Plan de l’étude sur le Pentagone :

  1. L’incroyable bêtise
  2. Le crash – L’incendie
  3. Les dégâts
  4. Les témoignages et les preuves visuelles
  5. Les preuves physiques 1
  6. Les preuves physiques 2
  7. Les débris 1
  8. Les débris 2
  9. Le pilotage
  10. Les victimes

8-3 Les débris à l’extérieur du Pentagone : B/ les gros morceaux

Quelques morceaux plus reconnaissables ont été retrouvés par les enquêteurs à l’extérieur (N.B. n’hésitez pas à cliquer sur les images car certaines sont en haute résolution) :

pentagone

pentagone

pentagone

pentagon-debris-003-door

Un débris de porte retrouvé non loin du lieu du crash

pentagone

pentagone

pentagone

Très drôle, la version d’un pro-Meyssan :

pentagone

C’est sûr que s’il faut en plus retrouver des gros bouts d’avion après un crash à 800 km/h sur un bâtiment…

pentagone

J’ai trouvé ceci sur un site (à prendre avec précaution donc) :

J’ai mis en ligne la photo de cette pièce sur le présent site web, écrivant qu’elle était caractéristique, correspondant à un actionneur d’une partie mobile de l’appareil, et que toute personne l’ayant vue au stade de la fabrication devait être capable de l’identifier. J’étais d’ailleurs surpris de n’avoir vu nulle part quelqu’un évoquer la présence de cette pièce devant le Pentagone pour prouver la présence d’un avion du type particulier qui contient ce mécanisme.

Quelques jours plus tard, j’ai reçu un courrier électronique de Mike Waltz (traduction en français) :

J’ai vu cette photo sur votre site. J’ai reconnu la pièce cylindrique montée sur une embase au milieu et en bas de la photo. C’est certainement une pièce d’un 757. C’est le réducteur à engrenages du mécanisme de contrôle des hypersustentateurs, fabriqué par Sundstrand. 

Les hypersustentateurs sont les volets qui se trouvent sur la partie avant de l’aile. Il y a environ 12 actionneurs sur chaque aile, qui commandent le mouvement de sortie et de rentrée des volets hypersustentateurs le long de leurs guidages. Tous ces actionneurs sont entraînés par une série d’arbres disposés le long de l’aile. Ces arbres sont entraînés par un moteur hydraulique central qui se trouve dans le bas de la carlingue de l’avion.

J’ai travaillé sur cette unité pendant environ deux ans, faisant du support de fabrication et de petites modifications de conception. Le flasque d’extrêmité et le capot extérieur manquent, mais je reconnais l’embase de montage (qui a une forme très caractéristique), l’arbre d’entrée, les engrenages satellites et je peux voir quelques uns des engrenages planétaires. Sans aucun doute l’actionneur de commande des hypersustentateurs d’un 757.

Bon, après, le rédacteur du site ajoute :

Cette information est importante. Si l’affirmation de Mike Waltz est confirmée, si cet actionneur est monté sur un B 757 seulement, on pourrait considérer cette photo comme une preuve du crash d’un 757 sur le pentagone, mais cela A CONDITION QUE l’on puisse produire des éléments forts et ne souffrant pas le doute que cette photo a bien été prise sur la pelouse du pentagone le 11 septembre. Cette pièce pourrait en effet avoir été prélevée sur un autre site de crash d’un 757 et la photo prise à un autre endroit ou même plus tard sur la pelouse du pentagone…

C’est sûr que vu comme ça…

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagon-debris-006-debris2

image_large

pentagone

image_large1

Tiens, ils font des missiles chez American Airlines maintenant ? 😉

Les gros morceaux à l’intérieur

De très nombreux débris d’avion ont été retrouvés dans le cadre de cet incident : des centaines de morceaux ont été identifiés et inventoriés.

Et là, encore, on a des témoins :

Des références à des fragments de métal qui apparaissent dans des endroits surprenants, comme le Masonry Magazine (Magazine de la Maçonnerie) : « le 12 Octobre, nous avons commencé à retirer la pierre du bâtiment. Nous avons retiré à peu près 2400 blocs de pierre, dont une grande partie étaient incrustés d’aluminium fondu provenant de l’avion. » (Source)

ou

“Des membres du Congrès ont été transportés sur le site pour inspecter les dommages. La républicaine Judy Biggert (R-Ill.) a fait le voyage jeudi. Elle a vu les restes de l’avion : « Il y avait un siège d’avion, une partie de la queue et un bout de métal vert, que je n’ai pu identifier, une partie de l’extérieur de l’avion » a-t-elle déclaré. « Cela sentait comme s’il brûlait encore. »” (Source)

ou

“Burkhammer a remarqué des morceaux couleur vert-citron de l’intérieur de l’avion… En observant les débris avec les lampes de leur casque, ils ont tous deux remarqué un siège du cockpit de l’avion intact encore fixé à un bout de plancher. Puis ils ont vu deux boites sombres de forme étrange, d’environ 50 à 60 cm. On leur avait dit que les “boites noires” étaient en fait orange-clair, mais celles-ci étaient noir carbonisé. Les boites avaient une poignée d’un coté et l’une d’elle était éventrée.” (Source : NBC)

Et puis nous avons ce témoignage particulièrement détaillé de John Judge, qui évoque une de ses amies hôtesse de l’air qui avait effectué le vol 77 auparavant : « Elle a vu des parties du fuselage d’un avion d’American Airlines, un Boeing 757… Elle a reconnu la coque extérieure en aluminium poli, une couleur argent non-peinte qui est l’apanage des avions d’American Airlines, et les bandes rouges et bleues utilisées pour décorer le fuselage. Elle a vu des parties de l’intérieur de l’avion, qu’elle a facilement identifié puisqu’elle a volé et travaillé au milieu de ceux-ci pendant des années. Elle a pu identifier les garnitures, les rideaux et les tapis tant par leur couleur que leur forme. La moquette douce et la garniture des parois intérieures avait un motif de nuage et une couleur qu’elle a reconnu comme étant celui des avions d’American Airlines, bien qu’il ait été remplacé depuis. La coloration bleue des rideaux et des tapis était elle aussi spécifique des plus gros avions comme le 757 ou le 767, et n’était pas utilisée pour les avions plus petits. La garniture des sièges correspondait aussi aux 757 d’American Airlines, avec la couleur bleue, les carrés bruns et des touches de blanc…

Une zone du fuselage comportait des restes de la section des hublots et la forme de ces hublots, des carrés arrondis et non des ovales, était aussi distinctif des 757 sur lesquels elle avait volé. Elle a aussi vu des morceaux avec les logo A/A, dont certains de la queue de l’avion. Il y a aussi de plus petits logos A/A et “American” sur les avions, et elle a vu des parties de ceux-ci…

Elle a passé à peu près 15 minutes sur la zone du crash à examiner des pièces de l’épave, qu’elle a toutes identifiées comme faisant partie d’un Boeing 757 d’American Airlines, identique aux avions sur lesquels elle volait régulièrement. Elle n’a pas vu de plastique, juste des pièces en métal de fuselage, des moteurs et des parties de l’intérieur de l’avion. » (Source)

ou ce témoignage des pompiers, dans le livre Firefight, p. 373 et 425 :

« Pour la première fois, l’équipe de Regan à vue quelque chose qu’ils s’attendaient à voir mais dont ils avaient peur : des parties d’avion reconnaissables. Ils pensaient tous en trouver des énormes parties éparpillé un peu partout, à la manière de débris de voiture après un accident sur l’autoroute. Mais les forces entrant en jeux pour ce qui est d’un crash d’avion sont pour le moins différentes : On trouvait le plus souvent des tonnes de morceaux de métal et du plastique fondu. […]

L’avion s’était Presque désintégré, mais le groupe de Dan Fitch a retrouvé plusieurs coques, tordues et noircies, pesant plusieurs centaines de kilos chacune. Il fallait plusieurs hommes pour les déplacer. À côté, d’autres objets ressemblaient à d’énormes roues dentées (matériaux), et morceaux de métal étant des pales. Les travailleurs se rendaient compte qu’ils étaient en train de reconstituer les deux moteurs d’un des avions.  Les carlingues d’aluminium qui les contenaient avaient été arrachées mais le gros des moteurs étaient bien là.

Les équipes de la FEMA (Federal Emergency Management Agency) on utilisés un chalumeaux pour libérer le cœur du moteur du pilier dans lequel il était encastré. Ensuite, Fitch et quelques autres ont utilisés des pièces de six sur six pour faire levier et dégager le moteur du pilier, le poussant hors de la pile de débris. Avec l’aide de quelque uns des Old Guard, ils ont fait rouler l’énorme pièce mécanique sur un chariot afin de le faire sortir de la zone. Tout cet effort a mobilisé à lui seul la majeure partie d’une équipe. »

Malgré la violence du choc puis de l’incendie, certaines parties restent même parfaitement identifiables.

pentagone

Observez la grosse pièce à droite : partie du moteur gauche ?

pentagone

Observez la grosse pièce à droite

pentagone

Un morceau de la carlingue

Soulignons qu’on n’a pas retrouvé les ailes, car elles contiennent le kérosène, et ont donc tendance à fondre en premier :

pentagone

pentagone

Le trajet de l’avion dans le bâtiment

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

pentagone

Le trou de sortie dans le mur C, vu de l’extérieur de l’anneau A-B

pentagone

pentagone

pentagone-410

pentagone

pentagone

pentagone

fuselagefragment_MVC-027S

pentagone

Débris à la sortie du trou du mur C

pentagone

pentagone

Un débris signé “American Airlines”

Notez ici la grosse pièce :

pentagone

landinggear002

Un morceau du train d’atterrissage

pentagone

On a le deuxième ici qui est ressorti du bâtiment par le trou :

pentagone

pentagone

pentagone

On a ça également :

pentagone

pentagone

Un morceau d’une roue

pentagone

pentagone

pentagone

Un essieu du train d’atterrissage du Boeing

pentagone

 

pentagone

Un morceau d’un pneu

pentagone

pentagone

pentagone

Pneu d’un des avions en bas du World Trade Center à New York

pentagone

Un autre morceau du moteur, un rotor du compresseur

pentagone

pentagone

pentagone

Damage9

Au milieu, la grosse pièce est une section du diffuseur du compresseur de l’avion. Sur la gauche, on peut voir une pièce évidente du fuselage de l’appareil (la pièce légèrement jaune)

pentagone

 

pentagone

Les deux pièces précédentes correspondent à 1 et 2

pentagone

Un troisième morceau du moteur

pentagone

pentagone

Le moteur du 757

pentagone
pentagone

pentagone

Un autre morceau de réacteur

pentagone

landing_gear_complete

Les pièces retrouvées

pentagondebris2

Pour finir, un petit florilège de débris retrouvés sur le site du crash

Mais comme dit Meyssan :

pentagone

Je crois que c’est clair “manifestement”…

P.S. merci de ne pas intervenir en commentaire sur des points qui seront traités dans les prochains billets, il y a assez de quoi dire avec ceux-ci… (merci donc d’éviter de faire des affirmations péremptoires si vous n’avez pas étudié à fond ce dossier, posez alors simplement des questions…)

Je rappelle aussi que je partage avec vous les résultats d’un gros travail de synthèse, à mon sens parfaitement convainquant (sur un sujet qui n’a donc du coup aucun intérêt, et nous fait perdre beaucoup de temps qui serait tellement utile pour analyser ce qui se passe sous nos yeux ; mais ce n’est pas inutile de faire un tel travail une fois).

Après, vous avez bien le droit de ne pas être convaincu par le très très très large faisceau de preuves (que vous n’aurez totalement que vendredi, certes). Mais vous m’accorderez alors en retour le droit de ne pas vouloir entamer de débat avec vous sur ce point. Rassurez-vous, il y a de nombreux sites internet où vous pourrez vous adonner au plaisir des joutes sur ce sujet… Et nous parlerons d’autre chose lundi 🙂

Suite de la série ici.

173 réponses à Les théories fumeuses du 11 Septembre : Le Pentagone (8/10) – Les débris 2

Commentaires recommandés

Rez001 Le 16 juin 2016 à 09h39

Malgré tout, je reste sceptique parce que ce rapport en oubli l’essentiel à savoir, d’une part la probabilité de réussite d’une manoeuvre de pilotage unique au monde d’autant plus du soi-disant faible niveau de formation de ceux qu’ils l’ont exécuté. Et d’autre part l’aspect mécanique de cette dernière. Je m’explique, les fondamentaux aérodynamiques démontrent clairement qu’un objet ayant une portance aussi grande qu’un 757 par rapport à sa masse et volant à la limite du décrochage dynamique, soit 860 km/h, ne peut voler à une hauteur aussi faible du sol à moins qu’il entame la manoeuvre en piqué et redresse l’appareil ce qui lui permettrait d’atteindre une hauteur d’une dizaine de mètres et cela pendant seulement quelques secondes. Issu du milieu de l’aviation, je crois savoir qu’il est rare qu’un pilote d’un gros porteur, au moment d’un attérisage effectué en configuration normal avec toutes les assitances technologique arrive à poser les pneus précisément à un endroit sur une piste qui fait en moyenne 4 kilomètres de long. Alors j’imagine mal quiconque intercepter une cible aussi précisément que dans le cas du pentagone et d’autant plus à la limite du décrochage dynamique qui rend, soit dit en passant, l’appareil impossible à manoeuvrer. Et le nombre de débris me paraît aussi très faible.

  1. Greg Le 16 juin 2016 à 02h05
    Afficher/Masquer

    Que c’est beau de voir enfin tous ces éléments sur une même page. Qui aura encore la mauvaise foi de dire que l’avion s’est évaporé et qu’il ne reste aucune pièce ? 🙂


    • francois marquet Le 16 juin 2016 à 09h59
      Afficher/Masquer

      Je crois que personne ne conteste qu’un aéronef ait frappé le pentagone: il a été suivi par les contrôleurs civils, et a laissé des traces spectaculaires sur le pentagone. La trajectoire de l’aéronef en approche était suivie en temps réel depuis le pentagone. Voir le témoignage sous serment du secrétaire aux transports Norman Mineta devant la commission. La question était de savoir quel aéronef: je trouve les billets convaincants, mais je reste sur ma faim concernant le manque d’images de l’avion en vol, en tout cas pendant sa manoeuvre de descente vers le sol qui a dû être tout sauf discrète.


      • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 10h41
        Afficher/Masquer

        “Je crois que personne ne conteste qu’un aéronef ait frappé le pentagone: i”

        Je crois que vous ne lisez pas les commentaires 🙂


        • francois marquet Le 16 juin 2016 à 12h43
          Afficher/Masquer

          Aéronef me paraissait assez consensuel: la DGAC parle d’aéronefs télépilotés pour les drones…


  2. XYZT Le 16 juin 2016 à 04h10
    Afficher/Masquer

    actuateur est du franglais.
    Le mot en français est actionneur
    https://fr.m.wiktionary.org/wiki/actuator


  3. caliban Le 16 juin 2016 à 08h05
    Afficher/Masquer

    Après avoir été très dubitatif sur cette enquête de 10 articles, je crois finalement, à la lecture des commentaires, qu’elle n’est pas tout à fait vaine.

    D’abord cela permet de se rendre compte quantitativement des “ravages” causés par les théories complotistes. J’ignorais qu’il y eut tant de personnes atteintes par ce syndrome post-11 septembre.

    Ensuite la lecture des commentaires permet de confirmer un certain nombres des ressorts du complotisme, mis en évidence par de nombreux chercheurs, par exemple le sociologue Pierre-André Taguieff qui le caractérise en 4 points :
    • Rien n’arrive par hasard.
    • Tout ce qui arrive est le résultat de volontés cachées.
    • Rien n’est tel qu’il paraît être.
    • Tout est lié, mais de façon occulte.

    Enfin, la “série” longue de 10 articles délivrés à une cadence de 2 par jours (sensée donc offrir le temps de la réflexion) démontre qu’il est extrêmement difficile de détromper une personne convaincue d’un complot. Même à grand renfort d’images, ce qui ne semble pas être la bonne méthode. Le sociologue Gérald Bronner explique pourquoi : http://www.dailymotion.com/video/xy0nk9_les-matins-gerald-bronner_news


    • Patrick Andre Le 16 juin 2016 à 08h54
      Afficher/Masquer

      Ce qu’on pourrait résumer par:

      L’intelligence ce n’est pas ce que l’on sait, mais ce que l’on fait quand on ne sait pas.

      Jean Piaget


    • Sébastien Le 16 juin 2016 à 10h24
      Afficher/Masquer

      Mode Berruyer ironique ON: les diplômes de psychologie à deux balles sont en promotion cette semaine?


    • Patrick Andre Le 16 juin 2016 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Non mais sincèrement Mr Caliban, moi j ai tjrs le syndrome post MH17 et je ne dois pas être le seul sur ce site surtout après avoir tous suivi sur ce désastre et surtout après la version officielle américaine, diriez vous que nous sommes tous complotistes vu les commentaires s’y afférents ?
      http://www.les-crises.fr/crash-du-mh17-la-version-des-americains/
      Alors c est vrai avec la version officielle américaine, sans vouloir nier l’évidence, je me pose des questions


      • caliban Le 16 juin 2016 à 10h57
        Afficher/Masquer

        @Patrick André

        Réponse :
        • vous ne traitez pas du sujet du Pentagone alors quitte à dévier du sujet vous auriez pu prendre un exemple de complot avéré. Car les complots cela existe bien évidemment

        Question :
        • quel est le complot qui se cache derrière le crash du Boeing en Ukraine ?

        @Sébastien

        Pour ma part j’ai cité 2 sociologues, pas des psychologues. Bien que ceux-ci auraient également un point de vue intéressant à propos de certains troubles cognitifs à l’oeuvre chez les conspirationnistes les plus atteints.


    • Alberto Le 16 juin 2016 à 10h52
      Afficher/Masquer

      Mon envoi précédent ayant été supprimé, mais le lien renvoyant aux analyses de Gérald Bronner étant conservé, je me permets de mettre en doute à nouveau son honnêteté :
      Membre du du Conseil d’orientation scientifique de la société Areva, Gérald Bronner remet en place ceux qui considèrent que la vie à proximité des centrales nucléaires favoriserait les leucémies.
      http://www.lied-pieri.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article49
      Au Cerin, bras armé « scientifique » de l’industrie laitière, il ridiculise les crédules antilaits, anti-aspartames, anti-gluten, anti-alimentation conventionnelle.
      http://www.cerin.org/a-la-une/croyances-et-rumeurs-en-matiere-dalimentation.html
      Son entreprise Cognition & Strategies (conseil de gestion, conseiller en relations publiques, conseiller en communication, lobbying) propose ses services aux entreprises.
      http://www.adgency-experts.com/nos-experts/gerald-bronner


      • caliban Le 16 juin 2016 à 11h00
        Afficher/Masquer

        @Alberto

        Merci pour vos informations, c’est toujours utile de savoir qui parle dans le micro 🙂

        Pour ce qui me concerne cela n’altère en rien son analyse sur les complots. Et notamment son approche – sans parti pris – de l’outil internet dans ce débat, à propos de l’effet de buzz etc. C’est très complet je crois.


        • Alberto Le 16 juin 2016 à 13h26
          Afficher/Masquer

          Les commentaires dits “complotistes” sont “modérés” et leur absence remplacée par le seul moyen d’expression qui leur reste : le like ! Ce n’est pas pour autant qu’ils n’ont rien à dire. Pas facile de gérer un site, entre censure et liberté, il faut naviguer à vue.
          De mon côté, j’ai analysé l’interview de Gérald Bronner. Ce serait hors sujet, mais les intérêts économiques qu’il défend y sont bien présents.


    • LutraLucide Le 16 juin 2016 à 19h37
      Afficher/Masquer

      Les théories dites complotistes font partie d’une vaste stratégie de désinformation venue de plusieurs centres étatiques, qui n’ont aucun intérêt à ce que la vérité émerge.
      Cette vérité aurait un effet trop déstabilisateur sur la géopolitique mondiale.
      Cette désinformation utilise une forme de judo intellectuel. Elle ne contre pas de façon frontale en niant en bloc qu’il y ait eu quelque part complot, c’est à dire utilisation d’avions de ligne comme béliers avec une technologie avancée pour détruire des cibles symboliques de l’Amérique, en faisant porter la responsabilité là où elle n’est pas et à des gens qui n’y sont pour rien.
      Elle fait émerger des contestataires apparemment cinglés avec des théories absurdes qui permettent de discréditer en bloc les opposants à cette propagande, et qui sont conscients de ce que sont les Etats modernes, leur sales combines et leurs secrets de barbouzes, et subodorent un complot destiné à appuyer les initiatives impériales d’un pouvoir US véritable, masqué derrière des politiciens visibles à leur service.
      Ce n’est pourtant pas nouveau dans l’Histoire, qui est fertile en complots. ce ne serait qu’un de plus.


      • ERD Le 16 juin 2016 à 19h47
        Afficher/Masquer

        Juste pour vous faire remarquer : dans le cas du 11 septembre, il n’y a pas les complotistes d’un côté et les non-complotistes de l’autre. À ma connaissance, personne n’avance l’hypothèse d’un accident de la circulation aérienne. Il n’y a donc QUE des “complotistes”, mais qui n’attribuent pas le complot aux mêmes personnes ni ne croient aux mêmes modes de réalisation.

        La pensée correcte commence par la précision sémantique.


        • Scalpel Le 17 juin 2016 à 22h49
          Afficher/Masquer

          Précision qu’ appréciera a sa juste valeur l’auteur de ces 10 volets d’enquête qui personnellement me laissent un sale arrière goût. Tout ça pour ça ?
          Ma confiance, déjà passablement effilochée dans “les crises”, en prend un sacré coup.
          Je constate par ailleurs, effaré, qu’une petite caste de commentateurs, Caliban en tête s’arroge le droit de penser supérieurement, avec une condescendance crasse confinant au pire sectarisme, aux sic “complotistes” mot ridicule en soi comme indiqué plus haut, puisque s’agissant d’un complot.
          J’accorde plus de crédit aux analyses incomparablement plus étayées (y a pas de mal…) d’un Paul Craig Roberts qu’à ce qu’il faut bien appeler, sur ce que j’ai pu lire ici dans cette “enquête” inepte, un guignol de niveau BFMTV nous bombardant de photos dont la plupart dénuées du moindre intérêt.
          Les “croyants” sont ceux qui tiennent pour avéré le tissu de mensonge officiel, l’invraisemblable scénario hollywoodien de série Z.

          Une croix sur ce site, point barre.


          • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 01h03
            Afficher/Masquer

            “Une croix sur ce site, point barre.”

            Merci beaucoup.


      • Caliban Le 16 juin 2016 à 20h42
        Afficher/Masquer

        On vient de passer au “méta-complot”.
        A mon époque, les réactions officielles des gouvernements étaient simplement regroupées sur l’expression “stratégie de communication”.

        O tempora, o mores 🙁


    • Ztong Le 20 juin 2016 à 11h09
      Afficher/Masquer

      Les gens se laissent d’autant plus facilement convaincre de l’existence d’un complot que l’attitude officielle est ambiguë et les preuves placées sous scellés.
      En pleine paranoïa terroriste, l’affaire AZF est un modèle de transparence. Du coup, toutes les velléités conspirationnistes ont fait pshitt.

      Enfin, traiter ceux qui doutent d’une thèse officielle de conspirationnistes revient à ériger le sceau officiel en totem, ce qui n’est pas pertinent non plus.

      Voyez les armes de destruction massive, ou les pratiques de la NSA.

      La vérité est toujours plus subtile qu’on le pense.


  4. caliban Le 16 juin 2016 à 08h13
    Afficher/Masquer

    En ne traitant pas du sujet, vous me paraissez être totalement dans la rhétorique du mille-feuilles. A écouter si cela n’est pas trop douloureux pour vos “croyances” : http://www.dailymotion.com/video/xy0nk9_les-matins-gerald-bronner_news


    • Guilhem Le 16 juin 2016 à 09h34
      Afficher/Masquer

      Pourquoi je devrais traiter le sujet, je n’ai pas de théorie à défendre ou à démonter contrairement a d’autres.
      Les faits sont têtus; -)

      Et cette pièce est une pièce officielle uitisée par la justice US.


  5. anatole27 Le 16 juin 2016 à 08h19
    Afficher/Masquer

    On trouve sur le site du FBI d’autres Photos et Videos de l’attaque sur le Pentagone, lorsque vous y allez vous avez un Popup qui s’ouvre ou il est indiqué entre autres :

    https://vault.fbi.gov/9-11-attacks-investigation-and-related-materials/9-11-attacks-and-investigation-images

    Disclaimer:

    Please note, That the information found in these files may no longer reflect the current beliefs, positions, opinions or policies currently held by the FBI.

    Comment interpréter cette phrase ?

    1) ils ne sont pas d’accord avec le contenu des photos (des conspirationnistes ?)
    2) les USA sont tellement pourries par le système des avocats et des procès a ne plus savoir qu’en faire, qu’ils n’osent plus rien affirmer etc etc

    la deuxième thèse est celle qui me parait la plus plausible mais personnellement je preferais l’amerique des années 50 ou tout n’était pas aussi compliqué a en devenir Kafkaiesque …


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 10h34
      Afficher/Masquer

      Simple : simple précaution oratoire classique disant que le FBI n’est pas forcément d’accord avec 100 % des déclarations des témoins (vu qu’un pourrait mentir)


    • sg Le 16 juin 2016 à 13h09
      Afficher/Masquer

      Comme en sciences, c’est une précaution: aucun scientifique sérieux ne publiera un résultat en disant qu’il est sûr à 100% (il y a les “limitations”, c’est un exercice classique et obligatoire qu’on apprend dès l’université). Pourquoi? Parce que c’est impossible: toute mesure est intrinsèquement imprécise. Certains disent que cela découle du principe d’incertitude d’Heisenberg mais ce n’est pas possible de faire le lien à l’échelle macroscopique avant d’avoir une théorie du tout.

      Bref, si le fait que ce ne soit pas sûr à 100% vous permet de conclure l’opposé, c’est plutôt ça que je trouve kafkaien…

      Un adage dit que “l’inexistence de la preuve n’est pas la preuve de l’inexistence”. On pourrait dans notre cas dire que “l’incertitude de la preuve n’est pas la preuve de l’incertitude”. (en fait c’est la réciproque en logique donc c’est plus qu’un adage mais bon).


      • anatole27 Le 16 juin 2016 à 14h58
        Afficher/Masquer

        IL faut faire la différence entre ce qui apparait et ce qui transparait

        1) ce qui apparaissait c’est que la deuxième thèse m’était plus plausible
        2) ce qui transparaissait (pour vous) c’est que je faisais des allusions finaudes

        Vous remarquerez que vous n’avez pas jugez utile de préciser, comme le FBI, que votre réponse ne reflétait pas forcément votre position.

        Concernant la réponse de Olivier, il n’a échappé à personne que la page concerné ne comportait que des photos et pas de témoignages et que donc ce qui apparaissait simple ne l’est pas du tout

        1) a t’il regardé le lien ?
        2) peut être que le popup apparait génériquement sur toutes les pages du FBI et que donc ça veut dire que le FBI n’assume rien.
        3) je suggère à Olivier de mettre un popup du même genre sur son site pour se dégager de toute responsabilité

        Pour résumer le fait que ce ne soit pas sur à 100% me permet de conclure que ce n’est pas sur à 100%.


        • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 15h13
          Afficher/Masquer

          Et par curiosité, qu’est-ce qui est sur à 100 % dans la vie ?

          Je ne suis pas à sûr à 100 % que François Hollande existe par exemple.


          • françois B. Le 17 juin 2016 à 13h41
            Afficher/Masquer

            d’ou la conclusion de Descartes a propos de cette meme interrogation : cogito ergo sum


  6. Django Le 16 juin 2016 à 08h41
    Afficher/Masquer

    Mais il y a vraiment eu une conspiration, sinon il n’y aurait pas eu d’attentats. Ce n’est pas tombé du ciel ! C’est incroyable que certains ne comprennent pas ça !


    • Patrick Andre Le 16 juin 2016 à 09h07
      Afficher/Masquer

      Oui vous avez raison j’aurai du employer le mot “doutes” à la place de conspiration afin
      d ’ avaliser la thèse officielle que c’était bien le vol 77 qui a percuter le Pentagone, c est bien le sujet de ce billet non?


  7. olivier Le 16 juin 2016 à 09h25
    Afficher/Masquer

    Ce qui est amusant c’est de voir l’éternelle non-remise en question.
    Et le principe des 2 billets par jour est très bon pour ça.
    Au début Les crises montrent les témoignages et on entend “oui mais les débris”.
    Puis Les crises montre les débris et on entend “oui mais la boîte noire”.
    Etc., etc.
    En fait pour les personnes qui sont dans la croyance du complot (américain) il n’y aura jamais assez de preuves, ils trouveront toujours un petit truc – en occultant tout le reste – car leur vision de l’événement est maintenant construite comme une véritable croyance. Et on ne se défait pas d’une croyance comme ça. C’est sans doute une des choses les plus difficile à faire.


    • Guilhem Le 16 juin 2016 à 11h20
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas une question de croyance, j’ai attendu bien gentillement la partie débris.

      La boîte noire fait partie des points sensibles à traiter sur ce dossier.
      Dans tout les crash on cherche la boîte noire, [modération : attendez la fin de la série pour juger]


      • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 11h55
        Afficher/Masquer

        Ceux qui ne sont pas abrutis auront compris que la boite noire sera traitée dans le billet 9/10.


  8. jacques heurtault Le 16 juin 2016 à 09h28
    Afficher/Masquer

    Olivier, en développant ses arguments, a voulu démontrer qu’il n’était pas je ne sais quel conspirationniste! Quand on sait que le site “Les Crises” figure parfois sur des listes de “supports conspirationnistes”, un tel travail était indispensable. Le site est, en lui-même, de par son contenu, un monument d’équilibre serein. Bravo Olivier!


    • Renaud 2 Le 16 juin 2016 à 10h34
      Afficher/Masquer

      Vous avez peut-être raison. Le principal est de sauvegarder le blog de la “Police de la Pensée”.


      • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 10h51
        Afficher/Masquer

        Moi, croyant ce que vous croyez sur les gouvernements assassinant 3000 personnes, je ne comprends pas que vous osiez publier des commentaires sur un site les dénonçant sans crainte qu’ils vous assassinent…


        • Renaud 2 Le 16 juin 2016 à 14h44
          Afficher/Masquer

          Je me suis peut-être mal exprimé. Ce que je crois n’a aucune importance. Je voulais juste dire que cette série d’articles vous distingue des “conspirationnistes”, car la Police de la Pensée des médias mainstream vous assimile à eux (en tout cas quand ma femme a cité un de vos articles à qqun sur Facebook à propos de l’Ukraine, celui-ci a répondu “Les crises ? Mais c’est un site conspirationniste pro-Poutine ! C’est pas une vraie source ça”). Donc oui ce gros travail était nécessaire, car le plus important est que le site Les crises ne soit pas fiché. La liberté d’expression est un bien précieux. Merci pour votre travail.


          • Olivier72 Le 16 juin 2016 à 17h50
            Afficher/Masquer

            @ Renaud 2: Désolé, mais je crois que tous ceux qui pensent qu’il suffit de faire preuve “d’honnêté” dans la recherche de “la” Vérité pour que ce site (ou n’importe quel autre) ne soit plus estampillé “conspirationniste” se trompent lourdement.

            Le terme “conspirationisme” a justement été inventé pour éviter le débat démocratique en mettant dans le même sac tout une foultitude de gens très différents qui se posent des questions très différentes mais arrivent tous – plus ou moins bien – à des questions qui dérangent le “Systême” ou le remettent cause – plus ou moins profondément…

            Pour paraphraser l’Autre: “Ce n’est pas vous qui décidez si vous êtes [conspirationniste] ou pas”!! Dommage, mais c’est comme ca.

            Les-crises a remis en cause la théorie sur le MH70. Les-crises restera donc un “site conspirationniste pro-Poutine”, que nous le veuillons ou non et quels que soient les “gages” qui seront donnés sur d’autres sujets. CQFD!


          • PatrickC Le 16 juin 2016 à 18h04
            Afficher/Masquer

            “C’est pas une vraie source ça”.

            N’allez pas croire que le “Gros travail nécessaire” accompli sur ce site fera bouger cette affirmation péremptoire d’un centimètre. Vous seriez amèrement déçu. Toutes les personnes ayant milité un tant soit peu dans un “travail de vérité” sur un domaine quelconque l’on appris, souvent à leur dépend : la recherche honnête et véritable ne paie pas. Enfin disons : pas de façon visible à l’échelle d’une vie humaine. Un temps plus long permet parfois de percevoir comment les lignes ont pu bouger, même s’il reste difficile de comprendre le “pourquoi”, la mécanique de ces mouvements.

            Mais cela ne veut pour autant pas dire que ce travail ne soit pas nécessaire et qu’il ne doive pas être soutenu. C’est même toute l’ambiguïté amusante de la chose 🙂


        • Caliban Le 16 juin 2016 à 19h43
          Afficher/Masquer

          Vous sur-interprétez. Un gouvernement peut bien sûr massacrer sa population, même un gouvernement démocratique (il suffit de penser aux exploits de Joffre durant la guerre de 1914 par exemple)

          Ce qui est impensable – et c’est d’ailleurs le sujet qu’il serait bon d’éviter d’éluder systématiquement – c’est que ce soit autre chose qu’un boeing qui se soit encastré dans le Pentagone le 11 septembre 2001.

          En dehors des preuves exposées dans les articles, c’est dès le départ une question de logique (voir l’intervention plus bas de La vraie Vérité vraie). Et la seule question qui vaille au bout de 15 ans est à mon avis pourquoi ces délires complotistes fonctionnent encore (début de réponse dans le lien fourni dans mon post plus haut).


        • Jean Sérien Le 17 juin 2016 à 14h24
          Afficher/Masquer

          Bon allez, avouez Olivier: un agent du Mossad ou de CIA vous a rendu visite pour vous intimider, d’où la publication de cette série pour signifier votre allégeance à l’oncle Sam. Vous me décevez.

          (humour)


  9. Rez001 Le 16 juin 2016 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Malgré tout, je reste sceptique parce que ce rapport en oubli l’essentiel à savoir, d’une part la probabilité de réussite d’une manoeuvre de pilotage unique au monde d’autant plus du soi-disant faible niveau de formation de ceux qu’ils l’ont exécuté. Et d’autre part l’aspect mécanique de cette dernière. Je m’explique, les fondamentaux aérodynamiques démontrent clairement qu’un objet ayant une portance aussi grande qu’un 757 par rapport à sa masse et volant à la limite du décrochage dynamique, soit 860 km/h, ne peut voler à une hauteur aussi faible du sol à moins qu’il entame la manoeuvre en piqué et redresse l’appareil ce qui lui permettrait d’atteindre une hauteur d’une dizaine de mètres et cela pendant seulement quelques secondes. Issu du milieu de l’aviation, je crois savoir qu’il est rare qu’un pilote d’un gros porteur, au moment d’un attérisage effectué en configuration normal avec toutes les assitances technologique arrive à poser les pneus précisément à un endroit sur une piste qui fait en moyenne 4 kilomètres de long. Alors j’imagine mal quiconque intercepter une cible aussi précisément que dans le cas du pentagone et d’autant plus à la limite du décrochage dynamique qui rend, soit dit en passant, l’appareil impossible à manoeuvrer. Et le nombre de débris me paraît aussi très faible.


    • Benoit Laine Le 16 juin 2016 à 10h45
      Afficher/Masquer

      860 km/h la limite de décrochage au ras du sol ? T’es sur ? Tu veux dire que tous les 757 se posent à des vitesses supérieures alors ? Et puis quels fondamentaux aerodynamiques en fait ?

      Par ailleurs le mec au manche visait peut-être le centre du Pentagone, et il s’est planté et à crashé l’avion trop tôt…


    • Tig Le 16 juin 2016 à 11h19
      Afficher/Masquer

      Les vitesses d’approche finales avant atterrissage sont plutôt de l’ordre de 130 à 180kt (soit 240 à 333 km/h) .cela varie ensuite suivant leur masse et le cran de volet sorti.
      Tout pilote / contrôleur aérien pourra vous le confirmer.
      Voir la Doc Boeing https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://www.boeing.com/assets/pdf/commercial/airports/faqs/arcandapproachspeeds.pdf&ved=0ahUKEwiWy5OAmqzNAhVGIsAKHdCqB98QFggbMAA&usg=AFQjCNHVWz6ttfpo7Npql3eGEkGqCo2SSg

      Sinon googelisez ‘final approach speed b757’ soit vitesse d’approche finale du b757.

      Et c’est justement aux vitesses plus faibles qu’on peut mieux ‘viser’ et manoeuvrer son appareil. Sinon on s’embeterai pas à réduire la vitesse pour atterir^^
      En gardant bien sur une marge avec la vitesse de décrochage bien évidemment.

      Je parle avec mon expérience de contrôleur aérien à CDG après je sais pas quelle expérience aeronautique vous avez.


    • Tatave Le 16 juin 2016 à 17h29
      Afficher/Masquer

      “intercepter une cible ”
      “à la limite du décrochage dynamique, soit 860 km/h”

      Vous utilisez des expressions sans en comprendre le sens :

      – On n’intercepte pas une cible fixe, on la vise, ça ne présente d’autant moins de difficulté qu’un avion volant vite est très réactif aux commandes, même un novice est capable de le faire.

      -Le décrochage dynamique peut survenir à toutes les vitesses, puisque c’est l’angle d’incidence qui le déclenche, et pas la vitesse.

      Vous dites que cela rend “l’appareil impossible à manoeuvrer” il se trouve que la voltige aérienne utilise couramment le décrochage dynamique, ce qui permet d’exécuter des figures spectaculaires qui ne sont heureusement pas fatales !


    • sassy2 Le 16 juin 2016 à 19h36
      Afficher/Masquer

      si la même chose avait eu lieu sur la maison blanche le même pilote aurait pu prétendre techniquement passer au choix par la porte d’entrée ou le bureau oval


    • sassy2 Le 16 juin 2016 à 19h40
      Afficher/Masquer

      justement combien d’impacts dans la coque / au pont?! (le rdc / au toit)

      quel est l’intérêt?!
      😉


    • UltraLucide Le 22 juin 2016 à 15h56
      Afficher/Masquer

      La vitesse de 860 km/h ne provient pas à ma connaissance des sources radar car il avait éteint son transpondeur. L’unique source pour cette vitesse est le rapport du NTSB Fligh 77 (Février 2002) inclus dans le rapport général d’enquête de la 9-11 Commission. Il décrit la fin du Boeing du vol du Boeing AA77 sans jamais donner de vitesse particulière tout le long de l’approche. Il dit “the airplane accelerated to approximately 460 knots (530 miles/h) at impact with the Pentagon”. ..”at impact”, pas durant la trajectoire…
      Cette vitesse absurdeau ras du sol est un des éléments anormaux qui ont permis aux théories fumeuses de se développer à l’infini. Bien dommage.
      Si on élimine les explications tordues menant à des trajectoires impossibles, comme Quirant et Pilots for Truth, on peut arriver à définir une trajectoire possible et correspondant au corpus des témoignages, avec une vitesse passant de 500 km/h au Sheraton à 650 km/h à l’impact.


  10. La vraie vérité vraie Le 16 juin 2016 à 09h55
    Afficher/Masquer

    Hé ben ! Ils s’en sont donnés du mal pour cacher leur complot :

    – provoquer un vrai crash dans un endroit secret
    – transporter les débris jusqu’au Pentagone pendant la nuit en une seule fois
    – détruire et brûler une partie de l’immeuble en simulant le crash d’un avion
    – trouver pleins de morts et de blessés de la route et les amener là pour faire semblant qu’ils étaient dans l’avion
    – tout ça en arrivant à maintenir le secret sur ces préparatifs colossaux.

    Rien que ça, c’est déjà magistral, mais la patte du maître, le vrai génie, c’est d’avoir synchronisé tout ça, pile le jour où de vrais attentats étaient commis sur le World Trade Center.

    Et si ça ne suffisait pas : sous la présidence de George W. Bush.
    Yen a qui aiment les défis, hein.

    Sérieux, un complot aussi parfait, on n’avait pas vu depuis Kinder Surprise (en vrai, les surprises, c’est de l’armement extra-terrestre pour le jour de l’invasion. Mais nous, on croit que c’est des jouets pour les enfants)


    • Boutros Le 17 juin 2016 à 02h56
      Afficher/Masquer

      Sans compter qu’il faut trouver d’immenses complicités parmi le contrôle aérien, les compagnies aériennes, les sauveteurs et l’armée.
      Tous ces gens doivent consentir à mentir sans qu’on sache vraiment leur expliquer l’objectif de ce complot.
      Il faudrait de plus cacher le vol d’un missile à d’éventuels témoins et surtout aux armées des États rivaux (Chine, Russie).
      Le plus extraordinaire se trouve au bout du raisonnement dans cette théorie.
      Nous avons là des comploteurs, si puissants qu’ils pourraient mettre en oeuvre un faux attentat, à la face du monde, impliquant nécessairement la complicité de centaines de personnes et de dizaines d’organismes en tout genre aux États-Unis et à l’étranger.
      Pourquoi prendraient ils le risque de détruire tout leur pouvoir en se faisant démasquer publiquement, si le faux attentat échouait.
      Quel est l’intérêt de comploter quand on est déjà quasiment omnipotent.


      • ERD Le 17 juin 2016 à 07h12
        Afficher/Masquer

        Vous raisonnez sur des bases psychologiques, quand des lois physiques sont à votre disposition. Or le raisonnement psychologique que vous tenez, premièrement se base sur une science “molle” (par opposition aux sciences “dures” comme la physique ou la chimie, voire la simple logique), et deuxièmement suppose implicitement qu’il n’existe pas d’argument psychologique assez simple permettant d’expliquer comment ça a pu marcher. Autrement dit, parce que vous ne connaissez pas la solution, vous supposez qu’elle n’existe pas.

        C’est aller un peu vite en besogne : régulièrement quand on progresse en sciences, on se dit une fois qu’on a compris “ben oui, c’était évident”. Sauf que 3 minutes avant on n’y comprenait rien.


  11. Jean-Charles Le 16 juin 2016 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Les parties métalliques ne vaporisent pas à la température de combustion du kérosène dans le brasier du Pentagone. En clair un kg de n’importe quel métal composant l’avion ayant percuté le Pentagone donne un kg de débris.

    En enlevant la masse de ceux trouvés dehors à la masse totale des parties métalliques composant l’avion, on trouve celle des débris métalliques qui doivent se trouver à l’intérieur.

    Quel % de débris métalliques a-t-on trouvé dans le trou?


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 10h42
      Afficher/Masquer

      attendez, je prends mon pèse-personne, j’y vais et je vous dit…


    • Benoit Laine Le 16 juin 2016 à 11h10
      Afficher/Masquer

      Voyez dans le billet précédent ce qu’il reste du 747 cargo d’Air France après incendie. Et la il s’agissait d’un incendie à l’air libre sans choc à 850 km/h préalable. (Sur cet accident : https://aviation-safety.net/database/record.php?id=19990305-0&lang=fr). Donc dans le cas du Pentagone, on a d’une part un dégagement d’énergie considérable suite à l’absorption de l’avion par le batiment, puis l’incendie en milieu confiné. L’aluminium fond à 660,3°. Un incendie en milieu confiné monte aisément à 800/900° avec suffisement de comburant et carburant, ce qui semble bien être le cas d’un avion bourré de kérozène dans un batiment partiellement éventré par le bas. Donc tout le métal ne s’est pas évaporé, mais une grande partie a surement fondu. Les pièces dures (pas en alu) sont bien visibles dans les débris (pièces de moteur, de train d’atérissage)


    • JMS Le 16 juin 2016 à 19h46
      Afficher/Masquer

      Raté. L’aluminium brule dés environ 850°C, il en résulte du CO2 et de l’oxyde d’aluminium. Question connue pour ce qui concerne l’incinération des déchets ménagers.
      Pas étonnant d’en trouver peu après un incendie surtout en espace confiné. Les photos présentée de crashes avec incendie sont explicites de ce point de vue… il reste les quelques bidules en acier.


      • Philippe Le 17 juin 2016 à 02h34
        Afficher/Masquer

        Ma bible c’est l’INERIS, s’il disent température minimale d’inflammation de 460 à 900° et 50 à 120 millijoules pour l’allumage ça me va. C’est sous forme poussière ou plaquettes, la vue de la vidéo du crash du F4 me dit que ça n’a pas dû manquer.
        Quand c’est assez fin tout brûle, prenez une éponge en “paille de fer”, vous appliquez les bornes d’une pile 9V et ça brûle.

        Le kérosène son premier emploi ça été dans les lampes à pétrole car il était plus lumineux que l’huile et le pétrole.
        Ca tombe bien Faraday s’y ait intéressé à cette combustion.
        C’est la combustion du carbone qui fait la luminosité, la suie.
        La suie se forme à 1250°K ou 980°C, on a une couleur rouge ensuite orange.
        A 1200°C (jaune) la suie commence à brûler.
        A 1400°C (blanc) la suie brûle bien.
        A 1500° normalement tout est brûlé.
        Dans les vidéos que j’ai visionné ces deux jours, j’ai vu des flammes, rouges, oranges, jaunes et blanches.


  12. Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 10h49
    Afficher/Masquer

    “qui sont sensé voir passer et se crasher l’avion. ”

    ben vous auriez lu le billet 4 (ce qui aurait été le minimum de respect avant de poster un commentaire) vous sauriez qu’il n’y a rien sur ces vidéos.

    Mais bon, on a 10 fois les preuves nécessaires, mais comme on n’a pas de vidéo, on n’y crois pas, hein… Fascinant.


  13. Le fou du labo 4 Le 16 juin 2016 à 12h53
    Afficher/Masquer

    Peut-être l’avez-vous déjà mentionné par ailleurs, mais votre série s’occupera-t-elle également de “debunker” la fumeuse théorie du no-planes de l’inénarrable Ace Baker et de son film Opera machin? Si oui je m’en réjoui d’avance car de toutes les théories débiles, celle-là me semble avoir gagné le Grand Prix du “Grand-n’importe-quoi” !


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 13h38
      Afficher/Masquer

      Non, désolé, j’ai une vie par ailleurs.


    • ERD Le 16 juin 2016 à 16h38
      Afficher/Masquer

      Je suis maître de conférences en physique, et non seulement la “théorie” de Ace Baker n’est pas du n’importe quoi, mais c’est même la seule qui soit compatible avec les lois de la physique. Il n’y a effectivement pas eu d’avions dans les tours, pour une raison simple : les images de cet avion (le deuxième, le seul avec des images suffisamment détaillées) montrent clairement un événement aussi impossible physiquement qu’une pomme de terre explosant un coupe-frittes. Ces images sont donc fausses, et injectées en surimposition sur des vidéos de vraies explosions (mais évidemment pas des hologrammes, comme certains ignorants le clament).

      J’ajoute que le timing de diffusion des différentes vidéos et photos (AUCUNE en direct intégral, contrairement à ce que croient certains) est parfaitement conforme à leurs difficultés respectives de réalisation technique : d’abord des silhouettes en contre-jour (le “faux direct” avec un délai d’une grosse dizaine de secondes, suffisant pour la synchronisation via des flashes dans les façades), et bien plus tard des vidéos “spectaculaires” comme la fameuse vidéo de Evan “like a bad special effect” Fairbanks en contre-plongée :

      https://www.youtube.com/watch?v=nVIEuGWMFDo

      À la disposition d’Olivier Berruyer pour un cours accéléré sur les première, deuxième et troisième lois de Newton…


      • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 16h44
        Afficher/Masquer

        A encadrer, merci.


      • françois B. Le 16 juin 2016 à 17h10
        Afficher/Masquer

        Ho yes !!!
        enfin un scientifique dans la boucle
        et moi perso je répète que je fais des vfx depuis 20 ans, et que je peux vous démontrer que le tracking de l’avion que montre la video de Ace Backer est comme il le dis parfaitement bidon.
        Et croyez moi c ‘est une opération simple en théorie, mais en fait complexe a réaliser de manière parfaite, ce qui n’est pas ici le cas …
        En d’autre termes : l’avion de la seconde tour a été rajouté !
        et croyez le ou non, mais quand je m’en suis aperçut cela ne m’a pas amusé du tout du tout du tout ….


        • ERD Le 16 juin 2016 à 17h16
          Afficher/Masquer

          Merci du soutien ! Personnellement n’étant pas expert en vidéo ce n’est pas cet argument qui a emporté mon adhésion, mais celui tout bête des lois de Newton… comme on dit souvent dans ce genre de cas, se poser la question, c’est aussi y répondre.


          • JBB Le 16 juin 2016 à 22h05
            Afficher/Masquer

            Et si, en fait, les 2 tours n’avaient jamais existé…. sérieusement, des tours toutes droites de plus de 400 mètres de hauteur !


        • Greg Le 16 juin 2016 à 17h45
          Afficher/Masquer

          Je vais vous épargner mon CV de 25ans dans les vfx, car il ne faut pas oublier les milliers de témoins, les dizaines de vidéos amateurs et les débris (morceau de moteur que des gens se sont pris sur la tronche en bas etc…)
          Et les témoins qui ont vu et ENTENDU un avion, vous voyez … ? alors là c’est quoi ? un spécialiste des SFX qu’il faut voir?
          Mais sérieusement, est-ce que vous pouvez prendre TOUS les éléments en considération avant de vous dire “tiens l’ombre est bizarre ici alors c’est forcément de la retouche”…..
          N’oubliez pas le monde réél et sortez de vos écrans les gars.
          cdt.


          • Greg Le 16 juin 2016 à 19h52
            Afficher/Masquer

            Non non des milliers et sur place, les gens qui étaient dans tout le quartier, ceux qui sont descendus des tours etc.
            Ca fait du monde tout ça.
            Mais sinon sur le fond, vous répondez quoi ?
            Si il n’y a pas eu d’avion, vous faites quoi de ceux qui les ont vu et ENTENDUS ou ceux qui ont pris des débris de train et de moteur sur la tête ? (Il y a des photos)


            • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 22h59
              Afficher/Masquer

              bon, j’arrete la conversation ici, on va attirer tout Sainte Anne sinon…


      • SCC Le 16 juin 2016 à 19h35
        Afficher/Masquer

        Si je vois quelque chose mais que la théorie n’est pas capable de l’expliquer, c’est la théorie qui doit être changée. Il y a eu des milliers de témoins qui ont vus les deux avions se crasher.


        • SCC Le 16 juin 2016 à 21h06
          Afficher/Masquer

          Si je vois une pomme tomber, vous pouvez me créer n’importe quel théorie, qu’elle décrive de manière macroscopique ou microscopique le comportement de la matière, il n’en reste pas moins que la pomme tombe. Et si la théorie de Newton ne permet pas de décrire le monde atomique, la physique quantique ne contredit pas le fait qu’une pomme tombe. La théorie de Newton n’est pas fausse, elle ne permet tout simplement pas de décrire les événements à l’échelle de l’atome. Comme toute théorie, elle a des limites. Aucune théorie n’est “vraie” dans l’absolu. Elle ne peut qu’approcher la réalité du mieux qu’elle peut (quand cette réalité est accessible aux sens).


        • Olivier72 Le 16 juin 2016 à 21h22
          Afficher/Masquer

          Bonsoir ERD,
          Je vous trouve courageux d’avoir lancé la théorie du pas-d’avions sur ce fil et de ne pas vous laissez démonter! Je penche aussi pour cette théorie depuis peu après l’avoir longtemps prise pour un contre-feu destiné à discréditer les sceptiqes. C’est A Backer comme vous qui m’a convaincu mais je n’aurais jamais choisi d’en parler. N’oublions pas que le thème ici est le Pentagone et que de toute facon le raisonnement de départ d’OB, basé en gros sur le Rasoir d’Ockham, semble être que les EU ont au pire du pire en résumé “laissé faire les saoudiens et/ou maquillé leur propre incompétence après coup”: Le “gouvernement” “américain” ne pourrait jamais tuer 3000 américains… Alors le pas-d’avions vous pensez!
          Cependant cette série d’OB m’a appris beaucoup de choses sur l’attentat du Pentagone, détails techniques, photos… Quel travail d’OB, chapeau bas!
          Alors voilà, j’aurais une question pour vous ERD le physicien: s’il est impossible que des avions aient réussi à rentrer dans les 2 tours, quelle serait l’explication physique pour que l’aéronef du Pentagone réussisse lui cet exploit, les photos d’OB des débris (turbines, train,…) m’ayant désormais au moins convaincu que “ma” théorie du missile sur le Pentagone est impossible?


          • Olivier72 Le 16 juin 2016 à 22h56
            Afficher/Masquer

            Merci pour votre réponse ERD, veuillez ignorer ma question identique ci-dessous, je croyais ce message effacé.
            C’est vrai mnt que vous le dîtes ces travaux au Pentagone sont hautement suspects. Ils ressemblent “drôlement” aux travaux (de “rénovation” et “sécurité” si je ne m’abuse) que les étages frappés des tours ont aussi subi les mois précédents !
            Mon Dieu, que tout ceci est diaboliquement compliqué. Et dire que la plupart des gens qui s’écharpent sur ce fil pour des détails sont du même côté, celui de la recherche de la vérité et contre l’asservissement de l’Humanité en cours (NOM). Il semble que l’Empire du Mensonge a vraiment réussi son coup à ce stade! Mais gardons espoir!


      • SCC Le 16 juin 2016 à 20h58
        Afficher/Masquer

        Celle-ci je suppose?
        https://www.youtube.com/watch?v=GujXIfqc23A

        Vous savez quoi: il y a des dizaines de pilotes professionnels qui ont prétendu que “l”effet de sol” rendait impossible le vol en rase-motte d’un gros porteur tel que le 757. Je ne vais pas reposter ici les vidéos du C135 et A310 faisant du rase-motte à haute vitesse à bien moins que l’envergure de leur aile, ce qui d’après leur dire est physiquement impossible. Je suppose qu’Olivier les postera demain.
        Mais, ce sont des professionnels, comme vous l’êtes. Mais ils ont tort. A vous de tirer les conséquences.


      • Amalric Oriet Le 16 juin 2016 à 23h10
        Afficher/Masquer

        « À la disposition d’Olivier Berruyer pour un cours accéléré sur les première, deuxième et troisième lois de Newton… »

        Vous ne confondriez pas avec Kepler, par hasard ?

        Ah oui, en passant… Une pomme de terre habilement lancée explosera un coupe-frites aussi certainement que vos cours doivent être désopilants. Même non pelée.


      • sissa Le 17 juin 2016 à 00h17
        Afficher/Masquer

        Voici un bel argument d’autorité autoproclamée .

        J’en ai plus qu’assez que ces gens qui nous expliquent “je suis un expert”, qui affirment sans preuve que les choses se sont d’une certaines valeurs et qui réfutent à l’avance toute critique en prétendant que ceux qui les font sont des ignorants.

        Ce procédé argumentatif en plus d’être idiot et ridicule ne trompe quasiment personne.


        • françois B. Le 17 juin 2016 à 13h29
          Afficher/Masquer

          ben tu penses … et comment penses tu qu’il soit possible de faire parvenir une démonstration en 10 lignes ?
          le tout sans croquis/images/vidéo explicatifs


          • Feubeuh Le 18 juin 2016 à 01h03
            Afficher/Masquer

            sauf erreur de ma part, il y a 3 lois de Newton qui prennent chacune 1 ligne. Ca serait pourtant si simple de publier les calculs…


            • ERD Le 18 juin 2016 à 07h25
              Afficher/Masquer

              Zut, les copies de mes étudiants font toutes plus de 3 lignes, pour des problèmes pourtant moins complexes… pourquoi n’ont-ils pas votre art de la concision ?


      • bourdeaux Le 17 juin 2016 à 18h00
        Afficher/Masquer

        “maitre de conf’ en physique”. Je ne voudrais pas être discourtois, mais je ne saurais trop vous recommander de descendre de l’esrade de temps en temps, pour prendre l’air…
        Moi je suis chef de chantier dans le bâtiment, donc un parfait primate, comparé à vous, et pourtant je sais ce que c’est qu’un mur rideau, j’en ai fréquenté plus d’un de près : et quand un maître de conf’ en physique me raconte une histoire de patate et de coupe-frite en prétendant démontrer, du haut de son titre, qu’un avion ne peut pas s’encastrer dans un mur rideau comme dans du beurre, je me demande si je dois rire ou pleurer. Profonde compassion pour vos auditeurs.


        • ERD Le 17 juin 2016 à 20h36
          Afficher/Masquer

          Voilà le “mur rideau” des tours jumelles : une colonne tous les mètres, je vous laisse regarder l’épaisseur de l’acier (c’est en pouces, évidemment).

          http://dl.free.fr/saRvf2tkF


          • bourdeaux Le 17 juin 2016 à 21h20
            Afficher/Masquer

            Les anglo-saxons nomment indifféremment “columns” des piliers porteurs comme des éléments décoratifs en forme de colonne. En l’occurrence il s’agissait là de profils métalliques destinés à recevoir la façade et en aucun cas d’éléments porteurs. C’est le noyau, et uniquement le noyau qui portait l’édifice. Si vous imaginez que ces trucs-là auraient dû stopper un boeing, vous devez entretenir avec la physique pratique des relations d’une inquiétante bizarrerie (du genre à essayer de décapsuler une bière avec une biscotte).


            • SCC Le 17 juin 2016 à 22h55
              Afficher/Masquer

              C’est typiquement le type d’argument utilisé par les “spécialistes”: ils affirment quelque chose comme un axiome et bâtissent leur contre théorie dessus. Le problème est que l’axiome n’est est pas un, il est faux à la base et la théorie s’écroule. Autre “axiome” que j’ai entendu: les tours se sont effondrées à une vitesse correspondant à une chute libre, ce qui ne peut signifier qu’une démolition contrôlée. indépendamment de la façon dont ont arrive à calculer le temps de chute dans des vidéos où il peut varier de 30% suivant celui qui la regarde, on voit clairement des objets expulsés des tours tombant…plus vite que les étages. Eux oui, ils tombent en chute libre…


          • Feubeuh Le 18 juin 2016 à 01h20
            Afficher/Masquer

            Que pensez de l’avis de l’ingenieur en chef, Leslie E Robertson, des WTC1 et 2 ?

            “These charts demonstrate conclusively that we should not and cannot design buildings and structures to resist the impact of these aircraft. Instead, we must concentrate our efforts on keeping aircraft away from our tall buildings, sports stadiums, symbolic buildings, atomic plants, and other potential targets.”

            https://www.nae.edu/File.aspx?id=7345
            page 8


      • Feubeuh Le 17 juin 2016 à 23h27
        Afficher/Masquer

        Avez vous une theorie sur le crash du B 25 sur l’Empire state building qui a éventré la facade en 1945? Encore un hologramme ?
        https://www.google.fr/search?q=b25+empire+state+building&client=firefox-b&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjKpb2l_6_NAhWJiRoKHbPBDLYQ_AUICSgC&biw=1920&bih=932

        sachant qu’il etait 5 X plus léger et qu’il allait 3 X moins vite que les boeing et que la structure externe de l’Empire Sate était plus resistante que celles des tours …


        • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 00h28
          Afficher/Masquer

          Bon, on a bien ri, mais on arrête merci.

          Je crois qu’un type nommé ERD a incrusté assez de commentaires sur le blog, merci.


  14. Broll Le 16 juin 2016 à 14h46
    Afficher/Masquer

    Au sujet de la taille des débris après un crash, deux cas régis par la physique (et la physique des matériaux) :

    1. Avion à petite vitesse et/ou percutant avec un angle faible l’obstacle => l’avion peut s’en sortir avec seulement quelques dégâts. De larges parties des structures sont tout à fait reconnaissables. Exemple : tentative d’atterrissage suite à problème technique.

    2. Avion à grande vitesse et avec un angle proche de la perpendiculaire avec l’obstacle => destruction totale de l’avion et de son contenu. Exemple typique : le crash de l’airbus A320 dans les Alpes en 2015, celui dont le pilote s’est suicidé. Il ne restait plus aucune partie reconnaissable de l’avion dans la nature.

    Mais ce crash était peut-être aussi un complot bien sûr… Je suppose d’ailleurs que tous les complotistes français se sont donné la peine d’aller voir sur place pour étayer leurs théories puisque dans le cas de ce triste accident, il n’était nul besoin d’aller au bout du monde ou à 4000m de fond, mais à 20 km de chez moi… Non ? Dommage, vous avez raté une occasion !


    • LutraLucide Le 16 juin 2016 à 19h48
      Afficher/Masquer

      On a un crash “inédit”, comme l’a dit Olivier. Donc des résultats eux-aussi inédits.
      D’abord la grande vitesse (même 650 km/h limite physique rationelle, c’est rapide), un mur qui est moins solide qu’une montagne, c’est un bâtiment en brique, avec des piliers derrière pour découper l’avion.
      Donc la majorité de l’avion rentre dans le bâtiment, tout en se disloquant. Devrait-on avoir de gros débris dehors? des débris reconnaissables? La queue?
      On n’a pas de gros débris, mais il y en a beaucoup de reconnaissables dehors, comme les parties supérieures de fuselage avec lettres, dues au fait qu’il a été scalpé à la pénétration. Et ces débris n’ont pas subi d’incendie, c’est normal.
      Les éléments lourds, trains et moteurs ont éclaté mais sont rentrés, normal, inertie plus trou dans un mur de briques.
      La partie centrale du fuselage et des ailes est aussi rentrée, normal. les parties extérieures des ailes ont éclaté contre la façade en de multiples morceaux de carbones et de bouts de vérins. retrouvés sur l’héliport pour la plupart, choc en biais sur la façade, débris à gauche, normal.


      • UltraLucide Le 17 juin 2016 à 12h04
        Afficher/Masquer

        En revanche, il existe dans les témoignages des points qui donnent une vue étrange du crash et donnent à penser qu’il est en effet très “inédit”.
        Mais il semble qu’une discussion sur ces points particuliers du crash ne soient pas les bienvenus dans ce débat.


  15. Broll Le 16 juin 2016 à 14h46
    Afficher/Masquer

    En tout cas merci OB pour votre travail sur ce sujet. C’est d’autant plus courageux qu’une part manifestement importante des intervenants de votre blog est en complet désaccord avec vos preuves. Peut-être que certains quitteront le blog et iront grossir les rangs des sites conspirationnistes. Est-il possible de convaincre un paranoïaque par la raison ? N’importe quel psychiatre vous dira que non. OB, ne perdez pas trop de temps à leur répondre individuellement…


    • anatole27 Le 16 juin 2016 à 15h05
      Afficher/Masquer

      Ben non je suis pas très chaud sur cet article, mais je continuerais quand même à y venir, des fois il faut atteindre la 89eme minute pour voir un but.

      Ce qui ne m’empéchera évidemment pas d’aller voir quelques sites conspirationistes :

      le monde,liberation, le nytimes, le washington Post, le guardian, le telegraph, CNN, TF1,A2,Arte.


    • Greg Le 16 juin 2016 à 15h07
      Afficher/Masquer

      Broll, je ne pense pas que cette part soit si importante, mais ils ont besoin de se rassurer alors ils sont plus actifs que les autres.
      Quand depuis 15 ans on répète les même choses à ses proches… C’est une voie d’où on ne peut pas revenir sans se décrédibiliser fortement aux yeux de tous. Même si aujourd’hui tout leur montre leur erreur, et je suis persuadé que leur doute est immense, mais la marche arrière impliquerai trop de choses.
      Pourtant ici on ne parle que de la présence d’un avion…OB n’a jamais parlé de la bienveillance des Rumsfled, Silverstein etc… il a juste pointé les évidences de la présence d’un avion…


      • françois B. Le 17 juin 2016 à 11h00
        Afficher/Masquer

        c’est a la fois vrai, tout changement d’opinion peut être un déchirement , et stupide car cela s’applique aux tenants des deux thèses : pensez vous sérieusement que OB, après cela ferait facilement “machine arrière” ?


        • Olivier Berruyer Le 17 juin 2016 à 11h35
          Afficher/Masquer

          Aucun souci. Vous avez des preuves et un scénario alternatif crédible ?


          • ERD Le 17 juin 2016 à 13h58
            Afficher/Masquer

            Vous confirmez que vous n’êtes pas scientifique (ce qui n’est pas une tare) mais aussi que vous raisonnez mal (ce qui est plus embêtant, car c’est en principe à la portée de tous d’utiliser la logique).

            L’existence d’un scénario alternatif n’est pas la condition pour admettre que le scénario canonique est faux, ça n’a simplement rien à voir (de plus, il n’a pas à être “crédible” mais seulement à être juste). La police scientifique a-t-elle besoin de connaître l’identité du criminel pour prouver que les suspects A, B ou C sont innocents ?

            Par contre les preuves de la fausseté du scénario canonique existent, mais encore faut-il faire un minimum de physique (encore que…) et ne pas se limiter à des argumentations du style “LOL… PTDR”.


            • Olivier Berruyer Le 19 juin 2016 à 00h41
              Afficher/Masquer

              “L’existence d’un scénario alternatif n’est pas la condition pour admettre que le scénario canonique est faux,”

              Je n’ai jamais dit ça.

              Je vous demande un scénario juste pour savoir si j’ai envie de discuter avec vous.


  16. wollaston Le 16 juin 2016 à 15h35
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier. Votre travail est remarquable!
    conspirationniste assumé et rationnel, (la conspiration existe dans la société humaine et le “iste” qu’on y colle n’a pas a être un anathème visant a décrédibiliser celui qui a intelligence de douter) j’ai penché pour une des thèses conspi autour des années 2003/2004.
    à l’époque j’ai tenté d’avoir d’autres infos que celles du net. J’ai rencontré architectes et pilotes pour confronter les récits mais néanmoins jamais je n’ai trouvé un tel travail et je vous remercie pour vos éclaircissements.
    A l’attention de vos lecteurs: SVP arrêtez de pensez que les conspirationnistes ou leurs opposés (les tenant de la version officiel) sont des crétins; il y a dans les 2 cas des gens qui cherchent, doutent, ont parfois raisons, tord, partiellement, complétement, et en fonction changent d’avis.
    Il me semble que les seuls imbéciles sont ceux qui pensent avoir toujours raison.


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 16h15
      Afficher/Masquer

      “il y a dans les 2 cas des gens qui cherchent, ”

      c’est vrai, et j’en connais plein… J’en dirai un mot à la fin


  17. toto31 Le 16 juin 2016 à 15h40
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas expert. Je me pose quand même quelques questions. Ce qui est présenté comme le rotor du moteur pourrait-être un frein du train d’atterrissage : http://www.memoireonline.com/04/12/5758/m_Analyse-du-comportement-de-la-servovalve-electro-hydraulique-lors-de-freinage-des-roues-dun-avion5.html.
    Photos de ces rotors prises devant ou derrière le point d’impact? Les deux moteurs ont du poursuivre leur trajectoire dans le bâtiment. Je chipote peut-être mais quitte à être précis… The big question où sont les cœurs en acier des deux moteurs (hyper résistants aux hautes températures et contraintes ) dans ces photos… A priori les moteurs n’ont pas explosé en mille morceaux.. Enfin merci pour ce travail fouillé pas évident à faire.


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 16h16
      Afficher/Masquer

      ” Je chipote peut-être ”

      nooooooooooooon

      après dommage que j’ai pas 800 heures à y consacrer, c’est sur… 🙂


      • Django Le 16 juin 2016 à 17h04
        Afficher/Masquer

        A mon avis, Olivier n’aura pas convaincu une seule personne qui ne l’était déjà, au contraire.


    • UltraLucide Le 17 juin 2016 à 12h18
      Afficher/Masquer

      Un turbo-réacteur n’est pas un monolithe de titane, c’est un assemblage complexe de milliers de pièces d’aciers spéciaux, qui travaille sous fortes pressions et températures, en rotation rapide pour certaines pièces.En cas de collision à haute vitesse contre un obstacle dur, le moteur va se disloquer. Il faut considérer la vitesse initiale de l’ensemble et l’inertie des pièces constitutives.
      La majeure partie va rentrer dans le bâtiments. D’autres pièces vont voyager ailleurs. On a retrouvé certains éléments de turbine jusque dans le parking nord. Ce devaient être des morceaux du moteur gauche qui a heurté le petit muret juste avant de toucher le sol au moment de l’impact du nez contre la façade.
      Le moteur droit a heurté la remorque du générateur électrique, dans la zone du réservoir de fuel du moteur thermique, peu résistante. Ca a du initier sa dislocation, mais l’impact avec la façade est survenu très vite du fait de l’angle entre la direction de l’avion, la façade et la flèche de l’aile.
      L’ensemble en cours de dislocation est donc majoritairement rentré dans le bâtiment où il s’est livré à une partie de billard électrique avec les colonnes. Pas de mystère


      • Mr K. Le 18 juin 2016 à 10h04
        Afficher/Masquer

        moteur thermique dans une autre remorque (voir billets précédents).


  18. alexk Le 16 juin 2016 à 15h43
    Afficher/Masquer

    Il me semble que le travail d’OB ici est de tenter d’evacuer les théories fumeuse qui ne sont que des écrans de fumées à des questions intéressantes et légitimes.
    Des milliers de personnes sont convaincues que quelque chose cloche, il faut reconnaitre qu’en matiére d’attentats on passe de camions piégés à une action multiple organisée touchant avec succés les symboles de la puissance militaire et financiaire de l’état le plus puissant du monde, même la date choisie évoque l’urgence aux USA et l’heure à permis une audiance bref cela reste l’attentat terroriste le mieux réussi de l’histoire. Attentat avec suivi tout aussi unique et anxiogènes (antrax).
    Complot il y a eu, qu’il ait été ourdi en Afghanistan, en KSA, ou à Washington, les bonnes questions qui resteront sans doute sans réponse sont : de quelles complicités les complotistes ont bénéficiés, qui a financé et pour quels intérêts.


  19. Coacolo Le 16 juin 2016 à 15h55
    Afficher/Masquer

    Que penser des plus de 100 pilotes et professionnels de l’aviation qui remettent en cause le rapport de la commission sur le 11 Septembre ?


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 16h18
      Afficher/Masquer

      Le contraire des 900 000 qui ne le remettent pas en question, amis c’est pour demain.


      • francois marquet Le 16 juin 2016 à 18h00
        Afficher/Masquer

        Oui mais eux qui contestent la version officielle savent qu’ils seront traités comme des lanceurs d’alerte, les autres sont dans la zone de confort.


      • Jonas061 Le 16 juin 2016 à 19h27
        Afficher/Masquer

        Pour remettre en cause la validité de la trajectoire du vol AA77 avant son crash sur le Pentagone, encore faut-il s’y être intéressé un minimum pour savoir de quoi il en retourne. Or, je doute que tous les pilotes du monde aient réellement lu le rapport de la Commission d’enquête ou aient prit connaissance des données publiées en 2006 par le NTSB. Avant la parution de ces deux documents, il était pourtant difficile de se forger une véritable opinion.
        Je prend l’exemple de François Grangier (expert judiciaire reconnu dans le domaine des crashs aériens): ce dernier pensait encore, au vue des dégâts, que l’avion s’était écrasé sur le toit du bâtiment en non sur la façade, lorsqu’il avait été interrogé en 2002 par Jérôme Dasquier et Jean Guisnel (les auteurs du livre “L’Effroyable mensonge”).


  20. CLEMENT Le 16 juin 2016 à 16h09
    Afficher/Masquer

    Évidemment tous ces débris (et les témoignages sur les billets précédents) prouvent qu’un avion s’est bien crashé sur le Pentagone et j’en profite pour remercier M Berruyer et son blog pour tout ce travail de compilation. Cela dit, reste encore à savoir si c’est bien un pirate qui a réussi cet “exploit” ? Je serait plutôt partisan pour un guidage à distance tant l’approche de l’avion parait surréaliste ! Par conséquent, j’attends avec impatience la partie suivante sur le pilotage afin de voir si vous me convainquez…..


  21. toto31 Le 16 juin 2016 à 16h33
    Afficher/Masquer

    Comment expliquez-vous le trou de sortie de l’anneau C? C’est un moteur qui l’a créé? Si oui pourquoi pas de moteur apparent sur la photo, même en très mauvais état, c’est quand même 3 tonnes d’acier chaque moteur! Et sinon qu’Est-ce qui l’a créé?


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 16h44
      Afficher/Masquer

      Spiderman ?


      • anatole27 Le 16 juin 2016 à 18h36
        Afficher/Masquer

        ben non pas possible, il n’aura échappé a personne que Spiderman ne produit que de la Glue, un autre super-héros peut être ?


        • PatrickC Le 16 juin 2016 à 20h01
          Afficher/Masquer

          Je ne vois que Superman pour atteindre une vitesse suffisante.

          Sinon il y a bien Hulk, mais le trou serait plus gros.


    • Greg Le 16 juin 2016 à 17h33
      Afficher/Masquer

      Toto31, si vous regardez bien les premières photos de ce trou, vous pourrez voir un morceau de train juste à la sortie de ce trou. Ensuite, sur les photos suivantes (les pompiers ont fait des marquages sur les murs et ont commencé à évacuer les débris qui étaient au niveau du trou) on peut voir un morceau de moteur aussi dans le bazar au pied du trou.


    • SCC Le 16 juin 2016 à 19h38
      Afficher/Masquer

      C’est un train atterrissage. On voit la jante.


    • UltraLucide Le 17 juin 2016 à 12h09
      Afficher/Masquer

      C’est un des points qui fâchent tous ceux qui refusent de comprendre que ce crash était bien réel, que c’était bien un Boeing 757 American Airlines avec équipage et passagers, mais qu’il comporte des éléments de truquage. Du coup les gens n’arrivent plus à comprendre. Pourquoi ces truquages?
      Ca nous mène trop loin pour pouvoir être développé en quelques mots, et surtout Il semble difficile de développer une telle vision ici sur ce blog. Bien dommage.


  22. toto31 Le 16 juin 2016 à 17h38
    Afficher/Masquer

    Mouais, pas franchement convaincant… Dommage que vous répondiez à côté, ce n’est pourtant pas du chipotage là.


  23. xav17 Le 16 juin 2016 à 18h05
    Afficher/Masquer

    Et les milliers de morts du 11/9, on a fait semblant de les enterrer ? Le niveau de crétinerie des tenants du complotisme me donne une idée de l’infini, tiens !

    Spéciales félicitations à celui qui reconnait qu’il y a des débris d’avion mais qu’il n’y en a pas assez !


    • ERD Le 16 juin 2016 à 18h20
      Afficher/Masquer

      Visiblement vous n’avez pas encore compris une chose pourtant simple : il ne s’agit pas de savoir si ces attentats ont eu lieu ou pas, mais de savoir comment et par qui.


    • JBB Le 16 juin 2016 à 22h16
      Afficher/Masquer

      A moins qu’il ne s’agisse d’un demi avion? un Boeing 378.5 peut être?


  24. Pavlo Le 16 juin 2016 à 18h07
    Afficher/Masquer

    Ce qui est surprenant avec les théories de “pas d’avion” c’est que leur probabilité est bien plus faible qu’un attentat avec un avion.

    En effet, pour utiliser un missile, il faut s’en procurer un, le déplacer au point de lancement, avoir une équipe d’artilleurs, des complicités à chaque niveau et une ribambelle de témoins compromettants…

    Alors qu’il est infiniment plus simple d’infiltrer une groupuscule d’illuminés millénaristes; il n’y a aucune difficulté particulière à trouver les bons vols, et la plupart des témoins compromettants meurent dans les crashs eux-mêmes. Le seul risque c’est que les candidats suicides fassent machine arrière au dernier moment (mais il existe des substances qui aident)

    Bref, autant je peux comprendre le “complotisme” sur les causes et les comanditaires; autant je trouve absurde de douter du mode opératoire.


    • ERD Le 16 juin 2016 à 18h10
      Afficher/Masquer

      La probabilité de réaliser une action contraire aux lois de la physique est infiniment plus faible – littéralement – que celle de réaliser une action compatible avec ces mêmes lois, aussi délicate et difficile soit-elle…


      • Romain Le 16 juin 2016 à 18h27
        Afficher/Masquer

        Dites moi, que pensent vos collègues scientifiques de votre brillante théorie “pas d’avions le 11septembre” ? Ils vous écoutent poliment ou ils partent dans un grand éclat de rire ?


        • ERD Le 16 juin 2016 à 18h40
          Afficher/Masquer

          Ça dépend desquels : ceux qui sont capables de vraiment raisonner sont obligés d’admettre que la physique n’a pas d’exceptions. Mais il y a aussi plein de bourgeois repus chez les scientifiques, qui ne font plus que répéter des automatismes de pensée sans réellement penser, et sont prêts à dire que 2+2=5 pour préserver leur confort.

          Disons qu’en général, le “technicien” (qui connaît les choses de façon concrète) a plus de chances de l’admettre que le “théoricien” (qui du coup se rend compte qu’il s’est fait complètement rouler à un niveau élémentaire, ce qui n’est pas très flatteur pour lui).


          • Caliban Le 16 juin 2016 à 19h50
            Afficher/Masquer

            Si c’est une affaire de lutte des classes … je m’incline 🙂


        • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 22h53
          Afficher/Masquer

          ben ils sont complices du complot, afin…


      • Feubeuh Le 16 juin 2016 à 21h21
        Afficher/Masquer

        Quelle doit être l’epaisseur minimal d’une barre de fer (AISI 1006) immobile, de 11m de long pour resister a un choc avec un objet d’une densité de 2.78kg/m3 dont la masse avoisine les 127 tonnes et d’une vitesse de 840km/h?

        Bref … Newton, Résistance des materiaux, tout ça quoi …


        • Crapaud Rouge Le 16 juin 2016 à 22h18
          Afficher/Masquer

          Mais arrêtez de vous focaliser sur ces 840 km/h (850, 860) tant que vous n’avez pas le rapport des boîtes noires pour confirmer/infirmer la vitesse exacte ! Un débat (ou raisonnement) sain impose de prioriser les données sur lesquelles on discute : on commence par les plus sûres pour aller vers les moins sûres et/ou les inconnues. Par exemple, les lampadaires, dont chacun a été photographié et dont l’ensemble est dans un axe, font partie des données sûres. De plus, l’appareil aurait été disloqué aussi, (mais pas de la même façon), avec une vitesse nettement inférieure.


        • Feubeuh Le 16 juin 2016 à 22h18
          Afficher/Masquer

          désolé probleme de conversion
          2024 Al 2,78g/cc soit 2780kg/m3

          je comprends pas trop votre référence a l’enclume, car 2024 Al est l’aluminium employé en aéronautique? et en passant, l’acier 1006 est celui utiliser pour les colonnes extérieures du WTC.

          Cette vitesse de 840km/h n’est pas impossible, loin de là, elle est juste supérieur au recommandations sous reserve de conserver l’integrité de l’avion!

          Selon votre raisonnement, l’eau ne peut pas decouper de metal.
          Donc quelle epaisseur pour les tiges de metals?


      • Amalric Oriet Le 16 juin 2016 à 23h33
        Afficher/Masquer

        Cher ERD, aucun physicien digne de ce nom ne sortirait une connerie pareille. Même un maître de conférence. La probabilité de réaliser une action contraire aux actuelles lois de la physique, avec le temps, confine à 1. C’est même ainsi que la physique avance…


        • ERD Le 17 juin 2016 à 06h46
          Afficher/Masquer

          Visiblement vous êtes autant physicien que moi danseuse étoile. Comme je l’ai déjà écrit dans un autre commentaire (effacé ? la modération de ce blog est en effet des plus étranges…) la physique de Newton est fausse, mais elle est juste. Tout dépend si vous êtes physicien des particules ou ingénieur automobile. Et j’irai même plus loin : la Terre est ronde, mais elle est plate. Tout dépend si vous êtes géographe ou architecte.


          • bourdeaux Le 17 juin 2016 à 18h27
            Afficher/Masquer

            Donc les lois de la physique ne s’imposent qu’aux individus aux professions autorisées? ERD, sérieusement, depuis combien de temps n’avez-vous pas pris votre traitement ? Il faut vraiment aller vous reposer, là !


            • ERD Le 17 juin 2016 à 20h10
              Afficher/Masquer

              Justement non, elles s’imposent à tous et à tout, et c’est ce que certains n’ont pas l’air de comprendre ici, le taulier compris.


    • anatole27 Le 16 juin 2016 à 18h34
      Afficher/Masquer

      En effet, pour utiliser un missile, il faut s’en procurer un

      ça doit pas être trop dur dans le pays le plus surarmé de la planète


      • ERD Le 16 juin 2016 à 18h49
        Afficher/Masquer

        “pas d’avion” ne signifie pas “utilisation de missile”. Car le missile a le même problème que l’avion, en pire : il ne saurait découper dans la façade une empreinte de gros avion de ligne.

        La solution est ailleurs : préparation des tours aux endroits stratégiques et en toute discrétion, au moyen d’explosifs placés par une équipe de faux “artistes contemporains”. Intéressez-vous par exemple aux projets “E-team” (WTC1) et “Gelatin” (WTC2).

        http://dutchtruther.blogspot.fr/2015/10/the-art-project-in-and-around-wtc-twin.html


        • Caliban Le 16 juin 2016 à 19h48
          Afficher/Masquer

          Il serait intéressant que vous développiez …

          Si pas d’avion, si pas de missile … alors une bombe ?

          Et les victimes du boeing qui officiellement a percuté le Pentagone, qu’est-ce qu’en ont fait les comploteurs ? Ou alors il n’y a pas de victimes non plus et le gouvernement US demandé aux familles de jouer une comédie ?

          J’ai du mal à suivre …


          • ERD Le 16 juin 2016 à 20h21
            Afficher/Masquer

            Des explosifs, disposés par de faux artistes… mais ne me demandez pas les détails, je n’en sais rien ! Quant aux victimes des avions, cherchez, vous trouverez… et sachez que l’industrie des “faux morts” est florissante aux USA ! Déjà, quand on retrouve vivants plusieurs des pilotes-kamikazes, faut se poser des questions non ?


            • Caliban Le 16 juin 2016 à 20h47
              Afficher/Masquer

              @ERD
              “Quant aux victimes des avions, cherchez, vous trouverez… ”
              … je vois que vous avez déjà la réponse à l’article 10. Pourquoi cela ne m’étonne qu’à moitié … Par ailleurs, c’est une manie de parler des tours jumelles quand le sujet est le Pentagone.

              Donc pas d’avion, pas de missile, pas de morts. Vous pensez que les familles ont eu le droit de dire adieu à leurs proches avant que le FBI les fasse disparaître dans la nature ?

              @Django
              Quel est cet impérieux besoin de trouver des “soutiens” à vos opinions ? Plus on est de fou plus on rit, c’est ça ?


            • ERD Le 16 juin 2016 à 21h05
              Afficher/Masquer

              Vous prenez les gens pour des andouilles ou quoi ? Vous pouvez m’expliquer en quoi remplacer des avions (ou missiles) par des explosifs, dans des tours qui seront par la suite réduites en poussière, permettrait d’éviter de faire mourir leurs occupants ?

              Certains cas sont vraiment graves, ici…


            • Caliban Le 16 juin 2016 à 22h05
              Afficher/Masquer

              J’essaie de suivre… je m’accroche je vous jure 🙂
              Je parlais des passagers du Boeing qui s’est écrasé sur le Pentagone (encore une fois, ce serait bien de ne pas dévier du sujet).

              Il y a eu des civils de tués dans cette histoire ? Ou alors le FBI a organisé de faux enterrements ?


            • bourdeaux Le 17 juin 2016 à 18h35
              Afficher/Masquer

              Je voudrais ici adresser aux modérateurs mes plus chaleureux remerciements pour permettre à tous de s’en payer une bonne tranche en lisant la prose de mon nouvel ami ERD. En fin de semaine, une bonne rigolade est toujours la bienvenue ! :))


        • Olivier72 Le 16 juin 2016 à 22h19
          Afficher/Masquer

          bien dit ERD, j’ai moi aussi découvert ces “artistes” via d’autres sites depuis slt 2 ans… mais revenons à nos moutons du Pentagone:
          vous qui penchez comme moi pour le pas-d’avion mais qui êtes physicien, comment expliqueriez-vous que si les 2 avions ne puissent pas rentrer dans les tours, cet exploit soit réalisé par “l’aéronef” du Pentagone? Quelle(s) différence(s)?
          J’emploie aéronef volontairement bien sûr car je dois reconnaître que au vu du dossier très fourni compilé ici par OB j’ai appris bcp de choses sur ce point particulier du 11/9 et ne considère plus la théorie du missile au Pentagone comme encore probable à ce stade.
          Un grand merci au passage à Olivier Berruyer pour tous ses efforts!


          • ERD Le 16 juin 2016 à 22h50
            Afficher/Masquer

            Un missile n’est pas un avion de ligne… indépendamment de sa charge explosive conçue pour perforer, c’est en caricaturant à peine un moteur avec des moignons d’aile. C’est un objet dense, dur et capable de faire de gros dégâts même sans explosif… je ne suis d’ailleurs pas contre le fait que des MOTEURS d’avion de ligne puissent aussi faire de gros dégâts dans la façade d’un gratte-ciel, mais y faire pénétrer l’avion entier jusqu’au bout des ailes et de la queue, ça non…


            • SCC Le 17 juin 2016 à 23h03
              Afficher/Masquer

              Le Pentagone n’est pas un bunker. Même si une partie de son épaisseur est faite de béton. Bref, vous affirmez sans savoir, tout en oubliant que l’énergie cinétique d’un gros porteur tel que le 757 lancé à 800 lm/h (je vous laisse le soin de la calculer et de la comparer à l’énergie dégagée par l’explosion d’un kg de TNT) est conservée, que l’avion soit en aluminium ou en papier mâché.


          • Olivier72 Le 16 juin 2016 à 23h15
            Afficher/Masquer

            vous penchez encore pour le missile? le drone, l’aéronef.. ok, mais le missile, vous êtes coriace, enchanté!
            mais alors comment expliquer les 3 trous énormes en sortie (AE drive) et visibles nettement sur les photos d’OB? de 2001 jusqu’à cette série je n’étais au courant que d’un seul trou de souris pardon sortie…


        • Pavlo Le 17 juin 2016 à 11h26
          Afficher/Masquer

          Donc, un avion qui s’écrase sur un immeuble de front, c’est “contraire à la physique”.

          Pr contre, un avion, vu par de nombreux témoins, repéré au radar, et dont l’enregistreur de bord est trouvé sur le lieu du crash, n’aurait pas percuté la façade, il aurait “disparu” juste avant. Et ça, une telle télétransportation d’un avion à haute vitesse ce serait plus “conforme à la physique” qu’un crash résultant d’une simple trajectoire linéaire?

          Ou alors, le complot consiste à avoir des centaines de complices qui donnent des faux témoignages, des complices dans tous les radars du coin pour infiltrer et corrompre les données radar, des complices qui montent aux réverbères pour en sectionner certains (tout en ne se faisant pas voir par les automobilistes de l’autoroute à côté), une fausse boîte noire avec des fausses données (mais collant aux destructions du bâtiment et aux traces radar) qui serait placée sur le site en cachète (à moins que tous les pompiers présents fassent aussi partie du complot).
          Il auraient poussé le détail jusqu’à découper (sans se faire voir!) une rainure sur un container!

          Et un tel montage herculéen n’aurait eu aucune faille, aucun défaut, aucun complice défaillant; le tout sans avoir fait de simulation ou entraînement préalable…


  25. Greg Le 16 juin 2016 à 18h08
    Afficher/Masquer

    L’autre moteur à du rester à l’intérieur, comme un des trains dont les photos le montre à l’intérieur. On peut aussi voir ce qui semble être un morceau de moteur dans les débris évacués à l’extérieur du trou d’entrée. Aprés je ne vois pas pourquoi il aurait absolument fallu que tout passe au travers des piliers et faire exactement une symétrie. cdt


    • Fox 23 Le 16 juin 2016 à 18h25
      Afficher/Masquer

      Greg, les morceaux divers et variés déposés dans AE Drive, ne sont pas sortis naturellement du bâtiment, mais sont le résultat du nettoyage effectué par les équipes de secours.

      Toutes les traces noirâtres EXTERIEURES, sur la partie haute du trou en question, ça ne vous pose pas question ?
      Reprenez le plan qu’Olivier à donné dans un de ses dossiers, regardez la position des poteaux par rapport au trou en question (+de 2 m de diamètre) et tentez de m’expliquer comment un morceau de réacteur ou de train, pourrait, casser se mur avec le nombre de poteaux sur la trajectoire ?


      • Greg Le 16 juin 2016 à 18h43
        Afficher/Masquer

        Fox, non, tous les morceaux dans l’AE drive ne sont pas le résultat du nettoyage.
        C’est ce que je veux dire quand je parle de regarder les photos AVANT le moindre marquage sur les murs .
        Si il y a eu trou de sortie, c’est que quelque-chose est sorti. Et c’est en regardant ces premiers débris, que l’on peut supposer ce qui a fait le trou.
        Et ici nous voyons très vite un train d’atterrissage, alors que la fumée sort encore du trou.
        Je pense que nous pouvons être d’accord là dessus.

        Ensuite vous expliquer comment un truc dur pourrait casser ce mur avec le nombre de poteaux sur sa trajectoire, cela veut dire quoi exactement ? si un train n’a pas pu le faire, un missile aurait eu plus de chance de slalomer? cdt.


  26. Pegaz Le 16 juin 2016 à 21h21
    Afficher/Masquer

    Donc ! on peut saluer le travail d’investigation mais pas souligner le caractère d’exception de ce crash qui sans toucher le sol pénètre en plein rez de chaussez ! Même d’autres questions ou doute semblent être exclu ! J’attendrai donc le dernier volet pour savoir ce que je dois penser…


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 23h05
      Afficher/Masquer

      Bien visé oui, c’est vrai.

      Vous avez déjà essayé pour voir si c’est difficile ou non ?


      • Nejus Le 17 juin 2016 à 08h10
        Afficher/Masquer

        La question mérite d’être posée, ce n’est pas banal.


  27. camced Le 16 juin 2016 à 21h51
    Afficher/Masquer

    je vire ce site de merde de mes favoris car l’auteur est un crétin


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 23h13
      Afficher/Masquer

      Je m’inscris en faux !

      Primo, ce n’est pas sûr à 100 %, je me demande comment vous pouvez croire à ça

      Secundo, je vous trouve bien étrangement affirmatif quant au fait que l’auteur existe… Hasard ?


      • françois B. Le 17 juin 2016 à 11h25
        Afficher/Masquer

        ça c’est excellent !!
        j’adore, on ne peut pas vous retirer un vrai sens de l’humour !


    • sgmsg Le 17 juin 2016 à 01h29
      Afficher/Masquer

      Je comprend encore moins votre réaction que le pourquoi de cette série d’article sur la volonté de démontrer que ce sont bel et bien des avions qui ont explosé ces bâtiments.

      Pourquoi dépenser de l’argent pour simuler le crash d’un avion alors qu’il est beaucoup plus économique de prendre des vrais avions ?

      À ce niveau de ridicule, il faut mettre en scène des extra-terrestres comme cerveau de toute l’affaire.

      S’il y a complot c’est d’ailleurs en amont qu’il faut chercher…

      Pour le génie de gouvernement, ce sont les mêmes qui veulent réguler les armes à feu pour soi disant empêcher les criminels-désaxés d’utiliser ces armes à feu. La logique en désarmant les honnêtes citoyens vous empêchez les crimes o_O


      • Greg Le 17 juin 2016 à 13h17
        Afficher/Masquer

        Effectivement, et Susan Lindauer nous a donné des pistes intéressantes à ce sujet.


      • ERD Le 17 juin 2016 à 13h51
        Afficher/Masquer

        J’opte pour un complot sans avions (ou avec avions mais pas là où on dit), avec high tech, avec grande mise en scène et beaucoup de complices, dont la majeure partie “à l’insu de leur plein gré”.

        Technique vieille comme la mafia : faire commettre à quelqu’un par ruse un crime inavouable pour le “tenir” et le forcer à la fermer. Il me semble même qu’on utilise un mot italien our ça : omerta. Si ce quelqu’un est un gouvernement, vous mouillez toute la pyramide en-dessous, ce qui fait du monde.


    • bourdeaux Le 17 juin 2016 à 18h42
      Afficher/Masquer

      Non mais c’est festival ce soir !! camced, revenez !! c’est dommage, on sent que vous avez plein de choses à dire…


  28. Guilhem Le 16 juin 2016 à 21h55
    Afficher/Masquer

    Petite question Olivier,
    Vu que vous avez bien bossé le dossier, ça devrait être facile.

    Les pièces vu sur les photos, il y en a bien une ou deux où on a officiellement le numéro de série ?
    Avec toutes ces théories fumeuses, au moins comme ça c’est plié.


    • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 23h06
      Afficher/Masquer

      Ben si vous pensez que ça va les convaincre, vous êtes un sacré optimiste…


      • Guilhem Le 16 juin 2016 à 23h15
        Afficher/Masquer

        Déjà faudrait savoir si il y en a officiellement.


        • Olivier Berruyer Le 16 juin 2016 à 23h27
          Afficher/Masquer

          Un bon travail pour vous dans les prochains week-ends 😉


          • Guilhem Le 17 juin 2016 à 06h38
            Afficher/Masquer

            Déjà regardé il y longtemps en fait il n’y en a pas.
            La réponse officielle est : à l’époque nous étions pressés et puis c’est forcément le 77.

            Un peu comme les dénis d’initié avant le 11 septembre la commission n’a pas enquêté car ce n’était pas Al-Qaïda…


  29. Macarel Le 16 juin 2016 à 23h07
    Afficher/Masquer

    “Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n’est pas impossible que tout le monde ait tort.”

    Gandhi


    • Feubeuh Le 16 juin 2016 à 23h18
      Afficher/Masquer

      Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits.

      Einstein


    • françois B. Le 17 juin 2016 à 11h35
      Afficher/Masquer

      cette phrase est absolument stupide, physiquement impossible et insupportablement consensuel !
      de plus Gandhi était maigre ce qui est irrémédiablement suspect a mes yeux ! (un “léger” embonpoint …)
      Mais toute blague mise a part il m’arrive de penser (si si) que l’on découvrira un jour une solution se rapprochant de cela …


  30. Macarel Le 16 juin 2016 à 23h13
    Afficher/Masquer

    “On a toujours tort d’essayer d’avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de penser qu’ils n’ont pas tort.”

    Raymond d’Alost


  31. Feubeuh Le 17 juin 2016 à 00h53
    Afficher/Masquer

    https://www.youtube.com/watch?v=3vqDDlS9Hyw

    Comme les autres pilotes, il a juste remis les gaz a fond une fois le pentagone en ligne de mire.
    (a partir 1h20-1h21)


  32. kapimo Le 17 juin 2016 à 02h53
    Afficher/Masquer

    D’autant plus qu’à ces vitesses, les poteaux électriques n’ont pas leur mot à dire, et plient comme des roseaux sous l’effet des ailes blindées: l’avion continue tel un obus sur sa trajectoire millimétrée, et la loi d’action/réaction (celle de Newton) ainsi que l’effet de sol n’ont qu’à se soumettre. Finalement, la scène est tellement grandiose que les innombrables caméras de surveillance, pantoises, en oublient de filmer.
    Oui, tout est possible.


  33. ERD Le 17 juin 2016 à 06h50
    Afficher/Masquer

    La vraie question est : dans la chaîne informationnelle qui va du prélèvement de restes humains éventuels à leur analyse ADN (sur des restes carbonisés ?) puis à la publication des résultats, maîtrisez-vous tous les maillons ?


  34. ERD Le 17 juin 2016 à 07h05
    Afficher/Masquer

    Bonne réponse ! Ça fait plaisir de voir que certains ont encore un peu d’esprit critique…


  35. toto31 Le 18 juin 2016 à 10h21
    Afficher/Masquer

    @Ultralucide Vous avez des photos ou des documents sur les éléments de la turbine retrouvés dans le parking nord?


    • UltraLucide Le 22 juin 2016 à 16h11
      Afficher/Masquer

      On ne sait pas exactement où ont été prises les photos montrant des débris de turbines mêlés à d’autres débris. Aucune certitude que ce soit sur le parking nord.
      On a le témoignage du Lieutenant Colonel Tom McClain présent sur les lieux et qui témoigna avoir vu des éléments de turboréacteur sur le parking nord.
      Cité dans des échanges d’Emails du chroniqueur (Et photographe de l’évènement Pentagone) Geoff Metcalf:
      http://www.geoffmetcalf.com/pentagon/pentagon-email_20020316.html
      Et cité par l’analyste (anti théories fumeuses survol et missile) Arabesque:
      http://arabesque911.blogspot.fr/2007/03/pentagon-eyewitness-testimony.html
      Maintenant, c’est juste un témoignage, mais les réfuter en bloc ou un par un comme les conspis anti-avion ne mène nulle part. On n’aura jamais que des photos et des témoignages pour se faire une opinion.


Charte de modérations des commentaires