Les Crises Les Crises
21.juillet.202021.7.2020 // Les Crises

Europe : le mensonge par omission du président-Cupidon

Merci 193
J'envoie

Source : Ruptures

Ce 14 juillet, Emmanuel Macron n’a fait qu’une seule allusion à l’UE : questionné sur la manière dont seront financés les 100 milliards d’euros supplémentaires que le président veut consacrer à la relance, celui-ci a en substance répondu : « l’Europe paiera ». On aurait dit du Viktor Orban (le chef de gouvernement hongrois).

Lire l’article complet sur Ruptures

Mot à mot, cela donne : « et ces investissements je vais les financer comment ? D’abord parce que nous sommes en train de nous battre à l’Europe pour avoir justement des financements européens, parce que nous avons obtenu durant cette crise l’une des plus grandes avancées européennes des dernières décennies : l’accord franco-allemand du 18 mai dernier ».

Le président fait en réalité allusion au plan de relance, à hauteur de 750 milliards d’euros, présenté le 27 mai par la Commission européenne. Les deux tiers de cette somme seraient distribués sous forme de dons prioritairement aux pays membres les plus touchés par le coronavirus et le tsunami économique, le tiers restant via des prêts.

Bruxelles prévoit que la France percevrait ainsi 39 milliards d’euros. Ledit plan s’est inspiré d’une proposition franco-allemande rendue publique le 18 mai, celle-là même dont parle le chef de l’Etat français : cette proposition suggérait notamment un emprunt commun que la Commission réaliserait sur les marchés financiers au nom des Etats membres.

Deux tout petits détails…

Il y a cependant deux tout petits détails que l’hôte de l’Elysée a omis de citer. Le premier est que le plan de la Commission doit encore être modifié et adopté unanimement par les vingt-sept Etats membres, ce qui est, à ce jour, loin d’être le cas. Le Conseil européen du 19 juin a, une nouvelle fois, échoué, mettant en lumière les contradictions et les disputes entre ceux-ci.

Certes, il est probable qu’un compromis verra finalement le jour, mais rien n’indique que celui-ci sera trouvé lors du Conseil européen de ces 17 et 18 juillet, présenté comme « capital » pour l’Union européenne (ce qui rend le silence présidentiel sur l’Europe encore plus étonnant…). Un accord lors de ce sommet est possible, mais pas certain. Un échec cette fois-ci serait d’ailleurs une gifle tant pour Angela Merkel que pour Emmanuel Macron.

L’autre « détail » oublié par le chef de l’Etat est plus important encore. A supposer que le compromis que trouveraient les Vingt-sept s’approche du schéma présenté par la Commission, Paris recevrait 39 milliards. Mais, en tant qu’Etat membre co-emprunteur sur les marchés financiers, la France devra ensuite rembourser une part des 750 milliards. Or le principe est que chaque pays rembourse non à hauteur des sommes qui lui seront versées, mais en fonction de sa richesse.

Autrement dit, le remboursement devrait se faire en fonction d’une clé proche des contributions au budget communautaire. Après l’Allemagne, la France est le deuxième « contributeur net » de l’UE, c’est-à-dire qu’elle verse plus au pot commun qu’elle n’en reçoit. Elle contribue à hauteur de 11% au budget communautaire. Elle pourrait donc avoir à rembourser plus de 82 milliards – sans compter les intérêts qui seraient dus dès 2021 (Berlin, de son côté pourrait rembourser 106 milliards, pour 29 milliards reçus via Bruxelles).

La seule chose qu’Emmanuel Macron ait donc dite à propos de l’UE est que cette dernière paierait. En omettant de préciser que la France devra rembourser le double des sommes perçues.

Lire l’article complet sur Ruptures

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fabrice // 21.07.2020 à 07h50

Moi je dirais que l’on se dirige vers un impôt européen ainsi Macron pourra dire qu’il n’a pas augmenté l’impôt français car ce sera un impôt européen tout est dans la dialectique.

48 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 21.07.2020 à 07h22

    « En omettant de préciser que la France devra rembourser le double des sommes perçues. »

    Pas grave, cela ne sortira pas de sa poche!

    Certains se sont révoltés pour moins que ça.

      +27

    Alerter
  • Pierre Darras // 21.07.2020 à 07h35

    Désolé, mais sur ce coup là il est cohérent. Si on est contre l’UE, normal d’être colère. Mais si on est pour, on ne peut par exiger de faire casquer les pays riches et refuser de mettre la main à la poche

      +10

    Alerter
    • step // 21.07.2020 à 10h40

      La question, est : qui est un pays riche en Europe ? Moi je connais surtout des pays endettés qui se shootent à l’emprunt et qui avec ces 700 Milliards vont peut être réussir à produire 100 Milliards de PIB. En france la dette publique est forte et la dette privée moins alarmante, aux pays bas c’est l’inverse…. mais dans l’ensemble, à part nos biens aimés paradis fiscaux, j’en connais pas un seul qui est au dessus de la ligne de flottaison.

        +18

      Alerter
      • Pierre Darras // 21.07.2020 à 11h01

        C’est pas faux, mais moi, de toute manière je suis ANTI UE. Je n’approuvais pas le moins du monde l’histrion présidentiel, je notais sa cohérence.

          +10

        Alerter
        • V_Parlier // 21.07.2020 à 23h13

          Vous n’avez pas tord, même si la situation est encore pire que ce que je pensais. Dire qu’on nous considère encore comme un pays riche, c’est dire l’état de l’Europe…

            +3

          Alerter
        • step // 21.07.2020 à 23h34

          je ne réagissait qu’à la notion de « pays riche », votre remarque est parfaitement fondée par ailleurs.

            +2

          Alerter
    • raoul // 21.07.2020 à 12h05

      La France est digne des républiques bananières africaines de mon enfance (années 70)… On vend (pardon .. donne) au suzerain (Alsthom, latecoere, …) et surtout les brevets, ‘on’ fait baisser la valeur de l’argent de la populace en créant à tour de bras de la monnaie.. Alors ces mensonges sont une nécessité pour le pouvoir, et permet de continuer à aveugler les gens !

        +18

      Alerter
    • Manuuk // 21.07.2020 à 14h16

      Complètement d’accord. L’auteur de l’article s’est complètement planté.
      Il y a eu un accord de trouver pendant ce week-end.

      Et la France etant un « leader » de l’UE comme l’Allemagne paie plus que les autres pays. C’est le compromis du leader.

      Tout est cohérent.

      Après on est d’accord ou contre.

      Et ce compromis trouvé entre les 27 est historique : un emprunt commun ? Cela signifie le début de l’état fédéral européen et l’UE est en train de sortir de trouver des repères dans sa construction. Elle est longue, mais au vu des crises qu’elle a traversées, on peut maintenant dire qu’elle est pleine de ressources.

      Tout montre que la prochaine décennie sera la décennie de l’UE, et tous les regards sont dirigés vers l’Allemagne et l’est de l’Europe, maintenant débarrassé du RU et de sa dépendance des États-Unis

        +3

      Alerter
      • Pascalcs // 22.07.2020 à 08h00

        Il n’y a pas plus de d’emprunt commun que de beurre en broche. Dans un emprunt dit « commun », vous êtes à égalité de responsabilité de repaiement que l’est votre partenaire emprunteur. Autrement dit, si votre partenaire ne peut plus payer c’est vous qui banquez pour le paiement intégral.
        Si vous imaginez qu’Allemands et Hollandais paieront pour des Italiens ou Espagnols qui feraient défaut, vous rêvez. C’est chacun pour soi dans la maison UE.
        Et quand bien même l’inverse serait vraie, avec le départ du UK, la côte part de la France au budget UE c’est 20%. Donc pour nous, les quiches français, ce seraient 150 milliards d’€ de principal â rembourser. Tout cela pour 39 milliards reçus et empruntés à un taux sans doute plus élevé que celui auquel emprunte le trésor français sur le marché obligataire. Une Berezina totale. Une de plus pour les clowns en place et leurs réflexions Macronscopiques.

          +11

        Alerter
        • ManuUK // 22.07.2020 à 12h08

          Intéressant ce que vous dites. J’aurais bien voulu savoir à quel taux l’Italie, la Grèce, le Portugal, l’Espagne auraient-ils eu s’ils avaient emprunté tout seul ? Ou finalement, peut-être qu’ils n’auraient pas pu emprunté du tout. Donc je ne demande pas aux Allemands ou Hollandais de payer pour les Italiens, mais c’est ce qu’ils font déjà puisque la contribution à l’UE est en fonction de ses richesses. L’Allemagne et les Pays Bas donnent plus à l’UE qu’ils ne reçoivent.

          Maintenant si vous pensez qu’il existe un système dans lequel, ce n’est pas chacun pour soi, je pense que vous êtes dans un beau rêve.

          C’est vrai qu’avec le départ du RU, l’UE s’est appauvri, mais elle est toujours là, bien et présente. On pourra remarquer qu’elle a même appris de ses erreurs….

            +4

          Alerter
    • RC // 28.07.2020 à 10h01

      La cohérence d’un mec à la tête d’un État n’est en rien la justification de ses actes.
      « Adolf » a (presque) toujours respecté la cohérence entre sa doctrine et ses actes. Il faudrait être vraiment dérangé pour s’en féliciter !

      Pour ce qui concerne Macron le narcissique, la seule chose qui l’intéresse c’est jouer (très médiocrement) son personnage sur scène et faire allégeance et soumission aux empires de l’ultra-libéralisme (et à quelques figures emblématiques tutélaires, telles la vieille Merkel). Quel qu’en soit le prix… pour ce peuple Français à qui il voue un mépris forcené.

        +1

      Alerter
  • PacoB // 21.07.2020 à 07h46

    750 milliards d’euros en plus. Elle donne le vertige cette pyramide de ponzi. Personne ne remboursera cela. Par contre l’ombre de ces dettes sera utilisée, pour une nouvelle fois transférer les richesses du bas vers le haut.
    Une dette c’est une promesse de remboursement. On fait comment si on ne peut payer ?

      +19

    Alerter
    • Calal // 21.07.2020 à 08h38

      Le capital n’est souvent pas remboursé. C’est pas grave parce que les 750 milliards emprunté sont une pure création comptable.
      Par contre les intérêts seront a rembourser sans faute. Spice must flow.
      Macron,ex employé de banque,veille a augmenter le chiffre d’affaires des banques. Ce fric sera jeté par les fenêtres et nous devrons vendre a vil prix les quelques derniers bijoux de famille pour tenir le calendrier de paiement des intérêts.

        +36

      Alerter
      • Francesc // 21.07.2020 à 10h33

        Comme depuis longtemps, j’attends toujours que l’on m’explique concrètement ( noms, raisons sociales ou autres) à qui je dois de l’argent, Merci d’être accessible à un petit retraité de l’industrie et du commerce ( 1250 mensuels).

          +7

        Alerter
        • step // 21.07.2020 à 10h46

          En France ? Il me semble qu’on doit tourner à 2/3 de nationaux (assurance vie…) bref notre bourgeoisie, des institutionnels et entreprises (pas pépère le plombier, du plus gros). sinon, d’autres états, particulièrement européens, chinois, des fonds de pension (américains)… bref y a une appétence non négligeable pour ces placements « surs » (mon oeil) en particulier pour les différents modes de cotisations retraite.

          A valider auprès d’autres contributeurs, je ne suis pas un spécialiste.

            +3

          Alerter
          • Patrick // 21.07.2020 à 11h57

            La Banque de France a aussi racheté beaucoup de choses , on doit arriver à pas loin de 25% de la dette.
            En fait quand la BCE fait un QE, ce sont les Banques Centrales qui font les achats ( chacun pour soi !! ).
            L’assurance vie c’est le placement de la classe moyenne , les vrais bourgeois en sont sortis depuis longtemps .
            Il y a aussi tous les livrets d’épargne divers et variés

              +4

            Alerter
        • René Fabri // 21.07.2020 à 13h31

          @Francesc. Il faudra rembourser à ceux qui prêtent de l’argent. Ce sont quasiment tous ceux qui ont de l’épargne :

          – Les particuliers prêtent quand ils ont des « Assurances vie » (SICAV, etc.), car elles contiennent des « obligations » et d’autres titres de créances. Des réglementations obligent ces produits d’épargne à contenir un pourcentage de plus en plus grand de ces créances d’Etat.
          – Les entreprises privées qui ont un peu d’économies, font aussi des placements, qui contiennent aussi très souvent des titres de créances des Etats.
          – Les banques et les institutions financières utilisent l’argent des déposants pour des placements, car il n’y a pas de séparation claire entre les différent types d’activités bancaires comme le voudraient certaines associations de consommateurs. Les Etats obligent les banques, privées ou non, à avoir un certain nombres de créance d’Etat, par des réglementations qui ont beaucoup évolué ces trente dernières années, et bien sûr en faveur des Etats plutôt que des clients des banques.
          – Les collectivités qui ont un peu d’économie, comme certains village allemands ou chinois, qui font des placements, lesquels vont contenir à nouveau un peu de créances d’Etat.

          J’espère que mon explication vous aidera à comprendre. En gros, l’argent qui dort, ne dort pas du tout. Il va principalement dans les caisses des Etats, sauf si l’épargnant achète directement des actions d’entreprises ou des biens matériels.
          et des collectivités.

            +3

          Alerter
        • calal // 21.07.2020 à 13h40

          ben tu dois a l’etat,a la region,au departement,a la com com et a ta commune. Tous ces machins sont endettes et ont le pouvoir d’augmenter ou de creer impots,taxe redevance etc.Tu rejettes du co2 tu dois payer par exemple…Si t’as plus les moyens de vivre sur le sol francais ben tu degages en roumanie,au portugal,au maroc ou en thailande par exemple…

            +2

          Alerter
        • Pascalcs // 22.07.2020 à 09h03

          Il me semble avoir passé beaucoup de temps à vous l’expliquer dans des échanges antérieurs. Mais visiblement vous donnez l’impression de mauvaise volonté pour comprendre. Pourtant c’est très simple. Alors faites un effort svp.

            +0

          Alerter
    • piem59 // 21.07.2020 à 10h01

      comme les 500 milliards d’aide que le Gouvernement a donné ( chômage pour 12 millions de Français, prime-cantine, 1500 € par mois aux commerçants et artisans,….)

        +0

      Alerter
  • Fabrice // 21.07.2020 à 07h50

    Moi je dirais que l’on se dirige vers un impôt européen ainsi Macron pourra dire qu’il n’a pas augmenté l’impôt français car ce sera un impôt européen tout est dans la dialectique.

      +38

    Alerter
    • Almire // 21.07.2020 à 14h50

      Vous avez parfaitement raison. Il en est déjà question

        +2

      Alerter
    • Castigat // 21.07.2020 à 22h20

      Bien vu. Encore un tour de passe passe de notre manipulateur en chef. Celui qui en son temps offrait ses services au syndicats du Monde et à ses dirigeants. Quand on manie la duplicité jeune on apprend. Seuls les benêts s’y laissent prendre.

        +3

      Alerter
  • poisson pilote // 21.07.2020 à 08h08

    J’imagine que Apple pourrait prêter a l’Europe…
    07/2020 – Apple, un taux d’imposition de 0,005% sur un an en Irlande, par rapport à l’ensemble de ses bénéfices hors des Etats-Unis.
    Le Tribunal de l’Union européenne annule les
    13 milliards d’euros de redressement fiscal.
    Selon les juges européens, la Commission Européen, n’est pas parvenue à démontrer
    « l’existence d’un avantage économique sélectif ».
    Un signal désastreux dans la lutte contre les paradis fiscaux et l’hégémonie des GAFA.

    https://www.les-crises.fr/apple-le-tribunal-de-lunion-europeenne-annule-les-13-milliards-d-euros-de-redressement-fiscal/


    2019 – Apple Card partenaires de
    Goldman Sachs. « le lancement de carte de crédit le plus réussi de l’histoire ».
    Tim Cook a assuré durant son périple européen qu’il était tout à fait ouvert à un lancement ailleurs qu’aux États-Unis.

    https://www.igen.fr/services/2019/10/apple-card-le-lancement-de-carte-de-credit-le-plus-reussi-de-lhistoire-dapres

      +12

    Alerter
  • poisson pilote // 21.07.2020 à 08h09

    2020 – L’association anticorruption ANTICOR.
    Les 3 800 adhérents de l’organisation, l’une des rares en France à bénéficier d’un agrément ministériel lui permettant de se porter partie civile dans des affaires de corruption, seront appelés à trancher entre deux listes opposées, l’une soutenant l’actuel bureau, l’autre représentant les « frondeurs ». Une situation inédite en dix-huit années d’activité.
    https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/06/05/l-association-anticor-en-proie-a-des-dissensions-internes_6041863_823448.html


    2019 – ANTICOR
    100 milliards par an de fraude fiscale en France.
    Jean-Christophe Picard
    président de ANTICOR

    https://www.youtube.com/watch?v=fz-yQJmmoG8

      +10

    Alerter
    • Calal // 21.07.2020 à 08h40

      Beaucoup trop de choses « inédites » qui se produisent ces derniers temps…

        +2

      Alerter
  • poisson pilote // 21.07.2020 à 08h12

    Mine de rien..
    2015 – Menaces du shadow banking.
    75 000 milliards d’actifs mondiale.
    Équivalent à 120% de la dette mondial.
    Laurence Scialom, professeur en économie à l’Université Paris-X-Nanterre.
    https://youtu.be/4tJWcoIC56U

    2017 – « shadow banking »
    Système bancaire parallèle de
    92 000 milliards de dollars.
    « Alors que le FMI s’inquiète de la dette chinoise, Pékin a décidé de s’attaquer au « shadow banking ».
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/le-shadow-banking-la-face-cachee-des-banques

    2017 – “shadow banking”
    BlackRock + Vanguard + State Street
    ils cumulent environ 15 000 milliards de dollars de capitalisation, soit l’équivalent du produit intérieur brut (PIB) de la Chine,
    et contrôlent un bloc majoritaire d’actions dans 90 % des entreprises du S&P 500, le premier indice boursier américain. »
    « BlackRock est actionnaire de près de la moitié des entreprises du
    CAC 40, telles que BNP Paribas, Vinci, Saint-Gobain, Société Générale Total…etc »
    https://www.monde-diplomatique.fr/2020/01/LEDER/61189

    2017 – shadow banking
    Avec 20 billions de dollars entre eux, Blackrock et Vanguard pourraient posséder presque tout d’ici 2028.
    Imaginez un monde dans lequel deux gérants d’actifs appellent les coups de feu, dans lequel leur richesse dépasse le PIB américain actuel et où presque tous les hedge funds, gouvernements et retraités sont des clients.
    https://financialpost.com/investing/a-20-trillion-blackrock-vanguard-duopoly-is-investings-future&usg=ALkJrhhOSnAuj1I9etVL2ddmjXbdjLwwbw

      +8

    Alerter
  • Patrick // 21.07.2020 à 08h59

    L’arnaque n’est pas nouvelle.
    On entend toujours parler des fabuleuses subventions que l’UE nous vers chaque année , en omettant de dire que nous versons beaucoup plus.
    En fait , l’UE repose sur des mensonges et des omissions, si tout était mis sur la table, le peuple français demanderait à sortir de ce machin au plus vite.

    A notre que Orban a raison de dire que l’UE paiera , c’est vrai pour les petits pays situés à l’Est , ils sont receveurs nets et ils peuvent faire ce qu’ils veulent puisqu’ils sont indispensables à la stratégie USA/UE contre la Russie.

      +33

    Alerter
    • Jbb // 21.07.2020 à 17h03

      Dans l’UE les pays riches (Nord et Ouest) payent pour les plus pauvres (Sud et Est). Ça s’appelle la solidarité ou la redistribution. Je croyais que les gens sur ce forum étaient majoritairement d’accord avec ce principe. A moins que ce principe ne soit acceptable que dans un cadre national.

        +1

      Alerter
      • Arnaud T // 21.07.2020 à 17h37

        Oui ça n’est acceptable sans mon avis que dans un cadre national
        Moi en tant qu’électeur, je précise

          +5

        Alerter
      • Patrick // 21.07.2020 à 20h32

        J’accepte dans un cadre national, pas dans celui d’une technocratie.
        Surtout quand c’est pour aider les autres pays à nous concurrencer, c’est du suicide.
        Chaque pays est responsable de ses dettes et de ses âneries, c’est pour cela que les pays du Nord n’ont aucune envie de financer notre gabegie.

          +7

        Alerter
  • FredT. // 21.07.2020 à 09h12

    Ils ont l’air contents , nos gosses payeront . Et ils payeront beaucoup plus que ce qu’on aura touché . Et Breton d’oser nous dire  » ce ne sont pas les européens qui vont payer  » .Mais qui va payer ? et combien ?

      +10

    Alerter
    • raoul // 21.07.2020 à 12h11

      Nous savons tous comment ça va finir. Pour pouvoir continuer leurs petits business nos dirigeants nous conduisent dans le mur : guerre ou révolution… mais quand ? Et dans tous les cas, nous connaissons ceux qui trinqueront : nos enfants et petits-enfants… Pas les leurs

        +8

      Alerter
  • Nanann // 21.07.2020 à 09h36

    L’ affaire est belle ! On se demande comment on peut encore être européiste à l’ heure qu’ il est. Il ne manque plus qu’ un impôt européen à notre bonheur ! Si ils ne se perdent pas pas dans de faux combats , comme on l’ a vu pendant la crise Covid, les souverainistes pourraient avoir de belles heures devant eux…

      +16

    Alerter
    • ouvrierpcf // 21.07.2020 à 13h38

      pour l’opération serval au Mali c’est combien par secondes pour le remboursement de l emprunt Giscard en 1972 indexé sur l or ce fut combien la SNCF a remboursé 178 francs par Tranche de 100 francs reçus En sachant que le TGV Paris Lyon fut amorti et rénové après 20 ans d’exploitation A l’heure actuelle quel projet qu’elle industrie quel investissement français era ou serait amorti en 2040 nota on s’est déjà engagé pour 24 milliards de dollars pour les JO de Paris 2024 combien de euros par secondes, cela fait,?

        +2

      Alerter
    • raoul // 21.07.2020 à 15h00

      Les dettes d’états ne seront jamais remboursées.. Un état, ce n’est pas une personne, les contraintes sont différentes, mais les spoliations certainement similaires.

        +1

      Alerter
  • christian gedeon // 21.07.2020 à 11h18

    Il y a des moments où la vie « poliotique « offre de sérieuses raisons de rire…on est en train de parler de 750 000 000 000 d’euros. J’ai mis tous les zéros exprès,parce que çà fait impressionnant. c’est du lourd,du clinquant,çà pose son homme ou sa femme ou son transgenre. je dis qu’il y a de quoi rire franchement,parce que l’énormité de l’arnaque saute aux yeux,mais pas de beaucoup,semble t il. Comme on dit en matière de dialéctique de vente,plus c’est gros plus çà passe. je ne parle pas du chiffre,mais de son utilisation en « com » comme on dit de nos jours. Parceque ce chiffre,rapporté à l’ensemble des budgets de l’ue des 27,eh bien ce chiffre est à proprement parler ridicule.C’est du vent. C’est de l’intox pro ue. Et la farce à laquelle se sont livrés les chefs d’état européen(sic!) façon retiens moi ou je fais un malheur,avant le happy end burlesque montre bien à quel point ces gens là se foutent éperdumment de la gueule de « leurs « peuples. Alors,les gars,pas la peine de s’énerver,tout çà c’est de l’esbrouffe,et rien d’autre. 750 000 000 000 d’euros? sérieusement?

      +10

    Alerter
    • christian gedeon // 21.07.2020 à 13h43

      Parceque vous pensez vraiment que ces milliards vont aller tout droit au soutien de l’économie réelle? Si c’était le cas ça se saurait. Les indemnisations et autres chômages partiels sont l’écume sur la vague. Le pansement homéopathique. La poudre aux yeux. Pendant ce temps là on continue à importer à tour de bras omc obligé et à délocaliser dividendes obligent. Et l’essentiel de l’argent passera par le système bancaire financier qui en fera ses délices. Solution dites vous? Une des solutions consisterait à traiter les français sur un pied d’égalité D’arrêter d’assassiner les pme ,de diviser par dix ou cent les centaines de milliers de réglementations qui étouffent le pays. De remettre les choses à leur place en quelque sorte. Je m’étonne que vous ne le voyez pas tout en le disant. On ne fonde pas un pays sur les sociétés de service. On le fonde sur l’industrie et l’agriculture qui sont le socle. Les services suivent. Les allemands nous ont bien eus. A eux l’industrie et une agriculture qui a à présent dépasse la nôtre. A nous tourisme, fonctionnaires et cie. Relisez donc la carte et le territoire. Pas d’industrie moins d’agriculture c’est la fin de l’indépendance. On retrouve cette triste image dans les inscriptions post bac. Tant de psychologues de sociologues de communicateurs de stabs de lettres modernes et j’en passe et des meilleures et si peu d’ingénieurs de techniciens supérieurs. Image terrifiante en vérité.

        +4

      Alerter
      • Véro // 21.07.2020 à 15h49

        Tourisme, fonctionnaires (ça encore c’est normal dans un pays développé qu’il’y ait beaucoup de fonctionnaires), et surtout banque et assurance.

          +0

        Alerter
        • Jbb // 21.07.2020 à 17h11

          Il n’y a rien de ‘normal’ à ce qu’un pays développé ai beaucoup de fonctionnaires, c’est juste un choix politique. Certains pays bien plus développés que la France en ont beaucoup moins,

            +0

          Alerter
    • ouvrierpcf // 21.07.2020 à 13h54

      Un Conseil National de la Résistance fut créé en pleine guerre dans la France occupée avec des chefs de droite de gauche du centre des syndicalistes ouvriers des représentants patronaux des chercheurs des intellectuels des curés des évêques au bout de 15 ans vous aviez Edf SNCF La poste Renault RATP l’ APHP du courant en Lozère en Corse 15 barrages hydroélectriques des trains électriques a 200 l’heure entre Paris et Toulouse 10 lignes de métro a Paris 27 hôpitaux en RP la Dauphine la 4chevzux P et 10pour cent de croissance par an la sécu la retraite etc du courrier reçu chez vous timbré la veille

        +1

      Alerter
      • Cornelius // 21.07.2020 à 17h06

        Ce qui était possible hier ne l’est plus aujourd’hui. Les temps ont changé. Il faudrait que vous acceptiez de faire le deuil de la « croissance ». Tout ce qui est présenté actuellement comme tel n’est que poudre aux yeux et artifices comptables. La croissance du PIB est principalement si ce n’est uniquement due à la croissance des volumes d’énergies fossiles extraites et consommées. S’il y a moins des secondes, il y aura moins de la première. Les lois de la physique se moquent pas mal des orientations politiques. Les faits sont têtus.

          +0

        Alerter
  • Casimir Ioulianov // 21.07.2020 à 13h26

    Depuis le début tout le monde leur dit qu’il faut que leur putain de banque centrale injecte de la monnaie créée ex-nihilo (La fameuse Helicopter Monney) directement dans l’activité économique sans passer par des banques privées. C’est devenu une non-surprise tellement le comportement de ces cloportes est invariant : ils ont choisi de ruiner le contribuable et d’enrichir leurs potes banquiers à la place.
    Vous savez pourquoi l’Europe c’est la paix ? Parce que les autres pays n’ont qu’à contempler les Européistes renvoyer ce continent au XIXeme siècle et racheter les beaux morceaux à vil prix. Ces pourfendeurs du soviétisme sont plus bureaucrates qu’Andropov , plus propagandistes que Brejnev, plus calculateurs que Staline et plus froids que Molotov et ils arrivent au final à faire un « machin » moins efficace que la défunte Union Soviétique.
    Balancez moi tout ces crétins aux poubelles de l’histoire.

      +18

    Alerter
  • Nanker // 22.07.2020 à 10h15

    Trois niveaux de lecture possibles après ce sommet historique :

    – le premier, le plus crétin (cad celui adopté par nos médias officiels) : « c’est une grande réussite, L’UE en sort renforcée!!! ».

    – le second niveau de lecture (celui du R.N. et de Mélenchon) : »pourquoi avoir avoir voulu endetter la France de 80 milliards pour obtenir 40 milliards d’aide? ».

    – troisième niveau : l’Euro est MORT! Les désaccords entre pays sont trop profonds et les trajectoires économiques entre pays du nord et du sud trop divergentes pour sauver la monnaie commune. Merkel le sait et elle fait tout pour que la « grosse katastrophe » se produise **après** qu’elle ait quitté le pouvoir (2021).

    Pronostic personnel : dans 30 ans quand les historiens évoqueront la Covid-19 ils parleront moins des milliers de morts que de la fin de l’Euro provoquée par ce petit virus.

      +3

    Alerter
    • Cornelius // 22.07.2020 à 10h40

      Si la situation actuelle peut au moins nous permettre de sortir de l’UE et de l’euro, ce sera déjà ça !

        +3

      Alerter
  • RD // 22.07.2020 à 21h20

    Le raisonnement me semble faire au moins deux énormes raccourcis :

    – on part ici du principe que le pret sera à rembourser pays par pays en fonction de leurs contributions au budget européen. Or ce remboursement se ferait plutôt via des recettes supplémentaires au niveau européen (du type taxes sur les multinationales, taxe carbone aux frontières, taxe plastique, etc …), en tout cas en partie (recette de quelques dizaines de milliards par an). On peux aussi lire que l’emprunt puisse etre remboursé par… un autre emprunt européen, sans que les états n’interviennent (dette perpétuelle)
    – si on part de cette hypothèse que le prêt est à rembourser en fonction des contributions, alors il faudrait appliquer les 11% sur le total des subventions soit 390 milliards et non 750 milliards. On obtient alors 42,9 milliards et non 82 milliards. Le reste (360 milliards) n’a pas encore été alloué et il serait donc incorrect de le prendre en compte à ce stade

      +1

    Alerter
  • christian gedeon // 23.07.2020 à 11h27

    Je vous propose de faire un exercice arithmétique simple. Additionnez la totalité des budgets 2020 des pays de « lue ». ramenez le montant de la gigantesque enveloppe de 750 000 000 000 d’euros au total des budgets des pays « européens ». Et là on se rend compte que décidement rien n’arrête nos politiciens « européens ». Le rapport est ridicule. Mais çà permet de commencer à mettre en place la dictature,oups pârdon,la gouvernance européenne façon saint empire germanique(j’ai ôté le romain ». Là est le but. Faire de l’ue un sauveur qui nous est donné et que nous devons adorer. On se paye votre tête? allons,allons,pourquoi vous dites çà? Hommes, femmes et gender variés,de peu de foi. A l’ue,tu ne résisteras point (et en plus tu lui dis merci pour l’aumône),sinon on te reconfine. Jamais on n’a autant parlé de relocalisatiion,et jamais les plans « sociaux  » ne se sont succédés à une telle vitesse, et les milliards pour calmer le « peuple « aussi d’ailleurs. Pas un jour sans dix milliards par ci ou quinze milliards par là. C’est Noêl tous les jours dis donc. Il y a de quoi vous mettre les boules!

      +2

    Alerter
  • Ombrageux // 26.07.2020 à 04h30

    Pour info les accords ne sont pas ratifiés par l’assemblée Européenne qui a retoquer l’accord des chef de gouvernement en les désavouant en passant.
    Ensuite il faudra l’accord des assemblée nationale de tous les pays de l’U.E. ce qui veut dire que ça ne va pas se faire rapidement.
    Pour finir Macron ne dit pas que la France paiera beaucoup plus à l’Union-Européenne qu’elle ne touchera d’elle.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications