Les Crises Les Crises
23.avril.202023.4.2020 // Les Crises

Le Covid-19 serait plus contagieux avant l’apparition des symptômes

Merci 197
J'envoie

Source : Futura Sciences

Le coronavirus responsable du Covid-19 est particulièrement contagieux. Et selon une nouvelle étude, il pourrait même être plus contagieux encore en tout début d’infection, avant même que les personnes déclarent des symptômes. Une donnée à prendre en compte pour lutter contre sa propagation.

Pour ralentir la propagation du coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19, différentes mesures ont été mises en place à travers le monde. Pour les rendre plus efficaces encore, les chercheurs tentent de déterminer non seulement dans quelles conditions le virus peut se transmettre, mais aussi à quels stades de la maladie les individus sont les plus contagieux. Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’université de Guangzhou (Chine) rapporte aujourd’hui que la contagiosité pourrait culminer avant qu’une personne déclare des symptômes.

Ces travaux portent sur 77 paires de patients infecteur/infecté admis à l’hôpital de Guangzhou entre le 21 janvier et le 14 février derniers. Ils montrent que la production de virus peut être plus forte au début de l’infection, avant que le système immunitaire n’intervienne pour éliminer les virus et produire des symptômes. Ainsi un individu devient contagieux 2,3 jours avant l’apparition des symptômes. Et sa contagiosité culmine à 0,7 jour, toujours avant l’apparition des symptômes.

Lire la suite sur Futura Sciences


Source : Sciences et Avenir

Coronavirus : le Covid-19 serait contagieux dès 2 à 3 jours avant les symptômes

La stratégie de lutte contre l’épidémie doit prendre en compte l’infectiosité des patients présymptomatiques, qui démarre 2 à 3 jours avant l’apparition des symptômes, avec le port de masque généralisé et le traçage rétrospectif des contacts, recommande une publication chinoise.

Les patients atteints de Covid-19 commencent à excréter le virus deux à trois jours avant l’apparition des premiers symptômes, confirme une nouvelle étude chinoise parue dans Nature Medicine. Ainsi, à l’intérieur des foyers confinés, 44% des seconds cas de Covid-19 auraient été infectés au moment où le premier ne montrait pas encore de symptômes. Appliquer des mesures de contrôle de l’épidémie aux seules personnes symptomatiques pourrait donc ne pas avoir l’efficacité escomptée.

Lire la suite sur Sciences et Avenir

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Morne Butor // 24.04.2020 à 00h37

Continuez Les Crises ! vous faites un travail remarquable ! Vous mettez en avant des articles passionnants que je n’aurais pas vu sans vous.

37 réactions et commentaires

  • MS // 23.04.2020 à 10h56

    Est-ce si surprenant ? beaucoup de maladies sont contagieuses avant l’apparition des symptômes. Comme ici les symptômes peuvent être divers avec attaque des poumons, du foie, du cœur, des reins, du système neurologique, et que tous ces symptômes n’arrivent pas au même moment, on comprend bien que la réplication du virus a commencé bien avant l’apparition du premier symptôme.
    Ceci ainsi que le fait qu’on ait retrouvé des excrétions de virus sur des patients pendant des semaines en dit long sur l’inefficacité de la stratégie de déconditionnement : ils sont détectés bien après la contamination et relâchés bien avant qu’ils ne soient plus contaminant.
    Donc, le risque que les urgences soient à nouveau submergées (sachant qu’il y avait 5000 places avant l’épidémie et qu’il y a encore toutes causes confondues 7000 personnes hospitalisées) est très élevé, voire certain.

      +6

    Alerter
    • TZYACK // 23.04.2020 à 14h40

      Connaître la corrélation entre la densité des populations et le taux de leur contamination permettrait de mieux moduler les règles sectorielles et géographiques des déconfinements par ville, par département et par région, et d’en éviter la submersion de leurs hôpitaux.

        +2

      Alerter
    • Catalina // 23.04.2020 à 21h22

      les urgences ne sont pas submergées partout, au contraire, les endroits où elles sont submergées sont très minoritaires.

        +0

      Alerter
  • pas touche au grisbi // 23.04.2020 à 10h58

    Finalement tout le restant de ma vie, je serai en permanence à trois jours d’une possible infectionvirus,
    Comme la mortvirus..

    Solutions :
    – trouver un test qui détecte une infection qui va se produire trois jours plus tard
    – ou encore un vaquesin qui déclenche une sonnerie quand le virus est rentré..
    – ou encore rentrer dans un couvent à effectif constant, mais attention, trois jours après des testés pouvant présenter un reçu ..

    Faudrait faire paraître la même étude de risques à l’installation derrière un volant de voiture… et hop, réglé le problème de CO2…

    après lecture de toutes ces masses d’infos combien vont éviter la neurasthénievirus ?

      +16

    Alerter
    • Fritz // 23.04.2020 à 11h43

      Bonjour : je pense que pour vivre sereinement, il faut se débarrasser de l’infovirus. Cette maladie que nous partageons tous, peu ou prou, cette manie de s’informer pour se rassurer. Résultat : une anxiété invivable.

      Ma fenêtre est ouverte, et dehors la vie continue. Je vais bientôt sortir pour rencontrer la vie.

        +13

      Alerter
      • Le Minotaure // 23.04.2020 à 12h26

        Bonjour,

        Je ne sais pas si vous êtes dans un secteur géographique / professionnel particulièrement exposé à la maladie.

        Je suis enseignant du premier degré. Dans ma circonscription, une directrice est morte du coronavirus et (au moins) quatre collègues sont en réa, sur plusieurs écoles différentes. Et beaucoup d’autres sont touchés à une échelle moindre – pas d’hospitalisation nécessaire – mais avec des effets sur la santé incomparablement plus forts qu’une grippe. Enorme fatigue, douleurs au poumon persistantes après plus d’un mois de maladie. La plupart ont développé les symptômes dans les jours qui ont suivi le confinement.

        Alors oui il y a des infos particulièrement anxiogènes, et on est aussi conscients des conséquences très graves qu’entraîne l’arrêt de l’activité, mais « je vais bientôt sortir pour rencontrer la vie », ça ne fonctionne pas facilement quand on est confronté aux conséquences concrètes de l’épidémie.

          +11

        Alerter
        • Fritz // 23.04.2020 à 12h42

          Bonjour cher collègue,

          je suis enseignant du second degré, professeur d’histoire en collège. Mon département est un peu en-dessous de la moyenne nationale pour le nombre de décès liés au Covid-19, mais il rattrape son retard. Cela dit, je ne connais aucun enseignant ou principal décédé de cette maladie, pour le moment. Mais je n’ai pas oublié notre collègue Dominique Varoteaux, de Crépy-en-Valois, et je suis touché par les exemples que vous citez.

          Malgré la pluie de critiques syndicales qui a suivi l’annonce de notre ministre M. Blanquer, je suis volontaire pour assurer les cours dans mon établissement à partir du 18 mai. Il se confirme que les enfants et adolescents sont relativement immunisés face au Covid-19, et que leur pouvoir de contamination est faible.
          https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-enfants-seraient-faiblement-contagieux-selon-etude-80646/

          Et si j’étais contaminé dans le cadre de cette reprise, le risque que je contamine d’autres personnes est faible : je vis seul à la maison.

          « La seule chose dont nous devons avoir peur, c’est la peur elle-même, cette peur qui nous paralyse… »

            +16

          Alerter
          • Berrio // 23.04.2020 à 13h09

            Tsss, encore une connerie de ce gouvernement !!!! On aurait jamais, au grand jamais dû fermer l’Ecole… et obliger les parents à garder leurs chérubins plutôt que de se rendre au travail…
            Il est temps de se débarrasser des Blanquer et autres Macron aux décisions toujours à contretemps

              +5

            Alerter
          • grumly // 23.04.2020 à 14h25

            Là c’est une étude d’un seul cas qui est utilisée pour tirer une conclusion sur les enfants. J’ai entendu à la télé des études qui montraient l’inverse, Bruno Lina du conseil scientifique dans un C dans l’air d’il y a quelques jours qui disait que les enfants malades excrétaient plus de virus que les adultes (l’inverse de ce qu’on lit dans l’article), alors que Delfraissy président du conseil scientifique disait qu’ils en excrétaient moins (peut être qu’il citait la même étude que vous sur un seul cas). Donc rien qu’au conseil scientifique, ils sont suffisament en désaccord pour aller le dire à la télé. J’ai aussi vu Caumes dans un autre C dans l’air citer 2 études dans l’Oise qui disaient que les profs étaient plus nombreux à être contaminés, qu’ils avaient sûrement été contaminés par les élèves, et que les enfants contaminés avaient beaucoup de virus.

            Je n’ai pas de lien vers les articles dont ils parlaient. D’ici un mois on aura peut-être les idées un peu plus claires sur le sujet. Je pense que l’étude de l’enfant de votre article est plus utile pour comprendre le virus lui-même que vraiment tirer des conclusions sur les enfants en général.

              +3

            Alerter
            • Fritz // 23.04.2020 à 14h32

              La relative immunité des enfants (de moins de dix ans) a été observée aussi en Islande, qui a pratiqué des milliers de tests.
              https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-ce-que-l-islande-enseigne-au-monde-entier-en-testant-massivement-sa-population_3920825.html

                +4

              Alerter
            • Pierre // 23.04.2020 à 17h23

              Un conseil: si j’étais fan raide dingue de C dans l’Air il y a 10 ans, c’est terminé. Cette émission n’est qu’un repère de la pensée unique. Les intervenants politiques par exemple qui y viennent propagent toujours le même type de pensée. Vous trouverez toujours Dominique Reynier, l’autre avec son écharpe rouge de Christophe Barbier. Vous ne trouverez jamais un Olivier Berruyer par exemple.

              Donc sauf une émission par an ou deux qui va porter sur les abeilles ou la dangerosité de la voiture, le reste c’est la pensée unique. Il y a toujours un faux opposant bidon ou bien un vrai mais qui est pilonné par les 3 autres (il y a 4 invités sur le plateau).

              Donc donner comme argumentation des types qu’on a vu dans ce type d’émission vous discrédite de facto.

                +10

              Alerter
            • Catalina // 23.04.2020 à 21h27

              bonjour,
              Un conseil, ne prenez pas c dans l’air et les pseudos-experts bien rémunérés qui y sévissent comme information, la télé ment, la télé ment ! c’est juste un conseil, hein
              ;o)

                +6

              Alerter
  • Pangolin // 23.04.2020 à 12h11

    Mortalité du Covid-19 à ce jour : 185 000 personnes.
    « Estimation des décès liés aux maladies respiratoires, dus à la grippe saisonnière : 290 000 à 650 000 par an »
    https://www.who.int/influenza/surveillance_monitoring/bod/WHO-INFLUENZA-MortalityEstimate_fr.pdf

    En outre selon le PAM la mortalité en raison de la famine pourra doubler et passer à 265 MILLIONS de personnes.
    « les confinements peuvent perturber la production et la distribution de nourriture, parallèlement à un effondrement des revenus des pauvres et à une hausse des prix des denrées alimentaires ». Ils peuvent donc constituer « de nouvelles menaces » qui « pourraient même transformer la réponse à la pandémie en une famine dans certaines régions ».
    https://www.dna.fr/societe/2020/04/22/la-pandemie-de-covid-19-peut-elle-entrainer-une-famine

    Cherchez l’erreur.

      +14

    Alerter
    • Karnak // 23.04.2020 à 14h00

      « Mortalité du Covid-19 à ce jour : 185 000 personnes. »
      C’est en présence de mesures de confinement.
      Ce n’est donc en aucun cas comparable avec les décès dus à la grippe, où il n’a pas confinement

        +16

      Alerter
      • olka // 23.04.2020 à 15h14

        Il faut ajouter que c’est près de 160 000 en moins d’un mois là ou les chiffres de la grippe sont annuels. On en reparlera dans un an… car on est loin d’en avoir fini, la on pourra comparer. Ce que l’on peut en revanche déjà comparer c’est le nombre de personne en réanimation à cause COVID qui a été (sous confinement) de plus de 7000 alors que c’est au plus 200 à 300 pour la grippe soit juste un facteur 20… une paille. Donc il faut arrêter de raconter n’importe quoi en comparant grippe et COVID !!!

          +14

        Alerter
        • Catalina // 23.04.2020 à 21h19

          en moins d’un mois ? ça fait quatre mois au moins, je dis ça….

            +1

          Alerter
        • VVR // 23.04.2020 à 22h19

          Arrêtez de votre coté de raconter n’importe quoi en prétendant que la grippe est un truc anodin: Nous avons une bonne politique de prevention (vacçination systématique de toute personne fragile et du personnel soignant), qui explique une mortalité en 5 et 15 pour 100 000. Mais dans les pays pauvre, 15 pour 100 000 c’est une trés bonne année, les mauvaise années ça monte à 100 pour 100 000, et de temps en temps on peut atteindre 200.

          Ce qui peut d’ailleurs être une explication du nombre de morts en occident: meurent aujourd’hui ceux qui auraient du mourir de la grippe ces dernières années. Les facteurs de risques sont exactement les mêmes.

            +1

          Alerter
          • catherine // 24.04.2020 à 00h01

            4 052 000 décès à l’instant depuis le début de l’année par maladie infectieuses.

            2 560 000 décès par cancer cette année

            3 492 000 morts de faim cette année

              +5

            Alerter
      • panpan // 23.04.2020 à 16h49

        En France on a gonflé les chiffres en ajoutant tous les morts des Ehpad non testés.
        Pourtant, tous les hivers, on meurt dans les Ehpad.

        « En 2015, 150 000 personnes résidant en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont décédées, représentant un quart des décès annuels en France. »

        Coronavirus: les chiffres sont faux : https://www.youtube.com/watch?time_continue=13&v=izzadeWl3b0&feature=emb_logo

          +3

        Alerter
        • Bigtof // 24.04.2020 à 20h32

          Pas seulement en France : dans beaucoup d’autres pays, des consignes ont été données de compter les décès d’insuffisance respiratoires systématiquement en Covid-19.

          Sinon, il paraît que les personnes qui ont des symptômes protègent plus autres que ceux qui ne savent pas qu’il sont atteints.
          il paraîtrait que même que les autres s’éloigneraient plus des porteurs avec symptômes que sans..
          C’est-y-pas incroyable ?

            +0

          Alerter
      • Pierre // 23.04.2020 à 17h14

        [modéré]
        Il a dit que 185.000 personnes sont mortes du covid dans le monde a ce jour (on nous parlait en mars de 1 à 2 millions de morts rien qu’en France) et 290.000 à 650.000 de la grippe.

        Alors oui nous sommes confinés mais admettons que personne ne le soit, on atteindrait 650.000 morts du covid que ce serait le même chiffre que celui de la grippe. Autrement dit absolument pas le délire mortifère qu’on nous bassine chaque jour. Sans compter que 3,2 millions de personnes meurent de maladies respiratoires chaque année du à des virus, je n’ai plus le lien mais ils l’ont dit à plusieurs reprises en mars.

        Donc en clair: on confine la planète entière, on est en train de détruire toute une économie, des morts par suicide, des entreprises fermées, des drames humains terribles par centaines de milliers rien qu’en France si ce n’est plus, d’autres ont souligné à quel point le fait que notre économie s’arrête, paradoxalement ça fera de la nourriture en moins pour les pays pauvres, eux qui meurent par millions mais en général ce sont des populations dont on se fout, les morts chez eux par millions ne comptent pas, chez nous il y a 20.000 morts c’est la fin du monde, il faut donc ouvrir les yeux et comparer les chiffres.

          +9

        Alerter
        • Andric // 25.04.2020 à 19h26

          Pierre, ce type de discourt bien pensant, n’apporte rien.
          Peut-être se donner une bonne image de soit.
          Malgré l’incurie inimaginable de ce gouvernement, le nombre de morts peu élevé est simplement du à la politique digne d’un pays du tiers monde, le confinement.
          Mais tu as raison, cessons d’être égoïstes et de penser à nos proches, famille et amis et pensons aux pays pauvres.

            +0

          Alerter
      • Julien // 25.04.2020 à 07h55

        Ahhh les mesures de confinement, la carte joker pour justifier des chiffres bas. Vivement que le gouvernement nous fasse un compte rendu disant : « grâce à notre gestion implacable de cette épidémie, de cette catastrophe planétaire, nous avons évité une hécatombe qui aurait mis notre économie en danger… » rigolez pas, c’est ce qu’ils pourraient dire. Le confinement est une ânerie sans fondement scientifique. C’est la pire chose qu’il fallait faire, même tousser au nez de son voisin est moins dangereux.

          +1

        Alerter
  • LibEgaFra // 23.04.2020 à 12h56

    Aucune évidence scientifique. Les fumeurs sachant que leurs poumons sont dans un sale état vont redoubler de précautions.

    Il doit y avoir un facteur qui prédispose au déclenchement de la maladie, mais personne ne sait encore lequel. Car comment expliquer qu’une personne continuellement en contact étroit avec une autre personne malade n’aie développer aucun symptôme à aucun moment. Personne non fumeuse, je précise.

    Mais bravo, y en a qui vont s’intoxiquer avec des patches…

      +2

    Alerter
  • vic29 // 23.04.2020 à 15h47

    bonjour ,

    J’allume ma télé
    Je vois un petit gars bien sapé
    Il me dit que ça craint
    Que dehors faut pas y aller
    Que si je veux me sentir bien
    Et puis pour ma sécurité
    Alors je dois rester chez moi
    Aujourd’hui j’ai pas le choix
    Je me dit qu’il fait froid
    Qu’il a peut-être raison
    Il a l’air tellement sérieux sous ses allures de pauvre con .

    je vais prendre la nationalité suédoise

      +9

    Alerter
  • pas touche au grisbi // 23.04.2020 à 16h16

    Finalement cet article est une bonne chose pour une partie de je ne sais trop qui…………disons heu…les tenants des tests de dépistage massif..

    Imaginons qu’un ou des articles scientifiques sous entendrait que peut être par exemple qu’un test pratiqué trop tôt heu …de trois jours, ne servirait à rien..

    reste quoi de fiable à part de l’ail et de l’eau bénite ou un suppositoire

    C’est juste pour causer de cellule à cellule

    vouloir faire de l’oseille, c’est un métier, faut avancer pas à pas..

      +3

    Alerter
    • Narm // 24.04.2020 à 09h57

      Excellent commentaire ( dans chaque phrase)

      Un test ne sera jamais fiable (semble-t-il) il permet juste d’affaiblir un temps la suspicion, ou de véritablement la confirmer.

        +1

      Alerter
    • Globule rouge // 24.04.2020 à 13h18

      Une campagne de test permet de recueillir des donnees statistiques et avoir une photographie a un « moment », qu’importe les 2 ou 3 jours, on peut inclure ce facteur pour traiter ces donnes, conjugue a d’autres facteurs, qu’une personne en infecte x etc….les populations deja a l’hopital, le nombre de suspicion d’infection de la part des medecins generalistes, les cas averes etc…
      Faire des tests massifs permet de recueillir des donnes necessaires pour adapter la reponse publique, et surtout justifier ces decisions aupres de nous, la population et sortir de cette impression du « doigt mouille »…
      Des tests massifs n’auraient pas ete necessaire ou moins massif, si des le debut on avait pris les bonnes mesures, mais c’est un autre debat, une fois qu’on a les donnes du premier test massif, par exemple : ca permet de reconfigurer les campagnes de tests suivants, et selon les resultats, conjugués aux autres donnes obtenu autrement, definir soit des zones geographiques, ou des secteurs d’activites ou autre sur lesquels concentres le suivi, et donc adapte les mesures etc… plus on test a un moment donne, mieux on cible les tests a faire apres.

      on doit dissiper autant qu’on peut ce brouillard, parce que les mesures prises doivent avoir le plus d’adhesion possible de la part de la population et etre bien informe est un pre-requis.

        +3

      Alerter
  • VVR // 23.04.2020 à 21h12

    Pourrait il y avoir un léger biais dans l’étude ? Comme par exemple la proportion de fumeur chez les plus de 80 ans que je soupsonne d’être largement inférieur à celle chez les moins de 60 ans.

      +0

    Alerter
  • Morne Butor // 24.04.2020 à 00h37

    Continuez Les Crises ! vous faites un travail remarquable ! Vous mettez en avant des articles passionnants que je n’aurais pas vu sans vous.

      +5

    Alerter
    • Bats0 // 24.04.2020 à 02h02

      Oui, vous avez entièrement raison à propos du travail effectué sur ce site, de la qualité des articles. Merci à tous ceux qui participent à la vie de ce blog.
      Par contre, j’aime aussi lire les commentaires : il y en a plein de formidables, heureusement, mais depuis qu’Olivier BERRUYER s’est employé à monter ce dossier concernant le covid-19, il y a des commentaires très désobligeants, voir injurieux envers ceux qui participent à l’élaboration de ces billets.
      Mais juste pour info, à ce jour, selon l’université Johns Hopkins, il y aurait 7% de personne qui décèdent par rapport à celles contaminées testées, et ce, malgré le confinement de près du tiers de la population mondiale. Nous ne sommes qu’au début du plateau des personnes hospitalisées dans un état plus ou moins grave, et le nombre de décès ne fera qu’augmenter.
      Je pense que toutes ces personnes qui dénigrent les prises de positions d’Olivier BERRUYER, à travers son interview sur RT et ses billets sur son site, ne se rendent pas comptent à quel point cette pandémie est une catastrophe pour l’humanité, d’une telle violence, que j’espère ne jamais croiser ce virus.
      Merci pour votre commentaire.

        +1

      Alerter
      • Arnaca // 24.04.2020 à 15h18

        Je m’associe à vos compliments au site et au commentateur qui rappelle que moins on comprend un sujet et plus les commentaires sont péremptoires.
        Qualifier d’emblée des scientifiques et les gens intéressés à leurs recherches d’attardés mentaux peut soulager du confinement mais cela pollue sérieusement le suivi des commentaires.

          +0

        Alerter
  • medmed // 24.04.2020 à 04h39

    Il y a aussi des analyses très fouillées ainsi que des vidéos qui vont dans le sens de du Pr Raoult sauf que Berruyer les ignore superbement. Il est à la fois malhonnête et non objectif. C’est surtout ça que je lui reproche.
    A aucun moment il ne donne la parole au Pr Raoult. C’est pourtant lui qui a toujours dénoncé ses détracteurs de pas lui donner la parole (le Monde et compagnie). Il fait exactement à Raoult ce qu’il reproche à ceux qu’ils l’attaquent. Et c’est vraiment ignoble pour quelqu’un qui dit avoir des « VALEURS »
    https://www.les-crises.fr/citations/

      +6

    Alerter
  • Narm // 24.04.2020 à 09h44

    évidemment, tout est contagieux, avant pendant, et il parait même bien après.
    « Coronavirus dans le Var. Trois fonctionnaires toujours porteurs du Covid-19 plusieurs semaines après avoir été dépistés »

    Sinon, suite à medmed // 23.04.2020 à 13h40

    Avez-vous remarqué que les citations ne sont plus sur le bandeau à droite

    allez, je remets les citations de Medmed

    « Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent. » [Carl Gustav Jung.]
    « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. […] Ne soyez jamais absolument certains de quoi que soit. » [Bertrand Russell.]
    « Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou. »

    en général, je m’estime aussi faire parti des c***, comme ça, ça me classe de suite.
    Mais principalement, Je pourrais dire aussi que le doute rend fou….
    L’anagrame de chauve souris, les dernières déclarations de Montagner (déformées)…..
    L’ ODPI que j’avais oublié…. ( odpi.fr)
    L’Observatoire de la Déontologie et du Pluralisme de l’Information
    Narm // 17.03.2018 à 21h52 « Bof, à ce point là, ça fait un peu décodex, non ? ainsi qu’un autre com assez sarcastique.
    Alors, pourquoi n’a-t-on pas vu une seule vidéo de ***** à décharge ou pour expliquer qu’il n’est certain de rien, une vidéo de marcel pour présenter un avis différent ?
    ODPI ? décodex sauce les crises, désolé, ça me fait plus penser à un triste OSDH

      +2

    Alerter
  • Narm // 24.04.2020 à 09h50

    voir réponse en fin de page…

    tout ce que dit « Loxosceles » c’est dans la strategie du covid choc, le dernier de Naomie Klein

    La France a peur, le Monde a peur
    on tend le dos.

    MAIS

    la vie reprend, on ne reverra plus rien comme avant. (site inclus)
    Comme, comme, avant….. ( M.Berger )

      +2

    Alerter
  • Arcousan09 // 24.04.2020 à 12h16

    Pour une découverte c’est une découverte d’envergure
    L’art d’enfoncer les portes ouvertes
    Toutes les maladies virales de la varicelle à la rougeole en passant par le covid ou la grippe sont hyper-contagieuses pendant la phase d’incubation asymptomatique et au début des symptômes, toutes
    D’où l’intérêt des traitements précoces actifs sur la multiplication virale ou la stimulation des défenses
    Une fois les dégâts cellulaires accomplis la charge virale chute rapidement
    Ce qui veut dire en français de France que débuter un traitement genre chloroquine en réanimation est une ânerie monumentale … Il n’y a plus à ce stade de multiplication des virus.

      +1

    Alerter
  • Andric // 25.04.2020 à 19h52

    loxosceles, pourquoi venir sur un site nommé « les-crises » pour ensuite en critiquer le contenu ?
    C’est un lien de Libé qui m’a amené ici.
    J’ai vu, comme toi, le nom du site (bis)…
    Donc pas surpris de ce que j’y lis.
    Peu de morts, dis tu. Effet du confinement. L’arme des pays pauvres.
    Tu dois vivre entouré de braves gens en bonne santé. Tu m’en vois ravi pour toi. Ce n’est pas mon cas. Et si nous vivions en démocratie et non-pas dans une république monarchique, nos « dirigeants » et les dirigeants de la fameuse et inutile technostructure française sauraient que la prison les attend.
    Quand nos voisins prenaient les mesures adéquates, notre Pépin-le-Bref allait au théâtre. Mais qu’espérer d’une personne qui ni par son expérience personnelle, ni par son expérience professionnelle n’était en capacité de décider.
    Et tu as certainement raison, en ce moment, le problème est l’angoisse, pas le covid19.
    Nous en reparlerons en Octobre comme je l’espère.
    Cordialement,
    un soignant anonyme.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications