Les Crises Les Crises
25.janvier.201925.1.2019 // Les Crises

Violences policières et Gilets Jaunes, par Thinkerview

Merci 81
J'envoie

Source :Thinkerview, Youtube, 22-01-2019

Interview de Alexandre Langlois, en direct le 22/01/2019 à 19h.

Source :Thinkerview, Youtube, 22-01-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

marsouin84 // 25.01.2019 à 14h15

Bien sûr, la raison principale de la révolte des gilets jaunes est due à la faillite des partis et des syndicats , ainsi que du gouvernement qui s’échangent les “bons procédés” depuis des décennies, dans un système bien rôdé.
Entrer dans le jeux de l’un d’eux , c’est se liquéfier dans le systeme ! Il faut que les gilets jaune “planent au dessus des partis” , comme le dit tres bien Etienne Chouard, pour leur imposer le RIC qui débloquera tout le reste !
Ce dont la France et les gilets jaunes ont besoin ce n’est pas d’un soutient des uns ou des autres, selon les différentes “revendication contradictoire” ou le profil de tel ou tel porte parole, mais d’une alliance autours d’un pacte, ou une charte, rédigée par les gilets jaunes , au coeur duquel se placera le RIC… Qui dérange certainement le gouvernement et peut être certains partis inquiets pour leur existence.
Il faut que la peur change de camp ; que le gouvernement, les partis et les syndicats aient peur de se faire récupérer leurs soutiens et leurs adhérents et non l’inverse !

11 réactions et commentaires

  • Toff de Aix // 25.01.2019 à 08h10

    Cette vidéo a eu énormément de succès sur la toile.. Y compris chez les gilets jaunes. Il faut savoir que ce syndicat, Vigi police, est la branche CGT des syndicats policiers. Il est minoritaire (pas plus de 1000 adherents et 0.4% aux dernières élections).

    Donc ce soutien des gilets jaunes envers ce syndicaliste qui semble les comprendre, et “être avec eux”, pointe quand même une énorme faille dans le raisonnement de pas mal de “contestataires”en jaune aujourd’hui : ils sont super contents qu’un policier pense et parle comme cela (dans doute au prix de sa carrière et de sa tranquillité, vu que c’est très mal vu dans la maison) , mais sont ferocement anti syndicats (et très souvent anti CGT).

    Mais il faut qu’ils comprennent que la CGT c’est aussi ça : il y a de tout, comme partout, a l’intérieur d’un syndicat , mais avant tout il y a des gens qui travaillent pour leurs intérêts, pas forcément pour celui du plus grand monde.

    Et très souvent la base syndicale bataille contre sa direction, car le rapport de force existe aussi dans ce sens là, c’est d’ailleurs ce qui fait que la CGT ne bouge pas aujourd’hui, alors que la situation actuelle est pré révolutionnaire..

    C’est toute l’ambiguïté de la fameuse charte d’Amiens, charte fondatrice de la cgt, qui affirmait la nécessité de “la double besogne” : changer les choses a l’intérieur des entreprises, mais aussi travailler au changement global de la société, car l’un ne peut s’accomplir sans l’autre..

    Il faut que toutes ces forces progressistes qui agitent le devant de la scène aujourd’hui (syndicats, gilets jaunes, ong , etc) fassent un pas l’une vers l’autre pour pouvoir s’allier, et gagner, de façon stratégique et réfléchie. Nous sommes plusieurs en France a travailler dans ce sens, mais c’est évidemment tres difficile.. Une telle vidéo peut aider a ce travail, a cette compréhension, au delà des différences des uns et des autres. Sinon, la défaite est au bout du chemin, car le pouvoir possède la force brute, et travaille activement a la division de ses adversaires.

      +40

    Alerter
    • Serge F. // 25.01.2019 à 11h16

      Etre Gilet jaune ne signifie pas échapper à la bêtise. Maxime Nicolle est bien venu troller sous une vidéo d’un sympathisant de la France Insoumise défendant les Gilets jaunes :

      https://www.youtube.com/watch?v=qMItkgP_Zfs

        +4

      Alerter
    • marsouin84 // 25.01.2019 à 14h15

      Bien sûr, la raison principale de la révolte des gilets jaunes est due à la faillite des partis et des syndicats , ainsi que du gouvernement qui s’échangent les “bons procédés” depuis des décennies, dans un système bien rôdé.
      Entrer dans le jeux de l’un d’eux , c’est se liquéfier dans le systeme ! Il faut que les gilets jaune “planent au dessus des partis” , comme le dit tres bien Etienne Chouard, pour leur imposer le RIC qui débloquera tout le reste !
      Ce dont la France et les gilets jaunes ont besoin ce n’est pas d’un soutient des uns ou des autres, selon les différentes “revendication contradictoire” ou le profil de tel ou tel porte parole, mais d’une alliance autours d’un pacte, ou une charte, rédigée par les gilets jaunes , au coeur duquel se placera le RIC… Qui dérange certainement le gouvernement et peut être certains partis inquiets pour leur existence.
      Il faut que la peur change de camp ; que le gouvernement, les partis et les syndicats aient peur de se faire récupérer leurs soutiens et leurs adhérents et non l’inverse !

        +49

      Alerter
  • Alfred // 25.01.2019 à 08h56

    Tout a fait. La CGT est bienvenue dans les cortèges gj (sans drapeaux et bannières comme les autres). On lui dit merci pour le préavis du 5 février auquel les GJ seraient bien plus inspirés de répondre que de voter pour une liste jaune sous marin du pouvoir.

      +29

    Alerter
    • Toff de Aix // 25.01.2019 à 13h33

      Bonjour, on peut aussi faire comme a Martigues ou marseille récemment, et dans pas mal d’autres villes il me semble : se rencontrer, et décider de manifester, de faire des actions ensemble, chacun sous ses couleurs, unis par des revendications communes. Tout est possible du moment que l’on a clairement identifié ses ennemis 😉

        +15

      Alerter
      • DocteurGrodois // 25.01.2019 à 14h29

        @Tof

        Ne le prenez pas mal, mais je pense qu’il faudrait plutôt que les syndicats se fondent volontairement dans ce mouvement en tant que collectifs d’individus. L’union c’est sous une seule bannière. Le drapeau tricolore me parait bien, et le RIC la revendication commune.

        En revanche s’il y a bien un apport en nature que les syndicats en général et la CGT en particulier pourraient fournir, c’est de former un service d’ordre efficace.(source: fils et petit fils de délégués CGT GDF)

          +9

        Alerter
  • Fabrice // 25.01.2019 à 11h17

    Quelqu’un sait il pourquoi tout le monde semble avoir compris que l’europe Libérale est faussée nous amène résolument à l’abatoir, se souvient que nous y avons déjà dit non, sait qu’aucun débouché politique n’est possible sans coalition et que, cependant, le seul parti qui défend le frexit en France n’explose pas tous les scores d’opinion favorable et de ralliement ?
    Substance cognitive avariée par la propagande de masse? La peur d’etre comme les 180 autres pays de la planete? …??? Je crains que même le Brexit de Mars ne fasse pas tilter à quel point nous avons renoncé!

      +13

    Alerter
    • isary // 25.01.2019 à 14h08

      pour que “l’explosion des scores d’opinion favorable et de ralliement” que vous,comme de nombreux autres,appellent de leurs voeux,soit perceptible,il faudrait déjà commencer par proposer cette option dans les sondages d’opinion….Elle ne l’ est jamais!
      Fortiches,non!

        +8

      Alerter
    • Pinouille // 25.01.2019 à 14h30

      “Quelqu’un sait il pourquoi tout le monde semble avoir compris que l’europe Libérale est faussée nous amène résolument à l’abatoir”
      Ce sondage semble indiquer le contraire: https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/17/2890107-eurobarometre-2018-64-francais-adhesion-union-europeenne-est-bonne-chose.html

      Il y a de nombreux signes que chacun projette dans le mouvement des gilets jaunes ses propres aspirations. S’il est faisable de faire adhérer une bonne partie du peuple dans toute sa diversité à une protestation, je doute qu’il soit possible de mettre d’accord tout ce même monde sur des propositions politiques. Tout simplement parce que toutes les catégories socio-professionnelles et toutes les aspirations politiques sont présentes dans ce mouvement. Les gilets jaunes ne sont ni de droite ni de gauche (extrêmes compris), parce qu’ils sont tout cela en même temps.
      D’ailleurs, dès qu’une figure émerge du groupe pour tenter de le représenter, il est très vite désavoué: dernier exemple en date hier soir à la télé.
      Je ne suis pas le seul à penser que la force des gilets jaunes réside essentiellement dans sa capacité à rester indéfinissable/protéiforme, à générer du désordre pour obliger à la réaction, et à fédérer le plus grand nombre sur une nombre très limité de revendications: le RIC semble faire l’unanimité et ce n’est pas rien.

        +8

      Alerter
  • Louis Robert // 25.01.2019 à 14h40

    L’unique espoir réside dans l’unité du peuple à tout d’abord massivement refuser, indéfiniment, TOUTE collaboration avec ce Pouvoir qui asservit… puis à durer le temps qu’il faut pour que crève ce Pouvoir désavoué, abandonné, et qui, par désobéissance civile généralisée, a cessé de fonctionner.

    Une société ne vit que par l’action du peuple tout entier, dont tout Pouvoir dépend absolument.

      +10

    Alerter
  • Louis Robert // 25.01.2019 à 20h33

    J’ai plus d’une fois écrit ici que le hasard faisait bien les choses… Cela m’amène à me permettre d’ajouter exceptionnellement ce second commentaire. M’instruisant hier encore sur les changements climatiques, je me vois dirigé vers un documentaire exceptionnel sur « René Dumont, citoyen de la planète terre »

    @21:13 sq on trouve ce témoignage de Dumont. Un soir qu’il se trouvait en Indochine (Vietnam), un adjudant-chef de la Légion étrangère lui confie: « J’ai perdu aujourd’hui mon honneur de militaire, j’ai tiré sur ordre avec ma mitrailleuse sur une colonne de paysans désarmés. Un militaire qui se respecte ne tire pas sur des paysans désarmés.» — Cet homme se serait suicidé quelque temps après…

    Je crois que cette leçon exemplaire d’un homme d’honneur mérite d’être portée impérativement aujourd’hui à l’attention de tous les membres des forces de police militarisées qui, sur ordre ou pas, se déshonorent en tirant, chaque samedi, depuis plus de deux mois, sur des citoyens Gilets Jaunes désarmés, manifestant dans les rues de France comme c’est leur droit le plus strict de le faire. Ce rappel ne devrait pas être nécessaire. C’est seulement que les images qui prouvent pareil déshonneur sont devenues absolument insupportables.

    https://www.youtube.com/watch?v=VqnP0bmxaCU

      +6

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications