Les Crises Les Crises
25.août.201225.8.2012 // Les Crises

[Intervention Médias] Longue interview sur RIM

Merci 0
J'envoie

Suite de 36.15 mon-nombril…

Le 27 juin, j’étais invité sur la radio Ici & Maintenant RIM (sur la bande FM à Paris) pour une très longue interview par Lisandre (il a un vrai talent d’interviewer). C’est celle dont je suis le plus satisfait à ce jour.

Je trouve le résultat très intéressant – l’espace de discussion permettant d’aborder de nombreux sujets en profondeur, et d’exposer une pensée.

Je vous livre donc la vidéo (3h30…) – à voir sans doute en plusieurs fois pour éviter l’indigestion 🙂

P.S. il y un très léger bug de son les premières secondes, rien de grave, ça passe tout seul en 5 secondes…

P.P.S. N’hésitez pas à faire suivre cette vidéo 😉

Le lien : http://youtu.be/79EkhUunieU

L’intégration :

<iframe src=”https://www.youtube.com/embed/79EkhUunieU” frameborder=”0″ width=”590″ height=”332″></iframe>

105 réactions et commentaires - Page 2

  • Vénus-Etoile du Berger // 15.07.2012 à 05h07

    Bonjour Olivier,
    Dans un prolongement d’idée, pourquoi de ne pas faire un dvd qui servirait de support et de complément à votre bouquin, sans interviewer, avec deux ou trois intervenants en voix uniquement qui participeraient et aideraient à faire évoluer le débat. Comme le souligne fx(je trouve sa phrase excellente) “vous éviteriez le cancer de tabagisme passif”. 
    Ainsi ce dvd peut être d’une grande utilité, il peut vous permettre de développer et exprimer vos idées de façon constructive, et de financer également une partie de votre blog, ce qui n’est pas négligeable.
    Vous pouvez également apposer l’idée de reverser 1 euro à l’unicef pour sauver des vies d’enfants vulnérables.   

      +0

    Alerter
  • GERGAUD // 17.07.2012 à 08h40

    EXCELLENTE ANALYSE!!!! Il semble que votre raison(et celle de ceux qui comprennent votre discours) n’ai pas court chez nos politiques. Non pas qu’il n’y comprennent rien mais que leur intérêt n’y est pas.
    Débat occulté qui conduira durement à une catastrophe…. comme en 14/18…..comme en 39/45. Au moins la mondialisation à dilué la rectification du système…en diluant la concentration capitalistique mais tout à une fin…..et surtout pour cette comptabilité économique finie.
    Reste la fameuse destruction créatrice….ignominie d’un système qui oblige la destruction.
    En même temps, nous avons encore 1% d’ADN du singe…..faut nous excuser.
    Merci Monsieur Berruyer.

      +0

    Alerter
  • Rendez-vous en enfer // 19.08.2012 à 04h36

    J’écoute. Passionné. Concentré.
    Attitude sympathique de l’interviewer QUI N’INTERROMPT PAS ! Exceptionnel.
    Ton et allure tout aussi SYMPATHIQUES, CLAIRS ET NETS, de l’interviewé. Tout aussi exceptionnel.

    Et puis paf ! À 1 heure, le traquenard habituel ! Le récurrent lieu commun !
    Je caricature : c’est la faute à 68 !
    Pas vous, Olivier, pas ça !

    Soyons clair :
    1 – Oui, on peut discuter bien des aspects de “68”
         (terme générique impensé, et qui toujours déborde les analyses, car :
    a / MONDIAL (France, Europe – ex : Tchécoslovaquie -, USA, Mexique, etc)
    b / TRANS-CLASSISTE (joli néologisme :
         la MASSE du prolétariat français en grève générale avec occupation, etc)
    c / TRANS-ETHNIQUE (idem : voulez-vous les témoignages d’ÉMIGRÉS en grève ?
         notamment maghrébins ? etc)
    d / TRANS-GÉNÉRATIONNEL (idem : des VIEUX ont suivi des JEUNES, etc).

    2 / Donc, Olivier, il serait productif de ne PLUS AMALGAMER  
         “GÉNÉRATION de 68” (terme trompeur, ni notion et encore moins concept,
         et finalement an-historique
    et  “BABY- BOOMERS”  (notion totalement différente et, en un sens,
         même si les historiens, voire les sociologues, s’en emparent – côté chiffres, etc – 
         utilisée pour occulter des enjeux dont la doxa dominante ne veut pas entendre parler).

    À partir de cette différenciation, et au-delà de certains recoupements aléatoires,
    on pourra correctement reposer le problème.

    Je me permets de renvoyer à ceci
    (mes petits posts et bien d’autres,
    sur un très beau texte de Christian Laval):
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=40525

    Pour le reste, O.B., je me répète : respect.
    Très sincèrement, bien à vous. 

    Et revenons à la question essentielle :
    comment éviter le “rdv en enfer” ?
    Je me remets à votre écoute.

     

     

      +0

    Alerter
  • Rendez-vous en enfer // 19.08.2012 à 08h02

    Bigre ! Je n’avais pas regardé les dates !
    Les ayant vues APRÈS mon commentaire,
    je découvre qu’il n’y aura pas de relecture…
    Je me sens un peu… seul en voiture-balai un mois après !!!

    Mais je suis têtu. (À suivre).
     

      +0

    Alerter
  • Rendez-vous en enfer // 19.08.2012 à 19h39

    À OB.,

    Décidément, vous m’étonnerez toujours ! Répondre à mon post bien tardif ! 
    Ok donc pour la différenciation (avec ses recoupements, bien sûr).

    Par ailleurs, si vous m’y autorisez, il y aurait quelques points vraiment à revoir “au scalpel” :

    – paradis fiscaux (beaucoup plus décisifs que vous ne le laissez entendre)

    – banques “ne possédant rien” (je caricature) : ne simplifiez pas comme ça ! Ça fait leur jeu.

    – rôle de la monnaie (à prendre dans toutes ses modalités) un peu trop relativisé

    – le débat piégé : “les banques – ordinaires – créent de la monnaie” (voir blog “post-jorion”, etc)
                              “les banques ne créent pas de monnaie” (voir jorion, etc)

    – le passage sur la “participation gaullienne”, très discutée à l’époque, peu et mal appliquée,
      et même sabotée : cela implique de revoir totalement les rapports au sein de l’entreprise
      (parlez-en aux patrons et aux cadres supérieurs !) ;
      “l’actionnariat ouvrier”, solution ou piège pour les salariés ? 
      
    – et quand même, on attend une analyse plus pointue de la loi de 1973,
      qui bien sûr vient de très loin, mais est quand même conçue [Modéré : c’est faux] à un moment historiquement situé,
      et comporte dans le détail des modalités très “pensées” 
      (la suite l’a prouvé), comme sa reprise dans les traités plus récents.
      Quoique désignée aujourd’hui, c’est un peu le “point aveugle” de bien des analyses.
      Cela profite à qui, concrètement ? 

    – dernier point : au fin fond de vous-même, je ne vous crois pas aussi “optimiste” que cela
      après la “claque” ; pour moi, je l’ai écrit ailleurs, c’est plutôt LE GRAND SAUT DANS LE VIDE !

    Mais vous avez raison : à la radio, même en trois heures, on ne peut pas tout traiter. 
    Donc, analyse fouillée sur tous ces points sur votre blog ? Formidable. 

    En tout cas, si vous affinez plus solidement et finement certains points de votre vision : BRAVO. 
    Puis-je “moraliser” – de quel droit, mon dieu ? Ne changez pas votre tempérament :
    dans ce monde des penseurs de l’économie, etc, c’est un bain d’air frais !
    Sans façon.

    N-B 1 : Pas facile pour nous, commentateurs,
    de faire un texte visuellement construit dans un si petit espace.
    À rénover ?

    N-B 2 : Franchement, prenez le temps de lire ceci et ce qui l’accompagne http://www.pauljorion.com/blog/?p=40525
    Au plaisir de vous lire. 
     

      +0

    Alerter
  • Rendez-vous en enfer // 19.08.2012 à 20h13

    Ajout :
    focalisé sur d’autres points, j’ai oublié DEUX POINTS À CONTESTER (encore ?!?) :

    1 – NON ! “Dépenser sans compter” NE VIENT ABSOLUMENT PAS DE 68 :
        C’ÉTAIT L’INVERSE : “MORT À LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION”.
        La preuve : outre moult slogans, articles, graffitis, affiches et déclarations,
        c’est bien ce qui fut reproché par les participants, disons, pour simplifier, du “Tiers-monde”.
        Eux, et à juste titre, voulaient pouvoir “consommer”.On l’a vu très vite avec l’Europe du Sud  
        (j’en parle en connaissance de cause), et aujourd’hui les “émergents”.
        O.B : MAI 68 N’A RIEN, RIEN À VOIR LÀ-DEDANS. Sa “RÉCUPÉRATION”, OUI ! TOUT !
        La nuance est de taille. Par ma chandelle verte ! Ne l’évacuez plus.
     
    – “L’individualisme porté par ce mouvement” écrivez-vous.
      Désolé, encore un gros lieu commun vite repris de quelques slogans volontairement provocateurs,
      qui, justifiés dans l’instant, se révélèrent contre-productifs une fois récupérés (classique !).
      IL N’Y A JAMAIS EU PLUS COLLECTIF QUE 68 (je pèse mes mots) !!!
      (j’écarte quelques chapelles politiques closes, toujours débordées par le mouvement).
      En même temps,
      IL Y A EU UN FANTASTIQUE RESPECT DE L’INDIVIDU ET DES INDIVIDUS ENTRE EUX,
       JAMAIS REVU APRÈS  !!!  
    J’insiste : jamais revu après, et totalement inversé aujourd’hui !
      Vrai ou faux ?
      Contre-épreuve symptomatique : lire les commentaires de bien des blogs, et non des moindres.

      Et cela n’est contradictoire que pour, disons… les imbéciles ou les “exploiteurs”. Tout est là. 
      Donc, critiquer, oui, mais un peu plus en finesse et vérité,
      ET QUE LES COUPABLES D’AUJOURD’HUI   (pas vous, les VRAIS)
       CESSENT D’ACCUSER LES NON-COUPABLES D’HIER 
      (qui ont leurs failles, bien sûr, mais pas celles-là).
     
    La manœuvre, hélas peu dénoncée, même par de fins esprits,
    EST QUAND MEME VRAIMENT TROP GROSSE !
    O.B., Serviteur.

     

      +0

    Alerter
  • Rendez-vous en enfer // 20.08.2012 à 12h36

    OK, Berr !

    N’OUBLIEZ  PAS  TOUT  LE  RESTE  !

    ET NOTAMMENT MON SECOND BILLET.

    ÇA COMPTE ! 

    Bonne rentrée et bonne chance dans tout ce que vous entreprendrez.
    Sincère.  

      +0

    Alerter
  • Jerome // 04.03.2013 à 12h43

    Bonjour Olivier,
    Mais que se passe-t-il avec cette vidéo de l’interview ?
    Hier soir encore je l’écoutais (pour la énieme fois) et aujourd’hui plus rien ? droits d’auteurs? 🙁
    Merci encore pour votre travail.
    Cordialement.

      +0

    Alerter
  • arnaud // 13.03.2013 à 11h33

    Bonjour,
    Quel dommage cet excellent entretient ne soit plus disponible !
    Si quelqu’un possède une copie et peut le remettre en ligne …
    Merci

      +0

    Alerter
  • max // 06.10.2013 à 01h23

    Bonjour, la vidéo n’est plus disponible !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications