Les Crises Les Crises
29.janvier.201929.1.2019 // Les Crises

Envoyé spécial : Abus de faiblesse

Merci 51
J'envoie

Source : Envoyé spécial, France Télévision, 25-10-2018

Ils ont ouvert leur porte à un vendeur à domicile, et leur vie a basculé. Trois victimes qui ont toutes le même profil : des personnes âgées isolées, en situation de fragilité. Un commercial leur a extorqué 200 000 euros au total en leur vendant de quoi chauffer et isoler leur maison.

Michel, 68 ans, diminué par un AVC, s’est retrouvé sous l’emprise financière et psychologique de ce vendeur qui avait pris la main sur ses comptes en banque et sur sa vie. Ce retraité est aujourd’hui traumatisé et surendetté.

Les dérives du démarchage à domicile

Edmond et Simone vivent dans un grand dénuement, ne savent ni lire ni écrire et pourtant, ils ont signé l’achat d’une salle de bain d’une valeur de près de 70 000 euros. Depuis sept ans, ils remboursent un crédit à la consommation qu’ils ont souscrit sans le savoir.

Nous avons remonté le parcours d’un vendeur sans scrupules, condamné à trois reprises, interdit d’exercer le métier de commercial. Il a continué sans jamais être inquiété. Plongée dans les dérives du démarchage à domicile.

Un reportage de Perrine Bonnet, Olivier Gardette et Luis Marquès diffusé dans “Envoyé spécial” le 25 octobre 2018.

Source : Envoyé spécial, France Télévision, 25-10-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Daniel // 29.01.2019 à 09h50

société de consommation vs société de production :
Quand on sait que le trafic de drogue, la prostitution est comptabilisé dans le PIB en positif, on imagine que le recel et la fraude sur les plus faible est une bénédiction pour le PIB !!!!
On y ajoute les bénéfices de la spéculation et on a une société qui a de l’avenir !!!
l’idéologie que toutes les activités ont la même finalité : faire du pognon est finalement immoral, puisque il est possible au sens figuré de vendre père, mère et frère pour gagner de l’argent.
dans la société de consommation, l’argent est une fin en soi…
Dans une société de production, l’argent est un moyen pour réaliser quelque chose dans le monde réel et qui soit des choses utiles pour la société: une route, une école, une centrale énergétique …
C’est une vision idéalisée, mais qui correspond à une société solidaire où tout le monde donnait un coup de main à la kermesse de l’école, car l’humain est au centre de l’économie.
je souhaite que 2019 soit l’occasion de recréer du lien social en retrouvant les moyens de faire “vivre et PAS survivre” (colgan de Gilet jaune que je trouve très pertinent).

25 réactions et commentaires

  • Basile // 29.01.2019 à 06h46

    quand on voit l’évolution des métiers en France, où faute d’industries, les métiers qu’on nous vend comme étant prometteurs sont les seules filières commerciales et la pub (j’oubliais la politique), il est fatal d’arriver à ces dérives.

    dans ces 3 secteurs, le bagout seul (j’oubliais le costume cravate et les talons de 10 cm) permet de vendre n’importe quoi, à n’importe qui, quelle que soit sont utilité et sa qualité, pour sauver sa place.

    faute donc de débouchés dans les métiers traditionnels, quel parent, voyant partir le matin en costume anthracite son fils, ne serait pas fier de son rejeton qui a réussi, en disant à la cantonade, « mon fils est commercial, ma fille est dans la pub »?

    Or cette brave famille qui a voulu que ses enfants ne soient pas ouvrier-e-s, ne sait pas qu’elle a créé quelqu’un capable de vendre par ambition professionnelle, n’importe quoi, sans remord, à sa propre famille et voisin-e-s

      +15

    Alerter
  • verlaine3555 // 29.01.2019 à 06h58

    Moi ce qui me traumatise, c’est le fait que ce couple a été obligé de payer ces 70 000. Comment a t il eu un prêt de 70 000 ? La justice française esst tombée bien basse.

      +15

    Alerter
  • MDacier // 29.01.2019 à 08h20

    Une amie a la retraite (pension de 1000 €/mois) s’est fait avoir pour la réfection de sa toiture … (environ 25 000 € envolés avec une “réfection” qui a détérioré sa toiture et qui l’a obligé a d’autres travaux par un autre entrepreneur).

    L’affaire est entre les mains de la justice depuis 6 ans, avec des jugements contradictoires et des manœuvres dilatoires de la partie adverse.
    La célérité de la justice … c’est pour certaines affaires médiatisées; mais dans le cas de mon amie, il y a malheureusement des chances qu’elle soit au cimetière avant la conclusion de l’affaire 🙁

      +13

    Alerter
  • Rond // 29.01.2019 à 08h28

    Les crapules sont partout et ont de beaux jours devant elles, dans ce pays alourdi de montagnes de lois tellement “subtiles” que plus personne n’y comprend plus rien, et que personne ne lit que lorsqu’il est trop tard. La crapule, elle, peut y consacrer du temps puisque c’est son miel d’en connaître les ficelles. La justice est débordée et les peines pas vraiment persuasives. Les tricheurs peuvent donc dormir tranquilles et les victimes quant à elles, peuvent aller se brosser ; il faut rembourser ! Mes parents âgés ont vécu ça … dans la Sarthe.
    Il n’y a pas grand chose à garder de ce monde périmé. Une couche de vernis pseudo démocratique n’y changera rien. C’est vermoulu dans ses fondations.
    Plaçons notre énergie au service du monde en devenir et soyons créatifs !

      +11

    Alerter
  • Kokoba // 29.01.2019 à 09h31

    On explique aux Français qu’il faut qu’ils soient ambitieux, qu’ils aient envie de devenir milliardaires, qu’on est pas dans un monde de bisounours, que tous les moyens sont bons pour réussir.

    Ces braves démarcheurs ne font qu’appliquer ces conseils.

      +10

    Alerter
  • Babar // 29.01.2019 à 09h37

    J’ai failli me laisser faire il y a une dizaine d’années, au début de ces démarchages téléphoniques “EDF” bien que n’étant pas en état de faiblesse (études supérieures, retraité récent à l’époque et aisé (toujours à l’époque!)). J’avais accepté un RV par téléphone simplement car écolo de principe et intéressé par le solaire. Le technicien, intelligent et “carré” pendant 2 heures a parlé de technique et quelques minutes de l’aspect économico contractuel, il m’a fait rapidement signer 2 liasses de “partenariat public” avec crédit d’impôt total . Selon lui, calculs à l’appui, l’électricité produite couvrait entièrement et largement le coût de l’installation sur 10 ans après quoi, l’installation m’appartenait et les bénéfices avec, le tout sans risques. Après le départ, j’ai lu les papiers que j’avais signé et seulement là, j’ai compris qu’il s’agissait d’un crédit bancaire d’un coté et d’une commande de matériel coûteux de l’autre, le tout à mon nom bien sûr. J’avais pris quelques notes et ai vérifié la seule chose qui était vérifiable: le chiffre d’ensoleillement en Seine et Marne. Quand j’ai vu que le chiffre réel était la moitié de celui qu’il m’avait annoncé, j’ai compris que j’étais mal parti et ai utilisé le formulaire de rétractation, joint malgré tout aux documents fournis…

      +9

    Alerter
    • Chris // 29.01.2019 à 12h30

      Ma mère (veuve de 81 ans à l’époque, ancienne commerçante, 900€ de pension) a failli aussi se faire embobiner par un démarcheur de produits financiers.
      Au dernier moment et parce qu’il insistait lourdement, elle eut le réflexe de dire : “excellent, laissez-moi tout ça (les papiers), je vais en parler avec mes enfants”.
      Le gars s’est levé furieux et en guise de salutations lui asséna un sonore “sale connasse” avant de se diriger précipitamment vers la porte.
      Et mal élevé avec ça, commenta-t-elle, philosophe !

        +6

      Alerter
      • JLR72 // 29.01.2019 à 17h34

        En effet! Pour ma part, c’est un marron qu’il aurait eu en guise d’au revoir.

          +2

        Alerter
    • Sophia // 29.01.2019 à 19h10

      J’ai eu ça aussi. C’est une très bonne affaire pour la société qui vous fait le prêt, et vous, vous prenez tous les risques. Quand j’ai demandé au commercial si c’était possible d’acheter moi-même le matériel de mon côté (sans prêt!), de le faire installer par un artisan local, et de passer ensuite le contrat de partenariat avec EDF, il n’a pas eu l’air de comprendre… En fait, ces démarcheurs ne représentent pas EDF, mais la société de prêt. Les lois prétendument faites pour encourager les gens à investir dans les énergies renouvelables, sont en réalité de juteuses concessions accordées aux banquiers, assureurs…

        +6

      Alerter
  • Daniel // 29.01.2019 à 09h50

    société de consommation vs société de production :
    Quand on sait que le trafic de drogue, la prostitution est comptabilisé dans le PIB en positif, on imagine que le recel et la fraude sur les plus faible est une bénédiction pour le PIB !!!!
    On y ajoute les bénéfices de la spéculation et on a une société qui a de l’avenir !!!
    l’idéologie que toutes les activités ont la même finalité : faire du pognon est finalement immoral, puisque il est possible au sens figuré de vendre père, mère et frère pour gagner de l’argent.
    dans la société de consommation, l’argent est une fin en soi…
    Dans une société de production, l’argent est un moyen pour réaliser quelque chose dans le monde réel et qui soit des choses utiles pour la société: une route, une école, une centrale énergétique …
    C’est une vision idéalisée, mais qui correspond à une société solidaire où tout le monde donnait un coup de main à la kermesse de l’école, car l’humain est au centre de l’économie.
    je souhaite que 2019 soit l’occasion de recréer du lien social en retrouvant les moyens de faire “vivre et PAS survivre” (colgan de Gilet jaune que je trouve très pertinent).

      +26

    Alerter
    • Daniel // 29.01.2019 à 11h14

      merci pour vos encouragements, cela va droit au cœur (que n’ont pas ces vendeurs profiteurs ) !
      nb : je viens de voir que j’ai écrit “colgan” au lieu de slogan sur la dernière ligne.

        +1

      Alerter
  • Tonton Poupou // 29.01.2019 à 10h18

    Pour se débarrasser des nuisibles un plan simple. Une loi : 1 an ferme (au prorata) par 1000€ extorquer. Ex : 70 000 € = 70 ans fermes.
    Avis aux amateurs.

      +20

    Alerter
  • Amours désamours // 29.01.2019 à 11h31

    Inconcevable! Abjecte! Pour ces cas extrêmes la <<Personnalité morale<< de l'entreprise qui consent l'abus, la traîtrise, la rétorsion pour réaliser son chiffre d'affaires se rend complice et devrait être traduite en justice. L'abus de faiblesse est répréhensible par la loi. <<50 Millions de consommateurs<< pourrait intervenir et demander le remboursement rétroactif des sommes qui ont été versées.

      +6

    Alerter
  • Jérémy M. // 29.01.2019 à 13h20

    Certes, je peux comprendre l’abus de faiblesse eu égard à des liaisons familiales ou amicales, mais à l’époque où il y a Internet, il est franchement facile de chercher le sérieux d’une entreprise ou d’un commercial. (Pratiquement) Tout se vérifie par ce biais… On est plus dans les nineties…

    Mais ces gens pensent qu’Internet n’est pas un moyen sûr et préfère s’en remettre à des “démarcheurs” ; mon intuition me fait plutôt fuir les gens cherchant à me démarcher car une fois la transaction faite, vous pourrez être sûr de ne plus les revoir.
    N’y-a-t-il pas une baisse cruelle du niveau intellectuel et aussi du BON SENS dans notre société ?

    Je crains que le bon sens a disparu ; j’en connais beaucoup qui font les frais de panneaux solaires, pourtant réputés fiables, dont le rendement a diminué justement bien avant où ils étaient censés “faire des économies et commencer à gagner de l’argent”… Un voisin avait justement répondu favorablement aux sirènes d’un démarcheur d’une boite européenne, et quelques années après, douche froide ; les rendements baissent, et l’installation commence même à pomper du courant du réseau EDF à certains moments !

    Quant à la réparation de toiture, ou toute intervention mettant en jeu votre habitat, là aussi, le bon sens, c’est de faire appel à une société ayant pignon sur rue et présente depuis quelques décennies ! Au pire, les faire venir à maison ensuite pour signature du bon.

    Ah mais j’oubliais : nous vivons dans la société où on pense que l’artisan est toujours trop cher et se demandons pourquoi nous en sommes là aujourd’hui !

      +0

    Alerter
    • jp // 29.01.2019 à 15h38

      “à l’époque où il y a Internet, il est franchement facile de chercher”
      abus de faiblesse, c’est justement parce que rien à voir avec un
      “bon sens” ,, si une personne est dite faible, c’est parce qu’elle est physiquement ou psychologiquement diminuée.
      Ne pas pouvoir bien lire, bien entendre et les 2 à la fois, ce n’est pas être dépourvu de ce que vous appelez “bon sens”, ni d’intelligence, c’est juste que vieux (avec handicap ou maladie les plus souvent), c’est être ralenti.
      La seule solution que j’ai trouvée, c’est de ne JAMAIS ouvrir ma porte sans savoir qui sonne et au cas ou on insisterait, je sais où se trouve le fusible capable de mettre ma sonnette HS.

        +6

      Alerter
    • JLR72 // 29.01.2019 à 17h40

      Au cas ou vous n’auriez pas compris, ces escrocs concentrent leurs efforts sur des personnes agées ou isolées. Et toutes ces personnes n’ont soit pas le reflexe, soit tout simplement pas l’habitude de se servir d’internet.
      Dans votre argumentation, vous donneriez presque l’impression que si ces gens se sont fait avoir, et bien c’est de leur faute. Je ne partage pas du tout votre avis; d’autant que ces escrocs ne sont pas à une manipulation près.

        +9

      Alerter
  • Un_passant // 29.01.2019 à 14h58

    Je ne compte plus le nombre d’appels que reçoit ma mère pour de l’isolation ou autres. Malgré leurs tentatives, les quelques députés qui souhaitent encadrer les pratiques de démarchage se heurtent à ces godillots qui estiment “qu’il faut bien que les entreprises vivent”… sauf que les journaux et les associations de défense du consommateur aboutissent tous à la même conclusion : les fournisseurs les plus fiables sont justement ceux qui sont choisis par le bouche à oreille, pas ceux qui font du démarchage. D’après Que Choisir, de mémoire, les 3/4! des travaux réalisés suite à du démarchage téléphonique ou à domicile posent des problèmes d’abus de faiblesse, de malfaçon et j’en passe.

      +4

    Alerter
    • jp // 29.01.2019 à 15h44

      je conseille a votre maman de ne pas répondre au téléphone si elle ne sait pas qui l’appelle. Soit elle lit le n° qui s’affiche et si inconnu, laisser tomber. Si c’est important, on la rappera ou laissera un message.
      Autre solution, un code d’appel : dire à ses proches de sonner n fois, de raccrocher et de rappeler dans n secondes, en plus ça évite de se déranger pour rien.

        +2

      Alerter
    • Kilsan Aïtous // 29.01.2019 à 16h04

      Je ne comprends même pas que les démarchages téléphoniques ou au domicile soient permis.

        +5

      Alerter
  • stanlolo // 29.01.2019 à 16h21

    Abus de faiblesse ? seulement pour les personnes dépourvues de capacité à juger de la bonne raison économique d’effectuer les travaux ? Bah non…! le baratin commercial appuyé sur les arguments des “green washer” touche toute la population . La crédulité n’est pas la seule responsable loin de là. Il faut aussi prendre en compte la défection des experts qui pourraient nous alerter. Allez faire un tour dans les salons d’automne sur l’habitat et écoutez les arguments de vente. ça laisse rêveur.

      +5

    Alerter
  • Denis // 29.01.2019 à 21h15

    La base du commerce: abuser de la crédulité du client.
    D’ailleurs toute une industrie du vide est liée à celui ci,
    publicité redondante et marketing en sont les mamelles!

    Lutter contre les abus de faiblesse consiste à ne pas
    répondre au téléphone, c’est l’outil de base du “délinquant”.
    Ne pas obéir à une machine me semble un bon début!
    Malheureusement, les plus fragiles ont souvent des décennies
    d’obéissance aveugle au compteur, on ne change pas de comportement
    facilement. L’entourage (s’il existe) doit prendre des mesures
    de filtrage faciles à mettre en place.

    Personnellement, j’ai opté pour suppression de la sonnerie d’appel,
    c’est déjà ça. Affichage de l’appelant est à utiliser de rigueur.
    Rien n’est vraiment urgent : changer de fenêtres ou de porte,
    c’est pas la peine de s’affoler.

      +2

    Alerter
  • Myrkur34 // 30.01.2019 à 09h25

    En plus de tout cela, dés que la marotte semble trop belle, fuir, ignorer, renvoyer aux calendes grecques et ne pas ouvrir sa porte parce que cela sonne. Aucune loi ne l’y oblige et la politesse a bon dos.

      +0

    Alerter
  • Inittab // 31.01.2019 à 12h12

    Toujours partir du principe quand un banquier ou un commercial vient vers vous, ce n’est jamais, mais vraiment jamais, dans votre intérêt. Quand c’est dans VOTRE intérêt c’est à vous de courir après.
    De même les démarcheurs au porte à porte, ne pas avoir peur de les rembarrer sans ménagement car ce n’est pas non plus dans votre intérêt si ils sont devant chez vous. Je conviens qu’ils soient mal payé mais ils sont clairement conscients de ce qu’ils font!
    A titre personnel, je n’ouvre jamais à un démarcheur.
    A titre professionnel, régulièrement en contact avec des commerciaux, quand ils ont ce qu’ils veulent vous n’en entendez plus jamais parler d’eux, malgré de nombreuses tentatives de prises de contact suite à un accord commercial. Les personnes honnêtes dans ce métier sont plutôt rare.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications