Les Crises Les Crises
30.janvier.201930.1.2019 // Les Crises

Violences policières: des blessés parlent

Merci 355
J'envoie

Source :Médiapart, Youtube, 16-01-2019

Source :Médiapart, Youtube, 16-01-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Aquitanis // 30.01.2019 à 08h03

” En vérité, ce pouvoir est symboliquement à terre. Il a franchi un à un tous les seuils du discrédit, et puis ceux du scandale. Il ne lui reste plus que la force armée pour contenir la contestation. ”
F. LORDON
https://blog.mondediplo.net/il-est-alle-trop-loin-il-doit-partir

83 réactions et commentaires

  • Fritz // 30.01.2019 à 07h21

    Faire reculer les violences policières ? N’attendons rien des instructions ministérielles et préfectorales. Ces violences sont inséparables de l’illégitimité du pouvoir en place. Elles sont facilités par notre apathie : nous avons oublié que le port des armes est un droit naturel des hommes libres, que c’est la mutation féodale qui avait monopolisé les armes au profit des cavaliers, l’élite au pouvoir. Les révolutions de l’ère moderne ont affirmé avec force ce droit naturel. A nous de rétablir un rapport de force favorable au peuple. Policiers et gendarmes peuvent encore rejoindre le peuple, mais le temps leur est compté.

    Et nous ferons rentrer dans la gorge de Castaner ses mensonges : « moi, je ne connais aucun policier, aucun gendarme qui ait attaqué des Gilets jaunes. Par contre, je connais des policiers et des gendarmes qui utilisent des moyens de défense… ».

    Ne nous laissons pas intimider par la langue de bois de ces éminences bien cravatées, sous les ors de la “république”. Elles tremblent de peur. Les flics sont leur dernier rempart, et elles le savent.

      +48

    Alerter
    • Toff de Aix // 30.01.2019 à 08h21

      Hum, je ne vois pas en quoi se balader avec une arme serait “un droit naturel”. Nous je sommes pas au far-west que je sache, et imaginons un seul instant que nous ayons la meme législation qu’aux states… A partir de combien de morts commenceriez vous a vous insurger? Pour info, aux États-Unis, les morts par arme a feu sont de plusieurs dizaines de milliers par an, et le taux de meurtres y est 25 fois plus élevé que la moyenne des autres pays…

      Après ne vous précipitez pas pour dire que je défends la bande au pouvoir, je crois avoir assez démontré que pour moi ils n’ont plus aucune légitimité, castaner comme macron et les autres, ces personnes ne représentent qu’elles mêmes et leur caste, et IL FAUT qu’ils partent, tous. Mais je ne crois pas un seul instant que le fait que nous soyons tous “calibrés”(comme on dit par chez moi) arrange les choses, bien au contraire. Non, ils vont devoir dégager par la force du nombre, tout simplement. Faire appel aux instincts primaires de la population ne peut pas aider, nous valons mieux que cela, mieux qu’eux…

      Meme si parfois, je l’avoue, dans mes moments de colère et de doute, je ne suis pas le dernier à souhaiter à macron et sa bande le même sort qu’à Louis Capet et consorts, un jour de 1793..

        +47

      Alerter
      • Fritz // 30.01.2019 à 08h23

        “Se balader avec une arme” ? C’est ce que faisaient les fédérés, surnommés “sans-culottes”, certains jours de1793.
        Et aussi les Gardes nationaux, armée populaire et citoyenne qui est née du 14 juillet 1789, et qui a été dissoute par les Versaillais en 1871, après l’anéantissement de la Commune.

        Et aussi les Islandais, avant que leur république médiévale ne soit absorbée par la Norvège royale. Et les Confédérés suisses. Voyez, il n’y a pas que les États-Unis… Quant aux chiffres, j’attends vos preuves sourcées.

          +12

        Alerter
        • Toff de Aix // 30.01.2019 à 08h31

          Vous tordez mes propos. Entre avoir le droit d’être TOUS armés (ce que je lis dans vos propos “le droit naturel”. C’est ce qui avait cours au far west, oui) et le droit de s’insurger, et de prendre les armes quand c’est nécessaire (et là, je n’ai jamais dit que j’étais contre), il y a une sacrée différence.

          On peut être contre le fait que tout le monde soit armé en permanence (ce qui vous éviterait, par exemple, de vous prendre une balle pour un regard de travers, ou une place de parking.. ) et en meme temps être pour le fait de se défendre, vous ne croyez pas? Une société pacifiée, où il fait bon vivre, ne peut ressembler au far west où la loi du plus fort est la seule règle. Le droit naturel a porter une arme je le conteste, le droit naturel a se défendre, certainement pas.

          Dans une société liberalisée, du tous contre tous, qui est dirigée par une bande de brigands qui n’a plus aucune légitimité, là, à ce moment, le peuple, qui voit ses droits bafoués, n’a plus 36 solutions. Quoique ce soulèvement puisse prendre, dans certains cas, des formes moins, voire pas du tout violentes (le révolution des oeillets, au hasard?)

          Tenez, mes sources :

          https://www.google.com/amp/s/amp.lefigaro.fr/international/2018/09/12/01003-20180912ARTFIG00249-etats-unis-plus-de-317-personnes-blessees-par-balle-chaque-jour-denonce-amnesty.php

          Et là : 38 000 morts l’année dernière, quand même …

          https://mobile.francetvinfo.fr/monde/usa/controle-des-armes-aux-etats-unis/etats-unis-plus-de-38-000-personnes-ont-ete-tuees-par-balle-en-2016-selon-amnesty-international_2937473.html

          https://www.planetoscope.com/Criminalite/1416-meurtres-par-armes-a-feu-aux-etats-unis.htmlP

          Et pour finir, le rapport d’amnesty international (Doc téléchargeable en anglais)

          https://amnestyfr.cdn.prismic.io/amnestyfr%2F8a8e7ef9-8146-4f45-9684-16e85cf7bac5_gun+report_execsum_6.pdf

          Bonne lecture 😉

            +16

          Alerter
          • Fritz // 30.01.2019 à 08h38

            La révolution des œillets a été non-violente car c’était un coup d’État militaire, où l’armée portugaise a neutralisé les quelques troupes fidèles à Caetano. Fraternisation en forme de retrouvailles entre un peuple et son armée. Les seules victimes du 25 avril ont été abattues par des agents de la PIDE (les flics salazaristes), et c’est encore l’armée qui a protégé ces flics menacés de lynchage par la foule en colère.

              +4

            Alerter
            • Alfred // 30.01.2019 à 16h56

              Ça c’était le temps de la conscription non?
              Avec une armée professionnelle ce genre de choses ont probablement un peu moins de chances d’arriver.

                +6

              Alerter
            • Ricard’eau // 30.01.2019 à 20h19

              La révolution des œillets est un peu mal raconté.

              On aime bien nous faire croire que c’était pacifique et qu’il n’y à pas eu des morts, genre voici comment vous devez faire une révolution si un jour ça arrive.

              Dans le réalité, il y à eu beaucoup de violence et quelques morts militaires ainsi que civiles.

              Comme personne ne tombait d’accord a propos du remplaçant de Salazar suite à son décès , le seul moyen de sortir de l’impasse c’était d’instaurer la démocratie.
              La révolution est venu d’en haut, pas d’en bas!!!!

                +1

              Alerter
            • Fritz // 30.01.2019 à 21h38

              @Ricard’eau : je ne nie pas les violences de la révolution portugaise. Il y a eu des morts, en 1975 notamment. Je me suis borné à la journée du 25 avril 1974 pour rappeler qu’il s’agissait d’un coup d’État militaire, “d’en haut” comme vous dites, et la nécessité d’un armement pour faire la révolution. N’en déplaise à ceux qui poussent des cris d’orfraie.

              Je regrette presque d’avoir évoqué le droit de porter les armes, car la discussion s’est focalisée là-dessus et on n’a plus parlé de la vidéo de Mediapart, de ces témoignages de mutilés à vie.

                +1

              Alerter
          • northlane // 30.01.2019 à 12h39

            Commentaire intéressant mais avec un angle un peu biaisé. Vous prenez le cas des armes sur l’ensemble du territoire US sans tenir compte des législations fédérales, en effet il y a des états où les armes sont interdites, soumises à condition et d’autres où c’est complètement libre, de fait à partir de ce constat, le chiffre ne correspond à rien si ce n’est une stat générale. Je vous joint la carte qui me fait dire cela
            https://www.franceculture.fr/societe/etats-unis-la-carte-politique-du-controle-des-armes-a-feu
            Faisons un petit parallèle, nous voyons que la Californie et le Michigan sont très renforcés sur le contrôle des armes à feu, pourtant comme le montre cette autre source, il y a plus de meurtres par armes à feu dans le Michigan qu’au Texas et le Texas est tout juste devant la Californie.
            https://www.franceculture.fr/societe/etats-unis-la-carte-politique-du-controle-des-armes-a-feu
            De ce fait, il est facile d’affirmer que votre argument est caduque, il aurait mieux valu dire que oui le port d’arme doit être naturel à des conditions extrêmement compliqués, je vous met le lien d’un ancien militaire qui parle du port d’arme citoyen, un avis très intéressant
            https://www.youtube.com/watch?v=wi7KnG9_-yk

              +8

            Alerter
        • Marie // 30.01.2019 à 09h23

          Notre législation est très complexe à ce sujet (voir sur la Toile) .Exemple, se promener avec un couteau de Laguiole (à Rodez presque tout le monde en a un!) doit être “justifié”, le cas échéant. C’est ce que l’on a appris après l’assassinat prémédité, en octobre dernier, de chef de la police municipale: un SDF l’a tué de neuf coups de couteau parce qu’il était privé de son chien…

            +7

          Alerter
        • Sandrine // 30.01.2019 à 09h32

          Il me semble, Fritz, que la garde nationale a été créée pour empêcher que le peuple- armé par les bourgeois afin de procéder à la prise de la Bastille – ne se ballade précisément pas librement dans la rue une arme au poing… d’ailleurs on sait ce qu’elle a fait la garde nationale un certain 17 juillet 1791.
          Au XIXe et XXe siècle, le port d’arme n’etait pas interdit lors des grandes manifestations du mouvement ouvrier. Que je sache, ça n’a pas trop permis aux miséreux de prendre le pouvoir; par contre ça a justifié de les faire amplement canarder par les forces de l’ordre.

            +8

          Alerter
          • northlane // 30.01.2019 à 19h19

            De toute manière si vous cherchez un peu vous verrez que le port d’arme en France n’a été prohibé que dans les années 30 et avec pour raison officielle “empêcher une insurrection”.

              +1

            Alerter
            • Sandrine // 30.01.2019 à 19h52

              Les roturiers qui souhaitent voir (de loin) le roi à Versailles étaient autorisés à pénétrer à l’intérieur du château.. à condition qu’ils portent une épée ( règle de l’étiquette). Ceux qui n’avaient pas les moyens de se payer une épée pouvaient la louer pour l’occasion à l’entrée du château.
              Allez vous présenter aujourd’hui à l’Elisee pour voir Macron avec une épée au côté…

                +1

              Alerter
      • Dany 2 // 30.01.2019 à 10h26

        “Nous ne sommes pas au far-west”. Nous l’avons été en 2005 avec pour bilan: Forces de l’ordre : 224 blessés dont plus de 80 blessés par BALLES mais pas de mort! En face 0 blessés… ( Syndicat France Police) Et pourtant: Le 9 novembre, le ministère de l’Intérieur annonce la suspension de huit policiers pour violences illégitimes filmées exercées le 7 novembre sur un jeune homme interpellé la veille à La Courneuve. En 2009, deux policiers sont condamnés à un an de prison avec sursis, avec inscription au casier judiciaire, et interdiction d’exercer leur fonction pendant un an alors qu’un troisième écope de six mois de prison avec sursis, avec inscription au casier judiciaire.

          +8

        Alerter
      • leboeuf // 30.01.2019 à 10h48

        bonjour,

        au etats unis les armes causent deux fois plus de suicides que de meurtres.

        pour ce qui est des meurtres, j’ai deja lu a plusieurs reprises qu’ils etaient surtout le fait de gang entre eux.

        on peut donc largement relativiser.

          +4

        Alerter
      • Haricophile // 30.01.2019 à 11h30

        Il y une étude qui a été faite il y a quelques temps, il faudrait que je la retrouve, ainsi que le contenu précis :

        A l’exception d’un seul pays, la mortalité par arme a feu dans le monde est directement proportionnelle au nombre d’armes a feu en circulation.

        Il n’y a pas d’exception aux US, c’est une constante mondiale. Le nombre de morts aux US provient du nombre dément d’armes a feu en circulation. Prôner l’augmentation du nombre d’armes “pour se défendre” ou quoique ce soit peut être directement assimilés à de l’incitation au crime, même si c’est pour la “police municipale” si mal nommée, ou “les forces de l’ordre”.

        Les armes a feu ne “défendent” pas, elle ne “protègent” pas : elles blessent et tuent !

          +11

        Alerter
        • Chris // 30.01.2019 à 12h20

          Une vidéo très orientée car produite par “Stop suicide” en 2010 qui introduisait une initiative pour supprimer les armes à la maison, laquelle fut massivement rejetée :
          https://www.dailymotion.com/video/xdn2yk
          Après chaque période militaire, le Suisse conserve son arme de service chez lui, mais sans les balles.
          Quand Schengen rattrape la Suisse !
          L’UE tente par tous les moyens de désarmer les citoyens suisses, sous couvert de notre appartenance à Schengen. Freysinger, UDC, s’exprime : à noter que depuis Freysinger a quitté la politique car pas assez langue de bois…
          https://www.youtube.com/watch?v=TVEDFr3CJN4
          https://eu-diktat-nein.ch/fr/ce-dont-il-sagit/
          Armée de milice suisse, comment ça marche :
          https://www.ouest-france.fr/europe/suisse/le-citoyen-soldat-suisse-fier-de-son-armee-de-milice-5692978
          La Suisse subit d’énormes pressions pour s’aligner sur l’UE et perd graduellement sa souveraineté. Dernière en date : acceptation de juges étrangers ! Les débats sont biaisés d’entrée pour inciter les Suisses à voter pour. On s’est déjà fait avoir par Schengen et ça continue.
          Actuellement, le CF discute d’accord-cadre (en remplacement des accords bilatéraux CH-UE), qui s’il est accepté, revient de facto à adhérer à l’UE alors que les Britanniques en sortent.
          La théorie du cliquet à l’oeuvre…

            +14

          Alerter
          • Fritz // 30.01.2019 à 14h04

            Acceptation de juges étrangers !! Merci Chris, cette mesure est directement contraire au pacte fédéral de 1291, il me semble. Avec le désarmement des citoyens, elle est destinée à détruire le fondement même de la liberté suisse.

              +10

            Alerter
            • Chris // 30.01.2019 à 17h45

              Contraire au Pacte fédéral de 1291 ?
              Oui en effet. Dans ce pacte il est dit que nul étranger ne rendra justice.
              Une mainmise inacceptable sur notre système juridique issu de notre souveraineté démocratique, alors que la Cour Européenne des Droits de l’Homme vient de légitimer en Europe le code islamique du blasphème (Charia) afin de « préserver la paix religieuse ». https://fr.gatestoneinstitute.org/13218/cour-europeenne-droits-homme-charia

                +3

              Alerter
      • Mercivil // 31.01.2019 à 03h58

        Il y a quelques temps, j’ai lu un article sur les armes au Canada, pourcentage identique au USA. Nombre de victimes nettement inférieur. Mentalité différente. Je ne cautionne pas pour autant le port d’arme en France.

          +0

        Alerter
    • SanKuKai // 30.01.2019 à 11h19

      je vous comprends Fritz, comme dit Frank Lepage: “Regarde la gueule des avancées sociales quand le parti communiste était á 20% et qu’ils étaient tous armés”.
      Malheureusement, je pense qu’en France nous serions plus proches des Américains que des Suisses.
      Les USA ont plus 60% de pauvres, armés et regardez ce qu’ils en font. Ce n’est que mon opinion, rien de factuel, mais je pense que les 99% se tueraient entre eux, meme en période de paix sociale, avec des médias cachant soigneusement l’existence des vrais responsables de leur marasme.

        +8

      Alerter
    • Franck // 30.01.2019 à 11h48

      Au lieux de parler de “violence policière”, ne devrions nous pas parler de “Violence d’état”? En effet, la police obéit aux ordres, et les ordres “viennent d’en haut”.

      A mon sens, parler de “violences policières” exonère (ou masque tout au moins) les responsabilités réelles.

        +24

      Alerter
    • Marie // 30.01.2019 à 16h30

      Cela s’arrêtera par la désaffection des forces de l’ordre visà-vis de leur hiérarchie
      Les BAC ne sont pas les CRS même si ces derniers ont leur lot de psychotiques et ceux qui forment les rangs et ont conscience de leur travail déontologique se désolidariseront de ces voyous, car ils préserveront l’image de leur métier

        +1

      Alerter
    • calahan // 30.01.2019 à 17h48

      En général plus il y a d’armes au kilomètre carré, plus il y a de morts !

        +3

      Alerter
    • Chat noir // 30.01.2019 à 18h34

      Voir cette vidèo castaner à la cpi
      https://youtu.be/qxTz0EiFhxc

        +1

      Alerter
  • Fabrice // 30.01.2019 à 07h32

    Ceci ne s’appel pas un debat! Ceci est une mise en scène de victimes d’un exécutif complètement hors la loi et il n’y a rien à nuancer à ce propos! Bien que j’abonde quand à la médiatisation faite aux victimes, je ne peux m’empecher de voir en reflets subtils, sous le projecteur du repentis, les ombres des martyrs se penchants sur ces actes de rebellions!
    Les martyrs et les saints du monde n’ont ils pas toujours été récupérés comme cheval de Troie dans l’asservissement des peuples?

      +7

    Alerter
  • Paul // 30.01.2019 à 07h39

    Du calme Fritz , Sarcasmes et dérisions sont à l’œuvre …
    Prochainement en vente chez votre libraire ;
    – Les Troufignolars –
    Histoire désopilantes des tribulations en BD
    d’un groupe de copains coquins .
    Les personnages ;
    Mirliflore … ; dit , Zozote .
    Flipot  …… ; ‘’ , Ladaube .
    Lacogne …. ; ‘’ , L’ épais .
    Grivette  …. ; ‘’ , Tchitik .
    Ledard …… ; ‘’ , Mâlin .
    Avertissement de l’auteur avant parution ;
    Tous amalgames de ressemblances avec
    de petits gougnafiers têtes à claques
    sont formellement prohibés .

      +13

    Alerter
  • Fritz // 30.01.2019 à 07h46

    Certains policiers n’en peuvent plus. Vont-ils lâcher les donneurs d’ordre de la répression ?
    https://francais.rt.com/france/58571-association-policiere-lance-alerte-grenades-dangereuses-lbd-dangereux

      +5

    Alerter
    • Ardéchoix // 30.01.2019 à 09h41

      Un truc que je ne comprend pas, on est capable d’identifier un paquet de nouilles avec date, lieu de fabrication et numéro de série, et pour un morceau de caoutchouc rien. Allez hop hop n° identification sur toutes les balles de LBD, “je tire, j’assume”.

        +19

      Alerter
      • Basile // 30.01.2019 à 17h54

        il me semble que chez les militaires, je parle de l’élite de la Nation, ceux que les foules applaudissent et les présidents félicitent. Il me semble que même pour eux, la confiance ne règne pas. Leurs munitions sont comptées en sortant, et en rentrant.

        gare à celui qui en pique une

          +0

        Alerter
        • Emmanuel // 31.01.2019 à 00h50

          Quand j’ai fait mon service militaire (en 1992-93), dans une des compagnies par lesquelles je suis passé il fallait signer un papier pour une simple ” perception ” de serpillère avant la corvée quotidienne de nettoyage ! Ainsi la hiérarchie s’assurait de récupérer tout son précieux matos. Alors pour des munitions je trouve qu’un strict contrôle est la moindre des choses !

          Quant à faire ” assumer ” les conséquences des actes aux policiers, cela reviendrait à renvoyer les gouvernants et leurs subordonnés (préfets, etc.) à supporter eux aussi des responsabilités (les ordres donnés, mais aussi le manque d’entraînement au tir, etc.). Il est bien plus pratique de glisser la m… sous le tapis : pas vu, pas pris ! En prime, ça protège des policiers qui enfreignent les règles d’engagement, comme ça les syndicats collabo avec castaner sont ravis.

            +3

          Alerter
    • Louis Robert // 30.01.2019 à 14h26

      «Nos états-majors nous ont donné carte blanche pour NETTOYER les rues, les directives ont été jusqu’à aujourd’hui des plus claires : “Force doit rester à la loi, dégagez-nous TOUT ÇA !” …

      C’est ainsi que ces monstres parlent du peuple de France exerçant son droit de manifester sa dissidence et son opposition. C’est ainsi qu’ils le traitent? Comme si ce peuple n’était qu’un tas d’ordures ou que vermine?!!! Comment un être encore humain peut-il simplement obéir à de tels ordres?

      On n’imagine pas plus grand mépris. Or qui donc fait vivre ces créatures si ce n’est ce peuple? Sûrement pas les adeptes de l’évasion fiscale et du blanchiment d’argent!

      Ce sont toutes ces créatures parfaitement méprisables, parasitaires et désormais criminelles qui doivent maintenant dégager en urgence.

        +10

      Alerter
  • Aquitanis // 30.01.2019 à 08h03

    ” En vérité, ce pouvoir est symboliquement à terre. Il a franchi un à un tous les seuils du discrédit, et puis ceux du scandale. Il ne lui reste plus que la force armée pour contenir la contestation. ”
    F. LORDON
    https://blog.mondediplo.net/il-est-alle-trop-loin-il-doit-partir

      +84

    Alerter
    • RV // 30.01.2019 à 12h28

      “Intervention de Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale le 29 janvier 2019.
      Le président du groupe « La France insoumise » a rappelé le nombre des policiers blessés et le nombre de gilets jaunes blessés, mutilés ou décédés depuis le début de la mobilisation.
      Il a décrit une situation sans précédent, même en 1968. Il a donc mis le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner face à ses responsabilités et l’a appelé à démissionner.
      Jean-Luc Mélenchon a également expliqué pourquoi il demandait l’interdiction des flash-ball et des grenades GLI-F4, responsable de nombreuses mutilations.”

      https://melenchon.fr/2019/01/30/video-de-la-tribune-de-lassemblee-castaner-demission/

        +14

      Alerter
    • Louis Robert // 30.01.2019 à 13h45

      « Nous sommes à l’aube de l’une des périodes les plus sombres de l’histoire de l’humanité où les lumières brillantes d’une civilisation s’éteignent et où nous sombrerons pendant des décennies, voire des siècles, dans la barbarie… Le totalitarisme, a souligné George Orwell, n’est pas tant un âge de foi qu’un âge de schizophrénie. “Une société devient totalitaire lorsque sa structure devient manifestement artificielle, écrit Orwell. “C’est quand sa classe dirigeante a perdu sa fonction mais réussit à s’accrocher au pouvoir par la force ou la fraude.” Nos élites ont utilisé la fraude. La force est tout ce qui leur reste. » (trad. deepl.com)

      __________

      “We stand on the cusp of one of the bleakest periods in human history when the bright lights of a civilization blink out and we will descend for decades, if not centuries, into barbarity… Totalitarianism, George Orwell pointed out, is not so much an age of faith but an age of schizophrenia. “A society becomes totalitarian when its structure becomes flagrantly artificial,” Orwell wrote. “That is when its ruling class has lost its function but succeeds in clinging to power by force or fraud.” Our elites have used fraud. Force is all they have left.”

      “Zero Point Of Systemic Collapse”, by Chris Hedges, 12 February, 2010 (Adbusters.org)

      https://www.countercurrents.org/hedges120210.htm

        +9

      Alerter
  • Fritz // 30.01.2019 à 08h07

    Hier, deux jeunes gens ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour « groupement en vue de la préparation de violences ou de dégradations » et « transport sans motif d’arme de catégorie D ». Cette arme terrifiante était une biellette de direction, rebaptisée « barre de fer » par la magistrature. Les deux prévenus ne participaient à aucune manifestation, et ils n’avaient pas l’intention de manifester. La sentence a été mise « en délibéré » au 18 février.
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/29/gilets-jaunes-l-incomprehension-de-deux-jeunes-hommes-juges-sans-meme-avoir-manifeste_5416339_3224.html
    La seule infraction des deux prévenus : ils n’avaient pas de gilet jaune dans leur voiture…

    Lorsque notre pays sera redevenu un pays libre, je suggère d’inculper tous les flics et pandores ayant participé à la répression pour « groupement en vue de la préparation de violences ou de dégradations » et « transport et utilisation d’armes de mutilation ».
    Quant aux magistrats collabos, ils pourront déployer leurs talents dans le nettoyage des toilettes publiques.

      +67

    Alerter
  • Patrick // 30.01.2019 à 08h10

    Merci de relayer cette émission, c’est par ce genre d’informations diffusées à large échelle que les choses évolueront !!!

      +7

    Alerter
    • Fritz // 30.01.2019 à 21h29

      A 25’30 de l’émission, la vidéo du moment où Gabriel, 21 ans, apprenti chaudronnier dans la Sarthe, a perdu sa main arrachée par une grenade (sans oublier de nombreux éclats du front jusqu’à la jambe), le 24 novembre, avenue Roosevelt à Paris.

      Pour cette soirée du 24 novembre, le préfet de police de Paris annonce un bilan de 24 blessés parmi les manifestants dont un « un peu sérieusement à la main ».
      http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/champs-elysees-un-gilet-jaune-eu-la-main-arrachee-par-un-grenade

      Il faut écouter aussi le témoignage de la mère du jeune homme.

        +2

      Alerter
  • Pollix // 30.01.2019 à 08h13

    N’y a t il pas une volonté délibérée de provoquer une “révolution” populaire par un usage disproportionnée de la violence ?
    Macron parlait de son “projet” révolutionnaire, de faire sauter les anciens repères, des analystes prévoyaient ce mécontentement populaire, et Attali l’expliquait aussi… ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi des gens du système veulent faire sauter le système…

      +11

    Alerter
    • Dominique Gagnot // 30.01.2019 à 08h36

      Peut être pour que les bons français réclament une extrême droite au pouvoir, qui saura remettre de l’ordre et pour un moment, (pour préserver le système,en définitive !)
      C’est ce dont rêve Attali, et ses amis.

        +16

      Alerter
      • Marie // 30.01.2019 à 09h56

        Ayant vu hier soir, sur LCP, un documentaire récemment tourné au Brésil, il me semble que “nos” (?) jérémiades sont un tant soit peu indécentes.Une journaliste brésilienne lançait même un appel au secours à peine voilé. Le nostalgique de la dictature au pouvoir arme le peuple et donne un permis de tuer à la police; au temps où il était député (minable), il regrettait même que” la torture s’arrête avant de tuer” (sic)….La haine n’a jamais été un instrument de pouvoir et de changement, dans la “douce France ” chère à Charles T.

          +0

        Alerter
        • Florent // 30.01.2019 à 13h54

          On peut toujours voir pire à côté, aujourd’hui le Brésil, hier ailleurs, demain encore ailleurs. Ce n’est pas une façon raisonnable de voir les choses.

          Il faut au contraire toujours voir le mieux, demander plus, demander au-delà de ce qui est possible.

          Le moins disant c’est l’allié des dominants, ce qui justifie tout.

            +18

          Alerter
      • ellilou // 30.01.2019 à 11h41

        Les “bons Français”? C’est quoi ça, un bon Français? Vous pourriez approfondir ce concept?

          +2

        Alerter
      • Alfred // 30.01.2019 à 17h31

        Nous sommes tous en majorité de bons français non? Et je ne suis pas certain que nous partagions les rêves de Jacadi.

          +0

        Alerter
    • Rond // 30.01.2019 à 08h40

      En effet. Et je ne vois pas bien à qui pourrait profiter le crime.
      A moins qu’ayant prévu ce mécontentement mais aveuglés par leur puissance, ils n’aient pas entrevu la possibilité d’une réaction de rejet. En tout cas, leurs armes sont toujours les mêmes : mensonge, violence et division.
      Moi qui suis athée, j’en arrive à implorer quelque chose de je ne sais où. C’est un comble.

        +8

      Alerter
      • Toff de Aix // 30.01.2019 à 08h50

        Je pencherais plutôt pour le rasoir d’ockham : l’explication la plus simple est la plus vraisemblable. Ils tablaient plutôt sur l’apathie généralisée de la population (et j’avoue que j’étais suffisamment désespéré, depuis plus de vingt ans, de l’inertie française alors que les coups pleuvaient).. Et du coup, ils sont totalement surpris et réagissent en montrant leur vraie nature. Rien n’a changé depuis 1848, 1851 et 1871,souvenez vous : tous ces soulèvements ont été reprimés dans le sang.. quand ses intérêts sont menacés, la bourgeoisie au pouvoir(oui, celle qui met les mots “liberté égalité fraternité” à toutes les sauces) est capable d’exécuter froidement hommes, femmes et enfants. Les possedants sont démocrates, jusqu’au moment où LEUR démocratie est menacée… A ce moment là, ils ne pensent qu’a une chose : tuer toute opposition dans l’oeuf. Ceci dit, pas sur qu’ils y arrivent, les leçons du passé (1793] n’ont pas forcément été apprises et comprises par tout le monde. Qui vivra verra…

          +63

        Alerter
        • Damien // 30.01.2019 à 09h39

          Complètement d’accord.

          Pas besoin de voir des intentions cachées partout. A mon avis le gouvernement ne contrôle plus rien. Il ne peut pas reculer sous peine de créer un appel d’air dévastateur. Il n’a pas réussi à contrôler ou détourner le mouvement des gilets jaunes. Du coup, il se réfugie dans la violence en espérant faire tourner une partie de l’opinion publique dans son camp.

            +27

          Alerter
        • ellilou // 30.01.2019 à 11h46

          Tout à fait d’accord avec vous. Je viens de terminer la lecture du livre de Gérard Noiriel “Une Histoire Populaire de la France” que chacun(e) pourraient lire pour se réapproprier les combats passés et en tirer les conclusions nécessaires pour les victoires futures 🙂 Je reste positive, et quand je doute les souvenirs des samedi passés avec les camarades portant des gilets jaunes me redonnent courage 🙂 Que la lutte soit belle!

            +8

          Alerter
          • Louis Robert // 30.01.2019 à 14h03

            Cette lutte à finir cruelle, surhumaine, littéralement prométhéenne, est en effet très ancienne, poursuivie sans relâche par cette humanité indomptable.

            Alors qu’on (Kissinger?) lui demandait son avis sur les impacts de la Révolution française, le premier ministre chinois Zhou Enlai, aurait répondu: « c’est trop tôt pour le dire ».

              +4

            Alerter
        • Fritz // 30.01.2019 à 14h18

          « Rien n’a changé depuis 1848, 1851 et 1871, souvenez vous : tous ces soulèvements ont été reprimés dans le sang.. quand ses intérêts sont menacés, la bourgeoisie au pouvoir […] est capable d’exécuter froidement hommes, femmes et enfants ».

          Juin 1848 : 5 000 morts, dont 1 500 dans l’armée, 3 500 chez les insurgés.
          Décembre 1851 : la classe ouvrière n’a pas bougé, du moins à Paris. Elle n’avait pas oublié la loi du 31 mai qui la spoliait du suffrage universel.
          Mars-mai 1871 : si la Commune de Paris (qui comprenait aussi des bourgeois) a été vaincue, c’est parce qu’elle était isolée en France, malgré ses appels désespérés aux départements. C’est aussi par manque de réalisme militaire, comme le soulignait le colonel Rossel.

          Si la Révolution a triomphé en 1789, 1792 et 1830, c’est parce que le peuple était armé, ne vous en déplaise. Rappelez-vous le tableau de Delacroix, “la Liberté guidant le peuple”.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Liberté_guidant_le_peuple#/media/File:Eugène_Delacroix_-_Le_28_Juillet._La_Liberté_guidant_le_peuple.jpg

            +4

          Alerter
          • Sandrine // 30.01.2019 à 15h44

            Fritz, armer le peuple ne suffit pas. Il faut qu’il soit encadré et surtout soutenu par une partie de la classe dominante, c’est à dire des gens qui ont des relais au sein de l’armée. L’exemple de la révolution de 1830 est à cet égard très instructif : la bourgeoisie en avait assez du pouvoir réactionnaire de Charles X et à instrumentalisé la violence populaire pour parvenir à un changement de régime qui s’est fait très rapidement après quelques jours seulement d’insurrection
            On voit d’ailleurs 4 ans plus tard, lors des révoltes des Canuts que, alors même que les insurgés sont armés, la troupe parvient facilement à mater la révolte – dans le sang.

              +5

            Alerter
          • Sandrine // 30.01.2019 à 16h04

            Je suis moi aussi pour le principe de milice populaire comme en Suisse, à condition qu’il soit inscrit clairement dans la constitution que cette armée ne peut être mobilisée qu’a des fins d’autodéfense (et non pas pour aller faire les barbouzes en Afrique ou ailleurs si vous voyez ce que je veux dire). Une armée de ce type est indispensable pour que les citoyens se sentent responsables de l’intégrité et de la souveraineté de leur nation (et se considèrent un peu moins uniquement comme des nomades vaguement «citoyens du monde » -ce que nos élites cessessionnistes ont un peu trop tendance à le faire depuis de longues années).

            Quant à autoriser la possession d’armes à titre privé, je ne vois pas trop l’intérêt- si ce n’est faciliter le suicide lorsque nous serons tellement étranglés financièrement que mener une vie digne et décente ne sera plus possible….

              +10

            Alerter
    • Géop // 30.01.2019 à 09h22

      Faire sauter le système encore franco-centrique pour instaurer le même système (financiaro-oligarchique) mais désormais “Union-Euro-centrique”.
      Le progrès dans le N.O.M, quoi…

        +4

      Alerter
    • DocteurGrodois // 30.01.2019 à 09h52

      @Pollix
      Je ne pense pas.
      La stratégie du gouvernement est purement policière et “démocratique”.
      Macron et son entourage ont effectivement fait le choix délibéré de poursuivre la répression, mais globalement la stratégie c’est de jouer la montre.

      D’un coté le pouvoir espère éroder le mouvement des GJ avec les méthodes de l’état policier (fichage – intimidation – violence – prison), et d’un autre il distrait avec un grand débat bidon, une manif bidon, et une liste GJ bidon, avec pour horizon des élections européennes qui comptent pour du beurre, donc qui ne changeront rien.

      De leur point de vue, ils jouent sur du velours tant qu’ils tiennent légalement les institutions et que les media maintiennent le blackout. Dans le même esprit, plus cette situation dure plus le mouvement aura de chances de s’éparpiller de lui-même (palabres et djembé à la Nuit Debout, mouvements extrêmes qui règlent leurs comptes, récupération, etc.).

        +17

      Alerter
      • Pollix // 30.01.2019 à 21h58

        Je persiste à croire que la volonté jupitérienne n’est que la continuité d’une politique amorcée 2 ans au moins sous Hollande, en gros à l’arrivée de notre Young Leader au gouvernement: la répression déjà féroce et gratuite des manifs (avec non filtrage des Blacks Blocs) contre la loi travail et la commande pour 20 M€ de babioles explosives diverses dès la présidentielle passée semble confirmer une prévision bien programmée de tension sociale…
        Effectivement, soit le gouvernement (E. Philippe bien en retrait…) gagne par la force et la loi de Bruxelles s’imposera davantage, soit le RN récupère la mise (???…) et on a un autre régime autoritaire qui fera la même chose : fortifier la dictature financière…

          +2

        Alerter
  • Eric83 // 30.01.2019 à 08h47

    Suite aux ahurissantes déclarations du sinistre Le Drian sur son « appel à interdire toute violence contre l’opposition vénézuélienne » alors que depuis 3 mois, des centaines de Gilets Jaunes en France sont mutilés, estropiés, blessés et aux hallucinantes déclarations de MACRON sur la « destitution » sous 8 jours de Maduro, j’ai envoyé un mail aux chefs de groupes parlementaires de l’Assemblée et du Sénat et à nombre de députés et sénateurs.

    “Dans un lapsus maintenant on ne peut plus révélateur, le 20 septembre 2017, le Président Macron avait déclaré publiquement « c’est pourquoi j’ai décidé qu’en novembre prochain nous sortirons de l’Etat de droit ».
    Chacun peut effectivement constater que le Président Macron et son gouvernement sortent de l’Etat de droit, pied à pied depuis plus d’un an, avec la complicité active et/ou passive des parlementaires.”

    « Les députés et sénateurs au pied du mur, la destitution de Macron ou la révolution »
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-deputes-et-senateurs-au-pied-212076

      +23

    Alerter
  • Perso // 30.01.2019 à 09h33

    Les grands médias et le gratin du showbiz ferment leur gueule. On est loin de la pleurnicherie médiatique a propos de Théo…

      +19

    Alerter
    • Alfred // 30.01.2019 à 17h35

      Il y en a un paquet qui méritent qu’on leur paye plus un ticket, ça c’est sûr.

        +1

      Alerter
  • Olposoch // 30.01.2019 à 09h55

    Toutes les manifestations ne sont pas violentes, voyez les foulards rouges, et bien aucun mutilé, aucune agression des forces de l’ordre, pas nassés, pas enfermés ni soumis aux tirs à l’horizontale et aux grenades explosives…
    Il faut dire que les groupuscules cagoulés qui infiltrent et viennent pourrir systématiquement toutes les manifestations et créer de la violence télégénique ne sont pas venus…
    C’est ballot, pour une fois ils avaient l’occasion en or de faire dégénérer une manifestation pro-régime, pro-système, pour des black-blocks c’est quand même un truc qui n’arrive pas souvent, et pour les “sauvageons” des banlieues se mêler au réactionnaires pour piller de-ci-de-là dans les beaux quartiers…
    Les anarchistes violents et autres nihilistes doivent sans doute respecter le repos dominical.
    Je ne vois pas d’autre explication.

      +43

    Alerter
    • SanKuKai // 30.01.2019 à 15h38

      Autre explication possible:
      Il faut comprendre que les black blocks et autres groupes pronant la violence politique sont vilipendés par la police (ce qui est presque normal) mais aussi par les manifestants non-violents qui sont majoritaires.
      Dans une manifestation gilets jaunes où les gens se font gazer dès 10h du matin, je pense qu’ils peuvent se fondre dans le bordel ambiant et bénéficient, á minima, de complaisance de la part des non-violents qui se sont fait gazer/tabasser par la police.
      Alors que dans une manifestation foulard rouge ils devraient se battre sur 2 fronts.
      Vous aurez remarqué qu’ils font rarement partie des personnes interpellées. Certains pensent que c’est voulu par le gouvernement mais je pense plutot que c’est lié au fait que, contrairement á ce qu’on pourrait croire, ils ne prennent pas ce risque.
      Je pense cependant qu’ils auraient pu faire un coup en fin de manifestation.

        +3

      Alerter
  • Denis // 30.01.2019 à 10h02

    L’usage de la violence par les gens au pouvoir montre bien ce qu’ils sont!
    Condamner des innocents ou les blesser physiquement afin de sidérer le
    reste de la population les classe dans les pouvoirs totalitaires.
    Il faut dire que les dictatures du 20 éme siècle ont toutes été financées
    par des grandes fortunes!
    Les mêmes causes ont les mêmes effets.
    Puisqu’ils ( les blessée et autres G J ) ne sont rien, toute méthode est bonne
    à utiliser pour contraindre la population. Sauf le vote, évidemment !

    Toutefois, tout a une fin. C’est le moment le plus risqué, mais le choix est
    restreint: soit la liberté, soit l’esclavage!

      +13

    Alerter
  • Dany 2 // 30.01.2019 à 10h46

    Allez sur Wikipédia et comparez 2005 avec les Gilets Jaunes :
    le 1er ministre D de Villepin réclame aussi l’intervention de l’armée aux côtés de la police, mais la hiérarchie militaire et le ministre de l’Intérieur N Sarkozy s’y opposent. Le président J Chirac tranche en faveur de ce dernier. L’épisode provoque une première secousse dans l’armée, qui s’interroge sur son rôle en matière de maintien de l’ordre
    La LRC et les Verts s’oppose à l’état d’urgence, invitant « à braver le couvre-feu.
    Le ministère de l’Intérieur déclare que 75 à 80 % des émeutiers sont des délinquants connus. Bien que les émeutiers ne soient majoritairement pas des délinquants, ils ont un rapport difficile avec la police. Au pic des troubles, mobilisation de 11 200 policiers et gendarmes,
    La Fédération française des sociétés d’assurance estime les dégradations à un montant de 200 à 250 million€.

      +3

    Alerter
  • Volodia // 30.01.2019 à 12h22

    Merci à vous Olivier d’avoir dénoncé dès le mois de décembre la brutalité odieuse de la répression.
    Il faut continuer. Il faut montrer chaque jour ce qu’ils cherchent à cacher, l’horreur des blessures de guerre infligées par le pouvoir à son propre peuple.
    Les images sont choquantes? Jamais autant que la réalité des mains arrachées, des yeux crevés, du handicap à vie.
    Les mots contre Macron sont durs? Jamais autant que la vie de millions de personnes qui subissent sa politique et désormais les tirs tendus de ses sbires ou des années de prison pour avoir osé crier après 30 ans de silence: CA SUFFIT, MAINTENANT NOUS VOULONS VIVRE.

      +14

    Alerter
  • Alain // 30.01.2019 à 12h38

    Honte sur ce Président
    Honte sur ce gouvernement !
    Honte sur les forces de l’ordre !
    Honte sur cette justice !
    A voir tous ces gens mutilés, cet usage d’armes de combat, ce mépris des responsables, est-il possible de porter plainte en tant que citoyen ?

      +13

    Alerter
  • Scytales // 30.01.2019 à 13h28

    Grand merci au site Les Crises de m’avoir orienté vers cette émission télévisée édifiante.

      +5

    Alerter
  • Denis 1 // 30.01.2019 à 13h29

    Macron Castaner passibles de la Cour pénale internationale ?
    https://www.youtube.com/watch?v=qxTz0EiFhxc

      +11

    Alerter
  • weilan // 30.01.2019 à 14h26

    La répression;policière s’internationalise. Même au Danemark, pays récemment vanté par macron pour son protestantisme éclairé et l’absence de “Gaulois réfractaires aux changements” :
    http://www.dedefensa.org/article/linternationale-de-la-repression

    L’ultra violente répression des GJ y est également abordée.

      +4

    Alerter
  • Narm // 30.01.2019 à 16h58

    Fascisme
    “Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser.”
    Françoise Giroud – Gais-z-et-contents

    Au sens strict, le fascisme est le régime, né de la crise
    Le fascisme est une des formes du totalitarisme.

    HIST. Doctrine que Mussolini érigea en Italie en système politique et qui est caractérisée par la toute puissance de l’État (intervention de l’État dans l’économie, étatisation des appareils idéologiques, développement de l’appareil répressif dominé par la police politique, prépondérance de l’exécutif sur le législatif, etc.) et par l’exaltation du nationalisme. Montée du fascisme. Le fascisme d’aujourd’hui se voue tout entier à ce but bien matériel : sauver l’État bourgeois de la faillite. Il est évident que ceux qui poursuivent un tel objectif ne sauraient que s’entendre avec les capitalistes et devenir leur instrument (Humanité,15 mai 1921, p. 3).La vertu secrète du fascisme à leurs yeux [des modérés], et même du nazisme, c’était de neutraliser les masses, de les rendre inoffensives (Mauriac, Nouv. Bloc-notes,1961, p. 254).

      +5

    Alerter
  • Chat noir // 30.01.2019 à 18h03

    Castaner à la cpi

    https://youtu.be/qxTz0EiFhxc

      +2

    Alerter
  • Narm // 31.01.2019 à 00h43

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/gilet-jaune-blesse-a-bastille-un-policier-a-bien-tire-avec-un-lbd-30-01-2019-8000718.php

    Un policier a finalement reconnu dans un rapport, mardi, qu’il s’était servi de son lanceur de balles de défense samedi à Bastille. Mais il conteste avoir touché Jérôme Rodrigues.

    https://twitter.com/Qofficiel/status/1090549574492672000?ref_src=twsrc%5Etfw

    pour moi cet acte m’a l’air complètement suspect, les policiers allant de l’avant et le tireur au LBD, planqué derrière ses collègues se tourne sur le côté et tir vers Jérôme Rodriguez.

    non, non, Mr Nunez :”il n’y a aucun tir”
    ce ne sont pas des incapables, un truc pareil est trop bien organisé.
    ça me fait penser à une autre affaire encore plus dramatique, non, non, il n’y a rien eu !
    jusqu’à ce que soit retrouvé de l’ADN dans des parties intimes et qu’il avoue le minimum.

    j’aurais tant préféré la thèse d’un éclat de grenade, certe, tirée vers Jérôme.
    Mais là, grenade + LBD, ça n’est plus une théorie du complot, une synchronisation pareil….

    Nunez, Castaner, voyous, démission !

      +1

    Alerter
    • Narm // 31.01.2019 à 01h02

      https://reflets.info/articles/le-fabriquant-du-ldb-40-sur-un-volcan
      “Selon le fabriquant, le LBD 40 GL06 touche sa cible avec une marge d’erreur de 10 centimètres à 50 mètres (sans le viseur EOTech). En outre, le fabriquant souligne que son arme, lorsque dotée d’un viseur laser en fait un outil utilisable par des tireurs peu expérimentés.”

        +1

      Alerter
      • Chris // 31.01.2019 à 10h59

        A noter que le fabricant suisse se défend en incriminant les balles en caoutchouc trop dur choisies par la police française.
        Plus retrouvé la référence…

          +0

        Alerter
        • Francil // 02.02.2019 à 11h01

          Oui, j’ai lu ça aussi, j’aimerais que quelqu’un se penche sérieusement sur la question des munitions de LBD40, si vraiment ce ne sont pas les balles suisses qui sont utilisées, pourquoi et quelles sont-elles?

            +0

          Alerter
  • Paul // 02.02.2019 à 14h56

    “C’est vrai. Les munitions françaises sont fabriquées par la société Alsetex, dont le site Web fait preuve d’une pudeur de jeune fille tant il est vide de toute information, en dépit d’un certain nombre de mauvaises pratiques.”
    http://www.wikistrike.com/2019/01/le-fabriquant-du-lbd-40-se-defend-et-accuse-les-munitions-choisies-par-l-etat.html
    https://reflets.info/articles/les-blesses-eborgnes-par-les-forces-de-l-ordre-ne-le-sont-pas-par-accident

    2016 Alsetex avait déjà remporté un contrat pour produire des munitions de défense à courte portée de calibre 40 mm de 5 500 000 euro
    mai 2018 commande pour les 4 ans à venir de 17 544 153 €
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sable-sur-sarthe-72300/sarthe-importante-commande-de-grenades-pour-alsetex-5789810

      +0

    Alerter
    • Paul // 02.02.2019 à 15h44

      https://desarmons.net/index.php/2016/04/06/le-lanceur-de-balles-de-defense-lbd-40/

      “Après un tir, il convient de vérifier sans délai si la personne atteinte par un projectile et qui a été interpellée ne présente aucune lésion. Dans tous les cas, l’individu touché reste sous la surveillance constante des agents de la police ou de la gendarmerie nationales.

      Quelle que soit la zone corporelle atteinte, un examen médical doit être pratiqué dans les meilleurs délais

      et un certificat médical descriptif doit être délivré par le praticien.

      Dans tous les cas d’usage de l’arme, que celui-ci soit suivi ou non d’une interpellation,

      les circonstances l’ayant justifié,

      les différentes diligences éventuellement accomplies

      et l’ensemble des actes subséquents devront systématiquement faire l’objet d’un compte-rendu précis
      (procédure judiciaire, rapport administratif, message, etc.). Le cadre légal et les modalités d’utilisation (nombre de tirs, distance estimée, etc.) seront notamment mentionnés.”

      on a vu l’exemple dramatique de Bordeaux où le seul soucis a été d’aller récupéré les débris
      ici à 27’50” https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/gilets-jaunes-les-bavures-policieres-cest-lomerta-absolue

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications