Les Crises Les Crises
25.avril.202025.4.2020 // Les Crises

New York : 50 enseignants et paraprofesseurs décédés du Covid-19

Merci 2128
J'envoie

Source : New York Post, Selim Algar
Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr

Le DOE [Departement de l’éducation de New York, NdT] a publié ce sombre bilan après des semaines de pression de la Fédération Unie des enseignants [La Fédération unie des enseignants est le syndicat qui représente la plupart des enseignants des écoles publiques de New York, NdT] et d’autres organisations pour que le nombre de décès dus au COVID-19 dans le système scolaire soit rendu public.

Le total actuel comprend 21 enseignants, 22 paraprofessionnels, deux administrateurs, un conseiller d’orientation, un travailleur du service alimentaire et deux employés du bureau central, a déclaré le DOE.

“Le DOE, qui a déclaré qu’il actualiserait chaque semaine le nombre de décès dans le système scolaire, a également fait état du décès, lié au coronavirus, d’un membre du personnel d’un « centre d’enrichissement » (centre de soutien scolaire destiné aux enfants dont les parents travaillent dans certains domaines) de la ville pour les enfants des travailleurs essentiels et de certains autres groupes.

Cette nouvelle est douloureuse pour un trop grand nombre de nos communautés – chaque chiffre représente une vie, un membre de l’une de nos écoles ou de nos bureaux, et la douleur que ressentent leurs proches est inimaginable », a déclaré le chancelier des écoles Richard Carranza dans une déclaration.

Le DOE a noté que tous les décès n’ont pas été officiellement confirmés par le département de la santé de la ville comme étant liés au coronavirus, mais que les cas ont été signalés par les familles des victimes.

Les critiques ont accusé le DOE de ne pas être transparent dans le plus grand système scolaire du pays quand aux infections et décès par coronavirus.

Carranza avait auparavant dit aux administrateurs de s’abstenir d’alerter le ministère de la santé de la ville sur les cas suspects et de laisser cette agence confirmer indépendamment les cas positifs.

Mais les enseignants se sont insurgés contre cette position, estimant que les administrateurs n’avaient pas alerté les parents et les autres membres du personnel sur des cas spécifiques en temps utile ou de manière claire.

Ils ont affirmé que le fait que le DOE dépende du DOH (Département de la santé) pour confirmer les cas a retardé la fermeture des sites potentiellement infectés et a exposé le personnel à un risque accru.

Le DOE a déclaré lundi que les sources d’infection des personnes figurant dans le décompte des décès sont impossibles à déterminer étant donnée la quasi-omniprésence actuelle de la contagion.

« Il est important de noter que la ville est en situation de transmission communautaire généralisée depuis plus d’un mois, ce qui signifie que les sources d’infection sont inconnues », a déclaré le DOE dans un communiqué. « Le département de la santé de la ville de New York ne peut pas confirmer les détails ou les lieux d’exposition pour chaque cas, et ne confirme pas les cas individuels ».

Le DOE a soutenu que le risque d’infection par COVID-19 n’était pas plus élevé dans un bâtiment scolaire de la ville que dans d’autres zones ou installations.

« Les bâtiments scolaires ne sont pas un lieu où on serait plus exposé que dans toute autre partie de notre ville », a déclaré le DOE. « En ce moment, tout le monde devrait supposer qu’il a été touché, car l’exposition peut se produire n’importe où – c’est pourquoi nous demandons aux gens de rester autant que faire se peut à la maison ».

Source : New York Post, Selim Algar

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

calal // 25.04.2020 à 09h09

visiblement il y a des vies qui ont plus de valeur que d’autres.
Je suis bassement comptable, je l’avoue, une vie c’est une vie et 50 profs de morts ou 50 ramasseurs de feuilles pour moi c’est 50 vies.
Chez les masculinistes americains,certains disent qu’un des marques de la feminisation de nos societes occidentales, c’est la preeminence du schema mental feminin a savoir instinct>emotions>raison sur le cablage masculin qui serait plutot instinct>raison>emotions.

23 réactions et commentaires

  • Laurence // 25.04.2020 à 08h52

    Merci à Olivier et à toute l’équipe pour ces articles et le travail journalier qu’ils fournissent. J’en ai marre de lire des coms agressifs et critiques qui sont de plus en plus nombreux. La tension ambiante ne réussit, apparemment, pas à tout le mode.

      +9

    Alerter
  • calal // 25.04.2020 à 09h09

    visiblement il y a des vies qui ont plus de valeur que d’autres.
    Je suis bassement comptable, je l’avoue, une vie c’est une vie et 50 profs de morts ou 50 ramasseurs de feuilles pour moi c’est 50 vies.
    Chez les masculinistes americains,certains disent qu’un des marques de la feminisation de nos societes occidentales, c’est la preeminence du schema mental feminin a savoir instinct>emotions>raison sur le cablage masculin qui serait plutot instinct>raison>emotions.

      +15

    Alerter
    • Chris // 25.04.2020 à 09h20

      En effet, une vie est une vie, peut-importe l’étiquette sociale qu’on lui colle !
      J’aimerais bien connaitre aussi le nombre d’employés de supermarchés qui ont succombé au Covid19, alors qu’ils assuraient le remplissage de nos garde-mangers.
      Je subodore bien plus hélas.

        +7

      Alerter
    • LibEgaFra // 25.04.2020 à 12h00

      « visiblement il y a des vies qui ont plus de valeur que d’autres. »

      Vous ne le saviez pas? Bienvenue dans le monde réel!

      Mais ce n’est pas ce que dit l’article. Il dit que ceux qui meurent ne sont pas que des retraités de plus de 80 ans. Il nous dit que des personnes encore pleinement actives et supposées conscientes pour avoir mis en place les « gestes barrière » ont été contaminées et l’ont été fatalement.

      Il est vrai aussi qu’il est plus difficile d’obtenir des données sur les sdf.

        +8

      Alerter
      • Loxosceles // 25.04.2020 à 14h24

        Pff… L’âge moyen des morts tourne autour de 80 ans. Comme le mot l’indique, il s’agit d’un âge MOYEN. Et donc en effet, il n’y a pas QUE des gens de 80 ans qui meurent du coronavirus, tout comme il y a des sportifs qui meurent de crise cardiaque à 30 ou 40 ans.

        Presque chaque cas en dessous de 40-50 ans est médiatisé, ce qui surexpose la situation. Mais on en trouve encore pour marcher des deux pieds dans ces ressorts sensationnalistes vieux comme les journaux.

        Jusqu’à présent, je découvrais les morts par accident de la route par des gerbes et des symboles sur les bords des routes. Maintenant on veut nous mettre le nez dans les poumons de tous ceux qui meurent… Et tout ça parce qu’on avait oublié, en occident, qu’on pouvait mourir d’infections et autres saletés qui tuent quotidiennement par centaines ou même par milliers, sous certaines latitudes. On a redécouvert la pneumonie… qui est la première cause de mort par infection dans le monde, et la première cause de mortalité tout court chez les enfants de moins de 5 ans. Et il y a des tas de pneumonies et d’attaques pulmonaires bien pires que le covid 19. Pourtant vous n’en entendrez pratiquement jamais parler. Je serais vraiment curieux de voir ce que ça donnerait sur nos populations, si on faisait le même cirque autour de la tuberculose… qui est bien plus spectaculaire, et qui tuera probablement bien plus cette année encore… 1,5 million par an, tous les ans, sans véritable espoir que ça s’arrête.

          +12

        Alerter
        • Logique // 25.04.2020 à 23h16

          Mais attendez que la tuberculose multi-résistante débarque ici. Ce sera autrement intéressant.

          Il s’est dit que ceux qui avaient reçu le BCG avaient moins de risques par rapport au présent virus.

            +0

          Alerter
        • Matos // 26.04.2020 à 15h28

          L’âge médian des morts aux USA était de 74 ans le 4 avril.

          Mais le plus important est le chiffre suivant : de mi-mars à mi-avril, environ 45 % des patients en réanimation avaient entre 15 et 65 ans. Ils surviront pour la plupart. Mais si par malheur les services de réa devenaient saturés, les décès seraient massifs dans cette catégorie d’âge aussi.

            +1

          Alerter
      • bili // 25.04.2020 à 16h01

        Vous ,vous avancer un peu , au USA il n y à pas d age limite pour travailler, c est peut-être des enseignants émérites d un certain âge, 70 ou plus, personne ne le sait l article ne le dis pas.

          +2

        Alerter
        • Galileo // 25.04.2020 à 16h20

          Ce qui est hallucinant c’est de devoir rappeler les co-morbidités associees au covid. Hypertension, diabete, maladies cardio-vasculaire et….obésité.
          Que des pathologies TELLEMENT éloignées des américains 🙂
          Quel beau travail de mise en perspective de notre actuaire préféré!

            +11

          Alerter
    • Alain // 25.04.2020 à 15h48

      Notamment, dans les sans valeurs, toutes victimes dites « collatérales  » de la « guerre contre le terrorisme » qui ne nous empêchent pas de soutenir cette guerre sans fin, ni les victimes des armes que nous fournissons à nos « alliés » comme les Saoudiens qui n’hésitent pas à bombarder les hôpitaux et à provoquer – dixit l’ONU – le pire crise humanitaire

        +1

      Alerter
    • Diogène // 25.04.2020 à 16h04

      Sacrifier au besoin de la polémique un peu sosotte est un exercice dont personne ne meurt heureusement…pour vous.
      Quel mal y a-t-il à ce que un organisme exerçant une mission d’intérêt public reconnue, fasse état du nombre de décès en son seing dans les circonstances que tout le monde connaît?
      Il peut en aller de même de l’armée ou des personnels de santé, sans qu’aucune de ces deux corporations ne veuille prétendre à la supériorité de leurs morts par rapport aux autres morts.
      Je n’ai rien contre les « ramasseurs de feuilles », au contraire. Mais, ce qu’ils font, ils ne le font pas en mon nom.

        +2

      Alerter
      • calal // 25.04.2020 à 20h06

        « Sacrifier au besoin de la polémique un peu sosotte est un exercice dont personne ne meurt heureusement…pour vous. »

        Il est vrai que dans certains pays et a certaines epoques,ne pas applaudir bien fort lorsqu’on entendait de la propagande d’etat est une conduite « dangereuse ».

        Un article qui parle de 50 morts entraine deux reactions en general:
        -chez la plupart des femmes, de l’emotion  » 50 morts,oh les pauvres gens,c’est terrible,ca fait peur oh la la »
        -chez la plupart des hommes,de la raison  » 50morts,c’est rien, 50 morts sur combien de millions,stats,calcul,combien de vie ont ils sauves en prenant ces risques toussa »…

          +0

        Alerter
    • Esther // 26.04.2020 à 14h52

      Invoquer sérieusement les « masculinistes américains », ou l’art consommé de disqualifier ses idées.
      Pourtant, elles ne sont pas ineptes ces idées, probablement. Mais sous cet affreux parrainage, elles flétrissent sur-le-champ.

        +0

      Alerter
      • calal // 27.04.2020 à 08h18

        « Mais sous cet affreux parrainage, elles flétrissent sur-le-champ. »

        ces memes masculinistes americains disent que les femmes sont plus sujettes a adopter le comportement de groupe ( etre ejecte du groupe est la pire des menaces pour la plupart d’entre elles) tandis que les hommes seraient plus prompts a aller contre l’avis de la « majorité ».

        une bonne idee c’est une bonne idee,quelque en soit la personne qui en est a l’origine…

          +0

        Alerter
  • cover // 25.04.2020 à 10h04

    En France, actuellement aucun décompte officiel , quelque soit la structure de pratique professionnelle, des médecins et personnel soignant contaminés, malades, hospitalisés, en réanimation ou décédés.
    J’ai posé la question à plusieurs reprises à check news de Libération, à plusieurs reprises : rien.

    Macron est à la hauteur de Trump.

    Calal, il n’est pas question d’un décompte genre tableau de chasse, mais d’avoir les éléments pour savoir où aller plutôt que de maintenir le brouillard et laisser faire à sa guise le gouvernement. La demande d’en savoir plus est légitime quelque soit le champ professionnel, et à chacun de l’exiger dans son secteur.
    Important à savoir en détail, qui est atteint ou pas, profession par profession, pour préciser les publics à risque, les situations à risque. Dont les enseignants. Travaillant dans un EHPAD sans aucun cas de COVID recensé actuellement, je devrais laisser mes enfants retourner à l’école, sans la garantie d’en savoir plus ? Ce serait prendre le risque de me contaminer, de faire entrer le covid 19 dans mon établissement.

    Mes enfants ne retourneront pas à l’école.

      +5

    Alerter
    • Olivier77 // 26.04.2020 à 18h37

      On n’est déjà pas capable de quantifier la masse corporelle des malades pour avoir un rendu statistique lié au surpoids, vous en demandez trop.

        +0

      Alerter
  • jean 2″ // 25.04.2020 à 10h38

    C’est sûr il y a des vies qui ont plus de valeurs que d’autres, et particulièrement dans la culture américaine (indiens, noirs,vietnamiens, irakiens, arabes et asiatiques en général, etc…) mais que penser de notre ministre de je ne sais quoi (le sait-elle elle même?) qui s’est fait tester pour son information alors qu’elle n’avait aucun symptôme (sinon celui d’être ministre!), ça s’était en France il y a une dizaine de jours (et bête comme une oie elle s’en est vantée! Essayez de vous faire tester, comme ça, pour votre moral!), votre humanisme vous honore mais pour le gouvernement aussi TOUTES les vies se valent, allons voir dans les EPHAD, chez les GJ…

      +3

    Alerter
  • catherine // 25.04.2020 à 11h44

    Ce chiffre ne présente un intérêt que s’il est ramené aux nombres d’enseignants et para-enseignants.

    Sinon cela ne fait que nous rappeler que nous sommes mortels et pourquoi pas.

      +11

    Alerter
  • Christian // 25.04.2020 à 12h45

    Pendant ce temps aux USA l’Etat de Géorgie déconfine au pas de charge, à partir du 24 Avril de nombreux commerces vont pouvoir ré-ouvrir, à commencer par les gyms, coiffeurs, bowlings, cinémas et même les restaurants.

    L’annonce du Gouverneur républicain Kemp, qui avait été parmi les derniers gouverneurs du pays à imposer un confinement, a provoqué l’effroi des experts en santé publique, qui ont déclaré que l’État ne satisfaisait pas, et de loin, aux critères de déconfinement émis par la Maison Blanche…

    Ceci place l’Etat de Géorgie au coeur d’un débat national qui s’approfondi de jours en jours, à savoir si les Américains sont prêts à risquer d’aggraver la crise sanitaire pour relancer l’économie brisée.

    https://www.washingtonpost.com/politics/gov-brian-kemp-sets-georgia-on-aggressive-course-to-reopen-putting-his-state-at-center-of-deepening-national-debate/2020/04/21/36545638-8372-11ea-ae26-989cfce1c7c7_story.html

      +5

    Alerter
  • Didier Lagasse de Locht // 25.04.2020 à 13h32

    Sans mettre en perspective le nombre de morts, leurs âges et la population concernée…
    cela relève de la désinformation.

    A regret, je constate que les-crises.fr est en chute libre sur sa rigueur journalistique d’antan. Dommage !

      +8

    Alerter
    • Diogène // 25.04.2020 à 16h12

      Et surtout les noms et adresses des défunts et leurs plats préférés, pour faire bonne mesure.
      Non mais, un peu de rigueur, les crises.
      Sans déconner, Didier Lagasse de Locht, on vous a menti. Ce n’était qu’un compte rendu. Pas le résultat d’une enquète sociologique.

        +5

      Alerter
    • JT // 25.04.2020 à 16h46

      Alors, au niveau des articles faits maison sur Raoult, la rigueur était toujours au rendez-vous. C’était un travail de titan ! Le problème est qu’un nombre important de lecteurs des crises.fr est sur un axe idéologique Trump/Poutine, donc quand il y a des articles qui ne vont pas dans ce sens, forcément, ça coince.

        +2

      Alerter
  • TAMARAIV // 25.04.2020 à 20h24

    Et que dire des personnes âgées…l’état semble déjà avoir acté leur décé…c’est stupéfiant !
    Tant que la prise en charge ne se fera pas à domicile, les dérives continueront et coûteront infiniment plus chères qu’en structure…il est possible de maintenir les patients à domicile même en phase palliative !
    J’ai conçu un projet dans ce sens…34 ans infirmière pas informaticienne et c’est faisable pour un business model à 3500 €/an…probablement que je continuerai à travailler avec les hollandais ou les chinois car ici…RIEN DE POSSIBLE tant que les fonctionnaires driveront ce pays !

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications