Les Crises Les Crises
26.décembre.201926.12.2019 // Les Crises

Grèce, chronique d’un ravage, 1956-2008 | ARTE

Merci 288
J'envoie

Source : Arte, Youtube, 19-12-2019

Un retour sur l’histoire contemporaine de la Grèce. Entre périodes de dictature et démocratie, une analyse historique et sociologique fouillée afin de comprendre pourquoi le pays a succombé à une crise abyssale. Cette seconde partie couvre la période qui va de 1956 à 2008.

Comment un petit pays comme la Grèce a pu déstabiliser l’économie de l’Europe entière ? Pourquoi le déferlement médiatique qui a suivi la crise de la dette de la zone euro a prétendument déposé le sort de l’UE dans les mains des Grecs ? Passé le “choc affectif”, l’arrivée de Syriza au pouvoir a porté tous les espoirs, mais les déceptions politiques et économiques du peuple grec ont resurgi. Le 20 août 2018, après dix ans de tutelle, la Grèce est sortie du plan d’assistance financière mis en place par Bruxelles et le FMI. “Un nouvel horizon se profile”, s’est félicité le gouvernement grec. Vraiment ? Ce film en deux parties tente de comprendre comment la Grèce, et derrière elle toute l’Europe, a pu arriver à une faillite aussi foudroyante. Avec l’appui d’experts, d’historiens et d’économistes, il analyse également les grands récits politiques de la Grèce et questionne la relation intime qu’elle entretient avec le “grand frère” américain. 2. 1956-2008 Fondateur du Pasok, le parti social-démocrate, Andréas Papandréou accède au pouvoir comme Premier ministre en 1981. Il s’engage à “moderniser la société et socialiser l’économie” et à “la libérer de la domination impérialiste de l’Otan et de la CEE”. Ce ténor de la lutte contre la dictature des colonels (1967-1974) reprend à son compte le mythe de la libération de la Grèce de sa condition de “protectorat” des grandes puissances. Mais suite à différents scandales, la droite conservatrice Nouvelle Démocratie gagne les élections en 1990…

Grèce, chronique d’un ravage, 1956-2008

Documentaire d’Angelos Abazoglou (France, 2018, 56mn)

Source : Arte, Youtube, 19-12-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

HerrHesser // 26.12.2019 à 09h12

Au vu du titre, on est tenté de penser que le calvaire de la Grèce a cessé en 2008…

Comme quoi, « le choix dans la date » est un outil de propagande comme les autres.

20 réactions et commentaires

  • HerrHesser // 26.12.2019 à 09h12

    Au vu du titre, on est tenté de penser que le calvaire de la Grèce a cessé en 2008…

    Comme quoi, « le choix dans la date » est un outil de propagande comme les autres.

      +31

    Alerter
    • moshedayan // 26.12.2019 à 09h28

      Merci de cette évidente remarque !
      Et pour KelKon, j’ai du mal à comprendre. La Grèce était socialiste ? Dans le pacte de Varsovié ? associée aux “non-alignés”? avec un régime à la “yugo”?
      Je regarde… perplexe un peu plus au Nord : la Bulgarie libérale depuis 1990 va-t-elle mieux ? Sans l’euro, oui ! Mais concernant la corruption, sûrement pas !

        +13

      Alerter
  • Téji // 26.12.2019 à 09h21

    On pourra bientôt tout aussi bien dire “après le néolibéralisme, l’effondrement”, sauf que l’ampleur sera tout autre, avec les effets globaux dûs à la mondialisation orchestrée…
    Comme quoi les choses ne sont pas aussi simples !

      +0

    Alerter
  • isidor ducasse // 26.12.2019 à 10h39

    La corruption n’est pas la conséquence d’un régime politique.

      +7

    Alerter
  • TB // 26.12.2019 à 10h51

    La mode est à l’environnement et au climat. Donc on nous parle ces jours de la forêt qui brûle en Australie……il faut bien préparer psychologiquement les citoyens aux nouvelles taxes à venir……
    Et pendant ce temps les Grecs meurent, faute de médicaments. Le pays meurt, faute de courage politique pour quitter cette UE dont il fallait sauver l’euro. Leur identité meurt, faute d’un personnel politique qui laisse leur pays se vendre à la découpe. Bref…..bonne année…..

      +23

    Alerter
  • Louis Robert // 26.12.2019 à 10h58

    Manifestement, l’étude holistique de la Grèce comme procès de l’UE, partie intégrante de l’Empire, … reste à faire.

      +6

    Alerter
  • Arcousan09 // 26.12.2019 à 11h24

    Pas de panique ….
    C’est très exactement ce qui nous attend avec la gestion calamiteuse de notre pays depuis des décennies et ce n’est pas l’équipe En Marche qui pourra y changer quelque chose … bien au contraire elle accélère vers le mur …
    Destruction de l’assurance chômage … destruction des retraites … destruction de notre système de santé … et que dire de l’enseignement et de la recherche …. exclusion massive des plus pauvres et de la classe moyenne …
    Cerise sur le gâteau afin d’accélérer encore davantage la ruée vers le mur ce qui nous sert de “gouvernement” se paie le luxe d’un bordel monumental pendant plus d’un mois …. ce qui bien évidemment va améliorer la situation financière du pays …. et à terme va nous précipiter dans le statut très enviable de la Grèce.

      +20

    Alerter
    • Leterrible // 26.12.2019 à 12h24

      Et , effectivement , ça s’annonce mal… ( la “relève” s’entend..)
      http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/05/18052018Article636622268535065854.aspx

        +6

      Alerter
      • Larousse // 26.12.2019 à 18h44

        Merci pour le lien, mon ami enseignant du privé (mais titulaire public détaché) pense que cette crise de recrutement est aussi voulue, parce que les Rectorats ont carte blanche pour les “contractuels”. Il pense que la qualité des enseignants a aussi baissé – quand on a une bonne formation et des diplômes de qualité d’Universités reconnues, il n’y a plus aucun intérêt à chercher à entrer dans l’Education nationale – y compris pour les matières littéraires -Français, Histoire-Géo, Anglais… La baisse de qualité sera à tous les niveaux élèves et enseignants et elle a été entamée depuis 4-5 ans en fait, selon lui.

          +4

        Alerter
    • Pascalcs // 26.12.2019 à 12h46

      C’est exactement la réflexion que je me faisais. A quand un documentaire identique sur la France. Nous sommes sur la même voie.

        +7

      Alerter
  • christian gedeon // 26.12.2019 à 16h11

    Tout çà,c’est passé. la Grèce va faire face à un nouveau défi,à Chypre…et en Lybie. Erdogan joue la politique du pire et annonce aujourd’hui l’envoi de troupes à Tripoli. Il ,positionne hommes,avions de combat et drônes à Chypre occupée. le géant turc(militairement) parlant a des envies de combat. Et la Grèce se retrouve bien seule devant lui. A moins que Israël et les Britanniques n’y mettent leur grain de sel,ce qui ne me surprendrait pas outre mesure. Le moindre affrontement turco-grec et c’est la mort définitive de l’OTAN.

      +5

    Alerter
    • Leterrible // 26.12.2019 à 19h49

      On peut prendre connaissance des ” ” avancées ” ” actuelles du “problème” ( non pas , hélâââss , en cliquant sur le lien… semble-t’il excommunié ici… ) en tapant sur GoogleMonAmi les mots-clés : (un peu se tracasser fait du bien..)

      … zee lunion-européenne-au-pied-du-mur … ( peut-être à copier/coller ) …(du 6 décembre courant).

        +2

      Alerter
  • Brigitte // 26.12.2019 à 20h19

    Une certaine liberté de ton sur la construction européenne, dont la participation de Lacroix-Ritz. Mais pourquoi le choix de la période 1956-2008? ARTE pratique l’omerta ou bien prépare le prochain épisode?
    Après la nouvelle crise économique mondiale de 2008, l’UE est en difficulté, certains pays dont ceux d’Europe du Sud sont en récession, en particulier la Grèce. Présentée comme la plus mauvaise élève de l’euroland, elle a été humiliée et sacrifiée. Pour servir de leçon aux autres. Répétez tous en choeur “il n’y a pas d’alternative” .
    Et le Brexit est passé par là.

      +10

    Alerter
    • douarn // 27.12.2019 à 08h49

      Bonjour Brigitte
      Ce qui se passe après 2008 n’est probablement pas reluisant pour l’UE, pas étonnant que les projecteurs médiatiques ne s’y attardent pas.
      Il n’en restent pas moins que certains blogs (à ne considérer que comme des sources que vous devrez croiser) font sortir de l’information… et je crains qu’une proto-fascisation (pour reprendre le terme de M. Lordon) soit en marche :
      – groupe d’appui aux forces de l’ordre grecques avec écussons “aube dorée”, avec des T-shirt ” Opposta Fazione” (“supporters” de football italiens)
      – réactivation par Mitsotakis de lois scélérates anticommunistes,
      – des gens qui s’immolent par le feu, gréviste de la faim, les conditions terribles de détentions des migrants

      http://blogyy.net/

        +3

      Alerter
  • Léon Meynet // 27.12.2019 à 18h11

    Pourquoi la video est non accessible et affiche “cette video est privée”?
    Y a-t-il un problème parce que je tente de la regarder depuis la Suisse?
    Merci de bien vouloir m’éclairer à ce sujet.
    Bon week-end.
    Bien à vous

      +1

    Alerter
  • pat // 01.01.2020 à 18h05
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications