Les Crises Les Crises
27.janvier.201927.1.2019 // Les Crises

Afrique : Gilets Jaunes depuis 150 ans ? Par Thinkerview

Merci 59
J'envoie

Source :Thinkerview, Youtube, 22-01-2019

Interview de Aminata Dramane Traoré, en direct le 22/01/2019 à 14h.

Source :Thinkerview, Youtube, 22-01-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Emmanuel // 27.01.2019 à 11h12

Merci pour la diffusion de cet interview 100% authentique et oh combien pertinent. J’espère qu’il permettra un diagnostic plus juste, et de montrer à quel point cette folie néolibérale ravage la planète entière, et que nous sommes sur le même bateau….A ceux qui croient pouvoir rejouer le Titanic en accédant les premiers aux canots de sauvetage, détrompez vous, car cette fois il se pourrait qu’il n’y ait plus de rivage !

7 réactions et commentaires

  • Emmanuel // 27.01.2019 à 11h12

    Merci pour la diffusion de cet interview 100% authentique et oh combien pertinent. J’espère qu’il permettra un diagnostic plus juste, et de montrer à quel point cette folie néolibérale ravage la planète entière, et que nous sommes sur le même bateau….A ceux qui croient pouvoir rejouer le Titanic en accédant les premiers aux canots de sauvetage, détrompez vous, car cette fois il se pourrait qu’il n’y ait plus de rivage !

      +17

    Alerter
    • Serge F. // 27.01.2019 à 15h47

      Nos chers néolibéraux connaissent-ils le colloque Walter Lippmann de 1938 ? Si c’est le cas, ils doivent savoir que beaucoup de libéraux de l’époque ayant participé à ce colloque pensaient le néolibéralisme bien différemment de celui qui s’est imposé 40 ans plus tard. L’aspect social était évoqué et certains pensaient qu’il fallait faire en sorte que les riches contribuent beaucoup plus à l’impôt pour éviter les inégalités. Certains voulaient même réduire de manière drastique les droits de succession (voire une quasi-suppression des héritages !). Pourtant, ces libéraux n’étaient pas du tout attachés au socialisme et imaginaient qu’il pouvait exister une voie d’entente entre le socialisme et le capitalisme. Pour en savoir plus, je vous conseille d’écouter cet excellent séminaire de Serge Audier :

      http://www.youtube.com/watch?v=We-2tf7-l2c

      Quand les néolibéraux arrêteront de croire aux théories fumeuses et mortifères de Friedrich Hayek pour revenir enfin à la raison ?

        +3

      Alerter
  • Sandrine // 27.01.2019 à 15h12

    A.Traore rappelle une phrase de Helmut Kohl qui l’a choquée et qu’elle a comprise comme ” il ne faut pas que nous laissions l’Afrique s’industrialiser, ne répétons pas la même erreur que nous avons commise avec l’Asie”.
    Ne pourrions nous pas appliquer ces propos aux rapports entre la France et l’Allemagne? L’intérêt de l’Allemagne est que la France se desindustrialise et se transforme en économie de services (en tout cas elle fait tout pour que cela arrive) : tourisme, avec un peu de produits du terroir exotiques qui se vendent bien sûr le marché du luxe… Inutile de souligner que c’est la meilleure façon pour un peuple de perdre son indépendance et pour sa classe moyenne de rejoindre les couches populaires les plus misérables… inutile aussi de rappeler que c’était déjà le projet de l’Allemagne pour la France en 1940?

      +15

    Alerter
    • Alfred // 27.01.2019 à 16h36

      C’est très bien vu. A mon avis c’est exactement le projet Allemand.

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 27.01.2019 à 16h30

    « GJ depuis 150 ans »?

    Cette lutte à finir cruelle, surhumaine, littéralement prométhéenne, est ancienne, bien plus ancienne encore, poursuivie sans relâche par cette humanité indomptable.

    Alors qu’on (Kissinger?) lui demandait son avis sur les impacts de la Révolution française, le premier ministre chinois Zhou Enlai, aurait répondu: « c’est trop tôt pour le dire ».

    Orient, sagesse de voir au loin, vision à long terme, que chaque jour qui passe nous confirme.

      +0

    Alerter
  • Jaaz // 27.01.2019 à 22h18

    Cette dame est très claire et lucide dans ses analyses, et en même temps, assez optimiste quant à l’avenir. Excellente et très utile interview. Ça fait tellement de bien d’entendre des Africains parler d’Afrique plutôt que nos « experts » français de type les habituels de c dans l’air.

      +3

    Alerter
  • Mercivil // 31.01.2019 à 04h11

    Après 5 ans au Sénégal, je fait le constat suivant : la véritable pauvreté n’en pas financière mais intellectuelle. Le niveau de réflexion est extrêmement faible. “Chez nous réfléchir est perçu comme un trouble mental” ou encore ” Quand tu réfléchis, tu t’éloignes de dieu”.
    Dans les écoles, ils apprennent tout par cœur (pas tous heureusement).
    Je peux ajouter le comportement des humanitaires pour qui il faut “respecter leur culture”, qui prennent une commission au passage des bénévoles bien pensant qui viennent soulager leur conscience. Ça fait 70 ans que ça dure.
    On peut apporter des idées, la plupart n’en veulent pas.
    Si j’ai bien entendu le dernier conseil de cette dame, c’était qu’ils devaient accepter la connaissance, pas de chance, c’est contraire a la tradition…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications