t’inquiète: “on est là”
        Les prochaines votations sont territoriales, non?
        Eliah
        PS: (j’ai quand même voté par sens du symbole, de la “claque”, et parce que je veux que soient filmés des orateurs très efficaces en “éducation populaire”, 3 y suffiront! 🙂 )

          +2

        Alerter
      • Suzanne // 28.05.2019 à 21h28

        Bonjour, Alfred, je suis bien d’accord avec vous sur le fait qu’il y a un problème à la FI, et ce n’est pas Mélenchon, ni une autre personne, mais le fait qu’ils tiennent à une ligne idéologique qui ne fonctionne pas actuellement, parce que ce n’est pas le sujet. OK, ils sont à gauche, il veulent être à gauche, je le suis moi-même, mais saperlipopette, personne ne semble réaliser qu’on s’en fout complètement d’être à gauche ou a droite. On doit tous s’unir autour de quelques principes qui ne sont ni de gauche ni de droite : le souverainisme, la volonté de prendre ensemble le pouvoir, et pas de rechercher le pouvoir personnel et le fric, la transition écologique, l’assurance pour les plus pauvres de finir leurs mois dans le vert, mais une vraie assurance, forte, et le pouvoir au peuple, la démocratie pour de vrai. On doit tous s’unir pour décider, pas pour discuter sans fin ce qui est de gauche ou ce qui est de droite. Constituants, et non législatifs. On a réalisé que le pouvoir en place nous donne une société dystopique, on n’en veut pas, on le remplace et on donne le pouvoir au peuple. Et on s’engueule sur les frontières et les migrations, si on veut. Mais je préfère une nation souveraine et légèrement frileuse à l’égard des étrangers, qu’une société mondialisée où les marques nous parquent et nous exploitent comme du bétail.

          +5

        Alerter
  • Sam // 27.05.2019 à 21h53

    Les votants n’ont pas voté, ils ont joué au tiercé : deux mois que la télé leur donne les favoris, ils les ont joué dans l’ordre.

      +18

    Alerter
    • Eliah // 28.05.2019 à 01h06

      100% d’accord avec un bémol de jugement/condamnation cf le processus de lessivage abouti d’un modèle aussi morbide que mortifère, et un droit au réveil… des gens!…
      J’emploie plutôt l’image du foot, et ce qu’il reste à défaut de pain: les jeux…. ‘être un jour, un jour seulement’ dans l’équipe gagnante (ou même on supporteur …. ? )

        +2

      Alerter
  • JC // 27.05.2019 à 22h14

    Récapitulatif utile, confirmant pas mal d’intuition (le vote LREM des 70+, le vote féminin pour Europe ELV, qui vient de la FI pourtant, bravo les gars pour l’éducation populaire…).
    Ce serait bien de mettre à côté pour qu’on se rende compte, les totaux et proportions interrogées de chaque catégorie (H/F, âge) qu’on se rende un peu compte de la constitution du panel.

      +2

    Alerter
  • Phil de Nantes // 28.05.2019 à 00h25

    Bonjour, je ne trouve pas vos sources pour les “12% de non inscrits selon l’INSEE”.
    En revanche je trouve le chiffre de 7% de non inscrit en 2019.
    À noter que depuis 2008, l’inscription est automatique pour tous les jeunes l’année de leurs 18 ans, ce qui augmente mécaniquement (et peut-être artificiellement) le nombre d’inscrit.
    Un lien vers votre source SVP ?
    Merci pour votre super travail 🙂

      +3

    Alerter
  • R2D2 // 28.05.2019 à 04h40

    Le désenchantement des lecteurs des Crises m’étonne. Je comprends que beaucoup ont été déçus du résultat de leur courant favori, mais enfin, il faut quand même voir plus loin que le bout de son nez. Et arrêter également de penser que tout n’est que tactique politicienne de X ou Y pour préparer la prochaine présidentielle. Je trouve que l’électorat fait, au contraire, preuve d’une maturité étonnante qui colle parfaitement avec la situation réelle.

    La grande problématique de l’Occident depuis une trentaine d’années n’est plus plus l’artificiel clivage droite/gauche, mais l’opposition entre souverainisme et globalisme. Même les collégiens de 4ème en géo savent que la mondialisation (libre-échange, immigration, délocalisations) a enrichi les classes supérieures/villes-monde et profondément appauvri les classes populaires et moyennes/France périphérique.

    De ce point de vue, les deux seuls partis politiques cohérents avec eux-mêmes sont le RN et LREM, et ce n’est pas un hasard s’il sont largement en tête. Le premier veut des frontières et du protectionnisme, bénéficiant mécaniquement aux classes pop/moyennes, tandis que le second veut encore moins de frontières pour le plus grand profit des riches. On aime ou on n’aime pas, mais c’est totalement logique dans les deux cas. Les autres partis, invertébrés refusant, sous des prétextes divers, de prendre position sur cette question fondamentale, sont très justement largués (LR, LFI, PS).

      +12

    Alerter
    • Véronique // 28.05.2019 à 07h56

      Oui tout-à-fait.
      Mais parler globalisation ou mondialisation, c’est nécessairement poser la question de l’UE. C’est en occultant ce point essentiel et en tournant autour du pot, car la mondialisation n’est pas absente de leur discours, que la gauche et les LR se retrouvent en queue de peloton.

        +2

      Alerter
      • Véronique // 28.05.2019 à 08h10

        Mais je ne sais pas s’ils vont aller dans ce sens. Les premières réactions de LR et de la FI, c’est plutôt de rechercher la responsabilité de l’échec au niveau de la tête du parti. Je crains qu’on ne tourne en rond encore un bon moment.

          +4

        Alerter
    • Owen // 28.05.2019 à 08h43

      Oui, les raisons de succès des uns permettent de commencer une meilleure analyse que celles de l’échec des autres.

      Le succès du parti macronien me glace quand je vois la subordination des services de l’Etat aux volontés personnelles du président et les violences contre les GJ, mais les résultats confirment qu’il disposent d’un étiage réel de 20% des votants à une élection. Le système est ainsi fait que ce sont les élections qui déterminent les pouvoirs politiques, pas les abstentions. Il a rompu la vieille digue entre bourgeoisie “cool” et “hard” et dévitalisé les partis gouvernementaux droit/gauche. D’autre part, si son coeur électoral est celui des riches seniors diplômés, le détail sociologique montre que les autres catégories ne sont pas absentes de la macronie. Son discours “en même temps” vaut celui du consensus et répond aux personnes peu politisées qui choisissent la sécurité de la masse à défaut de disposer de moyens de compréhension sur l’état réel de la société et du pays.

      Je souscris à votre analyse du RN en ajoutant qu’ils ont fait certainement le plein des voix, puisqu’on peut “se lâcher” aux élections européennes aux enjeux peu lisibles. La question de la prochaine présidentielle est déjà en place: est-ce que la “digue républicaine” va encore tenir ou va-t-elle trop sentir l’huile de foi de morue et lâcher ?

        +7

      Alerter
  • alainmasson // 28.05.2019 à 07h19

    Grand merci pour ces images de synthèse aussi efficaces qu’un long discours.
    En première analyse, on y voit l’héritage d’une déviation sociale-démocrate à 50 ans
    sur les attentes déçues.
    Il y a des efforts théoriques et pratiques à produire pour refondre la gauche !

      +2

    Alerter
  • Bachelerie // 28.05.2019 à 09h39

    tableaux éclairants! l’abstention et le non inscrits, plus blancs et nuls cela fait beaucoup, n cela fait donc 58% des lecteurs inscrits et potentiels.

    pas de désastre electoral de LFI

    F d G = PG + PC députés F I sans le PC députés PS députés PC
    2014 1 252 730 4 2 650 357 14

    En %
    2019 1 428 410 6 1 402 143 6 564 739

    Chiffres officiels du ministère de l’intérieur 27.05.2019.

    le désastre il y a c’est pour le PS et le PC, LFI gagne 2 sièges et Macron Larem

    EELV fait un bon score, La crise environnementale a mobilisé les électeurs. Comment se comporteront les élus EELV.?Souhaitons qu’ils soient plus fidèles à leurs convictions que par le passé.
    Le référendum anti Macron lancé par JL Mélenchon et FI , Marine Le Pen et FN/RN était un piège tendu à Jupiter, il a parfaitement fonctionné.
    La légitimité d’E Macron et de sa majorité est entamée.
    Enfin au niveau Européen, la chute des partis de gouvernement (PPE et PS) se poursuit inexorablement.
    les politiques néo/ordo libérales rejetées par les peuples français, allemands, Italiens, Espagnols, et Hongrois, Polonais, Roumains, Tchèques vont être poursuivies avec l’apport des libéraux.
    Le néo/ordolibéralisme atlantiste sort affaibli de cette élection. Les électeurs veulent une Europe indépendante, maître de son destin.

      +3

    Alerter
    • calal // 28.05.2019 à 14h11

      oui tout a fait. la pseudo gauche renaitra toujours de ses cendres puisqu’on peut toujours baratiner et trouver des naifs pour croire aux belles promesses (nommez moi chef et payez moi pour qu’ensemble on sauve le peuple, la planete,les chatons mignons). Sauf que le behaviorisme et l’experience se diffusent et que les electeurs jugent de plus en plus sur les actes,l’evolution de leurs conditions de vie et non sur les mots…Plus facile de lutter contre l’inflation des prix de l’alimentaire a la campagne qu’en ville,sauf a se convaincre que jeuner de 15 au 30 ,c’est bon pour la sante et la planete….pis la beuh c’est comme la coca c’est traditionnellement un coupe faim et un moyen de soulager les douleurs des pauvres pour qu’ils meurent en ne faisant pas trop de bruit…

        +0

      Alerter
    • Véronique // 29.05.2019 à 00h43

      Pour EELV il semble qu’une coalition avec LREM soit envisagée (ainsi qu’avec le PS et LR).

      Ce qui me semble logique compte-tenu du fait que je ne vois pas de différence entre les 4.

        +1

      Alerter
  • jackou52 // 28.05.2019 à 10h15

    Très bonnes informations, politiquement je ne commenterais pas, chacun et chacune à votés en son âme et conscience, en prenant leur responsabilité sur l’avenir, bien que j’ai fait ma propre analyse des résultats. Par contre faudrait que le rédacteur de l’article se mette à la page, car le (FN) n’existe plus nous en sommes au Rassemblement National! Cordialement.

      +3

    Alerter
  • Nanker // 28.05.2019 à 10h40

    “Malheureusement, je ne vois personne qui soit capable de le remplacer. Il le faudrait pourtant, car il est vieux et trop sanguin. Les gens ne peuvent plus le supporter. Moi, je l’aime bien”

    Les gens éprouvent de la répulsion pour Méluche car ils en croisent un comme lui, au bar du village, vissé du matin au soir devant son demi de bière… Autrement dit Jean-Luc croit que pour représenter les prolos il faut faire “style” prolo (façon Georges Marchais dans les années 70). Or les prolos ont horreur de cela et préfèreraient qqun qui présente bien pour les représenter. JLM devrait passer la main : un duo de snipers Ruffin/Quatrennens porterait bien mieux LFI que les éructations pochetronesques de Méluche…

      +3

    Alerter
  • marius // 28.05.2019 à 10h42

    Des commentaires à l’image des canaris. Des extrémistes et populistes.

      +0

    Alerter
  • Araok // 28.05.2019 à 10h51

    Bien, tous ces tableaux et graphiques qui ventilent les votes par classes sociales, sexes, âges etc Mais mais comment le savent-ils? Quelle est la méthode et la précision du calcul (?) qui ont établi ces pourcentages ? J’aimerais bien avoir quelques précisions sur l’algorithme utilisé. On discute sur des données dont on ne sait pas comment elles ont été calculées et qui sont invérifiables. Mais LCI et BFM ou C ds l’R ont ainsi de la matière pour tenir tte la journée…

      +2

    Alerter
    • pat // 28.05.2019 à 11h08

      Auriez vous mal lu l’article, c’est écrit au début avec un lien vers twiter. Ils utilisent non pas le résultat des élections, mais le résultat d’un sondage Ipsos, en voici le lien direct : https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2019/05/116339-Rapport-JDV-COMPLET-d%C3%A9taill%C3%A9_2019_05.27.pdf

      Effectivement, on ne possède rien d’autres que la localisation du bureau de vote comme méta-données sur les électeurs, donc il n’est pas possible de faire des analyses véritablement approfondies.

      Si on vivait en démocratie (au sens du dictionnaire), on pourrait avoir des votes (et non pas des élections) nominatifs, ou au moins des méta-données détaillées sur les citoyens votants. Cela permettrait d’ajuster les politiques en considération afin de trouver des compromis pour tous (age, csp, etc).

        +0

      Alerter
  • Tilleul // 28.05.2019 à 11h04

    Les seuils à 5% sont tout à fait normaux. Ras le bol de voir 33 listes. Les petits partis n’ont qu’à s’associer s’ils prétendent faire de la politique.
    Il faudrait même mettre le seuil à 10% pour éviter d’avoir 50 listes de gauche et 50 listes de partis souverainistes.
    Faire de la politique, c’est rassembler, ce n’est pas construire des chapelles d’égo !

      +4

    Alerter
    • Genevieve B 30 // 28.05.2019 à 18h39

      Comme ça ce seront toujours les grands partis qui se présenteront financés par ??? je vous laisse deviner (banques, multinationales etc…) Drôle de démocratie! Non, ce qui est anormal c’est qu’en Allemagne, dès le premier 1% on est élu alors qu’en France, il faut au moins 5%. Ceci dans une élection qui est censée participer d’une union. Concurrence libre et non faussée?

        +2

      Alerter
  • batby // 28.05.2019 à 11h27

    Pour apprécier la stratégie d’un Mélenchon par exemple qui donne comme préalable à toute union, l’allégeance à son programme ce qui ferme la porte à toute possibilité d’union.
    en tenant compte, uniquement pour comparer à 2014, d’une alliance possible avec le PCF, cela donne :
    2014 : Front de gauche : 1 252 730 – 6,61% – 4 sièges

    2019 – LFI : 1 428 386 – 6,31% – 6 sièges
    2019 – PCF : 564 717 – 2,49% –
    2019 : ensemble 1 993 103 – 8,80% et 8 ou 9 sièges pour le groupe de gauche auquel les deux formations appartiennent
    Pas mal notre grand stratège de la machine à perdre.

    Pour Comparer avec le résultat des LR
    2019 LR : 1 920 530 – 8,48 % – 8 sièges

      +1

    Alerter
  • petitjean // 28.05.2019 à 12h31

    Rien ne sera possible,
    aussi longtemps que les principaux moyens d’influence ne seront pas repris en main. Je veux parler de l’école et des médias
    L’immense majorité des peuples et sous l’influence des médias, et nos enfants sont pris en charge par l’école
    Imposer la neutralité et le stricte respect du pluralisme est un préalable vital
    Notre jeunesse doit être former à l’esprit critique et à la capacité d’analyse
    on devrait relire la Charte des journalistes pour mesurer à quel point cette “profession” nous trahit et trahit sa Charte

    Relisons Tocqueville :
    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2018/03/30/tocqueville-l-espece-d-oppression-dont-les-peuples-democrati-6039022.html

      +7

    Alerter
  • Vincent // 28.05.2019 à 13h05

    Pour la France, j’ai du mal à voir dans les résultats une défaite de LREM. Au contraire, c’est le scénario idéal : on a monté en mayonnaise le RN, et pour être sûr de la première place, on a mis en face une tête de gondole (Loiseau) avec autant de charisme mobilisateur qu’un discours de maire à la fête des pompiers.

    Morale de l’histoire : la réélection de Macron en 2022 est assurée. Dans une alternative Macron Lepen, les croquants voteront Macron comme un seul homme, en croyant sauver la France d’un retour des heures les plus sombres.etc…

    Comme Sauron avec l’Anneau Unique : ils ont tous été dupés.

      +5

    Alerter
    • Bibi // 28.05.2019 à 13h24

      Macron s’en fout de la France… ce qu’il visait dans sa stratégie, c’est l’affaiblissement des LR pour avoir une majorité qui fasse échec au PPE et ainsi mettre Barnier à la tête de la commission… il a gagné ces élections et on n’a pas à se réjouir du résultat… Barnier va reprendre les accords sur l’intégration de la Turquie en UE, le flot de migrants pour financer la colonisation de l’Afrique via le transfert d’argent des migrants vers leurs pays d’origine… c’est encore la finance qui a gagné… on apprend pas à un banquier à compter. On aurait pu se réjouir d’avoir Manfred Weber mais Macron est bien le fils spirituel de Mitterrand ça ne fait aucun doute. Même Machiavel à côté est un petit joueur.

        +5

      Alerter
  • Expectative // 28.05.2019 à 13h16

    Tout ces tapages pour une élection qui ne sert qu’à engraisser quelques uns… Les articles d’analyse ne servent -à la quasi unanimité- qu’à décourager les gens qui ont voté en leur démontrant la victoire “européenne” de macron.
    Que les français se focalisent sur les prochaines élections NATIONALES: législatives, présidentielles.
    On va voir combien de milliers d’électeurs vont être supprimés accidentellement du fichier centralisé.
    Suivi du bourrage des urnes et de son contraire
    Sans oublier le vote des prisonniers, des moins de 18 ans et tout ce que le gouvernement inventera pour garder la main
    On verra qui de la France ou de son gouvernement gagne

      +3

    Alerter
  • bibi // 28.05.2019 à 13h20

    Vos chiffres on s’en fout… on aimerait connaître le nombre d’inscrits et tout est fait pour nous le cacher… donner donc ce chiffre qu’on sache sur quelle “assiette” reposent vos %…. on n’est pas des tartuffes !

      +0

    Alerter
  • lemoine001 // 28.05.2019 à 13h50

    Ce que les les élections européennes nous permettent de constater, une fois de plus, c’est que les partis les plus efficaces sont ceux qui reposent sur un nom, une personnalité (Le Pen – Macron) mais ce sont pour cette raison même les plus fragiles. Viennent ensuite ceux qui affichent une idéologie clairement identifiée (l’écologie). Ceux qui n’ont ni personnalité forte ni idéologie claire s’effondrent (le PS sans Mitterand – la droite sans Chirac ou Sarkozy).
    Or, les médias contribuent fortement à la création des personnalités. Ils ont fait Macron, ils soignent l’image de M. Le Pen, tapent sur Mélenchon et ignorent totalement les autres. Ils réduisent les idéologies à quelques slogans et favorisent les plus sommaires. Ils sont en cela devenus un obstacle à une véritable démocratie.

      +7

    Alerter
    • calal // 28.05.2019 à 14h13

      ils soignent l’image de M. Le Pen.

      Peut etre que cette femme a des couilles…
      Croyez vous que personne ne cherche a lui faire la peau dans son parti,surtout depuis le debat du second tour? Croyez vous que l’etablishment ne cherche pas a la pieger?
      Croyez vous qu’elle ne pourrait pas vivre de facon moins stressante et avec autant de pognon?

        +1

      Alerter
      • Michel LEMOINE // 28.05.2019 à 15h31

        M. = Marine
        Toutes les campagnes du FN reposent sur le nom Le Pen. A tel point que le parti a pu changer de nom sans dommage.
        Sur le plan idéologique il joue sur la confusion. Ses maîtres mots (système, establishment ) n’ont aucun contenu clair. Chacun y trouve ce qu’ il voudrait y trouver. Il est tantôt pour le maintien dans l’UE tantôt pour la sortie. Il ne soutient aucun mouvement social. Ce n’est que le joker de la droite.

          +7

        Alerter
  • Anne // 28.05.2019 à 18h39

    Quand je m’abstiens de voter, Alfred, j’émets une opinion que je ne peux exprimer d’une autre façon. Je ne veux en aucun cas que mon vote soit affecté a quelque groupe que ce soit

      +1

    Alerter
    • Alfred // 29.05.2019 à 02h15

      Vous m’avez mal compris. Ne pas voter est votre choix mais il n’exprime rien d’intelligible si vous n’etes pas là pour l’expliquer. Votre abstention vous est propre et celle de votre voisin lui est propre. Je dis donc qu’il est rigoureusement impossible d’amalgamer tous les abstentionnistes comme ayant tous la même opinion (puisqu’ils ne l’expriment pas).

        +1

      Alerter
  • Nanker // 28.05.2019 à 22h13

    “Barnier va reprendre les accords sur l’intégration de la Turquie en UE”

    Vous croyez que les Hongrois les Italiens et les Polonais vont le laisser faire?
    Et Macron fils de Mitterrand et lecteur doué de Machiavel? Vous avez vu ça où? Il ne doit son ascension qu’à la nullité de Hollande qui – malgré les avertissements de gens plus dégourdis que lui (Sapin ou Cazeneuve) – ne voyait pas que le “petit” allait le doubler dans la course à la présidentielle de 2012. Ensuite Manu ne doit son élection qu’à l’inconscience de MLP qui croyait avoir trouvé la martingale électorale avec le programme “Frexit” de Philippot. On connaît la suite…
    Mais depuis qu’il est élu Macron multiplie les bourdes les revers et les échecs.

    La PIRE chose qui pourrait lui arriver serait de se faire ré-élire en 2022.

      +2

    Alerter
  • Papychaumotte // 29.05.2019 à 10h10

    Encore une fois , je pense que nos élus sont des “MALELUS” de par les pourcentages de votants. Une minorité ne doit pas imposer ses idées. Une seule solution le vote obligatoire.

      +0

    Alerter
  • olivier // 29.05.2019 à 10h31

    Moi ce que je vois et ce qui ne gène personne!!!, c’est que les deux seuls partis proposant la sortie de l’UE, l’un d’eux ayant dépassé les 1% ne figurent nommément dans aucun de ces sondages.

      +0

    Alerter
    • pat // 29.05.2019 à 11h30

      Je l’ai noté un peu plus haut. Les sondages sont demandés par des médias ici il me semble (voir l’étude), et il n’y a rien de choquant qu’ils expulsent les “pas beaux”.

      Je pense que les gens n’ont rien compris à la dangerosité de l’UE (et non de l’Europe, confusion volontaire des médias trop souvent), et l’incidence désastreuse qu’elle a sur le pays.
      L’autre jour je discutais avec un voisin (une personne âgée), il répétait que les pays de l’Est recevait tout l’argent de l’UE, et sinon il trouvait cela bien d’avoir l’Euro car il n’avait pas de problème de devises en sortant du pays. Je lui ai expliqué les réelles conséquences, par exemple l’Est qui enrichit l’oligarchie allemande (et autre) et appauvrit sa population (et la désertifie), et bien sûr le fait que l’UE est une dictature oligarchique et le prolongement d’un programme mondialiste tendant à centraliser le pouvoir et anéantir les nations souveraines. Non seulement je crois qu’il n’a pas compris grand chose mais en plus je suis persuadé qu’il va vite oublier dès qu’il sera à nouveau sous la propagande médiatique.

      C’est triste mais la très grande majorité des gens ne sont pas capables d’autonomie politique selon moi. Si non, comment expliquer l’arnaque du système politique imposé quasi partout à travers le monde, le régime parlementaire (sous différents formes), appelé dans la novlangue “démocratie”, sans que les peuples se révoltent ? Je crois que les gens était plus apte au 19ème et début 20ème, et qu’ils ont perdu cette aptitude au politique grâce à cette propagande généralisée au 20ème siècle.

        +2

      Alerter
      • olivier // 29.05.2019 à 14h02

        non ici il ne s’agit pas de sondage (autant pour moi) mais des résultats en graphique.

          +0

        Alerter
        • pat // 29.05.2019 à 21h37

          Effectivement c’est une faute inexcusable pour le site “les crises” je trouve.

          Les parlementaires ne servant pas à grand chose au sein de l’UE, à part transcrire les messages des lobby qui entourent l’organisation, effectivement faire un graphique avec la distinction des listes pour ou contre l’UE serait judicieux. Cependant est ce utile ?
          Il semble qu’il n’y ait que deux listes anti UE, et elles doivent faire en tout autour de 2%, alors quelle utilité d’un tel graphique (avec d’un côté 98% et de l’autre 2%) ? La faute à qui ? Qui s’occupe d’occulter le débat sur les vrais questions ? Ma réponse : les médias et les politiciens. Tant qu’il n’y aura pas d’éducation populaire pour que les gens deviennent des “citoyens”, cela ne changera pas.

            +0

          Alerter
  • La Hyène // 29.05.2019 à 23h53

    Le 26 mai à 7h11, Le Parisien a mis en ligne le résultat des élections AVANT l’ouverture des bureaux de vote.
    Les résultats sont presque identiques au dépouillement.
    http://archive.today/2019.05.29-030206/http://m.leparisien.fr/elections/europeennes/resultats-europeennes-2019-ils-entrent-au-parlement-26-05-2019-8079846.php

      +1

    Alerter
    • Comploto // 31.05.2019 à 18h37

      Dans la veine complot quelle analyse de la participation à 65 % de certains arrondissements parisiens ?

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications