Intéressante interview de Bassam Tahhan, professeur de lettres arabes, islamologue et politologue franco-syrien né en Syrie (interviewé aussi précédemment ici par France info et là par France 24).

N.B. : il présente une vision très pro-gouvernementale, à prendre comme d’habitude avec prudence et recul.

Source : Bassam Tahhan, Eurasie Express, 10-12-2016

capture-decran-2016-12-16-a-04-15-20

par Bassam Tahhan, spécialiste de politique internationale et de la Syrie, interviewé par Frédéric Saillot, le 10 décembre 2016

Source : Bassam Tahhan, Eurasie Express, 10-12-2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

33 réponses à [Vidéo] Alep : la guerre des cinq jours, Bassam Tahhan

Commentaires recommandés

Logic Le 17 décembre 2016 à 04h59

Pas sûr que France info ou France 24 le réinvite. Pourtant la diversité des opinions exprimées est à la sphère médiatique pour l’information ce que la diversité des partis est à la sphère politique pour la démocratie : une condition nécessaire. Les médias occidentaux ne médiatise plus rien sinon la pensée dominante. Le journalisme est mourant, remplacé par la communication.

  1. Logic Le 17 décembre 2016 à 04h59
    Afficher/Masquer

    Pas sûr que France info ou France 24 le réinvite. Pourtant la diversité des opinions exprimées est à la sphère médiatique pour l’information ce que la diversité des partis est à la sphère politique pour la démocratie : une condition nécessaire. Les médias occidentaux ne médiatise plus rien sinon la pensée dominante. Le journalisme est mourant, remplacé par la communication.


    • blue rider Le 17 décembre 2016 à 17h44
      Afficher/Masquer

      à LOGIC > regardez les dates des reportages de FRANCE INFO (2012) et FRANCE 24 (2013)… Bassam Tahhan, je vous rassure, a été vite banni des chaines de TV “pro-gouvernementales françaises”. Terminé, viré, y a plus, que dalle rien. Mais sur le net, nous continuons de l’écouter. C’est vrai, c’est agaçant un homme qui a raison sur à peu près tout, et qui nous apprend toujours des informations pertinentes et qui résonnent juste d’une interview à l’autre…


  2. Barbier Le 17 décembre 2016 à 07h01
    Afficher/Masquer

    Les casques blancs payés par l’Occident …
    Des armes livrées par l’Otan ….
    Fabriquées en Bulgarie ?

    Bigre…


    • nico Le 17 décembre 2016 à 08h29
      Afficher/Masquer

      Et du Captagon ( la drogue de Daesh ) fabriquée en Bulgarie dans un labo de l’OTAN …

      Et oui mon ami c’est la ” mondialisation ” …

      http://www.20minutes.fr/monde/1618811-20150529-bulgarie-quand-drogue-utilisee-combattants-daech-fariquee-labo-otan


      • Nerouiev Le 17 décembre 2016 à 20h03
        Afficher/Masquer

        La Bulgarie, ce n’est pas ce pays qui avait refusé (forcé) le South Stream russe ? Ils ont l’air obéissants en s’opposant à sa manière par les armes et la drogue à la Syrie qui, elle, refuse le gazoduc Qatar/Turquie. Il ne s’agit pas du peuple mais de ceux qui ordonnent.


        • Krystyna Hawrot Le 18 décembre 2016 à 15h03
          Afficher/Masquer

          En 2013 des centaines de milliers de Bulgares avaient exigé le départ de toute la classe politique, pour cause de: corruption monstre, fraudes électorales et bien sur pillage des biens du pays. 6 immolés par le feu, des mois et des mois de manifestations… en Occident personne n’en a parlé, même notre gauche patentée…
          [Modération : merci de ne pas proposer de lien nécessitant une connexion / identification]


      • tigrsib Le 17 décembre 2016 à 22h33
        Afficher/Masquer

        Et les bombonness de gaz utilisées par les terroristes pour faire leurs bombes chargées de clous et boulons viennent de l’Union européenne.

        En effet je témoigne avoir vu et entendu à la TV russe leur envoyé spécial permanent sur le front à Alep, Evguéni Podoubnyi, montrer, dans un quartier qui venait d’être repris par l’armée syrienne, ce qui avait été une usine de fabrication artisanale de bombes à gaz chargées de clous, boulons et autres…. et montrer le stock de bombonnes de gaz qui avait été abandonné : il s’agissait de bombonnes de gaz marquées “EU”, de couleur vert d’eau, je l’ai vu de mes yeux.
        Et l’envoyé spécial d’expliquer qu’on ne pouvait en aucun cas les confondre avec les bombonnes de gaz utilisées par la population parce que celles ci étaient de couleur bleu foncé.
        Lors de quasiment toutes ses retransmissions, ce journaliste était toujours sur le vrai front, là où ça bombarde et où ça tire.


        • BEOTIEN Le 19 décembre 2016 à 21h58
          Afficher/Masquer

          Ce qui prouve quoi (de la part d’une source dont tous les journalistes sont depuis si longtemps sous contrôle étatique qu’en comparaison ceux de la presse de chez nous sont des parangons de libertés et d’indépendance ) ?


    • Alfred Le 17 décembre 2016 à 08h37
      Afficher/Masquer

      La création et le financement des casques blancs ne font aucun doute. Quant à la Bulgarie les munitions que l’on voit sur les vidéos djihadistes ou que l’on. Retrouve dans leurs stocks portent bien les identifiants de ses arsenaux.
      Par exemple il suffit de 5mn de recherches sur le web pour trouver les vidéos/ photos des roquettes de 120mm qui sont tirées sur les civils de foua et karfaya. 1min30 pour vérifier que ce qui est écrit sur les caisses et/ou les munitions désigne une usine bulgare. Personne parmis les députés européens pour s’indigner? Les verts? Non? Pourtant la Bulgarie n’est pas l’arabie, on pourrait lui taper dessus sans craindre pour nos emplois….


      • Homère d'Allore Le 17 décembre 2016 à 09h05
        Afficher/Masquer

        Cinq minutes de recherche sur le Web ne m’ont pas suffi.

        Auriez-vous l’obligeance de nous donner un lien ?

        Merci !


      • Raoul Le 17 décembre 2016 à 09h11
        Afficher/Masquer

        La Bulgarie faisant partie de l’Union européenne, il serait effectivement facile à celle-ci d’exiger l’arrêt de ce trafic d’armes. N’a-t-elle pas obtenu de la même Bulgarie l’abandon du South-Stream alors que ce pays avait un intérêt énorme à ce que ce gazoduc se fasse.

        On doit donc en conclure que ce trafic d’armes est réalisé avec le consentement tacite de l’Union européenne et, bien, sûr, des États-Unis.


    • Louis Le 17 décembre 2016 à 11h13
      Afficher/Masquer

      à Barbier: “Fabriquées en Bulgarie ?” Oui:
      Les munitions dont disposent les terroristes de Syrie ne viennent pas seulement des USA, celles destinées aux lance-roquettes multiples Grad viennent de Bulgarie.
      https://twitter.com/spacelordrock/status/807925887786250240
      https://pbs.twimg.com/media/CzZUTPbWIAA4Nxg.jpg


      • Barbier Le 17 décembre 2016 à 16h58
        Afficher/Masquer

        Mais ce n’est pas plutôt le fait de trafiquants d’armes ? Vu le niveau de vie en Bulgarie plus la corruption généralisée…
        Vous me direz on vend bien nos rafales à l’egypte et à l’arabie saoudite….


        • BEOTIEN Le 19 décembre 2016 à 22h04
          Afficher/Masquer

          Sans compter qu’il ne s’agit pas de yaourt. Entre le moment de la fabrication dans tel pays et la “consommation” dans tel autre… plus de 5 mn ! Et plutôt des mois et même des décennies.


    • wesson Le 17 décembre 2016 à 11h24
      Afficher/Masquer

      sur le financement des casques blancs, vous avez ceci (un résumé en moins de 2 minutes fait il y a quelques mois par RT):

      https://www.youtube.com/watch?v=6eRSYs2Qbq4

      pour les non anglophones, en fin de video vous avez Boris Johnson (actuellement MAE Anglais) dire leur avoir donné 32 millions de livres, et le département d’état Nord Américain 23 millions de dollars

      A noter également que le leader de ces casques blancs s’est vu refuser un visa d’entrée aux USA, pour ses liens avec des organisations terroristes. Le plus succulent de l’histoire est que cette charmante personne devait se rendre aux USA pour recevoir un prix au titre des white helmets.

      Donc les USA les financent, mais ne vont pas jusqu’à accepter leur dirigeant sur leur sol…


  3. charlie bermude Le 17 décembre 2016 à 07h23
    Afficher/Masquer

    Ecxellente prestation de Bassam Tahhan . C’est tout à l’honneur de votre site de la diffuser .
    Exposition documentée des faits qui alimentent une véritable pensée . En comparaison la “pensée” unique révéle son vide , son grotesque ridicule , sa perversité , sa cruauté , sa gabegie . Une pensée colatérale s’impose , libérons nous de ses martiens qui nous gouvernent .


  4. Christian gedeon Le 17 décembre 2016 à 08h53
    Afficher/Masquer

    Il y va fort. Et avec des biscuits. Ceci étant ,il ne faut pas non plus tomber dans la béatification de Assad,n’est ce pas? Ni exonérer le gouvernement syrien des nombreuses erreurs commises qui ont largement contribué à paver la voie à la situation actuelle.


    • Naz Le 17 décembre 2016 à 23h16
      Afficher/Masquer

      Oui, Assad a refusé le gazoduc,refusé aussi la portion congrue qu’on lui octroyait; Assad a mis délibérément son pays à feu et à sang en n’obéissant pas à l’empire. C’est un inconscient criminel.


      • christian gedeon Le 21 décembre 2016 à 19h04
        Afficher/Masquer

        Cher Naz…Assad n’est pas un bisounours. Ne tombez pas dans le piège tendu par les anti assad à ceux qui soutiennent la légalité en Syrie.Il faut la soutenir,mais les yeux grand ouverts sur la réalité.Si on veut rester crédible.


  5. Geoffrey Le 17 décembre 2016 à 12h45
    Afficher/Masquer

    idéologiquement, NOUS les occidentaux, on a quand même un problème : qui est Al-Assad ?

    nos info’ sont tronquées, c’est clair, mais le régime Syrien – çàd son système politique – est-il horrible à vivre ou juste différent mais à visage humain ?

    J’ai voyagé, je sais que la nature humaine est partout la même, qu’il n’y a pas 2 façons de regarder une femme comme disait Jacques Brel, mais je sais aussi qu’un régime tyrannique n’est pas un phantasme ou une vue de l’esprit…

    les règlements de comptes entre mafias existent, et ce sont tjrs 2 brutes qui s’affrontent, le plus violent qui s’impose

    je pense qu’il nous faut choisir un camp sans JAMAIS être sûrs de nous…parce que c’est impossible de TOUT savoir.

    Geoffrey, idéologue neo-communiste


  6. Jean-Paul B. Le 17 décembre 2016 à 14h29
    Afficher/Masquer

    Merci et bravo O.B.de mettre en ligne cette interview afin de clarifier,pour ceux qui en auraient encore besoin,le sens de ce qui se passe en Syrie depuis 2011.
    Ceci dit, afin de faire oeuvre charitable et preuve de compassion, je propose que cet entretien soit envoyé à nos “grands” “journalistes” et éditorialistes des “grands” médias d'(e dés)information qui travaillent sans relâche l’opinion pour légitimer en ce moment,la politique anti-Bachar, anti-Poutine,anti-Iran et anti-Hezbollah.
    Le zèle, dont font preuve ces perroquets au service de nos gouvernants, est pitoyable.
    La charte de Munich, qui traite entre autres de la déontologie du journaliste, semble être ignorée par ces gens qui ne sont en fait que de vulgaires porte-parole.
    Boycottons-les tous!


  7. Julie Le 17 décembre 2016 à 16h07
    Afficher/Masquer
  8. antoniob Le 17 décembre 2016 à 16h20
    Afficher/Masquer

    une remarque au sujet de l’en-tête préliminaire à cet article:
    “N.B. : il présente une vision très pro-gouvernementale, à prendre comme d’habitude avec prudence et recul.”

    1. tout est à prendre avec prudence et recul, y compris O.B., moi-même et n’importe qui.
    2. à la base, il s’agit d’un pays, la Syrie, qui est attaqué et se défend
    3. les pays qui veulent la chute de la Syrie sont bien la France, la GB, et comme instance supra-nationale, la Commission Européenne.
    4. l’essentiel des “sources” invoquées par les va-t-en guerre sont un organisme basé en Angleterre. Que dirait-on si la Russie finançait une guerre contre un pays, et pour se justifier se réfèrerait à un organisme qui serait installé à Moscou? Or c’est exactement ce qu’est l’OSDH par rapport à la GB

    bref, dès le départ, et en France depuis Sarkozy, AUCUNE ligne officielle de quelque gouvernement “occidental” que ce soit n’est crédible. La ligne du gouvernement syrien ne l’est peut-être pas, mais l’attaqué et le martyrisé est bien le peuple syrien.


    • Raoul Le 17 décembre 2016 à 16h37
      Afficher/Masquer

      Je suis complètement d’accord avec votre commentaire qui rejoint mes propres réflexions.

      La problématique pour ou contre Assad ne fait qu’embrouiller les choses. La réalité, c’est un pays attaqué, qui se défend et a évidemment le droit de le faire. De ce point de vue, Bassam Tahhan n’est pas tant pro-gouvernemental que pro-Syrie. Il aime son pays et veut qu’il continue à exister, dans son intégrité territoriale et culturelle.

      Ceci étant, je peux concevoir qu’un opposant à Assad qui a souffert dans son corps des exactions de son gouvernement refuse de participer à la défense de son pays du côté de ses oppresseurs. Mais il me semble inconcevable qu’il puisse s’allier à des terroristes pour mettre son pays à feu et à sang.

      Donc, messieurs des gouvernements occidentaux, vos rebelles ne sont pas crédibles. Il va falloir trouver autre chose.


    • blue rider Le 17 décembre 2016 à 18h26
      Afficher/Masquer

      la Syrie.. un pays où des femmes sont à l’assemblée nationale, dont le Président qui est une Présidente… vous en connaissez beaucoup dans le coin ? Un pays où ce sont les sunnites qui dominent le commerce et l’armée aux côtés des alaouites, alors que le Président est alaouite et accusé de népotisme… vous en connaissez beaucoup dans le coin ? Un pays où le takfirisme est inconstitutionnel… et un pays qui a une vraie constitution… vous en connaissez beaucoup dans le coin… parfois je me dis que le bon sens, «chien de garde des équations petites-bourgeoises» selon Roland Barthes, ça peut aider.


  9. Jean Le 17 décembre 2016 à 19h06
    Afficher/Masquer

    Info ou intox, à voir mais c’est un député syrien qui le publie sur Facebook.

    14 officiers de renseignement de la coalition aurait été capturé dans un “bunker” à Alep Est.
    Il donne la liste avec les noms, nationalités et la localisation du lieu de leur capture.
    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=384903921843423&id=100009714551392

    Article en anglais.
    At Least 14 US Coalition Military Officers Captured by Syrian Special Forces in East Aleppo Bunker
    http://21stcenturywire.com/2016/12/16/reports-at-least-10-nato-military-officers-captured-by-syrian-special-forces-this-morning-in-east-aleppo-bunker/


  10. Christophe Vieren Le 17 décembre 2016 à 21h53
    Afficher/Masquer

    Sur LCI (à la solde de Poutine ?), 4 invités quasi unanime sur l”exagération du (présumé) “massacre des civils d’Alep” par Poutine et Assad. Au pint qu’à un moment, Calvi exprime sa crainte que son émission soit la première à passer dans lavenir pour une émission négationiste !!!

    : https://www.youtube.com/watch?v=k0XkDfi8OnY&spfreload=10


    • Jean Le 18 décembre 2016 à 10h22
      Afficher/Masquer

      Calvi a aussi utilisé le mort “révisionniste” dans l’émission.


      • Christophe Vieren Le 18 décembre 2016 à 12h35
        Afficher/Masquer

        OUI en fait c’est “révisionniste” et non pas “négationiste”. Il est un peu tôt pour parle de révisionniste car les historiens n’ont pas encore statué. Comment le pourrait-il d’ailleurs en n’étant pas sur place et avec aussi peu de recul et preuves incontestabes.
        Sur le nombre de morts en Irak dû à la guerre depuis 2003 il y a encore de grandes incertitudes sur le nombre de morts selon les instituts de recherche travaillant sur le sujet. Alors pensez bien que pour Alep on est pas là d’établir une fourchette quantiative réduite (quant au statut des morts, enfants, femmes, ohomme désarmés, civils armés, ….) ce sera encore plus long.


  11. Rémi Le 18 décembre 2016 à 07h59
    Afficher/Masquer

    Un témoignage important que je publie ici, car il n’est pas possible de contacter l’auteur, ou de soumettre un lien, sur la page dédiée à cet effet, en raison d’un bug, que j’en profite pour signaler, ici.

    Un humanitaire français, à Alep, témoigne de la situation réelle, sur place:
    https://www.youtube.com/watch?v=Xia4mR4DwUA


    • Christophe Vieren Le 18 décembre 2016 à 12h31
      Afficher/Masquer

      Ce témoignage d’un “humanitaire” est à mes yeux un peu douteux. Son cas est largement cité ça et là. Mais, bon, y a tellement d’intox de tous les côtés comme dans toute guerre.


  12. amer Le 18 décembre 2016 à 18h32
    Afficher/Masquer

    A voir absolument,

    Voici le lien d’une courte vidéo de l’intervention Gabriel Galice,président de l’Institut international de recherches pour la paix à Genève, sur le conflit syrien.

    https://www.youtube.com/watch?v=PACdD_Jyd_w


Charte de modérations des commentaires