Les Crises Les Crises
27.avril.202027.4.2020 // Les Crises

En Chine, nouvelle éruption du coronavirus à Harbin

Merci 844
J'envoie

Source : La Croix

Les onze millions d’habitants de la ville chinoise de Harbin, capitale de la province du Heilongjiang, à la frontière russe, ont été isolés en raison d’une nouvelle vague de pandémie du coronavirus provenant de Chinois rentrés de Russie. Un virologue chinois parle d’une nouvelle souche virale, plus « difficile à détecter ».

Les onze millions d’habitants de Harbin sont bouclés. Les autorités de la grande capitale de la province du Heilongjiang, frontalière avec la Russie, ont décidé d’interdire l’entrée de leur ville à toute personne étrangère, venue d’une autre province ou de l’étranger.

Si la Chine dit avoir enrayé la propagation du coronavirus dans la majeure partie du pays, une nouvelle vague épidémique semble être en train de se répandre dans la région du nord-est (DongBei), composées des provinces du Liaoning, de Jilin et du Heilongjiang (plus de 120 millions d’habitants).

Les nombreux cas de coronavirus viennent de Chinois rentrant de Russie

Des images diffusées et vérifiées sur plusieurs réseaux sociaux chinois ont montré de longues queues devant plusieurs hôpitaux de Harbin. Toute la province a enregistré depuis la mi-mars une hausse des cas dits « importés » – principalement le fait de nombreux Chinois de retour au pays depuis la Russie voisine.

Le Heilongjiang a promis des récompenses financières à quiconque aiderait à la capture de personnes arrivant illégalement de l’étranger. L’afflux de cas en provenance de Russie a également entraîné il y a quelques jours le confinement côté chinois de la petite ville frontalière de Suifenhe, proche de Vladivostok, qui a fermé sa frontière terrestre.

Près de 20 hauts fonctionnaires de Harbin ont été « sanctionnés » pour leur mauvaise gestion

La ville de Harbin a ordonné une quarantaine de 28 jours et l’obligation de se soumettre à plusieurs tests pour les Chinois arrivés de Russie. Selon les autorités locales, qui se sont exprimées dans le quotidien chinois anglophone Global Times, « plus de 4 000 personnes sont sous haute surveillance » après qu’une infection a été détectée dans l’hôpital numéro 2 qui a dû être fermé pour une décontamination totale.

Les autorités ont annoncé la semaine dernière que 35 personnes ayant visité ou travaillé dans deux hôpitaux de Harbin avaient été infectées par un patient de 87 ans, hospitalisé pour un accident vasculaire cérébral puis testé positif au Covid-19. Le maire adjoint de Harbin et le chef de l’agence municipale de santé (avec 16 autres fonctionnaires locaux) ont été « sanctionnés » pour leur gestion « laxiste » de l’épidémie, a indiqué la semaine dernière l’organe provincial chargé de superviser les responsables politiques.

Depuis le début de l’épidémie, le Heilongjiang a officiellement recensé 921 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus (dont 384 « importés »), selon les autorités sanitaires qui ont mis en garde contre une propagation du virus dans les autres provinces du Nord-Est, jusqu’à la province de Mongolie intérieure.

« Cette propagation doit être prise très au sérieux, a prévenu le virologue chinois Yang Zhanqiu du Centre de contrôle et de prévention des épidémies, car elle nous révèle de nouvelles caractéristiques du virus qui le rendrait encore plus difficile à détecter ».

Il n’est pas sûr que les autorités aient la mémoire aussi longue mais la « Grande peste de Mandchourie » (également d’origine animale et transmise par la marmotte) avait éclaté justement à Shenyang et Harbin en 1911 ; elle et avait fait plus de 60 000 victimes.

Source : La Croix


Source : Foreign Policy

Comment la Chine réagira-t-elle aux nouvelles flambées de coronavirus ?

Certaines parties de Harbin, une ville de l’extrême nord du pays, sont bouclées après avoir signalé 52 cas d’importation.

Le nord-est de la Chine resserre ses restrictions

La ville de Harbin, à l’extrême nord de la Chine, a renforcé ses mesures de lutte contre les coronavirus cette semaine, après une petite épidémie – 52 cas positifs – qui a fait craindre que le coronavirus ne se propage à nouveau à travers la Chine. Les autorités de la ville ont interdit l’accès aux complexes résidentiels à toute personne autre que les résidents eux-mêmes et ont limité les déplacements de la population de Harbin, qui compte près de 11 millions d’habitants. Les quatre districts où se concentre l’épidémie ont été complètement fermés pendant les deux prochaines semaines.

L’épidémie de Harbin semble être le résultat d’une réinfection en provenance de Russie. La ville, qui est la capitale de la province du Heilongjiang, a toujours eu des liens étroits avec son voisin du nord. Elle compte une importante population russe et a maintenu des vols vers et depuis la Russie tout au long de l’épidémie chinoise. Mais ces dernières semaines, la frontière a été resserrée dans le nord-est de la Chine à la suite de cas importés de Russie, qui a tardé à mettre en place des mesures de confinement du coronavirus et a effectué relativement peu de tests de diagnostic.

Une normalité malsaine. L’épidémie de Harbin souligne à quel point la victoire de la Chine sur le coronavirus est fragile et protégée. Même avec le retour à une relative normalité en dehors de la province du Hubei, la vie quotidienne est précaire, avec la possibilité d’un confinement toujours à portée de main. Cette incertitude est particulièrement difficile pour les entreprises telles que les restaurants qui sont toujours en difficulté après des mois de fermeture. C’est particulièrement vrai à Pékin, où la nécessité politique de protéger le leadership de la Chine signifie que les autorités urbaines vont sauter sur le premier signe d’une nouvelle épidémie.

La crainte d’une réinfection. Tous les étrangers étant effectivement interdits d’entrée en Chine après la récente annulation des visas et des permis de séjour, les nouveaux cas à Harbin concernent probablement des citoyens chinois qui ont été infectés en Russie. La réadmission des ressortissants chinois revenant du monde extérieur est de plus en plus difficile, notamment en raison des restrictions imposées aux vols internationaux. Cela inquiète les parents d’étudiants bloqués à l’étranger, notamment aux États-Unis, car les médias chinois soulignent le chaos provoqué là-bas par le coronavirus.

Source : Foreign Policy


De nouveaux foyers de contamination du coronavirus à Harbin, en Chine

Source : Le Nouvel Obs

La métropole proche de la Russie a été placée en quarantaine afin de limiter les nouveaux cas dits « importés », rapporte « la Croix ». Selon un virologue chinois cité par le quotidien, cette nouvelle souche virale serait plus « difficile à détecter ».

La Chine connaît de nouveaux foyers de contamination du coronavirus dans le nord-est du pays, rapporte « la Croix » après des informations de l’AFP. Dans la ville de Harbin, la capitale de la province du Heilongjiang, à la frontière russe, onze millions d’habitants ont été isolés. Selon les autorités locales, « plus de 4 000 personnes sont sous haute surveillance ».

Les mesures de restriction ont été renforcées mercredi 22 avril en raison de l’afflux de nouveaux cas de Covid-19 en provenance de Russie. Les autorités de la capitale du Heilongjiang ont décidé d’interdire l’entrée dans la ville à toute personne étrangère, venue d’une autre province chinoise ou d’un autre pays.

Harbin a ordonné une quarantaine de vingt-huit jours et l’obligation pour les Chinois en provenance de Russie de se soumettre à plusieurs mesures : les habitants devront subir un test de température et porter un masque.

Deux hôpitaux contaminés

La région, composée des provinces du Liaoning, de Jilin et du Heilongjiang, compte plus de 120 millions d’habitants. Des images vérifiées de longues files d’attente devant plusieurs hôpitaux de la ville d’Harbin circulent sur plusieurs réseaux sociaux chinois.

Depuis la mi-mars, de par sa proximité géographique avec la Russie, toute la province a enregistré une hausse des cas dits « importés », de nombreux Chinois rentrant dans le pays depuis la Russie voisine.

Pour tenter de limiter les entrées venant de l’étranger, la province du Heilongjiang a même promis des récompenses financières à tous ceux qui aideraient à capturer des personnes entrant illégalement dans le pays.

De nouveaux foyers de contamination ont été découverts dans deux hôpitaux de la ville : les autorités sanitaires ont déclaré la semaine dernière que 35 personnes ayant visité ou travaillé dans ces établissements avaient été infectées par un patient de 87 ans, testé positif au Covid-19.

« Plus difficile à détecter »

Le maire adjoint de la ville d’Harbin, le chef de l’agence municipale de santé ainsi que 16 fonctionnaires locaux ont été sanctionnés pour leur gestion trop « laxiste » de la crise sanitaire, a indiqué un organe chargé de superviser les responsables politiques.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la province du Heilongjiang a recensé 921 cas de coronavirus, dont 384 importés selon les autorités sanitaires de la région.

« Cette propagation doit être prise très au sérieux, a prévenu le virologue chinois Yang Zhanqiu du Centre de contrôle et de prévention des épidémies. Elle nous révèle de nouvelles caractéristiques du virus qui le rendrait encore plus difficile à détecter. »

Source : Le Nouvel Obs

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

56 réactions et commentaires

  • anatole27 // 27.04.2020 à 07h52

    Clin d’oeil de l’histoire Harbin l’ancien comptoir Russe
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Harbin#Histoire

    Superbement décrite par Blaise Cendrars dans la prose du transibérien
    https://www.youtube.com/watch?v=6yvdmkVESl0

    « Or, un vendredi matin, ce fut enfin mon tour
    On était en décembre
    Et je partis moi aussi pour accompagner le voyageur
    en bijouterie qui se rendait à Kharbine
    Nous avions deux coupés dans l’express et trente quatre coffres
    de joaillerie de Pforzheim
    De la camelote allemande « Made in Germany »

      +9

    Alerter
  • RMM // 27.04.2020 à 07h54

    Eruption? Non. Irruption sans doute.
    Ce tableau (il y en a d’autres) mis a jour en continu permet de se faire une idee de la realite:
    https://www.worldometers.info/coronavirus/
    Sur les sept derniers jours, voici la progression des cas d’infection:
    12/11/12/30/10/6/12.
    Les pertes son minimes: 1, 2 par jour, parfois 3, souvent zero.

      +6

    Alerter
  • pas touche au grisbi // 27.04.2020 à 08h05

    Mince le voilà déjà qui revient, tous aux abris.!!!

    même pas la peine de déconfiner, on reconfine par précaution de suite…

    l’image populaire du lapin hypnotisé dans les phares d’une voiture, c’est une image rurale, là non !, il est sur le boulevard périphérique parisien, un phare derrière l’autre

      +9

    Alerter
  • Narm // 27.04.2020 à 08h27

    et grisbi et d’autres, ce virus tue vraiment, même s’il ne faut pas se détruire l’esprit, il faut rester réaliste.

    vous avez vu le film us où un bateau parcours le monde qui meurt pour retrouver le vaquxin ?

    Ce virus a été fabriqué par l’homme, pour décimer l’homme. peut-être pour viser un pays, ou alors il s’est échapé d’un labo, mais pas là d’où on croit.

    quelqu’un cherche vraiment d’où il vient ?
    quelqu’un cherche vraiment un remède plutôt qu’un machin à pognon ?

      +7

    Alerter
    • pas touche au grisbi // 27.04.2020 à 08h52

      Narm

      pas de problème, vous croyez ce que vous voulez, mon attitude est directement liée à un regard sur la communication statistique étrange, et des retraitements statistiques en cours, sous diverses angles, puisque je n’ai rien d’autre à faire dans ma cellule..

      J’espère que vous aurez remarqué que mon propos est détaché de tout jugement envers le proprio et son équipe à qui il a demandé de balourder tout ce qui s’écrit sur le corona. Il font donc leur boulot. Je ne juge pas non plus tous ceux qui lisant les textes qui se déroulent les uns derrière les autres, y mettent le niveau d’émotion qu’ils veulent..

      « Le virus tue … »
      Si on doit faire la liste de tout ce qui tue sur cette pauvre terre….

      Imaginez que les JT fasse un compteur en ouverture :
      – mort par bombe :
      – mort par noyade
      – mort par drogue
      – mort par balle
      – mort du cancer

      etc etc … pour d’autres catégories voir les stats de l’INSEE pour la France

      Même les bébés ne voudraient plus sortir du ventre de leur mère,

      On va finir par avoir plus de morts par souci du virus et par suicide que du virus lui même si ça continue; Je trouve cette période délirante. c’est tout.

        +39

      Alerter
      • Narm // 27.04.2020 à 09h15

        ah ben la psychose, je ne vais pas remettre le lien corona choc de N Klein
        d’accord avec vous, statistiquement, ça ne sera pas le virus en lui même, (comme l’a dit Panoramix) mais parce qu’on limite quand même sa propagation, non ?

        c’est une période exceptionnelle, drones, fichages, ligotage, espionnage….
        on a dépassé toutes les limites, prsque pire qu’en corée du nord….
        A la différence que là-bas, ils font ça dans la bonne humeur

          +9

        Alerter
        • pas touche au grisbi // 27.04.2020 à 09h51

           » mais parce qu’on limite quand même sa propagation, non ?…… »

          si on avait limité toutes les propagations de virus depuis des décennies, ne serait ce que par prévention, y compris celles de la vieillesse (heu non la vieillerie ce n’est pas un virus).., on serait en train de discuter de la propagation des pénuries diverses et variées qui peuvent tuer, des désespoirs du chômage de masse, de non production de biens de base périodiques

          et il y aurait des morts quand même..

          bon allez je ne veux pas abuser de l’espace ici. Merci de votre attention, le format écrit c’est compliqué pour développer des thèses non conformes à l’esprit du jour..

            +5

          Alerter
        • Arno // 27.04.2020 à 15h06

          Difficile de comprendre pour certains fort peu pourvus que, sans limites à la propagation, le covid-19 aurait tué comme la grippe espagnole, soit 2,5% de la population mondiale, voire plus à cause de l’imbrication plus étendue des économies et la rapidité des flux aujourd’hui. L’absence d’un confinement officiel aurait, à travers la panique d’une mortalité bien plus élevée, créé comme dans les années 1918-1920 un auto-confinement sauvage bien plus dévastateur car non contrôlé.

            +2

          Alerter
          • Kriss34 // 28.04.2020 à 07h26

            Ben voyons. Et avec quel aplomb vous ecrivez ceci!
            Vous n’avez pas l’ombre d’une preuve de ce que vous avancez. Ah si, une feuille de calcul XL et 3 variables peut-être ?… allez..!
            Mais comme on dit, plus c’est gros plus ça passe !

              +1

            Alerter
      • red2 // 27.04.2020 à 09h59

        oui le cancer est une tragédie, mais:
        (1) Le cancer c’est 150 000 morts par an
        https://www.ligue-cancer.net/article/26089_les-chiffres-cles-des-cancers
        (2) Sans confinement et avec un système de santé saturé, les chiffres de morts du coronavirus seraient malheureusement bien supérieurs à 150 000…
        Sinon, vous avez raison,il faudrait sérieusement réfléchir à changer notre modèle (agriculture, transport..) pour faire baisser drastiquement le nombre de cancer.
        Votre dernière phrase sur les morts de suicides causés par le confinement n’a pas de sens, le virus ne créé justement pas d’hécatombe majeure parce que nous avons confiné. Je me répète mais la logique rappelle qu’on ne peut pas utiliser les chiffres de morts avec confinement pour justifier le fait qu’il ne fallait pas confiner (car il n’y a pas beaucoup de mort quand on confine la population… la boucle est bouclée!)

          +8

        Alerter
        • chris68 // 27.04.2020 à 11h00

          Heu 150 000 morts ? Je ne sais pas comment on peut penser cela . Regarder les pays pas ou peu confinés ( Suisse – Pays Bas – Suède – Allemagne ) , ils en sont très très loin , même en ramenant les chiffres à l’équivalent de la population française . Si vous suivez l’évolution des courbes avant et après confinement , vous constaterez que la pente a très peu variée et à continuée à s’aplatir à peu près au même rythme .

            +9

          Alerter
          • red2 // 27.04.2020 à 13h32

            « Heu 150 000 morts ? »

            On est déjà a plus de 20 000 morts officiels (donc probablement le double en vrai…) avec le confinement et ce n’est pas fini. Je maintiens que sans confinement, et donc avec beaucoup plus de malades graves et des hôpitaux saturés, ça aurait été un carnage.

            Les pays que vous citez n’ont pas complétement perdu le contrôle de l’épidémie, (ie le R0 a été maintenu bas ce qui a évité l’explosion du nombre de contaminé). Et ils ont des morts, la Suisse c’est 1600 morts du coronavirus, en proportion de la population c’est juste 2 fois moins que la France tout en ayant pris des mesures importantes (un quasi confinement qui n’en porte pas le nom). Défendre le confinement quand le contrôle a été perdu (Italie, France, Espagne, Hubeï…) ne veut pas dire qu’il n’est pas mieux de garder le contrôle! Évidemment que Taiwan ou la Corée font mieux que nous… Plaignez-vous à Macron et son gouvernement pour leur incapacité à fournir les mesures et le matériels nécessaires à une bonne gestion sanitaire de l’épidémie plutôt que de plaider pour un déconfinement non contrôlé qui tournera inévitablement à l’hécatombe.

              +6

            Alerter
          • Jean-François91 // 28.04.2020 à 13h00

            Apparemment la Suisse aurait tout de même pris des mesures restrictives, qui sont évoquées ici via un recours à Brassens :

            https://youtu.be/qVUxPC8qfsQ

              +0

            Alerter
      • Narm // 27.04.2020 à 10h03

        je retiens encore
        N’ayez pas peur du Covid 19
        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/n-ayez-pas-peur-du-covid-19-223619
        mais surtout, on ne veut PAS soigner
        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-chasse-aux-toubibs-est-ouverte-223645
        bonne journée à tous

          +4

        Alerter
        • pas touche au grisbi // 27.04.2020 à 10h35

          l’article « n’ayez pas peur du covid  » est bien, l’auteur a pris la mortalité à 75 ans et plus, mais selon les derniers chiffres, on peut même dire que les personnes décédées du corona (ou AVEC le corona ce qui soulève une autre vraie question ) sont à 93 % des personnes de 60 ans et plus..

          l’autre angle issu de l’INSEE est la structuration de la population française par âge.

          Exemple : depuis année 2000 par exemple

          – hausse de 5 millions de 60 ans et plus ; dont 2 millions de plus de 75 ans
          dans le même temps hausse de 20 à 59 ans 1 million.

          La population française vieillit et la mortalité aussi
          sur la même période les décès toutes causes sont passés de 528 000 à 579 000 en 2016 (France métropolitaine) soit 50 000 décès en plus..

          Quel rapport avec le corona allez vous me dire ? aucun, mais puisqu’on nous met des compteurs télévisuels fatals pour sidérer autant réfléchir à fond non ?

            +5

          Alerter
        • moshedayan // 27.04.2020 à 11h07

          Narm et Touche pas au Grisbi vous avez tous les deux raisons.
          Mes amis français, grâce à leur box me téléphone, et m’ont fait écouté le message officiel de votre gouvernement message de prévention. Il est hallucinant. Et vous devriez porter plainte. Je le répète : ON NE SOIGNE PAS le COVID 19 en attendant que ça passe ou avec du simple Paracétamol dès les premiers symptômes. !!! En Europe de l’Est, j’assume mon auto-dérision, nous sommes des « abrutis » « des slaves alcoolisés » et comme disent les Russes en mangeant de l’ail… Bref nos médecins balancent la sauce dès le début… Tiens comme votre professeur Raoult, tant critiqué… et on verra le taux de réussite (en rapport au % de cas). ps
          Mes amis m’ont aidé à trouver le lien vidéo sur Raoult et il est intéressant sur le remdesevir, pareil Russia Today a diffusé une vidéo sur un américain soigné dès le début à l’Azotrax et à l’Immard (a vous de savoir à quoi ça correspond mais c’était pas du paracétamol français…) Merci encore de votre attention

            +9

          Alerter
          • Narm // 27.04.2020 à 13h30

            oui, le paracétamol ne soigne rien et au contraire diminue les défenses du corps

            depuis des jours je demande comment soignent-t-ils ?

            par exemple le Damien Barraud, il les soigne comment ses patients ? àla tisane ?
            car très peu de personne qui ont fini en réa en sont sortis autrement que les pieds devant ?

              +3

            Alerter
        • fanfan // 27.04.2020 à 18h27

          Et hop ! 25 avril 20:46
          @Furax
          Salomon savait que l’hydrochloroquine avait un effet antiviral quand il a préparé le décret pour la mettre sur la liste des substances vénéneuses et quand il a fait vider en douce les stocks de la Pharmacie centrale des hôpitaux (il n’y a pas eu de plainte et d’information ouverte pour ce vol massif du stock).
          Salomon savait que le port de masques ralentissait la contagion quand il a interdit aux 80 000 phamacis d’en vendre, y compris aux médecins et aux infirmières !!!
          Salomon a fait réquisitionner, c’est-à-dire confisquer les réserves de masques des collectivités locales, de l’armée (gendarmerie, pompiers), du ministère de l’Intérieur (Police nationale).
          Salomon savait que les services vétérinaires départementaux étaient capables et très bien outillés pour faire les analyses permettant de tester massivement la population.
          Salomon savait que l’Azithomycine et autres antibiotiques similaires sont prescrits avec une grande efficacité par les médecins généralistes pour les surinfections pulmonaires consécutives à la grippe.
          Salomon savait que le secteur privé des cliniques permettait de doubler les capacité d’accueil de malades en détresse respiratoire, il les a écartées pour mettre en scène un surencombrement des hôpitaux publics.

            +6

          Alerter
          • fanfan // 27.04.2020 à 18h27

            Salomon savait qu’en envoyant des malades depuis les hôpitaux des départements saturés (Mulhouse) manquant de lits de réanimation et de respirateurs, dans les déparements non infectés, il allait y répandre la contagion, et qu’il était beaucoup plus simple de leur emprunter leur matériel. C’est Salomon qui avait envoyé chercher 200 Français dans la zone de confinement de Wuhan pour les faire venir en France., malgré l’avis défavorable des autorités sanitaires chinoises
            C’était Salomon qui avait conseillé en 2013 à Marisol Touraine de ne pas reconduire les stocks de masques, gants, désinfectants (1 milliard de masques FFP1 et 650 millions de masques FFP2).
            C’est Salomon qui annonce aux Français chaque jour à la TV le nombre de morts dans le monde et aux USA, et qui vient de déclarer que l’épidémie du covid19 était comparable à la grande peste et à la grippe espagnole.

              +6

            Alerter
            • Catalina // 27.04.2020 à 22h01

              Bonjour Fanfan, il savait ou bien c’est un abruti qui n’a aucune compétence pour être à ce poste. Quand je vois des gamins de riches complètement crétins parader en PDG, je me dis que rien, absolument rien ne nous sera épargné.
              Le temps est long, Charles de Gaulle a dit  » « Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n’empêchent pas qu’il y a dans l’univers tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. » –

                +1

              Alerter
    • riton // 28.04.2020 à 12h44

      « vous avez vu le film us où un bateau parcours le monde qui meurt pour retrouver le vaquxin ? »

      Après vaxxin, voici vaquxin : vous faites un concours ou quoi ?

      Pour info, ce n’est pas un film c’est une série : The Last Ship.

        +0

      Alerter
      • Narm // 28.04.2020 à 23h03

        Riton
        oui
        pour l’orthographe c’est parce si vous écrivez le mot sans faute, souvent le commentaire passe en spam ou à la trappe.

          +0

        Alerter
  • Julien // 27.04.2020 à 08h35

    Je suis partagé avec ce genre d’infos invérifiables. Des chinois venus de Russie, ça colle parfaitement à la propagande occidentale profondément anti russe et surtout anti chinoise depuis Janvier… nous en occident, on fait tout bien, aucune erreur, on gère tout démocratiquement, on aime la vie, les gens, et on subit l’incompétence chinoise, le pangolin infecté, et maintenant voilà qu’une nouvelle souche viendrai de Russie « envoyée » par des chinois !! C’est sur c’est Poutine qui l’a balancé !! …

      +36

    Alerter
    • Fritz // 27.04.2020 à 10h42

      Face au péril sino-moscovite, je propose la création d’une OTAN sanitaire.
      Bon, je la ferme, ces guignols seraient capables de prendre au sérieux ma « proposition ».

        +5

      Alerter
    • Chris // 27.04.2020 à 13h52

      Je dirais plutôt que c’est le résultat de la mondialisation : tout le monde court dans tous les sens du globe terrestre, la main-d’oeuvre devenue interchangeable est en compétition féroce avec l’IA/automation et l’humain un vecteur sur 2 pattes de toutes les maladies.
      Sale temps ! La parenthèse Covid19 ne fait que commencer.

        +1

      Alerter
    • Karine // 27.04.2020 à 23h06

      Cela ne me semble pas si fantaisiste : le sud-est russe est « colonisé » par les chinois depuis de nombreuses années, pas seulement comme main d’oeuvre mais surtout comme investisseurs. Donc les échanges doivent être importants, et on est loin des capitales pour la surveillance…

        +1

      Alerter
    • marc // 28.04.2020 à 03h45

      Malheureusement, c’est le cas, (je suis en Chine.), on le voit aux infos chinoise.
      Les Chinois de par le monde rentrent en Chine (spécialement, les étudiants, la fin de l’année est foutus), vu la super efficacité de l’occident à combattre le virus (sic), à mettre des masques ou rester en quarantaine.

        +3

      Alerter
      • Chris // 28.04.2020 à 14h25

        En effet, la colonie d’étudiants chinois qui étudiaient dans les diverses hautes-écoles anglophones huppées du Canton de Vaud (et que je côtoyais aux jeux de table du casino, claquant joyeusement les yuans dollarisés de papa), rentrent massivement au bercail.
        Eux par contre, ont toujours gardé leurs masques… Des jeunes gens charmants, bien élevés et très prévenants envers les aînés, en dépit de leurs vêtements et accessoires de marques (copies ?) affichés.

          +0

        Alerter
  • TEROUINARD // 27.04.2020 à 08h39

    Donc, l’éruption a fait irruption;
    ce qui a provoqué une flambée;
    C’est chaud tout ceci… comme un foyer.

      +2

    Alerter
    • Owen // 27.04.2020 à 09h59

      Dans les confins, ce sont des éruptions, d’où explosent dans ces contrées méphitiques des dictateurs et des communistes.

      Ici, ce sont des cleusteurs, pas des foyers: on n’est plus au Moyen Âge. Ici, c’est randomisé en double-aveugle avec un groupe témoin: on est scientifiques et technos. Même pour la médecine de ville, c’est trop compliqué: elle est empirique, les charlatans aux flacons magiques pour séduire ne sont pas loin. Seuls les experts et spécialistes sont capables de comprendre pourquoi la France est parmi les pays au nombre de morts le plus élevé par habitant. Et on fait partie des rares pays à savoir faire des vaxxxins.

      Dans les confins, ils ne sont pas assez scientifiques pour connaître autant de morts. Et, n’oubliez jamais ça: ils mentent tout le temps.
      La peste et les grippes, d’ailleurs, ça vient de là bas, ce sont les pays à problèmes.

        +8

      Alerter
  • Anouchka // 27.04.2020 à 09h02

    « La peste de Mandchourie qui venait aussi de l’animal »… Euh ben oui, comme toujours pour la peste. Comme quoi les virus n’ont pas attendu le réchauffement climatique pour passer de l’animal à l’homme.

      +2

    Alerter
    • Loxosceles // 27.04.2020 à 10h02

      La peste provient d’un bacille (bactérie), non d’un virus. Précision utile quand même, car ça ne se soigne pareil, ça n’évolue pas pareil, etc.

        +2

      Alerter
      • Anouchka // 27.04.2020 à 10h20

        Ouais… Mais bon si le résultat est le même…
        D’ailleurs une grande partie des morts attribués à la grippe espagnole en 18-19 étaient en fait du à cette épidémie de peste (qui est appelée mandchoue dans l’article mais qui avait débuté dans le sud de la Chine une dizaine d’années auparavant) qui sévissait au même moment en Asie (notamment en Inde)

          +1

        Alerter
        • Babar // 27.04.2020 à 11h00

          Non ce n’est pas pareil, la peste de Mandchourie liée à une bactérie (Yersinia pestis) hôte de rongeurs sauvages transmise à l’homme par des puces s’est déroulée avant l’apparition des antibiotiques. Depuis lors, le pronostic est tout autre, traitée à temps par des antibiotiques efficaces dont certains sont bon marché, la mortalité de cette maladie devient insignifiante

            +2

          Alerter
          • Anouchka // 27.04.2020 à 11h22

            Évidemment que ce n’est pas pareil, qui vous dit le contraire. Mais ce n’était pas le point soulevé initialement.
            En outre un virus tel que celui de la Grippe tuera beaucoup moins si vous disposez d’antibiotiques que si vous n’en avez pas.
            Vous devriez aussi vous interroger sur la question des résistances aux antibiotiques (ainsi même avec vos chers antibiotiques la tuberculose tue environ 2 millions de personnes dar an dans le monde, bien plus que le virus du Covid…)

              +2

            Alerter
            • Vache normande // 28.04.2020 à 12h26

              « En outre un virus tel que celui de la Grippe tuera beaucoup moins si vous disposez d’antibiotiques que si vous n’en avez pas. »

              merci d’éviter de confondre virus et bactérie. L’antibiotique n’est valable et efficace que contre des bactéries

              si vous voulez avoir une quelconque crédibilité, c’est la base -ultra base ras du sol- de la microbio à savoir

                +0

              Alerter
            • Anouchka // 28.04.2020 à 15h10

              @ vache normande, vous savez sans doute qu’on ne meurt généralement pas du virus de la grippe directement mais des complications bactériennes qui s’ensuivent…. d’où les antibiotiques… vous saisissez?
              C’est fou comme ce genre d’argumentaire revient systématiquement dès qu’on met dans la même phrase “virus” et “antibiotiques”. A croire que certains commentent de manière réflexe

                +0

              Alerter
      • RGT // 27.04.2020 à 10h41

        La peste est causée par Yersinia pestis, une bactérie à Gram négatif découverte en 1894 par Alexandre Yersin.
        Elle infecte naturellement les rongeurs en étant portée par les puces du rat.
        Problème : Quant tous les rats sont morts, les puces se mettent à piquer les autres espèces, en particulier les humains avec toutes les conséquences que l’on connaît.
        Pour l’instant, un traitement antibiotique sur des souches naturelles de bactéries suffit pour guérir de la peste.

        Mais les humains, dans leur grande bonté (les militaires) ont doté certaines souches de résistance aux antibiotiques (par sélection, pas par manipulation génétique, complotistes s’abstenir) ce qui est un grand pas pour la recherche scientifique.

        Et comme la résistance aux antibiotiques a un coût très élevé chez les bactéries en termes de reproduction il suffit simplement de noyer les bactéries les plus pathogènes parmi une population de bactéries inoffensives ce qui entraînera à terme l’extinction de la souche pathogène.

        Pour l’instant, on sait à peu près se débarrasser des bactéries, ce qui n’est pas le cas pour les virus.

          +2

        Alerter
        • Anouchka // 27.04.2020 à 11h34

          Non faux, le cas de la tuberculose qui tue 2 millions de personnes par an dans le monde montre que ce n’est pas si simple que vous le dites.
          En outre, la peste, pour revenir à elle, dans sa forme bubonique peut se soigner par antibiotiques si elle est prise à temps, en revanche, dans sa forme pulmonaire, elle est mortelle à 100% (on est loin des 0,0xx du coronavirus…)
          Ce qui permet de lutter effectivement contre la peste, ce n’est pas tant les antibiotiques que l’insecticide (qui permet de désinfecter les trous dans lesquels vivent les rongeurs pesteux).
          Mais la peste n’est pas eradicable car le bacille survit dans la terre en attente d’un rongeur sauvage qui creusera son terrier à cet endroit.

            +1

          Alerter
          • Anouchka // 27.04.2020 à 17h14

            Juste pour précision : les traitements antibacteriens permettent aujourd’hui évidemment de réduire la létalité de la peste, meme sous sa forme pulmonaire. Mais pas de la guérir à tous les coups, loin de là.
            Et il est important de noter que ce sont des mesures très agressives vis à vis de l’environnement (dératisation, insecticides, etc.) qui permettent d’éviter que ne reviennent les épidémies terribles connues dans le passé

              +1

            Alerter
  • panpan // 27.04.2020 à 09h22

    Ethical Skeptic

    > « CV-19 Daily Actual Reported New Cases (vs 2003 SARS) :
    https://twitter.com/EthicalSkeptic/status/1254549287180152833

    > « CV-19 US Pace Daily Cases & tCFR at 100K-1.4 % : https://twitter.com/EthicalSkeptic/status/1254550502777524224

    > Comparaison des taux de mortalité entre grippe/pneumonie (moyenne pour 2013-2019) et covid-19 au cours des 4 premiers mois de l’année.
    « 18-19 P&1(Pneumonia and Influenza) 20w Season vs Covid-19 U07.1 & U07.2/pneum » : https://twitter.com/EthicalSkeptic/status/1254551547821907969
    We’re holding the line at Covid-19 iCFR of 0.66%. Much lower than previously thought, but still yet to go lower.
    Antibody testing should be all-the-rage right now, & the question has to be raised – Why is it not being done? Why are we using PCR tests to shape a pandemic curve?

      +2

    Alerter
  • LibEgaFra // 27.04.2020 à 09h23

    « Le maire adjoint de la ville d’Harbin, le chef de l’agence municipale de santé ainsi que 16 fonctionnaires locaux ont été sanctionnés pour leur gestion trop « laxiste » de la crise sanitaire, »

    C’est pas en France qu’on verrait ça! Car c’est le monarque qu’il faudrait débarquer et toute son équipe de bras cassés.

      +25

    Alerter
  • Morne Butor // 27.04.2020 à 10h45

    J’ai l’impression, mais je n’ai aucune formation en psy, que les gens qui dénigrent tout ce qui se fait ou ne se fait pas sont ceux qui se sentent impuissants dans leur confinement. Leur angoisse leur fait voir des mauvaises intentions, des complots partout, y compris par les rédacteurs des Crises.

    Je leur suggérerais donc de prendre du recul et de ne pas juger immédiatement.

    Certes, il faut agir rapidement sur des choses simples et qui semblent assez évidentes, tel que le confinement d’urgence et mettre des masques à disposition de la population, mais il faut aussi comprendre l’urgence de prendre le temps de bien appréhender les sujets difficiles tels que le traitement à la chloroquine ou sur la façon de bien traiter les secondes vagues, qui seront inévitables. En pandémie, la marge d’erreur est faible et un mauvais choix peut vite mener à la catastrophe.

    Mais je rassure tout le monde. Quoi qu’il arrive, l’espèce humaine survivra à cette pandémie, le monde capitaliste et ultr-libéral de la seconde moitié du XXème siècle, c’est moins sûr. Et je précise que je considère le libéralisme comme essentiel et le capitalisme comme nécessaire. Par contre, l’excès de l’un et de l’autre nous mène à une catastrophe plus grave que la pandémie actuelle. Juste histoire de dire ce que tout le monde commence petit à petit à comprendre.

      +9

    Alerter
    • moshedayan // 27.04.2020 à 15h32

      Mes amis français viennent de me retéléphoner – effectivement ils sont hors d’eux , ils viennent d’entendre sur LCI le taux de mortalité en réanimation.
      J’ose rappeler ce que j’ai écrit – l’endormissement et surtout l’intubation sont des méthodes médicales « intrusives ou invasives » . Une connaissance médicale  » Janesh de Kosice m’a affirmé c’est à risque de complications…Il faut tout faire pour éviter…donc on « balance la sauce avant tuer le virus et sa reproduction on plus vite »…
      Non seulement votre confinement est mal gérée mais je pense que votre pratique médicale « dominante » dont l’intubation réanimation ) est mauvaise… j’ose… Mais mes amis me disent que tout est fait sur vos chaînes pour justifier ce que font votre gouvernement et vos « grands conseillers médicaux »… Nous on écoute votre professeur : une maladie on teste on traite et même on a traité avant d’avoir les résultats des tests souvent « qui peut bien faire le fait sans attendre »… ps : on a fermé les frontières aussi

        +7

      Alerter
  • jules Vallés // 27.04.2020 à 11h10

    «  »Près de 20 hauts fonctionnaires de Harbin ont été « sanctionnés » pour leur mauvaise gestion » »
    Contrairement au Covid-19, voilà quelque chose qui ne se propagera pas rapidement de la Chine à la France

      +26

    Alerter
  • Kiwixar // 27.04.2020 à 11h35

    « Harbin, capitale de la province du Heilongjiang, à la frontière russe »

    Harbin est aussi très proche de la frontière nord-coréenne. Ce serait intéressant de savoir comment le virus a touché ce pays, et si Kim Jong-un l’a attrapé. L’obésité est une des principales comorbidités. Et le virus a parfois des conséquences (apparemment) sur le coeur.

      +3

    Alerter
  • antoniob // 27.04.2020 à 11h48

    Le 30 janvier la Russie fermait la frontière avec la Chine. Le virus allait en Europe par d’autres chemins. Puis d’Italie le virus allait en Russie. Puis des chinois de Russie rentrant au pays l’amènent à Harbin. En route il a muté.
    Sinon pas mention de Xabarovsk, la grande ville russe de l’autre côté du fleuve, en Russie, et fortement sinisée. ???

      +3

    Alerter
    • Chris // 27.04.2020 à 14h00

      On peut aussi imaginer que les Chinois travaillant de l’autre coté de la frontière sino-russe, affolés par l’ampleur des cas, soient retourner incognito en Chine laquelle a réussi à juguler l’épidémie par secteurs, tout en offrant la sécurité alimentaire et sanitaire des habitants.
      Le Vénézuéla a aussi vu revenir des milliers de ressortissants travaillant aux USA, pour profiter de la sécurité alimentaire et sanitaire du pays au lieu de rester livrés à eux-mêmes, confinés aux USA.

        +3

      Alerter
  • Pegaz // 27.04.2020 à 14h11

    Et si l’on se posait les questions du Pourquoi et Comment ? Alors que:

    Pour optimiser ses décisions en matière de santé le gouvernement dispose de son ministre et de son – ministère des Solidarités et de la Santé – ainsi que de sa – direction générale de la Santé (DGS) – qui a pour, entre autres mission, celle de : protéger la population des menaces sanitaires.

    Pour remplir ses missions, la DGS s’appuie sur les – agences de sécurité sanitaires – qui lui fournissent des avis et sur – les hautes autorités. Notamment le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), une instance française chargée d’apporter une aide à la décision au ministre de la Santé en réalisant des rapports sur la santé et en formulant des recommandations. Ayant une fonction de « vigie », il transmet ses rapports à la Conférence nationale de santé (CNS). HCSP qui est doté d’une Commission spécialisée maladies infectieuses et maladies émergentes (CSMIME)

      +0

    Alerter
    • Malbrough // 28.04.2020 à 05h19

      Merci d’expliquer le pourquoi et le comment bureaucratique …
      Mais qu’est-ce que ça change ?
      Surtout si l’on ne propose toujours pas de traitement ni de protection …
      Vivrions-nous notre extinction des dinosaures ?
      Et le confinement ad vitam n’est pas la solution …
      Nous allons manquer de tout .

        +1

      Alerter
  • Touriste // 28.04.2020 à 02h26

    Bah, pas loin du cercle arctique, il y a encore les tombes de morts de la grippe espagnole qui ne vont pas tarder à décongeler. Et une petite variole de dessous les fagots qui va probablement nous faire un p’tit « Coucou, me revoilou ! », pour faire bonne mesure.
    Au fait, il n’y aurait pas déjà un virus « géant » qui se serait réveillé récemment et qui décime les vers de terre contaminés ?
    Peut-être que finalement l’humanité ne sera pas éradiquée par des robots tueurs insensibles et monomaniaques mais par de minuscules bidules biologiques à peine vivants. Qui prend les paris ?

      +1

    Alerter
  • Deres // 06.05.2020 à 18h10

    « encore plus difficile à détecter  »
    Autrement dit avec les tests chinois qui marchent quand ils veulent, c’est encore pire. A Wuhan, on lisait parfois qu’ils devaient tester les malades deux ou trois fois avant d’avoir un résultat positif sur un malade évident … Evidemment, ce sont ces tests que nous achetons en quantité rubis sur l’ongle.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications